Vous êtes sur la page 1sur 5

LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATE ET

POPULAIRE
MINISTERE DE L’ENSEGNEMENT SUPERIEURE
ECOLE SUPERIEURE DES SCIENCEES APPLIQUES
Tlemcen
3émeANNEE AUTOMATIQUE

Compte-rendu TP n°=4
Routage dynamique
Présenter par :

BOUCHOUK MEROUA

Présenté Par :
Année universitaire :
2017/2018
Problématique :

On remarque que Le routage statique présente les inconvénients suivants :

 La configuration initiale et la maintenance prennent du temps.

 La configuration présente des risques d'erreurs, tout particulièrement dans les grands réseaux.

 L'intervention de l'administrateur est requise pour assurer la mise à jour des informations
relatives aux routes.

 N'évolue pas bien avec les réseaux en expansion et la maintenance devient fastidieuse.

 Exige une connaissance complète de l'ensemble du réseau pour une implémentation correcte.

But de tp
1) Configurer le réseau et attribuer des adresses IP puis réaliser un routage dynamique on

utilisant le protocoles RIP .

2) Comprendre la différence entre les deux types de routage.


Pourquoi a-t-on besoin du routage ?

Le but du routage est de définir une route ou un chemin à un paquet quand celui-ci arrive sur un
routeur. Le but du routage est donc d'assurer qu'il existe toujours un chemin pour aller d'un réseau
à un autre.

Exmple reel de la nécessité d'utilisation de routage


Internet n'est rien d'autre qu'un immense réseau de lien et d'interconnexion entre plusieurs
réseaux

Travail a réaliser
On lance la simulation sur Packet -tracer 1.

On a 3 bites pour decompage (2^3=8 saus resaux )

nombre de sous- réseau maximal 2^3=8.

2. nombre maximal de machines dans chaque sous- réseau 2^13=8192-2=8190(255 ,0).

Nombre de sous –réseaux potentiels 8


Nombre maximum de machines par réseau 1890
3.Le masque sous- réseau devient 253.255.224.0

Département Adresse sous- Masque sous- Adresse Machine Adresse Dernière


réseau réseau premier machine
Fabrication (s1) 172.19.32.0 253.255.224.0 172.19.32.1 172.19.63.254
Transport (s2) 172.19.64.0 253.255.224.0 172.19.64.1 172.19.95.254
Commande (s3) 172.19.96.0 253.255.224.0 172.19.96.1 172.19.127.254
Administration 172.19.128.0 253.255.224.0 172.19.128.1 172.19.159.254
(s4)
Commercial (s5) 172.19.160.0 253.255.224.0 172.19.160.1 172.19.198.254
.

5. l’adresse de diffusion du sous réseau 4 est 172.19.159.255

Simulation du réseaux obtenu avec packet tracer


Dans cette étape nous allons simuler a l’aide de packet tracer le réseaux obtenu après le découpage

En sous-réseaux en supposant que nous disposons de trois routeurs pour configurer notre réseaux.

L’attribution des adresse IP se fait exactement de la même maniéré du TP3.

Mise en place du routage RIP


On tape la commande « router rip » puits on choisit la version 2 ensuite on donne pour chaque
routeur l’adresse IP des réseaux qui sont directement lier.

Lors de la vérification de la trois connectivité on remarque que la table de routage pour les trois
routeurs contient même les sous-réseaux qui ne sont pas directement lier et les passerelles (la
route).

On remarque que nous n’avons pas définit le masque sous-réseau dans la dernière commande le
masque de sous-réseau a été définit lors de la configuration des interfaces donc inutile de le définir
une seconde fois .
Tests et vérification de la connectivité
Dans cette étape on essayer de tester la communication entre différents machine on lançons un
Ping.

Conclusion
Comme nous l'avons défini dans le précédent TP, le routage statique consiste à indiquer
l'adresse IP des réseaux que l'on cherche à atteindre. On associe à chaque adresse, le nom
de l'interface du routeur ou l'adresse IP du routeur voisin se situant sur la route vers ces
réseaux de destination. Si le réseau global est complexe, la configuration peut être
fastidieuse et source d'erreurs. De plus, lorsqu'un nouveau réseau est ajouté, il faut
reconfigurer l'ensemble. Enfin, pour prévenir tout dysfonctionnement (panne d'un routeur,
ligne coupée, etc.), il faut effectuer une surveillance permanente et reconfigurer chaque
routeur le cas échéant. Si la route est rétablie, il faut recommencer la manipulation.

L'idée générale du routage dynamique est la suivante : plutôt que de centraliser la


configuration du routage dans les mains d'un individu dont le temps de réaction est
fatalement long et les risques d'erreurs importants, nous allons délocaliser cette tâche au
niveau des routeurs. En effet, chaque appareil n'est-il pas le mieux placé pour connaître les
adresses des réseaux auxquels il est directement relié puisque chacune de ses interfaces
possède une adresse IP ? De plus, étant directement au contact des supports de
communication, il peut établir un diagnostic sur l'état des liaisons. Fort de ces informations,
il n'a plus qu'à les partager avec ses voisins. De proche en proche, les nouvelles se
répandront à chaque routeur du réseau. L'intervention humaine se situera en amont dans la
définition de directives et de règles à appliquer par les routeurs pour la diffusion des routes.