Vous êtes sur la page 1sur 5

(http://www.dordogne.com/index.

html)

La Dordogne Libre (ou la DL):

INTRODUCTION:

La DL, c'est un quotidien départementale, qui traite de toute l'information locale


(avec seulement quatre pages dédiées à l'actualité française et mondiale), il y a
notamment, l'information sportive, les faits d'hiver, les expositions, et la météo de la
Dordogne...

I)Présentation de la Dordogne Libre:

une vidéo de présentation : (


http://www.dordogne.com/presentation-dordogne-libre.html )

•Crée en 1876, par Dominique Joucla, la Dordogne Libre ( la DL comme on l'appelle


aujourd'hui familièrement) nous informe sur une ville, Périgueux, sur son pays et sur
ses habitants. A la fin du XIXe siècle, un seul quotidien domine, c'est « l'Avenir de la
Dordogne». Son premier numéro paraît le mercredi 18 octobre 1876, il est tiré à plus
de deux milles exemplaires. C'était un journal politique de gauche et républicain. A
l'époque, les journalistes qui y travaillent ne sont pas encore professionnels, et les
journaux sont composés d'articles provenant de la presse parisienne retranscrit (en
particuliers les pamphlets virulents écrits par de grands auteurs).
•En 1944 c'est la fille de Dominique Joucla qui deviendra propriétaire de
l'imprimerie mais le directeur est Victor Bousquet. Cependant c'est l'époque de
l'occupation nazi et du gouvernement de Vichy, Bousquet est donc comme tous les
autres soumit à la censure et ses articles sont dictés par le gouvernement.
•Par la suite la parution du journal s'arrête car il est considéré comme
« collaborateur » par la Résistance. Le 2 septembre 1944, après la libération de
Périgueux, la parution du journal reprend mais sous un nom différent ( pour ne pas
garder un nom du journal collaborateur) qui sera : « Périgueux libéré » et dont
l'éditorial est signé par Marcel Edmond Naegelin, qui fut l'ancien adjoint au maire de
Strasbourg et qui s''est réfugié en Dordogne et a participé à la Résistance.
•C'est le 7 septembre que le journal trouvera son nom final : la Dordogne Libre. Et
l'imprimerie Joucla, qui avait fermée lors de l'occupation, reprend son service.
•Le 14 aout 1945, la DL devient une SARL ( c'est-à-dire une société à responsabilité
limité ) qui a pour objectif : « l'organisation et le contrôle de la rédaction des
informations du journal pour la défense des intérêts moraux des anciens de l'Armée
Secrète » ( l'Armée Secrète est un regroupement de résistants pendant la seconde
guerre mondiale qui se situe dans le Sud de la France).
•En 1953, la Dordogne Libre devient complètement indépendante, son logo est
retouché ( il est plus grand et il y a la cathédrale Saint-Front) il est en vente dans tous
les bureaux de tabac et kiosques, et il représente la plus forte vente de Périgueux.
Certaines rubriques sont créées et elles existent encore de nos jours.
•En 1983, la DL a été rachetée par Sud-Ouest. Le groupe Sud-Ouest a entièrement
restructuré le journal, qui est dorénavant imprimé au même endroit que « Charente
Libre », à Angoulême (depuis 1990).Par la suite le nombre de tirage et de vente n'a
cessez d'augmenter et il est devenue le quotidien essentiel de l'agglomération
Périgourdine.

II)La rédaction d'un numéro de la DL :

La Dordogne Libre se trouve sur l'esplanade du théâtre, au 4 allée d'Aquitaine, et ses


locaux sont ouverts au public du lundi au vendredi. Aujourd'hui, la DL est
généralement diffusée à Périgueux et dans ses alentours, ainsi que dans les grandes
villes plus éloignées (comme à Terrasson, ou à Sarlat). La DL est composée de quinze
personnes, dont dix journalistes.

( http://www.dordogne.com/venir-au-journal.html )

Exemple d'une journée à la rédaction du journal:

•9H00: le rédacteur en chef rédige chaque matin le programme de la journée, en


fonction des sujet et des événements à couvrir.
•9H30: lors d'une réunion, le rédacteur donne les tâches aux journalistes.
•10H30: deux journalistes (l'un photographie et l'autre prend des notes) partent
couvrir une manifestation à Notre Dame de Salignac.
•Pendant ce temps un autre membre de la rédaction s'occupe du plan du journal pour
le lendemain.
•Ensuite la secrétaire de rédaction s'occupe du montage des pages (ces pages seront
transmise au centre d'imprimerie)
•Certains communiqués sont récupérés puis retranscrits (ils s'agit des communiqués
des associations: de presse internationale, sportives...). Ainsi que ceux des
correspondants placés dans les autres villes de Dordogne).
•L'après-midi des journalistes se déplacent dans les autres villes de Dordogne où il y
a des événements (Angoulême).
•Par la suite tout est envoyés au imprimeries.
•Et pour finir, des camions acheminent le quotidien vers les kiosques ou la Poste.

III) Exemple d'un numéro de la DL:

Numéro du Mardi 31 Mars 2009:

Les rubriques principales sont:


•Périgueux & agglomération ( les articles : « Un projet de centre de tri inquiète les riverains »
Patrice Bouscarrut ; ainsi que « Le diocèse lui aussi touché par la crise » de Marie Deshayes ; « Le
vote du budget s'annonce très tendu » de Nicolas Guiraud …)
•Périgord faits divers et société ( les articles parlent de Bergerac et Boulazac )
•Périgord villes et villages ( certains villages ont moins de 500 habitants )
•Sport.
•Les petites annonces.
•France et monde.
•Aujourd'hui ( météo)
•Les rendez-vous de Dordogne Libre.

Photos des articles:

( http://www.dordogne.com/index.html )

SOURCES:
le site de la DL: www.dordogne.com
site de Terrasson: http://terrasson.evous.fr/La-Dordogne-Libre,272.html