Vous êtes sur la page 1sur 4

Travail actif manuel

I – Généralités
Buts du travail actif :
 Passer un muscle à la cotation 5.
 Protection articulaire (ex : genou).
Plusieurs méthodes :
 De la cotation 0 à 1 :
o Irradiations
o Massages
o Electrothérapie
 De la cotation 1 à 2 :
o Irradiations
o Massages
o Electrothérapie
o Travail actif aidé et/ou sans pesanteur
 De la cotation 2 à 5 :
o Travail actif

II – Différents types de travail

Analytique ou global :
o Analytique : On travaille un muscle précis (au début de la
récupération, ex : moyen fessier).
o Global : On travaille une fonction (quand on a déjà récupéré
partiellement, ex : abduction, on travaille l’éventail des fessiers).
Mécanique ou manuel :
o Mécanique : Quantitatif (précis). Ex : pouliethérapie.
o Manuel : Qualitatif. Avantage : permet l’adaptation. Inconvénient :
manque de précision.
Statique ou dynamique :
o Statique : moment de force (Mf) = moment résistant ( Mr)
o Dynamique :
 Concentrique : Mf > Mr
 Excentrique : Mf < Mr
Chaîne ouverte ou fermée :
o Chaine ouverte : Point fixe proximal (au début de la récupération)
o Chaine fermée : Point fixe distal (a faire après, car récupération
fonctionnelle)

. o Totale : Somme des trois. Mouvement aidé/libre/résistant : o Aidé : Aide au mouvement. en privilégiant là aussi son action physiologique. ceci est impératif dans le cas d'un renforcement suite à une déchirure musculaire. rotation interne de jambe homolatérale. On peut travailler en excentrique. puis en statique et on termine en concentrique. o Résistant : On ajoute une résistance. o Externe : Les insertions sont le plus éloigné possible.  Course : o Interne : Les insertions du muscle sont proches. o Moyenne : Entre les deux. IV – Exemples de progression 1) Les rotateurs latéraux De 2 à 3 : 2 solutions :  Décubitus. 3) Passer un muscle de 3 à 5 : Progression : On commence le renforcement en chaine ouverte et on le poursuit en chaine fermée pour se rapprocher au mieux de son rôle physiologique. On utilise aussi les irradiations. moyenne puis externe. o Libre : Soumis à aucune aide ni résistance autre que la pesanteur. statique ou concentrique. Progression : On commence en travail excentrique qui est plus facile pour le patient. 2) Passer un muscle de 2 à 3 : On part dans la position de la cotation 3 et on va aider le mouvement (travail aidé contre pesanteur ou en excentrique). III – Principes 1) Passer un muscle de 1 à 2 : On part de la cotation 1 et on va aider le mouvement du patient (travail aidé sans pesanteur). on applique une résistance contre la rotation externe. En général on débute le travail en course interne.

jambe pendante. jambe pendante. Grand fessier et Tenseur du fascia latta) Sujet en latérocubitus. De 3 à 5 :  Sujet en décubitus bout de table.Résistance sur la malléole latérale. on demande une rotation interne ( travail du petit fessier ).   2) L’éventail fessier (Petit fessier. . . bras sur les épaules du MK pour l’équilibre puis on simule la marche + résistance sur EIAS homolatérale et sur EIPS controlatérale et on alterne à chaque pas.  Sujet debout en appui bipodal + résistance du MK sur EIAS homolatérale et sur EIPS controlatérale formant ainsi un couple de force. on demande une rotation latérale en aidant le mouvement afin de diminuer l’action de la pesanteur. On commencera en mode excentrique puis concentrique. creux poplité en dehors de la table. membre infra latéral fléchi et membre supra latéral fléchi à 45° MK debout caudalement. creux poplité en dehors de la table + résistance du MK au niveau de la malléole médiale (pas comme sur la photo).Ensuite la résistance est placée sur le bord médial de l’hallux. Moyen fessier. Sujet debout. . on demande une abduction ( travail du TFL ). Décubitus bout de table. Sujet debout en appui unipodal + résistance du MK sur EIAS homolatérale et sur EIPS controlatérale. Remarque : On travaille aussi les rotateurs médiaux controlatéraux.

- Puis on place résistance sur le calcanéum. on demande une extension ( travail du grand fessier ). Progression : Le patient peut tenir des poids pour augmenter la résistance. un pied sur un tabouret et on demande au patient de monter sur le tabouret (on augmente le travail en fonction de la hauteur du tabouret). Remarque : On travaille aussi les adducteurs controlatéraux. Le moyen fessier travaille principalement pendant l’abduction dès que la jambe passe à moins de 20° de flexion. 4) Le Grand fessier en chaîne fermée Sujet debout. Sujet debout en appui unipodal + résistance du MK sur crête iliaque controlatérale avec poussée caudale. 3) Le Moyen fessier en chaîne fermée - - Sujet debout en appui bipodal + résistance du MK sur crête iliaque controlatérale avec une poussée latérale. .

Centres d'intérêt liés