Vous êtes sur la page 1sur 26

See

discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.net/publication/279533050

Travaux pratiques d'Electronique Appliquée : 2


eme série

Book · January 2001

CITATIONS READS

0 896

2 authors:

Nasreddine Benahmed Mohammed Feham


Abou Bakr Belkaid University of Tlemcen Abou Bakr Belkaid University of Tlemcen
172 PUBLICATIONS 228 CITATIONS 214 PUBLICATIONS 941 CITATIONS

SEE PROFILE SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Human Activity Recognition in the Context of Multi-occupant Smart Homes View project

Wireless sensors networks optimization View project

All content following this page was uploaded by Nasreddine Benahmed on 02 July 2015.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Université Abou Bekr Belkaid
Faculté des Sciences de l’Ingénieur
Département d’Électronique
Filière : Télécommunications

Travaux pratiques
d’Électronique Appliquée
(2eme série)

SOMMAIRE
TP6 Les trois montages fondamentaux (EC, BC et CC).
TP7 Montage amplificateur en classe A.
TP8 Montage amplificateur en classe B.
TP9 Montage amplificateur en classe C.
TP10 Montages fondamentaux utilisant l’AOP : µA741.

Préparé par :
Mr BEN AHMED Nasreddine1 & Mr FEHAM Mohamed2
1
E-mail: N_Benahmed@yahoo.fr; 2E-mail: feham_m@yahoo.fr

Année Universitaire 2000-2001.


AVANT PROPOS
Aujourd’hui, les sciences et techniques électroniques ont envahi

pratiquement tous les domaines d’activité humaine. Ainsi l’Électronique


devient une discipline de plus en plus complexe, composée d’un nombre de
plus en plus grand de domaines spécialisés.

Le nombre de cas et de problèmes particuliers d’Électronique est

pratiquement infini, et évidemment impossible de les explorer tous.


Cependant les schémas de base ne sont pas trop nombreux pour être étudiés et
tous les systèmes sont bâtis sur des éléments de base. Un équipement
complexe se réduit ainsi en fin de compte à un assemblage judicieux
d’éléments de base (circuits fondamentaux).

Le présent ouvrage se propose de présenter quelques travaux pratiques


sur des circuits électroniques de base, constituant une très bonne introduction
à l’électronique pratique.

Ce polycopié reste une référence à tous ceux qui désirent assimiler le


fonctionnement des circuits à diodes, les thermistances et VDR, les différents
types de classes d’amplificateurs à transistors et les amplificateurs
opérationnels.

Il est destiné en particulier aux étudiants de troisième année ingénieur


des filière d’Électronique et de télécommunications.

Ce polycopié de travaux pratiques a été validé par le Conseil

Scientifique de la Faculté des Sciences de l’Ingénieur de l’Université de


Tlemcen. Un extrait de PV a été remis aux deux auteurs.

N. Benahmed & M. Feham


Tlemcen, le 03 Décembre 2000.
RÉFÉRENCES

1/ Cours et TP (ENIE CFTE, SBA).


2/ Daniel Aubert et Lucien Quaranta, « Dictionnaire de physique
expérimentale, Tome III, l’ÉLECTRONIQUE », Édition Pierron, 1992.
3/ Cours du module : Électronique appliquée (TTL311).
4/ Paul E. Klein, « Electrical Engineering, Electronics part I ».
5/ Alain PELAT, « Pratique de l’amplificateur opérationnel :filtres actifs
et oscillateurs sinusoïdaux …», Édition Masson, 1981.
6/ Alain PELAT, « Pratique de l’amplificateur opérationnel : circuits
fondamentaux », Édition Masson, 1983.
7/ M. Aumiaux, « Pratique de l’électronique », Tome 1, Édition Masson,
1986.
8/ M. Aumiaux, « Pratique de l’électronique », Tome 2, Édition Masson,
1981.
TABLE DES MATIERES

I. Diode ordinaire
I.1 Objectifs 1
I.2 Discussion 1
I.3 Conclusion 4
I.4 Matériel 5
I.5 Manipulation 5
I.6 Questions 7
II. Diode Zener
II.1 Objectifs 8
II.2 Discussion 8
II.3 Matériel 9
II.4 Manipulation 9
II.5 Questions 11
III. Thermistance et VDR
III.1 Objectifs 12
III.2 Discussion 12
III.3 Matériel 14
III.4 Manipulation 14
IV. Redressement et filtrage
IV.1 Objectif 17
IV.2 Discussion 17
IV.3 Matériel 26
IV.4 Manipulation 26
IV.6 Questions 27
V. Doubleur de tension à diodes
V.1 Objectifs 29
V.2 Discussion 29
V.3 Matériel 29
V.4 Manipulation 30
V.6 Questions 30
VI. Les trois montages fondamentaux
VI.1 Matériel 31
VI.2 Etude statique 31
VI.3 Etude dynamique 32
VI.6 Questions 36
VII. Montage amplificateur en classe A
VII.1 Matériel 37
VII.2 Etude statique 37
VII.3 Etude dynamique 38
VII.6 Questions 38
VIII. Montage amplificateur en classe B
VIII.1 Matériel 40
VIII.2 Etude statique 40
VIII.3 Etude dynamique 41
VIII.6 Questions 42
IX. Montage amplificateur en classe C
IX.1 Matériel 43
IX.2 Etude statique 43
IX.3 Etude dynamique 44
X. Montages fondamentaux utilisant l’AOP µA741.
X.1 Annulation de la tension de décalage de sortie 45
X.2 Amplificateur inverseur 46
X.3 Amplificateur non inverseur 46
X.4 Amplificateur suiveur de tension 47
X.5 Comparateur à seuil (Trigger de Schmitt) 48
X.6 Intégrateur simple 48
TP N°6
LES TROIS MONTAGES
FONDAMENTAUX

MATERIEL

• Oscilloscope et multimètre.
• 01 Transistor NPN : BC413 ou BC550.
• 03 Condensateurs électrochimiques.
• 04 Résistances : R1; RB=470KΩ (>100KΩ) ; RC=2KΩ ; RE=1KΩ.
• 01 Potentiomètre : P=10KΩ.
ETUDE STATIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 1.
2. Mesurer les tensions continues aux différents nœuds du montage (VBM,
VEM et VCM où M représente la masse).
3. En déduire les coordonnées du point de repos Q (VCEQ, ICQ) du montage.
4. Conclusion ? Vcc=6V

RB RC

C
T
B
E

RE

M Figure 1

31
ETUDE DYNAMIQUE
A/ MONTAGE EMETTEUR COMMUN

1. Réaliser le montage de la figure 2.


Vcc=6V

RB RC
+C
+C C
T
B
E vs
(ve, f) +
RE CE

M Figure 2

2. Régler le générateur BF (signaux sinusoïdaux) à ve=10mVcàc et f=1KHz.


3. Relever à l’oscilloscope la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire le gain en tension Av de l’amplificateur et le déphasage ∆ϕ
entre les deux signaux d’entrée et de sortie.
5. Régler la tension d’entrée pour obtenir à la sortie vs=1Vcàc.
6. Mesurer la tension d’entrée ve qui correspond à vs=1Vcàc.
7. Introduire la résistance R1=1KΩ et régler le générateur pour obtenir
vs=1Vcàc (Figure 3). Vcc=6V

RB RC
+C
R1 +C C
T
B
E vs
+ P
(v’e, f) RE CE

M Figure 3

32
8. Relever la valeur de la tension v’e qui correspond vs=1Vcàc.
9. Déterminer la résistance d’entrée Re de l’amplificateur en utilisant la
relation suivante :

ve ve' − ve Rv
i= = ⇒ Re = ' 1 e
Re R1 v e − ve
10. Débrancher R1.
11. Régler la tension d’entrée pour obtenir à la sortie vs=1Vcàc.
12. Brancher le potentiomètre P (Figure 3).
13. Régler P jusqu’à obtenir (vs/2)=0.5Vcàc (sans toucher à la tension
d’entrée).
14. Mesurer à l’ohmmètre P. Dans ces conditions la résistance de sortie est :
Rs=P.
15. Conclusion.
B/ MONTAGE BASE COMMUNE

1. Réaliser le montage de la figure 4.


Vcc=6V

RB RC
+C
C
T C+
B
E
+ vs
CB RE (ve, f)
Figure 4
M

2. Régler le générateur BF (signaux sinusoïdaux) à ve=0.1Vcàc et f=1KHz.


3. Relever à l’oscilloscope la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire le gain en tension Av de l’amplificateur et le déphasage ∆ϕ
entre les deux signaux d’entrée et de sortie.

33
5. Brancher la résistance R1=10KΩ et régler le générateur pour obtenir
vs=0.4Vcàc (Figure 5).
6. Brancher le potentiomètre P1 et sans toucher à la tension d’entrée, régler
P1 pour obtenir (vs/2)=0.2Vcàc.
7. Mesurer à l’ohmmètre P1. Dans ces conditions la résistance d’entrée est :
Re= P1.
Vcc=6V

RB RC
+C
C
T C+ R1
B
E
+ vs
P2
CB RE P1 (v’e, f)

M Figure 5

8. Débrancher P1 et R1.
9. Régler la tension d’entrée pour obtenir à la sortie vs=1Vcàc.
10. Brancher le potentiomètre P2 (Figure 5).
11. Régler P2 jusqu’à obtenir (vs/2)=0.5Vcàc (sans toucher à la tension
d’entrée).
12. Mesurer à l’ohmmètre P2. Dans ces conditions la résistance de sortie est :
Rs= P2.
13. Conclusion.

34
C/ MONTAGE COLLECTEUR COMMUN

1. Réaliser le montage de la figure 6.


Vcc=6V

RC +
RB CC
+C C
T +C
B
E
Ve RE vs
Figure 6
M

2. Régler le générateur BF (signaux sinusoïdaux) à ve=0.1Vcàc et f=1KHz.


3. Relever à l’oscilloscope la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire le gain en tension Av de l’amplificateur et le déphasage ∆ϕ
entre les deux signaux d’entrée et de sortie.
5. Régler la tension d’entrée pour obtenir à la sortie vs=0.1Vcàc.
6. Mesurer la tension d’entrée ve qui correspond à vs=0.1Vcàc.
7. Introduire la résistance R1=100KΩ et régler le générateur pour obtenir
vs=0.1Vcàc (Figure 7).

Vcc=6V

RC +
RB CC
R1 +C C
T +C
B
E
(v’e, f) RE P
vs

M Figure 7

35
8. Relever la valeur de la tension v’e qui correspond vs=0.1Vcàc.
9. Déterminer la résistance d’entrée Re de l’amplificateur en utilisant la
relation suivante :
R1ve
Re =
ve' − ve
10. Débrancher R1.
11. Régler la tension d’entrée pour obtenir à la sortie vs=0.12Vcàc.
12. Brancher le potentiomètre P=10KΩ (Figure 7).
13. Pour une position donnée du curseur du potentiomètre, mesurer v’s.
14. Mesurer à l’ohmmètre P et appliquer la formule suivante pour calculer
Rs.

Rs =
(
P vs − vs' )
vs'
15. Conclusion.
QUESTION
1. Faire une étude pratique comparative entre les trois montages (EC, BC et
CC) ainsi réalisés.

36
TP N°7
MONTAGE AMPLIFICATEUR
EN CLASSE A

MATERIEL

• Oscilloscope, GBF et multimètre.


• 01 Transistor NPN : BC413 ou BC550.
• 03 Condensateurs électrochimiques.
• 05 Résistances : R1=4.7KΩ ; R2=10KΩ ; RC=150Ω ; RE=100Ω ; RL=1KΩ
ETUDE STATIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 1.
2. Mesurer les tensions continues aux différents nœuds du montage (VBM,
VEM et VCM où M représente la masse).
3. En déduire les coordonnées du point de repos Q (VCEQ, ICQ) du montage.
4. Conclusion ?

Vcc=12V

R2 RC

C
T
B
E
R1
RE

M Figure 1

37
ETUDE DYNAMIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 2.

Vcc=12V

R2 RC +C

+C C
T
B
E RL vs
(ve, f) R1 RE +
RE C

M Figure 2

2. Régler le générateur BF (signaux sinusoïdaux) à ve=60mVcàc et f=1KHz.


3. Relever à l’oscilloscope la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire le gain en tension Av de l’amplificateur et le déphasage ∆ϕ
entre les deux signaux d’entrée et de sortie.
5. En partant de ve=0, augmenter le niveau du signal d’entrée jusqu’à
apparition de la distorsion ou de l’écrétage au niveau du signal de sortie
vs. Relever les valeurs de ve et de vs juste avant l’apparition de l’écrétage.
En déduire l’excursion maximale pratique de la tension de sortie.
6. Enlever le condensateur d’émetteur et mesurer le gain en tension Av .
7. Remettre le condensateur. Relever la réponse fréquentielle pratique de
l’amplificateur Av =fct(f), où f varie de 100Hz à 500KHz.
QUESTION
1. Tracer sur un même graphe les droites de charges statique et dynamique
du montage amplificateur et donner la valeur de l’excursion maximale
théorique.

38
2. Comparer les valeurs théorique et pratique du gain en tension de
l’amplificateur.
3. Expliquer les raisons d’apparition de la distorsion (écrétage).
4. Quelle est l’influence du retrait du condensateur sur le gain en tension.
5. Donner le type de cette contre réaction.
6. Calculer théoriquement et pratiquement le taux de contre réaction B.
7. Calculer la puissance fournie par l’alimentation au transistor.
8. Calculer la puissance recueillie au niveau de la charge.
9. En déduire le rendement maximal en puissance de l’amplificateur, le
comparer avec la valeur théorique.

39
TP N°8
MONTAGE AMPLIFICATEUR
EN CLASSE B

MATERIEL

• Oscilloscope, GBF et multimètre.


• 02 Transistor : NPN - BD 137 et PNP BD138.
• 02 Diodes : 1N4007.
• 02 Condensateurs électrochimiques.
• 04 Résistances : R1=10KΩ ; R2=10KΩ ; R=47Ω ; RL=100Ω.
ETUDE STATIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 1.
2. Mesurer les tensions continue aux différents nœuds du montage (VEM,
VB1M, et VB2M où M représente la masse).
3. En déduire les coordonnées du point de repos Q (VCEQ, ICQ) du montage.
4. Conclusion ?
Vcc=12V

R2
B1 T1

E
B2
T2
R1

M Figure 1

40
ETUDE DYNAMIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 2.

Vcc=12V

R2
B1 T1
+C
+C
E
B2
T2
(ve≈, f) R1 RL vs

M Figure 2

2. Brancher une résistance R entre le collecteur de T2 et la masse.


3. Observer et relever la forme du signal aux bornes de R fixant l’amplitude
du signal d’entrée ve à 2Vcàc et sa fréquence f à 1KHz. Conclusion.
4. Pour f=1KHz et ve=1.4Vcàc, relever la forme des signaux ve et vs :
• Avec Diodes.
• Sans diodes (diodes court-circuitées)
5. En augmentant la tension d’entrée, déterminer l’amplitude maximale du
signal de sortie non écrété.
• Avec Diodes.
• Sans diodes (diodes court-circuitées)
6. Relever la réponse fréquentielle pratique de l’amplificateur Av =fct(f).
7. En déduire la fréquence de coupure et la bande passante pratiques du
montage amplificateur.

41
QUESTION
Pour une résistance de charge RL=100Ω, calculer :
1. Le gain en tension de l’amplificateur.
2. La puissance de sortie de l’amplificateur.
3. La puissance fournie par l’alimentation à l’un des deux transistors.
4. Le rendement en puissance. Le comparer avec la valeur théorique.

42
TP N°9
MONTAGE AMPLIFICATEUR
EN CLASSE C

MATERIEL

• Oscilloscope, GHF et multimètre.


• 01 Transistor NPN : BC413 ou BC550.
• 01 Condensateur variable : CV (525KHz ;1.6MHz).
• 02 Condensateurs électrochimiques.
• 02 Résistances : RB=470KΩ ; RC=470Ω.
ETUDE STATIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 1.
2. Mesurer les tensions continues aux différents nœuds du montage (VBM,
VEM et VCM où M représente la masse).
3. En déduire les coordonnées du point de repos Q (VCEQ, ICQ) du montage.
4. Conclusion ?
Vcc=6V

RC
RB

C
T CV (525 ; 1600)KHz
B
E

M Figure 1

43
ETUDE DYNAMIQUE
1. Réaliser le montage de la figure 2.
Vcc=6V

RC
RB

+C C
CV (525 ; 1600)KHz
T
B
E
f,ve
+C
vs
M Figure 2

2. Régler le générateur HF (signaux sinusoïdaux) à ve=0.1Vcàc et f=600KHz.


3. Régler le CV pour que l’amplitude de vs soit la plus grande possible. Une
fois vs est maximale, ne plus toucher au CV.
4. Relever à l’oscilloscope la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
5. Conclusion.
6. Régler ve à 1Vcàc (f=600KHz).
7. Relever à l’oscilloscope la forme et l’amplitude des signaux ve et vs (sans
toucher le CV).
8. Conclusion.
9. Comparer les résultats trouvés pour ve=0.1Vcàc et ve=1Vcàc.
10. Conclusion.
11. Relever la réponse fréquentielle de l’amplificateur. Pour cela ajuster ve à
1Vcàc et mesurer vs en faisant varier la fréquence de 525KHz à 1.6MHz.
12. Tracer la réponse fréquentielle de l’amplificateur. En déduire sa fréquence
centrale et sa bande passante pratiques.

44
TP N°10
MONTAGES FONDAMENTAUX
UTILISANT L’AMPLIFICATEUR
OPERATIONNEL A CI : µA741
MATERIEL
• Oscilloscope, GBF.
• 01 Circuit intégré µA741.
• Des résistances.
• Des condensateurs.
MANIPULATION
1/ ANNULATION DE LA TENSION DE DECALAGE DE SORTIE
(OFFSET)
1. Réaliser le montage de la figure 1.
+12V

2 7

6
µA74
3 5
+
1
4
R1
Vs
R2 P1

-12V
M Figure 1

R1= R2=1KΩ ; P1=10KΩ .

2. Ajuster P1 pour obtenir une tension continue nulle à la pine 6 du circuit


intégré. Une fois le zéro volt obtenu, ne plus toucher à P1.

45
2/ AMPLIFICATEUR INVERSEUR
1. Réaliser le montage de la figure 2.

R3

+12 V

R1 7
2

6
µA74
3 5
+
1
(f=1KHz, ve) 4
vs
R2 P1

-12V
M Figure 2


R1= R2=1KΩ et R3=10KΩ .
2. Appliquer à l’entrée de l’amplificateur un signal sinusoïdal d’amplitude
1Vcàc et de fréquence f=1KHz.
3. Relever la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire l’amplification en tension et l’angle de déphasage entre les
deux signaux ve et vs.
5. Conclusion.

3/ AMPLIFICATEUR NON INVERSEUR

1. Réaliser le montage de la figure 3. Où R1=1KΩ et R2=100KΩ .


2. Appliquer à l’entrée de l’amplificateur un signal sinusoïdal d’amplitude
0.1Vcàc et de fréquence f=1KHz.
3. Relever la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire l’amplification en tension et l’angle de déphasage entre les
deux signaux ve et vs.
5. Conclusion.

46
R2

+12V

7
2

6
µA74
3 5
+
1
4
vs
(f=1KHz, ve) R1 P1

-12V
M Figure 3

4/ AMPLIFICATEUR SUIVEUR DE TENSION


1. Réaliser le montage de la figure 4.

+12V

2 7

6
µA74
3 5
+
1
4
vs
(f=1KHz, ve) P1

-12V
Figure 4

2. Appliquer à l’entrée de l’amplificateur un signal sinusoïdal d’amplitude


1Vcàc et de fréquence f=1KHz.
3. Relever la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. En déduire l’amplification en tension et l’angle de déphasage entre les
deux signaux ve et vs.
5. Conclusion.

47
5/ COMPARATEUR A SEUIL (TRIGGER DE SCHMITT)
1. Réaliser le montage de la figure 5.

R1 2 7

6
µA74
3 5
+
(f=1KHz, ve) 1
4
vs
R3
R2

M
Figure 5


R1= R2=10KΩ et R3=1MΩ .

2. Mesurer la tension continue à l’entrée non inverseur du CI.


3. Appliquer à l’entrée de l’amplificateur un signal sinusoïdal d’amplitude
4Vcàc et de fréquence f=1KHz.
4. Relever la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
5. Conclusion.

6/ INTEGRATEUR SIMPLE

1. Réaliser le montage de la figure 6 où R1=10KΩ, R2=100KΩ, R3=10KΩ et


C=0.1µF.
2. Appliquer à l’entrée du montage un signal carré d’amplitude 5Vcàc et de
fréquence f=1KHz.
3. Relever la forme et l’amplitude des signaux ve et vs.
4. Conclusion.
5. Relever la réponse fréquentielle du montage. Pour cela ajuster ve =5Vcàc et
faire varier la fréquence entre 5Hz et 1KHz.
6. Tracer la réponse fréquentielle du montage.
7. En déduire la fréquence de coupure fc du montage.
8. En déduire la fréquence fb au dessus de la quelle le montage fonctionne
comme intégrateur et la comparer avec celle théorique donnée par la

48
relation suivante :
1
fb =
2π R2C

9. Pour quel rapport f/fb, le signal de sortie vs présente une bonne linéarité.

R2

+12V

R1 7
2

6
µA74
3 5
+
1
(f=1KHz, ve) 4
vs
R3 P1

-12V
M Figure 6

49

View publication stats