Vous êtes sur la page 1sur 4

EXERCICES CORRIGES SUR LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE EXERCICE N°2 :

L’étude d’un transformateur monophasé a donné les résultats suivants :


EXERCICE N°1 :
Mesure en continu des résistances des enroulements à la température de
La puissance apparente d’un transformateur monophasé 5,0 kV / 230 V ; 50 Hz est fonctionnement : r1 = 0,2 Ω et r2 = 0,007 Ω.
S = 21 kVA. La section du circuit magnétique est s = 60 cm2 et la valeur maximale du champ Essai à vide : U1 = U1n = 2 300 V ; U20 = 240 V ; I10 = 1,0 A et P10 = 275 W.
)
magnétique B = 1,1T . Essai en court-circuit : U1CC = 40 V ; I2CC = 200.
L’essai à vide a donné les résultats suivants :
U1 = 5 000 V ; U20 = 230 V ; I10 = 0,50 A et P10 = 250 W. 1- Calculer le rapport de transformation m.
L’essai en court-circuit avec I2CC = I2n a donné les résultats suivants : 2- Montrer que dans l’essai à vide les pertes Joule sont négligeables devant P10 .
P1CC = 300 W et U1CC = 200 V. 3- Déterminer la valeur de la résistance ramenée au secondaire RS.
4- Calculer la valeur de P1CC.
1- Calculer le nombre de spires N1 au primaire. 5- Déterminer XS.
2- Calculer le rapport de transformation m et le nombre N2 de spires au secondaire. 6- Déterminer par la méthode de votre choix, la tension aux bornes du secondaire
3- Quel est le facteur de puissance à vide de ce transformateur ? lorsqu’il débite un courant d’intensité I2 = 180 A dans une charge capacitive de facteur
4- Quelle est l’intensité efficace du courant secondaire I2n ? de puissance 0,9.
5- Déterminer les éléments RS ; ZS et XS de ce transformateur. 7- Quel est alors le rendement.
6- Calculer le rendement de ce transformateur lorsqu’il débite un courant d’intensité
nominale dans une charge inductive de facteur de puissance 0,83. REPONSE :
U
1- m = 2 0 = 240 = 0,104 .
REPONSE : U1 2300
)
1- En utilisant le théorème de Boucherot : U 1 = 4, 44 N 1sfB , on en déduit : 2- P10 = PF + r1 .I120 . On montre que r1 .I12V << PF donc P1V = PF .
U1
N1 = ) = 5000 = 3413 spires 3- R S = r2 + m 2 .r1 = 0,007 + 0,104 2.0, 2 = 9,18.10 −3 Ω .
( )
4, 44 sfB 4, 44 × 60. 10 − 2 2 × 50 × 1,1
4- P1CC = R S .I 22 CC = 9,18.10 −3 × 200 2 = 367,1W .
U N
2- m = 2 0 = 230 = 0,046 et m = 2 ⇒ N 2 = m.N 1 = 0,046 × 3413 = 157 spires . m.U 1CC 0,104 × 40
U1 5000 N1 5- On calcule en premier ZS. Z S = = = 20.10 −3 Ω
I 2 CC 200
P10
3- P10 = PF et cos ϕ10 = = 250
U 1 .I10 5000 × 0,5
= 0,1 X S = ZS − R S =
2 2
(20.10 ) − (9,18.10 )
−3 2 −3 2
= 17,7 mΩ
3 6- ∆U 2 = U 2 0 − U 2 = R S .I 2 . cos ϕ 2 + X S .I 2 . sin ϕ 2 avec ϕ2 < 0 car charge capacitive.
4- S = U 1n .I1n = U 2 0 .I 2 n soit I 2n = S = 21.10 = 91,3A .
U 20 230 ∆U 2 = 9,18.10 −3 × 180 × 0,9 − 17,7.10 −3 × 180 × sin(cos −1 0,9) = 0,93V
P1CC
5- R S = 2 = 300 = 36 mΩ U 2 = U 2 0 − ∆U 2 = 240 − 0,93 = 239,9 V
I 2 CC 91,3 2 P2 = U 2 .I 2 . cos ϕ 2 = 239,9 × 180 × 0,9 = 38,86 kW
m.U1CC !! Ici, le courant I2 est différent que I2CC !!
ZS = = 0,1Ω
I 2 CC P1 = P2 + PF + PC = P2 + PF + R S .I 22 = 38,86.10 3 + 275 + 9,18.10 −3 × 180 2 = 39, 44 kW
X S = Z S2 − R S2 = 0,12 − 0,036 2 = 94 mΩ . η = 98,5%
7- Pour déterminer le rendement, il faut déjà déterminer la tension U2 aux bornes de la
charge soit en utilisant la méthode graphique ( U 2 V = R S .I 2 + jX S .I 2 + U 2 ) soit en
utilisant l’expression approchée de la chute de tension :
∆U 2 = U 2 0 − U 2 = R S .I 2 . cos ϕ 2 + X S .I 2 . sin ϕ 2 soit
∆U 2 = 36.10 −3 × 91,3 × 0,83 + 94.10 −3 × 91,3 × sin(cos −1 0,83) = 7,51V . On en déduit
U2 :
U 2 = U 2 0 − ∆U 2 = 230 − 7,51 = 222,5V . On calcule ensuite P2 et P1 :
P2 = U 2 .I 2 . cos ϕ 2 = 222,5 × 91,3 × 0,83 = 16,86 kW ;
P2
P1 = P2 + PF + PC = 16,86.10 3 + 250 + 300 = 17, 41kW et η = = 96,8%
P1
5- On appelle RS la résistance des enroulement ramené au secondaire et XS la
EXERCICE N°3 : réactance ramené au secondaire.
Les essais d’un transformateur monophasé ont donné les résultats suivants : a- Proposer un schéma de câblage du transformateur lors de l’essai en court-
Essai à vide sous tension primaire nominale : circuit, avec tous les appareils permettant de mesurer U1cc, I1cc, P1cc.
U1n = 2,20 kV ; f = 50 Hz ;
Valeur efficace de l’intensité du courant mesuré au primaire : I2CC = I2n
U20 = 230 V ; A W
Puissance active mesurée au primaire : AC/DC

P10 = 700 W ;
Essai en court-circuit sous tension primaire réduite : U1cc V A
U1cc = 130 V ; I2cc = 200A et P1cc = 1,50 kW. AC/DC AC/DC

1- Proposer un schéma de câblage du transformateur permettant lors de l’essai à vide,


avec tous les appareils pour mesurer I10, U20, P10 en indiquant le type d’appareil
choisi. b- Pourquoi cet essai est-il réalisé sous tension primaire réduite ?
Le secondaire étant court-circuité, seule la résistance de l’enroulement du
I10 I2 = 0 secondaire limite l’intensité du courant I2cc. Comme cette résistance est très
W A faible, il suffit d’une tension primaire réduite (U2 = mU1) pour obtenir une
AC/DC intensité de court-circuit égale à l’intensité nominale.

c- Faire un schéma électrique équivalent du transformateur ramené au


U1 V V U20
AC/DC AC/DC secondaire pour cet essai ; y porter toutes les grandeurs électriques.

ZS

2- Calculer le rapport de transformation m: XS


RS
U
m = 2 0 = 230 = 0,104 U20
U 1n 2200
I2cc
3- Calculer le facteur de puissance du transformateur lors de l’essai à vide :
P10 700
P10 = U 10 .I10 . cos ϕ10 ⇒ cos ϕ10 = = = 0, 212
U 10 .I10 2200 × 1,5 d- Que représente la puissance active P1cc lors de cet essai ?
Cette puissance représente les pertes par effet Joule ou pertes cuivres.
4- On note I1m la valeur efficace de la composante réactive de l’intensité I10. Calculer
I1m (appelé parfois courant magnétisant). e- Calculer RS.

I1a
La composante magnétisante I1m est : P1cc = R 1 .I12cc + R 2 .I 22 cc
ϕ0 = 77° I1m = I10 . sin ϕ10 = 1,5 × sin (77° ) = 1, 46 A or

I1m
( )
I1cc = m.I 2 cc d' où P1cc = m 2 .R 1 .I 22 cc + R 2 .I 22 cc = m 2 .R 1 + R 2 .I 22 cc
P1cc = R S .I 2
2 cc
avec R S = m .R 1 + R 2 .
2

A.N. : R S = 15002 = 37,5mΩ


200

Page 1/6 Page 2/6


f- Calculer le module de l’impédance ZS ramené au secondaire. Montrer que EXERCICE N°4 :
X S = Z − R . Calculer XS.
2 2 Les essais d’un transformateur monophasé ont donné :
• A vide : U1 = 220V, 50 Hz (tension nominale du primaire) ;
S S

E S = Z S .I 2 CC U20 = 44V ; P10 = 80W et I10 = 1A.


E S = m.U 1cc • En continu au primaire ; U1 = 5V ; I1 = 10A.
 I1cc 2 U 1cc • En court-circuit : U1cc = 40V ; P1CC = 250W ; I1CC = 20A(courant nominale
 I1cc ⇒ mU1cc = Z S . m soit Z S = m . I
 2 cc
I = 1cc primaire).
 m
U 1.1 Déterminer le rapport de transformation, et le nombre de spires du secondaire si l’on en
ou Z S = m. 1cc
I 2 cc compte 520 au primaire.

U 20
A.N : Z S = 0,104. 130 = 67,9 mΩ et m= = 44 = 0, 2 et N 2 = m.N 1 = 0, 2 × 520 = 104 spires
200 U1 220
X S = 0,067 − 0,037 = 56,7 mΩ .
2 2 1.2 Vérifier que l’on peut négliger les pertes par effet Joule lors de l’essai à vide. En
admettant que les pertes fer sont proportionnelles au carré de la tension primaire, montrer
qu’elles sont négligeables dans l’essai en court circuit.
6- Le secondaire alimente maintenant une charge inductive de facteur de puissance
0,8.
U1
U1n = 2,2 kV. On relève I2n = 200A. Calcul de R1 : R 1 = = 5 = 0,5Ω
I1 10
Les pertes mesurées lors de l’essai à vide sont : P10 = Pf + R 1 .I10
2
a- Faire un schéma électrique équivalent du montage, le transformateur étant
représenté par son modèle ramené au secondaire.
Soit Pf = P10 − R 1 .I = 80 − 0,5 × 1 = 79,5 W (les pertes Joule pour cet essai sont
2 2
10
ZS = RS + jXS négligeables ; elles représentent 1% des pertes !).

I2 Les pertes mesurées lors de l’essai en court circuit sont : P1CC = PC + Pf


P
ES = -mU1 U2 Or, Pf = k.U12 ⇒ k = f2 = 80 2 = 1,65.10 −3 (pour l’essai à vide).
U1 220
Pour l’essai en court-circuit : U1cc = 40V d’où Pf = 1,65.10 −3.40 2 = 2,64 W .
Soit, PJ = P1CC − PF = 250 − 2,64 = 247, 4 W (les pertes fer pour cet essai représentent 1%
des pertes totales, donc elles sont négligeables).
b- Calculer une valeur approchée de U2.
U 2 = U 2 0 − ∆U 2 = 230 − (0,0375 × 200 × 0,8 + 0,0567 × 200 × 0,6 ) = 217, 2 V 1.3 Déterminer les valeurs de Xs et RS.

c- En déduire la puissance active fournie à la charge. P1cc P1CC


P2 = U 2 .I 2 . cos ϕ 2 = 217, 2 × 200 × 0,8 = 34,75kW P1cc = R S .I 22 cc ⇒ R S = 2
= m2 = 0, 2 2. 2502 = 25mΩ
I 2 cc
I12cc 20
I1cc 2 U
d- Quel est la valeur des pertes dans le fer Pf ? … des pertes Joules Pj ? et mU 1CC = Z S . ⇒ Z S = m . 1cc = 80 mΩ d’où
calculer la puissance active P1. m I1cc
Comme le transformateur fonctionne sous les grandeurs nominales et que
l’essai à vide s’est fait sous ces grandeurs, Pf = 700 W.
X S = ZS − R S =
2 2
(80.10 ) − (25.10 )
−3 2 −3 2
= 76 mΩ
Idem pour les pertes Joules : Pj = 1500 W
D’où P1 = Pf + PJ + P2 = 700 + 1500 + 34751 = 36,95kW .

2- Le transformateur, alimenté au primaire sous sa tension nominale, débite 100A au


e- Calculer le rendement du transformateur η :
secondaire avec un facteur de puissance égal à 0,9 (charge inductive).
P 34,75
η= 2 = = 94%
P1 36,95

Page 3/6 Page 4/6


2.1 Déterminer graphiquement la tension secondaire du transformateur. En déduire la 2.c- Montrer que les pertes fer sont négligeables dans l’essai en court circuit, en admettant
puissance délivrée au secondaire. qu’elles sont proportionnelles au carré de la tension primaire.

U20=44V Les pertes mesurées lors de l’essai en court circuit sont : P1CC = PC + Pf
jXS.I2=7,5V P
Or, Pf = k.U 12 ⇒ k = f2 = 3002 = 0,133.10 −3 (pour l’essai à vide).
U2=38V U 1 1500
RS.I2=2,5V Pour l’essai en court-circuit : U1cc = 22,5V d’où Pf = 0,133.10 −3.22,5 2 = 67,5mW .
Soit, PJ = P1CC − PF = 225 − 0,675 = 224,9 W (les pertes fer sont négligeables).
U 2 = 44 − ( 2,5 × 0,9 + 7,5 × 0, 4) = 38, 4 V
3- Calculer les éléments RS et XS des enroulements ramenés au secondaires.
P2 = U 2 .I 2 . cos ϕ 2 = 38, 4 × 100 × 0,9 = 3, 46 kW P 2 P
P1cc = R S .I 2 cc ⇒ R S = 21cc = m 12CC = 0,150 . 2252 = 10 mΩ
2 2

I 2 cc I1cc 22,5
2.2 Déterminer la puissance absorbée au primaire, ainsi que le facteur de puissance.
P1 = Pf + PC + P2 = 80 + 250 + 3460 = 3,78kW I1cc U 2 22,5
mU1CC = Z S . ⇒ Z S = m . 1cc = 0,150 = 22,5mΩ d’où
2

m I1cc 22,5
et
P X S = Z S2 − R S2 = (22,5.10 ) − (10.10 )
−3 2 −3 2
= 20, 2 mΩ
cos ϕ1 = 1 = 3786 = 0,86
U 1 .I1 220.20
4- Le transformateur alimenté au primaire sous une tension U1 = 1500 V débite un courant
constant d’intensité I2 = 200A, quelque soit la charge.
EXERCICE N°5 : a- Déterminer la valeur de ϕ2, déphasage entre courant et tension secondaire, pour
L’étude d’un transformateur monophasé 1500V, 225V, 50 Hz de puissance apparente 44 que la chute de tension soit nulle.
kVA, a donné les essais suivants : ∆U 2 = 0 ⇔ R S I 2 . cos ϕ 2 + X S I 2 . sin ϕ 2 = 0
• Essai en continu au primaire : sin ϕ 2 R
U1 = 2,5V ; I1 = 10A ; = tan ϕ 2 = − S
cos ϕ 2 XS
• Essai à vide :
U1 = 1500V ; I10 = 2A ; U20 = 225 V ; P10 = 300W ; soit ϕ 2 = − arctan 10  = −26°
• Essai en court-circuit :  20, 2 
U1cc = 22,5V ; I1cc = 22,5 A ; P1cc = 225W.
b- Déterminer la chute de tension relative pour cosϕ2 = 0,8.
1- Déterminer le rapport de transformation : ∆U 2 = (0,01× 200 × 0,8 + 0,02 × 200 × 0,6 ) = 4 V
U 2 = U 2 0 − ∆U 2 = 225 − 4 = 221V
U20
m= = 225 = 0,150 U20 − U2
U1 1500 = 1,8%
U20
2.a- Calculer la composante active du courant lors de l’essai à vide :
5- Déterminer le rendement .
P10 P2 = 221.200.0,9 = 39,78kW
I10a = I10 . cos ϕ10 = I1v . = 2 × 0,1 = 0, 2 A
U10 .I10 P1 = Pf + PJ + P2 = 300 + 10.10 −3.200 2 + 221.200.0,9 = 40, 48kW .

2.b- Vérifier que l’on peut négliger les pertes par effet Joule lors de l’essai à vide : P2 39,78
U η= = = 98, 2%
2,5 P1 40, 48
Calcul de R1 : R 1 = 1 = = 0, 25Ω
I1 10
Les pertes mesurées lors de l’essai à vide sont : P1v = Pf + R 1 .I1v
2

Soit Pf = P10 − R 1 .I10 = 300 − 0, 25 × 2 = 299 W (les pertes Joule pour cet essai sont
2 2

négligeables ; elles représentent 0,33% des pertes !).

Page 5/6 Page 6/6