Vous êtes sur la page 1sur 2

Doit-on boycotter les jeux olympiques de Pékin?

Lawrence Griffin, 16 mars 2008

Alors que nous sommes à un an des jeux olympiques de Pékin, plusieurs


manifestations ont du lieu aux cours des derniers jours en Chine afin de
dénoncer les violations des droits de la personne, et l'occupation chinoise au
Tibet qui dure depuis plus de 50 ans.

Ces violations des droits de la personne en Chine ont fait l'objet de très peu de
discussions entre les leaders occidentaux et la Chine, lors de visites
économiques de crainte de se faire dire par la Chine de "se mêler de leurs
affaires", que ce qui se passe en Chine est une question d'affaires intérieures.

Et la Chine aurait raison de dire à ses invités de se mêler de leurs affaires, est-
ce qu'on ne ferait pas de même si Bush nous disait quoi faire, d'ailleurs est-ce
qu'il n'y a pas déjà eu un certain froid entre le Canada et les USA au sujet de la
guerre en Irak?

Il existe maintenant certaines associations de défense des droits de la personne


qui laissent entendre que l'on devrait boycotter les jeux olympiques de Pékin,
tout comme certains politiciens américains qui viennent de présenter un projet
de résolution pour demander le boycott des jeux olympiques de 2008.

Mais de tels boycotts sont-ils vraiment efficaces? Oui ça permet de passer un


message, mais finalement, ça ne change pas grand chose pour les victimes de
persécutions, on a qu'à penser au boycott de la part des pays occidentaux lors
des jeux olympiques de Moscou en 1980, pour dénoncer l'invasion soviétique de
l'Afghanistan. Ça n'a pas empêché les soviétiques de continuer pour plusieurs
années leur occupation de l'Afghanistan.

De plus, est-ce qu'un boycott des américains des jeux de Pékin à cause de la
violation des droits de la personne ne démontrerait pas une hypocrisie de la part
des américains? Est-ce que les américains ne violent pas eux aussi les principes
des droits de la personne, lorsqu'ils détiennent des détenus à Guantanamo Bay,
et qu'ils avaient mis en place des procédures judiciaires d'exception, ce qui avait
été condamné par la Cour suprême des États-Unis en juin 2006, ou bien encore
de renforcer l'écoute électronique aux États-Unis afin dit-on de mieux combattre
le terrorisme.

D'autres parts, est-ce que les autorités chinoises ne sont pas elles aussi aidées
par des compagnies américaines? On a qu'à penser au cas de Google qui a
censuré son outil de recherche en Chine, ou bien encore Yahoo qui a fourni des
informations aux autorités chinoises sur des opposants chinois, ce qui a permis
aux autorités chinoises de les jeter en prison.

En y repensant bien, les seuls qui seront pénalisés s'il devait y avoir un boycott,
ce sont les athlètes eux-mêmes, eux qui se sont entraînés pendant des années
pour y aller, et qui finalement n'auront pas la chance d'y aller pour une première
fois, ou encore pour la dernière fois.