Vous êtes sur la page 1sur 16

L’ACQUISITIO

N
PHONOLOGIQU
E ENTRE
JAKOBSON ET
LES MODÈLES
FRÉQUENTIELS
Deuxième partie
UN NOUVEAU MODÈLE,
PHONOLOGIQUE ET
FRÉQUENTIEL
L’expression spécifique des principes
Explorer la question de la fréquence, puis
universels de structurations à travers la
spécifier les principes mis en valeur
fréquence d’occurrence des consonnes
* Les enfants peuvent
extraire un contraste à
partir des distributions des
occurrences
consonantiques.

* Ils utilisent la fréquence


des traits distinctifs afin
de modéliser l’acquisition
des consonnes
FRÉQUENCE DES
TRAITS
DIFFÉRENTES
FRÉQUENCES DE
On décritTRAITS
deux types de fréquences

Fréquence
Fréquence type
d’occurrence

- On peut la trouver dans un - On la trouve d’un patron


corps de texte particulier d’un répertoire.

Effet d’enracinement Notion de productivité


- Un item à grande fréquence - Également renforcé
d’occurrence sera renforcé. - Peut s’appliquer à plusieurs
- Résistant au changement items
ON DISTINGUE TROIS FRÉQUENCES QUI
EXPRIMENT CHACUNE UN PRINCIPE DE
STRUCTURATION DES INVENTAIRES SONORES:

Fréquence des traits Fréquence type des traits


(hiérarchie) (économie)

Fréquence des valeurs de


traits
(évitement de la marque)
LA HIÉRARCHIE
DES TRAITS
1. Certains traits sont plus utilisés que d’autres.
2. Plus un trait est utilisé dans les langues pour
construire leur inventaire, plus il est robuste.
3. Pour calculer la fréquence d’un trait, nous
ajoutons les fréquences d’occurrence de tous les
phénomènes qui utilisent ce trait de façon
distinctive.
Échelle:
FRÉQUENCES DES TRAITS
a. Sonnant
b. Labial / coronal / dorsal / EN FRANÇAIS
continu / voisé
c. Postérieur / latéral
L’ÉVITEMENT
DE LA « La marque sera définit de façon
fréquentielle et se manifestera par le
MARQUE nombre de sons portant une valeur
marquée ou non marquée d’un trait »

- Pour calculer la fréquence de la


valeur d’un trait, nous ajoutons les
fréquences d’occurrence de tous les
phénomènes spécifie pour cette valeur
de trait.

Fréquences de valeur des traits Les langues tendraient à éviter les


sons avec une valeur marquée
- On propose que le principe d’évitement de la marque influence l’ordre d’acquisition
des valeurs de chaque trait.
- Les consonnes portant la valeur non-marquée d’un trait soient acquises avant leurs
contreparties marquées.
L’ÉCONOMIE DES TRAITS
C’est basiquement, optimiser le rendement du système

Un trait qui est utilisé une fois pour distinguer deux sons aura tendance à être utilisé
pour distinguer d’autres paires de sons.

L’indice C’est le ratio entre le nombre de segments


d’économie d’un système et le nombre de traits
suffisants pour les caractériser
L’IE du système français est le même en le Langage Adressé à l’Enfant et pour la
parole adulte: 18 CONSONNES ET 9 TRAITS DISTINCTIFS
UN MODÈLE EN DEUX
ÉTAPES
L’acquisition isolée du trait

- Un trait est acquis lorsque ses deux valeurs sont acquises.


Exemple:
Le trait [+- voisé] serait acquis lorsque serait la 1° paire de consonnes
spécifiées [-voisé] et [+ voisé] comme /t/ - /d/.
La diffusion du trait

Lors de la 1° étape, le trait n’est acquis que pour une paire de consonnes, par
exemple /p/ - /b/

La diffusion du trait se manifeste par la réalisation conforme à la forme adulte de tous


les segments qui utilisent le trait de façon distinctive.

Principe d’économie des traits  Acquisition


consonantique complète
LE MODÈLE FACE AUX
DONNÉES
Prédiction:
Pour la première paire de consonnes spécifiées par un trait, la consonne portant la
valeur non-marquée de ce trait sera acquise avant sa contrepartie marquée.

Dès que les deux valeurs d’un trait


son acquises, le trait est acquis.
L’ÉCONOMIE
DES TRAITS
L’influence de l’économie des
traits dans l’ordre d’acquisition des
consonnes.

La dernière consonne portant un


trait à faible indice de productivité
sera acquise après la dernière
consonne portant un trait à plus
fort indice de productivité.
CONCLUSION
- Variations
- Interlangues
- Individuelles
 Mauvaises prédictions du
modèle antérieur