Vous êtes sur la page 1sur 12

Dossier de presse

16 avril 2015

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG
Congrès de Poitiers

A gauche,

pour

gagner
motIon B - Résumé

La victoire en 2017 est encore possible si nous
savons réussir ce quinquennat. Le chemin est
semé d’embûches, mais il ne demande qu’à être
emprunté. Il réclame notre engagement optimiste
et volontaire. Il exige que le congrès de Poitiers
soit celui des militants, et non de déclarations
vagues et sans lendemains. Voilà le premier pas
d’une gauche qui gagne.

I. 2015-2017 : RetRouveR lA
confIAnce des femmes et des
hommes de gAuche

Malgré des avancées réelles (mariage pour
tous, refondation de l’École, Banque publique
d’investissement,
loi
Consommation,…),
le
quinquennat de François Hollande est troublé
par l’affirmation d’autres priorités, qui dessinent
une toute autre ligne  : transfert au bénéfice des
entreprises de 40 Mds€ sans contreparties, absence
de renégociation du traité budgétaire européen, loi
bancaire très timide, enterrement de la réforme fiscale,
renoncement à ouvrir le droit de vote aux étrangers
non européens. Ces évolutions sont incomprises
car elles ne correspondent pas à ce que les Français
attendaient de nous. Leur efficacité et leurs objectifs
précis sont contestés. Elles ont contribué à fracturer
la majorité et à éloigner nos électeurs. Cette défiance
diffuse contre nous tous a provoqué 4 défaites
électorales d’affilée. Socialistes, nous devons trouver
les moyens de sortir de cet isolement. Nous avons à
peine deux années pour y parvenir.

II. Quel pRojet de socIété pouR
les socIAlIstes ?
Les socialistes du 21ème siècle ne peuvent avoir la
déréglementation comme boussole. Nous voulons
continuer à porter haut les couleurs d’une gauche
efficace qui transforme la société dans le sens du
progrès.
Cinq chantiers fondateurs pour nous remettre sur
le bon chemin

Rassembler les socialistes et la gauche autour
d’un agenda de réformes jusqu’en 2017

Améliorer significativement les conditions
de vie des Français en augmentant le pouvoir
d’achat des ménages (réforme fiscale avec
une CSG progressive, réévaluation du SMIC,
fin du gel du point d’indice) et appliquant un
«  Plan République  » dans les quartiers urbains
(augmentation du nombre d’enseignants et
d’éducateurs, appui financier aux associations,
plan massif de construction de logements) comme
dans les territoires ruraux et périurbains (fin de la
baisse des dotations aux collectivités, accélération
du développement du très haut débit, ouvertures
de centres de santé) ;
Réguler l’économie et contrôler efficacement
la finance avec une nouvelle loi bancaire et une
réelle lutte contre l’évasion et l’optimisation
fiscales ;
Agir pour réorienter réellement la politique
européenne
(assouplissement
du
corset
budgétaire, lutte contre le dumping fiscal et social,
moratoire sur les négociations sur le TAFTA).

Conditionner et mieux cibler les aides aux
entreprises (CICE, CIR, allègements de cotisations
sociales) pour les rendre enfin efficaces et
créatrices d’emplois ;

2

Aller vers un nouveau modèle de développement  en faisant le choix de l’éco-socialisme
(transition énergétique, agro-écologie, rénovation
thermique des bâtiments, relance des 34 plans de
la Nouvelle France industrielle, interdiction de la
spéculation sur les matières premières agricoles,

www.agauchepourgagner.fr

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
B_AGPG • #AGPGMotionB
@MOTIONun
UCHEPOURGAGNER.FR
répartition du temps deAGA
travail) ;
Nous •proposons 
programme de reconquête
des territoires où nous avons connu des défaites
depuis 2014, une transformation des sections et des
fédérations en « maisons communes », ouvertes aux
débats pour tous ceux qui veulent changer la société
dans le sens du progrès. notre parti doit redevenir
attractif pour les jeunes. Personne ne saurait enfin
évacuer par principe les primaires de l’ensemble de la
gauche. Cette décision collective du parti devra être
prise dans un an.

protéger les salariés dans la mondialisation  :
lutter contre le recours abusif au travail précaire
et les licenciements boursiers, donner davantage
de pouvoir aux salariés dans les entreprises,
reconnaître le burn out comme maladie
professionnelle ;
Reprendre le grand combat pour l’égalité
réelle  : en commençant par l’École, en œuvrant
à l’accès de tous aux soins et à la protection
sociale, en mobilisant tous les moyens en faveur
du logement, de la jeunesse, de la culture, de la
lutte contre les discriminations de tout ordre ;
Réformer les institutions démocratiques  : le
Parlement reste trop soumis à la volonté de
l’exécutif. Nous devons promouvoir une 6ème
République qui laisse plus de place aux citoyens ;
Conduire une diplomatie moderne et
progressiste. Nous ne gagnerons contre le
terrorisme que grâce à la coopération, au
développement et à la reconstruction des États
fragiles.
III. le pARtI socIAlIste Que nous  

Pour ré-assembler la République, ressouder la
gauche et rassembler les socialistes :
il nous faut un nouveau contrat de majorité
Les derniers scrutins nous l’ont montré  : seule une
dynamique du rassemblement de la gauche et des
écologistes évitera l’élimination au premier tour et
peut nous permettre de l’emporter au second, aux
élections régionales comme à l’élection présidentielle.
mais le rassemblement ne se décrète pas  : il se
construit pas à pas et se mérite. Il suppose que nos
choix répondent aux aspirations des classes moyennes
et populaires, du « peuple de gauche » dans son entier.
Il doit produire du compromis pour apporter une
dynamique. C’est au Parti socialiste d’organiser cette
nouvelle phase politique en s’adressant à tous ceux
qui espèrent encore de la gauche. C’est aux militants
du Parti socialiste dans ce congrès de Poitiers de
prendre la parole et de s’y engager.

voulons

le ps doit être l’éclaireur du gouvernement  : il
ne peut se contenter de rédiger des communiqués
saluant a posteriori les décisions du conseil des
ministres. Nous voulons un parti mobilisé, innovant,
qui débat vraiment, prend position et agit sur la
conduite du pays.

premiers signataires : Christian Paul, (député 58), Benoît Hamon (député 78), Emmanuel Maurel (député européen 95),
Aurélie Filippetti (députée 57), Marie-Noëlle Lienemann (sénatrice 75), Laurent Baumel (député 37), Henri Emmanuelli
(député 40), Laurence Dumont (députée 14), Barbara Romagnan (députée 25), Suzanne Tallard (députée 17), Gérard
Filoche (75), Gaëtan Gorce (sénateur 58), Laure Pascarel (75), Daniel Goldberg (député 93), Gwenegan Bui (député 29),
Marie Bidault (32), Guillaume Balas (député européen 75), Jérôme Guedj (CD 91), Fanélie Carrey-Conte (députée 75),
Anne Ferreira (CN 02), Frédéric Lutaud (BN 75), Patrick Ardouin (BN 75), Laurianne Deniaud (BN 44), Pouria Amirshahi
(député FFE), Pascal Cherki (député 75), François Kalfon (SN CN CRég. 77), Isabelle Thomas (députée européenne 35),
Kheira Bouziane (députée 21), Geneviève Wortham (CN 77), Liêm Hoang-Ngoc (BN 51), Nadia Pellefigue (BN 31), Paul
Alliès (34), Patrice Prat (député 30), Thomas Petit (CN 77), Régis Juanico (député 42), Olivier Girardin (1er fédéral, BN
10), Jonathan Munoz (1er fédéral 16), Jérôme Durain (sénateur 71), Jean-François Thomas (1er fédéral 55), Axel Urgin (CN
93), Marc Vuillemot (Maire 83), Marc Gricourt (Maire 41), Carine Petit ( maire d’arrondissement 75), Elodie Schwander
(CN 07), Gérard Sebaoun (député 95), Karine Claireaux (sénatrice Saint-Pierre-et-Miquelon), Laura Bérot (95), Souad
Amoulene (CN), Philippe Baumel (député 71), Jean-Pierre Blazy (député 95), Henri Cabanel (Sénateur 34), Nathalie
Chabanne (députée 64), Jean-Pierre Dufau (député 40), Hervé Féron (député 54), Jean-Pierre Godefroy (sénateur 50),
Linda Gourjade (députée 81), Edith Gueugneau (députée 71), Chantal Guittet (députée 29), Mathieu Hanotin (député 93),
Georges Labazée (Sénateur 64), Christophe Léonard (député 08), Philippe Noguès (député 56), Michel Pouzol (député
91), Denys Robiliard (député 41), Stéphane Travert (député 50), Michel Vergnier (député 23), Philippe Bayol (1er Fédéral
23), Tania Assouline (BN 93), Sandrine Grandgambe (1er Fédéral 78), Léon Jean-Baptiste-Edouard (1er Fédéral Guyane),
Renaud Lagrave (1er Fédéral 40), Sylvain Mathieu (1er Fédéral 58), Nicolas Marandon (1er Fédéral 51), Pierre Pantanella
(1er Fédéral 12), Pascal Usseglio (1er Fédéral 41), Cécile Untermaier (députée 71)

3

www.agauchepourgagner.fr

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

L’ÉQUIPE
Co-présidents du collectif d’animation : Benoît Hamon,
Emmanuel Maurel

Animateurs de campagne : Guillaume Balas, Jérôme Guedj
Pôle stratégie : Laurent Baumel
L’équipe de choc

Audrey Aït Kheddache, Coline Berthaud, Habiba Bigdade,
Martine Chantecaille, Manon Comte, Gilbert Cuzou, Antoine
Détourné, Michaël Dudragne, Thomas Dupont-Federici,
Timothée Duverger, Gérald Elbaze, Géraldine Gay, Maxime
Gonzalez, Mathieu Guibard, Stéphanie Gruet, Samia Jabert,
Hella Kribi-Romdhane, Maxime Lonlas, Nelly Morisot, Laure
Pascarel, Juliette Perchepied, Thomas Petit, Nicolas Raynal,
Rama Sall, Elodie Schwander, Antoine Thérain, Olivier Thomas,
Geneviève Wortham, Mélissa Youssouf

Les temps forts : Aurélie Filippetti, Pouria Amirshahi, Gaëtan Gorce,
Marie-Noëlle Lienemann

Le Laboratoire des idées : Fanélie Carrey-Conte, Daniel Goldberg
Les territoires : Guillaume Balas, Emmanuel Maurel, David Lebon
***

Coordination auprès de Christian Paul : Lucie Redonnet
Relations presse : Mélody Tonolli

4

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

L’ÉQUIPE DE CHOC
Sous la supervision de laurent baumel
Audrey Aït Kheddache

30 ans, j’ai un Master 2 Sciences de l’information et de la communication
organisationnelle. Depuis 2012, je suis Vice-présidente de la Commission
Nationale des Conflits du PS et membre du Bureau Fédéral du PS Paris. Je
suis militante à Troyes depuis 2015.

Coline Berthaud

29 ans, j’ai étudié les sciences sociales. Je suis fonctionnaire territoriale
en région depuis 2014. J’ai adhéré au PS en 2011. Aujourd’hui, je suis
secrétaire de section du PS 20e-Commune de Paris.

Habiba Bigdade

37 ans, j’ai trois enfants et j’ai suivi des études en sécurité alimentaire.
militante socialiste à Nanterre depuis 2000, je suis également conseillère
municipale depuis 2008 et adjointe au maire en charge de la santé depuis
2014. Je suis également responsable qualité d’un hôpital publique dans le
val d’Oise.

Martine Chantecaille

54 ans, je réside à La Roche-sur-Yon (Vendée), je suis professeur de
philosophie. Membre du Conseil National, je milite dans la section de la
Roche-sur-Yon (Fédération de Vendée) où je suis secrétaire fédérale à la
culture. J’occupe le mandat de Conseillère municipale d’opposition à la
Roche-sur-Yon.

Manon Comte

24 ans, je suis militante au sein du Parti Socialiste dans le Val d’Oise, où je
suis membre du Conseil Fédéral. J’ai été candidate aux dernières élections
départementales sur le canton d’Ermont. Après des études en droit
financier, je suis juriste dans une société de gestion d’actifs.

Gilbert Cuzou

32 ans, j’ai un Master de Sciences Politiques de l’Université de Paris-Ouest
le Défense. Militant du Parti socialiste depuis 2006 dans la fédération
de Paris. J’ai été ancien Secrétaire général du MJS Paris et membre
des instances nationales, jusqu’en 2009 et je milite dans le 14ème
arrondissement.

5

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

Antoine Détourné

34 ans, j’ai suivi un cursus de Sciences Politiques à Paris. J’ai commencé
mon engagement au Parti socialiste après le 21 avril 2002. J’ai rejoint
rapidement le Mouvement des Jeunes Socialistes. Je suis devenu
président du MJS de 2007 à 2009. Aujourd’hui je suis Conseiller municipal
et communautaire à Arras.

Michaël Dudragne

34 ans, militant rénovateur au Parti Socialiste depuis 2006, adhérent dans
la section de Saint-Ouen, diplômé IEP Grenoble / Paris II. Allergique au
fatalisme, j’ai choisi de signer la motion A gauche pour gagner afin de
retrouver l’optimisme dans ma vie de militant ! Originaire de Bourgogne,
je sais pouvoir compter sur Christian Paul pour incarner le rassemblement
de notre parti.

Thomas Dupont Federici

33 ans, je suis enseignant en économie et gestion au lycée Jean Rostand
à Caen. Je suis secrétaire de la section PS Creully-Côte de Nacre (14), et
je suis conseiller municipal de Bernières sur mer. Je suis est également
l’auteur de « La désunion européenne ».

Timothée Duverger

29 ans, je suis historien spécialiste de la société civile, chargé de cours
à l’IEP de Bordeaux. Auteur de trois ouvrages sur le mouvement de la
décroissance, les rapports entre le Parti socialiste et l’écologie et les
transformations de notre modernité, je vais soutenir une thèse sur
l’histoire de l’économie sociale et solidaire de 1968 à nos jours. Engagé
pendant mes études dans le syndicalisme étudiant, je suis secrétaire de
section et Conseiller municipal d’opposition à Villenave d’Ornon (33).

Gérald Elbaze

42 ans, je suis gérant d’une coopérative dans le secteur du numérique,
après un parcours de formation en ingénierie «mesures physiques et
matériaux composites», également diplômé de l’IUFM de Bordeaux dans
l’éducation spécialisée. Je suis membre du Conseil Économique Social et
Environnemental au titre de l’économie Sociale et Solidaire et Conseiller
municipal délégué lors de la mandature précédente, ainsi que membre
titulaire du Conseil National du PS.

Géraldine Gay

34 ans, j’ai une licence de Lettres Classiques. Je suis directrice d’une
association par l’insertion et viticultrice. J’ai adhéré au Parti Socialiste en
2011. Je suis actuellement membre du Conseil National et depuis 2015,
Conseillère régionale.

6

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

Maxime Gonzalez

24 ans, j’habite Grenoble. Adhérent du Parti Socialiste depuis 2009, je me
suis rapidement engagé auprès du Mouvement des Jeunes Socialistes.
Après avoir soutenu la candidature de Martine Aubry lors des primaires,
j’ai me suis fortement impliqué dans les campagnes présidentielles et
législatives comme Secrétaire général des jeunes socialistes de l’Isère.
Secrétaire de Section depuis le congrès de Toulouse, je suis actuellement
membre du Bureau Fédéral du PS dans l’Isère.

Mathieu Guibard

29 ans, j’ai adhéré au Parti socialiste en 2011 et je milite en Indre-et-Loire,
j’organise des « cafés politiques » et participe au travail de plusieurs think
tanks proches du Parti socialiste. J’écris régulièrement dans le Courrier
des idées du Parti socialiste.

Stéphanie Gruet

44 ans, je suis professeur d’histoire à Nancy. Militante au PS depuis 2002
avec le Nouveau parti socialiste. Je suis élue au Conseil municipal et
communautaire depuis 2014, où je suis déléguée au sport.

Samia Jaber

48 ans, arrivée en France à l’âge de 2 ans je suis naturalisée depuis 1987. Je
suis titulaire d’une maîtrise d’aménagement du territoire et d’une licence
de droit public.
Je suis Conseillère générale de Belfort, Conseillère municipale de Belfort,
Vice-présidente du conseil général, en charge des politiques sociales,
de l’enfance et du logement. Présidente de l’USH Franche Comte
(association régionale des bailleurs sociaux de Franche-Comté). Militante
Chevenmentiste au MRC de 1993 à 2013, j’ai adhéré au PS en 2013. Depuis
2008, je me suis entièrement consacrée à mes mandats.

Hella Kribi

35 ans, j’ai fait mes premiers pas de militante au lycée, puis responsable
syndicale étudiante dans son université. J’ai deux diplômes de 3ème
cycle en Communication politique et publique puis à l’Institut des Études
Européennes.
Membre de la direction Fédérale de l’Essonne et secrétaire de la section
de Massy depuis 2008, en 2014, je conduis la liste de rassemblement de
la gauche aux élections municipales à Massy. En décembre dernier, je
deviens Vice-présidente de la Région Ile-de-France chargée de la formation
professionnelle, de l’apprentissage, de l’alternance et de l’emploi.

7

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

Maxime Lonlas

29 ans, je suis diplômé en Histoire et en communication publique et
politique à l’université Paris-Sorbonne (CELSA). Ancien Vice-président
étudiant de l’université Paris IV-Sorbonne, je milite au Parti Socialiste
depuis 2002, dont je suis membre de la Commission Nationale de Contrôle
Financier et du Conseil Fédéral du Val d’Oise. Je milite dans la section de
Saint-Gratien.

Nelly Morisot

33 ans, diplômée de Sciences-Po Paris, j’ai également un diplôme de
développement durable. J’adhère au Parti Socialiste en 2003 et milite
actuellement à Chamonix. Je suis membre du Conseil National.

Olivier Thomas

51 ans , je suis maire de Marcoussis et conseiller régional d’Ile de France.
Ancien premier fédéral de l’Essonne, je suis particulièrement impliqué
dans les enjeux d’agriculture, notamment périurbaine, de développement
des circuits courts et d’économie sociale et solidaire.

Laure Pascarel

55 ans, membre du Conseil National du PS et du Secrétariat Fédéral de
Paris à la transition énergétique et de la section Paris 11è. Depuis 30 ans,
j’exerce les fonctions de directrice des ressources humaines et je suis
actuellement à la Banque Postale.
Mon militantisme défend les idées de l’écologie politique, sur la base d’un
projet de société dépassant la logique capitaliste et productiviste.

Juliette Perchepied

29 ans, je suis diplômée de Sciences-Po Bordeaux. Mon engagement
débute au Parti Socialiste en 2006, puis rapidement au Mouvement
des Jeunes Socialistes à Bordeaux. C’est désormais en tant que chargée
de mission associative au service de la défense de l’Ecole laïque et
républicaine, et de l’éducation à l’Économie Sociale et Solidaire que je
travaille quotidiennement. Je suis élue municipale de Fécamp depuis 2014.

Thomas Petit

40 ans, je suis inspecteur des finances publiques, représentant syndical.
Depuis, mes 16 ans je suis au Parti Socialiste, j’ai été trésorier de section
pendant quelques années et un des animateurs fédéraux MJS 77. Délégué
puis secrétaire fédéral Europe dans le 77, depuis 2008. J’ai rédigé plusieurs
contributions thématiques sur l’économie, la réduction du temps de
travail, l’immigration, l’Europe, le fonctionnement du parti, dont je suis
membre du Conseil National.

8

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

Rama Sall

29 ans, j’ai adhéré au Parti Socialiste en 2006. Militante à la section de
Mantes-la-Jolie. J’ai été Secrétaire Générale du MJS pendant la campagne
présidentielle et j’ai organisé les meetings jeunes du Président de la
République. Suppléante de députée élue en 2012 sur une circonscription
populaire, je suis aussi élue d’opposition à Mantes-la-Jolie.

Elodie Schwander

32 ans, j’ai une formation d’urbaniste. Je suis Conseillère municipale à
Tournon-sur-Rhône en Ardèche, où je suis secrétaire de section, membre
du Bureau Fédéral et du Conseil National.

Antoine Therain

30 ans, je suis né dans le Nord à Armentières. Je suis militant socialiste
depuis 2005 et Conseiller municipal d’opposition à Faches-Thumesnil où
j’ai mené la liste de Gauche aux dernières élections municipales.

Geneviève Wortham

54 ans, je suis professeur des écoles à Serris, en Seine-et-Marne. Depuis,
1993, au Parti Socialiste je suis conseillère régionale depuis 2004, où je
m’investis tout particulièrement sur les enjeux environnementaux.

Melissa Youssouf

27 ans, j’entre au Parti socialiste en 2007 à l’occasion de la campagne
présidentielle de Ségolène Royale. Aujourd’hui, je suis secrétaire de section
à Villepinte et membre du Conseil Fédéral de la fédération de SeineSaint-Denis. J’occupe le mandat de Conseillère municipale d’opposition à
Villepinte.

9

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

BIOGRAPHIE
CHRISTIAN PAUL
Né le 23 mars 1960 à Clermont-Ferrand, Christian PAUL vit et travaille
dans la Nièvre, à Lormes, depuis plus de 20 ans. Issu de familles venues du
monde rural, de Lozère et du Livradois, il a grandi dans la capitale auvergnate. Avec Françoise, sa compagne, qui enseigne le cinéma, ils ont trois
enfants.

Les premiers engagements
Christian PAUL rejoint le Parti socialiste dès septembre 1978, « quelques
semaines après la défaite législative de l’Union de la Gauche ». En militant,
il participe à la campagne présidentielle de François Mitterrand. Alors qu’il
se préparait à une formation d’avocat, il fait le choix du service public et
intègre l’ENA en 1985.
Sous-préfet de Nevers, puis de Château-Chinon, il devient ensuite
conseiller aux cabinets ministériels de Pierre Joxe et de Philippe puis directeur-adjoint du cabinet de Frédérique Bredin.
En mars 1994, il gagne à la droite le canton de Lormes, puis devient maire
de cette cité morvandelle de 1995 à 2001. Il contribuera à créer puis présidera la communauté de communes des Portes du Morvan de 1997 à
2001. Il a été pendant près de dix ans président du Pays Nivernais-Morvan
et Président du Parc naturel régional du Morvan. Ensuite vice-président
de la région Bourgogne, il est élu député en 1997 après avoir reconquis la
circonscription de François Mitterrand, et réélu depuis. Il applique ensuite
la règle du non-cumul en démissionnant de l’ensemble de ses mandats
pour ne conserver que celui de parlementaire et de conseiller municipal
de Lormes, sa commune.
En 2004, il participe à la bataille pour le Conseil régional de Bourgogne,
dont il a été le 1er vice-président. En 2012, conformément aux engagements pris sur le non-cumul des mandats, il démissionne de son mandat
de Conseiller régional.

10

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

Combats, au Parlement et ailleurs !
Dans la majorité puis dans l’opposition, il s’est investi tout particulièrement au Parlement, sous les précédentes législatures, sur plusieurs terrains, à l’occasion du travail législatif ou du débat public : éducation et
formation professionnelle, réforme des institutions et des collectivités
locales, agriculture et ruralité, Europe, santé et protection sociale, numérique. Très mobilisé pour la défense de l’accès à la santé pour tous, il a
présidé en 2008 la mission d’information sur l’offre de soins et rapporte
de 2012 à 2014 le budget de la Sécurité sociale. Son engagement de toujours pour la création d’une civilisation numérique l’amène à co-présider
actuellement la commission Droits et libertés à l’âge du numérique.
Dès 2012 avec d’autres parlementaires, il crée et anime le club « La Gauche
durable » puis le collectif « Vive la Gauche » après la défaite aux élections
municipales. Dans « L’Appel des 100 », appelle à un nouveau contrat de
majorité et à une réorientation des politiques menées dans le respect des
engagements pris en 2012.

Au Parti socialiste
A l’été 2002, il est l’un des co-fondateurs avec Arnaud Montebourg et
Benoit Hamon, du « Nouveau Parti socialiste »(NPS), et participe à l’effort
de rénovation au sein du PS. Il est membre du bureau national depuis
1999.
En décembre 2008, Martine Aubry lui confie la création et l’animation du
« Laboratoire des idées du PS ». Il coordonne l’ouvrage “Pour changer de
civilisation” (Odile Jacob, 2011).

L’expérience du gouvernement : les Outre-mers
En septembre 2000, Christian PAUL est appelé par Lionel JOSPIN pour participer à son équipe gouvernementale comme Secrétaire d’Etat à l’Outremer. Il défend la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre
l’humanité, poursuit le dialogue calédonien, met en débat les questions
identitaires. Un ouvrage publié en 2002 rend compte de ses échanges
avec Aimé Césaire, Edouard Glissant, Christiane Taubira et bien d’autres :
« Outre-mers, notre monde » (Editions Autrement).

11

DE PRESSE \\ 16 avril 2015
À GAUCHE, POUR GAGNER !• MOTION B • DOSSIER
• #AGPGMotionB
AGAUCHEPOURGAGNER.FR • @MOTIONB_AGPG

CONTACT PRESSE
Mélody Tonolli
06 76 48 93 55
presseagauchepourgagner@gmail.com

WWW.AGAUCHEPOURGAGNER.FR
***
FACEBOOK
https://www.facebook.com/agauchepourgagner
***
TWITTER
@MotionB_AGPG
***
#AGPGMotionB

12