Vous êtes sur la page 1sur 6

I.

Rappels mathématiques

I.1.Grandeurs et unités physiques :

a. Grandeurs fondamentales

Les Sciences Physiques font appel à des grandeurs qui peuvent être mesurées ou
repérées. A ces grandeurs physiques peut être associée une valeur numérique qui en traduit
l’intensité. Mais il est une caractéristique essentielle d'une grandeur physique: son unité, qui
en précise la nature. Toutes les unités n'ont pas le même statut. Certaines ont été choisies
comme fondamentales. Par conséquent, toutes les autres unités peuvent s'exprimer comme
une combinaison des unités fondamentales (sous la forme d'une multiplication d'unités).

Le système fondamental contient 7 unités de base :

Grandeur Symbole Unité en système Symbole de


international (SI) l’unité
Masse m kilogramme kg
Longueur l mètre m
Temps t seconde s
Température T Degré kelvin °K
Quantité de matière n mole mol
Intensité électrique i ampère A
Intensité lumineuse j candéla cd

b. Grandeurs dérivées :
A partir des unités de base auparavant définies, on peut définir facilement des unités qui en
découlent
Grandeur physique Unité légale (S.I.) Autres unités admises (CGS)…
Nom Symbole Nom Symbole Nom (symbole)
Superficie S mètre carré m2 are (a) : 1a = 100m²
Volume V mètre cube m3 litre (l) : 1l = 10-3 m3
Vitesse v mètre par seconde m/s kilomètre par heure (km/h) ou
cm/s
Angle α, β, ... radian rad degré (°) : 360° = 2π rad
π =3.14159…rd
grade (gr) : 400 gr = 2π rad
tour (tr) : 1 tr = 2π rad
minute (') : 1° = 60'
seconde ('') : 1° = 3600"
Angle solide stéradian sr
Quantité de mole mol mol
matière n
Constante R joule par mole. J/mol. °K Cal/mol.°K
molaire des kelvin
gaz
Accélération a mètre par seconde m/s2 Cm/s2
carrée
Masse ρ kilogramme par kg/m3 g/cm3 ou g/L
volumique mètre cube
Force F newton N dyne (dyn): 1 dyn = 10−5 N
Travail, E joule J watt.heure (Wh): 1 Wh = 3600 J
énergie électron volt (eV): 1 eV = 1,602 ×
10−19 J
erg (erg): 1 erg = 10−7 J
Puissance P watt W
Pression p pascal Pa bar (bar): 1 bar = 105 Pa
millimètre de mercure (mmHg):
1 mmHg = 133,3 Pa
Pour en finir avec les conventions, des préfixes des multiples et sous-multiples décimaux des
unités SI ont été définis :

Facteur Préfixe Symbole Facteur Préfixe Symbole

101 Déca da 10-1 Déci d


102 Hécto h 10-2 Centi c

103 Kilo K 10-3 Milli m

106 Méga M 10-6 Micro µ

109 Giga G 10-9 Nano n

1012 Téra T 10-12 Pico p

1015 Peta P 10-15 Femto f

1018 Exa E 10-18 Atto a

1021 Zetta Z 10-21 Zepto z

1024 Yotta Y 10-24 yocto y

I.2 Analyse dimensionnelle :

Dans le système international (MKSA ou SI) se réduit Mètre Kilogramme Seconde


Ampère n’importe quelle grandeur dérivée peut être exprimée en fonction des grandeurs
fondamentales (Longueur, Masse, Temps, Intensité électrique, Température, Quantité de
matière et Intensité lumineuse) selon son expression.

Grandeur Dimension
Longueur [l] = L
Masse [m] = M
Temps [t] = T
Intensité du courant [i] = I
électrique
Température [T] = θ
Intensité lumineuse [j] = J
Quantité de la matière [n] = N
Exemple 1 : Si on a une grandeur dérivée G qui dépend de la longueur l, la masse m, le temps
t, intensité du courant i, la température T, la quantité de la matière n et l’intensité lumineuse j.
On peut écrire l’expression de G comme :

G = l a .m b t c i d T e n f j j
(1)

=
(2)

Avec : a, b, c, d, e ,f et j sont des nombres réels à déterminer. L’expression [G] est l’équation
aux dimensions de la grandeur G

Exemple 2:

Pour une vitesse : on peut utiliser la plus simple relation pour cette grandeur

= / , en appliquant les équations aux dimensions on obtient : v =


[l ] = L = L.T −1
[t ] T
v
Accélération γ ou on peut utiliser la plus simple relation a = ou encore pour les
t

dimensions [a ] =
[v] = L.T −1 = L.T −2 . On a la même dimension pour l’accélération de
[t ] T
la pesanteur : = L. T
Dimension d’une force F: F = m.a ⇒ [F ] = [m][. a ] = M .L.T −2
Dimension d’une énergie: on peut prendre ici soit l’énergie potentielle ou énergie
cinétique et même le travail : pour ce dernier on peut utiliser l’expression W = F .d
avec d le déplacement ou distance : [W ] = [F ][ ( )
. d ] = M .L.T −2 .L = M .L2 .T −2
Pression p : pour déduire la dimension de cette grandeur, en appliquant la plus simple
F
relation: p= avec S est la surface dont on a appliqué la force F.
S

[ p] = [F ] = M .L.2T
−2
= M .L−1 .T −2
[S ] L

I.2.1. Condition d’égalité entre deux quantités x et y :

Si deux quantités x et y ont pour dimensions respectives :


! # # !
= et " = ′
(3)

L’égalité x = y ne peut avoir lieu que si α = α’, β = β’ et γ = γ’.


N.B. L’égalité des trois composants est nécessaire mais non suffisante pour que x = y.

I.2.2. Equations homogènes/équations non homogènes

Une équation de type A ± B = C est dite homogène si [A]=[B]= [C].

Une équation de type A=B est dite non homogène si [A]≠ [B].

Prenons un exemple : comme chacun sait, Einstein a trouvé que pour l’énergie cinétique
d’une particule l’expression : $ = %&

Voyons si cette équation est homogène ( ce qui ne prouve pas sa justesse) mais est
indispensable. %& = % . & = . Ce qui est bien la grandeur de l’énergie
que nous venions de calculer. Donc l’équation $ = %& est homogène. Si elle ne l’était
pas, elle serait à coup sûr fausse.

Attention : l’homogénéité ne prouve pas qu’elle soit juste. En effet $ = %& ' ou $ =
% & ( qui ne sont pas homogènes sont fausses, mais $ = 3%& est homogène bien qu’elle est
fausse.

Remarque : Une équation non homogène est obligatoirement fausse. Alors que
l’homogénéité d’une expression est une condition nécessaire mais insuffisante pour dire
qu’elle est correcte.

I.2.3.quelque notions de dimension :

• Pour les fonctions suivantes : sin(x), cos(x), tan(x), log(x) et ex, la grandeur (x) est
sans dimension. C'est-à-dire [x]=1.
• Toutes les valeurs numériques sont sans dimension : on peut écrire [2]= [0.5]=[-
12]=…=1.
• Il y a quelques grandeurs qu’ils ont des unités et n’ont pas de dimension comme angle
α.
• Il des constantes physiques qui ont la dimension et l’unité comme l’accélération de
pesanteur g, la constante de Planck h

Dr Amari Sihem