Vous êtes sur la page 1sur 15

3- la sélection :

La sélection commence par analyse des candidatures.


Une premier confrontation des caractéristiques des candidats avec les exigence des poste : (formation, expérience,
l’age) conduit à une élimination apportent. Pour les candidats non éliminer la sélection ce poursuit par les testes (culture
générale, psychotechnique…) et entretien d’empoche.

4- les teste :
L’objectif des testes et de faire apparaître les points faibles evontille pouvant constitue des contres indication pour le
poste.

5- l’entretien d’empoche :
Les testes sont complété par un entretien qui se situer au finale de la sélection et qui à pour but (objectif) d’aboutir à une
décision finale d’empoche (choix des candidats à retenir).
L’entretien a permet à la personne qui recrute d’apprécier les différents information dont il dispose déjà sur le candidat.

6- la période d’essai :
La période d’essai est un temps pendant le quel le candidat est mit à les preuves avant être empochée définitivement.
La période d’essai est la période pendant la quel chaque une des partie (employée, employeur) peu rompre
volontairement le contrat de travail sans préavis ni indemnité.
La période d’essai est de :
3 moins pour les cadres. -1 moins est demi pour les employées. -15 jours pour les œuvrées.

• organiser l’accueil consiste à présenter l’environnement professionnel :


-l’organisation de la structure, l’émission.
-collaborateur et le fonctionne.
- les partenaires externes (les clients et fournisseurs).

7- la processe de suivie et d’intégration du nouveau collaborateur.


Une intégration bien menue présente de nombreux avantages :
-il réduit les coût de formation unition en apportent au nouveau salaire les informations nécessaire sur les aspects
de la tache.
-une bonne intégration développe chez l’individu des attitudes positive (exemple : une plus grand fidélité à
l’organisation).

La démarche de recrutement :

1 Définition de poste
2 Définition de profil
3 Identification des sources de recrutement
4 campagne de recrutement
5 Sélection des candidats
6 Décision d’embauche
7 Intégration
Remarque :
La diversité des biens économiques
Classification selon la nature du bien Classification selon
Les biens Les services Les biens de consommation Les biens de Les biens
production intermédiaires
Ce sont des produits Ce sont des éléments ils permettent de satisfaire ils permettent de ils sont transformés
physiques. immatériels. exemple : directement un besoin. produise d’autre et intégrés dans
Exemple : du pain organisation d’un voyage Exemple : un disque, une bien .exemple : un d’autres biens.
un livres voiture… robot, une grue… Exemple : l’eau,
matière première.
III /-Le salaire :
1-Définition :
Le salaire est la rémunération versé par l’employeur aux salaries en contre partie le travail fournu.
Si pour le chef d’entreprise le salaire est un élément des coût de production qu’il convient de comprimer (réduire) il
constitue pour l’employé un revenu (la part essentielle même de ces moyenne de subsistance) qu’il faut accroître
(augmenter) dans la mesure des possibles.

2- la formation du salarie :
Le salaire est le résultante de multiples force, trois facteur aparuce particulièrement importante pour sa formation
(l’action de l’état –SMIG- ,la situation de marché de travail, les facteurs personnel, syndicat).
Le niveau du salaire dépend
…de l’action de l’état …de la situation du marché du travail. …de facteurs personnels
Une réglementation stricte concerne Le salaire à tendance à s’élever si la -l’age
certains salaires (SMIG) ou l’évolution demande de la part des entreprises est -la qualification
des salaires. forte -le sexe parfois
-l’expérience…

***dite pourquoi le secteur public ne crée plus beaucoup d’emploi ?


-réduire les charges de la dette extérieure
-réduire les charges de fonctionnement de l’état (réduire la masse salariale)
-l’engagement de l’état vis-à-vis des organismes internationaux (banque mondial).

IV/ -L’insertion de l’entreprise dans le tissus économique et le social :


Aujourd’hui, on ne se limite plus seulement à définir l’entreprise comme un agent économique dont la fonctionne est de
produire des bien et de service pour le marché en vie de réaliser un profit immédiat, mais comme un système en change
permanent avec son environnement économique et social.

1- l’insertion de l’entreprise dans le tissu économique :


L’acte de production conduit l’entreprise à lie des relations en amont et en aval, et avec d’autre agent économique
(l’état, les ménages, les instituions financière, le reste de monde…).
Ce relation ce traduise par un certain nombre des opération lui confèrent (donner) des rôles économique :
-l’investissement en capital fixe (les machines industriel, matériel de transport [classe 2]…) et le capital circulant
(matière premier, emballage…) permettent ainsi aux autre entreprise d’écouler (vente=commercialiser) leur
produit.
-l’investissement en capital humain qui contribuer à résorber une partie des chômage.
-la chat de certain service nécessaire à la promotion ou à la circulation des biens crée exemple : étude de marché, la
publicité…
-la participation aux recettes fiscales (taxe urbain, taxe d’édilité …) ou nationale (l’impôt sur les société et l’impôt
sur les revenu…) cette contribution fiscale de l’entreprise aide à la réalisation de certain projet économique et
sociaux (les hôpitaux, les autoroute, les écoles public…)
-la contribution à la réduction des déficits de la balance commerciale avec l’entrer des devises, par le billet de
l’exportation.

Remarque :
-balance commerciale : document comptable qui enregistre les exportation et les importations de pays.
-Le solde de la balance : est la différance entre les valeurs des exportations et les importations des bien et des
services.
Une balance commerciale positive signifie que le paye export plus de bien et service qu’il n’en importe en parlent
alors d’un excédant commerciale ou de balance excédentaire, quand il est négatif en parle déficit commercial.
-la balance de paiement : est un document statistique élaborer se forme comptabilité nationale recensent les flux des
biens, des services, de revenu, et les flux financier.

2-l’insertion de l’entreprise dans le tissu sociale :


L’insertion de l’entreprise dans le tissu sociale permet de maître en place un climat sociale et culturelle favorable à
son propre développement.
Par l’insertion sociale, l’entreprise vise à dynamiser son image (conforter son image). Il arrive à cette fin en
recourent à plusieurs moyenne de communication : publicité, mécénat…

Remarque :
Le mécénat : désigne la promotion des arts et des lettres par des aides financiers donnée par une entreprise.
Les conséquence de cette pénétration de l’entreprise dans son tissu social son nombreuse :
-lutte contre la pollution (protection de l’écologie).
-édification (construction) de certaines œuvres sociaux culturelles (théâtre, mosquée…).
Pénétration du tissu social
Pénétration du tissu par l’entreprise
économique par l’entreprise

-Investissements production de
Survie
bien et services. -protection de l’environnement
-Contributions fiscales -réalisation des projets sociaux
-Contribution à la résorption du -aides des couches
déficit de la balance des Croissance défavorisées
paiements.

Remarque :

-tiers monde : ensemble des nations qui n’appartenait ni au ploque des pays capitaliste occidentaux ni à ce lui des pays
communistes.
-élasticité : degré de sensibilité d’une variable économique (exemple : la demande d’un bien) par a pour à la
modification d’une autre variable (exemple : prix de ce biens).
-marge : déférence entre un prix de vente (ou chiffre d’affaire d’une entreprise) et un coût au coure d’une période
donner.
Exemple : -chiffre d’affaires 1000 –matière première 500 –main d’œuvre 300-charge devers 100.
Marge sur coût complet de production= 1000-500-300=200
-holding : société dont l’objet et de contrôler d’autre société appeler filiale on détenant des participation dans leur
capital.
-Le secteur informel se caractérise d’une façon générale « comme un ensemble d’unités produisant des biens et des
services en vue principalement de créer des emplois et des revenus pour les personnes concernées. Ces unités, ayant un
faible niveau d’organisation, opèrent à petite échelle et de manière spécifique, avec peu ou pas de division entre le
travail et le capital en tant que facteurs de production. Les relations de travail, lorsqu’elles existent, sont surtout fondées
sur l’emploi occasionnel, les relations de parenté ou les relations personnelles et sociales plutôt que sur des accords
contractuels comportant des garanties en bonne et due forme».

Chapitre V : Les acteurs de le vie économique


I- Les agents économiques :
Les agents économiques désignent individu ou un groupement d’individu qui pratique des activités économiques.
Les agents économique tendent : certain apportent leur force de travail (les ménages), leur compétence, d’autre leur
argent.
Un agent économique
-participe de façon spécialisée à -dispose de ressource lui -constitue un centre de prise de
l’activité économique. permettant d’obtenir un revenu. discision (entreprise)
Exemple : production de bien Exemple : revenu du travail, Exemple : décision de produire, de
ou service octroi d’un crédit… bénéfice d’une entreprise –ou+ consommer, de percevoir un
⇒ banque résultat net impôt…

II /-Les entreprise et les ménages :


1-Les ménages et la consommation :
Un ménages est constitue par tout individu ou un groupe d’individu vivant dans un logement séparer ou
indépendant, il existe deux types de ménages :
-les ménages dits ordinaire.
-les ménages collectifs (casernes, prison) les ménages ont dans la vie économique la finalité principale de
consommer des biens et des services.
Synthèse :
Travail
Ménages Bien et services

Capital

Dividendes
2- Les entreprises et la production :
Les entreprises sont des unité dont l’activité réside dans la production de bien et de service distinue à être
vende et la moyennant un prix.
Une entreprise combine des moyennes matériel et humain (facteur travail et capital) pour réaliser sa production.
Exemple : dans une entreprise industrielle cette chaîne de relation peut se présenter comme suite :
Synthèse :

La commercialisation
Achat de matière première

Transformation dans le
Utilisation de capital
processus productif
Vente de produits
Utilisation de travail (main
d’oeuvre

III /-Les autres agents économiques :


1-Les administrations publiques :
Ils compriment l’état, la sécurité et les collectivités locales, ils sont financiers par des prélèvements obligatoires (les
impôts, cotisation sociale).

2-Les banques :
Les banques en pour mission d’assurer le financement de l’économique (l’octroi des crédit)

3-Le reste du monde :


L’économie nationale entretien avec l’étranger de nombreuse relation (importation, exportation)
Remarque :

-exportation : vente à l’étranger de bien et de service produite par des agents résident d’un paye.
-les importations : achat par des agents résident de bien et de service produit par des unités à l’étranger.

Synthèse :

Economie Reste du
nationale monde
L’économie nationale est compose de L’ensemble des économies
millions d’individus ou groupes étrangères
d’individus

Un regroupement des agents en Une synthèse en un agent


quatre catégories principales économie

administration entreprise ménages banques Reste du monde


redistribution Produire des biens Consomme et Assurer le financement Il regroupe
des revenus et des services participes à la de l’économie l’ensemble des
production fonctions
économiques

Chapitre VI : L’organisation interne de l’entreprise.


I/ -La répartition des taches par grande fonction :(les grandes fonction de l’entreprise)
FAYOL c’est intéressé et un regroupement (1910) des activées essentielle en fonctionne.
Synthèse :
Activités essentielles d’après fayole Fonctions correspondantes
administrative -prévoir –organiser –coordonner -contrôler
commerciale -acheter –vendre…
technique -produire –fabriquer –transformer
Financière Recherche les capitaux (assurer le financement de
l’entreprise)
Comptable Calculer les résultats –calculer les coûts de revient
Sécurité Protége les biens –protége les personnes
II/-Les autres fonctionnes de l’entreprise : (la vision moderne).

Service administratif et Service technique et production Service ressources


financier humaines

Chef d’entreprise direction

Service recherche et
développement Service commercial et marketing Service approvisionnement et
achats

-chef d’entreprise : est ce lui qui est responsable de l’entreprise et qu’il a dirige.
-le service technique et production : la production et la distribution des produites pour satisfaire les besoin de la
clientèle.
-le service commercial et marketing : s’occupe de tout se qui concerne la vente de produit : biens ou service (étude de
marchée, plus publicité, réalisation de sondage= améliorer la part des marchée).
-le service approvisionnement et l’achat : la sélection des fournisseurs (le prix et la qualité et délais de livraison…)
-le service administratif et financière : s’occupe de tout la partie comptabilité finance et secrétariat de l’entreprise
(exemple : enregistrement comptable des courant, les travaux de fin d’exercice, assurer les fond nécessaire pour le
fonctionnement de l’entreprise…
-service RH : s’occupe de la gestion de l’ensemble des salaries de l’entreprise depuis leur embouche jusqu'à leur départ.
Exemple : recrutement, la formation continue, la motivation, la gestion des confluer, la gestion de carrier, bilan
sociale…)
-le service recherche développement : conçois de nouveau produit surveille des innovation de la concurrence
III/-Exercice de pouvoir dans l’entreprise :
Avoir le pouvoir, c’est disposé de l’autorité pour donnée des ordres, décidée pour atteindre les objectifs fixés.
Exemple : de décision apprendre en fonctionne de certain nombre d’objectif préalablement fixée (fixée à l’avance).
Objectifs fixes Décision à prendre
Augmenter la productivité par ouvrier -lutter contre l’absentéisme
-améliorer la répartition de taches entre les déférents exécutants.
-octroyer des primes de rendement (motivation)
-etc.…
Réduire la consommation d’énergie -responsabiliser les utilisateurs.
-éliminer les gaspillages.
-introduire un matériel par consommateur déménage etc.….
Améliorer le chiffre mensuel de -créer un magasin de vente sur place.
l’entreprise -mener une action publicitaire
-accorder des réductions
-baisser les prix de vente…
- les différent type de décision :
Les décisions que doit prend le chef de l’entreprise dans l’exercice de ces fonctionne sont de différent nature en peux
présenter d’une manière simple quelque type de décision.
Nature
-administrative -lutter contre l’absentéisme
-d’optimalisation -limiter les gaspillages d’énergie
-écrite -note écrite concernant les modalités et octroi d’une prime de
rendements
-orale -classer ces document, « s’il vous plait » (c’est la responsable qui parle à
la secrétaire).
Chapitre VII : Les structures de l’entreprise
I /-Définition :
La structure : peut être définir comme le schéma de répartition des taches et de responsabilité à l’intérieure de
l’entreprise.
La structure est représentée par un organigramme.
Remarque :
Organigramme : c’est un schéma ou un graphique représente la répartition des taches.

II /-Le rôle de la structure :


La structure de l’entreprise à un double rôle :
-le travaille de chaque un, son domaine d’activité, la nature des taches (la comptabilité, l’informatique, la gestion des
stocks…)
-responsabilisé les salaries.

III /- Les différents types de structure :


A- La structure hiérarchique :
Cette structure appelé encoure (structure peramèdale) est basée sur le principe de l’unicité de commandement :
chaque subordonnée ne dépend qu’un seul supérieur hiérarchique.
Direction générale

Direction Direction technique Direction


administrative commerciale

Directeur d’usine
Directeur des études

Atelier tissage Atelier confection

Avantages Inconvénients
• Structure simple, facile à mettre en place. • Le responsable est submergé de taches, ce qui risque de
• Structure qui permet une communication entre les différents perturber la marche normale du système.
sous-systèmes. • Risque de déformation de l’ordre donné (surtout quand il est
• Structure où l’autorité et la compétence sont bien définies : oral), vu le nombre de niveaux parcourus par ce dernier.
- Tous les éléments du système ont un pouvoir propre ou • Difficulté de trouver des responsables compétents dans tous les
délégué ; domaines.
- Chaque élément du système est conscient du résultat qu’on
attend de lui.
Structure hiérarchique est parfaitement adaptée dans les micros entreprises.
B- La structure fonctionnelle :
Consiste à divisée le travail dans l’entreprise en fonctionne (fonctionne marketing, fonctionne recherche
développement…).
A la tête de chaque fonctionne sera nommé un chef fonctionnel. Ce sont donc les fonctionne qui constitue le critère
de répartition des taches. Dont ce type de contexte la direction va se concentrer sur la coordination.

Direction générale

Direction administrative
Direction commerciale Direction d’usine Directions personnelles financière

Fabrication entretien méthode Achat

Finance et
Direction de vente Chef de production Comptable Informatique
trésoreries
-avantages :
 Organigramme simplifie et claire.
 Economie d’échelle.
-limites :
 Structure rigide (un adaptable) par rapport au changement d’environnement.
 Faible communication entre les responsables.
Remarque :
Economie d’échelle lorsque les quantité produite augmente le coût unitaire diminué.

C –la structure divisionnelle :


La structure divisionnelle s’adapte au entreprise de grande taille (exemple : centrallaitiere…) dont la production est
très diversifie.
Structure divisionnelle par produit.

Direction générale

Division III
Division I Division II

Achats
Achats Achats

Production
Production Production

Marketing
Marketing Marketing
Structure divisionnelle par zone géographique.
DIRECTION GENERALE

RECHERCHE DIRECTION
DEVELOPPEMENT
MARKETING ADMINISTRATIVE DRH

Amérique du sud Amérique du nord Europe Moyen orient

Recherche
Marketing Finance DRH
développement

NORVEGE
FINLAND SWISSE FRANCE
E
Avantage :
 Proximité du marchée entraîne une souplisse et une capacité d’adaptation au changement de l’environnement.
Limite :
 Diséconomie d’échelle.

D- La structure hiérarchico-fonctionnelle (staff and line) :


C’est une structure fondue sur l’hiérarchique et la compétence, et les dettes structure (staff and line).
Direction générale ETAT MAJOR

Direction financière Direction commerciale

Service approvisionnement Service vente

Chef magasin Chef magasin

-staff : ce sont des spécialistes et des experts qui conseil et qui contrôle mais qui ne donne pas des ordres. Il observe et
donne des recommandations.
-line : il dispose une autorité générale, les responsable doive tenu compte des subjections et des recommandations de
responsable en staff il est transforme en ordre.
 Avantage : il est facile pour l’entreprise de se lancer dans des nouvelles taches puis qu’il y a des spécialistes
qui orientent entreprise.
 Limite : -possibilité de des apports entre des responsable.
-responsabilité rejetée de l’un sur l’autre.

E- La structure matricielle (SF+SD) :


Il correspond en quelque sort à une combinaison de deux structures (fonctionnelle et divisionnelle).
En principe la structure matricielle convient en grande entreprise ou entreprise qui fabrique plusieurs types de
produit.
 Avantage : structure flexible : qui s’adapte au changement de l’environnement.
 Limite : dualité de commandement : problème de coordination entre les responsable.
D.G PRODUCTION FINANCE D.R.H

PROJET 1 RESPONSSABLE PROJET 1 R. FINANCE PROJET 1 R. DRH DE PROJET 1

RESPONSSABLE PROJET 2 R. FINANCE PROJET 2 R. DRH DE PROJET 2


PROJET 2

RESPONSSABLE PROJET 3 R. DRH DE PROJET 3


PROJET 3 R. FINANCE PROJET 3

LES STRUCTURES DE
L’ENTREPRISE

Structure hiérarchique Structure fonctionnelle Staff and line Autre structures

Structure matricielle Structure divisionnelle

S.D. PAR
PRODUIT

S.D. PAR ZONE


GEOGRAPHIQUE

S.D. PAR
CLIENTEL

IV- Les nouvelles structure :


1-La dicentralisation :
Il consiste à repartir les taches de direction et de contrôle entre les niveaux hiérarchique inférieure c’est
une délégation permanente d’autorité et de responsabilité : -les décisions sont prise d’un niveau plus
proche de l’action pour évitée le retard.
-les décisions sont prise à niveau disposent des informations suffisante.
a- avantage : décision rapide face à un milieu économique changent.
b- limite : la direction générale risque de perdre une partie de contrôle dans l’entreprise.

2- La structure par projet :


Il s’agit d’un regroupement par projet, en constitue des équipe de spécialiste charger de la réalisation
complète de projet.
a- avantage : prise de décision collective.
b- limite : -climat d’insécurité – organisation qui disparais une fois que le projet terminer (liquidation).

Chapitre VIII : l’entreprise et son environnement


I- définition de l’environnement de l’entreprise :
Environnement : ensemble des facteurs extérieure à l’entreprise et qui ayant influence directe ou
indirecte sur ils.
Environnement est constitue de tous les éléments extérieure à l’entreprise qui ont une
influence sur ils.
En distingue traditionnellement.

Un macro-environnement Un micro-environnement

Environnement général de l’entreprise qui intègre les


aspects économiques, juridiques, techniques, Environnement spécifique de l’entreprise constitue de
sociologiques… ces client ses fournisseurs ces sous-traitants, ces
Taux national et international concurrent.

I- Les domaines clés de l’environnement


A- Macro-environnement
Il existe de nombreux facteurs clés de cet environnement qui ont des conséquences pour l’entreprise. Celles-ci se
doivent les connaître pour agir efficacement. Par exemple, une entreprise qui décide de lancer un nouveau produit doit
savoir que la demande future est fonction de multiples facteurs.
Démographiques Culturels Juridiques Economiques Technologiques
Structure par âges, Etat et évolution des Règlement, Croissance Etat et évolution des
natalité, mortalité, valeurs et des interdiction, économique, connaissances, nouveaux
projection future de la croyances, niveau conditions de évolution des prix, produits, diffusion
pyramide des âges… d’éducation… garantie, politique, internationale de
conditions de économiques de l’innovation.
vente. l’Etat (impôt, taux
d’intérêt…)
A-Micro-environnement
Le Micro-environnement de l’entreprise est constitué par ses partenaires sur le marché. L’entreprise désirant connaître
son environnement spécifique doit apprécier les différents aspects concernant.
Cette étude de l’environnement spécifique constitue le contenu essentiel des études de marché réalisé par les
entreprises.
Les clients Les fournisseurs Les concurrents
- Identifier les besoins - Déterminer leur nombre -Déterminer les concurrents directs (biens
similaires) et les concurrents indirects
- Déterminer leur nombre - Evaluer leur taille et leur pouvoir
(biens de substitution.
- Evaluer leurs forces et leur -Apprécier les fournisseurs qui
-Apprécier leur force et leur pouvoir.
pouvoir disposent d’un monopole…
-Envisager les évolutions en termes de
- Envisager les évolutions - Envisager les évolutions.
rapport de force
-Déterminer s’il est difficile d’entrer dans
le secteur (barrières à l’entrée) ou d’en
sortir (barrières à la sortie)
B -Les caractéristiques actuelles de l’environnement de l’entreprise :
Défi international Défi technologique Défi sociologique et humain

 la mondialisation de l’économie L’informatisation, De nouvelle s’aspiration de la population


entraîne : -des menaces : arriver de l’automatisation, les concernant la qualité de la vie ou la protection
nouveau concurrente (la chaîne, nouveaux matériaux de la nature (écologique).
taiwanais, singapourien, la couriez bouleversant
du sud…) Modifiant le comportement de l’entreprise.
quotidiennement les
-des opportunité : baisse des prix, donnés de la concurrence
création des marchés unique européenne,
ouverture des frontières économique.
nationale et internationale
(les innovations).
III/ -Les relations entre l’entreprise et son environnement :
L’entreprise bénéficie de facteurs extérieurs positifs (les avantages fiscaux) et de services publics, et subit des éléments
négatifs et des contraintes de la part de son environnement (la concurrence, la situation économique, la crise financière
internationale…). De façon symétrique l’environnement enregistre les retombées (les conséquences) des actions de
l’entreprise, retombées positives ou négatives (création des emplois, distribution des revenus, versement des impôts…).
Formation initiale + Création d’emplois +

Infrastructures de transport +
Exportations +
Subventions +
Versement d’impôts +
Avantages fiscaux et sociaux +
Services publics
(Justice, police) + Effets d’entraînement
Sur l’économie locale +/-

Innovation +

Effets reçus de Actions sur


l’environnement
Entreprise
l’environnement
(positifs : +/négatifs : (positifs : +/négatifs :
-) -)

Evolution de la société Lobbying


(Style de vie, CSP, âge )+/-
Evolutions technologiques +/- Importations –
Evolution législative +/- Destructions d’emploi -
Evolution économique Pollution -
(Taux d’intérêt, croissance, revenus)+/-
Concurrence Concurrence

(+/- effets positifs ou négatifs, contraintes ou opportunités)

Synthèse
L’environnement est constitue de l’ensemble des forces extérieure de l’entreprise.
Chapitre IX : Les flux économiques et le circuit
A fin d’obtenir une description de l’ensemble de l’activité économique il est possible de représentée les relations
qui s’établisse entre les agents économique à l’aide d’une seyma appelée la circuit économique.

I/- Les flux économiques :


Flux : circulation de richesse entre deux agents durent un période donné.
L’activité économique donne naissante à des échanges qui se traduise le plus souvent par deux flux de sens
contraire.

Les deux types de flux

Les flux monétaires :


Les flux réels : Il s’agit des flux de monnaie qui sont, le
Il s’agit des flux ou de service. plus souvent, la contrepartie des flux réels,
Ils sont mesurés par des quantités physiques ils sont évalués en valeur (DH…..)
(ton, litres)

Le plus souvent un économique entre deux agents (exemple : achat par un client au prix d’entreprise, versement de
salaire d’une firme au salarie…) donne naissance à deux flux deux sens opposées :
-un flux réel (marchandise acheté ou travail fourni dans les exemples situe).
-un flux monétaire : contre partie des flux précédente (paiement de bien ou versement de salaire).
Dans la pratique il existe deux situations :
Opération bilatérale et opération unilatérale.

II/- Le circuit économique simplifie :


1- la construction de circuit économique :
-circuit économique : représentation symatique des flux économique qui s’établisse entre les agents en saint
d’économique.
Exemple : la représentation des circuit économique retracent le versement de salaire à un ménage de ça
participation à l’activité productive et la suivante.

Entreprise Ménage

2/- Les flux économique entre deux agents :


Exemple : circuit entre les banques et les autres agents économiques.

Agents non financiers


Banques
III/- Le circuit de base de l’économie nationale :
Le circuit économique à cinq agents
.

Marché des
produits

Reste

Administration Entreprise
Ménages Du

Banques

Monde

Marché du travail

Chapitre X : Définition et concept


I/- Notions du marché :
Le marché est le lieu où se réalise l’échange économique, c’est là qu’il y a une confrontation entre les acheteurs et les
vendeurs d’un bien, d’un service ou de monnaie.
Donc le marché est le lieu de rencontre où les offres des vendeurs rencontrent les demandes des acheteurs qui
s’ajustent à un certain prix.

Offre Marché Demande

Organise la Quantités
« Rencontre » Prix de marché Echangées

Offre>demande = prix baisse


Offre<demande =prix augmente

Les différents types des marchés

Classification selon la nature Du bien Classification selon l’étendue géographique

• Le marché des biens de consommation. * Le marché local, régional, national.


• Le marché des biens d’équipement. * Le marché international.
• Le marché des facteurs de production.
• Le marché de production.
• Le marché des capitaux.
Des mécanismes de fonctionnement de marché :
La sensibilité de l’offre et de la demande.
Réactions
Variations Offre Demande

L’offre augmente car les vendeurs La demande diminue car les produits
Augmentation du prix veulent profiter d’une opportunité de deviennent plus chers pour les
gain. acheteurs.
Diminution du prix L’offre diminue car certains vendeurs se La demande augmente car les produits
retirent ou disparaissent. sont moins chers pour les acheteurs.
Exemple : soit le marché du produit P dont les données sont les suivants :

Prix de vente Demande Offre


1000 700 3000
800 800 2000
600 1000 1000
400 1500 800
200 2000 500

II/- Banque :
Est un établissement ayant pour objet principal de procurer des services financiers à des particuliers et à des entreprises,
qu’elles soient privées ou publiques. L’activité de banque, très anciennement attestée dans l’histoire, consiste à
sauvegarder et à transférer des fonds, à accorder des prêts et à échanger de la monnaie. Ces services sont fournis par un
ensemble d’institutions telles que les banques de dépôt, les banques centrales, les caisses d’épargne, les sociétés
fiduciaires, les sociétés financières, les organismes d’assurance vie et les banques d’affaire ou autres institutions qui se
destinent à l’investissement bancaire.

III/- La bourse :
La bourse est un lieu permettant la confrontation des demandeurs et des offreurs pour un produit donné. C’est donc un
espace géographique particulier où se déterminent les cours d’échange, c’est à dire le prix d’échange des produits en
question.

VI/- La banque mondiale :

V/- Marché extérieure :


a- introduction :
Le commerce extérieur est un ensemble des échanges de biens et services pratiqués entre les nations.

b- protectionnisme et libre change :


-Le protectionnisme désigne la mise en œuvre de moyens destinés à limiter l’accès au territoire national des
produits, services et capitaux étrangers (droits de douane, réglementation, contrôle des charges…).
--la théorie de libre échange vise à supprimer tout entrave aux échanges internationaux.
Le libre-échange est aussi une politique des échanges extérieures caractérisée par la libre circulation des marchandises
(des capitaux et des personnes) entre les pays, sans droit de douane, sans contingentement, sans réglementation.
Comme pour le protectionnisme, il peut y avoir des degrés dans le libre-échange.

c- la balance commerciale :
La balance commerciale est la différence entre les exportations et les importations.

Exportations Excédent de la balance commerciale


Exportations > Importations
Exportations – Importations > 0
Importations Solde positif Solde positif

Solde nul de la balance commerciale


Exportations
Ou équilibre
Exportations = Importations
Importations
Solde négatif de la balance commerciale
Solde négatif Exportations Ou déficit
Exportations – Importations < 0
Importations