Vous êtes sur la page 1sur 112

têtu+

tetu.com

2012 
Le guide gratuit d’information sur le VIH ET LES HÉPATITES 2013
GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

tout savoir sur Les droits sociaux Reportage


Au coeur

se soigner mieux vivre de la


+ 25 fiches l´amour burkina
Faire ou refaire lutte au
faso
traitement
+ Les Médocs Témoigner
du futur LES MILITANTS
+ l'Interféron PRENNENT LA PAROLE
Cahier n° 3 de Têtu n° 183. Ne peut être vendu séparément.

Couverture T+2012.indd 28 29/10/12 18:20


Le Guide Têtu + a bénéficié du soutien
têtu+
des laboratoires pharmaceutiques suivants : Directeur
Pierre Bergé

ABBOTT FRANCE Directeur de la publication


gilead sciences Hugues Charbonneau

JANSSEN Directeur DÉLÉGUÉ

* Une promesse pour la vie.


Merck Sharp & dohme-chibret Jean-Marc Gauthier

Directeur de la rédaction
Gilles Wullus

Rédacteur en chef du Guide Têtu +


Luc Biecq

directeur artistique délégué


Rudy Augustin-Lucile

rédacteur graphiste
Nikola Cindric

AssistantE Maquettiste
Adrien Rocca

Iconographie, production photo


Alexandre Roche

chef d’édition
François Couzinié

révision-correction
Anne-Françoise Cochet
Conformément à la législation en vigueur, les articles du Guide Têtu + n’ont été
ni rédigés ni relus par les laboratoires pharmaceutiques.
Comité scientifique
Dr Éric Billaud, Dr Frédérique Delatour,
Dr Anne Gervais, Gilles Laffon,
Le guide Têtu + a également bénéficié Nathalie Morgensztejn, Pr Daniel Vittecoq.

du soutien de : Ont collaboré à ce numéro


Elsa Bastien, Isabelle Blin, Alexis Buisson,
Christophe Cordier, Christophe Courau, Isabelle
Delaleu, Marie-Catherine de La Roche,
Olivier Donnars, Jérôme Farina-Cussac, Romain
Farina-Cusac, Anne-Claire Genthialon, Noëlle
Guillon, Catherine Kapusta-Palmer, Guillaume
Le Hegarat, Renaud Persiaux, Fabienne Rigal,
Adeline Toullier, Mélanie Vives, Isabelle Yaouanc.

Photographes
Baptiste de Ville d’Avray, Alexandra Frankewitz,
Cédric Gerbehaye (VU), Fico, Denis Lamaison,
Alfredo Piola, Matthieu Sorey-Garnier,
Yuri Toroptsov.

illustrateurs
Rafaël Houée, Delphine Perret.

Rédaction
6 bis, rue Campagne-Première,
75685 Paris Cedex 14.
Tél. : 01 56 80 20 80. Fax : 01 56 80 20 85.

Cahier n° 3 de Têtu n° 183, ne peut être vendu


séparément. Il contient un encart abonnement
jeté « Offre découverte ». Le guide Têtu + est
édité par CPPD SAS 6 bis, rue Campagne-
Première, 75014 Paris. Commission paritaire
n° 1012 K 82644 – ISSN 1265-3578.
La direction générale de la Santé (DGS, division Sida), l’Institut national de prévention
et d’éducation pour la santé (Inpes) participe à la diffusion gratuite du Guide Têtu +.
suivi de fabrication
Laurence Coudert, Les Élements déchaînés,
tél.: 06 84 84 43 44.
Réf. Inpes 3112-95912-B

IMPRIMÉ SUR SOLARIS BRITE 1.35 DE L'USINE DE


KOTKAMILLS
DISTRIBUÉ PAR IDIP

Photo de couverture : AFP

Liste+ours2012-2013.indd 2 29/10/12 13:04


édito +

La fausse fin
C
e fut une déferlante.
L’été 2012, à la
conférence de
Washington, une
vague d’optimisme a secoué
quelques chercheurs et un
bruit de fond a annoncé la
fin du sida. C’était possible,
tout d’un coup, il y avait des
Sommaire
Témoigner
modèles, des graphiques, Neuf personnes parlent de leur vie avec le virus
de l’hépatite C ou avec le VIH  4
des chiffres, des projets. Il
Faire l’amour
suffisait seulement de mettre 24 questions-réponses pour jouir sans entraves  16
des millions de personnes Militer
sous traitement et l’épidémie Douze assocaitions de lutte contre
le sida et les hépatites, en France, en Belgique
allait prendre fin, vaincue, et aux États-Unis  26
épuisée, anéantie… Reportage
Nous aurions aimé y croire, Avec les militants de Revs +, à Bobo Dioulasso,
au Burkina Faso  40
nous aurions aimé annoncer
ConnaÎtre ses droits
que les lendemains chantent. 14 questions et 14 réponses rédigées
Mais vu d’ici, si certains par des experts  46
séropositifs ne veulent plus Emploi
Comment chercher, comment trouver ?  56
du mot « malade », la chanson
Nutrition
ne touche pas à sa fin. La Pourquoi se faire aider  58
stigmatisation reste monnaie Apprendre à supporter l’interféron  61
courante et les associations, Sport
S’y remettre  62
! 
privées de fonds, peinent à
63
Tribune Femmes 
accompagner les personnes
Comprendre, soigner
touchées. Dans cette huitième Décoder : les mots clés du suivi  66
édition du Guide Têtu +, les Je viens d’être contaminé…  68
Ma charge virale remonte !  69
militants du Burkina-Faso Le suivi des trans  70
nous disent la vérité : pour Hépatite C, récit d’une transplantation  71
Apprivoiser l’interféron  72
recevoir une thérapie contre Quand faut-il consulter en urgence ?  74
le VIH, ils doivent attendre Check-up : comment penser à tout  76
que quelqu’un meurt. Tabac : réussir à dire stop  78

L’urgence est donc toujours Traitements


Hépatite B, hépatite C et VIH : les combinaisons
d’actualité : 533 millions de les plus prescrites  79
personnes dans le monde, Les traitements du futur 108
Comité scientifique  110
vivent avec le VIH ou le virus
Le Guide Têtu + est gratuit. Il est destiné aux personnes
d’une hépatite B ou C. Et si le vivant avec le VIH et les hépatites, à leurs proches et
combat, c’était maintenant ? à tous ceux qui souhaitent s’informer sur le sida et
Luc Biecq, rédacteur-en-chef les hépatites. Il vous est offert par le magazine Têtu.

Guide Têtu+ 2 0 1 2 - 2 0 1 3 3

05 Edito+Sommaire.indd 3 25/10/12 18:04


+ témoigner

la vie en  +
vih, hépatite c, co-infection… durement éprouvés, parfois pendant de longues années,
ils-elles ont su trouver les ressources pour résister. et aujourd’hui pour témoigner.
Textes Luc Biecq, Marie-Catherine de la roche, olivier dumas, Noëlle  guillon,
fabienne rigal, mélanie vivès et isabelle yaouanc Photos Yury Toroptsov

Vincent

“J’ai sûrement mal évalué les risques…”


C’était hier. Il se souvient de tout. Des tubes de
sang et du traitement commencé très vite après
le test positif au VIH. Ce résultat, Vincent s’y
attendait. Les symptômes de la primo infection,
la grippe en plein été, il les avait reconnus. C’est
presque un expert : il milite à Aides depuis le lycée.
« Par chance, j’étais informé, je savais comment
maximiser mes chances. »
Très souvent, on lui demande comment ça s’est
passé, mais il n’a pas de réponses précises, et
n’en cherche pas. « J’ai sûrement mal évalué
les risques », lâche-t-il. Il laisse échapper que sa
confiance en lui a été altérée par ce qu’il perçoit
parfois comme un échec. Rien de cela ne l’a rendu
indifférent et apprendre que quelqu’un a été
contaminé l’affecte toujours autant.
Mais il va bien, Vincent, et chaque jour, il vérifie
que la science avance plus vite que la lutte
contre les discriminations. S’engager, quand on
vit bien, c’est pour lui un devoir moral. « C’est
parce que je vais bien que je dois en faire encore
plus pour l’accès aux droits et aux soins. »
L’investissement militant lui donne de la force,
c’est une étape de construction.
Ce qui l’irrite ? Quand il entend raconter que
les messages de prévention sont dépassés,
que chacun en sait bien assez. Le manque de
connaissances concerne toutes les classes d’âge,
comme il le perçoit lors des entretiens de dépistage
rapide menés avec Aides. Le jeune homme juge que 
chacun peut et doit être un acteur de prévention.
Ne pas se planquer, ça fait partie du processus.
Certes, mais les peurs des uns et des autres, que
peut-on en faire ? « J’en ai sans doute eu quand
j’étais séronégatif, je peux les comprendre sans les
juger. Ce qui est pesant, c’est la peur irrationnelle
de contaminer quelqu’un, que je ressens parfois.
Heureusement, ça se calme. » S’il a sûrement
entendu quelques bêtises, il fait mine de les avoir
oubliées et souligne, discrètement ému, que ses
amis, sans attendre et sans juger, ont fait montre
de bienveillance, de patience, d’écoute. Une amie
proche, alors qu’il avait des cauchemars, lui a
trouvé une veilleuse. Sa famille n’a pas dépareillé.
Ses parents l’ont accompagné à une consultation
médicale. Les lignes bougent, les esprits s’ouvrent,
Vincent en est le témoin : « Les séronégatifs sont à
même de comprendre, de partager. » Luc Biecq

4 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

06 Portraits 2012.indd 4 24/10/12 19:04


Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 5

06 Portraits 2012.indd 5 24/10/12 19:04


+ témoigner

Marcela

“Non, les séropos ne sont pas tous malheureux”


Le mot ne vient pas tout seul, il n’est pas si qu’au Brésil, on ne trouve de traitements que dans les métropoles, et moi je
simple à prononcer et, parfois, l’habitude de son suis originaire de Belém, une ville qui n’est pas riche… Mais ce qui me gêne
contournement est telle qu’il faut quelques minutes vraiment, c’est quand les gens pensent que je suis là uniquement pour profiter
pour y arriver. C’est le temps qu’il faut à Marcela, des traitements que l’on trouve ici. Tout ce que je veux, c’est travailler et vivre
fragile, presque apeurée, pour dire « séropo ». Son comme une citoyenne normale. »
français, laborieux, traîne avec lui un bel accent Trans, séropositive, migrante… « C’est dur, mais je fais avec. Je sais que je
brésilien. Avec sa peau mate et ses cheveux longs, ne suis pas seule. » De temps en temps, Marcela se prostitue pour gagner
elle est vêtue simplement, d’un jean et d’un haut sa vie. Elle hésite beaucoup à chaque fois mais elle n’a pas d’autre solution.
noir. Avant de débarquer à Paris l’an passé, « pour Parallèlement, elle est inscrite à Pôle Emploi. Après une première expérience
le travail », la jeune femme a vécu quelque temps dans la restauration, elle cherche un boulot « dans le ménage » ou « dans le
en Guyane française. Marcela, transgenre, vit massage parce que, à l’origine, c’est ma profession ».
avec le VIH depuis une poignée d’années. « C’est Mais la force de Marcela, c’est sans doute sa capacité à croire au bonheur, en
arrivé après un accident », confie-t-elle. Depuis amour comme ailleurs. Quand son ex-compagnon, très insistant, a demandé
mars 2012, elle se démène bénévolement au sein à la jeune femme pourquoi elle ne voulait pas abandonner le préservatif, de
d’Acceptess-T, une association qui soutient les guerre lasse, elle lui a donné la raison. Donneur de leçons, il lui a répondu :
personnes trans touchées par le virus. « Avant « C’est triste, parce que les séropos sont tous malheureux. » Avec un grand
d’arriver là, je militais déjà pour Aides. Ici, je sourire, Marcela se souvient de lui avoir rétorqué, du tac au tac : « Non chéri,
donne un coup de main dès qu’il y a du travail ils ne sont pas tous malheureux ! »
à faire. J’y suis très souvent, je m’y sens chez Il y a bien des clichés à démonter, elle ne le sait que trop. Et si elle témoigne
moi et ça me remonte le moral ! » Car ce dernier aujourd’hui, c’est parce qu’elle constate, non sans amertume que « beaucoup
est loin d’être toujours au beau fixe. Qu’à cela ne de gens sont encore très peu informés sur le VIH, du coup on ne peut pas
tienne, derrière ces yeux noirs et cette voix douce faire confiance à tout le monde. Il m’est par exemple arrivé de dormir chez
se cache une véritable battante qui n’entend pas des amis et de ne pas prendre mes médicaments par peur de leur réaction… »
plier devant les épreuves. Sa source de stress Marcela ne nage pas dans le bonheur mais continue d’avancer. Comme
numéro un en ce moment ? Son titre de séjour. Elle un exemple pour celles et ceux, nombreux, qui galèrent face aux mêmes
craint qu’il ne soit pas renouvelé. « J’ai peur, parce obstacles, sans jamais perdre espoir. Mélanie Vives

6 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

06 Portraits 2012.indd 6 25/10/12 11:16


Vous faites quoi
demain
de 5 a 7 ?
Testez le nouveau
depistage rapide du VIH

Resultat en
quelques mn
au centre de
depistage
du Figuier

Du lundi au vendredi (sauf le mardi) de 17 a 19h*


Centre de depistage du Figuier
2, rue du Figuier - 75004 Paris - Tel : 01 49 96 62 70
* Uniquement sur rendez-vous. Test gratuit.
+ témoigner

Salomé

“Grâce aux
Petits Bonheurs,
je me sens
exister”
Elle ouvre la porte avec un grand sourire, vous
prend dans ses bras et vous embrasse sur les
deux joues. Elle est comme ça, Salomé. Puissante,
chaleureuse, avec un cœur gros comme une papaye
solo. Début 2010, elle est arrivée du Cameroun
pour voir sa fille. Depuis des années, la santé ça
n’allait pas fort, mais au pays personne ne trouvait
ce qu’elle avait. « Ça a commencé par des maux
de tête, des douleurs, de la fatigue, plus de goût à
rien. Les médecins me parlaient d’hypertension, de
paludisme, de rhumatisme et me prescrivaient du
Élie-Simon paracétamol… » En 2008, les choses s’aggravent.

“La maladie me fait Salomé maigrit, maigrit. Elle est hospitalisée.


Examen, analyse, toujours aucun diagnostic précis.
Elle se dit que c’est les nerfs. Finalement, cette
transcender des barrières” veuve, mère de dix enfants, qui gère un commerce
de vêtements et de chaussures, se décide à venir
en France. Le 20 mars, elle déjeune chez des
Ses ancêtres bâtissaient des églises flamandes. Dans les pas de son père, amis. Elle se sent très mal. « Comme si on m’avait
peintre et anarchiste soixante-huitard, Simon s’est fait artiste, sous le nom versé de l’alcool à brûler dans l’estomac. » Un
d’Élie Mirdain. Comédien, fondeur de statues, peintre dans la veine de Jean premier médecin lui prescrit des hypertenseurs.
Bazaine qui fut un intime de sa famille… Il a roulé sa bosse d’Anvers à Un deuxième la fait hospitaliser. Finalement, après
La Haye, d’une abbaye de la Vienne en ferme du Nord. Il brosse sa vie dans trois semaines, un interne lui annonce qu’elle est
un café lillois où il expose. Marié pendant dix-sept ans, il se dit attiré aussi porteuse du VIH. « Je me suis dit : il est fou, les
bien par les hommes que par les femmes. Il rejette le terme de « bisexuel », tests ont toujours été négatifs ! » Et pourtant, Salomé
trop « clivant », préférant évoquer la qualité de ses relations sexuelles. Pendant est bien porteuse du virus. « J’ai rencontré la
quinze ans, il anime une association de réinsertion pour des libérés psychologue du service. Elle m’a dit qu’on allait me
conditionnels, avec sa femme et son père. Certains week-ends, il voit des traiter, que je pouvais vivre encore cinquante ans,
hommes. Quand les tensions deviennent trop grandes et que sa femme le mais que pour ça il fallait que je reste en France. Et
quitte, son monde s’effondre. « J’ai fait le test du VIH en 2005. L’annonce de elle m’a orientée vers des associations. »
ma séropositivité est tombée comme un couperet. J’avais toujours fait des L’une d’elles est Les Petits Bonheurs. Un grand
“virées”. Mais alors que je n’avais jamais utilisé de préservatif à Anvers, bonheur pour Salomé. Elle est seule, loin de son
ici en France, je faisais attention, pour ma femme. Quand elle m’a quitté pays, de sa famille, elle n’a pas voulu rester chez
après dix-sept ans, avec mes enfants, j’ai pris des risques. J’étais perdu et sa fille après le diagnostic et n’a dit à personne
j’ai été contaminé », glisse-t-il alors que le vert-de-gris de ses yeux se ternit de quoi elle souffre. « Ils m’ont invitée à une
quelque peu. Pour autant, il accepte rapidement son virus et reconstruit fête, j’ai rencontré Grégory Bec, le coordinateur
sa vie. Il partage celle d’un homme, William, pendant deux ans, puis celle de l’association. Il m’a sortie de ma solitude. Il
d’une femme, Carole. Le quotidien, parfois, blesse. « Après l’éclatement de ma m’a fait bouger. Je suis partie en vacances
famille, j’ai jeté ma vie à la benne. Je traîne mon sac à dos entre des apparts avec l’association, près d’Avignon. Grâce aux
qui ne sont pas les miens. Mais je fais attention à ma prise de médicaments, Petits Bonheurs, je me sens exister. Grégory
à mes repas à horaires fixes. Je me préserve. Ma priorité actuelle : trouver un est devenu un ami. Il sait ce qu’il fait, où il va,
atelier, un endroit de travail et de vie, aller à l’essentiel. » Son allocation adulte il a le don. » Un sacré compliment de la part de
handicapé n’a été renouvelée que pour deux ans. On lui reproche de ne pas celle qui, elle-même, a créé une association au
chercher de CDI alors que sa charge virale est indétectable. « Mais je vis tout Cameroun pour sortir les femmes de la pauvreté,
le temps ! » Sa seule crainte ? Partir avant d’avoir fait le tour de sa peinture en les aidant à commercialiser leurs produits, en
et de lui-même. « La confrontation avec la maladie, c’est accepter l’idée de la créant une caisse de secours et d’épargne pour
mort. Je ne m’identifie pourtant pas à l’image du peintre qui souffre, séropo. payer la scolarité des enfants, faire face aux
La maladie me fait transcender des barrières dans mon art, dans ma relation frais médicaux… « Nous avons le projet de faire
amoureuse et avec les autres. Ma peinture n’en est que plus incarnée, c’est travailler ensemble nos deux réseaux », dit Salomé
une question de vie ou de mort ! » Comme Antonin Artaud, homme de théâtre avec un sourire à décroisser la lune. Ce sourire
sur lequel il travaille depuis toujours, Élie ne fait aucun mystère de sa qu’elle avait perdu depuis quatre ans et qui lui
maladie. Pour s’ancrer dans la vie. Noëlle Guillon est revenu. Marie-Catherine De La Roche

8 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

06 Portraits 2012.indd 8 25/10/12 16:09


Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 9

06 Portraits 2012.indd 9 25/10/12 11:17


+ témoigner
Fred

“Ce mot de malade, je n’en veux plus”


Il se sent bien, il est presque surpris de le dire. C’est comme ça, comme d’irrésistibles étoiles scintillantes. Est-il resté un usager ?
c’est tant mieux, Fred ne pense plus qu’il va mourir demain. Dire « Hum, disons que je maîtrise ma consommation, la drogue ne me
que tout va bien, il en avait perdu l’habitude mais c’est rudement désocialise pas et ne m’empêche pas de bosser. » Il sait choisir
bon de pouvoir le faire. Sans rien oublier des pneumocystoses et ses mots, il a réfléchi mais pas perdu l’envie de s’énerver. « Je vis
du cytomégalovirus des années 1990, ni de l’extrême précarité avec le VIH, je ne suis pas malade, ce mot-là je n’en veux plus. »
des années où, sans domicile, il dormait dans des lits de hasard. Cet emploi réitéré du mot par quelques-uns le hérisse, il trouve
« Il en reste des traces, je ne peux plus marcher cinq kilomètres que c’est abusif et ne se sent pas malade pour la simple raison
et je vis comme un invalide qui connaît son corps. » qu’il prend un traitement au long cours. Serait-ce une guerre des
Quand on a connu un résultat de prise de sang avec 7 cellules mots ? Pas seulement, c’est une façon d’être, de prendre la vie à
T4 et une charge virale à 3 millions de copies, on se souvient bras-le-corps, sans se cacher. Contre la phobie de quelques gays
de l’insistance qu’il a fallu pour bénéficier, au plus vite, des à qui l’on parle depuis trente ans et qui restent sérophobes, il
trithérapies. C’est pour ça qu’il ne s’est jamais désengagé. « Ce sait qu’on ne peut rien. « Le fait de ne plus être malade n’oblige
refus de la fatalité, ça passe aussi par le combat. » Militant, à plus à dire et en même temps je milite pour la dicibilité. » Pour
Act Up-Paris d’abord, aujourd’hui salarié de l’association Aides, lui, c’est une façon d’interroger un discours gay, producteur
il raconte avec naturel qu’en 1986, quand le plus beau serveur de normes et plus du tout révolutionnaire : « Quelle place vont
du Palace lui a ouvert les bras, il n’a pas dit non. avoir les séropositifs dans une société de pédés qui veut famille
À cette époque, l’information qui circule est imprécise ou et enfants ? » On ne sait pas, mais il faudra encore se battre et
délirante. Rares sont ceux qui multiplient les précautions, en ça tombe bien, il est prêt au combat. « Nous sommes bien trop
faisant l’amour ou en testant les drogues qui déferlent sur la nuit nombreux pour avoir à nous excuser. » Luc Biecq

06 Portraits 2012.indd 10 25/10/12 11:17


Son hépatologue ne lui promet pas de guérir son
hépatite. Simplement d’arriver « à stabiliser les
choses ». À l’époque, il n’y avait rien d’autre « à se
mettre sous la dent » que de l’interféron, trois fois
par semaine. « La piqûre du lundi soir, c’était un
vrai séisme dans le corps et la révolution dans la
tête, avec cette impression d’entendre la voix de
la conscience ou du subconscient ! » se rappelle-
t-elle. Mais le traitement de sept mois ne change
rien. Deux ans plus tard, elle passe à une injection
d’interféron tous les jours. Ce qui l’achève,
physiquement et moralement.
Sa rencontre avec l’association SOS hépatites
la sauve, d’une certaine manière. Elle y plonge
littéralement pour « ne plus se prendre la tête
avec le traitement ». Elle s’informe, arrive à faire
le tri des effets secondaires de l’interféron. Ce qui
lui permet de vivre nettement plus sereinement.
Michelle comprend aussi la force de l’exemple.
Michelle Informer, témoigner, animer des groupes de
parole, apporter une information fiable devient son
“Je ne manque credo. Sans s’oublier pour autant. Au début des
années 2000, elle est mise sous interféron pégylé

pas de faire et ribavirine. Puis passe à des doses plus fortes.


Rien n’y fait. En 2009, elle tente sa chance, comme
elle dit, en testant une trithérapie − interféron,
remarquer leur ribavirine et télaprévir − proposée à des personnes
ayant une cirrhose. Michelle pensait avoir tout

ignorance aux vécu mais le traitement l’anémie terriblement, lui


enlève toute force. Dans son groupe de parole, tout
le monde la trouve très pâle. « Le corps était très
hépatologues” fatigué mais dans la tête, tout allait bien car les
résultats étaient bons. » Michelle tient le coup car
elle sait qu’elle s’est débarrassée du virus dès le
premier mois. Mais il faut continuer le traitement.
Aujourd’hui, elle a retrouvé le sommeil et les À bout de forces, elle reçoit une transfusion
matins chantants. Mais on peut dire qu’elle sanguine qui l’a « ressuscitée in extremis. »
revient de loin. Les traitements contre l’hépatite C, Michelle prend tout cela avec recul, voire avec
Michelle, 64 ans, les a enchaînés, en dix-huit ans. humour, sans jamais se plaindre. Elle n’oublie
Et pas des moindres ! Ce qui l’a aidée à tenir ? « Un pas combien il est important d’accompagner les
tempérament de Bretonne aux pieds bien ancrés personnes durant leur traitement. Et même après,
dans le sable », affirme-t-elle fièrement dans un une fois débarrassées du virus : « Les médecins
grand éclat de rire. Un caractère trempé qui ne ignorent totalement que le sevrage de l’interféron
l’a jamais lâché. Même quand on lui annonce en peut être très mal vécu. Au point que certains
1994 qu’elle vit avec le VHC et, en prime, une peuvent tenter de mettre fin à leurs jours. Je ne
cirrhose. Sans se démonter, elle rétorque que manque pas de faire remarquer leur ignorance
ce n’est pas possible : « Je suis bretonne mais je aux hépatologues. » Avec son tempérament, on n’en
ne bois pas suffisamment pour en avoir une ! » doute pas une seconde. Olivier Donnars

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 11

06 Portraits 2012.indd 11 25/10/12 11:17


+ témoigner

Bruno

“Il est possible de rester séroneg”


Le VIH fait partie de sa vie. Depuis bien avant sa contamination. Bruno,
un brun aux yeux bleus toujours amusés, a commencé à militer contre
le sida en 1992. « En tant que pédé, et parce que je voyais des copains
touchés, je ne pouvais pas rester les bras ballants. » Quelques années plus
tard, avec son compagnon de l’époque, il part en Guyane bosser pour Sida
Info Service. En 2004, célibataire, sa séroconversion est bruyante. « J’ai eu
un petit sentiment de culpabilité car moi, je savais. Mais c’était aussi la
faute à pas de bol. Et puis, c’était fait ! » Bruno rit de tout, et par rapport
au VIH, il se considère privilégié, parce qu’il a pu en parler à beaucoup de
personnes autour de lui. « La maladie, les traitements, ce n’était pas une
Hervé
découverte et je ne l’ai pas vécu comme la fin du monde. Les trithérapies
étaient là, et on s’orientait vers une maladie chronique. J’ai tout de suite
pensé que je ne mourrais pas de ça. » Bien sûr, il y a un « avant » et un
“Être
« après » : il revient en métropole, change de travail. Aujourd’hui, amoureux
et en couple depuis cinq ans, il est salarié à temps partiel de CIGaLes, le
confronté au
centre LGBT de Dijon, pour Dimmagay, un projet de dépistage des IST. Il a
aussi participé à la mise en place d’Actif Santé Bourgogne Franche-Comté,
un groupe de parole pour séropos. « Savoir que d’autres personnes sont
vieillissement,
touchées, c’est utile. Témoigner, c’est important pour moi : la visibilité
nous sert tous. La vie continue, il faut le dire et redire qu’il est possible
c’est 
de rester séroneg. » Mais est-ce si simple, ce statut ? « Nous, les pédés, on
a commencé notre sexualité avec le VIH, ça a toujours été là. Savoir qu’on
peut le choper, ça pourrit aussi la vie. » En tant que séropositif et à un an
inespéré”
de la fin de son contrat avec Dimmagay, le seul endroit où l’invisibilité peut
avoir une importance réelle pour Bruno demeure le milieu professionnel.
Mais, là encore, il renverse les évidences : « Le milieu du travail est
très dur aujourd’hui, et cela n’a rien à voir avec la séropositivité, car la
stigmatisation existe envers toute maladie chronique. » En fait, le VIH,
Les boucles grises encadrent un front
Bruno n’y pense pas tous les jours. Il prend ses médicaments sans songer
d’empereur et, régulièrement, l’œil laisse
au virus, sans pour autant choisir la passivité face au monde médical.
perler une larme, au souvenir de Luc, le
« Nous devons nous impliquer comme patients : c’est à nous de parler de
compagnon disparu. Est-ce que le temps
la sexualité homo aux soignants, par exemple. Le médecin a son rôle à
efface, est-ce que les années pansent les
jouer, mais nous aussi devons être acteurs. » Et pour privilégier l’action à
plaies ? Pas tant que ça, car si vous demandez
la résignation, on peut lui faire confiance. Fabienne Rigal
à ce grand gaillard de 66 ans ce que le virus a
foutu en l’air, il parle de l’histoire d’amour qui
a éclairé sa vie. Il est à l’aise, Hervé, il sait
passer des années noires aux années folles,
celles d’avant le sida. Les années 1970, lui a
connu, « les grandes heures du quai Branly et
les délices du jardin du Trocadéro », des lieux
de rencontres au masculin.
Son coup de foudre remonte à 1974, dans un
sauna aujourd’hui disparu. « Je l’ai aimé dès
qu’il est entré dans la cabine », précise-t-il.
Nous aimerions réécrire avec lui une belle
histoire simple et coquine et faire des flash-
back comme dans les films de Claude Sautet.
Mais Hervé n’a pas le goût du mensonge. Il
a vu son compagnon, qui avait déjà du mal
à vivre, s’étioler, entre le moment où il fut
diagnostiqué séropositif, en 1985, jusqu’à sa
disparition en 2007, à 63 ans. L’amoureux
qu’il est resté ne cherche pas à se présenter
en modèle ni à embellir ce qui ne peut pas
l’être. « C’était un calvaire. Honnêtement,
je ne pensais pas pouvoir aller si loin dans
le don de soi. Je ne me croyais pas capable
d’autant de force et d’abnégation, même pour
celui que j’adorais. »

12 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

06 Portraits 2012.indd 12 25/10/12 11:17


Lui qui, tout jeune, était nombriliste, renfermé et timide, je vis avec ça depuis vingt-sept ans, et être confronté
explique que le VIH lui a permis de devenir quelqu’un au vieillissement, c’est inespéré. En 1987, on nous
d’autre : « M’occuper de mon compagnon, m’occuper des donnait six mois à vivre… » Il se réjouit aussi d’avoir
autres, ça m’a détourné de ma maladie. » Hervé va plutôt retrouvé une sexualité. Le progrès l’a permis, il ne se
bien, mais il a eu une rétinite à CMV et des problèmes sent plus « un instrument de mort » en faisant l’amour.
cardiovasculaires qui lui laissent de douloureuses Amoureux de son époque, Hervé continue à être surpris.
séquelles aux jambes. Pas de quoi l’empêcher d’être Il s’étonne de voir que la capote n’arrive plus, comme
président d’Envie, une association d’aide aux personnes avant, dans la conversation de nouveaux amants. Il voit
touchées par le VIH et les hépatites, et trésorier de la aussi la stigmatisation gagner du terrain et juge que les
Lesbian and Gay Pride de Montpellier. L’été dernier, séronégatifs n’éprouvent plus beaucoup de compassion.
il a hissé son élégante silhouette sur le podium, « Comment peut-on, en 2012, avoir peur d’être vu à une
parce qu’il faut empêcher le sida de tomber dans les manifestation du 1er décembre au milieu de séropos ? »
oubliettes de l’histoire. « Je suis un homme heureux, C’est bien étonnant, en effet. Luc Biecq

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 13

06 Portraits 2012.indd 13 25/10/12 11:18


+ témoigner Cela fera bientôt trente ans que Didier vit avec le VIH, une
Didier souffrance quotidienne dont il veut à tout prix témoigner. « Le

“Plus envie non-dit est la pire des choses. Je veux dire ce qui s’est passé
dans ma vie pour que les jeunes l’entendent, qu’ils se protègent »,
expose-t-il sans véhémence. Didier ne cache pas ses maux,
de gâcher pourtant sa voix est douce et son regard rieur. Sa contamination,
il l’a apprise en 1984, à l’âge de 26 ans. « J’avais une bronchite qui

quoi que  ne guérissait pas et mon médecin a eu l’idée du test… Positif. » En


couple depuis deux ans, Didier demande à son compagnon de se
faire dépister. Lui aussi apprend sa séropositivité. À l’époque, les
ce soit” recherches sur le sida sont balbutiantes et le généraliste avoue ne
pas savoir quoi préconiser au couple. Alors, la vie suit son cours.
Jeune homme indépendant, Didier continue à exercer son métier
de formateur en informatique. Mais peu à peu, les problèmes de
santé se multiplient. Jusqu’à l’hospitalisation. Atteint du sarcome
de Kaposi, Didier doit entamer une chimiothérapie, après laquelle
il ne retravaillera plus. Commencent alors de nouvelles épreuves.
« Malgré le bonheur partagé pendant treize ans, mon couple ne
me satisfaisait plus, j’ai préféré rompre. Cette maladie m’a permis
de grandir, je suis devenu réaliste vis-à-vis des gens. » Après la
séparation, sans ressources, il se retrouve dans 15 m2. Et même
s’il ne regrette aucun de ses choix, il crève de solitude. Il trouve
le réconfort auprès d’associations de gays séropositifs et participe
à la chorale mise en place par l’une d’elles. « Le chant, ce n’est
pas simplement avoir une voix, c’est un partage. On donne autant
que l’on reçoit. » En 1998, une septicémie le contraint de nouveau
à une longue hospitalisation. Il évoque les terribles moments de
solitude, de dépression même. « Il n’y avait pas que mon corps qui
avait mal, mon âme aussi. » Mais cette expérience renforce sa foi.
Aujourd’hui, Didier ressemble à un homme apaisé, même si
les effets secondaires l’ont affaibli. « C’est ça le plus dur au
quotidien. Paris, cette ville que j’aime tant, devient difficile à
vivre. Je dois désormais prévoir deux fois plus de temps pour
mes déplacements. » Pourtant, chaque matin lorsqu’il se réveille,
Didier est heureux de la nouvelle journée qui s’annonce. « Je n’ai
plus envie de gâcher quoi que ce soit », précise-t-il dans un éclat
de rire. Didier a pour projet de s’établir à Toulouse dans une
résidence semi-collective. « J’ai un ami qui habite là-bas. Dans ce
type de logement, on n’est pas seul, sans pour autant vivre les
uns sur les autres. » La première chose qu’il fera quand il sera
toulousain ? S’inscrire à une chorale. Pour chanter, mais aussi
étancher sa soif de partage. Isabelle Yaouanc

Rafaël

“On ne parle pas assez de l’hépatite C en prévention”


Rafa a le sourire facile. Le genre de cul contaminés d’un partenaire. » Il ne faut zéro, zéro ! » Son moral d’acier l’a
sourire qui vous pousse à vous confier pas grand-chose pour provoquer un petit cependant aidé à lutter. « J’ai continué mon
comme on le ferait avec un bon pote. Il saignement… boulot de barman et de DJ pour ne pas
avoue lui-même être toujours à l’écoute Il reçoit rapidement un traitement de six sombrer dans la dépression. »
des autres et se définit comme « quelqu’un mois pour son hépatite. Il échappe à un  an De ce traitement, il ne regrette rien. Mais
de très gentil ». Trop, peut-être. Ce qui de médicaments, mais cette période de le gentil sort les griffes pour dénoncer
l’a souvent trahi. En février 2011, ce six mois, c’est tout de même difficile. Le une situation qu’il juge hypocrite.
Brésilien de 35 ans fait justement un peu cocktail de pilules a des effets secondaires « Ça m’énerve de voir que certains ne
trop confiance à un mec qui affirme être importants. « Les cachets, c’est presque cherchent pas à se soigner ou se foutent
séronégatif pour le VIH. Ils baisent sans rien. J’allais très bien jusqu’à la piqûre de transmettre cette merde d’hépatite C
capote, « pour s’amuser un peu plus ». Rafa d’interféron à faire toutes les semaines. La qui peut te conduire à la cirrhose ou au
tombe très vite malade. « J’ai appris plus veille de l’injection, j’étais déjà angoissé cancer. » Des conneries, il en a faites, il le
tard que le mec était contaminé depuis et dépressif à l’idée de me taper des effets reconnaît et ne se pose pas en donneur
cinq ans et avait une charge virale très horribles et douloureux durant les trois à de leçons. Il veut surtout témoigner à
forte. » Un infectiologue de l’hôpital Saint- quatre jours suivants. » Plus de goût, plus propos d’un virus que tout le monde feint
Antoine à Paris le met vite sous traitement de faim et une extrême fatigue. « C’est d’ignorer. « Je crois que cette maladie
et le met en garde contre l’hépatite C, un comme les montagnes russes. Un coup, tu est plus grave et plus contagieuse que
virus dont il ne connaît quasiment rien. te sens bien et après c’est la descente. Et le sida. On n’en parle pas assez dans la
« Six mois plus tard, j’ai chopé le virus ainsi de suite. » Le sportif au corps sculpté prévention. Il faut vraiment que les mecs
de l’hépatite C. » Rafa ne sait pas trop finit par perdre plus de quatorze  kilos. se montrent responsables en se protégeant
comment. « Peut-être avec les jouets de Sans compter la libido réduite à « zéro, et en protégeant les autres. » Olivier Donnars

14 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

06 Portraits 2012.indd 14 25/10/12 11:18


Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 15

06 Portraits 2012.indd 15 25/10/12 11:18


+ faire l’amour

tout ce que vous devez

DU SEXE
oser demander à propos

pour les personnes séropositives, Redécouvrir un corps « joyeux »


et accepter la possibilité de la rencontre passe par une bonne estime
– et donc une bonne connaissance – de soi. pourquoi se protéger ? parce
que vous le valez bien, répondent nos experts !
Par Elsa Bastien, Luc Biecq, NoËlle Guillon, Catherine Kapusta-Palmer, Fabienne Rigal
illustrations rafaël houée

1 > Ma charge virale est indétectable, 2  > Mon mec


puis-je contaminer mes amoureux ? ne veut pas se
La réponse de Yazdan Yazdanpanah, professeur en maladies infectieuses faire dépister,
« La plus grande prudence doit prévaloir. La probabilité de contaminer ses partenaires avec une
charge virale indétectable est certes bien moindre mais elle n’est pour l’instant pas nulle.
je fais quoi ?
Pour les hommes, des études montrent qu’alors même que la charge virale dans le sang est La réponse d’Élise Pelegris,
indétectable, elle peut ne pas l’être dans le sperme 1. Par ailleurs, une charge virale indétectable chargée de prévention au CRIPS
dans le sperme ne signifie pas que le virus n’est plus présent, mais que cette charge est inférieure
à un certain seuil de détection. On ne peut pas dire que le risque zéro est atteint avec les « Voici trois éléments pour
traitements actuels. L’étude HPTN 052, portant majoritairement sur des couples hétérosexuels et le convaincre :
stables, a montré une très forte diminution du risque de contaminer son partenaire dans un couple − Se faire dépister, c’est
sérodiscordant lorsque la personne séropositive est sous traitement. Mais cette étude portait sur prendre soin de soi et des
moins de 2 000 couples : cela ne veut pas dire que sur les quelque 100 000 personnes traitées et avec autres, avoir une sexualité
une charge virale indétectable, en France, il ne pourra pas y avoir de contaminations. active et réfléchie.
La situation peut être différente chez des gays ayant des comportements dits à « risques », avec des − On n’est pas seul face
partenaires multiples : dans cette population, aucune étude n’a pour le moment évalué l’efficacité du au test. On peut se faire
« traitement comme prévention », et il y a encore des besoins de modélisation. Intuitivement, il me accompagner et s’il y a
semble que d’autres solutions de prévention pourraient être intéressantes pour ce groupe, comme séropositivité, la prise en
les traitements pré-exposition chez des personnes séronégatives ne connaissant pas le statut de tous charge est immédiate.
leurs partenaires. Les conditions d’utilisation des traitements dans cette indication restent toutefois − Gâce à d’énormes
a définir 2. En tout état de cause, aujourd’hui, le port du préservatif reste fortement recommandé, progrès, on vit maintenant
surtout en dehors d’un couple stable. C’est aussi important car il n’y a pas que le VIH mais aussi plus longtemps avec le VIH
d’autres maladies transmissibles, comme la syphilis ou l’hépatite C. » Propos recueillis par NG et avec des traitements
1. Objet de l’essai ANRS Evarist chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes dont les inclusions moins lourds. Mais il est
viennent d’être closes. important de se faire dépister
2. Le Truvada, indiqué en prévention de la contamination chez les personnes séronégatives au VIH, est autorisé dans cette tôt pour une meilleure prise
indication aux États-Unis, mais pas en France, à l’heure où nous imprimons. en charge. » Propos recueillis par NG

16 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

07 Faire l'amour af.indd 16 25/10/12 11:21


4 > Je viens d’être
contaminé-e,
j’ai peur de faire
l’amour
La réponse de David Friboulet
psychanalyste, conseiller en éducation
thérapeutique

« C’est une réaction fréquente et c’est


une étape légitime, à respecter. Cette
peur peut être temporaire, mais
l’on voit parfois des personnes s’y
résoudre, tant la peur de contaminer
l’autre est grande. En fait on veut
surtout éviter la peur du rejet, en
cas d’annonce de sa séropositivité.
Or faire l’amour est différent d’avoir
une relation sexuelle, la question
de “comment se présenter à l’autre”
est posée. La peur de ne pas être
accepté renvoie à la culpabilité. Bien
souvent la contamination sonne
comme une “sanction” par rapport
à la vie sexuelle. C’est encore
plus flagrant pour les gays. La
contamination leur rappelle tout ce
qu’il a fallu transgresser socialement
pour vivre leur homosexualité.
On pense alors ne plus avoir droit
au plaisir, on se limite dans ses
pratiques, car le premier sentiment,
dans un rapport sexuel, c’est celui
d’être porteur d’un virus qui peut
donner la mort. En fait, je dirais que
c’est un deuil à surmonter, la vie
n’est plus exactement la même, on a
l’impression d’avoir perdu quelque
chose. Par exemple, on se met à
penser qu’on ne pourra plus avoir
d’enfant, même chez les homos, ce

3 > Je suis mal dans mon corps 


qui est faux. Et l’on se trouve de
nouvelles capacités, parfois même
une nouvelle force. Le retrait de tout
La réponse d’Élise Pelegris, chargée de prévention au CRIPS désir est encore plus grand chez les
femmes, surtout si elles n’ont pas
« Avoir des difficultés avec l’image de son corps est courant chez les séropositifs… mais encore eu d’enfant, mais cela arrive
pas uniquement chez eux ! C’est assez commun, finalement. Cela touche peut-être plus aussi chez des hommes, homos
les femmes séropositives que les hommes, tant l’on voit partout des images de corps ou hétéros.
de femmes parfaits. Pour autant, il ne faut pas sous-estimer l’importance que cela peut Comment se reconstruire ? Par la
avoir chez les hommes, gays ou hétéros. Bien sûr, le corps peut changer lorsque l’on recherche d’espaces de parole, avec
est séropositif, mais, plus que cela, c’est surtout le sentiment de dépossession qui est des professionnels mais aussi avec
troublant. Les lipodystrophies sont plus rares avec les nouveaux traitements, par contre des personnes concernées, qui sont
le corps devient médicalisé. On n’est plus tout seul à s’en occuper. Il est alors nécessaire passées par là. Bien souvent les
de se le réapproprier, seul ou à deux. En plus, beaucoup de gens pensent qu’on peut voir choses s’améliorent avec la mise
physiquement si une personne est atteinte du VIH, ce qui est de plus en plus faux ! En sous traitement et le sentiment
Afrique subsaharienne, par exemple, être séropositif c’est être maigre et au bord de la d’être moins contaminant. Il est
mort. Il faut expliquer aux gens qu’ici, cette image n’a pas lieu d’être. Il existe des lieux, possible de se réapproprier son désir
notamment communautaires, qui font à ce sujet un travail remarquable. » Propos recueillis par NG et sa sexualité. » Propos recueillis par NG

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 17

07 Faire l'amour af.indd 17 25/10/12 11:21


+ faire l’amour

5 > J’ai peur de transmettre mon hépatite


La réponse de Lawrence Serfaty, hépatologue à l’hôpital Saint-Antoine

« L’hépatite B est une maladie sexuellement transmissible, dont le


virus est présent dans les sécrétions sexuelles. Il n’existe pas, à ma
connaissance, de sur-risque de contamination chez les séropositifs. Par
contre, il y a une forte prévalence de l’hépatite B chez les gays, donc
davantage de risque de contamination chez eux, séropositifs ou non. Le
vaccin, qui existe, est clairement recommandé à tous les séropositifs.
L’hépatite C est très différente puisqu’il ne s’agit pas à proprement
parler d’une maladie sexuellement transmissible. Néanmoins, on a
remarqué une transmission sexuelle chez les gays séropositifs, voire
même de véritables épidémies. Cela est beaucoup moins vrai chez
les hétéros. Le mot clé de la transmission de l’hépatite C par voie
sexuelle, c’est le contact sanguin et on ne voit pas toujours le sang.
Certaines pratiques “invasives”, comme le fist ou la sodomie non
protégée, peuvent favoriser cette transmission. Par ailleurs, des études
de transmissions nosocomiales de l’hépatite C ont pu montrer que
ce virus très résistant pouvait persister sur des endoscopes ou sur
des surfaces comme celles de jouets sexuels pendant des temps très
longs. Chez des séropositifs avec une charge virale élevée du virus de
l’hépatite C, le risque de transmission par ces objets n’est donc pas
négligeable. Enfin, il y a un risque encore plus élevé, pour l’hépatite B
comme pour la C, chez les usagers de drogues. En intraveineuse bien
entendu, mais aussi avec la cocaïne et le crack. Il peut y avoir un peu
de sang sur la paille et des ulcérations nasales ou buccales rendent la
transmission possible. » Propos recueillis par NG

6 > Les mecs hétéros


refusent les capotes
La réponse d’Élise Pelegris, chargée de prévention
au CRIPS

« Certains hommes évoquent des problèmes


au niveau des sensations ou associent le
préservatif à une baisse de virilité. C’est ce
que disent certains d’entre eux, y compris
ceux venant d’Afrique subsaharienne. Pour
les femmes, il existe un outil : le préservatif
féminin. Certaines femmes en prennent
aisément dans nos associations et l’utilisent
assez facilement. L’outil, confortable, large,
ne provoque pas de sensation de gêne pour
le partenaire, il permet d’avoir de bonnes
sensations. On peut le mettre jusqu’à huit
heures avant le rapport. C’est très pratique
avant de sortir ou si l’on a peur d’être
moins attentive, du fait d’une consommation
d’alcool, par exemple. Point négatif : on le
trouve difficilement en pharmacie, il faut
parfois le commander, sans parler des
supermarchés d’où il est carrément absent.
Restent les associations et les stands de
prévention. Il n’est, par contre, pas très adapté
aux jeunes filles qui débutent dans la vie
sexuelle et ne connaissent pas encore bien
leur corps. Pour elles, le mieux est d’essayer
de convaincre le partenaire qu’on peut rendre
le préservatif attractif et jouer sur le plaisir. »
Propos recueillis par NG

18 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

07 Faire l'amour af.indd 18 25/10/12 11:26


7 > Qu’est-ce que la santé sexuelle ?
La réponse de Carine Favier, infectiologue et présidente du Planning familial

« Ce concept apparaît en 1975, et l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé, en donne la définition
suivante : “La santé sexuelle est un état de bien-être physique, mental et social dans le domaine de la
sexualité.” Elle l’a complétée en 2003 : “La santé sexuelle a besoin d’une approche positive et respectueuse
de la sexualité et des relations sexuelles, et la possibilité d’avoir des expériences sexuelles qui apportent
du plaisir en toute sécurité et sans contraintes, discrimination ou violence.”
Cette notion de santé sexuelle a pu émerger grâce à la dissociation entre sexualité et procréation, laquelle
découle de l’accès à la contraception. Différentes conférences internationales ont permis à la sexualité
de quitter le domaine privé pour passer dans celui des droits humains. Les dimensions sociale et
émotionnelle y ont leur place, et on insiste sur l’importance de la reconnaissance sociale des sexualités et
la non-discrimination. Elle ne se résume pas à traiter les IST ou les difficultés sexuelles mais demande de
considérer l’environnement social et économique.
Prendre en compte la santé sexuelle des personnes séropositives, c’est donc leur donner toutes les
informations dont elles ont besoin pour construire leur stratégie de réduction des risques. C’est aussi
reconnaître leur sexualité et leur plaisir comme légitimes et ne pas les considérer uniquement sous
l’angle du risque et de la prévention. » Propos recueillis par FR

8 >  Les mecs de mon milieu


sont misogynes 
La réponse d’Élise Pelegris, chargée de prévention au CRIPS

« Faites très attention à ce type de comportements. Ce qui est dévalorisant


fait baisser l’estime de soi et peut amener à une prise de risque accrue
car cela entraîne les femmes à accepter des pratiques qui ne les attirent
pas. Les comportements misogynes découlent du tabou concernant la
sexualité des femmes, surtout dans certaines communautés. Il est très
important de ne pas rester dans ce type de situation, surtout lorsqu’il
s’agit de son compagnon. Il existe pour cela des groupes de parole ou
des entretiens individuels. Mais la misogynie, comme les comportements
dévalorisants pour les femmes, ne sont pas l’apanage d’une communauté.
Pour lutter contre les dérives, on peut commencer l’information très tôt,
notamment chez les jeunes garçons en recherche d’affirmation et en
questionnement. Avec des films porno de plus en plus trash et de plus
en plus accessibles, il faut leur faire prendre du recul, les aider à avoir
conscience de ce qu’est réellement la sexualité. » Propos recueillis par NG

9 > Ma crainte des IST me bloque


La réponse d’Élise Pelegris, chargée de prévention au CRIPS

« Les différentes IST sont fréquemment occultées par le VIH, on n’en


parle vraiment pas assez. Et pourtant, elles font partie du risque de
toute vie sexuelle et y échapper est extrêmement rare. Elles peuvent
avoir plus de conséquences négatives chez une personne séropositive,
mais il faut quand même savoir qu’avec un check-up régulier, les
personnes séropositives ont plus de chances d’être détectées et traitées
plus tôt pour une IST. De manière générale, il est très important
d’informer sur les différentes IST mais attention à ne pas créer une
angoisse inutile. Par exemple, l’hépatite C ne concerne pas tout le
monde. Elle est sexuellement transmissible mais uniquement en
présence de sang (sodomie non protégée, fist, utilisation d’objets sexuels
sans préservatifs ou rapports sexuels pendant les règles). Il faut en
parler à ceux qui sont concernés par ces pratiques, répondre aux
interrogations. Pas question pour autant de dresser une liste anxiogène.
Le plus important : connaître son corps, se faire dépister au moindre
symptôme et, surtout, ne pas oublier que le préservatif reste le principal
allié contre certaines IST. » Propos recueillis par NG

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 19

07 Faire l'amour af.indd 19 25/10/12 11:27


+ faire l’amour

10 > Homme ou 11 >  Je préfère des partenaires


femme, quand doit-on séropositifs 
consulter pour une IST ? La réponse de David Friboulet, psychanalyste, conseiller en éducation thérapeutique
La réponse de Carine Favier, infectiologue et
« La société fait peser beaucoup de responsabilités sur les séropositifs :
présidente du Planning familial
l’annoncer, entrer sous traitement, protéger ses partenaires… Se
développe toute une représentation du “bon séropo”. Dans ce contexte,
« Si vous avez un bouton, une végétation, un
l’auto-exclusion de relations amoureuses avec une personne de statut
écoulement purulent ou sentant mauvais,
différent vient d’une exclusion vécue ou imaginée. On ne veut pas vivre
une gêne, une douleur génitale ou urinaire,
ou revivre un épisode douloureux de rejet. C’est plus fréquent chez les
consultez le plus tôt possible, car certains
gays que chez les hétéros, hommes ou femmes. Certains vont même
symptômes peuvent disparaître vite même
plus loin. Il se développe dans la communauté gay des comportements
si l’infection reste présente, ce qui rend
de sérophobie, de sérotriage pour éviter la peur et vivre une sexualité
le diagnostic plus difficile. D’autres sont
plus épanouie, sans entrave, sans préservatif. Pour autant, si la sexualité
silencieuses et il faut les dépister, surtout si on
peut parfois apparaître plus “compliquée” dans les couples sérodifférents,
s’expose à des risques.
la vie en couple est possible si l’on repose la question du couple, c’est-
C’est le cas par exemple de l’hépatite B. Ce
à-dire vivre avec l’altérité de l’autre, quel que soit le statut de chacun.
n’est pas parce qu’on ne voit rien qu’il n’y
Dans nos sociétés centrées sur l’individualité, il faut réapprendre à “faire
a pas d’infection. Les chlamydiae peuvent
couple”, vivre la différence et créer du neuf à deux. Il est fondamental
ne provoquer que des maux de ventre, des
aussi de réduire l’angoisse. Rappelons que les dernières études ont montré
brûlures urinaires, voire même ne pas donner
des risques extrêmement réduits de contamination lorsque la personne
de signes, mais, sans traitement, elles peuvent
séropositive est sous traitement. » Propos recueillis par NG
être sources de complications. La syphilis, en
recrudescence, se manifeste généralement par
des lésions muqueuses, appelées “chancres”,
sur les organes génitaux (voire dans la
gorge, du fait des rapports buccaux), peu ou 12 > À quel rythme dois-je aller
voir un proctologue ?
pas douloureuses et qui peuvent disparaître
sans traitement pour revenir sous la forme
d’une syphilis secondaire (cutanée), plus
grave, alors qu’un traitement simple existe. La réponse de Laurent Abramowitz, médecin-chef de l’unité de proctologie à
Le virus de l’herpès continue d’être présent l’hôpital Bichat
et peut se transmettre même en l’absence de
symptômes. Les condylomes ou “crêtes de « Un risque particulier de développement de cancers anaux existe
coq” dues au papillomavirus humain (HPV) chez les personnes infectées par le VIH. Il est dû à une infection
peuvent évoluer vers un cancer au niveau du persistante par le papillomavirus HPV. Le risque est en effet multiplié
col de l’utérus ou du canal anal, en particulier par 40 pour la population séropositive globale et par 80 chez les
pour les personnes séropositives : un contrôle homosexuels séropositifs. Attention : ne pensez pas que tous les
proctologique [voir question 12] pour les séropositifs vont développer un cancer de l’anus. Par contre, il faut
hommes et gynécologique (frottis) absolument dépister tôt. Aux premiers stades de condylome ou de
− et proctologique en cas de présence de dysplasie − une modification précancéreuse des cellules −, les lésions
HPV génital − pour les femmes est nécessaire sont curables. Même au stade du cancer en tant que tel, on atteint
régulièrement. Pour celles des personnes 80 % de guérison. Le rapport Yeni préconise un examen annuel chez
séropositives qui sont surexposées aux le proctologue pour les gays séropositifs. C’est surtout nécessaire
IST du fait de partenaires multiples et de pour ceux qui ont de multiples partenaires. Chez ceux qui ont un seul
relations non protégées, le dépistage de la partenaire ou même aucun, un examen tous les trois ans suffit. Chez
syphilis est proposé régulièrement (tous les les femmes séropositives ou les hommes hétérosexuels séropositifs, il
3 à 6 mois). En effet, dans ce cas, la syphilis faut consulter au moins une fois en cas d’antécédents de condylomes
est souvent très peu symptomatique et passe anogénitaux, de dysplasie ou de cancer du col de l’utérus pour les
plus rapidement d’un stade à un autre. Il est femmes, ou s’il y a des symptômes, douleurs, saignements, émissions
à noter que les hépatites évoluent aussi plus de glaire ou présence d’une boule. L’examen nécessaire est l’anuscopie
rapidement en cas de co-infection avec le réalisée par le proctologue en complément d’un toucher rectal. Il permet
VIH, d’où l’importance de se faire vacciner vraiment de détecter toute anomalie dans l’anus, mais aussi d’autres
contre l’hépatite B et de réduire les risques de pathologies comme des hémorroïdes ou des fissures anales. Il faut
transmission de l’hépatite C. absolument le dédramatiser. Il est pratiqué en douceur, avec du gel, et
En conclusion, signe ou pas, toute prise de dure moins d’une minute. » Propos recueillis par NG
risque doit amener à se poser la question des À lire : http://www.e-cancer.fr/toutes-les-actualites/6948-trois-nouveaux-documents-
IST et donc à consulter. » Propos recueillis par FR dinformation-sur-la-prevention-du-cancer-de-lanus-chez-les-personnes-vivant-avec-le-vih

20 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

07 Faire l'amour af.indd 20 25/10/12 11:27


14 > Je suis sex-addict, à quel 
rythme me faire dépister ? 
13 > Je suis une personne La réponse du docteur Michel Ohayon, directeur du centre de santé sexuelle

sourde, comment m’informer ?


parisien Le 190

« La question de l’addiction sexuelle n’est pas vraiment


La réponse de Martin Dutrait, animateur de prévention et sourd à en lien avec la prise de risque, puisqu’on peut très bien
l’association ACCES (Action pour la Citoyenneté et l’Éducation à la Santé) être sex-addict uniquement en se masturbant dix fois
par jour, en matant du porno tout le temps mais sans
« L’accès à l’information est le premier obstacle à la avoir de rapports sexuels… En revanche, dès qu’on est
prévention des personnes sourdes. Dans les années 1980, multipartenaire, il faut s’interroger sur la fréquence à
les sourds ont donc été particulièrement atteints par le VIH. laquelle se faire dépister et pourquoi. Dès qu’il y a le
Un jeu de mots sur une affiche, comme “Le sida, on l’aura !”, moindre signe (écoulement, bouton, etc.), il faut consulter.
peut être mal compris. Beaucoup de sourds ne maîtrisent Mais toutes les infections sexuellement transmissibles
pas le français, il faut un bon niveau pour comprendre peuvent être “occultes” [lire question 10].
ces subtilités, les campagnes ne sont pas adaptées. Les Donc à partir de 20 partenaires par an, vu le nombre
spots télévisés, eux, ne sont jamais sous-titrés. Quant aux de “bestioles” en circulation, il y a un risque de tomber
structures médicales, peu disposent de personnel maîtrisant sur quelque chose : faites-vous dépister au moins tous
la langue des signes française (LSF). Acces a donc créé les six mois. En dessous de ce chiffre, un dépistage au
deux DVD, “Pose-moi une question”, faits par et pour ce moins une fois par an convient. Concernant l’hépatite C,
public en LSF. L’un en 2005, “Sexualité et VIH ”, l’autre en elle se transmet sexuellement au cours de rapports non
2008, “Drogues, VIH et autres risques”. Le but : créer des protégés, mais avec une fréquence difficile à évaluer.
groupes de parole autour de la sexualité et du VIH. Au-delà Le risque est limité dans une sexualité standard non
du manque d’information, il y aussi le tabou. Les sourds protégée, mais il augmente en particulier avec l’usage
forment une petite communauté, tout le monde se connaît de drogues intraveineuses, ou dans les réseaux de
et l’homosexualité comme la maladie sont souvent cachées. rencontres sexuelles entre gays séropositifs. Une LGV
Pour s’informer, le site de Sida Info Service propose des (lymphogranulomatose vénérienne) rectale, qui ne donne
clips de prévention sous-titrés et en LSF (sur www.sida- pas forcément de symptômes mais peut aussi entraîner
info-service.org, cliquer sur “vidéos pour les personnes inflammation rectale et saignements, favorise aussi
sourdes ”). Sur celui d’Acces, la rubrique Vidéos présente un le risque d’hépatite C. Or, quand la contamination à
reportage signé : “L’Œil et la main”. » Propos recueillis par EB l’hépatite C date de plus de six mois, son traitement est
Ghandis, 21, bd Pasteur, 34000 Montpellier, ghandis @live.fr très long, très pénible et avec une chance de guérison
Aides « groupe sourds », 14, rue de Scandicci, 93508 Pantin inférieure par rapport à une contamination plus récente. Un
Acces, 55, rue Saint-Bazile, 13001 Marseille, acces13@wanadoo.fr, dépistage semestriel est le minimum. Mieux vaut privilégier
http://acces13.org un test tous les trois mois. C’est faisable. » Propos recueillis par FR

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 21

07 Faire l'amour af.indd 21 25/10/12 11:27


+ faire l’amour

15 > Comment
bénéficier d’un bon
suivi gynécologique ?
La réponse de Dominique Boubilley, médecin au
centre médical Marmottan et à Villeneuve-la-Garenne

« Ce suivi est, bien sûr, important, mais


lorsqu’il n’y a pas de complications, chez les
femmes séropositives, c’est un acte simple
(un frottis et une palpation mammaire) qui

16 > Avec qui parle� de santé sexuelle ?


doit faire partie du suivi global des femmes. Il
peut être fait par un(e) gynécologue en ville
ou à l’hôpital, dans les centres de planification
municipaux, départementaux ou associatifs La réponse du docteur Michel Ohayon, directeur du centre de santé sexuelle parisien Le 190
(Planning familial) ou par le médecin
généraliste. Comment faire face au manque de « Mieux vaut s’adresser à quelqu’un qui appréhende la sexualité dans
gynécologues, aux frais que peut représenter son ensemble, et pas seulement par ses aspects médicaux et techniques.
un suivi en ville ? Que dire de la peur d’être Et qui sache un peu de quoi il est question, pour éviter de passer par ce
discriminée, des services VIH qui n’ont pas moment pénible où l’on doit expliquer ce que l’on fait. Quant à parler
toujours mis en place cette consultation ou qui de sexualité avec une personne séropositive sans connaître du tout le
ont des files d’attente trop longues ? Sachez VIH, c’est… compliqué ! Quand on est pris en charge à l’intérieur d’un
que les associations ou les amies peuvent réseau de soins, il faut lancer des sondes, identifier les gens avec qui
aussi être sources de conseils. Ce qui importe c’est possible d’en parler ou pas, que ce soit le médecin, l’infirmier,
avant tout pour cette consultation, c’est de se l’assistante sociale ou le psychologue. Il faut savoir qu’il est possible de se
sentir à l’aise et en confiance. C’est primordial retrouver face à une fin de non-recevoir. Il existe aussi l’éducation sexuelle
pour qu’une femme puisse faire ce suivi de par les pairs (autres personnes vivant avec le VIH ou avec une hépatite) :
manière régulière. Souvent, elle ne sait pas parler avec d’autres permet d’apprendre d’eux, mais aussi d’avancer soi-
que certains médecins généralistes peuvent même. Deux obstacles à cela : les forums internet sont intéressants mais
s’en occuper ou conseiller un(e) gynécologue. regroupent parfois des gens qui vont mal, ce qui donne une vision altérée
Si des complications se présentent, il ou de la sexualité. Dire sa séropositivité peut parfois entraîner un rejet violent.
elle saura vers quel spécialiste l’orienter. Le Enfin, il y a les antennes locales d’associations de lutte contre le sida, les
médecin généraliste, bien souvent, sait encore centres LGBT, les numéros verts de Sida Info Service et Hépatites Info
voir sa patiente dans sa globalité, comme une Service où l’on peut parler de façon anonyme à des professionnels formés
personne. » Propos recueillis par CK-P qui ne portent pas de jugement. » Propos recueillis par FR

22 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

07 Faire l'amour af.indd 22 25/10/12 11:27


17 > Est-ce facile de trouver
un bon gynéco ?
La réponse de Marie-Laure Brival, gynécologue obstétricienne et chef de service à
la maternité des Lilas, et de Carine Favier, présidente du Planning familial

« La consultation gynéco suscite des peurs chez toutes les femmes, mais
le VIH complexifie encore la démarche par la crainte du rejet. Car malgré
les progrès des traitements, le VIH continue à inquiéter les soignants.
Bien plus que les hépatites, d’ailleurs. Quand les femmes taisent leur
séropositivité, ce n’est pas idéal pour établir une relation de confiance.
Quand elles l’annoncent, elles courent ainsi le risque que le médecin
refuse le suivi, par peur ou par manque de connaissances, ce qui est
regrettable. Pour trouver le “bon”, on peut demander des contacts à
son médecin traitant si celui-ci ne se sent pas en capacité d’assurer ce 18 > Je suis gay et
séropo, et j’oublie
suivi [voir question 15] ou encore à des associations, à son infectiologue.
Pendant la consultation, certains aspects médicaux sont spécifiques : il y
a une exposition particulière au risque de cancer du col de l’utérus du
fait de la persistance de certaines infections (HPV) et des frottis réguliers
annuels sont, bien sûr, nécessaires. Se posent aussi les questions de
la contraception et de la ménopause. Il est impossible de considérer
parfois la capote…
La réponse de BenoÎt Félix, chargé de prévention au CRIPS
que la capote est utilisée de façon systématique et, par ailleurs, en tant
que contraceptif, elle n’est pas efficace à 100 %. Le contexte de forte
« Un “oubli” de capote, ça peut arriver à tout le
diminution de la transmission en cas de charge virale indétectable
monde. Consciente ou non, la perte de contrôle
augmente les relations non protégées et donc le risque de grossesse.
occasionnelle de ses actes est chose normale.
Il faut aussi prendre en compte les antirétroviraux dans le choix de la
S’il est vrai que les risques de transmission du
contraception, car ils diminuent l’efficacité de certains contraceptifs. Mais
VIH sont réduits sous un traitement au long
dans tous les cas, le VIH est subsidiaire en gynéco : c’est à la femme dans
cours avec charge virale indétectable depuis
sa globalité que s’adresse la consultation. » Propos recueillis par FR
plusieurs mois, il faut aussi penser à soi,
à se protéger des autres IST. Une relation

19 > Je veux un bébé !


sexuelle non protégée peut transmettre
d’autres infections qui nuisent à la qualité
de vie. La question à se poser dans ce cas,
La réponse de Marie-Laure Brival, gynécologue obstétricienne attachée à la c’est : pourquoi cet oubli du préservatif ?
consultation Puzos-maternité Port-Royal et chef de service à la maternité des Lilas Est-ce qu’une prise de produits psycho-actifs
(alcool, shit, poppers, ecstasy, cocaïne…) a
« Concernant la transmission du VIH de la mère à l’enfant, des progrès anesthésié la conscience des choses ? En cas
considérables ont eu lieu et, aujourd’hui, sauf arrêt ou absence de de consommation de ces produits, il ne faut pas
traitement, il n’y a presque plus d’enfants séropositifs qui naissent en oublier que, outre le problème de compatibilité
France. Actuellement, beaucoup de couples sont sérodifférents, c’est avec certains traitements médicaux, l’usage
donc en amont de la conception qu’il faut éviter la transmission au sein de ces substances peut entraîner perte de
du couple. Si c’est la femme qui est séropositive, une auto-insémination contrôle, sécheresse des muqueuses et
à la seringue est tout à fait adaptée. Quand la charge virale est bien certaines prises de risques.
contrôlée, on peut préconiser, dans tous les cas, des rapports ciblés, Est-ce dû à une lassitude, une perte de
mais seulement dans un cadre très strict et avec un suivi médical. sensation ? Est-ce lié au statut sérologique ?
On peut aussi passer par la procréation médicalement assistée (PMA). Il est possible de faire le point avec des
Certains laboratoires sont dédiés à la prise en charge des couples professionnels de santé, des bénévoles
sérodifférents. Ils sont de plus en plus nombreux à être agréés, mais la associatifs, et trouver ensemble les solutions
liste d’attente est parfois longue. Le premier protocole est l’insémination les plus adaptées.
artificielle sur cycle naturel ou stimulé hormonalement, si la femme La capote peut être un outil utile au plaisir ! Le
est séropositive. Quand c’est l’homme qui est séropositif, le laboratoire plaisir, si possible partagé, nécessite souvent
procède à une préparation, une sorte de “lavage” du sperme. S’il y une tranquillité d’esprit. Son bon usage, avec
a un problème d’hypofertilité en plus de la séropositivité de l’un des régularité, peut même améliorer la relation
partenaires, d’autres techniques comme la fécondation in vitro (FIV) sexuelle en réduisant le stress et l’angoisse
peuvent être privilégiées. » Propos recueillis par FR liés aux éventuelles IST. » Propos recueillis par LB

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 23

07 Faire l'amour af.indd 23 25/10/12 11:27


+ faire l’amour

20 > Mettre une capote pour sucer, 21 > Faut-il en parler


je n’y arrive pas à un coup d’un soir ?
La réponse de BenoÎt Félix, chargé de prévention au CRIPS La réponse de BenoÎt Félix, chargé de prévention au CRIPS

« Beaucoup de gens ont des difficultés à utiliser le préservatif pour « C’est un choix bien évidemment très personnel
une fellation, mais il faut savoir que le risque de transmission des IST que de dire ou ne pas dire sa séropositivité à
en suçant ou en se faisant sucer existe. Pour réduire les risques en cas un(e) partenaire “d’un soir”, et rien ni personne
de fellation non protégée, il faut éviter l’éjaculation dans la bouche ainsi n’oblige à en parler. Certain(e)s préfèrent
que le brossage des dents, qui peut fragiliser les muqueuses buccales. annoncer leur statut sérologique positif au VIH
Un dépistage régulier des IST permet aussi de réduire une éventuelle par souhait de partager au mieux la responsabilité
transmission. Une personne séropositive qui prend bien son traitement de l’acte, parce qu’ils craignent de stresser
antirétroviral (ARV) et qui a une charge virale indétectable réduit les ou de culpabiliser du fait de leur silence ou
risques de transmission du VIH. pour d’autres raisons qui leur sont propres. Si,
Mais comment apprécier une pipe “encapotée” ? Certains préservatifs aujourd’hui, beaucoup d’outils sont à disposition
parfumés ont un goût chimique désagréable, mais depuis peu on pour limiter les risques de transmission (capote,
trouve sur le marché de nouveaux parfums : banane des Antilles, fraise dépistage, traitement), tout le monde n’est pas
Tagada, piña colada, etc. On peut aussi ajouter sur son préservatif prêt à affronter un éventuel refus discriminatoire.
préféré les nouveaux lubrifiants alimentaires parfumés et comestibles D’autres souhaitent donc conserver, dans le cadre
(certains sont  sans sucre !). Érotiser l’objet comme la pose peut aussi de rencontres sexuelles sans lendemain, cette
aider à intégrer la capote aux pratiques buccales. Et jouer sur les information intime et personnelle. »
parfums rend le geste… délicieux. » Propos recueillis par LB Propos recueillis par LB

22 > Sur les sites de 23 > J’ai du mal à me protéger quand


rencontres gays, j’ai je picole ou que je prends des produits
l’impression d’être seul à La réponse de Philippe Batel, psychiatre et addictologue à l’hôpital Beaujon à Clichy

vouloi� mettre une capote


« L’alcool (comme les autres produits dits “psycho-actifs”) et la prévention
ne font pas bon ménage. L’euphorie induite par la prise banalise la question
du risque, sous le refrain bien connu du “je vais bien, tout va bien”. Cet état
La réponse de BenoÎt Félix, chargé de prévention au CRIPS fugace de bien-être contribue au relâchement de la vigilance. Un sentiment
de toute-puissance qui amène à penser que “rien ne peut m’arriver”, les
« Oser rester soi-même et imposer ses choix pensées vagabondent et l’on oublie parfois les précautions que l’on prend
est le seul moyen de ne rien regretter après ! habituellement. Enfin, quand on est franchement défoncé, on peut même
Souvent, les gens réfractaires à la protection avoir du mal à organiser un geste simple : déchirer l’emballage du préservatif
ne connaissent pas vraiment les techniques et dérouler correctement celui-ci sur un pénis souvent mou… Dans notre
de prévention et les conséquences liées jargon d’addictologue, prendre un produit dans un contexte sexuel répond
à une séroconversion. Certains peuvent souvent à une “croyance”, un “effet d’attente”. La personne qui consomme un
avoir un comportement sexuel associé à une produit est influencée par cette croyance, elle peut se dire que pour faciliter
importante prise de risque. Pour ne pas être l’approche du partenaire et amplifier le plaisir, un produit est absolument
confronté à un refus du préservatif, mieux vaut nécessaire même si celui-ci peut altérer le niveau de protection. Dans ce
fréquenter des sites qui valorisent l’usage de cas, on sacrifie la protection sur l’autel du désir. L’alcool, ou une autre
la capote, comme certains lieux de drague où substance, peut aussi provoquer, le lendemain, une anxiété majeure, si l’on
la majorité des gays se protègent. Bref, choisis ne se souvient plus de ce qui s’est passé. Quand on est séronégatif, difficile
les terrains de drague qui te correspondent, et alors de mettre en place un traitement post-exposition au VIH. Il faut savoir
utilise “ta” prévention. Ainsi, tu te protèges et qu’aucun vaccin n’existe pour l’hépatite C. Pour se protéger, il faut se redire
tu protèges les autres. Ton estime de toi n’en mentalement, et en permanence, que tout rapport sexuel est potentiellement
sera que meilleure. » à risques. Mieux vaut, du coup, initier le rapport sans produit, même si on le
Propos recueillis par LB prend dans la suite des événements. » Propos recueillis par FR

24 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

07 Faire l'amour af.indd 24 25/10/12 11:28


24 > Je ne bande plus
La réponse du docteur Michel Ohayon, directeur
du centre de santé sexuelle parisien Le 190

« Cette affirmation recouvre de


nombreuses situations différentes. Est-
ce que dire “je ne bande plus” signifie
bander mais ne pas tenir l’érection ?
Avoir une qualité d’érection différente
de ce que l’on a connu avant ? Avoir
des érections nocturnes mais rien
d’autre ? Bander seulement pendant
la masturbation mais pas avec un
partenaire ? Selon les cas, les causes
sont très différentes.
Il peut s’agir d’une absence de désir
sexuel, ou d’une absence de désir dans
la vie en général. Si notre partenaire
n’a plus envie de nous, ça peut être une
forme d’adaptation pour lutter contre
l’insatisfaction. Le stress et certaines
maladies (diabète, syndrome métabolique)
peuvent faire débander. Bien sûr,
les drogues ont un effet négatif, tout
comme de nombreux médicaments. Les
antirétroviraux ont rarement ce type
d’effets secondaires, mais plutôt certains
antidépresseurs, antihypertenseurs,
ou même des médicaments contre
la calvitie. Le VIH peut aussi être
impliqué, car un séropo peut s’interdire
de bander par peur de contaminer
son partenaire. Les mecs ont parfois
tendance à surinvestir leur érection, et
à croire que c’est forcément organique
et qu’un médicament va tout résoudre.
Alors que pour une grande majorité, ne
pas bander a plutôt une cause d’ordre
psychologique. » Propos recueillis par FR

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 25

07 Faire l'amour af.indd 25 25/10/12 11:28


+ militer associations

26
asso  +
depuis le tout début de l’épidémie, les séropositifs et les malades du sida ont pu
trouver auprès des associations le soutien et l’information nécessaires pour
lutter Efficacement contre le vih. une expertise qui s’est étendue aux hépatites.
Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 26 29/10/12 18:54


Alias (Bruxelles)

Auprès des prostitués
“invisibles”
Chaque jeudi et vendredi soirs, une équipe d’Alias sort de ses
bureaux discrets du quartier gay bruxellois pour aller à la
rencontre des prostitués de la capitale belge. « Il faut d’abord les
trouver, explique le travailleur de rue Aurélien Vitielo, car la
prostitution de rue est moins visible et s’est déplacée vers des
lieux fréquentés par la communauté gay. » Discrètement, Aurélien
et sa collègue s’installent et prennent un verre, avant de discuter
avec les garçons qu’ils connaissent déjà ou d’en rencontrer
d’autres grâce au bouche à oreille. « Ils sont méfiants, observe
Katia Sendel, travailleuse de rue. Gagner leur confiance, ça
prend du temps. » Dans d’autres lieux, comme des saunas ou des
cinémas porno, le duo se présente au patron en expliquant son
travail. Les parcs publics font également partie du terrain d’action
d’Alias, dont l’objectif est de réduire les risques IST-sida auprès
d’un public doublement exposé car homosexuel et prostitué.
« Notre rôle n’est pas d’éradiquer le phénomène, explique Katia,
même si, bien sûr, nous aidons celui qui veut en sortir. »
Les garçons que rencontrent Aurélien et Katia sont souvent
originaires d’Afrique du Nord ou d’Europe de l’Est. Ils sont très
jeunes et vivent dans une grande précarité. Ils ne se prostituent
pas uniquement pour gagner de l’argent, mais aussi pour manger,
trouver un toit ou se fournir de la drogue… « Ils ne sont pas
représentatifs de l’ensemble de la prostitution masculine, précise
Aurélien. Il existe aussi une prostitution occasionnelle, pratiquée
lors de certaines soirées. Pour l’instant, nous n’avons pas de prise
non plus sur la prostitution via internet. »
Généralement, les prostitués entrent d’abord en contact avec
Alias pour obtenir des préservatifs ou du lubrifiant. L’association
fournit des traitements post-exposition et a mis en place une
permanence médicale qui lui permet de pratiquer le dépistage.
Chaque mercredi, l’association tient une permanence sociale dans
ses locaux. « Les garçons y trouvent un espace de parole. Nous les
aidons à résoudre leurs difficultés, explique Katia, aide sociale,
régularisation en cas de séjour illégal, dépendance à la drogue ou
à l’alcool… Nous les accompagnons dans leurs démarches, car
beaucoup ne parlent pas français. »
Alias a vu le jour en mai 2009 et reçoit des fonds dans le
cadre de la promotion de la santé, ce qui lui permet de
financer quatre emplois. Depuis juin, la permanence médicale
est soutenue financièrement par l’Institut national d’assurance
maladie invalidité. Alias va aussi créer une permanence sur
internet. « La prostitution via internet concerne un public
mieux intégré, explique Aurélien, auquel nous proposons
avant tout de la prévention IST-sida. » Mais la pérennisation
des actions est un combat permanent : la prostitution
masculine fait l’objet de peu d’études en Belgique. Et dans la
communauté gay, le tabou reste si vivace qu’elle paraît, encore
en 2012, invisible. Texte Christophe Cordier Photo Cédric Gerbehaye
+ d’infos : www.alias-bru.be

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 27

08 Assos 2012.indd 27 29/10/12 18:54


+ militer associations

depuis l’année dernière. « La maladie, on en parle presque


jamais. Sauf quand il y a une nouvelle qui arrive, pour lui
redonner de l’espoir, lui dire qu’on a été comme elle, il y a
quelques mois, mais qu’aujourd’hui, on va de l’avant. »
Au fil des années, des besoins ont émergés. Le logement.
Le titre de séjour. Le travail. Quand il ne s’agit pas, tout
simplement, de trouver de quoi s’alimenter. « Ces femmes
Ikambere sont orientées vers nous par les hôpitaux ou les assistantes
sociales : nous avons à gérer des situations de détresse »,
La “maison détaille Diane Caba, assistante sociale, une des vingt-deux
salariées d’Ikambere. De salon de discussion, l’association

accueillante” s’est muée en véritable service d’aide personnalisée pour les


accompagner progressivement vers l’emploi et le logement
définitif. L’association dispose de cinq appartements pour
De délicieuses odeurs de cuisine et des rires s’échappent dépanner. Des colis alimentaires sont distribués le vendredi
de la cafétéria de l’association Ikambere, à Saint-Denis, à et des cours d’alphabétisation, de remise à niveau ainsi qu’un
quelques centaines de mètres du Stade de France. Quelques chantier d’insertion sont proposés. À Ikambere, il y a aussi
poussettes encombrent l’entrée, les murs sont recouverts de des cours de fitness et un atelier beauté pour ne pas oublier
peintures aux couleurs vives. On papote en se demandant de rester des femmes, avec des envies. En avril dernier,
des nouvelles. En kinyarwanda, une langue du Rwanda, l’association a organisé une soirée de rencontres entre
« ikambere » signifie « maison accueillante ». Et ici, les hommes et femmes. « C’est important, aussi, la vie affective »,
portes sont toujours grandes ouvertes. Voilà quinze ans dit Bernadette Rwegera. « Les femmes préfèrent rencontrer
que Bernadette Rwegera [photo] et son équipe viennent des hommes séropositifs, car elles n’ont alors pas besoin de
en aide aux femmes africaines touchées par le VIH-sida. s’expliquer. » Pas question pour autant d’ouvrir l’association
C’est pendant son mémoire de DEA que cette anthropologue aux hommes. « Ici, c’est le lieu des femmes. Accueillir les
constate leur isolement criant. « Les femmes africaines hommes nous confronterait aux relations de genres et aux
cachent leur maladie à leur famille et à leur entourage. Elles représentations qu’on en a, ce qui nuirait à la convivialité,
ont peur d’être rejetées et n’en parlent pas », raconte-t-elle. À appréciée des femmes, entre elles. » Et pour la suite ?
la cafét’, ou au « village » comme l’appellent les bénéficiaires, Bernadette Rwegera planche déjà sur une halte-garderie ou
toutes les femmes se connaissent. Chacune échange un mot, une épicerie solidaire. Pour épauler toujours plus ces femmes
un sourire ou donne un coup de main pour le service. « On isolées. Texte Anne-Claire Genthialon Photo Fico
est entre sœurs », dit Naomie, 37 ans, qui vient à Ikambere + d’infos : www.ikambere.com

28 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 28 29/10/12 18:54


– RCS Paris B 318 621 802
j’ai découvert qu’il y aura
toujours quelqu’un
pour m’aider à voir plus haut

NOUS PROPOSONS BIEN PLUS QU’UN LOGEMENT


À DES MILLIERS DE JEUNES TRAVAILLEURS :
LES CLÉS POUR ENTRER DANS LA VIE ACTIVE. Demain s’invente ici
www.iledefrance.fr/logementjeunes
+ militer associations

10e anniversaire du
Collectif Inter-associatif
Femmes & VIH
Act Up-Paris, le Planning familial,
AVH78 Sida Info Service, Médecins du Monde
et les associations Aides, Frisse,
Ville-Hôpital et Planning Ikambere, LFMR, Marie-Madeleine,
AVH78… se sont tous engagés au sein

familial : un duo à l’écoute de ce collectif. Leur objectif : donner


la parole aux femmes séropositives
et porter cette parole auprès des
acteurs institutionnels, politiques,
Ici, ni blouses blanches ni murs tristes, plupart ont appris leur séropositivité scientifiques, impliqués dans la lutte
mais un appartement coloré et confortable depuis moins de cinq ans. Beaucoup se contre le sida [lire page 63]. Soutenu
où, à votre arrivée, on vous offre un sont renfermées sur elles-mêmes depuis. par Sidaction et la direction générale
thé ou un café accompagné de quelques Elles sont sans travail, sans ressources, de la Santé, le collectif est toujours en
biscuits. Et pourtant, nous sommes au avec des enfants à charge. Amélie quête de financement pour réaliser de
centre hospitalier intercommunal de Fiancette les accompagne dans leurs nouveaux projets.
Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Chaque démarches administratives pour obtenir Interassociatif Femmes & VIH, S/c Act Up-
mercredi après-midi, au sixième étage du l’ouverture de leurs droits, la couverture Paris, BP 287, 75525 Paris Cedex 11.
pavillon Jacques-Courtois, l’association maladie universelle (CMU) ou l’aide
Ville-Hôpital et le Planning familial médicale d’État (AME), l’obtention ou le
proposent ensemble une permanence de renouvellement de papiers, la demande faire face à une
médiation en santé sociale, gratuite et de logements sociaux… « Je vais avec nouvelle  grossesse…
ouverte à tous. Les porteurs du VIH et elles à la préfecture, si nécessaire. Je leur En cinq ans, Dalila a vu
malades du sida peuvent y évoquer « à propose aussi de participer à des groupes la situation de ces femmes
la fois leurs problèmes de santé et leurs de parole, des soirées de convivialité une se détériorer : « Elles sont les
difficultés sociales », explique Amélie fois par mois, ou je les oriente vers un premières victimes de la crise
Fiancette, directrice de AVH78. Avec psychologue, car elles ont besoin de se économique, du “climat anti-
son « binôme », Dalila Touami [photo], confier, de rencontrer d’autres personnes immigrés” et de la complexité accrue
conseillère conjugale au Planning familial, “comme elles” et de vider leur sac. » pour faire renouveler ses papiers, obtenir
elles écoutent, informent et découvrent des De son côté, Dalila Touami aide les des remboursements de soins, etc. »
parcours difficiles, un isolement profond femmes à réfléchir sur leur vie affective Pour mieux les aider, Dalila et Amélie ont
et une grande précarité. « Nous recevons et sexuelle : comment annoncer sa élaboré un projet de groupe de parole qui
quelquefois des couples, sérodiscordants séropositivité à son conjoint ou à son serait exclusivement destiné aux femmes.
surtout, des hommes seuls, mais surtout enfant, quelle sera l’incidence sur leur vie Elles n’attendent plus que le financement.
des femmes, essentiellement venues sexuelle, pourquoi est-il nécessaire d’avoir Texte Isabelle Blin Photo Baptiste De Ville D’Avray
d’Afrique », explique Dalila Touami. La un suivi gynécologique régulier, comment + d’infos : www.avh78.fr

30 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 30 29/10/12 18:54


militer +
Blonde, frisée, des yeux doux cerclés de Acceptess-T
noir, Giovanna Rincon [photo] nous reçoit
dans les 40 m2 dont dispose Acceptess-
Transgenres. « Ici, c’est un lieu de
Aide globale
convivialité avant tout, c’est la “maison”
de beaucoup de gens ! » Ces locaux sont
loués avec le soutien de Sidaction. La
aux transgenres
directrice et médiatrice de santé publique
de l’asso parisienne attrape une feuille et
un stylo, « au cas où », et nous liste, avec
un fort accent colombien mais dans un
français quasi impeccable, les missions de
la structure née il y a deux ans. Elle est
intarissable sur ses missions principales,
la prévention et la lutte contre le sida
ainsi que le soutien aux personnes trans
touchées par le VIH et les hépatites.
« On cherche à améliorer leur qualité de
vie et de soins, en prenant notamment
en compte toutes les spécificités
endocrinologiques, les interactions entre
l’hormonothérapie et les antirétroviraux.
Leur santé passe aussi par des activités
physiques et sportives adaptées, ce qu’on
leur propose. Nous essayons également
de prévenir l’apparition d’autres IST,
d’améliorer leur vie affective, leur santé
sexuelle et celle de leurs partenaires. On
aide également celles et ceux qui veulent
révéler leur séropositivité, grâce au
soutien d’un professionnel de la santé. »
L’énumération en dit long : largement
fragilisées, les personnes trans ont de
vastes besoins. « Elles doivent d’abord
justifier leur identité et s’affirmer dans
la société, apprendre la langue française.
Et, parfois, ce sont aussi des personnes
migrantes, explique Giovanna. Alors, si,
en plus de ça, elles doivent assumer le fait
d’être séropositives, beaucoup de situations
et de problèmes peuvent s’ajouter. » C’est
pourquoi Acceptess-T, plutôt que de ne
gérer que les questions liées au VIH,
propose une prise en charge globale de la
transsexualité : suivi lors du changement
de sexe, insertion professionnelle, accès
aux droits, soutien juridique…
L’association reçoit de plus en plus de
personnes provinciales, et elle compte
250 adhérent-e-s (à 90 % des « hommes
vers femmes »), 15 militantes actives et
2 salariées à mi-temps, dont Giovanna.
Cette ancienne travailleuse du sexe est
devenue, après une formation, « médiatrice
par les pairs », c’est-à-dire qu’elle a un
parcours semblable à celles qu’elle aide.
Elle mène le même combat depuis vingt
ans partout où elle passe. En Italie, en
Espagne, aux Pays-Bas… « Je suis arrivée
à Paris en 2003, par militantisme. À
l’époque, j’y emmenais une très bonne
amie trans qui était malade du VIH en
phase terminale. J’avais l’espoir de lui
trouver des soins et de la sauver… » Elle
marque une pause comme pour mieux
annoncer : « Aujourd’hui, elle est toujours
vivante ! » Texte Mélanie Vives Photo Fico

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 31

08 Assos 2012.indd 31 29/10/12 18:55


+ militer associations

Guyane Promo Santé

Prévention tous terrains


À des milliers de kilomètres de l’Hexagone, la Guyane est le à un stade trop tardif. Le virus, tabou, continue d’être appelé
département français le plus touché par le VIH. Guyane Promo pudiquement « la maladie ». L’« étranger » est considéré comme
Santé, une association créée en 2007, fédère et anime le réseau le principal porteur du virus, ce qui amène une forme de
des acteurs de l’éducation pour la santé sur le territoire guyanais. désintérêt pour la question. Près de 80 % des personnes
Le travail est vaste, la structure sert à la fois d’instance régionale infectées par le VIH sont de nationalité étrangère.
en éducation et promotion de la santé (Ireps) et de centre régional Pour couronner le tout, il ne fait pas bon être homo, bi ou trans
d’information et de prévention du sida (Crips). en Guyane française. « Toutes ces pratiques se vivent le plus
« Nous appuyons les acteurs, à leur demande, pour mettre souvent en cachette », observe Gilles Dolor. Autre difficulté, en
en place des actions concrètes à destination de la population, matière de santé, les inégalités sont flagrantes entre la Guyane et
mais aussi pour valoriser leur travail. Nous veillons à ce que la France hexagonale, avec des disparités aussi en région : 31,6 %
leur expérience soit prise en compte lors de la définition des de la population bénéficiait de la couverture médicale universelle
priorités sanitaires, régionales et nationales », explique Gilles complémentaire en 2010. Les flux migratoires importants ajoutés
Dolor [photo], chargé de mission. Guyane Promo Santé s’adresse à la diversité des populations (Amérindiens, Créoles guyanais,
en priorité aux professionnels et aux bénévoles impliqués dans Bushinengés, Haïtiens, Surinamais mais aussi Brésiliens, Chinois,
l’éducation pour la santé. Des associations comme Ader, Aides, Hmong, métropolitains…) sont un défi pour mener des politiques
Entr’Aides, entre autres, vont, par exemple, dans les collèges de prévention. Certaines communes ne sont pas accessibles
pour informer les jeunes « qui n’ont pas le réflexe d’utiliser par la route. Trois agglomérations, l’île de Cayenne, Kourou et
le préservatif masculin lors de leur premier rapport sexuel ». Saint-Laurent-du-Maroni, regroupent la quasi-totalité de l’activité
Elles distribuent aussi des préservatifs féminins, accompagnent économique et des services. C’est là que travaillent une quinzaine
les travailleuses du sexe… Les professionnels de santé, les d’associations impliquées dans la lutte contre le sida, même si
enseignants ou les bénévoles sont formés à la prévention des l’on en trouve dans de petites communes du littoral (APS-villages)
conduites à risques, les tests rapides de dépistage, etc. ou sur des territoires plus isolés (Wi Na Wi).
Mais malgré ces efforts, plus de 1 % des femmes enceintes Face aux obstacles, les acteurs restent mobilisés afin de
restent infectées par le VIH. Le principal mode de contamination permettre à chacun, sur tout le territoire et sans discrimination,
est le rapport hétérosexuel (environ 87 % des personnes d’accéder à l’information, aux soins, aux traitements d’urgence et
infectées). En Guyane, une personne sur deux vivant avec au dépistage. Texte Isabelle Blin Photo Denis Lamaison
le VIH est une femme. Malgré une activité importante de + d’infos : Guyane Promo Santé, 4, rue Félix-Éboué, 97300 Cayenne.
dépistage, la découverte de la contamination s’effectue souvent 05 94 30 13 64. − Courriel : contact@gps.gf

32 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 32 29/10/12 18:55


+ MILITER ASSOCIATIONS

Les Petits Bonheurs

Il n’y a pas de
“petit” bonheur
Cela fait bientôt trois ans que Nora [photo]
est bénévole à l’association Les Petits
Bonheurs. « Mon grand plaisir, c’est quand
les choses bougent, qu’une personne
me dit : allons prendre un pot au bistrot,
et puis on peut passer par le fleuriste
pour acheter une petite plante… »
L’association, implantée dans le neuvième
arrondissement de Paris, s’adresse à
des personnes isolées porteuses du VIH.
Les bénévoles des Petits Bonheurs se
déplacent chez elles ou à l’hôpital, et leur
pose une simple question : « Qu’est-ce qui
vous ferait plaisir ? » Parce que réaliser
de petits rêves du quotidien redonne
goût à la vie. « Je me souviens de cette
femme qui voulait de la lingerie à elle
pour son anniversaire, parce qu’elle
n’avait que des sous-vêtements donnés
par des associations. Elle ne voulait plus
avoir honte de se déshabiller devant son
docteur… » Et les voilà en route vers une
boutique de lingerie ! Ces virées sont très
diverses : elles vont du bar de quartier à
un magasin d’art en passant par la maison
de Claude François, le rêve d’une dame
de 78 ans ! « Ce sont des petits plaisirs
bien ciblés, pas distribués à la louche »,
se réjouit Nora. Ses yeux sourient
sans cesse, elle a l’énergie de ceux qui
soutiennent mordicus que le verre est à
moitié plein. On a du mal à l’imaginer
immobile, cette femme de 63 ans aux
cheveux courts qui consacre quelquefois
plus de vingt heures par semaine à
l’association, en plus de son emploi. Le
VIH, elle le combat depuis la fin des
années 1980, lorsqu’elle a vu plusieurs
proches partir. Après avoir soutenu des
amis, aujourd’hui, ce sont des inconnus
qu’elle écoute, dont elle comprend les
silences, avec qui elle tisse des liens
durables. Cinq personnes actuellement,
sans compter les anciens. En 2002, elle
était déjà bénévole à l’hôpital. Au fil
des ans, elle a vu combien la solidarité,
très forte au début de la maladie, « s’est
éteinte ». Avec les Petits Bonheurs, tous
ceux dont les liens se sont émoussés
− des personnes marquées par
vingt ans de traitements et souvent
« multi-endeuillées », mais aussi des
plus jeunes − retrouvent des effluves
fraternelles. Et si vous avez ne serait-
ce qu’une heure par-ci par-là à donner,
l’association vous ouvre grand la porte.
Texte Elsa Bastien Photo Fico
+ d’infos : www.associationlespetitsbonheurs.org

34 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 34 29/10/12 18:55


militer +
SOS hépatites

Des malades acteurs de leur santé


« L’hépatite C tue autant que la route », « Plus vite on sait, mieux thèmes qui reviennent. « Nous répondons aussi aux questions
c’est », « Hépatite B, y a pas de plan B : vaccinez-vous ! »… Sans juridiques et nous leur expliquons leurs résultats d’analyse.
doute avez-vous déjà entendu ces messages sur les ondes. Ils les reçoivent souvent par courrier et comme leur prochain
Derrière ces campagnes de prévention et de sensibilisation, rendez-vous à l’hôpital n’est prévu que dans plusieurs semaines,
on trouve SOS hépatites, une fédération qui regroupe quinze ils veulent savoir… »
associations régionales réparties dans l’Hexagone. Sa première Qui mieux que lui pourrait les comprendre, lui qui a réussi
mission est d’informer, encore et toujours, sur ces maladies à éradiquer l’hépatite C, mais qui a subi une transplantation
(hépatites B et C) qui évoluent sans symptôme pendant des du foie en 2009. Bénévole de l’association depuis 2006, date
années. Selon les études, plus de 40 % des porteurs du virus de de sa bithérapie, il a, durant toutes ces années, trouvé dans
l’hépatite C ignorent encore leur état. « Nous militons pour un le forum de SOS hépatites un réel soutien. À son tour, il offre
meilleur dépistage des hépatites par un diagnostic rapide et pour de son temps. « Je m’occupe surtout des cas lourds, reconnaît-
le remboursement de l’examen sanguin − le IL28B − qui permet il, des personnes qui vont être transplantées, de celles qui
de savoir comment un malade va réagir au traitement, avant sont en fin de vie… » Et l’action de SOS hépatites ne se limite
même sa mise en œuvre et nous accompagnons les malades pas au territoire français. En juillet 2011, préoccupée par les
pour qu’ils soient acteurs de leur santé », souligne Patrick Favrel, 750 millions de personnes infectées par le virus de l’hépatite B
porte-parole bénévole de l’association. Pour éviter de nouvelles sur le continent africain, SOS hépatites a choisi de sensibiliser
contaminations, mais aussi se donner les chances d’en guérir. Car les pays francophones aux hépatites virales lors de l’« appel
plus l’hépatite est ancienne, plus les dommages collatéraux sont de Dakar ». Dix pays (Liban, Algérie, Mali, Togo…) se sont
importants : cirrhose, varices œsophagiennes, cancer… déjà engagés à tout mettre en œuvre pour faciliter l’accès au
Afin de soutenir les malades et leurs proches, SOS hépatites dépistage et au traitement dans leur pays. Un début prometteur !
a mis en place un numéro vert et des groupes de parole. Les Texte Isabelle Blin Photo Baptiste De Ville D'Avray
porteurs du virus ou malades y parlent de leurs difficultés, + d’infos : 0 800 004 372 (appel gratuit depuis un poste fixe) − www.soshepatites.org
cherchent un soutien. « On ressent une vraie angoisse,
surtout de la part de ceux qui ont une famille à charge. Ils se
demandent s’ils vont pouvoir continuer à travailler, à subvenir
aux besoins de leurs enfants », raconte Patrick Favrel [photo],
bientôt 62 ans. La peur de mourir, la crainte de contaminer ses
proches, l’intérêt du traitement, ses effets secondaires sont les

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 35

08 Assos 2012.indd 35 29/10/12 18:55


+ militer associations

Gay Men´s Health Crisis (New York)

Une “petite armée” contre le sida


Aime la vie »), inscrits en lettres roses contre le mur,
derrière l’accueil. Les téléphones sonnent. L’espace
bourdonne. Nous sommes au siège de Gay Men’s Health
Crisis (GMHC). Créée en 1982 par six amis pour lutter
contre les ravages du sida au sein de la communauté
gay, l’association poursuit son combat, trente ans plus
tard. En 2011, à travers ses programmes, la première
et plus ancienne structure de lutte contre le virus aux
États-Unis a aidé onze mille personnes malades ou
exposées. Cela va du dépistage aux groupes de soutien
en passant par les conseils juridiques, les consultations
médicales, la fourniture de médicaments et même une
cantine. Près de la moitié (49 %) des individus qui ont
eu recours à ses services étaient gays.
« Nous sommes une petite armée », sourit sa directrice,
Marjorie Hill [photo]. À la tête de l’organisation depuis
2006, cette lesbienne afro-américaine a été témoin des
ravages de l’épidémie dans les années 1980. « Parfois,
j’ai l’impression que la situation est pire aujourd’hui.
Hier, on en avait peur. Maintenant, on pense que le
problème est réglé », regrette-t-elle. Or, c’est loin d’être
le cas. Il existe 1,1 million de séropositifs aux États-Unis
et malgré les progrès du dépistage et de la prévention,
le nombre de nouvelles infections reste élevé : environ
50 000 par an ces quinze dernières années. Les
homosexuels non blancs sont particulièrement touchés :
en 2010, 59 % des personnes touchées étaient des
gays noirs ou hispaniques, selon le gouvernement. En
cause, selon Marjorie Hill, la persistance de discours
homophobes dans les communautés dites « de couleur ».
« Quand certaines Églises dévalorisent les gays, parfois
sans le vouloir, cela n’aide pas à sortir du placard ou
à trouver des soutiens pour aller se renseigner sur les
dangers du sida, souligne-t-elle. Notre conservatisme
autour des questions touchant au sexe empêche
également de lutter efficacement contre le virus. »
Pourtant, GMHC trouve plusieurs raisons d’espérer :
outre la mise sur le marché des auto-tests, l’autorité
américaine de la santé, la FDA, a autorisé la
commercialisation de Truvada, une pilule en prise
préventive pour les séronégatifs. La docteure Hill se
félicite également de l’action de Barack Obama, dont
la réforme du système de santé prévoit, à l’horizon
2014, de faciliter l’accès aux soins des LGBT malades
ou à risques en obligeant les assurances à rembourser
les dépistages et les soins. Aujourd’hui, presque 30 %
des malades américains n’ont pas d’assurance. « Mais
le président ne peut pas tout changer seul », s’exclame
Marjorie Hill. Cette militante se dit aussi inquiète de
la manière dont on parle de sexualité, dans les écoles
publiques par exemple. « Il y a des jeunes qui pensent
Murs épais, sol en béton armé, gris, hall d’entrée froid : le qu’on est toujours vierge après un rapport anal, s’alarme-t-elle.
numéro 446 de la 33e rue de Manhattan, à New York, a des Nous pouvons mettre un terme au sida aux États-Unis, mais
allures de bunker. Mais au sixième étage de l’imposante nous devons être plus nombreux, avec plus de moyens. »
bâtisse, c’est une autre histoire. Les portes de l’ascenseur Texte Alexis Buisson Photo Matthieu Sorey Garnier
s’ouvrent sur les mots « Fight Aids. Love Life » (« Combats le sida. + d’infos : www.gmhc.org

36 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 36 29/10/12 18:55


MILITER +

Relais VIH (Rodez)

Libérer la parole
Relais VIH est née en août 2008 de la volonté d’un groupe de de l’exercice », rigole Robert : « Nous y sommes très bien. C’est
parole d’une quinzaine de personnes qui se réunissait à l’hôpital discret. » L’association y poursuit les groupes de parole, qui
de Rodez. « Nous avons eu envie de nous retrouver en dehors du se réunissent tous les mois en présence d’un médecin et d’un
cadre hospitalier », explique Robert Henneguier [photo, à droite], psychanalyste bénévoles. « C’est très important : c’est le seul
62 ans, président de l’association et l’un des cinq fondateurs moment où certaines personnes qui habitent à la campagne
(une fondatrice est décédée depuis). « Le nom de l’association peuvent aborder leur vécu de la séropositivité », explique Robert
est issu du fait que nos premières discussions, informelles, se qui a vu, « en trois ans, des personnes recroquevillées sur elles-
tenaient dans le Relais H de l’hôpital, comme un clin d’œil. » mêmes, pleines de culpabilité, s’ouvrir et aller beaucoup mieux ».
Au départ, l’association aveyronnaise a partagé des locaux du Désormais l’association, financée à 80 % par Sidaction, tient des
centre de volontariat de Rodez ouvert sur la rue par une vitrine, permanences tous les mardis après-midi et le mercredi, assurées
donc « pas adapté à la confidentialité ». « Nous avons eu beaucoup par Noëlle Tardieu [photo], coordinatrice salariée à temps partiel
de mal pour trouver des locaux, explique Robert. Ni le conseil depuis l’an dernier. « Nous développons également des actions de
général ni la mairie ne nous ont aidés. Du côté des agences prévention auprès des établissements scolaires et de formation
immobilières, si le mot “association” faisait tiquer, la lutte contre du département », explique Noëlle. Et dans ce département le plus
le sida fermait carrément les portes. Il n’y avait tout à coup plus âgé de Midi-Pyrénées (14,23 % de la population est âgée de plus
rien de libre ! » Jusqu’à ce qu’un ami propriétaire leur propose de 75 ans), Relais VIH se lance dans une étude autour de l’accueil
un appartement. Pas de pancarte, un simple interphone et trois des séropositifs en maisons de retraite. Toujours sans aides
étages à grimper pour atteindre un lumineux petit deux-pièces financières locales. « On a compris qu’il fallait faire sans eux. »
cuisine. « Au début, on trouvait cela difficile de devoir monter Texte Christophe Courau Photo Alexandra Frankewitz
à pied, mais les médecins nous ont dit que c’était bon de faire + d’infos : www.relaisvih12.fr

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 37

08 Assos 2012.indd 37 29/10/12 18:55


+ MILITER ASSOCIATIONS

Vivre (Sète)

“Comme une deuxième famille…”


« C’est bien utile d’être en liaison avec les médecins : on peut ainsi rapidement leur faire
savoir qu’une personne ne prend plus son traitement à cause d’un effet secondaire,
ou les appeler directement et obtenir un rendez-vous dès le lendemain », explique
Éric Raja [photo], coordinateur de Vivre. Créée à Sète, en 1995, par des personnes
concernées par le VIH et par le réseau local médico-psycho-social (les médecins de
l’hôpital et de ville, une assistante sociale, une infirmière…), l’association effectue
un travail efficace pour un public très fragile : «Nous voyons ici beaucoup de gens
en difficultés sociales et psychologiques, et qui ont des problèmes médicaux et
d’observance », poursuit le permanent présent depuis l’origine. Il y a toujours besoin de
soutien pour des papiers, une prise en charge de logement… Pour les personnes les
plus en difficulté, l’association finance des choses pratiques, comme un déménagement,
l’achat d’un frigo, et peut proposer des aides financières remboursables. « Il y a une vraie
peur de l’administratif », explique Yoanne Murray, la responsable administrative. « Gérer
la paperasse pour un précaire, c’est presque une activité à plein temps… »
Les hommes sont accueillis le lundi après-midi, les femmes le mercredi et tout le monde
est bienvenu le vendredi. Un seul mot d’ordre : la convivialité. « Il y a des gens, très
isolés, qui viennent ici comme dans une deuxième famille, où l’on peut tout dire sans
être jugé. Du coup, ils sont toujours partants pour un petit goûter ou la préparation d’une
sortie », explique Éric. Pique-nique, balades, visites… « On arrive à remettre des gens en
selle, certains qui se sentaient incapables de sortir de chez eux », poursuit-il.
Depuis 1998, Vivre développe aussi une forte action de prévention. « Nous intervenons
chaque année dans toutes les classes de troisième et de terminale du bassin de Thau. Du
coup, on voit régulièrement des jeunes venir chercher des préservatifs. Difficile pour
eux d’aller dans la pharmacie de leur village où ils sont connus du pharmacien », résume
Yoanne, chargée de la prévention. L’association effectue aussi un travail de prévention
en milieu libertin, dans les saunas et les clubs du département pendant l’année et au
Cap d’Agde, l’été. « Après huit ans d’efforts nous avons créé un bon réseau auprès des
employés et des patrons d’établissements en favorisant la distribution et la vente de
préservatifs − 100 000 préservatifs par an − et l’information sur les lieux de dépistage. »
Texte Christophe Courau Photo Alex Frankewitz − + d’infos : www.vivresida.fr

38 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

08 Assos 2012.indd 38 29/10/12 18:56


CUS_DISCRIMINATIONS_TETU_205X273_Mise en page 1 10/10/12 09:46 Page1
+ reportage

au burkina 
REVs+ pour tous
depuis quinze ans, À Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina Faso, en afrique
de l’ouest, Responsabilité-Espoir-Vie-Solidarité + défend l’accès aux soins et aux 
traitements des personnes séropositives. Et l’association se bat contre toute
forme de discrimination, y compris l’homophobie. Par Olivier Donnars photos Alfredo Piola

U
ne quinzaine de femmes un coin de son laboratoire, l’appareil d’un premier traitement ou bien pour
en boubou coloré et une servant à compter les CD4, acheté il y a en changer, quand c’est possible.
poignée d’hommes attendent trois ans grâce aux fonds de Sidaction. Dans son cabinet médical ouvert en
leur tour, assis à l’abri du Il déplore de ne pouvoir faire d’autres 2004, dans l’enceinte de la direction
soleil écrasant du matin. examens biologiques, comme la charge régionale de la santé de Bobo-Dioulasso
À l’entrée d’une petite pièce, Célestin virale. Cela serait bien sûr indispensable où siège Revs +, le Dr Daouda Maré
Nagallo, attaché de santé, prélève le sang pour le suivi médical, et les habitants sont est justement très affairé. « Le début
d’une femme qui porte son bébé dans le forcés de débourser, en ville, entre 15 000 de la semaine est surtout consacré au
dos. Sur une table, s’entassent des fiches et 17 000 francs CFA, soit 24 à 27 euros. renouvellement des antirétroviraux,
médicales sur lesquelles il inscrira le Une somme énorme pour beaucoup. D’ici lance-t-il entre deux patients. On peut
nombre de cellules CD4 analysées dans à la fin de la journée, Célestin donnera recevoir jusqu’à 120 patients en une
le sang de chacune des personnes qui le le résultat de l’examen. Demain, la matinée ! » Une trentaine de personnes
consultent. Une trentaine d’autres fiches file de patients ira voir l’un des trois sont déjà là, un carnet de santé bleu
viendront s’empiler tout au long de la médecins de l’association pour se faire à la main, attendant que l’un des trois
journée. Célestin est fier de montrer dans prescrire des antirétroviraux s’il s’agit conseillers assistant le médecin les appelle

40 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

09 Reportage Burkina Faso.indd 40 25/10/12 15:13


Page de droite : Martine Somda Dakuyo, présidente et fondatrice de Revs +.
En haut : Célestin Nagallo réalise lui-même les examens sanguins.
Ci-dessus: le cabinet médical accueille parfois cent vingt personnes en une matinée.

pour leur donner un rendez-vous ou de la sexualité et de la prévention. obtiendrions ici tous les soins et toute
annoncer un résultat. Le plus souvent, Les femmes sont les premières à se l’aide dont nous avions besoin », estime-
c’est pour leur rappeler l’importance de sentir concernées. Les hommes ont du t-il. Pour donner l’exemple, il est devenu
l’observance au traitement. Mais comment mal à venir à ces causeries. Au « pays bénévole à l’association.
faire comprendre une prescription quand des hommes intègres », comme on le
un grand nombre ne sait pas lire ? Pour dit du Burkina, on ne mélange pas si Les femmes et les enfants d’abord
eux, hors de question de faire lire leur facilement hommes et femmes. Comme Revs + mène son combat depuis 1997,
ordonnance par quelqu’un d’autre. On on ne mélange pas jeunes et vieux. « Les année de sa création par une vingtaine
risquerait de leur poser des questions sur hommes de plus de 50 ans ne se sentent de personnes séropositives, dont seules
le contenu du document et de les rejeter. pas concernés par le dépistage et le VIH, cinq sont toujours vivantes. « À l’époque,
Des cours d’alphabétisation en dialecte se désole Brigitte Palenfo, la secrétaire les médecins ont rejeté en bloc l’idée
local leur sont donc proposés. Pour relayer générale de Revs +. C’est une tranche d’une association de patients, se souvient
les messages, les conseillers s’appuient d’âge avec laquelle il est très difficile amèrement Martine Somda Dakuyo, la
sur cent cinquante éducateurs bénévoles, de discuter et qui se braque si un jeune présidente et fondatrice de Revs +. Le
la plupart séropositifs eux-mêmes. éducateur leur parle de sexualité. » Comité national de lutte contre le sida a
Attendant son tour, M. Sidi pense même refusé de nous financer, prétextant
“causerie prévention” différemment. Dès qu’il a appris que sa que c’était de l’argent jeté par la fenêtre
Au Burkina Faso, comme dans beaucoup femme était séropositive, il est venu se car nous allions tous mourir. » La
de pays d’Afrique de l’Ouest, on aime faire dépister à Revs +. Dans un sens, il rencontre avec un représentant du Fonds
palabrer en groupe. Des « causeries » dit avoir été soulagé d’apprendre sa propre mondial et trois associations françaises
réunissant une dizaine de personnes contamination. « Je n’étais plus dans le (Sidaction, Aides et Act Up) sera
où l’on débat autour du VIH, des IST, doute et je savais qu’avec ma femme, nous déterminante et mènera l’association

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 41

09 Reportage Burkina Faso.indd 41 25/10/12 15:14


+ reportage au burkina FASO

Le premier des combats menés par Revs +


a été la défense des femmes, victimes tout
à la fois de l’épidémie et des hommes.

que le virus a envahi la vie de chacun


et celle de la famille. « Le VIH reste la
maladie leur évoquant le plus la mort,
constate la responsable. Nous faisons un
gros travail en montrant qu’on peut bien
vivre en prenant un traitement. Cela nous
permet ensuite d’aborder l’annonce de la
séropositivité à ceux qui sont infectés. »
Pas simple d’expliquer avec des mots
d’enfant. Dans ce cas, quand le vocabulaire
fait défaut, le dessin est souvent
le meilleur allié.

“Lumière” pour les gays


Toujours prête à défendre les plus
discriminés, Revs + a aussi été la
première association burkinabé à se
préoccuper des homosexuels. Même
si le Burkina Faso n’a pas de politique
Pour le traitement répressive envers les gays, comme
des personnes dans d’autres pays africains, le sujet est
hautement tabou. L’homosexualité est
à plaider sa cause jusqu’à la séropositives, le souvent perçue comme une menace à
présidence du Burkina Faso.
Son premier combat : la défense des
Burkina Faso dépend l’identité nationale. Stigmatisés, rejetés
dans un pays fortement religieux,
femmes, premières victimes du VIH quasi exclusivement beaucoup d’hommes cachent leur
mais aussi victimes des hommes qui
cherchent à les priver de leurs droits et
du Fonds mondial. homosexualité. Pour les atteindre,
Revs + a lancé en 2009 le projet
même souvent de soins. Quand ce n’est Yeelen (« Lumière »), un programme de
pas le corps médical lui-même qui veut accouchent cependant en dehors de prévention en direction des gays, soutenu
leur interdire de se marier, d’avoir des l’association, à l’hôpital pédiatrique de par Aides et Sidaction. Il a pourtant
rapports sexuels et même des enfants. Bobo-Dioulasso. Mais d’ici à quelques fallu deux ans pour que le conseil
L’association s’est toujours révoltée mois, grâce au programme Grandir, d’administration de Revs +, les volontaires
contre ces discours en aidant les femmes elles devraient pouvoir être suivies et les membres de l’association acceptent
à bénéficier du droit de disposer de médicalement à l’association durant toute le projet. Deux ans à lutter contre les
leur corps, et en mettant tout en œuvre leur grossesse et après l’accouchement. préjugés. « J’ai eu l’impression de revenir
pour éviter le risque de transmission. Le programme apporte aussi une aide en arrière, au début de l’épidémie,
L’association a ainsi été la première au sanitaire et psychosociale à 850 enfants. soupire Martine Somda Dakuyo. J’ai
Burkina Faso à faire de la prévention de Tous ne sont pas infectés par le VIH −– dû rappeler qu’à Revs +, nous avions
la transmission mère-enfant (PTME). moins de 200 le sont −,–mais lorsqu’on toujours défendu tous ceux qui souffrent
Plusieurs centaines de femmes regarde les dessins affichés dans le sans jamais les juger. »
enceintes séropositives sont actuellement bureau de Bernadette Paré, la responsable Yeelen repose entièrement sur le
accompagnées par Revs +. Elles du programme Grandir, on comprend travail des éducateurs, la plupart

42 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

09 Reportage Burkina Faso.indd 42 25/10/12 15:14


L’autre masculin.
Offre d’abonnement
exceptionnelle !
1 an
(11 n + 1 hors-série)
os

seulement !
au lieu de 60,90 €
*

*
Prix de vente au numéro.
soit
36 % de
réduction !
Sexy, intelligent, impliqué !
Chaque mois, TÊTU est le magazine qui fait écho à tous les instants de votre vie.

Bulletin d’abonnement
Bulletin d’abonnement à retourner accompagné de votre règlement à : Têtu abonnement, 6 bis rue Campagne-Première, 75685 Paris Cedex 14.

Vos coordonnées :
Nom :
Prénom :
Adresse : Code postal
Ville :
Tél. Date de naissance E-mail : @
Je souhaite recevoir gratuitement la newsletter de TÊTU.COM à l’adresse indiquée ci-dessus et des offres de TÊTU et de ses partenaires.
Ci-joint mon règlement par :
Signature obligatoire :
chèque bancaire ou postal à l’ordre de Têtu
CB N°
T+ 2013

Expire le : mois année cryptogramme


Offre réservée à la France Métropolitaine, valable jusqu’au 31 décembre 2013. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06.01.1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant en vous adressant à : Têtu
– Service Abonnement – 6 bis, rue Campagne-Première – 75685 Paris Cedex 14. RCS Paris B 400 915 310

Retrouvez cette offre sur : www.tetu.com/abo-plus ou abonnez-vous par téléphone au : 01 56 80 20 56

TETU+ABO.indd 50 25/10/12 16:55


+ reportage au burkina faso

Une épidémie avec


des zones d´ombre
Le VIH touchait 1,6 % de la population du
Burkina Faso en 2007, principalement
dans les zones urbaines. Une épidémie
pour moitié féminine. Chez les 15 à
49 ans, la prévalence du VIH était de
2 % en 2008. Mais tout laisse supposer
Encore trop souvent, les personnes dépistées positives sont atteintes de maladies
opportunistes. Et il leur faut patienter longtemps pour bénéficier d’un traitement. que le nombre de personnes atteintes
est beaucoup plus élevé dans certains
homosexuels [lire le portrait de son protégé. Dans ce genre de situation, groupes. Selon une enquête auprès
Yves, page de droite]. Ils sillonnent il faut savoir ruser. des professionnelles du sexe, le VIH
le terrain et vont à la rencontre toucherait 16,3 % des prostituées.
des gays et les incite à venir à leur Traitement sur liste d’attente Chez les homosexuels, aucune donnée
« grin », un groupe d’une dizaine de Malgré les campagnes de prévention officielle n’existe. La plupart des
personnes. On y parle de sexe, on y ciblées et les discours sur l’importance associations évaluent cependant la
distribue capotes et gels lubrifiants et du dépistage, les médecins voient encore prévalence parmi les gays entre 14 et
on rappelle les messages de prévention arriver des personnes extrêmement 19 %. Le Burkina Faso fait aussi face a
aux nouveaux venus. Une fois par affaiblies. Dans une pièce à côté du une très forte proportion de personnes
mois, une quarantaine se réunissent cabinet médical du Dr Maré, deux femmes co-infectées par la tuberculose : en 2008,
à Revs + pour discuter d’un thème se reposent sur un lit. L’une d’elles, très 83 % des nouveaux cas de tuberculose
particulier, comme l’importance de se amaigrie, est sous perfusion. Beaucoup étaient diagnostiqués VIH +.
faire dépister. Message bien compris, sont dépistées avec plusieurs maladies
puisque 90 % des participants ont fait le opportunistes, allant des dermatoses à
test. C’est aussi l’occasion de consulter la tuberculose, et une immunité si basse des années 2000. Revs + avait alors
un des médecins de l’association ou qu’un traitement devrait débuter sans convaincu l’État burkinabé de financer
bien de voir le psychiatre, le Dr Benoît tarder. Malheureusement, recevoir une les premiers traitements, des génériques
Da Sié, gay lui-même. Ce qui en rassure trithérapie demande une longue attente. produits en Inde. Les commandes étaient
plus d’un. Certains lui confient la Sur le papier, et uniquement dans la arrivées dans le pays mais peinaient à
pression qu’exerce sur eux la famille. théorie, toute personne diagnostiquée être acheminées vers les structures de
Le mois dernier, un homme de 35 ans avec moins de 300 CD4 par millilitre de santé et les associations. « Nos patients
s’est enfui à Cotonou, au Bénin. Sa famille sang devrait être mise sous traitement. étaient préparés depuis quatre mois à
est allée le chercher pour le marier de « Mais au Burkina Faso, on en est être mis sous traitement et certains sont
force avec une mère de quatre enfants. encore à tirer au sort qui sera mis sous morts, ne voyant rien venir, se remémore-
Tounkara Noumou, éducateur pour antirétroviraux, s’indigne Martine Somda t-elle avec tristesse. On a alors dénoncé
Yeelen, a joué le médiateur en expliquant Dakuyo. On doit attendre qu’une ligne la situation dans les journaux et on a
à l’oncle qu’une famille aussi nombreuse budgétaire se libère, qu’une personne interpellé le président du Burkina Faso. »
serait une charge pour son neveu. « Cette décède ou abandonne son traitement pour Le coup d’éclat avait fait mouche. En 2002,
femme méritait de se marier avec un qu’une autre puisse bénéficier des ARV ! » seize bénévoles de Revs + ont été mis sous
homme ayant une meilleure situation », La présidente a l’impression de répéter traitement. Pas un de plus. Une période
a-t-il argumenté, pour éviter le mariage à le plaidoyer qu’elle a dû faire au début très pénible pour Martine Somda Dakuyo :

44 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

09 Reportage Burkina Faso.indd 44 25/10/12 15:15


“Grâce à moi,
ils ont pu mettre
un visage sur
l´homosexualité”
Yves Somé, coordinateur de
la cellule prévention du programme
Yeelen de l’association Revs +.

où l’on vient écouter de la musique et


danser – à la rencontre de ceux qu’il
appelle « les VIP ». On se taquine, on se
lance des « t’es choco ! », autrement dit
« t’es trop beau ! ». Voire on demande :
« T’es un poisson ? », c’est-à-dire « T’es
gay ? ». Toutes les techniques de drague
sont bonnes pour entrer en contact avec
ces « VIP » et leur parler de Revs + et de
son programme dédié aux gays.

interventions dans les “maquis”


Le conseiller reconnaît que les débuts
étaient difficiles : « Certains étaient
incrédules, ne voulaient pas croire à
l’existence de ce type d’action. » Tous se 
cachent, de peur de perdre un boulot, une
situation privilégiée ou leur vie de famille.
« Beaucoup sont mariés, de force ou pour
avoir une couverture », reconnaît Yves.
Peu à peu, un groupe se forme. Le
bouche à oreille fait le reste. Certains
amènent un partenaire, un copain. Des
causeries ont d’abord lieu dans les
« maquis » car la plupart ne veulent
pas venir à Revs +. « Ils avaient peur
que la police ne les attende là-bas,
avoue Yves. Je les ai rassurés et leur
ai montré que nous étions tous bien
acceptés à l’association. »
Trois ans plus tard, deux cents
homosexuels ont rejoint l’association.
Yves se félicite d’avoir réussi à
sensibiliser tout le monde au dépistage
et à l’utilisation de la capote et du gel

I
lubrifiant. Auparavant, les méthodes
l est celui par qui tout a commencé. répondu qu’il n’y avait pas de problème étaient « vraiment rudimentaires ».
Ce timide jeune homme de 37 ans pour m’en charger car je suis moi-même « Sans ça, personne ne voudra aujourd’hui
n’aurait jamais imaginé que son gay », raconte-t-il tranquillement avec coucher avec toi, lance-t-il dans un rire.
coming out puisse un jour servir un large sourire. Pas facile de l’évoquer On est d’ailleurs très emmerdés quand il
aux gays de Bobo-Dioulasso et de dans un pays où l’homosexualité n’est n’y en a plus ! »
Ouagadougou. Yves est conseiller pas pénalisée mais néanmoins très Ce qu’aimerait aujourd’hui Yves, c’est
psychosocial depuis quelques années à mal acceptée. Même par certains s’exprimer librement, malgré le poids
Revs + quand il entend parler, en 2007, membres de l’association. « Grâce à mon de la tradition et de la religion. Il rêve de
d’un nouveau programme en direction des témoignage, ils ont pu mettre un visage venir voir en France comment vivent les
gays. La secrétaire générale de Revs + sur l’homosexualité », se félicite-t-il. jeunes gays. Partager cette expérience,
lui propose de s’en occuper, sans rien Yves forme alors des éducateurs et va « ce serait magnifique pour les jeunes
savoir de son homosexualité. « Je lui ai dans les « maquis » – ces bars de rue d’ici et pour Revs +. » Olivier Donnars

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 45

09 Reportage Burkina Faso.indd 45 25/10/12 15:15


+ reportage au burkina FASO

Au sein de Revs +, Bernadette Paré (ci-dessus)


est en charge de Grandir, qui apporte son
aide à 850 enfants. Inès Sanou (ci-dessous) est
conseillère en observance thérapeutique.

Psychiatre, le
docteur Benoît Da Sié
« Choisir qui devait être traité était reçoit les gays et ne se fait d’ailleurs qu’en de très
une vraie souffrance. J’avais l’impression
de décider qui doit vivre et qui doit
rencontrés dans le rares endroits à Bobo-Dioulasso, à un
coût prohibitif.
mourir. » Dans ces années-là, certaines cadre du programme Mais Mme Somda Dakuyo ne s’avoue
mères se sont même sacrifiées en laissant
leur traitement à leur enfant contaminé.
de prévention Yeelen. pas vaincue. Elle, qui a réussi à essaimer
les activités de son association dans
La situation n’a guère évolué, et plusieurs provinces du pays, a gardé sa
c’est désolant. En 2011, sur 3 426 Le stock est renouvelé tous les trois mois. combativité de la première heure. Et elle
personnes séropositives suivies à Revs +, Mais le sera-t-il au prochain trimestre ? » voit grand. Elle souhaite ouvrir un centre
dont la grande majorité devait être Comme on dit en Afrique, le Burkina Faso de soins palliatifs. « Trop de personnes
traitée, 37 % d’entre elles étaient sous « dort sur la natte du voisin » : le pays séropositives sont encore mal soignées
trithérapie. Et cela fait plusieurs mois dépend quasi exclusivement du Fonds et chassées de l’hôpital, faute de place »,
que l’association n’a pas mis d’autres mondial. En période de crise planétaire, déplore-t-elle. Depuis vingt ans qu’elle vit
malades sous traitement les effets sont terribles. Depuis des avec le virus, la militante a toujours su
Aujourd’hui, quand on voit la pharmacie mois, les ruptures de médicaments sont garder la force de se battre et d’espérer.
de l’association et la file d’attente qui courantes. Il faut se battre pour obtenir Et cet espoir, elle compte le transmettre
s’y presse, on a le sentiment que les le moindre réactif de base nécessaire encore longtemps. Olivier Donnars
traitements ne manquent pas. « Mais aux examens sanguins. Faire un bilan Merci à Christian Andreo et Stéphane
jusqu’à quand ? se demande la présidente. biologique complet est quasi impossible Simonpietri de l’association Aides.

46 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

09 Reportage Burkina Faso.indd 46 25/10/12 15:15


LA RÉGION CENTRE
LUTTE CONTRE LE

SIDA

Sida Info Service


0 800 840 800
+connaître ses droits

17
questions
clés
Travailler, se soigner,
demander un Emprunt… quels
sont vos droits ? Une équipe
d’experts répond à vos questions.
textes Jérôme et Romain Farina-cussac,
coordinateurs juridiques de sida info droit *
et adeline toullier, responsable Soutien
juridique et social de Aides
* Sida Info Droit : 0 810 636 636.

Je suis étranger, ai-je droit à un titre de séjour pour soins ?

Depuis 1998, les étrangers gravement la couverture médicale pour le VIH / sida de la préfecture de police qui apprécie
malades ne pouvant pas se soigner doit être considérée comme « absente » les conditions médicales, notamment si
dans leur pays d’origine sont protégés dans tous les pays en développement, un traitement approprié est absent ou
contre l’expulsion et peuvent obtenir un à savoir ceux qui n’ont pas un « indice présent dans le pays d’origine. C’est lui et
titre de séjour en raison de leur état de de développement humain très élevé » lui seul qui a à connaître la pathologie en
santé, pour « vie privée et familiale ». selon les Nations unies *. Cette annexe cause : en aucun cas, l’enveloppe avec le
Ce titre ne permet pas de venir précise que les recommandations sont
sensiblement similaires pour les hépatites
dossier médical ne doit être ouverte par
le personnel administratif, sous peine de
se faire soigner en France : et le VIH. Enfin, elle indique que cette violation du secret médical.
il concerne les seules personnes résidant approche peut servir pour toute pathologie
lourde ou chronique.
Le médecin de l’ARS rend un avis, sur la base
duquel le préfet décide ou pas d’accorder le
déjà sur le sol français. * http://hdr.undp.org/fr/statistiques. titre de séjour. Même si la loi prévoit qu’une
La loi sur l’immigration votée en juin 2011 réponse soit donnée dans les quatre mois, la
a restreint les conditions d’accès à ce titre En pratique, comment procéder ? procédure peut prendre plus de six mois.
de séjour : désormais, si le traitement D’abord, la personne malade consulte Le titre délivré est d’une durée variable
approprié est réputé présent dans le un médecin agréé par la préfecture ou selon l’ancienneté de présence en France
pays, même si son accessibilité effective un praticien hospitalier pour obtenir un du demandeur. S’il peut prouver une
n’est pas garantie, l’administration refuse rapport médical attestant de la gravité résidence en France depuis au moins
le titre de séjour. de la pathologie et du besoin de prise en douze mois (avec ou sans papiers), il a
Une instruction du ministère de la Santé charge médicale. Ce rapport doit être le droit à une carte de séjour valable un an,
de novembre 2011 précise toutefois que la plus complet possible (bilan, diagnostic, portant la mention « vie privée et familiale »
présence d’un traitement approprié doit évolution prévisible, etc.). La consultation et l’autorisant à travailler. À défaut de
s’entendre comme l’ensemble des moyens médicale pour la rédaction de ce rapport résidence de plus d’un an, il obtient
mis en œuvre pour guérir ou soigner une entre dans la couverture santé du une autorisation provisoire de séjour de
maladie (médicaments, soins techniques, demandeur, ce n’est pas un acte d’expertise six mois. La maladie n’est pas indiquée sur
examens de suivi et de bilan) selon l’état de justifiant une tarification spécifique. le titre.
santé de la personne (stade de la maladie, Ensuite, la demande de titre de séjour En cas de refus, des recours sont possibles,
complications…) et en fonction de l’offre de est déposée à la préfecture du domicile, dans de très brefs délais, soit auprès du
soins dans le pays d’origine (équipements avec des pièces administratives (état civil, préfet ou du ministère de l’Intérieur, soit
sanitaires, stock de médicaments, durée de vie en France…) et le rapport devant le tribunal administratif. Pour plus
démographie médicale…). L’annexe II médical sous pli confidentiel. Ce rapport d’informations et des modèles de recours :
de cette instruction donne aussi des est transmis au médecin de l’ARS (agence http://odse.eu.org.
recommandations précises pour le VIH : régionale de santé) ou, à Paris, le médecin Observatoire Du Droit À la Santé des Étrangers (ODSE).

48 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

11 Connaitre ses droits bon.indd 48 25/10/12 17:03


Dans quel cas dois-je révéler Est-il possible d´obtenir un crédit
mon statut sérologique ? si je suis séropositif au VIH ou
Le statut sérologique est couvert par le secret médical et fait partie
si je suis atteint d’une hépatite ?
intégrante de la vie privée dans son ensemble. Chacun est libre de le
En matière de prêt immobilier, la séropositivité au VIH ou à
révéler à qui bon lui semble.
une hépatite n’est pas, en soi, un obstacle. En effet, lorsque
Dans la plupart des situations, il est d’ailleurs fortement vous empruntez de l’argent à une banque, celle-ci n’est
conseillé de ne pas révéler cette information sensible. pas amenée à connaître votre état de santé. D’ailleurs,
votre santé l’indiffère car elle va se couvrir d’une éventuelle
La seule personne à qui l’on est contraint de révéler son statut
défaillance de paiement par une assurance sur ce prêt. C’est
sérologique est le médecin-conseil d’une assurance. En effet, dans le
ici seulement (sur le contrat d’assurance couvrant le prêt)
cadre d’un contrat d’assurance portant sur la personne, l’assurance
que votre état de santé peut poser un éventuel problème. Car
exige un questionnaire médical relatif à l’état de santé général du
les lois interdisant les discriminations fondées sur l’état de
souscripteur. Toute fausse déclaration étant illégale et pouvant
santé ne sont pas applicables aux opérations d’assurance
entraîner la nullité du contrat, la révélation du statut sérologique paraît
(art. 225-3 du Code pénal). Ainsi, une assurance peut vous
souvent inévitable. JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA
exclure d’un contrat d’assurance ou augmenter le montant
INFO DROIT.
de la cotisation en raison de votre pathologie. En pratique, les
assurances n’excluent pas d’emblée la séropositivité mais
examinent individuellement l’état de santé du souscripteur.
Le médecin-conseil de l’assurance est ainsi
autorisé à demander à l’emprunteur de révéler
son état de santé, en lui remettant un questionnaire
de santé, voire en lui demandant de se soumettre
à des examens médicaux complémentaires.
Il est donc important d’envoyer les informations médicales
directement au médecin-conseil de l’assureur, et non de les
remettre au conseiller de la banque, sauf si cela se fait sous
pli cacheté. Mais il convient d’être prudent en répondant au
questionnaire médical. En effet, toute fausse déclaration peut
entraîner la nullité du contrat d’assurance (article L. 113-8 du
Code des assurances), ainsi que la nullité du contrat de prêt
qui peut, alors, être invoquée par la banque.
Pour améliorer ce qu’on appelle « l’assurabilité » des
personnes présentant un risque de santé, la convention
Qui peut avoir accès AERAS et la loi Lagarde de 2010 donnent au consommateur
à mon dossier médical ? le droit de choisir librement son assurance emprunteur
à condition que l’assurance de son choix présente des
garanties équivalentes à celles demandées par la banque
Lorsqu’on parle de « dossier médical », il faut en réalité
pour son contrat dit « de groupe ». Si la banque refuse cette
entendre « informations médicales ». Ces informations
délégation, elle doit motiver sa décision. Elle ne peut moduler
sont celles qui concernent chaque patient dans le cadre
le taux d’intérêt du crédit immobilier selon que l’assurance
d’une hospitalisation, d’un examen, d’un diagnostic, d’une
est ou non déléguée.
consultation… C’est la raison pour laquelle ces informations
Il est donc conseillé de s’adresser, pendant l’instruction du
peuvent être hébergées en de nombreux endroits simultanément :
dossier par l’assureur de la banque, à d’autres compagnies
dans une clinique, dans un hôpital, chez un médecin…
d’assurance, afin de mettre en concurrence plusieurs
Outre la personne concernée par les informations assureurs. Ceci permet de choisir la meilleure garantie
médicales (l’accès étant direct pour elle), seuls et le meilleur prix parmi plusieurs offres. En cas de
refus d’assurance, ou de refus du prêt à la suite du refus
les professionnels de santé qui les hébergent peuvent d’assurance, le souscripteur peut également saisir la
y accéder dans le cadre des soins prodigués. Commission de médiation prévue par la convention AERAS,
afin de contester le refus de la banque ou de l’assureur.
Il est fait interdiction, même à un professionnel de santé, de se
L’application de cette convention est automatique mais la
procurer des informations médicales en dehors de ce cadre.
Commission doit être saisie par le souscripteur lui-même à la
Il en va de même des professionnels de santé entre eux qui ne
suite d’un refus. Cette Commission rend un avis généralement
peuvent échanger, sans le consentement du patient concerné,
suivi par les établissements et peut donc inciter la banque ou
lesdites informations, hormis le cas du secret partagé (deux
l’assurance à revenir sur son refus initial.
professionnels travaillant conjointement pour la continuité des
Toutefois, s’agissant des crédits à la consommation
soins). Tout professionnel violant le secret médical encourt des
jusqu’à un maximum de 17 000 euros et d’une durée
sanctions pénales, professionnelles et civiles.
maximale de quatre ans, les organismes de prêt se sont
Les autres professionnels sont également tenus au secret médical
engagés à dispenser l’emprunteur âgé de 50 ans au plus de
notamment les caisses de la Sécurité sociale, les assurances…
tout questionnaire médical.
JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT.
JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT.

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 49

11 Connaitre ses droits bon.indd 49 25/10/12 15:17


+CONNAÎTRE SES DROITS
À quoi sert le mi-temps
thérapeutique ?
Le temps partiel thérapeutique permet
à un salarié de reprendre une activité à
un temps réduit, et de toucher le salaire
correspondant à ce temps de travail
tout en continuant à percevoir des
indemnités journalières de la Sécurité
sociale. Ce droit, prévu par le Code de
la Sécurité sociale, permet donc de
poursuivre une activité à mi-temps en
percevant l’équivalent d’un salaire à
temps complet.
La reprise progressive de l’activité
permet au salarié de préserver son état
de santé s’il n’est pas encore en mesure
de travailler à plein temps. Ce mode de
reprise de l’activité suppose l’accord du
Comment est indemnisé un arrêt maladie ? médecin traitant, du médecin-conseil
de la Sécurité sociale et de l’employeur.
Qui fait la demande ?
Tout salarié est obligatoirement couvert par un régime de Sécurité sociale. Toutefois,
pour bénéficier d’indemnités journalières (dénommées « IJ ») en cas d’arrêt maladie, il La demande de temps partiel
faut avoir perçu un certain salaire ou avoir travaillé un certain nombre d’heures au cours
des trois derniers mois précédant l’arrêt (200 heures au moins).
thérapeutique doit être prescrite
Le salarié, bénéficiant du droit à IJ, est indemnisé pour ses arrêts maladie, à partir du 4e jour par le médecin traitant et
(délai de carence de trois jours, sauf en cas d’arrêts de travail successifs dus à une affection
longue durée) sur la base de son salaire journalier à hauteur de 50 %. À partir du 31e jour
transmise à la caisse de Sécurité
d’arrêt (ou dès le 4e jour s’il a trois enfants à charge au moins), le salarié percevra 66,66 % sociale accompagnée d’un accord
de ce même salaire de base. Les IJ étant plafonnées à 41,38 € par jour jusqu’au 30e jour et
55,17 € par jour au-delà. De plus, sur les IJ versées sont prélevées la CSG et la CRDS.
de l’employeur et du montant du
La durée totale d’indemnisation est d’un an pour les arrêts maladie simples salaire correspondant au temps
et de trois ans pour les affections de longue durée (VIH, hépatites…). préconisé par le médecin.
La Sécu est alors libre, en fonction de
À noter : les IJ versées au titre d’une affection de longue durée ne sont ni déclarées ni
l’état de santé de l’assuré, d’accorder
imposées fiscalement. Dans certains cas, le salarié bénéficie d’un maintien de salaire par
ou non le temps partiel thérapeutique.
son employeur (il perçoit ainsi, même pendant ses arrêts, l’intégralité de son salaire) à
En cas d’accord de celle-ci, le salarié
condition que ce dernier ait conclu un contrat d’assurance prévoyance entreprise. Il n’est
passe une visite de reprise devant le
pas fait obligation à l’employeur de négocier un tel contrat auprès d’une assurance sauf
médecin du travail. Habituellement, le
s’agissant de son personnel au statut cadre ou dans certaines branches professionnelles
temps partiel thérapeutique est prescrit
(les conventions collectives peuvent imposer la conclusion de telles assurances).
juste après un arrêt pour maladie, mais
JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT.
il peut également être prescrit même
lorsque le salarié a repris à temps
plein son activité après un arrêt, si les
Puis-je être licencié difficultés de reprise sont liées à une
après un arrêt maladie ? affection de longue durée (ALD).
Quelle durée ?
Le temps partiel thérapeutique est
Pour pouvoir justifier un licenciement, l’employeur doit prouver une cause
prescrit pour une période de trois à
réelle et sérieuse. C’est-à-dire un élément objectif et suffisamment grave qui le
six mois et est renouvelable jusqu’à
contraigne à se séparer du salarié. Ainsi, un simple arrêt maladie ne peut pas, en
épuisement des droits aux indemnités
soi, justifier un licenciement. Cependant, la jurisprudence (les décisions rendues
journalières (soit trois ans si l’assuré
par les juges) a depuis longtemps reconnu la possibilité pour l’employeur de
est en ALD) auxquels s’ajoute un an.
licencier un salarié pour absences répétées ou prolongées, même justifiées.
Attention : dans la fonction publique,
Pour que le licenciement soit légal, l’employeur devra le temps partiel thérapeutique ne
obligatoirement justifier une désorganisation de service provoquée par peut être prononcé qu’après six mois
de congé ordinaire de maladie (sauf
ses absences l’obligeant à remplacer définitivement le salarié. en cas de maladie professionnelle ou
Le risque pour le salarié d’être licencié dépendra ainsi du poste qu’il occupe d’accident de service), ou après un
et de la taille de la structure dans laquelle il évolue. Il pourra être licencié congé de longue durée ou un congé de
plus « facilement » s’il est directeur commercial dans une petite entreprise longue maladie (ces règles étant un peu
que s’il est employé dans une multinationale. Le conseil de prud’hommes, plus restrictives pour les agents non
éventuellement saisi par le salarié licencié, examinera au cas par cas la réunion titulaires).
de ces conditions relatives à une telle désorganisation. JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS

JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES SIDA INFO DROIT. JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT.

50 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

11 Connaitre ses droits bon.indd 50 25/10/12 15:17


J´ai eu des périodes où Je suis discriminé, quels sont mes droits ?
je n´ai pas pu travailler, Les personnes lesbiennes, gays, trans ou séropositives au VIH, victimes de discrimination
quel sera l´impact sur ou de harcèlement au travail, dans leur voisinage, leur famille, dans la recherche d’un
ma retraite ? logement, sont protégées par la loi qui interdit les discriminations en raison de l’orientation
sexuelle, l’état de santé ou l’identité sexuelle. Pour une défense efficace, des précautions
s’imposent : il faut réagir dans l’urgence, préserver les moyens de preuve (témoignages,
Le VIH peut affecter durablement ou
mails, courriers…) et surtout se rapprocher d’un professionnel du droit (avocat, délégué
ponctuellement la capacité à travailler. Ainsi,
syndical) et / ou d’une association.
certaines personnes séropositives au VIH ou
porteuses d’une hépatite peuvent rencontrer Outre le soutien juridique et judiciaire, il est également déterminant de bénéficier
au cours de leur carrière professionnelle des
périodes de chômage et / ou des arrêts
d’un accompagnement moral, voire d’une aide médicale ou psychologique. Mais,
maladie au cours desquels elles ont bénéficié attention : il faut savoir ce qu’est une discrimination, un harcèlement moral ou sexuel.
d’indemnités journalières versées par Une discrimination, c’est une distinction opérée sur un critère interdit par la loi : l’origine, le
l’Assurance maladie ou, en cas de longue sexe, le handicap ou encore l’orientation sexuelle, l’état de santé, l’identité sexuelle…
maladie, de pension d’invalidité. Comment Le harcèlement moral est le fait de harceler autrui par des agissements répétés
sont prises en compte ces différentes ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de
périodes non travaillées sur le montant de la porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de
pension de retraite ? compromettre son avenir professionnel.
Les pensions de retraite sont calculées Le harcèlement sexuel est le fait d’imposer à une
personne, de façon répétée, des propos ou
en fonction de la durée d’assurance agissements à connotation sexuelle qui soit
(le nombre de trimestres validés) et du portent atteinte à sa dignité en raison de
leur caractère dégradant ou humiliant,
salaire moyen, moyenne des salaires soit créent à son encontre une situation
des 25 meilleures années de carrière. intimidante, hostile ou offensante.

Les périodes de chômage, d’invalidité


JEAN-BERNARD GEOFFROY, AVOCAT ET PRÉSIDENT

DU RAVAD, RÉSEAU DÊASSISTANCE AUX VICTIMES

et de maladie avec versement DÊAGRESSIONS ET DE DISCRIMINATIONS.

d’indemnités journalières sont prises


en compte. Les trimestres au cours
desquels une personne a bénéficié de
l’AAH (allocation adulte handicapé) ne
sont pas du tout pris en compte.
Pour calculer le salaire moyen, en revanche,
les périodes d’invalidité et de versement
d’indemnités journalières ne sont pas prises
en compte. Pour les personnes ayant eu
des carrières en dents de scie, avec une
progression salariale ralentie et de longues
Que dire à mon médecin du travail ?
périodes d’arrêt, ce mode de calcul est
Le médecin du travail est chargé de vérifier l’aptitude du salarié à l’emploi ainsi que
défavorable.
de sa surveillance médicale dans le cadre de son travail. Il est tenu au secret médical.
Outre les périodes non travaillées, les
Généralement, il est conseillé de n’évoquer devant le médecin du travail que les
périodes de travail dit « précaire » (temps
informations qui nécessitent un éventuel aménagement de poste, pour lequel il peut
partiel, travail temporaire de courte durée,
apporter une aide à une adaptation du rythme ou des conditions de travail. Il peut
etc.) affectent également le montant de la
aussi faire le lien avec le médecin de la Sécurité sociale. Que conseiller ?
pension de retraite. En effet, les revenus
annuels inférieurs à 200 heures rémunérées Il convient de taire sa séropositivité car elle est, bien souvent,
au SMIC (soit 1 880 € au 1er juillet 2012) ne
permettent pas de valider de trimestre
sans incidence sur l’aptitude à l’emploi.
Plus encore, un test VIH demandé, même par un médecin du travail, serait
d’assurance et ne sont pas pris en compte
discriminatoire car le seul fait d’être porteur du VIH ne permettrait pas de déclarer
dans le calcul du salaire annuel moyen.
inapte le salarié. En revanche, pour certains emplois, dont le personnel soignant
En cas de faible montant de la pension de
dans certains établissements, la loi prévoit des obligations vaccinales, notamment
retraite, une personne de plus de 65 ans (60
contre l’hépatite B et la tuberculose (art. L. 3111-4 et R. 3112-1 du Code de la Santé
ou 62 ans en cas d’incapacité) peut prétendre
publique). Ainsi, le médecin du travail pourra légitimement réclamer la preuve de
à l’allocation de solidarité pour personnes
telles vaccinations. Des contre-indications vaccinales peuvent être présentées mais le
âgées (ASPA : 777,17 € par mois pour une
médecin du travail décidera discrétionnairement. En revanche, un recours contre sa
personne seule, au 1er juillet 2012).
décision est possible devant un médecin de l’Inspection du travail.
ADELINE TOULLIER, RESPONSABLE SOUTIEN JURIDIQUE ET SOCIAL
JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT.
DE AIDES.

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 51

11 Connaitre ses droits bon.indd 51 25/10/12 15:18


+CONNAÎTRE SES DROITS

Une fois établi le caractère


discriminatoire, par
exemple d´un licenciement,
quelle stratégie suivre ?
Outre la saisine du Défenseur des droits, plusieurs voies sont
Comment faire face à mes possibles avec chacune leurs spécificités. Devant le conseil des
prud’hommes, la preuve est aménagée. Dans l’hypothèse d’une
dépenses de santé? plainte auprès du procureur (contentieux pénal), la preuve de
l’intention discriminante doit être rapportée par le plaignant.
Le VIH permet d’être pris en charge à 100 % au titre de l’ ALD
(affection de longue durée) par l’Assurance maladie. Toutefois,
L’efficacité et le résultat des démarches dépendent
cette couverture à 100 % ne signifie pas que les personnes ainsi fortement des pièces du dossier, sachant que dans
séropositives ont un accès gratuit à la santé, pour tous leurs la quasi-totalité des procédures, l’auteur d’une discrimination
frais de santé. D’abord, seules les dépenses liées au VIH, et ou d’un harcèlement moral ou sexuel nie les faits. Le réseau
prévues dans le cadre du protocole de soins, sont couvertes d’associations Ravad aide les personnes homosexuelles,
par l’ALD. Les frais de santé qui seraient sans lien avec le bisexuelles, transsexuelles et transgenres victimes de
VIH sont couverts dans les conditions habituelles. Les effets discriminations et/ou d’agressions à évaluer les faits et à trouver
secondaires des traitements, les pathologies associées au VIH un accompagnement adéquat. L’association dispose d’un
sont inclus dans l’ALD à 100 % à condition que le médecin les téléphone portable et d’une adresse mail d’urgence, disponible
ait mentionnés dans le protocole de soin. Il ne faut pas hésiter sur le site : www.ravad.org.
à le lui demander. Au surplus, les frais de santé inclus dans JEAN-BERNARD GEOFFROY, AVOCAT ET PRÉSIDENT DU RAVAD, RÉSEAU D´ASSISTANCE
l’ALD ne sont pas en réalité couverts à 100 %, de plus en plus AUX VICTIMES D´AGRESSIONS ET DE DISCRIMINATIONS.

de sommes restant à la charge du malade. Baisse du taux de


prise en charge de médicaments, forfait journalier hospitalier,
forfaits et franchises multiples… Pour tout ce reste à charge,
lié ou pas au VIH, une couverture complémentaire santé
s’avère nécessaire.
Les personnes disposant de très faibles ressources
(moins de 661 € par mois en juillet 2012) peuvent
prétendre gratuitement à une complémentaire santé
de service public, la CMUC (couverture maladie
universelle complémentaire).
Les personnes disposant de ressources faibles (entre
661 € et 893 € par mois) peuvent bénéficier d’une aide
à la complémentaire santé.
Cette somme forfaitaire (100, 200, 300 ou 500 € par an, selon
l’âge) est à déduire des cotisations à une complémentaire
santé. Quelles que soient leurs ressources, les personnes
séropositives au VIH et / ou aux hépatites peuvent également
bénéficier, par l’intermédiaire de Aides, d’une complémentaire
santé pour un coût modique, adaptée à leurs besoins (avec,
par exemple, un « pack VIH » couvrant les frais liés au VIH non
ou insuffisamment remboursés par l’Assurance maladie, dans
la limite d’un plafond annuel). Pour plus d’information, se
rapprocher de l’antenne de Aides la plus proche de chez vous.
ADELINE TOULLIER, RESPONSABLE SOUTIEN JURIDIQUE ET SOCIAL DE AIDES.

52 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

11 Connaitre ses droits bon.indd 52 25/10/12 17:03


On m´a refusé
des soins. Que faire ?
Un refus de soins peut consister à ce
qu’un professionnel médical ou
paramédical refuse d’accorder un
rendez-vous à une personne en raison
de sa séropositivité et / ou parce qu’elle
relève de la CMU (couverture maladie
universelle) ou de l’AME (aide médicale
d’État). C’est aussi le fait de donner
un rendez-vous tard en soirée, ou
avec de très longs délais, d’orienter
systématiquement vers des confrères.
De telles pratiques sont interdites :
la déontologie médicale (intégrée
Allocation adulte handicapé : au Code de Santé publique) impose
comment remplir son formulaire MDPH ? en effet d’assurer la continuité des
Pour demander l’allocation adulte handicapé, l’AAH (comme d’autres droits et prestations
soins pour tous, quels que soient
pour les personnes touchées par un « trouble invalidant de santé » : cartes d’invalidité et de l’origine ou l’état de santé, et interdit
priorité, reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, prestation de compensation
du handicap…), une demande doit être adressée à la MDPH (maison départementale des
toute discrimination dans l’accès à
personnes handicapées) sur un formulaire spécifique. Ce formulaire est destiné à recenser la prévention et aux soins.
les attentes et les besoins en lien avec l’état de santé, l’incapacité, le handicap affectant Ce n’est que dans certaines hypothèses
la qualité de vie du demandeur. Doit être joint à la demande, sous pli cacheté, un certificat bien précises qu’un médecin peut
médical de moins de trois mois, rempli par le médecin qui suit la personne concernée. refuser de soigner une personne : pour
Ce certificat médical constitue un document clé du dossier des raisons professionnelles ou
personnelles, dans le respect des
de demande d'AAH, déterminant pour la reconnaissance des droits et « devoirs d’humanité », hors situation
l’attribution d’un taux d’incapacité. Le fait d’être touché par le VIH d’urgence, avec l’obligation d’orienter
vers un autre praticien.
n’ouvre en effet pas automatiquement droit à des prestations. À noter : il n’est pas juridiquement
C’est au cas par cas, sur la base de ce dossier, que la MDPH évalue les besoins et accorde obligatoire de mentionner sa
des réponses adaptées. En plus des résultats biologiques et cliniques, il peut ainsi être séropositivité à un praticien, cela peut
utile de préciser le retentissement du VIH sur la vie quotidienne des personnes touchées néanmoins être conseillé pour que des
(gestes de la vie quotidienne, locomotion), la capacité à tenir un emploi, les aspects soins adaptés puissent être apportés.
psychologiques, un éventuel état dépressif, la fatigue, la vie sociale et affective, etc. Peut En cas de refus de soins, le premier
aussi être mentionnée l’existence de symptômes associés ou d’autres pathologies sans lien obstacle, c’est de réunir des preuves.
avec le VIH (soucis gynécologiques, dentaires, dermatologiques…). Toutes ces informations Hors preuves flagrantes (affichettes
gagnent à être étayées par des bilans, évaluations, rapports médicaux et sociaux, en plus des dans la salle d’attente excluant
justificatifs obligatoires. explicitement un type de patient), c’est
Une brochure de Aides, pratique et illustrée, peut faciliter le remplissage de ce formulaire : la parole du soignant contre celle
http://www.cnsa.fr/IMG/pdf/Guide_AIDES_certificat_MDPH_bassedef_septembre2010.pdf. du malade. Pour établir les faits, il
ADELINE TOULLIER, RESPONSABLE SOUTIEN JURIDIQUE ET SOCIAL DE AIDES. faut autant que possible trouver des
témoins (un ami qui accompagne,
un patient qui était dans la salle
d’attente…). Une fois un minimum de
Mon employeur peut-il m´interroger preuves réunies, plusieurs instances
peuvent être saisies : le Défenseur des
sur mon état de santé ? droits (ex-Halde), le directeur de la
Caisse primaire d’assurance maladie
Toutes les informations qui sont demandées au candidat à l’embauche (CPAM) et / ou le conciliateur de la
doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé CPAM s’il existe, le président du conseil
(article L. 1221-6 du Code du travail). départemental de l’Ordre auquel
De plus, en règle générale, toute question relative à la vie le praticien est inscrit (médecins,
chirurgiens-dentistes, pharmaciens,
privée (l’état de santé en faisant partie) est exclue. infirmiers, etc.).
Après l’embauche, le salarié passe devant le médecin du travail chargé Pour toutes ces démarches, Aides peut
de vérifier son aptitude à occuper le poste. Le médecin ne peut révéler à accompagner les victimes de refus de
l’employeur ces informations à caractère médical. Il transmet simplement soins et mettre à leur disposition des
un document présentant l’aptitude ou l’inaptitude du salarié, voire modèles de courriers.
éventuellement les aménagements de poste nécessaires. ADELINE TOULLIER, RESPONSABLE SOUTIEN JURIDIQUE ET

JÉRôME ET ROMAIN FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT. SOCIAL DE AIDES.

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 53

11 Connaitre ses droits bon.indd 53 25/10/12 15:18


+CONNAÎTRE SES DROITS
Puis-je m´exposer
à des poursuites
en contaminant
quelqu´un ?
Les condamnations pénales pour des
contaminations dites « volontaires » du
VIH se sont multipliées en France depuis
2006, même si ce nombre reste limité par
rapport à d’autres pays.
Les condamnations prononcées par
la justice française l’ont été sur le
fondement du délit d’administration
de substances nuisibles (article 222-
15 du Code pénal).
Si une personne pense avoir été
contaminée par quelqu’un qu’elle peut
La pension d´invalidité, c´est quoi ? identifier, elle est libre de déposer une
plainte sur le fondement de ce délit. Le
procureur de la République décidera de
C’est un revenu de remplacement destiné à compenser la perte de salaire du fait de la maladie.
la suite qu’il entend donner à la plainte
Elle concerne donc des personnes qui ont eu une activité professionnelle un minimum de
de la victime en fonction des éléments
temps et qui sont en âge d’occuper un emploi : les personnes qui n’ont pas ou peu travaillé
qu’il peut recueillir, éventuellement en
relèvent de l’AAH (allocation adulte handicapé), ceux qui ont atteint l’âge légal de la retraite
ordonnant une enquête de police ou une
(60 ou 62 ans selon la date de naissance) d’une pension de retraite. Cette pension d’invalidité
instruction. Le procureur pourra, au vu
(PI) est temporaire, révisable ou supprimable. Elle est accordée sur demande ou à l’initiative du
de ces éléments, soit poursuivre l’auteur
médecin-conseil de l’Assurance maladie.
présumé devant un tribunal correctionnel
Quand peut-on y prétendre ?
(qui pourra prononcer une peine
L’invalidité est reconnue lorsque la capacité de travail ou de gain est réduite d’au moins deux
d’emprisonnement de dix ans maximum),
tiers à la suite d’un accident ou d’une maladie. Autrement dit, une PI est accordée à la personne
soit classer sans suite la plainte.
qui, en raison de son état de santé, ne peut percevoir qu’un tiers de la rémunération des salariés
Dans tous les cas, la victime devra tenter
des mêmes catégorie, secteur et région. L’invalidité est envisagée après une période d’arrêt
de prouver :
maladie, soit lorsque l’état de santé est stabilisé, soit à l’expiration d’une période maximale de
• qu’elle était séronégative auparavant
trois ans. En cas d’ALD (affection de longue durée, incluant le VIH), l’Assurance maladie peut
et qu’elle a été contaminée par l’auteur
proposer une PI après six mois d’indemnités journalières.
présumé des faits ;
Par ailleurs, il faut justifier, d’une part, de douze mois d’immatriculation à la Sécurité sociale et,
• que l’auteur présumé connaissait sa
d’autre part, d’un montant minimal de cotisation ou d’une durée de travail préalable minimale.
séropositivité ;
Quel est son montant ?
• que l’auteur présumé lui a
Le montant de la PI varie selon l’ampleur de l’incapacité de travail et la rémunération moyenne
intentionnellement caché sa séropositivité.
des dix meilleures années de la carrière. La catégorie de pension d’invalidité accordée est
La victime a trois ans à compter de la
contestable, la 2e peut être plus avantageuse que la 1re.
découverte de sa séropositivité pour
En cas de faible PI
déposer une plainte (au-delà de ce délai,
Un complément est prévu pour assurer un minimum de ressources (soumis à une condition de
l’action est prescrite et la plainte sera
régularité et d’ancienneté de la résidence) : l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) d’un
nécessairement classée).
montant de 396 € par mois au 1er juillet 2012 (portant les ressources à 689 € par mois).
La victime peut également engager
ADELINE TOULLIER, RESPONSABLE SOUTIEN JURIDIQUE ET SOCIAL DE AIDES.
une action civile (visant à obtenir des
dommages-intérêts) devant un tribunal
de grande instance (il est alors obligatoire
Montant PI
Pension État de santé de recourir à un avocat), devant lequel
(% du salaire annuel moyen)
elle devra prouver qu’elle a subi un
préjudice et que l’auteur est à l’origine de
1re catégorie Permet de continuer à travailler. 30 % la contamination.
Si la victime a déjà déposé une plainte
pénale, elle est libre de se constituer
Ne permet pas de continuer partie civile, c’est-à-dire de demander une
2e catégorie à travailler (sous-entendu : réparation civile (dommages-intérêts) en
à temps plein). plus de la condamnation pénale éventuelle
de l’auteur présumé. Les deux actions
50 %
(pénale et civile) seront alors liées dans
Ne permet pas de continuer
la même procédure et le tribunal se
3e catégorie à travailler et nécessite l’aide
prononcera d’abord sur l’infraction, puis
d’un tiers pour effectuer les
sur les intérêts civils. JÉRôME ET ROMAIN FARINA-
actes ordinaires de la vie.
CUSSAC, COORDINATEURS JURIDIQUES DE SIDA INFO DROIT.

54 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

11 Connaitre ses droits bon.indd 54 25/10/12 15:18


C’est des risques qu’il faut se protéger, pas des personnes.
Séropos, séronegs, il y a des moyens de nous rencontrer.
+ mieux vivre emploi

10 CHOSES À SAVOIR Pour trouver

UN JOB
Quelles sont les Erreurs à ne pas commettre ? Comment augmenter ses chances
de retravailler rapidement ? Anthony Nedelec, responsable du Pôle Insertion et
accompagnement vers l’emploi de l’association Basiliade *, livre ses trucs et astuces.
Propos recueillis par Marie-Catherine de la Roche illustration delphine perret

1. 2.
Oubliez le CV Ne révélez JAMAIS votre séropositivité
chronologique : lors d’un entretien d’embauche.
« C’est la règle d’or. Même si vous vous sentez très à l’aise, en
présentez vos domaines confiance, et que le recruteur à l’air “cool”. En plus, ce n’est en
de compétences. aucun cas une obligation légale. »
« Ça permet de ne pas faire apparaître
les périodes d’inactivité, de congés maladie, qui

3.
pourraient susciter des questions. Si, malgré tout,
on vous interroge à ce sujet, ayez une réponse toute
Ne vous
préparée : congé d’éducation parental, opération d’une
interdisez Sollicitez la
scoliose, d’une hernie discale… En restant évasif. »
aucun métier. “Reconnaissance de
Travailleur Handicapé”.

4.
« Il n’existe aucune
profession interdite « Vous multiplierez vos chances
Faites-vous aux personnes de trouver un emploi par 100 ! La
accompagner. séropositives. On reconnaissance de travailleur handicapé (RTH) permet
« Par une association de lutte contre peut très bien d’accéder à des métiers hautement qualifiés, même
le sida qui a un service d’insertion. travailler avec sans diplômes, de se faire financer des formations et
Malheureusement, il n’en existe que des enfants, le permis de conduire, d’obtenir jusqu’à dix mille euros
très peu en France. Et, là encore, la reconnaissance par exemple. » d’aide si on monte sa boîte… Alors, pourquoi s’en
de travailleur handicapé (RTH) vous donnera accès à priver ? Cette “reconnaissance” n’est pas inscrite sur
Cap Emploi. Contrairement à Pôle Emploi, le personnel y a reçu une votre front, c’est un simple papier, un “joker”, que vous
formation spécifique, vous n’êtes pas juste un numéro et on ne vous utilisez quand vous le désirez. Et vous n’avez pas à
reçoit pas sept minutes par mois. Vous êtes suivi par le même référent donner la raison pour laquelle elle vous a été délivrée.
du début à la fin, il est au courant de toutes les possibilités de formations, Quant à l’employeur, il est tenu, par la loi, de ne pas
d’aides… et des demandes de recrutement des entreprises (tenues d’employer révéler aux autres que vous avez une RTH. »
6 % de travailleurs handicapés). Bref, il s’agit d’un véritable accompagnement. » En savoir + :
Pour en savoir + : http://capemploi.com http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1651.xhtml

5.
Esquivez les questions pièges.
« Si vous avez la reconnaissance de travailleur handicapé (RTH), les recruteurs savent
très bien qu’ils ne peuvent pas vous demander de quelle pathologie vous souffrez,
mais sous prétexte de mieux adapter votre poste, certains vont vous interroger sur vos
contre-indications médicales. Dans ce cas, restez strictement factuel : je ne peux pas
rester debout plus de X temps, porter des charges de plus de X kilos… »

56 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

12 Emploi.indd 56 25/10/12 11:39


6. 8.
des adresses utiles Envoyez des candidatures
Parmi les associations qui
spontanées.
« Les deux tiers des opportunités d’emploi se
proposent une aide à la recherche
trouvent dans le “marché invisible”. Envoyez
d’emploi, consultez :
votre CV directement aux entreprises. Pour
à Paris… Acceptess-Transgenres
les plus grosses, si vous avez la reconnaissance de travailleur
(01 42 29 23 67).
handicapé (RTH), adressez-le à la personne chargée “du
Arrêtez de
Ligne de vie (www.lignedevie.net).
handicap et de la diversité”. Même chose pour la fonction
penser que
Dessine-moi un mouton
publique. Pour en savoir + : www.missionhandicap.com
l’Allocation
Adulte

7.
(www.dessinemoiunmouton.org).
Basiliade (www.basiliade.org) Handicapé ne
Et… La main fine à Saint-Denis Formez-vous. permet pas de
(www.lamainfine.com). « C’est un vrai plus pour trouver un emploi. Et il travailler.
Résonance à Caudan (Morbihan) existe de très nombreuses formations financées « C’est faux, archifaux.
(www.kerfleau.org). par les départements, les régions… Pensez aussi On peut cumuler cette
Le CEFRA (www.cefra.fr) et Ideo aux contrats en alternance, d’apprentissage, de allocation avec une
(www.ideo.asso.fr) à Lyon. professionnalisation… qui d’un CDD aboutissent souvent à un CDI. activité salariée, si
Envie à Montpellier Renseignez-vous auprès des chambres de commerce et d’industrie celle-ci équivaut à un
(www.associationenvie.com). (CCI), du Comité national des entreprises d’insertion (CNEI), allez mi-temps. Et, au-delà,
Le TIPI à Marseille (www.letipi.org). dans les forums de l’alternance. » continuer à la toucher
Adis à Dunkerque (www.asso-adis.com). Pour en savoir + : www.cnei.org et www.cci.fr partiellement. »

9. 10.
Essayez d'accorder Faut-il le dire ou ne pas
votre confiance au le dire aux collègues,
médecin du travail. à la hiérarchie ?
« Aujourd’hui, tous respectent la « C’est un choix personnel, qui doit
confidentialité (voir Droits sociaux, être mûrement réfléchi. Même ceux
page 48). Vous n’avez pas besoin de lui dire que vous qui affirment “ne pas avoir de problème avec ça” peuvent,
êtes séropositif lors de la visite médicale d’embauche. en fait, avoir des réactions très négatives, voire violentes,
Mais, une fois la période d’essai passée, vous pouvez ou de pitié. En tout cas, dévoiler sa séropositivité ne doit
avoir tout intérêt à le faire. Surtout si vous craignez pas se faire “entre deux portes”, dans l’élan d’un dîner
d’être fatigué. Dans certains cas, sans rien révéler à sympa, mais lors d’une discussion à huis clos, après avoir
l’employeur, il pourra obtenir l’aménagement de vos bien pesé le pour et le contre. » MCDLR
horaires et de votre poste de travail. » * Basiliade, 12, rue Béranger, à Paris (3e). 01 48 87 77 77. www.basiliade.org

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 57

12 Emploi.indd 57 25/10/12 11:39


+ mieux vivre nutrition

7 RAISONS DE CONSULTER
UN NUTRITIONNISTE
ou un diététicien
bien manger, c’est protéger son organisme, garder la forme et limiter les
effets secondaires des médicaments. consultez un spécialiste, qui donnera
des conseils sur mesure, en fonction de l’état de santé et des symptômes de
chacun, mais aussi de votre culture et de votre budget.
texte Isabelle Delaleu illustration Delphine perret

1
UN suivi au plus prÈs Soulager ses troubles digestifs
de Ses besoins Les diarrhées, fréquentes, sont dues au traitement
antirétroviraux (ARV), surtout au début de celui-ci, mais des
et problématiques astuces alimentaires aident à les réduire. « Nous jouons sur
Toute consultation passe par un bilan nutritionnel
les fibres, les eaux minérales, les matières grasses, en privilégiant
précis pour connaître les caractéristiques de
certains aliments − bananes et carottes cuites et mixées, par exemple −
chacun : ses habitudes alimentaires, mais aussi
ou en en supprimant d’autres temporairement », explique la diététicienne
ses goûts, son état psycho-affectif, ses attentes,
Talie Soulez. Il faut aussi recoloniser la flore intestinale, dévastée par ces
sa culture et ses problématiques individuelles
épisodes diarrhéiques et qui ne contient plus les bactéries indispensables
(budget, conditions de vie…). « Pour avoir un réel
à son fonctionnement optimal. « Les probiotiques fonctionnent mais,
impact, il nous faut avoir la compréhension du
en compléments alimentaires, ils restent chers. Aussi je recommande,
patient et son adhésion : il n’est pas question de
au moins en première intention, des laitages au bifidus − une bactérie
lui imposer un cadre alimentaire rigide, mais au
“amie de la flore” −, de la levure de bière à parsemer sur son
contraire de travailler en collaboration. C’est à
alimentation ou de l’ultra-levure, en gélules bon marché », conseille la
moi de m’adapter à mon patient et non l’inverse ! »

2
nutritionniste Florence Waxin.
estime la diététicienne Talie Soulez. Sensibilisés aux
conséquences sanitaires et sociales de l’infection,
les spécialistes sont ainsi capables de trouver des
Maintenir son poids de forme
Le VIH et ses traitements entraînent des transformations du
solutions au cas par cas. Pédagogie alimentaire
métabolisme : on perd souvent du poids au début, puis on le
adaptée, ateliers culinaires pour migrants, recettes
reprend. Ne pas grossir, mais également ne pas maigrir ni se
pour petits budgets, astuces… Tous les moyens sont
dénutrir pour ne pas s’affaiblir : les enjeux sont différents selon
bons pour aider les patients. « Notre objectif est que
bien manger reste simple et bon marché », estime
les patients et le moment. Les consultations aident à maintenir son poids

3
la nutritionniste Florence Waxin. Pour la docteure
de forme, et un suivi régulier reste un garde-fou efficace.
Myriam Kirstetter : « Une bonne alimentation est un
atout majeur, et participe aujourd’hui pleinement de
Surveiller sa masse graisseuse, protéger son cœur
la prise en charge du patient VIH et d’une médecine
Les traitements antirétroviraux agissent sur les graisses
adaptée, sur mesure et responsabilisée. »
corporelles, entraînant un déplacement et une concentration
de celles-ci sur l’abdomen (on parle de « lipodystrophie »). Un
phénomène naturel, mais plombant pour le moral et, en outre,
dangereux pour la santé, puisque ces graisses intra-abdominales sont
un important facteur de pathologies cardiovasculaires, surtout si elles
s’associent à l’explosion de certaines constantes biologiques. « Nous avons
montré par une étude pilote qu’il était possible, grâce à l’alimentation
et particulièrement à une meilleure gestion des sucres, de réduire ces
graisses nocives sans pour autant perturber les graisses périphériques,
anodines, explique le Dr Myriam Kirstetter. Les patients retrouvent un
tour de taille normal et protègent ainsi leur cœur.

58 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

12 Nutrition.indd 58 25/10/12 11:49


mieux vivre +

4
Réguler ses
constantes
biologiques
Fréquemment,
les traitements
font augmenter les taux
de triglycérides, de
cholestérol mais aussi de
sucre sanguin (glycémie),
entraînant un risque de
diabète. Ces anomalies
peuvent de surcroît
s’associer pour former un
syndrome métabolique
qui multiplie les risques
cardiovasculaires.
Mieux vaut prévenir…
Les sucres seront
surveillés (réduction de
l’alcool et des aliments
sucrés), ainsi que les
graisses : coup de frein
sur celles considérées
comme dangereuses
(les acides gras saturés
contenus dans les
fromages, produits
laitiers entiers, certaines
viandes grasses, beurre,
aliments frits ou panés
ou plats industriels…)
pour, parallèlement,
favoriser les « bonnes »
graisses, indispensables
et protectrices, qu’elles
soient d’origine végétale
(huile de noix, de colza
ou de lin) ou animale
(poissons gras, y compris
REMBOURSÉ OU PAS ? sardines ou thon en boîte). En collaboration avec le Dr Kirstetter, Talie
Les consultations données à l’hôpital sont Soulez propose à ses patients un « jeûne glucidique » de douze heures par
remboursées. En cabinet, par contre, la Sécurité jour qui met au repos le système foie-pancréas et régule efficacement
sociale ne les prend pas en charge, et le tarif est non seulement la glycémie, mais aussi le cholestérol et les triglycérides !
libre (compter 40 à 50 euros pour une première « Nous utilisons le jeûne de la nuit, en adaptant un repas au choix
consultation puis 25 à 40 euros pour les suivantes). − dîner ou petit déjeuner, selon le souhait des patients − pour en
Toutefois, certaines mutuelles les remboursent supprimer les sucres », explique la diététicienne. Le reste de la journée,
partiellement (avec souvent des forfaits annuels). ceux-ci sont autorisés, à condition de présenter un index glycémique bas

5
Les réseaux de santé peuvent prendre en charge (fruits, légumes, légumineuses, pâtes, aliments complets…).
un nombre limité de consultations, et certaines
associations de patients proposent des conseils Limiter l’inflammation
et même des ateliers culinaires. Même si la charge virale devient indétectable, un syndrome
inflammatoire, lié au « bruit de fond » virologique, provoque
un phénomène permanent d’oxydation et d’inflammation
de l’organisme, qui accélère son vieillissement et entraîne
fatigue et stress corporel. « Je conseille de booster l’apport en
antioxydants : fruits et légumes − même en conserve ou surgelés −, mais
aussi certaines herbes − coriandre, menthe − ou épices − curcuma −,
et des aliments moins connus mais très bénéfiques, comme les baies de
Goji ou le gingembre », explique Florence Waxin.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 59

12 Nutrition.indd 59 25/10/12 11:49


+ mieux vivre nutrition

6
Protéger ses os et ses reins
« Il n’est pas prouvé à 100 % que le VIH accroisse le risque d’ostéoporose, estime
la docteure Waxin. Mais il est néanmoins très important de respecter les règles de
l’équilibre alimentaire en consommant quotidiennement trois produits laitiers dont
deux laitages − yaourt nature, fromage blanc et petits-suisses − et une part de fromage.
Cet apport peut être complété par des eaux minérales riches en calcium. » Quant à l’insuffisance
rénale, elle survient tardivement, souvent associée à des problèmes cardiovasculaires, mais on a

7
tout intérêt à ne pas abuser des protéines pour protéger ses reins.

Réduire la fatigue
L’infection par le VIH peut
augmenter les besoins énergétiques
et perturber la glycémie, en générant
souvent de gros coups de fatigue.
Une alimentation équilibrée et suffisante,
riche en vitamines et minéraux, en glucides
complexes − riz, pommes de terre, pâtes,
lentilles… −, permet d’éviter ces baisses de
régime et de maintenir son énergie. Certains
patients, pour des raisons culturelles ou
budgétaires, ne font qu’un seul repas par jour,
et il faut les aider à multiplier leurs prises
alimentaires pour leur assurer un apport
énergétique régulier.

Remerciements À :
• Talie Soulez,
diététicienne, travaille
en collaboration avec
le Service des maladies
infectieuses de l’Hôpital
de la Pitié-Salpêtrière.
• Florence Waxin,
diététicienne
nutritionniste à Paris (9e).
• Docteur Myriam
Kirstetter, médecin
à Paris (12e).

60 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

12 Nutrition.indd 60 25/10/12 11:49


nutrition mieux vivre +

Interféron
des menus anti-fatigue
L’Interféron peut provoquer de vrais coups de pompe. Une alimentation choisie
peut limiter ces effets secondaires. Armelle Saout, diététicienne * et membre de
l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes, donne ses conseils.
Par Isabelle Delaleu

L
e « bon » petit déjeuner : s’il « passe » bien et que vous avez de l’appétit, privilégiez-le :
produit laitier (yaourt, petit-suisse ou fromage, si vous en avez envie), produit céréalier
(pain, biscottes, céréales…), boisson, fruit (ou jus), éventuellement jambon ou œuf si
votre appétit est comme vous… réveillé. Si vous n’avez pas faim le matin, vous pouvez
parfaitement le décaler plus tard (à midi, par exemple).

Je n’ai pas d’appétit : c’est un souci fréquent et, pourtant, vous alimenter suffisamment est une
priorité. Essayez de faire trois repas par jour, avec un minimum de régularité, même si l’appétit
vous fait défaut. Si vous vous sentez incapable d’ingurgiter un repas complet, fractionnez-le :
mangez, par exemple, au déjeuner votre plat principal et le fromage et / ou dessert plus tard dans
l’après-midi. Lors du repas, attaquez directement le plat de résistance, plus consistant (avec viande,
poisson ou œuf et féculents, au choix), et ne mangez les crudités ou légumes qu’après, si vous avez
encore faim. Même s’ils sont sains et vitaminés, ils n’apportent que peu de calories et risquent de
vous rassasier trop vite. Privilégiez les fruits, frais ou en jus, pour l’apport en vitamines.

Je suis trop fatigué pour cuisiner : anticipez (idéalement avant le début du traitement) et faites
un stock de surgelés et de conserves « gain de temps » : plats cuisinés, desserts lactés, salades
composées toutes prêtes, céréales précuites vous dépanneront rapidement les jours où vous
n’aurez aucun courage pour les courses ou la cuisine. Un exemple : gratin dauphinois (en conserve)
+ fromage râpé + jambon + crème dessert.

Je ne mange pas, je grignote : les collations ne posent aucun problème, au contraire (elles
augmentent l’apport énergétique), à condition de ne pas être trop déséquilibrées, composées
seulement de sucres rapides et graisses (barres chocolatées, chips, sodas…). Essayez de
manger des desserts lactés (riz au lait, gâteau de semoule, flans), une banane écrasée avec du
fromage blanc, du sucre et du citron (facile à avaler), un petit sandwich au fromage, jambon ou
blanc de poulet…

Je ne mange pas très varié : déculpabilisez-vous ! Si vous raffolez des pâtes ou du riz, qu’ils vous
font envie et « passent » bien, ne vous en privez pas, même chaque jour, sous prétexte d’équilibre.
L’important est de privilégier le plaisir.

Je perds un peu de poids… C’est le moment de réagir, si possible dès les premiers kilos perdus.
N’hésitez pas à consulter votre médecin ou une diététicienne pour l’aménagement de vos repas.
Une prescription de compléments nutritionnels oraux (hyperénergétiques et / ou hyperprotéinés)
peut être nécessaire. Sachez aussi que ces kilos, vous les récupérerez dès l’arrêt du traitement.

En résumé :
Avant de songer à manger équilibré, pensez à vous nourrir suffisamment, en favorisant
les aliments riches en énergie (féculents et sucres lents) et les protéines nécessaires
aux muscles (viande, poisson, œufs, produits laitiers…). Pensez aussi à consulter avant
le début du traitement si vous souffrez d’un excédent de poids, cela peut vous aider à
réorganiser vos apports alimentaires.

* Dans le service d’immuno-hématologie, clinique du docteur Poizot-Martin, au CHU de Marseille.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 61

12 Nutrition.indd 61 25/10/12 11:49


+ mieux vivre forme

DU sport
pour tous
Prendre du plaisir sans se prendre pour un athlète. Voici une des façons
de pratiquer cette fameuse activité physique, si nécessaire à notre équilibre
et dont les bénéfices se font aussi sentir dans la tête. Par Christophe Courau

Forme olympique
Même le Comité international olympique l’écrit : « Pratiquer régulièrement une activité physique ne
protège pas uniquement le système cardio-vasculaire des personnes vivant avec le VIH ; des tests
psychologiques montrent aussi que les activités sportives amenuisent l’état dépressif, le stress et
la colère, et contribuent à retrouver vigueur et qualité de vie. Le sport permet de se focaliser sur la
santé plutôt que sur la maladie. » Reste que, même sans vouloir devenir un athlète olympique, le plus
difficile… c’est de s’y mettre !

Commencer tout de suite 


« Chaque cas est unique. Le seul point commun, c’est que c’est difficile pour tout le monde. Pourtant,
une fois que l’on est prêt, l’idéal est de commencer tout de suite », assure Marie Eichelbrenner.
L’association montpelliéraine D’un Monde à l’Autre, qu’elle dirige, propose
des séances d’aquagym, de natation et de gym adaptées aux personnes
laissez-vous entraÎner⁄ fragilisées par une pathologie chronique. « Notre plus bel exemple, c’est
Un certain nombre d’associations proposent des une personne qui a commencé très amaigrie, très fatiguée, puis qui a
activités physiques adaptées, le plus souvent à des progressivement pris de la masse et du volume musculaire. Sa tolérance
prix défiant toute concurrence. à l’effort a progressé. Alors qu’elle était incapable de faire une pompe,
D’un Monde à l’Autre, Montpellier. Sur orientation elle peut aujourd’hui enchaîner des séries, s’est acheté un vélo pour se
d’un professionnel de santé : déplacer et prend même des cours de danse. »
dunmondealautre@gmail.com et 06 14 36 97 54.
Association Siel Bleu Paris : Prendre du plaisir
www.sielbleu.org et 06 98 02 83 10. Si certains apprécient les contacts physiques, comme en procure la danse,
Santé Baumettes Action (SANBA) : activités pour d’autres ce qui importe c’est de trouver une activité sans esprit de
sportives, matériel et produits d’hygiène pour compétition, comme le taï chi, le yoga ou la marche nordique. « Le maître
personnes séropositives sans ressources, mot, c’est “plaisir” ! » clame Xavier Rey-Coquais, coordinateur d’Actif Santé,
incarcérées à la prison des Baumettes à Marseille. une association parisienne de personnes vivant avec le VIH qui propose
Actif Santé : randonnées en Île-de-France chaque des randonnées pédestres d’une dizaine de kilomètres en Île-de-France.
dernier dimanche du mois. www.actif-sante.fr. « Pratiquez l’activité qui vous convient », poursuit Xavier qui a, lui, choisi
Acceptess-T : activités physiques pour les personnes la salsa. Prendre du plaisir est, en effet, la condition nécessaire pour
trans séropositives, à Paris. atteindre cette régularité si bénéfique.
01 42 29 23 67 et www.acceptess-t.net.
Partager
À part pour les joggeurs munis d’oreillettes − et encore −, le sport est
l’occasion de rencontrer les autres. À la salle de gym, lors d’une randonnée,
dans les vestiaires de la piscine, on parle, on échange. Et ça fait du bien !
Si, parfois, les aléas des traitements et la fatigue sont décourageants,
« restez bienveillant avec vous-même », conseille Xavier Rey-Coquais. « Il
faut beaucoup d’encouragements, confirme Marie Eichelbrenner. Un jour
en forme, la fois suivante fatigué. Tout n’est pas linéaire : ne cédez pas aux
injonctions de réussite ou de progrès à tout prix.» Le vrai gain d’une activité
physique est en effet d’abord une meilleure estime de soi.

62 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

12 Sport.indd 62 25/10/12 11:54


femmes tribune libre +

VIH : entendre

des femmes
et écouter la parole

Par le collectif Interassociatif Femmes et VIH

C
réé en 2003, le collectif inter-associatif Femmes les facteurs socio-économiques, les inégalités juridiques et
et VIH 1 souhaite rappeler que, d’une part, la lutte culturelles, les inégalités en matière d’éducation, etc., qui
contre le sida passe, pour les femmes, par la lutte les mettent dans une situation de plus grande vulnérabilité
pour leurs droits en tant que femmes et que, d’autre sociale et économique et donc de plus grande exposition
part, les femmes vivant avec le VIH sont les « expertes » aux risques liés au sida. C’est cela qu’elles disent vouloir
concernant leur maladie. combattre, afin que les populations « construites comme
vulnérables » ne le restent pas et ne soient pas encore et
Le colloque de 2011 a abordé les questions qui se posent toujours les populations les plus touchées par le VIH.
aux femmes séropositives en matière de sexualité, d’identité
sexuelle et de rapport au corps 2. Ces corps habités par une Il reste encore du chemin à faire pour que les spécificités et
maladie sexuellement transmissible qui doivent supporter les demandes des femmes soient dites, relevées et entendues,
des traitements qui permettent de vivre mais au prix d’effets pour que la médecine prenne en considération le fait que vivre
indésirables lourds, qui les abîment, les transforment, les avec le sida est différent selon que l’on est femme ou homme,
rendent parfois méconnaissables. Dans tous les ateliers, pour que la société reconnaisse que c’est un parcours différent
les femmes séropositives ont parlé de culpabilité et de la selon le genre ou la sexualité (que l’on soit femme, homme,
peur de contaminer auxquelles s’ajoute, pour certaines, la homo, trans…), pour que les politiques entendent.
difficulté à le dire, à imposer le préservatif, à négocier sa
sexualité. Mais elles ont aussi et surtout dit ne pas vouloir Alors, après toutes ces années de travail commun avec
baisser les bras pour parler de prévention. Si le préservatif les femmes séropositives, l’inter-associatif Femmes & VIH
masculin nécessite d’être reconsidéré constamment avec vient de créer, à la demande des femmes, un site web :
les partenaires, le préservatif féminin une fois discuté est www.femmesetvih.org. Construit autour de douze rubriques,
souvent accepté définitivement. La question des TASPs 3 a il vise à répondre à leur besoin d’informations − sur les
souvent été soulevée mais n’a pu malheureusement être sujets tels que la recherche, les traitements, la sexualité,
approfondie par manque de temps : il était donc nécessaire de la prévention, les droits, la visibilité, etc. − et à rendre
poursuivre cette réflexion. accessible au plus grand nombre les actes de ces rencontres
ainsi que la mise à jour des connaissances sur les spécificités
Aussi, le colloque des 7 et 8 décembre 2012 aborde ce thème des femmes vivant avec le VIH, mais aussi et surtout leur
de la prévention 4. Les nouveaux enjeux, souvent commentés parole et leurs revendications.
par des hommes, sont plus complexes et sujets à controverse.
Nous avons voulu, avec ce colloque, faire entendre le point 1. Composé des associations Act Up-Paris, Médecins du Monde, Planning
de vue des femmes sur ce que représentent pour elles ces familial et Sida Info Service, en partenariat avec Actions Traitements, Aides,
nouveaux outils et sur la manière dont elles entendent AVH78, Frisse, Ikambere, Marie-Madeleine et Sol En Si.
gérer leur prévention. Plus largement, ces rencontres 2. « VIH : femmes, corps et identités. Du vécu aux revendications ». Actes
sont l’occasion de construire des stratégies : si les femmes consultables sur le site www.femmesetvih.org/spip.
séropositives veulent se battre pour que leurs spécificités 3. TASPs : Treatments as prevention (Traitements comme méthode de
soient prises en compte dans la recherche, pour que l’histoire prévention).
de cette maladie tienne compte d’elles en tant que femmes 4. Thème du colloque « Femmes & VIH 2012 -Enjeux de prévention : toujours
et pas seulement en tant que mères, elles ne souhaitent concernées ? » Les actes seront consultables au début de 2013 sur le site
cependant plus être étiquetées « plus vulnérables ». Ce sont www.femmesetvih.org.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 63

10 Tribune libre Femmes 2012.indd 63 25/10/12 19:13


Sans titre-1 1 18/10/12 18:08
Sans titre-1 1 18/10/12 18:08
+ se soigner comprendre
hépatiques et aussi la fibrose, car c’est la fibrose

Décodage
qui aboutit au stade de cirrhose. Mais, attention :
la charge virale de l’hépatite C (VHC) reflète mal
l’intensité des désordres hépatiques et ne permet
pas de suivre aussi bien leur évolution que pour le
VIH. C’est aussi le cas pour l’hépatite B. Cinq cents
millions de personnes vivent avec une hépatite B

quelques mots de
ou une hépatite C dans le monde.

vocabulaire
Comment ça se transmet ?
Le virus de l’hépatite B (VHB) est transmissible
par le sang, les sécrétions sexuelles, voire
par la salive. Le virus de l’hépatite C (VHC) se
transmet principalement par voie sanguine. La
transmission sexuelle existe et elle est en forte
Des bilans sanguins, des cellules T4, des hausse chez les homosexuels masculins qui
ont des rapports non protégés [lire page 16]. Là
traitements… La vie avec un virus demande encore, il ne faut donc partager ni son rasoir, ni
parfois une petite mise à niveau. Voici sa brosse à dents, ni ses jouets sexuels.
un abrégé pour ne pas être perdu et pour Dois-je me faire vacciner ?
mieux dialoguer avec le personnel soignant. L’Organisation mondiale de la santé conseille le
vaccin contre l’hépatite B à tous les jeunes enfants
Par Luc Biecq
(cette hépatite entraîne 1 million de morts chaque
année) et il est fortement recommandé à tous les
adultes ayant des rapports sexuels non protégés,
tout comme à ceux qui sont usagers de drogues, de
Le VIH, c’est quoi ? se faire vacciner. On recommande aujourd’hui aux
Le sigle signifie « virus de l’immunodéficience porteurs du VIH et aux porteurs de l’hépatite C
humaine ». Comme il a besoin d’intégrer le de se faire vacciner contre l’hépatite B. Le plus
simple, c’est d’en parler à son médecin. Il n’existe
noyau de la cellule humaine pour détourner son pas, à ce jour, de vaccin contre l’hépatite C.
fonctionnement et se répliquer, on dit que c’est un
rétrovirus. Pour le moment, on ne s’en débarrasse Transmission mère-enfant
pas. Quand on est porteur du VIH, on l’est toute sa de l’hépatite B
La transmission du virus de l’hépatite B de
vie. Cette saleté de virus n’a pas encore livré tous la mère à l’enfant va de 10 à 90 % selon le
ses secrets, et aucun vaccin n’existe. Aujourd’hui, niveau de charge virale B chez la mère. C’est
33,3 millions de personnes vivent avec ce virus. pourquoi le dépistage de l’antigène HBs est
obligatoire en France au cours du sixième mois
de grossesse. Si la mère a un antigène HBs
Comment ça se transmet ? détecté, la sérovaccination (vaccination et injection
Il y a un risque de transmission du virus d’anticorps anti-hépatite B) est systématique pour
lorsqu’il y a un contact entre un liquide le bébé, avec un succès de 70 à 100 %, selon le
contaminant (sang, sperme, liquide séminal, taux d’ADN viral de la maman. Si ce taux est
lait maternel) et une muqueuse ou une plaie élevé, accroissant le risque d’échec de vaccination
ouverte. Les muqueuses sont les membranes qui et donc celui de transmission à l’enfant, il est
tapissent les parois internes des cavités naturelles proposé de traiter la mère par Viread au troisième
de l’organisme : bouche, vagin, rectum, gland… trimestre de grossesse. Le risque de transmission
Au quotidien, il ne faut donc pas partager son du virus de l’hépatite C est bien moindre − entre
rasoir ni sa brosse à dents. 2 et 5 % −, ce chiffre augmente si la maman est
porteuse du VIH. La transmission intra-utérine du
Qu’est-ce qu’une hépatite ? virus de l’hépatite A est rare, mais peut exister.
C’est une inflammation du foie. Que l’on soit
co-infecté (par le VIH + une ou deux hépatites)
ou pas, la communauté scientifique conseille
aujourd’hui de surveiller et souvent de soigner les
hépatites. L’hépatite chronique, si elle ne donne Hépatite C et VIH : ça change quoi
pas forcément de symptômes spécifiques, comme d’avoir les deux ?
la fatigue, peut aboutir à une cirrhose, voire à un
cancer du foie. C’est-à-dire à un fonctionnement
Globalement, le fait d’être porteur du VIH accélère
anarchique des cellules du foie et à des lésions. les lésions hépatiques. Il ne faut pas se voiler la
On parle souvent de fibrose, ça désigne un face : les co-infectés ne sont pas une priorité pour
tissu fibreux qui s’est installé à l’endroit où les l’industrie pharmaceutique. C’est un domaine où les
cellules hépatiques ont été détruites. Parmi les
paramètres à prendre en compte dans l’évolutivité
associations font entendre leurs voix et défendent
de l’hépatite, on distingue l’inflammation, qui est les besoins des personnes concernées.
associée à un degré de destruction des cellules

66 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Intro + observance.indd 66 25/10/12 15:26


Pourquoi dit-on que le VIH, Pourquoi parle-t-on tout le temps de T4 ?
c’est chronique ? Le lymphocyte CD4 (aussi appelé T4) est un
Jusqu’à l’arrivée des antiprotéases, en 1996, la globule blanc. Les lymphocytes interviennent au
simple notion de « maladie chronique » donnait des cours de la réaction immunitaire. C’est l’un des
crises de nerfs aux militants associatifs de la lutte paramètres fondamentaux de suivi de la personne
contre le sida qui voyaient, et c’est encore le cas, séropositive au VIH, mais ce n’est pas le seul.
leurs proches perdre la vie. Si l’on s’en tient à une
définition purement médicale, donc limitée, le VIH, À qui montrer mes résultats de bilan ?
comme les hépatites, sont des maladies chroniques. Ils peuvent vous être demandés par un
Ce mot ne doit pas servir à banaliser : le VIH n’est médecin que vous consultez en ville, un
pas une pathologie commune. Elle est associée à des cardiologue, par exemple. Il s’agit de votre
discriminations réelles, nombreuses et mesurées propriété et vous avez droit au secret médical.
par des chercheurs, tant dans la vie amoureuse que Conservez-les, classez-les et, en cas de
dans le monde du travail. Comme bien des maladies rendez-vous avec un médecin spécialiste (un
« chroniques », le VIH et les hépatites demandent un hépatologue, un gynécologue ou autre), apportez
suivi médical régulier et imposent des traitements vos trois derniers bilans sanguins et le nom de
qui n’ont rien d’anodin. la thérapie si vous en prenez une. C’est utile afin
d’éviter les interactions médicamenteuses.

Puis-je éviter de faire mes prises


La primo-infection, c’est quoi ? de sang à l’hôpital ?
Ce terme désigne la période où une infection (dans C’est possible, mais nous vous conseillons
d’aller à l’hôpital une fois par an pour un bilan
ce cas, un ou plusieurs virus) pénètre et « envahit » complet. Les laboratoires biologiques hospitaliers
un organisme. Quand on vient d’être contaminé gardent certains échantillons longtemps et cela
par le VIH ou une hépatite, la présence du virus peut être utile. L’hôpital garde aussi un historique
est importante. C’est à ce moment que l’on est de vos traitements, des résultats et peut vous
orienter vers des spécialistes.
le plus susceptible de transmettre ce virus à un
partenaire sexuel et que les rapports protégés Puis-je aller dans n’importe
sont indispensables. Le démarrage d’un traitement quelle pharmacie ?
pendant cette période peut être conseillé. Oui, bien sûr. Mais il est conseillé de mentionner
le traitement que vous prenez (contre le VIH ou
l’hépatite), afin d’éviter les mauvaises réactions.
En demandant à votre médecin hospitalier ou aux
Faut-il lire ses bilans ? associations, il est possible d’obtenir le nom d’une
Il est préférable d’en comprendre les grandes lignes pharmacie de confiance, où vous serez libre de
et de savoir ce qui se cache derrière les mots et les poser quelques questions et d’être conseillé.
sigles. En résumé, disons qu’il y a plusieurs mots
clés et sept sous-familles : Que dois-je dire à mon médecin ?
• le bilan hématologique permet de suivre l’état de Parlez-lui de tout ce qui vous paraît compliqué :
votre immunité ; au vu de la multitude des thérapies disponibles,
• le bilan virologique mesure la charge virale, c’est- il est possible de trouver un traitement adapté à
à-dire la quantité de virus en circulation. Attention, votre style de vie et à vos horaires. Le médecin
une charge virale indétectable ne signifie pas que est là pour trouver la meilleure solution avec
le virus a quitté le corps. Il reste présent dans des vous, mais si vous ne lui faites pas part de vos
réservoirs ; difficultés, il ne pourra pas vous aider.
• le bilan sérologique va vérifier si vous êtes ou non
porteur d’autres pathologies, comme les hépatites ou
les infections sexuellement transmissibles ;
• le bilan lipidique observe comment l’organisme Qu’est-ce que l’observance ?
utilise les graisses ; C’est le fait de bien prendre son traitement, en
• le bilan glucidique observe comment il se sert du respectant, précisément, la prescription médicale.
glucose ;
• le bilan hépatique surveille le bon fonctionnement
La prise d’un traitement au long cours n’a rien
du foie ; d’évident et il est possible, à tout moment, de se
• le bilan rénal vérifie le fonctionnement des reins. faire aider dans une consultation d’observance, qui
peut se faire avec une personne formée, comme
Qu’est-ce qu’un globule ?
Les globules blancs sont des cellules sanguines
une infirmière ou quelqu’un d’une association.
produites par la moelle osseuse. Les globules blancs C’est l’occasion de pointer des difficultés (comme
interviennent dans la lutte contre les infections le travail de nuit, la peur des effets secondaires
en défendant l’organisme contre les agressions ou une période de ras-le-bol). Pour le VIH comme
extérieures comme, par exemple, les bactéries
ou les virus. Les globules rouges sont des cellules
pour l’hépatite C, de nombreuses recherches ont
sanguines, les plus nombreuses, qui ont pour rôle prouvé que la consultation d’observance est utile.
de transporter l’oxygène entre les poumons et les N’hésitez pas à la demander. LB
organes.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 67

14 Intro + observance.indd 67 25/10/12 15:27


+ se soigner PSYCHO

,
séropositives. Au Checkpoint, centre de dépistage

Je viens
VIH dans le Marais à Paris *, après avoir annoncé
une séropositivité, le Dr Pierre Cahen prend bien
soin d’orienter la personne avec tous ses bilans
(charge virale, CD4, génotype du virus, bilan des
hépatites et autres IST) vers le médecin avec

d´être
qui elle se sent le plus à l’aise. « L’important
est de se sentir “cocooné” et pas lâché dans
la nature après l’annonce de sa séropositivité,
souligne-t-il. Dans la foulée, on peut proposer

contaminé.
d’aller consulter un psychologue, ce qui n’est pas
obligatoire mais qui peut s’avérer nécessaire pour
certains. » D’innombrables questions peuvent en
effet surgir. « Pourquoi moi ? » « Comment vivre
avec ce diagnostic ? » « Qu’est-ce que ça veut dire,

comment
concrètement, pour moi, mon ou ma partenaire,
mes enfants, mes amis et mes proches ? » « À qui
puis-je le dire ? Et comment le dire ? »

faire ?
ne pas se sentir isolé
Le médecin qui vous suit pourra aussi vous
aider. N’hésitez pas à lui poser toutes les
questions qui vous viennent à l’esprit et qui vous
préoccupent. Plus vous en saurez sur le VIH, sur
les effets de l’infection et du traitement, plus
vous serez capable de maîtriser vos angoisses
Apprendre sa séropositivité n’a rien et de mieux vivre au quotidien. Attention : on ne
u de facile. Mais depuis l’arrivée des vous demande pas non plus de faire des études
de médecine en accéléré. Votre médecin doit
antirétroviraux, la vie avec le virus prendre le temps de vous écouter. Si ce n’est pas
le cas, fuyez et n’hésitez pas à en changer !
est plus simple. Comment apprendre Un appel à Sida Info Service * vous permettra
de à vivre au mieux ? Par Olivier Donnars aussi d’avoir une écoute confidentielle pour
. répondre à tous vos questionnements. Les
écoutants pourront aussi vous orienter vers une

S
structure médicale, un psy ou une association
éropositif ! Le médecin vient de lâcher d’aide aux personnes séropositives. Sachez aussi
le mot, les résultats de vos derniers que l’accompagnement à la prise de traitements
’une tests sanguins entre les mains. Une peut être fait par une infirmière ou quelqu’un de
foule chaotique de sentiments fait formé, dans une association. Car dans tous les
son apparition. Il n’est pas rare cas, il est important de ne pas se sentir seul ou
avec de ressentir une énorme peur, une grande isolé. C’est la clé de l’épanouissement. OD
ise. lassitude, ou même de perdre espoir. Cette * Checkpoint, 36, rue Geoffroy-l’Asnier, à Paris (4e).
réaction est normale, et il ne faut pas chercher http://www.lekiosque.org/checkpoint.
bles à lutter contre ces sentiments mais accepter que Sida Info Service, 7 jours sur 7, de 8 h à 23 h : 0 800 840 800.
pour le contrôle puisse vous échapper. http://www.sida-info-service.org.
us Le 190 : 190, bd de Charonne, Paris (19e). www.le190.fr
urez une maladie “chronique”
n. Tous ces sentiments vont faire place à d’autres

e
et c’est le moment de prendre le temps de Je viens d´apprendre
discuter tranquillement avec votre médecin. Car
en 2012, être touché par le VIH ne signifie plus
QUE J´AI une hépatite C⁄
ne Tout comme pour le VIH, un traitement contre le virus
être menacé de mort imminente.
é de de l’hépatite C (VHC) existe. La différence, c’est que ce
La prise en charge médicale et les traitements
traitement permet le plus souvent de se débarrasser
antirétroviraux disponibles aujourd’hui
du virus. La prise en charge peut se faire dans les
permettent de vivre l’infection au VIH comme
mêmes structures médicales que pour le VIH ou dans
s’il s’agissait d’une maladie « chronique ». Et
un centre d’hépatologie. Le traitement est cependant
de vivre de très nombreuses années comme
plus difficile à supporter. Un rendez-vous chez le
n’importe quelle personne ou presque.
psychologue vous sera proposé pour vous aider. Au
Bien évidemment, il vous faudra être suivi,
besoin, n’hésitez pas à prendre contact avec des
attentivement, par un médecin. Votre médecin
associations comme SOS hépatites.
traitant, un infectiologue à l’hôpital ou un des
SOS hépatites : 0 800 004 372.
médecins du 190, un centre de santé sexuelle à
www.soshepatites.org.
Paris recevant particulièrement des personnes

68 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Contaminé + charge virale.indd 68 25/10/12 15:28


bilan se soigner +

Quand ma
charge virale
fait des siennes...
Votre médecin vous a répété de bien prendre votre traitement
et de surveiller la charge virale du VIH. Tant qu’elle ne bouge pas,
tout ira bien. Oui, mais voilà : elle est remontée… Par Olivier Donnars

Cette charge virale, que détecte-t-elle ? Le virus peut avoir muté et avoir commencé à
Les techniques actuelles permettent de détecter jusqu’à 10 copies résister au traitement. Il faudra alors changer
du virus par millilitre de sang. Mais même si vous êtes passé de 10 de schéma thérapeutique. Un génotype du virus
à 30 copies, pas de panique ! Tant que la charge virale ne dépasse pas s’impose donc pour savoir s’il a ou non acquis
le seuil de 50 copies, considéré comme le seuil d’indétectabilité, il n’y de nouvelles résistances. Vous avez donc tout
a pas lieu de s’en faire, encore moins de changer de traitement. intérêt à faire un génotype lorsque vous devez
commencer votre premier traitement.
Le “blip”, c’est quoi ?
Au-delà de 50 copies (entre 50 à 1 000), voyez avec votre médecin s’il À quel rythme, le contrôle ?
ne s’agit pas d’un « blip », une petite remontée transitoire de la charge La charge virale est donc le meilleur
virale. Cela arrive si vous avez attrapé une nouvelle IST, voire une autre indicateur pour évaluer l’échec d’un traitement.
infection ou que vous avez oublié de prendre vos comprimés aux bonnes Pensez donc bien à la surveiller tous les 3 mois
heures après avoir fait la fête ou parce que vous êtes décalé par le jetlag la première année de traitement, puis tous les
de retour d’un voyage. Vos antirétroviraux (ARV) peuvent dans ce cas 4 à 6 mois. OD
être sous-dosés dans votre sang et votre médecin traitant pourra vous
demander de le vérifier par un examen sanguin.

Que puis-je faire ?


Dans tous les cas, vous devrez contrôler le mois suivant votre charge
virale pour confirmer qu’elle est bien redescendue en dessous de
50 copies. Si c’est bien le cas, vous continuerez avec les mêmes
comprimés. Votre médecin vous rappellera seulement les règles à suivre
pour renforcer l’observance à votre traitement. N’oubliez pas qu’il s’agit
d’une trithérapie et que rien ne doit être dissocié. Par exemple, une des vacances
antiprotéase (IP), comme le Reyataz, ne doit pas être, sauf exception, prise sans traitement ?
à part de son booster, le Norvir. Il y a six ans, l’essai Smart s’est intéressé à ce
qu’on appelle les « vacances thérapeutiques ».
Je prends bien mes médocs, mais ma charge virale rebondit… Ce fut un échec. Depuis, les médecins
Même si vous êtes bien observant, il peut arriver malgré tout que votre déconseillent fortement les interruptions de
charge virale soit à la limite des 40-50 copies mais que vos CD4 chutent. traitement. Pourquoi ? Parce que vous risquez
Les causes sont multiples. Si vous avez pris des risques, il est possible de retrouver les signes de la primo-infection et
que vous ayez été contaminé par un nouveau virus, résistant à votre parce que la réplication du virus et la chute des
traitement. Ou bien que des formes du virus jusqu’ici minoritaires et lymphocytes CD4 sont possibles, tout comme
contrôlées aient pris le dessus. Votre médecin va aussi chercher si vous l’apparition, à terme, de résistances. Certains
avez pris un autre traitement, comme un pansement digestif, qui peut, médecins envisagent de diminuer les prises.
par interaction, influencer la concentration du médicament antirétroviral. Mais aucun essai ne démontre pour l’instant
Vous êtes face à ce que les virologues appellent « un rebond virologique » que c’est possible.
avec immunodépression. Il y a un rebond ou échec virologique lorsque la (Merci au docteur Régis Missonnier.)
charge virale dépasse les 50 copies au cours de deux examens successifs.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 69

14 Contaminé + charge virale.indd 69 25/10/12 16:22


+ se soigner trans

Personnes trans
À suivre de trÈs prÈs
Le manque de données scientifiques concernant les personnes trans
et les enjeux d’une prise en charge pluridisciplinaire font qu’il est
préférable d’avoir affaire à des médecins sensibilisés. Le Docteur Anaenza
FREIRE-MARESCA * répond à 5 questions clés. Par Catherine Kapusta Palmer

3
Que faut-il surveiller
lorsqu’une personne Trans
« MtoF » prend des hormones et
des AntiRétroviraux ?
Un traitement hormonal croisé,
associé ou non à un traitement ARV, impose
d’être suivi par un endocrinologue. Un dosage

1
hormonal est de mise avant l’introduction de
ce traitement et trois mois après pour vérifier
Pourquoi la prise en charge l’efficacité. La surveillance du bilan hépatique,
pluridisciplinaire chez les des triglycérides et du cholestérol et un éventuel
personnes Trans « MtoF » dosage des antirétroviraux sont nécessaires.
(masculin vers féminin) est-elle Une mammographie ou, en cas de prothèses
importante ? mammaires, une IRM annuelle permettra de
Elle concerne tout le personnel paramédical surveiller l’apparition de nodules suspects.

4
et médical et doit considérer la diversité des
personnes trans en évitant leur exclusion Faut-il être prudent lors
du système de santé, dont les conséquences de l’utilisation des produits
néfastes sont l’isolement social et les de comblement ?
automédications. Sur le plan médical, elle Oui, la prudence s’impose. Le silicone
doit tenir compte des transformations non purifié appliqué en grand volume
corporelles (traitements hormonaux croisés par un personnel non habilité au niveau
et interventions esthétiques avec leurs du visage, membres inférieurs, fesses, poitrine,
complications), des pathologies liées au sexe peut engendrer des inflammations à type
de naissance et des co-morbidités liées au VIH, siliconomes, des infections locales à disséminées

2
aux hépatites, au mode de vie, à l’âge… et des embolies pulmonaires. Le silicone, en
injection, est interdit en France !

5
Quid des traitements anti-VIH
en cas de prise d’hormones ? Faut-il surveiller de près les
L’idéal serait, dans le cas des trans autres IST ? Si oui, lesquelles ?
« MtoF », d’utiliser des œstrogènes Selon l’exposition au risque sexuel
par voie transcutanée. Les effets et au moins une fois par an, il faut
indésirables les plus fréquents sont dépister : la syphilis, les hépatites
les perturbations des fonctions hépatiques, (A et B, dont les vaccins sont à
les complications thrombo-emboliques et proposer en cas de sérologies négatives, et
cardio-vasculaires. Des méningiomes ont été C), les urétrites (chaude pisse) à chlamydia et
décrits en cas de surdosage des œstrogènes. gonocoque et les condylomes-HPV (crête de coq
Des essais cliniques fiables et, surtout, le suivi et papillomavirus) avec des anuscopies, frottis et
de cohortes de personnes s’autotraitant par examens dermatologiques. CKP
des hormones pourraient nous renseigner * Médecin infectiologue au service de médecine interne et de
davantage sur ce vaste sujet. néphrologie de l’hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt).

70 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Trans + vaccin hépatites.indd 70 25/10/12 15:29


(pas d
Pour
On es
énorm
coup,

transplantation se soigner +

Hépatite C
un parcours au long cours

O
n est au début des années 1990. Quand tombe le diagnostic de
Un simple bilan proposé l’hépatite C, Alexandre ne prend pas ça très au sérieux, d’autant
par la sécu, une petite que son généraliste lui dit qu’il n’y a pas urgence. « Tout allait
bien, je n’avais aucun symptôme. Pour moi, j’avais une maladie,
anomalie détectée au niveau mais je n’étais pas malade. Et puis je mangeais bio, ne faisais
hépatique, une ordonnance jamais d’excès, alors, je n’avais pas à m’en faire. » Si ce n’est qu’en 2005,
les examens de contrôle disent qu’il y a un début de cirrhose. Là encore,
pour faire des analyses… Alexandre laisse « filer ». Il ne ressent toujours aucun signe de la maladie,
et le verdict tombe : ça ne peut donc pas être bien grave. En 2009, il commence à enfler et
s’en remet aux médecines alternatives. Rien n’y fait. Quand Alexandre
“hépatite C”. Du diagnostic se décide à consulter un hépatologue, c’est le choc : « C’est seulement
à la transplantation, maintenant que vous venez me voir ? Soit votre hépatite a dégénéré en
cancer, soit vous en êtes arrivé à une phase terminale de cirrhose. Reste à
Alexandre raconte… tenter de sauver votre foie ! »
Par Marie-Catherine De La Roche
« mon nouveau foie “se balade” »
Quelques jours après, en plein mois de juillet, une jaunisse et des douleurs
violentes conduisent Alexandre à l’hôpital. « Quand je suis arrivé, j’avais
17 litres d’eau à perdre. J’ai passé 20 heures aux urgences, on m’a fait
tous les examens possibles, jusqu’à une ponction lombaire. Une fois
transféré en service d’hépatologie, ils ont voulu tout recommencer. J’ai
refusé. Je n’en pouvais plus des piqûres, de souffrir. » S’en suivra un
coma. Quand Alexandre en émerge, le lendemain, il voit tout le monde
à son chevet, compagnon, famille, amis, en pleurs. Il accepte enfin de
se soigner. « Mon cerveau, mon cœur et mes poumons fonctionnaient
encore, mais pour le reste rien n’allait. » Progressivement, pourtant, son
corps reprend le dessus. Fin juillet, il est inscrit sur la liste d’attente
des greffons hépatiques. La transplantation a eu lieu un 15 août. « La
veille j’avais fait un rêve prémonitoire, mon compagnon aussi. C’est une
opération très lourde, je le savais, mais comme j’enseigne la relaxation, je
me suis préparé mentalement, je suis arrivé au bloc parfaitement zen. Au
sortir de l’opération, je n’ai pas souffert, mais j’avais l’étrange sensation
Vaccin : pourquoi de ne pas être refermé. Et pendant un long moment, on sent son nouveau
c´est utile foie, il se “balade”, c’est déroutant. » Mi-octobre, Alexandre quitte enfin
Il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C, mais l’hôpital. [Dans la majorité des cas, on attend la transplantation à domicile
il en existe un contre l’hépatite B ! Séropositif, et l’hospitalisation ne dure qu’un petit mois.] Il a des projets plein la tête,
ou pas, il est important de savoir où l’on en l’envie de reprendre le boulot et un traitement anti-rejet à vie. Auquel
est et de se faire vacciner quand c’est utile. viendra s’ajouter, un an plus tard, un traitement pour l’hépatite C, la greffe
Les discours anti-vaccin circulent en France, n’éliminant malheureusement pas le virus. « J’avais l’impression d’aller
mais il faut rappeler à quoi servent les vaccins bien. Mais le moindre petit problème, je le regardais comme à travers une
et les rappels vaccinaux : à ne pas contracter loupe. » Alexandre va alors faire appel à une psychosomaticienne. « Avec
la maladie, donc à éviter les complications son aide, j’ai retrouvé le sommeil, la joie, j’ai appris à gérer mon énergie. »
et les séquelles, et à ne pas la transmettre à Amour, travail, aujourd’hui tout va bien pour lui. Rien ne laisse imaginer
son entourage. L’OMS estime tout de même par quoi il est passé. La leçon de son histoire ? « Si je m’étais fait suivre et
à plus de deux millions le nombre de décès soigner correctement dès le départ, je n’aurais pas perdu mon foie. J’ai fini
évités chaque année dans le monde grâce à la par accepter les traitements et eu la chance d’avoir une greffe. Mais il était
vaccination. C’est bon à savoir, non ? tout juste temps. Il ne faut jamais laisser traîner les choses et surtout se
faire aider psychologiquement. » MCDLR

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 71

14 Trans + vaccin hépatites.indd 71 25/10/12 15:29


+ se soigner hépatites

Interféron
7 CONSEILS CAPITAUX POUR
APPRIVOISER SON TRAITEMENT
Anticipation et organisation, voilà les mots clés. Le Dr André-Jean REMY,
Chef du Pôle Abdomen Hémato-Oncologie Santé Publique du Centre
Hospitalier de Perpignan, donne ses conseils. Par Marie-Catherine de la Roche
illustrations rafaël houée

1
Choisissez votre moment
« Sauf exception, il n’y a pas urgence à mettre en route le
traitement. En fonction de vos impératifs professionnels
et personnels, discutez avec votre médecin du meilleur
timing pour le commencer. Donnez-vous le temps de vous
organisez, préparez-vous psychologiquement. Plus vous aurez anticipé
les contraintes et les effets secondaires, plus vous serez à même de
les gérer. Évitez, par exemple, l’été pour débuter votre traitement. Si
vous aimez le soleil, vous ne pourrez pas vous y exposer. Prévoyez un
éventuel aménagement de vos horaires au boulot. Choisissez le meilleur
jour de la semaine pour votre injection d’interféron. En raison du
syndrome pseudo-grippal qui suit, les lendemains sont souvent difficiles.
Avant de sauter le pas, passez tout en revue, sans panique, mais pour
avoir tous les atouts en main le moment venu. »

2
faites-vous aider
« Prévenez votre entourage, votre conjoint-e, que vous
risquez de passer par des périodes où vous : serez à
cran, aurez le moral au trente-sixième dessous, serez
complètement HS, aurez une libido au niveau zéro… Qu’ils
sachent que ce sont des effets du traitement. Prenez les
devants, n’attendez pas que la dépression s’installe, parlez-en à votre
médecin, voyez un psy. Avant d’entamer le traitement, il est possible
de se faire prescrire des séances de relaxation, des antidépresseurs.
Certains services hospitaliers proposent aussi des programmes d’éducation
thérapeutique, ne les zappez pas, ils sont gratuits et très utiles. »

72 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Interféron.indd 72 25/10/12 15:31


3
La piqûre, n’en faites pas une torture
« Si l’injection en sous-cutané vous fait peur, demandez une
ordonnance pour que l’infirmière du quartier vous la fasse.
Vous verrez avec elle si, au bout d’un moment, vous pensez
pouvoir vous débrouiller seul. »

4
pensez au Pilulier et aux alarmes
« Avec l’arrivée des trithérapies, ce sont 3 molécules avec
lesquelles il faut jongler. L’injection d’interféron 1 fois par
semaine. Plus 2 ou 4 comprimés (Télaprévir ou Bocéprévir)
à prendre 3 fois par jour, à 8 heures d’intervalle, avec une
marge d’“oubli” de seulement quelques heures. Plus 2 à
3 comprimés (Ribavirine) matin et soir, à 12 heures d’intervalle, avec,
cette fois, une marge d’une heure. L’efficacité du traitement dépend de
la bonne prise des médicaments, mieux vaut s’aider d’un pilulier et faire
marcher les alarmes de son portable. »

5
Boostez votre alimentation
« On ne saute pas de repas, on fait un vrai petit déjeuner
[voir page 58]. Si l’alcool est à éviter au maximum, le
chocolat, lui, n’a rien d’interdit. Sachez que pour être
efficaces, les antiprotéases (Télaprévir et Bocéprévir)
doivent être prises avec des aliments gras : croissant au
Des infos petit déjeuner, yogourt au lait entier au goûter, fromage au dîner… »

6
“hépatantes”
Vous n’avez pas tout compris ? Allez Posez-vous
sur le site de SOS hépatites, cliquez sur « 80 % des malades sous traitement souffrent de fatigue.
« Publications » et ensuite sur l’icône Acceptez de lâcher prise, d’être moins performant, posez-vous,
« Collection “Être Hépatant” » dans la reposez-vous, sans vous “endormir” au moment où vous devez
colonne de gauche. Quatorze brochures, prendre votre traitement. Sachez aussi que la prescription
de véritables modèles du genre, ont été d’EPO (l’anti-coup de pompe des rois du vélo) est possible. »

7
rédigées. Vous pourrez aussi être mis
en relation avec un médecin qui vous et si Vous êtes co-infecté…
consacrera tout le temps qu’il faudra. Ou « Votre infectiologue et votre hépatologue doivent travailler
bien vous inscrire à un groupe de parole. main dans la main. Surtout si vous êtes sous trithérapie
www.soshepatites.org pour votre hépatite : il peut y avoir des interactions graves
et numéro vert : 0 800 004 372. avec les antiprotéases du VIH. Si vous avez un généraliste,
mettez-le dans la “boucle”. » MCDLR

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 73

14 Interféron.indd 73 25/10/12 15:31


+ se soigner surveiller

Urgence
je consulte
on peut, dans certains cas, espacer les visites à l’hôpital. Mais il faut
rester vigilant. Une consultation peut éviter bien des angoisses inutiles
et éviter qu’une broutille ne s’aggrave.
Par Olivier Donnars, avec l’aide du Dr Régis Missonnier, médecin généraliste

1
IST : Surveiller les symptômes épanchement dans les poumons, révèlent
Boutons, petites rougeurs, tâches souvent une infection opportuniste latente
colorées, sensation de brûlure au sexe. (tuberculose, herpès, pneumocystose,
La liste de symptômes devant faire toxoplasmose, cryptococcose ou leishmaniose).
penser à une infection sexuellement Les patients co-infectés par le VHC ne sont
transmissible (IST) est longue ! Consultez pas épargnés. Votre médecin surveillera
immédiatement votre médecin généraliste, un ces manifestations et traitera votre infection
infectiologue voire même un dermatologue, ou opportuniste. Mais vous garderez votre
encore un centre d’information, de dépistage traitement antirétroviral. Dans les cas les plus
et de diagnostic des IST (Ciddist). Un chancre sévères, une hospitalisation sera envisagée et
(une petite plaie indolore) sur la peau ou les on vous mettra sous corticoïdes. Rassurez-vous,
muqueuses, des taches rosées (la roséole) sur l’orage s’interrompt en quelques semaines et
le tronc et les mains, des ganglions multiples et vous ne garderez aucune séquelle. Vos CD4
douloureux, principalement au niveau de l’aine, seront même à leur plus haut niveau.

3
feront penser à la syphilis. Un écoulement jaune
à la verge ou par l’anus, très souvent accompagné soigner son estomac,
de sensation de brûlures, indique une contrôler son poids
blennorragie, ou chaude pisse. Dans ce cas-ci, un Dès les premières prises de médocs,
traitement antibiotique suffit à s’en débarrasser il arrive qu’une diarrhée survienne.
rapidement. Alors autant consulter le plus tôt Comme la plupart des séropositifs,
possible. Mais, attention : beaucoup d’IST passent votre muqueuse intestinale est plus
complètement inaperçues ! En cas de pratiques à sensible. Patientez quelques jours pour que
risques et si vous êtes multipartenaire, pensez à cela passe. Si cela persiste, au-delà de 2 à
voir un médecin au moins une à deux fois par an 3 semaines, consultez. Si vous avez aussi des
et à faire des sérologies. nausées, des vomissements, des douleurs

2
abdominales et que vous êtes extrêmement
immunité en sur-régime fatigué, appelez rapidement votre médecin.
Depuis que vous êtes sous Il vous fera faire des analyses de sang pour
antirétroviraux, votre système savoir si vous souffrez ou non d’une acidose
immunitaire a repris un peu de sa lactique, une complication due à la toxicité des
vigueur. Parfois, beaucoup trop. Après inhibiteurs nucléosidiques et nucléotidiques
quelques semaines de traitement, de la transcriptase inverse (INTI), comme
quand le dépistage du virus a été tardif, vos Zerit et Videx. Si c’est le cas, il supprimera
CD4 peuvent brusquement remonter jusqu’à le médicament en cause et vous trouvera
déclencher une inflammation sévère. C’est une autre combinaison. Faites attention à
ce qu’on appelle le syndrome inflammatoire toute perte de poids. Pour quelques kilos, pas
de restauration immunitaire (ou Iris) et qui d’inquiétude. Mais si vous perdez plus de 10 %
affecte 10 à 25 % des patients traités. Fièvre, de votre poids habituel en moins de 2 mois,
zona, ganglions douloureux et nécrotiques, précipitez-vous chez votre médecin.

74 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Urgence, je consulte af.indd 74 25/10/12 15:33


à un médicament pouvant être accompagné
de fièvre, de nausées, de vomissements
et de maux de ventre. Dans de très rares
cas, cette hypersensibilité entraîne une
inflammation des yeux et des ulcères dans
la bouche et sur la peau pouvant être grave,
parfois mortelle (syndrome de Lyell). Le rash
survient aussi chez 2 à 20 % des personnes
co-infectées par le VIH et le VHC, signe d’une
toxicité affectant le foie. La faute aux inhibiteurs
non nucléosidiques de la transcriptase inverse
(INNTI) et aux inhibiteurs de protéases (IP).
Là encore, consultez et faites évaluer vos
taux de transaminases, des indicateurs de
l’atteinte hépatique.

6
Quand le cœur s’emballe…
Vous avez plus de 45 ans, vous
fumez comme un pompier, vous ne
fréquentez pas les salles de sport et
votre tension était plutôt élevée lors
de vos derniers examens. Prenez
garde à toute douleur dans la poitrine. La crise 
cardiaque, l’accident vasculaire cérébral (AVC)

4
ou toute autre maladie cardio-vasculaire peut
des fourmis dans les membres
survenir. Leur fréquence chez les hommes
Si vous éprouvez un engourdissement,
séropositifs est 1,4 fois supérieure que dans
des fourmillements ou des douleurs dans
la population générale. Si vous êtes adepte
les membres ou les extrémités, signalez-
de drogues récréatives (cocaïne, speed,
le tout de suite à votre médecin. Certains
méphédrone ou crystal), le risque est encore
INTI (inhibiteurs non nucléosidiques
plus grand et la crise cardiaque peut survenir
de la transcriptase inverse ; Zerit et Videx)
à chaque prise et en plein trip, sans que vous
peuvent causer une affection appelée neuropathie
vous en rendiez compte. En cas de malaise,
périphérique, une atteinte des nerfs des pieds
de douleurs thoraciques, dans le bras gauche,
et des jambes, et parfois de ceux des bras et
dans la mâchoire, le cou ou le dos, signes de
des doigts. Tout revient progressivement à
l’infarctus, ou d’engourdissement soudain au
la normale après le changement de l’INTI en
niveau du visage, des bras ou des jambes, de
question. La neuropathie peut aussi affecter les
troubles de la vue ou de l’élocution, signes
personnes mono ou co-infectées par le VHC.
précurseurs de l’AVC, prévenir les secours qui
Dans ce cas ce n’est pas le traitement qui est
vous amèneront faire un électrocardiogramme
en cause, mais l’accumulation d’anticorps dans
dans une unité de cardiologie. OD
le sang provoquant une inflammation de la
paroi des vaisseaux sanguins que l’on appelle
vascularite cryoglobulinémique. Elle se manifeste
aussi par l’apparition de taches de coloration
rouge violet au niveau de la peau (purpura).
Les antirétroviraux (ARV) n’ont aucun effet sur
cette manifestation. En revanche, un traitement
efficace contre le VHC permet d’en être
débarrassé.

5
Des rougeurs à ne pas prendre
à la légère La premiÈre
Depuis quelques semaines, vous prenez prescription
votre traitement, et apparaissent des Il est nécessaire de passer à l’hôpital
plaques rouges sur tout le corps ou de et d’avoir affaire à un médecin formé
manière très marquée sur la poitrine, le et compétent pour une première
dos, les bras, le visage ou les jambes, au point prescription d’antirétroviraux. La
de vous démanger. Il s’agit d’un « rash », un consultation nécessite un échange
effet secondaire dû à l’un des antirétroviraux. long et précis et le médecin doit
Notamment si vous prenez de la Viramune. répondre à toutes vos questions. Et
Informez-en rapidement votre médecin qui pourquoi ne pas faire une liste de
changera votre traitement. Le rash peut être tout ce que vous voulez savoir ?
le signe d’un syndrome d’hypersensibilité

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 75

14 Urgence, je consulte af.indd 75 25/10/12 15:33


+ se soigner check-up

contrÔler
quoi et quand ?
Le suivi des personnes vivant avec le VIH est de plus en plus complexe et les
traitements ne sont pas sans conséquences. Ne perdez pas le fil et n’oubliez
pas les contrôles réguliers qui vont vous aider à rester en forme.
Par Catherine Kapusta-Palmer

Tous chez le dentiste ! aussi plus difficile à soigner. C’est pourquoi


un frottis cervical, fait par un gynécologue ou


Pour les hommes et les femmes par un médecin généraliste, doit être réalisé.
Être en mauvaise santé bucco-dentaire, c’est À quel rythme ? Lors de la découverte de la
offrir un terrain fertile pour les infections séropositivité, puis une fois par an lorsqu’il
fongiques, bactériennes et virales qui peuvent n’y a pas de lésions cervicales antérieures et
infecter l’ensemble de l’organisme. Des douleurs si l’état immunitaire est satisfaisant (plus de
dans la bouche peuvent entraîner une mauvaise 200 CD4) ; deux fois par an si le précédent frottis
alimentation. Voir un dentiste une fois par an était anormal et si la charge virale est de moins
est important, et pas seulement quand il y a des de 200 CD4. Dans ce cas, une colposcopie doit
problèmes. Voyez-le avant d’avoir mal : quand la être proposée (examen visuel du col de l’utérus
douleur est là, le mal est déjà fait. à l’aide d’une loupe).


L’examen proctologique La palpation mammaire et


la mammographie


Pour les hommes et les femmes La palpation mammaire doit être effectuée avec
Le risque de développer un cancer de l’anus le suivi gynécologique. Une mammographie
est élevé chez certaines personnes vivant doit être faite tous les ans (au lieu de tous les
avec le VIH. C’est pourquoi un premier deux ans pour les femmes de plus de 50 ans
examen proctologique systématique fait par un séronégatives). Elles permettent de dépister le
proctologue est recommandé. À l’issue de la cancer du sein.
première visite, le spécialiste déterminera le


rythme de la surveillance. Une visite annuelle La ménopause 
est toutefois recommandée. [Lire aussi page 20.] Les rares études qui existent concernant la
Cet examen doit être pratiqué car le HPV ménopause chez les femmes séropositives
(papillomavirus humain) peut se propager très montrent qu’elle est plus précoce chez elles
facilement vers d’autres muqueuses. que chez les femmes séronégatives. Il est très
difficile de reconnaître les signes du début de
la ménopause et si elle est due aux traitements
ou aux effets du virus, mais il est important
Mon suivi gynécologique, de s’en occuper, car elle peut provoquer, entre
mes seins, ma ménopause  autres, des troubles au niveau de la densité
osseuse. Dans certains cas, il sera nécessaire


Pour les femmes de prescrire un traitement hormonal substitutif.
L’infection au papillomavirus humain (HPV) Attention : il peut être contre-indiqué en cas de
peut provoquer, à terme, un cancer du col de problèmes métaboliques ou cardiovasculaires,
l’utérus. Le HPV est plus fréquemment observé d’antécédent personnel ou familial de
chez les femmes vivant avec le VIH et est certains cancers.

76 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Check up.indd 76 25/10/12 15:38


Ostéoporose Troubles de la répartition des


graisses, ou lipodystrophies 



Pour les hommes et les femmes
L’apparition de l’ostéoporose (fragilité Pour les hommes et les femmes
osseuse) peut arriver tôt dans la vie des
personnes séropositives. Il est donc conseillé
de réaliser une ostéodensitométrie (examen qui
permet de mesurer la densité minérale osseuse
♀ Les lipodystrophies se présentent chez
les personnes sous certains traitements
antirétroviraux, sous forme de lipoatrophies
(réduction de la masse graisseuse des membres,
ou DMO). Une densité osseuse faible augmente des fesses, du visage) et / ou de lipohypertrophies
le risque de fracture. Une activité physique (augmentation de la masse graisseuse du ventre,
est recommandée. de la poitrine, de la nuque). Pour leur prise en
charge, un examen clinique doit être réalisé par


Pour les femmes le médecin infectiologue avant de commencer
La densité minérale osseuse des femmes un traitement antirétroviral, puis au moins une
séropositives est plus faible que dans la fois par an en tenant compte de l’historique
population générale et elle semble plus de la maladie et de la prise des traitements. Il
fréquente lorsqu’elles sont ménopausées (42 % comprend : la mesure de la taille et de l’abdomen,
contre 23 % chez les femmes séronégatives). du poids ; l’évaluation des habitudes alimentaires,
Les risques liés à la fois à la ménopause et aux de l’activité physique et de l’hygiène de vie (tabac,
antirétroviraux s’ajoutent. alcool, etc.), du risque cardiovasculaire (mesure
des taux de sucres et de graisses dans le sang et
Les complications de la tension artérielle). Il existe des solutions de

cardiovasculaires prise en charge (chirurgie esthétique, changement


de traitement). Cette question doit être abordée


Pour les hommes et les femmes avec le médecin qui doit tenir compte des
Le risque d’infarctus du myocarde est élevé en conséquences sur la santé physique, mentale et
raison de l’exposition aux antirétroviraux, des la vie sociale et affective.
effets propres à l’infection par le VIH, du tabagisme


et / ou de l’usage de drogues. Chez les personnes Pour les femmes
sous antirétroviraux, l’augmentation du volume de Les lipodystrophies ont tendance à être
l’abdomen, l’élévation du taux de graisse dans le diagnostiquées à un stade plus avancé en raison
sang, de glycémie, d’hypertension artérielle sont de différences dans la répartition des graisses
des facteurs qui peuvent entraîner des accidents et de la masse du tissu adipeux qui s’altère. Le
vasculaires cérébraux ou cardiovasculaires, ou corps des femmes peut alors se « masculiniser »
encore des diabètes. Ces troubles métaboliques à cause de l’accumulation de graisse au niveau
nécessitent un suivi particulier et régulier de la du torse et du dos, et d’une perte de graisse au
tension artérielle et du bilan sanguin (pour la niveau des fesses et des membres. CKP
glycémie et les triglycérides). Sources :
En cas d’anomalie ou de dérèglement, il faut – « Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH,
absolument être suivi par un cardiologue en recommandations du groupe d’experts », rapport 2010, sous la
lien avec l’infectiologue et connaissant les direction du Pr Patrick Yeni.
conséquences du VIH et de ses traitements. – http://aids.about.com/od/dentalinformation/a/dental_care.htm
– http://www.catie.ca/fact-sheets/other-health-conditions/hiv-


Pour les femmes and-brain
Suite à la prise de certains antirétroviraux,
les femmes séropositives perdent
la protection naturelle qu’elles ont
jusqu’à la ménopause et les problèmes signification des pictogrammes
cardiovasculaires peuvent apparaître plus tôt.
Il faut donc avoir la même vigilance que pour


les hommes, ou même y faire plus attention,


car les médecins n’ont pas l’habitude de les homme femme
voir si tôt.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 77

14 Check up.indd 77 25/10/12 15:38


+ se soigner tabac

Comment dire non À la

cigarette ?
Arrêter de fumer n’a rien de facile. Dominique Blanc, médecin généraliste
et tabacologue, rencontre des fumeurs séropositifs dans le cadre du Réseau
Santé Marseille Sud. Elle partage quelques conseils. Par Guillaume Le Hegarat

Êtes-vous un fumeur heureux ? nos motivations évoluent. « Une motivation


Certains fumeurs viennent consulter parce secondaire peut devenir principale, comme de
qu’on leur a dit d’arrêter, mais ils n’en ont ne plus sentir le tabac dans un contexte de
pas vraiment envie. « Ce sont des fumeurs séduction, par exemple. »
heureux. Inutile de leur faire la morale, ça ne
sert à rien, explique Dominique Blanc. Mon Apprenti non-fumeur
rôle est de les informer. Ça ne les intéresse « Un patient l’a très bien dit : en venant il
pas aujourd’hui, mais je sème une graine qui savait déjà pourquoi, et, avec moi il a trouvé
les incite à réfléchir. » La plupart des fumeurs comment arrêter. » Pour le docteur Blanc,
ont des sentiments mitigés. Ils n’ont pas encore il faut distinguer les diverses dépendances
décidé d’arrêter mais sont conscients des au tabac. « La dépendance physique se gère
méfaits du tabac sur la santé. Parfois, c’est la avec des médicaments et des produits de
dépendance elle-même qui est pesante : sortir substitution nicotinique qui permettent
au milieu de la nuit pour trouver un paquet d’éviter la sensation de manque, pénible
de cigarettes fait réfléchir. Pour d’autres, c’est et décourageante. » Les dépendances
le prix du paquet qui amène à rogner sur les psychologiques et comportementales sont
loisirs, voire sur l’alimentation. « Ces fumeurs liées à des réflexes conditionnés, des
pré-contemplatifs sont ambivalents vis-à-vis du émotions, des gestuelles, à la dépendance
tabac, constate Dominique Blanc. Je les aide sociale aussi. Ces situations, l’ancien fumeur
à trouver des motivations solides qui vont les ne les contrôle pas : il faut donc « apprendre »
amener à se décider. » à ne pas fumer. « Être fumeur est une
construction identitaire forte, explique
Volonté ou motivation ? Dominique Blanc. Le tabac accompagne
« Contrairement aux idées reçues, la souvent depuis l’adolescence et fait partie
volonté n’est pas le moteur majeur. C’est de la vie d’adulte. Les thérapies cognitives
la motivation qui permet comportementales aident le nouveau “non-
d’arrêter de fumer, précise fumeur” à se transformer dans son milieu, à
le docteur Blanc. Le fumeur effectuer une métamorphose. Il réapprend à
pourquoi il faut se projette dans une vivre avec sa nouvelle identité. »
arrÊter⁄ meilleure situation plutôt que
Le tandem « tabac-VIH » est d’envisager l’arrêt comme N’ayez pas peur de rechuter
particulièrement nuisible. Les risques une privation. » Être libre, La majorité des ex-fumeurs a essayé
d’hypertension artérielle, d’accident retrouver souffle et énergie, plusieurs fois avant d’arrêter définitivement. 
cardiovasculaire et de cancer du poumon une haleine fraîche, chacun Mais Dominique Blanc se veut rassurante :
augmentent quand on est séropositif se motive comme il veut, « Il faut accepter la rechute et ne pas
et que l’on fume. La cigarette expose la motivation est dans le culpabiliser. Le plus important, c’est d’en
aussi à un risque accru des pathologies plaisir et la récompense : comprendre les circonstances : tirer les
respiratoires et de diabète. améliorer sa qualité de leçons de chaque expérience pour renforcer
Sida Info Service, lundi au vendredi, 8 h-20 h : vie, son estime de soi. Le ses motivations et augmenter ses chances de
39 89 (0,15 € la min depuis un poste fixe). thérapeute va enrichir et succès à la tentative suivante. Tout le monde
http://www.tabac-info-service.fr renforcer les motivations. Et peut y arriver. Par des chemins plus ou
selon la situation de chacun, moins longs. » Propos recueillis par GLH

78 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

14 Tabac.indd 78 25/10/12 15:40


intro traitements +

TOUT SAVOIR SUR LES


TRAITEMENTS
Ce cahier pratique donne les informations
indispensables sur les combinaisons de traitements
les plus utilisées contre le VIH et les hépatites B et C.
sommaire Dossier réalisé par Renaud Persiaux
les traitements
80 Les médocs décodés
VIH : DES SCHéMAS THéRAPEUTIQUES PLUS ADAPTéS
Plus simples à prendre, plus efficaces et mieux tolérées. L’amélioration des
Trithérapies avec non nucléoside trithérapies anti-VIH se poursuit, avec un panel de molécules de plus en plus
82 Atripla large qui permet de personnaliser au mieux le traitement. En 2012, on combine
83 Eviplera généralement deux analogues nucléosidiques de la transcriptase inverse avec un
84 Truvada + Viramune troisième agent : soit un non nucléosidique, soit une antiprotéase boostée par Norvir
85 Kivexa + Viramune (ce qui permet d’espacer les prises), soit une anti-intégrase. Seuls figurent ici les
86 Kivexa + Sustiva antirétroviraux (ARV) les plus prescrits ou les plus récents.
Deux trithérapies en un comprimé unique par jour sont désormais commercialisées :
Trithérapies avec antiprotéase Atripla (qui associe Truvada et Sustiva en un seul comprimé par jour), mis sur le
marché en juin 2009, et Eviplera (qui associe Truvada et un nouveau non nucléoside,
87 Truvada + Reyataz / Norvir
Edurant, rilpivirine), mis sur le marché en septembre 2012. Eviplera semblerait
88 Truvada + Prezista / Norvir
mieux toléré au niveau psychique qu’Atripla, l’efavirenz causant, chez un certain
89 Truvada + Kaletra
nombre de personnes, des effets importants de type vertiges, insomnies, cauchemars,
90 Kivexa + Reyataz / Norvir
troubles de l’humeur.
91 Kivexa + Prezista / Norvir
92 Kivexa + Kaletra
CES MOLéCULES QU’ON N’UTILISE PLUS…
Si Fuzeon, un traitement par voie injectable (sous-cutanée), reste disponible pour
Autres multithérapies les personnes en multi-échec thérapeutique, depuis 2008, de nouvelles molécules
94 Truvada + Isentress en comprimé l’ont très souvent remplacé. Il s’agit notamment d’Intelence, un
95 Kivexa + Isentress non nucléosidique, de Celsentri, un anti-CCR-5, ou encore d’lsentress, une anti-
96 Intelence + Isentress intégrase. Enfin, il est recommandé de ne plus utiliser Zerit, un ancien nucléosidique,
+ Prezista / Norvir en raison des lipoatrophies et neuropathies qu’il provoque, et de l’existence d’autres
options thérapeutiques mieux tolérées. D’autres molécules anciennes ne sont
Autres antirétroviraux généralement plus utilisées si d’autres options sont disponibles : Videx, Invirase,
Crixivan, Telzir, Viracept.
98 Intelence
99 Edurant
ARRIVéE DE TRITHéRAPIES CONTRE LE VHC
100 Combivir – Trizivir
En 2011, ont été mis sur le marché de nouveaux antiviraux efficaces contre le virus
101 Celsentri
de l’hépatite C de génotype 1, Victrelis (bocéprévir) et Incivo (télaprévir). Ajoutés, l’un
102 Fuzeon
ou l’autre, à la bithérapie standard (ribavirine + interféron pégylé), ils font grimper
103 Ribavirine + interféron pégylé
les chances de guérison à 80 %, au prix de nouveaux effets indésirables qui doivent
être pris en charge et anticipés. Ils figurent désormais dans ce cahier.
Trithérapies anti-VHC
104 Victrelis TRAITEMENTS DU VHB
105 Incivo Pour la première fois aussi, ce cahier pratique comporte également deux
médicaments contre l’hépatite B : Viread (ténofovir), qui est aussi un médicament
Traitements du VHB contre le VIH (contenu dans Truvada, Atripla, Eviplera), et Baraclude (entécavir), qui
n’est pas pleinement actif contre le VIH et doit donc s’utiliser avec précaution chez
106 Baraclude
les personnes co-infectées. Zeffix et Hepséra, deux anti-VHB plus anciens et moins
106 Viread
efficaces, ne figurent pas dans le guide.
Que ce soit contre le VIH ou contre le virus de l’hépatite C (VHC), plusieurs autres
Les futurs ARV molécules seront commercialisées dans les trois prochaines années [lire p. 108].
108 De nouveaux antirétroviraux
pour très bientôt Merci à Nathalie Morgensztejn et au professeur Daniel Vittecoq (Agence nationale de sécurité
109 Bonnes nouvelles dans la lutte du médicament) pour leur aide précieuse dans l’élaboration des fiches d’association d’antirétroviraux,
contre l’hépatite C ainsi qu’à Dominique Costagliola (Inserm).

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 79

15 Intro molecules.indd 79 25/10/12 17:50


+ traitements fiches

les médocs
décodés
Malgré la simplification des traitements antirétroviraux, la prise d’une
trithérapie demande un suivi médical régulier. Ces informations utiles vous
aideront à repérer les situations où vous devez consulter votre médecin.
par Renaud Persiaux

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES indésirables sévères sur le foie, majorés en cas de cirrhose.


Prévenez votre médecin ou votre pharmacien des Votre médecin peut augmenter la fréquence des examens
médicaments (délivrés avec ou sans ordonnance) que biologiques et / ou cliniques. La ribavirine, utilisée contre
vous prenez en dehors de votre traitement antirétroviral l’hépatite C, peut majorer la toxicité des nucléosides, en
(ARV). Cela évite toute perte d’efficacité ou toute particulier la zidovudine (contenue dans Rétrovir, Combivir,
augmentation de la toxicité des antirétroviraux ou des Trizivir). Certaines données suggèrent que l’abacavir (contenu
autres médicaments que vous prenez. dans Ziagen, Kivexa, Trizivir) pourrait altérer l’efficacité de
la ribavirine et de l’interféron pégylé (bithérapie standard
REPAS contre le VHC).
Certains ARV sont à prendre au cours des repas, car
leur absorption est facilitée par la nourriture. On peut TUBERCULOSE
les prendre juste après avoir mangé, mais, si cela est La rifampicine, indiquée contre la tuberculose, a des
possible, pas avant (ce qui équivaut, alors, à une prise interactions importantes avec les antiprotéases et les
à jeun). Pour d’autres ARV, la nourriture n’a aucune non nucléosidiques. Le plus souvent, on ne peut les
influence. associer, mais, parfois, sous surveillance étroite, on
ajuste les posologies. Il faut souvent utiliser la rifabutine
HÉMOPHILIE chez les personnes co-infectées par VIH et tuberculose,
Chez les patients hémophiles de type A et B, une sous étroite surveillance également, car il existe là aussi
augmentation des saignements a été rapportée avec des des interactions.
antiprotéases. Consultez immédiatement votre médecin.
TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION
CO-INFECTION PAR L’HÉPATITE B OU C Certains ARV modifient les concentrations de la méthadone :
Si vous êtes co-infecté par le VIH et une hépatite B ou C, Prezista, Kaletra, Telzir, Sustiva, Viramune. C’est le cas
la prise d’un traitement ARV peut provoquer des effets aussi pour Subutex (buprénorphine) avec Prezista, Aptivus,

80 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

15 Bon à savoir.indd 80 25/10/12 17:47


fiches traitements +

Reyataz, Sustiva. Cela justifie une surveillance particulière. ÉRUPTIONS CUTANÉEs ET HYPERSENSIBLITÉ
D’autres ARV n’interagissent pas avec la méthadone Certains médicaments (notamment Ziagen, Kivexa,
(Reyataz, Intelence, Isentress, Celsentri) ou Subutex (Kaletra, Trizivir, Viramune, Intelence, Incivo, Victrelis) peuvent
Atripla, Celsentri). Pour d’autres ARV, on ne dispose pas de entraîner une réaction d’hypersensibilité (allergie
l’information sur l’interaction. avec éruption cutanée et fièvre, gonflement du visage,
de la langue ou de la gorge, difficulté à respirer ou à
FOIE ET REIN avaler) qui peut mettre votre vie en danger. Contactez
Signalez à votre médecin si vous avez une maladie du foie immédiatement votre médecin pour savoir la marche à
ou du rein : cela peut influencer le choix des médicaments à suivre et s’il faut arrêter le traitement. Si on a arrêté un
prescrire ou faire modifier leur posologie. ARV à cause d’une réaction d’hypersensibilité, il ne faut
jamais reprendre cette molécule. Parmi les cas sévères :
ACIDOSE LACTIQUE le « Dress » (« Drug Rash » avec éosinophilie et symptômes
Les nucléosides (utilisés contre le VIH ou l’hépatite B) systémiques) et le Lyell (avec décollement de la peau,
peuvent être à l’origine d’une acidose lactique (excès d’acide toxidermie bulleuse).
lactique dans le sang). Quels sont les symptômes ? Douleurs
abdominales, nausées et vomissements, douleurs musculaires, GROSSESSE ET ALLAITEMENT
pertes d’appétit et troubles hépatiques. Rare mais sérieuse, Par prudence, en raison de l’insuffisance des données
l’acidose lactique touche plus souvent les femmes, surtout cliniques chez la femme enceinte, il est recommandé de
avec une surcharge pondérale, ou les malades du foie. ne pas utiliser certains traitements pendant la grossesse.
Votre médecin doit surveiller ce risque. En cas de signes Cependant, votre médecin pourra juger que le bénéfice
évocateurs, contactez-le sans attendre. est supérieur aux risques. Sustiva (aussi contenu dans
Atripla) est, quant à lui, strictement contre-indiqué au
DIABÈTE premier trimestre de la grossesse, en raison d’un risque de
Les antiprotéases peuvent augmenter la présence de sucre malformation pour l’enfant à naître.
dans le sang et entraîner le développement ou l’aggravation
d’un diabète. Pour le vérifier, la fréquence des examens ALLAITEMENT
biologiques peut être augmentée. L’allaitement artificiel étant sans danger en contexte français,
il est déconseillé aux mères vivant avec le VIH ou une
RÉPARTITION DES GRAISSES hépatite virale, même traitées efficacement, d’allaiter leur
Certains ARV anciens peuvent entraîner une modification de enfant en raison du risque potentiel de transmission virale et
la répartition des graisses (lipodystrophie) : fonte de graisse d’éventuels effets indésirables chez l’enfant allaité. RP
(lipoatrophie) au niveau des jambes, des fesses, des bras et
du visage ; ou accumulation de graisse (lipohypertrophie) au
niveau du tronc et du ventre, des seins, du cou, de la nuque.
Ces lipodystrophies ne doivent plus survenir avec l’arsenal
thérapeutique dont on dispose aujourd’hui. Des prises en
charge thérapeutiques de lipodystrophies sont possibles [lire
p. 77]. Parlez-en à votre médecin.
signification des pictogrammes

COMPLICATIONS OSSEUSES
Selon les traitements que vous prenez, votre médecin pourra
Réveil déjeuner
vous proposer de réaliser des examens pour surveiller
que des atteintes des os (ostéopénie ou ostéoporose) ne
surviennent pas.

SYNDROME DE RECONSTITUTION IMMUNITAIRE (IRIS) petit déjeuner dîner


Chez certaines personnes très immunodéprimées, les signes
et symptômes inflammatoires dus à des infections antérieures
peuvent survenir peu de temps après le début du traitement
ARV. Cela serait lié à l’amélioration de la réponse du système milieu de matinée coucher
immunitaire. Consultez rapidement votre médecin.

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 81

15 Bon à savoir.indd 81 25/10/12 15:47


+ TRAITEMENTS FICHES
ATRIPLA
Cette trithérapie en un comprimé unique par jour associe trois
inhibiteurs de la transcriptase du VIH : un analogue nucléosidique
(emtricitabine, Emtriva), un analogue nucléotidique (ténofovir, Viread) et 
un non-analogue nucléosidique (efavirenz, Sustiva).
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT (antibiotique), des inhibiteurs des canaux calciques
Atripla nécessite un contrôle de votre fonction rénale (felodipine, nicardipine, nifédipine, verapamil, diltiazem), VOTRE TRAITEMENT
avant traitement. Atripla ne doit pas être utilisé en
cas d’insuffisance hépatique sévère. Effets indésirables
de la rifabutine (antituberculeux), du voriconazole
(antifongique). Atripla peut modifier les concentrations
AU QUOTIDIEN
les plus fréquents : maux de tête, diarrhées, nausées, des contraceptifs oraux, de la warfarine, du phénobarbital

ATRIPLA
augmentation du taux de créatine kinase (avec douleurs (barbiturique) et de la phénytoïne (anti-épileptique). Votre
et faiblesse musculaire). Des symptômes fréquents médecin pourra être amené à augmenter la fréquence
affectant le système nerveux apparaissent, souvent dès le des examens biologiques et / ou cliniques et à modifier la
premier jour : vertiges, insomnies, somnolence, problèmes posologie de vos médicaments.
de concentration, perturbation des rêves… Ils peuvent
disparaître en quelques semaines ou se prolonger. JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
Surviennent également fréquemment des troubles de AUX OPIACÉS (TSO)
l’humeur ou de la capacité de concentration (dépression, Atripla peut modifier les concentrations plasmatiques de
idées suicidaires, comportement coléreux et idées méthadone ainsi que du Subutex (buprénorphine), ce qui
bizarres…). Voire, plus rarement, des tentatives de justifie une surveillance particulière.
suicide (cependant plus fréquentes en cas d’antécédents
de troubles psychiatriques). Contactez votre médecin JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
si vous ressentez de tels symptômes. Une éruption Atripla peut majorer les troubles de l’humeur associés
cutanée, généralement bénigne à modérée, peut survenir, à l’interféron pégylé utilisé contre le VHC. Beaucoup de
avec parfois modification de la couleur de la peau ou médecins préfèrent ne pas l’utiliser en même temps que
apparition de taches sombres. En cas d’éruption cutanée l’interféron. Les concentrations de Victrelis peuvent être
sévère (avec vésicules et un gonflement de la peau) réduites en cas de co-administration avec Atripla. En cas
ou s’accompagnant de fièvre, contactez votre médecin d’utilisation d’Atripla avec Incivo, une augmentation de la
sans attendre. dose d’Incivo sera nécessaire.

EN COURS DE TRAITEMENT JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB


Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains Le ténofovir contenu dans Atripla est également indiqué
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir contre le VHB. L’efavirenz contenu dans Atripla et
ou perdurer au cours du traitement. Atripla peut l’interféron pégylé sont associés à des troubles dépressifs.
altérer votre fonction rénale et diminuer la quantité de
phosphate dans le sang, ce qui peut à la longue entraîner JE SUIS ENCEINTE  
des anomalies osseuses, et nécessite une surveillance Atripla, qui contient de l’efavirenz, ne doit pas être
régulière. Les troubles de la pensée et de l’humeur utilisé par les femmes enceintes au premier trimestre de
peuvent se prolonger au-delà des premières semaines. la grossesse, en raison du risque de malformations chez
l’enfant à naître.
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
Atripla peut majorer : les risques de toxicité cardiaque POSOLOGIE
de médicaments tels qu’astémizole et terfénadine Atripla contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
(antihistaminiques), bépridil (contre les troubles du d’emtricitabine (Emtriva) et 600 mg d’efavirenz (Sustiva).
rythme cardiaque), pimozide (antipsychotique) ; les risques PRISE : un comprimé une fois par jour. Pour améliorer
de problèmes respiratoires de médicaments tels que la tolérance, il est recommandé de prendre Atripla au
midazolam (Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les risques coucher.
de problèmes vasculaires avec les dérivés de l’ergot de
seigle tels que dihydroergotamine, ergotamine. En raison POSOLOGIE ENFANT
de modification des concentrations plasmatiques de la Emtriva est indiqué chez l’enfant à partir de 4 mois : il
carbamazepine (anti-épileptique), de l’itraconazole et du existe une forme solution buvable avec une posologie en
voriconazole (antifongiques) sans possibilité d’ajustement fonction du poids ; la forme gélule adulte est utilisable
posologique, Atripla ne peut pas être co-administré chez l’enfant de plus de 33 kg. Viread est en cours de
avec ces médicaments. Le millepertuis peut diminuer validation pour un usage pédiatrique dans le cadre de
l’efficacité d’Atripla. l’infection à VIH chez l’enfant à partir de 2 ans (avec une À RETENIR
forme granulés adaptée) et chez l’adolescent, également – Atripla combine Truvada
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT dans le cadre de l’infection à VHB chez l’adolescent. et Sustiva dans un
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE Sustiva n’est pas adapté aux enfants de moins de 3 ans. comprimé unique.
Le risque de toxicité rénale peut être majoré par les De 13 à 15 kg : 200 mg par jour ; de 15 à 20 kg : 250 mg – Atripla ne doit pas être
médicaments toxiques pour les reins. La rifampicine par jour ; de 20 à 25 kg : 300 mg par jour ; de 25 à 32,5 kg : utilisé pendant le premier
peut diminuer l’efficacité d’Atripla. Atripla peut 350 mg par jour ; de 32,5 à 40 kg : 400 mg par jour ; plus de trimestre de grossesse
diminuer l’efficacité de certaines statines (atorvastatine, 40 kg : dose adulte. Il existe des gélules dosées à 50, 100 (contient du Sustiva).
pravastatine, simvastatine), de la clarithromycine et 200 mg, ainsi qu’une solution buvable (1 ml = 30 mg).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

82 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 82 25/10/12 12:44


FICHES TRAITEMENTS +
EVIPLERA
Cette trithérapie en un comprimé unique par jour associe
trois inhibiteurs de la transcriptase du VIH : un analogue nucléosidique
(emtricitabine, Emtriva), un analogue nucléotidique (ténofovir, Viread) et
un non-analogue nucléosidique (rilpivirine, Edurant).
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT de magnésium (Maalox, Xolaam) ou carbonate de calcium
Eviplera nécessite un contrôle de votre fonction rénale (Rennie) − doivent être administrés au moins 2 heures VOTRE TRAITEMENT
avant traitement. En raison d’une insuffisance de
données, Eviplera doit être utilisé avec prudence chez
avant, ou au moins 4 heures après Eviplera. Votre
médecin pourra être amené à augmenter la fréquence
AU QUOTIDIEN
les personnes âgées, ou avec une insuffisance rénale des examens biologiques et / ou cliniques et à modifier la

EVIPLERA
sévère, ou avec une insuffisance hépatique modérée. Il posologie de vos médicaments.
n’est pas recommandé en cas d’insuffisance hépatique
sévère. Effets indésirables les plus fréquents : maux JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
de tête, diarrhées, nausées, augmentation du taux de AUX OPIACÉS (TSO)
créatine kinase (avec douleurs et faiblesse musculaire). Méthadone : aucun ajustement posologique n’est
Des effets cutanés peuvent être observés : modification nécessaire lors de l’initiation, mais une surveillance
de la couleur de la peau, apparition de taches sombres. clinique est recommandée car un ajustement des doses de
À ce jour, il n’a pas été rapporté de syndrome méthadone peut s’avérer nécessaire (possible baisse des
d’hypersensibilité (dont « Dress »). concentrations).
Subutex (buprénorphine) : pas de données disponibles.
EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir Pas d’interaction attendue avec la ribavirine. Des données
ou perdurer au cours du traitement. Eviplera peut sont en cours d’analyse avec Incivo. Pas de données à ce
altérer votre fonction rénale et diminuer la quantité stade avec Victrelis.
de phosphate dans le sang, ce qui peut à la longue
entraîner des anomalies osseuses, et nécessite une JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
surveillance régulière. Effets indésirables les plus Le ténofovir contenu dans Eviplera est également indiqué
fréquemment rapportés : nausées, céphalées (maux de contre le VHB.
tête) et modifications du taux sanguin d’enzymes du
foie (transaminases) ; puis éruption cutanée, fatigue, JE SUIS ENCEINTE  
problèmes au niveau gastro-intestinal (douleur à Par prudence, en raison de l’insuffisance des données
l’estomac, vomissements, gêne gastrique, bouche sèche), cliniques chez la femme enceinte, il est recommandé de
diminution de l’appétit, dépression ou humeur dépressive, ne pas utiliser Eviplera pendant la grossesse. Cependant,
troubles du sommeil (dont rêves anormaux, difficultés votre médecin pourra juger que le bénéfice est supérieur
d’endormissement ou insomnie). aux risques.  

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER POSOLOGIE


Eviplera ne doit pas être co-administré avec certains Eviplera contient 300 mg de ténofovir (Viread), 200 mg
médicaments qui peuvent diminuer son efficacité : d’emtricitabine (Emtriva) et 25 mg d’Edurant.
les anticonvulsivants (carbamazépine, oxcarbazépine, PRISE : un comprimé une fois par jour, au cours du repas.
phénobarbital, phénytoïne), les antituberculeux
(rifabutine, rifampicine, rifapentine), les inhibiteurs de POSOLOGIE ENFANT
la pompe à protons (tels que oméprazole, ésoméprazole, Emtriva est indiqué chez l’enfant à partir de 4 mois : il
lansoprazole, pantoprazole, rabéprazole), le glucocorticoïde existe une forme solution buvable avec une posologie en
systémique dexaméthasone (sauf en cas de traitement à fonction du poids ; la forme en gélule adulte pourra être
dose unique), le millepertuis. utilisée chez l’enfant de plus de 33 kg. Viread est en cours
de validation pour un usage pédiatrique dans le cadre de
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT l’infection à VIH chez l’enfant à partir de 2 ans (avec une
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE forme granulés adaptée) et chez l’adolescent, également
Le risque de toxicité rénale du ténofovir contenu dans dans le cadre de l’infection à VHB chez l’adolescent.
Viread peut être majoré par les médicaments toxiques Edurant : son utilisation n’est actuellement pas validée
pour les reins. Eviplera peut modifier les concentrations chez l’enfant et l’adolescent.
de médicaments tels que dabigatran (anticoagulant oral),
digoxine (digitalique), metformine (antidiabétique). Les
concentrations de rilpivirine (contenu dans Eviplera) À RETENIR
peuvent être modifiées en cas d’association avec les – Eviplera combine Truvada
antibiotiques, tels que clarithromycine et érythromycine. et Edurant dans un
Eviplera doit être utilisé avec prudence avec les anti-H2 comprimé unique.
(tels que cimétidine, famotidine, ranitidine) : seuls les – Eviplera a été
anti-H2 en une prise par jour doivent être utilisés, au commercialisé en France
moins 12 heures avant ou au moins 4 heures après en septembre 2012.
Eviplera. Les anti-acides �− hydroxyde d’aluminium ou

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 83

16 fiches traitements.indd 83 25/10/12 12:44


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + VIRAMUNE
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase inverse :
un analogue nucléosidique (Emtriva), un analogue nucléotidique (Viread), tous
deux contenus dans Truvada, et un non-analogue nucléosidique (Viramune).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
Viread (contenu dans Truvada) nécessite un contrôle de AUX OPIACÉS (TSO) VOTRE TRAITEMENT
votre fonction rénale avant traitement.
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets indésirables
Viramune peut modifier les concentrations plasmatiques
de méthadone, ce qui justifie une surveillance particulière.
AU QUOTIDIEN
les plus fréquents sont maux de tête, diarrhées, nausées, Pas d’informations sur les interactions avec Subutex

VIRAMUNE
TRUVADA
augmentation du taux de créatine kinase (avec douleurs (buprénorphine).
et faiblesse musculaire). Des effets cutanés peuvent être
observés : modification de la couleur de la peau, apparition JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
de taches sombres. Truvada : pas d’interaction attendue.
Avec Viramune, il est très important de respecter le Viramune : les données sont insuffisantes pour autoriser
schéma suivant : pendant les 14 premiers jours, 200 mg une utilisation en association avec les traitements de
uniquement par jour. En l’absence d’éruption cutanée, la l’hépatite C.
dose est augmentée, à partir du 15e jour, à 400 mg par
jour. Les cinq premiers mois requièrent une surveillance JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
étroite de la survenue d’une éruption cutanée ou d’une Le ténofovir contenu dans Truvada est également indiqué
hépatite grave. En cas de signes d’hépatite (perte contre le VHB.
d’appétit, nausées, vomissements ou jaunisse), contactez
votre médecin sans attendre. Les réactions allergiques JE SUIS ENCEINTE  
peuvent prendre la forme d’une éruption cutanée, avec Des données rassurantes sont disponibles sur plusieurs
d’autres effets indésirables (fièvre, formation de cloques centaines de femmes enceintes ayant reçu Truvada.
sur la peau, plaies dans la bouche, inflammation des Viramune : les données disponibles sont rassurantes pour
yeux, gonflement du visage, œdème, douleurs musculaires l’enfant à naître, en revanche, l’utilisation de Viramune
ou articulaires, malaise général…). Contactez votre pendant la grossesse nécessite un suivi particulier au
médecin immédiatement car cela peut mettre votre vie regard de la toxicité sur le foie de la mère.
en danger.
POSOLOGIE
EN COURS DE TRAITEMENT Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains d’emtricitabine (Emtriva). PRISE : un comprimé une fois par
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir jour, au cours du repas.
ou perdurer au cours du traitement. Viread (contenu dans Viramune : un comprimé 400 mg à libération prolongée
Truvada) peut altérer votre fonction rénale et diminuer est en cours de commercialisation, il autorise une prise
la quantité de phosphate dans le sang, ce qui peut à la unique par jour. PRISE : 200 mg (un comprimé à libération
longue entraîner des anomalies osseuses, et nécessite une immédiate) pendant les 14 premiers jours. Puis 400 mg
surveillance régulière. par jour (au choix : un comprimé à libération immédiate
Avec Viramune, des toxicités graves sur le foie peuvent 200 mg deux fois par jour, ou un comprimé à libération
survenir. Aussi, en cas de douleurs abdominales, de prolongée 400 mg une fois par jour).
nausées et de vomissements, contactez votre médecin.
POSOLOGIE ENFANT
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER Emtriva est indiqué chez l’enfant à partir de 4 mois : il
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer existe une forme solution buvable avec une posologie en
l’efficacité de Viramune. Viramune peut diminuer fonction du poids ; la forme en gélule adulte pourra être
l’efficacité de la clarithromycine (antibiotique). utilisée chez l’enfant de plus de 33 kg.
Viread est en cours de validation pour un usage
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT pédiatrique dans le cadre de l’infection à VIH chez l’enfant
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE à partir de 2 ans (avec une forme granulés adaptée) et
Avec Viread (contenu dans Truvada), le risque de toxicité chez l’adolescent, également dans le cadre de l’infection à
rénale peut être majoré par les médicaments toxiques VHB chez l’adolescent.
pour les reins.
Avec Viramune, la toxicité peut être majorée par les
Viramune. Enfant de 2 mois à 8 ans : 4 mg/kg par jour
pendant 14 jours, puis 7 mg/kg deux fois par jour. Enfant
À RETENIR
– La forme Viramune
médicaments contenant du fluconazole (Triflucan, contre de plus de 8 ans : 4 mg/kg par jour pendant 14 jours, puis
à libération prolongée
la candidose). Viramune peut : modifier l’efficacité des 4 mg/kg deux fois par jour. Il existe une forme buvable
(400 mg) en cours de
anticoagulants oraux (warfarine) ; diminuer l’efficacité de Viramune (1 ml = 10 mg). Un comprimé de 100 mg à
commercialisation autorise
des contraceptifs oraux et des médicaments contenant libération prolongée est en cours de commercialisation.
une prise unique par jour.
de l’itraconazole (antifongique), du kétoconazole
– Pendant les 14 premiers
(antifongique) ; majorer la toxicité de la rifabutine (contre
jours de traitement, la
la tuberculose). Votre médecin pourra être amené à
posologie de Viramune est
augmenter la fréquence des examens biologiques et / ou
réduite à 200 mg.
cliniques et à modifier la posologie de vos médicaments.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

84 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 84 25/10/12 12:44


FICHES TRAITEMENTS +
KIVEXA + VIRAMUNE
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase
inverse du VIH : deux analogues nucléosidiques contenus dans Kivexa
(Epivir et Ziagen) et un non-analogue nucléosidique (Viramune).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT peut : modifier l’efficacité des anticoagulants oraux
Kivexa : avant la mise sous traitement, un dépistage (warfarine) ; diminuer l’efficacité des contraceptifs VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 est réalisé. Kivexa ne peut pas
être utilisé chez les porteurs de cet allèle qui ont un
oraux et des médicaments contenant de l’itraconazole
(antifongique), du kétoconazole (antifongique) ; majorer
AU QUOTIDIEN
risque accru de développer une réaction allergique la toxicité de la rifabutine (contre la tuberculose). Votre

VIRAMUNE
d’hypersensibilité potentiellement grave à l’abacavir médecin pourra être amené à augmenter la fréquence

KIVEXA
contenu dans Kivexa. Appelez immédiatement votre des examens biologiques et / ou cliniques et à modifier la
médecin qui vous dira si vous devez arrêter de prendre posologie de vos médicaments.
Kivexa, si vous présentez une éruption cutanée ou des
symptômes appartenant à au moins deux des catégories JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
suivantes : fièvre ; essoufflement, maux de gorge ou AUX OPIACÉS (TSO)
toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou douleurs Votre traitement peut modifier les concentrations
abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou sensation plasmatiques de méthadone, ce qui justifie une
de malaise général. Si c’est le cas, ne reprenez jamais surveillance particulière. Pas d’informations sur les
un médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Kivexa, interactions avec Subutex (buprénorphine).
Trizivir), car cela peut entraîner en quelques heures une
mise en jeu du pronostic vital. JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
Avec Viramune, il est très important de respecter le Kivexa : pas d’interaction attendue avec Victrelis et Incivo.
schéma suivant : pendant les 14 premiers jours, 200 mg En revanche, l’abacavir contenu dans Kivexa peut interagir
seulement par jour. En l’absence d’éruption cutanée, la avec la ribavirine. Association possible sous surveillance.
dose est augmentée, à partir du 15e jour, à 400 mg par Viramune : les données sont insuffisantes pour autoriser
jour. Les cinq premiers mois requièrent une surveillance une utilisation en association avec les traitements de
étroite de la survenue d’une éruption cutanée ou d’une l’hépatite C.
hépatite grave. En cas de signes d’hépatite (perte
d’appétit, nausées, vomissements ou jaunisse), contactez JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
votre médecin sans attendre. Les réactions allergiques La lamivudine contenue dans Kivexa est également active
peuvent prendre la forme d’une éruption cutanée, avec contre le VHB.
d’autres effets indésirables (fièvre, formation de cloques
sur la peau, plaies dans la bouche, inflammation des JE SUIS ENCEINTE
yeux, gonflement du visage, œdème, douleurs musculaires Des données rassurantes sont disponibles sur plusieurs
ou articulaires, malaise général…). Contactez votre centaines de femmes enceintes ayant reçu Kivexa.
médecin immédiatement car cela peut mettre votre vie Viramune : les données disponibles sont rassurantes pour
en danger. l’enfant à naître. En revanche, l’utilisation de Viramune
pendant la grossesse nécessite un suivi particulier au
EN COURS DE TRAITEMENT regard de la toxicité sur le foie de la mère.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir POSOLOGIE
ou perdurer au cours du traitement. Viread (contenu dans Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg de
Truvada) peut altérer votre fonction rénale et diminuer lamivudine (Epivir). PRISE : un comprimé une fois par jour,
la quantité de phosphate dans le sang, ce qui peut à la au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne doit pas être
longue entraîner des anomalies osseuses, et nécessite administré aux adultes ou adolescents de moins de 40 kg.
une surveillance régulière. Avec Viramune, des toxicités
graves sur le foie peuvent survenir, aussi, en cas de
Viramune : un comprimé de 400 mg à libération prolongée
est en cours de commercialisation, il autorise une prise
À RETENIR
– La forme Viramune
douleurs abdominales, de nausées et de vomissements, unique par jour. PRISE : 200 mg (un comprimé à libération
à libération prolongée
contactez votre médecin. immédiate) pendant les 14 premiers jours, puis 400 mg
(400 mg) en cours de
par jour (au choix : un comprimé à libération immédiate
commercialisation autorise
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER de 200 mg 2 fois par jour, ou un comprimé à libération
une prise unique par jour.
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer prolongée de 400 mg 1 fois par jour).
– Pendant les 14 premiers
l’efficacité de Viramune. Viramune peut diminuer
jours de traitement, la
l’efficacité de la clarithromycine (antibiotique). POSOLOGIE ENFANT
posologie de Viramune est
Kivexa : les enfants de moins de 12 ans prendront Epivir
réduite à 200 mg.
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT et Ziagen (contenus dans Kivexa) séparément en fonction
– Avant la mise sous
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE de leur âge et de leur poids. Viramune : enfant de 2 mois
traitement par Kivexa,
Avec Viread (contenu dans Truvada), le risque de à 8 ans, 4 mg/kg par jour pendant 14 jours, puis 7 mg/kg
un dépistage de l’allèle
toxicité rénale peut être majoré par les médicaments 2 fois par jour. Enfant de plus de 8 ans : 4 mg/kg par jour
HLA B 5701 sera réalisé
toxiques pour les reins. Avec Viramune, la toxicité pendant 14 jours, puis 4 mg/kg 2 fois par jour. Une forme
pour réduire le risque
peut être majorée par les médicaments contenant du buvable existe (1 ml = 10 mg). Un comprimé de 100 mg à
d’allergie (hypersensibilité).
fluconazole (Triflucan, contre la candidose). Viramune libération prolongée est en cours de commercialisation.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 85

16 fiches traitements.indd 85 25/10/12 12:44


+ TRAITEMENTS FICHES
KIVEXA + SUSTIVA
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase inverse
du VIH, deux analogues nucléosidiques (Epivir et Ziagen, contenus dans Kivexa)
et un non-analogue nucléosidique (Sustiva).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT (antibiotique), des inhibiteurs des canaux calciques (felodipine,
Avant la mise sous traitement avec Kivexa, un dépistage nicardipine, nifédipine, verapamil, diltiazem), de la rifabutine VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 est réalisé. Kivexa ne peut pas être
utilisé chez les porteurs de cet allèle qui ont un risque accru
(antituberculeux), du voriconazole (antifongique). Sustiva peut
modifier les concentrations : des contraceptifs oraux, de la
AU QUOTIDIEN
de développer une réaction allergique d’hypersensibilité warfarine, du phénobarbital (barbiturique) et de la phénytoïne

SUSTIVA
potentiellement grave à l’abacavir contenu dans Kivexa. (anti-épileptique). Votre médecin pourra être amené à

KIVEXA
Appelez immédiatement votre médecin qui vous dira si vous augmenter la fréquence des examens biologiques et / ou
devez arrêter de prendre Kivexa, si vous présentez une cliniques et à modifier la posologie de vos médicaments.
éruption cutanée ou des symptômes appartenant à au moins
deux des catégories suivantes : fièvre ; essoufflement, maux de JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou douleurs AUX OPIACÉS (TSO)
abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou sensation Votre traitement peut modifier les concentrations plasmatiques
de malaise général. Si c’est le cas, ne reprenez jamais un de méthadone ainsi que de Subutex (buprénorphine), ce qui
médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Kivexa, Trizivir), justifie une surveillance particulière.
car cela peut entraîner en quelques heures une mise en jeu
du pronostic vital. JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
Sustiva ne doit pas être pris en cas d’insuffisance hépatique Pas d’interaction attendue avec Victrelis et Incivo. En
sévère. Des symptômes fréquents affectant le système nerveux revanche, l’abacavir contenu dans Kivexa peut interagir
apparaissent souvent dès le premier jour : vertiges, insomnies, avec la ribavirine. L’association est possible sous surveillance.
somnolence, problèmes de concentration, perturbation des Sustiva peut majorer les troubles de l’humeur associés
rêves… Ils peuvent disparaître en quelques semaines ou se à l’interféron pégylé utilisé contre le VHC. Beaucoup
prolonger. Surviennent également fréquemment des troubles de médecins préfèrent ne pas l’utiliser en même temps
de l’humeur ou de la capacité de concentration (dépression, que l’interféron. Les concentrations de Victrelis peuvent être
idées suicidaires, comportement coléreux et idées bizarres…). réduites en cas de co-administration avec Sustiva. En cas
Plus rarement, des tentatives de suicide (mais plus fréquentes d’utilisation du Sustiva avec Incivo, une augmentation de la
en cas d’antécédents de troubles psychiatriques). Contactez dose d’Incivo sera nécessaire.
votre médecin si vous ressentez de tels symptômes. Une
éruption cutanée bénigne à modérée peut survenir. En cas JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
d’éruption sévère (avec vésicules et gonflement de la peau) ou La lamivudine contenue dans Kivexa est également active
accompagnée de fièvre, contactez votre médecin sans attendre. contre le VHB. Il n’est pas attendu d’interaction de Sustiva
avec les antiviraux utilisés contre l’hépatite B. Sustiva et
EN COURS DE TRAITEMENT  l’interféron pégylé sont associés à des troubles dépressifs.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou JE SUIS ENCEINTE  
perdurer au cours du traitement. Avec Sustiva, les troubles Des données rassurantes sont disponibles chez plusieurs
de la pensée et de l’humeur peuvent se prolonger au-delà des centaines de femmes ayant reçu Kivexa. Sustiva ne doit pas
premières semaines. être utilisé par les femmes enceintes au 1er trimestre de la
grossesse en raison du risque de malformations chez l’enfant
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER à naître.
Sustiva peut majorer : les risques de toxicité cardiaque
de médicaments tels qu’astémizole et terfénadine POSOLOGIE
(antihistaminiques), bépridil (contre les troubles du rythme Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg de
cardiaque), pimozide (antipsychotique) ; les risques de lamivudine (Epivir). PRISE : 1 comprimé 1 fois par jour, au
problèmes respiratoires de médicaments tels que midazolam cours ou en dehors des repas. Kivexa ne doit pas être
(Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les risques de problèmes administré aux adultes ou adolescents pesant moins de 40 kg.
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle (tels que Sustiva : 600 mg d’efavirenz (Sustiva). Prise : 1 comprimé 1 fois
dihydroergotamine, ergotamine). En raison de modification par jour. Il est recommandé de prendre Sustiva au coucher.
des concentrations plasmatiques de la carbamazepine (anti-
épileptique), de l’itraconazole et du voriconazole (antifongiques) POSOLOGIE ENFANT
À RETENIR
– Avant la mise sous
sans possibilité d’ajustement posologique, Sustiva ne peut pas Kivexa : les enfants de moins de 12 ans doivent prendre Epivir
traitement par Kivexa,
être co-administré avec ces médicaments. Le millepertuis peut et Ziagen (contenus dans Kivexa) séparément selon leur âge et
un dépistage de l’allèle
diminuer son efficacité. leur poids. Sustiva n’est pas adapté aux enfants de moins de
HLA B 5701 sera réalisé,
3 ans. De 13 à 15 kg : 200 mg/jour ; de 15 à 20 kg : 250 mg/jour ;
pour réduire le risque
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT de 20 à 25 kg : 300 mg/jour ; de 25 à 32,5 kg : 350 mg/jour ; de
d’allergie (hypersensibilité).
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE 32,5 à 40 kg : 400 mg/jour ; plus de 40 kg : dose adulte. Il existe
– Sustiva ne doit pas être
La rifampicine peut diminuer l’efficacité de Sustiva. Sustiva des gélules dosées à 50, 100 et 200 mg, et une solution buvable
utilisé pendant le premier
peut diminuer l’efficacité : de certaines statines (atorvastatine, (1 ml = 30 mg).
trimestre de grossesse.
pravastatine, simvastatine), de la clarithromycine

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

86 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 86 25/10/12 12:45


FICHES TRAITEMENTS +
TRUVADA + REYATAZ / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse
du VIH contenus dans Truvada (un nucléosidique, Emtriva, et un nucléotidique,
Viread) et l’antiprotéase Reyataz, co-administrée avec le booster Norvir pour
majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Reyataz / Norvir peut modifier les concentrations des
Viread (contenu dans Truvada) nécessite un contrôle de anticoagulants oraux (warfarine) et des contraceptifs VOTRE TRAITEMENT
votre fonction rénale avant traitement.
Avec Emtriva (contenu dans Truvada) les effets
oraux, et diminuer l’efficacité du voriconazole
(antifongique). Les anti-acides peuvent diminuer l’efficacité
AU QUOTIDIEN
indésirables les plus fréquents sont : maux de tête, de Reyataz ; prévenez votre médecin car une augmentation

TRUVADA

REYATAZ
diarrhées, nausées, augmentation du taux de créatine de la dose de Reyataz peut être nécessaire. Votre médecin

NORVIR
kinase (avec douleurs et faiblesse musculaire). Des effets pourra être amené à augmenter la fréquence des examens
cutanés peuvent être observés : modification de la couleur biologiques et / ou cliniques et à modifier la posologie de
de la peau, apparition de taches sombres. vos médicaments.
Reyataz peut entraîner une coloration jaune du blanc des
yeux ou de la peau, vous devez alors contacter votre JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
médecin. Des effets digestifs (nausées, vomissements, AUX OPIACÉS (TSO)
diarrhées, indigestion, douleur abdominale), une éruption Reyataz peut entraîner une augmentation des
cutanée, des maux de tête, ont été rapportés. concentrations de buprénorphine (Subutex), nécessitant un
suivi clinique, voire une réduction des doses de Subutex,
EN COURS DE TRAITEMENT mais ne semble pas interagir avec la méthadone.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
ou perdurer au cours du traitement. Viread (contenu dans Reyataz peut être utilisé en même temps qu’Incivo (avec
Truvada) peut : altérer votre fonction rénale et diminuer surveillance de l’hyperbilirubinémie). L’association avec
la quantité de phosphate dans le sang, ce qui peut à la Victrelis n’est pas recommandée car elle peut altérer
longue entraîner des anomalies osseuses, et nécessite une l’efficacité du Reyataz ; elle ne sera envisagée par votre
surveillance régulière. médecin qu’en cas de charge virale indétectable et
d’absence de résistance.
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
Reyataz / Norvir peut : majorer les risques de toxicité JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole et Le ténofovir contenu dans Truvada est également indiqué
terfénadine (antihistaminiques), bépridil, quinidine, contre le VHB.
(contre les troubles du rythme cardiaque) ; les risques
de problèmes respiratoires de médicaments tels que JE SUIS ENCEINTE 
midazolam (Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les risques Des données rassurantes sont disponibles sur plusieurs
de problèmes vasculaires avec les dérivés de l’ergot centaines de femmes enceintes ayant reçu Truvada ou
de seigle tels que dihydroergotamine et ergotamine, Reyataz / Norvir. En cas d’utilisation pendant la grossesse,
les risques d’hypotension avec l’alfuzosine (Xatral). des ajustements posologiques peuvent être nécessaires.
La toxicité de Revatio (contre l’hypertension artérielle
pulmonaire) peut être majorée. La rifampicine (contre la POSOLOGIE
tuberculose) et le millepertuis peuvent diminuer l’efficacité Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
de Reyataz / Norvir. d’emtricitabine (Emtriva). PRISE : un comprimé une fois par
jour, au cours du repas.
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT PRISE de Reyataz / Norvir : une gélule de Reyataz de
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE 300 mg, associée à un comprimé de 100 mg de Norvir
Viread (contenu dans Truvada) : le risque de toxicité par jour.
rénale peut être majoré par les médicaments toxiques
pour les reins. POSOLOGIE ENFANT
Reyataz/Norvir peut majorer : le risque d’effets indésirables Emtriva est indiqué chez l’enfant à partir de 4 mois : il
de type crampes ou douleurs musculaires de statines tels existe une forme solution buvable avec une posologie en
qu’atorvastatine (Tahor) et simvastatine (Zocor, Inegy) ; fonction du poids ; la forme en gélule adulte pourra être
le risque de baisse de la tension, de troubles visuels, utilisée chez l’enfant de plus de 33 kg.
d’érection douloureuse et prolongée avec sildenafil Viread est en cours de validation pour un usage
(Viagra) ; la toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens pédiatrique dans le cadre de l’infection à VIH chez l’enfant
(tels que flucticasone, prednisolone) utilisés par voie à partir de 2 ans (avec une forme granulés adaptée) et
systémique ou locale (notamment en pulvérisation nasale), chez l’adolescent, également dans le cadre de l’infection à
de la clarithromycine (antibiotique), du diltiazem, de VHB chez l’adolescent.
l’itraconazole et du kétoconazole (antifongiques), des
immunosuppresseurs (ciclosporine, tacrolimus, sirolimus),
Chez l’enfant à partir de 6 ans, Reyataz / Norvir peut être
utilisé avec une posologie en fonction du poids. À partir de
À RETENIR
– Les comprimés de Norvir
de la rifabutine (contre la tuberculose), du salmétérol 40 kg, l’enfant peut recevoir la dose adulte.
peuvent être conservés à
(anti-asthmatique) et du vérapamil (contre les troubles du
température ambiante.
rythme cardiaque).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 87

16 fiches traitements.indd 87 25/10/12 12:45


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + PREZISTA / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse
du VIH contenus dans Truvada (un nucléosidique, Emtriva, et un nucléotidique,
/
Viread) et l’antiprotéase Prezista, co-administrée avec le booster Norvir pour
majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT de l’itraconazole et du kétoconazole (antifongiques), du
Viread (contenu dans Truvada) nécessite un contrôle de votre métoprolol (utilisé contre les problèmes cardiaques et VOTRE TRAITEMENT
fonction rénale avant traitement. Avec Emtriva (contenu
dans Truvada), les effets indésirables les plus fréquents sont
migraine) de la nicardipine, de la felodipine et de la
nifédipine (contre l’angine de poitrine et l’hypertension), de la
AU QUOTIDIEN
maux de tête, diarrhées, nausées, augmentation du taux pravastatine (Zentiva), de la rifabutine (contre la tuberculose)

PREZISTA
TRUVADA
de créatine kinase (avec douleurs et faiblesse musculaire). et du salmétérol (anti-asthmatique). Les médicaments

NORVIR
Des effets cutanés peuvent être observés : modification de la contenant dexaméthasone (glucocorticoïde), phénobarbital
couleur de la peau, apparition de taches sombres. Prezista (barbiturique), phénytoïne (anti-épileptique) risquent de
doit être utilisé avec précaution chez les personnes présentant diminuer l’efficacité de Prezista / Norvir. Prezista / Norvir
des troubles du foie légers ou modérés. Il ne doit pas être peut modifier les concentrations des anticoagulants oraux
administré aux personnes atteintes de graves troubles du (warfarine) et diminuer l’efficacité des contraceptifs oraux, du
foie. Des effets digestifs (diarrhées, nausées-vomissements) répaglinide (antidiabétique), du voriconazole (antifongique), CAS N° 1
ont été fréquemment rapportés, ainsi que : réactions cutanées, des antidépresseurs (paroxétine, sertraline). Votre médecin
maux de tête, sensations vertigineuses, fatigue, picotements pourra être amené à augmenter la fréquence des examens
dans les mains ou les pieds, sensation de faiblesse, difficultés biologiques et / ou cliniques et à modifier la posologie de vos
d’endormissement. En cas d’éruption cutanée sévère (avec médicaments.
vésicules et gonflement de la peau) ou s’accompagnant de
fièvre, contactez votre médecin sans attendre. JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
AUX OPIACÉS (TSO)
EN COURS DE TRAITEMENT Prezista peut modifier les concentrations plasmatiques de
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets méthadone et de Subutex (buprénorphine), ce qui justifie une
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer surveillance particulière.
au cours du traitement. Viread (contenu dans Truvada) peut
altérer votre fonction rénale et diminuer la quantité de JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
phosphate dans le sang, ce qui peut à la longue entraîner des Prezista ne peut pas être utilisé en même temps qu’Incivo
anomalies osseuses, et nécessite une surveillance régulière. ou Victrelis.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB


Prezista / Norvir peut majorer : les risques de toxicité Le ténofovir contenu dans Truvada est également indiqué
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole et terfénadine contre le VHB.
(antihistaminiques), amiodarone, bépridil et quinidine CAS N° 2
(contre les troubles du rythme cardiaque), pimozide et JE SUIS ENCEINTE
sertindole (antipsychotiques) ; les risques de problèmes Des données rassurantes sont disponibles sur plusieurs
respiratoires de médicaments tels que midazolam centaines de femmes enceintes ayant reçu Truvada. En raison
(Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les risques de problèmes de l’insuffisance des données cliniques, il est recommandé
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels que de ne pas utiliser Prezista pendant la grossesse. Mais votre
dihydroergotamine et ergotamine ; la toxicité de certaines médecin pourra juger que le bénéfice est supérieur aux risques.
statines telles que simvastatine (Zocor, Inegy). La toxicité de
Revatio (contre l’hypertension artérielle pulmonaire) peut être POSOLOGIE
majorée. La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
l’efficacité de Prezista / Norvir. d’emtricitabine (Emtriva). PRISE : un comprimé une fois par jour,
au cours du repas. Prezista / Norvir. CAS N° 1 : deux comprimés de
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT 400 mg associés à un comprimé de 100 mg de Norvir une fois
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE par jour, au cours du repas. CAS N° 2 : chez certaines personnes
Viread (contenu dans Truvada) : le risque de toxicité rénale prétraitées (avec mutations de résistance au darunavir, charge
peut être majoré par les médicaments toxiques pour les virale > 100 000 copies / ml et CD4 < 100 / mm3), la posologie en
reins. Prezista / Norvir peut majorer : le risque d’effets une prise n’est pas adaptée. Utilisez un comprimé de 600 mg
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires de matin et soir, associé à un comprimé de 100 mg de Norvir matin
certaines statines telles qu’atorvastatine (Tahor) ; le risque et soir, au cours du repas.
de baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection
douloureuse et prolongée avec sildenafil (Viagra), tadalafil POSOLOGIE ENFANT
(Cialis) ou vardenafil (Levitra) ; la toxicité des anti-arythmiques Emtriva est indiqué à partir de 4 mois : en solution buvable
(tels que flécaïnide, propafénone), des anti-inflammatoires avec une posologie en fonction du poids ; en gélule adulte chez
stéroïdiens oraux ou locaux (comme flucticasone,
budesonide), du bosentan, de la carbamazépine (anti-
l’enfant de plus de 33 kg. Viread est en cours de validation pour
un usage pédiatrique dans le cadre de l’infection à VIH à partir
À RETENIR
- Les comprimés de Norvir
épileptique et régulateur de l’humeur), de la clarithromycine de 2 ans (forme granulés adaptée). Prezista peut être utilisé
peuvent être conservés à
(antibiotique), de la colchicine (médicament antigoutteux), des chez l’enfant prétraité à partir de 6 ans (poids > 20 kg). Posologie
température ambiante.
immunosuppresseurs (ciclosporine, sirolimus, tacrolimus), en fonction du poids. À partir de 40 kg, posologie adulte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

88 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 88 25/10/12 12:45


FICHES TRAITEMENTS +
TRUVADA + KALETRA
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un nucléosidique, Emtriva, et un nucléotidique, Viread) et
l’association fixe de l’antiprotéase lopinavir boostée par ritonavir (Kaletra).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT (barbiturique), rifampicine (contre la tuberculose) risquent de
Viread (contenu dans Truvada) nécessite un contrôle de votre diminuer l’efficacité de Kaletra. Votre médecin pourra être VOTRE TRAITEMENT
fonction rénale avant traitement.
Avec Emtriva (contenu dans Truvada), les effets indésirables
amené à augmenter la fréquence des examens biologiques
et / ou cliniques et à modifier la posologie de vos médicaments.
AU QUOTIDIEN
les plus fréquents sont maux de tête, diarrhées, nausées,

TRUVADA

KALETRA
augmentation du taux de créatine kinase (avec douleurs JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
et faiblesse musculaire). Des effets cutanés peuvent être AUX OPIACÉS (TSO)
observés : modification de la couleur de la peau, apparition de Kaletra peut modifier les concentrations plasmatiques
taches sombres. Avec Kaletra, les effets secondaires les plus de méthadone, ce qui justifie une surveillance médicale
fréquents sont digestifs (diarrhées, nausées) ; sont également particulière, mais ne semble pas interagir avec Subutex
rapportés fréquemment vomissements, maux de tête, (buprénorphine).
insomnie, sensation de fatigue, éruptions cutanées.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
EN COURS DE TRAITEMENT Kaletra ne peut pas être utilisé en même temps qu’Incivo
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets ou Victrelis.
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer
au cours du traitement. Viread (contenu dans Truvada) JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
peut altérer votre fonction rénale et diminuer la quantité de Le ténofovir contenu dans Truvada est également indiqué
phosphate dans le sang, ce qui peut à la longue entraîner des contre le VHB.
anomalies osseuses, et nécessite une surveillance régulière.
JE SUIS ENCEINTE  
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER Des données rassurantes sont disponibles sur
Kaletra peut majorer ; les risques de toxicité cardiaque plusieurs centaines de femmes enceintes ayant reçu
de médicaments tels qu’astémizole et terfénadine Truvada ou Kaletra.
(antihistaminiques), amiodarone (contre les troubles du
risque cardiaque), pimozide (antipsychotique) ; les risques de POSOLOGIE
problèmes respiratoires de médicaments tels que midazolam Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
(Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les risques de problèmes d’emtricitabine (Emtriva). PRISE : un comprimé une fois par
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels que jour, au cours du repas.
dihydroergotamine et ergotamine ; la toxicité musculaire de la Kaletra contient 200 mg de lopinavir et 50 mg de ritonavir.
simvastatine (Zocor, Inegy) ; la toxicité du vardenafil (Levitra) Deux modes de prise sont possibles : 4 comprimés une fois par
et de Revatio (contre l’hypertension artérielle pulmonaire). jour ; ou 2 comprimés toutes les douze heures environ avec ou
Le millepertuis peut diminuer l’efficacité de Kaletra. en dehors des repas. Le schéma en une prise par jour semble
moins bien toléré au niveau gastro-intestinal (diarrhées).
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE POSOLOGIE ENFANT
Avec Viread (contenu dans Truvada), le risque de toxicité Emtriva est indiqué chez l’enfant à partir de 4 mois : il existe
rénale peut être majoré par les médicaments toxiques pour une forme solution buvable avec une posologie en fonction
les reins. du poids ; la forme en gélule adulte pourra être utilisée chez
Kaletra peut majorer : le risque d’effets indésirables de type l’enfant de plus de 33 kg.
crampes ou douleurs musculaires de certaines statines telles Viread est en cours de validation pour un usage pédiatrique
qu’atorvastatine (Tahor) ; le risque de baisse de la tension, dans le cadre de l’infection à VIH chez l’enfant à partir
de troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée avec de 2 ans (avec une forme en granulés adaptée) et chez
sildenafil (Viagra) et tadalafil (Cialis) ; la toxicité des anti- l’adolescent, également dans le cadre de l’infection à VHB chez
inflammatoires stéroïdiens oraux ou locaux (flucticasone, l’adolescent.
prednisolone…), du bépridil (contre l’angine de poitrine), de la
clarithromycine (antibiotique), de la colchicine (alcaloïde), de la
Kaletra : chez l’enfant de plus de 2 ans, la posologie est
adaptée à la surface corporelle. La posologie adulte est
À RETENIR
– Kaletra est utilisable
digoxine (digitalique), des immunosuppresseurs (ciclosporine, utilisable chez l’adolescent à partir de 12 ans.
en une ou deux prises par
sirolimus, tacrolimus), des inhibiteurs des canaux calciques
jour. Le schéma en une prise
(felodipine, nifédipine, nicardipine), de l’itraconazole et
par jour semble moins bien
de kétoconazole (antifongiques), de la quinidine, de la
toléré au niveau gastro-
rifabutine (contre la tuberculose), du salmétérol (anti-
intestinal (diarrhées).
asthmatique). Kaletra peut modifier les concentrations des
– Les comprimés de
anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer l’efficacité du
Kaletra peuvent être pris
bupropion (Zyban), des contraceptifs oraux et du voriconazole
au cours ou en dehors des
(antifongique). Les médicaments contenant bosentan (Tracleer),
repas et se conservent à
phénytoïne et carbamazépine (anti-épileptique et régulateur
température ambiante.
de l’humeur), dexaméthasone (glucocorticoïde), phénobarbital

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 89

16 fiches traitements.indd 89 25/10/12 12:45


+ TRAITEMENTS FICHES
KIVEXA + REYATAZ / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et une antiprotéase, Reyataz,
co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT (antifongique). Les anti-acides peuvent diminuer l’efficacité de
Avant la mise sous traitement avec Kivexa, un dépistage de Reyataz ; prévenez votre médecin car une augmentation de VOTRE TRAITEMENT
l’allèle HLA B 5701 est réalisé. Kivexa ne peut pas être
utilisé chez les porteurs de cet allèle qui ont un risque accru
dose de Reyataz peut être nécessaire. Votre médecin pourra
être amené à augmenter la fréquence des examens biologiques
AU QUOTIDIEN
de développer une réaction allergique d’hypersensibilité et / ou cliniques et à modifier la posologie de vos médicaments.

REYATAZ
potentiellement grave à l’abacavir contenu dans Kivexa.

NORVIR
KIVEXA
Appelez immédiatement votre médecin qui vous dira si vous JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
devez arrêter de prendre Kivexa, si vous présentez une AUX OPIACÉS (TSO)
éruption cutanée ou des symptômes appartenant à au moins Il n’est pas attendu d’interaction avec la méthadone chez
deux des catégories suivantes : fièvre ; essoufflement, maux de la majorité des personnes, mais, occasionnellement, une
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou douleurs adaptation de posologie peut s’avérer nécessaire. Votre
abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou sensation traitement peut entraîner une augmentation des concentrations
de malaise général. Si c’est le cas, ne reprenez jamais un de buprénorphine (Subutex) nécessitant un suivi clinique,
médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Kivexa, Trizivir), voire une réduction des doses de Subutex.
car cela peut entraîner en quelques heures une mise en jeu
du pronostic vital. JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
Reyataz peut entraîner une coloration jaune du blanc des yeux Pas d’interaction attendue avec Victrelis et Incivo. En
ou de la peau, vous devez alors contacter votre médecin. Des revanche, l’abacavir contenu dans Kivexa peut interagir avec 
effets digestifs (nausées, vomissements, diarrhées, indigestion, la ribavirine. L’association est possible sous surveillance.
douleur abdominale), une éruption cutanée, des maux de tête, Reyataz peut être utilisé en même temps qu’Incivo (avec
ont été rapportés. surveillance de l’hyperbilirubinémie). L’association avec
Victrelis n’est pas recommandée car elle peut altérer
EN COURS DE TRAITEMENT l’efficacité du Reyataz ; elle ne sera envisagée par votre
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets médecin qu’en cas de charge virale indétectable et d’absence
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer de résistance.
au cours du traitement.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER La lamivudine contenue dans Kivexa est également active
Reyataz / Norvir peut majorer : les risques de toxicité contre le VHB.
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole et terfénadine
(antihistaminiques), bépridil, quinidine (contre les troubles JE SUIS ENCEINTE
du rythme cardiaque) ; les risques de problèmes respiratoires Des données rassurantes sont disponibles chez plusieurs
de médicaments tels que midazolam (Hypnovel) et triazolam centaines de femmes ayant reçu Kivexa ou Reyataz / Norvir.
(Halcion) ; les risques de problèmes vasculaires avec les En cas d’utilisation pendant la grossesse, des ajustements
dérivés de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine posologiques peuvent être nécessaires.
et ergotamine, les risques d’hypotension avec l’alfuzosine
(Xatral). La toxicité de Revatio (contre l’hypertension POSOLOGIE
artérielle pulmonaire) peut être majorée. La rifampicine Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg de
(contre la tuberculose) et le millepertuis peuvent diminuer lamivudine (Epivir). PRISE : un comprimé une fois par jour, au
l’efficacité de Reyataz / Norvir. cours ou en dehors des repas.
Kivexa ne doit pas être administré aux adultes ou aux
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT adolescents pesant moins de 40 kg.
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE Reyataz / Norvir. PRISE : une gélule de Reyataz à 300 mg
Reyataz / Norvir peut majorer : le risque d’effets indésirables associée à un comprimé de 100 mg de Norvir par jour.
de type crampes ou douleurs musculaires de statines telles
qu’atorvastatine (Tahor) et simvastatine (Zocor, Inegy) ; le POSOLOGIE ENFANT
risque de baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection Les enfants de moins de 12 ans doivent prendre Epivir et
douloureuse et prolongée avec sildenafil (Viagra) ; la toxicité
des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels que flucticasone,
Ziagen (contenus dans Kivexa) séparément en fonction de
l’âge et du poids. Pour Reyataz / Norvir, la posologie doit tenir
À RETENIR
– Avant la mise sous
prednisolone) utilisés par voie systémique ou locale compte du poids de l’enfant à partir de 6 ans. À partir de
traitement par Kivexa,
(notamment en pulvérisation nasale), de la clarithromycine 40 kg, l’enfant peut recevoir la dose adulte.
un dépistage de l’allèle
(antibiotique), du diltiazem, de l’itraconazole et du kétoconazole
HLA B 5701 sera réalisé
(antifongiques), des immunosuppresseurs (ciclosporine,
pour réduire le risque
tacrolimus, sirolimus), de la rifabutine (contre la tuberculose),
d’allergie (hypersensibilité).
du salmétérol (anti-asthmatique) et du verapamil (contre les
– Les comprimés de Norvir
troubles du rythme cardiaque). Reyataz / Norvir peut modifier
peuvent être conservés à
les concentrations des anticoagulants oraux (warfarine) et des
température ambiante.
contraceptifs oraux, et diminuer l’efficacité du voriconazole

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

90 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 90 25/10/12 12:46


FICHES TRAITEMENTS +
KIVEXA + PREZISTA / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
inverse du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et une antiprotéase,
/
Prezista, co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT la migraine), de la nicardipine, de la felodipine et de la
Avant de prendre Kivexa, un dépistage de l’allèle HLA nifédipine (contre l’angine de poitrine et l’hypertension), de la VOTRE TRAITEMENT
B 5701 est réalisé. Car les porteurs de cet allèle risquent une
allergie potentiellement grave à l’abacavir (Kivexa). Appelez
pravastatine (Zentiva), de la rifabutine (contre la tuberculose)
et du salmétérol (anti-asthmatique). Les médicaments
AU QUOTIDIEN
immédiatement votre médecin qui vous dira s’il faut arrêter contenant dexaméthasone (glucocorticoïde), phénobarbital

PREZISTA
Kivexa, en cas d’éruption cutanée ou si vous ressentez deux (barbiturique), phénytoïne (anti-épileptique) risquent de

NORVIR
KIVEXA
de ces symptômes : fièvre ; essoufflement, maux de gorge diminuer l’efficacité de Prezista / Norvir. Prezista / Norvir
ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou douleurs peut modifier les concentrations des anticoagulants oraux
abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou sensation (warfarine) et diminuer l’efficacité des contraceptifs oraux, du
de malaise général. Si c’est le cas, ne reprenez jamais un répaglinide (antidiabétique), du voriconazole (antifongique),
médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Kivexa, Trizivir),
car cela peut entraîner en quelques heures une mise en jeu
des antidépresseurs (paroxétine, sertraline). Votre médecin
pourra être amené à augmenter la fréquence des examens
CAS N°1
du pronostic vital. Prezista s’utilise avec précaution en cas de biologiques et / ou cliniques et à modifier la posologie de vos
troubles du foie légers ou modérés. Il ne doit pas être prescrit médicaments.
en cas de graves troubles du foie. Des diarrhées, des nausées
et vomissements ont été fréquemment rapportés, ainsi que des JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
réactions cutanées, maux de tête, vertiges, fatigue, picotements AUX OPIACÉS (TSO)
dans les mains ou les pieds, sensation de faiblesse, difficultés Les concentrations plasmatiques de méthadone et de Subutex
d’endormissement. En cas d’éruption cutanée sévère (avec (buprénorphine) peuvent être modifiées, ce qui justifie une
vésicules et gonflement de la peau) ou s’accompagnant de surveillance particulière.
fièvre, contactez votre médecin sans attendre.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
EN COURS DE TRAITEMENT L’abacavir contenu dans Kivexa peut interagir avec la
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets ribavirine. L’association est possible sous surveillance.
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer Prezista ne peut pas être utilisé en même temps qu’Incivo
au cours du traitement. ou Victrelis.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER  JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB 


Prezista / Norvir peut majorer les risques : de toxicité La lamivudine contenue dans Kivexa est également active
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole et terfénadine
(antihistaminiques), amiodarone, bépridil et quinidine (contre
contre le VHB.
CAS N°2
les troubles du rythme cardiaque), pimozide et sertindole JE SUIS ENCEINTE  
(antipsychotiques) ; les risques de problèmes respiratoires Des données rassurantes sont disponibles chez plusieurs
de médicaments tels que midazolam (Hypnovel) et triazolam centaines de femmes enceintes ayant reçu Kivexa. Prezista
(Halcion) ; les risques de problèmes vasculaires avec les n’est pas recommandé pendant la grossesse, mais votre
dérivés de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine médecin peut juger que le bénéfice est supérieur aux risques.
et ergotamine ; la toxicité de certaines statines telles que
simvastatine (Zocor, Inegy). La toxicité de Revatio (contre POSOLOGIE
l’hypertension artérielle pulmonaire) peut être majorée. La Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg de
rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer l’efficacité lamivudine (Epivir). PRISE : un comprimé une fois par jour,
de Prezista / Norvir. au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne doit pas être
administré aux adultes ou adolescents pesant moins de 40 kg.
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT Prezista / Norvir. CAS N° 1 : deux comprimés de 400 mg associés
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE à un comprimé de 100 mg de Norvir une fois par jour, au
Prezista / Norvir peut majorer : le risque d’effets indésirables cours du repas. CAS N° 2 : chez certaines personnes prétraitées
de type crampes ou douleurs musculaires de certaines (avec mutations de résistance au darunavir, charge virale
statines telles qu’atorvastatine (Tahor), le risque de baisse > 100 000 copies / ml et CD4 < 100 / mm3), la posologie en une
de la tension, de troubles visuels, d’érection douloureuse prise n’est pas adaptée. Il faut utiliser un comprimé de 600 mg
et prolongée avec sildenafil (Viagra), tadalafil (Cialis) ou matin et soir, associés à un comprimé de 100 mg de Norvir
vardenafil (Levitra) ; la toxicité des anti-arythmiques (tels matin et soir, au cours du repas.
À RETENIR
– Avant la mise sous traitement par
que flécaïnide, propafénone), des anti-inflammatoires
Kivexa, un dépistage de l’allèle HLA
stéroïdiens oraux ou locaux (comme flucticasone, POSOLOGIE ENFANT
B 5701 sera réalisé pour réduire le
budesonide), du bosentan, de la carbamazépine (anti- Les enfants de moins de 12 ans doivent prendre Epivir et
risque d’allergie (hypersensibilité).
épileptique et régulateur de l’humeur), de la clarithromycine Ziagen (contenus dans Kivexa) séparément en fonction de leur
– Les comprimés de Norvir peuvent se
(antibiotique), de la colchicine (médicament antigoutteux), des âge et de leur poids. Prezista peut être utilisé chez l’enfant
conserver à température ambiante.
immunosuppresseurs (ciclosporine, sirolimus, tacrolimus), prétraité à partir de 6 ans (poids > 20 kg) et chez l’adolescent
– Prezista s’utilise généralement en
de l’itraconazole et du kétoconazole (antifongiques), du prétraité. La posologie est fonction du poids. À partir de 40 kg,
une prise par jour (sauf cas particulier).
métoprolol (utilisé contre les problèmes cardiaques et l’enfant peut recevoir la posologie adulte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 91

16 fiches traitements.indd 91 25/10/12 12:46


+ TRAITEMENTS FICHES
KIVEXA + KALETRA
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et l’association fixe de l’antiprotéase
lopinavir boostée par le ritonavir (Kaletra).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT rifabutine (contre la tuberculose), du salmétérol (anti-
Avant la mise sous traitement avec Kivexa, un dépistage asthmatique). Kaletra peut modifier les concentrations VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 est réalisé. Kivexa ne peut pas
être utilisé chez les porteurs de cet allèle qui ont un
des anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer
l’efficacité du bupropion (Zyban), des contraceptifs
AU QUOTIDIEN
risque accru de développer une réaction allergique oraux et du voriconazole (antifongique). Les

KALETRA
d’hypersensibilité potentiellement grave à l’abacavir médicaments contenant bosentan (Tracleer), phénytoïne

KIVEXA
contenu dans Kivexa. Appelez immédiatement votre et carbamazépine (anti-épileptique et régulateur
médecin qui vous dira si vous devez arrêter de prendre de l’humeur), dexaméthasone (glucocorticoïde),
Kivexa, si vous présentez une éruption cutanée ou des phénobarbital (barbiturique), rifampicine (contre la
symptômes appartenant à au moins deux des catégories tuberculose) risquent de diminuer l’efficacité de Kaletra.
suivantes : fièvre ; essoufflement, maux de gorge ou Votre médecin pourra être amené à augmenter la
toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou douleurs fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou sensation modifier la posologie de vos médicaments.
de malaise général. Si c’est le cas, ne reprenez jamais
un médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Kivexa, JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
Trizivir), car cela peut entraîner en quelques heures une AUX OPIACÉS (TSO)
mise en jeu du pronostic vital. Votre traitement peut modifier les concentrations
Avec Kaletra, les effets secondaires les plus fréquents plasmatiques de méthadone, ce qui justifie une
sont digestifs (diarrhées, nausées). Sont également surveillance particulière, mais il ne semble pas interagir
rapportés fréquemment vomissements, maux de tête, avec le Subutex (buprénorphine).
insomnie, sensation de fatigue, éruptions cutanées.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
EN COURS DE TRAITEMENT L’abacavir contenu dans Kivexa peut interagir avec la
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains ribavirine. L’association est possible sous surveillance.
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir Kaletra ne peut pas être utilisé en même temps qu’Incivo
ou perdurer au cours du traitement. ou Victrelis.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB


Kaletra peut majorer : les risques de toxicité La lamivudine contenue dans Kivexa est également active
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole contre le VHB.
et terfénadine (antihistaminiques), amiodarone
(contre les troubles du risque cardiaque), pimozide JE SUIS ENCEINTE  
(antipsychotique) ; les risques de problèmes respiratoires Des données rassurantes sont disponibles chez plusieurs
de médicaments tels que midazolam (Hypnovel) centaines de femmes ayant reçu Kivexa ou Kaletra.
et triazolam (Halcion) ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels que POSOLOGIE
dihydroergotamine et ergotamine; la toxicité musculaire Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
de la simvastatine (Zocor, Inegy) ; la toxicité du de lamivudine (Epivir). PRISE : un comprimé une fois par
vardenafil (Levitra) et de Revatio (contre l’hypertension jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne doit
artérielle pulmonaire). Le millepertuis peut diminuer
l’efficacité de Kaletra.
pas être administré aux adultes ou adolescents pesant
moins de 40 kg.
À RETENIR
– Avant la mise sous
Kaletra contient 200 mg de lopinavir et 50 mg de
traitement par Kivexa,
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT ritonavir. Deux modes de prise sont possibles :
un dépistage de l’allèle
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE 2 comprimés toutes les douze heures environ avec ou en
HLA B 5701 sera réalisé
Kaletra peut majorer : le risque d’effets indésirables dehors des repas ; ou 4 comprimés une fois par jour. Le
pour réduire le risque
de type crampes ou douleurs musculaires de certaines schéma en une prise par jour semble moins bien toléré
d’allergie (hypersensibilité).
statines telles qu’atorvastatine (Tahor) ; le risque de au niveau gastro-intestinal (diarrhées).
– Kaletra est utilisable en
baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection
une ou deux prises par jour.
douloureuse et prolongée avec sildenafil (Viagra) et POSOLOGIE ENFANT
Le schéma en une prise
tadalafil (Cialis) ; la toxicité des anti-inflammatoires Avec Kivexa, les enfants de moins de 12 ans doivent
par jour semble moins bien
stéroïdiens oraux ou locaux (flucticasone, prendre Epivir et Ziagen (contenus dans Kivexa)
toléré au niveau gastro-
prednisolone…), du bépridil (contre l’angine de séparément en fonction de leur âge et de leur poids. Chez
intestinal (diarrhées).
poitrine), de la clarithromycine (antibiotique), de la l’enfant de plus de 2 ans, la posologie est adaptée à la
– Les comprimés de
colchicine (alcaloïde), de la digoxine (digitalique), surface corporelle. La posologie adulte est utilisable chez
Kaletra peuvent être pris
des immunosuppresseurs (ciclosporine, sirolimus, l’adolescent à partir de 12 ans.
au cours ou en dehors des
tacrolimus), des inhibiteurs des canaux calciques Kaletra : chez l’enfant de plus de 2 ans, la posologie est
repas et se conservent à
(felodipine, nifédipine, nicardipine), de l’itraconazole et adaptée à la surface corporelle. La posologie adulte est
température ambiante.
de kétoconazole (antifongiques), de la quinidine, de la utilisable chez l’adolescent à partir de 12 ans.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

92 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 92 25/10/12 12:46


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + ISENTRESS
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse
du VIH contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
nucléotidique, Viread), avec un inhibiteur de l’intégrase (Isentress).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT ceux-ci ne doivent pas être utilisés, à moins qu’ils ne
Viread (contenu dans Truvada) nécessite un contrôle puissent être évités. VOTRE TRAITEMENT
de votre fonction rénale avant traitement.
Avec Emtriva (contenu dans Truvada), les effets MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
AU QUOTIDIEN
indésirables les plus fréquents sont maux de tête, UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE

ISENTRESS
TRUVADA
diarrhées, nausées, augmentation du taux de créatine Viread (contenu dans Truvada) : le risque de toxicité
kinase (avec douleurs et faiblesse musculaire). Des rénale peut être majoré par les médicaments toxiques
effets cutanés peuvent être observés : modification de la pour les reins.
couleur de la peau, apparition de taches sombres.
Isentress, en raison d’une insuffisance de données, JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
doit être utilisé avec prudence chez le sujet âgé et AUX OPIACÉS (TSO)
l’insuffisant hépatique sévère. Isentress contient du Votre traitement n’interagit pas avec la méthadone. On
lactose : prévenez votre médecin si vous avez une ne dispose pas d’informations sur les interactions avec
intolérance à certains sucres. Effets indésirables Subutex (buprénorphine).
fréquents : vertiges, fatigue, douleurs articulaires,
constipation, troubles du sommeil (dont rêves anormaux, JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
cauchemars), sensation de malaise, maux de tête, Il n’est pas attendu d’interaction avec l’interféron pégylé
troubles digestifs (ballonnements, douleurs abdominales, et la ribavirine. Pas d’interaction avec Victrelis ni Incivo.
diarrhées, nausées, vomissements), perte d’appétit,
éruptions cutanées (plus fréquentes en cas d’association JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
avec darunavir/ritonavir). Des réactions cutanées Le ténofovir contenu dans Truvada est également indiqué
sévères, mettant potentiellement en jeu le pronostic vital, contre le VHB.
voire fatales, ont été rapportées chez des personnes
prenant Isentress. Celles-ci incluent des cas de toxicité JE SUIS ENCEINTE  
bulleuse (décollement de la peau). Des réactions Des données rassurantes sont disponibles sur plusieurs
d’hypersensibilité ont également été rapportées, centaines de femmes enceintes ayant reçu Truvada.
caractérisées par une éruption cutanée, des symptômes Par prudence en raison de l’insuffisance des données
généraux et parfois par des dysfonctionnements cliniques chez la femme enceinte, il est recommandé
d’organes, y compris une insuffisance hépatique. Des de ne pas utiliser Isentress pendant la grossesse.
cas d’atteintes musculaires ayant été observés (de type Cependant, votre médecin pourra juger que le bénéfice
myopathie, rhabdomyolyse), la prudence est requise chez est supérieur aux risques.
les personnes avec des antécédents de myopathie ou de
rhabdomyolyse, ou présentant des facteurs de risque tels POSOLOGIE
que la prise de médicaments connus pour entraîner de Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
tels effets (par exemple, les statines). Isentress doit être d’emtricitabine (Emtriva). PRISE : un comprimé une fois par
utilisé avec prudence chez les patients avec antécédent jour, au cours du repas.
de dépression ou de maladie psychiatrique, des cas de Isentress. PRISE : un comprimé de 400 mg deux fois par
dépression, incluant des idées et des comportements jour, à prendre au cours ou en dehors des repas.
suicidaires, ayant été rapportés.
POSOLOGIE ENFANT
EN COURS DE TRAITEMENT Emtriva est indiqué chez l’enfant à partir de 4 mois :
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains il existe une forme en solution buvable avec une
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir posologie en fonction du poids, la forme en gélule adulte
ou perdurer au cours du traitement. pourra être utilisée chez l’enfant de plus de 33 kg.
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer Viread est en cours de validation pour un usage
votre fonction rénale et diminuer la quantité de pédiatrique dans le cadre de l’infection à VIH chez
phosphate dans le sang, ce qui peut à la longue l’enfant à partir de 2 ans (avec une forme granulés
entraîner des anomalies osseuses, et nécessite une adaptée) et chez l’adolescent, également dans le cadre
surveillance régulière. de l’infection à VHB chez l’adolescent.
Isentress n’est actuellement pas validé pour
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER une utilisation pédiatrique. Des données sont en
Isentress ne doit pas être co-administré avec cours d’analyse.
rifampicine (médicament contre la tuberculose).
Si elle ne peut être évitée, l’association nécessite
une modification des posologies d’Isentress. La
toxicité d’Isentress pouvant être majorée avec des
médicaments augmentant le pH gastrique (anti-acides,
tels qu’anti-H2 et inhibiteurs de la pompe à protons),

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

94 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 94 25/10/12 12:47


FICHES TRAITEMENTS +
KIVEXA + ISENTRESS
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques
de la transcriptase du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen)
et une anti-intégrase (Isentress).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
Avant la mise sous traitement avec Kivexa, un dépistage AUX OPIACÉS (TSO) VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 est réalisé. Kivexa ne peut pas être
utilisé chez les porteurs de cet allèle qui ont un risque accru
Il n’est pas attendu d’interaction avec la méthadone chez la
majorité des patients, occasionnellement une adaptation de
AU QUOTIDIEN
de développer une réaction allergique d’hypersensibilité posologie peut s’avérer nécessaire. Il n’y a pas de données

ISENTRESS
potentiellement grave à l’abacavir contenu dans Kivexa. disponibles avec Subutex (buprénorphine).

KIVEXA
Appelez immédiatement votre médecin qui vous dira si
vous devez arrêter de prendre Kivexa, si vous présentez JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
une éruption cutanée ou des symptômes appartenant à au L’abacavir contenu dans Kivexa peut interagir avec la
moins deux des catégories suivantes : fièvre ; essoufflement, ribavirine. L’association est possible sous surveillance. Pas
maux de gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées d’interaction avec Victrelis ni Incivo.
ou douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou
sensation de malaise général. Si c’est le cas, ne reprenez JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
jamais un médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, La lamivudine contenue dans Kivexa est également active
Kivexa, Trizivir), car cela peut entraîner en quelques heures contre le VHB.
une mise en jeu du pronostic vital.
Isentress, en raison d’une insuffisance de données, doit JE SUIS ENCEINTE
être utilisé avec prudence chez le sujet âgé et l’insuffisant Des données rassurantes sont disponibles chez
hépatique sévère. Isentress contient du lactose : prévenez plusieurs centaines de femmes ayant reçu Kivexa. Par
votre médecin si vous avez une intolérance à certains prudence, en raison de l’insuffisance des données cliniques
sucres. Effets indésirables fréquents : vertiges, fatigue, chez la femme enceinte, il est recommandé de ne pas utiliser
douleurs articulaires, constipation, troubles du sommeil Isentress pendant la grossesse. Cependant, votre médecin
(dont rêves anormaux, cauchemars), sensation de malaise, pourra juger que le bénéfice est supérieur aux risques.
maux de tête, troubles digestifs (ballonnements, douleurs
abdominales, diarrhées, nausées, vomissements), perte POSOLOGIE
d’appétit, éruption cutanée. Des réactions cutanées sévères, Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg de
mettant potentiellement en jeu le pronostic vital, voire lamivudine (Epivir). PRISE : un comprimé une fois par jour,
fatales, ont été rapportées chez des personnes prenant au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne doit pas être
Isentress. Celles-ci incluent des cas de toxicité bulleuse administré aux adultes ou adolescents pesant moins de 40 kg.
(décollement de la peau). Des réactions d’hypersensibilité Isentress. PRISE : un comprimé de 400 mg deux fois par jour,
ont également été rapportées caractérisées par une éruption au cours ou en dehors des repas.
cutanée, des symptômes généraux et parfois par des
dysfonctionnements d’organes, y compris une insuffisance POSOLOGIE ENFANT
hépatique. Des cas d’atteintes musculaires ayant été observés Les enfants de moins de 12 ans doivent prendre Epivir et
(de type myopathie, rhabdomyolyse), la prudence est requise Ziagen (contenus dans Kivexa) séparément en fonction de
chez les personnes avec antécédents de myopathie ou de leur âge et de leur poids.
rhabdomyolyse, ou présentant des facteurs de risque tels Isentress n’est actuellement pas validé pour une utilisation
que la prise de médicaments connus pour entraîner de tels pédiatrique. Des données sont en cours d’analyse.
effets (par exemple, statines). Isentress doit être utilisé avec
prudence chez les patients avec antécédent de dépression ou
de maladie psychiatrique, des cas de dépression, incluant des
idées et des comportements suicidaires, ayant été rapportés.

EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer
au cours du traitement.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


Isentress ne doit pas être co-administré avec rifampicine
(médicament contre la tuberculose). Si elle ne peut
être évitée, l’association nécessite une modification des
À RETENIR
– Avant la mise sous
posologies d’Isentress. La toxicité d’Isentress pouvant être
traitement par Kivexa,
majorée avec des médicaments augmentant le pH gastrique
un dépistage de l’allèle
(anti-acides, tels qu’anti-H2 et inhibiteurs de la pompe à
HLA B 5701 sera réalisé
protons), ceux-ci ne doivent pas être utilisés à moins qu’ils
pour réduire le risque
ne puissent être évités.
d’allergie (hypersensibilité).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 95

16 fiches traitements.indd 95 25/10/12 12:47


+ TRAITEMENTS FICHES
INTELENCE + ISENTRESS + PREZISTA / NORVIR
Cette trithérapie associe un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase
inverse, (Intelence), une anti-intégrase, (Isentress), et une antiprotéase,
(Prezista), co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.
Elle est adaptée aux patients prétraités uniquement.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
Votre traitement, en raison d’une insuffisance de données, UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE VOTRE TRAITEMENT
doit être utilisé avec prudence chez le sujet âgé et chez la
personne présentant une insuffisance hépatique modérée, et ne
Votre traitement peut modifier les concentrations de certaines
statines , atorvastatine (Tahor), fluvastatine (Lescol), pravastatine
AU QUOTIDIEN
doit pas être utilisé en cas de trouble hépatique sévère. Effets (Elisor), ou majorer leur risque de crampes ou douleurs

ISENTRESS
INTELENCE

PREZISTA
indésirables fréquents : troubles digestifs, perte d’appétit, maux musculaires. La rifabutine (contre la tuberculose) peut voir

NORVIR
de tête, vertiges, sensation de malaise, fatigue, sensation de sa concentration modifiée, sa toxicité augmentée, et modifier
faiblesse, difficultés d’endormissement, troubles du sommeil la concentration d’Intelence. L’efficacité de votre traitement
(dont rêves anormaux, cauchemars), douleurs articulaires, peut être diminuée par dexaméthasone (corticostéroïde),
picotements dans les mains ou les pieds. Intelence et Isentress phénobarbital (barbiturique), phénytoïne (anti-épileptique).
peuvent provoquer des réactions cutanées modérées ou sévères. Votre traitement peut modifier les concentrations de la
Avec Isentress : des cas de toxicité bulleuse (décollement de la warfarine (anticoagulant), ainsi que des immunosuppresseurs
peau) mettant potentiellement en jeu le pronostic vital. Avec (ciclosporine, sirolimus, tacrolimus) dont il peut majorer la
Intelence : éruptions modérées, survenant pendant la deuxième toxicité. Il peut diminuer l’efficacité des contraceptifs oraux,
semaine de traitement, peu fréquentes après la quatrième du répaglinide (antidiabétique), du voriconazole (antifongique),
semaine, mais parfois plus sévères. Si vous développez une des antidépresseurs (paroxétine, sertraline). Il peut majorer
hypersensibilité (éruption cutanée et fièvre, gonflement du le risque de baisse de tension, de troubles visuels, d’érection
visage, de la langue ou de la gorge, difficulté à respirer douloureuse et prolongée avec sildenafil (Viagra), tadalafil
ou à avaler, dysfonctionnements d’organes, insuffisance (Cialis) ou vardenafil (Levitra). Il peut majorer la toxicité
hépatique), qui peut mettre votre vie en danger, contactez des anti-arythmiques (tels que flécaïnide, propafénone), des
immédiatement votre médecin, qui décidera si le traitement médicaments contre l’angine de poitrine et l’hypertension
doit être arrêté. Dans ce cas, ne jamais le reprendre. Isentress (nicardipine, felodipine, nifédipine), des anti-inflammatoires
contient du lactose : prévenez votre médecin si vous avez une stéroïdiens oraux ou locaux (flucticasone, budésonide), du
intolérance à certains sucres. Des cas d’atteintes musculaires bosentan (Tracleer), de la carbamazépine (anti-épileptique et
ont été rapportés : prudence requise chez les personnes avec régulateur de l’humeur), de la clarithromycine (antibiotique), de
antécédents de myopathie ou de rhabdomyolyse, ou prenant la colchicine (antigoutteux), de l’itraconazole et du kétoconazole
des médicaments pouvant entraîner de tels effets (statines). (antifongiques), du métoprolol (problèmes cardiaques et
Isentress doit être utilisé avec prudence chez les personnes migraine) et du salmétérol (anti-asthmatique). Votre médecin
avec antécédent de dépression ou de maladie psychiatrique. pourra être amené à augmenter la fréquence des examens et à
modifier la posologie de vos médicaments.
EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer AUX OPIACÉS (TSO)
au cours du traitement. Une hypertriglycéridémie peut Votre traitement peut modifier les concentrations de
survenir. Si l’hypersensibilité (décrite ci-dessus) survient au méthadone et de Subutex, ce qui justifie une surveillance.
cours du traitement, contactez immédiatement votre médecin.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER Votre traitement (Prezista/Norvir) ne peut pas être utilisé en
L’association aux anti-épileptiques (carbamazépine, même temps qu’Incivo ou Victrelis.
phénobarbital, phénytoïne), à la clarithromycine
(antibiotique), au clopidogrel (antiagrégant plaquettaire), au JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
diazepam (Valium) n’est pas recommandée. La rifampicine Pas d’interaction avec les traitements de l’hépatite B.
(antituberculeux) et le millepertuis peuvent diminuer
l’efficacité d’Intelence et de Prezista. La rifampicine peut JE SUIS ENCEINTE
modifier les concentrations d’Isentress. La toxicité d’Isentress En raison de l’insuffisance des données cliniques, il est
peut être majorée avec les anti-acides (anti-H2 et inhibiteurs recommandé de ne pas utiliser les trois molécules de votre
de la pompe à protons) qui ne doivent pas être utilisés traitement pendant la grossesse. Cependant, votre médecin
à moins de ne pouvoir être évités. Prezista / Norvir peut pourra juger que le bénéfice est supérieur aux risques.
majorer : les risques de toxicité cardiaque de médicaments tels
qu’astémizole et terfénadine (antihistaminiques), amiodarone, POSOLOGIE
À RETENIR
bépridil et quinidine (contre les troubles du rythme cardiaque), Intelence : un comprimé de 200 mg deux fois par jour
– Intelence peut rester
pimozide et sertindole (antipsychotiques) ; les risques de après un repas. Isentress : un comprimé de 400 mg deux
efficace sur certains virus
problèmes respiratoires de médicaments tels que midazolam fois par jour, à prendre au cours ou en dehors des repas.
ayant des résistances aux
(Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les risques de problèmes Prezista / Norvir : un comprimé de 600 mg et un comprimé de
autres non nucléosides.
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle ; la toxicité 100 mg de Norvir, deux fois par jour, au cours du repas.
– Ce schéma est adapté
de certaines statines telles que simvastatine (Zocor, Inegy).
aux patients prétraités
La toxicité de Revatio (contre l’hypertension artérielle POSOLOGIE ENFANT
uniquement.
pulmonaire) peut être majorée. Cette association n’est pas validée chez l’enfant.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

96 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 96 25/10/12 12:47


Sans titre-1 1 29/10/12 18:54
+ TRAITEMENTS FICHES
INTELENCE
Intelence (étravirine) est un non nucléoside qui peut rester efficace sur
certains virus ayant des résistances à d’autres non nucléosides (Sustiva, Viramune).
Il doit obligatoirement s’utiliser en association avec d’autres antirétroviraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Votre médecin pourra être amené à augmenter la
En raison d’une insuffisance de données, fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et VOTRE TRAITEMENT
Intelence doit être utilisé avec prudence chez
le sujet âgé et chez le patient présentant une
à modifier la posologie de vos médicaments.
AU QUOTIDIEN
insuffisance hépatique modérée à sévère. La JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION

INTELENCE
prudence est requise chez les personnes ayant eu AUX OPIACÉS (TSO)
des réactions cutanées avec d’autres non nucléosides. Intelence ne semble pas modifier les concentrations
Les éruptions cutanées sont le plus souvent modérées plasmatiques de méthadone. On ne dispose pas
pendant la deuxième semaine de traitement, peu d’informations sur les interactions avec Subutex
fréquentes après la quatrième semaine, mais parfois (buprénorphine).
plus sévères.
Si vous développez une réaction d’hypersensibilité JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
(allergie caractérisée par éruption cutanée et fièvre, Il n’est pas attendu d’interaction avec l’interféron
un gonflement du visage, de la langue ou de la gorge, pégylé et la ribavirine. Il n’apparaît pas d’interaction
difficulté à respirer ou à avaler) qui peut mettre votre marquée avec Incivo et Victrelis (en cours d’analyse).
vie en danger, contactez immédiatement avec votre
médecin. Il vous conseillera sur la prise en charge et JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
décidera si Intelence doit être arrêté. Dans ce cas, ne Il n’est pas attendu d’interaction avec les traitements
jamais reprendre Intelence. de l’hépatite B.

EN COURS DE TRAITEMENT JE SUIS ENCEINTE  


Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Par prudence, en raison de l’insuffisance des données
Certains effets décrits au paragraphe précédent cliniques chez la femme enceinte, il est recommandé
peuvent survenir ou perdurer au cours du de ne pas utiliser Intelence pendant la grossesse.
traitement. Avec Intelence, les effets indésirables Cependant, votre médecin pourra juger que le
les plus fréquemment rapportés sont des éruptions bénéfice est supérieur aux risques.
cutanées, diarrhées, nausées et hypertriglycéridémie.
L’hypersensibilité [voir ci-dessus] peut survenir POSOLOGIE
au cours du traitement, dans ce cas, contactez Un comprimé de 200 mg d’Intelence, deux fois par jour
immédiatement votre médecin. après un repas.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER POSOLOGIE ENFANT


Les co-administrations avec les antiprotéases L’utilisation d’ Intelence n’est pas actuellement validée
boostées Aptivus / Norvir ou Telzir / Norvir ne sont chez l’enfant et l’adolescent. Des données sont en
pas recommandées en raison de fortes interactions. cours d’analyse sur la posologie et la formulation.
L’association aux anti-épileptiques (carbamazépine,
phénobarbital, phénytoïne), à la clarithromycine
(antibiotique), au clopidogrel (anti-agrégant plaquettaire),
au diazepam (Valium) n’est pas recommandée. La
rifampicine (antituberculeux) et le millepertuis peuvent
diminuer l’efficacité d’Intelence.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Intelence peut modifier les concentrations de
certaines statines : atorvastatine (Tahor), fluvastatine
(Lescol), pravastatine (Elisor), simvastatine (Zocor,
Inegy). L’association d’Intelence à la rifabutine
(utilisée contre la tuberculose) nécessite la prudence,
car les concentrations de chaque médicament peuvent
être modifiées. L’efficacité d’Intelence peut être
diminuée en cas d’association à la dexaméthasone
(corticostéroïde).
Intelence peut modifier les concentrations de la
À RETENIR
- Intelence peut rester
warfarine (anticoagulant), des immunosuppresseurs
efficace sur certains virus
(ciclosporine, sirolimus, tacrolimus) et diminuer
ayant des résistances aux
l’efficacité de sildenafil (Viagra), tadalafil (Cialis),
autres non nucléosides.
vardenafil (Levitra).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

98 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 98 25/10/12 12:48


FICHES TRAITEMENTS +
EDURANT
Edurant (rilpivirine) est un inhibiteur non nucléoside de la transcriptase
inverse du VIH commercialisé en septembre 2012. Il doit obligatoirement
s’utiliser en association avec d’autres antirétroviraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
En raison d’une insuffisance de données, AUX OPIACÉS (TSO) VOTRE TRAITEMENT
Edurant doit être utilisé avec prudence chez
les personnes âgées, ou avec insuffisance rénale
Méthadone : aucun ajustement posologique n’est
nécessaire lors de l’initiation, mais une surveillance
AU QUOTIDIEN
sévère, ou avec insuffisance hépatique modérée. clinique est recommandée car un ajustement des

EDURANT
Il n’est pas recommandé en cas d’insuffisance doses de méthadone peut s’avérer nécessaire (possible
hépatique sévère. Edurant n’est pas recommandé baisse des concentrations).
en cas de charge virale élevée (plus de Pas de données disponibles sur Subutex
100 000 copies / ml). Edurant contient du lactose : (buprénorphine).
prévenez votre médecin si vous avez une intolérance
à certains sucres. À ce jour, il n’a pas été rapporté JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC 
de syndrome d’hypersensibilité (dont Dress). Pas d’interaction attendue avec la ribavirine. Des
données sont en cours d’analyse avec Incivo. Pas de
EN COURS DE TRAITEMENT données à ce stade avec Victrelis.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin.
Certains effets décrits au paragraphe précédent JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB 
peuvent survenir ou perdurer au cours du Il n’est pas attendu d’interaction avec les traitements
traitement. Avec Edurant, les effets indésirables de l’hépatite B.
les plus fréquemment rapportés sont : nausées,
céphalées (maux de tête) et modification du taux JE SUIS ENCEINTE  
sanguin d’enzymes du foie (transaminases) ; puis, Par prudence en raison de l’insuffisance des
éruptions cutanées, fatigue, problèmes au niveau données cliniques chez la femme enceinte, il est
gastro-intestinal (douleurs à l’estomac, vomissements, recommandé de ne pas utiliser Edurant pendant la
gênes gastriques, bouche sèche), diminution de grossesse. Cependant, votre médecin pourra juger que
l’appétit, dépression ou humeur dépressive, troubles le bénéfice est supérieur aux risques.  
du sommeil (dont rêves anormaux, difficultés
d’endormissement ou insomnie). POSOLOGIE
Un comprimé de 25 mg d’Edurant, une fois par jour
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER avec un repas.
Edurant ne doit pas être co-administré avec
certains médicaments qui peuvent diminuer son POSOLOGIE ENFANT
efficacité : les anticonvulsivants (carbamazépine, L’utilisation d’Edurant n’est actuellement pas validée chez
oxcarbazépine, phénobarbital, phénytoïne), les l’enfant et l’adolescent.
antituberculeux (rifabutine, rifampicine, rifapentine),
les inhibiteurs de la pompe à protons (tels que
oméprazole, ésoméprazole, lansoprazole, pantoprazole,
rabéprazole), le glucocorticoïde systémique
dexaméthasone (sauf en cas de traitement à dose
unique), le millepertuis.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Edurant peut modifier les concentrations de
médicaments tels que dabigatran (anticoagulant oral),
digoxine (digitalique), metformine (antidiabétique).
Les concentrations d’Edurant peuvent être modifiées
en cas d’association avec les antibiotiques tels que
clarithromycine et erythromycine.
Edurant doit être utilisé avec prudence avec les anti-H2
(tels que cimétidine, famotidine, ranitidine) : seuls les
anti-H2 en une prise par jour doivent être utilisés, au
moins 12 heures avant ou au moins 4 heures après la
prise d’Edurant. Les anti-acides − hydroxyde d’aluminium
ou de magnésium (Maalox, Xolaam) ou carbonate de
calcium (Rennie) − doivent être administrés au moins
2 heures avant ou au moins 4 heures après Edurant.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 99

16 fiches traitements.indd 99 25/10/12 12:48


+ TRAITEMENTS FICHES
COMBIVIR TRIZIVIR
Ce médicament associe dans un comprimé Ce médicament associe dans un comprimé
deux nucléosides (Rétrovir et Epivir). trois nucléosides (Epivir, Rétrovir et Ziagen).
Il doit obligatoirement s’utiliser avec au Considérée comme insuffisamment efficace,
moins un autre antirétroviral. cette trithérapie doit être réservée à des cas particuliers.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT AU DÉBUT DU TRAITEMENT
Pas de précaution particulière. VOTRE Avant de prendre Trizivir, un dépistage de l’allèle VOTRE
TRAITEMENT HLA B 5701 est réalisé. Trizivir ne peut être utilisé chez TRAITEMENT
EN COURS DE TRAITEMENT AU QUOTIDIEN les porteurs de cet allèle, qui sont exposés à un risque AU QUOTIDIEN
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Avec de développer une hypersensibilité potentiellement

COMBIVIR

TRIZIVIR
Rétrovir (contenu dans Combivir) : possible baisse grave. Appelez immédiatement votre médecin, qui vous
importante des globules blancs (neutropénie) ou dira si vous devez arrêter de prendre Trizivir, si vous
rouges (anémie). Un suivi sanguin est nécessaire. présentez une éruption cutanée ou des symptômes
appartenant à au moins deux des catégories suivantes :
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT fièvre ; essoufflement, maux de gorge ou toux ; nausées,
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE vomissements, diarrhées ou douleurs abdominales ; fatigue,
Avec Rétrovir (contenu dans Combivir), la toxicité courbatures sévères ou sensation de malaise général.
hématologique peut être majorée par : acide valproïque Si vous avez arrêté Trizivir, ne jamais en reprendre, ni
(anti-épileptique), dapsone (antibiotique), fluconazole Ziagen ou Kivexa, cela pourrait entraîner en quelques
(antifongique), ganciclovir (anti-herpétique), heures une mise en jeu du pronostic vital.
pyriméthamine (antipaludéen).
EN COURS DE TRAITEMENT
JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
AUX OPIACÉS (TSO) effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir
La méthadone peut majorer la toxicité de la zidovudine ou perdurer au cours du traitement. Possible baisse
contenue dans Combivir. Pas de données avec Subutex importante des globules blancs (neutropénie) ou rouges
(buprénorphine). (anémie). Un suivi sanguin est nécessaire.

JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC MÉDICAMENTS NÉCESSITANT


L’utilisation de ribavirine n’est pas recommandée : UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
augmentation du risque d’anémie. La toxicité hématologique peut être majorée par acide
valproïque (anti-épileptique), dapsone (antibiotique),
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB fluconazole (antifongique), ganciclovir (anti-herpétique),
La lamivudine contenue dans Combivir est également pyriméthamine (antipaludéen). Votre médecin pourra
active contre le VHB. être amené à augmenter la fréquence des examens
biologiques et / ou cliniques et à modifier la posologie de
JE SUIS ENCEINTE   vos médicaments.
Par prudence, Combivir ne doit pas être utilisé
pendant la grossesse. JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
AUX OPIACÉS (TSO)
POSOLOGIE Votre traitement peut modifier les concentrations de méthadone,
Combivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir) et ce qui justifie une surveillance. Pas d’informations sur les
300 mg de zidovudine (Rétrovir). PRISE : un comprimé interactions avec Subutex (buprénorphine).
matin et soir au cours ou en dehors des repas. En
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC
cas d’insuffisance rénale, Combivir n’est pas adapté,
les deux molécules sont prescrites séparément pour L’utilisation de ribavirine n’est pas recommandée :
À RETENIR
– Avant la
permettre des adaptations de la posologie. augmentation du risque d’anémie.
mise sous
traitement
POSOLOGIE ENFANT JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
par
Combivir : entre 14 et 21 kg, un demi-comprimé matin La lamivudine contenue dans Trizivir est également active
Trizivir, un
et soir ; entre 21 et 30 kg, un demi-comprimé le matin contre le VHB.
dépistage
et un comprimé le soir ; à partir de 30 kg, posologie
de l’allèle
identique à celle de l’adulte. JE SUIS ENCEINTE  
HLA B 5701
Trizivir ne doit pas être utilisé pendant la grossesse.
sera
réalisé.
POSOLOGIE
À RETENIR Trizivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir), 300 mg de
– Trizivir
– Combivir n’est pas
zidovudine (Rétrovir) et 300 mg d’abacavir (Ziagen).
n’est pas adapté à
PRISE : un comprimé deux fois par jour, toutes les 12 heures
adapté à un un schéma
environ, au cours ou en dehors des repas.
schéma en en une
une prise prise par
+POSOLOGIE ENFANT
par jour. jour.
Trizivir n’est pas validée chez l’enfant et chez l’adolescent.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

100 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 100 25/10/12 12:48


FICHES TRAITEMENTS +
CELSENTRI
Celsentri (maraviroc) est un inhibiteur du co-récepteur CCR5.
Indiqué pour les personnes pré-traitées par antirétroviraux dont le virus
est de tropisme CCR5, Celsentri doit obligatoirement être utilisé en association
avec d’autres antirétroviraux.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AVANT TOUT TRAITEMENT JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB 
Celsentri ne doit être utilisé que chez les personnes Il n’est pas attendu d’interaction avec les traitements VOTRE TRAITEMENT
dont le VIH présente un tropisme CCR5 exclusif,
ce qui est déterminé par un test sanguin avant le
de l’hépatite B.
AU QUOTIDIEN
début du traitement. JE SUIS ENCEINTE
Par prudence en raison de l’insuffisance des données
CELSENTRI
AU DÉBUT DU TRAITEMENT cliniques chez la femme enceinte, il est recommandé
Celsentri doit être utilisé avec précaution : chez les de ne pas utiliser Celsentri pendant la grossesse. CAS N°1
plus de 65 ans (données limitées) ; chez les personnes Cependant, votre médecin pourra juger que le
avec troubles hépatiques, une hépatite B ou C, bénéfice est supérieur aux risques.  
en raison d’un risque de majoration de l’atteinte
du foie ; chez les personnes avec antécédents de POSOLOGIE
pression artérielle faible ou prenant des médicaments Les comprimés doivent être pris en dehors ou
diminuant la pression artérielle (risque d’hypotension au cours des repas. En raison des interactions
orthostatique) ; chez les personnes atteintes de médicamenteuses, la posologie de Celsentri diffère
troubles rénaux (surveillance particulière). Celsentri selon le traitement auquel il est associé. Pour un
ne doit pas être utilisé chez les personnes pouvant même ARV, les posologies peuvent être différentes
présenter une hypersensibilité (allergie) au maraviroc, selon les autres ARV de la multithérapie. Les
à l’arachide, au soja ou à l’un des autres ingrédients. posologies peuvent aussi être modifiées en cas de
co-administration avec des traitements autres que
EN COURS DE TRAITEMENT les antirétroviraux. Signalez à votre médecin toute
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Effets
indésirables les plus fréquents : diarrhées, nausées,
co-médication.
CAS N°2
fatigue et céphalées ; puis vertiges, dépression, CAS N° 1 : la dose normale quotidienne de Celsentri est
insomnies, douleurs musculaires, éruptions de 600 mg. PRISE : un comprimé de 300 mg deux fois
cutanées. Si vous avez les symptômes d’une hépatite par jour. Valable : en cas d’association aux nucléosides
(perte d’appétit, fièvre, nausées et vomissements, ou nucléotides (par exemple, Viread, Rétrovir, Epivir,
jaunissement de la peau ou des yeux…), une Kivexa, Truvada, Combivir…) ; en cas d’association
éruption cutanée et / ou des démangeaisons, contactez à Isentress, ou au Fuzeon, ou à Viramune ; en cas
immédiatement votre médecin qui vous dira si vous d’association à Aptivus ou Telzir ; en cas d’association
devez arrêter de prendre Celsentri. à Sustiva + Telzir.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER CAS N° 2 : dose augmentée à 1 200 mg. PRISE : deux
Le millepertuis peut altérer l’efficacité de Celsentri. comprimés de 300 mg deux fois par jour. Valable en
cas d’association à Sustiva (ou Sustiva + Aptivus).
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE CAS N° 3 : dose réduite à 300 mg. PRISE : un comprimé
CAS N°3
Il existe de nombreuses interactions avec des de 150 mg, deux fois par jour. Valable : en cas
médicaments (dont les antibiotiques clarithromycine d’association à une antiprotéase boostée (sauf Telzir ou
et télithromycine et les antifongiques kétoconazole Aptivus : dose normale, cas n° 1) ; en cas d’association
et itraconazole). Signalez à votre médecin toute à Intelence et à une antiprotéase boostée ; en cas
co-médication. d’association à Sustiva et à une antiprotéase boostée
(sauf Sustiva + Telzir, dose normale, cas n° 1 ; sauf
JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION Sustiva + Aptivus, dose augmentée, cas n° 2).
AUX OPIACÉS (TSO)
Il n’est pas attendu d’interaction médicamenteuse avec POSOLOGIE ENFANT
la méthadone ou Subutex (buprénorphine). L’utilisation de Celsentri n’est pas actuellement
validée chez l’enfant et l’adolescent.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC 
Il n’est pas attendu d’interaction médicamenteuse avec
l’interféron pégylé et la ribavirine. En l’absence de
À RETENIR
– En préalable à l’utilisation
données disponibles, aucune recommandation ne peut
du Celsentri, un test de
être émise avec Victrelis ou Incivo.
tropisme du virus doit être
réalisé.
– La posologie du
Celsentri diffère selon les
antirétroviraux associés.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 101

16 fiches traitements.indd 101 25/10/12 12:49


+ TRAITEMENTS FICHES
FUZEON
Fuzeon (enfuvirtide) est un inhibiteur de fusion qui reste disponible
pour les personnes en multi-échec thérapeutique. Il doit toujours s’utiliser
en association avec d’autres antirétroviraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT cela entraînerait la formation d’un excès de mousse).
L’injection de Fuzeon peut provoquer des démangeaisons, Laissez le flacon au repos jusqu’à dissolution complète VOTRE TRAITEMENT
rougeurs, douleurs, un durcissement de la peau et des
nodules (petites boules) à l’endroit où l’on fait la piqûre.
de la poudre (20 à 45 minutes). Une fois préparée, la
dose doit être utilisée immédiatement ou conservée
AU QUOTIDIEN
Ces réactions peuvent apparaître dans la première au réfrigérateur et utilisée dans les 24 heures. On
semaine de traitement. Pour les atténuer, il faut masser peut préparer une injection d’avance et la laisser au

FUZEON
après la piqûre la zone d’injection ou appliquer une réfrigérateur jusqu’à la suivante. Dans ce cas, mettez
compresse. Il est important par ailleurs de changer le flacon à température ambiante 20 minutes avant
de point d’injection à chaque piqûre. Surveillez toute l’injection. L’injection sous-cutanée (sous la peau) se
apparition d’infections ou d’inflammations purulentes fait dans le bras, le ventre ou la cuisse. Dans le dos,
au niveau du site d’injection. Des symptômes tels l’abdomen et derrière les bras, les injections sont moins
qu’éruptions sur la peau, température élevée ou frissons, douloureuses. L’aiguille doit être inclinée à environ 45 °
sensation nauséeuse ou vomissements, sueurs et par rapport à la peau. Faites l’injection lentement, après
tremblements peuvent indiquer la présence d’une réaction avoir plissé la peau dans la zone d’injection. Chaque
allergique. Dans ce cas, consultez immédiatement votre injection doit être faite à un endroit différent du précédent
médecin. Très fréquemment sont rapportés des diarrhées, et jamais là où il y a une réaction au site d’injection due
nausées, douleurs et engourdissements des mains, pieds à une injection précédente. Vous ne devez jamais injecter
ou jambes, et une perte de poids. votre médicament dans un grain de beauté, une cicatrice,
une ecchymose ou votre nombril.
EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains POSOLOGIE
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir Fuzeon : 90 mg / ml de Fuzeon reconstitué, deux fois par
ou perdurer au cours du traitement. Ce médicament jour. PRISE : une injection deux fois par jour, soit toutes
a été associé à une fréquence accrue d’infections les douze heures environ.
bactériennes. Ceci doit être particulièrement surveillé
par votre médecin. POSOLOGIE ENFANT
Fuzeon peut être utilisé chez l’enfant à partir de 6 ans.
JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION La posologie doit être adaptée au poids de l’enfant en deux
AUX OPIACÉS (TSO) injections sous-cutanées journalières.
Aucune donnée n’est disponible à ce jour concernant les
effets de Fuzeon sur les traitements de substitution.

JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHC


Il n’est pas attendu d’interaction avec l’interféron pégylé,
la ribavirine, Victrelis ou Incivo.

JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB


Il n’est pas attendu d’interaction avec les traitements
de l’hépatite B.

CONSEILS PARTICULIERS POUR L’INJECTION


DE FUZEON
Pour la première injection, il faut se rendre à l’hôpital. Une
infirmière vous explique comment préparer et se faire soi-
même l’injection de Fuzeon. Ensuite, vous pouvez réaliser
vous-même les injections, ou avec l’aide d’une infirmière
à domicile. Être aidé pour ses injections peut permettre
d’atteindre des zones difficiles d’accès.
Préparez l’ensemble du matériel nécessaire à l’injection
(le flacon de poudre, le flacon d’eau stérile, les tampons
alcoolisés et les deux seringues). Lavez-vous les mains,
nettoyez avec les tampons alcoolisés le flacon et le site À RETENIR
d’injection. Mesurez exactement 1,1 ml d’eau stérile à – Si vous ne parvenez pas
l’aide d’une seringue. Injectez très lentement l’eau stérile à supporter les injections,
dans le flacon de Fuzeon, afin d’éviter de faire de la parlez-en à votre médecin
mousse. Faites rouler entre vos doigts le flacon de Fuzeon qui pourra être amené à
quelques minutes, afin que la solution s’homogénéise reconsidérer votre prise en
(ne pas secouer le flacon ou le renverser pour mélanger, charge thérapeutique.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

102 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 102 25/10/12 12:49


FICHES TRAITEMENTS +
RIBAVIRINE + INTERFÉRON PÉGYLÉ
Cette bithérapie est le traitement standard contre le virus de l’hépatite C (VHC).
Elle reste d’actualité pour les personnes vivant avec un VHC de génotype 2 ou 3.
Pour le génotype 1, on y ajoute le plus souvent un troisième agent [lire page 103].

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
La ribavirine est commercialisée sous plusieurs noms par nucléosidiques de la transcriptase inverse (en particulier
différents laboratoires : Copegus, Rébétol ou ribavirine générique. Videx et Zerit). Risque accru de développer une anémie VOTRE TRAITEMENT
L’interféron pégylé est commercialisé sous deux noms par
deux laboratoires : Pégasys (interféron pégylé alpha 2a) et
avec la zidovudine (Rétrovir, Combivir, Trizivir). L’efficacité
de la ribavirine peut être altérée par abacavir (Ziagen,
AU QUOTIDIEN
ViraféronPég (interféron pégylé alpha 2b). Kivexa, Trizivir). Sustiva peut majorer les troubles de

INTERFÉRON
RIBAVIRINE
l’humeur associés à l’interféron. Beaucoup de médecins
AVANT TOUT TRAITEMENT préfèrent ne pas l’utiliser en même temps. Pas d’interaction
Votre médecin vous prescrira un certain nombre d’examens avec Truvada ou Isentress.
pour décider de la mise sous traitement et du suivi. Il est
important d’évoquer les effets indésirables décrits ci-dessous JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHB-VHC 
avec votre médecin, afin de les anticiper et de vous y préparer. L’interféron est également efficace dans le traitement de
l’hépatite B, mais peut majorer le risque de neuropathie lié à
AU DÉBUT DU TRAITEMENT  la telbivudine (Sebivo).
Lors du traitement par bithérapie, certaines personnes se sont
senties déprimées et, même, ont eu des idées suicidaires (des cas SPERMATOGÉNÈSE ET GROSSESSE 
de suicides ont été rapportés). On peut noter un comportement Toute grossesse doit être évitée pendant le traitement en
agressif (parfois dirigé contre autrui). Ces effets liés à l’interféron raison du risque de malformations pour l’enfant à naître, lié
peuvent survenir pendant le traitement mais également après à la ribavirine. Cela implique l’utilisation d’une contraception
son arrêt (surtout dans les 6 mois suivant l’arrêt). D’autres effets efficace pendant le traitement et plusieurs mois après
sur le psychisme peuvent survenir (manies, troubles bipolaires, son arrêt, pour prendre en compte la durée d’élimination
troubles de l’attention et confusion). Dans tous ces cas, consultez de la ribavirine de l’organisme, ainsi que le cycle de
immédiatement. Vous pouvez demander à un proche de vous spermatogénèse pour l’homme traité. Votre médecin vous
aider à rester attentif à l’apparition de ces signes. Des affections expliquera les précautions à prendre.
des dents et des gencives peuvent entraîner un déchaussement
des dents : brossez-les soigneusement et consultez un dentiste MISE EN GARDE SUR LE STYLO-INJECTEUR
régulièrement. Allez voir un ophtalmologiste avant traitement, ViraféronPég : une erreur dans la manipulation du stylo-
car des troubles oculaires peuvent apparaître et être à l’origine injecteur peut entraîner une administration incorrecte du
d’une perte de la vision (rares). Si votre vue baisse, parlez-en traitement. Une erreur dans l’enchaînement des différents
à votre médecin. Les personnes avec antécédents de troubles gestes peut bloquer le stylo, mais on le force et le casse, on
oculaires doivent bénéficier d’examens périodiques. D’autres peut penser avoir reçu la dose alors que ce n’est pas le cas.
effets secondaires sont possibles (peau sèche, toux, douleurs Assurez-vous que les différentes étapes de manipulation ont
abdominales). Votre médecin peut prescrire des traitements pour bien été respectées et ne forcez pas le dispositif. Contactez un
atténuer ces symptômes (mais la fatigue est difficilement évitable). professionnel de santé en cas de doute sur les instructions.
L’ordre des quatre étapes est à respecter scrupuleusement :
EN COURS DE TRAITEMENT 1. Préparer le stylo jusqu’au « clic » : placer verticalement
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains effets le stylo, appuyer fermement sur la partie supérieure du
décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer stylo vers le bas jusqu’à entendre le « clic » et retourner le 1 par semaine
au cours du traitement. La ribavirine peut provoquer une stylo deux fois sans agiter. 2. Visser l’aiguille : désinfecter
anémie (baisse des globules rouges, d’où fatigue importante, la membrane en caoutchouc au sommet du stylo, enfoncer
sensation d’essoufflement…) et une neutropénie (diminution des l’aiguille capuchonnée dans la membrane en caoutchouc et
globules blancs qui peut entraîner un risque d’infections). Le cas visser l’aiguille à fond en maintenant le stylo vertical. 3. Doser :
échéant, une prise en charge permettant de réduire l’anémie tirer le bouton-doseur situé à la base du stylo jusqu’à voir
(EPO) peut être proposée par votre médecin. le trait noir. Tourner le bouton-doseur sans forcer jusqu’à la
dose prescrite. 4. Injecter : désinfecter la peau et injecter en
À RETENIR
– Avant le début du
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE piquant verticalement. Appuyer à fond sur le bouton-doseur et
traitement, il est important
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE maintenir pendant 5 secondes.
d’évoquer les effets
La toxicité sanguine de l’azathioprine (immunosuppresseur) Pegasys : comme tous les stylos-injecteurs, celui de
indésirables avec votre
peut être majorée sous bithérapie. Pegasys est susceptible de poser des problèmes de
médecin, afin de les
manipulation et une bonne compréhension de celle-ci est
anticiper et de s’y préparer
JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION nécessaire avant son utilisation.
au mieux. Certaines prises
AUX OPIACÉS (TSO)
en charge pourront vous
Votre traitement peut modifier les concentrations plasmatiques POSOLOGIE
être proposées.
de méthadone, ce qui justifie une surveillance particulière. Pas L’interféron pégylé (dose fixe pour Pegasys, en fonction du
– Une bonne compréhension
d’information sur Subutex. poids pour Viraféron) s’administre une fois par semaine par
de la manipulation du
voie sous-cutanée. La ribavirine (voie orale) en deux prises par
stylo-injecteur d’interféron
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHC-VIH jour, au moment des repas ; le nombre de comprimés varie en
est nécessaire avant
La bithérapie peut augmenter le risque de toxicité fonction du poids et / ou du génotype. Des modifications de la
son utilisation.
mitochondriale et d’acidose lactique des inhibiteurs posologie peuvent être nécessaires en cas d’effets indésirables.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 103

16 fiches traitements.indd 103 25/10/12 12:51


+ TRAITEMENTS FICHES
VICTRELIS
Victrelis (bocéprévir) est un nouvel antiviral efficace contre
le VHC de génotype 1. Il s’ajoute à la bithérapie standard contre le VHC
avec ribavirine et interféron pégylé.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
SCHÉMA DE PRISE USUEL JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
Le schéma de traitement incluant Victrelis varie selon AUX OPIACÉS (TSO) VOTRE TRAITEMENT
différents critères : histoire thérapeutique, présence de
cirrhose, rapidité de la réponse sous traitement… Le
Victrelis peut interagir avec la méthadone et la
buprénorphine (Subutex), une surveillance accrue
AU QUOTIDIEN
traitement débute par un mois de bithérapie par ribavirine est nécessaire.

VICTRELIS
+ interféron pégylé, puis une période de trithérapie de
durée variable et pouvant être suivie à nouveau par une JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHC-VIH 
période de bithérapie. Chez les personnes co-infectées Victrelis interagit avec de nombreux antirétroviraux. Il
VIH-VHC, selon l’étude clinique en cours, il s’utilise n’est pas recommandé avec Kaletra et Prezista / Norvir.
habituellement de la manière suivante : 4 semaines Il peut être utilisé chez les personnes dont la charge
de bithérapie (ribavirine et interféron pégylé), puis virale VIH est indétectable avec Reyataz / Norvir, et avec
44 semaines de trithérapie. une surveillance particulière en cas d’association avec
Sustiva. La co-administration est possible avec Viread, de
AU DÉBUT DU TRAITEMENT  même qu’avec Isentress. Des études complémentaires sont
Victrelis peut entraîner une altération du goût menées sur d’autres co-administrations.
(dysgueusie), des nausées et céphalées.
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHB-VHC
EN COURS DE TRAITEMENT : Aucune donnée n’est disponible.
Victrelis entraîne un risque additionnel d’anémie par
rapport à l’anémie déjà induite par la bithérapie, ainsi POSOLOGIE
qu’un risque additionnel de neutropénie (diminution PRISE : 4 gélules à 200 mg 3 fois par jour, toutes les
des globules blancs qui selon le degré et la durée peut 8 heures, impérativement avec des aliments.
entraîner un risque d’infections). Signalez tout effet
indésirable à votre médecin. Certains effets décrits au POSOLOGIE ENFANT
paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer au Victrelis n’est pas recommandé pour un usage pédiatrique.
cours du traitement.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER.


Victrelis peut majorer : les risques de toxicité cardiaque
de médicaments tels que bépridil (contre l’angine de
poitrine) ; les risques de problèmes respiratoires de
médicaments tels que midazolam (Hypnovel) et triazolam
(Halcion) ; les risques de problèmes vasculaires avec les
dérivés de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine et
ergotamine ; la toxicité de certaines statines (simvastatine,
lovastatine), de certains anticancéreux (inhibiteurs de la
tyrosine kinase), de certains antipaludéens (luméfantrine
et halofantrine), de la pimozidine. En l’absence de données
et compte tenu du risque de baisse des concentrations de
Victrelis, ne pas utiliser Victrelis avec la rifampicine ou
les anticonvulsivants (tels que phénytoïne, phénobarbital
ou carbamazépine).

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
La toxicité de Victrelis peut être majorée en cas
À RETENIR
– Victrelis est efficace
d’association aux antifongiques (tels que itraconazole,
contre le VHC de génotype 1
kétoconazole, posaconazole, voriconazole). Des ajustements
et s’ajoute à la bithérapie
posologiques des immunosuppresseurs (tels que
par interféron et ribavirine.
ciclosporine et tacrolimus) peuvent être nécessaires en cas
– Victrelis peut interagir
de co-administration avec Victrelis, de même qu’avec les
avec les antirétroviraux,
statines (atorvastine, pravastatine). Victrelis peut interagir
ce qui pourra nécessiter
avec les contraceptifs oraux. La toxicité cardiaque de
des ajustements.
médicaments tels que l’amiodarone, la quinidine (contre
– Victrelis doit être pris
les troubles du rythme cardiaque), la pentamidine
impérativement avec
(antiparasitaire) et certains neuroleptiques peut être
des aliments, toutes les
majorée avec Victrelis.
8 heures environ.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

104 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 104 25/10/12 12:51


FICHES TRAITEMENTS +
INCIVO
Incivo (télaprévir) est un nouvel antiviral efficace contre le VHC de génotype 1.
Il s’ajoute à la bithérapie standard contre le VHC avec ribavirine et interféron pégylé.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
SCHÉMA DE PRISE USUEL  itraconazole, kétoconazole, posaconazole, voriconazole), certains
Le schéma de traitement incluant Incivo consiste en une antibiotiques (clarithromycine, érythromycine, télithromycine, VOTRE TRAITEMENT
trithérapie pendant 3 mois (12 semaines) avec interféron
pégylé + ribavirine + Incivo, suivie d’une période de
troléandromycine). Des ajustements posologiques des
immunosuppresseurs (tels que ciclosporine et tacrolimus)
AU QUOTIDIEN
consolidation par bithérapie interféron pégylé + ribavirine peuvent être nécessaires en cas de co-administration avec
dont la durée varie selon différents critères (histoire Incivo. Incivo peut diminuer l’efficacité des contraceptifs

INCIVO
thérapeutique, présence de cirrhose, cinétique de la réponse oraux. Incivo peut majorer : le risque de baisse de la tension,
sous traitement…). de troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée avec
Chez la personne co-infectée VIH-VHC, selon une étude sildenafil (Viagra), vardenafil (Levitra) ; la toxicité des anti-
clinique en cours, il est habituellement utilisé de la manière inflammatoires stéroïdiens (flucticasone, budésonide) par voie
suivante : une trithérapie avec ribavirine, interféron pégylé et nasale, de la colchicine (alcaloïde), de la digoxine (digitalique),
Incivo pendant 12 semaines, puis 36 semaines de bithérapie des inhibiteurs des canaux calciques (felodipine, nifédipine,
avec ribavirine et interféron pégylé. nicardipine, vérapamil…), du salmétérol (anti-asthmatique),
de la dompéridone (contre les vomissements et les nausées)
AU DÉBUT DU TRAITEMENT et de la trazodone (antidépresseur). Incivo peut modifier
Incivo entraîne très fréquemment des éruptions cutanées, les concentrations des anticoagulants oraux (warfarine,
un prurit notamment anal (fortes démangeaisons), des dabigatran) et diminuer les concentrations du zolpidem
hémorroïdes, des nausées, diarrhées et vomissements. (Stilnox). Les médicaments contenant bosentan (Tracleer),
rifabutine (contre la tuberculose) risquent de diminuer
EN COURS DE TRAITEMENT l’efficacité d’Incivo. Votre médecin pourra être amené à
Incivo peut entraîner une éruption cutanée souvent associée augmenter la fréquence des examens biologiques et / ou
à des démangeaisons. L’éruption peut être, ou devenir, cliniques et à modifier la posologie de vos médicaments.
sévère avec une toxicité bulleuse, des cas de Dress (avec
fièvre, œdème du visage…). Contactez immédiatement votre JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
médecin si vous développez une éruption ou si votre éruption AUX OPIACÉS (TSO)
s’aggrave : il décidera de la poursuite ou non du traitement ; Le traitement par méthadone peut nécessiter des
en cas d’arrêt, Incivo ne doit jamais être repris. La disparition ajustements en cours de traitement ainsi qu’une surveillance
de l’éruption cutanée peut prendre plusieurs semaines. Incivo de la toxicité cardiaque. Incivo n’interagit pas avec la
entraîne un risque additionnel d’anémie par rapport à l’anémie buprénorphine (Subutex).
déjà induite par la bithérapie et peut entraîner des altérations
du goût. Votre médecin pourra être amené à suivre votre JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHC-VIH
fonction cardiaque en raison de la toxicité du produit, voire en Incivo interagit avec de nombreux antirétroviraux. Il n’est
cas de certaines co-administrations [cf ci-après]. Signalez tout pas recommandé avec Kaletra, Prezista et Telzir. Il peut
effet indésirable à votre médecin. Certains effets décrits au être utilisé avec une surveillance de l’hyperbilirubinémie
paragraphe précédent peuvent survenir ou perdurer au cours en cas d’association avec Reyataz, avec une surveillance
du traitement. clinique et biologique accrue de la toxicité du Viread en cas
d’association. La posologie d’Incivo devra être augmentée en
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER cas d’association avec Sustiva (3 comprimés 3 fois par jour).
Incivo peut majorer : les risques de toxicité cardiaque de Les concentrations d’abacavir (Ziagen, Kivexa, Trizivir) et de
médicaments tels que amiodarone, bépridil et quinidine (contre
les troubles du rythme cardiaque), cisapride (Prepulsid),
la zidovudine (Rétrovir, Combivir, Trizivir) pourraient être
altérées en cas de co-administration. Pas d’interaction avec
À RETENIR
– Incivo est efficace contre
terfénadine (antihistaminique), alfuzosine (Zentiva), pimozidine ; Edurant, Intelence, Isentress. Des études complémentaires sont
le VHC de génotype 1 et
les risques de problèmes respiratoires de médicaments menées sur d’autres co-administrations.
s’ajoute à la bithérapie par
tels que midazolam (Hypnovel) et triazolam (Halcion) ; les
interféron et ribavirine.
risques de problèmes vasculaires avec les dérivés de l’ergot JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHB-VHC
– Incivo peut interagir
de seigle tels que dihydroergotamine et ergotamine; les Aucune donnée n’est disponible.
avec les antirétroviraux,
risques de myopathie avec certaines statines (lovastatine,
ce qui pourra nécessiter
simvastatine et atorvastatine). La toxicité du tadalafil (Cialis) POSOLOGIE
des ajustements.
et de Revatio (contre l’hypertension artérielle pulmonaire) PRISE : 2 comprimés à 375 mg toutes les 8 heures,
– Incivo doit être pris avec
peut être majorée. Compte tenu du risque de réduction des impérativement avec des aliments, de préférence un peu gras.
des aliments, de préférence
concentrations d’Incivo, il ne doit pas être co-administré avec La possibilité d’une prise seulement deux fois par jour est en
gras, toutes les 8 heures
la rifampicine, le millepertuis ou les anticonvulsivants (tels cours d’analyse.
environ.
que phénytoïne, phénobarbital ou carbamazépine).
– Contacter immédiatement
POSOLOGIE ENFANT
votre médecin si vous
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT Incivo n’est pas recommandé pour un usage pédiatrique.
développez une éruption
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
cutanée ou si celle-ci
La toxicité d’Incivo, notamment cardiaque, peut être majorée
s’aggrave.
en cas d’association aux antifongiques azolés (tels que

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 105

16 fiches traitements.indd 105 25/10/12 12:52


+ TRAITEMENTS FICHES
BARACLUDE VIREAD
Baraclude (entécavir) est un analogue Très utilisé contre le VIH en multithérapie, Viread
nucléosidique qui constitue à lui seul (ténofovir) est un analogue nucléotidique. Il est
un traitement efficace contre le virus également indiqué contre le virus de l’hépatite B,
de l’hépatite B. dont il constitue un traitement efficace.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT  AU DÉBUT DU TRAITEMENT
Baraclude contient du lactose : prévenez votre médecin VOTRE Viread nécessite un contrôle de votre fonction rénale VOTRE
si vous êtes intolérant. Effets indésirables fréquents : TRAITEMENT avant traitement. TRAITEMENT
insomnies ; maux de tête, vertiges, somnolence ; AU QUOTIDIEN AU QUOTIDIEN
vomissements, diarrhées, nausées, dyspepsies . Attention, EN COURS DE TRAITEMENT

BARACLUDE
si votre virus est résistant à la lamivudine ou en cas Signalez tout effet indésirable à votre médecin.

VIREAD
de maladie hépatique décompensée : posologie plus Viread peut altérer votre fonction rénale et diminuer
importante et prise à jeun (à plus de 2 heures des repas). la quantité de phosphate dans le sang, ce qui peut à
la longue entraîner des anomalies osseuses, et nécessite
EN COURS DE TRAITEMENT une surveillance régulière.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin.
Certains effets, survenant au début peuvent perdurer CAS N° 1 MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
au cours du traitement. Le risque d’aggravation de UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
l’hépatite pendant et à l’arrêt du traitement existe, Le risque de toxicité rénale peut être majoré par les
ne pas arrêter la prise sans prévenir le médecin. Un médicaments toxiques pour les reins.
risque faible d’acidose lactique n’est pas exclu, en
particulier chez les femmes obèses. Pendant la durée JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION
du traitement et au moins 6 mois après son arrêt, des AUX OPIACÉS (TSO)
examens sanguins réguliers (transaminases et marqueurs Viread n’interagit pas avec la méthadone.
de l’infection) sont indispensables. On ne dispose pas d’informations sur les interactions
avec Subutex (buprénorphine).
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE JE SUIS CO-INFECTÉ-E VIH-VHB
Baraclude étant principalement éliminé par voie rénale, Viread est également indiqué contre le VIH, uniquement
attention à toute co-administration avec des médicaments en association avec au moins deux autres antirétroviraux.
pouvant altérer la fonction rénale. Il ne faut pas utiliser Viread seul si on est co-infecté-e
VIH-VHB.
JE PRENDS UN TRAITEMENT DE SUBSTITUTION CAS N° 2 Viread est également contenu dans Truvada (avec
AUX OPIACÉS (TSO)   emtricitabine), ainsi que dans deux trithérapies en un
Pas de données disponibles. comprimé par jour, Atripla et Eviplera.

JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHB-VIH JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHB-VHC


Baraclude ne doit pas être utilisé chez les personnes Pas de données disponibles.
co-infectées VIH-VHB ne prenant pas de traitements anti-
VIH, en raison d’un risque de sélection de VIH résistants. JE SUIS ENCEINTE 
Des données rassurantes sont disponibles sur plusieurs
JE SUIS CO-INFECTÉ-E VHB-VHC centaines de femmes enceintes ayant reçu Viread.
Pas de données disponibles.
POSOLOGIE
À RETENIR
– Viread est
Viread contient 300 mg de ténofovir (Viread).
JE SUIS ENCEINTE  également
PRISE : un comprimé une fois par jour, au cours du repas.
Compte tenu des données obtenues chez l’animal, indiqué
il est recommandé de ne pas utiliser Baraclude pendant contre le
POSOLOGIE ENFANT
la grossesse. Cependant, votre médecin pourra juger que VIH. Ne pas
le bénéfice est supérieur aux risques. À RETENIR Viread est en cours de validation dans le cadre de
l’hépatite B chez l’adolescent (à partir de 12 ans).
l’utiliser seul
– Baraclude si on est
POSOLOGIE ne doit pas co-infecté-e
Baraclude est disponible en comprimés à 0,5 mg ou 1 mg être utilisé VIH-VHB
et en solution buvable à 0,05 mg/ml. par les (risque de
CAS N° 1 − personne n’ayant jamais reçu de lamivudine : personnes co- sélection
0,5 mg d’entécavir par jour, avec ou sans aliments. infectées ne de VIH
CAS N° 2 − personne avec virus résistant à la lamivudine prenant pas résistants).
ou personne avec maladie hépatique décompensée : 1 mg de traitement – Viread est
d’entécavir par jour à jeun (au moins 2 heures avant ou anti-VIH également
après un repas). (risque de contenu dans
sélection Truvada,
POSOLOGIE ENFANT de VIH Atripla et
Baraclude n’est pas validé chez l’enfant et l’adolescent. résistants). Eviplera.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

106 GUIDE TÊTU + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

16 fiches traitements.indd 106 25/10/12 12:53


TÉLÉCHARGEZ
ET LISEZ TÊTU
sur iPad
Découvrez gratuitement,
le premier numéro de la nouvelle formule.

Sans titre-1 1 25/10/12 16:54


+ traitements à venir

du nouveau
trÈs bientÔt
Au niveau des traitements antirétroviraux, que nous réserve l’avenir ? Dans
les  trois prochaines années, cinq médicaments anti-VIH devraient arriver
dans les pharmacies. Par Renaud Persiaux

Cobicistat : conçu par le laboratoire Gilead, ce sera semble aussi puissante que Sustiva, mais beaucoup mieux
le deuxième médicament sur le marché des boosters, lesquels tolérée : ni symptôme psy ni « rash » cutané. Un comprimé
sont utilisés pour espacer les prises des antiprotéases. Il « tout-en-un », le Trii, l’associant à Kivexa (lamivudine
permettra le développement de médicaments « deux-en-un », + abacavir) est en phase de développement avancé. Point
en l’associant aux antiprotéases Reyataz ou Prezista. Il ne fort : elle peut rester efficace sur des virus résistants aux
semble guère mieux toléré sur le plan digestif que Norvir. deux autres anti-intégrase, Isentress et elvitegravir, mais
Commercialisation attendue : début 2014. en deux prises par jour. Commercialisation attendue : 2014.

Elvitegravir : cette anti-intégrase développée par le GS-7340 : il s’agit d’un ténofovir (Viread) de deuxième
laboratoire Gilead s’utilise en une prise par jour, boostée génération, une version améliorée (une prodrogue qui se
par le cobicistat (co-formulé dans le même comprimé). transforme en principe actif dans l’organisme) dont l’efficacité
Dans un essai, elle est aussi efficace qu’Isentress semble supérieure à des doses beaucoup plus faibles, selon les
(actuellement commercialisée) chez des personnes en études précoces. Quel intérêt ? Cela devrait diminuer la toxicité
multi-échec thérapeutique, avec des virus multirésistants, à long terme sur les reins et faciliter les co-formulations de
et les effets indésirables sont similaires. Commercialisation trithérapie. Un comprimé « tout-en-un », le premier avec une
attendue : début 2014. antiprotéase, est en projet (Prezista, cobicistat, emtricitabine,
GS-7340), de même qu’un « Quad 2 » contenant ce GS-7340.
« Quad » : autorisé depuis la fin août 2012 aux États-Unis, Commercialisation attendue : après 2014.
sous le nom Stribild, le « Quad » est en cours d’autorisation  
en Europe et le nom du médicament est encore inconnu. Le futur du VIH en trois mots clés 
Cette nouvelle trithérapie en un comprimé par jour associe ALLÉGER le traitement. Certes, les traitements sont de
au Truvada (emtricitabine + ténofovir), l’elvitegravir et le plus en plus simples, mais peut-on les alléger encore plus,
cobicistat. Dans les essais à deux ans, le « Quad » donne une fois que la charge virale est indétectable depuis des
d’aussi bons résultats qu’Atripla ou que Truvada + Reyataz mois ? Des essais ont montré que pour ces « traitements de
boosté, chez les personnes dont c’est le premier traitement. maintenance », on pouvait débooster les antiprotéases Prezista
Commercialisation attendue : fin 2013-début 2014. et Reyataz chez certaines personnes qui ne supportent pas
bien Norvir. Ou encore se passer des nucléosides (base des
Dolutégravir : cette anti-intégrase de nouvelle génération, en trithérapies actuelles) en ne prenant qu’une antiprotéase
une prise par jour, est développée par ViiV Healthcare. Elle boostée (monothérapie de Prezista / Norvir ou Kaletra).

108 Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3

15 les futurs ARV.indd 108 25/10/12 15:20


traitements +

Hépatite C
Problème : le nombre de cachets et la tolérance, qui n’est
pas toujours très bonne (troubles digestifs). Enfin, un projet
français d’essai clinique, Iccarre, sans financements pour
l’heure, vise à déterminer si chez des personnes dont
le virus est déjà contrôlé, une prise d’ARV 4 jours sur 7
pourrait suffire à maintenir une charge virale indétectable. enfin de bonnes
nouvelles
Si on souhaite alléger son traitement, il est indispensable
d’en parler à son médecin qui fera une évaluation au cas par
cas. Il est totalement déconseillé d’arrêter le traitement sans
lui en parler.
APAISER le système immunitaire. On parle de plus en plus
Les bénéfices d’un traitement à base
de l’inflammation chronique qui persiste chez les séropositifs, d’interféron sont indéniables mais les effets
même sous traitement efficace. Elle est notamment liée à la
destruction par l’infection à VIH de la barrière immunitaire
indésirables restent lourds. LA recherche
du tube digestif. Ce qui permet aux fragments bactériens d’autres médicaments progresse.
pro-inflammatoires de passer dans le sang. Plusieurs défis
Par Renaud Persiaux
attendent les scientifiques et, en premier lieu, identifier les
marqueurs d’inflammation les plus pertinents (il en existe
une kyrielle : interleukine 6, TNF-alpha…). Plusieurs solutions Soigner sans interféron,
thérapeutiques sont dans les tuyaux, des statines aux anti- ce sera bientôt possible !
inflammatoires non stéroïdiens, dont il faudra vérifier que L’interféron aide le système immunitaire à se
les bénéfices sont supérieurs aux risques. D’autres études débarrasser du virus au prix d’effets indésirables lourds
se penchent sur l’impact de compléments avec probiotiques, (troubles de l’humeur, fatigue, assèchement de la peau,
bactéries ou levures qui pourraient contribuer à restaurer etc.). Pourra-t-on se passer, pour traiter l’hépatite C, des
cette barrière. Tandis qu’un antirétroviral expérimental, le injections d’interféron et de ses effets indésirables ? Les
cénicriviroc, aurait un effet anti-VIH (en bloquant le co- firmes pharmaceutiques cherchent les molécules qui
récepteur CCR5) et anti-inflammatoire (en bloquant le CCR2). permettront d’élaborer un traitement « tout oral », si possible
Enfin, côté vaccin thérapeutique, certains candidats, comme contenu dans un seul comprimé. 
VAC-3S, développé par InnaVirVax, au Génopole d’Évry, La course, effrénée, est très disputée : une cinquantaine de
visent à réduire la suractivation immunitaire. molécules sont en développement. Parmi les molécules les
GUÉRIR l’infection. Longtemps tabou, le rêve réapparaît dans plus prometteuses et les plus avancées : le sofosbuvir (GS-
les éprouvettes. Fruit de deux ans de travail, une stratégie 7977), le daclatasvir (BMS-052), l’asunaprevir (BMS-032), le
scientifique mondiale a été lancée en juillet dernier. Trente- siméprevir (TMC 435), toutes en une prise par jour. Elles
quatre chercheurs parmi les plus réputés ont identifié sept n’arriveront pas avant 2014-2015.
priorités de recherche. Avec deux objectifs : la guérison
totale (disparition totale du VIH de l’organisme) ou la De l’espoir pour les non-répondeurs
guérison fonctionnelle (les personnes ne prendraient pas de Il y a aussi des traitements à venir pour les répondeurs
traitement, ne seraient pas malades et auraient un risque dits « nuls », ces patients qui n’ont pas de réponse à un
infime de transmettre le virus). premier traitement anti-VHC. On observe de bons résultats,
Ces recherches ont été remises au goût du jour par le patient qui restent à confirmer, sur certaines nouvelles molécules.
dit « de Berlin », séropositif guéri à l’occasion d’une greffe Mais peut-être faudra-t-il parfois conserver la ribavirine
de moelle osseuse nécessaire pour soigner sa leucémie. Le et l’interféron ?
donneur choisi était naturellement résistant à l’infection Ces schémas sont trop peu testés chez les personnes
(parce que porteur de la double mutation delta 32, présente co-infectées par le VIH et le VHC, grandes oubliées de la
chez moins de 0,3 % de la population). recherche privée. En France, encore une fois, c’est l’agence
Autre voie de recherche : la compréhension accrue du publique, l’ANRS, qui s’y colle, avec un essai programmé
fonctionnement des réservoirs, cellules où le virus peut pour le début 2013 sur les personnes co-infectées
rester dormant pendant des années. En 2012, on a identifié répondeurs nuls (daclatasvir, asunaprevir, ribavirine,
une molécule, le vorinostat, qui semble capable de réveiller interféron). Enfin, pour ceux qui ne pourront s’en passer,
ces cellules mais il faudra des approches supplémentaires on cherche aussi un interféron qui serait moins « méchant »
(notamment en immunothérapie) pour les éliminer. RP (interféron lambda). RP

Guide Têtu + 2 0 1 2 - 2 0 1 3 109

15 les futurs ARV.indd 109 25/10/12 15:20


+ EXPERTS

Comité
scientifique
Des personnalités reconnues
dans le milieu de la lutte
contre le sida ont validé les
informations contenues dans
le Guide Têtu +. Les opinions,
commentaires et points de vue
développés n’engagent que leurs
auteurs et la rédaction de Têtu +.

De haut en bas
Nathalie Morgensztejn 
Chef de produits Maladies infectieuses
à l’Agence nationale de sécurité du
médicament et des produits de santé (ANSM).

Pr Daniel Vittecoq 
Chef du service des maladies infectieuses

Photos : Julie Ansiau, Emmanuelle Barbaras, Fabien Breuil et Matthias Casado-Castro, Baptiste de Ville d' Avray, DR.
et tropicales de l’hôpital Bicêtre, président
du groupe de travail Médicaments,
sida et hépatite à l’Agence nationale du
médicament et des produits de santé
(ANSM) et président du groupe d’experts
de l’European Medecines Agency sur les
antiviraux (EMA).

Dr Frédérique Delatour 
Chargée du dépistage du VIH et des IST
à la direction générale de la Santé (DGS)
et consultante au Centre de dépistage
anonyme et gratuit (CDAG) de l’hôpital
Bichat-Claude-Bernard.

Gilles Laffon 
Directeur d’Arbor Carcassonne
(appartements relais, coordination
thérapeutique et point écoute) et délégué
régional de SOS Habitat et Soins.

Éric Billaud
Président de la Société française de lutte
contre le sida (SFLS), président du Corevih
des Pays de la Loire, praticien hospitalier
au service des maladies infectieuses et
tropicales du CHU de Nantes.

Anne Gervais
Hépatologue au service des maladies 
infectieuses et tropicales de
l’hôpital Bichat-Claude Bernard, à Paris.

110 Guide Têtu+ 2 0 1 2 - 2 0 1 3

17 comité Scientifique 2012.indd 110 25/10/12 15:21


PLUS DE 30
DESTINATIONS

bla bla bla


zzzzzzzzz bla bla bla

CHOISIR ZEN OU ZAP,


ÇA AIDE À RESTER ZEN
(OU ZAP)
RELAXANTE OU CONVIVIALE, C’EST VOUS QUI CHOISISSEZ
L’AMBIANCE DE VOTRE VOYAGE AVEC iDTGV.

INFORMATIONS, RÉSERVATIONS, M-BILLETS…EMBARQUEZ TOUT iDTGV SUR VOTRE SMARTPHONE AVEC


L’APPLICATION MOBILE iDTGV. TÉLÉCHARGEZ-LA GRATUITEMENT SUR L’APP STORE OU LE MARKETPLACE.
* Prix à partir de, soumis à disponibilités, valables pour un aller simple en seconde classe sur iDTGV. iDTGV, société par actions simplifiée, RCS Nanterre B 478.221.021.
2, place de la Défense, CNIT 1, 92 053 Paris La Défense Cedex.
** Prix service client : Étude Inférence Opérations - Viséo Conseil réalisée de mai à juillet 2011 sur le principe du client mystère au moyen de 215 contacts répartis entre appels
téléphoniques, contacts Internet et courriers postaux.

iDTGV_Gene_Guide Tetu_200x270.indd 1 17/10/12 12:04