Vous êtes sur la page 1sur 40

VENDREDI 25 MAI 2018 · 74 EANNÉE · NO 22819 · 2,60 € · FRANCE MÉTROPOLITAINE · WWW.LEMONDE.

FR FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY · DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Italie : la désignation de Giuseppe Conte


ouvre la voie à un gouvernement populiste LE MONDE
DES LIVRES
▶ Le gouvernement né
de la fragile alliance entre ▶ Pays-Bas, Belgique,
le Mouvement 5 étoiles et une littérature
inventive à l’honneur
la Ligue devrait être dirigé
▶ Rencontre avec
par un juriste sans expé- Emmanuel Le Roy
rience politique Ladurie, doyen des
▶ La marge de manœuvre grands historiens
de M. Conte paraît faible français
face aux leaders des par-
tis populistes, Luigi Di
Maio (M5S) et Matteo
Salvini (Ligue)
▶ « Le Monde » publie
Politique
de larges extraits de leur Avis de
« contrat » de gouverne-
ment. Dans l’attente des
turbulences
nominations de ministre s, pour Macron
ce programme inquiète
l’Europe et les marchés et Philippe
PAG ES 2 -3 E T 12- 13

atterrissage compliqué de

1 ÉDITORIAL Parcoursup, discours sur les


banlieues mal accueilli par cer-
tains élus de terrain, dissen-
UNE NOUVELLE CRISE Après sa nomination, sions publiques au sein du gou-
DANS LE SUD au palais du Quirinal,
à Rome, le 23 mai.
vernement, en particulier sur
les aides sociales : les motifs d’ir-
DE L’EUROPE ETTORE FERRARI/EPA ritation au sein de l’exécutif se
PAGE 2 2 sont multipliés ces derniers
jours. Edouard Philippe, qui de-
vait se rendre en Israël et dans
les territoires palestiniens, les

LOGEMENT EN ÎLE-DE-FRANCE, DES HLM PAS SI SOCIAUX Afrique Presse 31 mai et 1er juin, a annulé son
déplacement. Sa présence est ju-
Un appel
comment accélérer la rotation
du parc HLM, dont une bonne
ment à l’aise ne dépasserait pas
10 % des 4,5 millions d’occupants
l’aménagement et du numérique
(ELAN), discutée à l’Assemblée na-
Au Cameroun, de femmes
gée nécessaire sur le front inté-
rieur. Fait rare : Emmanuel Ma-
cron a procédé à un rappel à l’or-
partie est occupée par des locatai-
res dont les ressources dépassent
d’un HLM. Mais cette moyenne
nationale cache des pics, surtout
tionale le 30 mai, pourrait tourner
au casse-tête. Ces familles de la
ces villages journalistes dre mercredi. Et le ministre des
comptes publics, Gérald Darma-
les barèmes d’attribution, alors dans les communes les plus re- classe moyenne n’ont en effet pas
qui résistent contre le nin, a pu recadrer son homolo-
que 1,8 million de personnes sont cherchées (15 % en Ile-de France et les moyens de se loger dans le parc gue de l’économie et des finan-
cyberharcèlement
toujours en attente d’un loge-
ment social ? Selon le mouve-
ment HLM, ce public financière-
23 % à Paris).
La rotation du parc, prévue par la
loi évolution du logement, de
privé, aux loyers souvent deux
fois plus élevés que ceux des HLM.
PAG E 7
à Boko Haram PAG E 2 1
ces, Bruno Le Maire, avec l’aval
de l’Elysée et de Matignon.
PAG E S 8 - 9

Notre reporter Joan


Tilouine s’est rendu dans
le nord du Cameroun,
Médias Chanson Inde où des hordes affamées
L’Arabie saoudite Henri Dès passe au La nouvelle vie du groupe djihadiste Boko
Haram attaquent les villa-
soupçonnée de rock, en attendant des chiffonnières ges, tuent et pillent. Cer-
pirater BeIN Sports le heavy metal de Pune tains paysans s’organisent
pour résister et ne pas
CAHIER ÉCO – PAGE 7 PAGE 1 7 CAHIER ÉCO – PAGE 5 quitter leur maison
PAG E 4

LE REGARD DE PLANTU
Numérique
Le combat
de Jan Philipp
Albrecht
pour le RGPD
Sans l’opiniâtreté de cet
eurodéputé Vert allemand
de 35 ans, le fameux
règlement général sur la
protection des données
n’aurait sans doute jamais
vu le jour. Il est en effet
l’un des principaux
artisans de ce texte
fondamental, qui entre
en application le 25 mai
CAHIER ÉCO – PAG E 3
Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

L A N O U V E L L E C O A L I T I O N I TA L I E N N E

Un novice « antisystème » à la tête de l’Italie


Le juriste Giuseppe Conte devra mettre en œuvre le programme négocié entre l’extrême droite et le M5S
rome - correspondant

P
our la première fois de-
puis des semaines, les
choses se sont déroulées
comme prévu. Mercredi
23 mai, à la mi-journée, dans le
plus pur respect de la liturgie répu-
blicaine italienne, le président Ser-
gio Mattarella a convoqué le pro-
fesseur Giuseppe Conte au palais
du Quirinal, en fin d’après-midi,
pour lui confier la charge de cons-
tituer le prochain gouvernement.
Puis, après près de deux heures
d’entretien – une durée inhabi-
tuelle –, le communiqué rituel fai-
sant état de l’acceptation « avec ré-
serve » du professeur Conte est ar-
rivé, lu par le très austère secré-
taire général de la présidence, Ugo
Zampetti. L’acte de naissance de
la « troisième république » appelée
de ses vœux par le chef politique
du Mouvement 5 étoiles (M5S),
Luigi Di Maio, ressemblait, trait
pour trait, aux rites un peu ésoté-
riques des deux premières.
Enfin, le président du conseil
pressenti s’est rendu à son tour
devant le pupitre de la salle de
presse, et a prononcé, avec une
nervosité palpable, une allocu-
tion d’à peine quatre minutes, qui
constitue le premier acte politi-
que de celui qui devrait devenir,
dans les prochains jours, le chef
du 65e gouvernement de l’histoire
de la République italienne.

« Enfin un peu de justice »


« C’est le gouvernement du chan-
gement qui va commencer », a af-
firmé M. Conte, comme un préa- Giuseppe Conte, le nouveau président du conseil italien, après son entretien avec le président Mattarella au palais du Quirinal, à Rome, le 23 mai. RICCARDO ANTIMIANI/EPA
lable, se présentant comme un
« avocat de la défense des Ita-
liens ». Mais il a tenté d’installer dans une vidéo postée sur Face- étoiles, Salvini a tourné le dos à tête du gouvernement d’union que le président s’est accordé,
un changement en douceur. book. « C’est un moment historique l’alliance qui a assuré à la Ligue
Les marges nationale, mais plutôt en tant que après l’annonce de ce choix par
« Confirmer la place de l’Italie en et nous devons en profiter. Enfin un tous ses succès du quart de siècle de manœuvre fondé de pouvoir d’une majorité MM. Di Maio et Salvini.
Europe », « dialoguer avec les insti- peu de justice pour notre pays », écoulé. Un choix qui préfigure atypique, constituée d’une forma- De fait, les marges de manœuvre
tutions européennes » : les priori- lançait-il. L’autre grand vainqueur une profonde recomposition du
de Giuseppe tion « antisystème » à la ligne poli- de M. Conte semblent singulière-
tés exprimées semblaient autant de la journée, le chef de la Ligue du paysage politique italien. Conte tique particulièrement fluc- ment faibles. D’abord parce que
destinées aux partenaires euro- Nord, Matteo Salvini, s’offrait un Sauf coup de théâtre, Giuseppe tuante, le M5S, dont il est consi- c’est un homme seul, sans vérita-
péens qu’aux Italiens. bain de foule aux abords du Parle- Conte, 53 ans, sera le visage de ce
semblent déré comme un proche, et d’un bles appuis politiques, et qu’il sera
Puis il s’est retiré, sans répondre ment. Il confiait sa satisfaction, nouveau monde. Jusqu’à son ap- singulièrement parti de droite souverainiste flir- avant tout chargé de mettre en
à la moindre question. Giuseppe ainsi que son espérance « que per- parition soudaine au premier tant avec les idées d’extrême œuvre le « contrat » négocié entre
Conte a annoncé qu’il mènerait, à sonne ne mettra d’autres obstacles plan, dans les derniers jours, cet
faibles droite, la Ligue de M. Salvini. la Ligue et le M5S, un texte qui con-
partir de jeudi matin, un nouveau à la naissance du gouvernement avocat et professeur de droit public Aura-t-il les coudées franches ? tient de nombreuses incohéren-
tour de consultations auprès des que les Italiens attendent ». né dans les Pouilles, enseignant Sergio Mattarella semble en dou- ces et sur lequel il n’a pas eu d’in-
divers groupes parlementaires, Ses anciens alliés de Forza Italia d’université à Florence et à Rome, nières années, de Lamberto Dini ter, et selon des confidences re- fluence décisive, même s’il a as-
avant de rendre publique la com- (partisans de Silvio Berlusconi) et était inconnu du grand public. (1995-1996) à Mario Monti (2011- layées par la presse italienne, ces suré au président Mattarella qu’il
position du futur gouvernement, Fratelli d’Italia (postfascistes) ont L’arrivée au premier plan d’un 2013), ont très souvent été la solu- craintes, ainsi que la volonté d’ob- avait été associé à son élaboration.
sur laquelle d’importants désac- annoncé qu’ils ne voteraient pas dirigeant sans aucune expérience tion à l’incapacité des forces poli- tenir un certain nombre de mi- Ensuite parce que les zones d’om-
cords semblent subsister. la confiance au nouveau gouver- politique, est tout sauf une pre- tiques de s’entendre. nistres proeuropéens à des pos- bre entourant son parcours ris-
Au même moment, le chef politi- nement. En décidant de lier son mière en Italie, où les gouverne- La nouveauté, ici, est que Giu- tes-clés, seraient une des raisons quent de discréditer durablement
que du M5S, Luigi Di Maio, exultait destin à celui du Mouvement 5 ments techniques, ces vingt der- seppe Conte n’a pas été placé à la du délai de quarante-huit heures celui que les militants du M5S, sur
les réseaux sociaux, cherchent à
dépeindre en « ami du peuple ».
Bras de fer annoncé entre le futur gouvernement et l’Union européenne CV mensonger
Pris en flagrant délit de men-
sur le papier, l’accord qu’est censé met- Bruxelles exige d’emblée un effort struc- Autre pomme de discorde : les accords L’Europe doit-elle se préparer à un nou- songe par plusieurs journalistes
tre en œuvre Giuseppe Conte, désigné turel de 0,3 % du PIB pour 2018 et de commerciaux. La Ligue et le M5S insis- veau scénario « grec » avec Rome ? Il qui ont mis en lumière les arran-
mercredi 23 mai pour diriger le premier 0,6 % pour 2019, comme inscrit dans les tent sur la nécessité de protéger le « made n’avait fallu qu’une dizaine de jours pour gements avec la vérité figurant
gouvernement « antisystème » d’Italie, règles du pacte de stabilité, elle risque in Italy » et réclament que tous les traités qu’Athènes engage le bras de fer avec sur son CV – les universités de
laisse présager des chocs frontaux avec d’aller d’autant plus au « clash » avec commerciaux soient ratifiés par le Parle- Bruxelles après l’arrivée au pouvoir New York, Pittsburgh (Pennsylva-
l’Union européenne. Concocté par Luigi Rome que le déficit public transalpin ment italien. Au risque de faire dérailler d’Alexis Tsipras, en 2015. Et en six mois, nie) et Malte, notamment, ont nié
Di Maio, le leader du Mouvement 5 étoi- (2,3 % en 2017) pourrait, vu le programme les traités avec le Japon ou le Mexique, les créanciers du pays avaient mis à ge- avoir eu connaissance de son pas-
les (M5S), et Matteo Salvini, celui de la Li- de la nouvelle coalition, dépasser large- juste conclus. Mais aussi toute la stratégie noux ce gouvernement de gauche radi- sage sur leur campus –, le profes-
gue, il prévoit une « renégociation des ment le plafond autorisé de 3 % du PIB. de l’UE, qui se pose désormais en garante cale. Mais la Grèce survivait sous perfu- seur Conte s’est également vu ac-
traités » européens, un revenu citoyen, du libre-échange face à Donald Trump. sion financière, et sa marge de négocia- cuser d’avoir entretenu des rap-
ou l’abaissement massif des impôts pour Un nouveau scénario « grec » ? Enfin, Donald Tusk, président du Con- tion s’est avérée quasi nulle dès qu’elle a ports avec les tenants de la « mé-
les particuliers et les entreprises. La question des sanctions contre la Rus- seil européen, espérait un accord à Vingt- frôlé le Grexit. thode Stamina », considérée
Les hostilités pourraient s’ouvrir avant sie pourrait aussi devenir brûlante, l’ac- Huit fin juin pour moderniser le règle- Le contexte est aujourd’hui très diffé- comme une escroquerie scientifi-
l’été sur la question de l’endettement. Le cord de coalition transalpin prévoyant de ment de Dublin de répartition des réfu- rent, et la crise à venir potentiellement que, tandis que plusieurs médias
commissaire européen aux affaires éco- « réhabiliter » Moscou « comme interlocu- giés dans l’Union. Mais l’Italie, qui se plus grave. Rome n’a pour l’instant pas de italiens faisaient état d’un ancien
nomiques, le socialiste Pierre Moscovici, teur stratégique ». Les Européens les ont plaint du peu de solidarité de ses parte- problèmes à se financer sur les marchés. contentieux avec les impôts,
a demandé mercredi « une réponse crédi- décidées à la suite de l’annexion jugée il- naires, n’accepterait pas un compromis Le futur gouvernement peut aussi parier soldé depuis plusieurs années.
ble » du futur gouvernement italien à ce légale de la Crimée puis de l’implication permettant aux pays de l’Est d’échapper sur le fait que ses partenaires n’oseront Le professeur Conte s’expose,
sujet, tout en plaidant pour un « dialogue de la Russie dans le conflit dans l’est de aux « quotas » de réfugiés, comme ils le pas lâcher la troisième économie de la dans les jours prochains, à voir
constructif ». La Commission venait de l’Ukraine. Leur renouvellement doit être veulent. En revanche, Bruxelles pourrait zone euro, qui les entraînerait tous dans son passé examiné sous toutes les
publier un avis tout en nuances sur la acté fin juin, comme tous les six mois de- voir d’un bon œil la volonté de la Ligue de la tourmente. Pour autant, les autres gou- coutures. Y est-il vraiment pré-
dette italienne (130,7 % du produit inté- puis 2014. Jusqu’ici, il était quasi automa- rapatrier les migrants illégaux vers leurs vernements accepteront-ils de concéder paré ? Mercredi après-midi, il est
rieur brut du pays en prévision pour tique. L’Italie, parmi les membres les plus pays d’origine. Car depuis le pic de la crise des victoires au premier attelage 100 % arrivé au Quirinal en taxi. Il en est
2018), reconnaissant qu’elle a légèrement prorusses de l’UE, avait certes déjà pro- migratoire, en 2015, l’UE s’est rangée à « antisystème » dans un pays fondateur, reparti de la même manière,
diminué depuis un an, mais recomman- testé, sans aller jusqu’au veto. Si elle l’osait l’idée de l’Europe forteresse prônée par le au risque de donner des arguments à mais, en qualité de président du
dant la poursuite d’un « effort structurel » cette fois, elle provoquerait une crise, bat- premier ministre hongrois, Viktor Orban, leurs propres partis populistes ? p conseil, un peloton de motards
conséquent. En clair, des réductions de tant en brèche toute la stratégie de fer- afin de limiter la poussée des populistes cécile ducourtieux lui ouvrait le chemin. p
dépenses publiques substantielles. Si meté de l’Union à l’égard de Moscou. (notamment en Allemagne). (bruxelles, bureau européen) jérôme gautheret
international | 3
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Des promesses coûteuses face au mur de la dette


Les marchés s’inquiètent des projets de la coalition, évalués à plus de 100 milliards d’euros par an

milan - envoyée spéciale Nicola Nobile, chez Oxford Eco- du projet de liaison ferroviaire à L’annulation de la hausse de la difficiles à tenir. « Nous serons
nomics, à Milan.
« D’une certaine grande vitesse Lyon-Turin, la sup- TVA, 12 milliards. La baisse des vite fixés : le premier test sera de

E uroscepticisme, mesures
chocs et cocktail anti-aus-
térité. Mercredi 23 mai, le
nouveau chef de gouvernement
italien Giuseppe Conte s’est en-
Signe de la nervosité des mar-
chés, le spread – l’écart entre les
taux d’emprunt italiens et alle-
mands à dix ans, considéré
comme un baromètre du risque –
façon, cette
coalition marque
l’arrivée
pression de la hausse de la TVA
prévue par les gouvernements
précédents, ou encore, l’exclusion
des investissements publics du
calcul du déficit public.
taxes sur le carburant, 6 milliards.
Autant de dépenses susceptibles
de faire déraper le déficit public
bien au-delà du seuil de 3 % du PIB,
fixé par les règles européennes.
trouver rapidement 12 milliards
d’euros pour remplacer les som-
mes que la hausse de la TVA était
supposée rapporter », juge M. Pic-
coli. Avant cela, le gouvernement
gagé, dans la foulée de sa désigna- s’élevait, mercredi soir, à
du trumpisme Sur le papier, certaines de ces pis- pourrait entrer en conflit avec ses
tion par le président Sergio Mat- 191 points, en hausse de 60 points en Italie » tes sont susceptibles de relancer la « Ils accuseront Bruxelles » partenaires européens, inquiets
tarella, à appliquer le programme sur une semaine. Hantés par le croissance à court terme en soute- D’autant que le programme n’ex- de voir la discipline budgétaire
NICOLA NOBILE
gouvernemental proposé par les souvenir de la crise des dettes de nant la consommation. « L’ennui, plicite pas non plus clairement ainsi remise en question.
économiste
souverainistes de la Ligue et les 2011-2012, les investisseurs redou- c’est qu’elles arrivent au moment comment le futur gouvernement « Quand les nouveaux dirigeants
« antisystème » du Mouvement tent que les promesses du nou- où la Banque centrale européenne compte financer ses promesses. italiens réaliseront qu’ils ne pour-
5 étoiles. Depuis sa publication veau gouvernement se tradui- commence à réduire ses soutiens Quelques pistes d’économie sont ront pas financer certaines mesu-
vendredi 20 mai, ce document de sent par un dérapage des comptes lignes, il repose sur trois piliers : de monétaires », analyse Christopher évoquées, comme la réduction du res, ils accuseront Bruxelles de leur
58 pages soulève l’inquiétude des publics, alors que le pays affiche fortes baisses d’impôts, avec le Dembik, économiste chez Saxo nombre de parlementaires à 400 mettre des bâtons dans les roues :
capitales européennes et de déjà l’endettement le plus élevé remplacement de l’impôt pro- Banque. Ce qui se traduira mécani- députés (contre 630 aujourd’hui) c’est un grand classique à Rome »,
nombre d’économistes. de la zone euro après la Grèce, à gressif sur le revenu par une « flat quement par une remontée des et 200 sénateurs (contre 318). Cu- souffle un diplomate européen.
« C’est une collection disparate 131,8 % du PIB en 2017. tax » (en fait, une contribution à taux auxquels les Etats européens mulées, « ces économies pour- Lui veut croire qu’en dépit de la
de promesses irréalistes, peu cohé- deux tranches, de 15 % et 20 %), un emprunteront sur les marchés ces raient ramener l’équivalent de 0,2 rhétorique populiste, la coalition
rentes et sans projet global », es- Relance de la demande retour en arrière sur la réforme prochains mois. « Dans ces condi- à 0,3 % du PIB, alors que le coût des sera contrainte de revoir ses am-
time Wolfango Piccoli, du cabinet « Notre ennemi reste la dette publi- des retraites de 2011, et enfin, cer- tions, l’Italie dispose de marges de nouvelles dépenses approche les bitions économiques à la baisse
d’analyse économique Teneo In- que », s’est inquiété, mercredi tains changements dans le sys- manœuvre budgétaire limitées », 6 % du PIB », calcule M. Codogno. au cours des prochaines semai-
telligence, à Londres. « Certaines 23 mai, Vincenzo Boccia, prési- tème de protection sociale. Avec ajoute Eric Dor, économiste à Pour remplir les caisses de l’Etat nes. « Dans tous les cas, aucune
propositions relèvent de l’amateu- dent de la Confindustria, le patro- par exemple, l’instauration d’un l’école de management Iéseg. et réduire la dette, les deux partis des mesures proposées ne s’atta-
risme, d’autres ne sont pas finan- nat italien, appelant le futur gou- salaire minimum, ainsi que d’un Or, le contrat de gouvernement tablent surtout sur le retour de la que véritablement aux maux de
çables et assez effrayantes », vernement à agir avec « sagesse » « revenu citoyen » de 780 euros n’avance aucun chiffrage précis de croissance permis par la fin de fond de l’économie italienne », re-
ajoute Lorenzo Codogno, ancien et « bon sens ». par mois, qui n’a rien d’un revenu l’ensemble des mesures annon- l’austérité, et sur le renforcement doute Francesco Giavazzi, écono-
économiste en chef du Trésor ita- Outre le tournant sécuritaire et universel – il sera conditionné à la cées. « Selon les différentes estima- de la lutte contre la fraude fiscale. miste à l’université Bocconi, à
lien, aujourd’hui professeur à la anti-immigrés, le contrat propose recherche d’un emploi. tions, les nouvelles dépenses pour- Mais là encore, ils ne donnent Milan. A l’exemple de la faiblesse
London School of Economics. une vaste relance de la demande S’ajoute à cela une série de me- raient coûter près de 100 milliards aucune estimation chiffrée. Le de la productivité ou des écarts
« D’une certaine façon, cette coali- intérieure, dans le cadre d’une re- sures telles que la suspension de d’euros par an », explique M. Dor. pari est plus qu’incertain. de revenus entre le nord et le sud
tion marque l’arrivée du trum- mise en cause des règles budgétai- la vente de la compagnie aé- Le revenu citoyen, à lui seul, coûte- Dans ces conditions, les pro- du pays. p
pisme en Italie », juge pour sa part res européennes. Dans les grandes rienne Alitalia, une remise à plat rait 17 milliards d’euros par an. messes les plus coûteuses seront marie charrel

Le Mouvement 5 étoiles et
la Ligue se battent pour les postes
Les négociations pour former le gouvernement achoppent sur
le profil du ministre des finances proposé par l’extrême droite

rome - correspondant tement « eurocompatible », neu- d’être vue comme un signe de


tre car étrangère à la Ligue plus de la tentation d’un « Ita-

D’ abord les idées, après


les hommes. » Ces bel-
les paroles, répétées
aussi bien par Matteo Salvini que
par Luigi Di Maio, auront été le
comme au M5S. Ce grand com-
mis de l’Etat, passé par Bruxelles,
parle aussi bien le russe que l’an-
glais. Ancien chef des services se-
crets, il a également occupé le
lexit » – une sortie de l’Italie de la
zone euro –, auquel la Ligue, con-
trairement au M5S, ne semble
pas avoir totalement renoncé.
Matteo Salvini a déjà annoncé,
leitmotiv des dix jours de tracta- poste de secrétaire général du ces derniers jours, qu’il ne sau-
tions qui ont conduit à l’adop- ministère des affaires étrangè- rait être question de « veto » sur
tion du « contrat pour un res, et est l’actuel président de ce poste, refusant de céder aux
gouvernement de change- l’armateur Fincantieri. Ses quali- appels à investir un autre poids
ment », le 18 mai, entre leurs tés de diplomate ne seront pas de lourd du parti, Giancarlo Gior-
deux partis, la Ligue et le Mouve- trop dans les prochaines semai- getti, au profil nettement plus
ment 5 étoiles (M5S). nes. Problème : son profil et son présentable, mais dont il a be-
Pour autant, on n’est pas obligé parcours international froissent soin ailleurs, comme ministre
de prendre au pied de la lettre ces une partie de la base du M5S. des infrastructures, ou pour oc-
professions de foi désintéres- cuper un poste moins exposé,
sées : depuis l’ouverture des né- Difficile de faire des compromis crucial cependant politique-
gociations, la lutte des places bat Les négociations semblent en- ment : celui de secrétaire d’Etat à
son plein. Et les discussions sont core achopper sur le nom du fu- la présidence du conseil.
d’autant plus âpres et complexes tur ministre des finances, à pro- « Avec Savona, nous allons re-
qu’un troisième acteur est entré pos duquel le président Matta- construire une position italienne
en scène : le président italien, rella aurait émis les plus sérieu- en Europe, avec fierté et dignité.
Sergio Mattarella, qui a veillé, ces ses réserves. En effet, le candidat Sa personne serait une garantie
derniers jours, à s’assurer que proposé par la Ligue, Paolo Sa- pour 60 millions d’Italiens : enfin
certains postes-clés seront occu- vona, 81 ans, fait figure d’épou- quelqu’un irait à Bruxelles pour
pés par des figures suffisam- vantail, à Berlin comme à Bruxel- les défendre », renchérissait, mer-
ment pro-européennes pour ne les. Très eurosceptique, l’écono- credi après-midi, Matteo Salvini.
pas provoquer un affrontement miste s’était opposé, en 1992, au Très discret depuis le début de
immédiat avec les partenaires de traité de Maastricht. Dans ses la crise postélectorale, le prési-
l’Italie. écrits, il a même décrit l’euro dent de la Confindustria (le Me-
Comme il l’avait fait savoir de- comme une « cage allemande », def italien), Vincenzo Boccia, a
puis des semaines, le chef de file tout en dénonçant la mainmise délivré, mercredi, à Rome, un
de la Ligue, Matteo Salvini, de- d’une « hyperpuissance » germa- discours très politique, devant
vrait s’installer au ministère de nique sur l’Europe. l’assemblée générale de son or-
l’intérieur, avec une liberté d’ac- Sur ce point crucial, il paraît ganisation.
tion quasi totale sur les dossiers particulièrement difficile de En présence de nombreux mi-
de la sécurité et des migrants. Ses faire des compromis : le discours nistres, de Paolo Gentiloni, qui
efforts des derniers jours ont été anti-euro est en effet au cœur de vit ses dernières heures au palais
pour assurer à la Ligue un autre la dialectique de la Ligue, et re- Chigi, et de la présidente du Sé-
portefeuille capital, celui des noncer à nommer Paolo Savona nat, Maria Elisabetta Casellati
transports, ayant la tutelle sur les serait comme demander au parti (Forza Italia), il a violemment
ports italiens et les compagnies de cesser de désigner l’Europe critiqué les options économi-
de garde-côtes. Quant à Luigi Di comme un bouc émissaire. Or, ce ques de l’alliance Ligue-M5S,
Maio, il pourrait hériter d’un point est l’axe central de la Ligue puis rappelé l’attachement in-
grand ministère du travail et du depuis qu’elle a cessé, sous l’im- conditionnel du patronat envers
développement économique. pulsion de Matteo Salvini, d’ac- l’Europe, assurant que l’Italie
Le ministère des affaires étran- cuser Rome de tous les maux. « avance et gagne avec l’Europe,
gères, lui, devrait revenir à Giam- Aussi l’éventuelle nomination de et dans l’Europe ». p
piero Massolo, une figure parfai- Paolo Savona risquerait-elle jérôme gautheret
4 | international 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Au Cameroun,
la montagne
des persécutés
de Boko Haram
Des villages chrétiens et animistes
subissent les attaques djihadistes
villages de Tourou ont déjà été dé-
REPORTAGE sertés, et des dizaines de cases aux
monts mandara (cameroun) -
envoyé spécial
toits de paille ont été incendiées
depuis le début de l’année par des

S
ur les hauteurs de Tourou, hordes de djihadistes affamés.
on ne dort plus beaucoup. Celle de Yacoubou Moussa, à
Cette constellation de Roum, n’a pas été épargnée, de
vingt-deux villages de même que l’église évangélique où
l’extrême-nord du Cameroun, il aimait prier, ou encore les gre-
frontaliers du Nigeria, redoute de niers remplis de mil et de haricots.
disparaître. Les monts Mandara
ciselés de champs en terrasses et Patelin fantôme
les granitoïdes qui semblent jetés « Les premières victimes ont été
de l’espace ont longtemps protégé une mère et son bébé, brûlés dans A Tourou, à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria, le 12 mai. BENEDICTE KURZEN/NOOR POUR « LE MONDE »
ces populations chrétiennes et leur maison. Cette fois, ils n’ont pas
animistes des tentatives d’islami- égorgé, mais ils ont jeté des habi-
sation forcées, des chasseurs d’es- tants dans les flammes », raconte militaires, où leur village a été re- peuple n’a pas fini de souffrir. »
claves et de la brutalité coloniale. cet agriculteur, devenu l’un des Lac
TCHAD
constitué en cases de paille provi-
« Les premières L’histoire de ces montagnards est
Mais, depuis quatre ans, une 2 500 déplacés ayant trouvé re- Tchad soires sur un terrain de sable. victimes ont été rythmée par les tragédies. Déjà,
nouvelle menace sévit sur ces col- fuge dans le centre-ville de Tou- A côté de Tchébé-Tchébé se au XIXe siècle, ils résistaient aux
lines et, à Tourou, Emmanuel Vi- rou. Dans sa petite chambre calci-
Maiduguri
trouve désormais le village d’Hur-
une mère et son tentatives d’islamisation et aux
Madagali Mozogo
ziga dort encore moins que les née, on retrouve, posée sur une
Mokolo
betch, rayé de la carte en 2014, d’où bébé. Cette fois, ils incursions des esclavagistes peuls
autres. Ce solide paysan de 26 ans a table recouverte de suie, le flacon vient Veved Foudongho, descendu venus des plaines. De nombreux
délaissé son champ pour partager de parfum de ce paysan coquet, NIGERIA des montagnes avec sa famille
n’ont pas égorgé, « infidèles » finirent capturés, isla-
son temps entre un petit bureau ses médicaments, un billet con- Tourou dans la bourgade de Mozogo, sai- mais ils ont jeté misés ou vendus sur les marchés
du centre-ville de Tourou et les pis- sumé de 500 nairas nigérians (en- gnée elle aussi par les attaques dji- aux esclaves. Certains devinrent
tes vicinales qu’il arpente à moto. viron 1,16 euro) et des bijoux ap- RCA hadistes. M. Foudongho y a
des habitants dans eunuques dans les cours des
CAMEROUN
Sur le chemin caillouteux qui le partenant à son épouse. Il sourit
Douala
d’ailleurs vécu un autre raid de les flammes » royaumes de la région, dont le
mène au village voisin de Roum, il nerveusement pour masquer sa Yaoundé Boko Haram l’année suivante. plus prestigieux fut le « califat de
EMMANUEL VIZIGA
a pris l’habitude de marquer un ar- haine. « On se vengera un jour ou Golfe « J’en suis tombé malade. Dans la Sokoto » (1804-1903).
agriculteur de 26 ans
rêt pour scruter la vallée, telle une l’autre », prévient-il froidement. de Guinée montagne ou dans la plaine, j’ai « Même mes oncles ont été pris
200 km
sentinelle. Le jeune homme mon- Délogés d’une partie de leur pensé que ces diables me suivaient comme esclaves. On n’oublie pas, et
tre du doigt Goudalay, « la monta- sanctuaire de la forêt de Sambisa, pour me tuer », raconte cet homme Boko Haram nous rappelle cette
gne des Boko Haram », qui perce la des soldats perdus de la secte isla- chrétiens convertis au bandi- qui n’a pas les moyens de louer un Pour le moment, les habitants période que nous racontaient nos
brume à une trentaine de kilomè- miste nigériane, devenue l’un des tisme djihadiste par opportu- lopin de terre pour reprendre son de Tourou restent dans leurs villa- aînés », dit le « prince de Tourou »,
tres, côté nigérian. groupes djihadistes les plus meur- nisme. Lorsqu’ils sont arrêtés ou activité, alors que de vives ten- ges sans répliquer. Ils ont cons- Donald Tada, descendant d’une li-
« C’est de là qu’ils partent pour triers de la planète, multiplient les décident de se rendre, ces kirdi is- sions foncières sont apparues truit des tranchées et bloqué les gnée de chefs traditionnels, re-
nous attaquer. Ils ont encore des attaques et les razzias. Certains lamisés tentent de se présenter dans ce contexte d’asphyxie éco- pistes qui serpentent jusqu’au Ni- venu au village après avoir tenté sa
armes, mais n’ont pas de vivres. ont rejoint la branche de Boko Ha- comme des otages victimes de la nomique et de crise humanitaire. geria. Là-bas, les maisons ont des chance à Douala, la capitale écono-
Ces derniers mois, ils ont multiplié ram affiliée à l’organisation Etat is- barbarie djihadiste, dans l’espoir toits de tôle, les paysans ont des mique du Cameroun. Il cite Ham-
les pillages et, à chaque fois, ils lamique, qui a déplacé son centre d’une clémence des autorités. Armes artisanales armes artisanales, et Gwoza, leur man Yadji, hardi notable peul de
tuent », dit l’ancien cultivateur, de gravité sur les îles et les rives du Au rythme des violences, la ré- Ceux qui peuvent se le permettre centre commercial, a été repris Madagali, ville nigériane distante
désormais à la tête de deux cent lac Tchad, plus au nord. D’autres, gion se disloque et la carte des vil- peinent à adapter aux plaines par l’armée nigériane après voir d’une vingtaine de kilomètres, qui
soixante braves qui patrouillent, restés fidèles au chef de Boko Ha- lages nichés dans cette chaîne de leurs techniques de culture en ter- été l’éphémère capitale du « cali- a traumatisé par sa violence jus-
armés de simples flèches empoi- ram, Abubakar Shekau, ou agis- montagnes a été chamboulée par rasses. D’autres s’aventurent de fat » de Boko Haram, en 2014. qu’à son arrestation, en 1927.
sonnées, de machettes et de sif- sant pour leur propre compte, er- les mouvements de populations. Il jour dans leurs villages désertés « On a décidé de ne pas quitter « Boko Haram se bat comme au
flets. « Quand on les repère, on sif- rent au sud de Maiduguri et multi- faudra la redessiner un jour. A l’est pour tenter de cultiver leurs notre territoire, car c’est notre pa- XIXe siècle, souligne Christian Sei-
fle, et les villageois se cachent plus plient les attentats-suicides. de Tourou, dans la plaine de Mo- champs d’autrefois. Certains ne trimoine qui est une fois encore gnobos, directeur de recherche
haut dans la montagne. Les Boko De part et d’autre de la frontière, zogo lovée au creux de massifs reviennent pas. « Tout est déréglé menacé, dit Tsakala Guitere, com- émérite à l’Institut de recherche
Haram viennent à trois cents, dont officiellement fermée, ils ont jeté volcaniques, se trouvent une tren- dans nos montagnes. La guerre a merçant transfrontalier et adjoint pour le développement. Mieux, il
des femmes et des enfants utilisés leur dévolu sur ces monts diffici- taine de villages des environs, en- créé des traumatismes psychologi- au maire de Mokolo, chef-lieu du est revenu dans la seule histoire
pour emporter leur butin. » les d’accès. Dans leurs rangs se tièrement déplacés. Comme Tché- ques, a bouleversé notre mode de département du Mayo-Tsanaga. Il qui comptât, celle, sans âge, du dji-
Dans ces vallées peuplées de ce trouvent des jeunes du cru qui, se- bé-Tchébé, un patelin fantôme de- vie en harmonie avec la nature, dé- est temps d’être fier. Si un homme had, alors que les armées postcolo-
que les musulmans qualifient de lon les services de sécurité came- puis que Boko Haram l’a pris d’as- plore un notable animiste. Boko prononce le mot kirdi devant moi, niales des Etats-nations tentent de
kirdi (« infidèles »), les séides de rounais, les guident dans les saut, une nuit de décembre 2017. Haram est en train de détruire les je lui déclare la guerre. Mais je vois s’aligner sur des stratégies du
Boko Haram détroussent, brûlent montagnes. Ce sont des captifs ou Tous ses habitants sont descendus croyances de peuples paisibles, qui bien les élites musulmanes parler XXIe siècle. » p
et tuent, sans pitié aucune. Neuf des convaincus, mais aussi des dans cette plaine quadrillée par les subissent encore et encore. » de nous ainsi dans notre dos. Notre joan tilouine

Rompant avec Téhéran, Rabat se rapproche de Washington et Riyad


Le Maroc accuse le Hezbollah, et avec lui l’Iran, d’avoir livré des armes aux indépendantistes du Front Polisario au Sahara occidental

new york (nations unies) - main, expliquant que « cette af- accusé le Polisario d’entretenir des Le 27 avril, le Conseil de sécurité s’engager dans des pourparlers le Front Polisario, tout en se rap-
correspondante faire est totalement dénuée de fon- liens avec Al-Qaida. Cette crise di- de l’ONU a adopté une résolution directs sous l’égide de l’ancien prochant des Etats-Unis, en
dement ». Alger a convoqué l’am- plomatique permet au royaume de qui renouvelle, comme chaque an- président allemand Horst Köhler, pleine confrontation avec l’Iran.

I l persiste et signe. Dans un en-


tretien avec l’hebdomadaire
Jeune Afrique publié mi-mai,
le ministre marocain des affaires
étrangères, Nasser Bourita, a réi-
bassadeur marocain pour dé-
mentir. Même dénégation du
côté du Front Polisario et du Hez-
bollah. Et puis plus rien.
Un diplomate occidental à l’ONU
faire plaisir à ses parrains du Golfe,
les Saoudiens et les Emiratis, et d’al-
ler dans le sens du nouveau con-
seiller à la sécurité nationale de la
Maison Blanche, John Bolton. »
née, le mandat de la Minurso, la
mission de l’ONU au Sahara occi-
dental, mise en place en 1991 pour
surveiller le cessez-le-feu entre le
Maroc et le Front Polisario, qui se
nouvel envoyé spécial de l’ONU
pour le Sahara occidental.

« Conflit gelé »
Or les Etats-Unis ont été en pointe
Cette rupture des relations ma-
roco-iraniennes permet aussi
d’envoyer un signal positif en di-
rection de l’Arabie saoudite, l’un
des grands financiers du
téré ses accusations à l’encontre assure ainsi n’avoir aucune « infor- En l’absence de preuves présen- disputent la souveraineté sur cette pour obtenir ce raccourcisse- royaume, en conflit avec l’Iran,
de l’Iran, accusé par le royaume mation renversante » sur le sujet : tées publiquement, observateurs étendue désertique. Le texte a fait ment : Washington, qui souhaite qu’elle accuse d’avoir des visées
chérifien d’avoir facilité une li- « Il peut s’agir d’une volonté de ren- et diplomates sont réduits à rappe- l’objet de négociations pendant réduire la participation améri- hégémoniques dans la région. Les
vraison d’armes aux indépendan- dre la politesse à Washington après ler le contexte pour tenter d’expli- des semaines entre les soutiens du caine aux opérations onusiennes pays du Golfe ont ainsi été les
tistes du Front Polisario par l’in- le geste américain en faveur du Ma- quer la décision marocaine. Maroc, dont les Etats-Unis et la de maintien de la paix, pourrait seuls à exprimer publiquement
termédiaire du mouvement roc dans le cadre de la dernière ré- France, et ceux du Polisario. Rabat faire de la Minurso, « devenue leur soutien à Rabat. Riyad a con-
chiite libanais Hezbollah, et avec solution sur le Sahara occidental, a notamment obtenu que le Con- l’exemple typique d’un conflit gelé damné « fermement l’ingérence
la complicité de l’Algérie voisine. tout cela dans un contexte où les seil de sécurité y exprime noir sur et d’une mission qui ne sert plus iranienne dans les affaires inté-
Un dossier à charge « minutieuse- tensions régionales et locales sont La mission de blanc « sa préoccupation face à une d’objectif politique » selon les rieures du Maroc via son instru-
ment préparé, pendant des semai- exacerbées et poussent partout à présence du Polisario dans la zone mots américains à l’ONU, l’une ment, la milice terroriste du Hez-
nes, sur la base d’informations col- des reconfigurations. »
l’ONU au Sahara tampon de Guerguerat [extrême des premières ciblées. bollah, qui entraîne les éléments
lectées et recoupées sur plusieurs Un ambassadeur arabe se fait, occidental n’a été sud-ouest du Sahara occidental] et Au moment où la pression in- du soi-disant groupe Polisario en
mois », a expliqué le ministre. lui, plus virulent : « Il s’agit d’une appelle à son retrait immédiat ». ternationale s’accentue pour un vue de déstabiliser la sécurité et la
Lorsque Rabat a annoncé rom- invention totale des Marocains, qui
renouvelée Surtout, le renouvellement de la règlement du conflit au Sahara stabilité » du royaume chérifien.
pre ses relations diplomatiques sont capables de trouver le moin- que pour six Minurso n’a été voté que pour six occidental, les accusations de li- Les Emirats arabes unis et Ba-
avec l’Iran, le 1er mai, les protago- dre prétexte pour refuser de se ren- mois, jusqu’au 31 octobre, contre vraisons d’armes par une puis- hreïn ont fait de même. p
nistes mis en cause ont vite réagi. dre à la table des négociations. Il y a
mois, contre un une année jusqu’ici. L’objectif est sance étrangère permettent au marie bourreau
Téhéran a démenti dès le lende- deux ou trois ans, Rabat avait déjà an jusqu’alors de contraindre les deux parties à Maroc de charger son adversaire, et charlotte bozonnet (à paris)
international | 5
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Vers un léger réchauffement Dix ans de prison pour


un chercheur égyptien
diplomatique entre Paris et Kigali spécialiste du Sinaï
Reçu à l’Elysée, le président rwandais Kagame a tu ses griefs contre la France Ismaïl Alexandrani est condamné en
représailles à son travail sur des sujets sensibles

A
l’Elysée, on résume d’alors – tels les anciens ministres gies. L’Elysée avait saisi l’opportu-
L’enquête en
ainsi la recette appli-
quée depuis l’élection
d’Emmanuel Macron
pour sortir les relations franco-
rwandaises de l’époque glaciaire :
France sur
l’attentat de 1994
qui a provoqué le
des affaires étrangères, Hubert Vé-
drine et Alain Juppé – ont perdu de
leur influence. « C’est positif, Paul
Kagame en tient compte », confie
un habitué du palais présidentiel
nité de cet événement pour inviter
Paul Kagame, lui qui a lancé une
politique volontariste pour assou-
vir son rêve de transformer le
Rwanda en vitrine africaine des
U n tribunal militaire
du Caire a condamné,
mardi 22 mai, le journa-
liste et chercheur égyptien, Ismaïl
Alexandrani, à une peine d’em-
tion djihadiste contre l’Etat et ses
relais de pouvoir locaux.
Originaire d’Alexandrie – il avait
écrit sur le saccage de sa ville par la
spéculation immobilière –, Ismaïl
laisser de côté les sujets qui fâ- rwandais. En 2010, le président Ni- nouvelles technologies. L’Elysée prisonnement d’une durée ex- Alexandrani avait fini par prendre
chent et travailler sur ce qui rap-
génocide des colas Sarkozy avait reconnu lors l’avait aussi convié à déjeuner ceptionnelle de dix ans. ses distances en bénéficiant,
proche. Les mots et les quelques Tutsi concentre d’un déplacement à Kigali de « gra- mercredi avec une cinquantaine M. Alexandrani est un spécialiste en 2015, d’une bourse du Centre
annonces formulés, le 23 mai dans ves erreurs d’appréciation » de Pa- d’intellectuels et de chefs d’entre- de la région du Sinaï, dans la- Woodrow Wilson, à Washington.
les salons de l’Elysée, à l’issue d’un
la colère du ris et une « forme d’aveuglement », prise – dont les patrons de Face- quelle le président Abdel Fattah Après un passage en Allemagne –
long tête-à-tête entre le président Rwanda sans toutefois présenter d’excuses. book, Uber, Microsoft, IBM. Al-Sissi a lancé, le 9 février, une où il donnait une conférence, se-
français et son homologue rwan- Mercredi, M. Macron, plaidant nouvelle campagne militaire afin lon sa femme, Khadija Gaafar –, il
dais Paul Kagame, semblent indi- pour « un travail apaisé [sur] la Francophonie de la « nettoyer » d’une insurrec- s’était résolu à revenir en Egypte
quer que la méthode fonctionne, rwandais. Emmanuel Macron lui a place du génocide des Tutsi dans Paris ne ménage pas ses efforts tion djihadiste qui déstabilise pour rendre visite à sa mère, ma-
même si persistent les tensions exposé « les yeux dans les yeux les notre mémoire collective », a an- pour alimenter cette politique de l’ensemble du pays. lade, fin novembre 2015.
nées du rôle de la France durant le modalités d’une relation renouve- noncé la constitution d’un groupe la main tendue. L’un des plus spec- Le chercheur s’y était rendu à de
génocide des Tutsi en 1994. lée dans le cadre des contraintes de chercheurs pour « faire progres- taculaires est son soutien à la can- nombreuses reprises, pour le Sissi en position de force
Mercredi, on ne perçut d’ailleurs dont [le nouvel exécutif] a hérité. ser notre connaissance sur l’un des didature de la ministre des affaires Centre égyptien pour les droits Il avait été arrêté à l’aéroport
ni chaleur ni complicité entre les [Paul] Kagame a accepté le deal », pires drames de la fin du XXe siè- étrangères rwandaise, Louise économiques et sociaux. Il y avait d’Hurghada, une station balnéaire
deux hommes. « Je ne suis pas naïf, indique l’entourage présidentiel. cle ». Il a aussi souhaité que se Mushikiwabo, à la tête de l’Organi- maintenu un réseau de contacts en mer Rouge, et demeurait dé-
a confié le chef d’Etat français, poursuive « le travail de déclassifi- sation internationale de la franco- rare, la péninsule désertique de- tenu depuis en détention préven-
nous n’allons pas régler le passé en « Déclassification » cation » des archives officielles. phonie. Souvent pourtant, cette fi- meurant essentiellement fermée tive. Sa condamnation « illustre les
une annonce et quelques signes. » La « contrainte » principale est Taisant ses griefs, Paul Kagame, dèle de Paul Kagame s’est fait la aux observateurs indépendants représailles vicieuses du gouverne-
Mais il y a des silences qui valent d’ordre judiciaire. L’instruction qui, cette année, préside l’Union porte-parole des attaques anti- après la reprise en main du pays ment contre les journalistes qui
tous les mots. A aucun moment, le ouverte en 1998 en France sur l’at- africaine qu’il a engagée dans une françaises de son président et a par les militaires en 2013. traitent des questions sensibles », a
président rwandais, visage de tentat de 1994 contre l’avion du profonde réforme soutenue par soutenu sa politique de rappro- M. Alexandrani était accusé estimé la directrice Moyen-Orient
marbre, n’a évoqué devant la président rwandais de l’époque, Paris, a au contraire, et à plusieurs chement avec le Commonwealth. d’avoir publié des secrets militai- de l’organisation Human Rights
presse les contentieux qui empê- Juvénal Habyarimana, et qui lança reprises, salué le rôle de la France « Les nouvelles époques appor- res et d’avoir diffusé des informa- Watch, Sarah Leah Whitson.
chent encore une vraie normalisa- le génocide, concentre la colère de en Afrique. Il a souligné le « vérita- tent de nouveaux changements », tions susceptibles de nuire à la sé- La réélection en mars du maré-
tion des relations entre les deux Kigali. L’enquête est close. Mais le ble partenariat » noué entre les s’est défendu, en anglais, Paul Ka- curité nationale, selon son avocat, chal Sissi, avec plus de 97 % des
pays. Ainsi, la nomination d’un parquet n’a pas encore annoncé deux parties pour la résolution game ajoutant que le Rwanda, Tarek Abdel Aal. S’ajoutait à ces voix, le place en position de force
nouvel ambassadeur de France à s’il ordonnait la fin des poursuites des crises sur les « points chauds » pays plurilingue, n’était « jamais charges une accusation d’apparte- pour maintenir la pression que
Kigali n’est pas à l’ordre du jour. Le contre plusieurs personnalités de tels que la République centrafri- sorti de la francophonie ». « Le cen- nance à la confrérie islamique des l’Etat exerce depuis 2013 contre
poste est vacant depuis 2015. premier plan proches de Paul Ka- caine, la République démocrati- tre de gravité de la francophonie est Frères musulmans, déclarée orga- toute forme de contestation, et
Le climat pourtant est plus game. « On ne maîtrise pas que du Congo et le Sahel. en Afrique. Une candidature afri- nisation terroriste et pourchassée contre les médias. Dans la nuit de
apaisé. Reçu pour la première fois l’agenda juridique », répète l’exécu- Paris met en avant ses conver- caine a donc un sens, que ce soit après un bref passage au pouvoir mardi à mercredi, un blogueur et
à l’Elysée depuis septembre 2011, le tif français. « La comédie a assez gences de vue avec Kigali sur des une femme a encore plus de sens », entre 2012 et 2013. La charge est journaliste, Waël Abbas, connu
chef de l’Etat rwandais s’était en- duré », rétorque maître Bernard « priorités partagées », selon les a ajouté Emmanuel Macron. peu crédible, M. Alexandrani pour ses prises de position contre
tretenu avec M. Macron en marge Maingain, avocat du Rwanda. mots d’Emmanuel Macron, telles Cette position française pourrait ayant assumé ouvertement de- la violence policière, a été arrêté
d’un sommet sur l’énergie solaire, En attendant, Paul Kagame ne re- que l’environnement, l’éducation contrarier des associations de dé- puis la révolution de 2011 des pri- chez lui au Caire, et emmené vers
en mars à New Delhi, et, six mois fuse plus de s’afficher aux côtés du ou le développement des nouvel- fense des droits de l’homme qui, ses de position critiques à la fois une destination inconnue, selon
plus tôt, lors de la dernière Assem- président d’un pays qu’il a si sou- les technologies en Afrique. Sur comme la FIDH en 2017, dénon- des Frères et de l’armée. Son avo- l’ONG égyptienne Arabic Network
blée générale des Nations unies. vent accusé de « complicité » dans l’agenda français du président cent « la mise sous tutelle de la dé- cat a déclaré qu’il ferait appel. for Human Rights Information.
Cette rencontre à l’ONU – « subs- le génocide des Tutsi, organisé par rwandais figure une visite au sa- mocratie » par le régime de Paul Dans ses articles et travaux uni- Deux autres blogueurs ont été
tantielle et productive » selon l’Ely- un régime hutu alors soutenu par lon international Viva Tech qui ac- Kagame, qui préside aux destinées versitaires, publiés notamment arrêtés en mai : Chérif Gaber, ac-
sée – constituerait un moment clé Paris. Emmanuel Macron avait cueille à partir de jeudi la fine fleur du Rwanda depuis 1994. p par Le Monde diplomatique et le cusé par le passé d’avoir prôné
dans le réchauffement franco- 16 ans à l’époque et les dirigeants mondiale des nouvelles technolo- christophe châtelot site Orient XXI, en France, l’athéisme, et Chadi Abouzeid,
M. Alexandrani avait documenté auteur de vidéos satiriques. Selon
la manière dont la « guerre contre Reporters sans frontières, au
le terrorisme » menée par l’armée moins 33 journalistes et blogueurs
dans le Sinaï, sans parvenir à la sont détenus en Egypte. p

Macron en Russie : les défenseurs des droits circonscrire, a attisé une insurrec- louis imbert

humains tentent de se faire entendre BRÉ S IL


Le président Temer
É TATS -U NIS
La justice interdit
En visite jeudi et vendredi, le chef de l’Etat doit rencontrer des représentants de la société civile renonce à une réélection à Trump de bloquer ses
Le président brésilien, opposants sur Twitter
Michel Temer, a annoncé, Une magistrate fédérale de
mardi 22 mai, avoir renoncé New York a estimé, mercredi
moscou - correspondante même durée, à une manifesta- A quelques semaines du début à se présenter à la présiden- 23 mai, que le président
tion non autorisée contre le « tsar
Le Parlement de la Coupe du monde de football, tielle des 7 et 28 octobre. Il a Donald Trump ne pouvait pas

L imitée à Saint-Pétersbourg,
la ville natale de Vladimir
Poutine, la première visite
officielle d’Emmanuel Macron en
Russie, qui débute jeudi 24 mai et
Poutine », le 5 mai.
Deux dossiers, en particulier,
devraient être abordés lors d’une
brève rencontre entre M. Macron
et des représentants de la société
européen
a souligné
la « tendance
organisée pour la première fois de
son histoire en Russie, les défen-
seurs des droits humains entre-
tiennent l’espoir d’obtenir sa libé-
ration et celle de M. Sentsov, à
ajouté qu’il soutiendrait son
ancien ministre des finan-
ces, Henrique Meirelles.
M. Temer a succédé, en 2016,
à Dilma Rousseff, destituée
bloquer ses détracteurs sur
Twitter. La possibilité de réagir
aux Tweet présidentiels est
protégée par le premier amen-
dement de la Constitution
qui se poursuivra le vendredi, civile prévue en marge des discus-
préoccupante » l’image de ce qui s’était produit en par le Parlement, mais sa po- sur la liberté d’expression, a
sera dominée par les questions sions avec M. Poutine. Le chef de des arrestations amont des Jeux olympiques de pularité restait extrême- assuré Naomi Reice Buchwald
internationales. Entre le conflit l’Etat français sera ainsi le destina- Sotchi, en 2014, lorsque M. Poutine ment faible. – (Reuters.) dans son jugement. – (AFP.)
en Ukraine qui s’enlise et la guerre taire, comme l’ensemble des par-
et persécutions avait gracié des détenus, dont l’an-
en Syrie, où le régime poursuit sa ticipants du Forum économique en Tchétchénie cien magnat du pétrole, Mikhaïl
reconquête du territoire avec son de Saint-Pétersbourg, d’une lettre Khodorkovski, et des membres du
allié russe, les tensions au Moyen- ouverte signée par plus de groupe punk Pussy Riot.
Orient et les points d’achoppe- 130 personnalités russes en faveur clame la libération d’Oyoub Titiev, Mais bien d’autres aspects pour-
ment avec l’Occident, entre sanc- du cinéaste ukrainien Oleg Sent- 60 ans, responsable du bureau ré- raient être débattus : le placement
tions et contre-sanctions, les dé- sov. En août 2015, le réalisateur a gional en Tchétchénie de l’ONG en résidence surveillée du met-
fenseurs des droits humains ten- été condamné à vingt ans d’em- russe des droits de l’homme Me- teur en scène Kirill Serebrennikov,
tent néanmoins de faire entendre prisonnement pour « terrorisme » morial. Accusé de détention de accusé de détournements de
leurs voix « dans un contexte de – « en violation du droit internatio- drogue – 200 grammes de mari- fonds publics qu’il nie, les poursui-
répression aggravée », selon Hu- nal », avait alors estimé l’UE. juana placés à son insu dans son tes engagées pour « extrémisme »
man Rights Watch (HRW). véhicule, selon une pratique cou- contre des Tatars de Crimée, voire
Dans un communiqué publié « Une honte » rante dénoncée par son comité de la démission, mardi, d’Evgueni
mercredi, l’ONG internationale ex- Depuis la colonie pénitentiaire de défense –, M. Titiev encourt jus- Roïzman, le dernier maire indé-
horte le chef de l’Etat français « à Labytnangui, située au-delà du qu’à dix ans de réclusion. pendant d’une grosse ville, Ekate-
respecter son engagement à plai- cercle polaire dans le district Ici aussi, une résolution du Par- rinbourg, qui entend ainsi protes-
der en faveur des principes de jus- autonome de Iamalo-Nénétsie, lement européen avait été adop- ter contre la décision de suppri-
tice et de liberté d’expression, faute où il purge actuellement sa peine, tée le 8 février pour réclamer la li- mer l’élection de sa fonction au
de quoi il apparaîtrait comme se cet homme de 41 ans, opposé à bération « immédiate » de cette fi- suffrage direct des citoyens.
trahissant lui-même ». « La France l’annexion de la Crimée, a com- gure respectée, en soulignant la Face à tous ces enjeux, le « Dialo-
est la patrie des droits humains et mencé le 14 mai une grève de la « tendance préoccupante » des ar- gue du Trianon », une plate-forme
les Russes y sont sensibles », ajoute faim illimitée afin d’obtenir sa li- restations et persécutions répé- de discussions entre les sociétés
de son côté la journaliste et visi- bération et celle de « 64 prison- tées dans cette région du Caucase civiles russe et française, dont le
teuse de prison Zoïa Svetova. niers politiques ukrainiens ». « Sa russe dirigée par l’implacable pro- principe avait été adopté par le
© Radio France/Ch. Abramowitz

A la veille de la venue de M. Ma- mort deviendra une honte pour la tégé de M. Poutine, Ramzan Kady- président français et son homolo-
cron, deux partisans de l’oppo- Russie et ternira tous ceux qui pou- rov. Le texte de la résolution rap- gue russe lors de leur premier fa-
sant Alexeï Navalny ont été à leur vaient le sauver et qui ne l’ont pas pelait aussi qu’à ce jour « per- ce-à-face à Versailles, en mai 2017,
tour interpellés et condamnés à fait », écrivent les signataires du sonne encore n’a été traduit de- apparaît pour beaucoup comme
30 jours de détention pour avoir texte, parmi lesquels figurent vant la justice » pour l’assassinat un mirage. Un an après, l’initia-
relayé sur les réseaux sociaux quelque quatre-vingts écrivains. de Natalia Estemirova, tuée en tive n’a pas débouché sur grand-
l’appel de leur chef de file, lui- Une autre pétition circule. juillet 2009 et remplacée depuis chose de concret. p
même sous les verrous pour la Adressée à M. Poutine, elle ré- lors par Oyoub Titiev. isabelle mandraud
6 | planète 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Climat : des citoyens attaquent l’UE en justice


Onze familles jugent insuffisantes les mesures européennes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

M
aurice Feschet n’est abruptes du climat, la nature est ans, nous avons perdu 44 % de nos (CAN), Greenpeace, Care Interna- échelle cette tendance à se tour-
pas un habitué des vraiment malmenée », confie le récoltes à cause des aléas climati-
En Allemagne, la tional ou Friends of the Earth. ner vers la justice. Selon les esti-
micros ni des ca- lavandiculteur de 72 ans. ques qui nous frappent de plus en montée des eaux Mais ces ONG n’interviennent mations publiées en mai par l’ins-
méras, mais la dé- Ces familles estiment les objec- plus durement, précise l’agricul- qu’en soutien aux familles. La plai- titut de recherche Grantham sur
marche à laquelle il participe est tifs de l’Union européenne à l’ho- teur drômois. En 2017, nous avons
menace l’hôtel doirie d’une centaine de pages qui le changement climatique et l’en-
inédite, elle aussi. Jeudi 24 mai, ce rizon 2030 – baisse d’au moins vécu cinq mois et demi de séche- des Recktenwald. devait être déposée jeudi au tribu- vironnement, les Etats-Unis re-
producteur de lavande de Gri- 40 % de ses émissions de gaz à ef- resse. L’année précédente, ce sont nal de Luxembourg est l’œuvre de censeraient à eux seuls plus de
gnan, dans la Drôme, et dix autres fet de serre par rapport aux ni- les pluies à répétition qui ont mis à
Au Portugal, les quelques juristes, dont Roda 800 actions de ce type. Un rap-
familles devaient présenter, lors veaux de 1990 – insuffisants pour mal les plantes. Grignan comptait feux de forêt ont Verheyen. L’avocate a obtenu port des Nations unies paru
de conférences de presse simulta- garantir les droits fondamentaux 46 producteurs dans la lavande, la d’une cour d’appel allemande, en en 2017 faisait état de 119 recours
nées à Paris et dans plusieurs capi- à la vie, la santé, l’activité et la pro- vigne ou la truffe à la fin des
brûlé les chênes novembre 2017, qu’elle examine la au sein de l’UE.
tales étrangères, l’action climati- priété des populations, et pour at- années 1960, il n’en reste que 16 de M. Carvalho demande de réparation d’un agri- Dans l’affaire des onze familles,
que collective qu’ils engagent teindre les objectifs fixés par l’ac- aujourd’hui. » culteur péruvien, Saul Luciano le tribunal chargé de statuer sur la
auprès du Tribunal de justice de cord de Paris sur le climat. En Allemagne, l’hôtel-restau- Lliuya, qui rend l’énergéticien alle- recevabilité de la démarche n’aura
l’Union européenne. Il s’agit rant de la famille Recktenwald, dans la zone Pacifique, partici- mand RWE responsable de la fonte pas la tâche facile. Le juge devra
d’une première à l’échelle de l’Eu- Bétail déplacé bâti sur une île de la mer du Nord, pent au recours et illustrent la di- des glaciers dans son pays natal. évaluer le préjudice direct et indi-
rope : jusqu’à présent, seuls des Elles demandent notamment que est menacé par la montée des mension planétaire du dérègle- vidualisé des plaignants. Il s’inter-
entreprises ou des Etats ont été soient annulés les trois paquets lé- eaux. Au Portugal, Armando ment climatique. 800 actions aux Etats-Unis rogera aussi sur la responsabilité
l’objet de contentieux, mais ja- gislatifs, en cours de publication, Carvalho a perdu ses trois planta- « L’Union européenne a une obli- « L’un des points forts de ce recours de l’UE et son niveau d’ambition
mais un groupement de pays. régulant les quotas d’émissions de tions de chênes dans les feux de gation de protéger les droits hu- réside dans le répertoire déve- climatique. Pour le spécialiste du
Ces onze familles, soutenues CO2, d’une part, les activités non forêt de 2017. En Roumanie, le mains à travers le monde », insiste loppé, analyse Christel Cournil, droit de l’environnement Laurent
par une kyrielle d’ONG, ainsi que couvertes par le marché carbone manque d’eau contraint Petru Marie Toussaint, présidente de maîtresse de conférences en droit Neyret, l’initiative démontre que
des juristes et des avocats, accu- (transports, agriculture, bâti- Vlad et les siens à déplacer leur Notre Affaire à tous. Cette associa- public à l’université Paris-XIII. Il « la société civile est une fois de plus
sent le Parlement et le Conseil ment), d’autre part, et le secteur bétail de plus en plus haut. Une tion, qui milite pour la justice cli- mobilise des valeurs juridiques gardienne du respect des engage-
européens d’échouer à protéger forestier des Vingt-Huit. famille du Kenya, confrontée à matique, est la tête de pont fran- communes, comme les droits fon- ments internationaux » et consti-
les citoyens face à la menace du Issus de toute l’Europe, les plai- des vagues de chaleur extrême, et çaise de l’action du 24 mai, soute- damentaux ou les droits des géné- tue une « action politique par le
réchauffement. « Cela fait quinze gnants sont tous affectés par le une autre des Fidji, fragilisée par nue aussi par les réseaux euro- rations futures. » L’enseignante- biais d’une action judiciaire ». p
ans que j’observe des variations dérèglement climatique. « En six la multiplication des cyclones péens du Climate Action Network chercheuse observe à plus large simon roger

Le CO2 réduit la qualité


nutritionnelle du riz
Davantage de dioxyde de carbone abaisse les
teneurs en protéines, minéraux et vitamines

E n plus de contribuer à l’ef-


fet de serre, un accroisse-
ment de la concentration
de CO2 dans l’atmosphère pour-
rait appauvrir les qualités nutri-
en vitamines B1 et B2 prévue
dans Science Advances ne repré-
sente pas plus de 3 % de l’apport
quotidien. La diminution de la te-
neur en protéines (6 % de la dose
tionnelles d’une céréale qui quotidienne) est cependant plus
donne à la population mondiale importante.
le quart de ses calories : le riz. Pour arriver à ces résultats,
Selon une étude parue mercredi l’équipe de chercheurs a mené des
23 mai dans la revue Science expériences en plein air sur deux
Advances, la teneur en protéines rizières, en Chine et au Japon, avec
du riz baissera d’environ 10 % 18 variétés de riz différentes. Les
d’ici à la fin du siècle. Le contenu scientifiques ont installé des tu-
en fer chutera quant à lui de 8 %, bes percés de pores soufflant du
alors que le zinc diminuera de CO2. Des capteurs permettaient
5 %. Les concentrations de vita- d’ajuster le débit de gaz afin de
mines B1 et B2 – deux des rares vi- maintenir le taux de CO2 entre
tamines pourvues en quantité si- 568 et 590 ppm, ce qui correspond
gnificative par le riz – plongeront aux prévisions parmi les plus bas-
de 10 % à 30 %. ses pour 2100. La concentration
Cette étude corrobore des re- actuelle de CO2 dans l’atmosphère
cherches antérieures sur les pro- se chiffre à plus de 400 ppm.
téines et les minéraux, mais elle « Quand il y a plus de carbone
évalue pour la première fois l’im- dans l’air, la plante atteint une
pact sur les vitamines. Les plus grande taille, produit plus de
auteurs de l’Académie chinoise graines, mais cela se fait à un prix :
des sciences, du département des qualités nutritionnelles dimi-
américain de l’agriculture et de nuées », explique Lewis Ziska, l’un
plusieurs universités identifient des auteurs de l’étude, botaniste
aussi les pays où le phénomène au département de l’agriculture
frappera le plus fort la santé publi- des Etats-Unis. Quand un plant de
que. Ce sont, sans surprise, les riz absorbe davantage de carbone,
pays les plus pauvres de l’Asie du il produit, toutes proportions gar-
Sud-Est, comme le Bangladesh, le dées, moins de protéines, puis-
Cambodge, le Laos et le Myanmar, que celles-ci ont aussi besoin
ainsi que Madagascar. d’azote. Toutefois, les chercheurs
Six cents millions de personnes s’expliquent mal pourquoi le con-
dans ces pays tirent plus de la tenu en vitamines et minéraux
moitié de leurs calories du riz, si diminue.
bien qu’une baisse de la qualité Dans leur article, les auteurs
nutritionnelle de cette céréale avancent quelques stratégies
peut avoir de graves conséquen- pour prévenir les carences chez
ces sur leur santé. Un manque de les populations affectées. La plus
minéraux, de protéines ou de vi- évidente est l’adoption d’un
tamines nuit notamment au dé- menu équilibré, incorporant des
veloppement cognitif, au méta- fruits, des légumes ainsi que de
bolisme ainsi qu’au système im- bonnes sources de protéines.
munitaire. Mais cette solution n’est pas à la
portée des pays les plus pauvres.
Expériences en plein air Les auteurs suggèrent aussi d’éla-
Toutefois, Didier Tharreau, cher- borer des variétés de riz moins af-
cheur au Centre de coopération fectées par la hausse du CO2 grâce
internationale en recherche agro- à des techniques traditionnelles
nomique pour le développement d’hybridation.
à Montpellier, tient à dédramati- Toute approche vaudra le coup
ser la situation, surtout pour la d’être essayée, selon Lewis Ziska,
question des vitamines. « Il faut tant le problème est sérieux. En
prendre un peu de recul, commen- fait, il serait même généralisé à
te-t-il. Même dans les pays où on plusieurs cultures agricoles. Ces
consomme beaucoup de riz, cette dernières années, des expérien-
céréale n’est pas une source cru- ces ont révélé qu’une atmosphère
ciale de vitamines. » plus riche en carbone réduit aussi
En effet, au Bangladesh, où on les qualités nutritionnelles du blé,
consomme plus de 400 g de riz de l’orge, de l’avoine et du maïs. p
sec par jour, la baisse du contenu alexis riopel
FRANCE |7
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

En Ile-de-France, des HLM pas si sociaux


A Paris, 23 % des locataires dépassent le plafond de ressources. La loi ELAN prévoit de durcir la réglementation

Logement social en Ile-de-France : de grands écarts entre les intercommunalités


Métropole du Grand Paris Zone d’habitat dense*

TAUX DE LOCATAIRES TRÈS MODESTES EN 2017 PART DE LOCATAIRES DÉPASSANT LES PLAFONDS SOUS-PEUPLEMENT ACCENTUÉ (ÉCART D’AU MOINS
(REVENUS DE 40 % INFÉRIEURS AU PLAFOND), EN % DE REVENUS DU LOGEMENT SOCIAL EN 2017, EN % DEUX PIÈCES PAR RAPPORT À LA NORME) EN 2017, EN %

15 25 30 35 40 56 1 5 10 15 20 24 3 5 10 15 20 22

Mantes-
Cergy Goussainville
la-Jolie
Argenteuil Meaux
Aulnay-
sous-Bois
Paris Chelles
Créteil Coulommiers
Versailles

Rambouillet Corbeil-Essonne
Provins
Melun

Fontainebleau
Etampes

Nemours
Données Données
non disponibles non disponibles

*Unité urbaine de Paris : commune ou ensemble de communes présentant une zone de bâti continu
SOURCE : UNION SOCIALE POUR L’HABITAT D’ÎLE-DE-FRANCE (AORIF), 2017 (200 mètres au plus entre deux constructions) et regroupant au moins 2 000 habitants

F
aut-il chasser des HLM les dans les communes limitrophes, miers (Seine-et-Marne), 15 % dans contrat HLM qui repose sur le
locataires les moins mo- gagner plus de 2 000 euros par
Pour certains le Val-d’Oise, 14 % à Versailles. Des maintien dans les lieux : « Sur un LES DATES
destes pour faire de la mois pour un célibataire, élus de gauche, mécanismes d’échange de loge- territoire comme le mien, 25 % des
place aux 1,8 million de 3 800 euros pour un jeune ménage ments existent déjà pour inciter, locataires sont des gens de plus de
la clause de
1958
demandeurs à l’échelon national, (dont la somme des âges ne dé- voire obliger, des locataires trop 65 ans, incertains sur leur petite re-
dont plus de 709 000 en Ile-de- passe pas 55 ans) sans enfants, et revoyure est un grandement logés à déménager traite, confiait Stéphane Peu, dé-
France, qui attendent parfois leur 4 550 euros pour une famille avec vers plus petit, le bailleur devant puté (PCF) de Seine-Saint-Denis, Un décret crée pour la pre-
tour depuis des années ? A Paris, deux enfants. Parmi ces locataires,
accroc au contrat proposer le même prix au mètre jeudi 17 mai, devant la commis- mière fois un supplément de
l’attente moyenne est de quarante 10 % dépassent de 30 % les barè- HLM qui repose carré afin que le locataire y trouve sion des affaires économiques de loyer, au delà de 10 % du ba-
mois, soit plus de trois ans, d’au mes HLM et sont donc assujettis son intérêt financier. « Mais les l’Assemblée. Leur seule certitude, rème réglementaire. Depuis, le
moins trente-cinq mois dans les au surloyer de solidarité, mais ce
sur le maintien personnes âgées, souvent des veu- c’est d’avoir la garantie d’un toit sur seuil de déclenchement a varié
communes de la banlieue ouest et n’est qu’au-delà d’un dépasse- dans les lieux ves, sont fragiles, et il faut agir en- la tête. Supprimer le seul point sta- de 10 % à 30 % puis 60 %, avant
trente-neuf dans celles de la ban- ment de 50 %, constaté deux an- vers elles avec une grande délica- ble dans une vie en proie à la préca- de redescendre à 20 %.
lieue est. Accélérer la rotation du nées d’affilée, qu’ils peuvent être tesse », recommandait Thierry rité est une régression totale. »
parc est l’une des ambitions de la
loi sur l’évolution du logement, de
invités à quitter le logement dans
les dix-huit mois, selon la récente
encore 10 % pour la communauté
de communes Est Ensemble (neuf
Virol, président de Montrouge
Habitat, lors d’une rencontre avec
Pour François Pupponi, député
(Nouvelle Gauche) du Val-d’Oise, 2009
l’aménagement et du numérique loi « égalité et citoyenneté », qui communes dont Montreuil, Ba- Julien Denormandie, secrétaire « dans les quartiers prioritaires, La loi Boutin (25 mars 2009)
(ELAN), qui arrive en discussion à n’a pas encore produit son effet. gnolet, Pantin). d’Etat auprès du ministre de la ceux qui ont les moyens, il faut les instaure un autre dispositif, la
l’Assemblée, mercredi 30 mai. Certains organismes des Hauts- Il ne s’agit donc plus de situa- cohésion des territoires, en mars. garder, ne pas les surtaxer, leur dé- perte du droit au maintien
La loi ELAN prévoit, à l’article 35, de-Seine pulvérisent les records : tions marginales puisque, si l’on rouler le tapis rouge pour qu’ils res- dans les lieux pour celui qui
dans les villes où l’on déplore un selon l’Agence nationale de con- totalise le nombre d’apparte- « Régression totale » tent dans le quartier. Et ceux qui outrepasse de 100 % les barè-
fort déséquilibre entre demande trôle du logement social, la Société ments du Grand Paris occupés par Jean-Luc Vidon, quant à lui, dé- sont là depuis cinquante ans et ont mes deux années d’affilée : il
et offre de logements, un réexa- d’économie mixte de Neuilly-sur- des ménages dépassant de 30 % les clare : « Réexaminer la situation des payé leur loyer rubis sur l’ongle sans doit quitter le logement dans
men tous les six ans, par la com- Seine (504 logements) compte plafonds de ressources, on atteint locataires trop grandement logés faire un euro de dette, il faut leur les trois ans.
mission d’attribution, de la situa- 37 % de locataires aux revenus au- un total de 59 500 logements, soit ou trop aisés, c’est bien, mais encore dire merci. A la petite grand-mère
tion des locataires qui se trouvent
en sur ou en sous-occupation du
dessus des plafonds de ressour-
ces ; l’office public de Levallois
deux années de production. « Les
chasser ne réglera cependant pas le
faut-il avoir quelque chose à leur
proposer. Nous avons mis en place
qui vit seule dans un T4 et veut y
rester pour accueillir ses petits-en- 2017
logement, ou dont les ressources (2 400 logements), 22 % ; Hauts- problème des 709 000 deman- un protocole d’attribution entre fants, il faut dire “bien sûr, ma- La loi égalité et citoyenneté du
dépassent le barème applicable. Le de-Seine Habitat (30 165 loge- deurs franciliens, estime Jean-Luc bailleurs et entre réservataires, sur dame”. Il y a un minimum de res- 27 janvier 2017, applicable au
bailleur peut alors faire une offre ments), 19 %. Vidon, président de l’association toute l’Ile-de-France, pour favoriser pect à avoir pour les gens qui tien- 1er janvier 2018, durcit cette dis-
d’un relogement « plus adapté aux des organismes HLM d’Ile-de- les mutations au sein de nos parcs, nent le quartier depuis cinquante position, imposant un départ
besoins du locataire », une formule 59 500 logements concernés France. Et ces familles des classes car quasiment 30 % des deman- ans », a-t-il plaidé. M. Denorman- dans les dix-huit mois à celui
ambiguë quant au sort des plus CDC Habitat, organisme dépen- moyennes qui paraissent disposer deurs en attente sont déjà locatai- die s’est voulu rassurant en expli- qui excède de 50 % le plafond,
aisés. Devront-ils déménager ? dant de la Caisse des dépôts et con- de revenus confortables ne trouve- res HLM et veulent juste échanger. » quant qu’un éventuel déménage- et déclenche le supplément de
Le mouvement HLM a toujours signations, affiche aussi 23 % de lo- raient pas à se loger à plus de Pour certains élus de gauche, ment ne se ferait que sur la base du loyer de solidarité dès 20 % de
minimisé la question, soutenant cataires franciliens aisés ; Paris Ha- 20 euros le mètre carré mensuel, cette clause de revoyure, tous les volontariat. p dépassement, mais dans la li-
que ce public financièrement à bitat, un des plus grands bailleurs dans le parc privé locatif qui est six ans, est un sérieux accroc au isabelle rey-lefebvre mite de 25 % des revenus.
l’aise ne dépassait pas 10 % des de France, avec 123 858 logements, deux fois plus cher que nous. Alors,
4,5 millions d’occupants d’un en accueille 20 %, dont 12,5 % sont où iraient-elles ? »
HLM. Cette moyenne nationale assujettis au surloyer ; la Régie im- Ce public ni trop pauvre ni trop
cache des pics, surtout dans les mobilière de la Ville de Paris (RIVP, riche, ce sont des fonctionnaires,
communes les plus recherchées. près de 38 000 logements sociaux) des postiers, des cheminots, que
Dans l’agglomération d’Annecy, en en recense un total de 15 %, mais le M. Vidon, qui dirige l’Immobilière
Haute-Savoie, par exemple, ils
sont 16 %. En Ile-de-France, la part
taux monte à 26 % dans le 1er ar-
rondissement, à 22,6 % dans le
des chemins de fer (ICF), filiale de
la SNCF, connaît bien : ICF Habitat
EXTRÊME NORD CAMEROUN :
des locataires HLM aux revenus
outrepassant les plafonds atteint
15e arrondissement ou à 34 % pour
ses immeubles situés à Issy-les-
loge 17,6 % de locataires aux reve-
nus au-delà des barèmes.
LUTTER AU QUOTIDIEN CONTRE
LES MALADIES HYDRIQUES
15 %, soit 5 points de plus qu’au ni- Moulineaux (Hauts-de-Seine). « Un réexamen tous les six ans,
veau national, mais 20 % dans les Rien à voir avec l’Est parisien et la pourquoi pas, mais avec beaucoup
seules communes de l’Ouest pari- Seine-Saint-Denis, où la propor- de précautions, recommande
sien, 24 % dans le secteur de la Dé- tion des ménages à revenus élevés Serge Contat, directeur de la RIVP. ET LA MALNUTRITION.
fense et 23 % à Paris même, soit ne dépasse pas, par exemple, 2,4 % Nous connaissons bien le cas de ces
plus d’un locataire sur cinq. chez Romainville Habitat, 6,5 % fonctionnaires en fin de carrière,
Etre au-delà des revenus régle- chez Plaine Commune Habitat, qui dépassent les barèmes non
mentaires, cela signifie, à Paris et 5,1 % chez Pantin Habitat, ou parce qu’ils gagnent plus, mais
parce que leurs enfants ont grandi
et sont partis. » La RIVP a d’ailleurs
De régulières affaires de passe-droit « commencé le boulot » en vertu
des lois déjà applicables, et, depuis
Bien que la procédure d’attribution d’un HLM soit très encadrée, dix ans, a fait partir de son parc
des affaires de passe-droit surgissent régulièrement. Comme l’a près de 150 ménages au niveau de
révélé Le Parisien, le 4 avril, la région Ile-de-France n’a ainsi pré- vie très élevé.
senté qu’un candidat au lieu de trois pour l’attribution d’un trois- Quant à la sous-occupation des
pièces refait à neuf, avec terrasse, dans le chic quartier de La logements sociaux (disposer Un programme de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL
Muette, à Paris. L’Agence nationale de contrôle du logement social d’une pièce de plus que le nombre pour venir en aide à plus de 105 000 personnes.
pointe la plupart de ces abus. Au cours des dernières années, la d’occupants, cas typique de retrai-
société HLM parisienne du Moulin Vert a ainsi été épinglée pour tés dont les enfants ont quitté le En partenariat avec ALIMA (The Alliance for International
avoir admis 16 candidats aux ressources trop élevées. Autre passe- grand appartement familial), elle Medical Action) et soutenu par USAID/OFDA.
droit pointé, le directeur de l’office public HLM de Levallois (salaire est réelle, mais ne touche que 8 %
de 9 600 euros), était logé dans un des appartements qu’il gérait. des HLM parisiens, 9 % en petite En savoir plus sur solidarites.org
En 2015, Côte d’Azur Habitat, à Nice, a procédé à 27 attributions couronne, et de 10 % à 17 % en
irrégulières dont 9 pour dépassement des seuils de ressources. grande couronne : 17 % à Coulom-
8 | france 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

GOUVERNEMENT

La semaine agitée
de l’exécutif
Entre les débuts chaotiques de Parcoursup et le retour
des dissonances entre ministres, la période est
compliquée. Macron a recadré son gouvernement

E
n visite en Russie, les sujet du voile de la présidente de
24 et 25 mai, Emma-
« La saison l’UNEF à la Sorbonne. Gérard Col-
nuel Macron espère des couacs lomb a qualifié cette pratique de
prendre de la hau- « choquante » quand Edouard Phi-
teur. Vendredi, dans
est ouverte : lippe n’a « pas souhaité critiquer
un entretien à la hollandisation quelqu’un qui fait usage d’une li-
BFM-TV, il s’expliquera sur la poli- berté qui est reconnue par la loi et
tique étrangère de la France en di-
du gouvernement la Constitution ». Le cas de cette
rect de Saint-Pétersbourg, où il est en marche ! » syndicaliste étudiante a mis en lu-
aura rencontré Vladimir Poutine. mière les désaccords au sein de la
GUILLAUME LARRIVÉ
Une manière de se dégager des majorité sur la question du com-
député Les Républicains
contingences domestiques. Car munautarisme et des symboles
en France, les motifs d’insatisfac- religieux. Ainsi le député La Répu-
tion ou d’irritation se multiplient. blique en marche (LRM) Aurélien
Atterrissage compliqué de la ré- président de la République a rap- Taché, ex-responsable de l’UNEF et
forme Parcoursup, discours sur pelé l’importance d’expliquer l’ac- auteur d’un rapport sur l’intégra-
les banlieues mal accueilli par cer- tion du gouvernement dans sa tion, juge que la question du voile
tains élus de terrain, dissensions force et sa cohérence d’ensemble, islamique relève d’un « choix indi-
publiques au sein du gouverne- enjeu qu’il martèle régulière- viduel ». « Que cette femme soit voi-
ment… Les derniers jours de l’exé- ment », explique l’Elysée. lée, c’est son droit le plus strict », a
cutif ont été compliqués. Le pre- Dans la matinée, le ministre des abondé Frédérique Vidal, ministre
mier ministre, qui devait se ren- comptes publics, Gérald Darma- de l’enseignement supérieur, alors
dre en Israël et dans les Territoires nin, avait marqué son désaccord que la secrétaire d’Etat à l’égalité
palestiniens, les 31 mai et 1er juin, a, avec celui de l’économie, Bruno entre les femmes et les hommes,
lui, annulé son déplacement Le Maire, sur la manière de faire Marlène Schiappa, a pointé la con-
« pour des raisons d’agenda inté- des économies. Le premier assu- tradiction entre le port d’un voile
rieur lié au travail gouvernemental rant qu’il ne voulait pas « toucher » et les valeurs progressistes d’un
des prochains jours », a annoncé aux prestations sociales « indivi- syndicat comme l’UNEF. sière. « La période est compliquée carreau », a promis Mme Vidal. les a ainsi proposé de sortir la
Matignon mercredi. Un signe que duelles », contrairement au se- car on prend des mesures lourdes Autre raison des difficultés pour France de la procédure pour défi-
sa présence est jugée nécessaire cond qui a jugé légitime de ré- « TENIR LE CAP » qui créent de l’incompréhension l’exécutif : le discours d’Emma- cit excessif à laquelle elle était
sur le front intérieur. duire la politique sociale sur l’em- Des brèches aussitôt repérées par – voire de la colère – et les résultats nuel Macron sur les banlieues, soumise depuis neuf ans. Dans ce
Première urgence : resserrer les ploi. A Matignon, l’heure est au l’opposition. « La saison des ne sont pas encore là… », admet un mardi, a été jugé décevant par un contexte, les fronts sociaux con-
rangs dans un gouvernement où serrage de vis. « On va reprendre la couacs est ouverte : la hollandisa- poids lourd de la majorité. « Il y a grand nombre de maires de ban- tre ses réformes ne semblent tou-
sont apparus les premiers couacs. bonne vieille méthode où les minis- tion du gouvernement est en mar- toujours des séquences compli- lieue et très critiqué dans les rangs jours pas ébranler le président.
Des désaccords qui ne sont pas du tres peuvent se dire ce qu’ils veulent che ! », ironise le député Les Répu- quées. Peu importe. Ce qui compte de l’opposition. Chez les députés Comme il l’a souligné lui-même
meilleur effet alors qu’Edouard entre eux. Mais à l’extérieur, la blicains, Guillaume Larrivé. « Il y a c’est de tenir le cap que nous avons LRM, la plupart défendent « un lors du conseil des ministres, la
Philippe aime se féliciter de la communication doit être alignée », un besoin de coordonner la parole fixé et que les Français ont choisi », changement de mode de fonction- mobilisation des fonctionnaires
bonne entente de ses ministres. indique l’entourage du premier publique dans un sens plus com- soutient la porte-parole des dépu- nement ». « On arrête de déverser mardi n’a pas fait le plein, « ce qui
Une façon pour le premier minis- ministre avant de rappeler le con- préhensible », reconnaît François tés macronistes, Aurore Bergé. des milliards, on précise une mé- tend à confirmer l’idée qu’il n’y a
tre de souligner que son équipe texte : « Nous sommes dans un mo- Patriat, président du groupe LRM De même, le démarrage compli- thode et on commence par rétablir pas de convergence des luttes », a
est mieux tenue que certains gou- ment où les arbitrages sur le bud- du Sénat. D’autant que les réfor- qué de la plate-forme Parcoursup, les droits réels : l’école, l’emploi et la indiqué le porte-parole du gou-
vernements du mandat de Fran- get de l’Etat et de la Sécurité sociale mes engagées par le gouverne- qui laisse la moitié des candidats sécurité », fait valoir Aurore Bergé. vernement, Benjamin Griveaux.
çois Hollande. « On a eu 51 semai- pour 2019 ne sont pas rendus. » ment mettront un certain temps sans qu’aucun de leurs vœux n’ait Mais certains élus macronistes ne Le chef de l’Etat a également mis
nes réussies. La 52e a été l’occasion En fin de semaine dernière, avant de porter leurs fruits, ne ces- été exaucé, « était prévu », affirme cachent pas avoir été déçus par les en avant « un soutien croissant de
de quelques dissonances. Rien de Edouard Philippe et Gérard Col- sent de rappeler l’Elysée et Mati- Matignon. Ce qui n’a pas empêché annonces, évoquant « un discours la population à la réforme ferro-
dramatique », minimise-t-on à lomb s’étaient, eux, opposés sur la gnon. A cette aune, l’exécutif a été la députée LRM Anne Brugnera techno », « moins visionnaire » que viaire ». Il espère d’ailleurs que les
Matignon. Le conseil des minis- nouvelle limitation de vitesse à contraint de minimiser la hausse d’interpeller l’exécutif, mercredi, celui qu’il avait prononcé sur la modalités de reprise de la dette de
tres de mercredi a pourtant com- 80 km/h. Interrogé sur le sujet, le de 0,2 point à 9,2 % du chômage au lors des questions au gouverne- politique de la ville à Tourcoing, la SNCF par l’Etat, qui seront an-
mencé par un rappel à l’ordre ministre de l’intérieur a sorti « un premier trimestre, selon des sta- ment : « Pouvez-vous nous dire ce en novembre 2017. noncées vendredi, permettront
d’Emmanuel Macron. Fait rare, le joker ». Ce qui lui a valu d’être sè- tistiques publiées par l’Insee mer- que peuvent faire les lycéens in- Avant son envol pour Saint-Pé- aux cheminots de reprendre le
chef de l’Etat a été obligé de de- chement recadré par le premier credi, rappelant, comme les ex- quiets ainsi que ceux qui se trouve- tersbourg, M. Macron a pu relati- chemin du travail. p
mander à ses ministres de ne pas ministre. Les deux hommes ont perts de l’institut, qu’elle était pré- raient dans des situations atypi- viser ses difficultés avec une alexandre lemarié
afficher leurs divergences. « Le aussi marqué leur différence au vue et que la tendance reste bais- ques ? » « Il n’y aura personne sur le bonne nouvelle. Mercredi, Bruxel- et virginie malingre

Les « écolos » de la majorité rappellent Macron à ses engagements


Des députés LRM ont déposé des amendements au projet de loi agriculture visant à défendre la cause animale, promesse du président

D es poules, des œufs et des


abattoirs. Depuis quel-
ques jours, la cause ani-
male agite la majorité à l’Assem-
blée nationale. Car certains dépu-
mentales depuis le début du quin-
quennat. Sur les poules en batterie
comme sur la vidéosurveillance,
des députés défendront, sans le
soutien de leur groupe, des posi-
dication poussée par de nombreu-
ses organisations de la société ci-
vile (Générations futures, CCFD-
Terre solidaire, France Nature
Environnement, UFC-Que Choisir,
se passer du glyphosate d’ici trois
ans, mais pas d’interdiction sans
solution pour les agriculteurs. » Au
ministère de l’agriculture, on in-
siste sur « l’incitation plutôt que
présidente de la commission du
développement durable, Barbara
Pompili, une ancienne d’Europe
Ecologie-Les Verts (EELV) ralliée à
Emmanuel Macron pendant la
sont investis sectoriellement,
comme Loïc Dombreval, sur la
condition animale, ou Bérangère
Abba et Laurianne Rossi, qui mè-
nent des combats contre le gas-
tés La République en marche tions correspondant aux promes- Confédération paysanne…). sur une interdiction » et sur la mise campagne présidentielle. « C’est pillage ou pour interdire les bar-
(LRM) entendent bien rappeler les ses de campagne du chef de l’Etat. Emmanuel Macron s’y était en- en place des « contrats de solu- sans doute un effet génération- quettes plastique pour la cuisson
engagements pris par Emmanuel Mais ces amendements ne sont gagé après avoir pesé face à tion » proposés par la FNSEA. nel », analyse Eric Alauzet, lui aussi dans la restauration collective.
Macron pendant sa campagne : pas assurés d’être adoptés. « J’ai du l’Union européenne pour accéder député EELV sortant. La commis- Au sein de la majorité, ce sont
lutter contre la vente d’œufs issus mal à le croire, tant le président ne à une interdiction à l’horizon de « Vieille politique » sion du développement durable ainsi deux types d’écologistes qui
d’élevages de poules en batterie et cesse de répéter qu’il fait tout ce cinq ans au niveau communau- Après la déclaration publique du avait d’ailleurs été la deuxième la cohabitent. Les modes de négocia-
installer la vidéosurveillance dans qu’il a dit et promis », a ironisé le taire, tout en prévenant que la ministre de la transition écologi- plus demandée par les députés tion militante des anciens d’EELV,
les abattoirs. Autant de promesses député Olivier Falorni (non-ins- France prendrait deux ans que, Nicolas Hulot, en faveur de LRM à leur entrée en fonctions, à commencer par M. Orphelin, ir-
qu’ils ont tenté d’introduire par crit) mardi soir. d’avance. Ces « marcheurs » sou- cet amendement, le 16 mai, le vote après celle des affaires économi- ritent certains de ses collègues.
voie d’amendements dans le pro- Le bien-être animal n’est pas la haitent s’assurer que l’engage- des députés fera office d’arbitrage ques, mais loin devant les com- « Mettre tout le monde au pied du
jet de loi agriculture et alimenta- seule question sur laquelle une ment sera tenu en lui donnant entre les deux ministres. Combien missions des lois et des finances mur, ça fait avancer les sujets, mais
tion discuté depuis mardi 22 mai. partie de la majorité entend rappe- une portée législative. En com- au sein de la majorité prendront le que s’arrachaient les députés lors ça fait un peu vieille politique »,
Comme sur la loi asile et immi- ler à M. Macron ses engagements. mission, le vote sur cette disposi- parti de M. Hulot sur cette ques- des précédentes législatures. brocarde ainsi un député de la
gration en avril, des élus de la ma- Un autre débat-clé aura lieu dans tion avait été repoussé à la de- tion sensible ? La réponse est in- Les anciens d’EELV, dont fait par- commission du développement
jorité font entendre sur ce texte les prochains jours sur la question mande du ministre de l’agricul- certaine, mais le nombre d’élus tie Matthieu Orphelin, ont vu se durable. « Pour faire avancer les
une petite musique différente de du glyphosate. Une cinquantaine ture, Stéphane Travert. « L’inter- macronistes investis sur les ques- rallier à eux des nouveaux dépu- choses, il faut créer un rapport de
celle de l’exécutif. La partie est ce- de députés, emmenés par le dé- diction du glyphosate n’a jamais tions environnementales a plutôt tés qui n’ont pas connu l’écologie force, se défend le député de Mai-
pendant loin d’être gagnée pour puté LRM du Maine-et-Loire Mat- figuré dans le projet de loi, a de surpris les anciens « écolos » qui politique. Parmi eux, la maraî- ne-et-Loire. L’écologie, ça se gagne
les défenseurs de la cause ani- thieu Orphelin, un proche de Nico- nouveau balayé le ministre, mer- siègent dans la majorité. « Il y a chère bio Sandrine Le Feur, an- contre les conservatismes. » Et par-
male, qui se heurtent aux mêmes las Hulot, vont tenter d’inscrire credi. (…) La ligne du président de la beaucoup plus de collègues ayant cienne membre de la Confédéra- fois contre l’avis d’un ministre. p
difficultés rencontrées par les hé- dans la loi l’interdiction de l’herbi- République est claire et tient en une sensibilité écolo que lors des tion paysanne et élue dans le Fi- manon rescan
rauts des questions environne- cide à compter de 2021. Une reven- deux phrases : mobilisation pour précédents mandats », assure la nistère. D’autres députés LRM (avec rémi barroux)
france | 9
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Gérald Darmanin recadre Bruno Le Maire,


avec la bénédiction de l’Elysée et de Matignon
Les ministres de Bercy ont affiché leur désaccord sur les futures pistes d’économies

O fficiellement, tout va
bien. « Il n’y a pas de con-
tradiction. Simplement,
les deux ministres n’emploient pas
toujours les mêmes mots dans le
« A partir du moment où nous
réussissons à créer des [postes]
dans le secteur privé, (…) il peut être
légitime de réduire la politique so-
ciale sur l’emploi », avait répondu
« Il n’y aura
pas de remise
en cause des
assez vite ses dépenses. Mercredi,
le Haut Conseil des finances pu-
bliques a souligné que l’améliora-
tion des comptes de l’Etat était
due à la seule amélioration de la
même ordre », glissait-on, mer- M. Le Maire. « Expliquer qu’on va aides sociales » conjoncture, et non aux gouver-
credi 23 mai, dans les couloirs de réduire la dépense sans rien tou- nements qui se sont succédé
AGNÈS BUZYN
Bercy. Pourtant, les propos tenus cher aux aides sociales, (…) ce ne en 2017. A rebours des déclara-
ministre des solidarités
le matin même par le ministre de serait pas juste ni lucide vis-à-vis tions de M. Darmanin, qui répète à
et de la santé
l’action et des comptes publics, des Français », a-t-il poursuivi. l’envi que la baisse du déficit fran-
Gérald Darmanin, sur RMC et Devant l’Assemblée, mercredi, la çais est « due à nos efforts pour
BFM-TV, ont bel et bien provoqué ministre de la santé a abondé moins dépenser et aux recettes du
un couac gouvernemental avec dans le sens de M. Darmanin : « Il que la réforme des aides publi- nouvel élan économique inspiré
son homologue de l’économie et n’y aura pas de remise en cause des ques aux entreprises devrait per- par Emmanuel Macron ».
de finances, Bruno Le Maire. aides sociales », a martelé Agnès mettre d’économiser jusqu’à Pourtant, les interrogations sur
Ce désaccord entre deux minis- Buzyn. Les paroles des deux con- 5 milliards d’euros. la politique fiscale et budgétaire
tres importants porte sur un sujet tradicteurs de M. Le Maire ont Pas question de laisser accrédi- de l’exécutif se multiplient dans la
majeur : les économies à réaliser d’autant plus de poids que, selon ter l’idée d’un début de disso- majorité parlementaire. Le député
dans la dépense publique. « Je nos informations, elles ont été va- nance entre les deux locataires de LRM Guillaume Chiche alerte sur
pense qu’il ne faut pas toucher aux lidées par Matignon et par l’Ely- Bercy, transfuges du parti Les Ré- les « erreurs de méthode » du mi-
prestations sociales individuali- sée. « Bruno Le Maire a cru qu’il publicains. Ce n’est pas le mo- nistre de l’économie. « On ne va
sées », a indiqué M. Darmanin, était encore de droite », persifle ment : le rapport des experts du pas diminuer la protection sociale,
tout en admettant qu’il y avait l’un de ses collègues. Comité action publique 2022, sur alors que nos réformes – qui visent
« évidemment des économies à la réforme de l’Etat, qui doit faire à attaquer les inégalités à la racine
faire dans le domaine social ». « On « Erreurs de méthode » des propositions pour baisser la – n’ont pas encore produit leurs
a le droit d’avoir des sensibilités dif- Depuis vingt-quatre heures, les dépense publique, est attendu effets », juge l’élu. Mardi, la dépu-
férentes » avec M. Le Maire, a-t-il conseillers de Bercy déminent. pour juin. Matignon rendra en- tée LRM Brigitte Bourguignon,
souligné, avant d’estimer que ce- « M. Darmanin exprime sa sensibi- suite ses arbitrages sur ce sujet in- présidente de la commission des
lui-ci n’avait « pas été maladroit ». lité sociale, dit-on. L’idée, c’est de flammable. Le contenu du projet affaires sociales de l’Assemblée,
Dimanche, lors du « Grand Ren- regarder l’efficacité des prestations de loi de finances pour 2019 en dé- avait demandé au gouvernement
dez-vous » Europe 1-Les Echos- sociales sans couper des alloca- pendra. Mercredi après-midi, au de « rassurer les Français sur [ses]
CNews, M. Le Maire avait été inter- tions à des gens qui en sont bénéfi- Sénat, M. Darmanin a d’ailleurs intentions en matière sociale ». « Je
Emmanuel Macron, rogé sur une possible diminution ciaires individuellement. Gérald promis que celui-ci contiendrait ne suis pas là pour accréditer l’idée
à l’Elysée, le 22 mai. des aides sociales. Deux jours Darmanin parle aussi des aides « des réformes importantes de que le président de la République
JEAN-CLAUDE COUTAUSSE/ plus tôt, Le Monde révélait les pis- aux entreprises, comme Bruno Le baisse de la dépense publique ». est le président des riches », avait-
FRENCH-POLITICS POUR « LE MONDE » tes explosives de la direction du Maire. Ce sont deux chantiers Le temps presse. La Cour des elle déploré. p
budget, qui préconise de revoir le d’économies. » L’ex-maire de Tour- comptes ne rate pas une occasion benoît floc’h, alexandre
niveau de plusieurs prestations. coing a en effet indiqué, mercredi, de rappeler que l’Etat ne réduit pas lemarié et audrey tonnelier

France Stratégie examine


les recettes des pays européens
Les experts rattachés à Matignon ont étudié la façon dont les pays
scandinaves mais aussi l’Allemagne ont réduit leurs dépenses

L’ approche se veut d’abord


économique, mais elle
prend un tour politique
alors que les arbitrages de l’exécu-
tif sur la réforme de l’Etat sont at-
plus ou moins certains services
(éducation, santé, retraite) ». Ce qui
est plus problématique, estiment
les experts, c’est que les politiques
publiques ainsi financées se révè-
1996 à 2001), après des épisodes
de crises bancaires et de réces-
sions au début des années 1990.
Ensuite, l’Allemagne sous les gou-
vernements Schröder dans les an-
tendus prochainement. Dans une lent moins efficaces qu’ailleurs, à nées 2000. Enfin, le Royaume-Uni
note qui devait être publiée jeudi dépenses égales, et qu’elles « ne et les Pays-Bas, en période de con-
24 mai, et dont Le Monde a eu con- trouvent pas à se financer par des joncture difficile (2011-2016).
naissance, les experts de France recettes suffisantes ». Or, si la né-
Stratégie, le centre de réflexion cessité de baisser les dépenses Risque de retournement
économique et sociale rattaché à peut faire débat, « l’acceptabilité France Stratégie en conclut que
Matignon, ont analysé la façon sociale » du haut niveau de prélè- « tous ces pays ont fait porter une
dont les pays européens sont par- vements obligatoires est aussi de part substantielle de leurs ajuste-
venus à baisser le poids de leurs moins en moins garantie en ments sur la masse salariale publi-
dépenses publiques. En subs- France, selon le document. que [traitement des fonctionnai-
tance, soulignent-ils, réduire la Dès lors, la note s’attache à iden- res] et sur les transferts sociaux »
part des dépenses publiques de tifier les stratégies des pays euro- (baisse des prestations…). De plus,
3 points de produit intérieur brut péens qui sont parvenus à baisser « les ajustements les plus impor-
(PIB) en un quinquennat, comme le poids structurel – c’est-à-dire in- tants, intervenus en Suède et en
le souhaite le gouvernement, est dépendamment de la conjonc- Finlande, se sont accompagnés de
ambitieux, mais atteignable. ture – de leurs dépenses publiques réformes touchant les procédures
Le montant des dépenses publi- dans des proportions similaires à budgétaires elles-mêmes » (pla-
ques en France a atteint 56,4 % du celles envisagées par Emmanuel fonds de dépenses, modernisa-
PIB en 2017, soit dix points de plus Macron, au moins une fois, au tion de l’administration…).
que la moyenne de l’Union euro- cours des vingt dernières années. Autant de pistes qui évoquent
péenne. Pour autant, précise Fa- « Aucune recette magique ne se dé- celles à l’étude en France. A un bé-
brice Lenglart, commissaire géné- gage », avertit France Stratégie, mol près : pour la Suède et la Fin-
ral adjoint de France Stratégie, « ce mais plusieurs pays du nord de lande, la baisse du poids des dé-
n’est pas en soi une anomalie. Le l’Europe ont connu des épisodes penses a aussi été « facilitée par le
poids des dépenses publiques dans de baisse significative. D’abord, la rebond qui a suivi l’épisode de
le PIB renvoie d’abord à un choix Suède et la Finlande de manière crise », note l’étude. France Straté-
collectif, une volonté de socialiser spectaculaire (moins 7 points de gie ne le mentionne pas, mais
dans l’Hexagone, la croissance est
aujourd’hui à son plus haut ni-
Fin de la procédure pour déficit excessif veau depuis dix ans, et les écono-
mistes craignent que le cycle se re-
La Commission européenne a proposé, mercredi 23 mai, de clore tourne progressivement à partir
la procédure pour déficit excessif ouverte contre la France en 2009. de 2020. « Réduire de façon pé-
Cette initiative, qui doit être approuvée en juillet par les ministres renne le poids de la dépense de
des finances de l’Union européenne, est justifiée par l’améliora- 3 points de PIB revient à quasi-
tion des comptes publics. Selon l’UE, la France devrait accuser ment stabiliser le volume des dé-
un déficit public de 2,3 % du produit intérieur brut en 2018, après penses publiques pendant cinq
2,6 % en 2017. Le pacte de stabilité et de croissance, adopté ans, conclut M. Lenglart. Elles con-
en 1997, édicte des règles financières, dont un déficit public infé- tinuent à progresser en valeur.
rieur à 3 % du PIB. Les ministre de l’économie, Bruno Le Maire, Mais les exemples étrangers mon-
et son homologue à l’action et aux comptes publics, Gérald trent qu’on ne peut pas faire l’éco-
Darmanin, se sont félicités de la décision : « Les efforts entrepris nomie d’efforts dans des domaines
par le gouvernement (…) ont porté leurs fruits », écrivent-ils. incontournables. On ne peut pas
Le même jour, le Haut Conseil des finances publiques a rappelé, gagner sur tous les tableaux. » p
au contraire, que seule la croissance a permis cette amélioration. a. t.
10 | france 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Les élus des outre-mer opposés Les lois antiterroristes


inquiètent l’ONU
à la circonscription unique La rapporteuse spéciale souligne les risques
d’atteinte aux droits de l’homme en France
Le projet de loi qui prévoit de rétablir un scrutin national pour
les élections européennes était débattu au Sénat, mercredi 23 mai
L a France est-elle en train de
donner le mauvais exemple
au monde concernant le
respect des droits de l’homme ?
Parmi ses recommandations, la
rapporteuse de l’ONU plaide pour
la création d’un organe de con-
trôle expert indépendant chargé

L
a foi et l’exemplarité. C’est deux députés ultramarins, tous rieur chargée de défendre le pro- C’est l’une des préoccupations ma- d’évaluer les dispositions antiter-
ce sur quoi compte la mi- deux originaires de la Réunion.
« Les outre-mer jet du gouvernement, juge quant nifestées mercredi 23 mai par roristes dans la durée. Elle recon-
nistre des outre-mer, « Ce projet n’est absolument pas doivent pouvoir à elle que la création d’une cir- Fionnuala Ni Aolain, rapporteuse naît que ces dispositions ont fait
Annick Girardin, interro- pertinent pour les outre-mer, s’in- conscription ultramarine crée- spéciale des Nations unies sur la l’objet d’un débat démocratique
gée le 16 mai lors des questions au surge l’ancienne ministre Ericka
défendre, rait un risque d’inconstitution- promotion et la protection des lors de leur adoption, mais c’est
gouvernement, pour assurer la Bareigts, députée (Nouvelle Gau- à Strasbourg nalité. « Cela apporterait un déca- droits de l’homme et des libertés leur impact dans le temps et leur
représentation des outre-mer au che) de la Réunion. Plus que ja- lage entre les deux logiques – ter- fondamentales dans la lutte anti- effet combiné qui posent pro-
Parlement européen malgré le ré- mais, l’avenir de nos concitoyens
ou à Bruxelles, les ritoriale et nationale – des terroriste. Ses « conclusions préli- blème. « Je suis particulièrement in-
tablissement d’une circonscrip- ultramarins se décide en partie à enjeux qui leur représentations des deux circons- minaires », remises mercredi au quiète de leur effet disproportionné
tion nationale unique aux élec- Bruxelles. La voix ultramarine va criptions, et donc un risque de gouvernement, à l’issue d’une vi- et de la stigmatisation des citoyens
tions européennes. Ce retour à être dissoute alors que nous avons
sont propres » rupture d’égalité devant les suf- site officielle de dix jours, notent de confession musulmane, expli-
une circonscription unique ren- des rendez-vous européens impor- GÉRARD POADJA frages », estime-t-elle. « Le gou- les risques d’atteinte aux droits de que-t-elle. Une communauté est
contre une opposition quasi una- tants, notamment pour les régions sénateur (Union centriste) vernement veut faire confiance l’homme, à la liberté religieuse et à considérée comme suspecte de
nime des élus ultramarins, alors ultrapériphériques [RUP]. » de la Nouvelle-Calédonie aux partis politiques qui, en cons- la liberté d’expression que com- facto par l’accumulation des lois
que le projet de loi revenait en tituant leurs listes, tâchent d’inté- portent des mesures introduites antiterroristes. Ce n’était sans
deuxième lecture au Sénat mer- Risque d’inconstitutionnalité grer des représentants de tous les dans le droit français au nom de la doute pas le but de ces mesures,
credi 23 mai. Les perspectives d’adaptation adaptés, rappelle Maurice An- territoires », insiste la ministre. lutte contre le terrorisme. mais c’est leur conséquence. »
L’actuelle circonscription des normatrices pour ces RUP, énu- tiste, sénateur (app. PS) de la Mar- C’est cette même logique qu’a L’autre point sur lequel elle se
outre-mer désigne trois représen- mérées à l’article 349 du traité de tinique. Ce sont ces spécificités qui défendue Mme Girardin. « La liste « Particulièrement préoccupée » montre très sévère est l’inscrip-
tants français au Parlement euro- fonctionnement de l’Union euro- nécessitent la survie d’une circons- unique sera un révélateur de l’inté- Ce verdict est d’autant plus en- tion, par la loi de novembre 2014,
péen. Pour éviter que ceux-ci ne péenne (Guadeloupe, Guyane, cription d’outre-mer. » rêt des partis politiques pour les ul- nuyeux, selon l’universitaire irlan- du délit d’apologie du terrorisme
soient tous issus du département Martinique, Réunion, Saint-Bar- « En rétablissant une circons- tramarins, pour les départements daise, que la France a une respon- dans le code pénal, alors qu’il rele-
le plus peuplé, la Réunion, qui thélemy, Saint-Martin, Açores, cription unique, le présent projet d’outre-mer, pour cette richesse sabilité mondiale en tant que lea- vait auparavant de la loi sur la
compte à elle seule près de Madère et Canaries), doivent en de loi remplace la certitude pour française présente dans chaque dership sur les droits de l’homme. presse, au même titre que l’incita-
900 000 habitants sur les 2,7 mil- effet faire l’objet d’une renégocia- les populations ultramarines océan », plaide-t-elle, estimant Son rapport affirme que la loi du tion à la haine raciale ou à la dis-
lions de la population ultrama- tion, ainsi que les objectifs du d’être représentées au sein du Par- que « la foi des 2,7 millions de nos 30 octobre 2017, renforçant la sécu- crimination. Elle y voit un vérita-
rine, comme cela fut le cas programme d’options spécifi- lement européen par une probabi- concitoyens européens d’outre- rité intérieure et la lutte contre le ble risque de dérapage dans le res-
en 2004, la circonscription est di- ques à l’éloignement et à l’insula- lité, soumise à la volonté des par- mer devrait convaincre les partis ». terrorisme, dite « loi SILT », « ins- pect du principe de la liberté d’ex-
visée en trois sections : Atlanti- rité (Posei) en faveur des filières tis de positionner des candidats Olivier Serva, député (LRM) de la taure de facto un état d’urgence pression alors que l’apologie du
que, océan Indien et Pacifique. agricoles. En outre, la quasi-tota- ultramarins à une place éligible Guadeloupe et président de la dé- qualifié dans le droit commun fran- terrorisme est l’infraction pénale
« Les territoires d’outre-mer vont lité des financements structu- sur leurs listes, abonde Gérard légation aux outre-mer de l’As- çais ». Elle se dit « particulièrement la plus poursuivie en matière de
être sacrifiés sur l’autel de la cir- rants dans les outre-mer passe Poadja, sénateur (Union cen- semblée nationale, qui était « au préoccupée » par le recours aux no- terrorisme. Selon Mme Ni Aolain,
conscription unique », fulmine par une mobilisation des fonds triste) de la Nouvelle-Calédonie. départ opposé à cette liste uni- tes blanches des services de ren- cette incrimination floue est dan-
Philippe Gomès, député (UDI) de européens. « Cet enjeu n’est pas Or, les outre-mer doivent pouvoir que », fait contre mauvaise for- seignement pour justifier devant gereuse ; elle précise notamment
la Nouvelle-Calédonie. « A cause pris en considération », déplore défendre à Strasbourg ou à tune bon cœur. « Maintenant que les juges des mesures de restric- que 20 % des personnes poursui-
de ce projet, les outre-mer vont Mme Bareigts. Bruxelles les enjeux qui leur sont c’est fait, il s’agira pour chaque tion des libertés, comme la ferme- vies de ce chef sont des mineurs,
être écartés du Parlement euro- « L’Union européenne reconnaît propres. » Tant à l’Assemblée na- parti, et notamment à La Républi- ture d’un lieu de culte, une perqui- 6 % d’entre eux ayant moins de
péen », renchérit Mansour Ka- la spécificité des outre-mer, à tra- tionale qu’au Sénat, plusieurs que en marche, de garantir la re- sition administrative ou une assi- 14 ans ! Le rapport définitif sur la
mardine, député (LR) de Mayotte. vers notamment les statuts qu’elle amendements ont été déposés présentation de tous les outre-mer, gnation à résidence. Ces notes « re- France sera soumis, en mars 2019,
Les dernières élections européen- a créés, celui des RUP et celui des pour maintenir une circonscrip- dans chacun des océans, avec trois présentent une entrave à la à Genève, à l’assemblée du Haut-
nes avant la création de huit cir- PTOM [pays et territoires d’outre- tion des outre-mer. En vain. positions éligibles », défend-il. présomption d’innocence, renver- Commissariat des Nations unies
conscriptions interrégionales, mer], grâce auxquels ces territoi- Jacqueline Gourault, la minis- Mais la foi suffira-t-elle ? p sent la charge de la preuve et affai- aux droits de l’homme. p
en 1999, avaient vu l’élection de res bénéficient de traitements tre auprès du ministre de l’inté- patrick roger blissent les droits de la défense ». jean-baptiste jacquin

Homme battu à mort à Pau : La lutte contre le travail


deux adolescents mis en examen dissimulé marque le pas
Au total, près de 2,3 milliards d’euros
Les deux garçons de 16 et 17 ans ont été peu loquaces face aux enquêteurs. L’un d’eux de cotisations ont été redressés en cinq ans
a reconnu avoir porté des coups à la victime. Ils ont été placés en détention provisoire

pau - envoyé spécial


Au pied lundi, un troisième garçon avait
été libéré mardi après avoir
connaissait depuis une dizaine
d’années. Cet automne, il avait
L a lutte contre le travail dissi-
mulé a été un petit peu
moins fructueuse en 2017.
Le volume de « cotisations et con-
tice) ou se solder par un échec
(l’entreprise ayant disparu corps
et biens).
L’augmentation, ces dernières

P ourquoi Jacques Béli Né-


bié a-t-il été tué ? Com-
ment expliquer le déchaî-
nement de violence visant cet
homme de 32 ans, roué de coups
d’un immeuble
du quartier, pour
des garçons
fourni un « alibi sérieux et véri-
fié ». « Les personnes présentées
au juge d’instruction ont été rela-
tivement peu loquaces », a ob-
servé la procureure, elle-même
bien essayé de convaincre ce mi-
lieu de terrain « à fort potentiel »,
mais « très réservé » de rechausser
les crampons, sans succès. La dé-
ception, peut-être, d’avoir vu le
tributions sociales » réclamées aux
entreprises indélicates par le ré-
seau des Urssaf a, en effet, diminué
de 2,34 %, pour s’établir à 541 mil-
lions d’euros l’an dernier, d’après
années, des montants redressés
(nonobstant le petit décrochage
de 2017) est liée, en grande partie,
à un meilleur ciblage des contrô-
les pour détecter les activités éco-
par plusieurs personnes, dans un
d’une quinzaine peu prolixe, notamment en ce rêve d’une carrière profession- un bilan présenté jeudi 24 mai par nomiques occultées et les heures
parc du quartier Saragosse, à Pau, d’années, il s’agit qui concerne le profil des deux nelle s’éloigner, après un échec à l’Agence centrale des organismes de travail non déclarées. Sont par-
non loin de familles qui pique- adolescents. Talence où il avait eu « quelques de Sécurité sociale (Acoss). ticulièrement visés trois secteurs
niquaient, vendredi 18 mai ? Cinq
surtout d’une soucis de comportement », selon Un léger recul imputable « à la à risques : le bâtiment et les tra-
jours après, les raisons de l’agres- bagarre « Estomaqué » l’éducateur. « Il a dû avoir des fré- complexité croissante » de certai- vaux publics, l’hôtellerie-restau-
sion restent inconnues. « Le motif Pour en savoir plus sur les agres- quentations difficiles, et c’est quel- nes infractions, ce qui engendre ration et le commerce. La « fac-
n’est pas établi », a déclaré la pro-
qui a dérapé seurs présumés, il faut se rendre qu’un de très influençable », lance- des « délais d’investigation » sup- ture » a également flambé du fait
cureure de Pau, Cécile Gensac, aux Bleuets de Notre-Dame, le t-il, encore « estomaqué » par sa plémentaires et reporte du même du durcissement des sanctions fi-
lors d’une conférence de presse, club de foot du quartier Sara- mise en cause. Les deux parents coup sur 2018 la prise en compte nancières, adopté par le législa-
mercredi 23 mai. examen pour homicide involon- gosse. Avec ses 250 licenciés, cette du garçon tiennent une épicerie. « d’opérations commencées au teur (majorations en cas d’infrac-
Grâce aux témoignages collec- taire et placés en détention pro- institution fêtera bientôt son cen- L’un de ses grands frères avait ré- cours de l’année 2017 », selon tions aggravées, annulations
tés lors de l’enquête, les circons- visoire. Tous deux sont Français tenaire. La pelouse fatiguée et les cemment été condamné à de la l’Acoss. Exemple : un « dossier ma- d’exonérations de cotisations).
tances de la mort du trentenaire – d’origine tchétchène pour l’un, tribunes de la fin des années prison ferme. jeur », portant sur un redresse- Autre volet de l’action des
ont en revanche pu être préci- et azérie pour l’autre – et incon- 1940, tout comme les vieux lo- Aux pieds d’un immeuble du ment de 112 millions d’euros, sera Urssaf : combattre la fraude au dé-
sées. L’un des agresseurs l’aurait nus des services de police, a pré- caux à la peinture blanche défraî- quartier, une poignée de garçons inscrit dans l’exercice 2018, alors tachement – un système permet-
violemment projeté contre le cisé le parquet. Alors que la vic- chie partagés avec la mission lo- d’une quinzaine d’années, carta- même que le contrôle avait dé- tant aux salariés d’entreprises
mur de la caserne des pompiers. time est un Français d’origine cale doivent être remplacés à par- bles légers sur le dos, parlent de buté l’année précédente. étrangères de travailler temporai-
« Il n’a par la suite eu aucune réac- burkinabée, la thèse d’un acte ra- tir de juillet. Un terrain synthéti- l’agression de vendredi avec une rement en France qui est réguliè-
tion pendant que certains de ses ciste ou communautariste a que verra le jour. C’est ici qu’une certaine légèreté. Pour eux, il Meilleur ciblage des contrôles rement dévoyé. Sur ce front-là, les
agresseurs les plus violents lui por- d’emblée été écartée. L’homme trentaine de bénévoles tentent de s’agit surtout d’une bagarre qui a Ces résultats pour 2017 consti- performances sont aussi en re-
taient de nombreux et violents avait été visé par plusieurs procé- canaliser l’énergie des jeunes des dérapé, d’un « sautage qui a mal tuent un coup d’arrêt après plu- trait : 63 opérations ont été con-
coups au sol », a décrit la procu- dures judiciaires lorsqu’il vivait quartiers environnants. Ici aussi tourné ». Un grand brun avec un sieurs années de forte hausse (+ duites l’année passée (soit deux
reure. L’autopsie, réalisée mardi à dans le Val-d’Oise, dont une af- que les deux mis en examen ta- fin duvet au-dessus des lèvres ex- 73 % de 2013 à 2016). Ils demeu- de moins qu’en 2016), pour
Toulouse, a confirmé des traces faire de trafic de stupéfiants, paient le ballon, après l’école, plique, assis sur son vélo : « On a rent cependant à un niveau élevé 40,5 millions d’euros de redresse-
de coups multiples et des côtes avant de rejoindre Pau, il y a peu. même si l’un avait arrêté il y a “sauté” quelqu’un, ça veut dire que et sont supérieurs, « de près de ments (– 20 % en un an).
fracturées. Les expertises toxico- Mais aucun lien n’a pu être établi deux ans, et que l’autre ne venait le mec, il est là et qu’on l’attrape à 55 % », aux objectifs qui étaient Pour la période 2018-2022,
logiques et anatomopathologi- entre ces « faits passés » et ceux plus depuis l’hiver dernier. plusieurs. Parfois, ça se fait avec fixés initialement, dans une con- l’Acoss a des ambitions encore
ques devraient permettre d’ap- de vendredi. L’un d’eux, très prometteur, des gazeuses et des matraques, là il vention conclue entre l’Etat et les plus élevées que pour la période
porter plus de précisions. Face aux enquêteurs, les deux avait même été repéré par le club n’y avait que des bouts de chai- Urssaf. Au total, près de 2,3 mil- quinquennale précédente : le but
Juste avant la prise de parole de mineurs ont reconnu qu’ils de l’AS Monaco. De 2015 à l’été ses. » Un autre garçon assure liards d’euros de cotisations ont est de parvenir au redressement
la magistrate, deux jeunes ado- étaient sur les lieux du drame au 2017, il avait rejoint le pôle espoirs qu’un des principaux agresseurs été redressés en cinq ans. Ce qui de 3,5 milliards d’euros. Dans
lescents âgés de « 16 et 17 ans », moment de l’agression. Mais un de Talence, en Gironde, où s’en- a fui le quartier. Des propos invé- ne veut pas dire que la totalité de cette optique, les « inspecteurs du
placés en garde à vue depuis seul a admis avoir porté des traînent les meilleurs jeunes de la rifiables. Au quartier Saragosse, cette somme a été récupérée : les contrôle » devraient consacrer un
deux jours, avaient été déférés coups, « tout en démentant avoir région. Jean-Claude Cassuto, coor- certaines rumeurs fusent plus mises en recouvrement peuvent peu plus de leur temps à la lutte
devant un juge d’instruction. Ils laissé la victime pour morte », a dinateur sportif et seul salarié du vite que les ballons de foot. p durer de longs mois (surtout si el- contre le travail dissimulé. p
ont été dans la journée mis en précisé Cécile Gensac. Entendu club, licencié « depuis 1978 », le yann bouchez les sont contestées devant la jus- bertrand bissuel
0123
VENDREDI 25 MAI 2018 sports | 11

Coupes
franches et
volte-face:
le tennis français
sous Giudicelli
Distant avec les joueurs et critiqué
pour son « hyperprésidence »,
le dirigeant de la FFT assume sa
poigne et ses opinions changeantes

L
a scène se passe dans une malhabile. Après le piètre bilan de
boîte de nuit en vue de ses troupes lors de la dernière édi-
Lille, privatisée par la Fé- tion de Roland-Garros, où aucun
dération française de ten- ne s’était qualifié pour les quarts
nis (FFT), au soir de la victoire de la de finale, le président les avait ac-
France en Coupe Davis, face à la cusés de manquer de « grinta ».
Belgique. Ce 26 novembre 2017, le « C’est probablement le président Bernard Giudicelli, le président de la FFT, dans les tribunes de Roland-Garros, le 29 mai 2017. DAVE WINTER/ICON SPORT
tennis français s’est réuni pour cé- de fédération le plus détesté, autant
lébrer la fin de seize ans de disette. par les joueurs, qui nourrissent une
Il y a là les joueurs bien sûr, défiance à son égard, qu’en in- quitté le navire, sans qu’il soit tou- dences de la FFT (1973-1993) et de
Richard Gasquet, Lucas Pouille, terne », résume Alexis Gramblat, jours aisé de distinguer le carac-
« Je sais la Fédération internationale de DATES
Pierre-Hugues Herbert… y com- avocat spécialisé dans le droit du tère volontaire ou forcé de ces dé- qu’il y a des tennis (FIT, 1977-1991). Son projet
pris le « meilleur ennemi » belge, sport et battu par Giudicelli dans la parts, beaucoup ayant signé des repose sur la « culture de la ga-
esprits chagrins,
18 FÉVRIER 2017
David Goffin, adversaire d’un course à la présidence de la FFT. clauses de confidentialité contre gne » que cet ancien joueur classé
week-end, mais ami en dehors des des indemnités de licenciement on m’a même modestement 30/2 espère insuf-
courts. Sur la piste de danse, tous Indemnités de licenciement souvent plantureuses. Ces derniè- fler de nouveau au tennis fran- Elu 14e président de la Fédéra-
se déhanchent aux côtés du capi- « Agir et gagner… la porte » : dans res se montaient, pour le seul
qualifié çais, afin d’inverser la courbe du tion française de tennis.
taine, Yannick Noah, fêtard as- les couloirs de la fédération, on a exercice annuel achevé au 30 sep- d’empereur. nombre de licenciés : en trente
sumé, et d’un autre noceur invé-
téré : l’ancien président Jean Ga-
depuis longtemps détourné le
slogan du projet sportif porté par
tembre 2017, à 4,6 millions
d’euros. « C’est assez étonnant que
Je suis quelqu’un ans, la FFT en a perdu 350 000.
A défaut d’étincelles en simple, la 13 JUIN
chassin, qui déclenche l’hilarité du le nouveau patron. Elu de justesse le ministère du travail ne s’inquiète de bienveillant » Coupe Davis lui donne une formi- Amélie Mauresmo, Yannick
haut de ses 76 ans en se renversant en février 2017 pour succéder à pas du nombre de ruptures conven- dable occasion de concrétiser ce Noah, Guy Forget et Cédric Pio-
BERNARD GIUDICELLI
sans vergogne une bouteille de Jean Gachassin, Bernard Giudi- tionnelles d’une fédération qui re- dessein. En 2017, les planètes s’ali- line mettent fin au « podium »,
président de la FFT
champagne sur la tête. A quelques celli traîne derrière lui une répu- çoit des subventions de la part du gnent : les forfaits s’accumulent un conseil des anciens créé par
mètres, son successeur, Bernard tation de coupeur de têtes. Du ministère des sports », s’interroge chez les adversaires des Bleus, qui Giudicelli.
Giudicelli, est attablé et les observe temps où il était encore secrétaire une source en interne, qui décrit s’imposent pour la première fois
avec convoitise. Snobé. Esseulé au
milieu de ce club bien nommé « Le
général, on lui impute d’avoir
« tranché » celles d’Arnaud Clé-
un climat de « terreur » et « une at-
mosphère pesante régnant sur les
j’accepte qu’il y ait des gens qui res-
tent critiques. » L’« empereur »,
depuis 2001. « On la gagne moins
d’un an après notre élection, évi- 10 OCTOBRE
Network ». ment, sélectionneur licencié au trois cents permanents ». pour l’admiration qu’il voue à son demment que c’est un effet de notre Michaël Llodra, Arnaud Clé-
Au-delà de l’anecdote, l’épisode profit de Yannick Noah, du direc- Malheur à ceux qui nuisent à ses compatriote Napoléon Bona- politique », plastronne-t-il, lui qui ment, Julien Benneteau et Lio-
résume à lui seul la relation, ou teur général Gilbert Ysern, allié ambitions ou lui résistent, même parte. Moins à son goût sans s’amouracha de ce sport à 21 ans, nel Roux, membres du Club
plutôt l’abîme qui sépare les devenu encombrant rival, et d’Ar- si, officiellement, il est toujours doute, cet autre de ses surnoms : scotché par la finale de Roland- France de Coupe Davis – qui
joueurs de l’équipe de France de naud Di Pasquale, alors directeur question de départs « à l’amia- « Entre nous, on l’appelle Kim », Garros 1979 entre Borg et Pecci. rassemble tous les joueurs
leur président. Il faut dire que Ber- technique national (DTN). Depuis ble ». Depuis son bureau qui sur- raille un entraîneur, allusion au ayant représenté la France dans
nard Giudicelli, dès son entrée en son élection, la valse n’a pas faibli. plombe le court central de Ro- dictateur nord-coréen. « Virages » et ambition la compétition –, démissionnent
fonctions il y a quinze mois, s’est Selon nos informations, plus land-Garros, l’intéressé soutient, En interne, toute voix disso- « Notre Fédération a glorifié la Na- du bureau.
montré, sinon fielleux, du moins d’une vingtaine de salariés ont dans un curieux lapsus, qu’« il n’y nante est muselée, et les rappels à tion pour inspirer notre jeunesse »,
en a pas eu moins qu’en 2009 ou
en 1993 [lors des précédents chan-
l’ordre ne sont pas rares, la prési-
dence invoquant l’article 16, soit
ose-t-il dans un Tweet au lende-
main de la victoire. La formule 26 NOVEMBRE
gements de mandat] ». « Il y en a l’« obligation de discrétion » à la- nourrit l’image d’un dirigeant La France remporte la 10e Coupe
dont le parcours les appelait à quelle sont tenus les salariés. C’est qu’on décrit volontiers comme Davis de son histoire.
d’autres fonctions, et il y a ceux qui parfois le comité d’éthique qui mégalomane. A son arrivée, les
sont partis parce qu’ils ne corres-
pondaient pas à la politique que
s’en charge auprès des – rares –
impudents. Dans ce contexte, les
salariés ont été priés de ne plus
donner du « Bernard », comme ils 7 MARS 2018
l’on voulait mener. Si les résultats salariés ne s’expriment que sous en avaient l’habitude, mais de Bernard Giudicelli apporte son
ne sont pas là ou que le fonctionne- le sceau du « off ». Au moment où s’adresser à « monsieur le Prési- soutien à la réforme de la
ment ne convient pas aux deux il prend la tête de la deuxième fé- dent » ou « Président ». « Il n’a Coupe Davis, dénoncée par la
parties, je crois qu’il est sain d’y re- dération sportive la plus puis- aucune retenue. Demain, il peut plupart des joueurs français et
médier », justifie-t-il, tout en assu- sante de France (1,04 million de li- croiser Federer et lui donner des Yannick Noah.
rant vouloir « gérer cette maison cenciés, deux fois moins que le conseils sur son revers », persifle
en bon père de famille ». football), Bernard Giudicelli pro- un ancien collaborateur.
Parmi les plus fracassants surve- met une rupture de style avec Ga- Le dirigeant raffole des Facebook
nus lors de cette première année chassin, critiqué pour son immo- live, à l’adresse de ses « chers dossier d’extension de Roland-
de mandat, ceux de Jérémy Botton bilisme et cible par ailleurs d’une amis ». Depuis Morsiglia, son vil- Garros, le futur président s’était
(directeur général), Sophie enquête préliminaire pour un tra- lage d’enfance en Haute-Corse, d’abord laissé convaincre de la né-
Alexandre (directrice de la com- fic présumé de billets de Roland- dans son salon, au volant de sa voi- cessité de déménager à Versailles,
munication), du DTN Jean-Luc Co- Garros. ture ou même en boîte de nuit avant de défendre in extremis la
tard, remplacé six mois après sa Judiciairement parlant, la rup- après une victoire en Coupe Davis, candidature de Paris. Dernière
nomination, ou encore de Jean- ture ne saute pas aux yeux : Ber- il soliloque, l’accent chantant, le volte-face en date : sa position sur
Christophe Giletta, resté, lui, sept nard Giudicelli est mis en cause verbe ampoulé. « Il adore s’écouter la réforme de la Coupe Davis. En
mois comme directeur général dé- par l’inspection générale de la parler et pérorer, en étant toujours juin 2016, il se dit favorable au pro-
légué au développement. Dernier jeunesse et des sports pour avoir convaincu qu’il vous a bluffé », dé- jet de finale en un lieu unique. En
à quitter ses fonctions prématuré- tenté d’étouffer ces suspicions de crit un ex-salarié de la maison. Les novembre 2017, il explique à La
ment : le nouveau directeur de la malversation ; il a été condamné opposants dénoncent un système Nouvelle République qu’il « ne sou-
communication Pierre-Henry en septembre 2017 pour diffama- verrouillé par un homme qui hait[e] pas aboutir à un concept
Brandet, arrivé à l’automne après tion à l’encontre de l’ancien prend ses décisions seul. Même mortifère, comme une finale neu-
six ans passés au ministère de l’in- joueur Gilles Moretton, à l’épo- son cercle rapproché n’ose le con- tre, ou même une épreuve regrou-
térieur. Il abrégera sa mission à l’is- que où ce proche de Noah convoi- tredire, de crainte de se retrouver pée sur une courte période. Nous
sue du tournoi de Roland-Garros tait la présidence de la puissante dans son viseur. « Tous attendent, devons veiller à ne pas couper le
(27 mai au 10 juin). « Il y a une Ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Mi- dans l’ombre, que ça se casse la fi- lien entre cette épreuve et son pu-
nuance entre opérer des change- avril, Bernard Giudicelli a gure », soutient un salarié. blic ». Trois mois plus tard, la FIT,
ments et procéder à une épura- échappé à une nouvelle condam- Stephan Post, vice-président, au sein de laquelle il préside le co-
tion », juge Jean-Pierre Dartevelle, nation, relaxé dans une affaire de loue « un dirigeant qui connaît mité de la Coupe Davis, sort préci-
ancien vice-président de la FFT. favoritisme du temps où il prési- bien la maison. Contrairement au sément de son chapeau ce projet
dait la Ligue corse. passé, il est dans l’action, omnipré- « mortifère »… qu’il avalise.
L’empereur, gros bosseur Pour le reste, même ses détrac- sent, mais pas hyperintervention- Ce double boucle piqué s’expli-
Peu après son intronisation, cons- teurs lui reconnaissent une qua- niste comme on veut bien le dire ». que, disent ses critiques, par les
cient de ne pas faire l’unanimité, lité : « C’est un gros bosseur, incon- Amélie Mauresmo, Yannick Noah, ambitions personnelles du prési-
Bernard Giudicelli préférait en testablement », dit l’un d’entre Guy Forget et Cédric Pioline, réu- dent, qui rêverait de diriger l’ins-
sourire : « Je sais qu’il y a des esprits eux. « Si encore cette énergie était nis sur son initiative au sein d’un tance. Bernard Giudicelli dit les
chagrins, on m’a même qualifié au service de l’intérêt public…, dit conseil d’illustres anciens, ont ra- choses autrement : « Vous savez,
d’empereur. (…) Je suis quelqu’un de en soupirant Jean-Pierre Darte- pidement jeté l’éponge. « Des déci- je viens d’un pays plein de virages,
juste, bienveillant. Je n’ai rien à voir velle. Mais il fait passer son sions étaient prises sans qu’on soit je suis bien obligé de m’adapter au
avec la caricature que l’on fait de agenda personnel avant. » On lui consultés », justifiera Mauresmo territoire ; si je vais tout droit, je
moi, se défendait-il au cours d’un prête deux modèles : Napoléon et dans L’Equipe, dénonçant le « flou tombe dans la mer… » A la merci
direct sur Facebook, l’un de ses Philippe Chatrier, dirigeant vi- artistique » d’un funambule d’un coup de Trafalgar. p
modes d’expression favoris. Mais sionnaire qui cumula les prési- adepte des rétropédalages. Sur le élisabeth pineau
12 | document 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Europe, défense, Russie, fiscalité, justice, politique migratoire…


Voici les principaux engagements de la Ligue et du Mouvement
5 étoiles. Ils sont extraits du programme en trente points
établi par les deux partis qui s’apprêtent à gouverner l’Italie

Les principaux points du contrat


de coalition en Italie

UNE CURIEUSE – Ont fait l’objet de condamnations pénales,


même non définitives, pour des délits rele-
pas remise en cause, mais il faudra s’ouvrir à
la Russie, pays qu’il n’y a pas lieu de considé-

« FEUILLE
vant de l’article 7 du décret législatif du 31 dé- rer comme une menace, mais plutôt comme
cembre 2012, n° 235 (loi « Severino »), des délits un partenaire économique et commercial
de blanchiment, d’autoblanchiment ou de dont l’importance ne fera que croître. A ce

DE ROUTE » fraude fiscale.


– Sont poursuivies pour des délits graves (par
exemple : mafia, corruption, concussion, etc.).
titre, il convient de lever les sanctions qui lui
ont été imposées afin que la Russie rede-
vienne un interlocuteur stratégique dans la
– Appartiennent à la franc-maçonnerie ou résolution des conflits régionaux (Syrie, Li-
C’est un texte qu’il ne faudrait se trouvent en conflit d’intérêts dans l’af- bye, Yémen). Il faut par ailleurs recentrer no-
surtout pas prendre à la légère. Le faire à traiter. tre attention vers le Sud.
« contrat pour un gouvernement de Si l’on devait avoir connaissance d’enquêtes La Russie ne représentant pas une menace
changement » présenté lundi 21 mai, Extrait, parmi les trente points du « contrat ou de procédures pénales menées à leur en- militaire mais plutôt un partenaire poten-
au palais du Quirinal, au président pour un gouvernement de changement », des contre, les membres du gouvernement de- tiel pour l’OTAN et pour l’UE, c’est en
de la République italienne, Sergio chapitres les plus marquants. vront fournir les informations en temps utile. Méditerranée que se concentrent les facteurs
Mattarella, dont Le Monde publie ici les plus importants d’instabilité : extré-
de larges extraits, est le premier (…) misme islamique, flux migratoires incontrô-
document produit par l’alliance en- 1. Fonctionnement lés, avec les tensions qui en découlent en-
tre le Mouvement 5 étoiles (M5S) et tre les puissances régionales. Dans cette
la Ligue, les deux formations ayant
du gouvernement 8. Dette publique et déficit zone, l’Italie devrait intensifier sa coopé-
obtenu à elles deux la majorité au et des groupes parlementaires L’action du gouvernement aura pour objectif ration avec les pays engagés dans la lutte
soir des élections du 4 mars. Nous voulons restaurer la confiance dans no- de réduire la dette publique, non par des mesu- contre le terrorisme.
Il est censé, pour ses auteurs, cons- tre démocratie et dans les institutions étati- res axées sur l’impôt et l’austérité – politiques En ce qui concerne les Italiens résidant à
tituer la feuille de route du gouver- ques. Nous entendons renforcer le processus qui se sont révélées incapables d’obtenir un tel l’étranger : il est nécessaire de valoriser leur ba-
nement. Or, dans sa forme comme décisionnel du Parlement et sa coopération résultat –, mais grâce à une augmentation du gage d’expériences et de connaissances pour
dans le fond qu’il exprime, il consti- avec le gouvernement. PIB, rendue possible par la relance à la fois de la défendre le made in Italy et promouvoir la lan-
tue une profonde rupture dans l’his- Ce contrat de gouvernement est valable demande interne – du côté des investisse- gue et la culture italiennes dans le monde. Il
toire de la démocratie italienne. pour la durée de la 18e législature de la Répu- ments à fort effet multiplicateur et par des po- s’agira par ailleurs de réformer les modes de
D’abord, il se veut un « contrat », blique italienne. Afin que les engagements litiques soutenant le pouvoir d’achat des fa- scrutin pour les circonscriptions à l’étranger et
autrement dit un texte contrai- pris puissent être effectifs et honorés dans milles –, et de la demande extérieure, en créant les institutions de représentation du Conseil
gnant entre les parties, donnant leur intégralité, les parties en présence ont dé- des conditions favorables aux exportations. général des Italiens de l’étranger et des
corps à la coalition. Présenté par le cidé de se mettre d’accord sur d’autres obliga- Pour renforcer la croissance et le développe- Comités des Italiens à l’étranger (CGIE
dirigeant du M5S, Luigi Di Maio, tions méthodologiques. Celles-ci ont trait à la ment du pays, nous considérons qu’il faut en et Com.it.es), pour qu’ils soient plus efficaces,
comme l’équivalent des très stricts réalisation du programme gouvernemental, à priorité forcer la Commission européenne à plus transparents et moins sujets aux dis-
contrats de coalition allemands, la coopération entre les forces politiques, à la séparer les investissements publics productifs torsions. Pour les Com.it.es et le CGIE, il faut
il n’a en réalité pas grand-chose à coordination au sein du gouvernement et au du déficit courant, ainsi que l’avait maintes prévoir une réforme spécifique de leurs fonc-
voir avec ce genre de documents po- niveau européen, et au contrôle des résultats fois annoncé ladite Commission, sans jamais tions afin qu’elles s’harmonisent avec celles de
litiques. Il se borne, en une tren- obtenus. l’avoir vraiment mis en œuvre. la représentation parlementaire.
taine d’articles classés par ordre Les parties s’engagent à traduire cet accord Quant aux politiques liées au déficit budgé- Il faudra enfin réorganiser le réseau diplo-
alphabétique et un préambule, à en actions de gouvernement, dans le respect taire, est prévue, à travers la renégociation matique et consulaire pour garantir des servi-
formuler des objectifs, rarement de la Constitution républicaine, des principes des traités de l’UE et du cadre normatif princi- ces appropriés, compte tenu du nombre crois-
chiffrés, que les deux parties s’ap- d’honnêteté et dans le cadre d’une coopéra- palement en vigueur dans l’espace européen, sant de citoyens italiens transférant définiti-
proprient et s’engagent par leur si- tion loyale, et elles seront tenues pour égale- une programmation pluriannuelle visant à vement leur résidence à l’étranger.
gnature à défendre ensemble. ment responsables de la réalisation des objec- assurer le financement des propositions ins-
Dans le détail, plutôt que de cher- tifs qu’elles se sont fixés. Elles s’engagent à ga- crites au présent contrat par les ressources 11. Fisc : « flat tax »
cher des terrains d’entente, de poser rantir la convergence des positions adoptées qui découleront de la chasse au gaspillage, de
noir sur blanc les éléments d’un par les groupes parlementaires. la gestion de la dette et d’un recours appro- et simplification
compromis, forcément douloureux, prié et limité au déficit. Gel des clauses sur la TVA
la logique a plutôt été de superpo- (…) Nous entendons par ailleurs parvenir à une et les droits d’accises
ser les revendications. Aussi le leader transparence maximale, comme l’a souligné Comme promis, nous confirmons notre in-
de la Ligue, Matteo Salvini, a-t-il rai- Le « comité de conciliation » la Cour des comptes, pour les transactions sur tention de geler la clause de sauvegarde UE,
son de dire que « 90 % du programme Si, au cours de l’action gouvernementale, instruments dérivés effectuées par les orga- qui implique l’augmentation du taux de TVA
de la Ligue y est ». Le problème est des divergences devaient émerger, liées à l’in- nes de l’Etat et les collectivités locales en auto- et des accises – ce qui serait un coup terrible
que Luigi Di Maio (M5S), dont les terprétation et à l’application du présent ac- risant uniquement celles qui ont pour but porté aux familles et aux entreprises – et de
vues sur de nombreux sujets sont cord, les parties s’engagent à en discuter dans d’alléger les dépenses liées à l’endettement. modifier aussi la taxation exceptionnelle sur
très différentes, peut assurer la les plus brefs délais et dans le respect des prin- les cigarettes électroniques.
même chose à sa base… cipes d’une coopération loyale et sincère. Nous entendons par ailleurs supprimer
Le résultat est un curieux patch- Dans le cas où persisteraient ces désaccords 9. Défense les éléments anachroniques des accises sur
work sans véritable cohérence idéo- sera convoqué le « comité Pour perfectionner le secteur et le rendre plus l’essence.
logique. Il se fait dangereusement de conciliation ». efficient, il nous semble prioritaire de défen-
précis pour définir les contours d’un Sur des sujets controver- dre le personnel des forces armées (en souli- Défiscalisation et simplification
tour de vis sécuritaire sans précé-
dent, mais reste parfois allusif sur
« NE PEUVENT ENTRER sés, pour parvenir à une po-
sition commune, le comité
gnant l’importance du regroupement fami-
lial) et un meilleur usage de leurs effectifs
pour les familles, les entreprises
et les autoentrepreneurs
certains sujets explosifs (la fin de AU GOUVERNEMENT de conciliation agira en pour la protection du territoire et de la souve- (…)
l’obligation de vacciner les enfants temps voulu pour que les raineté nationale. Nous partirons de la révision du système
scolarisés ou bien une possible am- DES PERSONNES parties puissent s’entendre Défendre l’industrie italienne dans le sec- d’impôt sur les revenus des personnes physi-
nistie fiscale). Il consacre quatre pa-
ges à des digressions sur le tourisme
QUI APPARTIENNENT et leur soumettra des solu-
tions en conséquence.
teur de la sécurité est indispensable, notam-
ment en ce qui concerne le financement de la
ques et des entreprises, notamment par rap-
port aux taux en vigueur, au système de dé-
et la moitié d’une à la crise du sud du À LA FRANC- Ainsi les contractants de- recherche et l’application du savoir-faire na- duction et d’abattement et aux critères d’im-
pays, tout en faisant presque l’im- vront-ils confronter leurs tional dans un cadre non strictement belli- position du noyau familial.
passe sur la lutte contre les mafias… MAÇONNERIE OU SE positions au sein du comité queux. Projet et construction de navires, aéro- Le concept-clé est celui de « flat tax », c’est-à-
Suffisamment flou pour ouvrir la de conciliation : nefs et systèmes high-tech. dire une réforme fiscale qui se caractérise par
porte à toutes les interprétations, ce TROUVENT EN CONFLIT – Pour instaurer un dialo- Il convient par ailleurs de créer de nouveaux l’introduction de quotes-parts fixes, et qui
texte est en revanche très clair sur les D’INTÉRÊTS DANS gue en cas de conflit, afin emplois au sein des forces de l’ordre (carabi- prévoit des déductions pour garantir la pro-
ennemis qu’il désigne. A court de résoudre les problèmes niers pour la défense), en augmentant les do- gressivité de l’impôt, en accord avec les princi-
terme, les premiers visés sont les L’AFFAIRE À TRAITER » et les divergences d’impor- tations et les moyens. Il serait judicieux de re- pes constitutionnels.
500 000 demandeurs d’asile, qui ris- tance. considérer notre participation aux missions Le nouveau régime fiscal se définit notam-
quent d’être confrontés à un durcis- – Pour parvenir à une po- internationales en fonction de leur impor- ment de la manière suivante : deux quotes-
sement des politiques publiques dès sition commune sur des sujets ne figurant pas tance réelle sur le plan de l’intérêt national. parts fixes à 15 % et à 20 % pour les personnes
les semaines à venir. Et très bientôt dans le présent contrat ou autour de problè- Enfin, nous nous engageons à rationaliser physiques, les autoentrepreneurs, les entre-
Bruxelles et les partenaires euro- mes urgents et-ou imprévisibles au moment les dépenses militaires pour éviter aussi le gâ- prises et les familles ; pour les familles est
péens de l’Italie, sommés d’accepter de la rédaction de ce contrat. chis pointé du doigt par la réforme sur le patri- prévu un abattement fixe de 3 000 euros sur
les exigences italiennes sous peine – Quand cette confrontation sera réclamée moine immobilier désaffecté. la base du revenu familial.
de déclencher une très périlleuse par l’un des contractants pour examiner des L’objectif est de ne pas nuire aux catégories
confrontation politique. p questions jugées fondamentales. les plus défavorisées, pour lesquelles de-
jérôme gautheret La composition et le fonctionnement du co- 10. L’étranger meure en vigueur le principe de la « no tax
mité de conciliation sont déterminés par un La politique extérieure des années à venir de- area », et, en général, de n’introduire aucune
accord entre les deux parties. vra souscrire à certains éléments de première mesure fiscale pénalisante par rapport au ré-
importance. L’objectif est de mettre sur pied gime actuel. Une plus grande équité fiscale
(…) une politique étrangère fondée essentielle- donc, en faveur de l’ensemble des contribua-
ment sur l’intérêt national et sur sa promo- bles : familles et entreprises.
Code « éthique » du gouvernement tion sur le plan bilatéral et multilatéral. Les effets attendus sont : plus d’économie
Ne peuvent entrer au gouvernement des L’appartenance à l’Alliance atlantique, avec d’impôts, plus de pouvoir d’achat et d’investis-
personnes qui : les Etats-Unis comme allié privilégié, n’est sements, une plus grande base d’imposition,
document | 13
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

grâce aussi aux sanctions contre la fraude, l’éva-


sion et les phénomènes de défaut de paiement.

(…)

12. Justice rapide et efficace


(…)
Domaine pénal, procédure pénale
et défense toujours légitime
En conformité avec le principe de l’invio-
labilité de la propriété privée, il sera question
de réformer et d’étendre la légitime dé-
fense à son domicile, en supprimant les élé-
ments d’incertitude interprétative (liés no-
tamment à l’évaluation de la proportionnalité
entre défense et offense) qui nuisent à la dé-
fense de la personne ayant subi une intrusion Le 1er mars, à Rome, pendant la campagne législative italienne, Luigi Di Maio, le chef de file du Mouvement 5 étoiles, et Giuseppe Conte, l’homme qui
sur son lieu de vie ou sur son lieu de travail. a finalement été nommé président du conseil italien le 23 mai. ALESSANDRA TARANTINO/AP

(…)

13. Immigration : rapatriement Il convient d’engager des politiques familia- prestations de services à fournir ; d’ajuster les res ; à l’interdiction des substances toxiques ;
les efficaces permettant aux femmes de con- niveaux de formation du personnel. au respect de la scolarité obligatoire des mi-
et arrêt du business cilier vie de famille et vie professionnelle, par Un dialogue sera engagé dans les instances neurs sous peine de les éloigner de leur fa-
(…) des services et des aides mensuelles adéquats. communautaires afin d’appliquer la disposi- mille ou de priver leurs parents de leurs droits
L’Italie doit regagner une place décisive à la De plus, il faudra prévoir : l’augmentation du tion A8-0292/2017, approuvée par le Parle- parentaux.
table des négociations européennes en ce qui congé de maternité, une prime économique à ment européen le 6 octobre 2017, garantissant Dans tous les cas, nous proposons de
concerne l’asile et les politiques migratoires. Il la fin de ce congé pour les femmes qui repren- l’utilisation de 20 % du budget total du Fonds démanteler entièrement les camps de Roms
faut se concentrer sur la réduction de la pres- nent leur activité professionnelle et un allége- social européen (FSE) pour instituer un revenu conformément à la directive de l’Union
sion des flux migratoires aux frontières exté- ment des charges sociales pour les entreprises citoyen, y compris en Italie (seul pays euro- européenne.
rieures, les trafics d’êtres humains qui en ré- permettant aux femmes de travailler après la péen, avec la Grèce, qui ne prévoit pas l’appli-
sultent, et, en l’occurrence, procéder dans la naissance de leurs enfants. cation de cette mesure), en invitant également
même optique à un contrôle des missions Il faut aider les familles : par le rembourse- la Commission européenne à surveiller tout 25. Sud
européennes en Méditerranée. Celles-ci péna- ment des frais de crèche et de baby-sitter, une particulièrement l’utilisation du FSE pour la Quant aux régions du Sud, il a été convenu de
lisent notre pays, notamment par des clauses fiscalité avantageuse, notamment par une lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. ne pas identifier, contrairement à ce qui a été
prévoyant le remorquage des navires affrétés « TVA zéro » sur les produits pour les nouveau- fait par le passé, de mesures spécifiques pour
pour les opérations dans nos ports nationaux nés et les jeunes enfants. Retraite de citoyenneté le « Midi », sachant que tous les choix
sans que les autres pays européens acceptent Une attention particulière devra également Il faudrait aussi accorder une retraite de ci- politiques prévus par le présent contrat (en
jamais de partager la responsabilité. être accordée au troisième âge, en prenant des toyenneté à ceux qui vivent en dessous du particulier par rapport aux compléments
Il faut dépasser le règlement Dublin. mesures destinées à soulager les familles avec seuil minimum de pauvreté. Notre proposi- de revenus, aux retraites, aux investissements,
Le respect du principe du partage égal des des personnes âgées à charge impliquant une tion comporte un complément de retraite au milieu professionnel et au
responsabilités prévu par le traité sur le fonc- assistance à domicile par des employés de pour ceux qui perçoivent moins de 780 euros maintien des taux d’emploi) sont
tionnement de l’UE doit être garanti à travers maison ou du personnel soignant. par mois, d’après les mêmes critères que ceux déterminés par la volonté d’assu-
le relogement obligatoire et automatique des valant pour le revenu de citoyenneté. rer un développement économi- « LA MULTIPLICATION
demandeurs d’asile entre les Etats membres
de l’UE, sur la base de critères objectifs et
19. Revenu de citoyenneté que homogène à notre pays,
même s’il faut prendre en
DES CAMPEMENTS
23. Sécurité, légalité
quantifiables et avec la réorientation des de- et retraite de citoyenneté compte les différentes exigences NOMADES,
mandes d’asile vers d’autres pays. Revenu de citoyenneté et forces de l’ordre territoriales et la nécessité de col-
Le revenu de citoyenneté est une mesure ac- (…) mater la brèche séparant le Nord L’AUGMENTATION
(…) tive destinée à réinsérer les citoyens italiens
dans la vie sociale et professionnelle du pays.
Occupations abusives
Les données concernant les occupations
du Sud.
EXPONENTIELLE DES
Il garantit la dignité des personnes et permet abusives indiquent qu’il existe environ DÉLITS COMMIS PAR
17. Retraites. Fin de la loi Fornero l’expression des capacités de travail de notre 48 000 logements détenus illégalement. Il 26. Coupes budgétaires
Il nous revient de mettre fin aux déséquilibres pays, en favorisant la croissance économique n’existe pas de cadastre des habitations occu-
dans le domaine LEURS HABITANTS (…)
du système de sécurité sociale introduits par et la création d’emplois. pées. La plupart, en effet, relèvent des bâti-
la réforme des retraites dite « Fornero », en af- Cette mesure se présente comme un com- ments publics ; une infime partie appartient à politique, dans ONT FAIT DE CE
fectant 5 milliards d’euros pour faciliter la sor- plément de revenu pour les citoyens italiens des propriétaires privés, ce qui a compliqué
les institutions et PHÉNOMÈNE UN GRAVE
tie du marché du travail des catégories dans le besoin ; le montant de l’octroi est fixé leur recensement.
aujourd’hui exclues. sur la base d’un seuil de risque de pauvreté A l’encontre des occupants illégaux, il est né- les retraites dorées PROBLÈME DE SOCIÉTÉ »
Nous offrirons d’emblée la possibilité à ceux calculé à partir des revenus comme à partir du cessaire d’accélérer les procédures d’évacua- Il est de notre devoir d’interve-
qui le souhaitent de quitter leur travail quand patrimoine. Le montant est fixé à 780 euros tion en agissant fermement et rapidement nir dans les services compétents
la somme de l’âge du travailleur et de ses an- mensuels pour des personnes seules, calculé quand les conditions de nécessité justifiant pour diminuer les coûts de la politique et des
nées de cotisation sera au moins égale à 100, selon le barème fourni par l’OCDE pour les fa- l’occupation ne sont pas certifiées. institutions et supprimer excès et privilèges.
afin qu’ils puissent partir à la retraite avec milles plus nombreuses. La reconnaissance d’un « état de nécessité » Il faut aligner le régime de sécurité sociale
quarante et une années d’ancienneté, tout en Pour que le citoyen puisse réintégrer le relève de la compétence de l’Autorité sanitaire (des rentes viagères aux retraites) des parle-
tenant compte des travailleurs salariés enga- monde du travail, le versement du revenu de locale et des services sociaux territoriaux qui mentaires, des conseillers régionaux et de
gés dans des tâches pénibles. citoyenneté présuppose un engagement actif devront témoigner des conditions physiques l’ensemble des membres et des salariés des
Il faut également remettre de l’ordre dans le du bénéficiaire, lequel devra accepter les of- et psychiques précaires et de l’incapacité ob- organes constitutionnels sur celui qui pré-
système des aides sociales en séparant la pré- fres d’emploi soumises par les différentes jective du sujet à pourvoir à ses besoins et, vaut pour tous les citoyens, de manière égale-
voyance de l’assistance. agences (au moins une des trois propositions éventuellement, à ceux de sa famille. Des dif- ment rétroactive.
Nous prolongerons la mesure expérimen- qui seront faites sur deux ans), le bénéfice ficultés économiques ne peuvent en aucun Il convient de rationaliser l’utilisation des
tale « opzione donna » (« option femme ») qui étant perdu en cas de refus d’exercer l’activité cas justifier à elles seules une occupation abu- voitures et des avions d’Etat, sans parler du
permet aux femmes de 57 ans-58 ans ayant co- professionnelle demandée. sive. Les occupants étrangers clandestins se- recours à des services de protection per-
tisé pendant trente-cinq années de prendre La mesure se fonde sur deux paramètres : ront rapatriés. sonnelle.
aussitôt leur retraite en optant en totalité d’un côté, le type de profession exercée par le Pour plus de justice sociale, nous pensons
pour le régime contributif. Nous poursui- travailleur en question, et, de l’autre, la con- (…) qu’il est également nécessaire d’agir afin de
vrons cette mesure expérimentale en utili- cordance avec la stratégie de développement mettre fin à ces retraites dites dorées (supé-
sant les ressources disponibles. économique visant le plein-emploi engagée Campements nomades rieures à 5 000 euros net par mois) injustifia-
par des politiques industrielles tournées vers La multiplication des campements noma- bles au regard des cotisations versées. p
18. Politiques familiales la reconversion des secteurs productifs afin de des, ces dernières années, l’augmentation ex- Traduit de l’italien par
favoriser l’innovation nécessaire à un déve- ponentielle des délits commis par leurs habi- Pauline Colonna d’Istria
et natalité loppement de qualité. tants et les conditions d’hygiène et sanitaires
Il faut soutenir financièrement les collectivités Ce parcours prévoit un investissement de désastreuses dans lesquelles ils vivent ont fait
locales en donnant la priorité à l’aide aux fa- 2 milliards d’euros pour la réorganisation et de ce phénomène un grave problème de so-
milles (en encourageant par exemple une poli- l’amélioration des agences pour l’emploi, qui ciété dont les manifestations sont inqualifia-
tique de gratuité des services de crèche pour les seront les moteurs de la reconversion profes- bles, surtout dans les périphéries urbaines où
familles italiennes, les politiques en faveur des sionnelle des travailleurs momentanément ils sont implantés.
femmes, des personnes âgées et du troisième au chômage. Actuellement, près de 40 000 Roms vivent
âge, ainsi que les aides apportées aux ban- L’amélioration générale des agences pour dans des camps de nomades dont 60 % sont
lieues). Toutes les composantes de l’Etat doi- l’emploi sur le territoire national a pour fina- des mineurs.
vent entrer en synergie pour atteindre l’objectif lité : d’augmenter la présence, l’efficacité et la En conséquence, il faut procéder : à la ferme-
d’un développement économique de qualité et qualité des services pour l’emploi ; d’identifier ture de tous les campements nomades illé-
pour sortir le pays de la crise économique. et de définir des normes appropriées pour les gaux en vertu des directives communautai-
14 | horizons 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

dublin - envoyé spécial

D’
emblée, Gerry Edwards,
47 ans, complet veston
gris et coupe en brosse,
plante ses yeux dans les
vôtres. Il sait que son
récit va vous faire fré-
mir. Presque autant que la glaçante sérénité
qu’il parvient à conserver en racontant le
drame vécu avec son épouse, Gaye. « Notre
première grossesse », dit-il joliment. Un mo-
ment de sa vie déjà ancien mais ineffaçable,
qu’il a transfiguré en argument de campagne
pour le référendum sur l’avortement en Ir-
lande, prévu vendredi 25 mai.
Il a choisi le bar le plus impersonnel qui soit,
dans un grand hôtel de Dublin, pour dévoi-
ler l’histoire la plus intime qui soit. Dehors,
le Grand Canal et ses péniches donnent à ce
quartier de la capitale irlandaise des allures
d’Amsterdam. Mais, déjà, l’affable courtier
en assurances vous transporte sur la route de
Belfast, en Irlande du Nord, en ce terrible mois
de février 1999. Quelques jours plus tôt, alors
que Gerry et Gaye se réjouissaient d’avoir
trouvé une crèche pour l’enfant à venir, le
médecin qui pratiquait une échographie de
contrôle sur la jeune femme dans une clinique
de République d’Irlande a fait passer le couple
avec ménagement dans une sorte de salon,
« la salle des mauvaises nouvelles ». Le bébé se Gerry et Gaye Edwards, en août 2017, dans la banlieue de Dublin. KASIA STREK/ITEM POUR « LE MONDE »
développait sans cerveau, il ne vivrait pas. « Il

Avortement L’Irlande
ressemblait à E.T. », parvient à articuler le père.
Mais on était en Irlande. « Surveiller cette gros-
sesse, c’est tout ce que nous pouvons faire dans
le cadre légal de ce pays », a murmuré le méde-
cin avant de les laisser à leur désarroi.
A l’époque, la frontière entre les deux Irlan-
des existait encore. Lorsqu’un policier britan-
nique en gilet pare-balles lui a demandé où ils

affronte un tabou
se rendaient, Gerry Edwards se souvient avoir
ressenti, en mentant, le sentiment que lui et
sa femme étaient « abandonnés et jugés » par
leur propre pays, et « obligés de le fuir pour
recevoir des soins » côté nord-irlandais – donc
britannique. A Belfast, l’avortement n’est
guère plus légal qu’à Dublin, mais un hôpital
a accepté de « provoquer l’accouchement » à l’Irlande revient de loin. Longtemps illégaux,
vingt-deux semaines de grossesse. Peu après Vendredi 25 mai, les Irlandais se prononcent par les numéros de téléphone des hôpitaux an-
leur retour chez eux, un coursier a sonné. glais accueillants étaient scotchés dans les
C’étaient les cendres du fœtus, dans un pa- référendum sur l’abrogation d’un amendement toilettes des dames. « Avoir un problème »,
quet de la poste. « Nous oscillions entre le cha- « aller en Angleterre », « prendre le bateau »,
grin et la peur de la loi. Nous ne savions même à la Constitution interdisant l’IVG. Si l’issue du vote « grossesse de crise »… Roisin Ingle énumère
pas qu’il y avait eu une crémation », confie les euphémismes façonnés pour éviter « le
Gerry, aujourd’hui père de quatre enfants. est incertaine, le pays est déjà sorti du déni grâce mot en A » si rarement prononcé. En 2015,
En 1983, la très catholique République d’Ir- cette journaliste au Irish Times, connue pour
lande a sanctuarisé l’interdiction de tout aux témoignages de femmes qui, toutes générations la franchise de ses chroniques, a mis en mar-
avortement en incluant dans sa Constitution che la société irlandaise en révélant qu’elle
un 8e amendement destiné à protéger « l’en- confondues, ont bravé l’interdit avait choisi d’avorter quinze ans plus tôt. « Les
fant à naître » au nom de son droit à la vie femmes qui tombent enceintes au mauvais
« égal à celui de la mère ». Conséquence : pas moment, on n’en parlait jamais, alors qu’elles
question d’avorter pour une future maman sont la grande majorité. Elles sont considérées
portant un bébé atteint de malformation, toujours été lié non pas à la libre disposition actuellement en vigueur. Ce texte n’autorise comme irresponsables et maladroites, témoi-
ni d’administrer certains traitements à une de leur corps par les femmes, mais à leur l’IVG qu’« en cas de risque réel et substantiel gne Roisin Ingle. L’idée que les femmes peu-
malade enceinte, ni de pratiquer une inter- santé mentale, au risque de suicide, au viol et pour la vie » de la femme, une notion juridi- vent disposer de leur corps est encore considé-
ruption volontaire de grossesse (IVG) sur la aux anomalies fœtales. « J’ai neuf semaines, je que floue, inadaptée à la réalité médicale. rée comme extrémiste. Les Irlandais n’en sont
victime d’un viol ou d’un inceste. Seule bâille et je donne des coups de pied. Ne me sup- Seuls cinq avortements ont été pratiqués pas là. Ils sortent de décennies de lavage de cer-
l’abrogation du fameux 8e amendement, si primez pas », proclame un fœtus sur l’une des en 2017 au NMH. « Si je vous dis que vous avez veau par l’Eglise. » A côté d’elle, sa mère, Ann,
elle est approuvée le 25 mai, pourrait mettre affiches du « no ». A la surprise de l’observa- 20 % de risques de mourir en continuant 79 ans, pimpante mamie aux cheveux gris
fin aux drames qui secouent le pays et au teur étranger, l’essentiel de la campagne cette grossesse, vous pouvez me dire que c’est courts, lui apporte son soutien. En 2017, elle a
calvaire des femmes condamnées à un choix porte non pas sur la possibilité de mettre fin inacceptable, mais je dois vous répondre : témoigné à son tour de son recours à une fai-
absurde : mener à terme une grossesse non à une grossesse non désirée (98 % des avorte- “Non, ça va, on continue.” » seuse d’anges, en 1960, dans une rue isolée de
désirée, partir à leurs frais dans une clinique ments), mais sur les grossesses pathologi- l’East End londonien. C’était, sourit-elle, après
britannique ou commander sur Internet ques ou résultant d’un viol. « L’Eglise répète « NOTRE HONTE » À L’INTERNATIONAL sa rencontre avec « un superbe Irlandais du
une pilule abortive. La loi qui serait alors dé- depuis quarante ans que le fœtus est un être Autorité médicale en Irlande, la patronne du nom de Peter », qui devint, plus tard, le père de
battue permettrait des IVG jusqu’à douze se- humain qui a des droits, analyse Linda Hogan, NMH tolère mal de devoir « risquer la vie ses « huit magnifiques enfants, dont Roisin ».
maines, puis, sur autorisation médicale, jus- professeure de théologie au Trinity College d’une mère pour faire naître un enfant qui ne Après son propre « coming out », la comé-
qu’à vingt-quatre si la santé de la femme est de Dublin. Elle a tout fait pour rendre impen- « L’ÉGLISE A TOUT pourra pas vivre » et, plus généralement, dienne Tara Flynn, 49 ans, a perdu des
en grave danger, et sans limite de temps en
cas d’anomalie fœtale.
sable le lien entre l’IVG et les conditions de vie
des femmes, cela laisse des traces. Si la campa-
FAIT POUR RENDRE « prendre des décisions complexes sur la santé
d’une femme sous la menace d’une peine de
contrats. Mais, dans la rue, « des femmes
m’ont pris le bras en pleurant », raconte cette
gne du oui était centrée sur le droit des fem- IMPENSABLE quatorze ans de prison ». L’obstétricienne ne humoriste. Nul pathos dans le récit de son ex-
« DIFFICILE D’IGNORER LE PROBLÈME » mes, elle ne gagnerait pas. » D’où l’argument supporte plus de « ne pas pouvoir aider » les périence, en 2006, dans une clinique néerlan-
Ces jours-ci, chaque réverbère des villes dominant de la compassion : à l’égard de LE LIEN ENTRE L’IVG couples auxquels elle vient d’annoncer, daise. « Je fais partie des chanceuses : j’avais
irlandaises porte des affiches pour ou contre
le 8e amendement. Les « Repeal the 8th »
« l’enfant à naître » du côté des anti-IVG, à
l’égard de la femme violée ou portant un en-
ET LES CONDITIONS « après avoir respiré très fort », que leur bébé
ne va pas vivre. Un drame a aidé ses compa-
une carte de crédit. » Badge « Tà » (« oui », en
gaélique) bien en vue sur son manteau rose
(« Abrogeons le 8e ») répondent au « Save fant anormal du côté du « yes ». DE VIE DES FEMMES, triotes à prendre un tournant sur l’avorte- pâle, Lucy Watmough avait 20 ans, mais pas
the 8th » (« Sauvons le 8e »). « L’avortement Dans le vaste bureau de Rhona Mahony, ment : la mort en couches, en 2012, à l’hôpital la pièce d’identité nécessaire pour l’Angle-
était absolument tabou, aujourd’hui il est ab- directrice du National Maternity Hospital CELA LAISSE universitaire de Galway, de Savita Halappana- terre lorsqu’elle a choisi l’IVG. Son médecin
solument partout », résume Rita Harrold, (NMH), l’une des principales maternités de var. Cette dentiste de 31 ans s’était vu refuser ne lui en avait pas mentionné la possibilité.
28 ans, une militante féministe qui a eu le Dublin, équipée pour les grossesses difficiles, DES TRACES » une IVG en dépit d’une rupture précoce de la Elle n’en a rien dit à sa mère, « de peur qu’elle
courage de raconter publiquement son expé- les dessins de nounours et de petits lapins cô- LINDA HOGAN membrane. Une septicémie fulgurante l’a ne me juge et tente de me dissuader ».
rience d’IVG. Moyennant 90 euros, elle a toient les photos de nouveau-nés superbes professeure de théologie emportée. C’en était trop pour un pays déjà Aujourd’hui, dans un salon de thé branché de
commandé sur le site Womenonweb des pilu- sur des cartes de remerciements. « Toute ma au Trinity College de Dublin largement émancipé de la tutelle morale de Dublin, elle raconte « les quatre semaines de
les abortives expédiées d’Inde et réception- vie est vouée à sauver des bébés, mais mon mé- l’Eglise catholique, surtout depuis les scanda- brouillard, les envies de vomir », en 2015, en
nées à Belfast pour déjouer la douane de son tier consiste aussi à prendre des décisions les à répétition, notamment de pédophilie. attendant la confection d’un passeport, puis
pays. Chaque année, entre 1 500 et 2 000 Ir- difficiles, dit cette élégante quadragénaire, fi- « L’avortement est devenu comme l’albatros de la solitude de l’aéroport au petit matin et
landaises recourent à ces pilules illégales gure brillante de la campagne du « yes ». Or, Baudelaire, un sujet qui suit les Irlandais par- l’impression d’être dévisagée parce que « tout
sans possibilité de suivi médical. En outre, aujourd’hui, une femme doit être mourante tout, notre honte sur la scène internationale, le monde sait ce qu’une jeune Irlandaise
3 265 femmes ont dû quitter l’île en 2016 pour pour que je sois autorisée à interrompre sa incompatible avec le pays, moderne, éduqué et voyageant seule part faire à Londres ». Lucy
aller avorter à Liverpool ou à Londres. Avec grossesse. » Le docteur Mahony énumère les tourné vers l’avenir que nous sommes », es- Watmough a mis un an pour en parler,
quelque 5 000 IVG au total pratiquées de fait drames des années passées – en 1992, une time Ailbhe Smyth, longtemps professeure d’abord sur Facebook, puis dans des mee-
dans un pays où il est illégal et puni de qua- adolescente violée à laquelle une IVG fut re- de français à l’université et tête pensante de la tings « pro-choix ». Elle ne s’arrêtera pas, affir-
torze ans de détention, « il devenait difficile fusée ; en 2007, le voyage en Angleterre inter- campagne Ensemble pour le oui. me-t-elle. Pas tant que des filles de 16 ans sans
d’ignorer le problème », constate Rita Harrold. dit à une femme enceinte d’un enfant souf- La stratégie méthodique du mouvement moyens seront livrées à elles-mêmes. Pas
Dans la campagne du référendum, il n’est frant d’anencéphalie ; en 2010, le refus de « pro-choix » a d’abord consisté à faire sortir « avant que ce scandale ne cesse, car je veux
pas question de revendiquer un quelconque traiter une autre femme enceinte atteinte le pays du déni et du silence en encourageant avoir un jour une fille libre de ses choix ». p
« droit ». C’est ainsi : en Irlande, l’avortement a d’un cancer –, qui ont abouti à la loi de 2013, des femmes à témoigner. En la matière, philippe bernard
0123
VENDREDI 25 MAI 2018 disparitions & carnet | 15

Robert Indiana
Antonio Tajani, Mme Annick Onno,
président du Parlement européen, son épouse,
Mme Agnès Onno,
a appris avec émotion le décès de sa ille, Il y a dix ans,
Valentine et Raphaëlle,

Artiste américain
ses petites-illes, Pierre GIBART,
Nicole FONTAINE, directeur de recherche émérite
présidente du Parlement européen ont la profonde tristesse de faire part au CNRS,
de 1999 à 2002. du décès de
nous a quittés le 25 mai.
Eugène ONNO,
Au nom du Parlement européen, docteur en droit,
il exprime sa reconnaissance à l’ancienne Il est toujours dans le cœur de sa famille
trésorier payeur général honoraire, et de ses amis.
présidente de l’institution et adresse ses
sincères condoléances à sa famille maire de Saint-Jean-de-Barrou (Aude)
et à ses proches. de 1965 à 2002,
président de la Mutuelle du trésor
(Le Monde du 20 - 21 - 22 mai.) de 1976 à 1990,
chevalier de la Légion d’honneur, « Fukuzawa Yukichi à Paris en 1862 »,
oficier dans l’ordre national du Mérite,
Marie Hélène et Patrick Longhini, jeudi 31 mai 2018, à 18 heures,
Marie Pascale et Max Bonnal, survenu le 11 mai 2018. avec Mme Shoko Yamaguchi, journaliste.
André Henry, Frédérique et Philippe Sur réservation,
Henry, Bruno Henry, Cet avis tient lieu de faire-part dans la limite des places disponibles,
et leurs enfants et de remerciements.
et petits-enfants, au 01 44 39 30 40
ou siegeparis@ffjs.org
ont la tristesse de faire part du décès de Nathan, Fondation Franco-Japonaise Sasakawa,
son époux, 27, rue du Cherche-Midi, Paris 6e.
Catherine HENRY, Hélène, Alice et Alexandre,
ses enfants,
survenu le 3 mai 2018, à Lisbonne, Charlotte et Céleste,
à l’âge de soixante et onze ans. ses petites-illes,
IFI (ex-ISF) :
Charles et Marie,
Un hommage lui sera rendu le samedi Julien, Isabelle, Claire Déduisez 75 % du montant de votre don
26 mai, à 11 heures, à la Maison Jean et leurs enfants, à la Fondation du patrimoine Juif
Vilar, en Avignon. Sa famille, de France, pour préserver et entretenir
Ses amis, le patrimoine des communautés
Mme Jacqueline Hoppenot, juives de France
son épouse, ont la douleur de faire part du décès de (Synagogues, cimetières, ...)
Ses enfants Tél. : 01 49 70 88 02.
Et petits-enfants, Annette STARKMAN, consistoire@consistoirecentral.fr
née GLIKSMAN, Sous l’égide
Annie FAIVRE ISTRIA ont la douleur de faire part du décès de de la Fondation du Judaïsme Français.
survenu le 18 mai 2018.
En 2009, dans son atelier a la joie d’annoncer la naissance de sa Jérôme HOPPENOT,
de Vinalhaven (Maine). petite-ille, L’inhumation a eu lieu mercredi 23 mai,
survenu le 21 mai 2018, au cimetière parisien de Bagneux.
JOEL PAGE/AP Louise, Dominique, Annette, en sa quatre-vingt-troisième année.
Ni leurs ni couronnes.
le 20 mai 2018, La comtesse de Longevialle,
née Thérèse-Anne de Langsdorff, M. Didier Truchot,
chez son épouse, SOS AMITIE

L’
Juliette FAIVRE son ils,
artiste américain Ro- 13 SEPTEMBRE 1928 Nais- et Jean Michel BONHOMME. Alix, Noël, Julie, Louis et Jeanne, Envie d’être utile ? Venez nous rejoindre
Le comte Roland de Longevialle, dans un centre proche de chez vous !
bert Indiana est mort le sance à New Castle (Indiana) son frère,
ses petits-enfants
19 mai à Vinalhaven, pe- 1949 Admis à l’Art Institute Et ses proches,
ses enfants et ses petits-enfants,
Les bénévoles de SOS Amitié écoutent
tite île située au large de de Chicago ont la tristesse de faire part du décès de
Olivier de Longevialle, par téléphone et par internet
la côte de l’Etat du Maine. Né sous 1962 Première exposition Catherine et Stefan Ress, ceux qui souffrent de solitude, mal-être
Emmanuel de Longevialle,
le nom de Robert Clark le 13 sep- personnelle de ses peintures Véronique et Michel (†) Mme Denise et pensées suicidaires.
ses enfants,
tembre 1928 à New Castle, dans et assemblages pop Sestini-Aubry, TRUCHOT-FOUGEROUSE,
Rémi, Antoine, Nathalie, Solal
Antoine et Francine Aubry,
l’Indiana, il était âgé de 89 ans. 1964 Crée l’œuvre LOVE, et Rose, Nous ne répondons qu’à 1 appel sur 7
ses enfants, survenu le 17 mai 2018,
ses petits-enfants,
S’il fallait un exemple des mé- devenue emblématique Ses petits-enfants,
Zachary, dans sa quatre-vingt-quatorzième année. et recherchons des écoutants bénévoles.
faits que peut causer la célébrité 19 MAI 2018 Meurt Ses arrière-petits-enfants L’écoute peut sauver des vies
son arrière-petit-ils,
d’une seule œuvre sur la réputa- à Vinalhaven (Maine) L’inhumation a lieu au cimetière et enrichir la vôtre.
Et toute la famille,
tion d’un artiste, ce serait lui. ont le grand chagrin de faire part du rappel parisien de Bagneux, 45, avenue Marx
à Dieu de Dormoy, à Bagneux (Hauts-de-Seine), Horaires lexibles, formation assurée.
En 1964, il a l’idée de faire du mot font part du décès de
ce jeudi 24 mai, à 15 heures. RDV sur www.sosamitieidf.asso.fr
« LOVE » – en quatre majuscules – Jean AUBRY, Guy
l’objet d’un travail d’abord graphi- Par ses créations foisonnantes, trésorier payeur général, comte de LONGEVIALLE,
que et pictural, puis sculptural. Indiana participe alors pleine- oficier de la Légion d’honneur,
le 18 mai 2018.
Parce que ce mot est compris à peu ment à la formation de ce que l’on
survenu à Maisons-Lafitte,
près partout sur la planète, les dé- commence dans cette période à le 21 mai 2018, La cérémonie religieuse sera célébrée
clinaisons de son idée deviennent appeler « pop art ». Il en est l’un des dans sa quatre-vingt-dix-huitième année. ce jeudi 24 mai, à 14 h 30, en l’église
Saint-François-Xavier, Paris 7e, suivie de
vite innombrables, au point que inventeurs, au même titre que ses l’inhumation au cimetière de Villeconin
La cérémonie religieuse sera célébrée
beaucoup lui échappent, aussi contemporains Andy Warhol et le vendredi 25 mai, à 14 h 30, en l’église (Essonne).
bien du point de vue juridique que Roy Lichtenstein. Comme eux, il Saint-Nicolas de Maisons-Lafitte.
Ni fleurs ni couronnes, des dons à
de celui de l’art. prend de la vie américaine ce Solidarités Nouvelles face au Chômage,
Qui n’a vu des sérigraphies, des qu’elle a de plus typique et mo- Ni leurs ni couronnes ni plaques.
51, rue de la Fédération, 75015 Paris.
affiches, des objets dérivés conçus derne. Comme eux aussi, de façon Un don peut être fait au Secours
d’après son modèle initial sans plus discrète et non moins intéres- Catholique ou à la Fondation de l’Avenir. 72, rue du Cherche-Midi,
75006 Paris.
savoir nécessairement qu’il en sante pour autant, il multiplie
était le créateur ? De ce succès qui les allusions à l’histoire de l’art et Noëlle Breton,
née De Guillebon, Mme Bertrand Magon de la Villehuchet,
lui devint extérieur, puis dom- aux imageries nationales. née Martine Glasser,
son épouse,
mageable, il conçut assez d’amer- Dès 1961, il figure dans une pré- Ses enfants et beaux-enfants, sa femme,
tume et décida de quitter New sentation collective du Museum Ses petits-enfants,
York pour Vinalhaven en 1978. of Modern Art (MoMA), à New Sa sœur et ses frères, Christian et Laétitia
Ses belles-sœurs et beaux-frères, Magon de la Villehuchet,
York. Sa première exposition per- son ils et sa belle-ille,
Sujets et matériaux dans la rue sonnelle se tient en 1962 à la Stable font part avec tristesse du décès de Paul, Gaspard, Julien, Joseph,
Or l’œuvre d’Indiana est bien plus Gallery, tandis que le collection- ses petits-ils,
complexe et variée que ce que ce neur d’art Sidney Janis l’inclut au Jacques BRETON,
docteur d’État, Stéphane et Pierre Monnier,
succès ferait croire. Issu d’un même moment dans son exposi- ancien directeur de recherche au CEA, Bénédicte Darblay,
milieu modeste marqué par la tion « New Realists ». Dans les an- Marie et David Vital-Durand,
crise économique des années nées qui suivent, il n’est pas une survenu accidentellement le 20 mai 2018, ses belles-illes et leurs maris
à l’âge de soixante-quinze ans. ainsi que leurs enfants, Zoé, Lou, Oscar,
1930, il passe par plusieurs établis- manifestation pop de quelque im- Léah (†), Alice, Olga, Léon, Luna, Basil,
sements scolaires et par l’US Air portance où il ne soit présent. La cérémonie religieuse sera célébrée
Force avant d’être admis en 1949 La prolifération de LOVE a fait le samedi 26 mai, à 14 h 30 en l’église de ont la tristesse de faire part de la disparition
Ploéven (Finistère). de
dans l’école de l’Art Institute de oublier la première décennie de
Chicago (Illinois), formation qu’il l’œuvre de Robert Indiana, dont Bertrand
complète par un séjour au College on ne s’aperçoit que depuis peu Anne, MAGON de la VILLEHUCHET,
sa ille,
of Art d’Edimbourg et par un de ce qu’elle avait d’ironique, et Thomas Wieder, le 18 mai 2018.
voyage en Europe en 1953. qu’elle a recouvert les séries ulté- son petit-ils,
A son retour, en 1954, il décide de rieures d’Indiana, la série des « De- Sa famille La cérémonie religieuse sera célébrée
se rendre à New York. Il y entre cade Autoportraits », qui s’étire Et ses ami(e)s, le vendredi 25 mai, à 10 h 30, en l’église
Saint-François-Xavier, place du Président-
bientôt en relation avec de jeunes jusqu’en 1969, et plus encore celle ont la profonde tristesse d’annoncer Mithouard, Paris 7e.
artistes de son âge, Ellsworth Kelly, intitulée « Hartley Elegy ». le décès de
Cy Twombly, Jack Youngerman. Réalisée entre 1989 et 1994, M. Robert Mateu,
Annette CHAUSSEBOURG,
Mais, à la différence de ceux-ci, dès celle-ci rend hommage à Marsden née TRÉMEUR, son époux,
ses premiers travaux, il prend Hartley (1877-1943), qui fut l’une Raphaèle Mateu Rousseau,
sujets et matériaux dans la rue. des principales figures de l’avant- survenu à Paris, le 21 mai 2018, sa ille,
à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans. Frédéric Rousseau,
Ses sujets : il compose avec des si- garde picturale new-yorkaise son gendre,
gnes tels qu’étoiles, cercles ou des deux premières décennies Nous nous souvenons de son époux, Clothilde et Gabrielle,
triangles, auxquels s’ajoutent du XXe siècle, entre abstraction et ses petites-illes,
des mots complets ou incomplets, signalétique. Hartley fut donc l’un Fernand, Nicole Folch,
sa sœur,
en capitales : « ELECTI », « MAN », des précurseurs les plus directs décédé en 2004 Michel, Pierre, François Folch,
« THE AMERICAN DREAM ». S’y d’Indiana, l’autre étant Stuart Les familles Ferries, Laporte,
ajoutent aussi des chiffres et des Davis (1892-1964), dont la présence et de son ils, Rousseau,
sigles industriels ou publicitaires se fait aussi sentir dans ses compo- Noïck, ont l’immense tristesse de faire part
– tous signes qu’il peint avec la sitions savantes de cercles concen- du décès, le 21 mai 2018, de
plus parfaite minutie dans des triques traversés de géométries à décédé en 2007.
couleurs intenses. Quand il ne angle droit. Françoise MATEU,
Une messe sera célébrée en l’église née LAPORTE,
peint pas, il assemble : poutres, Cette « Hartley Elegy », qui con- Saint-Léon, Paris 15e, vendredi 25 mai, éditrice.
caisses et roues de bicyclette for- centre une part de l’histoire de la à 14 h 30.
ment des sortes de totems à l’in- peinture américaine du XXe siècle, La cérémonie religieuse sera célébrée
L’inhumation aura lieu au cimetière le vendredi 25 mai, à 10 h 45, en l’église
dustrie, marqués eux aussi de a été jusqu’ici peu montrée. Elle a de Saint-Germain-sur-Gartempe (Vienne), Saint-Pierre Saint-Paul de Rueil-
mots en capitales, « HOLE », d’autant plus souffert de LOVE samedi 26 mai, à 10 heures. Malmaison.
« MATE », « BAR », « SLIP ». On peut que, à partir des années 1990,
y voir des allusions au quotidien le les nouveaux galeristes d’Indiana Cet avis tient lieu de faire-part. Ni leurs ni couronnes.
plus ordinaire ou, pour certaines, ont à leur tour construit leurs stra- 5, rue Jean-Carriès, 121 ter, avenue Paul Doumer,
aux combine paintings de Robert tégies sur cette seule pièce. p 75007 Paris. 92500 Rueil-Malmaison.
Rauschenberg. philippe dagen achaussebourg@gmail.com robert.mateu@orange.fr
16 |
CULTURE
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Ci-dessous, « Les Nymphéas bleus », Claude Monet


(1916-1919). MUSÉE D’ORSAY, DIST. RMN-GRAND PALAIS/PATRICE SCHMIDT
En haut à droite, « Sans titre », Joan Mitchell (1964)
CENTRE POMPIDOU, MNAM-CCI, DIST. RMN-GRANDPALAIS/JACQUES FAUJOUR
En bas à droite, « Dial », Philip Guston (1956). THE
ESTATE OF PHILIP GUSTON, COURTESY HAUSER & WIRTH

Claude Monet, pionnier


Guston dans sa période non figu-
EXPOSITION rative, peu montrés en France.

L
es Nymphéas, connu Encore moins montrées d’ordi-
aujourd’hui comme l’un naire sont les compositions de
des chefs-d’œuvre du Frankenthaler, qui naissent de
peintre Claude Monet l’expansion de flux colorés légers
(1840-1926), offre l’histoire exem-
plaire d’une œuvre incomprise
par ses contemporains. En 1927,
quelques mois après la mort du
peintre, les salles ovales du
Musée de l’Orangerie où sont
incompris de l’abstraction jusqu’à paraître translucides. Des
formes naissent de l’affronte-
ment des couleurs et un espace
s’ouvre, comme une trouée entre
des nuages. Mais celle qui s’im-
pose d’autant plus comme la
placées ses longues peintures de Le Musée de l’Orangerie expose les toiles des peintres figure centrale de l’exposition
nymphéas sont ouvertes, après que celle-ci s’ouvre sur un de ses
des années de retard et de diffi- américains qui ont suivi la voie ouverte par les « Nymphéas » plus beaux quadriptyques, c’est
cultés, Monet n’étant jamais Joan Mitchell. Le dialogue – ou la
satisfait de ses œuvres, sur lutte – avec Monet, elle l’a poussé
lesquelles il a travaillé pendant au point de vivre à Vétheuil, où le
trois décennies. A l’époque, l’en- peintre a vécu plusieurs années.
semble, que le peintre avait offert De la terrasse de la maison où elle
à l’Etat, reçoit ce qu’il faut d’élo- sissent une toile de très grand for- « Volontairement » ? Newman cherche pas à être exhaustive, habitait, on voyait le cours de la
ges officiels. Et ce qu’il ne faudrait mat – 2 mètres de haut, 5,65 mè- est convaincu que Barr et son mais suggestive. A côté ou en
Joan Mitchell a Seine et les peupleraies qu’il a si
pas de critiques : une « erreur » tres de long, l’œuvre la plus vaste équipe privilégient une sorte de vis-à-vis de Monet, venues d’Or- poussé le souvent peintes. S’il est un artiste
selon Jacques-Emile Blanche, « le que le MoMA possède à cette date. « voie royale » de la modernité, say et du Musée Marmottan qui s’est confronté au geste pictu-
plus vilain cadeau » fait à la France Pourquoi cette acquisition ? Parce qui commencerait avec Cézanne Monet, sont placées des toiles de
dialogue – ou la ral de Monet sur la toile, immé-
selon Paul Morand, qui, à travers que Barr a compris, grâce aux (1839-1906). Or le MoMA tient la plupart de celles et ceux qui ont lutte – avec Monet diatement, directement, c’est elle.
Les Nymphéas, vise Georges Cle- artistes qu’il rencontre et achète à l’impressionnisme en général et participé à cette histoire jusque S’il en est une qui a éprouvé
menceau, leur défenseur New York, que le dernier Monet, le dernier Monet en particulier dans les années 1960. Se retrou-
au point de vivre intensément combien il était dif-
acharné. André Lhote, chargé de cette peinture fluide et presque pour au moins aussi importants – vent donc, représentés par des à Vétheuil, où il a ficile pour la peinture de trans-
la critique d’art à La Nouvelle dépourvue de signes figuratifs, ce que l’achat de 1955 entérine. œuvres d’ampleur et d’impor- crire et conserver les sensations
Revue française (NRF), feint de se est une référence majeure. Newman n’est que l’un des tance variable, des peintres déjà
habité lui aussi sans cesse changeantes de la
lamenter sur ce « suicide plasti- En 1951, déjà, le MoMA avait défenseurs de Monet dans cette cités : Mitchell, Frankenthaler, lumière dans les arbres ou du
que (…) dans le linceul des nénu- acquis Peupliers à Giverny, ce qui génération d’artistes américains. Newman, Francis et Guston. Et reur et bassin aux nymphéas, de vent sur l’eau – choses très ordi-
phars ». Le public ne manifeste avait valu au musée une lettre Les uns le voient en France parce d’autres qui ne l’ont pas été Monet, vert et violet, ni celle du naires et insaisissables – c’est elle
aucun enthousiasme non plus : d’un peintre alors peu connu, Bar- qu’ils y séjournent longuement : encore, parce qu’ils n’ont pas Pont japonais, entrelacement aussi. En comparaison, plusieurs
l’Orangerie reste vide. En 1944, un nett Newman, qui protestait c’est le cas de Joan Mitchell et d’El- alors traversé l’Atlantique et ont presque impénétrable de touches de ses contemporains paraissent
obus touche le bâtiment et crève contre la faible présence de lsworth Kelly à partir de 1948, de connu Monet par les musées colorées. Il n’est pas surprenant trop retenus, timorés, en dessous
l’un des panneaux. Les musées Monet au musée. Après une Sam Francis en 1951. D’autres américains, les collections que de telles expériences aient de l’enjeu. De Monet, ils retien-
ne s’en soucient que modéré- première réponse qu’il juge parce qu’ils y passent : Helen privées, les revues et les livres : été inaccessibles au plus grand nent telle ou telle leçon, la fluidité
ment et la restauration prend niaise, Newman recommence : Frankenthaler ou Philip Guston Jackson Pollock, Mark Rothko, nombre vers 1920, et tout aussi poussée jusqu’au diaphane –
huit ans, jusqu’à l’automne 1952, « [Monet] a passé l’épreuve du en 1948. Dès la réouverture des Willem de Kooning, Mark Tobey, logique qu’elles aient captivé et Louis, Kelly – ou une sorte
malgré les protestations répétées temps et ma lettre vous accusait salles des Nymphéas, Sam Francis Clyfford Still ou Morris Louis. Soit confirmé les peintres qui, vers d’impressionnisme abstrait char-
des héritiers du peintre. de l’avoir volontairement ignoré s’y rend : « Monet n’était alors pas une dizaine de Monet et une 1950, demandaient tout à la cou- meur – Francis. Elle se mesure à
Deux ans et demi plus tard, en pendant près de vingt-cinq ans. » considéré comme valant quoi que vingtaine d’Américains. leur et au geste. La présence cor- lui frontalement, à lui, à l’espace
mai 1955, Michel Monet, fils de ce soit (…). Moi, j’allais les voir porelle, l’absorption dans le tissu et à la nature, et pousse la
Claude, reçoit à Giverny deux parce qu’ils étaient merveilleux, Exaltation de la sensation chromatique, l’exaltation de la peinture à ses limites. C’est juste
conservateurs du Museum of parce qu’ils étaient libres », en C’est peu, mais se faire prêter un sensation : tout cela est dans Mo- admirable. p
Modern Art (MoMA) de New York. A l’ouverture du a-t-il dit plus tard. Rapidement, Pollock ou un Newman n’est pas net. Tout cela est dans les Pollock philippe dagen
Ils sont mandatés par Alfred Barr, les critiques proches de ces artis- simple aujourd’hui et, d’autre liquides et tourbillonnants qui
son directeur, pour conclure un
musée en 1927, tes se font leurs porte-parole, part, chacune de ces œuvres ont été choisis et, de façon sans « “Nymphéas”. L’abstraction
achat : celui de l’un des grands le public n’est pas Clement Greenberg en 1954, exige d’avoir de l’espace autour doute moins attendue, dans deux américaine et le dernier Monet »,
panneaux de la série des William Seitz en 1955, Louis d’elle pour prendre toute son Rothko tachistes de 1948, peints Musée de l’Orangerie, jardin
Nymphéas qui n’a pas été intégré
enthousiaste face Finkelstein en 1956. ampleur. C’est peu, mais il y a là avant qu’intervienne la simplifi- des Tuileries, Paris Ier.
au cycle de l’Orangerie et est aux « Nymphéas » : Sur ce sujet, que les historiens suffisamment de toiles de cation de la composition à la- Du mercredi au lundi de 9 heures
demeuré dans l’atelier, lequel n’a de l’art connaissent depuis long- premier ordre pour occuper un quelle son nom est un peu vite as- à 18 heures. Entrée : de 6,5 € à 9 €.
été miraculeusement ni pillé ni
l’Orangerie temps, le Musée de l’Orangerie long moment. Inutile de redé- socié. Moins attendus aussi, les Jusqu’au 20 août.
détruit pendant la guerre. Ils choi- reste vide présente une exposition qui ne tailler la splendeur du Saule pleu- tissages de rouges et de gris de Tél. : 01-44-50-43-00.
culture | 17
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Henri Dès fait pogoter les grands gamins


MUS IQ U E
Un plan pour doubler
le nombre d’orchestres
pour jeunes défavorisés
La ministre de la culture,
Dans un disque, le musicien donne une version rock de ses chansons pour enfants Françoise Nyssen, a lancé,
mercredi 23 mai, un plan
visant à doubler le nombre
d’orchestres pour jeunes
dans des quartiers défavori-
CHANSON « Le fantasme sés, estimant que la France

T
out a commencé à du guitar hero était « loin du compte » en
L’Ebullition, salle de matière d’accès à la pratique
concerts de la ville de
que je pourrais artistique. Baptisé « Tous
Bulle, en Suisse ro- assouvir, non, musiciens d’orchestre », le
mande, le 29 novembre 2014. Au plan consiste à presque
souvenir de cette soirée, Henri
vraiment pas ! », tripler les subventions à deux
Dès, auteur-compositeur et inter- éclate de rire structures – Démos, portée
prète, depuis plus de quarante par la Philharmonie de Paris,
ans, d’un vaste répertoire de
le chanteur et l’association Orchestre à
chansons pour les enfants, a en- l’école –, de plus de 1,5 million
core un grand sourire. « Le direc- d’euros à plus de 4 millions.
teur avait demandé si j’étais d’ac- cueils de contes et de reprises de Ce soutien doit permettre
cord pour participer à un hom- chansons du patrimoine, et d’augmenter de 30 à 75 le
mage durant lequel une dizaine de autant d’enregistrements de ses nombre d’orchestres de
groupes de rock, reggae, punk spectacles, notamment à L’Olym- Démos, qui s’emploie, depuis
feraient des reprises de mes chan- pia, à Paris. « Je ne suis pas un en- 2010, à initier des enfants de
sons. » Lui-même était invité à fant qui écrit pour les enfants, mais quartiers défavorisés à la
mettre en version rock trois ou un adulte, avec ma sensibilité musique classique à travers la
quatre de ses succès. « Je suis d’adulte, qui essaie de comprendre pratique orchestrale. Le nom-
monté sur scène vers minuit et les enfants, de raconter leurs peti- bre de jeunes qui pourront
demi, pas trop mes horaires habi- tes vies, leurs chagrins, leurs joies, accéder à la pratique orches-
tuels ! » Il s’est produit avec son leurs blagues. » Les petits trale devrait passer de 3 000 à
fils Pierrick Destraz (dit Mouloud d’aujourd’hui s’y retrouvent et 7 500. Le plan prévoit égale-
Rochat) à la batterie, et Raphaël ceux d’hier voient ravivés leurs ment d’augmenter le nombre
Ortis (dit Obi-Wan Pichon) à la souvenirs avec cette version rock. d’orchestres dans les écoles,
guitare et la basse – les deux for- Et rien n’empêche que des enfants en en créant 250 nouveaux
mant un duo sous le nom Explo- découvrent Henri Dès par ce biais. par an, contre une centaine
sion de caca. aujourd’hui. – (AFP.)
Concerts en solo
Poing levé sur des refrains Pour les concerts en France, il PAT RI MOIN E
Le public ? De jeunes adultes, faudra attendre un peu. « De- Un château en Corrèze
trentenaires et quadragénaires, main, si on nous propose le Hell- vendu via une tombola
qui ont grandi en écoutant Henri fest [en France, le plus important La Britannique Ruth Philips
Dès avec guitare acoustique, festival hard rock, metal et tous cède son château de Cautine,
piano, percussions et chœurs ses dérivés], on y va, bien en- en Corrèze, estimé à 1,7 mil-
d’enfants. Depuis, l’événement a tendu ! Je suis persuadé qu’il y lion d’euros, par le biais d’une
donné lieu à des concerts dans aura du monde, que les gens pas- tombola lancée sur le site
des salles et festivals en Suisse, seront un bon moment. » Winafrenchchateau.co.uk,
avec danse pogo, poing levé sur Henri Dès se produit en « power-trio » avec Mouloud Rochat et Obi-Wan Pichon. MEHDI BENKLER A son « power-trio », projet pa- dont les billets coûtent
des refrains – « Pan pan pan/QUI rallèle aux spectacles pour en- 10 livres. Seules conditions
EST-LÀ ?/C’est la p’tite Charlotte » – fants accompagnés de musiciens, imposées : les participants
repris à tue-tête. Et voici, cette fois truc hard-rock, punk ou metal du à Renens, près de Lausanne, Henri Henri Dès ajoute dorénavant des doivent résider en Grande-
enregistré en studio, l’album Zin-
« Je suis un début à la fin. Ce sont des référen- Dèstraz, devenu Dès, s’est trouvé, concerts en solo, « dans le dé- Bretagne et traduire deux
zin par Henri Dès & Ze Grands Ga- adulte qui essaie ces que je connais, mais ce n’est pas vers l’âge de 16 ou 17 ans, deux pas- pouillement, ma guitare, ma expressions françaises en
mins, désormais le nom du duo, tellement ma musique. Raphaël sions musicales, Georges Bras- voix ». C’est à Montréal, fin avril, à anglais. 5 % des recettes
qui, après la Suisse en août 2017,
de comprendre fait de la musique très pointue, très sens et Elvis Presley. Le premier, l’auditorium de la Bibliothèque et seront versés à la St. Petroc’s
est publié en France. les enfants, extrême. J’étais d’accord pour aller pour la qualité des textes et des Archives nationales du Québec Society, qui vient en aide aux
Ces treize chansons sont abor- assez loin, mais il fallait que je me mélodies, le second qui le met au (BAnQ), qu’il a inauguré cette for- sans-abri, le reste financera la
dées dans une approche rock qui
de raconter leurs sente à l’aise, en restant moi. » contact du rock’n’roll. mule. Et c’est dans ce simple ap- construction de logements
va du blues-rock (L’Escargot), la petites vies, Sur scène, si ses compagnons Puis, au milieu des années 1960, pareil qu’Henri Dès viendra en en kit et bon marché en
country (Le Facteur) ou le sont costumés et « font les fous », alors qu’il fait ses premiers pas novembre et décembre à La Grande-Bretagne. Le gagnant
rock’n’roll (Le Petit Zinzin) à bon
leurs chagrins, pas de tee-shirt déchiré ou de gui- avec un répertoire de chansons Grande Comédie, à Paris. p deviendra propriétaire du
nombre de poussées hard-rock, leurs joies, leurs tare électrique pour Henri Dès. Il pour adultes dans des cabarets, sylvain siclier magnifique manoir meublé
punk (La Glace au citron, Mes éclate de rire : « Le fantasme du des petites salles, en France et en du XVIIe siècle, restauré et
Chats) voire thrash metal avec
blagues » guitar hero que je pourrais assou- Suisse, « il fallait choisir entre Zinzin, d’Henri Dès & Ze Grands converti en maison d’hôtes
distorsion et zébrures guitaristi- HENRI DÈS vir, non, vraiment pas ! » Lui qui se Beatles et Rolling Stones ; et pour Gamins, 1 CD Productions de neuf chambres à la
ques (Poules mes poules, La Petite présente, depuis toujours, avec moi, c’est les Beatles, avec tout ce Mary-Josée/PIAS. Concerts frontière entre Dordogne et
Charlotte). Toutes menées avec une guitare acoustique a toute- travail sur les mélodies ». en solo à La Grande Comédie, Corrèze. L’ensemble sera livré
conviction. « L’esprit de la chanson fois pris des cours pour sonner Depuis son premier album pour 40, rue de Clichy, Paris 9e. clés en main avec jardinier
a amené à chaque fois une ten- « d’une façon rock ». « Cela de- enfants, Cache-Cache, en 1977, dix- Tél. : 01-48-74-03-65. et gardien, mais aussi avec
dance, explique Henri Dès, ren- mande une technique particulière, sept ont suivi (Casse-pieds, der- Les 10, 11, 24 et 25 novembre la promesse de factures
contré mi-mai à Paris. Et avec avec des accords spécifiques. » nier en date, a été publié en 2013). et les 1er, 2, 8, 9, 22 et 23 décembre. d’entretien payées pour
l’idée de ne pas être que dans un Né en Suisse le 14 décembre 1940 S’y ajoutent une dizaine de re- De 19,40 € à 33,40 €. une période d’un an. – (AFP.)

La Seine-Saint-Denis, carrefour des tendances


Trente compagnies dansent pour les Rencontres chorégraphiques internationales, jusqu’au 16 juin

dans les spectacles dont chacun (1892-1978). Les solos de cette fi- pour tresser une farandole con-
DANSE semble proposer un récit personnel gure épatante, à la tête d’un caba- temporaine dans Anonymo. Le

L a liste est impressionnante.


Elle scande les noms de
chorégraphes inconnus
comme la Grecque Tzeni Argy-
riou, l’Allemand Christoph Win-
du monde aujourd’hui. Avec la pré-
sence de plus en plus forte de corps
qui dansent et chantent. »
Ce besoin d’un corps complet
qui bouge, parle et vocalise, galva-
ret à Berlin dans les années 1930,
donnent la température. Leurs ti-
tres, La Mort, La Boxe ou La Ca-
naille, pointent son terrain d’atta-
que entre quotidien, populaire et
Français Matthieu Barbin fan-
tasme sur des rituels comme
ceux des Mayas du Mexique pour
dresser ses Totemic Studies.
L’écriture et la recherche de vo-
kler, la Tchèque Tereza Hradilk- nise les danseurs. Loin du poisson stylisation. Egalement sous in- cabulaire passent pour les nou-
ova ou la Taïwanaise Yu-Ju Lin en dans le bocal, l’interprète veut fluence historique, l’Allemand velles générations par le remix de
faisant tournoyer la planète. La prolonger jusqu’au bout des sons Martin Hansen s’inspire pour le gestes préexistants qu’ils soient
piste d’atterrissage de ces émis- les émotions du mouvement. La trio If It’s All in My Veins des dan- ceux d’autres chorégraphes, de la
saires débarqués du monde en- quête d’une plénitude physique seuses Isadora Duncan (1877- tradition ou issus du sport et du
tier ? Les Rencontres chorégraphi- irradie The Sea Within, de la Belge 1927) ou Pina Bausch (1940-2009) quotidien. Tereza Hradilkova va
ques internationales de Seine- Lisbeth Gruwez, qui emporte pour éplucher un corps-archive. piocher dans la boxe et la corde à
Saint-Denis. Du 16 mai au 16 juin, onze danseuses au cœur d’une sauter pour son solo Swish. Lis-
trente chorégraphes issus de dix- modulation vocale méditative. Transe douce beth Gruwez emporte sa troupe
sept pays différents y sont pro- Les chorégraphes May Zarhy, is- Dans un registre cousin, le retour dans un tourbillon de derviche
grammés dans treize théâtres, de raélienne, et Michal Oppenheim, aux danses traditionnelles et aux pour The Sea Within. Egalement
l’imposante MC93 de Bobigny au allemand, immergent cinq fem- rituels devient un levier de créa- branchée transe douce, l’Austra-
modeste Colombier de Bagnolet. mes dans un bain d’ondes organi- tion. L’identité individuelle se lienne Lilian Steiner met sur or-
Tremplin d’artistes, ce rendez- ques pour The Voices. Plus repéré, cherche au contact de la commu- bite deux danseuses soufflées par
vous, surveillé par les diffuseurs, le répertoire des cinq interprètes nauté retrouvée dans des rondes deux percussionnistes masculins
est aussi un carrefour des tendan- de My Soul Is My Visa, de l’Italien main dans la main. L’Israélienne dans Noise Quartet Meditation.
ces qui secouent depuis quelque Marco Berrettini, navigue entre Shira Eviatar ausculte les peaux, Desserrer vos ceintures émotion-
temps déjà la création chorégra- James Brown et Nina Simone. les gestes et les chants de sa cul- nelles, décollage immédiat pour
phique. « C’est une manifestation La question de l’héritage à tra- ture yéménite pour Eviatar/Said. la Seine-Saint-Denis. p
cosmopolite dont les communau- vers l’histoire de la danse relue et Les Suisses Jozsef Trefeli, né en rosita boisseau
tés, issues de sociétés et de cultures recyclée, très présente sur les pla- Australie, et Gabor Varga, né en
très différentes, soulèvent des teaux, s’offre une exposition con- Ukraine, s’appuient sur leur folk- Les Rencontres chorégraphiques
questions semblables, commente trastée. L’Allemande Jule Flierl se lore respectif et ses accessoires – internationales de Seine-Saint-
Anita Mathieu, directrice des risque dans Störlaut sur les traces le bâton et le fouet – pour le duo Denis. 96 bis, rue Sadi-Carnot,
Rencontres. Les thèmes de la mé- de la chorégraphe expression- Creature. La Grecque Tzeni Argy- Bagnolet. Jusqu’au 16 juin.
moire, de la tradition rejaillissent niste allemande Valeska Gert riou rassemble sept danseurs Tél. : 01-55-82-08-08.
18 | styles 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

les diamants du nil


De Louxor à Assouan, la croisière sur le fleuve
égyptien est un spectacle majestueux.
Autant pour les paysages couleur or que pour
la richesse des temples et des nécropoles royales

Une felouque,
sur le Nil,
aux environs
de Louxor.
DENIS DAILLEUX/AGENCE VU

DANS LA TOMBE DU PRINCE


AMONHERKHÉPESHEF,
VOYAGE sur d’autres enfin, les blés mûrs sont valiser par sa beauté avec les sites ar- DANS LA VALLÉE DES guide nous explique qu’ici même,
le caire encore intouchés. Ces parcelles aux chéologiques ? Cette compétition avant 2011, il fallait d’abord faire la
couleurs chaudes – or, brun, pan- sans vainqueur est particulièrement REINES, ON PROFITE, queue sous un soleil cruel avant de

A
vril n’est pas encore à thère – alternent partout avec des saisissante entre le Nil et les nécro- pouvoir entrer dans une sépulture
sa moitié quand com- tréflières hautes, d’un vert intense, poles de la vallée des Rois et de la LITTÉRALEMENT SEUL, DES où les touristes se bousculaient.
mence la moisson en
Haute-Egypte. Vus du Nil,
dans lesquelles se cachent des
aigrettes farouches. Ici, l’âne est tou-
vallée des Reines, à Kôm El-Hettan,
où se dressent les colosses de Mem-
DÉTAILS DES VISAGES ET C’est une leçon : il faut sans doute se
presser un peu, et aller voir l’Egypte
depuis le pont du Sudan, notre ba- jours essentiel au paysan. Le trèfle non, seuls vestiges du vaste temple DES COSTUMES DES SCÈNES avant que le tourisme de masse n’y
teau, ou le long des routes parcou- leur sert de fourrage, le blé est encore dédié au pharaon Amenhotep III. impose de nouveau sa loi.
rues pour aller visiter les temples, les cultivé en partie pour la consomma- A cet endroit précis, on ne sait plus si QUI ANIMENT LES PAROIS La croisière elle-même est un spec-
champs de blé présentent trois tion domestique. les deux statues de pierre, édifiées à tacle permanent. On passe l’écluse
états : sur les uns, moissonneuses Qui aurait pu penser, avant ce l’apogée de la civilisation de l’Egypte d’Esna avant Edfou. A Kôm Ombo,
et moissonneurs s’affairent, cour- grand voyage à la découverte d’une antique, au XIVe siècle avant notre escorte. On ne se balade jamais seul après la visite du temple, on dé-
bés, sans machine ; sur d’autres, les civilisation prodigieuse et de ses tra- ère, servent de décor au paysage ou « hors des sentiers battus » en Egypte. couvre le merveilleux petit musée
gerbes alignées forment comme ces grandioses, que ce paysage agri- si ce sont les champs alentour qui, La richesse picturale des bas-reliefs consacré au dieu crocodile Sobek.
un jeu de dames sur les chaumes ; cole, inchangé et vivant, pourrait ri- malgré les pylônes électriques, font d’Abydos mérite ce détour, com- Les momies et les sarcophages nous
vibrer les deux chefs-d’œuvre qu’ils plété, avant de remonter à bord rappellent que ces animaux sacrés
encerclent d’un tapis vert. du bateau, par la visite du temple appartiennent bel et bien au passé.
Suez, le canal invisible Nous avons embarqué à Louxor d’Hathor, à Dendérah. C’est un Il n’y a plus de crocodiles dans le Nil,
sur le Sudan, un superbe bateau à va- des rares temples au toit duquel on entre le delta et le barrage Nasser, et
Du Caire, on roule vers Ismaïlia, qui se trouve au bord du canal de Suez, à mi-chemin peur – le dernier sur le Nil –, acheté et peut accéder, exceptionnellement les enfants s’amusent joyeusement
de la Méditerranée et de la mer Rouge. C’est une petite ville où l’architecture coloniale restauré il y a une vingtaine d’an- conservé. Dans une pièce exiguë de sur les deux rives du fleuve.
reste très présente, malgré son délabrement. On y visite la cathédrale copte catholique nées par Voyageurs du monde, la terrasse, on découvre un plafond
Saint-Marc, gardée par des militaires lourdement armés. L’évêque Makarios Tawfik, dont sur lequel nous descendrons jusqu’à qui ne nous est pas inconnu. C’est le Filer à Philae
l’autorité spirituelle couvre le Sinaï, s’y trouve et nous sert de guide. Lui seul se souvient Assouan en six jours et cinq nuits. zodiaque de Dendérah, ou plutôt sa Dans la dernière partie de la croi-
de l’emplacement, dans l’église, du tableau que l’impératrice Eugénie offrit à la paroisse. D’autres bateaux font la jonction en copie. L’original se trouve au Louvre sière, sur la rive droite, juste avant
D’Ismaïlia, on roule plein nord vers Port-Saïd. Le long de la route, les bassins des pêche- quatre jours, mais le Sudan com- depuis qu’un général de l’armée de Assouan, les larges paysages sauva-
ries de crevettes nous séparent d’une digue derrière laquelle on devine le canal. La sil- mence son voyage… en marche ar- Bonaparte a décidé de le rapporter ges et verdoyants laissent la place à
houette d’un cargo dont on ne voit que la passerelle glisse sur l’eau invisible et se déta- rière. Après une première journée dans ses bagages. Le monde est la route et aux rails sur lesquels
che sur le ciel bleu. Le bac qui permet de passer de Port-Saïd à Port-Fouad est bondé. consacrée essentiellement aux tem- petit… et marche sur la tête ! filent des trains écrasés de chaleur.
Ce n’est déjà plus sur le canal qu’on navigue, mais sur son embouchure. On ne peut pas ples de Louxor et de Karnak – où l’on De retour à Louxor, on visite les né- Rive gauche, le sable du désert arrive
rester à Port-Fouad, car nous sommes dans le Sinaï, peu sûr, première terre d’Asie, là a du mal à quitter la grande salle cropoles royales sans personne ou désormais presque jusqu’à l’eau.
où l’Afrique s’achève. Port-Saïd n’a que son histoire à offrir, mais c’est la grande histoire : hypostyle, chef-d’œuvre indépassa- presque. Dans la tombe du prince A Assouan, à la place de la visite
au bout de la jetée, à côté du socle vide où une statue colossale de Ferdinand de ble –, le bateau vogue en direction de Amonherkhépeshef, un fils de Ram- classique et touristique du souk,
Lesseps était installée entre 1899 et sa destruction par plastiquage, en 1956, on achète Qena, à 60 kilomètres au nord. sès III, dans la vallée des Reines, on on se rend chez un barbier accompa-
du maïs grillé et des fèves salées aux marchands ambulants. On a beau redescendre Le lendemain, à l’aube, on embar- profite, littéralement seul, des dé- gné de notre guide, qui sert de tra-
dans l’autre sens jusqu’à Suez et sa corniche en fin de journée, le canal lui-même nous que dans des 4 × 4 vers le temple de tails des visages et des costumes des ducteur et dont la présence vaut
échappe. Les ponts sont fermés pour des raisons de sécurité, et les installations portuai- Séthi Ier à Abydos, soit deux heu- scènes qui animent les parois. sauf-conduit. Sous le portrait balle
res ne se visitent pas. Nous serons donc allé au canal de Suez sans jamais le voir. res de route en convoi, sous bonne Quand on en sort étonné, notre au pied du footballeur égyptien
styles | 19
0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Mer Méditerranée

Port-Saïd
Ismaïlia
Suez
Le Caire SINAÏ
ARABIE
ÉGYPTE SAOUDITE

Le
LIBYE

Ni
Qena

l
Louxor
Assouan
Philae Mer
Rouge

200 km SOUDAN

Au milieu
de tubéreuses,
à El-Qanater, l’endroit
où le Nil se divise en
C A R N E T
deux bras (ci-contre). D E R O U T E
Le Ramesséum, Notre journaliste a organisé
temple funéraire son voyage avec l’aide
de Ramsès II, en face de Voyageurs du monde
de Louxor (ci-contre, et a été hébergé par l’hôtel
à droite). Four Seasons, au Caire.
DENIS DAILLEUX/AGENCE VU
Y AL L E R
Air France propose des vols
sur sa filiale Joon, à partir
de 297 euros AR pour
Le Caire, en basse saison.
Renseignements et réser-
vations sur Flyjoon.com
ou au 09-69-39-02-15. Vols
directs EgyptAir à partir
de 320 euros environ, dans
les mêmes conditions.

S E LO GE R
« Sur le Nil, hôtels
de légende & croisière sur
le Steam Ship Sudan », de
Voyageurs du monde, est
le voyage que nous avons
testé, soit six jours et cinq
nuits de croisière, et deux
nuits à Louxor, au Winter
Palace, et à Assouan, au
Old Cataract. Entre 2 500 et
3 700 euros par personne,
vols compris, selon la
saison et les prestations.
Renseignements :
01-84-17-19-01.
Voyageursdumonde.fr
Egypte insolite propose
une croisière sur le Nil en-
Sur le plateau de Gizeh, les pyramides tre Louxor et Assouan sur
de Khéops et de Képhren (à gauche). un bateau croisière 5 étoi-
les en pension complète.
Au Caire, à Gueziret El-Dahab, l’« île d’or » Quatre nuits et cinq jours,
(ci-dessus). à partir de 430 euros
DENIS DAILLEUX/AGENCE VU par personne en cabine
double, sans les vols inter-
nationaux et intérieurs.
Egypte-insolite.com
Sofitel Winter Palace
Luxor, chambre double
à moins de 100 euros en
basse saison. Sofitel.com
Le Old Cataract s’appelle
désormais le Sofitel
Legend Old Cataract
Mohamed Salah, l’ailier droit du Liver-
pool FC, on écoute la complainte des Le Caire sous l’œil de Toutankhamon Aswan. Chambre double à
partir de 111 euros en basse
pères de famille qui ont du mal à payer saison. Sofitel.com
l’école de leurs enfants. En dehors des fallait-il aller dans la capitale doute la plus ancienne représentation pharaon, qui détermineront la date de Au Caire, les grands hôtels
sites touristiques, les Egyptiens ne se égyptienne ? La ville n’invite pas aux d’une moustache, dont elle pourrait naissance officielle du nouveau site. internationaux sont
rencontrent que par effraction. promenades solitaires, elle est trop célébrer l’invention. La figure du Nous avons pu avoir accès aux regroupés au bord du Nil
Mais il faut déjà filer à Philae, où le immense et trop tumultueuse encore. pharaon Akhenaton domine toute laboratoires de restauration du futur dans le quartier de Garden
temple se découvre après dix minutes Mais nous voulions voir les pyrami- une partie de la visite. Un sarcophage Grand Musée égyptien, où une équipe City. Four Seasons Hotel
de barque à moteur. Dédié à Isis, c’est des et les musées. en bois partiellement recouvert d’or spécialiste du bois travaillait no- Nile Plaza, chambre double
l’un des temples les plus élégants du La prudence dicte de s’installer dans donne de son visage une image aussi tamment sur un char de la tombe à moins de 200 euros en
pays. Le culte de la déesse païenne s’y un des hôtels internationaux de belle que tourmentée. de Toutankhamon. A part cette partie basse saison.
poursuivit exceptionnellement tard. Garden City, en plein centre, qui of- La salle des Momies achève d’inquié- technique essentielle, tout le reste est Fourseasons.com
Quand il s’éteignit au Ve siècle, le culte frent tous des vues splendides sur la ter ceux qui croient aux sortilèges. encore en chantier.
des dieux et des pharaons disparut ville. Notre séjour débute par une Enfin, dans la section consacrée aux Le soir, nous allons entendre l’en- V I SI TE R
avec lui. Sur l’île Kitchener, le jardin journée entièrement consacrée au portraits du Fayoum, le chef-d’œuvre semble Mazaher, un groupe de mu- Voyageurs du monde
botanique, avec ses grandes allées de Musée égyptien du Caire, sur la place intitulé Portrait de deux frères a beau siciens traditionnels qui se produit propose une formule avec
palmiers et ses couples d’amoureux Tahrir, qui devrait être remplacé par avoir été peint au IIe siècle, il offre au Makan, un tout petit café-concert les sites les plus importants
installés sur des bancs, à l’ombre, face un nouveau Grand Musée en 2019. la vision d’hommes d’une modernité à dix minutes de Garden City. La entre Louxor et Assouan,
au désert, manque un peu d’entretien, La place n’est plus la même que celle saisissante. La visite est rythmée chanteuse, sorte d’Oum Kalsoum du mais on peut compléter
mais pas du tout de charme. où s’est jouée la révolution de 2011. par des vitrines vides, encore rares. chant folklorique nubien, vampe la ce programme, notam-
La croisière s’achève, c’est l’heure de Des bâtiments ont disparu, un Des taches très picturales marquent salle avec ses jeux de foulards et ment avec une extension
quitter la cabine du Sudan, à regret. A grand parking souterrain a été au sol l’emplacement des œuvres qui ses œillades. On l’applaudit debout. vers Abou Simbel,
Assouan, au Old Cataract, juché sur son achevé. Dans l’enceinte du musée, le sont déjà parties à la restauration Faute de temps, ce sera notre seule au bord du lac Nasser, puis
promontoire face à l’île Eléphantine, monument à la mémoire du grand avant d’être installées, plus tard, dans sortie dans la capitale, au milieu d’un au Caire, pour visiter
tout invite à rester aussi : les chambres, égyptologue français Auguste Ma- le nouveau musée. public jeune et très féminin. les pyramides de Gizeh et
le jardin et les crêpes Suzette du restau- riette n’a pas bougé. Mais le vieux Le lendemain, direction les sites lé- le Grand Musée égyptien.
rant 1902, servies dans la demi-clarté musée, un des plus beaux ensembles La pyramide donne le vertige gendaires des pyramides et du Sphinx, Attention, de nombreux
d’une imposante salle à manger orien- archéologiques du monde, est à bout Le futur Grand Musée égyptien, ins- à Gizeh. L’entrée dans la grande pyra- sites, temples ou musées,
taliste. Ce 5-étoiles est le havre de paix de force. Poussiéreux mais plein tallé à Gizeh non loin des pyramides, mide donne le vertige, au propre exigent le paiement
des présidents français en goguette. de charme, il conserve les statues co- dont le chantier n’est pas achevé, comme au figuré. L’ensemble se par- d’un supplément pour
On aimerait continuer le voyage au- lossales des pharaons de toutes les devrait ouvrir ses portes en jan- court en voiture ou en calèche, à la re- la prise de photographies.
delà du barrage, sur le lac Nasser, pour époques et, au premier étage, le tré- vier 2019. Ce qui est certain, c’est que cherche du meilleur point de vue. Seul
découvrir la Nubie et les temples sor de la tombe de Toutankhamon l’inauguration ne se fera pas sans le havre de paix, le petit Musée de la bar-
d’Abou Simbel. Mais l’Egypte ne se livre et les momies poignantes des pha- masque de pierres et d’or de Toutan- que solaire, au pied de la pyramide de
jamais entièrement, et il faut plusieurs raons les plus célèbres. khamon : c’est son transfert d’un mu- Khéops. Sinon, l’excitation est partout,
voyages pour prétendre la connaître Du dédale des salles ressortent des sée à l’autre et l’achèvement des et c’est déjà presque la foule, même si
un peu. Le temps règne en maître sur visages. La statue peinte de Rahotep, 7 000 mètres carrés, prochainement notre guide nous explique que ce n’est
les bords du Nil. p grand prêtre d’Héliopolis durant la consacrés à l’exposition du trésor rien comparé aux « grandes années ». p
thomas doustaly IVe dynastie, vers 2670 av. J.-C., est sans découvert dans la tombe du jeune t. dou.
20 | télévision 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Survivre grâce à la puissance d’un récit VOTRE


SOIRÉE
« Le Temps des égarés » met en scène des réfugiés en demande d’asile et leurs interlocuteurs TÉLÉ

ARTE la lourde responsabilité de décider


VENDREDI 25 - 20 H 55 qui peut rester et qui doit partir, et VE ND RED I 25 M A I
TÉLÉFILM dont on perçoit ici la lassitude,
voire le désespoir. TF1

S
ira Diabaté (Claudia 21.00 Koh-Lanta, le combat
Tagbo) travaille en tant Prix du public à Biarritz des héros
que traductrice à l’Ofpra, Au-delà de cette thématique dure Divertissement présenté
l’Office français de protec- et sensible, rarement abordée à la par Denis Brogniart.
tion des réfugiés et apatrides, télévision, Virginie Sauveur (dont 23.50 Vendredi, tout est permis
auquel revient la tâche d’attribuer on retrouve ici la patte de Virage avec Arthur
et surtout de refuser le droit Nord) signe une fiction sur la Divertissement animé
d’asile en France. Arrivée toute puissance du récit. Le récit que par Arthur.
jeune sur notre sol après avoir Sira imagine pour obtenir le droit
survécu au périple de l’émigra- d’asile de ses clients (dans ce do- France 2
tion, Sira connaît le type de récit maine, « un avocat humaniste n’a 20.55 Candice Renoir
atroce et crédible susceptible jamais aidé personne », assure la Série. Avec Cécile Bois,
d’augmenter les chances d’obte- traductrice-conteuse) ; mais aussi Raphaël Lenglet (Fr., 2017, S6,
nir le droit d’asile. Ce dont on le récit de sa propre odyssée, ép. 9 et 10/10).
s’aperçoit dès les premières scè- qu’elle transmet à Assa, une nuit, 22.45 Taratata 100 % live
nes du Temps des égarés, lorsque, et qui, finalement, servira de Magazine présenté
loin de traduire les propos d’une guide à la petite fille et la sauvera par Nagui.
jeune Syrienne face à un agent de d’un renvoi vers l’excision.
l’Ofpra, Sira invente en français le En dépit d’une direction d’ac- France 3
récit du viol qu’aurait subi cette teurs parfois problématique et 20.55 Le Divan de Marc-Olivier
réfugiée, tout en menaçant cette malgré son sujet brûlant, ce télé- Fogiel
dernière, en arabe, de la laisser Le film se focalise sur le parcours de deux réfugiés, dont Assa (Hadja Traore, de dos). SÉVERINE BRIGEOT film laisse une empreinte de poé- Magazine. Invité : Laurent Gerra.
tomber si elle n’obtient pas la sie et de quiétude. En début d’an- 22.35 68, année érotique
grosse somme d’argent qu’elle en née, il a reçu le Prix du public au Documentaire de Philippe Lagnier
attend en contrepartie – 250 euros qu’elles prévaudront. Et cela scénariste Gaëlle Bellan se sont fo- apprendra à forcer en douceur la Festival international de Biarritz, (Fr., 2018, 50 min).
cash pour ouvrir un dossier, 500 même lorsqu’une jeune instruc- calisées sur le parcours en France porte et la cuirasse de Sira. ainsi que celui de la meilleure fic-
pour imaginer une histoire qui trice de l’Ofpra, au bord du burn d’Abdul (Amer Alwan), briève- Mais Le Temps des égarés met tion (outre celui du scénario et de Canal+
puisse convaincre l’Ofpra. out et agressive, estime, par man- ment hébergé chez un humani- aussi en scène l’autre côté du gui- la musique) au Festival des créa- 21.00 Rugby
Pour sa part, Abdul, doux érudit que de culture, une partie de son taire parisien à qui il avait sauvé la chet : celui de ces personnages peu tions télévisuelles de Luchon. p Première demi-finale du Top 14 :
irakien qui a fui les atrocités per- récit purement invraisemblable. vie en Irak, avant de se retrouver médiatisés à qui revient la charge martine delahaye Montpellier-Lyon.
pétrées par l’organisation Etat is- Pour donner un corps et une seul face à l’Ofpra. Et sur celui de la d’instruire les demandes de droit 23.30 Money Monster
lamique dans sa propre maison, âme aux réfugiés que l’on n’aper- jeune Assa, transbahutée du Mali d’asile, salariés de l’Ofpra, traduc- Le Temps des égarés, téléfilm de Drame de Jodie Foster.
refuse ce genre de trafic. Il veut çoit le plus souvent que par grou- en France par son père afin de la teurs, avocats, juges, etc. Des per- Virginie Sauveur. Avec Claudia Avec George Clooney, Julia Roberts,
croire que vérité et sincérité res- pes dans les journaux télévisés, la préserver de l’excision. Une petite sonnes confrontées à la détresse et Tagbo, Amer Alwan, Alice Belaïdi Jack O’Connell, Dominic West
tent des valeurs universelles, et réalisatrice Virginie Sauveur et la fille de 9 ans (Hadja Traoré) qui aux supplications, sur qui repose (France, 2017, 90 minutes). (EU, 2016, 95 min).

France 5
20.50 La Maison France 5
Magazine présenté par

Sous les pavés, la libération sexuelle Stéphane Thebaut.


22.20 Silence, ça pousse !
Magazine présenté par
Ils avaient 20 ans et racontent cette époque d’émancipation des corps dans « 68, année érotique » Stéphane Marie et Carole Tolila.

Arte
20.55 Le Temps des égarés
FRANCE 3 ne s’embrasent les rues du Quar- quelques-uns de ses jeunes gar- Après mai 1968 vient l’été. Et la filles qui prenaient la pilule ? C’était Téléfilm de Virginie Sauveur.
VENDREDI 25-22H35 tier latin, voilà qu’une partie de la diens révolutionnaires de décou- saison du plaisir va durer plu- une époque bénie ! » Les seins Avec Claudia Tagbo, Hadja Traore,
DOCUMENTAIRE jeunesse française envoie valser vrir une sexualité libre et multiple. sieurs années. Vie en commu- nus apparaissent sur les plages, Amer Alwan, Alice Belaïdi
les conventions. Sur les ondes de Bien écrit, agrémenté d’archives nauté, flower power, « Faites même si les prudes balancent (Fr., 2018, 95 min).

D ans la France du Général,


on ne badine pas avec les
corps. L’avortement est
un crime, la contraception rudi-
mentaire, le sexe tabou dans les
RTL, en plein après-midi, Ménie
Grégoire recueille les témoigna-
ges, les questions et parfois les an-
goisses de femmes et d’hommes
concernant leur sexualité.
filmées et de témoignages d’une
douzaine de femmes et d’hom-
mes ayant vécu leurs 20 ans aux
alentours de 1968, ce documen-
taire revient sur cette époque de li-
l’amour pas la guerre ! », une partie
de la jeunesse tente des expérien-
ces qui, sur le plan sexuel, vont
parfois se révéler douloureuses.
« Il ne fallait pas être jaloux, c’était
des cailloux aux effrontées. On
couche, on change de partenaire,
on expérimente des positions.
Jouissance sans entraves ? Les pa-
roles et sourires des témoins en
22.30 Personne ne bouge !
« Tina Turner ».
Magazine (35 min).

M6
conversations de familles. Dans bération des corps même si, et cela une notion bourgeoise. Et il était disent long. Une autre époque ? 21.00 MacGyver
cette France corsetée où la mixité « Notion bourgeoise » est souligné, toute la jeunesse parfois difficile de cacher sa jalou- Assurément. p Série. Avec Lucas Till, George Eads
n’est pas encore une évidence, Sur le vaste campus de Nanterre, française n’a pas vécu cette libéra- sie. Cela a fait des dégâts chez cer- alain constant (EU, 2017, S2, ép. 20
l’union des corps, c’est d’abord filles et garçons se mélangent. tion sexuelle. S’émanciper lorsque tains », se rappelle un témoin. 21.00 MacGyver
pour donner la vie, pas pour pren- Plus tard, au cœur des événe- l’on est désargenté, plus préoccupé Mais, au-delà des blessures, 68, année érotique, Série. Avec Lucas Till, George Eads
dre du plaisir ! Et puis, doucement ments de mai 1968, la Sorbonne par sa survie quotidienne que par l’époque est au sexe joyeux et de Claude Ardid et Philippe (EU, 2017, S2, ép. 1 et 2/23 ;
mais sûrement, avant même que occupée jour et nuit permettra à la révolution, était plus délicat. libre. « Avoir 20 ans en 68 avec des Lagnier (France, 2018, 50 min). S3, ép. 8 à 10/24).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Se débrouille pour que tout avance. Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 120
PAR PHILIPPE DUPUIS
II. Même plate, elle séduit le poète.
Grand dirigeant de la NRF. III. Vous
N°18-120 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
n’en verrez jamais la fin. En réduction 6 8 2 1 7 3 4 9 5
Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 pour faire plus court. IV. Secondé par 3 7 4 2 3 1 9 6 4 5 8 7 2 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
saint Eloi pour réunifier le royaume. 7 4 5 2 9 8 3 1 6 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I
Facilite la traction. V. Pays toujours
3 2 9 7 8 3 1 6 5 4 abojournalpapier@lemonde.fr.
8 5 4 7 6 9 1 2 3 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
sous le voile. Structure d’entreprise. 1 6 3 4 5 2 7 8 9 Courrier des lecteurs
II
Jacassent à la campagne. VI. Petite ga- 4 7 8 9 2 6 5 3 1 blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
5 2 6 3 1 7 9 4 8 Par courrier électronique :
III lette en voie de disparition. En trop. 5 2 1 3 9 9 3 1 5 8 4 2 6 7 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Accompagne Blanche-Neige. VII. Rosé Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV du Gard. Piégés. Le chrome. VIII. Mé- 8 Difficile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
moire des ondes. Points en opposi- Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V tion. Soutient provisoirement. 1 2 grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
IX. Peu supportable. Pour le repos des allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI
aigles. X. Pertes de temps pas tou-
9 8 3 5 1 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII
jours volontaires. 2 9 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VERTICALEMENT
VIII
7 4 1 2 8 par colonne et par
carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
1. Propos plein d’avenir. 2. Oblige à
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
ralentir dans la fosse. 3. Fin de série n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
chez les Grecs. Sans la moindre effica-
cité. 4. On le retrouve chez Corneille,
X
Goldoni et Molière. En réalité. 5. Ac-
croche l’œil du lecteur. Venu de la Présidente :
campagne bien familièrement. Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 119
6. Suis discrètement. Côté du levant. 80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Impondérable. II. Nolde. Redoux. III. Crièrent. Uri.
7. Despote qui mène grand train. Tél : 01-57-28-39-00
Bien en peine. 8. Vent marin. Du Fax : 01-57-28-39-26
IV. Ota. Opéables. V. Lagune. Réent. VI. Lien. Rade. Te. VII. As. Edouard.
jaune dans les champs. 9. Personnel. L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
VIII. Besson. Ove. IX. Le. CD. Estran. X. Essouchement 93290 Tremblay-en-France
Installai au bon endroit. 10. Porteur Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Incollable. 2. Mortaisées. 3. Pliage. 4. Ode. Unesco. d’étoile chez Donald. Forme d’avoir. Montpellier (« Midi Libre »)

5. Néron. Dodu. 6. Eperon. 7. Erne. Au. Eh. 8. Retardasse. 9. Ad. Béer.


11. Approchée du bout des doigts. Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
Production ouvrière. 12. Mises en durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
Tm. 10. Boule. Doré. 11. Lurent. Van. 12. Existèrent.
place sans dépassement. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
VENDREDI 25 MAI 2018 débats & analyses | 21

Les morts disputés de Gaza


Analyse une frontière, mais son soudain légalisme
est hors sujet. Il s’agit bien, pour Israël, d’une
rionnettes du Hamas. Quant au mouvement
islamiste, il ne serait qu’un bloc de haine
Les morts arrangent le Hamas, car ils démon-
trent la violence israélienne et la nouvelle
ligne de démarcation sécuritaire majeure. immuable, une faction terroriste antisémite orientation du mouvement, opportuniste et
piotr smolar
Or, cette ligne n’a jamais été vraiment me- voulant la destruction d’Israël. Les commen- fragile : la mobilisation populaire. Ils repla-
jérusalem - correspondant
nacée, grâce aux moyens technologiques et tateurs ont méprisé la révision de sa charte cent aussi ses dirigeants comme des interlo-

L
humains déployés. Aucun soldat ni civil israé- en 2017, où la perspective d’un Etat palesti- cuteurs en puissance en vue d’un cessez-le-
e conflit israélo-palestinien n’a ja- lien n’a été blessé. En revanche, de nombreux nien dans les frontières de 1967 était admise. feu à long terme, auquel ils se disent prêts.
mais permis de débat serein. Trop Palestiniens ont été atteints par balles loin de En revanche, lorsqu’un responsable du Ha- Si ces mêmes dirigeants avaient voulu limi-
de deuils, de dénis mutuels. Trop la clôture, alors qu’ils étaient inactifs. Contes- mas, Salah Al-Bardawil, a affirmé, le 16 mai, ter le bilan humain, ils auraient pu empêcher
de croisés aussi, les yeux brûlés ter cela, c’est réfuter les récits de dizaines de qu’une vaste majorité des Palestiniens tués les manifestants de s’approcher de la clôture,
par la haine. Avec la « marche du témoins étrangers au conflit. Mettons de côté appartenaient à son mouvement, on a alors en déployant un service d’ordre ; appeler
REJETANT L’IDÉE grand retour », entreprise le long la dimension morale, qui renvoie chacun à sa cité ses paroles comme une vérité inestima- femmes et enfants à rester près des tentes ;
D’UNE ENQUÊTE de la bande de Gaza depuis le 30 mars, on a
atteint l’acmé de ce phénomène. Les éviden-
conscience, et les règles d’engagement, inter-
prétées de façon élastique. Si l’usage massif et
ble, justifiant les balles tirées contre eux. scénariser des mouvements typiques de la
culture pacifiste, comme une chaîne hu-
INTERNATIONALE, ces, que toute personne non dogmatique disproportionné de la force létale avait un but DIFFICILE MUE DU HAMAS maine. Ils ne l’ont pas fait. Mais ils n’ont pas
devrait reconnaître, semblent s’évanouir dissuasif, il n’a pas été atteint. Le 14 mai, Il y a pourtant de quoi se méfier. D’abord, le davantage choisi l’usage massif d’armes à feu
L’ARMÉE derrière les écrans de fumée. journée la plus noire, on n’avait jamais vu motif. Le Hamas n’est pas à l’origine directe ou de roquettes contre l’armée israélienne,
ISRAÉLIENNE ASSURE La première est le bilan saisissant des victi-
mes : les morts – plus d’une centaine –, mais
autant de manifestants s’avancer dans la bor-
dure, déclarée interdite par Israël.
de la marche du grand retour. Il aurait pu la
tuer dans l’œuf. Au lieu de cela, il l’a encoura-
restant ainsi dans une sorte d’entre-deux, qui
témoigne de la difficulté de la mue engagée.
QU’ELLE ESSAIE plus encore les blessés par balles, environ Rejetant l’idée d’une enquête internatio- gée, comprenant sa résonance médiatique. L’autre raison de ne pas reprendre les
3 500. Des chiffres seulement vus par temps nale, l’armée assure qu’elle essaie de minimi- Revendiquer l’appartenance de dizaines de propos de Salah Al-Bardawil devrait relever
DE MINIMISER LES de guerre. Or, de guerre, il n’a pas été ques- ser les dommages causés. Elle a mis en place « martyrs » est une vieille ficelle, destinée à de l’évidence : en quoi l’appartenance éven-
tion. La justification de ce bilan a conduit les une commission pour déterminer les cir- montrer que le mouvement, affaibli, reste en tuelle au Hamas des victimes justifierait-elle
DOMMAGES CAUSÉS avocats d’Israël à des contorsions rares. Il est constances générales des tirs. Or, on sait d’ex- osmose avec la rue. Si le Hamas était l’unique leur mort, si elles ne présentaient pas de dan-
vrai que la marche présente pour l’armée un périence – comme après la dernière guerre régisseur de la mobilisation, comme le ger immédiat pour les soldats et les civils
défi majeur, en termes de règles d’engage- de 2014 – que les vérifications disciplinaires martèle Israël, pourquoi une participation israéliens ? Depuis quand valide-t-on l’em-
ment et d’image projetée par l’Etat hébreu. sont de pure forme. En outre, les erreurs indi- plutôt modeste, sur 2 millions d’habitants ? ploi de la force létale a posteriori, et non en
Cette marche constitue un phénomène viduelles importent bien moins que les or- Mi-décembre, pour le trentième anniver- vertu d’une situation sur le terrain ? Ou alors,
hybride, essentiellement pacifique mais à dres hiérarchiques. C’est en raison de l’impu- saire du mouvement islamiste, la foule de ses il faut assumer le pire : Israël devrait tuer
un endroit stratégique. Elle rassemble des nité organisée que l’ONG B’Tselem avait affiliés fut compacte et disciplinée. tous les Gazaouis (fonctionnaires, combat-
manifestants civils, dont une minorité brûle cessé, en 2016, de transmettre des dossiers Le Hamas est comptable d’un bilan conster- tants, militants, sympathisants) qui ont une
des pneus, lance des cerfs-volants enflam- sur des crimes allégués au parquet militaire. nant dans sa gestion de la bande de Gaza, relation étroite ou lointaine avec le Hamas.
més en direction des champs israéliens et Israël a aussi cherché à criminaliser les par- dont l’agonie est due d’abord au blocus israé- Ce raisonnement par l’absurde montre à
essaie de découper la clôture. Le Hamas ticipants de la marche, en leur déniant toute lo-égyptien. La marche est une façon de re- quel point l’argument de l’appartenance à
dispute en droit l’idée que celle-ci représente volonté autonome et en faisant d’eux des ma- trouver un pouvoir de nuisance face à Israël. une faction est une diversion. p

La presse doit mieux protéger les femmes Imprévisible


journalistes du cyberharcèlement
L’association Prenons la une, qui rassemble des femmes journalistes, dénonce
la violence des actes de harcèlement en ligne et demande à la presse d’aborder
après-guerre froide
ces menaces comme des accidents du travail
Le livre
Collectif Or, Internet, c’est la vraie vie. Ce qui se dit sur les fo-

C
rums, ce qui s’écrit sur les réseaux sociaux ne flotte pas e monde déroutant du début du XXIe siècle,
dans l’air de manière éthérée. Cela atteint réellement. secoué par les rivalités entre de nouvelles

S uicide-toi », « ferme ta gueule », « chienne », « hysté-


rique », « mal baisée », « tu as couché pour réussir »,
« va te faire violer »… Nous, femmes journalistes,
sommes régulièrement confrontées aux violences en
ligne. Celles-ci sont protéiformes : quand certaines d’en-
Angoisse physique, stress important, problèmes de
concentration, peur de rentrer chez soi quand le harcè-
lement passe de l’autre côté de l’écran et inquiétude
pour ses proches… C’est pourquoi Prenons la une en ap-
pelle aux rédacteurs et rédactrices en chef, et aux mana-
puissances, la réapparition d’empires dé-
funts et le surgissement d’acteurs non
étatiques transnationaux, semble à Andreï Gratchev
beaucoup plus lourd de menaces que celui qui l’avait
précédé, avec sa stabilité relative assurée par l’équili-
tre nous reçoivent des insultes isolées, quelques Tweet geurs à divers niveaux, pour que le cyberharcèlement bre nucléaire entre les deux grands. L’ancien con-
ou des commentaires sous un article, d’autres sont la ci- soit, enfin, pris au sérieux. Il devrait être appréhendé seiller et porte-parole de Mikhaïl Gorbatchev tisse un
ble d’un cyberharcèlement organisé incluant menaces comme « un accident du travail ». amer bilan de l’après-guerre froide, ironisant sur le
de viol, menaces de mort, tentatives de piratage, publi- Cela passe par une série de bonnes pratiques afin de grand échec de l’Occident.
cation de données privées, réception d’images violen- mieux accompagner les journalistes victimes de vio- « A la place d’un monde docile, remodelé à son image et
tes et autres joyeusetés. Appelés familièrement lences en ligne. Nous recommandons une meilleure facile à gouverner, il découvre un environnement hostile
« raids », ils s’organisent parfois via des forums ou des sensibilisation et une formation des équipes de mana- et dangereux, défiant ouvertement son statut privilégié
groupes Facebook secrets. gement, des rédacteurs et des ressources humaines et son rôle de timonier de l’histoire mondiale », note le
Le cyberharcèlement peut toucher tout le monde. à ce genre de situations, ainsi qu’aux questions de politologue. Gratchev n’a jamais pardonné à Washing-
Mais parce qu’ils s’expriment en public, les journalis- cybersécurité. ton comme aux Européens leur refus de la « Maison
tes y sont particulièrement exposés. Parmi eux, les commune » proposée par son ex-mentor. C’était à ses
femmes sont une cible privilégiée. Elles le sont encore FILTRER LES COMMENTAIRES HAINEUX yeux l’occasion de créer un système de sécurité collec-
davantage si elles sont non blanches, issues de la com- Quand ces violences se produisent, il est important tive allant de Vancouver à Vladivostok. L’arrogance du
munauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et trans- d’écouter la victime, de ne pas rejeter la faute sur elle, en UN NOUVEL gagnant de la guerre froide a nourri « la rancœur du per-
genres), grosses ou en situation de handicap, voire lui faisant divers reproches. Les responsables sont les AVANT-GUERRE ? dant, le poussant à compenser sa faiblesse par une agres-
qu’elles assument l’étiquette de « féministe ». auteurs de cyberviolence, et eux seuls. En plein épisode DES HYPER- sivité insolente ». D’où le « revanchisme » de Poutine.
Comme toutes les violences contre les femmes, le cy- de harcèlement, il peut être utile de mandater une per- PUISSANCES Si le tableau qu’il dresse d’un nouvel avant-guerre est
berharcèlement découle d’une volonté de réduire au sonne tierce pour effectuer un travail de veille des atta- À L’HYPERPOKER sans surprise, le grand intérêt de ce livre alerte est dans
silence par des procédés sexistes et, souvent, des insul- ques et des menaces, afin de préserver la victime. Ce d’Andreï Gratchev l’analyse de l’ancien, celui de la guerre froide. Ce fut une
tes à caractère sexuel. Et cela fonctionne : combien de collègue journaliste ou community manager (chargé de (Alma, 306 p., vraie guerre. « Par le nombre des victimes, à peu près
femmes journalistes ont déjà dû quitter les réseaux so- gérer les réseaux sociaux) pourrait, par exemple, filtrer 19,90 euros) 50 millions dans 147 conflits de par le monde, elle peut re-
ciaux, se rendre anonymes ou passer leur compte en et traiter les commentaires haineux. vendiquer le titre d’héritière officielle des deux guerres
mode « privé » à cause de ces violences en ligne ? Il pourrait aussi l’aider à maîtriser les conditions de vi- mondiales du XXe siècle », relève Andreï Gratchev, rappe-
sibilités de ses posts sur les réseaux sociaux. Il nous pa- lant en outre qu’elle fut beaucoup plus longue et encore
ANGOISSE PHYSIQUE, STRESS IMPORTANT raît également souhaitable d’accompagner juridique- plus mondiale que les deux précédentes.
Quand on entend parler de harcèlement sur Internet, ment la personne concernée pour porter plainte, par
on pense d’abord à un problème qui touche les jeunes exemple, en mettant à sa disposition l’avocat de l’entre- ÉPISODES SOUVENT MÉCONNUS
à l’école primaire ou au collège. Le phénomène est en prise. En droit français, il faut faire constater l’insulte Son regard est celui d’un homme qui travailla aux
réalité plus global, plus généralisé et peut aussi par un huissier dans l’idéal, puis porter plainte contre côtés du principal artisan de la fin de la guerre froide.
pénaliser des professionnelles. Qu’elles travaillent sur chacun des agresseurs, même dans le cadre du « délit de Avant même la chute du mur de Berlin en 1989 puis,
le féminisme, les discriminations, les jeux vidéo, le cyberharcèlement groupé » qui vient d’entrer dans la loi deux ans plus tard, l’effondrement de l’URSS, les
numérique, la politique – surtout l’extrême droite –, et « renforçant la lutte contre les violences sexuelles et accords américano-russes de désarmement et, sur-
en réalité sur tous types de sujets, les femmes sexistes » (adoptée en première lecture par l’Assemblée tout, l’annonce en 1988 par Gorbatchev de la fin de la
journalistes sont exposées en première ligne au nationale). N’oublions pas que cela représente un coût « doctrine Brejnev » sur la souveraineté limitée des
cyberharcèlement. important et du temps à y consacrer. pays de l’Est en annonçaient déjà la fin. « Pourquoi
Enfin, si nécessaire, et avec l’accord de la victime, la ré- l’économie soviétique devait-elle continuer à s’épuiser
daction peut réagir officiellement sur les réseaux so- en gavant le complexe militaro-industriel en vue
ciaux en publiant une précision sur le contenu à l’ori- d’une guerre impossible car suicidaire pour l’ensemble
CE QUI SE DIT gine du déclenchement du cyberharcèlement. Ou en du monde ? », s’interroge Gratchev.
émettant simplement un soutien public. Quand une Son récit évoque nombre d’épisodes souvent mécon-
SUR LES FORUMS, journaliste est harcelée, c’est toute la rédaction qui est nus. Ainsi lors de la crise des missiles de Cuba en 1962,
CE QUI S’ÉCRIT touchée. Ne fermons plus les yeux. p les Russes, outre les fusées finalement évacuées qui
déclenchèrent l’épreuve de force avec Washington,
SUR LES RÉSEAUX ¶ avaient aussi stocké sur l’île une centaine de charges
Les signataires de cette tribune sont journalistes et nucléaires. Les Américains ne le savaient pas. Fidel
SOCIAUX NE FLOTTE membres de l’association Prenons la une : Castro voulait à tout prix les garder. Anastase Mikoyan,
Claire Alet, Lauren Bastide, Melissa Bounoua, envoyé à La Havane pour calmer l’ire du Coman-
PAS DANS L’AIR Anaïs Condomines, Laure Daussy, Clémentine dante, réussit aussi à convaincre Moscou que « les ca-
DE MANIÈRE ÉTHÉRÉE, Gallot, Hélène Guinhut, Marie Kirschen, marades cubains sont trop émotionnels » pour qu’on
Léa Lejeune, Rozenn Le Carboulec, Aude leur laisse un tel arsenal. p
CELA ATTEINT RÉELLEMENT Lorriaux, Agathe Ranc, Pauline Verduzier marc semo
22 | 0123 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

INTERNATIONAL | CHRONIQUE ITALIE : UNE


NOUVELLE CRISE
par c h ri stop h e ayad

DANS LE SUD main de la nomination de Giuseppe Conte de l’euro et à demander un effacement de la


Ces antisémites DE L’EUROPE
comme président du conseil italien, mer-
credi 23 mai, est, il faut le reconnaître, des
dette publique italienne à hauteur de
250 milliards d’euros, n’a pas réussi à rassu-

amis d’Israël plus inquiétants.


Contrairement à ce que clame Luigi Di
Maio, le dirigeant du Mouvement 5 étoiles
rer les partenaires de l’Italie au sein de
l’Union européenne, dont elle est l’un des
six membres fondateurs. Le coût des pro-
(M5S), vainqueur des élections du 4 mars et messes électorales du M5S et de la Ligue,
principal partenaire de la coalition avec la qui font miroiter aux Italiens un revenu

C
e lundi 14 mai, qui a vu, Ligue de Matteo Salvini, le « contrat pour universel de 780 euros par bénéficiaire et
le même jour et au NÉTANYAHOU A un gouvernement de changement », dont une importante baisse des impôts sur le re-
même moment, l’inau- Le Monde publie des extraits, n’a rien de la venu, a été évalué par l’Observatoire italien
guration de l’ambas- ACCUEILLI LE 14 MAI, précision ni de la cohérence du contrat de des comptes publics à entre 109 milliards
sade américaine à Jérusalem et la À JÉRUSALEM, DEUX coalition âprement négocié par la CDU- et 126 milliards d’euros.
tuerie d’une soixantaine de civils CSU d’Angela Merkel et ses partenaires so- On voit mal comment l’Italie, troisième
palestiniens dans la bande de PASTEURS MISSIONNÉS ciaux-démocrates. Les électeurs italiens qui économie de la zone euro, pourrait appli-
Gaza par l’armée israélienne, a été
tellement irréel et riche en émo-
tions contradictoires que le détail
suivant avait échappé à la plupart
PAR TRUMP QUI ONT
TENU DANS LE PASSÉ U n premier ministre inconnu et no-
vice au CV fourni mais aussitôt
mis en doute, sur le nom duquel le
président de la République, Sergio Matta-
attendaient un projet cohérent et articulé
seront déçus : ils ont droit, avec ce docu-
ment, à une compilation des mesures mi-
ses en avant par chacun des deux partis et
quer un tel programme sans violer le pacte
de stabilité et de croissance européen. L’in-
quiétude porte surtout sur l’énorme dette
publique italienne, la plus élevée de l’UE
des commentateurs français, sauf DES PROPOS rella, réfléchit pendant deux jours et qu’il que chacun revendique comme les siennes. après celle de la Grèce.
à la sagacité de l’historien Jean- finit par accepter « avec réserve » ; une coali- Il ne s’agit, au bout du compte, que d’ob- A la Commission européenne, la pru-
Pierre Filiu, qui tient un blog sur ANTISÉMITES tion gouvernementale improbable et tout jectifs, à peine chiffrés, longuement déve- dence est de mise – pour l’instant. Tout en
Lemonde.fr. Le pasteur évangéli- aussi novice, reposant essentiellement sur loppés sur certains points comme la sécu- renouvelant ses mises en garde sur la ques-
que Robert Jeffress, de l’Eglise basique ; pas national mais inter- l’alchimie fragile entre les chefs des deux rité ou le tourisme, mais cruellement suc- tion de la dette et du déficit, elle essaie de
baptiste de Dallas, qui a prononcé national ; qui ne croit pas au travail partis « antisystème » qui la composent et cincts sur certains sujets cruciaux, en ne pas jeter de l’huile sur le feu, tant l’hori-
la prière inaugurale de la toute mais qui spécule avec de l’argent ; sur leur rejet commun de Bruxelles ; un particulier dans le domaine fiscal et écono- zon est sombre. Ainsi, le commissaire euro-
nouvelle enceinte diplomatique qui n’a pas sa propre patrie mais contrat de gouvernement en totale rupture mique. L’un des rares points clairs qui en péen à l’économie et aux finances, Pierre
américaine, avait déclaré en 2010 qui estime qu’il possède le monde avec l’histoire de la démocratie italienne ; émanent est celui de l’immigration et du Moscovici, a eu raison de rappeler la néces-
que les juifs « ne sauraient être entier. » Un discours qui aurait eu un gouvernement dont la composition pa- durcissement à attendre sur le sort du de- sité de respecter « la légitimité démocrati-
sauvés en tant que juifs ». sa place dans les publications d’ex- raît très problématique ; enfin, des parte- mi-million de demandeurs d’asile que et les rythmes démocratiques ». Une
L’autre pasteur évangélique mis- trême droite des années 1930. La naires européens plongés dans une pro- qu’abrite actuellement l’Italie. nouvelle crise est ouverte dans le sud de
sionné par Donald Trump à la cé- communauté juive de Hongrie fonde incertitude, en particulier ceux de la Le renoncement, la semaine dernière, par l’Union, potentiellement bien plus grave
rémonie du 14 mai, le révérend s’est plainte d’avoir été abandon- zone euro : le paysage romain au lende- les deux partis à leur engagement à sortir que celle de la Grèce. p
John C. Hagee, fondateur des Chré- née par le dirigeant israélien.
tiens unis pour Israël et télé-évan- Le mois suivant éclataient les in-
géliste célèbre installé à San Anto- cidents de Charlottesville (Virgi-
nio (Texas), avait déclaré pour sa nie), aux Etats-Unis. Des représen-
part à la fin des années 1990 tants de la droite radicale améri-
qu’Hitler et la Shoah faisaient par- caine, des groupes néonazis et des
tie d’un plan divin « pour que les adeptes du Ku Klux Klan ont dé-
juifs retournent sur la terre d’Is- filé dans la ville pour défendre des
raël ». Les évangéliques considè- symboles du passé esclavagiste et
rent en effet que, lorsque le Se- défier cette enclave libérale dont
cond Temple sera reconstruit et le maire est juif et le chef de la po-
les juifs rassemblés en Israël, le re- lice, noir. Donald Trump, au len-
tour du Messie et la fin des temps demain de la mort d’une contre-
pourront enfin survenir. Evidem- manifestante de gauche, écrasée
ment, pour le révérend Hagee, ce par un militant néonazi, avait
jour-là, les juifs tomberont en lar- choqué en renvoyant les deux
mes et reconnaîtront enfin Jésus- camps dos à dos. Silence à Jérusa-
Christ comme leur sauveur… lem, où Nétanyahou n’a pas voulu
Ce fond d’antisémitisme – le embarrasser son ami de la Maison
peuple juif, non content d’être Blanche. Là aussi, malaise…
déicide, est dans l’erreur pour Un tel mouvement a même ga-
n’avoir pas reconnu le vrai Messie gné certaines franges des diaspo-
– ne pose aucun problème au pre- ras, notamment en France. Ainsi,
mier ministre israélien, Benya- lors du rassemblement après
min Nétanyahou, qui a accueilli l’assassinat de Mireille Knoll, le
chaleureusement les deux émis- 28 mars à Paris, on a vu Marine
saires du président Trump. C’est Le Pen, conspuée par une partie
que, désormais, quelles que soient de la foule, être escortée par la Li-
leurs motivations, les chrétiens gue de défense juive (LDJ), un
évangéliques forment aux Etats- groupuscule juif d’extrême
Unis le meilleur soutien d’Israël, droite, alors que Jean-Luc Mélen-
bien plus que la communauté chon était poussé par des mem-
juive, divisée entre libéraux et or- bres de la même organisation à
thodoxes et numériquement quitter le cortège.
beaucoup plus faible. L’antisémitisme au sein de la
gauche radicale serait-il plus grave
Réel malaise en Israël ou plus menaçant que celui du
Une telle complaisance envers des FN ? Bien sûr que non. La complai-
propos, voire une idéologie, anti- sance supposée d’une partie de La
sémites n’est pas une première France insoumise envers l’islam,
pour Nétanyahou, mais ces der- et les critiques du mouvement sur
niers temps, le phénomène est de- la politique d’occupation et de co-
venu plus flagrant, au point de lonisation menée par Israël dans
susciter un réel malaise en Israël les territoires palestiniens sont la
ainsi que dans la diaspora juive. véritable cause de cet ostracisme.
En juillet 2017, le premier minis- A l’inverse, le FN, qui a assidû-
tre a rendu visite à Viktor Orban, ment fréquenté par le passé les
son homologue hongrois, dont les plus antisémites des dictateurs
diatribes contre le milliardaire juif arabes, comme Saddam Hussein,
américain d’origine hongroise jouit d’une mansuétude due à son
George Soros, philanthrope et rejet affiché de l’islam. L’image
promoteur de valeurs libérales, même d’Israël, longtemps dépeint
ont des relents de plus en plus an- comme un laquais de l’ordre amé-
tisémites. Mais la détestation de ricain, a changé à l’extrême droite :
M. Orban pour l’Union euro- l’Etat hébreu est désormais perçu
péenne telle qu’elle est, ainsi que comme un bastion avancé de l’Oc-
pour l’islam et les migrants, va- cident en terre d’islam – sans
lent, semble-t-il, pour M. Néta- compter qu’il a « l’avantage » de vi-
nyahou de fermer les yeux sur ses der les diasporas en attirant sur
dérapages, comme lorsque le pre- son sol les juifs du monde entier.
mier ministre hongrois a déclaré – L’orientaliste Bernard Lewis, qui
à propos de Soros mais sans le vient de décéder, ne s’y était pas
nommer : « Nous combattons un trompé en écrivant : « La vieille
ennemi différent de nous. Pas garde antisémite est devenue l’ar-
ouvert mais caché ; pas simple dente avocate d’Israël, parce
mais astucieux ; pas honnête mais qu’elle hait les Arabes encore plus
que les Juifs. »
Aujourd’hui, le rejet de l’islam
QUELLES QUE SOIENT et la promotion de la force
LEURS MOTIVATIONS, comme moyen de règlement des
conflits priment largement sur
LES CHRÉTIENS l’antisémitisme dans les juge-
ments que le gouvernement is-
ÉVANGÉLIQUES raélien porte sur les acteurs poli-
tiques étrangers. Or, comme dit
FORMENT AUX ÉTATS- le proverbe, on ne choisit pas sa
UNIS LE MEILLEUR famille, mais on choisit ses amis.
S’allier avec le diable n’a jamais
SOUTIEN D’ISRAËL été un projet d’avenir. p

Tirage du Monde daté jeudi 24 mai : 195 375 exemplaires


Les autoroutes du Grand Paris PERTES & PROFITS | UBER
VTC AVEC CEINTURE
rêvées en boulevards urbains DE SÉCURITÉ... SOCIALE
Le patron d’Uber, Dara à ripoliner son image. De
▶ Une consultation interna- ▶ L’objectif fixé par ▶ L’arrivée des voitures Khosrowshahi, avait bien nombreux pays imposent une
tionale « sur le devenir des les collectivités connectées et autonomes, choisi le lieu et le moment protection sociale minimale et
pour annoncer, mercredi renâclent à une « ubérisation »
autoroutes, du boulevard d’Ile-de-France et l’Etat et autres usages favorisés 23 mai, que ses 150 000 chauf- qui fait éclater le modèle du
périphérique et des voies est d’adapter ce réseau par le numérique, ouvre feurs et coursiers en Europe salariat fondé sur un contrat
(dont 35 000 en France) bénéfi- avec un employeur. « On ne
rapides du Grand Paris » de- aux évolutions du trans- le champ des possibles cieront gratuitement, à partir peut pas passer d’un monde de
vait être lancée, jeudi 24 mai port, à l’horizon 2050 PAG E 4 du 1er juin, d’une couverture taxis protégés par une conven-
maladie-accident du travail (y tion à un monde où il y a zéro
compris en dehors des courses) protection », notait récem-
gérée par l’assureur Axa : le ment l’économiste Daniel Co-

En Inde, la nouvelle vie DONNÉES sommet « Tech for Good », or- hen au Club de l’économie du
ganisé par Emmanuel Macron. Monde. Les dirigeants d’Uber

PERSONNELLES
Ce déjeuner élyséen était or- ont fini par admettre avoir né-

des chiffonnières de Pune


ganisé pour discuter de la con- gligé clients et chauffeurs en
tribution de ce secteur à l’inté- étant trop « agressifs » et foca-
JAN PHILIPP rêt général. Et une partie de la
soixantaine de géants ou
lisés sur la croissance.

Une coopérative sort des femmes de la marginalité PA G E 5


ALBRECHT, start-up conviés (Facebook,
IBM, Microsoft…) en a profité
Un avenir incertain
Une croissance toujours non

ARTISAN DU RGPD pour promettre des investisse-


ments et de nouveaux emplois
rentable. Depuis sa création
en 2009, l’entreprise n’a ja-
en France. Une occasion aussi mais été bénéficiaire. Elle a en-
choisie par Deliveroo, la plate- core annoncé, mercredi, une
Cet eurodéputé allemand forme britannique de livraison perte de 577 millions de dol-
(Alliance 90/Les Verts) de de repas à domicile, pour pren- lars (492 millions d’euros) sur
35 ans, sans qui le nouveau dre un engagement sur l’exten- les trois premiers mois de l’an-
règlement n’aurait proba- sion au niveau mondial de la née (contre 741 millions au
blement pas vu le jour, en couverture accident-responsa- dernier trimestre 2017), malgré
bilité civile existant déjà pour une explosion de son chiffre
assure le service après-vente ses livreurs français. d’affaires (+ 67 %). Ce qui ne
PAG E 3 Sans ses chauffeurs, « Uber ne l’empêche pas d’être valorisée
serait pas l’entreprise qu’elle est 62 milliards, a-t-elle calculé,
aujourd’hui », mais « nous sur la base du prix des nouvel-
l’avons perdu de vue », recon- les actions à 40 dollars qu’elle
MÉDIAS naît l’entreprise sur son blog.
Il entre pourtant peu de phi-
va vendre à des investisseurs.
Le marché ignore combien

BEIN SPORTS lanthropie – et beaucoup d’in-


térêt bien compris – dans sa
vaut réellement Uber ; il fau-
dra attendre son introduction

VICTIME
démarche. La plate-forme dite en Bourse, annoncée pour
« collaborative » cherche à rete- 2019. L’heure de vérité pour
nir ses chauffeurs indépen- cette « licorne », dont le mo-
D’UN PIRATAGE dants, dont la situation (préca-
rité, rémunération, durée du
dèle économique – et donc
l’avenir – reste incertain.
GÉOPOLITIQUE travail…) est dénoncée par les
syndicats et les hommes politi-
Est-ce dans le déploiement
d’un parc de voitures sans
ques. Quand elle n’est pas por- chauffeur, un de ses princi-
L’ombre de Riyad, en conflit tée devant les tribunaux. paux axes de développement,
avec le Qatar, se profile Dans un environnement où pourtant freiné par un acci-
derrière cette opération la concurrence s’exacerbe et dent mortel en Arizona ? Ou le
spectaculaire où elle n’est pas la bienvenue taxi volant ? Investisseurs, ac-
dans plusieurs capitales, la so- crochez vos ceintures ! p
Des chiffonniers de la coopérative SWaCH à Pune, en Inde, le 7 mai. ISHAN THANKA POUR « LE MONDE » PAG E 7 ciété de San Francisco cherche jean-michel bezat

TENDANCES FRANCE | CHRONIQUE PAR JEAN PISANI-FERRY


La PAC n’est pas taboue

L a bataille du budget euro-


péen vient de s’ouvrir. Dé-
but mai, la Commission a
mis ses propositions sur la table.
Pour faire face à la baisse de res-
Commission a repris des priorités
avancées par Emmanuel Macron
dans son discours de la Sorbonne,
le 26 septembre 2017. Mais elle lui
met le marché en main : pour af-
Par ailleurs, la finalité de la PAC
n’est plus, comme hier, quantita-
tive. Il revient certainement à
l’Union d’aider les agriculteurs à
supporter les coûts qu’induisent
historique et reflètent donc la
production d’hier. Inévitable-
ment, ces transferts à finalité
sociale iront de plus en plus vers
les pays dont la population agri-
sources induite par la sortie bri- fronter les défis d’aujourd’hui, il ses exigences en matière d’envi- cole reste nombreuse.
tannique et financer de nouvelles faut faire des économies sur les ronnement ou de bien-être ani- L’autre raison est que les négo-
priorités – numérique, jeunesse, politiques d’hier. mal. Mais d’autres objectifs sont ciations budgétaires européen-
climat, protection des frontières, Où est l’intérêt de la France ? de niveau local : entretien du pay- nes prennent en compte – à tort
accueil des réfugiés, sécurité –, C’est aujourd’hui la question. sage, maintien d’une activité en ou à raison – les soldes nets entre
elle propose de réduire de 5 % les Est-il certain que ce soit le main- montagne, promotion d’un ter- dépenses et recettes. Ce qui est
fonds alloués à l’agriculture. Im- tien en l’état de la politique agri- roir, appui social. Dans bien des perdu sur une politique peut
médiatement, le ministre fran- cole commune (PAC) ? Bien sûr, cas, des politiques nationales, ré- ainsi être regagné sur une autre.
çais, Stéphane Travert, a dénoncé Bruxelles nous verse chaque an- gionales, locales, pourraient Imaginons alors que la France
des « propositions inacceptables ». née 10 milliards d’aides, plus qu’à mieux répondre à l’infinie va- soit audacieuse, rompe avec le
Ce ne sont que les premières tout autre pays. Mais pour quel riété des situations. corporatisme qui, de bas en haut,
escarmouches, car l’équation résultat ? Une compétitivité en domine le monde agricole,
budgétaire est redoutable. D’un berne, un retard technique avéré, Transferts à finalité sociale prenne la Commission euro-
côté, le Brexit va réduire les res- une montée en gamme trop Reste, évidemment, l’intérêt fi- péenne au mot et propose de
sources de 10 milliards d’euros lente, un bilan écologique préoc- nancier : bien ou mal employés, réexaminer qui doit faire quoi.
par an (Rethinking the EU’s post- cupant, une transition poussive dira-t-on, pourquoi renoncer à Bien négociée, une renationa-
Brexit Budget Priorities, Zsolt vers le bio. Et, pour beaucoup de 10 milliards de subventions ? L’ar- lisation graduelle de certaines
Darvas et Guntram Wolff, petits exploitants, un déficit de gument résiste mal à l’examen. Il politiques n’impliquerait pas de
Bruegel, mars 2018). De l’autre, la revenu criant : en 2016 (il est vrai est illusoire, d’abord, de penser perte nette. Et pourrait utilement
Commission évalue le coût des une mauvaise année), un quart que, avec trois fois moins d’agri- contribuer à la nécessaire re-
nouvelles priorités à 15 milliards. des exploitations n’ont rému- culteurs et huit fois moins d’ex- définition de notre modèle
Un ciseau de 25 milliards sur un néré, après subventions, ni le tra- ploitants, la France va éternelle- agricole. p
budget de 180 milliards, c’est vail de l’agriculteur ni son capital. ment percevoir trois fois plus de
beaucoup. Les subventions communautai- subventions que la Roumanie. Jean Pisani-Ferry est professeur
Comment en sortir ? L’Allema- res sont en fait peu redistributi- Découplées de la production, les d’économie à Sciences Po,
gne se dit disposée à payer plus. ves. Toutes ces déficiences ne aides directes aux exploitations à la Hertie School de Berlin
Mais cela ne suffira pas. Il faut sont pas dues à la PAC, mais ce (7 milliards sur 10) sont encore et à l’Institut universitaire
faire des choix. Habilement, la bilan est aussi le sien. largement calculées sur une base européen de Florence

Cahier du « Monde » No 22819 daté Vendredi 25 mai 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | plein cadre 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Dans l’usine
d’Eberspächer,
à Wilsdruff,
équipementier
dont l’activité
dépend à 85 %
du moteur
à explosion.
ANDRÉ WIRSIG

A Autoland, on enterre bien Le moteur à explosion est-il condamné ?


« Actuellement, 80 millions de véhicules sont
construits par an. Certains experts tablent
sur 100 millions par an en 2025. Si, à cette

le moteur à explosion
date, 20 % des véhicules étaient équipés
de batteries, il y aurait autant de moteurs à
explosion qu’aujourd’hui », commente
M. Baumann. « Mais en vérité, les experts
n’en savent rien. 2025 c’est demain. Pour
un industriel, c’est extrêmement difficile de
planifier. Même en Chine, où ils ont un
berlin - correspondance
Dans le sud-ouest de l’Allemagne, mobilité au premier rang de leurs préoccu- problème de pollution bien plus urgent qu’en

L
pations. Un revirement industriel considéra- Allemagne, ils se sont rendu compte que la
a crise du diesel a totalement
transformé notre industrie »,
la riche région du Bade- ble : là où un moteur à explosion rassemble
3 000 à 4 000 pièces de haute précision, son
mobilité électrique était encore trop chère
pour le grand public actuellement. »
lâche d’emblée Stefan Wolf,
patron du sous-traitant auto-
Wurtemberg a bâti sa prospérité équivalent électrique en nécessite 200 à 300.
A l’heure de l’électrique, pas de cylindre, pas INVESTISSEMENTS SUR D’AUTRES NICHES
mobile ElringKlinger. Le ton
alarmiste tranche avec l’opu-
sur la croissance de l’automobile, de piston… et pas de joint de culasse.
« Dans une voiture avec un moteur à explo-
Alors M. Baumann fait ce que le Mittelstand
allemand sait le mieux faire : il investit
lence des lieux. Depuis la salle de réunion
baignée de lumière où il nous reçoit, à
qui emploie 230 000 personnes. sion, il y a le moteur, mais aussi la transmis-
sion, le dispositif de filtration des gaz d’échap-
sur d’autres niches industrielles en crois-
sance. Il parle de l’Inde, où les systèmes
Dettingen-sur-l’Erms, dans la campagne, à
une trentaine de kilomètres de Stuttgart,
Mais l’essor de l’électrique oblige pement, le turbulateur, le système de contrôle
du moteur. Avec l’électrique, tout devient su-
de dépollution des moteurs sont encore peu
développés. Evoque le marché en pleine
le paysage est idyllique. « Si vous m’aviez
demandé il y a cinq ans quand le moteur élec-
toute une filière à se réinventer perflu. Cela va avoir des conséquences sérieu-
ses pour les sous-traitants du Bade-Wurtem-
croissance des bus à longue distance, grands
consommateurs de climatisation, une autre
trique allait arriver en grande série sur le mar- berg », poursuit M. Wolf. « C’est bien simple : il spécialité du groupe Eberspächer. Il décrit
ché, je vous aurais répondu à partir de 2030. y a ceux qui ont pu se préparer à l’avance et aussi dans le détail le fonctionnement des
Maintenant, je vous dis à partir de 2020. ceux qui ont été surpris par cette évolution. » systèmes de chauffage autonomes qu’il peut
Une dynamique très forte est amorcée », Le patron d’ElringKlinger, lui, se voit du déjà proposer pour les véhicules électriques,
poursuit M. Wolf. Dans l’ombre des grands bon côté. Sur la table de la réunion, à côté dont le moteur ne produit pas de chaleur.
constructeurs, c’est sur les sous-traitants que Incontestable en revanche est l’apport des modèles de joints de culasse, trône une « Nous cherchons des thèmes nouveaux, où
se porte la pression. des ingénieurs de la région au développe- autre pièce sur laquelle il mise beaucoup. Ce tout n’est pas encore défini et où même un
ElringKlinger est le numéro un mondial ment et à l’amélioration de ce moteur. C’est à module en plastique, équipé de capteurs et grand sous-traitant ne sait pas proposer quel-
du joint de culasse. Cette pièce métallique de Stuttgart que Ferdinand Porsche a mis au de câbles, entre dans la fabrication d’un que chose dans la minute. Là réside notre
la taille d’une feuille de papier A4 est un élé- point la Coccinelle, qui allait devenir la pre- ensemble de cellules de batteries. Le groupe a avantage », poursuit M. Baumann.
ment central du moteur à explosion. C’est mière voiture populaire des Allemands. C’est investi il y a quinze ans dans cette technolo- Mais le modèle de l’entreprise allemande
elle qui assure l’étanchéité des cylindres. Le ici que se concentrent les meilleurs sous-trai- gie et s’estime prêt à répondre à une forte de taille moyenne, qui a fait sa fortune sur
groupe s’accapare 70 % de part de marché tants du moteur à explosion moderne, et de hausse de la demande. A condition que le l’investissement prudent et l’amélioration
mondiale. Avec 1,7 milliard d’euros de chiffre sa version diesel. Bosch, le numéro un mon- système de voiture électrique sur batteries constante des produits existants, pourra-t-il
d’affaires pour 9 600 salariés, il est un de dial du diesel, sur lequel il emploie 25 000 per- C’EST TOUT l’emporte, ce qui est loin d’être certain. se maintenir dans un contexte d’innovation
ces « champions cachés » emblématiques
du Mittelstand. Ces entreprises de taille
sonnes en Europe, a son siège à Stuttgart. LE DILEMME DE M. Wolf estime ainsi que le moteur à hydro-
gène a un grand avenir et mise beaucoup sur
rapide et de rupture ? Pour Stefan Wolf, les
industriels doivent unir leurs forces pour
moyenne, souvent détenues et gérées par UN BIJOU DE TECHNOLOGIE CES INDUSTRIELS : cette technologie. « Il y aura sans doute un rester en avance sur la technologie et réagir
une famille, spécialisées sur une niche in- C’est ce même moteur, considéré comme un mix de moteurs. Selon l’usage du véhicule, la plus rapidement. Le groupe fondé en 1879
dustrielle, qu’elles dominent mondialement. bijou de technologie, qui subit depuis des CONTINUER motorisation sera différente », explique-t-il. est d’ailleurs entré en Bourse en 2000. Un ta-
Elles expliquent pour beaucoup la richesse
du Bade-Wurtemberg. Avec 493 milliards
mois des attaques aussi profondes qu’inédi-
tes. Au scandale des moteurs truqués de
À ÊTRE DES EXPERTS C’est tout le dilemme de ces industriels : con-
tinuer à être des experts du moteur à explo-
bou pour de nombreux groupes familiaux
de la région. Heinrich Baumann, lui, reste
d’euros de produit intérieur brut, cette ré- Volkswagen a succédé une crise générale de DU MOTEUR sion tout en préparant son déclin. Continuer à convaincu que la gestion familiale reste la
gion du sud-ouest de l’Allemagne est plus ri- crédibilité des industriels et du moteur die- produire pour le système conventionnel en plus adaptée. « Je préfère ne pas avoir à discu-
che que la Suède, le 7e pays de l’Union euro- sel en particulier. Le lien avec les responsa- À EXPLOSION étant prêt à sortir en grande série des pièces ter de ma stratégie avec des analystes. C’est tou-
péenne en termes de PIB. A moins de 4 %, bles politiques s’est dégradé. En quelques compétitives pour la prochaine technologie. jours bien de garder une gouvernance simple. »
son chômage est quasi inexistant. mois, la question de la pollution des villes, TOUT EN PRÉPARANT Un défi considérable pour ces entreprises de Et que deviendront les 230 000 emplois
L’autre nom du Bade-Wurtemberg, c’est largement attribuée à ce type de moteur, est SON DÉCLIN taille moyenne. Celles qui n’ont pas les automobiles de la région ? Et les 300 000 de
« Autoland. » Nulle part ailleurs en Allema- passée au premier plan en Allemagne. moyens d’investir ne pourront sans doute pas l’industrie des machines, dont beaucoup dé-
gne, la prospérité n’est liée à ce point à la voi- Après que l’association environnementale survivre, estime le dirigeant, qui anticipe une pendent des commandes de l’automobile ?
ture et à son élément central depuis près de Deutsche Umwelthilfe a remporté ses procès transformation du paysage des sous-traitants Tous ne seront sans doute pas conservés à
cent cinquante ans : le moteur à explosion. contre les grandes villes du pays pour dépas- automobiles dans les dix prochaines années. l’identique. La question agite Stefan Wolf,
Environ 230 000 personnes travaillent direc- sement des normes de pollution, en parti- A Esslingen, à une vingtaine de kilomètres qui, à côté d’ElringKlinger, dirige actuelle-
tement dans le secteur, soit près du tiers de culier à Stuttgart, le tribunal administratif à l’est de Stuttgart, le groupe Eberspächer ment la fédération des patrons de l’industrie
tous les emplois automobiles outre-Rhin. fédéral de Leipzig a autorisé, en mars, les vil- a été un des pionniers du silencieux pour du Bade-Würtemberg. « Nous discutons avec
Les Allemands aiment dire que la première les à interdire les véhicules diesel pour amé- moteur. Aujourd’hui, c’est un des leaders le syndicat IG Metall. J’aimerais beaucoup
automobile à moteur y a été inventée à la fin liorer la qualité de l’air. Depuis des mois, les mondiaux des systèmes de filtration de qu’émerge une initiative commune avec les
du XIXe siècle, par Carl Benz. Si les historiens ventes de cette motorisation sont en chute li- gaz d’échappement. Il réalise 4,5 milliards syndicats et les responsables politiques pour
contestent parfois cette théorie, elle est soi- bre en Allemagne. Dans le même temps, la d’euros de chiffre d’affaires et son activité mener une réflexion sur l’avenir de notre in-
gneusement entretenue à Stuttgart, où l’on Chine, premier marché d’exportation alle- dépend à 85 % du moteur à explosion. « La dustrie, qui est la base de nos emplois. Mais
peut admirer, au musée Mercedes-Benz, le mand, a imposé des quotas de véhicules crise du diesel est un tournant », confirme pour l’instant, je crains que rien de tel ne puisse
premier « véhicule à moteur à gaz » breveté électriques. En quelques mois, tous les Heinrich Baumann, PDG actuel de l’entre- émerger de notre gouvernement actuel. » p
par Carl Benz le 29 janvier 1886. grands constructeurs ont donc mis l’électro- prise et héritier de la dynastie Eberspächer. cécile boutelet
0123
VENDREDI 25 MAI 2018 économie & entreprise | 3

Jan Philipp Albrecht, forçat du RGPD


Sans la détermination de cet eurodéputé, le règlement sur la protection des données n’aurait peut-être pas vu le jour

PORTRAIT Si tout le monde Accessible, souriant, mais


pointu sur le fond, « Jan » est l’un Jan Philipp Albrecht,
bruxelles - bureau européen
loue aujourd’hui de ces hybrides, mi-politiques le 3 mars.

L’
allure juvénile – barbe mi-experts que le Parlement MARKUS SCHOLZ/DPA PICTURE-
de trois jours et mari-
les vertus européen sait faire émerger. Un ALLIANCE/AFP
nière – Jan Philipp Al- du RGPD, peu comme son collègue Sven
brecht nous reçoit dans Giegold, un autre Vert allemand,
son étroit local d’eurodéputé, per-
c’est une vraie tout aussi ambitieux et habile
ché dans les hauteurs du siège bataille que avec les médias, à ceci près qu’il a
bruxellois du Parlement euro- choisi, pour sa part, de se concen-
péen. Son bureau croule sous les
mène l’élu Vert trer sur la lutte contre l’évasion
dossiers, le lit d’appoint n’a pas depuis 2012 fiscale.
été replié. Si tout le monde loue
En ce jour férié de début mai, les aujourd’hui les vertus du RGPD,
labyrinthiques couloirs de l’insti- Né à Brunswick, dans le Nord de c’est une vraie bataille que mène
tution sont vides mais l’élu alle- l’Allemagne, désormais consi- le Franco-Allemand à partir de
mand (Alliance 90/Les Verts) de déré comme une star de la « bulle 2012, après la publication par
35 ans enchaîne les rendez-vous. européenne », le trentenaire n’a Viviane Reding de sa proposition
Et il est sur les dents : avec l’ex- pas volé son poste de rapporteur de règlement. Le texte est ambi-
commissaire luxembourgeoise du Parlement européen pour le tieux, il veut réviser de fond
Viviane Reding, Jan Philipp Al- RGPD, fin 2012. Passé par les uni- en comble une directive de 1995,
brecht est l’un des principaux ar- versités de Berlin, Hannovre, datant d’avant l’Internet grand
tisans du désormais fameux Ré- Oslo et Bruxelles, c’est un vrai public et globalement très peu
glement général sur la protection « geek », un spécialiste du droit respectée dans les Etats membres.
des données (RGPD) applicable à des nouvelles technologies. Entré L’élu doit d’abord convaincre
partir du 25 mai. très tôt en politique, il s’y distin- une majorité de collègues euro-
Sans son opiniâtreté, et son gue rapidement en devenant le députés dans un hémicycle dis-
équipe d’assistants motivés, ce porte-parole des Jeunes Verts al- crètement cerné par les lobbies.
texte fondamental n’aurait pro- lemands, en 2006. Son prérapport sur le RGPD ira
bablement pas vu le jour. Il vise à « J’y ai réalisé que sur ces sujets, jusqu’à susciter 3 000 amende-
réellement à protéger les données c’était important d’avoir une ac- ments, un record absolu. La négo-
personnelles des citoyens de tion au niveau de l’Union, d’aller ciation s’enlise ensuite avec les
l’Union, qui en auront la pleine au Parlement européen, l’Internet Etats membres (au Conseil),
maîtrise, avec droit à l’oubli à la étant par nature transfrontières. beaucoup de capitales se faisant
clé, ainsi qu’une portabilité des Et je voulais avoir un impact poli- le relais de leurs entreprises, réti- ont été si intenses qu’on a fini par Le simulacre d’audition de
données d’un service à l’autre et
des sanctions dissuasives pour les
tique, les jeunes doivent s’engager
avant qu’il ne soit trop tard », ra-
centes par rapport aux coûts sup-
posément excessifs de mise en
construire un très large consen-
sus », se félicite aujourd’hui Jan
Mark Zuckerberg au Parlement
européen, le mardi 22 mai, l’a ce- À NOS LECTEURS
entreprises violant la règle (jus- conte M. Albrecht. Il est élu euro- application du règlement. Philipp Albrecht. pendant laissé sur sa faim,
qu’à 4 % de leur chiffre d’affaires). député en 2009, réélu en 2014. Et Les révélations du lanceur comme nombre de ses collègues. L’entrée en vigueur, le 25 mai,
parvient très vite à sortir du lot, d’alerte Edward Snowden sur les La tête un peu ailleurs Cette visite devait symbolique- du règlement général sur la
Mi-politiques mi-experts en prenant dès son arrivée à programmes de surveillance de Avec le RGPD, « c’est une des pre- ment consacrer l’Europe comme protection des données
Désormais, l’élu européen doit Bruxelles activement part à la masse aux Etats-Unis, à partir de mières fois que l’Union met en championne pour la protection (RGPD) est l’occasion pour Le
en assurer le service après-vente, bataille parlementaire autour de 2013, aident à l’avancée des dis- place un vrai standard global ; des de la vie privée en ligne. Mais elle Monde de réaffirmer ses en-
ce qu’il sait manifestement l’ACTA. cussions. Tout comme, dans la sociétés multinationales l’utili- a tourné à l’humiliation collective gagements en matière de
très bien faire, multipliant les Avec d’autres, il dénonce ce pro- dernière ligne droite, la prési- sent déjà pour leurs activités en pour les élus, le patron de Face- confidentialité de vos don-
prises de parole : conférences de jet d’accord commercial anti- dence luxembourgeoise de Argentine et au Japon ! », ajoute book éludant la plupart de leurs nées personnelles et de res-
presse, colloques, livres… Son ex- contrefaçon visant à renforcer les l’Union, et spécialement, l’habi- l’élu Vert. Qui ose une auda- questions. « Il n’a pas saisi sa pect de vos choix à propos de
position médiatique a com- droits de propriété intellectuelle leté du ministre de la justice Felix cieuse hypothèse : « La Chine chance de restaurer la confiance leur utilisation. Nos équipes
mencé avant même que le texte au niveau international : un texte Braz : il parvient à convaincre les aussi va demander à ses sociétés des consommateurs européens et se sont mobilisées pour s’as-
ne soit finalisé. Il jouait déjà les jugé potentiellement dangereux capitales sur un compromis plu- de respecter le règlement, et ces il a démontré aux chefs des grou- surer de la conformité de nos
premiers rôles dans un docu- pour la vie privée des Européens. tôt ambitieux, fin 2016. dernières auront du mal à justifier pes politiques [les seuls autorisés pratiques au RGPD ainsi
mentaire datant de 2015, Demo- Ce futur traité sera finalement re- « Au final, seule l’Autriche s’est auprès de leurs consommateurs à participer au débat] qu’une ré- qu’aux recommandations de
cracy, réalisé par le Suisse David toqué par le Parlement européen abstenue, et encore, parce que chinois qu’ils ne peuvent pas être gulation des plates-formes était la CNIL. Nous avons rédigé un
Bernet, entièrement consacré à la en 2012, dans un rare acte de sédi- Vienne trouvait que le texte n’allait protégés de la même manière que vraiment nécessaire », regrette document exposant notre
génèse du RGPD. tion de l’institution. pas encore assez loin. Les débats les Européens. » M. Albrecht. politique de confidentialité,
Mais le trentenaire a déjà la tête qui vous informe des modali-
un peu ailleurs. Celui qui, prédit tés de traitement et de pro-
une source admirative au Parle- tection de vos données par

Ce qui change pour les entreprises françaises ment, « a le profil pour prendre la
tête des Verts aux futures élec-
tions fédérales allemandes » va
notre groupe. Ce texte, acces-
sible sur notre site, précise
vos droits et la façon de les
Les sociétés devront notamment tenir à jour un registre des données personnelles qu’elles exploitent retourner à ses premières exercer. Un délégué à la pro-
amours : la politique nationale. tection des données (DPO),
En tant que ministre de l’agricul- interlocuteur privilégié pour
ture et de l’environnement du répondre à toutes vos ques-

L e règlement général sur la


protection des données
(RGPD) entre en vigueur
vendredi 25 mai dans toute
l’Union européenne (UE). Il consti-
de traitements garantissent aux
utilisateurs un certain nombre de
droits : une information claire sur
l’utilisation qui va être faite de
leurs données, une possibilité
de l’entreprise. Avec le RGPD, ce
fonctionnement disparaît. Plus de
déclarations préalables : les entre-
prises sont censées être responsa-
bles. En cas de visite de la CNIL, el-
grande échelle des données dites
« sensibles » (données de santé,
données biométriques, etc..).

Des sanctions renforcées


Land du Schleswig-Holstein. « J’ai
envie de diffuser l’esprit européen
en Allemagne. Etre actif au niveau
plus régional, ne pas prendre
l’avion toutes les semaines, cela
tions en la matière, a été
nommé. Pour le contacter :
DPO Le Monde, 80, bd Augus-
te-Blanqui, 75013 Paris ; ou
dpo@groupelemonde.fr.
tuera désormais le cadre dans le- pour eux de consulter les données les doivent pouvoir démontrer L’innovation la plus frappante in- me va aussi », glisse le trente- Nous nous engageons à amé-
quel les sociétés pourront exploi- utilisées, de les modifier ou de les qu’elles appliquent les bonnes po- troduite par le nouveau règle- naire, père d’un petit garçon. Un liorer nos pratiques à chaque
ter les données personnelles en supprimer, etc. Même si beaucoup litiques de gestion des données ment est le niveau inédit des pari ou un choix de vie : il sera fois que cela sera possible.
leur possession, qu’il s’agisse de de ces droits existaient déjà, leur personnelles. amendes encourues pour les peut-être plus difficile d’accro- louis dreyfus,
celles de leurs employés, de leurs exercice par les utilisateurs était Pour ce faire, elles doivent tenir à contrevenants. Jusqu’en 2016, la cher la lumière pour l’élu habitué président du directoire
clients ou de leurs fournisseurs… jusque-là fastidieux. jour un registre recensant toutes CNIL ne pouvait pas infliger des plateaux TV. p et jérôme fenoglio,
Le RGPD vise aussi à rééquilibrer les données personnelles qu’elles d’amendes supérieures à cécile ducourtieux directeur du « monde »
Une information claire et trans- la concurrence avec les acteurs exploitent, pouvoir prouver que 150 000 euros. Depuis la loi pour
parente Premier changement in- extraeuropéens, GAFA (Google, ces dernières ont été obtenues la république numérique, ce pla-
troduit par le RGPD : il crée un ca- Apple, Facebook, Amazon) en tête, avec le consentement éclairé des fond a été relevé à 3 millions
dre réglementaire unifié au ni- puisque ceux-ci seront soumis utilisateurs (en les informant pré- d’euros. Avec le RGPD, le pouvoir PUBLICITÉ
veau européen, là où chaque pays, aux mêmes contraintes dès lors cisément de la finalité pour la- de sanction de la CNIL est très lar-
précédemment, avait sa propre lé- qu’ils voudront manipuler les quelle les données sont exploi- gement renforcé puisqu’il pourra
gislation nationale sur le traite- données des citoyens européens. tées), et démontrer qu’elles ont s’élever jusqu’à 20 millions en association avec
ment des données personnelles. adopté les mesures de sécurité ap- d’euros ou 4 % du chiffre d’affai-
Ce projet participe de la volonté de Les entreprises responsabili- propriées en fonction du caractère res mondial. Le niveau de
créer un marché numérique uni- sées En matière de traitement des sensible des données, tout parti- l’amende est en rapport avec la
que au sein de l’UE, dont la Com- données personnelles, les entre- culièrement contre les cyberatta- gravité de l’infraction. Faute de ju-
mission estime qu’il pourrait gé- prises françaises étaient soumi- ques. Ces obligations s’appliquent risprudence, difficile de dire
nérer 415 milliards d’euros par an ses, jusque-là, à la loi Informatique aussi aux sous-traitants de l’entre- aujourd’hui quand la peine maxi-
et créer des centaines de milliers et liberté de 1978, modifiée prise impliqués dans le traitement male pourra être appliquée.
d’emplois. Or les industries du nu- en 2004 pour intégrer des disposi- des données (hébergeurs, etc.).
mérique s’appuient de plus en tions d’une directive européenne Les CIL disparaissent aussi, lais- De nouveaux recours pour les
plus sur les données pour créer de de 1995. Pour les entreprises, il sant la place à des délégués à la utilisateurs Le RGPD donne dé-
la richesse. En unifiant les prati- s’agissait déjà de démontrer qu’el- protection des données (data pri- sormais la possibilité à plusieurs
ques dans chaque pays, Bruxelles les ne procédaient pas à une utili- vacy officers, DPO), chargés de s’as- particuliers d’intenter des actions
souhaite permettre aux acteurs sation disproportionnée des don- surer de la bonne conformité de de groupe pour obtenir réparation
du numérique européen d’accé- nées personnelles. La loi imposait l’entreprise avec le règlement. Le à la suite d’un préjudice dont se se-
der plus facilement à ce marché de une déclaration préalable de ces DPO peut être un salarié de l’entre- rait rendue responsable une en-
500 millions de clients potentiels, traitements auprès de la Commis- prise. Pour les plus petites structu- treprise traitant vos données per-
et ainsi faciliter l’émergence de sion nationale de l’informatique res, il peut être externalisé ou mu- sonnelles. Jusque-là les actions de
géants continentaux. et des libertés (CNIL), voire une tualisé, par exemple entre diffé- groupe n’étaient possibles que
Mais ce coup de pouce va de pair autorisation préalable pour les cas rents membres d’une même pro- pour faire cesser le trouble (le par-
avec une demande de plus de res- les plus sensibles. Pour faciliter les fession (comme les notaires). Le tage non consenti des données
ponsabilités. Afin de gagner la démarches, elle prévoyait la possi- DPO n’est obligatoire que pour les avec une entreprise tierce, par
confiance des citoyens, pour qu’ils bilité de recourir aux services d’un entreprises se livrant à « un suivi exemple). Désormais, les plai-
acceptent plus facilement de par- correspondant informatique et li- régulier et systématique des per- gnants pourront réclamer une in-
tager leurs données, le RGPD de- bertés (CIL), chargé de vérifier la sonnes à grande échelle » (comme demnisation financière. p
mande que tous les responsables bonne application de la loi au sein un réseau social) ou manipulant à vincent fagot
4 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

Le Grand Paris en quête La chute de la livre met


la Turquie et Erdogan
d’un nouveau modèle routier sous pression
Etat et collectivités d’Ile-de-France lancent une consultation La banque centrale du pays est intervenue
en urgence pour stopper la déroute
sur l’avenir des autoroutes et des voies rapides de la région

C’
est un premier pas
vers la transforma-
tion du périphéri-
que parisien et des
« C’est la région
de la congestion
des évolutions pour aider les pou-
voirs publics dans leur prise de dé-
cision, explique M. Cognet. Les ré-
ponses devront être réalistes, ap-
quartiers entiers là où le bruit, la
pollution et la sécurité l’interdi-
sent aujourd’hui. « Il y a ceux qui
ont une vision urbaine, qui veulent
L a pression des marchés
s’accroît sur le président
turc, Recep Tayyip Erdogan,
à un mois des élections présiden-
tielle et législatives du 24 juin. La
qui les rend vulnérables aux varia-
tions du taux de change et pèse,
par ricochet, sur les établisse-
ments financiers. « Il y a un risque
de crise bancaire qui pourrait se
autoroutes franciliennes en bou-
automobile et puyées sur des études des flux et de verdir et piétonniser, et ceux qui glissade de la livre s’est brutale- prolonger en crise de la balance des
levards urbains à la circulation des transports en leur évolution, et nous orienter sur comme moi se préoccupent de ment accélérée, mercredi 23 mai, paiements », juge M. Sambor.
apaisée. Une consultation inter- les étapes nécessaires pour arriver mobilité, disons que nous serons poussant la Banque centrale de la La dégringolade de la livre s’ins-
nationale « sur le devenir des auto-
commun saturés, à un résultat, pas seulement nous complémentaires », observe Valé- République de Turquie à relever crit dans un contexte global de re-
routes, du boulevard périphérique le statu quo dessiner une solution idéale… » rie Pécresse. l’un de ses principaux taux direc- montée du dollar. Mais si l’ensem-
et des voies rapides du Grand Pa- La fin programmée des véhicu- Pour rendre concrètes ces évo- teurs, de 13,5 % à 16,5 %. La devise ble des monnaies émergentes se
ris » devait être lancée jeudi
est intenable » les polluants, l’arrivée des voitu- lutions aux yeux du grand public nationale avait chuté de près de sont dépréciées, la devise turque
24 mai, en fin de matinée, par les VALÉRIE PÉCRESSE res connectées et autonomes, le et des élus, les équipes devront 5 % en quelques heures. L’inter- fait partie des plus chahutées, au
collectivités d’Ile-de-France et présidente de l’Ile-de-France développement de l’autopartage réaliser des focus illustrant leurs vention-choc de l’institution mo- même titre que le peso argentin.
l’Etat. L’objectif : demander à des et autres nouveaux usages favori- propositions sur une quinzaine nétaire lui a permis de se repren- Alors que Buenos Aires vient d’ap-
équipes pluridisciplinaires, com- sés par le numérique ouvrent le de sites qui seront choisis à dre un peu. En un an, la livre a tout peler au secours le Fonds moné-
posées d’ingénieurs, d’architec- nal d’Ile-de-France, Valérie Pé- champ des possibles. « Nous vi- l’automne, et pourront proposer de même perdu quelque 30 % de taire international, « il n’est pas in-
tes, d’urbanistes, d’économistes, cresse (LR), sur la piétonnisation vons une révolution des mobilités, des expérimentations réalisables sa valeur face au billet vert. concevable que la Turquie puisse à
de sociologues, pourquoi pas des voies sur berge dans la capi- il faut imaginer comment mieux dès 2024, année des Jeux olympi- Un sentiment d’urgence sem- terme être contrainte de suivre les
d’auteurs de science-fiction, de tale, asseoir la Région à la même utiliser la route et mieux l’articuler ques d’été à Paris. Enfin, les tra- blait s’être emparé des autorités pas de l’Argentine », estimaient,
réfléchir à l’évolution de ces voies table que la Ville pour discuter de avec les transports en commun, vaux des cinq groupements fe- face à la déroute de la monnaie. dans une note publiée mi-mai, les
rapides à l’horizon 2050 et à une l’évolution des autoroutes à juge l’adjoint à la maire de Paris ront l’objet d’une grande exposi- Pour la soutenir, la Bourse d’Is- analystes de Capital Economics. A
échéance intermédiaire de 2030. l’heure de la fin du moteur à ex- chargé de l’urbanisme, Jean-Louis tion à l’été 2019. Pour les collecti- tanbul avait annoncé dans la ma- fortiori si la banque centrale tur-
« Les routes d’aujourd’hui sont plosion relève de l’équilibrisme. Missika. On va vers une route aug- vités concernées, restera à tinée avoir converti la quasi-tota- que « tarde à agir » et que « la con-
héritées des années 1960, elles ne « Le sujet n’est pas tabou : nous mentée, à haute qualité de service, imaginer comment mettre en lité de ses réserves de change en li- fiance du marché s’évapore ».
sont pas adaptées aux technolo- sommes la région de la congestion sur laquelle on pourrait avoir, œuvre ces évolutions, dans un vres. Dans un communiqué, elle En sortant de son inertie, la
gies et aux usages de demain, c’est automobile et des transports en pour les véhicules autonomes, des paysage de responsabilités très avait dénoncé des « approches banque centrale changera-t-elle
un modèle qui va disparaître. Nous commun saturés, le statu quo est voies réservées fonctionnant pres- fragmentées. Au risque de re- spéculatives » à l’œuvre, assurant la donne ? La question reste
voulons réfléchir à l’avenir d’une intenable. Inventer un meilleur que comme des rails : on pourrait nouer avec les querelles de péri- qu’aucune donnée économique ouverte tant l’indépendance de
infrastructure routière usage de la route est crucial, as- même garantir l’heure d’arrivée, mètres et les désaccords de fond. ne justifiait cette dépréciation. l’institution est aujourd’hui su-
aujourd’hui encombrée et mal ex- sume Mme Pécresse. Mais il faut ou prioriser les flux de personnes « Pour avancer, la question de la jette à caution. Mi-mai, M. Erdo-
ploitée », résume Sylvain Cognet, être dans une logique coopérative ou de marchandises selon l’heure gouvernance de la mobilité doit Au bord de la surchauffe gan a semé le trouble parmi les in-
le directeur général du Forum mé- et ne pas en faire un objet partisan du jour ou de la nuit… » être abordée, juge ainsi Jean- De prime abord, la Turquie paraît vestisseurs, en disant vouloir pe-
tropolitain du Grand Paris. Ce et idéologique : pour révolution- Louis Missika. La distinction en- robuste. En hausse de 7,4 % en 2017, ser davantage sur la politique mo-
syndicat mixte, qui s’attache de- ner la route, il ne suffit pas de la fer- « Un enjeu d’urbanisme » tre ce qui relève de la route ou du son produit intérieur brut (PIB) a nétaire s’il était réélu. « Les taux
puis 2009 à faire travailler ensem- mer à la circulation. Il faut être vi- Du périphérique à la francilienne, rail est de moins en moins perti- progressé plus vite que n’importe d’intérêt sont le père et la mère de
ble toutes les collectivités locales sionnaire, mais aussi réaliste : à rocade de la deuxième couronne, nente. Et il faut enfin poser la quel autre pays du G20, y compris tous les maux », a répété, ces der-
de la zone urbaine capitale, est à court terme, on aura toujours be- en passant par les autoroutes qui question du modèle économique : la Chine. « La croissance est forte, nières semaines, le président isla-
l’origine de la consultation, qui soin de circuler sur les routes. » traversent la zone dense pour en- les autoroutes sont gratuites là où mais elle est même trop forte », mo-conservateur.
suit son Livre blanc des mobilités « On prend soin de n’empiéter sur trer dans Paris, les solutions ne elles sont le plus coûteuses à entre- note Jean-Charles Sambor, spécia- En quinze ans de pouvoir, M. Er-
à l’horizon 2030, adopté en mars. les prérogatives de personne, on seront pas uniformes. Mais une tenir, en zone urbaine dense. Pour- liste des pays émergents chez BNP dogan a largement bâti ses succès
Machine à fabriquer du consen- ne donnera pas de leçons et il ne chose est sûre, « ce n’est pas qu’un quoi ne pas aller vers un péage ur- Paribas Asset Management. électoraux en se targuant de la so-
sus, le Forum métropolitain s’at- s’agit pas d’imposer des solu- sujet de transport, c’est aussi un bain ? » Valérie Pécresse, de son Stimulée à coups de crédit facile lidité de l’économie turque. Pour
taque cette fois à forte partie. La tions », précise M. Cognet. Les cinq enjeu d’urbanisme », insiste côté, est prête à taxer les poids et de relance budgétaire, cette éco- les analystes, la convocation
mobilité est un des dossiers les équipes retenues cet été devront M. Missika : requalifier ces auto- lourds mais opposée à un péage nomie au bord de la surchauffe d’élections anticipées répond à la
plus sensibles en Ile-de-France et rendre leurs propositions en routes permettrait de recoudre « qui aggraverait les fractures so- présente des signes inquiétants. crainte de voir la situation se dé-
l’automobile a le pouvoir avril 2019… sans qu’aucun lauréat des villes coupées en deux par ces ciales et territoriales ». L’échéance L’inflation galope (près de 11 % en grader. Mais selon de récents son-
d’échauffer les esprits. Après les soit désigné. « Ce n’est pas un con- infrastructures, de réduire la frac- de 2050 fixée par la consultation avril), et le pays présente un large dages, plus de 40 % des Turcs ci-
passes d’armes répétées entre la cours d’architecture, il s’agit de se ture entre Paris et sa banlieue, est aussi une manière d’atténuer déficit du compte courant. Les en- tent l’économie comme le princi-
maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), forger une culture commune sur d’aménager espaces verts et fran- ces désaccords. p treprises turques sont très endet- pal problème du pays. p
et la présidente du conseil régio- l’évolution de la route, d’anticiper chissements et de construire des grégoire allix tées, le plus souvent en dollars, ce marie de vergès

A la SNCF, le fossé entre le management


de l’entreprise et les salariés grandit 7 000
C’est le nombre minimum d’emplois que la Deutsche Bank va suppri-
mer dans le monde. Ce plan a été présenté, jeudi 24 mai, à l’assemblée
des actionnaires. Les réductions de personnel, qui concernent près
Les résultats du référendum interne ont beau conforter les syndicats, la grève s’essouffle d’un salarié sur dix, vont s’étaler sur l’ensemble des régions du monde
et des activités, mais concerneront 25 % des salariés de la banque
d’investissement. Les effectifs de l’établissement allemand vont être

O ù va le mouvement des
cheminots contre la ré-
forme ferroviaire, alors
que la SNCF connaissait son
21e jour de grève, mercredi 23 mai,
tage qu’en 1995, pour le plaisir de
griller des merguez, a dit M. Brun.
Ce mouvement représente des sa-
crifices considérables pour des cen-
taines de familles. » Le message est
« Nous n’avons
pas fait vingt
jours de grève
deux syndicats (UNSA et CFDT)
qui ont accepté de jouer le jeu de la
concertation avec le gouverne-
ment et les parlementaires.
Adoptée, le 23 mai, par la com-
ramenés « bien en deçà de 90 000 », contre 97 130 en équivalent temps
plein, à fin mars, précise un communiqué.

JUST IC E d’acier et d’aluminium.


que le projet de loi arrivait au clair : pas de fin de grève tant que le pour le plaisir mission sénatoriale de l’aménage- « Chemise arrachée » : Trump pourrait imposer des
même moment devant le Sénat et gouvernement n’a pas fait de con- ment du territoire et du dévelop- peines avec sursis taxes de 20 % ou 25 % sur les
à quelques heures d’un nouveau cession importante.
de griller pement durable, la réforme de- en appel pour quatre voitures importées, selon
rendez-vous crucial des syndicats De leur côté, la direction de la des merguez » vrait en particulier renforcer les ex-salariés d’Air France plusieurs sources. – (Reuters.)
du groupe ferroviaire avec le pre- SNCF et le gouvernement ont garanties offertes aux salariés Quatre ex-salariés d’Air
LAURENT BRUN
mier ministre, Edouard Philippe, cherché à délégitimer la « vot’ac- dans le cadre de l’ouverture à la France, dont l’un avait été re- DI ST RIBU T I O N
secrétaire général
vendredi 25 mai ? tion ». « La SNCF constate que les concurrence. Mais, même pour les laxé en première instance, Le marché du bricolage
de la CGT Cheminots
Les organisations syndicales re- modalités d’organisation ne pré- syndicats réformistes, le compte ont été condamnés, mercredi confirme sa reprise
présentatives de l’entreprise pu- sentent pas toutes les garanties qui n’y est pas. L’objectif n’est pas de 23 mai, pour violences à des En 2017, le marché français
blique – CGT, UNSA, SUD-Rail et auraient pu être réunies pour une « modifier des bricoles », a prévenu peines de trois à quatre mois du bricolage a progressé de
CFDT – peuvent se féliciter des ré- consultation, a déclaré l’entreprise. et le reste du groupe. Le porte-pa- le secrétaire général de l’UNSA Fer- de prison avec sursis dans 1,9 %, à 26 milliards d’euros,
sultats de la « vot’action » (un Ni isoloir pour le secret du vote, ni role du gouvernement, Benjamin roviaire, Roger Dillenseger. l’affaire de la « chemise arra- selon les données publiées,
référendum interne pour ou con- présence d’huissiers ou de tiers, ni Griveaux, a assuré, le 24 mai, sur Quelle peut être la stratégie syn- chée » du DRH, en 2015. mercredi 23 mai, par l’Union
tre le « nouveau pacte ferro- listing coordonné des salariés pour Europe 1, que « la question du dicale des jours à venir ? Réunie La cour d’appel de Paris a nationale des industriels du
viaire »), organisée du 14 au éviter les votes multiples. » La mi- maintien de Guillaume Pepy à la mercredi soir, l’intersyndicale a confirmé les amendes de bricolage, du jardinage et de
22 mai : 94,97 % des votants ont nistre des transports, Elisabeth tête de la SNCF n’est pas posée ». décidé que les quatre fédérations 500 euros infligées aux huit l’aménagement du logement
dit « non » à la réforme. La consul- Borne, a qualifié la consultation de Cette consultation peut-elle mo- de cheminots porteraient toutes autres prévenus poursuivis et la Fédération des magasins
tation a enregistré un taux de « pétition » au micro d’Europe 1. difier le rapport de force ? Le pro- une revendication commune, lors pour des dégradations. – (AFP.) de bricolage.
participation « exceptionnel » de blème pour les organisations syn- de leurs rencontres bilatérales à
61,15 %, avec 91 068 cheminots Le compte n’y est pas dicales est que la grève elle-même Matignon, vendredi. Chaque syn- COMM ER CE IM MO BIL I ER
(sur près de 147 000) qui ont pris La fracture entre le management s’essouffle. Le taux de grévistes a, dicat demandera la mise en place Trump envisage Westfield : les actionnaires
part au vote dans les « 564 urnes de l’entreprise et au moins les mercredi, chuté à 14,22 %, son plus de négociations tripartites Etat- des taxes douanières approuvent l’achat
déployées dans le pays », a an- deux tiers des salariés est devenue bas niveau en semaine depuis le patronat-syndicats. Un rassemble- sur l’automobile par Unibail-Rodamco
noncé Laurent Brun, secrétaire abyssale. SUD-Rail a demandé au début du conflit, selon les chiffres ment est prévu, le 29 mai, devant L’administration américaine Les actionnaires de Westfield
général de la CGT Cheminots. patron de la SNCF, Guillaume de la direction. Et celui des con- le Sénat, pour l’ouverture des dé- a ouvert, mercredi 23 mai, ont, jeudi 24 mai, approuvé
Ce raz-de-marée a de quoi redon- Pepy, « de présenter sa démission ducteurs en grève (49,2 %), même bats en séance publique. Reste une une enquête sur les importa- l’offre de reprise du groupe
ner un peu d’allant aux syndicats. au gouvernement avant la fin de la élevé, est passé pour la première inconnue : le contenu exact des tions de voitures, de camions australien spécialisé dans
Ils ont de nouveau exhorté le gou- semaine », dans la foulée des ré- fois sous les 50 %. La fin prochaine annonces que fera Edouard Phi- et de pièces détachées aux les centres commerciaux par
vernement « à écouter les chemi- sultats. Les autres syndicats n’ont du processus législatif est aussi un lippe aux syndicats sur la reprise Etats-Unis, une initiative le numéro un européen
nots » et redit que la détermina- pas souhaité lier la « vot’action » à élément potentiellement démoti- de dette de la SNCF et les investis- susceptible de déboucher de l’immobilier commercial,
tion des antiréforme était intacte. une question de personne, mais vant, d’autant que le Sénat va rete- sements consentis par le gouver- sur l’imposition de droits le français Unibail-Rodamco,
« Nous n’avons pas fait vingt jours ils ont constaté ce fossé grandis- nir plusieurs amendements cor- nement dans le ferroviaire. p de douane, comme c’est déjà pour 24,7 milliards de dollars
de grève, soit d’ores et déjà davan- sant entre le siège de Saint-Denis respondant à des demandes des éric béziat le cas pour les importations (21,1 milliards d’euros). – (AFP.)
0123
VENDREDI 25 MAI 2018 mutations | 5

Des habitants
du bidonville
de Pune
collectent
des ordures
ménagères.
ISHAN TANKHA/
POUR « LE MONDE »

En Inde, la nouvelle vie des chiffonnières de Pune


La première coopérative de ramasseurs d’ordures a permis de sortir de la marginalité 3 000 « intouchables »

REPORTAGE plastique, Rolls-Royce du déchet,


à 14 roupies (17 centimes d’euro) le
l’intégration des travailleurs du
secteur informel et de la collecte
En 2007, les nouveaux syndica-
listes se rendent à la municipalité,
La municipalité ronnement. Les collecteurs
survivent grâce à la revente de
pune - envoyé spécial
kilo. Dans son chariot, elle trie les des ordures. Sur les 65 millions de avec dans les mains un rapport de peut s’appuyer leurs déchets aux 700 recycleurs

S
hobha Bansole préfère ordures et les jette dans quatre tonnes de déchets solides pro- l’Organisation internationale du de la ville.
travailler tôt le matin, seaux différents. duits dans le pays chaque année, travail (OIT) démontrant que la
sur la coopérative Or ces derniers travaillent, sou-
lorsque les avenues sont Shobha Bansole, qui a plus de entre 75 et 80 % sont collectés et ville économise des centaines de des ramasseurs vent sans protection, dans de pe-
silencieuses et à moitié trente ans d’expérience dans le seul le quart est traité. Près de millions d’euros grâce à leur tra- tits ateliers illégaux très pol-
vides : « La chaleur n’y est pas en- métier, siège également au con- 4 millions de travailleurs du sec- vail informel. « C’est à ce mo-
pour réduire luants. Ils brûlent à l’air libre des
core trop écrasante et les tra- seil d’administration de SWaCH teur informel ramassent en Inde ment-là que les collecteurs de dé- le volume de composants électroniques ou des
vailleurs de la rue ne se font pas (pour Solid Waste Collection and les déchets, souvent dangereux chets prennent conscience que le plastiques aggravant la pollution
klaxonner. » Au lever du jour, Handling), la première coopéra- pour la santé. service doit être rémunéré par la
déchets produits de l’air. « Il est difficile pour eux de
cette femme de 50 ans enfile un tive de ramasseurs de déchets du Shobha Bansole, illettrée et municipalité ou les résidents », ex- recycler dans de bonnes condi-
sari, des sandales en plastique pays. Elle en est si fière qu’elle ef- mère célibataire, se rappelle qu’il plique Aparna Susarla, la direc- tions, car la technologie coûte
usées, et pousse avec un air de fectue ses tournées en portant un y a trente-cinq ans elle fouillait trice de la coopérative, dont le bu- « Notre modèle permet de ré- cher, affirme Ravi Agarwal. La
conquérante son chariot à ordu- gilet multipoche affichant le nu- dans les conteneurs d’ordures po- reau est installé au beau milieu duire la quantité de déchets grâce chaîne de traitement des déchets
res dans les rues de Pune, méro d’un service clientèle et ce sés à chaque coin de rue : « Les d’une déchetterie abandonnée. au tri et au recyclage effectués à la en Inde est fragmentée entre des
une ville de 5 millions d’habi- slogan : « L’indépendance, un cran gens ne nous regardaient pas, SWaCH voit le jour en 2007 pour source », plaide Aparna Susarla. La dizaines d’intermédiaires du sec-
tants en pleine expansion de au-dessus ». nous maudissaient. On était consi- défendre les intérêts économi- moitié des déchets de Pune sont teur informel qui n’ont pas accès
l’ouest de l’Inde. dérés comme des parasites, par- ques de ces travailleurs marginali- ainsi recyclés. SWaCH affirme que aux financements. »
Comme dans une chasse au tré- Un modèle d’intégration fois comme des voleurs, et la police sés et illettrés. La municipalité le recyclage du papier dans la ville Les usines d’incinération sont
sor, de bonnes et mauvaises sur- SWaCH a sorti de la marginalité et nous harcelait. » Jusqu’à ce que, leur fournit des équipements, évite à lui seul l’abattage de plus encore rares dans le sous-conti-
prises l’attendent dans sa tour- de la pauvreté près de 2 900 ra- en 1993, trois professeures d’uni- comme des chariots ou des gants, de 350 000 arbres et permet nent. Elles sont très coûteuses et
née. Elle ne fait pas que collecter masseurs de déchets à Pune, dont versité leur soufflent l’idée de for- et les autorise à collecter les ordu- d’économiser 130 000 tonnes de produisent moins d’énergie qu’en
les ordures. Elle les trie et les une majorité de femmes dalits mer un syndicat. Elles obtiennent res directement chez les résidents CO2 par an. En l’absence d’usines Europe ou aux Etats-Unis, où les
transforme en roupies. D’un coup (anciennement, les intoucha- d’abord des cartes d’identité pro- en échange de quelques dizaines d’incinération, l’autre moitié des déchets calorifiques comme le
d’œil, elle repère les déchets qui bles). Elle leur a donné pour la pre- fessionnelles, un premier pas de centimes d’euro par mois. Les déchets s’empile toutefois sur des papier ou le plastique représen-
pourront lui rapporter de l’ar- mière fois un revenu régulier et vers la reconnaissance. Leur syn- habitants n’ont plus à déposer terrains vagues, libérant des gaz tent plus de la moitié du total,
gent : le papier blanc (qui vaut les a sorties de la discrimination. dicat négocie ensuite l’accès à des leurs ordures dans des conteneurs si toxiques qu’il faut des masques contre seulement 15 % en Inde.
plus cher que le papier de cou- A l’heure où l’Inde s’urbanise, emprunts et la scolarisation de à ciel ouvert qui remplissent la pour s’en approcher. Malgré les « Les rares usines d’incinération
leur) ou encore la bouteille en SWaCH est devenu un modèle de leurs enfants. ville d’une odeur pestilentielle. risques pour la santé, des mi- qui ont vu le jour, comme à Delhi,
grants fraîchement arrivés en ont supprimé des milliers d’em-
ville fouillent encore les déchar- plois parmi les collecteurs de dé-
Un pays qui croule sous le poids de ses déchets ges dans l’espoir d’y dénicher
quelques pépites recyclables.
chets », ajoute Ravi Agarwal. Tous
les cinq ans, SWaCH doit convain-
cre la municipalité de ne pas con-
c’est la rançon de la croissance rapide. La collecte des ordures est traditionnelle- ter les prix des déchets recyclés et a dimi- Ateliers illégaux très polluants fier la collecte des ordures à un
La production de déchets en Inde ne cesse ment dévolue aux kabaadi, les chiffonniers. nué leurs revenus déjà maigres. Devenus « experts » en déchets, sous-traitant du secteur privé.
d’augmenter, dans un pays de 1,25 milliard Ils arpentent les rues armés d’un crochet, Les kabaadi sont rarement organisés en les membres de SWaCH ont com- « Nous perdrions nos droits et nos
d’habitants, dont la croissance économique un sac sur l’épaule. D’autres collectent les coopératives et peuvent difficilement dé- mencé à initier les résidents au acquis sociaux », croit savoir Sho-
annuelle dépasse les 7 % et où les infrastruc- déchets chez les résidents chaque matin, fendre leurs droits. S’ils ont pu s’unir à compostage et les sensibilisent bha Bansole.
tures publiques sont saturées. Dans les vil- mais la grande majorité d’entre eux tra- Pune, ou dans d’autres villes, comme Ban- au tri sélectif. La coopérative a Leur modèle a été répliqué
les indiennes, des terrains sont réservés vaillent sous la coupe de sous-traitants. galore, c’est parce qu’ils sont issus de la aussi alerté les autorités sur le dé- ailleurs dans le pays, au moins
pour accueillir des montagnes de déchets, Près de 40 % des 2 à 4 millions de kabaadi même communauté (les intouchables) et sastre sanitaire des couches et des dans les villes où les ramasseurs
parfois plus hautes que des immeubles de en Inde seraient âgés de moins de 18 ans. Ils parlent la même langue. Ce qui n’est pas le serviettes hygiéniques usagées. de déchets sont issus des mêmes
16 étages, qui transforment le paysage ur- sont marginalisés, souffrent de malnutri- cas des migrants qui travaillent dans les Celles-ci sont désormais envelop- milieux socio-économiques et
bain. Certaines décharges sont sauvages. Il tion et ne bénéficient d’aucune protection grandes villes comme Bombay ou Delhi. pées dans du papier journal ou parlent la même langue. « La coo-
arrive qu’elles prennent feu, tuant ceux qui sociale ou d’assurance-santé. En avril, le gouvernement indien a mis des sacs marqués d’un point pérative met en contact les tra-
les fouillent à la recherche d’objets recycla- en place une nouvelle loi encadrant le trai- rouge, et traitées séparément. vailleurs les plus pauvres de la
bles. D’autres meurent ensevelis. Nouvelle loi tement des déchets. Elle impose aux com- L’union fait la force. Et dans le cas ville avec les résidents les plus ri-
Ces déchetteries posent de vrais risques Selon une étude menée par des chercheurs plexes résidentiels le tri sélectif, mais les de SWaCH, elle force surtout le ches, et elle permet de sortir de la
environnementaux. Lavés par la pluie, les indiens et publiée en 2017 dans la revue amendes prévues en cas de non-respect, respect des riverains. « Les habi- misère les castes défavorisées »,
déchets libèrent des substances toxiques scientifique Journal of Occupational Medi- d’un montant équivalant à quelques euros, tants dépendent de nous pour le estime Suresh Jagtap, chargé du
qui s’infiltrent sous terre et contaminent cine and Toxicology, les ramasseurs de dé- sont loin d’être dissuasives. Le programme traitement de leurs déchets. Leur traitement des ordures à la mu-
les nappes phréatiques. L’incinération des chets sont deux fois plus nombreux à souf- « Clean India », lancé il y a quatre ans par le regard sur nous a changé », témoi- nicipalité de Pune. « Et puis, ajou-
ordures est la troisième cause d’émission de frir de blessures, de maladies respiratoires, premier ministre indien, Narendra Modi, a gne Shobha Bansole. te-t-il, la municipalité peut s’ados-
gaz à effet de serre en Inde. La quantité de d’infections oculaires et de problèmes in- braqué les projecteurs sur la crise sanitaire « La réussite du modèle SWaCH ser sur la coopérative pour ré-
déchets augmente, tout comme la part de testinaux que la moyenne de la population, qui frappe le pays mais a obtenu des résul- dépend de la chaîne de recyclage duire le volume de déchets pro-
ceux qui sont considérés comme « solides » ce qui entraîne pour eux des dépenses de tats mitigés. Au cours des quatre dernières informelle des déchets », précise duit, alors que les sous-traitants,
(50 % du total), plus difficilement recycla- santé plus élevées. Or la généralisation années, la part des déchets traités dans le toutefois Ravi Agarwal, directeur qui sont payés à la tonne collec-
bles dans le contexte indien. Le pays man- d’une taxe sur la valeur ajoutée à l’ensemble pays a stagné autour de 23 %. p de Toxics Links, une ONG spécia- tée, n’y ont pas intérêt. » p
que cruellement d’usines d’incinération. du territoire indien, l’été dernier, a fait chu- j. bo. (pune, envoyé spécial) lisée dans la protection de l’envi- julien bouissou
6 | idées 0123
VENDREDI 25 MAI 2018

La chasse aux brevets Sur la protection des données,


des requins l’Europe prend sa revanche sur les GAFA
de la Silicon Valley Le nouveau règlement
en changeant d’opérateur, devient un droit. répétitives à la périphérie [du processus de
européen et la blockchain Les sanctions pour non-respect pourront production], la blockchain [en] automatise
Alors que le procès Apple-Samsung approche sont favorables aux start-up atteindre 4 % du chiffre d’affaires annuel de le centre. Au lieu de mettre au chômage
de son dénouement, des sociétés se spécialisent du Vieux Continent, estiment l’entreprise. C’est une épée de Damoclès le chauffeur de taxi, elle met au chômage
au-dessus des plates-formes. Uber, et laisse le chauffeur travailler directe-
dans les contentieux de propriété intellectuelle, les entrepreneurs Robert Chu Facebook a annoncé qu’il n’était pas ques- ment pour le client. »
explique le chercheur Jamal-Eddine Azzam et Alexis Normand tion d’appliquer ces règles aux utilisateurs La logique de l’entreprise qui opère le
américains. Le Congrès, les yeux rivés sur réseau bascule ainsi de la maximisation du
les élections de mi-mandat de novembre, profit à la maximisation des échanges entre
n’a pas insisté, de peur de remettre en les « nœuds » de la Toile. En effet, elle se
Par JAMAL-EDDINE AZZAM CES REQUINS Par ROBERT CHU et ALEXIS NORMAND cause la légitimité de l’élection de Trump. rémunère telle une banque centrale en
Surtout, il n’est pas question d’affaiblir les émettant des tokens, une monnaie privée
REPÈRENT géants de la tech américaine face à la échangeable, comme des jetons de manège.

L L
e « loup de Wall Street », es défenseurs du respect de la concurrence. Car la Chine fait désormais Pour prendre un exemple dans le domaine
brillamment incarné par LES INVENTEURS vie privée sur Internet n’ont pas jeu égal avec les Etats-Unis par le nombre de de la santé, la blockchain offrira au patient
Leonardo DiCaprio dans le
film du même nom de Martin
EN DIFFICULTÉ été dupes des numéros de Mark
Zuckerberg le 10 avril devant le
brevets en intelligence artificielle (IA), dont
le président Xi Jinping a fait un pilier du
atteint d’une maladie rare la possibilité de
partager ses données en toute transparence
Scorsese (2013), fut dans les an- FINANCIÈRE ET Sénat américain et le 22 mai devant le Par- plan « Made in China 2025 ». L’IA devient un avec un médecin ou un laboratoire, en se fai-
nées 1980 le symbole du capita- lement européen. Le milliardaire a tout enjeu sécuritaire qui dépasse de beaucoup sant indemniser automatiquement à cha-
liste prédateur. Mais les « requins LES PME HIGH-TECH juste admis l’évidence : les plates-formes ne nos pauvres vies… privées. que échange. En rupture avec l’industrie de
de la Silicon Valley » ont com-
mencé à prendre dans les imagi-
FRAGILISÉES savent pas se réguler. Mais à la question
d’un sénateur américain sur la nature de
Tel Don Quichotte, l’Europe triomphe…
moralement. Les défenseurs du RGPD
la revente de données, qui s’élève à 15 mil-
liards de dollars dont le patient touche
naires américains la place de ce son business, Zuckerberg a répondu avec veulent croire que la défense de la vie aujourd’hui zéro, la blockchain redonne au
bad boy des affaires. une insolente simplicité : « Nous vendons de privée sera source de compétitivité, malgré patient la propriété de ses données.
Tout aussi informés que les fi- des dizaines de milliers de la pub. » Interrogé sur les règles souhaita- le surcoût induit. Si l’argument était seule- Dans tous les secteurs où cette traçabilité
nanciers, ces requins ne s’intéres- brevets différents, déposés par bles, à peine a-t-il concédé que le Règlement ment audible à Mountain View ou Shenzhen, est critique, ce possible décentrement réduit
sent pourtant pas aux cours de une multitude d’acteurs. Il est général sur la protection des données on verrait sourire les maîtres de la donnée. le coût de coordination entre les acteurs et
Bourse ! Ils repèrent les inven- toujours possible pour des spé- (RGPD), qui entre en vigueur en Europe le supprime la rente du tiers de confiance.
teurs en difficulté financière et cialistes de repérer des failles. 24 mai, offre « beaucoup de bonnes choses ». ÉCHANGE D’INFORMATIONS CERTIFIÉES Nous entrevoyons à peine la remise en
les PME high-tech fragilisées. Ils Faute d’être protégées par la loi, On ne voit pourtant pas très bien ce que Et si l’Europe, comme le chevalier à la triste cause du modèle centralisateur de la Silicon
prennent leur contrôle et mettent les sociétés ont commencé à orga- Facebook peut y « liker ». Le RGPD impose figure, était visionnaire sans le savoir ? Car la Valley, et peut-être même du capitalisme
la main sur leurs brevets. Ils guet- niser elles-mêmes leur protec- des obligations coûteuses : pour éviter les rupture technologique de la blockchain est moderne. Un nouveau clivage se dessine
tent aussi les grandes entreprises tion. Plusieurs initiatives collecti- recueils abusifs de données, il généralise susceptible de rebattre les cartes. Le premier entre plates-formes dopées à l’IA, par nature
qui cherchent à se débarrasser de ves que nous avons étudiées ont le consentement « clair et explicite » et âge de l’Internet était celui de l’information. hostiles à la protection de la vie privée, et
leurs brevets superflus, et ils ainsi vu le jour (« Patterns of Coo- impose de limiter la collecte aux seules La construction de bases de données et de services blockchain décentralisés, entre
achètent sans barguigner. Puis ils petition in Meta-Organizations », informations nécessaires au service. Il rend moteurs de recherche, la connaissance des monopoles et libertariens, entre Big Brother
attaquent : ils traînent en justice Jamal-Eddine Azzam et Héloïse obligatoire le « droit à l’oubli » et un registre usagers qu’ils induisent, ont libéré des coûts et crypto, entre Etats-Unis et Europe. C’est
des sociétés qu’ils accusent d’uti- Berkowitz, in Routledge Compa- du traitement des données, surcoût pro- transactionnels, de l’information impar- une bonne nouvelle pour l’individu, qui ne
liser, sans payer de licence, cer- nion to Coopetition Strategies, cédurier significatif. Enfin, la possibilité faite et de la distance géographique. En peut plus faire simplement confiance aux
tains des brevets qu’ils ont acquis. Routledge, à paraître en 2018). de transférer son historique de data, monopolisant ces technologies, les plates- institutions pour protéger sa propriété sur
Ils choisissent habilement leurs Google, par exemple, s’est associé comme on garde son numéro de portable formes ont capté ces gains d’efficience. ses données. C’est une bonne nouvelle pour
cibles : des entreprises qui dispo- depuis 2014 avec Canon, Drop- Nous entrons désormais dans un l’Europe, qui peut remettre les compteurs à
sent de trésoreries abondantes, box, SAP et deux start-up dans deuxième âge, celui de l’Internet de la zéro en conjuguant RGPD et blockchain.
mais de services juridiques ané- un réseau baptisé LOT, qui ras- monnaie ou de son équivalent, l’échange Marginalisé dans l’économie du partage de
miés. Ils savent dénicher les tribu- semble désormais pas moins de UN NOUVEAU CLIVAGE d’informations certifiées. La blockchain est nos biens physiques monétisés par Airbnb
naux qui leur sont les plus favora- 600 000 brevets appartenant à une infrastructure informatique pair à pair ou Amazon, le Vieux Continent peut encore
bles, avec une prédilection pour une centaine d’entreprises diffé- SE DESSINE ENTRE qui permet d’enregistrer en temps réel, inventer les conditions de l’échange de nos
les cours de justice de l’est du
Texas… Et ils gagnent des fortu-
rentes du monde entier, de l’auto-
mobile à la banque en passant par
PLATES-FORMES DOPÉES chez tous les participants à un réseau, une
transaction entre deux parties, de sorte
biens immatériels, de nos données. p

nes. Des chercheurs ont estimé à la distribution, les médias ou À L’INTELLIGENCE qu’elle devient infalsifiable et immuable.
500 milliards de dollars (environ l’électronique. Une firme qui re- Elle offre le moyen de certifier sans tiers de ¶
427 milliards d’euros) le coût pour joint le réseau apporte avec elle ARTIFICIELLE ET confiance un échange d’informations. Robert Chu est PDG d’Embleema,
les entreprises américaines de ces certains de ses brevets. Elle s’en- Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum,
attaques de raiders entre 1990 et gage à concéder automatique- BLOCKCHAIN, ENTRE BIG un socle de développement d’applications
start-up du secteur médical, et ancien
directeur général d’IMS France ;
2010, avec une forte montée en ment une licence aux autres BROTHER ET CRYPTO, ENTRE blockchain, résume : « Alors que la plupart Alexis Normand est membre du bureau
puissance à la fin de la période : membres à chaque fois qu’elle des technologies visent à automatiser les dela Fondation Concorde et ancien
plus de 80 milliards de dollars ont vend un des brevets à l’extérieur. ÉTATS-UNIS ET EUROPE travailleurs qui accomplissent des tâches directeur du développement de Withings
été captés par les requins chaque Si jamais le nouvel acquéreur se
année entre 2007 et 2010. révélait malveillant, la licence, ac-
Le nombre de procès intentés en tivée dès la vente effectuée, sert
matière de protection intellec- de protection aux partenaires.
tuelle a été multiplié par quatre
entre 2010 et 2015, une progres-
sion attribuée essentiellement à
l’action de ces sociétés prédatrices
ASSUREURS ANTI-REQUINS
Des assureurs anti-requins sont
également apparus. Ils identifient
De la start-up à l’innovation industrielle
qui tirent parti d’inventions aux- des brevets qui présentent des ris-
quelles elles n’ont en rien contri- ques et les achètent, proposant à Promouvoir la « start-up dans des institutions plus stables comme les ceux qui travaillent. Et, pendant ce temps, les
bué et que les entreprises, atta- leurs clients, moyennant un abon- nation » sur le modèle banques ou la haute fonction publique. La usines ferment et les savoir-faire disparais-
quées en justice, utilisaient le plus nement annuel, une licence à faire start-up aura coulé ou se sera fait avaler par sent. Qui les remplacera ? Comment trouver
souvent sans en avoir conscience. valoir en cas d’attaque. En 2017, californien n’aidera pas le Goliath que David prétendait défier. La so- des successeurs aux cols-bleus ? Les ateliers
Les sommes en jeu sont telles que 325 entreprises ont adhéré à l’offre au renouvellement ciété est séduite par le dynamisme de cette dont notre industrie a besoin partent plus à
ces attaques freinent l’effort de re- du pionnier du domaine, RPX mode, mais les « pépites » ne bouleversent l’est, et s’éloignent toujours davantage.
cherche-développement des so- (créé en 2008), suscitant l’achat de des entreprises, juge pas vraiment le système. Pourtant, nous pourrions nous-mêmes
ciétés ciblées, et donc le rythme plus de 18 000 brevets et permet- Alexis Robert, patron Car il y a un grand absent, dans cette logi- produire nos biens de consommation. Les
des innovations. Les firmes mises tant de faire face à 1 400 litiges. Les que bien huilée de la course aux investisse- start-up de la plasturgie, du textile, de la mé-
en cause, rapidement à court de li- coûts évités par les sociétés adhé- d’une PME innovante ments : les emplois industriels occupés par canique, sont aussi rares que sont nombreux
quidités, diminuent en moyenne rentes ont été estimés à plus de l’essentiel de la main-d’œuvre profession- les clones des GAFA (Google, Apple, Facebook,
de plus d’un quart leurs inves- 3,5 milliards de dollars. nelle, dont bien peu connaissent le « big Amazon). Alors que la combinaison entre ces
tissements en R&D (L. Cohen, De telles initiatives ont montré Par ALEXIS ROBERT data » ou la « blockchain » ; ces termes sont deux mondes n’a jamais été aussi facile ! Si
U. G. Gurun et S. D. Kominers. leur efficacité à court terme, mais réservés à une élite technico-commerciale et Gustave Eiffel a pu construire en un temps re-
« The growing problem of patent il est difficile de se prononcer sur ne sont pas synonymes d’emplois de masse. cord une tour de 300 mètres et des dizaines
trolling », Science, no 352, 2016).
Dans des secteurs comme les dis-
positifs d’imagerie médicale, ces
attaques ont même provoqué des
baisses brutales du chiffre d’affai-
leur « soutenabilité ». Les entrepri-
ses ont donc tout intérêt à se pro-
téger des requins de manière sys-
tématique, en étant attentives au
profil des acquéreurs de leurs bre-
L a frénésie spéculative outre-Atlanti-
que a vu naître un nouveau monstre
de l’économie moderne : les start-up.
Elles ont conquis le continent de l’Oncle
Sam, puis se sont ruées sur le Vieux Monde,
En revanche, cette communauté de l’indus-
trie sait faire fonctionner les scieries, les fer-
mes écologiques et les ateliers textiles.

DISPARITION DES SAVOIR-FAIRE


de ponts robustes en employant des centai-
nes d’ouvriers, nous pouvons bien, plus de
cent ans après, marier les industries des mé-
taux, des plastiques, des bois, des eaux avec
l’agilité moderne, la créativité du numérique
res de plusieurs firmes alors que vets. Un requin peut facilement porteuses d’un message de renouveau que Certes ces activités subissent des fermetures, et le soutien des investisseurs !
leurs ventes augmentaient. La dif- être repéré, même s’il n’a pas les chacun attendait. Vingt ans après la création des délocalisations et des suppressions d’em- Nos ressources résident dans la culture,
fusion de la technologie s’en est cheveux gominés à la DiCaprio ! Il de Google, l’illusion subsiste. La jeunesse a plois. Mais la revitalisation des industries lo- dans les usines et dans l’éducation. Il est
trouvée entravée. Et il est démon- a déjà acquis de nombreux brevets toujours des rêves plein les yeux, l’expé- cales parle davantage à la majorité de la popu- temps de les fusionner. Le processus sera
tré qu’une très faible part des mais n’a rien inventé lui-même ; il rience et le porte-monnaie en moins par lation que la création de mondes virtuels ou long, car il concerne des activités industriel-
sommes versées par les entrepri- n’envisage pas d’échanges croisés rapport à ses aînés, mais elle veut créer de de services exclusivement urbains. Un créa- les lourdes, des matières premières, des ma-
ses attaquées en justice aboutit au de licences ; il attaque directe- nouveaux piliers du CAC 40. Combien y arri- teur d’entreprise (« business developer ») effi- chines-outils, des formations généralistes…
final dans la poche des véritables ment, sans jamais négocier. veront ? Combien de talents se perdront sur cace dans le monde actuel est une denrée mais ce sont ces réalités qui offrent la base
inventeurs. Souhaitons que les tribunaux le chemin du succès ? Plus de 90 % des rare, mais l’appellation attire des milliers de d’une exploitation économique stable, ex-
apprennent également à identi- start-up françaises sont condamnées à jeunes qui ont faim et soif de connaissances tensible et compatible avec l’intérêt socio-
REPÉRER DES FAILLES fier les requins et puissent rendre court terme, par manque de moyens. et d’expériences. Un bon technicien est déjà politique. Que les jeunes actifs se lèvent en
Pour les entreprises américaines, des verdicts différenciés proté- L’explication de la ruée se trouve peut-être formé à la rudesse de l’ouvrage, ou en passe tant que manœuvres, contremaîtres, cher-
et depuis peu les entreprises geant les droits des véritables in- dans la mécanique d’investissement… de l’être après une formation sur le terrain ; il cheurs et ingénieurs de l’industrie ! Retrou-
européennes visées à leur tour, venteurs mais empêchant les re- L’heure est au profit financier rapide, pas à la saura faire tout autant qu’un business develo- vons le dynamisme et la croissance de la
l’enjeu est considérable. Plu- quins de s’enrichir aux dépens de durabilité. Le moment est bien choisi pour per ! Comparons les productions annuelles transformation de la matière ! C’est l’assem-
sieurs lois ont été votées par le la collectivité. p trouver des idées dans la marmite des gad- brutes de ces deux travailleurs : laquelle est la blage des briques technologiques connues
Congrès américain depuis 2010 gets farfelus, depuis le big data jusqu’à l’ali- plus susceptible de bénéficier à l’économie qui crée l’innovation dont tout le monde a
pour limiter les exactions des re- mentation, en passant par le stylisme, le de- locale, puis nationale ? besoin. Faisons du neuf avec du vieux. p
quins. Mais leur potentiel de nui- ¶ sign « disruptif », l’algorithmique… puis de Il existe de nombreux arguments pour
sance reste très élevé. Les pro- les vanter, de lever quelques centaines de souligner l’importance des emplois indus-
duits les plus emblématiques Jamal-Eddine Azzam est milliers d’euros (voire quelques millions) et triels. Mais la logique financière demande de ¶
d’aujourd’hui, comme les smart- chercheur à Toulouse School de revendre au plus vite. On s’est finalement rentabiliser son investissement avant même Alexis Robert est président et fondateur de
phones, sont conçus en utilisant of Management Research bien amusé, on peut passer à un vrai métier de l’avoir effectué et d’assurer un revenu à l’entreprise de plasturgie LOMA Innovation
0123
VENDREDI 25 MAI 2018 MÉDIAS&PIXELS | 7

BeIN Sports, cible d’un piratage géopolitique


L’ombre de Riyad se profile derrière un bouquet crypté qui détourne les programmes de la chaîne qatarie

beyrouth - correspondant Si le streaming illégal des matchs blèmes du soft power qatari venu. Seules différences avec le ca- rectrice juridique de beIN. Pour le
de la Coupe du monde prolifère avaient disparu de la plupart des nal original, un décalage de trans-
La facture groupe qatari, la facture est

R
etransmettre l’intégra- depuis le développement du haut écrans de la péninsule Arabique. mission de huit secondes et le logo est lourde : lourde : 17 % d’abonnés en moins,
lité du Mondial, sans débit, le siphonnage d’une chaîne Mais, dans les pays arabes, où le moqueur, beoutQ , surimposé sur des centaines de millions de dol-
avoir acquis le moindre satellite tout entière, sinon à l’ins- ballon rond sert d’exutoire aux la marque qatarie.
17 % d’abonnés lars de pertes. Et ce n’est qu’un dé-
droit média. Ce sera le tigation, du moins avec la partici- frustrations de la population, on « Cette chaîne est devenue très en moins, but. Les décodeurs pirates ont in-
hold-up de l’année au Moyen- pation présumée d’un Etat, consti- ne ferme pas sans risque la télé vite populaire, car l’abonnement filtré le marché des Emirats, de Ba-
Orient. Une chaîne de télévision tue une première. « Nous n’avons qui a le monopole des buts de Ro- est nettement moins cher que celui
des centaines hreïn, d’Oman et des pays du Ma-
pirate, nommée beoutQ , s’ap- pas affaire à des pirates amateurs, naldo, Messi, Neymar et consorts. de beIN Sports, que tous les Saou- de millions de ghreb. Depuis février, ils donnent
prête à diffuser, dans les pays du mais à une organisation très so- Les Emirats l’ont bien compris : diens ne peuvent pas s’offrir, expli- aussi accès à des chaînes de ci-
monde arabe, les soixante-quatre phistiquée et très bien financée », dans ce pays, beIN Sports a fait que Shuaib Ahmed, un fan de foot-
dollars de pertes néma de beIN Media, la maison
matchs de la Coupe du monde de insiste Tom Keaveny, directeur de son retour dès la fin juillet 2017 ball émirati, qui tient un blog sur mère de beIN Sports.
football, qui commence dans beIN au Moyen-Orient. – juste avant la reprise de la Ligue l’actualité du ballon rond au Les Etats-Unis haussent la voix.
trois semaines en Russie. Ce bou- des champions ! –, alors même Moyen-Orient. Et puis, en Arabie Pourtant, les indices de la partici- En avril, sous la pression de plu-
quet satellite crypté, inconnu des Complicité tacite qu’Abou Dhabi nourrit une aver- saoudite, tout ce qui pénalise le Qa- pation de Riyad à cette vaste con- sieurs détenteurs de droits spor-
professionnels du secteur, dé- Le canal pirate est apparu sur In- sion viscérale pour le Qatar. tar est immédiatement plébiscité. » trebande ne manquent pas. En tifs, comme la NBA, le bureau du
tourne les contenus de beIN ternet au mois d’août 2017. Le site Le royaume saoudien a opté Pour l’heure, les efforts des ex- plus du laxisme d’Arabsat et des représentant américain au com-
Sports, l’empire audiovisuel qa- www.beoutq.se, accessible depuis pour une autre solution. Début oc- perts antipiratage de beIN sont services douaniers saoudiens, et merce a inclus l’Arabie saoudite
tari, qui détient les droits des l’Arabie saoudite, s’est mis à diffu- tobre, des décodeurs beoutQ , fa- restés vains. Les courriers que la des efforts de promotion déployés dans sa liste noire des pays por-
compétitions sportives les plus ser en streaming des copies des briqués en Chine, ont fait irrup- chaîne a envoyés à Arabsat et au par des proches du palais royal, un tant atteinte à la propriété intellec-
prestigieuses au monde, comme chaînes sportives qataries. Au tion dans les boutiques d’électro- gouvernement saoudien n’ont pas prestataire technique saoudien, la tuelle. Une première depuis dix
la Ligue des champions, les prin- même moment, sur Twitter, niques de Riyad et de Djedda. Le pi- non plus abouti. Le royaume – qui société Selevision, propriété d’une ans. Mais il en faudra plus pour
cipaux championnats européens, chambre d’écho de la société saou- ratage de la chaîne honnie a pu n’a pas répondu aux sollicitations grande famille, a contribué au lan- faire reculer Riyad. Le royaume
et le Mondial, pour le football, dienne, des voix très influentes, commencer, avec la complicité ta- du Monde – dément toute viola- cement du site de beoutQ. semble déterminé à employer
ainsi que le championnat de bas- comme celle de Saoud Al-Qahtani, cite d’Arabsat. L’opérateur satelli- tion des droits de beIN sur son ter- « Aucun des dix cabinets d’avo- tous les moyens – à l’exception de
ket américain (NBA). conseiller du prince héritier Mo- taire panarabe, dont l’Arabie saou- ritoire. Sur son site Internet, cats que nous avons contactés en la force militaire – pour mettre à
Tous les programmes de ce hammed Ben Salman, et d’Abdela- dite est le principal actionnaire, a beoutQ se présente comme une Arabie n’a accepté de prendre notre genoux son adversaire. p
groupe, propriété du fonds souve- ziz Al-Mriseul, célèbre commenta- prêté des fréquences au nouveau entreprise cubano-colombienne ! dossier », relève Sophie Jordan, di- benjamin barthe
rain du Qatar et levier de sa politi- teur sportif, promettaient l’immi-
que de rayonnement planétaire, nente « fin de l’ère beIN Sports ».
se retrouvent diffusés sur l’écran Quelques semaines plus tôt, le
d’une télévision fantôme. Der- 5 juin, l’Arabie saoudite avait
rière cette cambriole de haut vol se rompu ses relations diplomati-
profile l’ombre de l’Arabie saou- ques et économiques avec le Qa-
dite, en conflit ouvert depuis un tar, suivi par ses alliés dans la ré-
an avec ce pays à qui elle reproche gion, les Emirats arabes unis, Ba-
sa trop grande proximité avec hreïn et l’Egypte. Au blocus im-
l’Iran et les factions islamistes au posé à Doha, accusé de conspirer
Proche-Orient. Le simple nom de contre ses frères du Golfe, s’était
beoutQ , pastiche sarcastique de ajouté le retrait des licences accor-
beIN Sports, illustre la dimension dées à beIN Sports et à son homo-
géopolitique de cette opération de logue, Al-Jazira, la célèbre chaîne

FESTIVAL INTERNATIONAL
sabotage, d’une ampleur jamais d’informations de l’émirat. Du
vue dans l’histoire de la télévision. jour au lendemain, ces deux em-

DE JOURNALISME
La com tout en maîtrise
de Mark Zuckerberg à Paris

L e passage de Mark Zuckerberg en Europe fait penser à


une visite de chef d’Etat : mardi 22 mai au soir, le patron
de Facebook a été auditionné par des députés européens
à Strasbourg ; mercredi 23 mai, il a assisté au sommet « Tech for

Avec BENOIT POELVOORDE


Good », organisé par Emmanuel Macron ; jeudi 24 mai, il s’est
exprimé au Salon VivaTech, au lendemain de la fête des trois
ans du laboratoire d’intelligence artificielle parisien de Face-
book, célébrée en présence de la ministre de l’enseignement su- parrain de l’édition 2018 du festival
périeur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, et

JEAN-MICHEL APHATIE ● FLORENCE AUBENAS


du député (LRM) de l’Essonne Cédric Villani.
A cette occasion, le réseau social américain avait prévu pour
son patron une entrevue de trente minutes avec une dizaine de
médias. La plupart avaient demandé « l’interview », mais l’en- AUREL ● SOPHIE BOUILLON
treprise a finalement opté pour un échange collectif et off-the-
record. Un dispositif frustrant – le média peut se servir de la ma-
LUC BRONNER ● ÉRIC CHOL
tière, mais pas citer les propos précis. Pour autant, Mark Zucker-
berg n’a rien dit qu’il n’a déjà évoqué dans ses trois auditions
HUGO CLÉMENT ● ALEXIS CORBIÈRE
parlementaires, ni dans la dizaine d’entretiens accordés depuis GÉRARD DAVET ● EMMANUEL DAVIDENKOFF
MARION DUCLOS ● XENIA FEDOROVA
le scandale de l’utilisation indue de
millions de profils Facebook par le
MALGRÉ LA PRESSION prestataire britannique, Cambridge
Analytica. Après avoir salué l’action SOPHIE FONTANEL ● LAURE GASPAROTTO
MÉDIATIQUE de son hôte, Emmanuel Macron, il a
YVES HARTÉ ● PIERRE HASKI
ET POLITIQUE, LE parlé de l’application du règlement
européen sur les données person- CÉDRIC HERROU ● ELISABETH LÉVY
PATRON DE FACEBOOK nelles, de la modération des conte-
SEMBLE SÛR DE LUI
nus illicites, de la dégradation de FABRICE LHOMME ● SONIA MABROUK
PIERRE MURAT ● OPHELIE NEIMAN
l’image de Facebook, des promesses
des réalités virtuelle et augmentée…
L’exercice de communication, très maîtrisé, illustre l’ouverture
relative à laquelle M. Zuckerberg est contraint : celui que les pri- DAVID PUJADAS ● BENJAMIN STORA
ses de parole en public et les contacts avec les médias faisaient lit-
téralement « suer » a dû se roder à répondre aux questions. Ce
AUDREY TANG ● GILLES VAN KOTE
mercredi soir, il ne portait ni son légendaire sweat-shirt à capu-
che ni le costume bleu marine qu’il réserve désormais aux politi-
ques, mais un tee-shirt à manches longues, jean et tennis. Sou-
riant, il fixe son regard sur son interlocuteur, quitte à le glacer un
peu – et à se faire parfois caricaturer en « robot ». RÉSERVEZ VOTRE PASS DÈS MAINTENANT !
Cette séquence montre la place accordée par Facebook à l’Eu-
rope, un peu moins périphérique : M. Zuckerberg y fait son pre-
mier passage depuis la polémique Cambridge Analytica et se Programme et billetterie sur
rend en France pour la première fois depuis dix ans.
Malgré la pression médiatique et politique, M. Zuckerberg festivalinternationaldejournalisme.com
semble très sûr de lui. Le milliardaire de 34 ans se souvient qu’à
22 ans, en 2006, il a dû affronter la défection de ses cadres, pour
avoir refusé de vendre Facebook à Yahoo!, ou que son introduc- www.fnac.com et en Magasins Fnac – Carrefour – U - Géant – Intermarché
tion en Bourse avait d’abord viré au fiasco. Facebook arrivera à
surmonter les difficultés actuelles, semble convaincu M. Zucker-
berg, qui a quand même adopté une devise d’entreprise se vou-
lant bienveillante : « Rapprocher le monde. » Sur l’affichette du
code d’accès Wi-Fi du siège français, on trouve toutefois une
trace d’un des mantras historiques de l’ambitieuse start-up :
« Bouger vite et briser des choses. » p
alexandre piquard
Du 25
au 27 mai
1|4
AUTOUR
DE LA
LITTÉRATURE
NÉERLANDOPHONE
ET DES AUTEURS

S P ÉC I A L
INVITÉS
À LA COMÉDIE
DU LIVRE

CO M ÉD IE DU L IV RE , À MO N TPE LLI E R

Pays-Bas, Belgique v REPORTAGE


v Dans le plat pays

Haut la littérature !
dont les livres
sont les montagnes
v LITTÉRATURE
v Margriet de Moor
(photo), Alexander
Münninghof, H. M. van
Les lettres néerlandophones den Brink, Stephan
Enter, Astrid
sont à l’honneur Holleeder, Annelies
Verbeke, Simone
de la 33e Comédie du livre. van der Vlugt…

Quatre pages d’enquête,


d’entretien et
ET AUSSI
de critique littéraire

5
LITTÉRATURE
FRANÇAISE
Régine Detambel,
Benoît Cohen

6
HISTOIRE
D’UN LIVRE
« Une famille corse »,
de Robert
Colonna d’Istria

Château de sable visible depuis la promenade, à Ostende, Belgique, 2017. ALEX CRETEY SYSTERMANS

Nooteboom, Anna Enquist, Arnon Grün-


berg, Stefan Hertmans, David Van Rey-
brouck… Mais, même pour ceux-là, il est
que « le reste du temps, les deux pays n’ont
pas du tout eu la même histoire, et leur
langue non plus. Tandis que le néerlandais
beaucoup moins vrai », assure Jack
McMartin, un jeune doctorant qui pré-
pare une thèse sur « le livre flamand dans
7
ESSAIS
souvent difficile de caractériser l’imagi- a toujours été “installé” aux Pays-Bas, il a le paysage littéraire transnational », à L’histoire andalouse
naire néerlandophone. Contrairement au l’université KU Leuven de Louvain.
fallu attendre 1898 pour qu’il soit officielle- loin des clichés,
florence noiville polar suédois, au réalisme magique sud- ment reconnu en Flandre ». Et même 1930 Au premier étage de sa jolie demeure par Joseph Pérez
Envoyée spéciale à Amsterdam et à Bruxelles américain ou au gothique anglais, aucune pour que des cours soient dispensés en amstellodamoise, entouré de peintures et
étiquette – et c’est sans doute heureux – néerlandais à l’université de Gand ! d’œuvres d’art, le grand écrivain Cees

A
msterdam. Sur les bords ne s’y attache à première vue. Le nombre A ces héritages historiques très diffé- Nooteboom relativise pourtant ces diffé-
du Brouwersgracht, Mar-
got Dijkgraaf commente
l’essai qu’elle vient de
de traductions n’est pas en cause, il ne
cesse de croître. « Il y a trente-cinq ans, il
fallait batailler pour imposer un livre néer-
rents s’ajoute le fait que la langue n’est
pas exactement la même dans les deux
rences. « Jamais je n’ai éprouvé une plus
grande complicité intellectuelle que celle
que nous avions avec Hugo Claus,
9
C’EST
publier à l’occasion de la re- landais. Aujourd’hui, la concurrence joue à « Il y a trente-cinq ans, [l’auteur flamand du Chagrin des Bel- D’ACTUALITÉ
mise du prix Libris, le Gon- plein. Il n’est pas rare que cinq ou six édi- ges (1983)] », affirme Nooteboom, Mathieu Amalric parle
court néerlandais. Dans cet ouvrage inti- teurs français se disputent un même titre », il fallait batailler pour dont Actes Sud s’apprête à publier de la lecture publique
tulé Geen verlangen zonder tekort (« Pas de note le traducteur Philippe Noble. imposer un livre néerlandais l’œuvre poétique, encore inconnue
désir sans manque »), cette critique litté- D’où vient alors cette difficulté à cerner du public français. A quoi cette affi-
raire au journal NRC Handelsblad – qui est cette littérature ? D’abord du fait qu’elle
en France. Aujourd’hui, nité peut-elle tenir ? Peut-être à un in-
aussi l’auteure d’un essai sur l’œuvre de
Hella S. Haasse, la grande dame des lettres
néerlandaises (1918-2011) – ironise sur la
est à cheval sur deux pays. Les 30 auteurs
présents cette année à la Comédie du li-
vre de Montpellier écrivent certes tous
la concurrence joue à plein » térêt pour les mêmes thèmes. Ceux,
Philippe Noble
traducteur
récurrents, qui finissent par apparaî-
tre lorsqu’on observe de plus près
10
RENCONTRE
méconnaissance qu’a la France de ces der- pour le public néerlandophone (26 mil- cette littérature. La première veine – Emmanuel Le Roy
nières. « Demandez à un Français quelle est lions de locuteurs), mais certains vien- qui court depuis les années 1950 – est Ladurie : « Ma raison
sa première association d’idées avec les nent des Pays-Bas et d’autres de Belgique. pays. « Les Néerlandais considèrent sou- celle de la vie domestique. Dans des inté- d’exister, c’est écrire »
Pays-Bas, écrit-elle. Il vous répondra : “Ams- « Or ce n’est que pendant un très court laps vent le flamand comme une variante exo- rieurs hollandais rappelant ceux du Siècle
terdam, les canaux, Rembrandt et la dro- de temps, de 1815 à 1830, que ces deux pays tique de leur langue », note Matthijs de d’or se jouent des drames feutrés. C’est
gue.” Quelquefois la tolérance et Descartes. n’en ont fait qu’un », remarque Matthijs de Ridder, qui va jusqu’à parler de « com- souvent le cas chez Anna Enquist, Mar-
Mais si vous lui demandez s’il connaît la Ridder, écrivain néerlandais installé en plexe de grand ou de petit frère selon que griet de Moor, Toine Heijmans ou Tommy
littérature néerlandophone, un petit silence Belgique et président de l’Union des écri- l’on se place d’un côté ou de l’autre de Wieringa, dont le récent roman, Une
s’installe. Puis il vous dira : “Anne Frank vains flamands. Auteur de « Rythmes ré- la frontière ». Conséquence : cette même femme jeune et belle (Actes Sud, 2017),
habitait bien Amsterdam, non ?” » voltés. Histoire du XXe siècle à travers le frontière, le livre néerlandophone ne la nous entraîne dans le névrotique désar-
De bons lecteurs seront certes en jazz » (2012, non traduit) et bientôt d’une passe pas aussi aisément dans un sens roi d’un homme mûr devenu père. Ça l’est
mesure de citer quelques noms – Hella biographie du poète belge dada Paul van que dans l’autre. « Alors que les Flamands
Haasse, Harry Mulisch, Hugo Claus, Cees Ostaijen (1896-1928), de Ridder rappelle lisent des auteurs néerlandais, l’inverse est lire la suite page 2

Cahier du « Monde » No 22819 daté Vendredi 25 mai 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | Comédie du livre 0123
Vendredi 25 mai 2018

Belgique,
Pays-Bas :
haut les
Lettres !
suite de la première page

aussi chez des auteurs plus jeunes : les


Néerlandaises Niña Weijers et Inge Schil-
peroord s’intéressent aux crises d’iden-
tité (Les Conséquences, Actes Sud, 2017) et
à la folie (La Tanche, Belfond, 2017) quand
la Belge Lize Spit explore les fragilités de
l’adolescence (Débâcle, Actes Sud, 2018).
A la veine de l’intime s’oppose celle de
l’ailleurs. Les récits de voyage de Cees
Nooteboom, Lieve Joris, Jan Brokken,
Frank Westerman… Mais aussi toute une Hoofddorp, dans la banlieue d’Amsterdam, en 1996. THEO BAART
littérature de non-fiction au croisement
de l’enquête, de l’histoire orale et de la
littérature post-coloniale. Cette dernière
a le vent en poupe. Des auteurs comme qui avait été le témoin oculaire d’un très ture nationale ou même régionale : « J’ai qui devient alors le billet de train ou
David Van Reybrouck ou Alfred Birney grand massacre perpétré par les Hollan- toujours cru qu’une littérature devait se l’équivalent momentané du titre de
apparaissant en quelque sorte comme dais. “Avez-vous parlé de tout ça à des tenir loin des nationalismes et des chau- transport. Il existe également une
les lointains disciples du Néerlandais Européens ?”, lui ai-je demandé. “Non, vinismes identitaires. » compétition visant à sélectionner les
Multatuli (1820-1887) et de son Max m’a-t-elle dit, vous êtes le premier à venir Dans tous les cas, pourtant, le fait meilleurs lecteurs à voix haute du pays,
Havelaar, célèbre roman-pamphlet qui, me voir”… » d’écrire dans une « petite langue » – le qui remporte énormément de succès
en 1860, bouleversa l’opinion publique Entre les deux extrémités de ce spectre néerlandais est parlé par environ 0,3 % auprès des jeunes. Elle a lieu dans les
en dénonçant l’exploitation coloniale à – la littérature du huis clos et celle des de la population mondiale – oblige les classes, les communes, les provinces… et
Java. Revenant sur le même thème, un lointains –, le bouillonnant Tom Lanoye néerlandophones à stimuler le plus pos- l’on peut s’y présenter seul ou en équipe,
siècle et demi plus tard, Birney a publié s’enorgueillit de mélanger « tous les gen- sible l’exportation de leur littérature. En le tout débouchant sur une grande
De tolk van Java (« L’interprète de Java », res littéraires : romans, nouvelles, pièces Flandre comme aux Pays-Bas, d’impor- confrontation des finalistes des douze
2017, non traduit), un livre basé sur le de théâtre, y compris adaptations radica- tantes organisations publiques, telles provinces des Pays-Bas.
journal de son père engagé aux côtés les de classiques, mais aussi poèmes, arti- que les deux Fonds voor de Letteren Tom Lanoye abonde dans ce sens :
des Hollandais pendant la guerre de cles polémiques ou satiriques… » Tandis (« fonds pour les lettres », respective- « L’oralité et le spectacle sont la base de la
1945-1949. qu’un autre Flamand, le poète et roman- ment basés à Amsterdam et Berchem), littérature. » Il évoque ses pièces jouées à
« “L’Interprète de Java” est un ouvrage cier Stefan Hertmans a connu un vif soutiennent activement la promotion Avignon, mais aussi les spectacles théâ-
majeur offrant un accès de première main succès avec Guerre et térébenthine, un du livre à l’étranger. « L’institution néer- traux dérivés de ses livres, qu’il inter-
aux atrocités de la guerre coloniale », ob- landaise est la plus ancienne et la plus prète seul sur scène devant des foules
serve David Van Reybrouck. Cet écrivain puissante des deux,, note Jack McMartin. enthousiastes. « J’ai compris que la litté-
et intellectuel flamand sait de quoi il « C’est une littérature très Mais les Flamands tirent leur épingle du rature a le droit d’être de la musique. Tout
parle. Lui-même a fait date en 2010 avec libre. Ce n’est qu’en France jeu en misant sur leurs domaines forts ce que j’écris doit pouvoir être joué », note
Congo. Une histoire (Actes Sud). Mélange comme la littérature jeunesse, la BD ou le ce gourmand du verbe.
de tranches de vies, d’analyses histori- qu’on me pose toujours la roman graphique. » Jeu, musique, spontanéité, hardiesse…
ques et de récit littéraire, cette très origi- question : “Mais finalement, Dans un petit bassin linguistique, il est Lorsqu’on lui demande ce qui le frappe
nale approche de l’ex-colonie belge est également important de faire naître et le plus dans la littérature néerlando-
devenue un best-seller, en passe d’être
vous êtes quoi ? Romancier, de cultiver les lecteurs. La Semaine natio- phone, David Van Reybrouck évoque
traduit en Chine. Et David Van Rey- essayiste, historien ?” » nale du livre pour enfants, par exemple, cette absence de contraintes. « C’est une
brouck continue sur sa lancée. « Après la David Van Reybrouck est là pour ça. Véritable institution dans littérature très libre. Ce n’est qu’en France
sortie de Congo, j’ai donné énormément écrivain flamand le paysage culturel néerlandais, elle a été qu’on me pose toujours la question :
de conférences aux Pays-Bas, raconte-t-il. instituée en 1950 par la Fondation CPNB, “Mais finalement, vous êtes quoi ? Ro-
Chaque fois, à la fin, quelqu’un me disait : chargée de la promotion du livre et de la mancier, essayiste, historien ?” Ce n’est
“C’est formidable, mais pourquoi n’y a-t-il livre fondé sur les carnets de guerre de lecture aux Pays-Bas (créée en 1931). Cha- qu’en France que mes livres sont appelés
personne pour écrire un livre pareil sur son grand-père (Gallimard, 2017). Se sen- que année, en octobre, dix jours sont “ovnis littéraires” et qu’on me qualifie
l’Indonésie ?” J’ai posé la question à de tent-ils emblématiques de la littérature consacrés au livre jeunesse, explique d’inclassable. Comment le théâtre fla-
grands écrivains néerlandais comme néerlandophone ? Difficile à dire. La- Fleur van Koppen, du Fonds voor de Let- mand a-t-il pu devenir aussi libre ? Parce
Geert Mak et Frank Westerman, j’ai at- noye insiste sur le fait que, tout en inno- teren. « Quand vous achetez un livre, les qu’il n’avait ni Molière ni institutionnali-
tendu cinq ans, et puis je m’y suis attelé vant, il s’inspire de la tradition fla- libraires vous en offrent un autre en ca- sation étatique autour d’un panthéon.
moi-même, oui, en tant que Belge… » Van mande. « Celle qui va de Charles De Cos- deau. Un roman ou une non-fiction pour C’est vrai, nous avons Vondel [Joost van
Reybrouck explique que, ces trois derniè- ter et son Thyl Ulenspiegel à Hugo Claus adolescents – l’opération s’adresse en den Vondel, 1587-1679], l’équivalent de
res années, il a interviewé près de 200 té- et Jacques Brel, en passant par Michel de priorité aux plus de 10 ans –, qui a été Racine, mais il ne pèse pas sur nos
moins, en Indonésie, aux Pays-Bas, au Ghelderode. Autrement dit, une tradition commandé spécialement à un auteur par épaules. La littérature néerlandophone
Japon et au Népal. « La plupart avaient baroque, turbulente, exubérante, à la- la CPNB et tiré à 500 000 exemplaires. » est plus horizontale. Elle fait montre de
entre 90 et 100 ans… Des témoignages quelle s’ajoute l’influence de cinéastes Le sponsor est la NS, les chemins de fer beaucoup de curiosité. Allez, enfants de la
vraiment incroyables, mais rarement ré- américains comme Tarantino, Scorsese néerlandais : pendant une journée, on patrie, sortez de vos cases et allez faire un
coltés. Je me souviens de cette dame très ou Mamet. » Quant à Hertmans, il s’ins- peut sillonner gratuitement les Pays-Bas tour dans les polders ! » p
âgée, à Sulawesi [une île indonésienne], crit en faux contre la notion de littéra- en train si on a avec soi le livre-cadeau, Florence Noiville

Anna Enquist : « Aux Pays-Bas, on aime la brièveté et le sens du détail »


La grande écrivaine amstellodamoise évoque sa triple carrière, de pianiste, de psychanalyste et d’auteure

ENTRETIEN elle se consacre à l’écriture. j’avais deux jeunes enfants et ner corps à mes personnages, à Bas] en est l’illustration. C’est en propos d’un événement ou d’un
En 1991, elle publie son premier j’étais membre de l’Institut néer- leur forger un passé crédible. quelque sorte la suite de Quatuor lieu qui la concerne. Par exemple,
recueil de poésie Soldatenliede- landais de psychanalyse. Cela m’a Mais il arrive qu’elle me lasse un [2016]. J’essaie de voir si, entre les j’ai écrit des vers que vous trouve-
ren (« Chants de soldats », non tellement déprimée que, la nuit, peu. Je laisse alors mes créatures quatre personnes, l’amitié est rez sur des bancs près des gares
traduit) et, en 1994, à près de j’étais incapable de dormir. Alors agir à leur guise même si c’est « réparable », si la musique peut de la nouvelle ligne de métro.
Entretien littéraire. Anna 50 ans, son premier roman, Le je me suis mise à griffonner. Des contraire à leur personnalité. les aider, sinon à se « soigner », du C’était très amusant à faire.
Enquist dialogue avec Florence Chef-d’œuvre. Ses livres sont pu- mots qui ressemblaient à de la moins à se relever. Car la pratique Je ne pense pas que mon travail
Noiville. Salle Molière, bliés chez Actes Sud. Elle est poésie. Et qui ont trouvé un édi- Qu’est-ce qui est au cœur musicale concrète – travailler, ré- soit typiquement néerlandais,
samedi 26 mai, 11 h 30. aujourd’hui, sans conteste, l’une teur… Aujourd’hui, j’ai repris la de votre écriture ? péter, jouer – suppose d’être en- sauf peut-être en cela : j’aime
des voix les plus fortes de la litté- musique et ces trois activités La grande question, dans tous tièrement absorbé. écrire de façon concrète et
rature néerlandaise. – écriture, psychanalyse, piano – mes livres, consiste à savoir com- concise. J’ai été influencée par des

D
e son vrai nom Christa se nourrissent l’une de l’autre. ment on remonte la pente après Vous avez occupé la fonction auteurs comme M. Vasalis [1909-
Widlund-Broer, Anna Vous êtes devenue écrivaine Toutes reposent sur l’art de met- un coup dur du destin [Anna de « poète officiel » d’Amster- 1998], Rutger Kopland [1934-2012]
Enquist est née en 1945 par accident, dites-vous. tre du sens sur ce qu’on entend. Enquist a elle-même perdu sa fille dam. Dans quelle mesure ou Eva Gerlach, des écrivains qui
à Amsterdam. Après Comment cela s’est-il passé ? Evidemment, la musique (ryth- accidentellement], comment on votre œuvre est-elle repré- privilégient la simplicité, la clarté.
des études de piano au conserva- Je n’avais jamais pensé écrire. mes, consonances…) influence repense sa vie après un deuil [Le sentative de la littérature De façon générale, aux Pays-Bas,
toire de La Haye, elle étudie la J’étais pianiste. Mais j’ai dû refer- ma poésie. Mais ma prose aussi Retour, Contrepoint] ou une en- néerlandophone ? on aime l’efficacité, pas les textes
psychologie et devient psychana- mer mon piano par manque de en est saturée. J’ai construit plu- fance difficile [Le Chef-d’œuvre, Quand on est poète de la ville, fleuves. Brièveté, modestie et
lyste. Elle mène une double car- temps et parce qu’il m’était sieurs romans selon la structure Le Secret]. Mon prochain livre comme je l’ai été pendant deux sens du détail sont les trois piliers
rière de pianiste et de psychana- impossible de maintenir mon d’œuvres musicales. Quant à la [Want de avond, « Parce que la ans, en 2014 et 2015, on doit com- de notre littérature. p
lyste jusqu’en 1987, date à laquelle niveau technique – à l’époque, psychanalyse, elle m’aide à don- nuit », à paraître en juin aux Pays- poser un poème chaque mois à Propos recueillis par Fl. N.
0123
Vendredi 25 mai 2018
Comédie du livre | 3
Dans « Au premier regard », la romancière néerlandaise explore avec adresse COMÉDIE
la fragilité des traces que laisse une première idylle vécue sans passion DU LIVRE
PRATIQUE

L’introspection douce selon Margriet de Moor La 33e édition de la Comédie


du livre, dont « Le Monde »
est partenaire, se tient à
Montpellier, principalement
place de la Comédie et
esplanade Charles-de-Gaulle,
du 25 au 27 mai.
« Ecrire la musique ». Rencontre
avec Vincent Borel, Jean Mattern Programme complet :
et Margriet de Moor. Salle comediedulivre.fr
Molière, samedi 26 mai, 15 h 30.
a Les rendez-vous
Soirée de clôture. Entretien avec du « Monde »
Margriet de Moor. Salle Molière, Samedi 26 mai, 11 h 30.
dimanche 27 mai, 18 heures. Entretien littéraire.
Anna Enquist dialogue
avec Florence Noiville.

Samedi 26 mai, 14 heures.


Entretien littéraire. David
ariane singer van Reybrouck dialogue
avec Florence Noiville.

L
a pâtisserie, dit-on, apaise
l’âme. Peser, mélanger, Samedi 26 mai, 14 heures.
pétrir, faire lever, enfour- Entretien littéraire. Constance
ner… Et si ces simples ges- Debré dialogue avec
tes, en reconnectant les sens à Raphaëlle Leyris.
l’esprit, le palpable à l’intangible,
étaient les antidotes les plus effi- Samedi 26 mai, 17 h 30.
caces aux douleurs enfouies ? On Entretien. Sabine Wespieser,
peut légitimement se poser la éditrice invitée, Yanick Lahens
question à la lecture d’Au premier et Diane Meur. Rencontre
regard, septième roman traduit animée par Raphaëlle Leyris.
en français de Margriet de Moor,
née en 1941 et grande figure des a Moments forts
lettres néerlandaises. Vendredi 25 mai, 14 h 30.
Dans ce livre court au charme « L’étranger et nous » :
mystérieux, voire perturbant, rencontre avec Toine
une femme, en proie à l’insom- Margriet de Moor, en 2012. ISOLDE OHLBAUM/LAIF-REA Heijmans, Fouad Laroui
nie, prépare des gâteaux jusqu’au et Annelies Verbeke.
lever du jour. A l’étage du dessus,
elle a laissé, profondément en- conjugale et à la personnalité de de construction temporelle où se celle de sa consœur et compa- Vendredi 25 mai, 16 heures.
dormi, son nouvel amant de son défunt mari. superposent le présent de cette triote Anna Enquist (lire page 2). Entretien avec
passage : un homme divorcé, ren- Ecrivaine de l’introspection, nuit blanche, le souvenir du jour Fluide et musicale, l’écriture de Florence Cestac.
contré le matin même grâce à sans excès de psychologie, Mar- que la narratrice vient de vivre la romancière tient d’abord à dis-
une petite annonce et venu lui griet de Moor place très habile- avec son amant et le passé plus tance le récit du drame. Mais elle Vendredi 25 mai, 20 heures.
rendre visite, dans son village du ment sa narratrice face à ce passé lointain de son premier amour, se pare d’une intensité soudaine Entretien littéraire avec
nord des Pays-Bas où les arbres sur lequel elle tente de faire la le roman fait réémerger cette lorsqu’elle décrit les passions Axel Kahn.
gèlent en hiver. Si cette nuit est lumière. Cette institutrice, restée histoire fondatrice pour la ren- – colère, haine, jalousie, obsession
différente des autres, c’est que, au dans le village où elle a vécu avec dre à la réalité, loin de l’efface- amoureuse – qui animent succes- Samedi 26 mai, 10 heures.
terme d’une journée passée avec Ton, a-t-elle vraiment aimé cet ment auquel le refoulement la sivement la narratrice lorsque Dialogue entre Stefan
cet inconnu, cette femme a vu homme ? Se souvient-elle seule- condamnait. cette dernière, prise d’une « fièvre Hertmans et David
une brèche se rouvrir dans une ment de lui ? Alors que le jeune inquisitrice », se décide à sonder van Reybrouck.
histoire personnelle qu’elle sem- couple était lié par une « évi- Intensité soudaine le passé de son mari. Un
blait avoir surmontée. dence », un « amour-pour-tou- Qui est cet autre dont son hé- vieux billet de parking re- au premier regard Samedi 26 mai, 11 h 30.
jours » contracté pendant leurs roïne a partagé la vie ? interroge trouvé dans une veste, un (Slapeloze nacht), Entretien littéraire avec
Deuil précoce années d’études, la femme, dans surtout l’auteure, reprenant là agenda… Les restes d’une de Margriet de Moor, Jakuta Alikavazovic.
Des années auparavant, elle ce long monologue, se surprend à une question régulière dans son existence écourtée échap- traduit du néerlandais
s’est en effet retrouvée veuve, à devoir trouver les preuves de ce œuvre. Comme dans Gris d’abord pent souvent à toute (Pays-Bas) par Samedi 26 mai, 14 heures.
25 ans, après quatorze mois de qui l’unissait réellement à son puis blanc puis bleu (Robert Laf- tentative d’interprétation, Françoise Antoine, Entretien littéraire.
mariage, lorsque son mari, Ton, époux : le souvenir des petits dé- font, 1993), où une femme quit- nous rappelle Margriet de Grasset, « En lettres Eric Vuillard dialogue
s’est suicidé sans laisser d’expli- jeuners du dimanche, un billet si- tait son mari pendant deux ans Moor, qui jongle joliment d’ancre », 150 p., 15 €. avec Alice Zeniter.
cation. A l’homme qui partage gné de sa propre main, attestant avant de revenir comme si de rien avec les silences et les
son lit, elle a livré le récit de ce ses sentiments… n’était, sans rien dire de son ab- questions en suspens. Accepter Samedi 26 mai, 15 h 30.
deuil précoce, comme elle l’a fait Dans ce livre, qui tient autant de sence, Ton, ici, reste une énigme les non-dits, prendre son deuil « La Volte, des imaginaires
avec ses précédentes conquêtes : la confession à la première per- aux yeux de sa veuve. La mort de entre ses mains comme on le fe- indépendants ». Rencontre
dans un pur souci d’information, sonne que du récit d’un travail sa mère, alors qu’il avait 13 ans, rait d’une pâte encore à travailler, avec Jacques Barbéri, Alain
en s’en tenant aux faits, sans de mémoire post-traumatique, puis celle de son père, sa passion pour pouvoir s’ouvrir à de nou- Damasio et luvan.
s’épancher outre mesure. Mais Margriet de Moor explore avec pour l’agriculture alors qu’il étu- veaux sentiments… Cette hypno-
quelque chose – un amour nais- adresse la fragilité des traces que diait le droit, ou une hypothéti- tique peinture d’une résurrection Samedi 26 mai, 18 heures.
sant pour ce nouveau venu ? Le laisse un premier amour sans que liaison adultère suffisent-ils amoureuse et sensuelle dit avec « Les états de l’âme ».
désir d’aller de l’avant ? – la histoires : une idylle vécue sans à expliquer son geste ? Margriet grâce le regret des rendez-vous Rencontre avec Anna Enquist
pousse, cette fois, à s’intéresser passion, mais dans une apaisante de Moor suggère quelques pistes, ratés et l’espoir fragile des recom- et Stephan Enter.
de plus près à sa courte vie simplicité. Grâce à un fin travail avec une sensibilité qui rappelle mencements. p
Samedi 26 mai, 19 heures.
Entretien littéraire avec

Alexander Münninghoff sur la route de La Haye à Riga Herman Koch.

Dimanche 27 mai, 14 heures.


L’écrivain conte la légende familiale, forgée au gré des crises européennes du XXe siècle « L’invention des corps ».
Concert littéraire avec Pierre
Ducrozet et Isard Cambray,
pianiste.
invasion soviétique, conséquence du – à la fois parce que la famille était en deuils ; et cependant le ton sur lequel
« La littérature et le réel ». Rencontre pacte germano-soviétique, en 1940 ; in- elle-même très ramifiée et parce que la elle est racontée n’a rien de pathétique. Dimanche 27 mai, 15 heures.
avec Alexander Münninghoff, David vasion allemande en 1941 ; libération- guerre a grandement contribué à sa dis- Les personnages ont beau être exces- Entretien littéraire
Van Reybrouck et Frank Westerman. invasion soviétique en 1944, qui scella le persion : la Lettonie, ce paradis perdu, les sifs, le narrateur ne l’est pas. Les drames avec Stefan Hertmans.
Espace rencontre Comédie, destin du pays au sein de l’URSS, jusqu’à Pays-Bas, aimés par certains, abhorrés les plus bouleversants sont narrés sur
dimanche 27 Mai, 16 h30. la chute de celle-ci en 1991 et le retour à par d’autres, mais aussi l’Allemagne, la un ton détaché, un brin amusé même : Dimanche 27 mai, 16 h 30.
l’indépendance. Grande-Bretagne et la Belgique. on dirait un entomologiste décrivant « Réparer le monde : que peut
Né en avril 1944, entre deux bombarde- l’agitation d’une colonie d’insectes. Ou la littérature ? » Rencontre avec
ments de l’aviation soviétique à Poznan, Un ton détaché, un brin amusé un joueur d’échecs – et l’auteur en est François-Henri Désérable et
où sa mère, évacuée de Riga, se trouve Deux figures dominent la narration. un – analysant une partie, perdue ou Erwan Larher.
pendant que son père combat sur le Celle du grand-père, homme d’affaires de gagnée peu importe, c’est l’élégance du
elena balzamo front russe en uniforme des Waffen-SS, génie, marchand d’armes (mais pas seu- coup qui compte. Un détachement sur- Dimanche 27 mai, 18 heures.
Alexander Münninghoff grandit aux lement !), qui, à la veille de l’entrée des prenant à l’égard d’une histoire pour- Soirée de clôture. Entretien

A
l’aube du XXe siècle, la Letto- Pays-Bas, dont était originaire son grand- troupes russes à Riga, réussit à évacuer tant si intime. Mais, en y réfléchissant, avec Margriet de Moor.
nie, berceau de la famille père paternel. Il deviendra journaliste et les siens vers la Hollande et qui, pendant on se rend compte que c’est certaine-
Münninghoff, était un pays travaillera pendant plusieurs années en les années de guerre, parvient à ménager ment la meilleure façon de rendre jus-
multiethnique et multilingue. Russie, pays natal de sa grand-mère l’occupant allemand, tout en fournissant tice à un passé familial, réel, palpitant,
Les descendants de la noblesse balto- paternelle, une comtesse russe. De cette de précieux renseignements aux Alliés. plus riche que n’importe quelle fiction
allemande, les Russes, les Lettons chré- macédoine domestique, il hérite non Et celle du père, adolescent puis adulte romanesque. p
tiens et juifs s’y côtoyaient, proximité seulement le multilinguisme, mais aussi tourmenté, qui a le don de s’égarer en
non exempte de conflits, mais qui favori- un nombre incroyable d’histoires, toute chose : en amour, en affaires, en l’héritier du nom.
sait contacts et mélanges. Dans les dé- d’anecdotes et de légendes qui fournis- guerre. L’opposition entre les deux hom- chronique familiale
cennies qui suivirent la proclamation de sent sa matière à L’Héritier du nom. mes constitue le fil conducteur du récit (De stamhouder. Een familiekroniek),
l’indépendance, en 1918, à la suite à l’ef- Portant le sous-titre Chronique fami- – on ne peut s’empêcher de penser aux d’Alexander Münninghoff,
fondrement de l’Empire russe, le petit liale, cette saga met en scène trois géné- Buddenbrook, de Thomas Mann (1901). traduit du néerlandais (Pays-Bas)
Etat balte fut le théâtre d’événements rations de Münninghoff et a pour théâ- Une histoire familiale tragique s’il en par Philippe Noble,
dramatiques d’une grande violence : tre d’action une bonne partie de l’Europe est, faite de conflits, de ruptures et de Payot, 350 p., 22 €.
4 | Comédie du livre 0123
Vendredi 25 mai 2018

Une sélection de parutions signées par des


écrivains néerlandophones et francophones,
présents pour la plupart à Montpellier

La mesure d’une vie Cette partenaire idéale


Parti à la retraite après quarante années de service au sein Peut-on lier sa vie à une personne qu’on aime, mais qu’on
d’une même administration, un homme jette un regard en ne désire pas ? Telle est la question qui taraude le héros du
arrière : que s’est-il passé au cours de tout ce temps ? Quelle a roman de Stephan Enter (né en 1973), son deuxième livre
été sa vie ? D’ailleurs, est-il toujours la même personne qu’il traduit en français après Prises (Actes Sud, 2015). L’histoire se
y a quarante ans ? Et sa femme ? Et ce collègue qui avait déroule entre Amsterdam et Utrecht. Elle oscille entre l’atti-
commencé sa carrière le même jour que lui et qu’il a côtoyé rance que le protagoniste éprouve pour une femme connue
pendant toutes ces années ? Poussé au départ, ce dernier a sur un site de rencontres et sa décision, sans cesse ajournée,
disparu un an auparavant sans laisser de traces. Que sait de rompre avec elle – la personne en question ne correspon-
vraiment de lui le narrateur ? Quant à ce travail auquel lui- dant pas à son image de la partenaire idéale. A force de fré-
même a consacré sa vie, ce travail qui consistait à contrôler quenter ces sites et d’en scruter les profils, l’homme croit en
et à homologuer des appareils de mesure, avait-il vraiment un sens ? Existe-t-il des mesures, des poids – et effet avoir des idées précises sur ce sujet. Avec une gourman-
plus généralement des vérités – immuables et universelles ? Voyez donc les horloges d’aujourd’hui dans dise non dissimulée, il passe de profil en profil, de rendez-
l’espace public : nul ne les regarde plus. On consulte son portable. Même le temps est privatisé ! vous en rendez-vous, éventuellement de lit en lit. Jusqu’à ce
Sous la plume de H. M. van den Brink (né en 1956), l’histoire banale d’un petit fonctionnaire se transforme qu’il tombe sur un cas qu’il juge atypique, qui l’attire et lui
en une intense quête de valeurs, une recherche de sens à une époque où ce dernier se dérobe. Vu depuis un répugne à la fois.
présent de plus en plus liquéfié, le passé, lui, semble au contraire se solidifier toujours plus. Mais les méca- Stephan Enter éclaire ici la puissance des mécanismes de
nismes à l’œuvre de nos jours n’étaient-ils pas déjà là dans les années 1960 ? L’arrivée au bureau d’un em- formatage mental. Ainsi que le poids des codes dans tous les domaines, qu’il s’agisse du sexe, de
ployé sans cravate n’était-elle pas un signe annonciateur des bouleversements à venir ? Sans forcément la cuisine, des lectures ou des marques de vêtements. L’homme qui s’enorgueillit de son ouver-
adhérer au raisonnement insolite et paradoxal de H. M. van den Brink, le lecteur est très vite subjugué par ture d’esprit se révèle être le pire des esclaves : celui qui s’ignore. Et un problème à première vue
ces Poids et mesures. Ainsi que par l’étrange parabole du temps qui à la fois fige et transforme les choses, les futile en laisse entrevoir un autre, bien plus grave : que signifie être libre dans la société normée
idées et les êtres. Fascinant. p elena balzamo d’aujourd’hui ? p e. ba.

Poids et mesures. Une comparaison (Dijk), de H. M. van den Brink, Compassion (Compassie), de Stephan Enter,
traduit du néerlandais (Pays-Bas) par Danielle Losman, Gallimard, « Du monde entier », 208 p., 19,50 €. traduit du néerlandais (Pays-Bas) par Annie Kroon, Actes Sud, 180 p., 19,80 €.

Un thriller L’oreille d’Alphonse La couleur Rendez-vous


du réel Ancien musicien, Alphonse, le héros du nouveau
de l’Age d’or
roman d’Annelies Verbeke, a renoncé à sa carrière Yahia Belaskri sera présent sur le
Elle aussi est condamnée de jazzman pour devenir peintre en bâtiment. Agréablement romanes- stand de la librairie L’Ivraie, sur l’Esplanade,
à perpétuité, dit-elle : Immigré sénégalais, il apprend encore à vivre dans que, la vie de la jeune du vendredi 25 au dimanche 27 mai.
« Une vie emplie d’effroi cette partie de la Belgique, à la frontière française, Catrijn, qu’imagine ici
jusqu’à mon dernier souf- où ses pas l’ont mené. Cependant, quel que soit le Simone van der Vlugt, fait « L’étranger et nous ». Rencontre avec
fle. » Astrid Holleeder, client dont il repeint les murs, celui-ci en vient tou- revivre avec grâce et effica- Toine Heijmans, Fouad Laroui et Annelies
avocate pénaliste, se ca- jours à lui confier ses propres fragilités, ses failles, cité le Siècle d’or néerlan- Verbeke. Auditorium de la Panacée,
che depuis que sa sœur ses états d’âme. « C’est une chose qu’il sait faire. dais. A travers le portrait de vendredi 25 mai, 14 h 30.
et elle ont témoigné Ecouter, apaiser, consoler. Confronter parfois. Encou- cette jeune paysanne du
en 2015 – enregistre- rager ? (…) Il n’est pas anormal qu’il aime ça, se dit-il. XVIIe siècle, dont la trajec- Entretien avec Franck Biancarelli.
ments clandestins à l’appui – au procès de leur (…) Ce n’est pas de la vanité. Pas de l’orgueil. Juste toire croise celle de Rem- Stand des médiathèques de métropole,
frère, le plus puissant chef mafieux des Pays-Bas. quelque chose qui lui arrive et qu’il sait faire. » D’un brandt et de Vermeer, le lecteur découvre, de manière samedi 26 mai 15 heures.
De sa prison de haute sécurité, Willem Holleeder, point de départ assez anecdotique, la romancière, très incarnée, les circonstances dans lesquelles a pu
60 ans cette année, a mis un contrat sur leur tête et qui publie depuis une quinzaine d’années, a su faire naître le fameux bleu avec lequel est décorée la « Les états de l’âme ». Rencontre avec
lancé des tueurs à leurs trousses. Son premier fait un roman ambitieux. Avec son style tout à la fois faïence de Delft. Fuyant son village après la mort bru- Anna Enquist et Stephan Enter.
d’armes, à 25 ans, en 1983, fut l’enlèvement de touffu et facile à lire, le roman déploie une myriade tale de son mari, la jeune veuve met à profit ses ta- Centre Rabelais, samedi 26 mai, 18 heures.
l’héritier de l’empire Heineken et de son chauffeur, d’histoires plus singulières les unes que les autres. lents de peintre pour relancer une faïencerie en perte
rapt pour lequel il purgea une peine de douze ans. Pour écrire Trente jours, Annelies Verbeke a accom- de vitesse. Cette dernière concurrence avec profit les Café littéraire avec Patrice Franceschi.
S’ensuivit, à sa libération, un régime de terreur pagné des bénévoles dans un camp de réfugiés im- porcelaines chinoises que les clients s’arrachaient Jardins de la Maison des relations
grâce auquel il se bâtit un empire dans l’immobi- provisé du nord de la jusque-là. « Le bleu azur ressort magnifiquement sur le internationales, dimanche 27 mai, 11 h 30.
lier. Chantages, extorsions, multiples meurtres France, s’est mise à fond blanc immaculé, les dragons rivalisent de mystère
dont celui de son beau-frère et ami d’enfance… l’écoute de leurs histoi- avec les personnages chinois, les fleurs et les anges. « Métamorphoses contemporaines
Etonnamment, Neus (le Nez), son surnom, devint res et de leurs parcours. L’éclat de la glaçure supplémentaire donne vraiment de l’amour ». Rencontre avec Clément
en 2012 une vedette qu’on arrêtait dans la rue et Et en offre un condensé vie à la scène », écrit Simone van der Vlugt. Au plus Bénech, Stephan Enter et Hélène Gestern.
que s’arrachaient les médias. Il tint même une saisissant dans ce roman près des pensées de la jeune femme – le roman est Espace rencontre Corum, dimanche 27 mai,
chronique dans un journal qui lui servait à se dis- vif et généreux. p rédigé à la première personne –, le lecteur suit avec 14 heures.
culper. Astrid Holleeder signe ici la radiographie florence bouchy curiosité et plaisir la vie créative et émancipée d’une
d’une famille dysfonctionnelle, la sienne. Judas, in- artiste comme il y en a peut-être eu – qui sait ? – sans
croyable et passionnant thriller du réel, s’est vendu Trente jours (Dertig dagen), que l’histoire officielle de l’art en ait gardé la
à 500 000 exemplaires aux Pays-Bas. p macha séry d’Annelies Verbeke, trace. p fl. by
traduit du néerlandais
Judas. Une chronique familiale (Judas), d’Astrid Holleeder, (Belgique) par Françoise Bleu de Delft (Nachtblauw), de Simone van der Vlugt,
traduit du néerlandais (Pays-Bas) par Brigitte Zwerver-Berret Antoine, Fleuve, traduit du néerlandais (Pays-Bas) par Guillaume Deneufbourg,
et Yvonne Pétrequin, Le Sous-sol, 496 p., 22,50 €. 400 p., 19,90 €. Philippe Rey, 334 p., 20 €.

Le sort d’un insoumis Furieuse peinture L’avenir est intérieur


C’est dans un pays sans nom que nous emmène Yahia Belaskri. Une
flamande L’une des quatorze « dernières nouvelles du futur » imagine un
terre de hauts plateaux et de déserts, léchée par la mer. Une terre de Par la seule volonté d’un homme eut lieu, personnage terriblement veule, qui dénonce aux autorités son
batailles et de résistance, autrefois foulée par Augustin d’Hippone, à l’été 1629, l’une des pires tueries du épouse coupable de vouloir penser par elle-même et qui ose se
Kahina et Abd el-Kader. Amray, le narrateur, y est né au siècle siècle. Prophète d’une apocalypse san- présenter comme un « lanceur d’alerte »… Dans le futur très proche
dernier et n’a connu que la guerre. Il y a la première et la seconde, glante, Jeronymus Cornelisz massacra les décrit par ces textes, les mots n’ont plus de sens, comme dans 1984,
qui ont cassé son père. Il y a celle qui a poussé ses amis d’enfance à rescapés d’un naufrage sur un archipel de George Orwell (Gallimard, 1950, auquel le recueil rend évidem-
partir – Shlomo, le fils du rabbin, Paco et son premier amour, perdu des mers australes. Beaucoup ont ment hommage), où « la guerre, c’est la paix, la liberté, c’est l’escla-
Octavia, qu’il surnommait « ma joie », devenus d’un coup des étran- découvert le personnage par le bref récit vage, l’ignorance, c’est la force ». Le vrai lanceur d’alerte, ici, c’est
gers. Enfin, il y a cette drôle de guerre d’usure, cette folie meurtrière de Simon Leys, Les Naufragés du Batavia Patrice Franceschi. Il pousse à leur paroxysme certains traits du
menée par « les gardiens de l’Unique » qui persécutent ceux qui se (Arléa, 2003). Dans une fresque plus monde contemporain (l’obsession de la transparence, la mise en
livrent à l’activité dangereuse de penser. ample, Marc Biancarelli en propose une données généralisée, l’effacement de la vie privée, l’épuisement des
Depuis son premier roman, Le Bus dans la ville (Vents d’ailleurs, version aussi complexe qu’ambitieuse. ressources naturelles, la volonté des transhumanistes d’« augmen-
2012), l’écrivain, né à Oran en 1952, donne vie et voix aux figures Composé de 17 tableaux, Massacre des innocents impose une ter » l’homme, la fascination pour la célébrité…) pour écrire ces
oubliées et aux petites vies balayées par l’histoire qui sont le cœur vision théâtrale d’une noirceur vertigineuse, qui tient du drame nouvelles sombres, emplies d’inquiétude mais aussi de réflexions
battant de son Algérie. Dans Le Livre d’Amray, il décrit avec sensi- shakespearien en même temps qu’il s’enracine dans la peinture sur les remèdes possibles à cette fuite en avant vers la catastrophe.
bilité le parcours d’un jeune rebelle, poète dès l’adolescence, grand flamande – Frans Hals (vers 1580-1666) et Johannes Torrentius Car ce monde à venir compte aussi des résistants, formant le mys-
lecteur de Térence, Tchicaya U Tam’si, (1589-1644) jouent un rôle dans la genèse du drame, et le jeune térieux « Réseau Sénèque » : à la folie, dit
Jean Sénac ou Rumi, et convaincu de Vermeer (1632-1675) apparaît malicieusement dans l’épilogue. ainsi l’auteur, il faut opposer le stoïcisme,
son droit à aimer, douter et trahir. L’auteur emprunte d’ailleurs son titre à une toile de Cornelis sans doute en commençant par accepter
Alors qu’il s’insurge contre le système Cornelisz van Haarlem (1562-1638), qui figure dans le roman la finitude humaine. Ecrivain, aviateur,
du parti unique en vigueur dans son comme l’élément déclencheur du délire eschatologique de l’autre marin, parachutiste, officier de réserve,
pays, la violence de la répression le Cornelisz, lequel, « dans une hallucination sanguinaire, une jubila- ayant consacré sa vie à arpenter le monde
rattrape. « J’ai 20 ans, et c’est une abra- tion destructrice jamais égalée, [commence] à peindre le néant ». et ses confins, Patrice Franceschi semble
sion, incommensurable. Comme une Face au tyran, qui se veut « l’architecte le plus abouti de l’inconce- affirmer que la plus grande aventure,
chute sans fin. Jeune et déjà vaincu », vable », apparaît une femme, noble et belle, que lui dispute un sol- aujourd’hui, consiste à lutter pour conser-
dit-il. Ce roman est le plus beau livre dat « perdu au cœur des incendies », rendu hagard par les violen- ver une vie intérieure. Et que dans ce
de Yahia Belaskri, une ode à la liberté ces qu’il a connues, et qui erre en quête de réconciliation intime. combat, nous disposons tous d’une arme
et au pouvoir immense de la « Que de suffocante beauté dans l’accomplissement inéluctable du fondamentale : la littérature. p
parole. p gladys marivat désastre », s’extasie le furieux. Le lecteur confirme. p raphaëlle leyris
philippe-jean catinchi
Le Livre d’Amray, de Yahia Belaskri, Dernières nouvelles du futur, de Patrice
Zulma, 144 p., 16,50 €. Massacre des innocents, de Marc Biancarelli, Actes Sud, 304 p., 21 €. Franceschi, Grasset, 220 p., 19 €.
0123
Vendredi 25 mai 2018
Critiques | Littérature | 5
Dans « Platine », Régine Detambel évoque le sex-symbol des années SANS OUBLIER
1930, morte à 26 ans, dépossédée d’elle-même sauf de sa douleur Malaise sous l’azur

Corps souffrant de Jean Harlow


Une majestueuse villa avec piscine sur la Côte d’Azur au sein
du très chic « Clos des collines » : Grégoire Delgado, employé
de banque, a enfin trouvé la maison de ses rêves. Mais son
prix dérisoire cache un fait divers tragique : le fils des précé-
dents propriétaires s’est noyé dans la piscine. Grégoire décide
de passer sous silence l’accident auprès de son épouse,
Mélissa, qui, elle aussi, à des secrets à cacher. Le couple em-
ménage, mais rapidement la jeune femme ressent un malaise
diffus, une irritation qu’elle ne parvient pas à expliquer :
« Il y avait quelque chose d’irréel dans ce lieu, une somptuosité
délibérément fabriquée, une sale intention. Les fenêtres
semblaient de gros yeux noirs au milieu de visages de plâtre
totémiques. » Le malaise vire peu à peu à l’an-
goisse tandis qu’autour de la famille tournent
bertrand leclair Edith Colonna, l’inquiétante vieille dame
régnant sur la résidence, et Stéphane Ogier,

R
oman bref, tout entier tendu l’agent immobilier aux intentions troubles.
vers sa cible, Platine file comme Traductrice et romancière, Myriam Chirousse
une flèche dont le trajet dépend excelle à décrire les relations ambiguës et
uniquement de la confiance que toxiques qui se déploient sous les politesses
l’archer est capable de mettre dans un bourgeoises. p stéphanie dupays
geste mêlant science et instinct. La cible a Une ombre au tableau, de Myriam Chirousse,
est agissante dès le début, mais de toute Buchet-Chastel, 192 p., 17 €.
façon la fin sera sans surprise puisque le
lecteur connaît au moins de réputation
le destin tragique et sulfureux de Jean
Harlow (1911-1937), étoile filante qui fut Le portrait imaginaire
la première héroïne du cinéma parlant à
prendre ouvertement valeur de sex-sym- Hélène Dorion, une des très belles voix de la poésie franco-
bol et à permettre aux journaux de dé- phone, fera partie des auteurs invités au Marché de la poésie, à
rouler une vie émaillée de scandales et de Paris (du 6 au 10 juin), qui met à l’honneur, cette année, la poé-
répliques aguicheuses prérédigées par sie du Québec. Son vingtième recueil, Comme résonne la vie,
les sbires des studios. empreint d’un lyrisme discret, fait entendre « la pulsation du
Ce n’est pas tant l’histoire de « la monde ». Des motifs, repris avec d’imperceptibles variations,
Bombe » Harlow que raconte Régine De- font ressentir l’« étrange » vacillement entre l’ombre et la lu-
tambel dans Platine, cependant, que celle mière, des déchirures à « l’imprévisible » espoir. « Tu t’arraches
d’un corps, celui d’une jolie fille de Kan- à la douleur et descends/ encore vers toi-même, descends rejoin-
sas City pourvue d’une « chevelure d’ange dre/ le souffle des choses/ que saisissent les mots ». L’interroga-
joaillier » et d’une paire de seins légendai- Jean Harlow, en 1933. IMAGNO/LA COLLECTION tion sur l’expérience de l’écriture poétique complète le « por-
res, bientôt destinés à « ponctuer chaque trait imaginaire » d’une artiste qui, tout en regrettant de n’être
geste de l’actrice de leurs mouvements ni peintre ni musicienne, dispose du pouvoir du langage pour
sensationnels, attendus comme des répli- transformer « le chaos en joie ». p monique petillon
ques sues par cœur ». Bern devait se suicider quelques jours Sud, des récits biographiques brefs et a Comme résonne la vie, d’Hélène Dorion, Bruno Doucey, 80 p., 13 €.
Une fois propulsés en haut de l’affiche après cette crise de fureur, et les coups épurés (ainsi du magnifique La Splen-
par Howard Hughes avec Les Anges de reçus cette nuit-là sont sans doute à l’ori- deur, traversant la Renaissance italienne
l’enfer (1930), son image et donc son gine de la maladie de reins de Jean Harlow, sur les traces de Girolamo Cardano,
corps doivent répondre aux diktats des mais c’est sa mère, adepte obtuse de la en 2014). Ce qui demeure constant dans Un maître-nageur entre deux eaux
nouveaux nababs du cinéma, en l’occur- Science chrétienne, qui empêcha les mé- son œuvre désormais riche d’une qua-
rence Louis B. Mayer s’exerçant à la toute- decins de la sauver d’une crise d’urémie, à rantaine d’ouvrages, c’est son rapport Son premier roman, La Correction (Rivages, 2016), avait été
puissance en signant « sans discontinuer 26 ans. Elle tournait alors avec Clark Gable physique aux affects : à ce qui affecte le très remarqué. Avec Grand bassin, Elodie Llorca confirme sa
des chèques comportant des flopées de son dernier film, Saratoga. Une bluette, corps. En l’occurrence, le corps lumineux prédilection pour les personnages légèrement décollés de la
zéros hâtivement griffonnées comme des un navet que l’on aurait toutes les raisons d’une femme dépossédée d’elle-même et réalité, plutôt rêveurs, un peu obsessionnels. Ils semblent
sextuples croches sur une partition de d’oublier, dit Régine Detambel, sauf à donc de tout – sauf de la douleur, que les plus volontiers flotter entre les mondes qu’ils arpentent que
Stravinsky ». le regarder comme « un reportage de êtres humains ont en partage, comme y les habiter avec conviction. C’est d’ailleurs dans l’eau du bas-
guerre » : un film sur la douleur et le corps insiste Platine. A travers ce destin d’une sin où il est embauché comme maître-nageur que Per se sent
Lumière « perforante » du cinéma qui abdique. La caméra révèle ce qu’elle actrice livrée en pâture à un public pré- le mieux. Et dans l’univers chloré de la piscine qu’il se sent
Celle qui a fait rêver d’innombrables jeu- voudrait cacher ; voici Clark Gable con- tendant l’aduler, l’oppression du corps fé- suffisamment assuré pour remettre peu à peu en place les
nes Américaines y a perdu le peu d’auto- traint de donner le bras à la comédienne, minin est bien cette cible que la flèche pièces manquantes de son histoire familiale. Collectionnant
nomie que lui laissaient encore une mère de la prendre par la taille « pour mieux re- lancée aux premières pages visait, filant les objets qui y ont été oubliés, y lisant les indices d’un roman
étouffante et un beau-père manipulateur. tenir des morceaux de Jean Harlow ». « Je à toute allure à travers l’âge d’or hol- filial différent de celui que sa mère lui a raconté, il plonge
Certes pourvue d’une somptueuse rési- crois qu’il n’y a aucun bon film sur la dou- lywoodien. Et dont le trajet siffle d’autant dans les arcanes de sa mémoire pour s’y découvrir un héri-
dence, « la plupart du temps elle ignorait le leur, sinon Saratoga, qui ne l’a pas fait ex- plus puissamment que le livre, sans tage. Un récit sobre, efficace et sensible. p florence bouchy
nom des invités. Elle était chez elle comme près », écrit Detambel, non sans évoquer doute fortuitement, paraît dans les tour- a Grand bassin, d’Elodie Llorca, Rivages, 144 p., 16 €.
dans le hall d’un hôtel ». Quant à l’un des son propre rapport au corps meurtri, ou billons persistants de l’affaire Harvey
rares choix qu’elle fit au risque de mécon- comment reconnaître, dans la lumière Weinstein, à l’autre bout d’une seule his-
tenter Mayer, ce fut une erreur de casting « perforante » du cinéma, cette douleur toire du cinéma américain. p
monumentale, et il aurait mieux valu « inusable, déjà actrice de la tragédie grec-
faire un bout d’essai avant de signer : elle que, et toujours unique aujourd’hui ». platine,
sortit de sa nuit de noces avec le scéna- Depuis son premier roman, L’Amputa- de Régine Detambel,
riste Paul Bern couverte de bleus pour tion (Julliard, 1989), Régine Detambel a Actes Sud, 192 p., 16,50 €.
n’avoir pas compati en découvrant son abordé les sujets les plus divers, privilé- Signalons, de la même auteure, la parution
impuissance physiologique. giant ces dernières années, chez Actes en poche de La Splendeur, Babel, 192 p., 6,90 €.

D’égal à égal
La rencontre d’un réfugié afghan et d’une bourgeoise parisienne. Benoît Cohen, étonné

Singa pour lui éviter la rue. Là dé- Bonpoint, puis de concept stores l’ambiance se noircit parfois
bute une relation triangulaire en- branchés. Le genre de femme qui aussi, à mesure que les embûches
tre elle, le réfugié et le narrateur. déborde d’idées et d’inventions. apparaissent. Mohammad com-
Mohammad est un Afghan Et c’est bien elle qui a ouvert les prend vite qu’on ne l’aide pas for-
abandonné au pays en dépit des portes de sa maison, de son cément pour ce qu’il est, mais
maryline baumard services qu’il a rendus à l’armée monde et de son carnet d’adres- parce qu’il est « le migrant de Ma-
française et de la menace talibane ses à un inconnu en détresse. rie-France ». Une clairvoyance qui

T
oute ressemblance avec pesant sur lui pour avoir aidé une ajoute encore un peu à ses blessu-
des personnes ou des si- puissance étrangère. Sa tragédie Justesse de ton res d’avant, mais n’entache en
tuations existantes n’est irrigue le livre sans le dominer. Si Entre cette femme créative, son rien son ambition.
pas fortuite… Et pour l’histoire de Mohammad est à écrivain de rejeton en quête de Mohammad fait montre d’une
cause, Mohammad, ma mère et elle seule une épopée, Benoît personnages et ce fils adoptif volonté hors du commun. Arrivé
moi n’est pas un roman, mais un Cohen la resserre et la contient. surgi de nulle part s’écrit une quasi sans bagages, il avait pour-
récit qui rappelle que la réalité n’a C’est autre chose que l’auteur, qui autre histoire tant un rêve secret : celui de re-
parfois rien à envier à la fiction. connaît l’exil volontaire pour mohammad, que celle du prendre ses études et plus préci-
Le texte du cinéaste et écrivain s’être installé à Brooklyn, a choisi ma mère pauvre réfugié sément, même, d’intégrer Scien-
Benoît Cohen théâtralise à peine de raconter ici. Aux premières et moi, accueilli par un ces Po, cette prestigieuse grande
les événements qui se sont pro- pages, il se pose en fils incrédule de Benoît Bon Samari- école française. Marie-France
duits entre Mohammad l’Afghan, face au geste de sa bourgeoise Cohen, tain. C’est cette reste dubitative lorsqu’il le lui
Marie-France, la mère, et l’auteur, de mère, un peu inquiet aussi que Flammarion, justesse de ton, annonce, ne comprend pas trop
son fils. la septuagénaire passe les clés de 288 p., 19 €. de gestes et de qu’il lâche l’emploi qu’elle lui a
Ce tout petit monde évolue du- sa maison à un inconnu. Au cœur positionnement trouvé pour courir cette chimère.
rant 270 pages à Paris, du côté des du texte, en effet, il y a cette qui fait la force du récit de Benoît Et pourtant, là encore, elle lui fait
Invalides, entre les sofas moel- femme hors normes. Son fils la Cohen. On évolue dans un confiance. Wintergreat, une asso-
leux et la cuisine sur jardin de la dépeint volontiers plaid en al- échange d’égal à égal, d’où cha- ciation qui aide les réfugiés à re-
demeure de Marie-France. Un paga sur les genoux et magazines cun sort métamorphosé. Si les prendre des études, le coache et…
jour, cette riche veuve en ouvre de mode à ses côtés, mais Marie- bouchons de vin sautent réguliè- il intègre l’école. Happy end, et
les portes à Mohammad, un mi- France Cohen est l’infatigable rement au fil des pages, accompa- début d’une autre histoire que
grant dont elle ne sait rien, mais créatrice à l’origine de la marque gnant le grignotage de plateaux Benoît Cohen racontera prochai-
que lui a adressé l’association de vêtements pour enfants de charcuterie au coin du feu, nement dans un film. p
6 | Histoire d’un livre 0123
Vendredi 25 mai 2018

La Corse entre en « Terre humaine » AUTEURS DU « MONDE »

Les Aventures
L’île fait sa première apparition dans la prestigieuse collection avec « Une famille extravagantes de
corse », où Robert Colonna d’Istria retrace l’immémoriale histoire des siens Jean Jambecreuse,
au temps de la révolte des Rustauds,
d’Harry Bellet,
Actes Sud, 352 p., 22,80 €.
Nouveau volet du triptyque qu’Harry
Bellet, journaliste au service Culture,
consacre à Hans Holbein, alias Jean
Jambecreuse. Où l’on assiste à deux
conclaves, croise François Ier en route
ariane chemin pour le Milanais, suit la stratégie de
Soliman pour étouffer la chrétienté,

P
our gagner Bicchisano, côtoie Erasme à Bâle, havre de tolé-
prendre depuis Ajaccio la rance ou presque au
route de Sartène, passer temps des guerres
Cauro, Grosseto-Prugna, confessionnelles… Au
Albitreccia. Une pâtisserie mar- cœur du récit, la guerre
que l’entrée du village. Jeanine des paysans de 1525, et
Ettori y découpe chaque jour des toujours cette vitalité de
articles du Monde, les archive, et la langue, cette malice
refuse de faire payer au journa- érudite et cette trucu-
liste de passage ses meringues et lence qui servent l’épo-
ses croquets, tant elle vénère son que et garantissent le
quotidien préféré. Grâce à ses lec- plaisir du lecteur. p
tures, rien de ce qui se passe sur la
planète ne lui est étranger. Quand
Jeanine parle, on croirait que EXTRAIT
Bicchisano, 400 habitants l’hiver,
1 000 en haute saison, trône au « La plupart des maisons de no- Ça peut toujours servir
centre de l’Univers. tre famille (…) reposent sur de Guillemette Faure,
Le village est l’un des fiefs des l’anima di a casa, l’“âme de la Stock, 198 p., 17,50 €.
Colonna d’Istria. L’influence de maison”. Il s’agit d’un énorme La dimension métaphysique du tiroir
ces nobliaux courait naguère sur rocher, naturel, qui peut dépas- du bas de votre bureau, celui où vous
toute la « microrégion » : du petit ser d’un mur, ou s’étaler dans entassez vos anciens téléphones
château d’Istria aujourd’hui en les pièces du bas (…). On voit portables, vous avait peut-être
ruines, en surplomb de Sollacaro, l’intérêt économique de cette échappé. Grâce à Guillemette Faure,
jusqu’à Olmeto et Bicchisano, pratique : on a toujours édifié chroniqueuse à « M Le magazine du
donc. Une des nombreuses bran- les maisons sur les portions de Monde », non seulement vous vous
ches y possède la torra mezzana, terrain impropres à la culture rendrez compte de la peur du vide
la tour du milieu, en face du bar (…). On peut y voir aussi un et du trouble identitaire que révèle
de la poste. Robert Colonna aspect propitiatoire, la pierre votre goût pour les kits de couture des
d’Istria, 61 ans, y a écrit quelques- colossale pouvant apparaître hôtels ou les appa-
unes des 400 pages d’Une famille comme un élément de protec- reils à couper les ba-
corse, un livre qui, comme les tion, signe d’acceptation, nanes, mais vous ap-
conversations de Jeanine, em- par la géographie du lieu prendrez quelques
brasse bien davantage que la – par l’âme du lieu ? –, règles du désencom-
fenêtre d’un village. de la construction prévue… brement. La mode,
Cultivé, d’allure presque intem- Que penser de l’anima di a casa montre-t-elle, est
porelle, souvent ironique, Robert attaquée au marteau-piqueur à l’allégement.
Colonna d’Istria est un touche-à- par un des propriétaires qui a Profitons-en ! Les
tout. Il a naguère fondé une école désiré agrandir et transformer cercueils n’ont pas
de commerce à Ajaccio, inspecté sa cave (…) en une salle de de poche. p
pendant quelques années les séjour ? (…) Le pire ne serait-il
monuments historiques, et de- pas à craindre ? »
puis trente ans écrit des dizaines
d’ouvrages (parfois sous pseudo- une famille corse,
nyme), dont une Histoire de la page 216 Vite ! Une
Corse (France-Empire, 1995). Il se Marchandes de marrons en Corse, carte postale du début du XX siècle. COLLECTION DUPONDT/AKG-IMAGES
e
déambulation
passionne pour l’« art de vivre »,
qu’il chronique dans toute une en Mai 68
cargaison de revues. L’hiver, on de Frédéric Joignot,
l’aperçoit parfois traverser Ajac- veiller sur la collection : « Ces voix d’un patronyme, ils disent Corses d’outre-mer, « fine mous- TohuBohu, 208 p., 19 €.
cio et longer le golfe clair, son- offertes aux lecteurs, en rupture « banco ! » tache qui lui donnait des airs de A travers ce périple mémoriel sur les
geant sans doute à son prochain avec l’Université, à la fois sujets et La quête prend la forme d’un jeu garçon coiffeur ou de danseur traces de sa jeunesse, Frédéric Joignot
ouvrage. Depuis un moment, il objets de leurs livres. » de piste. Sur le péristyle du palais mondain », se souvient Robert s’interroge sur celui qu’il fut et ne re-
rêvait de remonter douze siècles de justice de Bastia, un buste en Colonna d’Istria, repose avec son connaît plus : un élève brillant et aven-
de l’histoire des Colonna d’Istria. marbre blanc : c’est le premier épouse, Renée, une des premiè- turier, capable de mettre à sac son ly-
Son projet atterrit chez Plon un Il n’a pas seulement fallu président du tribunal, Alexandre res hôtesses de l’air françaises, au cée en mars 1968. Nourri de mytholo-
jour de 2016. Il y a plus d’un demi- Colonna d’Istria. Là, dans la liste cimetière de Bicchisano. Petit gie grecque et de poésie rimbaldienne,
siècle, en 1955, Jean Malaurie y
traverser les siècles à des compagnons de la Libération, détail : Une famille corse a été enivré par les Rolling Stones, les Who
a créé la mythique collection l’auteur, il a fallu franchir voici Paulin, coordinateur mili- écrit, note l’auteur, à « Paris, Bic- et les Doors, ce futur pionnier de Libé-
« Terre humaine ». Jean-Christo- les mers. Des anciennes taire de la libération de la Corse chisano, Ajaccio », mais aussi à ration et d’Actuel,
phe Rufin, écrivain, alpiniste et en 1943. Dans la khâgne du lycée « New York et Boston ». L’homme aujourd’hui journa-
académicien, a repris la collec- colonies aux territoires parisien Henri-IV, le prof qui est fidèle à la tradition. liste au supplément
tion il y a trois ans. Il raconte : « Il ultramarins, les Corses faisait bosser le jeune Jean-Paul Républicain chevronné, mem- « Idées », participa
fallait sortir de la pure anthropo- sont de grands voyageurs Sartre sur le « sentiment de du- bre, lors de la campagne prési- aux manifs du
logie en vivifiant les deux autres rer » s’appelait François Colonna dentielle de 2002, du comité de Quartier latin, pro-
composantes de la collection : la d’Istria. A Marseille, on garde la soutien à Jean-Pierre Chevène- pageant ce souffle
littérature, hier Segalen, aujour- mémoire (ou la plaque) de chirur- ment, il préfère parler d’« être de liberté politique
d’hui Blas de Roblès, mais aussi la Jamais « Terre humaine » giens, cancérologues et ortho- corse » que de « peuple corse » : et existentiel,
proximité », qui a fait le succès de n’avait goûté à la Corse. Alors, pédistes réputés qui portent ce « Comme nos voisins, nous avons écrit-il, que fut
certains des titres phares, notam- quand Rufin et l’éditeur Grégory même nom. traversé l’Antiquité, le christia- Mai 68. p
ment Le Cheval d’orgueil, de Pier- Berthier-Gabrièle reçoivent le Il n’a pas seulement fallu traver- nisme, les grandes évolutions de la
re-Jakez Hélias (1975), best-seller « mémo » d’un certain Colonna ser les siècles, il a fallu franchir société occidentale, mais pour-
d’un prof en pays bigouden. « Le d’Istria, soucieux de n’écrire « ni les mers. Des anciennes colonies tant, dans les replis de l’âme hu-
tout sans oublier cette dimension exactement un livre de sociologue, aux territoires ultramarins, les maine, il y a des différences diffici-
de résistance chère à Jean Malau- ni de parfait anthropologue, mais Corses sont de grands voyageurs. les à exprimer. Depuis longtemps, Michel Granger.
rie », qui, à 95 ans, continue de un livre des souvenirs » autour « Toto », pilier des amicales de j’avais envie d’essayer de compren- Dessiner la planète
dre. » La Corse est une montagne,
de Pierre Jullien,
faiblement peuplée, où l’anony-
Lemieux, « La leçon de dessin », 144 p., 14 €.
mat est banni et où les jalousies
A la recherche de l’« être corse » « mesquines et rances » s’exacer- Montrer la fragilité de la Terre, et en
bent. Une île qui a tout ignoré de appeler à la vigilance des hommes,
PORTEUR d’un des le vice-roi de la couronne d’Aragon. « républicains », des radicaux de gau- la Réforme et de la modernité, telle est l’ambition du peintre et dessi-
plus vieux patrony- L’auteur remonte pourtant à l’un de che, des magistrats et des voyous (de une terre que la richesse n’a ja- nateur (de timbres, d’affiches, de dis-
mes de Corse, épar- ses prétendus aïeux, Ugo, dont la la French Connection) – peut-être un mais apprivoisée, et où l’auto- ques…) Michel Granger, dont Pierre
pillé jusqu’à l’autre légende dit qu’il fut envoyé sur l’île en peu moins de nationalistes qu’ailleurs, dérision zèbre les bars (Plon en a Jullien, journaliste au service Econo-
bout du monde, 816 par Charlemagne pour en chasser mais tous sont d’abord « d’une île », le gommé un brin dans le livre). mie et responsable du blog « Philatélie
Robert Colonna les Sarrazins. A-t-il vraiment existé ? point réunificateur de tous les Corses. « Nous avons le besoin patholo- au quotidien », rassemble ici une
d’Istria escalade son Peu importe : Ugo Colonna permet « Avant d’être géographique, l’île est gique, voire pathétique, de rester cinquantaine
arbre généalogique, d’ériger un mythe fondateur, même une île mentale », avance l’auteur : les singuliers, et celui, vital, d’une re- d’œuvres. Sa pré-
convoquant une Corse tour à tour pour l’auteur, qui a besoin de s’arri- familles en conservent l’âme dans des connaissance », sourit Robert Co- face trace un por-
pontificale, pisane, espagnole, mer au Moyen Age. maisons ancestrales comme dans des lonna d’Istria. Quand il remon- trait intime et sub-
génoise, française, à la recherche Les Colonna d’Istria s’accommodè- bocaux de pierre. Des lieux de mémoire, tera cet été au village, il croisera til d’un homme qui
de « l’être corse », comme il dit. rent de la République de Gênes, rejoi- comme désormais ce livre. p ar. ch. Jeanine, la délicieuse pâtissière. dit s’être engagé, en
Où commencer ? L’ancêtre label- gnirent celle de Pascal Paoli. Leur Elle aura sûrement lu toutes les faveur de cette pla-
lisé, c’est Vincentello, qui trône lignée est celle de « seigneurs » et non une famille corse. critiques de son bel ouvrage. Elle nète qu’il aura tant
aujourd’hui sur un rond-point de de bergers, mais l’île entière se raconte 1200 ans de solitude, n’est pas une Colonna d’Istria représentée, dans
Biguglia. Au début du XVe siècle, à travers ce nom glorieux. Comme de Robert Colonna d’Istria, mais, comme elle dit, « Robert, il un « combat impos-
Vincentello d’Istria fut, dans l’île, toute famille corse, ils comptent des Plon, « Terre humaine », 394 p., 22,90 €. est de chez nous ». p sible d’artiste ». p
0123
Vendredi 25 mai 2018
Critiques | Essais | 7
APARTÉ
gabriel
martinez-gros
historien
« Karman »
et châtiment
H
ispaniste de renom,
ancien directeur de la GIORGIO AGAMBEN avait annoncé
Casa de Velazquez, Jo- en 2014 que son projet d’une « archéo-
seph Pérez présente ici logie » conceptuelle de l’édifice juridi-
l’histoire de l’Andalousie en trois que et politique de notre civilisation
gros chapitres dont chacun est as- était clos, après environ vingt ans de
signé à une ville : Grenade, Séville, travaux (Homo sacer, Seuil, 2016). Mais
Cordoue, dans cet ordre. Séville, le philosophe n’a pas cessé les fouilles,
au centre, est à part. Ouverte sur puisqu’il revient sur d’anciens chan-
l’océan et les Amériques, elle est tiers, qu’il explore en de nouvelles di-
moins attachée au passé arabe, rections, dans Karman. Court traité sur
qui lie au contraire Grenade et l’action, la faute et le geste (traduit de
Cordoue. Mais, très finement, Jo- l’italien par Joël Gayraud, Seuil, « L’ordre
seph Pérez distingue aussi l’écho philosophique », 144 p., 16 €), livre dont
de chacune de ces deux villes le sens tient à l’inscription dans un pro-
dans la mémoire espagnole. jet plus général, comme s’il s’agissait
Grenade d’abord, conquise en des notes d’un grand traité à venir
1492 par une Espagne triom- autant que des addenda à son œuvre
phante après 800 ans de présence antérieure. Une évolution est en cours,
musulmane en Andalousie, divi- dont voici une étape déjà très riche.
sée en trois épisodes : le califat des A travers une série de courts chapitres
Omeyyades de Cordoue (VIIIe- étayés, comme souvent chez Agamben,
XIe siècle), les dynasties berbères « La Bataille de Higueruela » (1431, durant la Reconquête), fresque anonyme du XVIe siècle, à l’Escurial. GILLES MERMET/AKG-IMAGES de philologie et d’étymologie latine,
des Almoravides et des Almoha- hébraïque ou sanskrite, se déploie
des, qui perdent la guerre de l’hypothèse selon laquelle il y a, « non
Reconquête (XIIe-XIIIe siècle) ; en- seulement à la base du droit, mais aussi
fin, le petit émirat de Grenade,
qui construit l’Alhambra (XIIIe- Joseph Pérez rétablit dans sa complexité l’histoire de l’éthique et de la morale religieuse de
l’Occident », l’idée que ce que nous
XVe siècle). Le christianisme ibéri-
que, victorieux et militant, et que tumultueuse de la province espagnole, du califat faisons nous est imputé et entraîne la
possibilité d’une sanction à notre en-
l’on imagine souvent figé dans contre. Le protagoniste du Procès, de
l’hostilité à l’égard de cette pé-
riode, invente alors, en réalité, la
à l’Europe, du folklore à l’entrée dans la modernité Kafka (1925), qui, « par le fait même de
vivre, est constitutivement mis en cause

L’Andalousie
maurophilie, cette sorte de sym- et accusé », incarnerait cette condition
pathie un peu condescendante du du sujet moderne.
vainqueur pour le vaincu musul-
man. C’est cette maurophilie du Culpabilité moderne
Romancero (l’ensemble des balla- Mais il n’est pas aisé de penser la
des de la Reconquête), reprise à la
fin du XVIe siècle dans Les Guerres
civiles de Grenade, de Gines Perez
de Hita (vers 1544-vers 1619), qui
est sans doute la marque la plus
libérée des clichés possibilité qu’une action puisse rendre
coupable. Les lois anciennes, par exem-
ple, attribuaient des sanctions à certai-
nes actions sans les imputer à la libre
volonté du sujet. C’est au christianisme
ancienne du mythe doré du « vi- que revient le rôle d’avoir forgé la
vre ensemble » andalou. La prise de la France de la première moitié quintessence. Comme le note reconnaît les splendeurs mais culpabilité moderne, en introduisant le
de Grenade y est un roman de du XVIIe siècle – qu’on songe au justement Joseph Pérez, jamais nuance très largement les mérites concept latin de crimen (qui désigne à la
chevalerie, où tous les rôles sont Cid. Elle ne rencontre plus, au Cadix, la cité la plus moderne et la mythiques, en matière de coexis- fois l’action et l’accusation). Or, pour
nobles et où tous finissent par se XVIIIe siècle, que la commiséra- plus libérale de la région, n’entrera tence des religions, du califat de l’expliquer, Agamben opère un éton-
réconcilier dans la douceur du tion et le mépris. Après Grenade et dans la triade magique – Grenade Cordoue. nant détour par l’Orient : crimen serait
christianisme. la maurophilie, c’est le temps de d’abord et avant tout, puis Séville lié au karman – action intentionnelle
Séville : après 1770 s’y noue le et Cordoue – à laquelle le voyageur Un étrange apaisement impliquant des conséquences, en
La quintessence de l’Espagne complexe de la réaction espa- européen se doit de rendre hom- Et pour finir, après deux siècles sanskrit –, qui est au cœur du processus
Mais l’euphorie ne dure que le gnole face à l’hostilité des Lumiè- mage quand il visite le pays. d’orage espagnol où ce passé an- des naissances successives propre aux
temps d’un Siècle d’or. La magna- res. L’Espagne rejette alors l’Eu- Vient enfin, aux XIXe et XXe siè- dalou aura lourdement pesé, un religions orientales, les actes d’une vie
nimité du christianisme se brise rope qui la rejette, et se couvre des cles, avec la perte de l’empire amé- étrange apaisement. Durant les engageant notre sort dans la suivante.
sur la résistance des morisques, oripeaux volontairement réac- ricain (entre 1810 et 1898) et le re- deux décennies qui ont Le sujet est-il donc condamné au cycle
musulmans mal convertis, qu’on tionnaires et provocateurs d’un pli péninsulaire, le temps de la re- suivi la fin du franquisme, andalousie. de l’action et de la peine qui la sanc-
finit par expulser (1609-1613). folklore qui l’identifiera jusqu’à construction d’une nation et de la cette Andalousie si « diffé- vérités tionne, créant la faute et instaurant
L’Espagne perd la guerre de Trente nos jours : la corrida, la margina- réflexion historienne. Et d’abord rente », si puissamment ar- et légendes, l’ordre de la loi ?
Ans (1618-1648) et quitte le centre lité gitane et le flamenco… L’Espa- sur la séquence la plus longue du chaïque, se révèle aussi de Joseph Pérez, Le dernier chapitre du livre nous
du monde. Elle avait nourri les rê- gne s’espagnolise. L’Andalousie, passé de la péninsule, l’époque européenne que le regard Tallandier, répond en brisant la logique de l’action.
ves de l’Europe, et en particulier arriérée, sale et belle, en devient la des Arabes et de la Reconquête. étranger pouvait le souhai- 256 p., 18,90 €. Revenant sur un de ses thèmes loin-
C’est le troisième temps, celui de ter – ou le craindre. En écho tains, le philosophe voit dans le pur
EXTRAIT Cordoue, nous dit Joseph Pérez, le
temps de l’examen passionné,
à la « Naissance de Carmen »
(1999, non traduit) du bel hispa-
geste le moyen qui rend inopérants,
écrit-il, « les dispositifs qui lient les
« On présente volontiers l’Espagne musulmane comme un pays où les trois conflictuel, de la place de l’islam niste que fut Carlos Serrano (1943- actions humaines dans l’agencement des
religions monothéistes (…) auraient vécu en bonne intelligence. Il est vrai dans l’idiosyncrasie espagnole. 2001), Joseph Pérez conclut, non fins et des moyens, de l’imputation et de
qu’en terre d’islam le pacte dit de la dhimma prévoit des dispositions parti- Les Arabes d’Espagne étaient-ils sans raison semble-t-il, à la mort la faute, du mérite et du démérite ». La
culières pour les “gens du Livre” : juifs et chrétiens bénéficient d’un statut ; ils des Espagnols convertis, dont on de Carmen, c’est-à-dire de la trilo- vie nous apparaît alors comme une
sont “protégés” ; on ne les force pas à se convertir. Cela ne veut pas dire pourrait distinguer les traits na- gie passéiste de la corrida, du fla- scène de danse ou de mime qui en tant
qu’ils sont placés sur un pied d’égalité avec les musulmans. Ils sont soumis à tionaux sous le masque de la lan- menco et du folklore gitan. que telle se révèle « impossible à juger ».
des discriminations fiscales, civiles et juridiques (…) ; ils doivent habiter dans gue arabe et de la religion musul- Il fallait toute la maîtrise d’un Que prépare ce « court traité » ? Il est
des quartiers clos, n’utiliser comme montures que des ânes, avoir des mai- mane ? Qu’en fut-il de la « tolé- excellent connaisseur de l’Espa- difficile de le dire à ce stade, mais la
sons plus basses que celles des musulmans, s’écarter devant eux dans la rue ; rance » andalouse, du raffine- gne dans la totalité de son histoire possibilité semble ouverte d’un
devant les tribunaux, leur témoignage est nul et non avenu… » ment supposément pacifique de pour résumer en 250 pages aussi basculement du questionnement
cette civilisation ? L’auteur réussit pertinentes des problèmes d’une politique, passant du juridique vers
andalousie, page 122 ici une remarquable synthèse, qui telle complexité. p l’esthétique. p david zerbib

Rien de plus compliqué qu’une société


Le physicien Pablo Jensen explique pourquoi il est difficile de modéliser les comportements sociaux – et pourquoi il faut néanmoins essayer

les non intuitifs est le « modèle de ségré- dont la météorologie peut par exemple Il faut dire que cette ambition s’est vite cohabite avec les sujets des expériences
gation » élaboré par l’économiste améri- être correctement prédite, à court terme, heurtée à quelques obstacles. L’incompa- autant qu’on les analyse froidement.
cain Thomas Schelling (1921-2016) : pla- à partir des lois fondamentales de la rabilité des contextes dans lesquels agis- Pablo Jensen connaît ces objections et
cez au hasard des pions rouges et verts physique et d’observation régulière de sent les individus en est un. Une ville res- les dissèque avec une curiosité et un op-
gilles bastin sur un échiquier et faites-les bouger en quelques constantes. te-t-elle une ville quand on se déplace timisme… de physicien ! La modélisation
attribuant à chacun une préférence pour Les sociologues ont, dans leur im- d’Europe en Chine ? L’être de sexe mascu- comme discipline de clarification intel-

Q
u’ont en commun la forma- un environnement multicolore, où la mense majorité, abandonné l’idée selon lin que je croise aujourd’hui dans la rue lectuelle et de confrontation aux faits
tion d’une ola dans un stade majorité de ses voisins seraient d’une laquelle ils pourraient réussir à formuler est-il le même que celui qui y déambulait « têtus » qui nous environnent lui paraît
de football, la ségrégation ur- autre couleur, et quelques-uns de la des lois universelles du fonctionnement il y a un siècle ? En physique, une masse toujours nécessaire. D’autant plus que, si
baine, le succès d’un indi- même… Le résultat sera contraire au de la société, comme si l’on pouvait poser d’air est une masse d’air. Mais, en sociolo- nous n’y prenons garde, elle risque de
vidu sur Twitter ou la réus- choix de départ : tous les pions rouges cette dernière sur une paillasse de