Vous êtes sur la page 1sur 12

Gémeaux AFPC

Association Française de Prévention des Comportements au volant

26 mars 2009
10e édition

INFORMATION PRESSE mars 2009

NOUVELLE ENQUÊTE BAROMETRE AFPC 2009 :


“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude

Enquête lancée à l’initiative de l’AFPC (Association Française de Prévention des


Comportements au volant). Cette « enquête baromètre » est reconduite chaque année,
lors de la Journée Nationale de la Courtoisie au Volant qui se déroule à la veille
des grands départs du week-end end de Pâques. Cette enquête permet d’étudier et de
comparer, au fil des ans, l’évolution du comportement des conducteurs et des usagers
sur la route et dans les villes.

Les résultats complets de cette enquête sont consultables sur les sites :
www.courtoisie.org

Contact Presse : Flore Nadobny Informations et programme


AFPC - Association Française de Prévention des Comportements au volant sur le site officiel de la campagne :
Tél. 04 78 38 59 18 • E-mail : afpc@courtoisie.org www.courtoisie.org
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

L’IMAGE DES AUTOMOBILISTES FRANCAIS VUE PAR EUX-MÊMES

1/ LES FRANÇAIS SONT-ILS DE BONS CONDUCTEURS ?

ET VOUS…ÊTES-VOUS UN BON CONDUCTEUR ?

Enseignement : Les Français sont de mauvais conducteurs…sauf moi bien sûr.


En 2009, le jugement des Français sur le comportement des autres conducteurs reste assez stable.
Ils se considèrent en majorité toujours comme de bons et très bons conducteurs (88%) et cette tendance se confirme
un peu plus qu’en 2008 (3 points de plus).
Les 18-24 ans, qui ont le moins d’expérience en matière de conduite, sont moins nombreux à s’estimer bons
conducteurs et sont également moins à penser que les Français sont de bons conducteurs. Peut-être leur regard
critique est-il aiguisé par une obtention récente du permis ?
Par contre, les 50 ans et plus se jugent bons ou très bons conducteurs et sont les plus indulgents par rapport
à la conduite des autres.

2
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

L’IMAGE DES AUTOMOBILISTES FRANCAIS VUE PAR EUX-MÊMES

2/ LES FRANÇAIS SONT-ILS DES CONDUCTEURS AGRESSIFS ?

Enseignement : Agressif, moi jamais ! Mais mon voisin oui !


La perception de l’agressivité des conducteurs, qui semblait diminuer les années précédentes, semble cette année plutôt à la
hausse : pour plus de 6 Français sur 10 les Français sont agressifs au volant (9 points de plus par rapport à 2008)
Comme chaque année les femmes sont plus nombreuses que les hommes à dénoncer l’agressivité des
automobilistes Français.
Mais quel que soit le sexe des répondants on note une hausse de ce sentiment par rapport aux années précédentes.

3/ LES FRANÇAIS SONT-ILS COURTOIS AU VOLANT ?

Enseignement : Conduire bien et bien se conduire, telle est la question.


Cette année encore, la courtoisie des autres automobilistes n’est pas ressentie par les français interrogés.
Cette tendance négative s’accentue d’année en année. On note une diminution de 10 points par rapport à l’an passé,
au profit de la neutralité.

3
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

LE COMPORTEMENT DES CONDUCTEURS FRANÇAIS VU PAR EUX-MÊMES

4/ VOUS ARRIVE-T-IL DE VOUS GARER SUR LE TROTTOIR ?

ET SUR UN EMPLACEMENT HANDICAPES ?

Enseignement : Les adeptes du trottoir se portent toujours bien.


Les conducteurs français n’ont pas amélioré leur comportement en termes de courtoisie et de civisme.
Après les efforts notés en 2008, on note un relâchement sur certains points.
Les Français sont environ 4 sur 10 à avouer stationner souvent ou régulièrement sur le trottoir (4 points de plus qu’en
2008) et les femmes sont plus respectueuses que les hommes sur ce point là.
En revanche, les places réservées aux handicapés sont bien plus respectées que les trottoirs du point de vue du
stationnement. Si 4 Français sur 10 ne se gênent pas pour se garer sur le trottoir, en revanche on constate un respect
des emplacements réservés aux personnes handicapées. 96% des Français déclarent ne jamais se garer sur ces
places là. Là encore, les femmes sont plus respectueuses que les hommes.

4
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

LE COMPORTEMENT DES CONDUCTEURS FRANÇAIS VU PAR EUX-MÊMES

5/ À PIED, ARRIVE-T-IL QU’UN AUTOMOBILISTE NE VOUS LAISSE PAS


TRAVERSER AU PASSAGE PIETON ?

OUI : 92% NON : 8% OUI : 99% NON : 1%

2008 2009

Enseignement : Des passages piétons ? Où ça ? Je n’ai rien vu


Le comportement des Français concernant le respect des passages piétons ne semble pas progresser,
au contraire.
Seulement 19% des personnes interrogées pensent globalement que les Français sont des conducteurs respectueux
et courtois vis-à-vis des piétons et des deux-roues.
Cette année, hommes et femmes ont quasi la même perception du respect des piétons et des 2 roues.
Là aussi, plus les automobilistes sont âgées et plus ils sont tolérants : les plus de 65 ans sont les plus tolérants
par rapport aux autres automobilistes à l’opposé des « 18-24 ans ».

6/ VOUS ARRIVE-T-IL DE CONDUIRE EN TELEPHONANT (SANS KIT MAIN LIBRE) ?


90
80
83,4
70 77,7 71,7
60
jamais
50
parfois
40
souvent
30
20 24,4
10 20 2,3 3,9 15,8 0,8
0
global hommes femmes

Enseignement : le téléphone au volant : toujours des appels sans kit mains-libres !


9 personnes sur 10 déclarent avoir un téléphone portable.
Parmi ces répondant, près de 29% déclarent téléphoner souvent ou parfois en conduisant avec un kit mains-libres. Et concernant
les personnes ayant déclaré téléphoner souvent et parfois sans kit mains-libres au volant, elles sont tout de même 22% à déclarer
ne jamais utiliser ce kit et donc à avoir un comportement dangereux au volant. Une légère amélioration est toutefois à noter
par rapport à 2008. Notons aussi que les 18-34 ans sont les plus indisciplinés avec près de 35% d’entre eux qui déclarent
téléphoner souvent et parfois sans kit mains-libres. Plus les répondants vieillissent et plus leur comportement s’améliore pour
atteindre près de 9 répondants sur 10 parmi les 65 ans et + qui déclarent ne jamais téléphoner sans kit mains-libres.

5
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

LE COMPORTEMENT DES CONDUCTEURS FRANÇAIS VU PAR EUX-MÊMES

7/ PENSEZ VOUS QUE LES FRANCAIS SERONT ASSEZ RESPONSABLES ET COURTOIS


POUR APPLIQUER LA ZONE DE RENCONTRE SANS RISQUES ?

Enseignement : Zen comme Zone de rencontre


Le concept de « Zone de rencontre » (piétons, vélos, voitures et autres usagers se côtoient sur la chaussée)
est déjà mis en œuvre dans d’autres pays comme les Pays-Bas, la Suisse et l’Angleterre. Mais l’accueil
réservé a ce concept en France est quant à lui assez mitigé. En effet, 63% des Français pensent que c’est culturellement
difficile à appliquer en France. A l’inverse, 37% des français estiment que c’est l’avenir d’une vie harmonieuse en société.

8/ PENSEZ-VOUS QUE LE BSR (BREVET DE SECURITE ROUTIERE) DOIVE DEVENIR


UN VERITABLE PERMIS ?

Enseignement : Le BSR, un nouveau permis !


Plus de 8 Français interrogés sur 10 sont favorables à ce que le BSR, court examen autorisant la conduite d’un
scooter 50cm3, devienne un véritable permis.
Les plus réticents à cette idée sont les plus jeunes, les 18-24 ans (23% de « non »). Sans doute, car ils se sentent plus
concernés par les scooters, puisqu’ils l’utilisent souvent avant le passage du permis voiture.

6
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

LE COMPORTEMENT DES CONDUCTEURS FRANÇAIS VU PAR EUX-MÊMES

9/ QUELS AMENAGEMENTS INTRODUIRE À L’EXAMEN DU PERMIS ?


% Echantillon total 2009
Introduire dans l’apprentissage une notion de prévention et d’éducation civique 76,0
Les auto-écoles doivent faire plus de pédagogie 44,1
Retirer le permis après une faute de conduite grave 27,9
Repasser le permis de conduire après un accident grave 21,2
Autres aménagements 3,2
Le développement de la prévention et de l’éducation civique lors de l’apprentissage sont les aménagements les plus souhaités
à l’examen du permis de conduire (plus de 76% des personnes), et ceci quel que soit l’âge, le sexe ou la région d’habitation.
C’est donc logiquement que la pédagogie arrive en deuxième position, plébiscitée par plus de 4 Français sur 10.

10/ FAUT-IL SUPPRIMER LES FAUTES GRAVES LORS DE L’EXAMEN DU PERMIS


DE CONDUIRE ? NI D’ACCORD
% D’ACCORD PAS D’ACCORD
NI PAS D’ACCORD
18-24 ans 42,3 48,1 9,6
25-34 ans 53,8 40,4 5,8
35-49 ans 49,4 39,0 11,6
50-64 ans 47,7 35,5 16,8
65 et + ans 55,0 29,6 15,4

La majorité des Français de 50ans + seraient d’accord pour que les fautes graves éliminatoires dans l’évaluation du permis de
conduire soient supprimées. A contrario, les 18-24 ans sont près de 5 sur 10 à ne pas être d’accord avec une telle suppression,
car elle ferait perdre de sa valeur au permis de conduire. En effet les fautes graves sont souvent des règles importantes de conduite
qui permettent de limiter les risques d’accidents.

11/ POUR OU CONTRE UN RDV DE SUIVI POUR LES JEUNES 6 MOIS APRES LA
REUSSITE DE L'EXAMEN

Près de 7 Français sur 10 réservent un bon accueil à l'idée d'un rendez-vous 6 mois après la réussite à l'examen,
pour vérifier la solidité des acquis (en conduite comme en code) et faire le point sur les comportements sur la route et les craintes
liées aux premiers milliers de kilomètres.
7
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

LE COMPORTEMENT DES CONDUCTEURS FRANÇAIS VU PAR EUX-MÊMES

12/ VOUS ARRIVE-T-IL DE CONDUIRE APRES AVOIR CONSOMMÉ DES DROGUES


OU DES MEDICAMENTS ?

DE TEMPS TOTAL SOUVENT / TOTAL RAREMENT


% SOUVENT EN TEMPS DE TEMPS EN TEMPS RAREMENT JAMAIS / JAMAIS
ECHANTILLON TOTAL 2008 1,2 2,9 4,1 7,8 88,1 95,9
HOMMES 2008 1,5 3,4 4,9 8,3 86,8 95,1
FEMMES 2008 0,9 2,5 3,4 7,4 89,2 96,6
ECHANTILLON TOTAL 2009 0,6 1,6 2,2 4,7 93,1 97,8
HOMMES 2009 1,2 2,0 3,2 5,3 91,5 96,8
FEMMES 2009 0,0 1,2 1,2 4,2 94,6 98,8

Enseignement : Une bonne résolution pour 2009. J’arrête la drogue au volant.


2.2% des personnes interrogées ont déclaré avoir conduit suite à la consommation de substances pouvant
diminuer la capacité à conduire, soit 2 points de moins qu’en 2008, on progresse !
C’est un comportement qui reste plus masculin puisque 3.2% des hommes l’ont déclaré contre 1.2% des femmes.
Notons toutefois que les 25-34 ans ne confirment pas cette tendance à la baisse comme les autres.
Au contraire, un léger relâchement est à noter par rapport à 2008 : près de 6% d’entre eux déclarent avoir conduit (souvent
ou de temps en temps) après avoir consommé cannabis, médicaments ou substances diminuant la capacité à conduire,
contre 3% l’an passé.

13/ VOUS ARRIVE-T-IL DE CONDUIRE APRES AVOIR CONSOMMÉ DES BOISSONS


ALCOOLISÉES ?
DE TEMPS TOTAL SOUVENT / TOTAL RAREMENT
% SOUVENT EN TEMPS DE TEMPS EN TEMPS RAREMENT JAMAIS / JAMAIS

2008 0,5 12,1 12,6 20,8 66,6 87,4


2009 1,2 7,8 9 32,1 58,9 91

Enseignement : Boire ou conduire il faut choisir.


La prise de conscience du danger de conduire en ayant consommé des boissons alcoolisées avait connue un creux en
2008 mais s’améliore cette année pour obtenir le meilleur taux de ces dernières années.
Une réelle prise de conscience de la part des 18-24 ans est à souligner. Il semblerait que la prévention faite
auprès des jeunes porte ses fruits. En revanche, il y a un peu de laisser aller chez les 65 ans et + qui les autres
années étaient toujours les plus raisonnables. Cette année, ils sont près de 10% à déclarer conduire après avoir
consommé de l’alcool (souvent ou de temps en temps).

8
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

L’OPINION DES FRANÇAIS SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

14/ AVANT L’INSTALLATION DES RADARS VOUS ARRIVAIT-IL DE DEPASSER


LES LIMITATIONS DE VITESSE ?

15/ DEPUIS L’INSTALLATION DES RADARS ÊTES-VOUS PLUS RESPECTUEUX


DES LIMITATIONS DE VITESSE ?

Enseignement : Les radars ça agace mais c’est efficace.


L’effet dissuasif des radars se renforce comme l’année précédente puisque 84% des Français se déclarent
plus respectueux des limitations de vitesse (+5% par rapport à 2008).
Ce sont les femmes qui sont les plus sensibilisées puisqu’elles sont 86% à déclarer être plus respectueuses, contre
83% des hommes.
Comme en 2008, plus les personnes interrogées sont âgées, plus elles se déclarent respectueuses :
ainsi l’impact sur les 18-24 ans est plus faible (62%) que sur les 35-49 ans (89%) ou que sur les plus de 50 ans (92%).

9
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

LES CONDUCTEURS FRANÇAIS ET LEUR SENS DU CIVISME

16/ QUEL COMPORTEMENT ADOPTEZ-VOUS LORS D’UN PIC DE POLLUTION ?

Enseignement : Les Français peuvent mieux faire.


En cas de pics de pollution, l’attitude la plus fréquemment adoptée par les Français, et plus qu’en 2008, est
une réduction de leur vitesse de conduite (7 personnes sur 10, contre 5 sur 10 en 2008). La deuxième attitude
la plus observée est malheureusement une conduite inchangée (25% soit 11 points de moins qu’en 2008).
Les jeunes qui conduisent lors des pics de pollution sont ceux qui réduisent le moins leur vitesse de
conduite (la moitié d’entre eux seulement) et qui conservent le plus leurs habitudes de conduite (42%),
sans doute car une partie d’entre eux est déjà vigilante à sa vitesse du fait de ses débuts de conduite sur la route.
Ils sont, par contre, les plus nombreux à utiliser les transports en commun (19%).
Plus les répondants avancent dans l’âge, moins ils conduisent comme d’habitude et plus ils réduisent leur vitesse.
La solution du co-voiturage est quant à elle plus adoptée par les 35-49 ans.

17/ SERIEZ-VOUS PRET À ACCEPTER UN ETHYLOTEST ANTIDEMARRAGE DANS


VOTRE VOITURE ?

Enseignement : Un bon démarrage pour cet éthylotest !


L’idée d’un éthylotest anti-démarrage dans la voiture est plutôt bien accueillie : plus de 8 automobilistes sur
10 seraient prêts à l’accepter afin de concourir à leur sécurité.
Ce sont également les plus jeunes, les 18-24 ans qui sont les plus enthousiastes à cette idée (près de 9 sur 10).
En revanche, les plus réticents à ce système sont les 65 ans et +.

10
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

L’OPINION DES FRANÇAIS SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

18/ SELON VOUS, QUELLES SONT LES PRINCIPALES CAUSES D’ACCIDENT


SUR LA ROUTE ?
% HOMME 2008 HOMME 2009 FEMME 2008 FEMME 2009
L’ALCOOL 32,1 30,8 33,8 37,0
LA VITESSE 30,4 29,8 35,5 32,5
LA DISTRACTION 12,4 10,9 9,1 10,4
L’INCIVILITÉ DES CONDUCTEURS 10,4 16,7 8,1 7,6
LA FATIGUE 5,4 5,0 5,1 4,6
LE TÉLÉPHONE AU VOLANT 1,3 1,8 2,3 2,3
LA DROGUE ET LES MÉDICAMENTS 5,9 3,7 4,9 4,5
AUTRE CAUSE 2,1 1,3 1,2 1,1

Enseignement : Alcool et vitesse pointés du doigt.


L’alcool et la vitesse se partagent la première place quasi ex-aequo. Loin derrière arrivent la distraction,
l’incivilité puis la fatigue.
Comme chaque année l’alcool et la vitesse restent les principales causes des accidents de la route dénoncées par les
Français interrogés (2/3 des personnes). La tendance est quasi la même qu’en 2008. Cette année l’incivilité arrive en
troisième position (12%, contre 9% en 2008)et est talonnée de près par la distraction (11%, équivalent à 2008).

19/ QUELLES ACTIONS FAUDRAIT-IL MENER POUR AMELIORER LA SECURITE


SUR LA ROUTE ?
% Echantillon total 2009
Accentuer les mesures de prévention, d’apprentissage 68,7
Mettre en place des mesures de répression spécifiques visant les jeunes (18-24 ans) 34,0
Accentuer les mesures de répression 29,3
Relever à 21 ans l’âge d’obtention du permis de conduire 8,4
Réglementer l’utilisation d’un véhicule à partir d’un certain âge 48,0
Autres causes 3,4

Enseignement : Répression et limite d’âge, la solution selon les Français


Pour améliorer la sécurité sur la route, l’accent est mis cette année sur le développement d’actions de prévention
et d’éducation pour près de 7 Français sur 10. La réglementation de l’utilisation d’un véhicule à partir d’un certain âge est
également plébiscitée par près de la moitié des Français. Et plus d’1/3 des Français sont favorables à une répression spécifique
aux jeunes. Ces demandes sont similaires, quel que soit l’âge des répondants et quelle que soit la région d’habitation, même si les
65 ans et + sont plus réticents que les autres à la réglementation de l’utilisation d’un véhicule à partir d’un certain âge.
11
ENQUÊTE BAROMETRE AFPC :
“ Quel conducteur êtes-vous ? ”
Réalisée par l’institut d’étude Gémeaux
26 mars 2009 - 10e édition
AFPC

L’OPINION DES FRANÇAIS SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

20/ PENSEZ-VOUS QUE DEPUIS L'ADOPTION DES GILETS JAUNES IL Y AI UNE


AMELIORATION DES CONDITIONS DE SECURITE ?

Enseignement : Le gilet jaune, un bilan mitigé


Notons que l’amélioration des conditions de sécurité des personnes en panne ou en vélo depuis l'adoption des Gilets
Jaunes divise les automobilistes : 4 sur 10 estiment que les Gilets Jaunes améliorent la sécurité alors que 6 sur 10
pensent le contraire.

Cette enquête a été réalisée à l’initiative de l’association Gémeaux-AFPC


(Association Française de Prévention des Comportements au volant). Les résultats complets ainsi que l’analyse
et les commentaires de l’enquête sont consultables sur les sites internet :
www.courtoisie.org

Fiche technique
Sondage réalisé par téléphone entre les 12 et 17 février 2009 auprès d'un échantillon représentatif de la population
française de 500 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode
des quotas (sexe, âge, catégorie professionnelle du chef de famille), après stratification par région
et catégorie d'agglomération. Ces personnes possèdent le permis automobile et disposent / possèdent un véhicule.

RAPPEL
Des comparaisons sont effectuées avec les données des études de l’année 2006, 2007, 2008. Les échantillons sont
identiques en termes de profil socio- démographique (représentativité de la France). Ils sont cependant légèrement
différents en ce qui concerne la possession ou l’usage du véhicule :
l’échantillon de l’étude de l’année 2009 est, tout comme celui des années 2007 et 2008,
constitué exclusivement de personnes qui possèdent le permis de conduire et qui possèdent et/ou disposent
d’un véhicule au sein de leur foyer.