Vous êtes sur la page 1sur 16

UNIVERSITE :MOHAMED PREMIER

 
ETABLISSEMENT : Ecole Nationale des Sciences Appliquées
Intitulé du module : comptabilité générale
Filière  : génie civil
Matière: COMPTABILITE GENERALE ET ANALYTIQUE
Professeur: Noureddine YAHYA
E-mail: noureddine_11@hotmail.com
Année universitaire :2013/2014

 
 

 
1

Elle fait partie intégrante de la comptabilité générale. En effet.CHAPITRE PRELIMINAIRE La comptabilité des sociétés est l'ensemble des traitements comptables régissant les opérations spécifiques aux sociétés. les traitements de la comptabilité des sociétés utilisent les mêmes supports que ceux de la comptabilité générale 2 .

• Du point de vue économique: Une société est un regroupement de moyens humains.1. Description générale de la société: • Du point de vue juridique: Une société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes physiques ou morales mettent en commun leurs apports afin de partager le bénéfice. matériels et financiers sous une direction autonome ou décentralisée. 3 . ayant pour principale fonction de produire des biens et services afin de satisfaire les besoins des consommateurs Et par conséquent réaliser un bénéfice.

Les sociétés de capitaux: Société anonyme et société en commandite par actions 4 . les différents types de sociétés reconnues au Maroc sont classés en quatre catégories à savoir: a. société en commandite simple et société en participation b.Les sociétés de personnes: Société en nom collectif. Classification juridique des sociétés: Sur le plan juridique.2.

groupements d'intérêt économique…. Classification juridique des sociétés: c. sociétés coopératives.2. sociétés mutualistes.etc.La société à responsabilité limitée.Les sociétés à réglementation particulière: Sociétés d'investissement. 5 . forme hybride entre les sociétés de capitaux et les sociétés de personnes d.

CHAPITRE 1 : LA CONSTITUTION DES SOCIETES I.ASPECT JURIDIQUE La constitution de toute personne morale se traduit par des formalités juridiques et administratives 6 .

II.ASPECT COMPTABLE • La comptabilité doit constater les promesses d’apports en capital faites par les associés. 7 . la réalisation de ces promesses ainsi que les frais de constitution qu’on a présenté dans l’aspect juridique et qu’on va expliciter dans l’aspect fiscal.

Promesses d’apports Ce sont des promesses faites par les associés en vue de mettre en commun Certains biens constituant les apports. 1.ASPECT COMPTABLE La comptabilité doit constater les promesses d’apports en capital faites par les associés. Du point de 8 .II. la réalisation de ces promesses ainsi que les frais de constitution qu’on a présenté dans l’aspect juridique et qu’on va expliciter dans l’aspect fiscal.

9 . Elle peut être soit totale.II. soit partielle et dans ce cas les associés réalisent une partie de leurs promesses. dans ce cas les associés apportent immédiatement la totalité des biens promis.ASPECT COMPTABLE Libération des apports Il s’agit de la réalisation des apports promis par les associés. le reste étant ultérieurement apporté.

ASPECT COMPTABLE Remarques : • La libération doit être immédiate ou intégrale pour les apports en nature quel que Soit le type de société et intégrale aussi pour les SARL quel que soit le type d’apports.II. • Les actionnaires des SA doivent libérer au 10 . le reste étant apporté dans un délai de trois ans maximum pour les SA et sans précision de délais pour les SNC. • Seuls les apports en numéraire peuvent être partiellement libérés.

Sur le plan fiscal. ou de fonds commercial. d’immeubles. ces apports peuvent prendre les formes suivantes :  Apports à titre pur et simple : ce sont des apports rémunérés par des parts sociales ou actions ou uniquement par l’inscription dans les statuts de la société.III. 11 . Ils peuvent être sous forme d’argent. de meubles de bureau. de clients. de créances.ASPECT FISCAL Toute constitution de société entraîne la perception de droits d’enregistrement dont le taux varie en fonction de la valeur et la nature des apports en capital. de marchandises. de matériel.

ASPECT FISCAL  Apports à titre onéreux : ce sont des apports grevés de dettes prises en charge par la société créée . 12 .  Apports mixtes : ce sont des apports dont une partie est à titre pur et simple et l’autre partie est à titre onéreux .III.

Apports purs et simples : Les apports en numéraire. meubles et objets mobiliers. Remarque : le montant des droits d’enregistrement à payer sur le capital social de la société ne peut être inférieur à 1.50 %.000. les apports en nature : marchandises. créances clients. 13 .1.00 DH. immeubles sont soumis au droit fixe de 0.

000.000.00 DH 14 .Un stock de marchandises ……………………………… 10.000.000. 30.Fonds commercial (droit au bail.000.Apports purs et simples : • Exemple d’apports purs et simples formant le capital social d’une société :  Apport en numéraire ……………………………….00 DH .00 DH  Apport en nature: .Du mobilier de bureau …………………………………… 20. 100.00 DH .1.Une camionnette …………………………………………. clientèle) estimé à ….000. 100.Un magasin évalué à …………………………………….00 DH .00 DH . 100..

En cas d’apports grevés de passif. il est intéressant d’imputer le passif.2. les droits de mutation à payer dépendent de l’imputation donnée à ce passif dans les statuts de la société. pris en charge par la société. sur les apports imposés aux taux les plus faibles dans l’ordre suivant : 15 • Les marchandises et les créances .Les apports à titre onéreux : Ces apports sont imposés aux droits de mutation suivant la nature des biens apportés.

3. 16 .Apports mixtes : Ces apports sont considérés comme effectués à titre onéreux en proportion du passif repris par la société créée et supportent les droits de mutation correspondants. le reste est considéré comme effectué à titre pur et simple.