Vous êtes sur la page 1sur 14

AMC DESIGNOR 5.

1 Guide Utilisateur

MERISE !!
!

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 1/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

I) PRESENTATION GENERALE

AMC DESIGNOR a été conçu pour modéliser efficacement les applications. C’est un
ensemble de 5 modules parfaitement intégrés, mais cependant indépendant, permettant à
chacun des intervenants (concepteurs, administrateurs de SGBD ou développeurs) de tirer
parti du travail des autres.
Cet ensemble permet une conception rigoureuse des données et des traitements selon
MERISE, fournit une aide au développement rapide d’application et permet enfin une gestion
du groupe de travail.

 Gestion du travail en groupe :

AMC DESIGNOR permet la conception multi-utilisateurs. Cependant, ce travail en équipes


pose des problèmes d’intégrité, de cohérence et de partage de données. Par son module
dictionnaire, appelé dictionnaire central, implanté sur un moteur SYBASE SQL
ANYWHERE ou sur tout autre SGBD compatible ODBC, AMC DESIGNOR règle ces
problèmes et permet l’organisation du travail par équipes. Tous les intervenants du projet
peuvent travailler ensemble en partageant les informations de conception dans un dictionnaire
central.

Le dictionnaire central permet :

 la Définition des utilisateurs, des profils et des droits d’accès


(administrateur, gestionnaire de projet, concepteur / administration, mise à jour, consultation

 le Verrouillage des modèles


(en interdire l’accès)

 l’utilisation d’un Explorateur des données


(outil de gestion qui a pour but d’apporter une vision organisée et globale des caractéristiques
d’un ou plusieurs projets: informations détaillées et possibilité de comparaison des
composants de différents modèles)
 Consolidation et extraction des modèles
(extraction d’un modèle du dictionnaire central pour le mettre dans un fichier externe puis,
après y avoir apportées des modifications, vous le consolidez dans le dictionnaire ce qui le
met à jour avec les dernières informations.

 Gestion des versions du logiciel AMC.

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 2/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

Public concerné par ce module : chefs de projets et administrateurs de données.

Cependant, si vos projets ne nécessitent pas cette gestion du travail en groupe, il n’est pas
nécessaire de travailler avec le dictionnaire central mais simplement en monoposte. Dans ce
cas, vous travaillez avec un dictionnaire local appelé dictionnaire des modèles qui contiendra
tous vos modèles telles que les MCD, MPD, MCC, MCT, MOT.
Un modèle est un objet AMC, on lui donne un nom de projet et un auteur.

 Conception rigoureuse des applications selon la méthode MERISE.

Le module des données réalise :

MCD : modèle conceptuel des données


MPD : modèle physique des données

parfaitement intégrés pour permettre un processus itératif de définition de structure du SGBD.

Public concerné : Analystes, concepteurs et administrateurs de bases de données

Le module des traitements réalise :

MCC : modèle conceptuel des communications


MCT : modèle conceptuel des traitements
Public concerné : analystes et concepteurs

MOT : modèle organisationnelle des traitements

Public concerné : analystes, concepteurs et organisateurs.

Le module des flux :


(méthode anglo-saxonne), diagramme de flux de données et diagrammes fonctionnels

Validation possible :
cohérence données / traitements et validation individuelle des modèles

Réalisation de la documentation pour chacun des modèles :


Existence d’un générateur de rapport convivial et performant

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 3/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

Aide au développement

Le module développeur :


Il dispose de puissantes fonctions de générateur d’application s’appuyant sur le MPD et sur
des modèles d’applications développés dans le L4G cible (powerbuilder enterprise et Visual
basic actuellement)
On obtient ainsi un prototype de l’application finale en accord avec les standards de
développement permettant aux développeurs d’être rapidement opérationnels en leur ouvrant
accès au MPD et en particulier à la définition des attributs étendus pour la plupart des outils
de développement du marché (L4G).

Public concerné : développeurs et administrateurs de base de données.

 Optimisation de la structure des bases de données à partir du MPD

AMC DESIGNOR permet

la génération de structures de données optimisées pour plus de 30 SGBD


différents: SYBASE, ORACLE, INFORMIX, ACCESS, PARADOX, DBASE...

 la gestion de toutes les caractéristiques du SGBD, tables, colonnes,


intégrité référentielle, triggers, procédures stockées,...

 Possibilité de reverse engineering de bases de données existantes


pour documenter et faire évoluer les bases existantes.

II. MERISE et AMC DESIGNOR

AMC DESIGNOR un outil graphique dans lequel la méthode d’analyse MERISE est
respectée. Il facilite la construction des modèles et contribue efficacement à la réalisation de
tous les niveaux.

Il est composé de 2 environnements :

1) le Modèle Conceptuel

2) le Modèle Physique

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 4/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

Le modèle conceptuel correspond

 Au niveau des données : au MCD avec le formalisme MERISE, à la


vérification du modèle puis génération du MPD de manière automatique par application de
règles algorithmiques.

 Au niveau des traitements : au MCC, Modèle Conceptuel de communication


et au MCT, vérification du MCT .

Le modèle physique correspond

 Au niveau des données : réunion du MLD et du MPD de MERISE.


En fait on retrouve toutes les notions rattachées au MLD plus les notions d’index, d’intégrités
référentielles propres aux modèles physiques des SGBD. Le MPD est immédiatement
exploitable et AMC se charge de générer le script de création de la base de données.

 Au niveau des traitements : - au MOT, après intégration des


contraintes temporelles et d’organisation.
- à la validation des données et des
traitements.

1. LES ETAPES DE MODELISATION avec AMC pour les données

1) élaboration du dictionnaire des données


(nom, code, type des données, longueur, précisions sur les données)

2) modélisation du MCD
respect des règles de normalisation, vérification à tout instant de la validité et de la cohérence
de la modélisation.

3) génération du MPD
activation de la commande ‘générer modèle physique’ en précisant le choix du SGBD cible.
Prise en compte des règles de passages préconisées par MERISE.
Optimisation immédiatement possible sur le MPD ainsi généré (éventuellement
dénormalisation).

4) génération de la base de données


activation de la commande ‘ générer base de données’ ce qui déclenche la traduction du MPD
en un ensemble de commandes appelé LDD (langage de définition de données)

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 5/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

2. LES ETAPES DE MODELISATION avec AMC pour les traitements

1) Réalisation du MCC ou graphe des flux


(acteurs externes et internes à la gestion , flux d’informations échangés)

2) Modélisation du MCT
(en tenant compte des règles de gestion)

3) Première validation données / traitements

Il faut importer le MCD dans le MCT, cela permet de vérifier que toutes les opérations
du MCT ont bien les entités et associations nécessaires pour fonctionner dans le MCD (c’est à
dire pour agir en mode création, modification, suppression et/ou lecture) puis de vérifier
automatiquement que toutes les entités et associations du MCD sont bien utilisées par au
moins une opération du MCT.

4) Modélisation du MOT

Il faut :  Importer le MCC


 Importer le MCT
 Attribuer les phases aux acteurs et découper éventuellement les phases
 Renseigner les attributs organisationnels des phases et des tâches.
(indication de temps, de durée d’exécution , ressources machines et la répartition des
traitements nécessaires pour l’exécution d’une phase, degré d’automatisation et modules
associés permettent de décrire l’informatisation des phases).

5) Deuxième validation données / traitements


Même objectif que pour la première validation.

 Importer le MPD dans le MOT ( tables et création des liens)


 Vérification du modèle avec les tables.

Cette deuxième validation est déjà partiellement effectuée car l’importation du MCT a permis
de récupérer la validation du niveau conceptuel.

3. REPRESENTATION GRAPHIQUE

AMC utilise des symboles se répartissant en 2 catégories :

 les dessins ou représentations graphiques (symbole)


 les objets AMC
(entité, association, propriété, domaine, héritage)

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 6/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

Il n’y a que les objets qui sont stockés dans le dictionnaire des modèles. C’est pourquoi lors
d’une suppression d’un objet, le message ci dessous apparaît à l’écran :

L’objet en question est soit supprimé du dictionnaire des modèles ou soit simplement détaché c’est à dire il
n’apparaît plus sur la représentation graphique mais il existe toujours dans le dictionnaire des modèles.

La représentation graphique, ou MODELE, peut se répartir sur plusieurs pages. On appelle ce


modèle : modèle global s’il comporte des sous-modèles Le modèle global et ses sous-
modèles sont stockés dans le même fichier .MCD, .MPD, etc.

Ces sous-modèles sont des vues partielles du modèle global. Ils permettent d’organiser de
grands modèles. Cela évite d’avoir, à l’impression, de grands schémas.

CREATION D’UN SOUS-MODELE :

SOUS-MODELE
NOUVEAU
LISTE DES ENTITES
(réalisation du dessin)

ou bien

sélection d’une partie d’un MCD puis SOUS-MODELE


NOUVEAU

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 7/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

La conséquence sur le modèle global est que tous les objets sélectionnés pour le sous-
modèle sont détachés. A la visualisation du modèle global, tout apparaît mais il n’y a pas de
disposition graphique

Un même symbole graphique peut apparaître dans plusieurs sous-modèles graphiques


cependant il n’y aura qu’une définition de ce symbole dans le dictionnaire des modèles.

Ainsi, on peut réaliser des dossiers par centres d’intérêts. Par exemple, le découpage
d’un MCD en sous-modèles peut se faire par domaine, celui du MPD par base de données ou
application, et celui du MOT par procédure. Si on supprime un modèle global, tous les sous-
modèles qui lui sont rattachés vont être aussi supprimés.

III. COMMENT TRAVAILLER AVEC AMC DESIGNOR

 LANCEMENT DES MODULES

Dans la fenêtre GESTIONNAIRE DE PROGRAMMES, ouvrir la fenêtre AMC.

Sélectionner en cliquant avec la souris l’icône du module concerné. La fenêtre de AMC DEIGNOR Données, par
exemple, s’affiche.

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 8/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

 FONCTIONS COMMUNES A TOUS LES MODELES

 La fenêtre AMC

LA BARRE DE MENUS

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 9/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

 La feuille de propriétés

Les feuilles de propriétés présentent les caractéristiques (propriétés) des objets


contenus dans les modèles de AMC DESIGNOR .

Les propriétés sont regroupées en 3 pages de propriétés : définition, description,


annotation.

Le choix de la page se fait en cliquant sur l’onglet correspondant.

2 possibilités pour obtenir cette feuille :

soit double clic sur un objet dans un modèle

soit clic sur l’outil propriété et sur un objet dans le modèle

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 10/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

EXEMPLE : Feuille de propriétés d’une entité (objet sens merise)

Il est possible aussi de modifier les propriétés et les règles de gestion pour cette entité à partir
de cette fenêtre. Il suffit de cliquer sur le bouton correspondant.

 Les listes

Elles permettent de saisir les propriétés de tous les objets du même type les uns derrière les
autres.

Pour accéder à une liste d’objets , il faut cliquer sur le menu dictionnaire. Ce menu
permet aussi de saisir les propriétés d'un modèle ou d'un sous-modèle, informations qui seront
affichées dans la cartouche d'un dessin. Enfin la vérification d'un modèle et la génération du
modèle physique (en ce qui concerne le menu dictionnaire du module données d'AMC).

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 11/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

Les listes accessibles par le menu dictionnaire du module des données sont les suivantes :

 La palette d’outils

Les boutons de la palette d’outils permettent d’accéder aux principales fonctions


nécessaires à la création et à la modification d’un modèle.

Pour sélectionner, cliquez sur l’outil qui vous intéresse dans la palette.
Pour déselectionner, cliquez sur le bouton droit de la souris en dehors de la palette
d’outil ou sur l’outil pointeur.

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 12/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

En tapant sur la touche F2 du clavier, on fait disparaître ou réapparaître la palette d’outils.

REALISATION D’UN MODELE


Deux démarches sont possibles :
dessiner la représentation graphique du modèle et au fur et à
mesure effectuer la saisie des propriétés de chaque objet

saisir dans un premier temps tous les objets et leurs propriétés


puis dessiner la représentation graphique. Cette deuxième démarche est
conseillée.

Avant de commencer, vous pouvez personnaliser votre modèle entier c’est à dire
fixer vos préférences.

Cliquer sur :

FICHIER
PREFERENCES

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 13/34


AMC DESIGNOR 5.1 Guide Utilisateur

1) Cliquer sur l’onglet de votre choix.


2) Modifier les attributs concernés.

L’onglet général permet de fixer les attributs de représentation du MCD.

L’onglet nom ou l’onglet code fixe les particularités de représentation de tous les noms et/ou
de tous les codes apparaissant dans le MCD.

L’onglet éditeur vous permet quant à lui de déterminer l’éditeur à utiliser.

Enfin, si votre choix est l’onglet symbole, vous obtenez le masque d’écran suivant :

Il est possible de modifier la police, la taille et la couleur des caractères, la taille des
noms des symboles d’AMC ainsi que la couleur des caractères (1er choix) mais aussi celle des
fonds des symboles (2 ème choix) ou bien encore celui des traits des symboles (3 ème choix).

DMSI/ANA/CLE le jj/10/OO 23241599.doc Page 14/34