Vous êtes sur la page 1sur 1

EXERCICES CORRIGES SUR LE TRANSFORMATEUR : L’étude d’un transformateur monophasé a donné les résultats suivants :

Mesure en continu des résistances des enroulements à la température de


La puissance apparente d’un transformateur monophasé 5,0 kV / 230 V ; 50 Hz est fonctionnement : r1 = 0,2 Ω et r2 = 0,007 Ω.
S = 21 kVA. La section du circuit magnétique est s = 60 cm2 et la valeur maximale du champ Essai à vide : U1 = U1n = 2 300 V ; U2V = 240 V ; I1V = 1,0 A et P1V = 275 W.
)
magnétique B = 1,1T . Essai en court-circuit : U1CC = 40 V ; I2CC = 200.
L’essai à vide a donné les résultats suivants :
U1 = 5 000 V ; U2V = 230 V ; I1V = 0,50 A et P1V = 250 W. 1- Calculer le rapport de transformation m.
L’essai en court-circuit avec I2CC = I2n a donné les résultats suivants : 2- Montrer que dans l’essai à vide les pertes Joule sont négligeables devant P1V.
P1CC = 300 W et U1CC = 200 V. 3- Déterminer la valeur de la résistance ramenée au secondaire RS.
4- Calculer la valeur de P1CC.
1- Calculer le nombre de spires N1 au primaire. 5- Déterminer XS.
2- Calculer le rapport de transformation m et le nombre N2 de spires au secondaire. 6- Déterminer par la méthode de votre choix, la tension aux bornes du secondaire
3- Quel est le facteur de puissance à vide de ce transformateur ? lorsqu’il débite un courant d’intensité I2 = 180 A dans une charge capacitive de facteur
4- Quelle est l’intensité efficace du courant secondaire I2n ? de puissance 0,9.
5- Déterminer les éléments RS ; ZS et XS de ce transformateur. 7- Quel est alors le rendement.
6- Calculer le rendement de ce transformateur lorsqu’il débite un courant d’intensité
nominale dans une charge inductive de facteur de puissance 0,83. REPONSE :
U
1- m = 2 V = 240 = 0,104 .
REPONSE : U1 2300
)
1- En utilisant le théorème de Boucherot : U 1 = 4, 44 N 1sfB , on en déduit : 2- P1V = PF + r1 .I1V . On montre que r1 .I1V << PF donc P1V = PF .
2 2

U1 −3
5000 3- R S = r2 + m .r1 = 0,007 + 0,104 .0, 2 = 9,18.10 Ω .
2 2
N1 = ) = = 3413 spires
( )
4, 44 sfB 4, 44 × 60. 10 − 2 2 × 50 × 1,1
4- P1CC = R S .I
−3
= 9,18.10 × 200 = 367,1W .
2
2 CC
2

U N
2- m = 2 V = 230 = 0,046 et m = 2 ⇒ N 2 = m.N 1 = 0,046 × 3413 = 157 spires . m.U 1CC 0,104 × 40
U1 5000 N1 5- On calcule en premier ZS. Z S = = = 20.10 −3 Ω
I 2 CC 200
P1V
3- P1V = PF et cos ϕ1V = = 250
U 1 .I1V 5000 × 0,5
= 0,1 X S = ZS − R S =
2 2
(20.10 ) − (9,18.10 )
−3 2 −3 2
= 17,7 mΩ
3 6- ∆U 2 = U 2 V − U 2 = R S .I 2 . cos ϕ 2 + X S .I 2 . sin ϕ 2 avec ϕ2 < 0 car charge capacitive.
4- S = U 1n .I1n = U 2 V .I 2 n soit I 2n = S = 21.10 = 91,3A .
U 2V 230 ∆U 2 = 9,18.10 −3 × 180 × 0,9 − 17,7.10 −3 × 180 × sin(cos −1 0,9) = 0,93V
P1CC
5- R S = 2 = 300 = 36 mΩ U 2 = U 2 V − ∆U 2 = 240 − 0,93 = 239,9 V
2
I 2 CC 91,3 P2 = U 2 .I 2 . cos ϕ 2 = 239,9 × 180 × 0,9 = 38,86 kW
m.U 1CC !! Ici, le courant I2 est différent que I2CC !!
ZS = = 0,1Ω −3
I 2 CC P1 = P2 + PF + PC = P2 + PF + R S .I 2 = 38,86.10 + 275 + 9,18.10 × 180 = 39, 44 kW
2 3 2

X S = Z S2 − R S2 = 0,12 − 0,036 2 = 94 mΩ . η = 98,5%


7- Pour déterminer le rendement, il faut déjà déterminer la tension U2 aux bornes de la
charge soit en utilisant la méthode graphique ( U 2 V = R S .I 2 + jX S .I 2 + U 2 ) soit en
utilisant l’expression approchée de la chute de tension :
∆U 2 = U 2 V − U 2 = R S .I 2 . cos ϕ 2 + X S .I 2 . sin ϕ 2 soit
∆U 2 = 36.10 −3 × 91,3 × 0,83 + 94.10 −3 × 91,3 × sin(cos −1 0,83) = 7,51V . On en déduit
U2 :
U 2 = U 2 V − ∆U 2 = 230 − 7,51 = 222,5V . On calcule ensuite P2 et P1 :
P2 = U 2 .I 2 . cos ϕ 2 = 222,5 × 91,3 × 0,83 = 16,86 kW ;
P2
P1 = P2 + PF + PC = 16,86.10 3 + 250 + 300 = 17, 41kW et η = = 96,8%
P1