5 NOVEMBRE 2014

SALON MARBEUF

Vente dirigée par Arnaud Oliveux,
spécialiste Art Contemporain Artcurial

PARTENAIRES
Artcurial Briest - Poulain - F. Tajan est aujourd’hui
la première maison française de vente aux
enchères. Pluridisciplinaire, elle est structurée
autour de plus d’une vingtaine de départements
d’Art qui regroupent les meilleurs experts et
spécialistes du monde. Artcurial regroupe une
large palette d’activités liées à l’art et à la
création.
En ce lieu, la maison de vente aux enchères
Artcurial Briest-Poulain-F. Tajan y organise plus
de 80 ventes par an dans des domaines aussi
variés que l’art moderne et contemporain, le
design et les arts décoratifs, le vin, la bande
dessinée, les bijoux, les montres, les automobiles
de collection.

Artistik Rezo c’est l’actualité Théâtre, Art,
Musique et Cinéma, site culturel créé en 1998
par Nicolas Laugero Lasserre.
Une ligne éditoriale effervescente, un ton et un
contenu résolument dynamiques, des évènements
incontournables, toute l’information culturelle et
artistique à la découverte de jeunes talents, des
offres exclusives et une communauté de plus de
20 000 passionnés.
Artistik Rezo est une association loi 1901 (à but
non lucratif).

3

ÉDITO
C’est avec une grande joie que je vous présente
la vente aux enchères Abomey-Paris-Abomey !
Depuis de nombreuses années, Projets Plus
Actions travaille à sa création et il est heureux
que ce projet puisse voir le jour en 2014.
Des objets créés au Bénin et transformés par
des artistes de Street Art français, voilà un défi
original ! Les œuvres qui sont nées pour cette
vente aux enchères correspondent aux univers
propres des artistes qui ont pu être inspirés par
leur symbolique béninoise. Qu’il s’agisse de
l’hippopotame, symbole de prospérité, du singe,
symbole de fertilité ou des bocios, symboles de
protection, toutes ces œuvres sont issues d’un
échange entre des béninois, une organisation de
solidarité internationale et des artistes français.
Les résultats de la vente aux enchères de ces
oeuvres nées en Afrique permettront d’appuyer
des projets au Bénin, dans une perspective de
collaboration circulaire. Quoi de mieux que l’art
pour rapprocher les individus, qu’ils fussent
éloignés par des milliers de kilomètres !
Au nom de tous les membres de Projets Plus
Actions, je vous invite à découvrir ces œuvres
émouvantes et surprenantes.
Jean-Marc Civière
Co-fondateur

5

6

SOMMAIRE
p.8 PPA, l’association
p.9 La vente caritative
p.10
p.10
p.11
p.12
p.13
p.14
p.15
p.16
p.17
p.18
p.19
p.20
p.21
p.22
p.23
p.24
p.25
p.26
p.27
p.28
p.29
p.30
p.31
p.32
p.33
p.34
p.35
p.36
p.37

Les artistes :
Akbar Bey
Azed
Bélik
Benjamin Laading
Clément Laurentin
Corinne Seguin
Cros2
Da Cruz
Dan23
David Gouny
Eyone
FKDL
Gilbert Petit
Gregos
JBC
Jean Faucheur
Jerk45
Jérôme Mesnager
JM Robert
Kashink
Lazoo
Le CyKlop
Levalet
M. Chat
Marko93
Mat’ Le Bull
Michael Beerens
Mimi The Clown

Mosko et Associés
Mr. Lolo
Nasty
Ned Nedellec
Nelson Doutres
Oré
Paddy
Romain Froquet
Sino
Sixo
Spray Yarps
Speedy Graphito
Stéphane Carricondo
Stesi
Stew
Stoul
Tarek
Titi From Paris
Tristam
Victor Ash
Vincent Pompetti
WB
Zenoy
Collection privée
Nicolas Laugero Lasserre
p.63 Collection privée
Philippe Danjean
p.38
p.39
p.40
p.41
p.42
p.43
p.44
p.45
p.46
p.47
p.48
p.49
p.50
p.51
p.52
p.53
p.54
p.55
p.56
p.57
p.58
p.59
p.60
p.62

p.64 Conditions Générales de Vente
p.66 Contact et
informations pratiques
p.67 Remerciements
7

L’ASSOCIATION
Projets Plus Actions (PPA) est une Organisation de
Solidarité Internationale créée en 2006. Elle a pour
vocation d’aider financièrement et techniquement
des associations locales partenaires. PPA travaille en
collaboration étroite avec elles pour développer des
projets qui répondent aux enjeux de développement
et de protection de l’environnement.
Face aux problématiques grandissantes d’érosion de
la biodiversité, de changement climatique et de précarisation des conditions de vie en milieu rural, il est
nécessaire de proposer des solutions innovantes et
durables. Conserver l’environnement tout en favorisant le progrès social et économique, c’est possible !
PPA promeut une approche globale plaçant les problématiques environnementales au cœur des enjeux
de développement humain sur des sites naturels
remarquables reconnus comme des hotspots de biodiversité mondiale.
www.ProjetsPlusActions.org

8

LA
VENTE
CARITATIVE
Abomey Paris Abomey est un projet de collecte de
fonds qui a longuement mûri dans les esprits de
l’équipe de Projets Plus Actions.
Notre organisation est à l’initiative de plusieurs projets dans la région d’Abomey, au Bénin, notamment
le financement du centre d’aide à l’enfance Cefodec
depuis 2006, de la rénovation du palais royal de
Agbangnizoun, et du festival des arts traditionnels
de Kouandé en 2014. L’idée de la boucle AbomeyParis-Abomey, évoque la circulation de l’Art et de la
Culture à travers les frontières. L’artisanat local béninois cohabite avec l’art urbain, representé par des
artistes de tous horizons.
L’utilisation d’objets traditionnels ici est symbolique
des actions menées par Projet Plus Actions, comme
peuvent l’être :
Le Boccio représentant l’Homme, celui avec lequel
nous échangeons quotidiennement, que ce soit en
France ou à l’international, représente les 20 villages
aidés par Projets Plus Actions, les 50 000 habitants
ayant eu accès à la médecine par notre intermédiaire,
mais aussi les 12 associations locales avec qui nous
travaillons.
La cuillère évoque les 160 000 repas de cantine scolaires financés par Projets Plus Actions, l’aide à l’enfance que nous apportons au Bénin ou à Madagascar.
L’Hippopotame symbolise les 160 000 arbres que
Projets Plus Actions a planté au cours des six dernières années ! Ils sont destinés à mettre en avant
nos actions de protection d’espèces en danger et de
reboisement.
Nous vous encourageons à participer à cette vente
caritative, menée en partenariat avec ArtCurial, Artistik Rezo, et sous la direction d’Arnaud Oliveux.

9

AKBAR
BEY

Né en 1984, Akbar Bey vit et travaille en
banlieue Parisienne.
Passionné de peinture et de voyages, il
commence le graffiti en 98.
Nourrie au dessin, maladroit et bancal, sa
pratique du graffiti s’inscrit dans une recherche
plastique basée sur le travail de la lettre et
intégrant une dimension ornementale et un
travail du motif. La spontanéité de sa peinture
lui confère une dimension naïve où le faux pas
et l’accident ont leur place.

Sans Titre - 2014
Acrylique sur hippopotame bois
30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

10

AZED

Né en 1987 a Marseille. Pratique un art « gitan » qui na pas de limite, de
frontière ou de code, un art qui voyage de l’Afrique à la Chine, un art qui
se nourrît de toutes les pratiques qui ne sont pas considérées comme de
l’art, par l’élite. Un art qui ne se limite pas à une influence ou un support.
Art povera, « naïf », « primitif », « brut » sont les mots qui ressortent de
son travail.
Sans Titre - 2014
Acrylique et posca sur sac
59 x 44 cm
Mise à prix : 400 €

Brik et Brok, ses deux acolytes l’accompagnent dans sa recherche plastique et graphique tout au long de son voyage.

11

BÉLIK

« Ibeto Ciment » - 2014
Acrylique au pinceau
sur sac de ciment
59 x 59 cm
Mise à prix : 400 €

12

L’artiste débute sa pratique en 2006 mais se lasse rapidement de tous les
codes et futilités du milieu graffiti. Il intègre alors le lâcher-prise qui lui
permet une totale liberté dans la finalité de ses productions. Les erreurs de
maîtrise deviennent donc la force de ses recherches. Pour lui, arpenter les
chemins de l’« Ignorant » lui ont permis d’arriver aux mêmes conclusions
que Picasso (R.I.P.).

BENJAMIN
LAADING

Benjamin Laading est né en Norvège en 1982
et part la même année au Sénégal où il passe
son enfance. Une dyslexie marquée lui fait suivre
l’enseignement de Steiner, et développe chez
lui une forte sensibilité à l’image. De retour en
Norvège à l’adolescence, il fait ses premiers
choix artistiques en peignant la nuit.
Après dix ans de peinture alternative, il est
reçu à la Villa Arson, l’école des Beaux-Arts de
Nice, d’où il sort diplômé en 2008. Il expose
dès 2009 à Paris, Nice, Oslo, Bruxelles et
travaille en collaboration avec des artistes
tels que Babou, L’Atlas et Poes. Son travail
questionne l’ambiguïté d’une contreculture
dans un système établi, en analysant le corps
de l’expression illégale, le tag, et en le traduisant
conceptuellement.
« Bloody Electric » - 2014
Feutre sur toile
150 x 150 cm
Mise à prix : 400 €

13

CLÉMENT
LAURENTIN

Après des études d’arts appliqués à l’école
Boulle, il rejoint le 9e concept en juin 2001.
Dans son travail, Clément développe plusieurs
lignes graphiques et sémiologiques, parfois très
distinctes, qu’il tente de faire cohabiter, comme
autant de facettes d’une même personnalité. Ses
dessins peuvent être réfléchis ou spontanés, ses
portraits ancrés dans le réel ou relatifs à une
imagerie onirique, mais avec un souci permanent
de jouer avec les contraires et d’en faire jaillir
l’inattendu. Ses univers de prédilection que sont
la musique, l’univers du street art, les typographies, mais aussi le métissage sont autant de
thèmes qui inspirent ses créations. Planant,
imaginatif et curieux, ses traits de personnalité ressortent dans ses œuvres, bouillonnantes
d’énergie et de bonne humeur.
« Hippolyte » - 2014
Gravure sur bois
30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

14

CORINNE
SEGUIN

Formes géométriques, simplicité et automatisme
sont des thèmes récurrents dans les oeuvres de
Corinne Séguin. Elle pique son inspiration de
l’époque du Bauhaus, des artistes Kandinsky et
Dubuffet, et de la musique qu’elle écoute sur le
moment. Toujours à la recherche d’évasion du
temps, de l’espace et de bien-être, elle crée sans
pensée. Le canevas / objet devient défoulement,
libération de l’inconscient : une sorte d’art thérapie. Les couleurs primaires utilisées viennent
rappeler la base et la pureté mais sont aussi un
petit clin d’œil à sa formation de graphiste et
aux techniques d’impression. Elle voyage et nous
fait voyager à travers les rythmes et la spontanéité des gestes qui ont guidé à l’apposition des
formes et des couleurs.
«Abstract A» - 2014
Peinture sur statuette bois
43 x 11 x 7 cm
Mise à prix : 400 €

«Abstract B» - 2014
Peinture sur cuillère bois
125 x 8 x 3 cm
Mise à prix : 400 €

15

CROS2

Cros2 développe depuis plusieurs années une esthétique illustrative revisitant un point de vue très personnel sur l’art de la rue. Cohabitent chez
lui une forte culture hip-hop très largement influencée par le graffiti et une
approche plus traditionnelle du dessin réaliste.
« Mériga » - 2014
Acrylique et posca
sur sac béninois
57 x 50 cm
Mise à prix : 400 €

16

Visages et scènes prennent vie sous la main de cet artiste singulier qui
anime les expressions de ses personnages dans un seul et même mouvement créateur.

DA
CRUZ

Da Cruz, depuis le milieu des années 2000,
a imprimé sa marque personnelle dans le XIXe
arrondissement de Paris. Il coordonne depuis
des années une fresque monumentale, support
au développement de sa propre œuvre mais aussi
lieu d’échanges et de collaborations artistiques.
Ses nombreux voyages en Amérique du Sud, en
particulier au Brésil, en Afrique et plus récemment en Palestine sont une source de créativité
en perpétuelle effervescence. La confrontation
avec les cultures ancestrales (les masques des
cultures précolombiennes l’ont en particulier
marqué) ont forgé chez lui un style primitif coloré urbain. Da Cruz reflète les aspirations de la
scène urbaine contemporaine qui ont fait évoluer
le graffiti et le street art vers l’art contemporain.
Sans Titre - 2014
Acrylique sur singe bois
40 x 27 x 22 cm
Mise à prix : 400 €

17

DAN23

Après de nombreuses années à peindre des
artistes musicaux à l’aquarelle, Dan23 ouvre en
2006 sa galerie à Strasbourg. Son premier solo
show l’entraine non pas dans les galeries mais
sur les scènes de concerts et festivals à travers
le monde pour réaliser des live paintings.
Il décide en 2013, d’abandonner la scène pour
intervenir plus intensément dans la rue en plaçant ici et là des portraits lumineux portant le
nom d’une chanson. Le projet Tour Paris 13,
lui ouvre les portes de la reconnaissance et la
galerie d’art urbain Mathgoth à Paris l’invite à
réaliser un solo show en 2014. Une consécration
qui permettra en 2014 à Dan23 d’être présent
dans des manifestations telles que Djerbahood,
In situ art Festival ou La Nuit Blanche.
« Xwejisun » (mois de la première pluie de l’année) - 2014
Acrylique et encre
42 x 12 x 7 cm
Mise à prix : 400 €

18

DAVID
GOUNY

Autoproclamé Pope of Fat, David Gouny est
connu pour ses sculptures en tissus boudinés.
Derrière la dérision de ses pièces se cachent le
sarcasme et une critique du consumérisme et
du diktat du paraître dans nos sociétés contemporaines.

« Iron African Woman » - 2014
Statuette bois, couture plastique et led
45 x 18 x 11 cm
Mise à prix : 400 €

19

EYONE

Il commence le Graffiti en 1989 et très vite
s’accapare les métros de la capitale avec plusieurs « Crew ». Il est le membre fondateur du
célèbre groupe TPK qui a marqué les esprits
depuis sa création en 1994. Véritale figure du
Graffiti Vandal en France et à l’international, il
fait partie intégrante de l’espace urbain et du
Street Art. Son intégration au studio Seen lui
offre une place de puriste dans le Graffiti.
Eyone marche à l’instinct et inscrit sur la toile
cette énergie dans son trait, dans un détail, avec
le désir de perfectionner et d’affirmer son style
sur la toile, son désormais nouveau territoire.
Tout commence par un trait, raté dans sa tête
mais pas sur la toile et le résultat final offrira
une œuvre où brutalité et douceur se partagent
le terrain, dans une belle ambivalence.
« Bassila » - 2014
Acrylique sur bocio bois
20 x 20 x 7 cm
Mise à prix : 300 €

20

FKDL

Il commence la peinture dans les années 80 et
présente son travail au public à partir de 1992.
À peine une décennie plus tard, ce fan de collage découvre et développe l’Art Scotch (créé
par Joseph Gil Wolman). Avec cette technique,
il devient FKDL et rejoint le milieu du Street
Art en 2006.
Son approche est à la fois artistique et humaine.
La source d’inspiration inépuisable qu’est le
papier répond à son envie permanente de renouvellement, de recyclage. Il rend son imaginaire
accessible à tous sur les murs des villes et trouve
dans les grandes causes un prolongement de son
engagement.

« Betty World » - 2014
Collage et peinture sur couvercle
aluminium Centre Cefodec
Diamètre 22 cm
Mise à prix : 300 €

21

GILBERT
PETIT

Gilbert Petit (né en 1971 à Lomé, au Togo) est
directeur artistique du collectif Douze Douze,
co-créateur, avec les membres du crew M.A.C,
de « Kosmopolite », premier festival international
d’arts graphiques urbains en France.
Gilbert nourrit ses œuvres de son propre métissage, y diffuse les langages de ses racines africaines, asiatiques et européennes. Pop art, Figuration libre, culture Street Art, mais aussi culte
des ancêtres et vaudou Dahoméen hantent ses
formes, dans tous les sens du terme.

« DADA Louis ROI soleil » - 2014
Boccio bois, acrylique, sprays, marqueurs, ajout de bois
28 x 21 x 15 cm
Mise à prix : 300 €

22

GREGOS

Sans Titre - 2014
Résine, papier journal béninois,
et aérosol sur toile
50 x 50 cm
Mise à prix : 400 €

Né en 1972, Gregos a grandi en banlieue nord de Paris. Il fait ses premières armes dans le Tag et le Graffiti, début 90. C’est après un séjour de
2 ans à Athènes, qu’il se met à la sculpture, puis au moulage. En 2003
il décide de partir pour Boston, où il se met à la peinture acrylique et à
l’huile. En 2006, il revient sur Paris et retourne vers son premier amour :
l’art de rue. Il invente son propre concept 3D et réalise une réplique à
l’identique de son visage avec différentes expressions, qu’il peint et se met
à coller à travers Paris. Chaque visage est un autoportrait, lui permettant
d’exprimer dans la rue ses humeurs, tout ce qui représente Gregos. Plus
de 1000 visages ont déjà été installés, sur Paris mais aussi dans d’autres
villes de France et du monde.

23

JBC

Pastiches des classiques de l’histoire de la peinture, emprunts à l’art baroque latino-américain,
aux représentations de divinités hindoues, aux
affiches de réalisme socialiste, emprunts au panthéon des personnages populaires : on retrouve
partout dans le travail de JBC la notion d’icône.
Ses thématiques entrent en résonance avec son
style graphique rappelant le vitrail, magnifiant
les personnes, même dans les situations les plus
absurdes ou les plus triviales. Le choix de couleurs chaudes et d’éléments végétaux rappellent
l’importance des tropiques dans l’imaginaire de
l’artiste, fruit de ses nombreux voyages en Amérique Latine.
Ses supports sont variés : collages sur les murs,
sur le mobilier urbain mais aussi peinture
acrylique sur toile et autres installations.
« Exastique » - 2014
Collage et peinture acrylique sur phallus bois
40 x 8 x 4 cm
Mise à prix : 300 €

24

JEAN
FAUCHEUR

Né en 1956, Jean Faucheur sera un des précurseurs des nouvelles interventions urbaines
dans les années 80 : ceux que l’on appelait
« les Médias Peintres ». Réalisant des œuvres
sur papier de grandes dimensions il « squatta »
ainsi en 83 les panneaux publicitaires de Paris
lors d’interventions spectaculaires.
Sur cette lancée et pendant deux ans, il va à
New York, Tokyo, co-fonde le collectif de peintres
« Les Frères Ripoulin », expose à New York à la
Galerie Tony Shafrazy, la célèbre galerie des
Keith Haring et Basquiat, co-fonde la galerie
Jean Marc Patras et expose dans la toute nouvelle galerie d’Agnès b. C’est en 2002, après
une rencontre avec « l’artiste au cutter » TomTom
qu’il renoue avec la scène graffiti.
« Taoésa, la protectrice » - 2014
Collage et peinture sur bocio bois
20 x 20 x 8 cm
Mise à prix : 300 €

25

JERK45

Jerk 45 vit et travaille à Paris. Après avoir suivi
une formation en arts graphiques Jerk 45 fonde,
en 1990, le collectif 9e Concept avec Stéphane
Carricondo et Ned. Comme certains font des
mots un poème, Jerk 45 fait de l’univers quotidien une scène tout à la fois poétique, foisonnante et fantastique.
Que ce soit à ses débuts ou dans sa peinture
actuelle, l’anecdote est présente, par le sujet luimême – qui pourrait venir d’un dessin animé –
et également par le procédé. L’univers bien réel
est toujours présent chez lui, tiré de journaux
des années 60 / 70. Les personnages se fondent
les uns aux autres par un jeu de couleurs et
de formes qui se croisent, s’entremêlent et se
mélangent.
« Popol » - 2014
Acrylique et collage sur phallus bois
26 x 8 x 3 cm
Mise à prix : 300 €

26

JÉRÔME
MESNAGER

Jérôme Mesnager entre à l’école Boulle en 1974
où il suit une formation d’ébéniste. Le 16 janvier 1983, il invente l’Homme en blanc, « un
symbole de lumière, de force et de paix ». Cette
silhouette blanche, il l’a reproduite à travers le
monde entier, des murs de Paris à la muraille de
Chine. En 1995, il réalise une grande peinture
murale rue de Ménilmontant, dans le XXe, « C’est
nous les gars de Ménilmontant ». Jérôme Mesnager
s’associe souvent avec Némo, dont le personnage
fétiche est la silhouette noire d’un homme en
imperméable coiffé d’un chapeau. À ce titre, il a
accompagné le mouvement d’art urbain parisien et
la Figuration Libre au début des années 1980. En
2006, Jérôme réalise une série de toiles inspirées
par l’art nouveau et l’art déco. La même année,
il s’attaque à l’Hôtel des Académies et des Arts à
Paris et envahit l’espace avec ses Corps blancs.
Sans Titre - 2014
Peinture acrylique sur boccio béninois
38 x 12 x 7 cm
Mise à prix : 400 €

27

JM
ROBERT

« Passé son étonnement » - 2014
Aérosol, peinture au pinceau
sur toile
93 x 72 cm
Mise à prix : 400 €

28

JM ROBERT commence la peinture très jeune en imitant les effets de
patine, de salissure et de dégradation qu’il observe sur les façades d’immeubles. Il dessine sur des fonds abstraits qui reprennent les effets des
murs urbains. Sa palette de couleurs très flashy contraste avec le noir du
graphisme par lequel il saisit au vol cette expression si particulière des
visages féminins, qu’il dessine sur ses collages et ses toiles. Il multiplie
désormais les expositions et notamment à Hong Kong où il était en exposition en octobre 2013.

KASHINK

KASHINK est française et vit à Paris. C’est une
personne atypique : elle porte une moustache
au quotidien et peint d’immenses personnages
protéiformes aux yeux multiples, dans un style
graphique très coloré.
Son travail, qui s’inspire à la fois de Botero, des
installations de Gilbert et Georges, du travail de
Leigh Bowery et aussi de l’illustration, est à la
fois très présent dans la rue et dans les galeries
où elle expose. KASHINK revendique une peinture engagée, partant du principe que peindre
dans la rue permet de faire passer de vrais messages à grande échelle. En septembre 2014,
elle est interviewée par le Huffington Post qui
la nomme tête de liste des « 10 femmes street
artistes meilleures que Banksy ».
«He’s a tough one» - 2014
Posca et Acrylique sur bocio bois
20 x 20 x 7 cm
Mise à prix : 300 €

« Le Romantique » - 2014
Acrylique / Posca sur phallus bois
37 x 7 x 6 cm
Mise à prix : 300 €

29

LAZOO

Né à Paris en 1969, Lazoo est un artiste polyvalent travaillant l’illustration, la peinture,
la bande dessinée et le design. L’univers des
comics, de la musique et du graffiti new-yorkais
des années 1980 deviennent logiquement ses
sources d’inspiration préférées. Son travail se
porte notamment sur les cultures urbaines, le
cosmopolitisme.
Sa peinture est aujourd’hui visible en galeries,
notamment à Paris, Singapour, Jakarta, au
Musée MUBE de Sao Paulo, Johannesburg mais
aussi au Musée Groenigen à Brugges. Artiste
voyageur, il effectue des résidences artistiques
à l’étranger. Son style figuratif et son usage des
couleurs rendent son travail unique et identifiable pour tous. Il est particulièrement reconnu
pour ses représentations féminines et métissées.
Sans Titre - 2014
Aérosol et acrylique sur singe bois
40 x 27 x 22 cm
Mise à prix : 400 €

30

LE
CYKLOP

Né au Havre en 1968, Le CyKlop pratique un
art ludique, populaire et souvent interactif. Il
est connu pour ses installations sur le mobilier
urbain qui colorent la ville et dont la poésie
décalée apporte une touche de fantaisie à la
rue. Son personnage à l’œil unique, peint à la
bombe sur les potelets anti-stationnement, s’inspire des créatures fantastiques de la mythologie
grecque. Il emprunte son langage artistique à
l’art populaire, au monde des jouets, à la BD,
à l’Art africain, au règne animal… Un univers
graphique joyeux et coloré.
Il investit également de nombreux supports et
revisite le mythe d’Ulysse et le Cyclope à travers
des objets du quotidien devenus jouets, sculptures ou objets d’art.
« Le Fétiche » - 2014
Bille de bois peinte, fixée sur une cuillère cérémonielle Dan (Côte-d’Ivoire).
55 x 20 x 15 cm
Mise à prix : 400 €

31

LEVALET

Jeune artiste plasticien né en 1988 et agrégé
d’Arts Plastiques, Levalet a investi la rue en
proposant des personnages au langage corporel expressif. Il vit et travaille à Paris. Cinéma,
mime, théâtre d’improvisation nourrissent son
travail pour donner naissance à une compagnie
de comédiens qui joue des scènes en interaction
avec le passant.
Cette démarche illusionniste est un jeu de rôle
qui semble croqué sur le vif, de préférence à
l’encre et sur papier. Collés ensuite dans la rue,
les personnages de Levalet interpellent par leur
présence, leur imagination et la pertinence du
lieu de leur installation.
« Fétiche » - 2014
Encre de chine sur papier contre-collé sur bois
et acrylique sur cuillère aluminium
92 x 63 cm
Mise à prix : 400 €

32

M. CHAT

M. Chat est une création graphique de l’artiste francosuisse Thoma Vuille, apparue en 1997. Il consiste en
un chat jaune-orangé réalisé à la peinture acrylique.
Ce personnage énigmatique arbore toujours un énorme
sourire. À partir de 2003, des ailes blanches lui
poussent sur le dos. On retrouve l’image de M. Chat
dans des pays européens (Angleterre, Allemagne,
Espagne, Pays-Bas, Suisse, Bosnie Herzégovine...) et
particulièrement en France : à Paris (plus de 80 murs
peints sur l’axe Porte de Clignancourt / Porte d’Orléans).
On peut le voir aussi ailleurs dans le monde : New York,
Hong Kong, Macao, Séoul, Hué, Dakar… Reconnu par
les leaders de la scène street art européenne (Frank
Shepard Fairey, Banksy, Space Invader...), celui-ci souhaite s’émanciper de l’effet de mode propre à la mouvance graffiti et s’assimiler à des mouvements moins
marginalisés tels que le “pop art” ou le “land art”.
« Projets Plus Actions » - 2014
Peinture acrylique et marqueur
sur toile, 41 x 33 cm
Mise à prix : 400 €

Sans Titre - 2014
Sculpture acier édition limitée
7/12, 26 x 24 cm
Mise à prix : 400 €

33

MARKO
93

À l’aube du 3e millénaire, sur les traces de l’inclassable Man Ray, Marko commence à explorer
l’univers du light-painting. En 1999, interpellé
par les traînées lumineuses laissées par les
phares de voitures sur une photo prise de nuit,
il cherche le procédé pour maîtriser ces traits
de lumière dans l’espace et leur offrir l’éternité.
Il apprend alors à apprivoiser l’obscurité, et fait
bientôt jaillir la lumière de l’ombre. Marko s’attache à donner de l’épaisseur, de la temporalité
– de la grâce – aux ondes électromagnétiques
dont notre œil ne perçoit qu’une infime part.
Jouant avec les dernières technologies, s’appropriant les effets de persistance rétinienne, Marko
réinvente et perfectionne le procédé,développant
le premier -et le seul-, le live instantané.
« Mamacitaaa » - 2014
Technique mixtes
44 x 26 x 16 cm
Mise à prix : 400 €

34

MAT’
LE BULL

« Pochoiriste »

Sans Titre - 2014
Acrylique et posca sur bocio bois
21 x 8 x 6 cm
Mise à prix : 300 €

35

MICHAEL
BEERENS

Né en 1984, Michael Beerens vit et travaille
à Paris.
Ce peintre qui a fait de l’animalerie sa spécialité
est aujourd’hui un artiste reconnu qui en plus de
peindre avec grand talent nous offre un regard
profond sur l’humanité et ses dérives.
Un La Fontaine contemporain empreint d’une
grande poésie.

Sans Titre - 2014
Acrylique et posca sur hippopotame bois
30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

36

MIMI
THE CLOWN

Mimi the Clown, artiste français né en 1974 est
l’inventeur du graffiti spectaculaire, proclamé « roi
du graffiti » par le ministre de la culture himself
qu’il rencontra lors d’un festival en 2010. Artiste
engagé et provocateur il n’a de cesse de dénoncer
l’hypocrisie de ceux qui nous gouvernent, la “tristitude” ambiante et une société de la surconsommation dans laquelle l’être humain se retrouve
esclave conscient de sa situation mais pris dans un
engrenage sans fin. Comme tous les autres clowns,
il se présente à chaque élection et puise son énergie auprès des jeunes générations auprès de qui
il intervient très fréquemment. Ses influences
passent par le rock n’roll et les arts du cirque. Ses
pochoirs incisifs mêlant humour et politique sont
aujourd’hui connus dans le monde entier, voire audelà, grâce à de nombreuses expositions et ventes
aux enchères consacrées à l’art urbain.
« Golden Dick » - 2014
Peinture acrylique sur phallus bois, 24 x 6 x 5 cm
Mise à prix : 300 €

37

MOSKO
ET ASSOCIÉS

En 1989, Gérard Laux commence à peindre des
animaux de la savane signés Mosko dans le quartier
assez délabré de la Moskowa. Il est rejoint l’année
suivante par Michel Allemand et ils commencent
alors à investir la rue sous le nom de Mosko et
associés, avec pour seule et humble ambition d’être
des militants du quotidien, et des embellisseurs du
cadre de vie. En 2004 c’est la première transposition des animaux de la rue à la galerie, girafes,
zèbres, félins sont peints sur bois, palissades et
autres supports de récupération, et accèdent ainsi
à une tout autre réalité.
A partir de 2005 et Section urbaine, qui marquera
l’apogée du duo, Gérard développe son travail à
l’atelier d’Aubervilliers puis de Montreuil tout en
continuant à peindre dans les rues de Paris.
« Valise Étoilée » - 2014
Techniques mixtes
72 x 35 x 16 cm
Mise à prix : 400 €

38

MR. LOLO

C’est en 1987 après sa rencontre avec Miss.Tic
que Mr. Lolo s’investit dans l’aventure du pochoir.
L’œuvre de Mr. Lolo déploie divers paradoxes : le
multiple et l’unique, l’obscurité et le brillant. Ce
jeu permanent de la duplicité se retrouve autant
dans ses sujets que dans sa technique. Avec une
adresse qui tient de la dévotion, Mr. Lolo détourne
le pochoir et le sublime. Son sens aigu du détail que
l’on retrouve chez les peintres et affichistes de l’Art
Nouveau, bouscule les schémas. Par l’usage de la
technique mixte, qui mêle acrylique, encre aérosol
et paillettes, ses portraits recèlent un volume, une
expression, une suavité, avec un trouble. L’usage
du pochoir dont l’intérêt premier est de se multiplier est dénié. Ses œuvres-là sont uniques. Le
rehaut de paillettes posées à la main, accentue le
contraste par un effet brillant or ou argent.
« Rêve De Jeune Fille » - 2014
Aérosol, pailettes et strass sur sculpture bois bénin + carton
27 x 25 x 7 cm
Mise à prix : 300 €

39

nasty

Nasty est une figure incontournable du Street Art
depuis 1988. Il s‘est distingué en recouvrant les
rames de métro de fresques colorées jusqu’au
milieu des années 90. Par la suite, son passage en
galerie a suscité beaucoup d’enthousiasme grâce
aux supports uniques et inédits qu’il utilise :
les plaques émaillées et les plans de la RATP ou
encore la céramique qui recouvre les couloirs du
métro. De nombreuses galeries et institutions ont
mis son travail en avant comme la Galerie Magda
Danisz, La galerie Hélène Bailly, le Grand Palais
ou le Musée en Herbe. Son parcours depuis
1988 a été retracé dans un livre edité aux éditions Alternatives : « Nasty & Slice, Artistes en
cavale », et la chaine Arte lui a même consacré
un reportage de 26 minutes dans « l’Art et la
Manière » en 2009.
Sans Titre - 2014
Aérosol sur plastique thermoformé
75 x 37 cm
Mise à prix : 400 €

40

« Bag Of Hope » - 2014
Marqueur sur sac de ciment
béninois, 60 x 40 cm
Mise à prix : 400 €

NED
NEDELLEC

Né en 1971, Stéphane Nedellec alias NED vit
et travaille à Paris. Il suit une formation en arts
graphiques avant de fonder en 1990, avec Stéphane Carricondo et Jerk45, Le 9e Concept. Ce
collectif réunit aujourd’hui une dizaine d’artistes
d’horizons divers.
Ned joue avec une multiplicité d’influences.
Ses origines bretonnes ont forgé son trait qui
évolue sans cesse. Ainsi, les motifs entrelacés
abondent, déclinés en volutes, spirales, ou labyrinthes complexes. Aujourd’hui, il aspire à un
travail plus abstrait, alliant héraldique tribale
et géométrie.

« Africanism » - 2014
Aérosol et collage sur singe bois
40 x 27 x 22 cm

41

nELSON
DOUTRES

En tension entre dessin et sculpture, Nelson travaille les matériaux pour les faire jouer avec la
lumière et la couleur. Les images qu’il fabrique
trouvent leurs sources à la fois dans l’expérimentation plastique des matières et dans l’histoire des
arts et des cultures. Ayant l’envie de partager l’art
avec le plus grand nombre, il se positionne à contrecourant des pratiques qui se veulent élitistes et
réservées. Entre formel et figuratif, entre émotion
et réflexion, ses œuvres cherchent à intriguer les
curieux tout en restant accessibles. Sa formation
initiale d’ébéniste, puis son parcours aux Arts Décoratifs de Strasbourg, ont forgé ce caractère dualiste.
En sortant de l’objet usuel, il est allé chercher dans
la poésie du vivant et du monde qui l’entoure, de
quoi fabriquer un univers.
« Gorille » - 2014
Corde tressée du Bénin, fil de fer
et bois, 116 x 89 cm
Mise à prix : 400 €

42

« Quand Hokusai rencontre
Hiroshige » - 2014
Bois (dont brosse à dents,
Bénin), papier, acrylique et
aquarelle, 75 x 65 cm
Mise à prix : 400 €

ORÉ

« Peindre la ville de nos mille utopies aux cent
couleurs ». Oré débute le graffiti en 1989. Installé en Normandie. Après 10 ans d’activisme
graffiti, il découvre lors de voyages au Mexique le
mythique serpent à plumes précolombien, Quetzalcóatl, qui va devenir un élément central de
son univers pictural. Début 2010, paraît le livre
« J’irai taguer sur vos tombes » (Éditions LSAA)
qui retrace ses principales étapes artistiques.
On peut voir son Quetzalcóatl taillé en bois, puis

collé, sur les murs aux six coins de l’hexagone
(Paris, Lille, Marseille, Montpellier, Toulouse,
Bordeaux, Lyon...) et à l’international (Athènes,
Barcelone, Berlin, Bilbao, Bruxelles, Hambourg,
Mexico, Vancouver). Il peint régulièrement des
fresques dans le cadre de commandes officielles,
et expose ses oeuvres sur toiles en France ainsi
qu’à l’étranger (Allemagne, Grèce, Espagne, Belgique). Il transmet également la passion de son
art dans le cadre d’ateliers découvertes auprès
de tous types de publics.

« Négritude », hommage à L. Senghor et à l’art béninois - 2014
Aérosols et pochoirs sur toile
50 x 50 cm
Mise à prix : 400 €

43

PADDY

Paddy a acheté son premier 33t en 1982. C’était
l’album Gonna Ball des Stray Cats, et depuis,
l’énergie de ce disque marque encore de son
influence sa peinture. Paddy est passé par le graphisme, le dessin de pub, l’illustration, le dessin
presse, le story board et le tatouage. Paddy commence par tester l’huile, puis l’acrylique. Cette
technique lui correspond. Il aime sa rapidité
d’utilisation et sa gamme chromatique, disponible en tubes, pots ou bombes. Elle lui permet de mixer deux de ses influences, l’estampe
japonaise pour l’énergie du trait et le pop art
américain pour l’utilisation des couleurs. Mais
c’était sans compter sur son côté punk, qui tout
naturellement l’a reconduit vers le pochoir, au
collage en bande organisée et donc au street-art.
Sans Titre - 2014
Peinture acrylique et posca sur statuette bois
30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

44

ROMAIN
FROQUET

Romain Froquet s’est révélé dans le collectif 9e
Concept qu’il a intégré en 2000. Influencées par
l’art tribal africain et sud-américain, ses créations s’inspirent également de grands artistes
tels que Picasso et Basquiat. En 2009, sa première exposition intitulée « Filigrane » présente
des compositions qui tendent davantage vers
l’abstraction où de rares éléments figuratifs s’introduisent, comme les yeux, « miroir de l’âme »,
ou la porte, représentative de ses collaborations
au fil du temps avec d’autres artistes. Il possède l’intuition harmonieuse des couleurs, sait
les introduire dans ses œuvres d’une manière
vibrante et imposante. Celles-ci s’infiltrent dans
les structures complexes de ses compositions
asymétriques, pour aboutir à un dessin spontané, libéré du regard des autres.
Sans Titre - 2014
Acrylique sur boccio bois
18 x 7 x 7 cm
Mise à prix : 300 €

45

SINO

Né en 1970, Sino s’intéresse très jeune aux arts
graphiques vers lesquels il oriente ses études.
En parallèle, en 1986, il découvre le graffiti et
durant de longues années, la nuit, il arpente la
ligne Paris-St Lazare (PSL) et y dépose son nom
au travers de pièces hautes en couleurs.
Figure emblématique sur cette ligne de chemin
de fer, ses œuvres deviennent alors une source
d’inspiration pour toute une génération de graffeurs. Reconnu pour la propreté de son travail
il n’a de cesse de créer de nouveaux styles de
lettres, ce qui lui vaut l’appellation « MultiStyle ».

Sans Titre - 2014
Acrylique sur singe bois
40 x 25 cm
Mise à prix : 400 €

46

SIXO

Un dessin caractérisé par sa dominante de noir
et blanc, des contrastes tranchés, une inspiration graphique venue de la BD américaine underground des années 80. À l’origine illustrateur,
Sixo est un artiste pluridisciplinaire.
Naviguant entre graffiti, affichage, ou tatouage,
la distance entre les supports qu’il utilise est
réduite au minimum. Il aborde des thèmes tirés
de l’imagerie populaire des années 30 à 70, ou
bien utilise des images banales dont il se réapproprie la signification. Les œuvres de Sixo
forment un étonnant bestiaire d’êtres étranges et
grotesques évoluant dans un monde rétro-décalé.

Sans Titre - 2014
Acrylique sur singe bois
40 x 27 x 22 cm
Mise à prix : 400 €

47

Speedy
graphito

Olivier Rizzo alias Speedy Graphito, l’un des
pionniers du mouvement « Street art » français,
a marqué de son empreinte la mémoire collective
de toute une génération en imposant un style
novateur et percutant au début des années 80.
Depuis, il ne cesse d’évoluer, toujours en phase
avec son époque, en inventant des langages
picturaux, codex iconoclastes et satiriques de
notre société. Son art s’inscrit dans la vie. Il
participe à de nombreux évènements comme
le concert de Jean-Michel Jarre à la défense,
l’identité graphique de la Halle Saint Pierre ou
le logo de la mission spatiale Altaïr. Ses œuvres
sont présentent sur la scène artistique internationale (France, Belgique, Los Angeles, Londres,
Dubaï…) ainsi que dans les grandes maisons de
ventes aux enchères.
«Princess Gaia» - 2014
Peinture et marqueur acrylique
sur planche de skateboard
et statuette Dan
90 x 20 x 15 cm
Mise à prix : 400 €

48

« Eat Me » - 2014
Aérosol et marqueur acrylique
sur sac béninois
62 x 55 cm
Mise à prix : 400 €

SPRAY
YARPS

Derrière ce court palindrome se profile un quadra discret, pochoiriste-portraitiste à ses heures qui a fait de la rue et des squats ses terrains de jeux dès
1985. Il s’adonne à sa pratique dans les méandres des anciennes carrières
parisiennes au cours de multiples explorations. Il traîne ses matrices dans
Paris intra muros, égrenant les figures de ses VIP préférés sur les murs - des
personnalités tout à la fois adulées et controversées comme Brigitte Bardot,
Dali ou Al Capone.
Sans Titre - 2014
Aérosol sur Sac béninois
60 x 40 cm
Mise à prix : 400 €

49

STÉPHANE
CARRICONDO

Après avoir suivi une formation en arts graphiques, Stéphane Carricondo fonde le collectif 9e Concept avec
Jerk 45 et Ned. Il vit et travaille à Bagneux. Stéphane
Carricondo fait parler sa peinture comme une nécessité
de s’exprimer autrement que par les mots. Il peint des
visages ou portraits, striés par des lignes fermées, exprimant la cartographie d’un territoire intérieur. L’essence
même de son travail est l’homme. Fasciné par l’être
humain et par tout ce qu’il peut générer et lui apprendre,
Stephane Carricondo peint l’autre comme il le ressent,
en essayant continuellement d’aller « voir derrière »…
Ce sont des thèmes historiques ou politiques qui sont
les moteurs de son travail. Moteur en terme d’idée
de départ car, en réalité, le sujet reste profondément
humain : qu’est-ce qui se cache derrière chacun d’entre
nous ? Quel est notre parcours ? Comme si chaque ligne
évoquait une frontière, limite amenant à un autre terrain
d’exploration,une nouvelle étape de la vie.
« Food Spirit » - 2014
Acrylique sur cuillère bois, 118 x 8 x 3 cm
Mise à prix : 400 €

50

STESI

« Deadzi 2 » - 2014
Aérosol et marqueur sur toile
60 x 60 cm
Mise à prix : 400 €

Sans Titre - 2014
Aérosol et posca sur hippopotame
bois, 30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

Quand Stesi débute dans le graffiti en 1997, c’est
au throw-up, dit flop, que va sa préférence. Ces
lettres rondes rapidement exécutées, qu’il simplifie à l’extrême jusqu’à en faire une sorte de logo,
lui permettent d’inscrire son nom sur un grand
nombre de supports, pour la plupart illégaux.
Après quelques déboires avec la justice, c’est
lassé de devoir sans cesse trouver de nouveaux
murs parisiens laissés à l’abandon qu’il délaisse
peu à peu le graffiti sauvage et son lot d’adrénaline
pour se tourner vers la toile. L’artiste de rue trouve
dans cette pratique plus traditionnelle l’opportunité de parfaire sa technique dans le domaine
de l’abstrait. Il prend plaisir à travailler son style
avec temps, calme et discipline, ainsi qu’à mêler
bombes aérosol, acrylique, encre et marqueur.
Aujourd’hui très prolifique, enchaînant tableaux
et expos, il lui arrive encore, sur commande, de
signer de son nom boutiques ou camions.

51

STEW

À quatre ans, Stew à déjà redessiné la tapisserie
de sa chambre au grand dam de ses parents.
Plus tard, Stew transforme ses cahiers de cours
en cahiers de croquis, au grand dam de ses professeurs. En 1996, Stew découvre la bombe. Du
cahier, il passe aux murs, aux terrains… puis
aux trains. Les illustrations de l’artiste nous font
voyager dans un autre monde avec comme image
principale celle du samouraï, guerrier héroïque
de la culture japonaise. Représentés en noir et
blanc dans différentes postures, certains sont
accompagnés d’une touche de couleur émanant
du visage. Écailles de poisson, vagues et autres
motifs nous rappellent les estampes japonaises
et nous donnent envie d’admirer à nouveau
celles des grands maîtres tels Hiroshige, Hokusai ou Kuniyoshi.
« Espoir » - 2014
Collage sur boccio et bois
39 x 35 x 14 cm
Mise à prix : 300 €

52

STOUL

Très jeune, Stoul parcourt expositions et ateliers.
Les écoles Boulle puis Dupéré lui permettent de
se confronter tour à tour aux notions de matière,
d’objet, de style et de corps. Ses déambulations
underground du début des années 2000 lui font
faire un détour au 59 Rivoli, où elle expose ses
premiers chats punks et trouve un atelier. Avec
le temps, elle approfondit sa connaissance de
l’histoire de la mode et développe ses compétences en graphisme. En témoigne la série de
2011 « Let’s rock again », dans laquelle les
femmes-chats de Stoul traversent quelques
« Funky Recycle » - 2014
Acrylique, aérosol et collage sur toile
100 x 80 cm
Mise à prix : 400 €

décennies musicales sur fond de dessin vectoriel. En parallèle, elle fait la connaissance
des 7MR avec lesquels elle réalise ses premiers
graffs. Les collaborations, fresques à grandes
échelles et évènements liés à l’art urbain se
multiplient. En 2013, elle prend un nouveau
tournant : les couleurs changent et les formes
tendent vers l’abstraction. Influencée par son
attrait pour l’Asie, elle habille ses femmes-chats
de parures qui rappellent les origamis. Objets,
toiles ou murs, Stoul joue avec les supports au
gré de ses idées, de ses trouvailles et des projets
auxquels elle participe en France et à l’étranger.

53

TAREK

Diplômé de la Sorbonne en Histoire Médiévale
et en Histoire de l’Art, Tarek a sorti Paris Tonkar
en 1991 : premier livre d’art publié en Europe
consacré au graffiti à Paris. Il a commencé à
peindre sur toile en 1990, après avoir pratiqué
le graffiti à partir de 1985.
La photographie est devenue sa priorité artistique même s’il continue à peindre et à dessiner
alors qu’il voyage un peu partout dans le monde.
En 2010, il décide de montrer son travail sur
toile car il pense qu’après plus de 23 ans de
pratique, il a atteint une certaine forme de maturité et que le moment est venu de partager son
univers.

« Hippo » - 2014
Peinture acrylique
et marqueur sur bois
30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

54

« Boccio Geometrik » - 2014
Peinture acrylique
et posca sur bocio bois
21 x 8 x 6 cm
Mise à prix : 300 €

TITI
FROM PARIS

De 1991 à 2000, Franck Etave a commencé
comme illustrateur, dessinateur de bandes dessinées pour différents supports. Parallèlement, il
travaillait avec un collectif en tant que concepteur et réalisateur d’art cinétique et machine
pour le théâtre de rue pendant 5 ans. Dessinateur, peintre, il crée avec Tiphaine Maubert il y
a environ douze ans le Titi From Paris. Le Titi, à
l’origine, est un personnage né de la rencontre
de deux univers : la bande dessinée et l’événementiel. L’idée est d’adapter la bande dessinée
en peinture, en créant des personnages et des
histoires en les faisant vivre sur toiles. En 2004,
il incorpore de l’art de la rue au concept du Titi
From Paris avec le collage des personnages réalisés à l’encre de Chine noire cerclés de jaune
Titi sur papier découpé.
Sans Titre - 2014
Collage sur bocio bois
23 x 10 x 8 cm
Mise à prix : 300 €

Sans Titre - 2014
Collage sur hippopotame bois
30 x 17 x 14 cm
Mise à prix : 400 €

55

TRISTAM

À la fin de l’été 1980, Tristam, en complicité avec Waty et Cesar Maurel,
fonde le collectif de peintres Les Musulmans Fumants, très vite rejoint
par Francky Boy puis Fabrice Langlade et Dominique Gangloff. Jusqu’en
1990, le groupe expose en France et en Europe et collabore avec les
créateurs les plus pointus dans tous les domaines artistiques (Mondino,
Goude, Gaultier, Plassier, Futura Zooo, Mode Z, Africa Bambaata, etc.).

« Maki Es-Tu » - 2014
Acrylique sur tissus béninois
90 x 65 cm
Mise à prix : 400 €

56

Après un petit intermède musical en 1988, Tristam reprend les pinceaux
avec ardeur. Ses oeuvres reconnaissables au premier coup d’oeil, sensuelles, colorées, accrocheuses et toujours ironiques, cachent souvent
plusieurs niveaux de lecture, soyez attentifs !

VICTOR
ASH
Né en 1968. Vit et travaille actuellement à Copenhague, Danemark.
Ash commença son activité de
peintre de rue à Paris en 1983
avec le groupe mythique du graffiti des années 80 les BBC (Bad
Boys Crew). Ash, avec JayOne et
Skki, tournent à l’époque autour
des palissades du Louvre puis d’un
terrain vague près de la station de
métro Stalingrad, devenu l’un des
temples du graffiti en Europe et
dans le Monde.
C´est début des années 90 que Ash
commence réellement à faire des
recherches en atelier sur sa peintures, et rapidement il développe
un style personnel qui se détache de
plus en plus du graffiti traditionnel
inspiré du métro de New York.
Aujourd’hui il travaille sur des
thèmes urbains et de la nature,
illustrant le parcours de son existence et tout en s´inspirant de
l´esthétique qu´il développa quand
il peignait dans la rue. Il s´exprime
de façon très variée en faisant des
installations en galerie, fresques sur
murs et peintures sur toiles.
Sans Titre - 2014
Sérigraphie signée
et réhaussée a l’aérosol
100 x 70 cm
Mise à prix : 400 €

57

VINCENT
POMPETTI

Diplômé de l’Institut National des Beaux-Arts
Saint-Luc de Liège, il réalise seul sa première
bande dessinée qui a pour thème la sciencefiction : Planète Divine paraît en deux tomes
chez Glénat en 2002 et en 2003.
Depuis son installation en Bretagne en 2007,
il se consacre aussi à la peinture à l’huile sur
toile et l’illustration. Ainsi, plusieurs de ses
œuvres ont déjà été exposées à Saint-Malo (Quai
des bulles en 2008), à Liège, Paris et Brest en
2009. Pour 2015, Vincent Pompetti revient
à la science-fiction en auteur, et prépare un
roman graphique de 200 pages qui s’appellera
« Les Anciens Astronautes ».

Sans Titre - 2014
Peinture acrylique sur bocio bois
21 x 8 x 6 cm
Mise à prix : 300 €

58

WB

Lorsque William Benhamou, né en 1988, tombe
amoureux de la peinture, il peint ses premières
toiles sur des panneaux publicitaires trouvés
dans la rue. Son art l’incite à figer les instants
d’une réalité, afin de les mélanger à sa palette
de rêves, dans le but de créer ce décalage subtil
entre passé et présent lui donnant ainsi la liberté
d’allier une œuvre de Marcel Duchamp avec celle
de Jeff Koons. Ses vernissages le poussèrent à
voyager à travers le monde Los Angeles, Singapour, New York, Miami et d’autres sont pour lui
des expériences marquantes qui se retrouvent
dans les références de ses œuvres. Derrière la
joie de son travail coloré se cache une véritable
démarche artistique, qui se traduit par sa phrase
« Rendre à l’Art la simplicité de ne pas l’être ».
Sans Titre - 2014
Techniques mixtes
46 x 28 x 16 cm
Mise à prix : 400 €

59

ZENOY

Zenoy découvre le graffiti dans les années 80.
Il commence avec le blase « Awaisun » puis
« Tresh », le début d’une longue histoire. 25 ans
d’expérience ont fait du graffiti une partie intégrante de sa vie.
Aujourd’hui, dans la rue ou sur toile, Zenoy est
en recherche permanente d’une harmonie entre
formes et couleurs.
La lettre est la base de son travail, il trouve son
inspiration dans différentes techniques et les
mixe « comme un cocktail issu de fruits très différents ».

Sans Titre - 2014
Acrylique et aérosol sur bocio bois
42 x 12 x 7 cm
Mise à prix : 400 €

60

COLLECTION PRIVÉE
NICOLAS LAUGERO LASSERRE
1

1-Roti
Étude pour tatouage
Mine graphite
28,50 x 22 cm
Mise à prix : 100 €
2-Zevs
Sérigraphie réhaussée
et signée, 26/35
63 x 83 cm
Mise à prix : 150 €
3-Madame Chat
Sérigraphie avec le
tampon de l’artiste
Open éditions
53 x 70 cm
Mise à prix : 100 €

4

2

5
4-Roti
Sérigraphie réhaussée et signée, 26/35
63 x 83 cm
Mise à prix : 150 €

62

3
5-Shepard Fairey
Sérigraphie «Obey» signée par l’artiste / Open éditions
67 x 80 cm
Mise à prix : 150 €

COLLECTION PRIVÉE
PHILIPPE DANJEAN

1-2 Space Invader
T-shirt réalisé
pour BNE aux USA
à 100 exemplaires.
« Speed Balls », 2012
Projet réalisé pour
l’exposition à la galerie
Alice à Bruxelles
Mise à prix : 200 €

1

3-Kaws
« Partners », 2014
sculpture
Original Fake Edition
Mise à prix : 200 €
4-Mau Mau
« Monsanto poison
apples », 2012
Edition 10/25
réalisée à l’aérosol
59,50 x 41, 50 cm
Mise à prix : 250 €
2

3

4

63

CONDITIONS
GÉNÉRALES DE VENTE
I. Qualité de Projets Plus Actions
Projets Plus Actions (PPA) est une Organisation de Solidarité Internationale créée en 2006. PPA a pour vocation d’intervenir en appui
technique et financier auprès d’initiatives et d’acteurs locaux. En
ce sens, PPA travaille en collaboration étroite avec ses partenaires
pour développer des projets qui répondent aux enjeux des territoires
dans lesquels ils s’inscrivent.
VISION
Face aux problématiques grandissantes d’érosion de la biodiversité,
de changement climatique et de précarisation des conditions de vie
en milieu rural, il est nécessaire de proposer des solutions innovantes et durables. Conserver l’environnement tout en favorisant le
progrès social, c’est possible ! PPA promeut une approche globale
et intégrée plaçant les problématiques environnementales au cœur
des enjeux de développement humain sur des sites naturels remarquables reconnus comme des hotspots de biodiversité mondiale.
MISSIONS
Notre vision se décline en trois missions principales :
– Émergence et renforcement de nos partenaires locaux : Proposer
un appui technique et financier complémentaire qui s’intègre dans
les stratégies d’intervention de nos partenaires.
– Développement de projets pertinents et de qualité : Chaque projet
mis en œuvre fait l’objet d’une évaluation préalable et post réalisation. Nous agissons en toute transparence avec nos mécènes et leur
proposons de se rendre sur place pour voir comment sont utilisés
les fonds confiés à PPA.
– Responsabilité sociétale : Proposer des solutions aux entreprises
et aux particuliers qui souhaitent s’inscrire dans une démarche
responsable.
Les conditions générales de vente de Projets Plus Actions exposées
ci-dessous sont acceptées en tant que contrat d’adhésion par toute
personne portant une enchère. Projets Plus Actions peut les modifier
par des avis écrits ou oraux avant la vente
II. Avant la vente
Les photographies des lots mis en vente figurant au catalogue et
sur le site internet www.abomey-paris-abomey.com ainsi que sur les
plateformes des opérateurs intermédiaires de Projets Plus Actions
n’ont pas de valeur contractuelle.
Les lots sont vendus en l’état, c’est-à-dire tels qu’ils sont présentés à
la vente. L’enchérisseur potentiel est encouragé à s’assurer de l’état
de chaque lot, des dommages ou des restaurations que celui-ci peut
avoir subis en l’examinant avant la vente.
Les expositions de Projets Plus Actions sont publiques et accessibles
à tous sur demande. Des constats d’état ou de conservation des
objets peuvent être établis sur demande. Pour autant, l’absence
d’indication concernant un dommage ou une restauration ne signifie pas qu’un lot soit exempt de défectuosités ou de restauration.
De même, la mention de défectuosités n’implique pas l’absence
d’autres défauts. Par ailleurs, l’état des cadres n’est pas garanti.

64

D’autre part, Projets Plus Actions rappelle que l’emploi du terme
« attribué à » suivi d’un nom d’artiste garantit que l’œuvre ou l’objet
a été exécuté pendant la période de production de l’artiste mentionné et que des présomptions sérieuses désignent celui-ci comme
l’auteur vraisemblable. «Entourage de» signifie que le tableau est
l’œuvre d’un artiste contemporain du peintre mentionné qui s’est
montré très influencé par l’œuvre du maître. L’emploi des termes
« atelier de » suivis d’un nom d’artiste garantit que l’œuvre a été
exécutée dans l’atelier du maître cité mais réalisé par des élèves
sous sa direction.
Les expressions « dans le goût de », « style », « manière de », « genre
de », « d’après », « façon de », ne confèrent aucune garantie particulière d’identité d’artiste, de date de l’œuvre ou d’école. Les informations figurant au catalogue peuvent faire l’objet de modifications
ou de rectifications jusqu’au moment de la vente. Ces changements
sont portés à la connaissance du public par une annonce faite par
le commissaire-priseur habilité au moment de la vente et par un
affichage approprié en salle de vente.
Ces modifications sont consignées au procès-verbal de la vente.
III. Pendant la vente
Les personnes souhaitant porter des enchères durant la vente sont
invitées à faire enregistrer auprès de Projets Plus Actions leurs données personnelles (nom, prénom, adresse, qualité). Projets Plus
Actions exigera de l’acquéreur qu’il justifie son identité ainsi que
ses références bancaires.
L’enchérisseur est réputé enchérir pour son propre compte. S’il
enchérit pour autrui, l’enchérisseur doit indiquer à Projets Plus
Actions qu’il est dûment mandaté par un tiers pour lequel il communiquera une pièce d’identité et les références bancaires. Toute
fausse indication engagera la responsabilité de l’adjudicataire.
La vente se fera expressément au comptant et sera conduite en
euros. Projets Plus Actions peut toutefois offrir, à titre indicatif, la
retranscription des enchères en devises étrangères, et à titre exceptionnel, une facilité de paiement. En cas d’erreurs de conversions
de devises, la responsabilité de Projets Plus Actions ne pourra être
engagée.
Le commissaire-priseur habilité organise les enchères de la façon
qu’il juge convenable, les paliers d’enchères sont à sa libre appréciation.
Le commissaire-priseur habilité veille au respect de la liberté des
enchères et à l’égalité entre les enchérisseurs. Pour autant, il dispose de la faculté discrétionnaire de refuser toute enchère, de retirer
un lot de la vente et de désigner l’adjudicataire, c’est à dire le plus
offrant et le dernier enchérisseur sous réserve que l’enchère finale
soit égale ou supérieure au prix de réserve.
Le prix de réserve s’entend du prix minimum confidentiel au-dessous
duquel le lot ne sera pas vendu. Projets Plus Actions ne portera
aucune enchère pour son propre compte ou par le biais d’un mandataire. La vente devient parfaite au prononcé du terme « adjugé »,
c’est à dire que le transfert de propriété et le transfert des risques
s’opèrent à cet instant. Dès lors, l’adjudicataire contracte avec Pro-

jets Plus Actions un contrat de vente et il est tenu de payer le prix du
bien acheté sans aucun délai de rétractation que les enchères soient
portées en personne, par téléphone ou sur internet.
S’il est établi que deux ou plusieurs enchérisseurs ont simultanément porté une enchère équivalente et réclament en même temps
cet objet après le prononcé du mot « adjugé », le commissaire-priseur
habilité pourra immédiatement reprendre et poursuivre les enchères.
Le public présent seraadmis à enchérir à nouveau.
La possibilité d’enchérir par ordre d’achat ou en direct de la vente
par téléphone est offert par Projets Plus Actions aux enchérisseurs
ne pouvant assister à la vente en personne. Pour en bénéficier,
Projets Plus Actions impose aux enchérisseurs de communiquer
leur demande par écrit ou en ligne via www.projets plusactions.
com avant midi le jour de la vente et de s’assurer de la prise en
compte de leur demande par Projets Plus Actions. Dans tous les
cas, ces services pourront être refusés par Projets Plus Actions, si
l’enchérisseur n’a pas communiqué ses coordonnées personnelles
et bancaires avant la vente.
Projets Plus Actions se propose d’exécuter les ordres d’achat selon
les instructions de l’enchérisseur absent et s’engage à faire son
possible pour acquérir dans les meilleures conditions le lot convoité.
Dans le cas de plusieurs ordres d’achat identiques, la priorité sera
donnée à celui reçu en premier.
Pour les personnes souhaitant participer à la vente par téléphone,
Projets Plus Actions accepte gracieusement de recevoir les enchères
téléphoniques à condition que l’acquéreur potentiel se soit manifesté avant la vente. Projets Plus Actions décline toute responsabilité
en cas d’erreurs éventuelles, d’insuccès si la liaison téléphonique ne
peut être établie ou de non réponse suite à une tentative d’appel.
Projets Plus Actions peut enregistrer les communications et peut les
conserver jusqu’au règlement des éventuelles acquisitions.

Iban FR76 4255 9000 7341 0200 0162 758
> par chèque bancaire tiré sur une banque française sur présentation
d’une pièce d’identité ou d’un extrait Kbis daté de moins de 3 mois
pour les personnes morales. Projets Plus Actions n’accepte pas les
chèques tirés sur une banque étrangère.
Le transfert de propriété ainsi que le transfert des risques s’opérant
au prononcé du terme « adjugé » par le commissaire-priseur habilité,
Projets Plus Actions rappelle à l’acquéreur qu’il sera lui-même chargé de faire assurer ses acquisitions et décline toute responsabilité
quant aux dommages que l’objet pourrait subir ou faire subir dans le
cas où l’adjudicataire n’aurait pris aucune disposition.
Le lot ne sera délivré à l’adjudicataire qu’après paiement de l’intégralité du prix d’achat ou après un délai de 8 jours ouvrables à
compter du dépôt du chèque en cas de règlement par chèque. Sur
présentation du bordereau acquitté, les achats pourront être retirés
chez Projets Plus Actions du lundi au vendredi de 14h à 20h au 61
rue de maubeuge, 75009 Paris.
Projets Plus Actions conseille aux adjudicataires de retirer rapidement leurs achats afin d’éviter des frais de magasinage, de
manutention et de conservation qui leur seront facturés à partir du
trentième jour après la vente au barème suivant : 10 € TTC par lot
et par jour calendaire. Projets Plus Actions pourra recommander sur
simple demande des entreprises de transport qui se chargeront de
l’emballage et du transport des achats. Les transporteurs n’étant pas
les préposés de Projets Plus Actions, Projets Plus Actions ne pourra
être responsable de leurs actes ou omissions.
L’adjudicataire ayant opté pour un envoi de ses achats par un prestataire adhère aux conditions générales de ce prestataire et écarte
la possibilité d’engager la responsabilité de Projets Plus Actions en
cas de préjudice subi dans le cadre de cette prestation de service.

Les mêmes conditions s’appliquent aux personnes souhaitant participer à la vente en direct sur internet. Projets Plus Actions propose
gracieusement de prendre les enchères à condition que l’acquéreur
potentiel se soit enregistré avant la vente selon les conditions générales de l’opérateur intermédiaire.

Le droit de reproduction et de présentation de l’œuvre n’est pas
transféré à l’acquéreur du fait de l’achat d’une œuvre. Projets Plus
Actions est propriétaire du droit de reproduction de son catalogue.
Est interdite et constitue une contrefaçon à son préjudice toute
reproduction du contenu, des notices et articles ainsi que des compositions et images.

Dans certains cas, la prise en compte d’un ordre d’achat ou d’une
demande d’enchères par téléphone ou sur internet peut être conditionnée par un dépôt de garantie dont le montant sera établi par
Projets Plus Actions.

Conformément aux dispositions légales, il est précisé que toutes les
actions en responsabilité civile engagées à l’occasion des prisées
et des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques se
prescrivent par cinq ans à compter de l’adjudication ou de la prisée.

Les articles L.123-1 et L.123-2 du Code du Patrimoine autorisent,
dans certains cas, l’État à exercer un droit de préemption sur les
œuvres d’art mises en ventes publique ou à l’occasion de ventes de
gré à gré,c’est-à-dire que l’État se substitue à l’acquéreur.

Seule la loi française régit les présentes conditions générales
d’achat. Toute contestation relative à leur existence, leur validité,
leur opposabilité à tout enchérisseur et acquéreur, et à leur exécution sera tranchée par le tribunal compétent du ressort de Paris.

Le représentant de l’État présent lors de la vacation formule sa
déclaration auprès du commissaire-priseur habilité juste après la
chute du marteau. La décision de préemption doit ensuite être
confirmée dans un délai de quinze jours et Projets Plus Actions ne
peut assumer aucune responsabilité du fait des décisions administratives de préemption.

Les dispositions des présentes conditions générales d’achat sont
indépendantes les unes des autres. La nullité de quelque disposition
ne saurait entraîner l’inapplicabilité des autres.

IV. Après la vente
Il n’y a aucun frais d’adjudication à rajouter au prix d’acquisition.
Le paiement du lot par l’adjudicataire se fera immédiatement pour
l’intégralité du prix d’achat. Cette condition s’applique également à
l’adjudicataire souhaitant exporter le lot et même en cas de nécessité d’obtention d’une licence d’exportation.
L’adjudicataire pourra effectuer son règlement par les moyens suivants :
> en espèces : jusqu’à 3 000 € frais et taxes compris pour les particuliers français et pour les commerçants, jusqu’à 15 000 € frais
et taxes compris pour les ressortissants étrangers sur présentation
de leur pièce d’identité ;
> par carte de crédit ;

Projets Plus Actions rappelle que l’article 313-6 du Code Pénal
dispose que « le fait, dans une adjudication publique, par dons,
promesses, ententes ou tout autre moyen frauduleux, d’écarter un
enchérisseur ou de limiter les enchères ou les soumissions, est puni
de six mois d’emprisonnement et de 22 500 euros d’amende. Est
puni des mêmes peines le fait d’accepter de tels dons ou promesses.
Est puni des mêmes peines :
1. Le fait, dans une adjudication publique, d’entraver ou de troubler
la liberté des enchères ou des soumissions, par violences, voies de
fait ou menaces ;
2. Le fait de procéder ou de participer, après une adjudication
publique, à une remise aux enchères sans le concours de l’officier
ministériel compétent ou du courtier de marchandises assermenté
compétent ou d’un opérateur de ventes volontaires de meubles aux
enchères publiques déclaré ».

> par virement bancaire aux coordonnées suivantes :

65

CONTACT
Projets Plus Actions
61 rue de maubeuge 75009 Paris
01 72 38 52 87 - www.projetsplusactions.org
Jean-Marc Civière, co-fondateur PPA
jciviere@projetsplusactions.org
06 21 06 14 78
Vincent Bommarito, chef de projet
vbommarito@projetsplusactions.org
06 61 61 88 39

INFORMATIONS PRATIQUES
Exposition des œuvres (uniquement sur
RDV au 06 61 61 88 39) :
-d 
u 23 au 26 octobre chez Projets
Plus Actions, 61 rue de Maubeuge
75009 Paris.
- le jeudi 23 et vendredi 24 octobre de
10h à 22h.
- les samedi 25 et dimanche 26
octobre de 10h à 19h.

Vente caritative le mercredi 5 novembre 2014 à partir de 19h
au Salon Marbeuf, 37 rue Marbeuf 75008 Paris.
Inscription sur www.abomey-paris-abomey.com

66

REMERCIEMENTS
Merci à Arnaud Oliveux, Artcurial, Artistik Rezo, Aurélie Picquenot, Aurélien Prudhomme, Alexis
Carcuac, Chantal Gagoyan, Emma Guerchon, Lucille Nègre, Nathalie Cariou et L’Espace Croissance,
Nicolas Laugero Lasserre, Philippe Danjean, Regula Vogel, Thomas Léaud.
Merci à tous les artistes, à tous ceux qui nous ont soutenus, conseillés, aidés, ceux sans qui ce
projet n’aurait été possible !
Merci à notre imprimeur, Baptiste Dupont-Grillet !
Merci à notre encadreur Vincent Tiercin !

CONCEPTION
J’ai conçu et réalisé ce catalogue avec beaucoup de passion. Projets
Plus Actions travaille dur pour offrir le plus bel avenir possible à
un nombre incroyable de personnes à travers le monde, notamment
en Afrique. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté de participer
à ce projet et j’espère vous avoir transmis mon bonheur à travers les 68
pages de ce catalogue !
Aurélien Prudhomme - Directeur Artistique
pixellisation@gmail.com / 06 71 92 74 03

67

Création : Aurélien Prudhomme / pixellisation@gmail.com

68

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful