Vous êtes sur la page 1sur 8

277

ÉTUDE D'UN MONTAGE RÉGULATEUR DE VITESSE


Le système est constitué
(i) d’un moteur à courant continu alimenté par un hacheur série ;
(ii) d’une dynamo tachymétrique, placée en bout d'arbre qui contrôle la vitesse du moteur ;
L'information "vitesse" est utilisée par la commande du hacheur.

Le synoptique de ce système est représenté ci dessous.

HACHEU
R Ie

Ua M
U

COMMANDE
HACHEUR
M DT

CONTROLE
VITESSE

PARTIE A : ÉTUDE DU MOTEUR ( 39 POINTS )


Rch
Ie I

Ue M U

Le moteur utilisé est à excitation indépendante.

À l’inducteur :-
 Un rhéostat Rch placé en série avec l'inducteur du moteur, permet de régler la valeur du courant
d'excitation, noté Ie.
 La résistance du bobinage inducteur est r = 106  ;
 La source qui l'alimente délivre une tension fixe Ue = 190 V.
À l’induit :-
 La résistance de l'induit est R = 1,0  et sa tension d'alimentation est notée U.
On admet que la machine est parfaitement compensée : le flux par pôle  ne dépend que de Ie. Le
tableau ci dessous représente la variation de la f.é.m E à l’induit par rapport au courant d’excitation
à l’inducteur pour un essai effectué à vide en génératrice à la fréquence de rotation n = 1500 tr/min.

Ie(A) 0 0,2 0,38 0,6 0,8 0,88 0,97 1,2 1,5

Fém
15 60 100 150 180 189 200 220 237
E(V)
278
1. Essai à vide
L'intensité du courant inducteur est réglée à 1,5A.
Dans cet essai, l'induit est alimenté sous une tension U = 220 V et absorbe un courant d'intensité
I0 = 3 A.
(a) Montrer que la force électromotrice E0 vaut 217 V. [2]
(b) En utilisant le tableau de l'essai à vide effectué en génératrice et le résultat ci dessus, en déduire
la fréquence de rotation n0 exprimée en tr/min. [4]
(n2 = 217/237 x 1500 = 1373 tr/min ou 22,9 tr/s)

(c) (i) Calculer la puissance absorbée à l’induit, [1]


(660 W)
(ii) Calculer les pertes par effet joules à l’induit [1]
(9 W)
(iii) En déduire la somme des pertes dans le fer et mécaniques, appelées pertes collectives et
notées pc. [1]
( 651 W)
(iv) On admettra par la suite que ces pertes sont proportionnelles à la fréquence de rotation et
qu'elles correspondent à un couple de pertes de moment Tp constant. Calculer Tp.
[2]
(4,53 Nm)

(e) Calculer la valeur du rhéostat Rch. (consulter le schéma) [3]


(Rch = 20,7)

2. Régime nominal
En fonctionnement nominal, l'induit du moteur, alimenté sous une tension U = 220 V, tourne à la
fréquence de rotation n = 1373 tr/min lorsque l'intensité du courant d'excitation est réglée à la valeur
Ie = 0,97 A.
(a) Montrer que la f.é.m. E du moteur dans ces conditions vaut 183V? [3]
(E2 = 183V)
(b) Montrer que l'intensité du courant absorbé par l'induit est I = 37 A. [2]
(I = 37A)
(c) Calculer la puissance totale Pa absorbée par l'induit et le circuit de l'inducteur du moteur.
(Pa = 8324 W) [3]
(d) Calculer la valeur des pertes par effet Joule dans l'induit, notées pj. [2]
(pj = 1369W)
(e) Calculer la puissance utile Pu développée par le moteur. [5]
(Pu = 6120 W)
(f) Calculer le rendement du moteur (prendre en considération la puissance absorbée à l’inducteur).
( = 73,6%) [2]
(g) Calculer le moment du couple utile, noté Tu. [3]
(Tu = 42,5 Nm)
279
3. Fonctionnement à vitesse réglable
Pour la question suivante, le moteur fonctionne sous tension d'induit réglable entre 0 et 240 V et
entraîne un dispositif de levage qui impose un couple résistant de moment Tr constant.

La charge impose un courant d'induit d'intensité I = 37 A.


(a) Sachant que la source qui alimente l'induit délivre sa tension maximale Ua = 240 V, calculer la
f.é.m E aux bornes de l’induit. [2]
(E = 203 V)
(b) Quelle fréquence de rotation nmax peut-on d'atteindre si on maintient l'intensité du courant
inducteur à la valeur Ie = 0,97 A ? [3]
(n2 = 1522 tr/min = 25,4 tr/s)

Partie B : Étude du hacheur (39points)


L'induit du moteur est alimenté par l'intermédiaire d'un hacheur série dont le schéma est représenté
sur la figure ci dessous.
iK i

K L
B
Ua D u
ID M

L'interrupteur électronique K est supposé parfait et fonctionne à la fréquence f = 500 Hz.


K fermé de 0 à T.
K ouvert de T à T où  est le rapport cyclique.
D est une diode parfaite et B une bobine de lissage de résistance négligeable ; Ua est une tension
continue fixe ; Ua = 240 V. L'induit du moteur a une résistance R = 1,0 
1. Étude de la tension u aux bornes de la charge
(a) Quelle est la valeur de u pour K fermé ? [1]
(U = 240V)

(b) Quelle est la valeur de u pour K ouvert ? [1]


(U = 0 V)
(c) Calculer la période de fonctionnement du hacheur. [2]
(T = 2ms)
(d) Tracer les variations de u(t) sur le graphique ci dessous, pour  = 0,75. [3]
u(t)
Ua

T T 2T t(s)

(e) Calculer la valeur moyenne < u > de u dans ces conditions. [2] (Umoy = 180 V)
280

2. Étude du courant i absorbé par l'induit du moteur

On admettra que l'intensité i du courant a des variations linéaires entre deux valeurs extrêmes notées
Imin et Imax.
(a) Représenter sur le graphique ci dessous les variations de i , iK et iD pour  = 0,75. [9]

i(A) Graphique de i(t)


Imax

Imin

T T 2T t(s)

Ik(A) Graphique de ik(t)


Imax

Imin

T T 2T t(s)
ID(A) Graphique de iD(t)
Imax

Imin

T T 2T t(s)

(b) Montrer, en utilisant la méthode de votre choix, que la valeur moyenne imoy de l'intensité i du
courant peut s'exprimer sous la forme :
I min  I max
i moy 
2
[3]
(c) Sachant que l'ondulation de i est i = Imax - Imin = 4,0 A et que sa valeur moyenne est
imoy = 37 A, calculer Imin et Imax. [4]
Imax = 39 A Imin = 35 A
281
3. Utilisation d'un oscilloscope
On dispose d'un oscilloscope bicourbe dont la voie Y2 peut être inversée, de résistances de
visualisation, et d'une sonde réductrice. La masse de l'oscilloscope sera obligatoirement reliée au
point M. Compléter les schémas ci dessous en indiquant le branchement des voies Y1 et Y2
permettant de visualiser simultanément :
(a) u et i ; u est la tension aux bornes de l'ensemble (moteur + bobine de lissage). [2]

iK i
Voie 1
K B

Ua u commun
ID M

Sonde reductrice Voie 2

(b) u et iD [2]
iK i
Sonde reductrice Voie 1
K B

Ua u commun
ID
M

Voie 2

(c) u et iK. [2]

iK i
Voie 1
K B

Ua u commun
ID M

Sonde reductrice Voie 2


282
4. Fonctionnement du moteur alimenté par le hacheur

En charge nominale, le moteur absorbe un courant dont l'intensité a pour valeur moyenne
imoy = I =37A; la force électromotrice de l'induit peut s'exprimer sous la forme E = 0,168 n si la
fréquence de rotation n est exprimée en tr/min.
La fréquence de rotation du moteur peut s'exprimer sous la forme: n = a + b.
(a) Exprimer la tension u aux bornes de la charge (moteur + bobine de lissage) en fonction de E , R
, I , L. [2]

(b) Montrer que Ua = 0,168 n + 37 [2]


(c) En déduire que n  1429  + 220 [2]

(d) Calculer la valeur à donner à  pour avoir n = 1500 tr/min. [2]


( = 0,9)

PARTIE C : COMMANDE HACHEUR ET CONTROLE (22 POINTS)

Le dispositif de commande du hacheur est constitué de trois étages ; il est représenté sur la figure ci
dessous;

GENERATEUR DE
TENSION VT
TRIANGULAIRE

COMPARATEUR Vcom
VREF
AMPLIFICATEUR DE
DIFFERENCE U0
UDT

le générateur de tension triangulaire délivre une tension VT représentée sur le graphique ci dessous.

VT(V)
10

0
T 2T t(s)
283
Un amplificateur de différence génère une tension U0 à partir de la tension UDT fournie par la
génératrice tachymétrique et d'une tension de référence VREF ; la comparaison de VT et U0 permet

+ 15V


-
+
VT +
VCOM
U0

d'obtenir la tension de commande Vcom du hacheur. La tension UDT produite par la génératrice
tachymétrique obéit à la relation UDT = k.n avec k = 7,5 x 10-3 V/(tr/min). Les amplificateurs
opérationnels utilisés sont considérés comme parfaits et leurs tensions de saturation sont égales aux
tensions d'alimentation, 0 V et 15 V.

1. Étude de l'amplificateur de différence

R2

+ 15V

R1 
 -
V
+
R3 V 
+
UDT Vref R4 U0

R 1 U 0  R 2 U DT
(a) Montrer que V   [3]
R1  R 2
R4
(b) Montrer que V   Vref [2]
(R3  R4)

(c) Écrire la relation qui lie V - et V+ en régime linéaire. [1]


(d) On prend R2 = 5R1 et R4 = 5R3. En déduire que U0 = 5(Vref – UDT). [4]

(e) On choisit VREF = 9,0 V ; calculer la valeur de U0 lorsque la génératrice tachymétrique tourne à
la fréquence de rotation n = 1000 tr/min. On rappelle que la tension UDT produite par la
génératrice tachymétrique obéit à la relation UDT = k.n avec k = 7,5 x 10-3 V/(tr/min).
[2]
(U0 = 1,5V)
284
2. Étude du comparateur
(a) Représenter sur le graphique ci dessous la tension de sortie Vcom du comparateur lorsque U0
= 7,5 V. (le schéma du comparateur et le graphique de VT sont donnés à la page 10. Prendre en
considération que les amplificateurs opérationnels utilisés sont parfaits et leurs tensions de
saturation sont égales aux tensions d'alimentation, 0 V et 15 V. [4]
VCOM(V)
15

U0
10
7,5
VT

0
1 2 3 4 5 t(ms)

(b) Vcom est la tension de commande du hacheur. Quelle est alors la valeur du rapport cyclique  de
la tension délivrée par le hacheur ? [2] ¼
3. Étude du dispositif de contrôle de vitesse
Il permet simplement à un opérateur de vérifier que la fréquence de rotation du moteur reste
comprise entre 900 tr/min et 1100 tr/min ; son principe est représenté sur la figure ci dessous.
+ 15V


+
+
V1 D1
-

+ 15V
UDT

+
+
D2
-
V2

La diode électroluminescente Dl doit s'allumer si la fréquence de rotation du moteur devient


inférieure à n1 = 900 tr/min et la diode D2 doit s'allumer si la fréquence de rotation dépasse n2 =
1100 tr/min.
(a) Calculer les valeurs de la tension UDT qui correspondent aux fréquences de rotation n1 et n2. On
rappelle que la tension UDT produite par la génératrice tachymétrique obéit à la relation UDT =
k.n avec k = 7,5 x 10-3 V/(tr/min). [2]
UDT = 6,75V UDT = 8,25V
(b) En déduire la valeur à donner aux tensions V1 et V2. [2]
V1 = 6,75V et V2 = 8,25V