Vous êtes sur la page 1sur 8

Confirmation

Assistons à une cérémonie de Confirmation. Tout d'abord, l'Evêque, revêtu de ses ornements pontificaux, à

genoux devant l'autel, entonne le "Veni "

Creator Spiritus

que lesfidèleschantent avec lui :

(Venez Esprit Créateur),

"Venez, Esprit Créateur,

visitez les âmes de

vos fidèles,

les coeurs que vous avez créés.

remplissez de la grâce d'en-haut

Vous qu'on nomme le Consolateur, le don

du Dieu Très-haut

C'est Vous l'Esprit aux sept dons, le doigt de la droite du Père, c'est Vous que le Père a promis, et qui donnez la parole à nos lèvres.

; source vive, feu, charité,

onction spirituelle.

Eclairez nos

esprits

de

votre lumière,

répandez

votre amour dans nos

coeurs ; soutenez la faiblesse de nos corps par votre indéfectible vigueur.

Chassez l'ennemi loin de nous, donnez-nous

ayant pour chef et pour guide, puissions-nous échapper

la paix sans retard ; vous

à tout mal.

Vous, connaître

Fils ; et faites-nous toujours reconnaître Fils.

Gloire soit à Dieu le Père, gloire au Fils ressuscité consolateur, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il."

en Vous-même

Puissions-nous par

le Père ; donnez-nous de connaître

le

l'Esprit du Père et du

des morts, et à l'Esprit

Puis, l'Evêque se lève

et, tourné vers l'assistance, il dit en latin :

"Que l'Esprit-Saint descende en vous, et que

la vertu du Très-Haut

vous garde

de tout péché.

- Ainsi soU-il"

L'imposition des mains :

L'Evêque étend les mains sur les confirmands (ceux qui vont être

confirmés) en disant : "Dieu tout-puissant et éternel,

qui avez daigné

régénérer

vos serviteurs ici présents, par Veau et le Saint-Esprit et qui leur avez accordé la rémission de leurs péchés, envoyez-leur du haut du Ciel l'Auteur des sept Dons, votre Esprit-Saint Consolateur. - Ainsi smt-il.

- L'Esprit de Sagesse et d'Intelligence. - Ainsi soit-il.

- L'Esprit de Conseil et de Force. - Ainsi soit-il.

- L'Esprit de Science et de Piété. - Ainsi sat-U.

- Remplissez-les de l'Esprit de votre Crainte et marquez-les du Signe de la

Croix du Christ pour la vie éternelle.

(Ici l'Evêque fait sur eux un Signe

de Croix). Par le même Jésus-Christ votre Fils Notre-Seigneur, qui, étant

Dieu, vit et règne avec Vous en l'unité du même Esprit-Saint, dans tous les siècles des siècles. - Ainsi smt-il."

Cette imposition des mains signifie que le Saint-Esprit va descendre

sur les confirmands et qu'il va

prendre possession de leurs âmes .

L'Onction

du Saint Chrême :

Les enfants, accompagnés de leur parrain ou marraine, s'avancent alors sur deux rangs, tenant dans leurs mains le billet qui porte leur nom de confirmation. Ils viennent s'agenouiller devant l'Evêque ; le parrain (ou la marraine) pose la main droite sur l'épaule droite de son filleul.

L'Evêque pose sa main sur la tête de chaque conflrmand et fait sur son front une onction en forme de Cro k avec le Saint Chrêm e en

disant : "Pierre (au Marie

), je

te marque du Signe de la Croix, et du salut-.", il fait trois signes de

je

te

confirme par

le

Chrême

Croix au-dessus de sa tête en continuant : "_ au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit" Le Confirmé répond : "Ainsi soit-il"

LEvêqu e fait cette onction sur le front pour marquer que le Chrétien ne doit pas rougir de Jésus-Christ, ni des enseignements de son Evangile ; il ne doit pas avoir honte d'être chrétien et de le montrer.

Lorsque l'Evêque trace avec les Saintes Huiles le signe de la Crobc sur le front de l'enfant, un nouveau caractère sacramentel ineffaçable est imprimé en son âm e • c'est l'empreinte du Christ. Dè s lors nous devons être témoins du Christ La deuxième partie de la formule : "Et je te confirme " désigne la force dont le chrétien est revêtu pour les combats, force de l'Esprit- Saint.

Après avoir fait l'onction sainte, l'Evêque donne un soufflet au confirmé en le frappant légèrement sur la joue avec la main en disant : "La

paix soit avec toi." Ce

soufflet indique au

confirmé qu'il doit être prêt à

souffrir les injures, les affronts, et mêm e la persécution pour la Foi de Jésus-

Christ ; l'Evêque lui dit : "La paix soit avec toi" car, par la grâce du Saint- Esprit, le confirmé goûtera la paix au milieu des luîtes et des contradictions.

On essuie ensuite le front du confirmé puis, une fois que tous sont confirmés, l'on chante :

"Confirmez, ô Dieu, ce que vous venez d'opérer

Saint Temple qui est dans la Jérusalem

Céleste."

Tourné vers l'autel, l'Evêque chante :

en nous, du haut de votre

- Montrez-nous, Seigneur, Votre Miséricorde.

- Et donnez-nous Votre Salut.

- Seigneur, exaucez ma prière.

- Et que mon cri par\'ienne jusqu'à Vous.

- Le Seigneur sou avec vous.

- Et avec votre esprit.

Les confirmés étant à genou;^ l'Evêque continue :

"Prions. O Dieu qui avez donné

le Saint-Esprit

à vos Apôtres

et qui avez

voulu que, par eux et leurs successeurs. Il fût transmis aux autres fidèles, regardez avec bonté notre humble ministère, et faites que le même Esprit vienne dans les coeurs de ceux dont nous avons marqué le front du Saint Chrême et du Signe de la Croix. Faites que ce même Esprit habite dans les coeurs et en fasse

le temple de sa gloire. Vous qui, avec le Père et le même Esprit-Saint, vivez et

régnez

dans les siècles

des siècles.

- Ainsi soit-il.

C'est ainsi que sera béni tout homme qui craint le Seigneur."

La

Bénédiction :

L'Evêque bénit ensuite solennellement tous les confirmés eiK le Signe de la Croix en disant : "Que le Seigneur vous bénisse

Sion (du Ciel), afin que vous voyiez les biens de Jérusalem tous les jours de

votre vie et que vous ayez la vie éternelle. - Ainsi soit-il.

; il fait sur du haut de

Les confirmés récitent ensuite avec l'Evêque le "Je crois en "

et le "Je vous salue Marie

",

Dieu

",

le "Notre Père

les grandes prières du chrétien.

La cérémonie est terminée. Pour conserver la grâce de la

Confirmation, le nouveau soldat du Christ devra prier souvent, faire de bonnes

oeuvres, et vivre selon la loi de Jésus-Christ,

sans respect humain.

*

*

1 Quelle est la matière du sacrement de Confirmation ? La matière du Sacrement de Confirmation, outre l'imposition des mains de l'Evêque. est l'onction faite sur le front d u baptisé avec le Saint Chrême.

-

2 Quelle est la forme du Sacrement de Confirmation ? La forme du Sacrement de Confirmation est celle-ci : "Je te signe du Signe de la Croix et te confirme avec le Chrême d u salut, au Nom d u Père et d u -j Fils et d u Saint-Esprit."

-

3 Quel est le ministre du Sacrement de Confirmation ?

-

 

Le ministre ordinaire d u Sacrement

d e

Confirmation est l'Evêque

seul.

4 Pourquoi l'onction est-elle faite su r le front ?

-

L'onction est faite sur le front, o ù apparaissent les signes d e la crainte et

de la honte. af>n qu e le confirmé comprenn e qu'il n e doit pa s

rougir d u

nom et de la profession de chrétien, ni avoir peur des ennemis de la foi.

5 Pourquoi l'Evêque donne-t-il un léger soufflet a u confirmé ? L'Evêque donne un léger soufflet au confirmé pour qu'il sache qu'il doit être prêt à souffrir toute sorte d'affront et de peine pour la foi de Jésus- Christ

-

CstiécH l

sm

c

pat -

Cor-i-espondanc e

M-D .

d

e

FATIM

A

-

Anné e

C

REEDITIO N

-

©

SFSPX .

SBint-Michcl-en-Brenn* .

FRANCE .

Juillet

1988. »0«p8t

légal"

2ème trimestr .

1992 -

ISBN

n°2-9tl7il0«-0O-

 

i_E

RE-rinr

MESSAGE R

soient

extirpés

et bannis

loin

de

toi

 

toute

l a

force

de

l'ennemi, toute

l a

 

LES

SAINTES

HUILES

 

puissance

du

démon, tout

assaut et toute

 

allusion mensongère de Satan. Qu'ainsi tu

 

Mes

cher s

enfants ,

s i

l'on

procures

à

tous

ceux que

marquera ton

vous

demande

: "Qu'est-ce

que

l e

Sain t

Onction l'adoption

divine par

l'Esprit-

Chrême

?"

Vous

répondez, car vous

l'avez

Saint

(cette Onction

qui

est faite

au

appris

en

étudiant

le

sacrement

de

Baptême d'abord, puis à l a Confirmation).

Confirmation

mélange

consacré par l'Evêque l e Jeudi-Saint." Oui,

le

Sainte s que

pendant

dans l a matinée du Jeudi-Saint.

:

"Le

Saint Chrême

et

de

est

un

d'huile

d'olive

baume

Saint Chrême est l'une des trois Huiles

l'Evêque bénit

solennellement

l a Messe Pontificale qui

a

lieu

La première

de

ces Huiles

est

matière du sacrement de La deuxième est le Saint

du sacrement de Confirmation, utilisé aussi

pour

l'Extrême-Onction.

l'Huile

l e

des

Infirmes,

qui

est

dans

l a

Chrême,

matière

le s

sacre

des

Evêques,

cérémonies

du

Baptême , aux

consécrations

Au nom

Notre-Seigneu r

qui,

l'unité

les siècles

de Die u l e Pèr e tout-puissan t e t

Jésus-Christ,

son

de

Fils ,

étant

Dieu, vi t et règne avec Lui en

du même Saint-Esprit. Dans tous

des siècles. - Ains i soit-il. "

Puis l'Evêque continue :

"

est vraiment juste et

c'est

grâces

toujours et partout. Seigneur, Père saint. Dieu éternel et tout-puissant. C'est Vous

autres

notre

nécessaire, c'est notre

I

l

devoir

rendre

entre

et

salut,

au

de

vous

qui,

largesses de votre bonté, fîtes produire à

commencement,

des

églises, des

autels, des

calices

et

la

terre

ces

arbres

fruitiers

parmi

pour

l a

bénédiction

ou

"baptême"

des

lesquels devait naître l'olivier, source

Saintes

Huiles, aussi sa bénédiction se fait-elle

cloches. Ell e est l a plus noble des

de

onctueuse, et dont

cette

huile,

de

le fruit

toutes

plus

servirait à

la

avec beaucoup de

solennité . C'est ce

que

faire

le Saint

Chrême."

(Rappelez-vous

nous allons voir ensemble.

que,

en

effet ,

l e

Saint

Chrême

est

fait

Enfin, la troisième Huile Sainte est l'Huile des Catéchumènes qui

est

de l'eau baptismale

le Samedi-Saint, - à

l'Ordination des prêtres (sacrement de

employée au Baptême, à l a bénédiction

l'Ordre) et au sacre des

rois.

CONSECRATION

DU

SAINT

CHREME

l a Messe, après

la communion, l'Evêque va s'asseoir devant

la

Au

cours de

table

préparée dans

le Choeur

;

12

prêtres,

7

diacres

et

7 sous-diacres

partent

en

procession

à

l a

sacristie

chercher

le s huiles

à consacrer. Un

sous-

diacre

prendra

l e

baume

 

et

des

diacre s

porteront les urnes d'huile. Pendant qu'ils

reviennent

l a

schola

chante

l'hymne

approprié.

L'Evêque se lève et procède

à l a bénédiction du Baume par deux oraisons

spéciales. Puis

la

après avoir fait

sur

d'huile

cette huile est l a plus onctueuse, c'est-

à-dire

;

d'olive, fruit

l a

plus

douce

de

de

l'olivier

toutes

les

huilas).

patène un

mélang e

de

baume et

d'un

peu

L'Evêque

continue cette

d'huile destinée au

Saint

Chrême,

i

l

prièr e en rappelant que

l e

ro i David ,

procède à la bénédiction du Chrême.

en

les

BENEDICTION DU CHREME

forme de

douze

L'Evêque souffle trois fois

d'huile, et

pour

croix sur le vase

prêtres

font

de

même

désigne r

que

cett e

substance

va

êtr e

imprégnée

de

l a vertu

du

Dieu trois

fois

Saint.

Puis,

l'Evêque

prononce

l'exorcisme :

 

"Je

t'exorcise,

huile,

créature

de

Dieu,

par

l e

Père

tout-

puissant, qui a fait

la

le ciel et l a terre et

Que

mer

e t

tou t ce qu'il s contiennent .

avait chanté d'avance cette Huile qui nous

donnerait

l a

joie

par

l e Saint-Esprit ;

puis

i l rappelle que,

après

l e déluge, l a

colombe rapporta

dans

son

bec un rameau

Dieu

redonna à

du

Saint-Esprit, après l'effusion de l'eau du Baptême.

pai x que Dieu nous donne par l'Onction

d'olivier , en signe de

préfigurait l a

l a paix

que

l a terre

; cela

même. Moïse, sur l'ordre

de Dieu, après avoir lavé dans l'eau

Aaron, son

d'huile (vous verrez cela plus tard dans l'histoire de Moïse).

Onction

De

frère , fi t sur

lu i une

Puis l'Evêque rappelle que l e Saint-Esprit descendit sur Jésus sous l a

MOÏS E

CsTJ.±te )

forme d'une colombe après son Baptême dans

c'était

le

Lui qui avait reçu plus qu e tous, e n plénitude, l'Onction Sainte.

Jourdain, pour bien montrer que

La prière continue

:

"

Nous

vous prions donc. Seigneur, Père saint. Dieu éternel et tout-puissant, par ce même Jésus- Christ votre Fils, Notre - Seigneur, de sanctifier pa r votre bénédiction cette huile, votre créature. Imprégnez-la d e l a

force d e l'Esprit-Saint, avec l'aide puissant e du Chris t votr e Fils , don t l e nom fournit l e sien à ce Sain t Chrême avec

lequel vous avez consacré

prêtres,

rois,

prophètes et martyrs. Qu'il soit, pour ceux qui renaîtront d e l'eau e t d e l'Esprit- Saint, l e Chrême d u salut qui leur donne part à l a vie éternelle et le s associe à l a

gloire du Ciel."

Puis l'Evêque poursuit à mi-

voix : "Par l e même Jésus-Christ votre Fils,

Notre-Seigneur, qui, étant Dieu, vi t et règne

avec vous e n l'unité du même Saint-Esprit, dans tous le s siècles des siècles.- Ainsi soit-il."

11 verse alors dans l'ampoule de Saint Chrême l e mélange effectué précédemment , tout e n disan t : "Que l e

mélange d e ces huiles procure, à ceux qu'en

marquera

l'Onction,

faveur e t protection

divines

e n vue d e leur

salut

dans le s

siècles des siècles.- Ainsi soit-il."

Puis l'Evêque salue par trois Saint Chrême, en chantant sur un ton

de voix d e plus e n plus élevé : "Salut, ô

fois

l e

Saint Chrême." Puis i l baise l e bord d e l'ampoule. Chacun de s douze prêtres

s'approche d e l a table e n faisant trois génuflexions et vénère l e Saint Chrême de l a

même

Saint dont l a vertu vient d'être communiquée

au Chrême.

façon,

cela

pour

honorer

l'Esprit-

1. QU'EST-CE QUE LE SAINT CHUEME ? Le ScUïit ChAême z^t un méZangz d'huile d'oti\>& e i d e baurrn cûYi6acA.z poK l'Evzqut Iz JzudÀ-Salnt.

Dans l e Sacrement d e Confirmation l'huile

qui s'étend e t fortifie, signifie l'abondance de l a grâce qui se répand dans l'âme du chrétien pour l e confirmer dans l a foi ; e t l e baume, qui es t odorant e t préserve de l a corruption, signifi e que l e chrétien, fortifié par cette grâce, est capable d e répandre l a bonne odeur des

vertus chrétiennes et corruption des vices.

de se préserver de l a

Moïse

fi t

partir le s

Israélites

d e l a mer Rouge,

e t

il s

entrèrent

a u désert

d e Sur ; et ayant

marché trois jours dans

trouvaient point d'eau. Il s arrivèrent à

Mara, e t

de Mara, parce qu'elles étaient amères.

C'es t

qui lu i était propre, en l'appelant Mara,

c'est-à-dire amertume. Alors

contre

nous

lui

eaux,

boirons-

Moïse cria au Seigneur, qui

l e désert, il s ne

il s ne pouvaient boire des eaux

on donna à c e lie u un

nom

l e peuple murmura

: "Que

pourquo i

Moïse , e n disan t

?" Mais

montra u n bois qu'il jeta dans le s

e t le s

eaux

devinrent

douces

(potables).

Dieu

leur

donna en ce

: "S i

lieu I I y vous

des préceptes e t des ordonnances, et

éprouva

écoutez l a voix du Seigneur votre Dieu et

son peuple en disant

que

vous faites ce qui es t juste devant

ses

yeux,

s i vous

obéissez

à

se s

commandements e t s i vous gardez

préceptes. Je ne vous frapperai point de

J'a i frappé l e Seigneur

toutes

l'Egypte, parce

qui vous guérit". Les enfants d'Israël vinrent

ensuite à Elim, o ù i l y avait douze

fontaines

campèrent auprès des eaux.

l a multitude de s

enfants d'Israël, étant partie d'Elim, vint au désert de Sin , qui est entre Elim et l e Sinaï, l e quinzième jour du second mois depuis leur sortie d'Egypte.

tous ses

le s maladies que

dont

Je suis

et soixante-dix

Toute

palmiers, et il s

Les

enfants

d'Israël

murmurèrent tous contre Moïse et Aaron dans l e désert, en leur disant : "Plût à Dieu que nous fussions morts dans l'Egypte par l a main d u Seigneur, lorsque nous étions assis près des marmites pleines de viandes e t que nous mangions d u pain à satiété ! Pourquoi nous avez-vous amenés dans c e désert, pour y faire mourir d e faim tout l e peuple ?"

(à suivre)

OatécHii&m e

REEDITION

- ©

SFSPX.

par-

Oor-r-espondanc e

NJ — D .

Saim-Michel-en-Brenne. FRANCE.

Juillet 1988.

"Dépôt

d « FATirvi A

légal"

- 2ème trimestr e 1992 -

Anné e

ISBN

C

n''2-907i|Oil-00-8

CATECHISME PAR CORRESPONDANCE

5n

Abbaye Saint Michel Saint Michel en Brenne 36290 MEZIERES

1. Qu'est-ce que l e Saint Chrême ?

N" D'INSCRIPTION :

AGE

:

NOM E T PRENOM :

RIV I

12

2.

Quand est-i l

consacré ?

Pa r qu i ? .

3.

Que signifi e

l'huile ?

A.

Que signifi e

l e baume ?

5.

Que signifi e

l e petit soufflet que l'Evêque donne à chaque confirmé après l'onction ?

6.

Jusqu'où peut aller cette exigence ?

Donnez l'exemple d'un Saint ?

 

7.

Qu'est-ce que l e Sacrement de Confirmation ?

Appréciation : La leçon est-elle sue ?

très bien

passablement

bien

mal

assez bien

pas du tout

Leçon 12

1. Pouvons-nous sans l e secours de Jésus-Christ vivre chrétien- nement et parvenir au Ciel ?

2. Qu'est-ce

que l a grâce sanctifiant e ?

3. Qu'est-ce qu'un sacrement ?

4. Combien faut-i l de choses pour faire un sacrement ? Lesquelles ? (Pour chacune d'elles dites ce qu'elle est dans l e sacrement de Confirmation)

CATECHISME PAR CORRESPONDANCE

Abbaye Saint Michel Saint Michel en Brenne 36290 MEZIERES

N° D'INSCRIPTION :

1

O

AGE

:

'

^

NOM E T PRENOM :

N'oublions pa s l a grâce sacramentelle du sacrement de Confirmation qui nous donne

grâces actuelles dont nous avons besoin pour confesser l a fo i de Jésus-Christ, pratiquer courageusement le s devoirs de l a Religion, e t résister aux ennemis de notre Salut.

droit aux

POUR MA VI E :

-Je

à un camarade, en

défendant ma fo i devant ceux qu i l'attaquent, en parlant de ce que j'a i appris au

catéchisme

confesserai l a fo i de Jésus-Christ

en parlant de Dieu

, en reprenant quelqu'un qui blasphème ou di t du mal de l a religion

•Mais pour avoir

l a force d'être un fidèle témoin de Jésus,

d'invoquer

souvent

l e Saint-Esprit.

(rappelez-vous le s

je n'oublierai pas petites oraisons

jaculatoire s du "POUR MA VIE " de l a leçon précédente) .

"Mes enfants, ayez toujours un e grande dévotion a u Saint-Esprit . Quoique Notre-Seigneur soi t

mort, cela ne suffisait

fructifie r e n nous c e torren t de grâces . C'est comme s i l'o n donnait un trésor : i l faudrait bien quelqu'un pour l e distribuer

Le Père nous a donné so n Fil s ; l e Fil s s'est donné Lui-même e t a souffert pour nous ; l e

Saint-Esprit es t venu nous distribuer

pas, s i l e Saint-Esprit n'était venu nous sanctifier e t faire

toutes ses grâces."

PAROLES DU SAINT CURE D'ARS.

ti Appréciatio n : L a leçon est-ell e su e ?

très bien

passablement

bien

mal

assez bien

pas du tout