Vous êtes sur la page 1sur 38

VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

74E ANNÉE– NO 22939


2,60 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR ―
LE MONDE
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO
DES LIVRES

Retraites : les premiers arbitrages


du futur système universel ▶ Roberto Saviano
▶ Les grands principes de ▶ Le futur système doit ▶ Le mode de calcul des ▶ Le Medef approuve. et la Camorra 2.0
la réforme ont été présen- remplacer la quarantaine pensions sera modifié Certains syndicats ▶ La malle aux trésors
tés, mercredi 10 octobre, de régimes existants, avec pour tous les actifs. Ce qui s’inquiètent. Le gouverne- d’Emmanuel Carrère
aux partenaires sociaux, la philosophie que chaque va changer pour les sala- ment souhaite que la loi ▶ Anne Kerlan plonge
ce qui ouvre une nouvelle euro cotisé procurera des riés du privé, les fonction- soit votée « en 2019 » au plus furieux de
phase de la concertation droits identiques naires ou les indépendants PAG E 8 l’histoire chinoise
▶ Luke Rhinehart
se moque du sérieux

Jamal Khashoggi
Le sort du journaliste Débats
suscite une crise
internationale
REMANIEMENT « En histoire,
QUAND L’ÉLYSÉE mettons fin
plus d’une semaine après la
disparition du journaliste et
ET MATIGNON à la domination
opposant au régime de Riyad,
masculine »
SE JAUGENT
dans le consulat saoudien
d’Istanbul, la tension monte
entre Recep Tayyip Erdogan Plus de cinq cents histo-
et Mohammed Ben Salman. ▶ Pour la première riennes dénoncent l’ab-
L’hypothèse de l’assassinat de
fois, des crispations sence de parité au sein de
Jamal Khashoggi est de plus
en plus étayée par l’enquête sont apparues entre leur discipline et deman-
dent une politique plus
turque, malgré les dénéga- Emmanuel Macron active en faveur de l’éga-
tions de l’Arabie saoudite.
Jusque-là muettes,
et Edouard Philippe lité. Michelle Perrot re-
Washington et les capitales ▶ Autour du premier grette pour sa part « une
occidentales commencent – science largement virile »
prudemment – à réagir.
ministre, la droite
PAG E S 1 6 - 1 7
PAG ES 2 - 3 modérée a tenté
d’élargir son influence
au sein du gouver-
1 ÉDITORIAL nement Etats-Unis
Wall Street dévisse,
L’IMPÉRATIF PAG E 7 Le premier ministre,
à la sortie du conseil des Trump accuse
DE VÉRITÉ ministres, le 10 octobre.
JULIEN MUGUET POUR « LE MONDE »
la banque centrale
PAGE 1 9 CAHIER ÉCO – PAG E 4

Allemagne
La riche Bavière
Justice
Nouvel espoir
Narcotrafic
La garde à vue
Nucléaire
et ses affinités pour les victimes de l’ancien patron Le patron de
électives pour des prothèses des « stups » la sûreté regrette
l’Europe centrale mammaires PIP a été levée
PAGE 5 ET CAHIER ÉCO – PAGE 2 PAGE 10 PAGE 9
« une perte
d’expérience »
LE REGARD DE PLANTU Pierre-Franck Chevet, qui
s’apprête à quitter l’Auto-
rité de sûreté nucléaire
(ASN), appelle la filière à
« un devoir d’inventaire »
PAG E 6

Architecture
Tadao Ando, un
maître japonais
au Centre
Pompidou
A 77 ans, cet architecte ma-
jeur fait l’objet de la plus
vaste rétrospective jamais
organisée en France Grasset
PAG E S 1 2- 1 3
Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

L A D I S PA R I T I O N D ’ U N J O U R N A L I S T E S A O U D I E N

Image de vidéosurveillance montrant le journaliste Jamal Khashoggi à


l’entrée du consulat saoudien à Istanbul, le 2 octobre. AFP

« Le commando des 15 assassins », peut-on lire dans le quotidien turc Un représentant de l’opposition égyptienne, Ayman Nour, et la lauréate du prix Nobel de la paix 2011, la Yéménite
« Sabah ». A Ankara, mercredi 10 octobre. BURHAN OZBILICI/AP Tawakkol Karman, à un rassemblement devant le consulat saoudien d’Istanbul, le 8 octobre. OZAN KOSE/AFP

Affaire Khashoggi : l’enquête accable Riyad


La Turquie presse l’Arabie saoudite de faire la lumière sur le sort de l’éditorialiste critique du pouvoir

beyrouth - correspondant surveillance, diffusés mercredi 10 octobre Selon un système informatique qui per- Le second groupe de six officiers arrive, se-

P
par la télévision turque, ont permis de re- met de suivre en temps réel l’évolution du lon nos informations, par un vol commer-
lus d’une semaine après la dis- tracer leurs mouvements dans la ville, du- trafic aérien dans le monde entier – les bor- cial charter dans la nuit. Ils prennent une
parition du journaliste saou- rant la journée fatidique du 2 octobre, no- nes radars ADS-B, consultées par Le Monde chambre à l’Hôtel Wyndham, où leurs visa-
dien Jamal Khashoggi, qui n’a tamment leur passage au consulat d’Is- –, cette équipe saoudienne est arrivée sur ges sont captés par la vidéosurveillance. En
pas donné signe de vie depuis tanbul, où ils sont arrivés peu avant PARMI L’ÉQUIPE les bords du Bosphore, le 2 octobre, en deux milieu d’après-midi, un peu moins de deux
qu’il a pénétré, mardi 2 octobre,
dans le consulat de son pays à
M. Khashoggi.
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a
QUI A DÉBARQUÉ DE étapes. Un premier groupe de neuf person-
nes a atterri vers 3 heures du matin, à bord
heures après l’arrivée de M. Khashoggi à la
représentation saoudienne, un convoi de
Istanbul, la thèse de son enlèvement, voire pressé Riyad, jeudi 11 octobre, de révéler les RIYAD À ISTANBUL d’un jet Gulfstream, immatriculé HZ-SK2, plusieurs véhicules la quitte.
de son assassinat sur ordre de Riyad, ne cesse images de surveillance de l’intérieur du loué à la compagnie privée Sky Prime Avia- Un fourgon noir Mercedes, présent à l’en-
de gagner en crédibilité. consulat saoudien prouvant que Jamal FIGURENT DES tion Services. trée du consulat, est notamment filmé pre-
L’enquête menée par la police turque, dont Khashoggi en était bien sorti, avertissant nant la direction de la résidence du consul,
la presse locale et anglo-saxonne se sont fait que la Turquie ne « pouvait rester silen-
MEMBRES SUPPOSÉS ALLÉGATIONS MACABRES plusieurs centaines de mètres plus loin, dans
l’écho ces derniers jours, a permis d’identi- cieuse ». L’entourage du président turc, DE LA SÉCURITÉ Ces agents sont descendus à l’Hôtel l’enceinte de laquelle il pénètre. La police tur-
fier les quinze membres de l’équipe qui, se- qui a multiplié les confidences anonymes Mövenpick d’Istanbul, et leur passage a été que suppute, sans fournir de preuves, que le
lon Ankara, a débarqué de Riyad pour tendre aux correspondants étrangers à Istanbul et RAPPROCHÉE capté par les caméras de l’hôtel. Ils en sont disparu d’Istanbul se trouvait dans ce véhi-
un guet-apens à M. Khashoggi, un critique Ankara, insiste sur le fait que le journaliste ressortis entre 9 h 40 et 9 h 55 pour rejoindre cule, mort ou vif. Ce jour précis, affirme le
très en vue du prince héritier Mohammed saoudien, contributeur du Washington Post DU PRINCE HÉRITIER le consulat saoudien à bord d’au moins une quotidien Sabah, le personnel de la rési-
Ben Salman, l’homme fort du royaume. depuis son départ en exil pour les Etats- MOHAMMED Mercedes noire. Dans l’esprit des enquêteurs dence avait reçu un congé.
Parmi eux figurent des officiers des forces Unis, a bel et bien été éliminé. turcs, ce timing leur a laissé le temps de se Que se passe-t-il alors, derrière les murs
spéciales et de l’armée de l’air saoudiennes, Le New York Times affirme même que de BEN SALMAN préparer à la venue de M. Khashoggi. Celui-ci blancs du bâtiment ? La presse turque a pu-
des membres supposés de la sécurité rap- hauts responsables sécuritaires turcs ont s’est présenté à la représentation saou- blié des allégations macabres, évoquant un
prochée de Mohammed Ben Salman, et un acquis la conviction que l’ordre de se débar- dienne à 13 h 14, conformément au rendez- possible démembrement du journaliste, qui
médecin légiste, chef de service au sein du rasser physiquement de Jamal Khashoggi vous qui lui avait été donné par le consulat aurait été effectué par le médecin légiste, au
ministère de l’intérieur saoudien. Les enre- émane du plus haut niveau de la cour lors d’un premier passage, quelques jours moyen d’une scie à os. « Il y a une vidéo du
gistrements de multiples caméras de vidéo- royale saoudienne. plus tôt, le 28 septembre, selon sa compagne. moment où il est tué », a déclaré sur un pla-
teau télévisé Kemal Öztürk, un chroniqueur
pro-gouvernemental, citant à l’appui de ses
La Maison Blanche réagit a minima, le Congrès américain hausse le ton dires une source sécuritaire.
« Ça ressemble à Pulp Fiction », a confié
une source officielle turque au New York Ti-
après avoir tardé à réagir, la Mai- Ben Salman. Ils ont notamment de- Corker (Tennessee, républicain), a cri- tier. Il compte sur son aide pour con- mes, en référence au film de gangsters du ci-
son Blanche s’est efforcée de mon- mandé « plus de détails » et « la trans- tiqué avec virulence les explications vaincre les Palestiniens de reprendre néaste américain Quentin Tarantino, dans
trer, mercredi 10 octobre, qu’elle parence » de Riyad concernant « l’en- fournies jusqu’à présent par les les négociations avec Israël, sur la lequel deux tueurs doivent notamment se
prend au sérieux la disparition du quête » jugée désormais nécessaire. Saoudiens. « Tous les éléments ren- base d’un plan dont il a la charge. débarrasser d’un cadavre encombrant. Les
Saoudien Jamal Khashoggi, à la suite Il est peu probable cependant que voient vers eux », a-t-il estimé. Mais l’Arabie saoudite est depuis autorités d’Ankara n’ont toujours pas expli-
d’un rendez-vous dans un consulat l’affichage de cette préoccupation Son collègue démocrate, Chris longtemps dans le collimateur du qué cependant comment elles sont parve-
du royaume en Turquie, une se- suffise à convaincre le Congrès. Plus Murphy (Connecticut), a assuré que Congrès sur un autre dossier : son in- nues à cette conclusion tragique. Une vidéo
maine plus tôt. « Nous voulons savoir de 20 sénateurs, républicains si la thèse d’un enlèvement et d’un tervention militaire au Yémen. Des censée montrer des sacs en train d’être
ce qu’il se passe là-bas », a affirmé comme démocrates, ont en effet de- assassinat est avérée, « il sera temps élus démocrates et républicains transférés dans un véhicule garé devant le
dans la matinée Donald Trump. Le mandé, le même jour, à la Maison que les Etats-Unis repensent leurs re- avaient échoué, en mars, à faire adop- consulat, à laquelle des sources ont fait allu-
président américain a assuré que son Blanche d’ouvrir sa propre enquête. lations militaires, politiques et éco- ter une résolution qui visait à mettre sion en insinuant qu’ils auraient pu conte-
administration s’était entretenue Ils s’appuient sur une loi autorisant nomiques avec l’Arabie saoudite ». fin à l’appui logistique que Washing- nir le corps, n’a pas été publiée à ce jour.
« plus d’une fois » avec les autorités l’imposition de sanctions aux res- Rand Paul (Kentucky) critique de ton apporte à Riyad dans cette guerre. Ce que l’on sait, c’est qu’un deuxième jet de
saoudiennes à propos de ce critique ponsables d’exécutions extrajudi- longue date de Riyad, a promis, de Le Sénat a depuis adopté une disposi- la compagnie Sky Prime Aviation Services,
du régime, qui s’était exilé aux Etats- ciaires, de tortures ou d’autres viola- son côté, de tenter de bloquer des tion qui oblige le département d’Etat immatriculé HZ-SK1, atterrit à 17 h 15 à
Unis par mesure de sécurité. tions flagrantes des droits humains. ventes d’armes américaines à l’Ara- à certifier que les gouvernements l’aéroport d’Istanbul, possiblement vide. Il
Alors que les hypothèses les plus Ce Global Magnitsky Human Rights bie saoudite. d’Arabie saoudite et des Emirats ara- redécolle 1 h 15 plus tard, avec peut-être une
alarmantes sont alimentées par la Accountability Act avait été adopté Cette pression met le président en bes unis mettent tout en œuvre pour partie du commando, et rejoint Riyad via
Turquie, la porte-parole de la Maison après la mort suspecte d’un ressor- difficulté. Donald Trump n’a cessé de mettre fin au conflit, alléger la crise Le Caire. L’autre appareil de type
Blanche, Sarah Sanders, a précisé que tissant russe en prison en 2009. mettre en avant la qualité de sa rela- humanitaire et protéger les civils. Gulfstream s’envole, lui, à 22 h 45, avec pro-
ces contacts avaient été pris par le tion avec l’Arabie saoudite, qui par- La réponse apportée en septembre bablement le reste de l’équipe, et rallie la ca-
conseiller à la sécurité nationale, Trump en difficulté tage avec lui la détestation de l’Iran, par le secrétaire d’Etat n’a cependant pitale saoudienne le lendemain, après une
John Bolton, ainsi que par le con- Résumant le sentiment général au tout en critiquant ponctuellement le pas du tout convaincu les élus. L’af- escale à Dubaï.
seiller et gendre du président, Jared Congrès, où les élus ont manifeste- coût des engagements de sécurité faire Khashoggi leur donne l’occa- Signe de possibles hésitations, ou bien
Kushner, et le secrétaire d’Etat, Mike ment pris connaissance de docu- pris par les Etats-Unis vis-à-vis du sion de prendre une nouvelle fois d’une volonté de ménager une porte de sor-
Pompeo. Tous ont évoqué cette dis- ments classifiés défavorables à royaume. Son gendre, Jared Kushner, leurs distances avec Donald Trump. p tie au royaume saoudien, le quotidien Sa-
parition avec l’homme fort du ré- Riyad, le président de la commission a tissé, quant à lui, une relation de gilles paris bah, très proche du gouvernement turc, a
gime, le prince héritier Mohammed des affaires étrangères du Sénat, Bob grande proximité avec le prince héri- (washington, correspondant) évoqué, dans son édition de mardi, un scéna-
international | 3
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Brésil : le succès de
Bolsonaro encourage
l’homophobie
Les associations dénoncent un regain de
violence depuis le premier tour du 7 octobre

sao paulo - correspondante


« Un syndrome

I l est 16 h 50, dimanche 7 octo-


bre à Sao Paulo. Les bureaux
de vote, qui vont confirmer
la déferlante en faveur de Jair Bol-
sonaro, candidat d’extrême droite
de panique est
en train de se
mettre en place,
pour l’élection présidentielle au les gens n’osent
Brésil, sont sur le point de fermer. plus sortir »
Higor Carvalho, 32 ans, urbaniste,
commande un Uber pour rentrer MARCELO CERQUEIRA
chez lui avec son compagnon. président de défense LGBT
Dans la voiture, les deux hommes Grupo Gay da Bahia
se tiennent la main. Le chauffeur
les observe dans le rétroviseur.
« Vous êtes le troisième couple gay délétère. Début octobre, une pla-
que je transporte aujourd’hui. que en hommage à son amie
Ils sont terrifiés, dit-il en ricanant. assassinée en mars, Marielle
Il ne faut pas. Vous savez, si vous Franco, conseillère municipale de
vous comportez correctement, il Rio et avocate des LGBT et des
ne vous arrivera rien. » Une fois Noirs, a été décrochée lors d’un
chez lui, Higor Carvalho s’effon- meeting de campagne de Rodrigo
dre en pleurs, conscient que cette Amorim, candidat à la députation
remarque n’avait rien d’anodin. de l’Etat de Rio de Janeiro. Vêtu
Des journalistes de télévision devant le consulat saoudien à Istanbul, le 9 octobre, Intimidations, insultes, agres- d’un T-shirt à l’effigie de Jair Bol-
une semaine après la disparition de Jamal Khashoggi. LEFTERIS PITARAKIS/AP sions et même meurtres. Depuis sonaro, il a brandi son trophée de-
le premier tour du scrutin prési- vant une foule en liesse en criant :
dentiel qui a fait du militaire de ré- « C’est fini, toute cette merde.
serve, réputé pour son homopho- Maintenant, c’est Bolsonaro. » Le
bie, le grand favori avec 46 % des 7 octobre, Rodrigo Amorim a été
voix devant son adversaire de gau- élu haut la main.
che, Fernando Haddad (26 %), une Les agressions qui ont accompa-
rio alternatif, selon lequel M. Khashoggi
aurait été simplement enlevé, avec l’aide
d’un service de renseignement étranger.
Arabie saoudite : d’autres vague de violences s’abat sur le
Brésil, notamment à l’encontre de
la communauté LGBT (lesbiennes,
gné le premier tour d’une élection
marquée par la haine contre le
Parti des travailleurs (PT, gauche)

disparitions mystérieuses
Riyad continue pour sa part à rejeter ces ac- gays, bi, trans). A Rio de Janeiro, les ne visent pas seulement les com-
cusations « scandaleuses », et s’accroche à sa toilettes de filles du collège fran- munautés LGBT, mais d’une façon
version initiale, à savoir que M. Khashoggi a co-brésilien ont été taguées « Sa- générale tous les adversaires de
quitté le consulat d’Istanbul peu après y patas vao morrer. Kkkk » (« A mort Jair Bolsonaro. Le site Mapa da Vio-
avoir pénétré, mardi 2 octobre, pour remplir Des Saoudiens vivant en exil ont été ramenés de force les gouines. Ah ah ah »). lencia (carte de la violence) a reçu
des formalités en vue d’un remariage. A Sao Paulo, après l’annonce des en moins d’une semaine quelque
C’est sa fiancée, turque, inquiète de ne pas dans le royaume, sans plus jamais donner signe de vie résultats, des hommes ont crié cinquante dénonciations allant de
le voir sortir, qui avait donné l’alerte, mardi depuis une voiture : « Gouine im- la menace de viol à l’agression
en fin d’après-midi. La peur avait augmenté monde, fille de p… Maintenant il y physique. Toutes sont liées à une
lorsque la police turque avait confirmé, beyrouth - correspondant M. Khashoggi, Nawaf Talal Al-Rashid, a éga- aura des subventions pour que tu opposition à Bolsonaro.
après examen des enregistrements des ca- lement disparu dans des conditions simi- te fasses soigner. » A Curitiba, un Dans l’Etat de Bahia, l’un des
méras vidéo disposées autour du consulat,
que le dissident saoudien n’avait pas quitté
le bâtiment. Le consul n’a pas dissipé les
soupçons en offrant, cinq jours plus tard,
une visite guidée à l’agence de presse Reu-
L es éléments à charge s’accumulent
faisant craindre que l’éditorialiste
saoudien Jamal Khashoggi ait été
enlevé, voire assassiné, lors de son pas-
sage, le 2 octobre, au consulat de son pays à
laires. Le jeune homme, résidant au Qatar,
pays dont il a la nationalité, et qui descend
d’une lignée historiquement opposée à la
maison des Saoud, a été arrêté au Koweït,
puis expédié en Arabie saoudite. Il n’a pas
coiffeur homosexuel a été frappé
à mort. A l’annonce de son décès,
le principal suspect aurait crié
« Vive Bolsonaro ».
derniers bastions de la gauche,
Romualdo Rosário da Costa, dit
Moa do Katendê, maître en ca-
poeira et électeur du PT, a été tué
de douze coups de couteau le soir
ters, au cours de laquelle aucune trace de Istanbul. Mais un autre élément accrédi- donné signe de vie depuis. Une hargne sans limite du premier tour pour avoir fait
l’éditorialiste n’a été découverte. Le diplo- tant cette hypothèse relève du fait que, par En mars, Lujain Al-Hathloul, une jeune « C’est extrêmement choquant. Un part de son choix électoral à un
mate a au contraire accentué les craintes, en le passé, le royaume s’est déjà livré à ce féministe saoudienne, avait été appréhen- syndrome de panique est en train fan de Bolsonaro. A Porto Alegre,
affirmant à ses visiteurs que le circuit vidéo genre d’opération expéditive. Selon des dée par la police d’Abou Dhabi, où elle ef- de se mettre en place, les gens une jeune femme de 19 ans a dé-
du consulat n’avait enregistré aucune enquêtes convergentes du Guardian et de fectuait des études, puis ramenée sous n’osent plus sortir. Jamais au cours posé plainte : trois hommes lui
image le jour de la venue de M. Khashoggi, la BBC, en l’espace de cinq mois, entre sep- bonne garde en Arabie. Quelques semai- d’une élection nous n’avions ont dessiné, au canif, une croix
ce qui paraît improbable. tembre 2015 et février 2016, trois princes nes plus tard, elle était emprisonnée en connu ça », alerte Marcelo Cer- gammée sur le ventre parce
Dans un message transmis, mardi, à des saoudiens, qui vivaient en exil en Europe, compagnie d’autres militantes pour les queira, président de l’organisa- qu’elle portait un T-shirt #elenao
journalistes américains, l’ambassadeur ont été ramenés de force dans leur pays et droits des femmes, tandis que son mari, tion de défense des LGBT Grupo (« pas lui », le mot-clé de rallie-
saoudien aux Etats-Unis, Khaled Ben Sal- ne sont pas réapparus depuis. l’humoriste vedette de l’Internet saou- Gay da Bahia. ment des femmes opposées au
man, frère cadet du prince héritier, a dit par- Le plus haut placé d’entre eux, Sultan dien, Fahad Al-Buteiri, était renvoyé de En 2017, 445 homicides contre la candidat d’extrême droite).
tager cette inquiétude. « Cela va sans dire que Ben Turki Ben Abdelaziz, en conflit avec la force d’Amman vers Riyad et divorçait communauté LGBT ont été re- La hargne des électeurs en fa-
sa famille dans le royaume demeure profon- monarchie, a été déporté vers Riyad alors d’elle dans la foulée. censés au Brésil par le groupe Gay veur du militaire semble sans li-
dément préoccupée, et nous aussi, écrit-il. Ja- qu’il se trouvait dans un jet privé mis à sa Ces différentes histoires portent la mar- da Bahia. A en croire les spécialis- mite. Selon le site Bahia Noticias,
mal compte de nombreux amis dans le disposition par le consulat saoudien de Pa- que de l’impulsif Mohammed Ben Salman, tes, ces crimes ne feront qu’aug- une conversation sur Facebook
royaume, j’en fais partie, et malgré nos diver- ris. L’appareil était censé rejoindre adepte, en politique intérieure comme ex- menter, stimulés par le discours ponctuée d’insultes promettait
gences et son choix de vivre dans un soi-disant Le Caire, où le prince avait prévu de rendre térieure, de pratiques aussi peu orthodo- de Jair Bolsonaro. Le capitaine de aux Nordestins, majoritairement
exil volontaire, nous sommes restés en con- visite à son père. La chaîne britannique a xes qu’elles sont musclées. C’est à lui que l’armée de réserve, crédité de électeurs du PT, « le camp de
tacts réguliers lorsqu’il était à Washington. » produit des témoignages de membres l’on doit la dévastatrice offensive au Yé- 58 % des intentions de vote au se- concentration ». « Jair Bolsonaro
étrangers de son entourage, présents ce men, en mars 2015, la mise en quarantaine cond tour, selon l’enquête Data- tient un discours raciste et homo-
INSINUATIONS DE MÉDIAS SAOUDIENS jour-là dans l’avion, racontant la panique du Qatar, le mouton noir du Golfe, en folha du 10 octobre, a notam- phobe sans être réprimé. Le citoyen
Les médias saoudiens multiplient les de leur patron lorsqu’il a découvert qu’il juin 2017, et la vraie-fausse démission du ment déclaré, lors d’un entretien se sent légitimé. C’est terriblement
articles visant à discréditer les allégations faisait route vers le royaume, et son arres- premier ministre libanais, Saad Hariri, en à la revue Playboy en 2011 : « Je inquiétant, c’est le symptôme
turques. La chaîne Al-Arabiya, comme tation par des hommes en armes à son at- novembre 2017 : un épisode rocamboles- préférerais que mon fils meure d’une démocratie fragilisée », ana-
d’autres organes pro-Riyad, a insinué que la terrissage à Riyad. que qui a quelques traits communs avec dans un accident plutôt que de le lyse Ana Lucia Pastore Schritz-
promise de M. Khashoggi, qu’il devait épou- les cas exposés plus haut. voir avec un moustachu. » meyer, professeure d’anthropolo-
ser d’ici à la fin du mois, a partie liée avec le L’impulsif Mohammed Ben Salman Attiré dans la capitale saoudienne au mo- « L’homophobie existe à gauche gie à l’université de Sao Paulo.
Qatar, l’ennemi intime du royaume, placé Saud Ben Saif Al-Nasr, grand amateur de tif d’un entretien urgent avec le souverain, comme à droite, Jair Bolsonaro Sollicité par les journalistes du
sous embargo depuis plus d’un an. Le quoti- casinos et de palaces et auteur de Tweet le premier ministre libanais avait été forcé la stimule par stratégie politique. site UOL, Jair Bolsonaro a parlé
dien saoudien Okaz est allé encore plus hostiles au pouvoir royal, est tombé dans de lire un discours de démission à la télévi- Il libère la parole », accuse Jean de « cas isolés ». « Je n’ai pas le
loin, en suggérant que M. Khashoggi aurait un guet-apens similaire. Au lieu d’atterrir à sion, et retenu contre son gré pendant plu- Wyllys, député pour le Parti socia- contrôle sur des millions et des mil-
organisé sa disparition de toutes pièces Rome, où on lui avait fait miroiter la signa- sieurs jours. Ce n’est qu’après l’interven- lisme et liberté (PSOL, gauche) lions de personnes qui me soutien-
pour échapper à sa fiancée… Un écran de fu- ture de juteux contrats, l’avion privé dans tion d’Emmanuel Macron, le président réélu le 7 octobre, qui confie se dé- nent, a-t-il ajouté. N’inversons pas
mée qui masque mal le silence assourdis- lequel il avait pris place s’est posé à Riyad. français, qu’il avait pu quitter le royaume, placer sous escorte. les choses, c’est moi qui ai été
sant du palais royal sur les agissements, le Turki Ben Bandar, pour sa part, un ancien avant de regagner Beyrouth et de récupé- Connu pour avoir craché au vi- poignardé [le 6 septembre par un
2 octobre, à Istanbul, de ses quinze officiers haut gradé de la police, qu’un contentieux rer son poste de chef du gouvernement. sage de Jair Bolsonaro après avoir déséquilibré]. L’intolérance vient
de sécurité. foncier opposait à la famille royale et qui Mais l’événement avec lequel l’affaire été traité de viado (« pédé »), le dé- de l’autre camp. » p
Le puzzle de l’énigme Khashoggi n’est pas postait des vidéos sur YouTube appelant à Khashoggi entretient le plus de ressem- puté est consterné par ce climat claire gatinois
complet. Des pièces manquent pour incrimi- des réformes, a été discrètement arrêté au blances remonte à 1979. Il s’agit de la dispa-
ner définitivement le royaume saoudien. Maroc par les autorités locales, puis trans- rition, à Beyrouth, de l’historien Nasser
Mais, à l’heure actuelle, c’est vers lui que tous féré vers l’Arabie saoudite. Saïd, un célèbre opposant saoudien d’obé- Enquête pour fraude sur un proche
les soupçons se dirigent. « Le gouvernement « Ces disparitions forcées s’apparentent à dience nassérienne, partisan de l’instaura-
saoudien semble avoir ménagé suffisamment des règlements de comptes internes à la dy- tion d’une République. En dépit des déné- du candidat d’extrême droite
d’ambiguïtés qui lui permettent de démentir nastie royale, précise Yahya Al-Assiri, mem- gations de Riyad, la version qui prévaut à Le ministère public de Brasilia a ouvert une enquête sur Paulo Guedes,
tout assassinat de Jamal Khashoggi, et suffi- bre de l’ONG de défense des droits de ce jour affirme qu’il a été kidnappé par un gourou économique du candidat d’extrême droite à l’élection présiden-
samment de clarté pour que les dissidents à l’homme saoudienne ALQST, qui réside à cadre de l’Organisation de libération de la tielle, Jair Bolsonaro. M. Guedes est suspecté de fraude liée à des fonds
travers le monde comprennent le message », Londres. Dans le cas de Jamal, le modus ope- Palestine, à la solde de l’Arabie saoudite. de pension de l’Etat. Les avocats de M. Guedes se sont dits « perplexes »
estime Kenneth Roth, le directeur de l’orga- randi est le même, mais la cible est un simple L’homme aurait été ensuite drogué et ex- après cette annonce. M. Guedes est pressenti pour occuper le ministère
nisation Human Rights Watch. p citoyen, et l’objectif est plus ouvertement po- pédié par avion vers le royaume, où il de l’économie de Jair Bolsonaro, ultrafavori du scrutin avec 58 % d’inten-
benjamin barthe litique. » Au mois de mai, un citoyen saou- aurait été assassiné. p tions de vote pour le second tour prévu le 28 octobre, contre 42 % pour son
et madjid zerrouky (à paris) dien ne jouissant pas de la notoriété de b. ba. adversaire de gauche, Fernando Haddad.
4 | international 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Un espion
chinois extradé
vers les Etats-Unis
Xu Yanjun aurait cherché à obtenir
des secrets industriels auprès
de firmes aéronautiques
new york - correspondant et les matériaux de ses aéro-
turbines, le rémunérant 3 500 dol-

L
a justice américaine a lars (3000 euros). Pendant l’hiver
obtenu l’extradition d’un 2018, M. Xu demande communi-
espion chinois accusé cation de documents sur ordina-
d’avoir tenté de voler des teur. Il se montre impressionné et
secrets aéronautiques civils à propose un déplacement en Eu-
General Electric, qui fournit des rope, où l’employé lui permettra
moteurs à Boeing et à Airbus. L’es- de copier le disque dur de son ordi-
pion, Xu Yanjun, agent du minis- nateur. La rencontre a lieu le
tère chinois de la sécurité d’Etat, 1er avril, et M. Xu est arrêté.
avait été arrêté le 1er avril en Belgi-
que, leurré par le FBI. Les autorités Faire des exemples
belges ont donné leur feu vert à Le détail du piège n’a pas été révélé, Lors de la conférence de presse sur l’extradition de Xu Yanjun, mercredi 10 octobre, à Cincinnati (Ohio). JOHN MINCHILLO/AP
l’extradition, qui s’est déroulée mais le FBI a fortement communi-
mardi 9 octobre. qué sur cette affaire. Ce cas « fait
Les extraditions sont rarissimes, partie d’une politique de dévelop- Le dossier de l’espionnage éco- La guerre commerciale débutée Mais ces conflits révèlent au
parce que les Chinois soupçonnés pement de la Chine aux dépens des nomique était censé avoir été par-
L’administration à l’hiver 2018 est un conflit à ti- fond un seul reproche, fonda-
se réfugient habituellement dans Etats-Unis. Nous ne pouvons pas tiellement réglé sous le règne de Trump estime que roirs. Le premier grief porté par mental, contre les ambitions de
leur pays ou pratiquent le cyberes- tolérer le vol de la puissance de feu Barack Obama, lorsque fut révélé Donald Trump concernait le défi- leadership de Pékin, énoncées
pionnage. Le cas présent relève de de la nation et le fruit de notre en 2013 que l’armée chinoise orga-
Pékin ne bouge cit commercial bilatéral, qui s’ex- dans son plan Made in China
l’espionnage classique : selon l’acte savoir-faire. Nous ne tolérerons pas nisait le cyberespionnage des in- pas assez et plique par la faible capacité ex- 2025, dans les technologies du fu-
d’accusation américain rendu pu- qu’un pays récolte ce qu’il n’a pas dustriels occidentaux, par le biais portatrice des Etats-Unis et n’a tur. Ce crime de lèse-puissance
blic mercredi 10 octobre, M. Xu a semé », a déclaré John Demers, as- d’un groupe de hackeurs. L’année
qu’Obama et Bush pas de solution rapide. Le second envers les Etats-Unis menace de
cherché à obtenir des secrets in- sistant du procureur général pour suivante, la justice américaine fils se sont fait conflit concerne les règles de l’Or- faire tourner la guerre commer-
dustriels à partir de 2013 auprès de la sécurité nationale. « Les accusa- avait mis en accusation plusieurs ganisation mondiale du com- ciale en guerre froide sino-améri-
firmes aéronautiques, dont Gene- tions américaines sont du vent », a militaires chinois – inextrada-
mener en bateau merce, que la Chine ne respecte- caine. L’annonce de l’arrestation
ral Electric. L’homme s’est fait pas- répondu jeudi le porte-parole de la bles –, le président Obama avait rait pas en subventionnant ses de M. Xu intervient quelques heu-
ser pour vice-secrétaire général de diplomatie chinoise, Lu Kang. haussé le ton et avait pu annoncer, entreprises et en forçant les entre- res après que le directeur du FBI,
l’Association pour la science et la La justice américaine cherche à en septembre 2015, aux côtés du de Chine et d’interférer dans le prises américaines à transférer Christopher Wray, a jugé devant
technologie du Jiangsu. « Le client faire des exemples en condam- président Xi, à Washington, que les processus électoral américain. leur technologie aux Chinois une commission du Sénat améri-
ne connaît pas notre identité », se nant des espions. Dans cette pé- deux pays cesseraient de se livrer à Plus classiquement, il a aussi pour opérer sur leur territoire. Pé- cain que la Chine constituait « la
réjouit M. Xu dans un message de riode de fort sentiment antichi- du cyberespionnage industriel. accusé la Chine d’organiser « le kin a fait mine de bouger, mais menace la plus vaste, la plus com-
décembre 2013, contenu dans nois, la presse regorge de cas. Cet L’accord a conduit à une réduc- pillage généralisé de la technologie pas assez aux yeux de l’adminis- plexe, la plus durable ». « Par de
l’acte d’accusation. été, le fabricant d’éoliennes chi- tion apparente de ces pratiques, américaine ». Une analyse au fond tration Trump, qui estime que ses nombreux aspects, la Russie lutte
Pour soutirer de précieuses in- nois Sinovel a été condamné mais l’heure n’est pas à la concilia- partagée par les Européens et les prédécesseurs Obama et Bush fils pour garder son rang depuis la
formations, il a invité un salarié de pour avoir volé au début de la dé- tion. Le 4 octobre, le vice-président Japonais, qui ont condamné, fin se sont fait mener en bateau. Do- chute de l’Union soviétique. Son
General Electric à faire une présen- cennie le logiciel de son fournis- américain, Michael Pence, s’est li- septembre, dans un communiqué nald Trump a donc décidé de combat est dans le présent. La
tation en Chine en juin 2017 des seur, American Superconductor, vré à une virulente diatribe contre commun avec les Etats-Unis, « le droits de douane qui frappent Chine livre la bataille de demain »,
dernières innovations technologi- et s’est engagé à lui verser Pékin, l’accusant de harceler la ma- vol de secrets commerciaux et in- une Chine endettée et en ralentis- a commenté le patron du FBI. p
ques de l’entreprise sur les lames 57,5 millions de dollars. rine de guerre américaine en mer formations sensibles ». sement économique. arnaud leparmentier

M AL AI SIE
Le gouvernement veut
abolir la peine de mort
15 octobre au Parlement.
1 200 personnes se trouvent
dans les « couloirs de la
Trois journalistes birmans arrêtés pour
La Malaisie s’apprête à abolir mort » de la Malaisie.
la peine de mort et à suspen-
dre toutes les exécutions pré-
vues, a annoncé mercredi
Amnesty International s’est
félicité d’une « avancée ma-
jeure ». Elu en mai, le premier
avoir critiqué un proche d’Aung San Suu Kyi
10 octobre le ministre de la ministre, Mahathir Moha- L’article d’Eleven Media dénonçait la gestion économique de la ville de Rangoun
justice Liew Vui Keong. Des mad, s’est engagé à améliorer
amendements en ce sens la situation des droits de
doivent être présentés lundi l’homme dans le pays. – (AP.)
bangkok - Wai Win, se sont rendus d’eux-mê- joui d’une liberté qu’elle n’avait rapport à l’époque du gouverne-
correspondant en Asie du Sud-Est mes mercredi à la police après plus connue depuis des lustres. Ce ment précédent, issu du régime
avoir été notifié de la plainte. Ils temps paraît bien loin aujourd’hui militaire. Dernier exemple de ce

J e pense que la presse est très li-


bre en Birmanie », a déclaré, sa-
medi 6 octobre, Aung San Suu
Kyi, chef du gouvernement
birman. L’arrestation, mercredi,
ont été aussitôt arrêtés, menottés
et transportés à la prison d’Insein,
de sinistre réputation : c’est là où,
au temps de la junte militaire, on
enfermait les dissidents dont, du-
alors que se multiplient les tentati-
ves de musellement des journalis-
tes qui continuent, pour nombre
d’entre eux, à faire courageuse-
ment leur métier. Mais à leurs ris-
recul avant les arrestations de
mercredi, deux journalistes bir-
mans de l’agence de presse britan-
nique Reuters, Wa Lone et Kyaw
Soe Oo, ont été condamnés à sept
de trois journalistes d’un groupe rant une brève période, Aung San ques et périls. « L’ensemble de l’in- ans de prison en septembre. Il leur
de presse indépendant de Ran- Suu Kyi elle-même. L’article du dustrie des médias est menacé », a avait été reproché d’avoir enquêté
goun, accusés d’avoir propagé des code pénal sur le délit de « trouble déclaré à l’AFP le fondateur du Co- sur l’exécution sommaire par les
informations susceptibles de « se- à l’ordre public », qui date de la co- mité de protection des journalis- forces de sécurité de dix musul-
mer la panique au sein de la popu- lonisation britannique, pourrait tes du Myanmar [nom officiel de la mans rohingya. Le massacre avait
lation », vient cependant de con- faire condamner les trois journa- Birmanie], Hlaing Thit Zin Wai. Il a été perpétré le 2 septembre 2017 au
tredire les affirmations de l’an- listes à un maximum de deux ans ajouté avoir toujours « un sac prêt cours de la violente répression dé-
cienne dissidente faites à la chaîne de prison si le tribunal juge que à la maison car on ne sait plus à qui clenchée par l’armée contre cette
de télévision japonaise NHK, lors l’article incriminé a été publié ce sera le tour maintenant ». minorité de l’ouest birman à la
d’une conférence organisée la se- dans une intention maligne. Sous le gouvernement du Prix suite d’attaques de postes de po-
maine dernière à Tokyo. Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, lice menées à l’initiative de com-
Les trois journalistes du groupe Prix du Média de l’année en 2011 longtemps adulée pour le courage battants se réclamant d’un groupe
Eleven Media avaient publié lundi Reporters sans frontières et Le dont elle avait fait preuve au armé de défense des Rohingya.
un article critiquant la municipa- Monde avaient décerné en 2011 temps de la junte militaire, et dont Cette sentence d’une excep-
lité de Rangoun pour « mauvaise leur prix du Média de l’année au le parti, la Ligue nationale pour la tionnelle sévérité a suscité une
gestion » au sujet d’un prêt con- groupe Eleven et à l’un de ses heb- démocratie, avait triomphale- réprobation internationale alors
tracté sans approbation du parle- domadaires. Cette récompense ment remporté les premières élec- que les chefs de l’armée birmane
ment local pour l’achat de bus sco- avait été remise à Paris à Phyo Wai tions libres de 2015, la liberté de la viennent d’être accusés de « gé-
laires. Ce « scoop », qui ne mettait Win dans les locaux du quotidien presse a donc amorcé un recul par nocide » par un rapport de l’ONU
vraisemblablement pas en danger français, lors d’une cérémonie pré- au sujet de ces mêmes « opéra-
la sécurité nationale, a pourtant ir- sidée par son directeur de l’épo- tions de nettoyage » lancées à
rité le « chief minister » de la ré- que, Erik Izraelewicz. deux reprises par les militaires
gion de Rangoun, Phyo Min Thein, C’était le temps de la démocrati-
« J’ai toujours contre les Rohingya, depuis fin
un proche d’Aung San Suu Kyi, affi- sation en Birmanie, dans la foulée un sac prêt à 2016. A Tokyo, Aung San Suu Kyi
lié à son parti et qui lui-même a de l’« autodissolution » du régime avait promis la « transparence »
passé quinze ans de sa vie en pri- militaire. Celui-ci avait été rem-
la maison car on devant un parterre d’hommes
son. Il a porté plainte contre l’heb- placé par un gouvernement certes ne sait plus à qui d’affaires japonais. « N’hésitez
domadaire pour avoir publié des composé d’anciens généraux, pas à nous faire part de vos in-
« informations incorrectes ». mais qui entendait faire la preuve
ce sera le tour » quiétudes, discutons-en ouverte-
Les directeurs de la rédaction de son intention de libéraliser le HLAING THIT ZIN WAI ment », avait-elle assuré. Un en-
d’Eleven Media, Kyaw Zaw Lin et système : de nombreux prison- fondateur du Comité gagement qui, apparemment, ne
Nayi Min, ainsi que le responsable niers politiques avaient été libérés de protection des journalistes concerne pas les Birmans. p
de la cellule des reporters, Phyo et la presse avait soudainement du Myanmar bruno philip
international | 5
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

En Bavière, les Verts profitent Municipales belges :


à Molenbeek, « on veut
du désaveu de la grande coalition passer à autre chose »
Les écologistes pourraient s’imposer comme la deuxième force du Land Les 589 communes du pays vont élire
leurs bourgmestres dimanche
berlin - correspondant que du Land, devant le parti d’ex- Mme Merkel à cause de sa politique
trême droite Alternative pour l’Al-
Les Verts d’accueil des réfugiés, la CSU pa- bruxelles - correspondant
« Quand tu dis

C’
est Sandra Mais- lemagne (AfD) et le Parti social-dé- sont parvenus raît plus que jamais sans boussole.
chberger, l’anima-
trice d’un des talk-
shows télévisés les
plus populaires en Allemagne, qui
a sans doute le mieux résumé la si-
mocrate (SPD), tous deux au cou-
de-à-coude dans les intentions de
vote, entre 10 % et 14 % des voix,
suivis de près par les Freie Wähler
(« électeurs libres »), un petit parti
à se réorganiser
en se dotant
d’une direction
Dans un premier temps, Markus
Söder, qui a succédé en mars à
Horst Seehofer à la tête de l’exécu-
tif régional, a uniquement fait
campagne sur les thématiques sé-
M oins de 6 km², 97 000
habitants et une re-
nommée mondiale
lourde à porter : comme les
588 autres municipalités de Bel-
que tu viens d’ici,
t’as encore moins
de chances
tuation. Mercredi 10 octobre, son conservateur attaché à la défense rajeunie et unie curitaires et migratoires : destinée gique, Molenbeek votera diman-
de trouver
émission hebdomadaire, diffusée des intérêts locaux, qui n’a jamais à endiguer l’AfD, cette stratégie a che 14 octobre. « Je veux bien vous un boulot »
sur la chaîne ARD, avait pour titre : été aussi haut dans les sondages. au contraire profité au parti d’ex- parler des élections communales
MADJID
« La Bavière vote et Berlin trem- loir voter pour les Verts ont voté trême droite, même si celui-ci, [municipales], mais pas du terro-
habitant de Molenbeek
ble. » A quatre jours des élections Profil très centriste pour le SPD aux législatives de après avoir progressé au prin- risme, d’accord ?, insiste Mounir,
régionales bavaroises, on ne pou- A Berlin, cette poussée des écolo- 2017, tandis que 25 % ont voté pour temps, a plutôt tendance à stagner un commerçant de la chaussée
vait trouver meilleure formule. gistes bavarois est observée avec les conservateurs (CDU-CSU). Face dans les sondages. Depuis la ren- de Gand, dont la vitrine est tapis-
Pendant cinq décennies, la Ba- d’autant plus d’attention qu’elle à un gouvernement qui paraît trée, M. Söder a changé de braquet, sée d’affiches de toutes les cou- Depuis trois ans, beaucoup d’eau
vière a été, plus que toute autre ré- semble refléter une tendance de déjà à bout de souffle après six adoptant un discours plus modéré leurs, ornées du visage de candi- a coulé sous le pont du canal, bar-
gion en Allemagne, un pôle de sta- fond. Dans la Hesse, où auront mois d’existence, les écologistes et se présentant comme le garant dats pour les 45 sièges à pourvoir. rière naturelle qui sépare encore la
bilité électorale. Depuis 1962, les lieu des élections régionales, le sont parvenus à se réorganiser, en de la « stabilité » face à une AfD qui On veut passer à autre chose. » municipalité du centre de la ville
conservateurs de l’Union chré- 26 octobre, les Verts sont égale- se dotant d’une direction rajeunie cherche à « déstabiliser et insécuri- Autre chose que l’image du foyer et du quartier Dansaert, ressuscité
tienne-sociale (CSU) n’y ont perdu ment en pleine ascension : à deux et surtout unie, ce qui n’a pas tou- ser la société », comme il l’a mar- radical et du Bruxelles « trou à rats par les « bobos » flamands de la ca-
qu’une seule fois la majorité abso- semaines du scrutin, ils sont don- jours été le cas dans leur histoire et telé ces dernières semaines. où les musulmans ne sont pas par- pitale. En cette belle journée d’oc-
lue au Parlement régional, nés à 18 %, soit 7 points de plus ce qui contraste avec le duel qui Avant de connaître l’issue du venus à s’intégrer » dépeint par Do- tobre, Dave et Patsy, un couple de
en 2008, avant de la reconquérir qu’en 2013. Or, ce qui est vrai en oppose la chancelière, Angela Me- scrutin, la CSU a déjà désigné les nald Trump en janvier 2016. Autre sexagénaires britanniques, se sont
en 2013. Dimanche 14 octobre, ils Bavière et dans la Hesse paraît se rkel (CDU), et son ministre de l’in- responsables de son probable re- chose que les images de la rue des risqués à Molenbeek. « Les gens
devraient la perdre à nouveau, vérifier à l’échelle du pays. Selon térieur, Horst Seehofer (CSU). vers. Pour Edmund Stoiber, minis- Quatre-Vents où, caché dans une sont accueillants et nous ont dit
mais dans des proportions beau- une enquête de l’institut Forsa Le deuxième facteur qui expli- tre-président de Bavière de 1993 à cave, Salah Abdeslam fut débus- que, désormais, tout était calme »,
coup plus grandes qu’il y a dix ans. publiée le 6 octobre, les Verts re- que la poussée des Verts est l’inté- 2007, il s’agit avant tout de ce « mil- qué le 18 mars 2016. Même Tariq, disent-ils. « Les réseaux ont sans
A l’époque, la CSU avait obtenu cueilleraient en effet 18 % des voix rêt des électeurs pour les sujets lion de personnes venues [dans la discret sympathisant du parti Is- doute été éradiqués mais la polari-
43,4 % des voix, son plus mauvais en cas d’élections législatives an- environnementaux. C’est parti- région] depuis dix ans pour [son] lam, qui compte actuellement un sation, favorisée par la libération
score depuis 1958. Aujourd’hui, ticipées, soit le double du score culièrement le cas en Bavière, ré- économie florissante », et à cause élu et défend l’instauration d’une de la parole raciste sur le Web, favo-
elle oscille entre 33 % et 35 % dans qu’ils ont obtenu en 2017. Depuis gion de plein-emploi où la protec- de qui les équilibres politiques de « charia occidentale », affirme en rise les extrêmes », déplore cepen-
les intentions de vote. la catastrophe nucléaire de tion de la nature est citée par les la région ont été bouleversés. souriant qu’il refuserait d’habiter dant M. Vanderhaeghen.
De cette chute, les principaux bé- Fukushima, en 2011, ils n’ont ja- électeurs comme le deuxième su- M. Söder préfère accuser la « scène au numéro 79, dont l’occupante a Les témoignages sont nom-
néficiaires pourraient être les mais atteint un tel niveau. jet le plus important après l’édu- politique berlinoise » et ses « que- été chassée et condamnée. Ou au breux de jeunes Molenbeekois
Verts. Aux élections régionales ba- Deux facteurs principaux expli- cation, selon une enquête publiée relles d’ego », coupable, selon lui, 30, place Communale, où vécut le qui affirment, comme Madjid,
varoises de 2013, ils n’avaient re- quent cet engouement. Le pre- le 2 octobre par l’institut Infratest de « saper le moral des électeurs ». jeune Salah Abdeslam avant d’ac- 24 ans, que, « quand tu dis que tu
cueilli que 9,4 % des voix. Dans les mier est la déception générée par dimap. Un intérêt confirmé par le C’est un signe des temps : pour la compagner ceux qui allaient frap- viens d’ici, t’as encore moins de
derniers sondages, ils sont crédi- la « grande coalition » au pouvoir à succès inattendu de la manifesta- première fois, Mme Merkel n’a pas per le Bataclan, le Stade de France chances de trouver un boulot ». Il
tés de 16 % à 18 %, ce qui pourrait Berlin. D’après l’institut Forsa, tion organisée à Munich, samedi été invitée à participer au dernier et les terrasses. espère, lui, être bientôt embau-
en faire la deuxième force politi- 40 % des électeurs qui disent vou- 6 octobre, à l’appel de 80 associa- meeting de la CSU avant le scrutin, « Il faudra une génération pour ché par une société de sécurité,
tions de défense de l’environne- comme les présidents de la CDU que tout cela s’estompe, analyse mais il voit « trop » de ses amis
ment. Plus de 15 000 personnes y ont l’habitude de le faire afin de Olivier Vanderhaeghen, fonc- laissés sur le carreau ou réfugiés
En Hesse, la CDU favorite mais en recul ont participé. Du jamais-vu, dans marquer leur soutien à leur allié tionnaire de prévention de la dans un discours religieux. « Cela
la région, pour un rassemble- bavarois. Vendredi 12 octobre, c’est municipalité, mais une vie nor- les sécurise », diagnostique
Quinze jours après le scrutin bavarois auront lieu de nouvelles ment consacré à ces sujets. le chancelier conservateur autri- male a repris. » C’est aussi le mes- M. Vanderhaeghen.
élections régionales, cette fois dans la Hesse (région de Franc- Prise en tenaille entre des Verts chien, Sebastian Kurz, à la tête d’un sage que veulent faire passer les Education, emploi, jeunesse : on
fort), le 26 octobre. D’après le dernier sondage, paru le 3 octobre qui présentent ici un profil très gouvernement de coalition avec deux femmes qui se disputent le retrouve donc les mêmes priori-
dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la CDU, qui préside ce centriste, comme dans le Land voi- l’extrême droite depuis fin 2017, siège de bourgmestre (maire). tés dans les programmes de
Land depuis 1999, arriverait en tête (29 %), suivie du SPD (23 %), sin du Bade-Wurtemberg, qu’ils qui devrait se trouver aux côtés de L’élue sortante, Françoise Schep- Mme Schepmans et de sa rivale.
des Verts (18 %), de l’AfD (13 %), du FDP (libéraux, 6 %) et de Die dirigent depuis 2011, et une AfD M. Söder dans la brasserie muni- mans, 58 ans, une libérale, et sa Qui ajoute la question du loge-
Linke (gauche radicale, 8 %). Aux dernières élections régionales, qui, comme ailleurs en Allema- choise où ce dernier a prévu rivale socialiste, Catherine Mou- ment, « trop cher et trop petit », de-
en 2013, la CDU avait obtenu 38,3 % des voix, le SPD 30,7 %, les gne, attire cette partie de la droite d’achever sa campagne. p reaux. Cette quadra, médecin, est venu l’un des principaux problè-
Verts 11 %, Die Linke 5,2 %, le FDP 5 % et l’AfD 4,1 %. conservatrice en rupture avec thomas wieder la fille de Philippe Moureaux, ce- mes de la cité. Dans sa volonté de
lui qui a régné durant deux dé- faire venir de nouveaux habi-
cennies sur l’hôtel communal et tants, jeunes et belges, la mairie
a été désigné comme le respon- aurait chassé les moins nantis.
sable du marasme qui a pu con- « C’est faux, je ne veux chasser per-

Le service militaire est de retour en Suède duire à la naissance d’un dange-


reux islam souterrain.
sonne, mais je veux mélanger po-
pulation maghrébine et nouveau
public pour accroître la mixité »,
« Les gens sont accueillants » explique Mme Schepmans.
La formation des nouveaux conscrits a débuté cet été, le pays ayant renoncé à l’armée de métier Christophe Lamfalussy et Jean- Le « Plan Canal », élaboré par le
Pierre Martin, deux journalistes pouvoir fédéral après les atten-
belges réputés, ont décrit, après les tats, est un autre sujet de dis-
malmö (suède) - dats au royaume. La guerre en pas été sélectionnés, se sont por- C’est le cas d’Evelina Lööf, bien- attentats, ce « creuset idéal » pour corde. La maire se réjouit qu’il ait
correspondante régionale Géorgie, puis l’annexion de la Cri- tés volontaires, dont certains avec tôt 19 ans, originaire de Dalécarlie, un mélange de délinquance, de ra- apporté plus de policiers, de sécu-
mée par la Russie ont changé la l’intention de poursuivre une car- au centre de la Suède. La jeune dicalisme religieux et de repli rité et de prévention. Mme Mou-

L e visage grave, ils sont une


cinquantaine, alignés sur
deux rangées se faisant
face. Un peu plus loin, un autre
groupe est positionné à l’identi-
donne. « Malheureusement, c’est
facile de démanteler, mais recons-
truire est un marathon », estime
Daniel Vendel, chargé de la forma-
tion des recrues.
rière dans l’armée ensuite.
Côté pratique, les conscrits sont
indemnisés 4 200 couronnes par
mois (405 euros) non imposables
et percevront à leur départ la
femme, une tresse brune dépas-
sant du képi, ne regrette pas son
choix : « J’aime me dépasser physi-
quement, et c’est ce qu’on fait ici,
même si ce n’est pas facile tous les
communautaire, « une fabrique et
une zone de transit » de djihadistes.
Accusé de clientélisme et de
complaisance, Philippe Mou-
reaux, ex-numéro deux du PS fran-
reaux le juge très insuffisant, sur-
tout quand des agents parachutés
dans la commune ne s’adressent
qu’en néerlandais à des jeunes qui
ne parlent que le français…
que. Les 104 conscrits arrivés le Leur initiation va durer neuf même somme multipliée par le jours. » L’éventualité d’une guerre cophone, a encaissé tous les coups La candidate PS déplore aussi
matin même, mi-septembre, au mois. Dans les dortoirs installés nombre de mois de service. « Ils lui paraît peu probable. Mais Eve- que lui délivraient ses rivaux, ten- que son adversaire ait refusé la
régiment de Scanie-sud, à une dans des baraques de briques jau- sont également nourris, logés, lina Lööf, qui se destine à prendre tant souvent d’évacuer à bon « main tendue » qu’elle lui propo-
trentaine de kilomètres de nes au milieu des bois, rien n’a nous payons tous leurs voyages les commandes d’un véhicule de compte leurs propres responsabi- sait après les attentats pour scel-
Malmö, empilent devant eux, un changé. Lits superposés en métal, pour rentrer chez eux et nous cou- combat d’infanterie, juge « indis- lités. Aujourd’hui, son ombre ne ler « une union citoyenne ».
à un, sur leur matelas de camping casiers au mur, une table et quel- vrons leur loyer s’ils ont un appar- pensable que la Suède soit prête à plane plus mais sa fille elle-même Mme Schepmans n’en a pas le sou-
étalé sur l’herbe, les objets qu’ils ques chaises, le décor est spar- tement », précise Marcus Nilsson. se défendre, si elle était menacée ». hésite quand on lui demande si, ici, venir, mais trouve surtout que
trouvent dans deux grands sacs tiate. Seule nouveauté : le Wi-Fi. L’enthousiasme des recrues fait Daniel Wendel compare le ser- s’appeler Moureaux est un avan- certains élus PS se montraient
de sport kaki et deux sacs-pou- « C’est suffisant », assure Oscar, sourire les officiers, qui doivent se vice militaire obligatoire à une tage ou un inconvénient. Elle se « très hargneux » à son égard.
belle qui contiennent leurs uni- 19 ans, qui roule des mécaniques. battre contre les clichés : « Avant, assurance : « On paie en espérant veut, en tout cas, clairement an- Aussi aimerait-elle les maintenir
formes d’été et d’hiver. Lui et ses compagnons de cham- c’était “Rambo”, maintenant c’est ne jamais en avoir besoin, mais crée à gauche comme lui, mais in- pendant cinq ans encore sur les
« C’est impressionnant, au début, brée ont « hâte de suivre les tra- “Call of Duty”, soupire Marcus on est content de l’avoir si jamais carne un changement de style, de bancs de l’opposition. p
tous ces équipements qu’il faut ap- ces » de leurs aînés, dont ils ont Nilsson. Mais nos tireurs d’élite il arrive quelque chose. » génération et de pratique. jean-pierre stroobants
prendre à reconnaître », dit Mar- entendu les récits nostalgiques. n’ont pas grand-chose à voir avec Aujourd’hui, explique-t-il, « la
cus Nilsson, chargé de la commu- les snipers du jeu d’ordinateur. Il doctrine de non-capitulation pré-
nication auprès du régiment. Au Combattre les clichés faut marcher sur de très longues vaut, ce qui signifie que nous, les
total, 4 000 jeunes, pour la plu- L’appel lancé par les autorités a distances et rester planqué. » La soldats, sommes en première li-
part nés en 1999, effectuent leur connu un succès supérieur aux formation est différente de ce que gne et n’abandonnerons jamais, CHI NE Cet aggiornamento de lois
service militaire obligatoire de- pronostics, selon Sofia Engström, beaucoup imaginent. « Ils pensent même si des informations sont « Légalisation » des sur la « déradicalisation » au
puis début juillet en Suède. Ins- porte-parole de l’Agence natio- que ça va tirer de partout. En fait, diffusées disant le contraire ». camps au Xinjiang Xinjiang revient à « légaliser »
tauré en 1901, il avait été sus- nale du recrutement. Au prin- on commence par leur apprendre Une théorie du dépassement de La région autonome les camps de « rééducation »
pendu en 2010 au profit d’une ar- temps 2017, 90 000 filles et gar- à s’habiller, puis à marcher », ob- soi qui semble séduire, puisque ouïgoure du Xinjiang, en construits à travers la région
mée de métier, avant d’être rétabli çons nés en 1999 ont dû remplir serve Daniel Vendel. les jeunes Suédois nés en 2000 Chine, a amendé, mardi 9 oc- depuis 2017, et dont les ONG
par le Parlement en mars 2017. un formulaire sur Internet, son- Contrairement aux idées re- sont aussi nombreux à avoir ré- tobre, ses lois contre l’extré- occidentales estiment qu’ils
Le choix de mettre fin à la cons- dant leur état de santé et leur inté- çues, ces jeunes de la génération pondu positivement au question- misme religieux afin d’auto- accueillent pas loin d’un mil-
cription était motivé par le con- rêt pour le service militaire. Z, dit Sofia Engström, « ne sont naire. Onze mille d’entre eux, riser le recours à des « centres lion de détenus, soit près de
texte géopolitique. La Suède ne Parmi les plus motivés, 6 000 ont pas égocentriques », mais témoi- cette année, ont été appelés pour de formation professionnelle » 10 % de la population
croyait plus à la nécessité d’une été appelés pour passer une batte- gnent d’une « envie de s’engager subir les tests. A partir de 2020, le pour enseigner le mandarin, ouïgoure. L’Union euro-
défense nationale. L’engouement rie de tests physiques et psycholo- pour la société ». Beaucoup, ce- nombre de recrues devait passer à accorder une « éducation péenne et les Etats-Unis accu-
pour la profession n’a cependant giques. Deux mille cinq cents ont pendant, n’auraient pas pensé au 5 000 et pourrait encore augmen- idéologique propre à éliminer sent la Chine de cibler une
jamais atteint les objectifs visés. été retenus, dont 400 filles. Mille service militaire, s’ils n’avaient ter les années suivantes. p l’extrémisme », et fournir « des palette extrêmement large de
Résultat : il manquait 7 000 sol- cinq cents autres, qui n’avaient pas reçu le formulaire. anne-françoise hivert traitements psychologiques ». la population ouïgoure.
6 | planète 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Le nucléaire français «face à une perte d’expérience»


Sur le départ, le patron de l’Autorité de sûreté nucléaire, Pierre-Franck Chevet, appelle à une « extrême vigilance »

ENTRETIEN « Les industriels

N
ommé en novem- sont confrontés
bre 2012 à la tête de
l’Autorité de sûreté nu-
à plus d’enjeux
cléaire (ASN), pour un majeurs avec
mandat de six ans non renouvela-
ble, Pierre-Franck Chevet juge que
moins de moyens
la sûreté du parc français s’est et de capacités
« considérablement améliorée ces
dernières années ». Mais il s’in-
techniques »
quiète de la perte de « capacités
techniques » des industriels, qu’il
appelle à « un devoir d’inventaire ». pas mieux les entreposer
le temps que soit trouvée une
Vous avez commencé votre alternative plus satisfaisante ?
carrière à l’ASN quelques mois On parle ici de déchets à vie lon-
après la catastrophe de gue, ce qui est un euphémisme
Tchernobyl d’avril 1986, et puisqu’il s’agit de centaines de
vous en avez pris la présidence milliers d’années. On peut les en-
peu après celle de Fukushima, treposer en surface ou à faible pro-
en mars 2011. La France est-elle fondeur pendant cent ou deux
à l’abri de tels accidents ? cents ans. Techniquement, c’est
Un accident nucléaire majeur est possible. Mais d’un point de vue
possible partout dans le monde, y éthique, cela reviendrait à « refiler
compris en France. La culture de la la patate chaude » aux générations
sûreté exige de prendre en compte futures. Le stockage en couche
ce risque. Imaginer que cela n’ar- géologique profonde est actuelle-
rive qu’aux autres est contraire au ment le seul choix responsable. Le
principe même de la sûreté. corollaire est que soit assurée la ré-
Pour autant, notre rôle est de versibilité du stockage – la loi la
veiller à ce que cela n’arrive pas. A prévoit pendant au moins cent
la suite de Fukushima, nous ans – pour que nos descendants
avons imposé aux exploitants des puissent ressortir les déchets et les
mesures de renforcement des ins- gérer d’une façon différente si,
tallations nucléaires, en allant A Paris, en février 2017. VINCENT ISORE/IP3 entre-temps, les chercheurs ont
plus loin que beaucoup d’autres trouvé une meilleure solution.
pays. Les travaux ne sont pas tous
terminés, mais ils sont planifiés. 1970 et celle des années 1980, Les défauts de fabrication par réacteur – et celle de la cons- que cette décision va dans le sens Un rapport de Greenpeace,
Globalement, la sûreté des instal- puis, pendant plusieurs décen- découverts sur des composants truction éventuelle de nouvelles de la protection des personnes. puis un rapport parlementaire
lations s’est considérablement nies, aucun gros chantier de cruciaux – la cuve de l’EPR de centrales. Dans un tel moment, ont souligné les failles du parc
améliorée ces dernières années. construction n’a été lancé. Une Flamanville ou les générateurs il y a une obligation collective Le gouvernement doit présen- nucléaire français face au
génération est passée, les équi- de vapeur –, comme la falsifica- d’écrire la suite, de transmettre, ter, fin octobre, la nouvelle risque terroriste. L’ASN prend-
En 2017 encore, vous parliez pes sont parties à la retraite… On tion de dossiers de suivi de piè- mais aussi un devoir d’inventaire. programmation pluriannuelle elle en compte cette menace ?
pourtant d’un « contexte préoc- en voit aujourd’hui les résultats ces forgées dans l’usine du de l’énergie, fixant une trajec- L’ASN est aujourd’hui chargée
cupant ». N’est-ce plus le cas ? avec les multiples problèmes qui Creusot de Framatome (Saône- L’ASN est une autorité toire pour la baisse du nucléaire de la sûreté des installations nu-
Il l’était surtout en raison des affectent la réalisation de l’EPR et-Loire), ne vont-ils pas au-delà indépendante. Avez-vous eu du et, peut-être, un nombre de cléaires, ce qui inclut les aléas na-
difficultés financières des indus- de Flamanville [Manche]. La d’une perte de compétences ? mal, pendant votre mandat, à réacteurs à fermer. Avez-vous turels tels que les séismes ou les
triels, qui mettaient la filière Chine, où vient d’être mis en ser- Je rappelle que c’est à la suite des affirmer cette autorité et cette été consulté ? inondations, mais pas de leur sé-
sous tension. Le contexte actuel vice l’EPR de Taishan, n’a pas demandes de l’ASN que ces ano- indépendance, vis-à-vis d’EDF Le rôle de l’ASN est de dire si une curité, qui concerne les actes de
est moins préoccupant qu’il ne connu une telle interruption et malies et ces irrégularités ont été notamment ? installation nucléaire est en état malveillance. Chez la plupart de
l’était il y a un an, grâce à la res- ne semble pas rencontrer les mê- découvertes. Clairement, il y a eu Le métier est difficile ! Mais l’ASN de fonctionner de façon sûre – et si nos homologues étrangers, ces
tructuration et à la recapitalisa- mes difficultés. une défaillance de la chaîne de a été créée comme autorité indé- c’est non, sa décision s’impose –, deux volets sont réunis.
tion des opérateurs, Areva [de- Le contexte demeure compli- surveillance et de contrôle, à la pendante pour pouvoir faire face pas de définir la politique énergé- Je souhaite qu’une réforme pro-
venu Orano] et EDF. qué : les industriels sont confron- fois sur la qualité de l’acier de la aux pressions, d’où qu’elles vien- tique du pays. Il ne nous appar- chaine nous donne une compé-
Il reste toutefois des points qui tés à plus d’enjeux majeurs cuve de l’EPR et de certains géné- nent. Cette indépendance est en- tient donc pas de dire quels réac- tence élargie aux deux domaines,
appellent une extrême vigilance. – comme le « grand carénage » rateurs de vapeur, et sur le suivi trée dans les consciences politi- teurs, ni combien, pourraient être sans bien sûr que nous interve-
Les entreprises de ce secteur font qu’EDF prévoit de réaliser sur ses des pièces usinées au Creusot. ques, d’autant que nous rendons arrêtés : cela relève de la responsa- nions en matière de renseigne-
face à une perte d’expérience : la réacteurs pour les maintenir en ac- Cela nous a amenés à demander à compte au public et au Parlement. bilité soit de l’exploitant, EDF, soit ment, de surveillance de l’espace
plupart des 58 réacteurs du parc tivité au-delà de quarante ans –, Framatome et à EDF une revue de Nous avons eu ces dernières an- de l’Etat. Néanmoins, nous avons aérien ou d’intervention des for-
nucléaire français ont été mis en avec moins de moyens et moins fabrication exhaustive, sur des nées beaucoup de sujets compli- fait savoir au gouvernement que si ces de l’ordre, qui doivent rester du
service entre la fin des années de capacités techniques. dossiers remontant jusqu’aux an- qués à traiter, avec des déci- EDF faisait des propositions de ressort du gouvernement. Qu’elle
nées 1970, soit plusieurs millions sions difficiles à prendre, mais réacteurs à fermer, nous étions soit le fait d’un cataclysme ou
de pages à expertiser. Cet examen nous les avons prises. prêts à vérifier que ses choix d’une attaque terroriste, une
est réalisé à 80 % et se poursuit. EDF, avec qui nous avons des re- étaient cohérents avec nos pro- agression contre une centrale a les
La filière nucléaire française est lations très structurées, a parfois pres critères de sûreté. A ce jour, mêmes conséquences et nécessite
aujourd’hui à un tournant indus- jugé que nous étions trop exi- nous n’avons pas été sollicités. des systèmes de protection pas-
triel. Une grande partie des réac- geants, les écologistes que nous sive similaires. Nous n’en rempli-
teurs arrive à l’échéance de qua- ne l’étions pas assez, mais nous L’ancien ministre de l’écologie, rons que plus efficacement notre
rante ans de fonctionnement. Se ne fonctionnons pas à l’applaudi- Nicolas Hulot, jugeait que mission, qui est de protéger la po-
posent la question de leur prolon- mètre. Jamais une décision n’a été l’enfouissement des déchets pulation et l’environnement. p
gation – sur laquelle nous donne- prise sous la contrainte indus- les plus radioactifs à Bure, dans propos recueillis par
rons un avis général en 2020, trielle ou politique. Notre seule la Meuse, est « la moins mau- pierre le hir, simon roger
avant de nous prononcer réacteur contrainte est de nous assurer vaise solution ». Ne vaudrait-il et nabil wakim

Nouveau retard en vue pour l’EPR de Flamanville


la « bataille des soudures » n’a sans Et les choses se sont compliquées quel- parties importantes de la structure. Mais
doute pas fini de retarder le chantier de ques semaines plus tard. L’examen appro- l’ASN lui demande de procéder à des essais
l’EPR de Flamanville (Manche). Dans une fondi des soudures révèle qu’une grande difficiles à réaliser pour prouver que ces
note adressée à EDF et rendue publique partie d’entre elles ne respectent ni la réparations ne sont pas nécessaires. Et
le 3 octobre, le président de l’Autorité de sû- norme voulue par EDF, ni même la régle- avertit qu’il vaudrait mieux engager « dès
reté nucléaire (ASN) a sévèrement recadré mentation exigée pour les équipements à présent les actions préalables à la répara-
l’électricien public, en s’inquiétant d’une nucléaires sous pression. Résultat : le tion des soudures concernées ».
« défaillance de surveillance » sur le chantier groupe doit reprendre cinquante-trois L’autorité de sûreté demande aussi
nucléaire normand. « C’est l’ensemble de la soudures, sachant qu’une seule soudure d’élargir le champ d’investigation à « un pé-
chaîne de surveillance qui a dysfonctionné », représente au moins huit semaines de tra- rimètre plus large d’équipements et de sous-
juge l’ASN. Pierre-Franck Chevet a éga- vail supplémentaires. traitants », au-delà du seul circuit secon-
lement indiqué qu’« un travail technique daire. Devant le risque d’un nouveau déra-
important reste à faire » pour corriger les Une construction qui a débuté en 2007 page du calendrier de l’EPR, le gouverne-
anomalies repérées sur certaines soudures. Alors qu’EDF espérait démarrer – enfin – ment prévoit désormais de dissocier sa
Pour comprendre la vivacité de la réaction l’EPR en tout début d’année 2019, son rac- mise en service de la fermeture de la cen-
du gendarme du nucléaire, il faut revenir à cordement au réseau est désormais plani- trale alsacienne de Fessenheim, alors que
l’origine de l’affaire. En février, EDF décou- fié en 2020. Un nouveau coup dur pour les deux étaient jusqu’ici liées. « On est
vre des problèmes sur 38 soudures du cir- ce réacteur de troisième génération dont obligé d’envisager de ne pas faire les deux
cuit secondaire. Ce circuit d’eau sert à éva- la construction a débuté en 2007 et qui de- opérations en même temps, car EDF n’est
cuer la vapeur vers la turbine. Il est formé de vait être opérationnel en 2012. Il devait ini- pas capable de nous donner une date, et
quatre boucles, associées à quatre généra- tialement coûter 3,5 milliards d’euros, l’af- l’Autorité de sûreté du nucléaire non plus,
teurs de vapeur. Dans un premier temps, le faire des soudures fait encore gonfler la sur l’ouverture de Flamanville », a expliqué,
groupe explique que ces tuyauteries sont facture, à près de 11 milliards d’euros. le 4 octobre, le ministre de la transition
conformes à la réglementation mais qu’el- La note de Pierre-Franck Chevet laisse écologique et solidaire, François de Rugy.
les auraient dû correspondre au standard penser que le feuilleton pourrait se pour- Maigre consolation pour EDF, l’ASN a
« haute qualité », plus exigeant. Concrète- suivre. EDF espérait ne pas avoir à refaire confirmé, mercredi 10 octobre, son avis
ment, EDF avait défini pour la construction huit soudures, situées à des endroits d’octobre 2017 autorisant l’EPR à fonction-
de l’EPR cette nouvelle norme et n’a pas été très difficiles d’accès au niveau de l’en- ner avec sa cuve actuelle, dont le couvercle
en mesure de la faire respecter par ses pro- ceinte de confinement, et dont la répara- devra être remplacé au plus tard fin 2024. p
pres sous-traitants. tion pourrait nécessiter de démonter des p. l. h. et na. w.
|7
FRANCE
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Le théâtre d’ombres du remaniement


En coulisses, les entourages de Macron et Philippe se livrent à une lutte d’influence inédite

RÉCIT

L
e convoi aux vitres tein-
tées s’avance vers le
portail de l’Elysée, sous
l’objectif des caméras.
Edouard Philippe a rendez-vous,
ce mardi 9 octobre au matin, avec
Emmanuel Macron. L’acte final
des tractations semble débuter, les
chaînes d’info sont passées au di-
rect et n’attendent plus que la fu-
mée blanche : le nouveau gouver-
nement doit être très vite dévoilé.
« Tenez-vous en alerte », prévient
d’ailleurs un conseiller du chef de
l’Etat. Une heure et demie plus
tard, le premier ministre déploie
ses longs compas sur le perron et
quitte le palais. Les deux hommes
n’ont pas réussi à se mettre d’ac-
cord. Le remaniement est re-
poussé, la machine s’est grippée.
Pour la première fois du quin-
quennat, l’Elysée et Matignon se
sont crispés sur des positions dif-
férentes. Depuis la démission de
Gérard Collomb du ministère de
l’intérieur, le 2 octobre, les amis
d’Edouard Philippe, ceux qui gra-
vitent autour de Matignon,
louent le sérieux et la fiabilité de
leur leader. Les crises à répétition,
l’affaire Benalla, les démissions
en cascade, soulignent-ils, trou-
vent leur source de l’autre côté de
la Seine, à l’Elysée. La droite jup-
péiste essaie de profiter du mo-
ment pour améliorer ses posi-
tions en Macronie. L’ancien pro-
tégé du maire de Bordeaux, qui
n’a jamais adhéré à La République
en marche, apparaît en position
de force. D’autant qu’il n’a jamais
été pris en flagrant délit de dé- Edouard Philippe, premier ministre et ministre de l’intérieur par intérim, à Lyon, le 8 octobre. JEFF PACHOUD/AFP
loyauté à l’égard de ce président
qui l’a installé à Matignon.
La Macronie historique, elle, proches d’Alain Juppé ». Il serait cement retenu. Dans des soupirs », stage », « disruption »… Et quand dent se fritent, on n’y peut rien »,
s’étrangle. Pas question dommage, souligne le madré chi- souligne un de ses amis. « Il est ar- son hôte lui suggère de prendre
« Ils tentent un plaide un conseiller du juppéiste.
qu’Edouard Philippe profite de raquien, de ne pas faciliter le ras- rivé avec des proches au gouverne- une dernière question, il en solli- putsch, mais ça Maintenant que l’exécutif s’est
cette nouvelle crise pour placer semblement en vue des élections ment et aucun d’eux ne pose pro- cite cinq autres. Comme s’il avait acheté quelques jours de tranquil-
les siens à des postes stratégiques, européennes de mai 2019. blème. Cela lui donne du calme et tout son temps.
va faire pschitt », lité pour mener à bien ce rema-
notamment au ministère de l’in- Matignon laisse faire. « Jean- de la sérénité, poursuit un minis- A peine sort-il des lieux que ironise niement – l’Elysée ne décidera
térieur. La « une » du Journal du Pierre est en train d’évoluer, c’est un tre de droite. Collomb et Hulot tombe, peu après 19 heures, un rien avant ce week-end voire le
dimanche, le 7 octobre, sur « les message positif », se félicite même n’étaient pas des proches, il n’est communiqué de l’Elysée : « Le re-
un conseiller début de la semaine prochaine –,
coulisses du remaniement », a eu Gilles Boyer, conseiller politique pas concerné. » Le pôle de stabilité maniement se fera sans que le pre- du premier cercle Emmanuel Macron peut s’envo-
l’effet d’un détonateur. L’hebdo- d’Edouard Philippe. Son ami plai- de l’exécutif, c’est Edouard Phi- mier ministre ne donne sa démis- ler pour l’Arménie, où se tient le
madaire assure que Jean Castex, dait encore devant lui, le 8 sep- lippe, répètent ses proches. Ces sion et celle de son gouverne-
élyséen XVIIe Sommet de la francopho-
l’ancien secrétaire général ad- tembre, lors des Vendanges de temps-ci, l’ancien maire du Havre ment. » Le message est clair : pas nie. Jeudi, le président déjeunera
joint de l’Elysée sous Nicolas Bordeaux, une réunion des jup- porte d’ailleurs souvent aux poi- question d’envisager la constitu- à Erevan avec la famille de Charles
Sarkozy, est « le favori » pour péistes, en faveur de la constitu- gnets des boutons de manchette tion d’un gouvernement Philippe un « bazar » à la tête de l’Etat, l’exé- Aznavour, avant d’assister au
Beauvau. Sur la page d’à côté, un tion d’une liste de centre droit dis- en forme d’ancre. « L’ancre, c’est III, comme l’espèrent encore cer- cutif tente de banaliser l’événe- concert rendu en hommage au
long article décrit « la revanche tincte de celle de la majorité. Les li- un objet qui fixe et libère. Un objet tains soutiens du premier minis- ment et surtout cette attente du chanteur. Loin des « péripéties ».
d’Edouard Philippe ». La garde rap- gnes bougent, donc. Alain Juppé qui signifie l’enracinement et tre. « Ils tentent un putsch, mais ça remaniement, longue de plus Mais, si le feu semble circons-
prochée du chef de l’Etat s’émeut. ne participe-t-il pas, vendredi 5 oc- l’aventure. Et puis c’est l’emblème va faire pschitt », ironise un con- d’une semaine. Devant ses minis- crit, les braises restent rouges. Le
Aussitôt, ils activent leurs ré- tobre, à Bordeaux, à une consulta- des troupes de Marine », sourit seiller du premier cercle élyséen. tres, dont certains s’imaginent en remaniement ne concernera pas
seaux, alertent l’Elysée. tion citoyenne sur l’Europe au l’un de ses proches. Quelques minutes plus tard, le sursis, Emmanuel Macron dit seulement Beauvau, mais de-
côté de la ministre des affaires président déambule sur les quais « assumer totalement de prendre vrait impliquer plusieurs minis-
« Edouard est dans des soupirs » européennes, Nathalie Loiseau ? Contre-feux de la Macronie de la Seine, face à l’Assemblée na- le temps » de remanier son équipe tres ou secrétaires d’Etat. Il y aura
Dans cette interminable sé- Le même Raffarin s’active en Dans les rangs de la Macronie, cet tionale, le téléphone à l’oreille. Il gouvernementale. « Les ministres, « des entrants, des sortants et cer-
quence de refonte de l’équipe coulisses et échange avec Edouard empressement agace. On allume rentre à l’Elysée à pied, flâne par ce ne sont pas des objets sur les éta- tains changeront de job à l’inté-
gouvernementale, la droite mo- Philippe sur le casting du rema- des contre-feux. Les médias évo- cette belle soirée d’été indien. De gères, mais des personnes avec qui rieur du gouvernement », avec de
dérée, les réseaux chiraco-jup- niement. « Ils étaient d’accord sur quent un possible ticket entre les son côté, Edouard Philippe im- il faut dialoguer », ajoute Benja- possibles « redécoupages de por-
péistes, ont décidé de pousser les noms à proposer », assure-t-on sarkozystes Gérald Darmanin et provise une visite dans un com- min Griveaux. « Quand il faut tefeuilles », assure un conseiller
leurs pions. C’est Jean-Pierre Raf- dans l’entourage du premier, où Frédéric Péchenard au ministère missariat du 17e arrondissement. nommer le patron d’Air France ou du chef de l’Etat.
farin, un proche du premier mi- l’on cite notamment ceux du pré- de l’intérieur ? « Donner les clés de Il décide même de suivre une d’une grande banque, il faut six Autant de possibilités de raviver
nistre, qui sonne le tocsin. Plutôt sident d’Agir, Franck Riester, ou du Beauvau à la droite, quand on voit ronde de nuit de la BAC. Puisque mois. Un ministre, c’est important les frictions. « Une chose est cer-
rare dans les médias depuis son maire d’Angers, Christophe Bé- tout ce qui passe par ce ministère, le premier ministre assure l’inté- aussi », argumente l’Elysée. taine », estime François Patriat, le
départ du Sénat, en 2017, l’ancien chu. Le président de l’Association ce serait suicidaire », assène un rim à l’intérieur, autant le mon- président du groupe LRM au Sé-
locataire de Matignon enchaîne des départements de France, Do- conseiller, encore traumatisé par trer. Dans le baromètre Ifop pu- « Cela laissera des traces » nat. Parce qu’il prend du temps,
deux interviews pour indiquer à minique Bussereau, un autre jup- l’affaire Benalla. L’hypothèse Jean blié le même jour, la popularité Une façon de répéter qu’il n’y a ce remaniement « crée du désir ».
son camp le cap à suivre. péiste en rupture de ban avec Les Castex ? « Traiter de la carte électo- du chef du gouvernement bondit pas de tensions entre Emmanuel Et peut donc générer des décep-
Le 4 octobre, sur France 2, l’ex- Républicains, plaide auprès de rale avec un proche des réseaux de sept points, à 53 % d’opinions Macron et Edouard Philippe. tions à la hauteur des espoirs qu’il
premier ministre pointe la « soli- Matignon pour la nomination Sarko, ce serait un concept », favorables. Celle d’Emmanuel « Quand Collomb a démissionné, a fait naître. « Cela laissera des tra-
tude » d’Emmanuel Macron dans d’un ministre spécifiquement s’agace un député LRM proche de Macron en perd un, à 41 %. le premier ministre a fait des pro- ces », approuve un conseiller d’un
son exercice du pouvoir et dé- chargé des collectivités locales. l’Elysée, pour qui le redécoupage Mais ce duel sourd, réel ou ali- positions, le président en a accepté ministre de droite, ajoutant : « On
nonce « l’architecture de sa majo- Un plaidoyer pro domo… des circonscriptions législatives menté par les entourages, com- certaines, en a refusé d’autres (…) en a marre d’entendre ces mar-
rité », qui serait « fragile ». Puis il en- « Il y a une certaine solitude du prévu par la réforme des institu- mence à prendre trop d’impor- ils ont engagé un dialogue. On est cheurs qui demandent, à l’occa-
joint, mercredi 10 octobre, sur RTL, président de la République, j’ai tou- tions doit être confié à un fidèle. tance. Emmanuel Macron met fin dans le fonctionnement institu- sion du remaniement, un rééquili-
le chef de l’Etat à sortir du « tout En jours déploré le fait qu’il n’ait pas Emmanuel Macron, lui, entend à cette période de tension, mer- tionnel normal, pas dans un bras brage à gauche. »
marche ! pour aller vers une logique assez de paratonnerres », insiste le ses amis, et observe. Mais il tient à credi. Le porte-parole du gouver- de fer », assure un conseiller de En entretenant les incertitudes,
de coalition », avec « des gens du maire (Agir) de Vesoul, Alain montrer qu’il ne se laissera pas nement, Benjamin Griveaux, offi- l’Elysée. « Un gouvernement, c’est l’exécutif a laissé s’exprimer les ti-
centre gauche » mais aussi « le cen- Chrétien, visiteur régulier du pre- déstabiliser par la « péripétie » du cie à la sortie du conseil des mi- un Rubik’s Cube, le président raillements qui traversent la majo-
tre droit », « des gens, par exemple, mier ministre. « La République en départ de Gérard Collomb. Mardi, nistres. Edouard Philippe ne pro- n’achète jamais tout et c’est nor- rité, a ravivé le clivage entre la gau-
marche doit s’ouvrir vers le centre alors que le monde politique et noncera pas de discours de mal, c’est très itératif », ajoute-t-on che et la droite qui continue de
droit. Les 5 % dont Emmanuel Ma- médiatique attend le remanie- politique générale et n’engagera à Matignon. structurer ce « nouveau monde ».
cron aura besoin à la présidentielle ment, il se rend comme prévu à la pas la responsabilité de son nou- « Personne, jamais, ne mettra le Un « nouveau monde » qui a aussi
La droite en 2022, c’est nous qui les apporte- pépinière Station F, à Paris, pour veau gouvernement à l’issue du début du commencement de la redécouvert, à l’occasion de ce
rons. Nous ne sommes pas suffi- débattre avec quelque 2 000 en- remaniement, comme cela avait moitié d’une feuille de papier à long remaniement, l’importance
modérée, les samment utilisés. » « Si Edouard trepreneurs de la French Tech. été un temps envisagé, annonce- cigarette entre le président de la de la relation entre l’Elysée et Mati-
réseaux chiraco- veut durer à Matignon, son intérêt, Le chef de l’Etat passe une heure t-il. « On fait un discours de politi- République et le premier minis- gnon, cœur du réacteur de la
c’est d’avoir une équipe la plus so- et demie sur l’estrade, installée que générale quand on fait une tre », assène Edouard Philippe, Ve République. Un réacteur à ma-
juppéistes, lide possible, complète un élu de pour l’occasion dans le hall de l’in- nouvelle politique », avance l’an- lors de la séance des questions au nier avec précaution… p
ont décidé ses amis. Et comme ce n’est pas le cubateur de start-up parisien. cien socialiste. Et il n’est pas ques- gouvernement, mercredi après- olivier faye,
cas actuellement, son intérêt est Avec ses interlocuteurs, l’ancien tion de changer de cap. midi. « Si certains soutiens de virginie malingre
de pousser d’avoir un très gros remanie- banquier d’affaires parle « écosys- Bousculé par l’opposition, qui droite du premier ministre et cer- et cédric pietralunga
leurs pions ment. » « Edouard est dans un aga- tème », « capital risque early l’accuse de « fébrilité » et dénonce tains soutiens de gauche du prési- (avec alexandre lemarié)
8 | france 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Retraites: le pivot » (supérieur à 62 ans) : dans


un tel dispositif, l’assuré garde la
possibilité de s’en aller à la retraite
fonctionnera par répartition, c’est-
à-dire que les cotisations des actifs
financeront les pensions des re-
dences de la réforme : la dispari-
tion, à terme, des régimes complé-
mentaires, notamment ceux du
Les discussions
bilatérales

gouvernement
à 62 ans, mais sa pension est tem- traités. Chaque assuré cotisera privé (Agirc-Arrco), qui recèlent
porairement minorée. Cette idée a tout au long de sa vie profession- d’importantes réserves financiè-
pourraient durer
été mentionnée lors de la rencon- nelle en accumulant des points res – environ 60 milliards d’euros. jusqu’au
tre multilatérale par Geoffroy portés dans un compte individuel. Le président du Medef ne souhaite
Roux de Bézieux, le président du Il s’agit d’un changement ma- pas que ce pactole soit mutualisé
printemps 2019

dévoile ses Medef.


Elle peut être une solution,
parmi d’autres, pour assurer le
« pilotage » du régime, a affirmé le
jeur, qui signe la fin de règles quasi
« totémiques ». Un exemple : à
l’heure actuelle, la pension des
fonctionnaires est déterminée sur
« avec d’autres régimes (…) moins
bons gestionnaires » : il faudra
veiller à ce « que les fourmis ne
soient pas pénalisées par les ciga-
rétorqué Jean-Luc Izard, le bras
droit de M. Delevoye.

premières cartes leader patronal devant les journa-


listes, à l’issue de la réunion. Pour
lui, il faut installer des mécanis-
mes qui permettent d’adapter le
la base des traitements perçus au
cours des six derniers mois de la
carrière ; ces modalités sont criti-
quées dans une partie de l’opinion
les ». La préoccupation est la
même, à l’Union des entreprises
de proximité (artisans, commer-
çants, professions libérales) et à la
Une nouvelle phase s’ouvre dans
les concertations. Le haut-com-
missariat va recevoir les organisa-
tions patronales et syndicales,
Mercredi, M. Delevoye a expliqué système de retraites, notamment
« aux progrès de la médecine et à
au motif qu’elles constitueraient
un privilège exorbitant par rap-
Confédération des petites et
moyennes entreprises (CPME),
dans le cadre de rencontres bilaté-
rales. Ces discussions pourraient
que l’exécutif souhaitait se donner l’espérance de vie ». Sous-entendu :
le vieillissement de la population
port aux salariés du privé (pour
lesquels sont prises en compte les
s’agissant du devenir des systèmes
complémentaires pour les tra-
durer jusqu’au printemps 2019,
soit un peu plus longtemps que
« quelques mois de plus » accroît le poids des pensions à ver-
ser et risque de compromettre les
vingt-cinq meilleures années, en
termes de rémunération, dans la
vailleurs indépendants.
Parmi les syndicats, les réactions
prévu initialement. « Nous avons
souhaité avoir quelques mois de
équilibres financiers si aucune définition du niveau de la retraite). sont beaucoup plus contrastées. plus », a expliqué M. Delevoye, en
mesure n’est prise. Mais l’âge pivot A l’avenir, les règles seront donc Qualifiant d’« utile » la réunion de rappelant combien ces sujets sont

I
l ne s’agit, à ce stade, que des des qui émergent. Pas question de n’a constitué qu’un point de l’in- les mêmes pour tout le monde. mercredi, M. Berger a estimé « techniquement compliqués » et
bases, mais elles livrent déjà revenir sur l’engagement pris par tervention de M. Roux de Bézieux Chaque euro cotisé procurera des qu’« on peut faire une réforme où il « politiquement sensibles ».
un aperçu saisissant des Emmanuel Macron durant la cam- – et non pas un objet de discussion droits identiques à l’ensemble des y a (…) moins de perdants qu’à « Le plus délicat reste à faire »,
bouleversements à venir. pagne présidentielle : l’âge à partir entre les protagonistes. assurés, quel que soit leur statut l’heure actuelle ». Sans surprise, la considère Serge Lavagna, en
Mercredi 10 octobre, les premiers duquel les personnes pourront ré- Même si la piste n’est pas aban- (agent public, agriculteur, méde- CGT et Force ouvrière (FO) se sont charge du dossier pour la CFE-
arbitrages sur la réforme des re- clamer le paiement de leur pen- donnée, cette séquence met un cin, commerçant…). montrées plus virulentes, face CGC. La liste des casse-tête à ré-
traites ont été présentés aux par- sion reste fixé à 62 ans, a indiqué le terme – au moins provisoire – à la aux journalistes – alors qu’elles soudre est, en effet, impression-
tenaires sociaux. Jean-Paul Dele- haut-commissaire. controverse, naissante, suscitée « Reconquérir la confiance » avaient adopté un profil « très nante : comment sera organisée
voye, le haut-commissaire en Des interrogations ont récem- par le projet d’un âge pivot. Lundi, M. Delevoye a redit, mercredi, que soft » lors de la réunion, selon plu- la transition entre l’ancien sys-
charge de ce dossier explosif, a ment vu le jour, au sujet d’une hy- Laurent Berger, le numéro un de la la réforme ne concernera ni les sieurs participants. « Beaucoup de tème et le nouveau ? Quelle en
reçu les organisations d’em- pothèse examinée par l’exécutif CFDT, avait fustigé une telle hypo- personnes aujourd’hui à la retraite choses confirment nos craintes, in- sera la gouvernance ? Qu’advien-
ployeurs et de salariés, toutes en- afin d’encourager les actifs à tra- thèse : « Tous ceux qui auront par ni celles qui la prendront dans les quiétudes, voire notre opposition », dra-t-il des régimes spéciaux ?
semble pour la première fois. vailler plus longtemps. Ce scénario souci technocratique – il y en a cinq années suivant l’adoption du a confié Pascal Pavageau, le secré- Quel sort sera réservé aux person-
Agnès Buzyn, la ministre des soli- consisterait à introduire un « âge quelques-uns, parce que c’est effi- projet de loi. Pour les autres assu- taire général de FO, en citant – en- nes ayant commencé à travailler
darités et de la santé, était pré- cace et c’est rapide – l’idée de faire rés, qui sont actuellement en acti- tre autres – le fait que le dispositif bien avant l’âge de 20 ans ?
sente à cette rencontre, ce qui une réforme paramétrique en vité, tous les droits acquis avant sera soumis à un impératif d’équi- Quant au projet de loi lui-même,
constitue là aussi une première, jouant sur l’âge auront l’opposition l’entrée en vigueur du nouveau libre financier qui imposera des il sera adopté « en 2019 », a lancé
mais elle a dû s’éclipser peu après « Beaucoup de la CFDT », avait-il prévenu. système seront « conservés à changements permanents de pa- M. Delevoye, sans plus de préci-
l’ouverture de la discussion pour Les annonces de mercredi 100 % ». « Nous avons besoin de ramètres. Numéro deux de la CGT, sion. On semble donc s’éloigner
assister au conseil des ministres.
de choses étaient, pour la plupart, attendues conquérir, voire de reconquérir la Catherine Perret a livré un pronos- d’un vote au Parlement « dans le
La réunion de mercredi avait confirment car elles confirment le pro- confiance », notamment parmi les tic très noir sur les conséquences premier semestre » de l’année pro-
pour objectif de tirer le bilan des gramme de campagne de M. Ma- jeunes générations, a souligné du système universel : d’après elle, chaine, comme l’avait indiqué
concertations conduites au pre-
nos craintes, cron ou des options étudiées pen- M. Delevoye. lorsque l’intégralité de la carrière M. Macron en juin. L’exécutif a
mier semestre. Elle a permis à inquiétudes, voire dant la concertation. Le futur sys- L’accueil a été plutôt bon côté pa- est prise en compte, « ça fait bais- jugé sans doute plus prudent de
M. Delevoye d’exposer quelques- tème devant être universel, il rem- tronal. « Dans l’ensemble, le Medef ser le niveau de pension de 90 % des laisser passer les élections euro-
uns des grands principes qui struc-
notre opposition » placera la quarantaine de régimes est relativement satisfait », a dé- gens » : « C’est mathématique », a-t- péennes, prévues en mai 2019. p
tureront le futur système et de ré- PASCAL PAVAGEAU existants (de bases et complémen- claré M. Roux de Bézieux. Il s’est elle martelé. Qu’elle nous en fasse raphaëlle besse desmoulières
pondre à certaines des inquiétu- secrétaire général de FO taires). Tout comme aujourd’hui, il cependant inquiété d’une des inci- la démonstration, a, en substance, et bertrand bissuel

Salariés, fonctionnaires,
indépendants : ce qui les attend
Le système universel voulu par l’exécutif va bouleverser
les régimes de retraite de nombreuses catégories professionnelles

L es premiers grands prin-


cipes de la réforme des re-
traites ont été dévoilés,
mercredi 10 octobre, par Jean-
Paul Delevoye, le haut-commis-
Une condition d’âge inchangée
« L’âge minimum » à partir du-
quel les personnes pourront ré-
clamer le versement de leur pen-
sion est maintenu à 62 ans. Mais
d’or » à respecter en matière
d’équilibres, mais il a récusé la
thèse (développée par FO) se-
lon laquelle le dispositif serait
tenu de n’avoir aucun déficit, an-
saire en charge de ce dossier. Ces la réflexion va se poursuivre pour née après année.
arbitrages, qui ne constituent savoir s’il convient d’ajouter
qu’un volet du projet de l’exécu- d’autres mesures pour encoura- Des cotisations qui ménagent
tif, annoncent des transforma- ger les assurés à prolonger leur les indépendants Aujourd’hui, le
tions de grande ampleur. vie professionnelle, au-delà de niveau des contributions pour fi-
cette borne d’âge. Le Medef y est nancer les retraites varie selon les
Un « système commun à tous » très favorable. Plusieurs options régimes. Demain, salariés et fonc-
Le futur dispositif remplacera, à sont possibles, dont l’une consis- tionnaires cotiseront au même
terme, les quelque 42 régimes terait à s’inspirer du système taux, proche de celui actuellement
actuels (de base et complémen- adopté par les régimes complé- appliqué dans le secteur privé
taires). Son financement sera mentaires du privé : dans ce dis- (autour de 28 % si on additionne la
assuré par des cotisations sur positif, si la personne part à la re- participation des employeurs et
les revenus d’activité (salaires, traite avant un certain âge (qui va- celle des salariés). Subsiste le cas
traitements…) que les personnes rie de 63 à 67 ans, suivant les cas), des indépendants (commerçants,
ont perçus, dans la limite sa pension est minorée pendant artisans, professions libérales…)
de 120 000 euros bruts par an – trois ans (et non pas un, comme qui sont assujettis à des taux plus
soit trois plafonds de la Sécu- nous l’avons écrit par erreur faibles : ils bénéficieront d’un cor-
rité sociale. dans notre édition du 9 octobre). pus de règles « adapté, afin de ne
Dans l’assiette de cotisations, Par ailleurs, des dispositions pas bouleverser les équilibres éco-
il y aura aussi toutes les primes spécifiques seront prises en fa- nomiques de leur activité ».
de fonctionnaires, ce qui consti- veur des personnes ayant accom-
tue un autre changement de pli des métiers pénibles ou des Des dispositifs de solidarités re-
taille, puisque aujourd’hui, cel- carrières longues. nouvelés Des points de retraite
les-ci ne sont prises en compte seront accordés pour chaque en-
que pour une toute petite part, Des équilibres financiers à pré- fant dès la première naissance.
dans le cadre du régime addition- server M. Delevoye a assuré que Dans le système actuel, une majo-
nel de la fonction publique. Cette la réforme ne sera pas engagée ration de pension est attribuée
évolution soulève de multiples « sous contrainte budgétaire ». aux deux parents à partir de
questions dans la mesure où le Mais il faudra « respecter les trois enfants et les mères bénéfi-
niveau des primes est très varia- trajectoires des dépenses publi- cient de trimestres supplémen-
ble, selon les catégories d’agents : ques ». Autrement dit, veiller à ne taires dès la première naissance.
les enseignants, par exemple, en pas laisser filer les déficits. Par ailleurs, des points seront éga-
touchent très peu. Aujourd’hui, le système est pres- lement attribués « pour prendre
Du coup, s’est inquiétée l’UNSA, que à l’équilibre, mais ses besoins en compte les interruptions d’acti-
leurs droits à la retraite risque- de financement vont de nouveau vité liées aux aléas de carrière ou
raient d’être moindres, compa- s’accroître et il ne retrouvera la li- de vie (chômage, maladie, invali-
rés à ceux des fonctionnaires qui gne de flottaison qu’au milieu des dité…) ». Quant aux pensions de
perçoivent beaucoup de primes. années 2030, dans le meilleur des réversion, leur maintien est ac-
Jean-Paul Delevoye a précisé, cas. Dans ce contexte, la réforme quis, mais elles obéiront à des rè-
mercredi, qu’« une concertation se fera « à enveloppe constante », a gles nouvelles restant à définir.
aura lieu sur les conséquences à dit M. Delevoye. La part des dé- Enfin, un « minimum de pension »
tirer de la réforme en termes penses consacrées aux retraites sera prévu pour ceux « ayant tra-
d’évolution des carrières et des ré- (environ 14 % du PIB) devra rester vaillé toute leur vie à temps partiel
munérations » dans la fonction inchangée. Le haut-commissaire ou avec des revenus modestes ». p
publique. a aussi évoqué l’idée d’« une règle r. b. d. et b. bi.
france | 9
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Office des « stups » : les enquêtes s’accélèrent


Les gardes à vue de l’ex-patron de l’OCRTIS et de deux magistrates ont été levées. D’autres auditions sont attendues

A
près trois jours de faux en écriture publique aggravé présenté au tribunal de Paris sous couvertes par la justice, notam- singulière », a confié le policier.
garde à vue dans les lo- et usage, et association de malfai-
Ces le faux prétexte d’une enquête en ment dans le cadre de « livraisons Selon sa déposition, un second
caux de l’inspection teurs ». L’audition de magistrats interrogatoires cours. En réalité, il va être logé à surveillées ». Une méthode qui juge des libertés avait ensuite in-
générale de la police par l’IGPN est rarissime. L’une des l’hôtel, près des locaux de permet la surveillance de person- terrogé « très formellement »
nationale (IGPN), le commissaire deux femmes entendues, Véroni-
simultanés l’OCRTIS, pour superviser une im- nes ou de l’acheminement de M. Hambli sur sa garde à vue puis
divisionnaire François Thierry, que Degermann, est actuellement marquent portation de cannabis depuis le produits tirés d’une infraction, en l’avait prolongée « sans poser de
50 ans, ex-patron de l’office cen- procureure adjointe au parquet Maroc. La concomitance des dates différant les opérations d’inter- questions ».
tral de répression du trafic illicite de Paris chargée de l’antiterro-
l’accélération laisse supposer aux juges que cette pellation et de saisie pour les be- Dans tous ces dossiers, la justice
des stupéfiants (OCRTIS), a été re- risme. Elle a été confrontée à Fran- d’une instruction garde à vue « fantôme » est liée au soins de l’enquête. M. Thierry bé- tente de remonter la chaîne judi-
mis en liberté, mercredi 10 octo- çois Thierry lors de sa garde à vue. transport de ballots sur la plage néficie à ce titre du soutien de ciaire pour interroger en profon-
bre au soir, sans poursuite pénale. L’autre, Karine Roussy-Sabourin,
judiciaire ouverte d’Espagne, décrit par M. Avoine. beaucoup de ses collègues, dans deur les méthodes utilisées à
Même chose pour les deux magis- est ancienne procureure à la juri- à Lyon, en 2017 un contexte de crise de confiance cette époque dans le cadre de la
trates qui avaient été placées en diction interrégionale spécialisée Fausse garde à vue entre policiers et magistrats. lutte contre les stupéfiants. Des
garde à vue depuis mardi. Elles de Paris et aujourd’hui en poste à Cette enquête, initialement Les conditions dans lesquelles a enquêtes qui coïncident, ces
ont été libérées après quelques la cour d’appel d’Aix-en-Provence. 2012 que ses doutes sur la légiti- ouverte à Paris, mais dépaysée à eu lieu la fausse garde à vue du jours-ci, avec l’examen, au Sénat,
heures seulement d’audition « Cette garde à vue se justifiait par mité de ses missions ont culminé. Lyon en raison de la proximité printemps 2012 ont déjà été évo- d’un amendement au projet de
pour l’une, et au terme de plus de rapport aux nécessités de l’enquête Il est alors envoyé en Espagne par entre la justice parisienne et quées dans le dossier du boule- loi de justice, cherchant à clarifier,
vingt-quatre heures pour l’autre. et elle s’y est prêtée totalement », le commissaire Thierry pour gar- l’OCRTIS, est un nouveau volet vard Exelmans. Un policier de notamment, le cadre procédural
Tout comme un autre policier, selon son avocat, Me Frédéric der une villa sur la Costa del Sol. connexe à un autre volumineux l’OCRTIS, entendu en 2017, a ainsi des livraisons surveillées.
Laurent Ferrer, ancien de l’OCRTIS, Monneret. Là, l’agent infiltré aurait été incité dossier qui met déjà en cause l’an- raconté comment M. Hambli Les enquêtes sur les gros trafics
qui était également entendu. à transporter des ballots de can- cien patron de l’OCRTIS et son in- avait été conduit au palais de jus- de stupéfiants sont pilotées
Ces gardes à vue sans poursuites « Complice d’un système » nabis, débarqués sur une plage, formateur M. Hambli. C’est dans tice de Paris pour la prolongation aujourd’hui par l’autorité de huit
à ce stade n’empêchent pas A l’origine de cette procédure, la avec l’aide de fonctionnaires de cette première affaire que de sa garde à vue fictive. Un pre- juridictions interrégionales spé-
d’éventuelles mises en examen, plainte, en 2015, d’un homme, l’OCRTIS, dont Laurent Ferrer. M. Thierry est mis en examen. mier juge des libertés et de la dé- cialisées sur le territoire : Bor-
plus tard. C’est après une pre- Hubert Avoine, 56 ans, qui se pré- L’opération consistait à suivre L’enquête concerne cette fois les tention a refusé d’entériner la deaux, Lille, Lyon, Marseille,
mière garde à vue, en mars 2017, sente comme un ancien agent in- une importation de stupéfiants circonstances particulières dans procédure. Du coup, le policier et Nancy, Paris, Rennes et Fort-de-
que l’ex-patron de l’OCRTIS s’est filtré, employé par le commis- afin de démanteler la filière et lesquelles les douaniers ont dé- l’informateur se sont retrouvés France. Or l’appréciation de l’op-
retrouvé mis en examen, en saire Thierry, pour remonter les d’arrêter les commanditaires. couvert, en octobre 2015, 7 tonnes dans le bureau de la procureure portunité des livraisons sur-
août 2017, pour « complicité de dé- milieux de narcotrafiquants. Un M. Avoine parle de 19 tonnes en de cannabis dans des fourgons Karine Sabourin, qui a appelé au veillées varie selon les endroits.
tention, transport et acquisition parcours atypique qu’il a récem- transit et s’interroge sur le garés boulevard Exelmans, dans téléphone Véronique Deger- Par cet amendement, le gouver-
de stupéfiants » et « complicité ment raconté dans un livre (L’In- volume des saisies effectuées au le 16e arrondissement de Paris, au mann, pendant que ce policier nement souhaiterait donc éten-
d’exportation de stupéfiants en filtré, Robert Laffont, 2016). final par l’OCRTIS. pied du luxueux appartement de s’entretenait avec le commissaire dre la compétence de la juridic-
bande organisée », dans un des L’une de ses missions les plus Or, la date de ce transport de can- M. Hambli. Thierry. « La situation était assez tion interrégionale spécialisée de
trois dossiers dans lesquels ses périlleuses aurait consisté à infil- nabis coïncide avec une initiative Depuis, M. Thierry a été démis Paris à toute la France. Le but :
méthodes sont aujourd’hui mises trer le cartel d’« El Chapo » Guz- qui intrigue la justice et était au de ses fonctions à l’OCRTIS, et son centraliser la gestion des procé-
en cause. D’autres auditions sont man au Mexique. Mais il aurait cœur des gardes à vue de l’IGPN habilitation d’officier de police ju- dures les plus complexes, telles
par ailleurs attendues dans le ca- fini par avoir des doutes sur la cette semaine : l’organisation diciaire lui a un temps été retirée
Le commissaire que les livraisons surveillées,
dre de ces enquêtes sensibles, se- réelle couverture et la légalité de d’une fausse garde à vue en avant d’être transformée en sus- se défend en tout en tentant de rendre plus ef-
lon nos informations. ses missions, au point de se sentir avril 2012, à Paris, en faveur d’un pension de deux ans. Jusque-là, la ficace la lutte contre les trafics de
Ces interrogatoires simultanés « complice d’un système qui, au informateur-clé de M. Thierry. Un piste de l’enrichissement person-
indiquant que ses stupéfiants qui ont pris, ces der-
marquent l’accélération d’une prétexte de lutter contre le trafic de certain Sofiane Hambli, alors un nel n’est toutefois jamais apparue pratiques étaient nières années, des proportions
instruction judiciaire ouverte à drogue, contribuait à sa diffusion des plus gros trafiquants hexago- dans l’enquête. Depuis le début, le inégalées. p
Lyon, en 2017, pour « infraction à massive ». Selon la plainte de naux. A cette époque, M. Hambli commissaire se défend en indi-
couvertes élise vincent
la législation sur les stupéfiants, M. Avoine, c’est au printemps purge une peine à Nancy, et il est quant que ses pratiques étaient par la justice et richard schittly (à lyon)

Batho veut relancer PA R L E M E N T


Fraude fiscale :
le projet de loi adopté
Génération Ecologie Débusquer plus facilement
les fraudeurs et mieux les
sanctionner : le Parlement a
L’ancienne ministre socialiste de l’écologie donné, mercredi 10 octobre,
son feu vert définitif au pro-
s’est entourée d’anciens du PS et d’EELV jet de loi qui crée une police
fiscale et desserre le contro-
versé « verrou de Bercy ».

D elphine Batho a retenu,


de ses années à l’aile gau-
che du Parti socialiste, un
adage de Lénine : « Là où il y a une
volonté, il y a un chemin. » Et de la
son mouvement, notamment un
rapport à l’entreprise différent de
celui d’EELV : « Sauver les hommes
et la planète, ce n’est pas la sortie du
capitalisme. Mais il faut rompre
Tous les groupes politiques
ont apporté leurs suffrages,
à l’exception des « insoumis »
et des communistes. – (AFP.)

volonté, l’ex-ministre de l’écologie avec un modèle de production assis SANTÉ


en a. Elle vient de prendre la prési- sur la destruction de la nature », Lutte contre
dence de Génération Ecologie, avance-t-elle. les addictions : l’alcool,
après vingt-quatre ans au PS. Avec « grand absent »
des ambitions hautes : construire Assurance du financement
« un projet de l’écologie intégrale Du côté d’EELV, son secrétaire na- L’alcool est « le grand absent
démocratique », ayant vocation à tional, David Cormand, n’a « pas de du financement » du fonds de
exercer le pouvoir. « On peut voir commentaires à faire ». Delphine lutte contre les addictions
cela comme un pari, mais le vide est Batho ne manque pas d’assurance aux substances psychoacti-
tel que même un petit outil et estime avoir eu raison souvent ves, s’alarment des médecins
[2 000 adhérents revendiqués] avant les autres sans avoir été dans une lettre ouverte, en-
avec une bonne orientation peut écoutée. Ainsi, le départ de Nicolas voyée jeudi 11 octobre, à la
être efficace », affirme Mme Batho. Hulot du ministère de la transition ministre de la santé, Agnès
Pour faire de Génération Ecolo- écologique et solidaire − qui rap- Buzyn. Dans ce courrier, ils
gie, mouvement dont l’étoile a pâli pelle son propre départ du gouver- lui demandent de faire parti-
depuis le début des années 2000 nement Ayrault en 2013 − serait, ciper l’alcool, en le taxant
et depuis des alliances avec la selon elle, la confirmation du dia- plus fortement, au finance-
droite, un parti de premier plan, il gnostic dressé dans le texte ment de ce fonds de préven-
lui faut impérativement se diffé- d’orientation « qui a été pensé, écrit tion, dans le cadre du projet
rencier d’Europe Ecologie-Les et amendé avant son départ ». de budget de la Sécurité
Verts (EELV). Mme Batho défend un Dans son projet, Mme Batho a su sociale pour 2019. – (AFP.)
nouveau clivage – défenseurs de s’entourer, notamment d’anciens
l’environnement contre destruc- du PS et d’EELV, à l’image de Lucile N O MIN AT IO N
teurs – qui se substituerait au clas- Schmid, qui s’occupera de la Cano- L’époux d’Agnès Buzyn,
sique gauche-droite. « EELV n’a pas pée, un « espace de réflexion ouvert nommé conseiller d’Etat
de stratégie de conquête du pou- et indépendant du parti ». C’est le extraordinaire
voir par une formation écologiste. cas également de Loubna Méliane, Le médecin et scientifique
On ne peut pas être seulement une ancienne de la FIDL et de SOS-Ra- Yves Lévy, à la tête de l’In-
minorité agissante, une force d’ap- cisme qui avait lancé Ni putes ni serm depuis 2014 et mari de
point, c’est terminé tout ça », veut- soumises, au début des années la ministre de la santé Agnès
elle croire. Et de tacler une der- 2000. Ou encore de Quentin Buzyn, a été nommé, mer-
nière fois les Verts : « Ce ne sera pas Guillemain, qui a créé l’associa- credi 10 octobre, conseiller
difficile d’exister pour nous. Je suis à tion des familles victimes du lait d’Etat extraordinaire, à l’issue
l’Assemblée nationale, pas eux. Re- Lactalis contaminé aux salmonel- du conseil des ministres, sur
gardez comme mon amendement les. Cet ancien cadre strauss-kah- proposition de la garde des
sur le glyphosate a foutu le bordel. » nien de l’UNEF a également créé sceaux. Il prendra ses fonc-
Et le fait que Yannick Jadot soit, une ONG, la Cosmopolitan Project tions le 12 octobre, indique le
pour les élections européennes, Foundation, qui se veut un outil compte rendu du conseil des
sur une ligne s’extrayant de plus « de coopération entre les acteurs ministres. En plein cœur de
en plus de la gauche et revendi- de la société civile » pour défendre l’été, M. Lévy avait annoncé le
quant une identité « 100 % écolo » ? l’« idéal démocratique » dans les retrait de sa candidature à un
« Cela veut dire qu’ils m’ont lue ! », pays en crise. Ils ont notamment nouveau mandat, face à de
affirme, bravache, l’ancienne mili- été actifs en Ukraine, en Iran, en possibles conflits d’intérêts,
tante lycéenne. Elle met égale- Tunisie et en Hongrie. p compte tenu de la fonction
ment en avant les spécificités de abel mestre de son épouse. – (AFP.)
10 | france 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Prothèses PIP:
nouvel espoir
d’indemnisation
pour les victimes
La justice ordonne un autre procès
pour l’organisme certificateur

L’
espoir renaît pour des sier au fond. Un tribunal devra
milliers de femmes donc à nouveau se prononcer sur
porteuses de prothè- la responsabilité de l’organisme
ses mammaires PIP certificateur TÜV Rheinland,
qui attendent encore d’être in- même si le principal responsable
demnisées. Le caractère défec- reste le fabricant de prothèses.
tueux de leurs prothèses, connu Jean-Claude Mas, le fondateur
du fabricant, avait échappé aux de la société PIP, et quatre autres
autorités sanitaires et à l’orga- dirigeants de l’entreprise avaient
nisme de contrôle. Mercredi été désignés coupables d’« escro-
10 octobre, la Cour de cassation a querie et tromperie aggravée » ou
cassé le jugement qu’avait rendu complicité de ces délits par le tri- ses ne sont pas produites dans en procédant « au contrôle des devant une juridiction du fond.
la cour d’appel d’Aix-en-Provence bunal correctionnel de Marseille, les règles ? Et par ailleurs, la so- dispositifs médicaux », à celui des
Les avocats « Nous sommes confiants sur le
en juillet 2015 et renvoyé le dos- en décembre 2013. M. Mas a été ciété TÜV était-elle réellement « achats de matières premières », des victimes fait que les juridictions continue-
condamné à quatre ans de prison indépendante alors qu’un autre et/ou « à des visites inopinées », ront de conclure à l’absence de
ferme et 75 000 euros d’amende. contrat la liait à la société PIP ? détaille la Cour de cassation.
ont soulevé responsabilité des sociétés TÜV
Mais « l’initiateur » de cette vaste Dans ces deux cas, la Cour de Dans le cas PIP, si les auditeurs un possible Rheinland dans le cadre de l’af-
LES DATES supercherie, qui consistait à pro- cassation a estimé que la cour de TÜV avaient contrôlé et
conflit d’intérêts faire PIP », poursuit-elle, comme
duire des prothèses avec un gel à d’appel d’Aix n’avait pas suffi- compté les bidons de gel entre- d’autres juridictions l’ont déjà
bas coût, ayant organisé son in- samment motivé son jugement. posés dans l’usine, ils auraient entre l’industriel fait, notamment « la Cour su-
solvabilité, les victimes étrangè- Elle demande donc à la cour d’ap- pu s’apercevoir que les comman- prême allemande en juin 2017 ».
2013 res ont dû chercher un responsa- pel de Paris de se pencher, à nou- des de gel Nusil, celui avec lequel
et ses auditeurs Lorsqu’elle avait éclaté en 2011,
Novembre ble aux reins plus solides pour veau, sur le dossier. PIP était censée remplir ses pro- l’affaire des prothèses PIP avait
Le tribunal de commerce de Tou- pouvoir être indemnisées de leur Pour répondre à la première thèses, étaient largement insuf- levé le voile sur tout ce pan de la
lon condamne TÜV Rheinland à préjudice. Son montant total est question – celle sur les contrô- fisantes pour fabriquer les mil- insuffisante la raison pour la- médecine qui échappe au con-
verser 3 400 euros de provisions à évalué à 40 millions d’euros. les – les magistrats de la Cour de liers de prothèses sorties de quelle ces arguments ont été ba- trôle des autorités sanitaires,
chacune des 1 700 plaignantes, cassation renvoient à l’arrêt l’usine cette année-là. layés. Les textes, rappelle-t-elle, sans que les patients, ni même
soit 5,8 millions d’euros. Visites surprises Schmitt de 2017. Cette décision disent que « l’organisme et le per- les chirurgiens, en aient forcé-
Décembre L’organisme certificateur TÜV de la Cour de justice de l’Union « 400 000 victimes » sonnel chargés du contrôle doi- ment conscience. La commercia-
Jean-Claude Mas, le fondateur de Rheinland, qui a délivré le mar- européenne explique comment La Cour de cassation renvoie le vent être libres de toutes les pres- lisation des dispositifs médicaux
PIP, est condamné par le tribunal quage CE des prothèses et assuré interpréter les textes relatifs au dossier au fond pour une sions et incitations, notamment implantables (les pacemakers,
correctionnel de Marseille à leur surveillance pendant une di- rôle des organismes certifiés. Ces deuxième raison. A l’audience, d’ordre financier, pouvant in- les stents, les prothèses de han-
quatre ans d’emprisonnement et zaine d’années, était le candidat derniers n’ont pas de pouvoir de en mai, les avocats des victimes fluencer leur jugement ou les ré- ches…) n’obéit pas aux mêmes rè-
à 75 000 euros d’amende pour es- idéal. Une procédure a été lancée police. En temps normal, lors- ont soulevé un possible conflit sultats de leur contrôle ». gles que celle des médicaments.
croquerie et tromperie aggravée. devant le tribunal de commerce qu’ils contrôlent les industriels, d’intérêts entre l’industriel et ses Les porteuses de prothèses se Aucune autorité sanitaire ne
Quatre autres dirigeants de la so- de Toulon, qui a donné raison ils ne sont pas tenus de faire des auditeurs. Il existait en effet un sont réjouies de ces décisions. contrôle leur efficacité ni leur fia-
ciété sont également condamnés. aux victimes. Mais la cour d’ap- visites inopinées. Leur mission contrat de formation qui liait PIP « La voie de l’indemnisation est bilité. Un seul marquage CE
pel d’Aix, en 2015, a infirmé le ju- est avant tout de vérifier que le à TÜV France. « Alors que TÜV ouverte désormais pour les – comme pour les téléviseurs –
gement, et l’affaire est allée en produit est fabriqué conformé- France était chargé d’auditer PIP, 400 000 patientes victimes dans suffit avant que ces produits
2015 cassation. En mai, au terme des ment au cahier des charges ré- TÜV France était en lien d’affaires le monde, s’est félicité l’avocat n’arrivent au bloc opératoire.
Juillet débats, deux questions principa- digé par l’industriel. avec PIP. Elle formait des salariés Olivier Aumaître. A 15 000 euros Le dossier a montré les consé-
La cour d’appel d’Aix-en-Pro- les devaient être tranchées : un Mais, dit l’arrêt Schmitt, si les de la société et l’aidait à s’implan- par patiente, on est sur un chiffre quences d’un système qui repose
vence dédouane l’organisme al- organisme notifié, celui qui déli- auditeurs ont le moindre doute, ter en Asie », relève Olivier de 6 milliards d’euros. » sur la seule bonne foi de l’indus-
lemand de toute responsabilité. vre le marquage CE et permet s’ils suspectent un écart dans les Aumaître, l’avocat de l’associa- Cécile Derycke, l’avocate de triel. Des milliers de femmes ont
10 octobre donc la mise sur le marché des processus de fabrication, ou s’ils tion de victimes PIPA. TÜV, rappelle, elle, que la Cour de dû être explantées avant que le
La Cour de cassation casse le ju- produits, doit-il procéder à des ont vent de problèmes sanitai- La cour d’appel d’Aix n’avait pas cassation « ne tranche pas les gel inflammatoire ne se répande
gement d’Aix et renvoie l’affaire visites surprises si des indices res, alors ils sont obligés de pous- été convaincue par les avocats, questions de responsabilité » et dans leur corps. p
devant la cour d’appel de Paris. laissent supposer que les prothè- ser plus loin leurs investigations mais la Cour de cassation juge que le débat va se poursuivre émeline cazi

Procès Pastor : et l’accusé Tweet antisémite : le parquet requiert


demanda la parole… la relaxe de Gérard Filoche
L’ancien membre du PS a plaidé la négligence. Jugement le 12 décembre

L es débats s’acheminaient vers leur fin


pour laisser place aux premières plai-
doiries quand, tout à trac, Wojciech Ja-
avant de glisser brusquement des accusations
d’ordre sexuel contre le père de Gildo, Claude
Pallanca, et d’annoncer du même ton imper-
nowski a demandé la parole. Il avait, dit-il, « un
commentaire additionnel » à livrer à la cour et
aux jurés, qui jugent depuis quatre semaines le
double assassinat, dont il est accusé d’être le
commanditaire, de l’héritière Hélène Pastor et
turbable : « Je reviens sur la partie financière… »
Wojciech Janowski évoque alors le salaire de
son coach sportif, Pascal Dauriac. « On l’a aug-
menté de 25 %, de 60 à 75 euros l’heure », dit-il,
sans que nul ne comprenne où il veut aller. Il
L’ un des membres fonda-
teurs de SOS-Racisme
jugé pour un Tweet anti-
sémite : il y avait comme une
erreur de casting, mercredi 10 oc-
auteur un déluge de réprobation
et son exclusion du PS.
A la barre, l’ancien inspecteur
du travail n’a pas cherché à mini-
miser la teneur antisémite du
tisme, je hais ceux qui sont antisé-
mites. En accusant quelqu’un
comme moi, vous ne défendez pas
la cause ! »
La procureure, qui a rappelé que
de son chauffeur, Mohamed Darwich. affirme ensuite, pour la première fois après tobre, devant la 17e chambre du photomontage. Il a plaidé la « né- le prévenu s’était excusé publique-
Chaque prise de parole de Wojciech Janowski quatre ans d’instruction et tribunal correctionnel de Paris, gligence », assurant qu’il n’avait ment, qu’aucune autre trace anti-
est un moment singulier tant l’homme
étonne. On l’a vu au fil des jours rabrouer sè-
quatre semaines de procès,
que Pascal Dauriac lui
CHAQUE PRISE où Gérard Filoche comparaissait
pour « provocation à la haine ou à
pas vu, en la glissant « en moins
d’une seconde » dans son Tweet,
sémite n’apparaissait au fil de ses
160 000 Tweet, et qu’il avait publié
chement les avocats des parties civiles, se lan- aurait avoué avoir « de l’ar- DE PAROLE la violence » envers la commu- l’arrière-plan – plus sombre – de en avril un Manifeste contre le ra-
cer dans de longs monologues sans rapport gent caché, enterré dans nauté juive. cette image trouvée sur Internet. cisme et l’antisémitisme, n’a « pas
avec les questions qui lui étaient posées. Plus le son jardin. » DE M. JANOWSKI Objet du délit, un photomon- « Dès que j’en ai eu conscience, je été absolument convaincue par la
temps passe, moins il convainc, plus il se mon- « Si vous voulez bien ter- tage publié le 27 novembre 2017 l’ai retirée. C’est plus important sincérité de M. Filoche quand il dit
tre venimeux sur les autres et obsessionnel sur miner, tente le président de
EST UN MOMENT sur Twitter par celui qui fut le re- que de l’avoir mise ! » qu’il n’a pas compris l’image. Néan-
l’argent. Mercredi matin 10 octobre, il s’appro- la cour Pascal Guichard. SINGULIER TANT présentant de l’aile gauche du moins, il subsiste un doute quant à
che donc du micro. Passe en revue les parties – Je lui ai dit : “tu dois dé- Parti socialiste. On y voit Emma- « Il subsiste un doute » son intention » de commettre un
civiles, la famille de Mohamed Darwich, le fils clarer ces revenus, t’acheter L’HOMME ÉTONNE nuel Macron surplombant un Gérard Filoche a parfois trans- délit. Elle a donc requis la relaxe.
d’Hélène Pastor, Gildo, le père de ce dernier, une maison…” » globe terrestre barré du slogan formé son procès en tribune con- Jugé par la même chambre pour
Claude Pallanca, puis s’attarde sur son ex-com- Me Dominique Mattei, l’avocat de Sylvia « En marche vers le chaos mon- tre Macron et le capitalisme, mais avoir publié la même image, l’es-
pagne, Sylvia Ratkowski, fille d’Hélène Pastor. Ratkowski, l’interrompt à son tour. dial », et arborant un brassard il a surtout mis en avant sa vie de sayiste d’extrême droite Alain So-
« Une femme exceptionnelle. Mais je voudrais « Avez-vous évolué sur votre responsabilité ? nazi sur lequel le dollar remplace militant : « J’ai toujours été antira- ral avait été relaxé en mars – le par-
commenter certains aspects financiers. Pour le – Je ne suis pas le commanditaire, je ne suis pas la croix gammée. En arrière-plan ciste. On ne peut pas, à cause d’une quet, qui avait requis cinq mois
bateau que j’ai acheté, elle parle de 4 millions coupable. J’ai rien fait. » figurent l’économiste Jacques erreur de manipulation, douter de ferme, a fait appel. « Le montage,
d’euros. Le prix catalogue était de 5,4 millions L’avocat général se tourne vers M. Dauriac. Attali, l’homme d’affaires Patrick mon engagement. » Alors qu’un aussi contestable soit-il, ne consti-
hors taxes. J’ai négocié jusqu’au-dessous de « Quel but recherche Wojciech Janowski ? Drahi, le banquier Jacob Roths- des nombreux avocats face à lui tue pas une provocation à la haine
4 millions avec tous les extras inclus mais Sylvia – Je ne sais pas. child – juifs tous les trois –, ainsi osait un lien hasardeux entre son contenant une exhortation, même
a voulu changer les aménagements, salles de – Il rejette toute la responsabilité sur vous… que les drapeaux américain et is- Tweet et « l’antisémitisme qui tue, implicite, rejaillissant sur la totalité
bains, redistribution des pièces, ça a coûté – Ça me fait vomir. » raélien. comme on l’a vu avec Ilan Halimi d’une communauté définie par
900 000… », explique-t-il, indifférent au désar- M. Janowski se rassoit. Ses avocats ont délé- Le Tweet était resté en ligne [en 2006], Sarah Halimi [en 2017], l’appartenance à la religion juive »,
roi qu’il suscite. Il se tourne vers son beau-frère gué une collaboratrice qui assiste, impuissante, moins d’une heure – alerté par ou Mireille Knoll [en 2018] », l’an- avait estimé le tribunal. Peut-il
Gildo, qu’il a noyé sous le fiel pendant l’ins- à l’échappée désastreuse d’un accusé devenu, son fils, Gérard Filoche l’avait vite cien trotskiste s’est agacé : « J’ai aujourd’hui condamner Gérard Fi-
truction, souligne sa « grande intelligence » et face à la cour et aux jurés, son pire procureur. p effacé. Suffisamment pour être marché pour chacune de ces per- loche ? Jugement le 12 décembre. p
insiste sur son AVC – « tragédie, tragédie » –, pascale robert-diard largement relayé, et valoir à son sonnes ! Je combats l’antisémi- henri seckel
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018 horizons | 11

Une maison en enfer


monflanquin (lot-et-garonne),
bordeaux - envoyé spécial

C
hez lui, à Talade, Philippe de
Védrines ne ferme plus les
portes ni les volets. « Talade est
ouvert à tous », claironne ce
grand costaud de 80 ans, oc-
cupé à repeindre en « rouge
basque » les volets de sa vaste bâtisse nichée
dans les vallons roussis piquetés d’arbres
fruitiers du nord du Lot-et-Garonne.
En jean, polo bleu et sandalettes de cuir, le
vieil homme va et vient devant les tableaux et
médaillons racontant, sur les murs, sa lignée
d’aristocrates protestants. Une longue et glo-
rieuse histoire obscurcie par une parenthèse
de cauchemar, inscrite sur ces terres fertiles Autour de
des abords de la bastide de Monflanquin. Me Picotin,
Entre 2003 et 2008, Talade était verrouillé leur avocat,
à double tour, les fenêtres étaient obstruées, les Védrines
et deux caméras de surveillance scrutaient au moment
la cour en continu. Claquemurés dans cette de leur libération,
ferme devenue prison, Philippe et dix autres dans la nuit du
membres de la famille Védrines dépéris- 11 au 12 décembre
saient ici en vase clos, attendant fébrile- 2009. Floutée,
ment les consignes de leur gourou, dictées la petite amie de
par téléphone. l’un des membres
« Moi, je vis dans le présent, je ne me soucie de la famille.
pas de cette période au quotidien », assure COLLECTION PRIVÉE
Philippe de Védrines, retraité de l’industrie
pétrolière, alors qu’il fait visiter la salle à
manger rustique où avaient lieu les repas en
commun. « On est tombés sous le charme,
sous son emprise infernale. Mais des onze,
j’étais l’un des moins envoûtés. Ici, je passais
mon temps devant Age of Empires, un jeu de
stratégie sur ordinateur, pendant qu’il nous
volait nos biens. Tout est parti au fisc ou chez
Sotheby’s. » En une dizaine d’années de
tyrannie psychologique, Thierry Tilly déles-
tera les Védrines de près de 5 millions
d’euros, entre propriétés sur le bassin d’Arca-
chon, dans les quartiers chics de Bordeaux
ou en Lot-et-Garonne, meubles anciens,
L’affaire des « reclus de Monflanquin » devrait bientôt mencé à Martel, elle devrait finir là-bas : la vraie
réhabilitation est de rendre le château. Il s’agi-
argenterie et comptes en banque siphonnés.
Le parasite s’est introduit en 1999 par
connaître son épilogue. Le clan Védrines veut récupérer rait d’un acte fort, symbolique, signifiant que
l’on peut revenir de l’enfer », clame Me Picotin.
l’école professionnelle La Femme secrétaire,
dirigée, à Paris, par Ghislaine, la sœur cadette
la demeure familiale, là même où a commencé son En passant du pénal au civil, la notion d’« abus
de faiblesse » devient celle d’« insanité d’es-
de Philippe. D’abord chargé de l’entretien
des lieux par le biais de l’une de ses sociétés,
enfermement sous la coupe du gourou Thierry Tilly prit ». Après avoir annulé une première vente
du château selon ce motif, la cour d’appel
Tilly observe, séduit, se rend utile, s’insinue d’Agen rendra son verdict mercredi 24 octobre
et dissèque bientôt les points faibles de concernant la propriétaire actuelle, qui l’avait
cette famille aisée qui compte son lot de acquise, dans un second temps, par l’entre-
rancœurs et de non-dits. Flanqué d’un détective privé, d’une psycho- Christine a témoigné dans un livre sensible mise d’une société civile immobilière. Les
logue et d’une psychanalyste, Daniel Picotin (Nous n’étions pas armés, Plon, 2013) et dans acheteurs, qui ont fait une affaire en or, pou-
LA CHUTE DE L’ILLUSIONNISTE mène l’opération « Bow Window », permet- plusieurs émissions de télévision qui lui ont vaient-ils ignorer la condition des vendeurs ?
Ce féru d’histoire de France, qui se présentera tant de mettre un terme au calvaire des parfois laissé un goût amer. Ressasser lui met C’est cette « bonne foi », affirmée par l’avocat
comme un ancien haut fonctionnaire de Védrines, le 11 décembre 2009. La nuit même, les nerfs à vif. Chaque mot sorti de sa bouche, des actuels châtelains, qui devrait être au
sang noble, mais aussi comme un « agent après plus de douze heures d’un débriefing ou de celle de son mari, doit être pesé, discuté, cœur des motivations du tribunal.
secret supranational », trouve les mots qu’il éprouvant, les ex-reclus, à bout de forces taper juste. Si bien que Christine préfère ten- Quand il sillonne les routes de son paradis
faut pour se faire accepter, s’imposer comme mais solidaires, signent tous leur constitu- dre à son interlocuteur une page manuscrite retrouvé, Philippe de Védrines évite soigneu-
un conseiller flamboyant qui a réponse à tion de partie civile. dans un petit carnet. Quelques heures plus sement de passer trop près du château, dont
tout, un protecteur indispensable pour Trois ans plus tard, sur les bancs d’un tôt, au calme, elle y a écrit, d’une calligraphie la tourelle pointue dépasse des bois alentour,
maintenir à flot la lignée menacée par l’exté- tribunal de Bordeaux qui fait salle comble d’écolière : « Je pensais, à la fin de ce cauche- toujours propriété de son frère. Martel arbore
rieur – complots francs-maçons, pédophiles, chaque jour d’audience, ils assisteront à la mar, que nous avions tous perdu dix ans avec désormais des volets bicolores et une fri-
etc. Tilly, la quarantaine, physique insigni- chute de l’illusionniste Tilly. Le gourou sera mon mari et mes enfants. J’ai compris que la mousse style « cartoon » peinte sur la porte du
fiant et regard pénétrant, distille la paranoïa, condamné à dix ans de réclusion, après une seule façon de dominer cette destruction, garage. Une affaire de goût vue comme une
monte les uns contre les autres. En quelques ultime et vaine démonstration de son art c’était de se libérer de la colère, des blessures, de hérésie par le maître de Talade. Mais il en veut
mois, les Védrines tombent sous sa coupe, de loufoque du verbiage, des provocations et la peur du lendemain, de la culpabilité et d’y surtout à Tilly – soudain vilipendé, quand il
la grand-mère, Guillemette (87 ans), à la des manigances. Selon le psychiatre Daniel « CE DOSSIER, trouver une force nouvelle. Force que la vie ne en reconnaissait l’hypermnésie et la culture
petite dernière, alors âgée de 16 ans, portant Zagury, mandaté pour analyser le profil de m’avait pas apprise jusque-là. C’est une force historique quelques minutes auparavant. Ici
le même prénom. Tilly, ce dernier a fait « du cousu-main », EXCEPTIONNEL nouvelle d’apaisement, et je fais en sorte que aussi, il est question de rouvrir les portes, de
C’est d’abord derrière les épais murs d’en- adaptant son emprise à chacun des mem- ma famille puisse s’y reposer. J’espère vraiment chasser les fantômes, de retrouver la quié-
ceinte de Martel, le château familial érigé il y bres de la famille, jusqu’à « mettre leur intel- PAR SON AMPLEUR, transmettre cet apaisement à mes proches. » tude. Et bientôt, d’y entendre résonner les cris
a plus de quatre siècles, que sont regroupés ligence en jachère ». A PERMIS DE de petits-neveux tant attendus.
les membres du clan. Une fois les meubles La famille ressort pulvérisée. La réclusion, TERRITOIRE À RECONQUÉRIR Une autre porte s’est ouverte, il y a quel-
saisis (Tilly refusant que la famille paie ses les traumatismes et les souvenirs sélectifs METTRE EN LUMIÈRE « Transmettre » : voilà ce qui importe. La ques jours, à 20 kilomètres de là. Celle de la
impôts), les Védrines rejoignent Talade, la auront scindé le clan en deux, avec, d’un côté, décennie d’emprise est plus douloureuse cellule de Thierry Tilly, libéré du centre péni-
maison de Philippe, située à 7 km de là. Enfin, Ghislaine et son époux, Jean (lequel n’a ja- LE PHÉNOMÈNE encore pour les enfants, dont elle ne souhaite tencier d’Eysses, à Villeneuve-sur-Lot, après
direction Oxford, en Angleterre, d’où opère à
distance l’ensorceleur. Là, la famille vit dans
mais cru en Tilly, et fut mis dehors manu mi-
litari), et, de l’autre, Philippe et Charles-
DE L’EMPRISE plus que l’on cite les prénoms. « La rencontre
avec Thierry Tilly a détruit leurs rêves d’avenir.
avoir fini d’y purger sa peine. Le gourou n’est
pas près de s’évaporer dans la nature pour
une maisonnette, certains des enfants sont Henri. Quand l’aîné retrouve son havre de MENTALE, LA Il leur a volé leur cadre de vie, leurs souvenirs autant. Il a été directement transféré à l’hôpi-
éloignés à Londres et Bristol. Tilly les met au paix de Talade, son petit frère – un gynécolo- d’enfance », raconte Christine. Bientôt qua- tal psychiatrique de Cadillac (Gironde). Une
travail, des « petits boulots », de la plonge à gue-obstétricien réputé, qui avait dévissé sa PRISON PSYCHIQUE dragénaires, ils s’ajustent, avec des fortunes « rétention abusive », selon Me Alexandre
l’entretien des espaces verts. Il récupère 90 %
des salaires – et les pourboires des enfants.
plaque en une nuit avant de rejoindre le huis-
clos de Martel – retourne à Bordeaux avec
QU’ELLE ENTRAÎNE » diverses, à la vie sentimentale amputée des
années d’insouciance et au parcours profes-
Novion, son avocat, qui confie s’apprêter à
saisir le juge des libertés et de la détention.
En mars 2009, Christine, la plus rétive, la son épouse Christine, sans un sou en poche ME DANIEL PICOTIN sionnel tronqué sur les CV. Tous souhaitent « Tilly n’est pas un escroc comme les autres,
plus durement torturée aussi, parvient à s’en- ni toit pour dormir. Près de dix ans après, avocat des Védrines se débarrasser de cette étiquette de « reclus explique-t-il, il n’est pas du genre à s’enfuir
fuir et à porter plainte. Sous le coup d’un Christine claudique toujours. Ses prothèses de Monflanquin », qui colle si fort à leur nom aux Bahamas. C’est un mythomane qui vit
mandat d’arrêt international, le manipula- aux hanches sont les séquelles des sévices de comme à leur peau. dans un univers forgé dans ses lectures, un
teur est intercepté à l’aéroport de Zurich, le Tilly, qui l’obligea à rester sur un tabouret, Mais avant d’espérer recouvrer l’anonymat, Don Quichotte, une personnalité particulière
21 octobre 2009. « Ce dossier, exceptionnel par face à un mur, des jours durant, sans pouvoir Christine et Charles-Henri mènent encore et étrange. A présent, il cherche un havre de
son ampleur, a permis de mettre en lumière le dormir ni aller aux toilettes. bataille. Un dernier round devant les tri- paix, pour que sa tête se repose, et qu’il puisse
phénomène de l’emprise mentale, la prison Démarches pour le RSA, installation dans bunaux. Parmi les biens vendus sous la se remettre de l’enfermement. »
psychique qu’elle entraîne, et de comprendre un HLM, ils ont appris à revivre, entourés par contrainte figure le plus symbolique : la Charles-Henri et Philippe de Védrines se
que cela peut arriver à tout le monde », expli- leurs amis proches et d’anciens collègues. « maison » de Martel, là où ils fêtaient les refusent à imaginer que le caméléon ose de
que Me Daniel Picotin, le premier avocat à dé- Depuis, Charles-Henri a repris son activité baptêmes, les mariages, les Noël. Martel, nouveau croiser leur chemin et pose ses pat-
fendre ceux que la presse surnomme « les re- dans un cabinet de Saint-Aubin-du-Médoc cette « nostalgie heureuse » à laquelle se rac- tes sur leur territoire en reconquête. A l’heure
clus de Monflanquin ». Ce franc-tireur, ancien (Gironde). Non sans avoir mis plusieurs mois croche Christine, citant ce livre d’Amélie des comptes, ils savent aussi que 1,5 million
parlementaire, deviendra un pionnier fran- à détricoter la situation et se faire à l’idée de Nothomb qui l’a tellement touchée. d’euros de son pactole n’ont toujours pas été
çais de l’« exit counseling », une méthode codi- sa ruine. « C’est un peu comme une anesthésie, Charles-Henri raconte avoir signé des actes retrouvés par les enquêteurs. De quoi laisser
fiée aux Etats-Unis destinée à récupérer et à explique le médecin. On sait qu’on est réveillé, de vente comme un zombie, tandis que Tilly libre cours à tous les scénarios. p
« déprogrammer » en douceur les victimes. mais on ne sait pas ce qui s’est passé. » tenait sa femme en otage. « L’affaire a com- thomas saintourens
12 |
CULTURE
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

EXPOSITION

Tadao Ando,
architecte poète
et maximaliste
Lauréat de tous les grands prix internationaux
de la discipline, le Japonais fait l’objet d’une vaste
rétrospective au Centre Pompidou

C’
est un véritable trésor existe, sans empêcher leur amitié et leur
que la nouvelle exposi- respect mutuel, entre l’imaginaire d’Ando et
tion du Centre Pompidou celui des architectes Piano et Rogers, très
à Paris, « Tadao Ando. Le présent dans cette galerie. Au centre, Ando a
défi », présentée dans le placé un espace circulaire, une de ses formes
cadre de la saison cultu- fétiches, couleur béton brut, où est présenté
relle Japonismes 2018. Trésor bien vivant, le le Benesse Art Site, plus connu sous le nom
célébrissime architecte japonais, lauréat de de Naoshima. Sur cette île de la baie d’Osaka,
tous les grands prix internationaux dont le puis sur ses voisines de Teshima et Inujima,
Pritzker (en 1995), est aujourd’hui âgé de il a construit, à la demande des mécènes
77 ans. Il détaille volontiers son dernier Tetsuhiko et Soichiro Fukutake, plusieurs
« défi », une vaste opération qui lui permet musées et espaces culturels, ainsi qu’un
de réaffirmer la volonté qui caractérise et sa hôtel. Y ont ensuite été invités, outre des ar-
vie et son œuvre : plus de 300 réalisations tistes contemporains d’envergure, plusieurs
représentées ici par 50 projets majeurs, soit des meilleurs maîtres d’œuvre du Japon, tels
180 dessins, 70 maquettes originales, de Ryue Nishizawa (Musée d’art de Teshima) et
nombreuses photos et projections… Kazuyo Sejima (plusieurs maisons sur Inu-
Assez pour comprendre les méthodes et jima), ou l’extraordinaire Hiroshi Sambuichi
la cohérence d’un travail dispersé entre le Ja- (Musée d’art Seirensho, sur Inujima)
pon, principalement dans la région du Kansaï
(Kobé, Kyoto, Nara, Osaka…), les Etats-Unis FORMES GÉOMÉTRIQUES SIMPLES
(Musée d’art moderne de Fort-Worth, au A Naoshima, on peut voir une large partie
Texas, 2002), la Chine (Poly Theater de Shan- des éléments qui constituent le langage de
ghaï, 2014), et même la France : une spectacu- Tadao Ando. En premier lieu les formes géo-
laire maquette du musée de la collection métriques simples, bien que, dans ses pre-
Pinault en cours de réalisation dans l’enve- mières maisons particulières, présentées à
loppe circulaire de la Bourse de commerce, Beaubourg, il s’exprime dans un langage plus
à Paris, accueille le visiteur au Centre Pompi- restreint : béton déjà, façades fermées, éclai-
dou. Mais d’autres constructions ont rage zénithal, minuscules cours intérieures
commencé à retisser un lien fort entre Ando franchies par d’étroites passerelles. Ainsi la SON UNIVERS, les avatars lyriques de ce matériau, hérités de pes d’une vie étonnante. Souvent décrit
et l’Hexagone, tel l’espace de médita- maison Azuma (1976), dont on retrouve tous Le Corbusier. Avec une imprudente compli- comme celui d’un voyou cogneur en raison
tion de l’Unesco (Paris, 1995), et le château les éléments dans son atelier actuel, à Osaka. FOLLEMENT cité, qu’il tempère aujourd’hui, Ando était de sa jeunesse agitée de boxeur, il laisse
La Coste, près d’Aix-en Provence, site à la fois
viticole et vinicole et ensemble muséal dont il
Tous, plus un : l’accumulation de livres qui re-
couvrent les parois, exploration du monde et
ESTHÉTIQUE, EST ainsi devenu un chantre du « régionalisme
critique », étiquette dont se sont servis nom-
maintenant deviner une personnalité
émouvante et créative. Tantôt rêveur impas-
a livré, en 2011, l’élément central… si l’on peut protection contre son imbécillité… L’archi- CRUEL. IL PRÉVIENT bre d’esprits supposés avertis. Plus convenu sible, comme un acteur du théâtre no, tantôt
parler au singulier de cet édifice pluriel, carac- tecte est un homme de grande culture. Mais encore, le terme « minimaliste », mot bizarre rieur comme un spectateur du kabuki.
téristique du registre à la fois dispersé et lui-même s’y sera trouvé enfermé. LES COMMANDITAIRES pour cet expressionniste inspiré par l’Eloge de Il peut être heureux : l’exposition du Centre
géométrique, merveilleusement équilibré, Longtemps, il aura été soumis au feu rou- l’ombre de Tanizaki (1933), qu’on pourrait plus Pompidou est sans doute la plus importante
qu’adopte Ando face aux paysages. lant de ses commentateurs. Il leur fallait clas- QUE SES BÂTIMENTS raisonnablement qualifier de maximaliste et la plus significative, bien qu’elle ne re-
La scénographie dessinée par l’architecte, ser l’inclassable maître d’œuvre dans un pays NE SERONT PAS – des formes, de l’espace et des tensions. mette pas vraiment en perspective cette
avec la complicité de Frédéric Migayrou, qui, pour connaître le béton moderne du Insaisissable ? Son visage est devenu un vé- œuvre à part dans le Japon contemporain.
parvient à faire oublier le hiatus radical qui grand Kenzo Tange, ne connaissait que de loin FACILES À VIVRE ritable palimpseste où se lisent toutes les éta- En 1982, à l’Institut français d’architecture

« Rester en tension en permanence »


Ancien boxeur, Tadao Ando reste, à 77 ans, désireux de « se confronter physiquement à l’art »

Etant jeune, vous avez été très difficile de rester en tension Vous avez conçu le Musée
ENTRETIEN boxeur professionnel. La lutte en permanence. En même temps, mémorial de philosophie

A quelques heures du ver-


nissage, tandis que l’on fi-
nissait d’installer, sur la
façade sud du Centre Pompidou,
une réplique du célèbre mur de bé-
était-elle déjà votre moteur ?
Je suis devenu boxeur parce que
nous avions des difficultés finan-
cières. Je ne pouvais pas aller à
l’université. J’ai vu un match de
quand je vois que des architectes
comme Jean Nouvel, Christian de
Portzamparc, Renzo Piano, conti-
nuent de bâtir, ça me donne envie
de remonter sur le ring. Cela veut
Nishida-Kitaro, à Kahoku.
Vous sentez-vous des liens avec
l’école de Kyoto, dont Nishida
(1870-1945) était le chef de file ?
Je n’ai jamais eu de rapport direct
ton fendu d’une croix de son église boxe à la télévision, je me suis dit dire retrouver cette tension, aussi avec lui, mais sa philosophie m’in-
de la Lumière (Ibaraki, Japon), que c’était quelque chose que je bien physique que morale, que je téresse. Elle touche à des questions
Tadao Ando réchauffait les murs pouvais faire : j’aime bien lutter, pouvais produire quand j’avais d’éternité, d’illimité, d’infini, mais
blancs de l’intérieur en y griffon- et en plus ça rapportait de l’ar- une trentaine d’années. Si l’on ne aussi de néant. De là l’idée qu’il
nant des petits croquis aux feutres gent. En mai 1968, j’étais à Paris perçoit pas la jeunesse de l’œuvre, faut creuser les choses en profon-
de couleur. Au milieu des maquet- par hasard. Voir tous ces gens en c’est qu’elle n’est pas belle. deur, de la forme ronde, qui ab-
tes réalisées par les artisans de son lutte contre le système m’a appris sorbe tout.
agence d’Osaka, devant les vidéos à quel point il est important de se Vous défendez le principe
de l’île de Naoshima où, depuis battre. Je ne conçois pas le travail que l’idée de l’architecture Le Corbusier est l’architecte
trente ans, il construit un fabuleux autrement. subsiste jusque dans ses dont vous citez le plus volon-
archipel muséal, l’architecte japo- ruines. Pensez-vous aux tiers l’influence sur votre
nais nous a donné de ses nouvel- On peut faire un lien entre futures ruines lorsque vous travail. Vous reconnaissez-
les. Elles sont bonnes. Vainqueur, à la boxe, la tension à l’œuvre imaginez vos bâtiments ? vous des maîtres japonais ?
77 ans, d’un cancer qui l’a conduit, sur le ring, et votre conception On peut donner une forme à Je ne pense pas en termes de na-
raconte-t-il avec stoïcisme, à se de l’architecture, où le corps une idée, mais tout ce qui est phy- tionalité. Mais je peux vous dire
faire retirer cinq organes, le Prix se trouve soumis à des jeux sique est voué à disparaître. que mon chien, que j’ai appelé Le
Pritzker 1995 aspire à une forme de de forces complexes… L’idée, elle, reste gravée dans le Corbusier, devait à l’origine s’ap-
jeunesse éternelle. Lançant lui- A l’heure où tout le monde vit cœur. Dans deux cents ans, il ne peler Kenzo Tange [architecte ja-
même l’entretien, il a tenu à ren- avec un smartphone à la main, restera pas grand-chose du Musée ponais, 1913-2005], mais on m’a
dre hommage à la France, à sa cul- c’est très important de se con- de Naoshima. Mais l’idée un peu dissuadé de le faire. Je voulais lui
ture, à cet esprit de résistance fronter physiquement à l’art, à folle de M. Tetsuhiko Fukutake, donner ce nom parce que c’était
qu’on lui associe parfois et à Fran- l’architecture. L’architecture ap- l’homme d’affaires qui a voulu un animal que j’allais aimer, que
çois Pinault pour qui, après une sé- porte des réponses aux questions faire de ces îles désespérément j’allais même adorer ! p
rie de projets vénitiens, il œuvre « Comment vivre ? », « Comment désertes un musée d’art contem- propos recueillis par
aujourd’hui à réinventer la Bourse penser ? »… Mais si la boxe m’a ap- porain d’envergure mondiale, frédéric edelmann
de commerce à Paris. pris quelque chose, c’est que c’est subsistera dans ses ruines. et isabelle regnier
culture | 13
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Le bouleversant « Bartleby »
de Maurice Ronet
Le téléfilm consacré au scribe mutique de Melville est édité en DVD

Le personnage de Bartleby, clerc étroit et renfermé sur lui-même,


DVD effacé et mutique d’un notaire de Maurice Ronet où le grotesque le dispute à la mé-

D prend le parti
e Maurice Ronet (1927- Manhattan qui parasite tout le diocrité, le récit bascule ensuite
1983), l’on connaît sur- fonctionnement de son étude par dans une étrangeté glissant par
tout les rôles mémora- une simple petite phrase, de transposer paliers à la lisière du fantastique
bles de salaud magnifi- « I would prefer not to » (« Je ne l’intrigue dans et débouchant sur d’insondables
que, de séducteur sans scrupule préférerais pas »), accueillant cha- vertiges existentiels.
ou de dandy suicidaire, dans que demande qu’on lui fait, con- le Paris bruyant Bartleby « ne préférerait pas »
Ascenseur pour l’échafaud (1958) et nut une riche postérité critique et affairé faire ceci ou cela, et rompt ainsi la
Le Feu follet (1963), de Louis Malle, (Blanchot, Deleuze, Derrida, logique de subordination, la
La Piscine (1969), de Jacques Deray, Agamben…) qui vit en lui une fi- des années 1970 chaîne de l’ordre énoncé et de son
La Femme infidèle (1969), de gure moderne du refus, du re- exécution, au fondement même
Claude Chabrol. On sait moins, en noncement ou de la résistance de l’organisation sociale. Mais le
revanche, que cet acteur à la per- passive. Maurice Ronet prend le s’enfermer bientôt dans une véritable objet du film, c’est évi-
sonnalité intempestive, féru de lit- parti de transposer l’intrigue (ini- inactivité complète, à la grande demment le trouble de l’huissier
térature et compagnon de route tialement racontée comme un té- indignation de ses collègues. Or (le « chef », l’autorité), la désinté-
des « hussards » (mouvement lit- moignage à la première personne l’huissier se trouve complète- gration de son prestige social
téraire informel des années 1950, par le personnage du notaire) ment démuni devant cet sous l’effet pathogène de la pré-
avec Roger Nimier comme chef de dans le Paris bruyant et affairé des homme, dont il découvre qu’il sé- sence butée de Bartleby, recon-
file), fut aussi réalisateur d’une années 1970, et confie le premier journe au bureau et dont l’exis- naissant en lui le sous-fifre, le mi-
poignée de films, dont un remar- rôle – cette fois celui d’un huis- tence se réduit à presque rien. sérable, quelque chose de son
quable documentaire animalier sier – à un Michael Lonsdale gé- Incapable de le renvoyer, troublé propre néant intérieur. « Que sa-
sur les varans de Komodo (Vers l’île nial de flegme autoritaire et de au cœur de sa conscience, il laisse vez-vous de votre douleur en
des dragons, 1973). maintien désarçonné. son étude dépérir. Les clients moi ? », l’interrogera-t-il lors
On lui doit surtout un long-mé- fuient, les clercs démissionnent, d’une scène bouleversante, scel-
trage stupéfiant, Bartleby (1976), Reclus en lui-même les locaux se vident, mais lant l’inversion des rôles entre le
d’après la fameuse nouvelle A deux pas du Palais Brongniart, Bartleby demeure indélogeable, maître et l’esclave. Il y a, en effet,
d’Herman Melville (1819-1891), l’huissier règne sur une petite comme reclus en lui-même. quelque chose de masochiste
réussite extraordinaire qui étude en sous-effectif, croulant Le film de Maurice Ronet se dis- dans le personnage de Michael
demeure l’une des plus belles et fi- sous les dossiers, et recrute dans tingue en cela ; qu’il retourne à Lonsdale. Son étrange fascination
dèles adaptations à l’écran d’un l’urgence un énergumène blafard son avantage d’évidentes con- pour son protégé récalcitrant
texte de l’écrivain américain. Cette nommé Bartleby (Maxence Mail- traintes budgétaires et logisti- n’est peut-être pas si éloignée,
rareté produite par la télévision fort, présence « creuse » et ma- ques (décors réduits, petite dans le fond, d’un violent trans-
publique (Antenne 2) et depuis in- gnétique) venu se présenter pour troupe d’acteurs, tournage ra- port amoureux. p
justement oubliée vient d’être ju- le poste. L’homme abat d’abord pide) en un quasi-huis clos, porté mathieu macheret
dicieusement éditée en DVD avec et sans broncher une quantité par l’interprétation des comé-
l’INA dans la collection « Ciné- considérable de travail, des tâ- diens et l’efficacité des dialogues. Bartleby, film français
Club TV » consacrée aux grandes ches ingrates de copiste, avant S’ouvrant sur une satire mor- de Maurice Ronet (1976),
œuvres de l’audiovisuel français. d’en refuser certaines puis de dante des bureaux, petit monde 1 DVD Luna Park Films.

Les frères palestiniens du Trio O P É RA DE PAR I S


Le président d’Engie
nommé à la tête du

(IFA), le catalogue de sa première exposition L’Eglise sur l’eau


Joubran élargissent leur horizon conseil d’administration
Le président du groupe
énergétique Engie,
affichait déjà les immeubles collectifs bapti- conçue par Le groupe présente en tournée son sixième album, avec des allusions Jean-Pierre Clamadieu, a été
sés Rokko, à Kobé, articulés à flanc de monta- Tadao Ando, nommé mercredi 10 octobre
gne et singulièrement complexes. « Mini- en 1988, sur l’île au flamenco, au tango et à l’électro, pour agrandir son public par le gouvernement
malismes », titrait pourtant le catalogue. d’Hokkaido. président du conseil
En 1993, une autre exposition au Centre YOSHIO SHIRATORI d’administration de l’Opéra
Pompidou à Paris a fait connaître un autre national de Paris.
Ando, celui, formidablement expressif, de vit à Londres. La participation de La nomination d’un chef
l’Eglise de la Lumière (1989) à Ibaraki, près
MUSIQUES DU MONDE « Travailler avec Roger Waters à The Long March d’une entreprise privée à la
d’Osaka, et de l’émouvante Eglise sur l’eau
sur l’île d’Hokkaido (1988).

TROUS DE BANCHE
Troublante, cette exposition présentait
U ne allusion au tango,
une autre au flamenco,
un air de piano (Vincent
Taurelle), un orchestre sympho-
nique macédonien, une brume
le Trio Joubran
était une
expérience
ravit les trois gaillards.
La rencontre s’est faite le 5 fé-
vrier 2017, chez lui, à New York,
grâce à une relation qui les avait
informés que Waters appréciait
tête du CA de la plus grande
institution culturelle
publique en France marque
une rupture par rapport
aux deux derniers présidents,
nombre d’édifices encore en projet dont il de synthés, la voix d’un chanteur
incroyable, leur musique. « Nous avons eu le Jean-Pierre Leclerc et Bernard
était, à distance, difficile de comprendre iranien (Mohammad Mota- une vraie plaisir de déguster un plat d’excel- Stirn, tous deux hauts
l’échelle. La multiplication des éléments sim- medi)… The Long March, le lentes pâtes à l’arrabbiata cuisi- fonctionnaires. – (AFP.)
ples du vocabulaire d’Ando – cercles, carrés, sixième et remarquable album
récompense » nées par Roger en personne et
triangles, mais aussi puisqu’on était dans du Trio Joubran, trois frères ROGER WATERS d’écouter des extraits de son der- PAT R IMOIN E
l’espace, sphères et, en abondance, descentes oudistes palestiniens, annonce- ex-bassiste des Pink Floyd nier album qui était en cours de L’opération « Mission
au creux des reliefs montagneux –, tout cela t-il un tournant, chez ces joueurs composition à l’époque », raconte Patrimoine » a recueilli
pouvait donner un sentiment de mégaloma- de luth oriental (accompagnés Wissam. Dont un titre où il repre- 15 millions d’euros
nie… Que viendra effacer leur réalisation. par leur compatriote percussion- trophée, que lui a envoyé celui-ci nait en anglais un texte de Mah- En récoltant 15 millions
D’autres éléments donnent maintenant les niste Youssef Hbeisch) qui ont par WhatsApp. « Travailler avec le moud Darwich. d’euros pour financer la sau-
clés de son travail. Le catalogue évoque la fêté leurs dix ans de carrière à Trio Joubran était une expérience L’attention ne pouvait que vegarde du patrimoine fran-
« poétique des murs », souvent aveugles l’Olympia, en 2013 ? « Nous vou- incroyable, une vraie récom- « faire tilt » avec les Joubran. Le çais, « Mission patrimoine »
puisqu’il n’aime rien tant que « dresser » la lons toucher un public plus large, pense », y écrit le musicien britan- poète palestinien, mort en 2008, a atteint son objectif mini-
lumière, en photographe expert, enfermer atteindre une nouvelle généra- nique. Celui-ci signe et scande le était un ami et reste leur maître à mum, a annoncé, mercredi
l’espace pour ne lui laisser comme espoir mi- tion, mais l’identité du trio reste texte de Carry The Earth, un titre penser. Ils lui avaient rendu hom- 10 octobre, la Française des
rifique que le ciel au plafond. Comme les inchangée », nuancent d’une poignant, dédié aux enfants « tués mage un an après sa mort avec jeux (FDJ). Depuis le lance-
murs pleins perdent facilement leur échelle, seule voix les trois frangins – Sa- pendant qu’ils jouaient sur une l’album A l’ombre des mots (World ment de l’opération en sep-
il laisse depuis ses premières maisons ce mir (45 ans), Wissam (35 ans) et plage de Gaza, le 16 juillet 2014 », Village/Harmonia Mundi), enre- tembre, plus de 7 millions de
qu’on appelle les trous de banche, qui per- Adnan (33 ans) –, quand nous les lit-on sur le livret. gistré avec sa voix et autour de sa tickets à gratter ont été ache-
mettent l’élévation du béton et rythment rencontrons à Montpellier (Hé- poésie. C’est la voix et les vers du tés, soit 60 % du nombre total
(musique « minimaliste » ?) son architecture. rault), où ils ont suscité l’enthou- Hommage à Mahmoud Darwich poète qui ouvrent The Long mis en vente. Mi-septembre,
Son univers, follement esthétique, est vo- siasme en clôture du festival Ara- Le musicien, qui n’a jamais caché March, dont les intitulés des titres plus de 2,5 millions de tickets
lontiers cruel. Il prévient d’ailleurs les com- besques, le 23 septembre. ses sympathies pour la « cause pa- sont extraits d’un poème qu’il du Loto du patrimoine
manditaires que ses bâtiments ne seront pas Pour les accompagner dans lestinienne », pointe une bavure de avait écrit en 1992, Discours de avaient également été ven-
faciles à vivre. Lui-même habite un édifice cette ouverture, leur entourage l’armée israélienne. Autrefois, Sa- l’homme rouge (en arabe « khot- dus. La FDJ envisage une nou-
quelconque à proximité de son atelier. Son professionnel les a mis en rela- mir Joubran, à l’origine du trio, bat al hindi al ahmar »). Une ma- velle opération en faveur du
agence, l’une de ses premières œuvres, cons- tion avec le producteur Renaud aimait à rappeler sur scène qu’à nière encore, vingt ans après sa patrimoine en 2019. – (AFP.)
truite initialement pour un de ses amis, ra- Letang (Manu Chao, Keren Ann, travers sa musique, il « menait un mort, de saluer sa mémoire. p
chetée puis modifiée à plusieurs reprises, Seu Jorge, Susheela Raman, Ma- combat pour la paix en Palestine, la patrick labesse M US IQ U E
aura permis au maître d’œuvre d’expéri- thieu Boogaerts, Blick Bassy, Phi- fin de l’occupation ». Et puis il avait Disque de platine
menter « in vivo » ses conceptions de l’archi- lippe Katerine…). « Je les ai incités à renoncé à ces déclarations, insis- The Long March, Le Trio Joubran pour Mylène Farmer
tecture. L’entretien qu’il a avec Frédéric Mi- composer de vraies mélodies, qui tant pour qu’on les appréhende 1 CD Cooking Vinyl- En moins de dix jours,
gayrou, commissaire de l’exposition du Cen- peuvent se retenir et être chantées d’abord comme des musiciens. Randana/Sony Music Mylène Farmer a obtenu un
tre Pompidou, dans le catalogue et en vidéo par les gens, explique-t-il. Avec Sur la scène d’Arabesques, à Distribution disque de platine en écoulant
dans l’exposition, est à cet égard un beau l’idée de faire quelque chose de Montpellier, il a évoqué la « pres- Le Trio Joubran est en concert plus de 100 000 exemplaires
moment de grâce et d’intelligence. p beau, mystique et positif. » sion », qui l’empêche de ne parler le 18 octobre à l’Espace Grand de son onzième album,
frédéric edelmann La participation à The Long que de musique, comme il le sou- Sud à Lille (Nord), le 25 octobre Désobéissance (Sony Music),
March de Roger Waters, l’ancien haiterait. Samir Joubran est le au Rocher de Palmer à Cenon sorti le 28 septembre. Il s’agit
« Tadao Ando. Le défi », jusqu’au bassiste et chanteur de Pink Floyd, seul des trois à vivre encore à Ra- (33), le 4 novembre au festival du meilleur démarrage de
31 décembre au Centre Pompidou (Paris). témoigne également de cette vo- mallah, capitale administrative C’est pas classique à Nice (Alpes- l’année pour le nouvel album
Du mercredi au lundi, de 11 heures lonté d’élargir leur horizon. Samir de l’Autorité palestinienne, en Cis- Maritimes), le 16 novembre au d’un artiste et du deuxième,
à 21 heures. Entrée : 11 euros ou 14 euros. Joubran jubile, en nous montrant jordanie. Wissam est installé Théâtre Paul-Eluard à Bezons tous types confondus,
Centrepompidou.fr. le message, conservé comme un comme luthier à Paris et Adnan (Val-d’Oise)… après Les Enfoirés. – (AFP.)
14 | télévision 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Un road-movie VOTRE
SOIRÉE
TÉLÉ
buissonnier
Avec « Microbe et Gasoil », le très éclectique
et fantaisiste Michel Gondry donne un film VE ND RED I 12 OCTOBRE
sur l’adolescence frais comme la rosée TF1
21.00 The Voice Kids
Divertissement présenté par
CINÉ + FAMIZ un manifeste pour la liberté d’être Nikos Aliagas et Karine Ferri.
VENDREDI 12 - 20 H 45 soi, de résister aux assignations, 23.20 Vendredi, tout est
FILM de s’arracher aux cadres. Et à permis avec Arthur
Versailles, où le film commence, Divertissement présenté

E
nfant prodige du clip, les cadres n’ont pas la réputation par Arthur.
contemporain de l’éclo- d’être malléables.
sion de la French Touch, France 2
devenu cinéaste aux Tendresse trash 21.00 Les Petits Meurtres
Etats-Unis (son premier long- Avec ses cheveux longs, sa pas- d’Agatha Christie
métrage, Human Nature, date de sion dévorante pour le dessin, sa Série avec Samuel Labarthe
2001), puis réalisateur de block- mère un peu lunaire, vaguement (Fr., 2017, 105 min).
busters (avec The Green Hornet, dépressive, Daniel (alter ego de « Microbe » (Ange Dargent) et « Gasoil » (Théophile Baquet), copains bricolos. PARTIZAN FILMS 22.45 Les Petits Meurtres
2011), Michel Gondry n’a jamais l’auteur), en tout cas, ne s’y adapte d’Agatha Christie
cessé d’aller et venir entre la pas. A l’école, on le traite de fille, Série avec Antoine Duléry
France et les Etats-Unis, entre la on l’appelle « Microbe ». L’arrivée un moteur) et, sans en avertir traires, Microbe et Gasoil, que les qu’on est au moins autant le pro- (Fr., 2011, 95 min).
fiction et le documentaire, entre d’un nouveau, Théo, un fils de leurs parents, partent sillonner la deux jeunes héros n’ont pas choi- duit de son hérédité que des
des projets artisanaux, comme brocanteur fondu de mécanique, France. En équilibre entre un réa- sis et qui perdent toute légitimité rencontres et des expériences France 3
bricolés dans son grenier, et des qui se pavane dans le quartier lisme délicat et une fantaisie qui une fois franchies les portes du que l’on fait par soi-même. Sou- 21. 00 La Vie secrète
productions hollywoodiennes à la sono à fond sur sa Mobylette ne l’est pas moins, entre une ten- collège (Microbe ne ressemble pas tenu par ses jeunes acteurs (Ange des chansons
gros casting, sans oublier ses customisée et s’exprime avec l’as- dresse trash rappelant Les Beaux à une fille, Gasoil n’est pas sale). Dargent et Théophile Baquet), Série de Chloé Chovin
« usines de films amateurs » qu’il surance d’un grand dandy, lui Gosses (2009), de Riad Sattouf, et Rien n’est univoque, de fait, pas qui rendent merveilleusement (Fr., 2018, 120 min).
installe aux quatre coins du ouvre des horizons, et le sort de une étrangeté qui évoque le cli- même la dynamique d’apprentis- justice à son intention, il rend 23.00 Le Divan de
globe pour offrir à tout un cha- sa solitude. Chez ce garçon trop mat du Prince of Texas (2013), de sage des personnages, qui dé- l’hommage le plus émouvant à Marc-Olivier Fogiel
cun la possibilité de réaliser un crade pour la jeunesse ver- David Gordon Green, le film, borde la question sexuelle pour cet ami perdu de vue, resté dans Magazine présenté par
court-métrage. saillaise, qui héritera du sobriquet mué en road-movie buissonnier, prendre un tour métaphysique, l’ombre, sans lequel, suggère-t-il, Marc-Olivier Fogiel.
Pareilles trajectoires sont rares de « Gasoil », il reconnaît un frère. trouve alors sa musicalité propre. voire politique – l’incendie d’un il ne serait peut-être pas de-
et il convient de saluer la liberté Les grandes vacances appro- L’atmosphère est légère, aé- camp de Roms par des policiers venu qui il est. p Canal+
d’esprit dont celle-ci témoigne, chant, Daniel et Théo décident rienne. Déjà centrale dans The We provoque une prise de cons- isabelle regnier 21.05 Inferno
d’autant qu’elle est ici le sujet de vivre leur vie sans Dieu ni maî- and the I (2012), la question de la cience effarée chez Daniel. Et sur- Film de Ron Howard avec
même du film. Teen-movie frais tre, en accord avec leurs rêves et représentation de soi, de la puis- tout pas les mécanismes de l’in- Microbe et Gasoil, de Michel Tom Hanks, Felicity Jones, Omar Sy
comme la rosée, inspiré des sou- leurs envies. Ils se construisent sance coercitive du regard des vention de soi. Gondry. Avec Ange Dargent, (EU, 2016, 120 min).
venirs d’adolescence de l’auteur, une voiture-maison (une cabane autres, est cruciale ici encore. Avec cette histoire d’élection Théophile Baquet, Audrey Tautou 23.05 Logan Lucky
Microbe et Gasoil sonne comme en bois posée sur un châssis, avec Elle passe par ces surnoms arbi- mutuelle, Michel Gondry affirme (France, 2015, 100 minutes). Film de Steven Soderbergh avec
Channing Tatum (EU, 2017, 115 min).

France 5
20.55 La Maison France 5

Huit films sous la bannière des Romanov Magazine présenté par


Stéphane Thebaut.
22.20 Silence, ça pousse !
La nouvelle production du créateur de « Mad Men » laisse dubitatif, au vu des deux premiers volets Magazine présenté par Carole Tolila
et Stéphane Marie.

Arte
AMAZON PRIME VIDEO de huit volets qui peuvent durer jusqu’à la révolution bolchevi- romance à la Woody Allen, la criti- mode habituel de diffusion : les 20.55 Et vivre encore
À LA DEMANDE jusqu’à quatre-vingt-dix minutes que. C’est peu dire que les deux que sociale à la Sidney Lumet, etc. huit « films-épisodes » ne seront Film de Jens Wischnewski avec
SÉRIE – c’est le cas des deux premiers, premiers volets, qui se déroulent Au final, peut-être un désir pas proposés sur la plate-forme en Christoph Letkowski, Luise Heyer
les seuls que nous ayons pu voir à de nos jours, l’un à Paris, l’autre (in)conscient de se montrer à la une fois, mais à un rythme hebdo- (All., 2017, 105 min).

T rois ans après la fin de son


élégantissime série Mad
Men – et onze mois après
qu’une des scénaristes de ce pro-
gramme l’a accusé d’un acte de
ce jour – et qui s’appuient chacun
sur un scénario, des personnages
et des acteurs différents.

Un budget impressionnant
aux Etats-Unis, laissent sur la ré-
serve. Bénéficiant d’une pléiade
d’actrices et d’acteurs de renom,
ayant tourné aux Etats-Unis, en
Europe et en Asie, et s’appuyant
hauteur de son illustre ascen-
dance, réelle ou supposée, se révé-
lera-t-il être un point commun au
personnage principal de chaque
épisode ; peut-être le patronyme
madaire, à l’exception de ce jour de
lancement, qui en comptera deux.
Amazon a par ailleurs renouvelé
cette série avant même la diffu-
sion de sa première saison. p
22.40 Alice Cooper,
monstrueusement rock !
Documentaire de Sam Dunn,
Reginald Harkema et Scot McFadyen
(Can., 2014, 85 min).
harcèlement sexuel –, Matthew Seule une très aléatoire histori- sur un budget impressionnant Romanov et le sort tragique que martine delahaye
Weiner est de retour. Avec huit cité les lie entre eux, chaque « épi- grâce à son commanditaire, Ama- connut cette famille impériale M6
« films-épisodes » réunis sous un sode » comptant un personnage zon (50 millions de dollars, soit s’avéreront-ils déterminants pour The Romanoffs, série créée 21.00 Bull
même titre, The Romanoffs. qui se sait, se dit ou s’imagine 43,5 millions d’euros), Matthew l’identité de chacun. par Matthew Weiner Série avec Michael Weatherly, Freddy
Cette série anthologique, réali- descendant de la famille impé- Weiner semble surtout avoir pris Nul ne le saura avant plusieurs (EU, 2018, 8 épisodes Rodriguez (EU, 2017, 110 min).
sée et écrite ou coécrite par Mat- riale russe des Romanov, laquelle plaisir à se mesurer à différents semaines, Matthew Weiner ayant de 60 à 90 minutes proposés 22.50 Bull
thew Weiner, se compose en effet régna du début du XVIIe siècle genres cinématographiques : la obtenu qu’Amazon modifie son en version originale seulement). Série (EU, 2017, 45 min).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT
SUDOKU
du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Assurent les connexions dans nos Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 239
PAR PHILIPPE DUPUIS
propos. II. Son histoire ne tient qu’à
un fil. Chargeât de senteurs marines.
N°18-239 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
III. Partagé par tout le monde. Belle 9 1 5 7 2 3 4 8 6
Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
fin pour le homard. IV. Droit pour tra- 1 8 3 2 1 6 4 9 7 5 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
cer. Cité mésopotamienne. Points en 7 4 6 8 9 5 2 1 3 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I opposition. Travailla la sauce. V. Dans 3 7 5 6 2 4 3 5 1 7 9 8 abojournalpapier@lemonde.fr.
1 9 3 6 8 7 5 4 2 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
l’embarras. Se fait remarquer.
II 5 2 6 5 8 7 2 4 9 6 3 1 Courrier des lecteurs
VI. Malet ou Ferré. Fais passer les 3 7 9 5 1 6 8 2 4 blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
Par courrier électronique :
plats. Chez les Strozzi. VII. A perdu 2 6 1 4 7 8 3 5 9
III 4 5 8 9 3 2 1 6 7 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
son intégralité. Dans les masques. Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV VIII. Pourra donc servir. Tout un spec- 6 9 4 Difficile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
tacle à Kyoto. La mère ne vaut pas Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V mieux que le père. IX. Chez Valéry et 9 grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
chez Brassens. Quitte le salon pour la allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI
prairie. X. Fait monter le rouge. Dans
8 6 3 7 1 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII
nos habitudes. 2 5 8 3 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VERTICALEMENT par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
7 8 4 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
VIII 1. Pateline et totalement faux-cul.
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
2. Assurer la mise en beauté. n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
3. Contesta. Frappe durement en-
X
clume et marteau. 4. Dieu des portes
et des passages. Moussent au pub.
5. Tout un monde, bien loin du réel. Présidente :
6. Sur les cartes asiatiques. Bien arri- Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 238
vée. Pompes anglaises. 7. Entraînée 80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Introversion. II. Mériterais. III. Poète. Ni. ONU. du bout des dents. 8. Tête de Titan. Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
Met plus haut. Fouille les fosses et
IV. OLP. Œdipes. V. Soares. Isère. VI. Ignorant. Tee. VII. Ti. Iris. Ss. VIII. Is.
vestibules. 9. Atome. La première à L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
Dee. Eu. PS. IX. Omri. Nourrie. X. Neurotoxines. 93290 Tremblay-en-France
sortir du Chaos. 10. Femme au ser- Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Imposition. 2. Néologisme. 3. Trépan. Ru. 4. Rit. Roi- vice des femmes. 11. Avanciez péni- Montpellier (« Midi Libre »)

dir. 5. Oté. Erre. 6. Ve. Osaient. 7. Erne. NS. Oô. 8. Raidit. Eux. 9. Si. Is. blement. Pièce rapportée. 12. Comme Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
Suri. 10. Isopets. RN. 11. Néré. Pie. 12. Nauséeuses.
des acides qui peuvent faire de la durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
lumière. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018
styles | 15
GASTRONOMIE

T
artines de foie gras au
gewurztraminer, pièce
montée de mignardises à
la crème de marron, dan-
seurs de claquettes survoltés, me-
neuse de revue exécutant le grand
écart dans une coupe de champa-
gne XXL… Le 26 septembre, La Cou-
pole mettait le paquet pour fêter
sa renaissance. Certes, elle n’a ja-
mais vraiment passé l’arme à gau-
che, mais c’était tout comme. Fon-
dée en 1927 dans le quartier de
Montparnasse, la brasserie pari-
sienne et son décor Art déco ins-
crit au Patrimoine assistait à un
exode massif de sa clientèle depuis
dix ans : mille couverts par jour
en 2007, la moitié en 2017. Le dan-
cing au sous-sol, autrefois effer-
vescent, qui voyait défiler du beau
monde, de Man Ray à Simone de
Beauvoir, « était devenu triste,
voire déprimant. Il servait de salle
de réunion pour les groupes », af-
firme Lilian Combourieu, qui gère
désormais l’établissement.
Cette évolution – l’âge d’or, la crise,
puis la renaissance – n’est pas un cas
isolé, loin de là. Les brasseries histo-
riques qui ont autrefois fait la gloire
de la capitale sont devenues des at- Lors de la fête Années folles du 26 septembre à la Coupole. LA COUPOLE/JULIEN MOUFFRON-GARDNER
trape-touristes peu inspirés, plom-
bés par un service aux pratiques an-
tédiluviennes. La multitude de nou-
velles tables excitantes qui ont éclos
à Paris ces dernières années, de la
bistronomie à Big Mamma, a
achevé de les ringardiser.
« Il y a trente ans, c’était moderne
paris sera toujours brasseries
d’aller à La Closerie des Lilas ou au
café Bullier, se souvient Côme de
Chérisey, président et propriétaire
Nouvelles cartes, meilleurs poste. « Avant, on proposait une cui-
sine plus riche, au beurre, se sou-
de Gault & Millau. Ce n’est plus le cas
depuis longtemps. » Et pourtant…
rapports qualité/prix, vient Edouard Bras. Maintenant, il
y a plus de cuisson vapeur, à basse
Après des années passées dans le
formol, certaines brasseries cente-
salle et service repensés… température, ou des poissons sim-
plement passés à la flamme pour
naires reprennent du poil de la bête
grâce à des entrepreneurs qui
un temps ringardisés caraméliser. » La légèreté est incar-
née par exemple par la fabuleuse
voient en elles un vrai potentiel. par la bistronomie, les dorade royale en sashimi, marinée
au citron vert, servie avec des petits
La bonne vieille choucroute
La transformation a commencé
historiques Coupole, Dôme pois et couverte d’herbes aromati-
ques. Outre le rafraîchissement de
doucement il y a une dizaine d’an-
nées, avec le groupe Joulie, collec-
et autres Bouillon Chartier la cuisine, la brasserie a lancé pour
faire parler d’elle le prix Double
tionneur de « belles endormies »,
qui a repris des adresses parisien-
reprennent des couleurs Dôme, remis le 10 octobre à la
chanteuse Clara Luciani côté
nes emblématiques comme le femme, à l’écrivain Vincent Almen-
Bouillon Chartier, L’Européen ou le dros et au photographe Pierre
Wepler. Mais le vrai séisme, c’est le Faure ex-aequo côté homme. Une
rachat, par Olivier Bertrand, des manière de revenir à ses racines
groupes Frères Blanc (2016) et Flo Encore une fois, chez Joulie ou Ber- mondaines-culturelles.
(2017), qui possédaient chacun une trand, on a mis en place des recet- Evidemment, toutes les brasse-
quinzaine de brasseries très mal en tes quasi identiques. D’abord, em- ries historiques ne sont pas au ni-
point. Le patron d’un empire de baucher des dirigeants qui sont veau, et certaines continuent de
restauration qui peut s’appuyer sur sans cesse sur le terrain pour ob- rester dans leur jus, « dans une
le succès de Burger King France a server le déroulement des services odeur d’ammoniaque où des ser-
l’intention et les moyens de les re- et les réactions des clients. En- veurs au pantalon noir élimé et à la
mettre au goût du jour. suite, baisser les prix et compen- chemise au col jauni servent des so-
Qu’il s’agisse de Joulie ou de Ber- ser le manque à gagner en comp- les qui nagent dans le beurre avec
trand, le constat concernant les tant sur une clientèle plus nom- un peu de persil », comme le ré-
dysfonctionnements des brasse- breuse. Elargir la carte et remettre sume justement Côme de Chérisey.
ries était le même : des marges dis- des plats traditionnels que per- « L’offre est assez fourre-tout, ce n’est
proportionnées (multiplication du sonne n’a envie de faire chez soi pas évident de s’y retrouver », con-
prix de revient par 5 ou 6), des cars (bouillabaisse, rognons…), qui res- cède Gilbert Garin, rédacteur en
de touristes pour remplir les tables tent les best-sellers de ces établis- chef du guide Michelin. « En tout
et une gestion désinvolte des éta- sements. Servir à manger à toute cas, [le redressement des brasse-
blissements, souvent pilotés de heure. Et, enfin, donner une iden- ries] est bon pour l’image de la
loin par des manageurs qui « se ras- tité propre à chaque restaurant, France. Elles font partie des rares en-
suraient avec des audits et des même si les brasseries ont ten- seignes qui cuisinent des plats tradi-
clients mystère. Les actionnaires dance à se ressembler. tionnels comme la blanquette ou
voyaient les restaurants comme des La Coupole est un cas d’école. l’œuf mayo, dont la bistronomie n’a
machines à sous très rentables », ex- Avant l’apothéose de la fête An- Le nombre de couverts au Bouillon Chartier est passé de 600 en 2007 jamais su s’emparer. »
plique Lilian Combourieu, direc- nées folles du 26 septembre, le à 1 700 en 2018. CHARTIER Les brasseries historiques ont
teur général du groupe Bertrand. groupe Bertrand a commencé par aussi un autre avantage de taille,
A cette philosophie s’ajoutaient des mesures cosmétiques, pour re- mais pour leur propriétaire : il faut
des mauvaises décisions ponctuel- trouver le lustre d’antan : ouver- les rafraîchir régulièrement, mais
les. Par exemple, quand la bistro- ture de la terrasse – auparavant vi- elles ne nécessitent pas de gros tra-
nomie battait son plein, au début trée, elle était aussi engageante spectacles, des concerts, et même dés, tout est dorénavant fait mai- vaux. « Alors que les brasseries dans
des années 2010, beaucoup de bras- qu’un vieux train Corail. La créa- AU BOUILLON des boums pour ados le diman- son. « Les Parisiens sont des l’air du temps ont des concepts qui
series se sont mises à imiter les
nouveaux restaurants en faisant
tion d’un banc d’écaillers bien visi-
ble dans la salle souligne aussi le vi-
CHARTIER, che après-midi pour que les pa-
rents déjeunent débarrassés de
zappeurs. La seule solution pour les
fidéliser, c’est un excellent rapport
s’usent », explique Lilian Combou-
rieu, du Groupe Bertrand. Il prend
des cartes courtes, plus faciles à gé- rage poisson de la nouvelle carte LES MICRO-ONDES leur progéniture. Avec ce traite- qualité/prix. J’ai le meilleur de Pa- l’exemple de Polpo, une brasserie-
rer. Mais la qualité ne s’est pas amé- où la bonne vieille choucroute de ment de choc, le groupe Bertrand ris », affirme Christophe Joulie. péniche à Levallois, dans les Hauts-
liorée pour autant, les grands volu- la mer a refait son apparition. Les ONT ÉTÉ BAZARDÉS, espère revenir à 650 couverts L’homme fanfaronne, mais il faut de-Seine, où la décoratrice hype
mes des brasseries ne permettant
pas d’atteindre la sophistication
prix ont baissé pour que le ticket
moyen passe de 60 à 50 euros.
TOUT EST par jour en 2019, et viser l’équili-
bre dès décembre.
admettre que payer 1 euro sa soupe,
c’est imbattable. En tout cas, les
Laura Gonzalez a misé sur beau-
coup de végétalisation, des mosaï-
des bistronomes. Cependant, le ré- « Tout le monde doit pouvoir se DORÉNAVANT chiffres parlent pour lui : Chartier ques de petits carreaux, des meu-
trécissement de la carte était sou- payer La Coupole », s’enflamme Li- Au Dôme, du beurre à la vapeur est passé de 600 couverts, en 2007, bles en rotin… « Dans cinq ans, ce
vent synonyme de prix tirés vers le lian Combourieu, qui a milité pour FAIT MAISON. MÊME L’objectif peut sembler réaliste au à 1 700, en 2018. sera ringard. Et alors il faudra tout
haut. Pas d’entrée à moins de que la coupe de champagne coûte regard du redressement spectacu- Hors des groupes aux puissants changer. Les travaux représentent à
15 euros, des plats entre 25 et 7 euros en happy hour. « A ce LA SOUPE À 1 EURO laire opéré par le groupe Joulie sur moyens financiers, les propriétai- chaque fois des investissements
45 euros… Alors, malgré leur posi- prix-là, on ne gagne pas d’argent le Bouillon Chartier. Quand il a re- res s’activent aussi. Le Dôme, dans énormes de plusieurs millions
tion stratégique, en face des gran- dessus, mais il faut savoir être ac- pris le restaurant en 2007, il péricli- le quartier Montparnasse, est une d’euros. En fait, les brasseries histo-
des gares ou dans les quartiers des cessible. Ça met le client de bonne tait. « La cuisine n’était pas faite sur affaire familiale qui a connu un re- riques sont de bonnes affaires »,
théâtres, au fil du temps, les brasse- humeur, dans de bonnes disposi- place. Le restaurant n’avait pas été dressement judiciaire en 2016. conclut-il, rejoignant le point de
ries ont périclité, et la clientèle, tions pour la suite de son repas. » rénové depuis des lustres », se sou- Cette année, les frères Bras ont em- vue de Christophe Joulie : « La bras-
plus attentive à la qualité de son as- Comme l’ADN de La Coupole c’est vient Christophe Joulie, proprié- bauché un nouveau chef à la suite serie, ce n’est pas has been. C’est plu-
siette, s’est raréfiée. la brasserie festive, le dancing taire de Chartier. Tout a été réorga- du départ à la retraite du précé- tôt une valeur sûre. » p
Comment colmater les brèches ? accueille désormais des dîners- nisé, les micro-ondes ont été bazar- dent, qui était resté trente ans en elvire von bardeleben
16 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

PA R I T É

« En histoire, mettons auprès des étudiants et des étudiantes


dont chacun sait qu’il est chronophage.
A bien des égards, le temps des femmes
est compté. Leurs dossiers comportent
statistiquement moins de publications à
cheuses ont besoin d’être soutenues,
d’être insérées dans des réseaux, tou-
jours si déterminants dans le champ,
d’être encouragées à présenter des pa-
piers dans des colloques et tout particu-

fin à la domination âge égal que ceux des hommes, moins de


participations à des colloques supposant
des déplacements, et en amont, moins
de missions prolongées en archives ou
lièrement à publier.

Enfin, nous appelons tous nos collè-


gues à la solidarité : comme certains le

masculine »
sur le terrain. font déjà, ils peuvent refuser de participer
S’il est vrai que, doucement, les choses à des panels ou des ouvrages composés
changent, il est une ultime ironie : lorsque presque exclusivement d’hommes. Ils
nos collègues masculins évoquent leur in- peuvent veiller à l’égalité de l’implication
vestissement dans les tâches domesti- dans les tâches pédagogiques auprès des
ques, ils en reçoivent un indubitable sur- étudiantes et des étudiants, contribuer à
Alors que se tiennent les Rendez-vous de l’histoire de Blois, croît de réputation – contrairement à faire évoluer les critères d’évaluation des
du 10 au 14 octobre, un collectif de 520 historiennes déplore le manque leurs consœurs que personne ne songe- carrières dans les instances auxquels ils
rait à féliciter. participent, ne pas encourager le cumul
de parité au sein de leur discipline Comment réagir ? Nous ne prétendons masculin des positions dominantes dans
pas répondre de manière définitive à le champ académique, solliciter systéma-
cette question et sans doute nos proposi- tiquement leurs collègues pour leur indi-
tions ne sont-elles pas inédites – mais les quer les historiennes compétentes dans
Collectif corps des maîtres de conférences, mais historiennes et les historiens savent tel ou tel domaine. Cette vigilance doit
ne sont plus que 29 % dans le rang profes- combien la répétition témoigne de ce qui s’étendre aux responsables éditoriaux,
soral et 25,5 % au sein des directions de n’a pas été entendu. C’est pourquoi d’émissions de radio et de télévision. Elle

C omme chaque année, la commu-


nauté historienne inaugure son
salon du livre. Les Rendez-vous de
l’histoire de Blois sont d’abord, comme le
dit le dépliant, une « gigantesque librai-
recherche au CNRS. En outre, les femmes
deviennent professeures à un âge plus
avancé, avec une différence de salaire
constatée de près de 1 000 euros en fin de
carrière. Surtout, la domination mascu-
aujourd’hui nous appelons nos collègues
et nos institutions de tutelle à s’engager
sur plusieurs points :

Défendre la représentation égalitaire


doit être, enfin, soulignons-le, celle des
hommes, mais aussi des femmes, que l’a
priori favorable aux hommes n’épargne
pas toujours.
Notre tribune n’est pas une complainte,
rie » d’histoire où se pressent des centai- line dans le champ historique est palpa- des femmes dans les comités de recru- elle est tournée vers l’avenir. Beaucoup
nes d’éditeurs et d’auteurs venus rencon- ble dans les espaces de visibilité et de tement et jurys de concours, où la loi d’entre nous font de belles carrières. Au
trer leurs lecteurs. D’année en année, pouvoir académiques : les directions de l’impose, ainsi que dans les différentes prix de luttes tenaces. Nous voulons que
cette manifestation s’est imposée comme publications, de revues, de collections, instances de sélection de la recherche. l’histoire devienne davantage l’affaire de
le moment de visibilité unique donné à la les lieux de prestige (au Collège de Cette parité doit aussi concerner les jurys toutes et de tous, et que les nouvelles gé-
production et à la recherche historiques, France, trois historiennes pour douze de prix, les comités d’organisation des col- nérations puissent partager et échanger,
avec ses stars, ses invités, ses évités, ses dî- historiens, seulement un tiers de direc- loques et les ouvrages collectifs, sans rigi- produire collectivement et collégiale-
LE CONTEXTE ners, ses conférences à guichets fermés.
Autant le dire d’emblée : si nous n’em-
trices dans les établissements de recher-
che français à l’étranger, etc.).
dité mais avec vigilance. ment et, au-delà de la différence des sexes,
un récit du passé plus dense, car nourri
ployons pas l’écriture inclusive, c’est Enfin, la prédominance des hommes Modifier les critères d’évaluation : nous d’expériences plus riches. p
qu’au fond elle est peu nécessaire ici. La vi- est écrasante dans les grandes collec- défendons l’excellence, mais l’entendons
Les Rendez-vous sibilité du livre d’histoire n’est que margi- tions d’histoire qui offrent de la visibilité qualitativement plus que quantitative-
de l’histoire de Blois nalement celle des historiennes, à l’image aux travaux de recherche : exemples ment. Plutôt que le nombre d’articles pu- ¶
La grande manifestation du visage flouté de Mona Lisa sur l’affiche parmi tant d’autres, sur les deux cent dix- bliés à une date donnée, valorisons leur Les premières signa-
consacrée à la discipline, du festival. Alors c’est vrai, beaucoup de neuf livres publiés dans la collection « Bi- qualité et leur originalité, ou encore la ca- taires de cette tribune
qui se tient cette année du chemin a été parcouru, grâce aux collè- bliothèque des histoires » de Gallimard, pacité à explorer de nouveaux sujets au fil sont : Pascale Barthé-
10 au 14 octobre et dont gues qui nous ont précédées : la parité seize sont signés par des femmes ; dans d’une carrière. lémy, ENS Lyon ; Hélène
Le Monde est partenaire, progresse au sein des manifestations, des « L’univers historique » du Seuil, vingt- Blais, ENS Ulm ; Caroline
a décidé d’instaurer la parité commissions préparatoires et des jurys. huit livres publiés par des femmes pour Prendre en compte les contraintes spé- Callard, université Paris-
dans ses instances. « Avant la L’association Mnémosyne, qui milite cent quatre-vingt-dix-neuf signés par cifiques des carrières féminines : le re- Sorbonne ; Carole Chris-
fin de l’année, Les Rendez- pour l’histoire des femmes et du genre, a des hommes. fus d’entrer dans la vie privée des femmes ten, université de Lille ;
vous de l’histoire de Blois ins- obtenu pour la première fois en 2010 de tout en soulignant les « trous » dans leurs Gaël Eismann, université
criront dans les règlements pouvoir organiser une table ronde. Mais DISCRIMINATIONS « INDIRECTES » CV est une attitude éminemment hypo- de Caen-Normandie ; Ar-
de leur conseil scientifique et la grandeur symbolique, elle, ne se par- Certes, la position subalterne des histo- crite et un choix politique. Les femmes melle Enders, université
des différents jurys de leurs tage pas au salon et elle est indubitable- riennes est partiellement le fruit de discri- ont particulièrement besoin de congés Paris-VIII ; Laurence Gui-
prix que leurs instances doi- ment masculine, comme l’est embléma- minations « indirectes ». Elles répondent pour recherche (CRCT) au moment char- gnard, université de Lor-
vent être composées de ma- tiquement et quasi systématiquement le moins souvent que les hommes aux solli- nière de la préparation de l’HDR, et de ré- raine ; Mathilde Larrère,
nière paritaire », annonce son Grand Prix des Rendez-vous de l’histoire citations des institutions, se présentent sidences académiques où elles puissent université Paris-Est-Marne-
directeur, Francis Chevrier. de Blois (dix-huit hommes primés pour moins nombreuses à l’agrégation ou à se consacrer entièrement à la rédaction. Il la-Vallée ; Camille Lefeb-
Cet objectif sera atteint trois femmes, proportions comparables l’habilitation à diriger des recherches pourrait être envisagé, au CNU et dans les vre, CNRS ; Aliocha Mal-
« à moyen terme, au fil du re- à celle du Prix du livre d’histoire du (HDR), candidatent moins aisément aux universités, de flécher des congés spécia- davsky, université Paris-
nouvellement de ces instan- Sénat, quatorze hommes primés pour appels à communiquer et à publier. Elles lement sur les carrières féminines. Nanterre ; Isabelle
ces », précise-t-il. Et les orga- deux femmes). sont souvent réservées à l’idée de prendre Poutrin, université de
nisateurs feront inscrire dans la parole dans les médias. Lutter contre l’invisibilité à toutes les Reims Champagne-Ar-
leur « charte du bon débat » CARRIÈRES, SALAIRES, VISIBILITÉ Alors quoi ? Les femmes seraient donc les échelles : dans nos enseignements, en denne ; Judith Rainhorn,
que les tables rondes, cartes Blois n’est qu’un symptôme, celui de la premières responsables de leur marginali- donnant à lire aux étudiantes et aux étu- université Panthéon-Sor-
blanches et autres panels et persistance de la prédominance mascu- sation académique ? Un tel raisonnement diants des textes d’historiennes ; dans les bonne ; Stéphanie Sau-
conférences « devront être line dans un contexte de féminisation se heurte à une réalité incontestable : si les instances académiques, en encourageant get, université de Tours ;
aussi mixtes que possible ». progressive, mais fragile, du corps acadé- femmes publient moins, c’est d’abord les candidatures féminines ; dans les con- Valérie Theis, ENS Ulm ;
Cette annonce fait suite mique. Si elle s’articule solidairement à parce que leur temps n’est pas celui des cours de recrutement, en veillant à ce que Geneviève Verdo,
à un appel, lancé sur le site d’autres luttes dont l’urgence s’impose hommes. Même si nous connaissons des les jurys, à l’oral notamment, ne reprodui- université Panthéon-
du Monde le 3 octobre – que aujourd’hui avec force, contre le harcèle- collègues masculins à la pointe de la parité sent pas systématiquement des réflexes Sorbonne.
nous reproduisons ci-contre ment sexuel notamment et contre tou- domestique, notre société fait encore lar- anciens privilégiant l’assurance de soi sur Retrouvez la liste des 520
–, par un collectif de 440 his- tes les discriminations, la résistance à gement porter la responsabilité du soin de l’expression du doute. signataires sur Lemonde.fr
toriennes (aujourd’hui 520), cette forme de domination répond à une la cellule familiale – des enfants, mais
visant à « en finir avec la do- même nécessité. aussi des parents âgés – aux femmes. Encourager les jeunes femmes qui en-
mination masculine en his- Dans les sciences humaines, les fem- Dans l’université, cela se traduit aussi trent dans la carrière : doctorantes, jeu-
toire » et qui propose notam- mes représentent près de la moitié du souvent par un engagement intense nes maîtresses de conférences et cher-
ment de « défendre la
représentation égalitaire des
femmes dans les comités de
recrutement et jurys de con-
cours, où la loi l’impose, ainsi
que dans les différentes ins-
tances de la recherche ».
Michelle Perrot « Chez les historiens, Blois est une brèche »
Selon Camille Lefebvre, l’une
des quinze auteures de la L’historienne et membre du conseil scientifique des d’Ernest Labrousse, j’étais la seule en his- dre degré que la philosophie ou les ma-
tribune, qui se félicite de la Rendez-vous de l’histoire de Blois approuve l’initiative toire !), étaient peu visibles, tolérées, thématiques, demeure une « science »
décision des Rendez-vous voire courtoisement acceptées ; timides, largement virile, dans son exercice
de l’histoire de Blois, « près des responsables de l’événement qui proposent elles se satisfaisaient d’être là, secrète- comme dans son contenu.
de la moitié de la part fémi- de composer leurs instances de manière paritaire ment émerveillées d’y être ! La tribune des historiennes est-elle
nine de notre profession » un écho du vaste mouvement déclenché
appartenant à toutes les gé- UNE SCIENCE LARGEMENT VIRILE par le mouvement #metoo, et qui va bien
nérations – de la doctorante Passage de l’exception à la règle, la massi- au-delà du harcèlement sexuel ? Elle pose,
à la professeuse au Collège Par MICHELLE PERROT tour choisis pour se faire entendre. Dans fication change évidemment la donne ; en tout cas, et pour la première fois,
de France – a désormais le monde forcément masculin – pas né- elle rend les choses plus normales et plus avec une force inédite, la question du
rejoint cet appel. cessairement machiste – des historiens, rudes. Les structures de pouvoir y devien- genre dans l’histoire. p

J e n’ai pas signé la tribune des 520 his-


toriennes, mais je comprends son
contenu et je soutiens leur démarche.
Etroitement associée aux Rendez-
vous de l’histoire depuis l’origine (j’ai pré-
Blois est une brèche. Du reste, ses
responsables ont d’ores et déjà décidé
d’adopter des mesures établissant la pa-
rité dans les divers conseils et jurys de
prix, confirmant ainsi leur option réso-
nent plus apparentes et moins acceptées.
Des ruptures d’évidence s’opèrent : pour-
quoi cette moindre place des femmes
dans les organes de direction ou les postes
réputés ? Les femmes seraient-elles moins

Michelle Perrot est
historienne, professeure
sidé durant trois ans le conseil scientifi- lument égalitaire. capables que les hommes ? Disqualifiées émérite d’histoire
que, dont je suis membre permanente), je La réponse massive à la pétition des his- en tant qu’historiennes ? contemporaine à l’uni-
m’en sens responsable et solidaire. toriennes illustre à la fois la féminisation Les facteurs d’explication sont multi- versité Paris-Diderot. Elle
Ce n’est pas la première fois que les de la discipline et le malaise suscité par ples, et les historiennes en soulignent est également militante
Rendez-vous de Blois ont été choisis l’inégalité sexuelle persistante en ce mi- quelques-uns. Ils tiennent à l’inégalité des féministe. Elle a récem-
comme tribune ; mais il est symptomati- lieu. Sans doute celle-ci était-elle moins parcours sexués, à l’organisation domes- ment publié « George
que que les historiennes, dont c’est la sensible dans ma génération. Dans les tique, toujours si pesante, au fonctionne- Sand à Nohant. Une
première manifestation publique et col- années 1950-1960, les femmes, encore ra- ment du pouvoir dès qu’il s’agit de déci- maison d’artiste » (Seuil,
lective en tant que telles, les aient à leur res (en 1958, à la Sorbonne, assistante sion ou de prestige. L’histoire, à un moin- 464 p., 24 euros).
débats & analyses | 17
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Science en France :
les femmes toujours
au bas de l’échelle
L’entre-soi masculin des instances
de gouvernance et de sélection explique,
pour Camille Froidevaux-Metterie, professeure
de science politique, l’absence de parité au sein
de la recherche scientifique

Par CAMILLE questionnées quand il s’agit d’une


candidature féminine, les fem-
FROIDEVAUX-METTERIE mes étant d’emblée considérées
comme impliquées d’abord dans la

E n préambule aux Rendez-


vous de l’histoire, qui
s’ouvrent le 11 octobre, 520
historiennes ont décidé de « sortir
du Blois » en publiant une tribune
sphère domestique.
Ces préjugés quant à leurs capaci-
tés d’implication se jouent par
ailleurs sur le fond d’une réévalua-
tion de type managérial des critè-
dénonçant la surmasculinisation res de la vie académique. L’injonc-
de leur discipline et les discrimina- tion à l’excellence et la centralité de
tions qu’elles endurent. Pour résu- l’évaluation quantitative des dos-
mer d’un trait, il s’agissait de met- siers font que tout enseignant-
tre au jour la trop lente féminisa- chercheur doit accepter de se sou-
tion du corps académique et l’ab- mettre aux lois de la flexibilité et de
sence de visibilité des travaux des la compétition. L’image prévalente
femmes. A la surprise des initiatri- du scientifique reste celle du héros
ces de l’appel, l’adhésion des solitaire dégagé de toute contrainte
consœurs a été massive, au-delà familiale et susceptible de se consa-
même du champ disciplinaire con- crer exclusivement à sa carrière.
cerné. Salutaire, l’épisode révèle C’est ainsi, en arguant de la diffi-
que le phénomène dépasse de culté a priori de concilier vie acadé-
beaucoup le seul domaine de l’his- mique et vie privée, que l’on sup-
CAROLINE GAMON toire, la prédominance masculine pose que les femmes abandonne-
apparaissant comme une cons- raient volontiers les postes de sta-
tante dans le monde universitaire tut supérieur aux hommes,
et dans celui de la recherche. qu’elles renonceraient sciemment

Claire Judde de Larivière « L’indifférence Quelle que soit la science concer-


née, les femmes disparaissent pro-
gressivement à mesure que l’on
à écrire et à publier, qu’elles s’auto-
excluraient des positions les plus
valorisées au sein du monde de
alimente l’autocensure et le doute » s’élève dans les grades et les fonc-
tions. Toutes disciplines confon-
dues, leur proportion parmi les
l’enseignement et de la recherche.
Vraiment ? Si tant de jeunes fem-
mes font le choix de se lancer dans
enseignants-chercheurs est le long et difficile parcours de la
Deux principaux facteurs expliquent l’invisibilité des aujourd’hui de 37 % (données 2018 thèse, si elles sont de plus en plus
femmes en histoire : la persistance de biais favorables aux faiblement rémunéré et la satisfaction du ministère de l’enseignement nombreuses à postuler et à obtenir
narcissique est l’une des compensations supérieur). La sous-féminisation leur nomination comme maîtres-
hommes et le découragement que cela peut provoquer que l’on en attend. Voir reconnue la qua- s’accentue encore à mesure que les ses de conférence ou chargées de
chez les auteures dont les travaux ne sont pas reconnus lité de ses écrits contribue à renforcer disciplines se « durcissent » : on recherche, ce serait pour s’arrêter
l’ambition et la motivation. Le succès et compte 45 % de femmes en scien- là ? Comme si, soudain, elles
la réputation incitent à continuer ces humaines, 44 % en droit et étaient rappelées à leur « nature »
d’écrire, car on sait qu’on sera lu et com- science politique, 28 % en sciences procréatrice et acceptaient de se
Par CLAIRE JUDDE DE LARIVIÈRE et partiellement inconscients, et parce menté à nouveau. A l’inverse, l’indiffé- de la terre, 22 % en physique, ma- soumettre au modèle traditionnel
que l’on s’expose à la critique de n’écrire rence alimente l’autocensure et le doute thématiques et informatique. de l’enfermement domestique ?

C itez les historiennes dont vous


connaissez le nom. Demandez-
vous maintenant de quand da-
tent les premiers ouvrages qu’elles ont
publiés. Sauf erreur de ma part, celles
que pour se plaindre de son propre
déficit de renommée.
Il me semble pourtant que l’on peut
identifier des régularités. Les textes pro-
duits par des hommes bénéficient a
quant à la valeur de son travail. Parce
qu’elles ont l’impression de ne pas être lé-
gitimes, beaucoup de femmes refusent
les sollicitations à prendre la parole pu-
bliquement. Et comme vient de le dé-
Mais ces seuls chiffres ne disent
pas le plus important : la concen-
tration des femmes dans le rang
des maîtres de conférence (44 %) et
leur sous-représentation logique
Non, bien évidemment que non.
Les études le confirment, qui mon-
trent que le prétendu lien entre
moindre productivité scientifique
et charges maternelles est tout
auxquelles vous avez pensé ont toutes priori d’un crédit supérieur, spécifique- montrer avec brio la professeure de Cam- dans celui des professeurs (24 %). simplement fantasmatique. Il faut
commencé à écrire dans les années 1970. ment lorsque ceux-ci ont une visée théo- bridge Mary Beard (Les Femmes et le pou- donc libérer les enseignantes-cher-
Faites à présent l’exercice avec des hom- rique. Des femmes, le style et la belle écri- voir. Un manifeste, Perrin, 160 pages, SILHOUETTES FLOUES cheuses de ce faux dilemme : faire
mes. Les premiers noms qui vous vien- ture sont généralement valorisés, la ca- 10 euros), les femmes qui prennent posi- Si les filles sont plus nombreuses un enfant ou briguer un poste.
nent à l’esprit appartiennent à la même pacité d’empathie dans la lecture des tion dans l’espace public subissent des que les garçons à obtenir le bacca- Cela passe, et ce n’est paradoxal
génération, voire aux précédentes. Mais sources, la compétence dans certains critiques plus souvent violentes. lauréat, si elles sont majoritaires qu’en apparence, par une réflexion
vous en connaissez également bien champs d’étude, en particulier l’histoire Revenons à nos deux hypothèses de parmi les étudiants de licence et si sur les contraintes spécifiques des
d’autres ayant entamé leur carrière plus du genre, de la famille, de l’intime ou des départ : si la première vous paraît ab- la parité est quasiment atteinte au carrières féminines, par une pro-
récemment, et dont vous avez entendu pratiques artistiques et culturelles. Mais surde, c’est qu’il faut agir sur la seconde. niveau du doctorat, elles devien- motion active de la parité et par un
parler parce qu’ils ont davantage accès leurs propositions théoriques me sem- D’une part, chacun d’entre nous doit se nent curieusement minoritaires changement dans les critères
aux « espaces de visibilité » évoqués dans blent moins commentées et débattues. Il demander s’il reproduit les déséquili- quand il s’agit d’enseigner et de d’évaluation. En appelant leurs col-
la tribune [l’appel des 520 historiennes] y a certes toujours des exceptions (repre- bres de renommée, et chercher à objecti- faire de la recherche. On dénom- lègues à la solidarité, les « faiseuses
dont je suis l’une des signataires. nez votre liste de noms du départ), mais ver ses conceptions inconscientes de la bre ainsi 34 % de femmes cher- d’histoire » témoignent du fait que
Le déséquilibre est bien réel, et on pour- au sein du champ académique, comme répartition du travail intellectuel entre cheuses au CNRS, mais seulement les hommes sont prêts à accompa-
rait ajouter de nombreux exemples à dans l’espace public, il suffit de tendre hommes et femmes. Cela implique de 31 % parmi les directeurs de re- gner, voire à encourager ces évolu-
ceux déjà cités dans la tribune. Com- l’oreille et de commencer à compter pour resymétriser notre regard et d’identifier cherche à l’échelon 1, 25 % à l’éche- tions. Mais c’est en enjoignant aux
ment expliquer une telle dissymétrie ? s’apercevoir que ceux dont on parle, ceux les biais que nous véhiculons malgré lon 2 et 15 % à la classe exception- femmes davantage d’entraide et de
Première hypothèse : les femmes sont que l’on cite, ceux dont on connaît la nous, ce qui est particulièrement le cas nelle (données 2016). On s’est vigilance qu’elles touchent au
moins intelligentes et leurs travaux sont photo, ceux « qui comptent » sont très de ceux qui produisent aujourd’hui les donc réjoui d’apprendre en juillet cœur du problème : lorsque les
moins importants. Si telle est votre opi- majoritairement des hommes. réputations, des hommes en majorité, la création d’un comité parité-éga- élues sont peu nombreuses, la
nion, vous pouvez vous arrêter de lire : et qui doivent s’interroger sur des usa- lité au sein du principal orga- concurrence intraféminine do-
c’est une femme qui écrit. Seconde hypo- SATISFACTION NARCISSIQUE ges que la plupart d’entre eux ne reven- nisme de recherche français. mine et seules les reines des
thèse, les historiennes publient des tex- Les facteurs explicatifs sont aussi diquent évidemment pas. D’autre part, Mieux vaut tard que jamais… abeilles s’en sortent. Il y va donc de
tes aussi bons, mais elles bénéficient de complexes que nombreux, à commen- il revient aux femmes de contrer ces dé- C’est en s’attachant aux préconi- notre responsabilité, à nous qui
moins de visibilité, dans le monde acadé- cer par la plus grande légitimité qu’ont séquilibres en s’autorisant la même am- sations des signataires que l’on sai- sommes en poste et qui avons
mique comme dans l’espace public, parce les textes écrits par les hommes, enraci- bition intellectuelle et théorique que les sit la nature profonde de cette fé- réussi à nous hisser aux côtés des
que les mécanismes de production de la née dans la conviction ancienne que la hommes plutôt que d’attendre que minisation en dégradé de la hommes ; ne laissons pas les plus
réputation minimisent leur contribu- production du savoir est une pratique ceux-ci la leur reconnaissent. Il faut science en France. Elle s’explique jeunes renoncer, battons-nous avec
tion intellectuelle et les assujettissent à la masculine. Mais il y a aussi un fort entre- continuer d’écrire et de s’imposer dans d’abord par l’entre-soi masculin elles pour que les femmes dans la
« grandeur symbolique » des hommes. soi et une camaraderie qui oublient sou- une discipline qui, parce qu’elle affec- des instances de gouvernance et de science ne restent pas des silhouet-
Ainsi, interrogez les historiennes, et vent les femmes, des réflexes de gentle- tionne tant l’esprit critique, ne peut se sélection : comités de recrutement, tes floues et que leurs contours se
nombreuses seront celles qui vous di- men’s club où l’on se reconnaît dans ceux permettre de feindre d’ignorer que le jurys de concours, comités d’orga- dessinent enfin nettement. p
ront qu’elles ont l’impression qu’on leur que l’on promeut, en attendant qu’ils en problème est réel et qu’il est devenu to- nisation des colloques, comités de
accorde moins de crédit, et leur faible re- fassent de même en retour. De tels mé- talement anachronique. p lecture des revues, autant de céna-
présentation dans les grandes collec- canismes existent aussi dans certains cles où perdurent des règles d’éva- ¶
tions d’histoire ou les prix littéraires milieux de femmes dominantes, mais luation circonscrivant un profil de Camille Froidevaux-Metterie,
montrent qu’elles ont raison. Mais voilà ces dernières sont minoritaires. candidat saisi au prisme wébérien professeure de science politique
le paradoxe : aucun d’entre nous n’est Or ces pratiques déjà inégalitaires ont la ¶ de la « vocation ». Dévouement à la et chargée de mission égalité-
prêt à reconnaître qu’il ou elle ressent capacité à accentuer encore les déséquili- Claire Judde de Larivière science et disponibilité absolue, diversité à l’université de Reims,
moins de considération intellectuelle bres, comme c’est le cas de toutes les for- est maître de conférences telles sont les qualités attendues est notamment l’auteure du « Corps
pour les femmes. Et c’est toute la diffi- mes de domination, dont celle des hom- en histoire médiévale des enseignants et chercheurs, des des femmes. La bataille de l’intime »
culté lorsque l’on parle de réputation, car mes sur les femmes n’est que l’une des à l’université qualités attribuées par défaut aux (Philosophie magazine éditeur,
celle-ci obéit à des mécanismes subjectifs manifestations. Le travail intellectuel est Toulouse-Jean-Jaurès hommes, mais qui sont toujours 96 pages, 14,90 euros).
18 | carnet 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Jean Benoît
Mme Raymond Haïm Lévy, Le président,
née Jacqueline Schwartz, Les enseignants-chercheurs,
son épouse, L’ensemble des normaliens, auditeurs,
Le Carnet doctorants,
Yves-Emmanuel et Isabelle Lévy, Les personnels

Journaliste au « Monde » David et Laurence Lévy,


Michel-André et Florence Lévy,
Claire et Thierry de Mazancourt,
de l’Ecole normale supérieure de Lyon
Ainsi que l’association des élèves
et anciens élèves des ENS de Lyon,
Fontenay-aux-roses et Saint-Cloud, Colloque
ses enfants, Lumières de Meiji
rendent un immense hommage à la « Construction du Japon moderne »
Esther et Charles, mémoire de samedi 20 octobre 2018,
Raphaël, de 10 heures à 17 h 30,
Jascha et Elsa, au Musée national
Ariel et Camille, Michel VOVELLE, des arts asiatiques - Guimet.
Daniel, Eytan, historien,
Pour toute information : Samuel, Jonas, Myriam, professeur des Universités, Douze spécialistes
01 57 28 28 28 Grégoire et Lucie, Marine, Sarah, ancien élève questionnent les multiples facettes
de l’ENS de Saint-Cloud (1953),
01 57 28 21 36 ses petits-enfants,
administrateur provisoire
de la construction du Japon moderne
carnet@mpublicite.fr et l’insertion nouvelle du pays
de l’ENS de Fontenay/Saint-Cloud
Rachel, Louise, Eliott, en 1985-1986, dans l’ordre mondial.
ses arrière-petits-enfants
Accès gratuit sur réservation,
Et toute la famille, décédé le 6 octobre 2018. dans la limite des places disponibles :
resa@guimet.fr
ont la douleur de faire part du décès de Auditorium du MNAAG
La maison d’édition Pantarei
de Milan www.guimet.fr
Corinne ALEXANDRE-GARNER
est heureuse d’annoncer la naissance
M. Raymond Haïm LÉVY,
de son premier petit-enfant, présente ses condoléances pour la
survenu le 10 octobre 2018, à Paris, disparition de l’historien,
Suzanne, à l’âge de quatre-vingt-onze ans.

chez Les obsèques auront lieu le vendredi Michel VOVELLE,


Katia et Etienne KOWALSKI. 12 octobre, à 11 heures, au cimetière spécialiste de la Révolution française
parisien de Pantin, où l’on se réunira.
Georg R. GARNER, et lui rend hommage, rappelant ses
(1950-2003), Ni fleurs ni couronnes.
précieuses contributions de recherche
aurait partagé notre joie à tous. et collaborations à la publication de Politikos Rennes 1- 4 novembre 2018
Cet avis tient lieu de faire-part. plusieurs ouvrages.
Festival international du film politique
40, rue de Garches, consacré à l’exercice du pouvoir.
92420 Vaucresson. Rappelant les vingt années
Hélène Ben Rekassa-Claverie, de collaboration et les nombreuses
son épouse, conférences organisées à Milan Une Master class exceptionnelle
Maria, Martin, Jean-Baptiste, Victor Elisabeth Marc, et dans d’autres villes italiennes, « Cinéma, Télévision et Pouvoir »
COLLECTION PERSONNELLE et Camille, née Herbulot, sera organisée à Sciences po Rennes
les enfants, leurs conjoints, son épouse, Le centre Filippo Buonarroti, pendant l’évènement.
Louis, Emilien, Eleonore et Valentin, Nicolas, Laurent, Matthieu, Avec la participation
ses petits-enfants, ses enfants et leurs conjointes, exprime tout son chagrin face à la du cinéaste Yves Jeuland,
Anne, Eulalie, Maxime, Ulysse, Lucas, Emilie, disparition de son ami, du sémiologue Denis Bertrand,

I
sa sœur, Fantine, Elise, des photographes Sébastien Calvet,
l avait le « social » dans le 21 DÉCEMBRE 1929 Nais- Sa famille Jean-Claude Coutausse, Eliott Blondet,
ses petits-enfants,
sang, toujours animé par la sance à Gilly (Belgique) Et ses amis de tous les continents, Michel, Bernard et Philippe,
Michel VOVELLE de l’historien Maxime Grimber
lutte contre les injustices 1951-1954 Entre à ses frères, ou le directeur de la prospective
frappant les plus démunis. « La Gazette de Charleroi » ont l’immense chagrin d’annoncer la Sa famille, à France Télévisions Eric Scherer.
disparition de et son regret pour le vide laissé
Ancien journaliste au Monde, Jean 1955-1968 Travaille pour Ses proches, Quatre demi-journées consacrées
par le grand historien et défenseur
Benoît, malade depuis plusieurs le journal « Combat » à analyser en profondeur l’exercice
de la Révolution française.
Jean-François CLAVERIE, ont la profonde tristesse de faire part du pouvoir à travers l’image
mois, est mort le 1er octobre au Pin- 1968-1985 Journaliste dit Paquito,
du décès soudain de et le discours politique.
au-Haras (Orne), à l’âge de 88 ans. au « Monde » membre fondateur du laboratoire Le président de l’université Paris II
La veille de sa mort, alors qu’il per- 1ER OCTOBRE 2018 Mort d’observation des changements Panthéon-Assas, Coordination :
en Amérique latine (LOCAL),
Daniel MARC, Ses collègues,
dait peu à peu la vue et entendait au Pin-au-Haras (Orne) ancien fonctionnaire des douanes, Alexandre Hallier, producteur. Inscription
L’ensemble du personnel,
de plus en plus mal, il recevait en- www.politikos.film/master-class
emporté brutalement par une maladie
core dans sa maison normande, survenu le 10 octobre 2018, ont la tristesse de faire part du décès de
foudroyante, le 7 octobre 2018.
Le Vieux Pin, des amis belges. à l’âge de soixante-dix ans,
Né à Gilly, en région wallonne, le midi en fines rondelles de spleen Un hommage lui sera rendu le vendredi à Gouville-sur-Mer (Manche).
21 décembre 1929, il avait la natio- devant les juke-box. » 12 octobre, à 17 heures, à l’Institut des Prosper WEIL,
Ses obsèques seront célébrées professeur émérite de l’université,
nalité belge mais a vite manifesté En 1971, Jean Benoît entre à la hautes études de l’Amérique latine
en l’église de Linverville, le samedi membre de l’Institut.
un amour inconditionnel pour la rubrique sociale du Monde où, à (IHEAL), 28, rue Saint-Guillaume,
Paris 7e, amphithéâtre 1er étage. 13 octobre, à 14 h 30.
France. Elevé par sa mère, institu- la fréquentation des institutions,
trice, et par son grand-père, me- il préférera toujours l’investiga- Ils s’associent à la douleur de sa famille
Les obsèques auront lieu le samedi Famille Marc, et de ses proches auxquels ils présentent leurs
nuisier, il travaille pendant trois tion et le reportage. De petite 13 octobre, à 10 h 45, au cimetière parisien 17, rue Paul Doumer, plus sincères condoléances.
ans, de 1951 à 1954, à la Gazette de taille, le regard acéré derrière ses de Bagneux, entrée principale, 45, avenue 14000 Caen.
Charleroi avant de devenir le se- lunettes, la curiosité toujours en Marx Dormoy, Bagneux (Hauts-de- Grande Conférence
crétaire particulier d’André Re- éveil, il est très scrupuleux. Son Seine). Mme Michel Rémond,
nard, syndicaliste et leader du intrépidité à toute épreuve l’aide née Anne-Marie Chasle, Philippe Roussin,
helene.benrekassa@gmail.com Il y a dix ans, le 12 octobre 2008,
Mouvement populaire wallon. à franchir les obstacles. son épouse, disparaissait directeur de recherche CNRS,
Pendant son service militaire de
Hanches (Eure-et-Loir). Jean-Yves et Florence Rémond, Hélène CALEF, Que signifie republier les pamphlets
deux ans, il suit des cours à l’Ecole Bon vivant antisémites de Céline en 2018 ?
Le père Christian Rémond, pianiste,
supérieure de journalisme. En décembre 1984, il est arrêté Martine Hénanff, Emmanuelle Rémond-Dalyac et
Parlant quatre langues – fran- quelques heures par les autorités sa belle-fille, Stéphane Dalyac, « Vivre, c’est s’obstiner à achever avec Esther Tellermann,
çais, espagnol, anglais, alle- turques alors qu’il se rend aux Yann-Cédric et Audrey Hénanff, ses enfants et beaux-enfants, un souvenir. » écrivain, psychanalyste.
mand –, latiniste et helléniste, obsèques de Kemal Ozgül, un ses petits-enfants, René Char.
Jean Benoît écrivait ses notes per- jeune ouvrier cégétiste tué par Etienne et Cécile, Timothée et Souâd, Paris, le jeudi 22 novembre 2018,
ont la tristesse de faire part du décès de Tous ceux qu’elle a enchantés à 21 heures,
sonnelles et les premières mou- un vigile en France. Mais il fait Clément et Vénus, Alexandre, Paul,
se souviennent.
Raphaël, Constantin, Gabrielle, Centre Sèvres,
tures de ses articles en grec. son métier de journaliste. Mme Solange HÉNANFF, ses petits-enfants, Elle continue d’habiter nos vies. 35 bis, rue de Sèvres, Paris 6e.
En 1955, il entre comme rédacteur En 1980, il publie un livre, Dossier née LORILLON,
Entrée : 12 ¤ - Etudiants : 6 ¤.
à Combat, avant d’en être, de 1958 E… comme esclave (éd. Alain Mo- Maxime, Victoire, Eléonore, Plus d’infos : www.ephep.com
survenu le 5 octobre 2018, Sa famille et ses amis.
à 1962, le correspondant à Bruxel- reau), sur les travailleurs immi- ses arrière-petits-enfants,
à l’âge de quatre-vingt-treize ans.
les, où il collabore par ailleurs grés qui fait autorité. Préretraité Un concert à sa mémoire sera donné
pour L’Express et France-Observa- en 1985, il collabore aux Temps La cérémonie religieuse aura lieu
me
M Pierre Jockey, le samedi 13 octobre 2018, à 21 heures,
teur. Il fait aussi un court passage modernes et manque rarement sa sœur, en l’église Notre-Dame-du-Liban, 15, rue
le vendredi 12 octobre, à 14 heures,
Ses neveux et nièces d’Ulm, Paris 5e. (Richard Strauss et Gustav
à La Nation, ce quotidien gaulliste les assemblées de la Société des en l’église Saint-Germain de Hanches, Mahler), entrée libre.
dont il ne partage pas les idées. Il rédacteurs du Monde. suivie de l’inhumation au cimetière de Et toute la famille,
est plutôt proche du Parti com- Depuis trente ans, Jean Benoît Hanches, dans l’intimité familiale.
ont la tristesse d’annoncer le décès,
muniste – il écrira un essai histo- vivait à Montmartre, à Paris. Ma- survenu le 8 octobre 2018,
Elle a désormais rejoint son époux,
rique et critique sur Staline –, li- rié pendant vingt-deux ans à Lu- à l’âge de quatre-vingt-sept ans, Le musée du quai Branly -
bre-penseur avec un petit côté cienne-Marie, décédée en 2008, il Roger HÉNANFF de La Fondation et le prix Jacques Chirac
anarchiste. Sa passion de l’Afrique avait deux enfants, des jumeaux, (1924-2016), Simone de Beauvoir, présente pour la première fois en France,
le conduit à y effectuer de nom- Victor et Gwendoline. Bon vivant, maire honoraire de Hanches Michel RÉMOND, une rétrospective de films
breux voyages. C’est là qu’il ren- il aimait la bonne chère, la bière et chevalier de la Légion d’honneur, Forum de Jean-Pierre Bekolo.
et son fils unique, le croix de la Valeur militaire, Penser avec Simone de Beauvoir
contre Philippe Decraene, qui l’in- les galettes belges. Grand voya- Aujourd’hui Inclassable cinéaste camerounais,
troduit au Monde, d’abord geur, il se ressourçait dans sa mai- docteur Jean-Paul HÉNANFF il explore tous les genres
muni des sacrements de l’Eglise. du 11 au 13 octobre 2018,
comme pigiste, alors qu’il est en- son normande du Vieux Pin. Qua- (1952-2010). cinématographiques dans l’optique
université Paris-Diderot.
core employé, jusqu’en 1968, à tre à cinq fois par an, il imprimait La cérémonie religieuse aura lieu de déconstruire les stéréotypes
Combat, puis comme journaliste un petit journal, Le Phare Matin – Ni fleurs ni couronnes. le vendredi 12 octobre, à 9 h 30, en l’église https://penseravecsdb.sciencesconf. sur l’Afrique et son cinéma.
salarié en 1969. avec comme devise « La liberté ou Saint-François de Molitor, 44, rue Molitor, org/
Cet avis tient lieu de faire-part. Paris 16e. Retrouvez l’agenda des projections
Son premier reportage dans Le la mort ! Et les banquiers par-des-
L’inscription gratuite : sur www.quaibranly.fr
Monde, daté du 31 juillet 1968, ré- sus bord » – à destination de ses prixsimonedebeauvoir@gmail.com
vèle déjà ses grandes qualités, un cinq petits-enfants. La Fédération française des maisons des Elle sera suivie de l’inhumation
jeunes et de la culture à Avranches (Manche), dans le caveau Entrée libre
vrai talent de plume, une im- Il a eu la joie de connaître son ar- familial. dans la limite des places disponibles.
mense érudition et une empathie rière-petite-fille, Capucine, âgée a la tristesse de faire part du décès de
qui était chez lui une seconde na- de 8 mois. Avec son côté « un peu 55, rue Boileau,
ture. Jean Benoît y raconte sa dé- vieille France », selon l’expression Marc MALET, 75016 Paris.
couverte de Mourenx (Pyrénées- de sa fille, Gwendoline, c’était un
Atlantiques), à 3 kilomètres du séducteur. Il s’était remarié (peu survenu le 29 septembre 2018.
La Société des études robespierristes
site industriel de Lacq, « cet enfer de temps) à une Cubaine avant de Directeur de Maison de Jeunes à
poudré de jaune », la première vivre dix ans à Marseille avec une Charlieu à partir de 1942, puis de a le regret d’annoncer la disparition de son
« ville nouvelle » de France alors femme beaucoup plus jeune que l’emblématique MJC des Marquisats ancien président,
vieille de dix ans. « Cette cité du lui. Et il avait encore « une amie de à Annecy dès 1951, délégué fédéral de
la région Sud-Est à partir de 1957, il a été Michel VOVELLE
bonheur climatisé, écrit-il, ne res- cœur » aux Etats-Unis. Comme
un défenseur lucide et actif du projet (1933-2018).
pire pas davantage la joie de vivre Charles Aznavour, il refusait
d’Éducation populaire des MJC, pour
que les grands ensembles qui ont d’être « vieux ». Juste « âgé ». p permettre à chacun d’être un citoyen Exceptionnel historien de la Révolution
inspiré ses architectes. C’est fla- michel noblecourt responsable d’une démocratie vivante. française et citoyen engagé, il laisse
grant à certains signes, comme de [« Le Monde » présente à la famille
une œuvre foisonnante, d’une rare qualité.
voir ces jeunes gens qui traînent de Jean Benoît ses plus sincères La FFMJC présente ses plus vives
aux brasseries, débitant leur après- condoléances] condoléances à sa famille et ses amis. (Le Monde du 10 octobre).
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018 0123 | 19

INTERNATIONAL | CHRONIQUE JAMAL


KHASHOGGI :
par al ain sal l es
vertes dans les médias. Les éléments incri- un entretien accordé la semaine dernière à

L’IMPÉRATIF minant Riyad ne sont pas complètement l’agence Bloomberg, le prince héritier saou-
L’essoufflement DE VÉRITÉ
probants pour l’instant, mais ils sont pour
le moins troublants.
dien, Mohammed Ben Salman, s’était dit
prêt à tolérer cette entorse aux usages diplo-
Après six jours d’un silence embarrassé, matiques. Mais il semble que Riyad ait fait
de l’opposition la diplomatie française a demandé le 8 oc-
tobre, dans un communiqué minimaliste,
marche arrière depuis.
Les grandes capitales occidentales doi-
que la situation de M. Khashoggi soit éclair- vent aussi exiger que Riyad, qui martèle
cie « le plus rapidement possible ». Pas un que M. Khashoggi a quitté sa représenta-

D L’OPPOSITION
ans nos démocraties mot sur Riyad, pas la moindre interpella- tion, démontre sa bonne foi, en fournissant
fatiguées, le débat tion de cet allié, gros client de notre indus- les images des caméras de surveillance pla-
politique disparaît. PEUT-ELLE trie d’armement. Au mois d’août déjà, lors- cées dans le bâtiment. L’affirmation du
L’affrontement entre qu’il avait fallu réagir à un nouveau carnage consul selon laquelle le circuit vidéo était
deux camps qui apparaissent DISPARAÎTRE ? perpétré par l’aviation saoudienne au Yé- en panne n’est pas recevable.
comme irréconciliables rend im-
possible tout dialogue. Le moin-
AUX ÉTATS-UNIS, AU men, les communicants du Quai d’Orsay
avaient pris soin de ne pas mentionner le
Si la communauté internationale veut ti-
rer au clair cette ténébreuse affaire, elle doit
dre argument est rapidement
taxé de « fake news ». C’est le cas
dans l’Amérique de Trump, où les
Tweet du président, relayés par la
chaîne Fox News, le site Breitbart
BRÉSIL, EN EUROPE,
LES SIGNES DE
SON IMPUISSANCE
L’ affaire Khashoggi, qui a commencé
comme une simple énigme crimi-
nelle, est en passe de se transfor-
mer en crise internationale. Le dossier de
l’éditorialiste et dissident saoudien Jamal
nom du royaume. La leçon infligée par
Riyad au Canada, privé de contrats en
juillet pour avoir osé critiquer l’incarcéra-
tion d’une défenseuse des droits des fem-
mes, a bien été retenue à Paris.
enfin aider le président turc à aller au bout
de sa promesse de transparence – fût-ce
au prix d’une crise ouverte avec l’Arabie
saoudite et son homme fort, Mohammed
Ben Salman, qui joue ici sa réputation et
News ou les talk-shows conserva- SE MULTIPLIENT Khashoggi, 59 ans, disparu mardi 2 octobre Mercredi 10 octobre, dans la foulée d’un peut-être même son avenir politique.
teurs, tuent toute forme de com- après avoir pénétré dans le consulat du coup de semonce de Donald Trump aussi Un vent mauvais souffle sur la presse.
plexité politique et la recherche royaume à Istanbul, est suivi à la loupe par tardif qu’inhabituel, qui a réclamé des ex- Trois journalistes ont été tués sur le sol
de consensus, longtemps marque Pendant son mandat (2004- les chancelleries occidentales. plications « au plus haut niveau » à son très européen depuis le début de l’année. Le
de fabrique de la démocratie 2009), il s’était discrédité après Après avoir évoqué un cas de rétention, proche allié du Golfe, le Quai d’Orsay a fini Slovaque Jan Kuciak, la Maltaise Daphne
américaine. RIP John McCain. la publication d’écoutes où il ex- puis d’enlèvement, les autorités turques par annoncer, du bout des lèvres, « être en Caruana Galizia, et la Bulgare Viktoria Mari-
L’opposition peut-elle disparaî- pliquait avoir menti aux Hongrois parlent maintenant d’une opération com- contact avec les autorités saoudiennes ». nova – cette dernière dans des circonstan-
tre ? Au Brésil, le score écrasant pendant des mois. mando, orchestrée depuis Riyad, qui aurait Il en faudra bien plus pour élucider ces encore obscures. Jamal Khashoggi, vu
(46 %) de Jair Bolsonaro, le candi- Les partis du centre ou de gau- mené à la liquidation du journaliste et au l’énigme Khashoggi. La France et ses parte- pour la dernière fois à Istanbul, porte de
dat d’extrême droite, au premier che ont bien fait une liste unique démembrement de son corps. naires européens doivent d’abord faire pres- l’Europe, est probablement le quatrième.
tour de l’élection présidentielle, en 2014, mais leurs divisions ap- Jugées d’abord outrancières, ces accusa- sion sur le royaume pour qu’il laisse une Renoncer à faire la lumière sur sa dispari-
porté par des vagues de fausses paraissaient au grand jour. Ainsi, tions gagnent en consistance, à mesure équipe d’experts turcs inspecter le consulat tion donnerait un feu vert à tous les préda-
informations sur les réseaux so- le Jobbik, un parti de droite ex- que les enquêteurs distillent leurs décou- d’Istanbul et la résidence du consul. Dans teurs de la liberté d’expression. p
ciaux, n’annonce pas des jours se- trême, peut passer pour le princi-
reins pour le débat démocratique. pal opposant, pour le plus grand
Les contrepoids potentiels ris- plaisir de Viktor Orban. Cela lui
quent de se raréfier en cas de large permet de se présenter comme un
victoire le 28 octobre, surtout avec rempart contre l’extrême droite
un Parlement dominé par les pour rassurer le Parti populaire
« trois B » (Bible, bœuf, balles), les européen (PPE, droite), qui a toléré
candidats des lobbys religieux, de les atteintes à l’Etat de droit de Bu-
l’agroalimentaire et des armes. dapest, avant de se réveiller tardi-
L’attaque au couteau contre vement. Longtemps, ce fut l’ex-
Bolsonaro, le 6 septembre, l’a cuse officielle du PPE : Orban nous
transformé en victime de cette protège du Jobbik, qui est pire.
violence qu’il ne cesse de dénon- Si l’opposition s’autodétruit en
cer. Elle a suscité une émotion qui se divisant, elle peut aussi se
a contribué à le faire grimper dissoudre dans une grande coali-
dans les sondages (il était à 22 % tion, comme en Allemagne. Les
le 5 septembre). Son absence for- deux grands partis d’alternance
cée l’a aussi placé au-dessus de la – les chrétiens-démocrates de la
mêlée, regardant les débats – un CDU et les sociaux-démocrates
exercice où il n’est pas à l’aise – de du SPD – essaient de maintenir
sa chambre d’hôpital. Une posi- une coalition, et une chancelière
tion idéale : sur les plateaux de té- à bout de souffle. Depuis 2005,
lévision, les petits et moyens can- l’Allemagne a été dirigée l’espace
didats se sont retournés contre de neuf ans dans le cadre d’une
celui qui était juste au-dessus « GroKo » (entre 2005 et 2009, et
d’eux dans les sondages : Fer- depuis 2013) toujours avec Angela
nando Haddad, le candidat du Merkel, qui a plus gouverné avec
Parti des travailleurs (PT, gauche). les sociaux-démocrates qu’avec
Plutôt que de tirer en chœur sur la les libéraux du FDP, partenaire
menace Bolsonaro, ils l’ont épar- traditionnel de la CDU.
gné et se sont acharnés sur celui Mais la reconduction de cet at-
qui avait déjà bien du mal à en- telage après le scrutin de 2017 a eu
dosser les habits de l’ancien prési- une conséquence lourde de ten-
dent Lula, en prison pour corrup- sions pour l’Europe : le premier
tion. Cela augure mal de l’effica- parti d’opposition est devenu,
cité des ralliements du second avec seulement 12,6 % des suffra-
tour et de la mobilisation en fa- ges, le parti d’extrême droite,
veur d’Haddad (29 %). l’AfD, qui a pu ainsi jouer sans ver-
gogne sur un double tableau pour
Dialogue de sourds déverser sa force paralysante sur
L’Europe ne va pas mieux. La la vie politique allemande : les
même logique binaire et le même prérogatives parlementaires et
dialogue de sourds qu’aux Etats- l’utilisation de la rue aux côtés
Unis sont à l’œuvre en Pologne des néonazis à Chemnitz.
entre les fidèles du parti ultracon- Dans la plupart des pays d’Eu-
servateur, Droit et justice, et l’op- rope, l’extrême droite monopo-
position libérale, qui résiste en- lise le débat malgré un score qui
core un peu. En Hongrie, le ver- dépasse rarement les 20 %, et té-
rouillage médiatique, la mise sous tanise les partis traditionnels qui
tutelle de la justice et des institu- la ménagent en gouvernant avec
tions expliquent l’impuissance de elle ou en ânonnant ses idées de
l’opposition dans un régime illi- peur de perdre des électeurs. Em-
béral. Mais elle porte elle-même manuel Macron est celui qui a
une responsabilité dans son affai- vaincu Marine Le Pen en 2017 en
blissement. Après la victoire du axant sa campagne sur l’Europe.
parti de Viktor Orban en 2010, qui Cette audace a été saluée dans
a obtenu avec 52 % des voix une l’UE, mais le poids de l’extrême
majorité des deux tiers au Parle- droite en Allemagne, son arrivée
ment, l’opposition a semblé téta- au pouvoir en Autriche et en Ita-
nisée et n’a jamais pu surmonter lie, ont fait retomber l’élan.
ses divisions. La mauvaise image Le président français tente de
de l’ancien premier ministre so- rejouer le match des progres-
cialiste, Ferenc Gyurcsany, éternel sistes contre les nationalistes
candidat, est allègrement utilisée pour les élections européennes.
par le Fidesz, le parti d’Orban. Si l’opération a fonctionné en
France, elle ne se répète pas avec
la même facilité ni la même
évidence en Europe. Cela peut
SI L’OPPOSITION même devenir un piège euro-
S’AUTODÉTRUIT EN SE péen, en faisant de l’extrême
droite l’opposant privilégié, celui
DIVISANT, ELLE PEUT qui s’oppose à l’élite de l’UE domi-
nante. Au risque de transformer
AUSSI SE DISSOUDRE aussi le débat européen en une
opposition binaire, qui laisse peu
DANS UNE GRANDE de place à la recherche de consen-
COALITION, COMME sus, longtemps également mar-
que de fabrique de la construc-
EN ALLEMAGNE tion européenne. p

Tirage du Monde daté jeudi 11 octobre : 181 621 exemplaires


PERTES & PROFITS | SEARS
L’industrie du sport attire QUAND LE PASSÉ NE
les fonds d’investissement PRÉSAGE PLUS DE L’AVENIR
Tout a commencé par un gros commandes de Sears, en 2005,
▶ La vente au fonds GACP ▶ Après avoir financé des ▶ Pour les fonds d’investis- paquet de montres toutes neu- il fut accueilli comme un sau-
du club de football des stades, joué sur le marke- sement anglo-saxons, la ves. Le joaillier ne savait qu’en veur au vu du redressement
faire, alors Richard Sears, em- spectaculaire de la chaîne
Girondins de Bordeaux, qui ting sportif ou racheté des France est une terre d’occa- ployé à la gare de North Red- KMart qu’il apportait avec lui.
doit être scellée vendredi, équipementiers, les inves- sions. Même si toutes leurs wood, dans le Minnesota, les Et il a appliqué la même straté-
lui a rachetées pour les reven- gie : couper tous les coûts pour
atteste de l’intérêt de la tisseurs misent sur les tentatives n’aboutissent pas dre à ses collègues tout au long faire remonter la rentabilité
finance pour le secteur clubs et les compétitions PAG E 3 de la ligne de chemin de fer. et vendre les magasins non
Devant le succès de l’opération, rentables. Résultat, des rayons
il fonde, en 1886, une société qui se vident et des locaux
de vente de montres par cor- de plus en plus vétustes, au

Wall Street plonge, et Donald Trump AFRIQUE DU SUD respondance. Sears deviendra moment où ses concurrents
le premier distributeur améri- Amazon et Walmart rivali-
cain après la deuxième guerre saient pour choyer le client.
TITO MBOWENI
attaque la Réserve fédérale
mondiale, l’icône de la société
de consommation, avalant les Impatience des investisseurs
DEVIENT concurrents, multipliant les
ouvertures de magasins.
Chez Auchan, on avait choisi
le patron de Leroy Merlin pour
« La banque centrale est devenue dingue », a déclaré le président américain, qui
met en cause la hausse des taux, après un recul de 3,15 % du Dow Jones PAG E 4 MINISTRE Mercredi 10 octobre, le Wall
Street Journal a révélé que la
tenter d’en répliquer le succès
dans les hypers, mais cela ne va

DES FINANCES firme venait de recruter un


spécialiste des faillites à son
pas assez vite. Alors, on change
de cavalier. Chez Casino et Car-
conseil d’administration. Si la refour, comme chez Tesco au
firme ne rembourse pas lundi Royaume-Uni, les investisseurs
La tâche du Sud-Africain est prochain une traite de 134 mil- s’impatientent. Ils veulent à la
colossale, et ses moyens lions de dollars (soit 116 mil- fois dépenser moins, éviter la
sont limités, avant les élec- lions d’euros), elle pourrait faillite et redresser les ventes.
tions de 2019. L’économie devoir se placer sous la protec- Mais, nulle part, le passé ne
du pays est en récession. tion du chapitre 11 de la loi présage désormais de l’avenir.
américaine sur les faillites et, C’est le propre des ruptures,
Le chômage atteint 27,2 % peut-être, être vendue à l’en- comme celle portée par Ama-
PAG E 5 can. L’ambiance est fébrile et zon. Elle met en lumière un
les vautours tournent déjà changement en profondeur de
autour du siège de l’entreprise, comportement du consomma-
près de Chicago. teur, qui veut toujours des prix
ALLEMAGNE En France aussi, l’atmosphère
s’est soudain alourdie dans le
bas, mais aussi du sens (le bio)
et de la proximité, réelle

LA BAVIÈRE monde de la grande distribu-


tion. Carrefour orchestre un
(le quartier) ou virtuelle (l’In-
ternet). Certains l’ont compris

REGARDE
plan de restructuration massif, depuis longtemps, comme
Casino se débat avec sa dette, Casino, mais tous peinent à
tandis qu’Auchan change à un échapper au piège qui se tend
VERS L’EST rythme accéléré ses équipes de
direction pour tenter d’enrayer
chaque jour un peu plus : pour
accélérer les changements,
la dangereuse glissade de ses il leur faut des moyens finan-
La région, poids lourd grands hypermarchés. Sears ciers qu’ils n’ont pas. Les inves-
de l’économie allemande, était l’Amazon du XXe siècle. tisseurs fuient au moment
entretient des liens écono- Personne à Paris, ni à Londres où ils seraient le plus utiles.
miques privilégiés avec les ni à New York, ne veut devenir Richard Sears peut remballer
pays d’Europe centrale. Une le Sears du XXIe siècle. Alors, on ses montres, elles ne lui seront
tente toutes les recettes. d’aucune utilité pour renouer
proximité aussi politique Quand le financier Edward avec les heures de gloire. p
A la Bourse de New York, mercredi 10 octobre. RICHARD DREW/AP PAG E 2 Lampert est arrivé aux philippe escande

TENDANCES FRANCE | CHRONIQUE PAR THIBAULT GAJDOS


Ecarts de salaires : que le flou demeure…

L ors de l’examen en com-


mission du projet de loi re-
latif à la croissance et la
transformation des entreprises
(Pacte), des députés de la majorité
connue, et il n’est donc pas néces-
saire de disposer de ces informa-
tions pour prendre la mesure des
inégalités de revenus. On pourrait
donc estimer que ces données
déclarés plus volontiers prêts à y
postuler pour un emploi. Enfin, et
cela est plus surprenant, ils se
sont montrés davantage prêts à
en acheter les produits.
écarts de rémunérations. Ainsi,
dans le cas de la France, les per-
sonnes interrogées estimaient
qu’en moyenne les PDG des gran-
des entreprises étaient payés
ont proposé d’obliger les entrepri- sont inutiles. Mais une étude ré- 24 fois plus que les travailleurs
ses de plus de 1 000 salariés à pu- cente d’Arianna Benedetti et Se- Des différences sous-estimées non qualifiés, alors qu’ils étaient
blier chaque année la moyenne et rena Chen a montré que les ci- Ces résultats suggèrent que les in- en réalité payés 110 fois plus.
les quartiles des rémunérations toyens étaient sensibles, en tant formations sur les écarts de ré- Pourquoi le gouvernement a-t-il
de leurs salariés, ainsi que les ré- que consommateurs ou comme munérations au sein des entrepri- jugé bon de rejeter une proposi-
munérations les plus élevées et salariés, à l’ampleur des inégalités ses seraient utiles aux citoyens. tion qui pouvait être utile pour les
les plus basses. salariales au sein des entreprises Or, une étude de Sorapop Kiat- citoyens ? L’explication se trouve
Le gouvernement a remplacé cet (« High CEO-to-worker pay ratios pongsan et Michael Norton laisse peut-être dans une étude
amendement par l’obligation, negatively impact consumer and supposer qu’ils n’en ont pas la d’Alexandre Mas (« Does transpa-
pour les seules entreprises cotées employee perceptions of compa- moindre idée (« How much rency lead to pay compression ? »,
en Bourse, de publier le montant nies », Journal of Experimental So- (more) should CEOs make ? », Journal of Political Economy,
de la rémunération de chaque di- cial Psychology, n° 79, 2018). Perspectives on Psychological n° 125/5, 2017), qui a analysé l’im- ✁
rigeant, ainsi que les salaires mé- Les chercheuses ont décrit à des Science, n° 9/6, 2014). pact d’une loi californienne de
dians et moyens de l’ensemble des participants une entreprise fic- Ces chercheurs ont analysé les 2010 obligeant les villes à publier
salariés (toutes filiales et pays con- tive. Elles ont expliqué à la moitié données d’une enquête réalisée les salaires de leurs directeurs gé-
fondus) hors dirigeants. L’exécutif des participants que le PDG de en 2009 dans 40 pays et montré néraux, qui sont les salariés les
vide ainsi de son sens la mesure l’entreprise était payé 350 fois qu’il existait un large consensus, mieux payés des municipalités.
proposée par les députés. Premiè- plus qu’un travailleur (ce qui cor- remarquablement indépendant Résultat : ces salaires ont baissé
rement, parce que comparer des respond au ratio moyen aux du pays, des opinions politiques en moyenne de 7 %. En d’autres
salaires versés en France et, par Etats-Unis), et à l’autre moitié et du niveau socio-économique termes, non seulement les ci-
exemple, en Inde, n’a aucun sens. qu’il était payé 25 fois plus. Cela des personnes interrogées, pour toyens sont sensibles aux écarts
Deuxièmement, parce que les mis à part, la description de l’en- estimer que les dirigeants des de revenus au sein des organisa-
données publiées seront bien trop treprise était exactement la grandes entreprises devraient tions privées et publiques, mais
sommaires pour pouvoir appré- même pour les deux groupes. être payés environ sept fois plus ils sont susceptibles de faire pres-
cier la dispersion des rémunéra- Sans surprise, l’entreprise la plus que les travailleurs non qualifiés. sion pour les réduire… p
tions au sein des entreprises. égalitaire a été jugée plus atten- Par ailleurs, les personnes inter-
Bien sûr, la distribution des re- tive à l’égard de ses salariés. Les rogées sous-estimaient considé- Thibault Gajdos est chercheur
venus au sein de la population est participants se sont également rablement l’ampleur réelle des au CNRS

Cahier du « Monde » No 22939 daté Vendredi 12 octobre 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | plein cadre 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

DANEMARK
Mer
du Nord

Berlin

ALLEMAGNE

Bavière
Ingolstadt
FRANCE
Munich

20 km

Dans l’usine
Audi de Gyor,
en Hongrie,
le 24 juillet.
AKOS STILLER/BLOOMBERG
VIA GETTY IMAGES

La Bavière, cœur de la allemands en Europe de l’Est… le syndicat IG


Metall en moins. Une décennie après les élar-
gissements de l’UE à l’Est, les rémunérations
en Europe centrale sont très inférieures à

« Mitteleuropa » économique
celles versées aux ouvriers allemands. Le sa-
laire moyen hongrois ne représente que 25 %
de ceux versés outre-Rhin. En République
tchèque, il est à un tiers du niveau allemand,
à 1 250 euros par mois.
« Il y a bien des syndicats, mais ils sont loin
d’être aussi agressifs que ceux que nous avons
berlin - correspondance
Poids lourd de l’économie dévolu sur la Hongrie. Depuis 2012, Merce- en Allemagne, poursuit M. Bauer. Les salaires

L
des possède à Kecskemet une usine, qui doit augmentent beaucoup, notamment en raison
es images, aujourd’hui gênantes,
datent du mois janvier. La scène
allemande, la Bavière être agrandie. Et le bavarois BMW a cet été
posé la première pierre d’un nouveau site de
de l’énorme manque de main-d’œuvre. La Ré-
publique tchèque a le taux de chômage le plus
se déroule au couvent de Seeon,
dans le sud-est de la Bavière, où
entretient des liens politiques production à côté de Debrecen. L’investis-
sement s’élève à 1 milliard d’euros. Derrière
faible de l’UE. Mais le rattrapage ne peut se
faire du jour au lendemain. »
se tient la traditionnelle Klausur
(réunion des députés) d’hiver de
et industriels privilégiés avec ces grands noms, 4 000 entreprises alle-
mandes de taille moyenne ont des sites en
En Bavière, l’étroitesse de ces relations éco-
nomiques est entretenue traditionnelle-
l’Union chrétienne-sociale (CSU), le parti ba-
varois conservateur allié de l’Union chré-
les pays d’Europe centrale, qui Hongrie, profitant d’une fiscalité avanta-
geuse, de bonnes infrastructures et d’une
ment par les responsables politiques régio-
naux. « Il faut comprendre que la Bavière a sa
tienne démocrate (CDU) d’Angela Merkel. Les
barons de la formation politique bavaroise,
sont devenus ses sous-traitants, main-d’œuvre bon marché.
Cette situation est encore plus marquée
propre diplomatie, qui ne vaut, bien entendu,
que pour la région. C’est une marque d’indé-
dont son président, Horst Seehofer, se ras-
semblent devant les micros pour présenter
notamment dans l’automobile avec la République tchèque : 50 % du com-
merce extérieur de ce pays s’effectue
pendance de la Bavière par rapport à Berlin.
La région a toujours cherché à être plus
leur invité d’honneur : Viktor Orban, pre- avec l’Allemagne, dont un quart avec la Ba- grande que ce qu’elle est », souligne Ulf
mier ministre de la Hongrie. vière. Avec 29,9 milliards d’euros échangés Brunnbauer, historien, directeur de l’Institut
Alexander Dobrindt, chef du groupe parle- en 2017, la République tchèque est le cin- Leibnitz pour la recherche sur l’Europe de
mentaire CSU au Bundestag, prend la parole. idéologiques recouvrent des relations éco- quième partenaire commercial de la Bavière, l’Est et du Sud.
« Nous remercions notre ami Viktor Orban nomiques intenses : depuis l’effondrement derrière les Etats-Unis, l’Autriche, la Chine et Avec chacun des pays d’Europe centrale et
pour sa visite. La Hongrie et les pays de Vise- du bloc de l’Est et, surtout, depuis l’intégra- l’Italie. La Pologne arrive au huitième rang, la orientale, Munich dispose d’une commis-
grad [avec la République tchèque, la Pologne tion des pays d’Europe centrale et orientale Hongrie au dixième. sion bilatérale, et des rencontres entre
et la Slovénie] sont des partenaires commer- au marché commun, en 2004 et 2007, s’est responsables politiques sont régulièrement
ciaux étroits de l’Allemagne. Le bilan commer- développée dans cette région une zone éco- DES « DOUBLES INDUSTRIELS » organisées. Les liens personnels sont an-
cial avec ces pays est bien supérieur à celui que nomique où la Bavière joue un rôle central. « La République tchèque est devenue un site de ciens : durant la guerre froide, la Bavière a
nous avons avec la France », déclare-t-il. Elle n’est certes pas nouvelle : la « via Caro- production high-tech. Beaucoup d’entreprises accueilli de nombreux réfugiés qui avaient
Le cadre est posé. La réunion résume à elle lina », qui relie depuis le XIVe siècle Nurem- allemandes implantées ici, essentiellement en fui les régimes communistes, notamment
seule le tropisme qui a marqué la CSU ces berg et Prague, était déjà une route commer- Bohème occidentale, y ont des sites de recher- des Hongrois à partir de 1956.
derniers mois : le parti qui gouverne la Ba- ciale très importante. Aujourd’hui, l’auto- che et développement », explique Bernard « La Bavière a été un modèle pour les conser-
vière depuis cinquante ans regarde à l’est route qui suit le même tracé est chargée de « IL Y A BIEN Bauer, directeur de la chambre de commerce vateurs d’Europe centrale. Outre le succès de
plutôt qu’à l’ouest. L’économie est une ex-
cuse : l’amitié affichée par la CSU avec la Hon-
camions. Cette « Mitteleuropa » économi-
que, qui inclut aussi l’Autriche, est un élé-
DES SYNDICATS, de Bavière à Prague. Le groupe de Munich
Siemens dispose ainsi de huit sites de pro-
son économie, elle est gouvernée par un parti
conservateur et démocratique, la CSU, qui a su
grie de Viktor Orban, qui fait figure de réfé- ment incontournable de la rentabilité ac- MAIS ILS SONT LOIN duction dans le pays, et BMW va y installer la jusqu’ici rester un Volkspartei [« parti popu-
rence antimigrants en Europe centrale, a une tuelle du « made in Germany »… et du « made première piste de test pour ses voitures auto- laire »], c’est-à-dire qu’il rassemble de larges
signification hautement politique. Inviter in Bavaria ». D’ÊTRE AUSSI nomes hors de la Bavière. « On se voit comme pans d’électeurs, qu’ils soient dans les campa-
Orban, qui a fermé la route des Balkans aux
réfugiés, est un affront clair à la politique de
La Bavière est un poids lourd de l’économie
allemande : son produit intérieur brut (PIB)
AGRESSIFS QUE CEUX un espace économique et culturel commun »,
souligne M. Bauer.
gnes ou dans les grandes villes. Et la CSU a
réussi à concilier le conservatisme des valeurs
la chancelière Angela Merkel. s’élève à presque 600 milliards d’euros, au QUE NOUS AVONS Il n’est dès lors pas étonnant que la Bavière avec l’innovation », précise M. Brunnbauer.
second rang des Länder allemands, der- réalise ses déficits commerciaux les plus im- Entre la CSU et le Fidesz de Viktor Orban, les
MAIN-D’ŒUVRE BON MARCHÉ rière la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Sur EN ALLEMAGNE » portants avec la République tchèque et la liens ont longtemps été étroits. « Mais
Mis en difficulté par la montée du parti d’ex- le plan européen, elle se classe devant la BERNARD BAUER Hongrie : elle importe beaucoup plus qu’elle aujourd’hui la plupart des conservateurs en
trême droite populiste Alternative pour l’Al- Suède. C’est aussi un partenaire très impor- directeur de la chambre n’exporte, caractéristique d’une relation de Bavière ont compris qu’avec M. Orban, on
lemagne (AfD), Horst Seehofer, président de tant de la Hongrie et de la République tchè- de commerce de Bavière sous-traitance. La structure industrielle de n’avait plus affaire à un conservateur normal,
la CSU depuis 2008, ministre-président de la que. La Hongrie réalise 30 % de son com- à Prague ces deux pays épouse d’ailleurs exactement qu’il incarnait une force antidémocratique
Bavière entre 2008 et 2018 et aujourd’hui mi- merce extérieur avec l’Allemagne, dont la celle de l’économie allemande en général et dont on devrait se distancier. »
nistre de l’intérieur fédéral entendait ainsi moitié avec la Bavière (12,9 milliards d’euros bavaroise en particulier : l’automobile, la Reste que l’étroitesse de ces liens économi-
marquer sa différence vis-à-vis de Berlin et le en 2017). Après l’ouverture du rideau de fer, construction de machines, les produits élec- ques a un intérêt politique évident pour
virage à droite de son parti. Audi, le constructeur automobile d’Ingols- troniques sont les secteurs dominants. l’Allemagne. Dans la récente négociation
L’enjeu politique est considérable : la Ba- tadt, en Bavière, a été le premier grand « Il y a un effet de prolongement des lignes européenne sur la lutte contre les émissions
vière renouvelle son Parlement le 14 octobre. groupe à installer un site de production en de production des entreprises bavaroises : des de CO2, Berlin s’est opposé aux fortes aug-
Les sondages les plus récents montrent Hongrie : l’usine de Györ, ouverte en 1993. pièces détachées sont fabriquées à l’Est pour mentations des limitations des émissions
que la CSU pourrait y perdre sa majorité L’usine a produit en 2017 près de deux mil- être assemblées ensuite en Allemagne, sou- des véhicules réclamées, notamment, par la
absolue en sièges, un séisme politique qui lions de moteurs et depuis 2013, des modèles vent par des entreprises de taille moyenne », France, la Suède ou encore les Pays-Bas. Dans
aurait des conséquences importantes sur la entiers de la marque y sont fabriqués, livrés explique Alexander Lau, directeur adjoint du cet arbitrage, les indéfectibles soutiens de
vie politique allemande. par train jusqu’à Ingolstadt. département du commerce extérieur à la l’Allemagne à Bruxelles ont été… les pays
La Bavière entretient des liens privilégiés Deux autres constructeurs automobiles chambre de commerce de Munich. Si bien d’Europe centrale. p
avec les pays d’Europe centrale. Les affinités « premium » allemands ont aussi jeté leur qu’on peut parler de « doubles » industriels cécile boutelet
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018 économie & entreprise | 3

Les fonds d’investissement se mettent au sport


La finance mise sur le secteur, à l’image de l’américain GACP, en passe de racheter les Girondins de Bordeaux

E
n plein processus de ritaire (20 %) de l’Olympique lyon- d’euros), les fonds d’investisse- vais la semaine suivante » –, il su- deux compétitions de clubs et
vente des Girondins de nais ; Elliott Management, nou-
Le PSG n’a jamais ment d’outre-Atlantique s’inté- bit un travail de sape. Les grands d’équipes nationales s’est heurté
Bordeaux (FCGB) au veau propriétaire du Milan AC, a été aussi mal ressent à la France, « où les gouver- championnats de football ont en 2017 au refus de l’UEFA, la con-
fonds d’investissement financé le rachat du LOSC, club lil- nances sportive et politique sont toujours plus de places réservées fédération européenne. En sep-
américain General American Ca- lois, par l’homme d’affaires Gé-
en point que stables, et où il y a des opportuni- en Ligue des champions, compé- tembre, la première division de
pital Partners (GACP), qui doit rard Lopez et a sa place au conseil lorsqu’il était aux tés moins chères », souligne Jac- tition la plus rémunératrice, et en rugby anglaise a repoussé l’offre
franchir une étape décisive de- de gérance du club. Peak6, action- ques Boussuge. Il s’étonne que France, le nombre de clubs relé- de 275 millions de livres sterling
vant le conseil municipal borde- naire minoritaire de l’AS Rome ou
mains du fonds « les fonds français [n’aient] pas gués automatiquement en Ligue (312 millions d’euros) formulée
lais, vendredi 12 octobre, les sup- de Bournemouth, en Angleterre, Colony Capital, encore la lucidité » de les imiter. 2 est passé de trois à deux. par CVC Capital Partners, ancien
porteurs du club ont déployé, en a tenté de racheter l’AS Saint- Les compétitions elles-mêmes propriétaire de la formule 1. Les
septembre, cette banderole : « Le Etienne. Le projet a échoué, la di-
de 2006 à 2011 Intérêt pour la France subissent les assauts de ces inves- clubs ne souhaitaient pas aban-
FCGB n’est pas un produit finan- rection des Verts craignant que Derrière l’Angleterre, où la famille tisseurs privés, au risque de se dé- donner la majorité de leurs parts.
cier. » La finance n’est pas de cet « les investissements de Peak6 (…) Glazer, à Manchester United, a naturer. La Fédération internatio- CVC envisagerait de se rabattre
avis : les fonds d’investissement ne correspondent pas à l’ambi- avaient un point commun : leur quasiment quintuplé sa mise en nale de tennis a confié la Coupe sur la MotoGP, propriété d’un
s’intéressent de plus en plus au tion » du club. objectif n’était pas de créer de la treize ans, malgré des résultats Davis au fonds Kosmos, dirigé par autre fonds d’investissement,
sport professionnel, jugé inhospi- Le manque d’ambition spor- valeur, mais d’assouvir une pas- inégaux, la France est considérée le footballeur Gerard Piqué. Ins- Bridgepoint.
talier il y a encore une décennie. tive : voilà ce que les supporteurs sion ou d’acheter de l’influence. comme une terre d’occasions. tallé dans le tennis, Kosmos envi- Pour David Dellea, directeur du
Les investisseurs se contentaient des clubs rachetés reprochent à C’est la raison pour laquelle ces L’Allemagne est verrouillée par la sage la création d’un tournoi, la département sport du cabinet
jusqu’alors d’accompagner les leurs nouveaux propriétaires. clubs, jamais gérés auparavant règle interdisant à des investis- Majesty Cup, qui romprait avec la PwC, le moment est propice pour
clubs dans la construction de sta- Des craintes à relativiser, selon comme des entreprises, appa- seurs privés de s’emparer du club ; tradition de répartition des pri- les investisseurs, car « le sport est
des, de jouer sur le marketing une étude publiée, en 2017, dans la raissent comme des actifs à fort l’environnement économique mes et dont le vainqueur, seul, dans une période de fracture qui
sportif ou de racheter des équipe- revue European Sport Manage- potentiel. n’est pas radieux en Espagne ni en toucherait 10 millions de dollars. crée des occasions. Le consomma-
mentiers. Certains misent désor- ment. Les chercheurs Friedrich « Le marché du sport business est Italie. Les revenus des clubs de- Ces tentatives n’aboutissent pas teur commence à changer, les gou-
mais sur ce qui fait la chair du Buchholz et Kerstin Lopatta esti- très peu mature et structuré, mais vraient progresser grâce au nou- toujours. Le plan d’un consor- vernances sont plus souples. On
sport professionnel : les clubs et ment que « les investisseurs [qui il a un potentiel énorme, explique veau contrat des droits de retrans- tium d’investisseurs internatio- commence à comprendre qu’il est
les compétitions. rachètent des clubs de football] Jacques Boussuge, responsable du mission qui entrent en vigueur naux proposant 25 milliards de important de rendre le format des
Interrogé, le 12 septembre, dans privilégient le résultat sportif sur la sport au sein du cabinet KPMG, en 2020, en hausse de 60 %, et la dollars à la FIFA, l’instance mon- compétitions plus adapté aux né-
L’Equipe sur les raisons du rachat performance économique », pren- qui a conseillé GACP dans le ra- renégociation à venir des droits diale du football, pour organiser cessités d’aujourd’hui. C’est une
des Girondins de Bordeaux à M6, nent des risques avec les achats de chat des Girondins de Bordeaux. de la L1 à l’étranger. opportunité pour les fonds de
le financier américain Joseph Da- joueurs et s’immiscent peu dans On entre dans une ère où l’on va dé- « Ni Frank McCourt [propriétaire prendre des éléments un peu pous-
Grosa, patron de GACP, n’a pas les décisions de la direction. penser de l’argent pour structurer de l’Olympique de Marseille] ni siéreux, les rénover et les rendre in-
louvoyé : « Le foot est une industrie Le seul précédent français n’in- les modèles économiques, alors GACP ne sont des mécènes. Ils
« Le marché téressants pour le public. »
en pleine croissance et cela devrait cite pourtant pas à l’optimisme : qu’auparavant cet argent était uti- croient dans la capacité de la L1 à du sport La croissance de l’industrie du
durer encore longtemps. » S’il en- le Paris-Saint-Germain n’a jamais lisé essentiellement pour obtenir être un business profitable », se sport ne sera toutefois pas éter-
robe son discours de promesses été aussi mal en point que lors- des résultats sportifs. Il s’agit de réjouit le directeur général de la
business est très nelle, selon les acteurs du secteur
de rendre l’équipe « meilleure qu’il était aux mains de Colony construire des stades, un centre de Ligue de football professionnel, peu mature interrogés par PwC : le change-
qu’[ils] ne l’[ont] trouvée », il ne ca- Capital, entre 2006 et 2011. Le formation, afin que le club ait des Didier Quillot. ment du mode de consommation
che pas faire un investissement à fonds spécialisé dans l’immobi- actifs et puisse être revendu avec Même si l’aléa sportif est encore
et structuré, mais du sport, de moins en moins re-
court terme, « cinq ou dix ans », lier avait englouti des dizaines de une structure efficace. » de nature à effrayer les investis- il a un potentiel gardé à la télévision et en direct, et
dans l’espoir de faire un bénéfice millions d’euros avant de trouver Après avoir appliqué des métho- seurs – Gérard Lopez, propriétaire l’absence de confiance dans les
en revendant le club. un repreneur inespéré, Qatar des éprouvées dans l’industrie au du LOSC, a décrit au Figaro « le
énorme » institutions sportives sont cités
D’autres fonds spéculatifs ont Sports Investments. sport nord-américain, où les fran- foot comme une usine complète- JACQUES BOUSSUGE comme les deux facteurs de ce ra-
déjà placé leurs pions en Ligue 1 : Jusqu’au début du siècle, les chises sont évaluées à plus de ment folle qui produirait un bon responsable du sport lentissement à prévoir. p
IDG Capital est actionnaire mino- propriétaires de clubs de football 1 milliard de dollars (870 millions produit une semaine puis un mau- chez KPMG clément guillou

La Suisse veut espionner


les bénéficiaires des aides sociales
Un groupe de citoyens, rejoint par le Parti socialiste et Les Verts, a
lancé un référendum « contre la surveillance arbitraire des assurés »

genève - correspondance son état de santé ou sa situation, avait estimé que la législation
et que le professionnel engagé ait suisse n’encadrait pas suffisam-

P our prévenir la fraude aux


prestations sociales, la
Suisse veut se doter de
tous les moyens. Le Parlement a
voté une loi qui permet aux insti-
été agréé pour ce type d’exercice.
Pour les opposants, au con-
traire, ce texte viole l’intégrité des
citoyens, notamment la disposi-
tion dite « du trou de serrure », qui
ment la surveillance. Puis le Tri-
bunal fédéral, à son tour, avait es-
timé en août 2017 que la base lé-
gale sur le sujet était insuffisante.
Dans ce cas, un homme bénéfi-
tutions de suivre secrètement les permet de surveiller quelqu’un ciaire d’une rente d’invalidité
personnes soupçonnées de rece- chez lui depuis l’extérieur. « Le avait été suivi et surveillé quatre
voir des aides de manière indue, monde de Big Brother n’est plus un jours en deux semaines, chaque
d’enregistrer leurs conversations, cauchemar littéraire, mais une fois entre cinq et neuf heures par
voire de les filmer si elles se trou- réalité, a déclaré la députée Verte jour. A la suite de ces deux déci-
vent dans un lieu public ou sur Lisa Mazzone. Cette loi confère sions, les organismes avaient
leur balcon. L’employé de l’insti- aux assureurs davantage de droits cessé leurs surveillances et de-
tution ou le détective privé en que n’en a la police pour traquer mandé au Conseil fédéral d’établir
charge de cette mission pourra des criminels. » rapidement une loi, ce qu’il a fait
même utiliser des outils GPS, à en un temps record.
condition d’obtenir une autorisa- Coup d’arrêt judiciaire Entre 2009 et 2016, l’AI, qui attri-
tion préalable. En réalité, les organismes sociaux bue des allocations pour handi-
Cet article a été ajouté en toute suisses ont déjà, par le passé, ap- cap, a mené une enquête appro-
discrétion à la loi sur « la partie gé- pliqué de telles mesures. Pendant fondie, avec surveillance, sur envi-
nérale du droit des assurances so- des années, l’assurance-invalidité ron 220 personnes. Dans un cas
ciales » au mois de mars, mais re- (AI), l’assurance-accidents et les sur deux, les soupçons étaient
vient dans l’actualité cet assurances-maladie ont réguliè- fondés, selon les statistiques li-
automne, car il soulève beaucoup rement surveillé des personnes vrées par le gouvernement. Mais,
d’oppositions. Un groupe de ci- bénéficiant de leurs subventions, symboliquement, le fait que l’Etat
toyens, rejoint par la suite par le dont certains ont témoigné dans autorise ce type de surveillance a
Parti socialiste et Les Verts, a les médias de l’intrusion de détec- du mal à passer. D’autant que la
lancé un référendum « contre la tives chez eux. campagne du Conseil fédéral pour
surveillance arbitraire des assu- La justice a mis un coup d’arrêt à faire valider sa loi, et donc contre
rés », qui aura lieu le 25 novembre. ces pratiques. D’abord par le biais le référendum à venir, s’est dotée
Le Conseil fédéral, c’est-à-dire le de la Cour européenne des droits du slogan « Restons fair-play ».
gouvernement suisse, est monté de l’homme, qui a donné raison « Dans cette affaire, les assureurs
au front mardi 9 octobre lors fin 2016 à une Zurichoise de n’ont jamais été vraiment fair-
d’une conférence de presse qui vi- 62 ans pensionnaire d’une alloca- play. Ils ont procédé durant des an-
sait à défendre sa loi. tion après un accident – la Cour nées à des observations sans base
« Nous avons un système (…) so- légale, écrit le journaliste Eric Fel-
cial qui fonctionne bien, mais il ley sur le site d’informations en li-
faut lutter contre tous les abus, a gne Le Matin. La façon dont la
déclaré le ministre de l’Intérieur « Cette loi confère Suisse se dote de moyens pour es-
et président de la Confédération pionner les plus pauvres est triste-
Alain Berset. Pour cela, il faut une
aux assureurs ment symptomatique des inégali-
base légale claire et solide. Les ob- plus de droits que tés sociales de ce pays. »
servations sont interdites dans la Au printemps, un sondage réa-
sphère privée, mais, si elles ont lieu
n’en a la police lisé par le groupe de presse Tame-
dans la sphère publique, alors elles pour traquer dia affirmait que 62 % des Suisses
sont acceptables. » Des garde-fous étaient en faveur de la nouvelle
sont prévus : il faut que la per-
les criminels » loi. Reste à attendre le 25 novem-
sonne visée par l’enquête soit LISA MAZZONE bre pour en avoir confirmation. p
déjà soupçonnée de mentir sur députée (Les Verts) marie maurisse
4 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Wall Street chute, Trump attaque la banque centrale


Le Dow Jones et le Nasdaq ont fortement reculé, mercredi. Pour le président américain, la Fed est la coupable

new york - correspondant 1950. Il ne s’agit pas d’un grand quiétude. Pour l’heure, l’indice de
tremblement de terre, comme Une baisse brutale volatilité du marché, s’il est au
L’alerte, sérieuse,

L
a Bourse américaine a l’explique le Wall Street Journal. COURS DU DOW JONES plus haut depuis avril, n’a pas re- rappelle combien
subi, mercredi 10 octobre, Mais l’alerte est sérieuse, qui rap- trouvé le niveau atteint lors de la
sa plus grosse correction pelle combien la croissance des
EN POINTS À NEW YORK
correction de février.
la croissance
depuis le mois de février, dernières années s’est construite Un phénomène inquiète les ex- des dernières
avec un recul de 3,15 % de l’indice sur l’argent facile. L’onde de choc perts : la baisse conjuguée des ac-
Dow Jones, à 25 598,74 points, et s’est répercutée, jeudi 11 octobre,
24 824,01
tions et des obligations – attestée
années s’est
surtout de 4,08 % de l’indice riche en Asie, avec une chute de 4 % à par la hausse des taux. Les modè- construite sur
en technologies, Nasdaq, à 6 %, selon les Bourses. La baisse les financiers sont construits sur
7 422,05 points. Et Donald Trump, était plus modérée en Europe, à
26 828,39
le pari que lorsqu’un marché
l’argent facile
à quatre semaines des élections l’ouverture, autour de 1,5 %. monte, le second baisse, et que
de mi-mandat, a trouvé le coupa- Car Donald Trump a raison sur l’on vend des actions pour ache-
ble : la Réserve fédérale (Fed, ban- un point, la crise est d’abord mo- ter des obligations – ou l’inverse. 4,65 %. A New York, le Financial Ti-
que centrale américaine), qui a re- nétaire. Les taux d’intérêt améri- 25 598,74 Si ce modèle devient inopérant, si mes a réalisé une enquête appro-
levé, en septembre, ses taux d’in- cains à long terme – qui servent à les obligations ne servent plus de fondie attestant d’un recul du
térêt pour la troisième fois depuis valoriser les futurs profits, et valeur refuge, les stratégies d’in- marché des biens de luxe. Ces si-
le début de l’année et la huitième donc le prix des actions – étaient vestissement pourraient être gnaux négatifs, qui contrastent
depuis fin 2015 – ils sont compris restés très bas, en deçà de la barre 23 533,20 plus perturbées. avec la bonne santé de l’économie,
entre 2 % et 2,25 % : « La Fed fait des 3 %. Cette valorisation laissait rendent les investisseurs nerveux.
une erreur. Ils sont si stricts. Je paraître que les marchés ne pre- 2 JANVIER 10 OCTOBRE 2018 Signaux négatifs S’y ajoutent les craintes sur les
pense que la [banque centrale] est naient pas au sérieux les prévi- SOURCE : BLOOMBERG Les turbulences ont aussi des ex- guerres commerciales, en parti-
devenue dingue », a déclaré le pré- sions et annonces de la Réserve plications macroéconomiques culier avec la Chine. Celles-ci ne se
sident des Etats-Unis, qui a ajouté, fédérale, qui n’a cessé d’annoncer internes et externes. L’économie traduisent pas par des chocs
à propos de la Bourse : « En fait, sa politique de resserrement du base pour atteindre, mardi 9 oc- du chômage à 3,6 % et la progres- américaine est en pleine santé, macroéconomiques forts et im-
c’est une correction que nous at- crédit sur fond de forte crois- tobre, 3,26 % (mercredi, ils étaient sion – modeste – des salaires peu- mais, après dix années de crois- médiats, mais perturbent la stra-
tendons depuis longtemps, mais, sance, de remontée de l’inflation redescendus à 3,17 %). vent finir par peser sur les profits sance, les opérateurs regardent tégie d’investissement à long
vraiment, je suis en désaccord avec et de retour au plein-emploi. Cette hausse des taux, en réalité alors que les effets de la réforme aussi les signaux négatifs. Sur le terme, et donc les bénéfices à
ce que fait la Fed. O.K. ? » La directrice générale du Fonds massive, a fini par se répercuter fiscale finiront par s’estomper. front intérieur, les ventes de véhi- long terme des entreprises.
La baisse du Dow Jones n’est que monétaire international (FMI), sur les actions, notamment sur Techniquement, la Bourse s’es- cules automobiles ont reculé de Enfin, le déficit budgétaire reste
la 80e plus forte depuis les années Christine Lagarde, a d’ailleurs jus- les valeurs technologiques, dont souffle aussi parce que les inves- 7 % en septembre par rapport à la abyssal, de l’ordre de 5 % du pro-
tifié l’action de la Fed, dans une les valorisations avaient atteint tisseurs ont cessé d’investir dans même période de 2017. Le secteur duit intérieur brut après dix ans de
réponse indirecte à Donald des sommets. Elles ont reculé, le marché actions au regard des s’inquiète des répercussions de croissance. Jusqu’à présent, les in-
« La Réserve Trump. Les hausses de taux direc- mercredi, de 4,8 %, leur pire score valorisations excessives. Selon l’accord de libre-échange avec le vestisseurs semblaient s’en mo-
teurs « sont un développement né- depuis 2011. Les télécoms ont l’agence Morningstar, les inves- Canada et le Mexique, tandis que quer, tandis que les crises financiè-
fédérale fait une cessaire » et « inévitable » pour les aussi chuté fortement. On n’en tissements des fonds mutuels sur les droits de douane menacent de res dans les pays émergents (Tur-
erreur. Ils sont si économies disposant d’une forte est pas à l’effondrement. Apple les trois premiers trimestres peser sur les coûts. quie, Argentine, Brésil) voire, de-
croissance, d’une inflation en vaut toujours plus de 1 000 mil- n’ont atteint que 282 milliards de Côté logement, le marché est main, en Italie, permettaient aux
stricts. Je pense hausse et d’un chômage bas, a-t- liards de dollars (866 milliards dollars, en retrait de 45 % par rap- chaotique – un rebond en août, Etats-Unis d’emprunter indéfini-
qu’[elle] est elle souligné. Le vent a tourné, les d’euros), mais Amazon est retom- port à l’année précédente. Les mais des ventes révisées à la ment et pas cher. Peut-être l’ère de
marchés ont ouvert les yeux, et le bée à 912 milliards de capitalisa- manageurs de fonds actifs ont, baisse pour juin et juillet –, tandis l’argent gratuit est-elle révolue,
devenue dingue » rendement des emprunts d’Etat à tion tandis que Facebook a perdu eux, retiré 43 milliards de dollars que le taux des emprunts immo- pour la première fois depuis la
DONALD TRUMP dix ans s’est envolé. En un an, ils 16 % depuis le début de l’année. de capitaux. Un plus haut depuis biliers a progressé de 60 points de grande crise financière de 2008. p
président des Etats-Unis ont progressé de 100 points de Outre les taux d’intérêt, la baisse la fin 2016, qui atteste de leur in- base en un an pour atteindre arnaud leparmentier

Elisabeth Borne face à des


accusations de conflit d’intérêts
Passée chez Eiffage en 2007, la ministre des transports doit attribuer
le marché de l’autoroute A79, auquel candidate son ex-entreprise

C’ est un tout petit caillou


sur le bitume qui pour-
rait bien se révéler gê-
nant pour Elisabeth Borne, la mi-
nistre des transports. Celle qui
Celle qui aura le dernier mot
pour l’attribution de la concession
de la future A79 est, évidemment,
la ministre des transports. Or, une
ligne de son CV officiel rappelle
d’euros, et le gagnant empochera
les péages pendant une période
de quarante ans.
L’appel d’offres a, par ailleurs,
rameuté la fine fleur du BTP. En
est surtout connue pour sa car- qu’Elisabeth Borne a été directrice plus d’Eiffage, des groupements
rière de haut fonctionnaire et ses des concessions du groupe Eiffage menés par Bouygues, NGE, SPIE
précédentes fonctions de pa- en 2007 et 2008. Et Eiffage fait par- et Vinci sont candidats. « Dans le
tronne de la RATP est potentielle- tie des candidats les plus en vue. petit milieu des travaux publics,
ment concernée par une situa- « On est dans la définition du chacun sait que cette partie de la
tion s’apparentant à un conflit conflit d’intérêts, estime un spé- France est déjà un peu la chasse
d’intérêts lié à son passage, il y a cialiste du secteur. Dans un cas gardée d’APRR, la filiale autorou-
une dizaine d’années, chez Eif- pareil, la ministre devrait se dé- tière d’Eiffage, explique l’expert.
fage, le géant du bâtiment et des porter. Ou alors la commission Mais si, en plus, la ministre déci-
travaux publics. technique devrait rendre son rap- sionnaire est une ancienne de la
Le bitume en question est celui port public pour que la décision ne maison, il va être compliqué de
de la route Centre Europe Atlanti- fasse l’objet d’aucune suspicion. » faire croire à une situation nor-
que (RCEA), un axe qui coupe la En effet, c’est sur la base des male de concurrence. »
France d’ouest en est en son mi- conclusions du groupe d’experts
lieu. La voie est surnommée « la de cette commission que Cette « accusation est absurde »
route de la mort » dans sa por- Mme Borne est censée faire son Contacté par Le Monde, le cabinet
tion traversant l’Allier et la Saô- choix. Selon nos informations, de la ministre considère que cette
ne-et-Loire. Dans cette zone, la au moins un concurrent a de- « accusation est absurde ». « Il n’y
N79 doit ce qualificatif au terri- mandé si des dispositions parti- a pas la moindre suspicion possi-
fiant ballet de camions qui s’y culières seraient prises, compte ble de conflit d’intérêts, précise
croisent. Le nombre d’accidents tenu de la situation. Il lui a été ré- son entourage. Ce projet de con-
y est très élevé, les chocs fron- pondu, affirme-t-il, que les tra- cession n’existait même pas à
taux plus fréquents que la vaux de la commission, confor- l’époque où Mme Borne était direc-
moyenne et particulièrement mément aux habitudes, ne se- trice des concessions d’Eiffage.
dramatiques. raient pas rendus publics et que Elle n’a donc travaillé ni de près ni
L’Etat a fait de la mise en sécu- la ministre exercerait normale- de loin sur ce projet. Elle a quitté
rité de ce tronçon routier une ment ses attributions. Eiffage en mars 2008, soit plus de
priorité. La puissance publique a Le marché en jeu est loin d’être cinq ans avant que l’Etat prenne la
décidé de prendre à son compte anodin. Les spécialistes l’esti- décision, en juillet 2013, de mise en
sa mise en deux fois deux voies ment à un gros demi-milliard concession de ce projet. »
dans la partie Saône-et-Loire. « S’il y a le moindre risque de
Quant à la partie Allier, elle sera conflit d’intérêts dans le cadre de
transformée en autoroute concé- ses fonctions, Mme Borne n’a
dée à péage sur 92 kilomètres, à
« Il va être aucune hésitation à se déporter
l’horizon 2022. compliqué de d’un dossier, souligne le minis-
tère des transports. C’est, par
Réclamation d’un concurrent
faire croire à une exemple, ce qu’elle a décidé de
Un appel d’offres a donc été lancé, situation normale faire concernant l’attribution du
le dossier mis en consultation ce marché de l’exploitation du projet
printemps, et cinq consortiums
de concurrence », CDG Express, compte tenu de ses
se sont déclarés candidats. La dé- estime un fonctions précédentes à la RATP,
cision finale d’attribution du entreprise qui fait partie d’un des
marché devrait intervenir dans
spécialiste du groupements candidats. » p
les semaines qui viennent. secteur éric béziat
économie & entreprise | 5
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

En Afrique du Sud,
Tito Mboweni
devient ministre
des finances
Ce défenseur de l’orthodoxie financière
a remplacé, mardi, Nhlanhla Nene, victime
paradoxale de la lutte anticorruption
johannesburg - correspondance lorsqu’il témoigne devant la com-
mission d’enquête judiciaire char-

E
n Afrique du Sud, le mi- gée de faire la lumière sur les accu- Le président
nistre des finances sem- sations de corruption au sommet sud-africain,
ble assis sur un siège éjec- de l’Etat. Lancée le 20 août, celle-ci Cyril
table. La démission très s’applique à disséquer l’influence Ramaphosa
commentée de Nhlanhla Nene, de la sulfureuse famille indienne (à g.), et Tito
mardi 9 octobre, le prouve une fois Gupta sur la présidence de Jacob Mboweni,
de plus. Son remplaçant, Tito Zuma. Le scandale de « capture de au Cap, le
Mboweni, nommé le même jour, l’Etat », qui désigne le schéma par 9 octobre. AP
est le cinquième à ce poste en trois lequel les Gupta ont pesé sur les
ans. Ancien ministre du travail de nominations de ministres et se
Nelson Mandela, ce défenseur de sont octroyé de juteux contrats Jacob Zuma a fini par relever tion a annoncé l’ouverture d’une En imposant Tito Mboweni, il tion, et restaurer la discipline dans
l’orthodoxie financière a été le publics, est celui qui aura mené M. Nene de ses fonctions pour enquête. Son geste a été unanime- rassure les marchés et les milieux les entreprises publiques, dont la
premier Sud-Africain noir à être l’ex-président à sa perte. avoir les mains libres. Ce faisant, il ment salué. « De mémoire, c’est la d’affaires. Le rand, qui vacille à gestion est jugée désastreuse », dé-
nommé gouverneur de la banque a torpillé durablement la con- première fois de notre histoire dé- chaque turpitude politique en taille l’analyste Daniel Silke.
centrale sud-africaine, fonction Révélations fracassantes fiance des marchés. La note du mocratique qu’un ministre démis- Afrique du Sud, est finalement re- Fin septembre, Ramaphosa a an-
qu’il a exercée de 1999 à 2009. Si les travaux de la commission pays a été dégradée, et le rand a dé- sionne du gouvernement pour des parti légèrement à la hausse face noncé un plan de relance que Tito
Après des jours de spéculations doivent durer au moins deux ans, gringolé : c’est le limogeage le plus raisons éthiques », remarque Ste- au dollar après avoir été fébrile Mboweni doit désormais mettre
et de pressions, le président Cyril celle-ci produit néanmoins pres- cher de l’histoire sud-africaine. phen Grootes, commentateur du plusieurs jours durant. en place. Il comprend des investis-
Ramaphosa s’est finalement ré- que chaque jour son lot de révéla- Mais le témoignage du ministre site en ligne Daily Maverick. Mais pour le nouveau ministre, sements dans les infrastructures à
solu à se séparer de Nhlanhla tions fracassantes. Nhlanhla Nene est également venu contredire De l’avis des analystes, Cyril la tâche est colossale, et les hauteur de 23 milliards d’euros et
Nene, un membre de sa garde rap- a été auditionné car il était déjà certaines de ses affirmations pas- Ramaphosa sort renforcé de cette moyens d’actions limités, à l’ap- des mesures destinées à redonner
prochée, au terme d’une séquence ministre des finances sous Jacob sées. Nhlanhla Nene a affirmé séquence. « Le président montre proche d’élections en 2019. Il hé- de la compétitivité à l’économie.
plutôt réussie pour sa présidence. Zuma en 2014 et 2015, avant d’être s’être rendu six fois en personne à que le nettoyage a bien lieu et que la rite d’une économie en récession Le gouvernement s’est également
Jusque-là réputé pour son inté- nommé de nouveau en fé- la résidence des Gupta lorsqu’il reconquête de l’Etat est en cours », et d’un chômage qui touche 27,2 % engagé à mobiliser les entreprises
grité, Nhlanhla Nene est parado- vrier 2018. Lors de son audition, il était au gouvernement alors estime Susan Booysen, profes- de la population active. Les pers- pour créer 275 000 emplois par an
xalement la première victime est d’abord apparu comme un hé- qu’en 2016, il avait dit le contraire à seure à l’université du Witwaters- pectives de croissance, mauvaises pour tenter de résorber les 9,5 mil-
d’envergure du grand nettoyage ros pour avoir refusé, en 2015, la télévision. Dans la foulée, la sor- rand, à Johannesburg. Alors qu’il à court terme, ont été revues à la lions de chômeurs.
lancé contre la corruption ces der- d’apposer sa signature sur un plan tie de révélations dans la presse reste contesté au sein du Congrès baisse. D’après le Fonds monétaire Enfin, le plus grand chantier sera
niers mois. Le nouveau président nucléaire jugé fumeux. sur de potentiels conflits d’inté- national africain (ANC, parti au international (FMI), l’économie d’aider Ramaphosa à restaurer la
perd un précieux allié pour redres- Concocté par le président sud- rêts impliquant son fils a achevé pouvoir) par l’aile restée fidèle à sud-africaine devrait croître de confiance après les années Zuma,
ser l’économie du pays, l’autre africain et la Russie, ce pro- de jeter le trouble. l’ancien président, « il envoie un si- 0,8 % en 2018, et de 1,4 % en 2019. et à rassurer investisseurs et agen-
grande promesse qu’il a faite à son gramme démesuré et coûteux Mardi, lorsque Cyril Ramaphosa gnal fort aux autres ministres pro- « A la tête du portefeuille le plus sen- ces de notation. Et ce, alors que
arrivée au pouvoir, en février 2018. (8 réacteurs pour 60 milliards s’est résolu à accepter sa démis- Zuma qui sont également impli- sible du gouvernement, il doit me- l’euphorie qui a suivi son acces-
Pour Nhlanhla Nene, la situation d’euros) alimentait les suspicions sion « dans l’intérêt de la bonne qués dans des méfaits avec les ner le redressement du service des sion au pouvoir s’est estompée. p
est devenue intenable le 3 octobre, de détournement. A l’époque, gouvernance », l’office anticorrup- Gupta », ajoute-t-elle. impôts, gangrené par la corrup- adrien barbier

La Banque mondiale publie un nouvel MÉ DI AS


Lagardère a déposé
une plainte pour délit
AU TO M O B I LE
BMW va prendre
le contrôle de sa
d’initié coentreprise en Chine
indice du capital humain Selon Les Echos du jeudi
11 octobre, Lagardère s’en
prend aux investisseurs acti-
BMW a annoncé, jeudi 11 oc-
tobre, qu’il va prendre 75 %
du capital de sa coentreprise
vistes qui avaient tenté au en Chine. Il devient le pre-
Le classement, qui couvre 157 pays, vise à inciter les Etats à investir dans leurs populations printemps, en vain, de placer mier constructeur étranger à
deux membres à son conseil profiter de l’assouplissement
de surveillance. Une plainte de la réglementation chinoise

M ieux vaut grandir en


Australie qu’au Laos,
ou en Islande plutôt
qu’au Nigeria. Tel peut être l’un
des enseignements, sans grande
CLASSEMENT DE L’INDICE DE CAPITAL HUMAIN, EN 2018*
X Rang
jeudi, le président de la BM, Jim
Yong Kim. C’est l’un des facteurs
essentiels d’une croissance écono-
mique durable et inclusive. Pour-
tant, les investissements dans la
« contre X » a été déposée sur
un possible délit d’initié
autour de son assemblée gé-
nérale du 3 mai. La plainte
« contre X » mentionne les
sur la détention des entrepri-
ses automobiles à l’horizon
2022. La montée au capital de
BMW au sein de sa coentre-
prise BMW Brilliance Auto-
1er
surprise, du tout nouvel indice santé et l’éducation n’ont pas reçu fonds Amber, DNCA et motive Ltd lui coûtera
22e 24e
publié, jeudi 11 octobre, par la 0,88 46e
l’attention qu’ils méritent. » EDRAM. Amber dénonce une 3,6 milliards d’euros, a précisé
Banque mondiale (BM) et consa- Le sujet est porté avec emphase tentative d’intimidation des le constructeur dans un com-
cré au capital humain. Mais l’am-
0,76 0,76 81e
par cet anthropologue de forma- actionnaires institutionnels. muniqué. – (AFP.)
bition de ce classement inédit
0,67 115e tion et ex-médecin de brousse. Ce-
couvrant 157 pays, et dévoilé à 0,56 lui-ci ne manque jamais de rappe-
157e
Bali, en Indonésie, à l’occasion de 0,44 ler que, malgré les progrès immen-
l’assemblée générale de l’institu- ses, ces dernières décennies, des
tion, est bien plus large.
0,29 écarts béants persistent à travers
S’il s’appuie sur des données tel- le globe. Ainsi, la moitié de la po-
les que le niveau d’éducation, l’es- pulation mondiale n’a pas accès
pérance de vie à la naissance ou Singapour France Etats-Unis Chine Brésil Inde Tchad aux services sanitaires essentiels.
l’accès à la santé, son objet est de * Indice compris entre 0 et 1 SOURCE : BANQUE MONDIALE Et dans les pays en développe-
montrer à quel point ces domai- ment, 60 % des enfants ayant suivi
nes, et les investissements qui l’école primaire ne maîtrisent pas
leur sont consacrés, influent sur elle révèle des résultats inatten- à développer leur capital humain les apprentissages fondamentaux.
la productivité des individus. Et, dus. L’Inde, grande puissance pour s’adapter à l’économie de de- Si les politiques rechignent par-
par ricochet, sur la croissance et la émergente, ne se classe qu’à la main », souligne Mme Dixon. fois à investir dans leurs popula-
prospérité des nations. 115e place. « Et certains pays font La BM espère que le classement tions, « c’est souvent parce que les
Au premier rang trône Singa- aussi bien, voire mieux que poussera les pays à engager des ef- retombées, même importantes,
pour, suivi de la Corée du Sud et d’autres, tout étant moins riches », forts pour gravir des échelons. Elle mettent du temps à se manifester »,
du Japon. Ces trois Etats sont ceux explique Annette Dixon, vice-pré- se réfère à l’exemple de l’enquête explique Mme Dixon. Refondre son
qui investissent le mieux dans sidente de l’unité capital humain à internationale PISA sur les perfor- système éducatif est un travail de
leurs populations et sont suscep- la BM. Tel le Sri Lanka qui colle à mances des systèmes scolaires des longue haleine, quand la construc-
tibles de tirer le plus grand divi- l’opulente Arabie saoudite en mi- Etats membres de l’Organisation tion de routes et voies ferrées peut
dende économique de cette ri- lieu de classement. de coopération et de développe- générer des gains rapides, écono-
chesse immatérielle. Les pays ment économiques : choqués par miques et politiques.
avancés forment l’essentiel du Il y a urgence leurs résultats dans les premières En attendant, ces insuffisances
© Radio France/Ch. Abramowitz

premier tiers du classement. La Les Etats pointés du doigt pour éditions, certains pays comme risquent de mettre en péril les ob-
France se situe à la 22e place, deux leurs faibles performances ne ris- l’Allemagne et la Pologne ont en- jectifs de développement durable
rangs devant les Etats-Unis. quent-ils pas de se sentir humi- trepris des réformes radicales. adoptés par les Nations unies. Et
A l’autre bout du spectre, l’Afri- liés ? « Aucun pays n’atteint le score Pour l’institution phare du dé- notamment le premier d’entre
que est surreprésentée, avec le Ni- maximum et tous ont quelque veloppement économique, il y a eux, au cœur de la mission de la
ger, le Soudan du Sud et, enfin, le chose à apprendre des conclusions urgence. « Le capital humain est Banque mondiale : mettre fin à
Tchad, en queue de peloton. Une de cet indice. Y compris les plus souvent le seul capital des person- l’extrême pauvreté d’ici à 2030. p
nomenclature prévisible, même si avancés qui vont devoir continuer nes les plus pauvres, a insisté, marie de vergès
6 | mutations 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Aux Grands
Voisins
(Paris 14e),
les employés
de la start-up
Les Fleurs d’ici
préparent
bouquets et
commandes de
leurs clients.
PATRICK SMITH

La fine fleur de l’horticulture en circuit court


Dans le sillage du mouvement Slow Flower, une offre locale et écologiquement responsable émerge en France

S
i vous n’êtes pas déjà au qui a vu le jour en 2011 au Royau- décorateur floral avant de repren- de 6 144 en 2005 à 3 611 en 2015, Créée en 2011, la certification
parfum, précipitez-vous me-Uni, compte aujourd’hui plus
Si l’Hexagone dre une exploitation d’un hectare selon FranceAgrimer). Si la France Plante Bleue (accordée à 165 struc-
sur le réseau social Insta- de 422 membres, du centre de est l’un des et demi en 2011. « Rien n’est fait est l’un des principaux pays tures) est aujourd’hui le label de
gram et tapez « Slow l’Ecosse aux îles Scilly (Sorlin- pour faire perdurer ce marché, consommateurs de fleurs référence national, qui assure une
Flower ». Vous ne pouvez qu’être gues), en mer Celtique. Aux Etats-
principaux l’horticulture est le vilain petit ca- coupées en Europe, elle importe production raisonnée (arrosage
touché par la beauté des clichés Unis, le nombre de fermes de marchés de nard de la filière agricole. La France 85 % de sa consommation. optimisé, engrais en usage limité,
partagés par les adeptes de cette fleurs locales a augmenté de 20 % l’a abandonnée, et sans soutien, il En 2017, les importations françai- traitements réduits, déchets triés
tendance née en Angleterre il y a entre 2007 et 2012, et un label, le
fleurs coupées est compliqué d’investir ! », note- ses de fleurs coupées fraîches ont et recyclés, économies d’énergie,
quelques années, qui essaime Certified American Grown, a été en Europe, t-il, alors que les fonds lui man- représenté 293,1 millions d’euros respect de la faune et de la flore
maintenant aux Etats-Unis, en créé pour garantir que les fleurs quent pour installer des filets (dont 47 % pour les roses) et locales). En 2014, l’ancien minis-
Australie, en Italie et, plus récem- ont été produites localement.
il importe anti-insectes sur ses serres. Est-il proviennent essentiellement des tre de l’agriculture Stéphane Le
ment, en France. De magnifiques 85 % de sa résigné pour autant ? « Toutes Pays Bas (87 %, dont la majorité Foll avait aussi lancé le label Fleur
achillées, des chardons bleus, de Plus fraîches et plus résistantes les mutations passent par une est elle-même importée d’Afrique de France après les inondations
grandes camomilles, des campa- En 2017, Hélène Taquet, produc-
consommation casse du système », estime-t-il, et d’Amérique du Sud), du Kenya dans le Var (où se trouvent de
nules et autres cosmos, ellébores, trice et fondatrice des ateliers convaincu que l’avenir passe par la (3 %) et d’Equateur (1 %). nombreuses exploitations horti-
bleuets, nigelles, zinnia, pois de PopFleurs, a créé, avec d’autres commande sur Internet et la dis- Pour autant, de nouveaux coles) pour valoriser la produc-
senteur assemblés en bouquets fleuristes, le collectif La Fleur l’image du mouvement Slow tribution par les circuits courts. acteurs, sensibles à la cause écolo- tion hexagonale. Environ
frais, déstructurés, réalisés à partir française, afin de valoriser les Flower, qui se structure depuis Aujourd’hui, plusieurs raisons gique, sont déterminés à ne pas 1 230 entreprises en bénéficient
de fleurs locales, de saison, com- fleurs cultivées le plus naturelle- quelques années à l’étranger, une peuvent être avancées pour expli- baisser les bras : les importations aujourd’hui. Le Label rouge existe
posés de variétés oubliées qui pas- ment possible et vendues locale- offre locale et responsable émerge quer les difficultés de cette filière. ont des coûts cachés qui, progres- aussi, mais seuls les dahlias, les
seraient presque pour exotiques, ment (directement à la ferme, par aujourd’hui en France. » Confrontées à la concurrence sivement, pèsent dans le choix des géraniums et les rosiers peuvent
alors que le marché français est l’intermédiaire des AMAP, du Un sentiment partagé par étrangère, à la pression sur le fon- consommateurs. L’impact car- en bénéficier. Le logo AB, lui, cible
envahi depuis plusieurs années de réseau de La Ruche qui dit oui ou Xavier Désiré, producteur cier et aux coûts élevés de produc- bone élevé (compter environ 1 kg plus les plantes aromatiques et les
roses, chrysanthèmes, lys et œil- des structures comme Le Comp- implanté à Grisy-Suisnes (Seine- tion en hiver liés au chauffage des de CO2 par tige de rose importée, jeunes plants potagers que l’hor-
lets en provenance des Pays-Bas. toir local ou Les Fleurs d’ici). Pour et-Marne), capitale francilienne serres, les exploitations hortico- soit l’équivalent de 5 km parcou- ticulture et les pépinières…
Le mouvement est tel que l’as- elle, nous sommes à l’aube d’une de la rose. Passionné, ce botaniste les ne cessent de se raréfier (le rus en voiture, d’après l’Agence de De nouveaux comportements
sociation Flowers From the Farm, nouvelle ère dans le secteur : « A de formation exerçait comme nombre de producteurs est passé l’environnement et de la maîtrise de consommation portent ce
de l’énergie), les dégâts environne- renouveau. « Les jeunes consom-
mentaux liés à l’usage de produits ment les fleurs autrement : plus
La start-up qui bouscule le réseau de distribution traditionnel phytosanitaires et les conséquen-
ces sociales (conditions de travail
que la tradition, ils cherchent une
expérience et partagent sur les
dans les pays producteurs) sont de réseaux sociaux ce qui leur offre un
village alternatif des Grands Voisins, Les deux jeunes femmes sont bien aussi grands groupes qui ont plusieurs plus en plus décriés. réenchantement, souligne Jean-
sur le site de l’ancien hôpital Saint- déterminées à redorer le blason de la fleur sites à fleurir dans toute la France. Les Marc Vasse, délégué général de
Vincent-de-Paul, à Paris. Au détour d’un française. Depuis mars 2017, elles tissent objectifs sont très ambitieux. « En s’adres- Nouveaux consommateurs Valhor. La France n’a plus les
carré potager, derrière un petit rideau de progressivement la toile de leur place de sant aux particuliers comme aux grands La notion même de saison, dans le moyens de se battre sur le marché
verdure, des dizaines de paires de mains marché. Si leur modèle s’inspire de groupes, comme Accor, qui tente de favori- secteur, ne fait plus sens. « La fleur international, mais elle peut reve-
trient, coupent, effeuillent et assemblent l’abonnement à des paniers de fruits et ser les achats responsables et le made in de saison n’est bien souvent qu’un nir au terroir et insuffler de l’éthi-
les bouquets commandés par les internau- légumes en circuit court, sa mise en France dans ses hôtels, nous souhaitons argument marketing pour optimi- que dans l’acte d’achat. »
tes. Cet atelier est un moment important œuvre est plus complexe : « La filière n’est atteindre l’ampleur nécessaire à la démar- ser les coûts en utilisant les fleurs Une tendance confirmée par
pour Hortense Harang et Chloé Rossignol : pas structurée, il n’y a pas de liste d’horti- che de sauvegarde de l’horticulture fran- qui, comme elles sont produites en Hélène Taquet, contactée chaque
il accueille tous les jeudis des personnes en culteurs français, ni d’obligation légale de çaise », explique Hortense Harang, qui masse à une certaine période de semaine par des personnes
insertion, mais permet aussi aux deux traçabilité sur les fleurs. » Mais ces deux envisage aussi d’installer deux fermes flo- l’année, coûtent moins cher », note désireuses de se former. Ou encore
fondatrices de la start-up Fleurs d’ici de ne battantes ont déjà agrégé une centaine rales en plein Paris, dans le cadre de la Hortense Harang, de la start-up par la structure d’insertion par
pas perdre la main en continuant à confec- d’horticulteurs et une bonne quarantaine seconde édition des Parisculteurs. Fleurs d’ici. Pour elle, la pivoine l’activité économique Fleurs de co-
tionner des bouquets. de fleuristes indépendants sur toute la Et le prix ? « Jamais plus de 10 % plus cher produite en plein champ ou sous cagne, à Avrainville (Essonne), où
« Le plus compliqué, c’est la logistique », France – dont Fleur de Mars, à Bordeaux, que chez les autres fleuristes ! », assurent- tunnel chez un producteur franci- sont cultivés 15 000 rosiers en
détaille Hortense, ancienne journaliste de pour qui ce service est prometteur. « Elles elles – soit 39 euros pour un bouquet. Les lien soumis aux intempéries est agriculture biologique (par Eco-
la BBC, qui a lancé sa reconversion profes- ont une force de frappe que nous n’avons clients confirment : « Les bouquets font fort différente de la pivoine forcée cert). « Nous sommes sollicités
sionnelle lors de la naissance de son fils. pas ! », relève Marcelline Smetek, la fonda- l’unanimité ! », indique-t-on chez Orange, à pousser sous serre chauffée et régulièrement par des personnes
Avec son associée, auparavant acheteuse trice de la boutique girondine. qui utilise leurs services depuis un an éclairée en Hollande : « La fleur désireuses de changer de métier,
pour le rayon jardinerie de la chaîne Leroy pour fleurir l’accueil de son siège – tout française de saison sera plus fraî- elles viennent en bénévoles et ap-
Merlin, elle ambitionne de créer la pre- Marché en expansion comme le ministère de l’écologie. Avec le che et plus résistante, tout en étant prennent des techniques que nous
mière plate-forme nationale de livraison Au quotidien, leurs efforts se concentrent développement de la vente en ligne des moins énergivore. » avons développées depuis quatre
de fleurs locales et de saison. Le principe ? surtout sur l’inventaire des productions en fleurs (de 3 % aujourd’hui à 30 % à l’hori- Mais ces atouts ne sont pas ans », explique sa chargée de com-
Offrir, par Internet, la possibilité d’acheter cours, l’approvisionnement des fleuristes zon 2027, selon une étude des profession- encore officiellement garantis : si munication Carole Bataillard, en-
un bouquet à l’unité ou un abonnement partenaires en dehors de Paris et les livrai- nels du secteur), l’entreprise prévoit un de nouveaux labels ont vu le jour thousiaste à l’idée de pouvoir un
pour recevoir tous les mois une composi- sons. Leur force repose sur leur réseau et chiffre d’affaires de 22 millions d’euros ces dernières années, aucun n’ap- jour former d’autres créateurs de
tion de fleurs cultivées près de chez soi, leur capacité à traiter les demandes des d’ici cinq ans. p porte de garanties suffisantes, fermes de fleurs « engagées ». p
livrées à vélo ou en voiture électrique. entreprises – restaurants, hôtels, mais a.-s. n. estiment ces nouveaux acteurs. anne-sophie novel
0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018 idées | 7

William Nordhaus, Le bilan budgétaire bien maigre


un Nobel de retard ? de Gérard Collomb Place Beauvau
Le prix de la Banque de Suède décerné L’économiste Guillaume
à l’économiste américain récompense Farde dresse un constat A la fin de la même année 2017, le budget de (+ 2 400 postes), sans que ne soient suffisam-
la mission « sécurités » pour 2018 devait re- ment pris en compte les besoins en équipe-
une vision datée, alors que le réchauffement sévère de la politique fléter le volontarisme du gouvernement en ments et en formation, systématiquement
climatique exige un renouvellement de l’ancien ministre matière de sécurité intérieure. Il a révélé, en sacrifiés au nom de la hausse des effectifs.
fait, l’absence de vision politique claire et de De même, pour parvenir à l’équilibre bud-
intellectuel de la discipline, met en garde de l’intérieur. Selon lui, programmation pour le ministère de l’in- gétaire, les préfectures seront les grandes
l’économiste Antonin Pottier l’augmentation des effectifs térieur. Alors que le président de la Républi- sacrifiées. Après avoir perdu 450 emplois
que avait assuré aux préfets de la République, en 2018, elles perdront 235 emplois supplé-
masque la baisse des moyens en septembre 2017, que, en 2018, « le budget mentaires en 2019, au titre de la réforme dite
et le manque de vision du ministère de l’intérieur augmenter[ait] PPNG (plan préfecture nouvelle génération).
Par ANTONIN POTTIER de près de 7 % », les augmentations votées En substituant la numérisation aux postes
IL FAUT ÊTRE stratégique ont finalement été de 2,4 % en moyenne de fonctionnaires, cette réforme accélérera
UN FOU… pour la police et la gendarmerie nationales. la fermeture des guichets dans les territoires

L undi 8 octobre, l’Académie


royale des sciences de
Suède annonçait le nom
des lauréats du prix de la Banque
OU UN ÉCONOMISTE
NOBÉLISABLE
Par GUILLAUME FARDE
Ces augmentations, qui doivent être mino-
rées par l’augmentation tendancielle de
tout budget (au moins 1,5 %), ont quasi
exclusivement financé les hausses d’effectifs
et accroîtra significativement les béances de
la fracture territoriale.
Enfin, grands oubliés du ministère de l’in-
térieur, les sapeurs-pompiers voient leurs
POUR PRÉCONISER
L
de Suède en l’honneur d’Alfred a cérémonie de passation des pou- (+ 1 900 postes pour les deux forces), sans te- marges budgétaires se réduire dangereu-
Nobel, le jour même où le Groupe voirs peu protocolaire entre Gé- nir compte ni des besoins en équipements sement. Réunis en congrès national le
d’experts intergouvernemental 3,5 °C COMME rard Collomb, ministre de l’inté- courants, frappés de disette, ni des nécessités 29 septembre, ils ont souligné que, sur les
sur l’évolution du climat (GIEC) rieur, et Edouard Philippe, son suc- de formation. Pour l’exercice 2018, la baisse dix dernières années, leurs effectifs sont
remettait son rapport spécial sur RÉCHAUFFEMENT cesseur par intérim, a donné au démission- paradoxale de 10 % du budget formation de sur une dynamique baissière (– 1,4 % sur la
les impacts d’un réchauffement naire l’occasion de louer son action de seize la police nationale est pointée par toutes les période), alors que le nombre d’interven-
climatique de 1,5 0C et les moyens OPTIMAL mois. Sur le perron de l’hôtel de Beauvau, organisations syndicales. tions a crû de 19 %…
de limiter le réchauffement à ce il a déclaré quitter un ministère « apaisé et Alors que la Place Beauvau devrait s’apprê-
niveau. Dans ce contexte, l’attri- qui a su impulser un certain nombre de PÉNURIE ORGANISÉE ter à accueillir un nouveau locataire, la liste
bution de ce prix, improprement manufacturé ou dans le capital réformes ». Pourtant, ni son bilan bud- Dès le printemps 2018, les premiers signes des chantiers est longue, ce qui est la preuve
qualifié de « Nobel d’économie », immatériel du savoir. En détermi- gétaire ni les réformes qu’il a amorcées ne d’essoufflement sont donc perceptibles. qu’en seize mois le ministère de l’intérieur
à William Nordhaus (en associa- nant quel niveau de réchauf- font, à juste titre, l’unanimité au sein des Pour compenser la forte hausse des effectifs aura amorcé bien peu de réformes organisa-
tion avec Paul Romer), un pion- fement climatique il faut tolérer, forces de sécurité intérieure. policiers au profit du maintien de l’ordre tionnelles, les hausses d’effectifs servant de
nier des travaux économiques M. Nordhaus endosse la position En effet, dès l’été 2017, Gérard Collomb a (CRS) et du renseignement intérieur (DGSI/ prétexte pour dissimuler un manque de vi-
sur le changement climatique, d’arbitre entre des choix de so- dû assumer une annulation de 200 mil- SCRT), les services départementaux de la sion politique et une pénurie organisée. Les
paraît une bonne nouvelle. Voici ciété ; il remplace la délibération lions d’euros de crédits destinés à la police police nationale et leurs commissariats de élections professionnelles se profilent et la
visiblement un économiste qui et la décision politiques par le cal- (110 millions) et à la gendarmerie (90 mil- quartier ont été privés de 1 500 emplois. liste des sujets pour lesquels des orientations
s’occupe d’un des problèmes les cul économique. lions) nationales. Les justifications Paradoxe ultime, il leur est simultanément claires sont attendues ne cesse de s’allonger :
plus graves de notre époque et qui Où nous conduit le réchauffe- brouillonnes ne sont pas parvenues à demandé de mettre en œuvre la doc- déploiement de la PSQ , modernisation du
propose des solutions pour ment optimal activement étudié masquer le tour de vis budgétaire imposé trine dite de « police de sécurité du quoti- schéma d’emploi et des compétences, renou-
protéger la planète. par M. Nordhaus ? Ceux qui sui- sans discernement et ses conséquences dien » (PSQ), principale promesse de campa- vellement et maintenance des véhicules,
Avant de nous réjouir de cette vent le dossier climatique savent sur le quotidien des policiers et des gendar- gne du candidat Emmanuel Macron et qui mise en place d’une filière industrielle de sé-
alliance de l’action et de la ré- qu’il a toujours promu une réduc- mes, privés de crédits de fonctionnement, consiste à augmenter la présence des forces curité, continuum avec les polices municipa-
flexion, examinons plus en détail tion très mesurée des émissions. dès la prise de fonctions de leur ministre. de l’ordre sur le terrain. Pour sa part, la gen- les et la sécurité privée…
les travaux de modélisation des On en trouve une trace dans le darmerie nationale, faute de crédits suffi- A l’Elysée, Emmanuel Macron, le maître
liens entre l’économie et le climat document de l’Académie royale, sants, est limitée dans l’emploi de ses des horloges, a suspendu le temps de ce « mi-
menés par M. Nordhaus. Publié qui présente le pedigree scientifi- réservistes, ce qui obère son dispositif opéra- nistère du temps court ». Rattraper le temps
en 1992, son modèle DICE, pour
dynamic integrated climate eco-
que des lauréats. La figure 3 mon-
tre opportunément la trajectoire
LES PRÉFECTURES tionnel ; en effet, leur mobilisation diminue
de près d’un tiers entre 2017 et 2018, alors
perdu sera à l’évidence la principale gageure
du futur ministre de l’intérieur, qui pour-
nomy, se compose de deux bri- optimale d’émissions calculée SERONT LES même que l’exécutif entendait renforcer le rait bien, à l’instar du personnage immorta-
ques : un module climatique et par M. Nordhaus avec la dernière dispositif de garde nationale. Quant aux lisé par Lewis Carroll, être déjà… « en retard,
un module économique. Le mo- version du modèle DICE : de 35 Gt GRANDES SACRIFIÉES. véhicules, dont les gendarmes ont obtenu le toujours en retard ». p
dule climatique simplifié décrit
comment les émissions de CO2
de CO2 aujourd’hui, elle passe par
40 Gt en 2050 et descend vers
APRÈS AVOIR PERDU renouvellement de 3 000 unités fin 2017, ils
manquent de carburant pour rouler !
influent sur les hausses de tempé- 15 Gt en 2100. Il faut remonter au 450 EMPLOIS EN 2018, Pour 2019, le gouvernement prévoit une ¶
rature globale ; le module écono- document de travail de 2016 du- hausse de 3,4 % du budget du ministère de Guillaume Farde est docteur
mique représente la trajectoire de quel est issu le graphique pour ELLES PERDRONT l’intérieur. Au-delà des effets d’annonce, le en sciences de gestion, titulaire
croissance de l’économie mon- s’apercevoir que cette trajectoire successeur de Gérard Collomb ne saurait du cours d’économie de la sécurité
diale. Ces modules sont double- optimale conduit à un réchauffe- 235 EMPLOIS crier victoire. Car, comme en 2018, cette et de la défense de l’Ecole
ment reliés, d’une part parce que ment de 3,5 0C, à peine moins SUPPLÉMENTAIRES hausse devra être minorée de l’augmenta- d’affaires publiques de Sciences Po.
l’activité économique produit des que le scénario de laisser-faire. tion tendancielle et du fléchage prioritaire Il est le chef du pôle sécurité
émissions de CO2, et d’autre part Il faut être un fou… ou un éco- EN 2019 pour financer des effectifs supplémentaires intérieure du think tank L’Hétairie
parce que le réchauffement cli- nomiste nobélisable pour pré-
matique cause des dommages qui coniser 3,5 0C comme réchauf-
diminuent le PIB mondial. Enfin, fement optimal, quelques mois
il est possible de réduire les émis- seulement après que la commu-
sions au prix d’une restriction de nauté internationale, à l’issue
la consommation présente.
Le coup de génie de M. Nord-
haus a été de publier le code de ce
d’années de négociations, s’est
accordée, lors de la COP21, à
contenir le réchauffement nette-
L’angle mort de la voiture autonome
modèle et de le rendre utilisable ment en dessous de 2 0C.
par tous. Aisément programma- En décernant le prix à William Pour fonctionner de manière fonctionner qu’avec une route en bon état : Notre propos n’est pas de dire qu’une
ble sur un ordinateur personnel, Nordhaus, l’Académie royale a marquage au sol net, chaussée bien entre- route « idéale » et identique partout sur le
téléchargeable depuis sa page primé une fois de plus la capacité
efficace, le véhicule sans tenue, panneaux visibles. Or on est bien territoire réglerait la question de l’accès à la
Web, et même disponible sur un de diffusion d’un outil de l’ana- conducteur a besoin de routes en loin de cette situation idéale : une route sur mobilité, enjeu élevé au rang de priorité
simple tableur Excel, le modèle lyse économique – la « viralité » deux en France ne dispose pas de marquage gouvernementale. Mais la mobilité auto-
DICE a rapidement été repris par de DICE, pour parler le langage
bon état et bardées de capteurs, au sol, et la moitié des nationales nécessi- nome doit composer avec la variété des rou-
les économistes dans leurs tra- des réseaux sociaux – plus que la détaillent quatre chercheurs tent un renouvellement de la chaussée. Ce tes « réelles » du territoire national et la réa-
vaux consacrés au climat. La pertinence des questions posées n’est guère mieux aux Etats-Unis, où Elon lité de leur maintenance et de leur finance-
structure simple des interactions ou la qualité des réponses appor- Musk critique par exemple l’état des auto- ment. Son avenir ne peut donc pas reposer
économie-climat que propose le tées. Si c’est là ce que la science Collectif routes californiennes, insuffisant pour la sur les seuls innovateurs, qu’ils conçoivent
modèle est ainsi devenue, au économique peut apporter de fonction Autopilot des Tesla. des véhicules ou des services.
cours des années 2000, la réfé- meilleur dans la compréhension Car si la conduite humaine s’accommode La question des infrastructures s’ajoute
rence d’un champ d’études alors
en train de se constituer, l’écono-
mie du changement climatique.

UN OUTIL QUI N’EST PAS NEUTRE


du problème climatique, il n’est
pas étonnant que les classes
dirigeantes, pour lesquelles l’éco-
nomie est devenue la langue na-
turelle, se trouvent si désempa-
L e véhicule autonome est-il en roue
libre ? Les constructeurs multiplient,
ces derniers temps, les expérimen-
tations en conditions de circulation réelles,
et l’enthousiasme médiatique, en plein
plus ou moins de ces dégradations, il n’en
sera pas de même pour la conduite auto-
nome, qui exige, au nom de la sécurité, une
fiabilité beaucoup plus grande. Ce point
devrait être au centre des expérimentations,
aux inquiétudes en termes de dévelop-
pement durable et donne une raison de
plus pour souligner que l’Etat et les ac-
teurs locaux doivent se saisir de la question
du futur de la mobilité autonome. Dès
Considérer le modèle DICE rées. Pour limiter le réchauf- Mondial de l’automobile, est à la hauteur et pourtant, la réflexion en est encore à ses aujourd’hui, ils peuvent agir en s’impli-
comme un outil neutre serait ce- fement à 1,5 0C, le GIEC appelle à des promesses industrielles. Mais l’essor de balbutiements, notamment parce que les quant dans la coordination des expérimen-
pendant une erreur, car il véhi- des transitions sans précédent la mobilité autonome sera-t-il compatible acteurs de la mobilité autonome ont long- tations. Ils doivent aller au-delà de la feuille
cule les présupposés qui ont pré- dans tous les aspects de la société. avec les enjeux de développement durable ? temps ignoré la question de l’infrastructure, de route dont s’est doté le gouvernement au
sidé à sa conception. Nordhaus se Cela vaut aussi pour l’aspect in- Il existe des risques bien réels d’accroisse- et plus encore celle de sa maintenance. printemps dernier pour définir une réelle
situe dans une optique bien pré- tellectuel. Il faudra une nouvelle ment des déplacements, d’étalement ur- stratégie afin d’orienter le développement
cise, celle d’une analyse coût-bé- science économique pour ac- bain, de conflits d’usage de la voirie, d’ac- LES INFRASTRUCTURES EN QUESTION de la mobilité autonome, viser une mobilité
néfice du changement climati- compagner la transition vers une centuation des inégalités d’accès à la mobi- Néanmoins, soyons réalistes : la mobilité durable et accessible, et prévoir un finance-
que. Il s’intéresse à la trajectoire nouvelle économie. p lité tant économique que géographique, autonome, pour prendre tout son sens, va ment pérenne des infrastructures. p
optimale d’émissions, celle qui, sans parler de la consommation d’énergie impliquer une adaptation des infrastructu-
en pondérant judicieusement les induite par la quantité de données nécessai- res routières. Concrètement, au-delà d’un
coûts de réduction encourus res au fonctionnement ou des ressources soin particulier apporté à la route, il faudra ¶
aujourd’hui avec les domma- rares utilisées pour la construction des des équipements connectés pour dialoguer Mathieu Saujot est coordina-
ges futurs évités, maximise le véhicules. Les autorités publiques locales et avec les véhicules dans des situations parti- teur de l’initiative numérique
flux de consommation au cours nationales doivent prendre la main pour culières, comme un croisement complexe à l’Institut du développement
du temps. Dans cette recherche déployer une réelle stratégie de développe- ou une zone de travaux, et assurer la sécu- durable et des relations
d’une stratégie optimale pour ment de la mobilité autonome durable. rité de la circulation. Alors que tout chif- internationales (Iddri)
transmettre la richesse dans le Elles peuvent, en particulier, chercher à frage des investissements nécessaires est Laura Brimont est chercheuse
futur, les politiques climatiques ¶ déployer un modèle de mobilité collective encore impossible faute de certitudes sur villes et mobilité à l’Iddri
sont considérées comme un in- Antonin Pottier est maître basée sur les transports en commun et utili- les choix technologiques, on peut d’ores et Jérôme Denis et Thomas
vestissement, dont la rentabi- de conférences à l’EHESS. ser leurs compétences en matière d’aména- déjà s’interroger sur le risque d’un déploie- Brouhard sont professeur
lité s’apprécie au regard des alter- Il est l’auteur de « Comment gement et de régulation de la voirie. ment à deux vitesses de la mobilité auto- et étudiant au Centre
natives concurrentes, comme les économistes réchauffent Prenons l’exemple des infrastructures nome : quels territoires pourront s’offrir ces de sociologie de l’innovation
l’investissement dans le capital la planète » (Seuil, 2016) routières. Le véhicule autonome ne pourra infrastructures et l’entretien qui va avec ? de Mines ParisTech
8 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018

Le livre numérique à la peine Natixis souhaite


se rapprocher d’Ingenico
L’éditeur d’e-books Rakuten Kobo mise sur le livre audio, en plein essor
La filiale cotée du groupe BPCE reconnaît
l’existence de « discussions préliminaires »

L
e livre numérique consti- une taille critique : s’il a crû de 9 % une Kobo, viennent d’être com-
tue un réel bienfait pour en 2017, selon l’institut d’études
Si, en France, mercialisées, la première à
les couples, il a sauvé beau-
coup d’histoires d’amour »,
affirme le Canadien Michael
Tamblyn, PDG du groupe japonais
Rakuten Kobo, de passage à Paris.
GfK, il n’a toujours pas franchi
les 5 % de part de marché. Dans ce
domaine, l’Hexagone reste der-
rière la majorité des pays euro-
péens, dont le Danemark, en tête
l’e-book a crû de
9 % en 2017, selon
l’institut GfK, il n’a
250 euros, la seconde à 280 euros.
La question de la compatibi-
lité des offres et des différentes li-
seuses a de quoi désespérer les
consommateurs. « Nous avons
S éisme dans le monde du
paiement. Natixis, la filiale
cotée d’investissement, de
financement et d’assurances du
groupe bancaire mutualiste BPCE
sont manifestés. En juin, Bloom-
berg évoquait des marques d’inté-
rêts provenant de fonds d’inves-
tissement, tels que CVC Capital
Partners ou Bain Capital.
Les liseuses conçues par la société avec 18 % de part de marché pour
toujours pas toujours milité en faveur de stan- (Banque populaire Caisse d’épar- D’après nos informations, Inge-
permettent aux utilisateurs de ne les e-books. Si le prix unique du li- franchi les 5 % de dards ouverts, sur toutes les plates- gne) envisage un rapprochement nico cherche depuis un moment
pas gêner l’entourage avec une vre, également adopté par cer- formes, pour que les clients ne avec Ingenico, grand fabricant comment écrire la suite de son
lampe aveuglante, la nuit par tains de nos voisins européens,
part de marché soient pas liés à un format spécifi- français de terminaux bancaires et histoire. Il ne cachait donc pas
exemple. Dans un domaine où les joue un rôle non négligeable dans que » sur un ordinateur, un télé- spécialiste du paiement en ligne. vouloir attirer un partenaire,
principaux compétiteurs s’appel- ce constat, c’est surtout le fort phone ou une liseuse, explique le Il ne s’agit à ce stade que de « dis- qu’il s’agisse d’un fonds, d’une
lent d’abord Amazon, puis Apple maillage du réseau de librairies adapté aux liseuses, et de la litté- PDG de Rakuten Kobo. Son appel cussions préliminaires » précise la banque ou d’un family office
et Google, le patron de la filiale de qui explique le peu d’intérêt des rature étrangère, qui, en revanche, du pied a laissé de marbre les banque, qui a confirmé jeudi 11 oc- (fonds familial).
Rakuten assure : « Aucun marché Français pour les e-books. est surreprésentée dans ces ven- groupes Amazon et Apple. tobre, dans un communiqué, La société française, qui a réalisé
national n’est suffisant pour renta- tes », explique Ainara Ipas, direc- Aux côtés d’offres d’abonne- « son intérêt à explorer la logique en 2017 un chiffre d’affaires de
biliser les investissements nécessai- 2 % de Français ont une liseuse trice de Kindle Direct Publishing ments mensuels classiques, d’un rapprochement industriel de 2,5 milliards d’euros pour un Ebi-
res aux livres numériques. » Raku- Michael Tamblyn assure, lui, que (KDP) France, la structure Kobo a récemment rejoint le club ses activités de paiement avec cel- tda (équivalent du résultat brut
ten Kobo est installé dans 25 pays ses ventes de livres numériques d’autoédition d’Amazon. de ceux qui proposent de la lec- les du groupe Ingenico ». d’exploitation) de 526 millions
en Asie, en Amérique et en Europe. connaissent « une croissance à La lecture des livres numériques ture en streaming comme You- Natixis dispose de nouvelles d’euros, avait également publié
Dans chacun de ces endroits, il a deux chiffres [plus de 10 %] dans le semble directement corrélée au boox, Youscribe et Amazon avec marges de manœuvre. Elle a an- des prévisions décevantes pour
fait alliance avec des partenaires monde », qui s’effectue « au détri- prix de vente : 85 % des e-books Kindle Unlimited. L’offre d’abon- noncé, le mois dernier, la vente de 2018. La valorisation, qui atteignait
locaux. Comme la Fnac Darty et ment des éditeurs traditionnels achetés à 99 centimes d’euro ne nement illimitée de Kobo à sa li- ses métiers de financement spé- encore 7 milliards en 2015, au mo-
Orange, en France, ou l’américain papier ». A ses yeux, les statistiques sont jamais ouverts, tandis que la brairie numérique a été lancée cialisés (valorisés 2,7 milliards ment où il avait tenté de racheter
Walmart, aux Etats-Unis, qui s’est sont faussées aux Etats-Unis, où même proportion de livres nu- dans un premier temps aux Pays- d’euros) à son organe central, Worldpay, a beaucoup baissé.
engagé à commercialiser les liseu- les ouvrages autopubliés, non pris mériques, payés 12 euros ou Bas et en Belgique. Les négocia- BPCE SA. Les investisseurs s’interrogent
ses Kobo et à lancer, pour contrer en compte, représentent un quart 14 euros, donc, pour des auteurs tions avec les éditeurs français Dans la foulée, Natixis a pré- quant à l’avenir des terminaux de
Amazon, un service d’achat en li- des ventes de livres numériques. connus, le sont. La moitié des e- n’ont, elles, pas abouti. venu qu’elle disposait de 2,5 mil- paiement, alors que le paiement
gne de livres numériques. Les femmes de plus de 50 ans lecteurs sont occasionnels, si bien Pour trouver un nouveau souf- liards d’euros pour investir, sur la numérique se développe à toute
Les ventes d’e-books connais- sont, « de loin, les plus grandes lec- que, pour rentabiliser une liseuse, fle, les acteurs mondiaux du livre durée de son plan stratégique, vitesse, et que le secteur fait face à
sent des évolutions contrastées en trices d’e-books, contrairement à il faut acheter au minimum 20 li- numérique se diversifient dans principalement dans les activités une vague de concentration sans
fonction des pays. Aux Etats-Unis, l’industrie musicale, où les princi- vres par an. Amazon, qui avait les livres audio et rivalisent désor- de gestion d’actifs mais aussi précédent. Ingenico a d’ailleurs
ce marché a atteint son apogée paux consommateurs sont âgés vendu plus de 23 millions de li- mais d’offres d’abonnements dans le paiement. Cela ne permet- consenti d’énormes efforts pour
en 2014, après un dumping spec- entre 18 et 25 ans ». Les plus seuses Kindle dans le monde dans ce secteur qui croît à vive trait pas de racheter la totalité du rééquilibrer son activité vers le di-
taculaire. Depuis, les prix ont été gros acheteurs de ces ouvrages (au en 2011, n’a trouvé que 7,1 millions allure. Rakuten Kobo propose en groupe Ingenico, dont l’action gital, qui représente 48 % de son
réajustés à la hausse, et le marché moins deux par semaine) restent d’acquéreurs en 2016, selon le ma- France un abonnement à s’est envolée, jeudi matin, à la chiffre d’affaires. Las ! Les mar-
a encore chuté de 10 % en 2017, se- des acquéreurs compulsifs de li- gazine Livres Hebdo. En France, le 9,99 euros pour 1 livre audio par Bourse de Paris, gagnant plus de chés valorisent d’abord les ac-
lon l’institut PubTrack Digital. Les vres papier. nombre de Français qui possè- mois. Selon Michael Tamblyn, 11 % à 10 heures et valorisant ainsi teurs « 100 % numériques » à
livres numériques y représentent Ces lecteurs ont-ils des goûts dent une liseuse (2 %) n’évolue « cela permet d’entendre des livres le groupe à 4,47 milliards d’euros. l’image d’Adyen, introduit en
19 % du marché de l’édition, loin, spécifiques ? « On lit exactement plus, signe qu’on lit aussi de plus quand on fait la vaisselle ou en con- L’opération n’est pas bouclée, Bourse sur une valorisation de
toutefois, des 25 % de 2014. les mêmes livres en numérique ou en plus sur un téléphone porta- duisant une voiture, c’est un vrai d’autant qu’Ingenico a précisé 14 milliards d’euros. p
En France, en revanche, le livre en papier, à l’exception des bandes ble. Malgré tout, deux nouvelles combat pour gagner du temps ». p faire l’objet « d’approches prélimi- sandrine cassini
numérique a du mal à atteindre dessinées, dont le format n’est pas liseuses, une Kindle (Amazon) et nicole vulser naines ». D’autres candidats se et véronique chocron

French Tech : Mounir Mahjoubi


assure le service après-vente
Le secrétaire d’Etat chargé du numérique a annoncé plusieurs
mesures afin de soutenir les start-up du secteur

S ans crier gare, Emmanuel


Macron a fait son grand re-
qu’elles fassent partie de la French
Tech ou qu’elles bénéficient du
sortes de sous-métropoles French
Tech créées pour complaire aux

25 personnalités
tour au sein de la French crédit d’impôt recherche, pour- édiles des villes moyennes.
Tech, en se rendant, mardi 9 octo- ront en disposer afin d’em- Avec ces nouvelles appellations,
bre, pour la deuxième fois depuis baucher hors d’Europe. Aujour- le gouvernement aspire à réduire
son élection en 2017, chez Sta- d’hui, les conditions d’accès sont le poids des responsables locaux,
tion F, l’incubateur de Xavier Niel beaucoup plus limitées, et uni- qui ont pu utiliser le coq de la

vous donnent
(actionnaire à titre personnel du quement destinées à des postes French Tech à des fins électorales,
Monde). S’exprimant pendant de recherche et développement. et redonner la main aux entre-
plus d’une heure devant 2 000 en- La mission French Tech va éga- preneurs. Cette fois, ce sont les
trepreneurs, et n’éludant aucune lement élaborer un package per- start-up elles-mêmes qui se por-
question, le président de la Répu- mettant d’accueillir au mieux la teront candidates à l’attribution

leur vision du monde


blique s’est livré à un exercice famille du détenteur de visa (re- du label, et non plus les élus,
de motivation des foules. Une vi- cherche d’école, etc.). Contraire- même si les collectivités sont
site bienvenue, alors que certains ment au Canada, il « n’y aura pas chaudement invitées à s’impli-
entrepreneurs avaient pu se sen- de quota », a précisé le ministre. quer dans l’écosystème.
tir délaissés par un chef de l’Etat Pour le moment, la France n’est Pour obtenir le statut de « capi-

en 2038
qui leur avait préféré, depuis son pas une destination naturelle tale French Tech », les villes de-
accession à l’Elysée, les patrons pour les « hauts potentiels du nu- vront démontrer qu’elles héber-
des grands noms du numérique, mérique ». Preuve en est, seule- gent un nombre significatif de
comme Mark Zuckerberg, de Fa- ment 150 visas ont été attribués start-up en très forte croissance.
cebook, ou Tim Cook, d’Apple. jusqu’à présent. L’attribution sera donc simpli-
Au lendemain de ce déplace- fiée, et reposera sur des critères
ment surprise, Mounir Mahjoubi Fonds de 2 millions d’euros quantitatifs.
s’est chargé d’assurer le service Autre changement : les « métro- Un nouveau fonds de 2 millions
après-vente. Le secrétaire d’Etat poles French Tech », les « hubs d’euros, qui s’ajoutent aux 15 mil-
chargé du numérique a annoncé French Tech » et les « réseaux lions d’euros de budget de la mis-
plusieurs réformes de la French thématiques » cèdent la place sion French Tech, est également
Tech devant un parterre de
start-up. Depuis son lancement,
aux « capitales French Tech » et
aux « communautés d’entre-
créé afin de financer des évé-
nements ou des projets. Si la ÉDITION
en novembre 2013 par Fleur Pelle-
rin, la « mission French Tech » a
preneurs ». L’idée est de mettre
fin au saupoudrage du label
somme paraît faible, c’est parce
que le gouvernement souhaite COLLECTOR
pour mission de fédérer, d’aider
et de promouvoir les entrepre-
French Tech, dont la dissémina-
tion a contribué à lui faire perdre
voir le reste des acteurs privés
(fonds, entrepreneurs, etc.) com- 110 ANS
neurs en France et à l’étranger. sa spécificité. Ainsi, les « réseaux pléter cette nouvelle enveloppe.
La principale réforme concerne thématiques » n’étaient que des Dans un rapport du 16 mars, le
le « visa French Tech », ouvert de- cercle de réflexion Terra Nova
puis le 15 juin 2017, et censé per- dressait un bilan en demi-teinte
mettre aux jeunes pousses de re- de la French Tech. Si la « marque a
cruter facilement hors d’Europe.
A partir du contribué au dynamisme et à la
« Aujourd’hui, il faut deux à six 1er mars 2019, réussite de l’écosystème entre-
mois pour l’obtenir. Avec cette nou- preneurial », la multiplication des
velle version, cela demandera quel-
toutes les labels, missions et autre statuts
ques semaines », a expliqué M. Ma- entreprises l’ont également « fragilisée ». De
hjoubi, rappelant au passage que fait, les entrepreneurs interrogés
la France, à l’instar d’autres pays
innovantes par Terra Nova ne comprenaient
européens, souffrait d’un manque pourront plus « la finalité, l’organisation et
criant de compétences. la gouvernance » et commen-
A partir du 1er mars 2019, toutes
bénéficier du « visa çaient « à s’en détourner ». p
les entreprises jugées innovantes, French Tech » sa. c.
2
LA « UNE »,
SUITE …
v ENTRETIEN
Roberto Saviano sur
son livre et les « baby-
gangs » de Naples

3
ANALYSE
v Retraduire les
classiques, études
de cas : Robert Louis
Stevenson, Edgar
Allan Poe, James
Fenimore Cooper

Roberto
Saviano
4 |5
touche LITTÉRATURE
vEmmanuelle
Pagano, Diane
Mazloum, Heinrich

sa cible
Böll, Heinz Rein,
Lutz Seiler

L’écrivain italien, 6
HISTOIRE
auteur de l’enquête D’UN LIVRE
v « Lin Zhao, “combat-
best-seller « Gomorra », tante de la liberté” »,
d’Anne Kerlan
signe aujourd’hui
un premier roman,
« Piranhas », qui suit
une bande de jeunes
criminels napolitains.
Percutant
7
ESSAIS
v Une enquête
sociologique sur les
jeunes djihadistes
français, signée
Roberto Saviano, invité du Monde Festival, à Paris, le 7 octobre. LUCAS BARIOULET POUR « LE MONDE » Laurent Bonelli et
Fabien Carrié

Maharaja, mû par l’urgence de vivre. A la Lui et ses affidés font les petites mains réseaux sociaux, qui dispose d’une cul-
fois impatient et stratège, ce fil aîné de
petits-bourgeois a tiré des enseigne-
ments du Prince, de Machiavel (1532). Sa
philosophie personnelle se conclut
et fomentent de gros coups. Des braqua-
ges, de périlleuses offres de service à
l’une ou l’autre des « familles du Sys-
tème » parmi lesquelles il faut louvoyer
ture de ralliement issue du réalisme dans
lequel s’inscrit Piranhas : des films tels Le
Maître de la Camorra, de Giuseppe Torna-
tore (1986) ; Donnie Brasco, de Mike
9
ENTRETIEN
macha séry ainsi : le monde se divise en « baiseurs » et chercher à s’imposer. Premier éche- Newell (1997), où ils admirent Lefty, l’exé- v Emmanuel Carrère
et « baisés ». Unis par un pacte de sang, lon ? Etre admis dans le carré VIP d’un cutant d’une grande famille de la mafia parle métier alors

P
as sûr que ce quartier popu- ses amis le suivront dans une ascension club huppé où voisinent chanteurs, poli- new-yorkaise ; Scarface, de Brian de que paraît « Faire
laire jouxtant le centre-ville dont le point de départ est Forcella. Il y a ticiens, footballeurs et mafieux. La boîte Palma (1984) ; la série américaine Brea- effraction dans
de Naples soit mentionné Dentino, à la dentition ébréchée, Tucano surplombe la baie de Naples. Au loin, king Bad (2008-2013) et… Gomorra, du le réel », sous
dans les guides de tourisme, (« Toucan »), Lollipop, Drone, Oiseau quelques yachts et l’horizon d’une éco- même Saviano. Phénomène culturel la direction de
à l’exception peut-être de la mou, Jveuxdire. Et Biscottino, le plus nomie mondialisée. Sans plus d’entraves. mondial, le livre-enquête que ce natif de Laurent Demanze et
fresque murale qui en mar- jeune d’entre tous, qui, à 10 ans, tuera un Ces adolescents savent ce qui les at- Naples a publié à 26 ans (Gallimard, Dominique Rabaté
que l’une des entrées : un immense por- boss de la pègre et sniffera un rail de tend, « car dès leur naissance aucun 2007) s’est vendu à 10 millions d’exem-
trait de san Gennaro – le saint patron de cocaïne pour fêter l’événement. Car adulte n’avait jamais cru qu’il pût y avoir plaires et a donné naissance à un film du
la ville –, à 28 ans, l’âge où il fut supplicié l’enclave est une place à prendre, depuis des vérités, des faits ou des comporte- cinéaste Matteo Garrone (2008) et à une
au IVe siècle. Fief historique de la que le chef de zone régentant les « places ments qu’ils devaient ignorer. A Naples, série télévisée (depuis 2014).
Camorra, la mafia locale, aujourd’hui de deal » croupit en prison. on ne grandit pas : on naît dans la réalité Pour ce qui concerne Saviano (lire
étendue à l’ensemble de la cité parthé- et on la découvre peu à peu ». l’entretien page 2), l’expression « la ran-
nopéenne et à la Campanie, le quartier se Par le trafic de drogue et l’ex- çon du succès » n’est guère galvaudée.
nomme Forcella, la « Fourche ». « Deux Il y a Dentino, Tucano, torsion, l’argent mal acquis Depuis la parution de Gomorra et les
branches. On sait d’où on vient mais pas Lollipop, Drone, Oiseau mou, entre vite dans les caisses. menaces de mort proférées par la mafia,
où on arrive, ni même si on y arrive. Une
route symbole », écrit l’Italien Roberto
Jveuxdire. Et Biscottino, le plus «constate Beaucoup d’argent. » Saviano
le paradoxe de ces
le journaliste d’investigation vit dans la
clandestinité, sous protection policière.
Saviano dans Piranhas, son premier jeune d’entre tous, qui, à 10 ans, jeunes criminels, dont l’itiné- Par la réussite littéraire qu’il constitue,
roman.
L’adolescence se poste pareillement à
la croisée des chemins. Des choix irré-
tuera un boss de la pègre
et sniffera un rail de cocaïne
raire se poursuit dans un se-
cond tome (« Baiser féroce »,
déjà paru en Italie) : « Ils pen-
grâce à sa diversité de focales et de vites-
ses de narration, Piranhas démontre en
creux une chose : la plume de Roberto
10
RENCONTRE
versibles et le degré d’intensité que pour fêter l’événement saient être plus sages, plus Saviano, quoi qu’il lui en coûte, n’est pas Luke Rhinehart :
l’écrivain insuffle à son récit trans- adultes et se sentaient plus délébile. p « L’esprit de sérieux
forment ceux-là en destins. Chez ce hommes que leurs pères. » est une maladie »
conteur-né et documenté qu’est Sa- Chaque génération connaît cette forme Dévastée par les bombardements du- piranhas
viano, l’aiguille du manomètre s’affole. d’ambition sociale et territoriale, affir- rant la seconde guerre mondiale, par un (La paranza dei bambini),
Sous pression, les personnages de Piran- mée par quelques-uns. Elle fait dire à Ras- tremblement de terre, en 1980, à la suite de Roberto Saviano,
has ne cessent de se déplacer. A pied, en tignac, le jeune loup balzacien, contem- duquel se sont multipliés constructions traduit de l’italien par Vincent Raynaud,
scooter. Hormis d’épisodiques jours plant Paris depuis les hauteurs du Père- immobilières et actes de corruption, Na- Gallimard, « Du monde entier », 358 p., 22 €.
d’école et des soirées en famille qui Lachaise : « A nous deux maintenant ! » ples l’est aujourd’hui par la pègre. L’ava- Signalons, du même auteur, la parution
s’amenuisent au fil des mois, ils sont en Tel un défi lancé à la ville. Rastignac a tar le plus mortifère de celle-ci sont ces en poche d’une nouvelle édition de
perpétuel mouvement. A la tête de leur 22 ans. Il finira ministre. Nicolas le Napo- « baby-gangs », paranze dei bambini en Gomorra, traduit de l’italien par
bande, le charismatique Nicolas, alias litain en a 15. Il finira Dieu sait où. italien ; une Camorra 2.0 familière des Vincent Raynaud, Folio, 480 p., 9,40 €.

Cahier du « Monde » No 22939 daté Vendredi 12 octobre 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | .. à la « une » 0123
Vendredi 12 octobre 2018

ENTRETIEN

propos recueillis par


macha séry

L’
écrivain, journaliste et
scénariste italien, de
passage à Paris (il était au
Monde Festival, diman-
che 7 octobre, à l’Opéra Bastille),
a longuement parlé au « Monde
des livres », dans les bureaux des
éditions Gallimard, à l’occasion de
la parution de Piranhas.

Dans « Extra pure » (Gallimard,


2014), Roberto Saviano, vous
écriviez : « Et si j’avais fait
autrement ? Si j’avais choisi
une route plus droite, celle de
l’art ? La vie d’un écrivain, par
exemple, que certains défini-
raient pur, avec ses névroses,
ses angoisses, sa normalité.
Raconter des histoires inspi-
rées. Se passionner pour
l’écriture, la narration. Je n’en
ai pas été capable. » Qu’est-ce
qui a changé ?
Ma méthode est la même, sauf
que, cette fois, je l’ai appliquée à
une fiction inspirée de faits réels.
J’entre dans la psychologie des
personnes quand, dans la non-fic-
tion, je dois me limiter aux faits,
aux preuves, aux dossiers judiciai-
res, aux écoutes téléphoniques.
Là, je peux, en outre, imaginer ce Ciro Petrone dans une scène de « Gomorra », de Matteo Garrone (2008). RUE DES ARCHIVES/BCA
dont rêvent les personnages, leur
donner de la profondeur. Il s’agit
de garder une direction littéraire
tout en montrant les mécanismes
de la réalité, comme le faisait Zola Roberto Saviano évoque la « Camorra 2.0 » – le banditisme à Naples dans
à son époque, en souscrivant aux
règles du naturalisme. sa version contemporaine –, qui est au centre de son roman, « Piranhas »

« Les “baby-gangsters” sont habités


Votre personnage principal,
Nicolas Fiorillo, alias Maharaja,
est romanesque par son cha-
risme. On dirait qu’il est né
pour être chef. Il connaît
d’ailleurs très bien « Le Prince »,
de Machiavel. Qu’est-ce qui lui
donne pareil ascendant ?
Je me suis inspiré d’Emanuele
Sibillo, un chef mafieux assassiné
par une sorte de désir mystique »
à 19 ans, en 2015. Lorsque je me
suis documenté sur lui, je me suis nait à comprendre les gens, à sai- de campagne. Ce sont ces « piran- l’image de l’Italie. Les livres, les gens se trompent en croyant que
aperçu que c’était, en un sens, un sir les situations. Il savait ce qu’il has » – leurs enfants entrés dans la séries que j’écris, inspirent les jeu- les auteurs d’un braquage ou d’un KESKILI ?
génie bourré de talent. Il parve- voulait et agissait de façon à l’ob- mafia – qui subviennent à leurs nes, disent mes détracteurs. Je ré- homicide ont pris exemple dans
tenir. Sibillo savait qu’il mourrait besoins. Pour ceux avec lesquels je ponds que, en Italie, il existe une mes livres. Non, ce que j’écris est ROBERTO SAVIANO
jeune. Il avait écrit sur sa page me suis entretenu, les adultes ont série télévisée, diffusée sur la RAI tout simplement tiré de la réalité,
Facebook qu’il ne dépasserait pas une mentalité de défaite. Parce depuis l’an 2000, qui s’appelle et les lecteurs la reconnaissent
20 ans. que le temps que tu passes à amas- Don Matteo. Le personnage princi- dans Gomorra ou Piranhas. Une Un premier souvenir
EXTRAIT ser des sous et à faire des projets pal est un prêtre, interprété par œuvre d’art ne peut inspirer pa- de lecture ?
De quand datez-vous le phéno- est du temps perdu. La vie défile, Terence Hill. En onze saisons, per- reils méfaits. L’Iliade en édition jeu-
« [Nicolas] comprenait que mène des baby-gangs que vous s’échappe. Or il y a urgence, pour sonne ne s’est découvert une voca- Mes personnages possèdent nesse, le cadeau d’anni-
derrière il y a toujours la décrivez dans « Piranhas » ? eux. Les mafieux boivent du tion religieuse en la regardant. Or, une culture cinématographique. versaire de mes 12 ans.
question du sang, de l’appar- En 2013 est apparu à Naples un champagne Moët & Chandon, en trois saisons, Gomorra aurait Ils connaissent Scarface [de Brian
tenance, de ce qui est propre groupe d’enfants qui ont tiré pro- que les Napolitains appellent converti tous les jeunes en camor- De Palma, 1984], Le Parrain [de Le chef-d’œuvre inconnu
et de ce qui ne l’est pas. fit d’un incroyable contexte : tous « Moeta ». Pourquoi du champa- ristes… Etrange, n’est-ce pas ? Francis Ford Coppola, 1972], Le que vous portez aux nues ?
Aucune théorie n’unissait ces les parrains étaient soit en cavale gne ? Parce qu’une fois que le bou- C’est évidemment un prétexte Maître de la camorra [de Giuseppe Récits de la Kolyma,
concepts vieux comme l’hu- soit en prison. Plus personne ne chon a sauté, il faut boire toute la pour délégitimer mon travail et Tornatore, 1986], Gomorra [de de Varlam Chalamov
manité. Propre et sale. Qui tenait les rênes. Ces jeunes ados bouteille alors que le vin, une fois nier la dénonciation sociale. Les Matteo Garrone, 2008]. Les jeunes (Verdier, 2003).
dit ce qui est propre ? Qui dit ont compris qu’il y avait un es- ouvert, peut se conserver encore qui ont déjà fait le choix de la ma-
ce qui est sale ? Le sang, tou- pace à occuper. Il y a toujours eu un peu. fia s’y réfléchissent comme dans Le chef-d’œuvre officiel
jours le sang. Celui qui est des gamins dans le giron de la pè- Etant né en 1979, j’ai encore Repères un miroir. Or, pour la moitié du qui vous tombe des
propre et ne doit pas se mê- gre – la camorra les surnomme grandi dans l’idée qu’en tra- pays, c’est moi qui aurais créé ces mains ?
ler à celui qui est sale, le sang muschilli (« moustiques ») –, mais, vaillant dur on pouvait arriver à paranze, ces bandes de jeunes Le Vicomte pourfendu,
des autres. Nicolas avait pour la première fois dans l’his- quelque chose. Le travail était une 1979 Roberto Saviano mafieux. d’Italo Calvino
grandi parmi ces questions, toire mondiale, une bande est ar- forme de dignité : un bon méca- naît à Naples. Toutes les familles ont leur saint (nouvelle traduction
ses amis aussi, mais il vou- rivée au sommet. Des jeunes âgés nicien, un bon cuisinier étaient de référence. Les gamins, les pi- Gallimard, 2018).
lait avoir le courage d’affir- de 10 à 19 ans ont contrôlé les pla- respectés. Aujourd’hui, la seule 2006 Journaliste au quoti- ranhas, sont un peu plus païens.
mer que ce système était ces de deal. Ils ont géré un capital valeur, c’est le cash. dien local Corriere del Ils sont habités par une sorte de Celui dont vous voudriez
vieux. Et qu’il fallait le dépas- de plusieurs millions d’euros. Ils Mezzogiorno, il publie un désir mystique. Au point d’écrire être le héros ?
ser. L’ennemi de ton ennemi maîtrisaient la comptabilité. Ils Est-ce communément partagé livre-enquête sur le crime sur leur page Facebook : « Allah Le Comte de Monte-
est ton allié, indépendam- comprenaient la mode. Ils s’assu- par les jeunes Napolitains ? organisé, Gomorra. Dans akbar. » Les mafias italiennes ne Cristo, d’Alexandre
ment du sang et des rela- raient de la qualité de la drogue et Par tous les jeunes de banlieue, l’empire de la Camorra pratiquent pas la décapitation Dumas (1846).
tions. Si, pour devenir ce qu’il corrompaient qui il fallait. S’ils tous ceux qui vivent à la périphé- (Gallimard, 2007), qui lui comme Daech, mais elles admi-
voulait devenir, il devait avaient mis leurs talents au ser- rie. Même logique, même culture vaut d’être sous protec- rent le pouvoir d’intimidation de Celui qui vous réconcilie
aimer celui qui lui avait vice du bien et non pas du crime, des armes et de la coke. C’est pour- tion policière depuis l’organisation terroriste. Les dji- avec l’existence ?
appris la haine, eh bien il le ils auraient créé des applications quoi le vidéoclip de la chanson douze ans. Adapté au ci- hadistes sont prêts à tuer tout le Le Kama-sutra.
ferait. Que le sang aille se pour le Net ou se seraient lancés Le Monde ou rien, du meilleur néma, en 2008, par Mat- monde et à mourir. La Camorra
faire foutre. Camorra 2.0. » dans la musique avec succès. Ils groupe de rap français, PNL, a été teo Garrone, il fait depuis 2.0 se vante de ses exploits sur les Celui dont vous aimeriez
voulaient amasser beaucoup tourné dans la cité napolitaine de 2014 l’objet d’une série réseaux sociaux, même si cela écrire la suite ?
piranhas, pages 140-141 d’argent tout de suite. Scampia, le quartier de Gomorra. télévisée (trois saisons) peut constituer des preuves incri- L’Odyssée.
J’ai rencontré les gars de PNL. L’un diffusée dans 190 pays. minantes pour la police.
Vous attribuez l’émergence des d’eux m’a dit ça : « Tu es l’Homère Une règle prévaut en Italie : on Le livre que vous voudriez
baby-gangs à la misère sociale. de la merde. » 2010 Sa série d’émissions ne doit juger les autres qu’à l’aune avoir lu avant de mourir ?
Or Nicolas, dans « Piranhas », sur la mafia et la corrup- de ce qu’ils te font. Et c’est pareil La Somme théologi-
appartient à une famille de la Silvio Berlusconi, quand il était tion, diffusée sur la RAI 3, pour tout. Quand je prends la dé- que, de saint Thomas
petite bourgeoisie… encore président du conseil, rassemble 10 millions de fense des migrants, on m’objecte : d’Aquin (XIIIe siècle).
Ces familles sont en difficulté ou, aujourd’hui Giuseppe Bor- téléspectateurs. « Qu’est-ce que tu as à gagner ? La
car la société, les banques, ne les relli, le procureur de Naples, morale, la conscience, la justice ? Votre endroit préféré
aident plus. Ce sont des profes- vous ont accusé de pervertir 2018 En juin, le ministre Personne ne te croit. » La culture pour lire ?
seurs, de petits commerçants, que les jeunes à travers vos livres et de l’intérieur, Matteo mafieuse, aujourd’hui, qui pro- En prison, dans un
leurs enfants considèrent comme vos séries, et de ternir l’image Salvini, d’extrême droite, meut la compétition ultralibé- jardin, aux toilettes.
des ratés parce que, contraire- de l’Italie. Pourquoi un tel menace de lever la pro- rale, règne en Italie, indépendam-
ment à la génération précédente, procès, selon vous ? tection policière dont ment du crime. p Lisez l’intégrale
ils ne parviennent plus à écono- Ce n’est pas nouveau. Vittorio De Saviano fait l’objet, après de ce « Keskili » sur
miser et à s’offrir le moindre luxe : Sica, Roberto Rossellini ont été les critiques de ce dernier Lisez une version longue de cet Lemonde.fr/livres
des vacances, une petite maison également accusés de détruire contre le gouvernement. entretien sur Lemonde.fr/livres
0123
Vendredi 12 octobre 2018
Analyse | 3

Retraduire,
en gage
de fidélité
Les classiques étrangers
réclament à chaque
époque une lecture
neuve. En témoignent
les nombreuses nouvelles
traductions paraissant
cet automne, qui
amplifient la tendance.
Etudes de cas,
autour d’Edgar Poe,
Robert Louis Stevenson
et Fenimore Cooper
ALINE BUREAU

aimait bourlinguer l’anglais, « triturer et richement annotées et prévues en trois et de réévaluation, qu’elles témoignent
bouturer sa langue », mettant dans la volumes de Nouvelles pour les uns, d’His- d’un souci de vérité linguistique ou de la
bouche de ses marins la rudesse sans ap- toires pour les autres, les deux tandems louable nécessité de dépasser la frontière
prêt d’une langue drue et écharpée, une de traducteurs ont décidé de suivre des mythique de telle ou telle version, dans
sorte d’« anglais corrompu qui dévoile à la directions heureusement différentes. tous les cas la retraduction s’impose – ces
françois angelier fois leur manque d’éducation et leur mé- Gillybœuf et Garcin, effectuant « un tra- trois séries de publications le prouvent
chanceté » ; des trouvailles hélas niées par vail de proximité vigilante par rapport aux une nouvelle fois – comme une dimen-

E
trange mot que « traduire », qui, la pruderie des traducteurs classiques ap- textes », de « littérarité contrôlée », ont sion essentielle de l’acte littéraire. p
tout à la fois, dit la comparution pliqués à rejeter cette inventivité linguis- néanmoins choisi d’« adapter tous les pa-
devant un tribunal, renvoie à l’ex- tique « comme s’ils craignaient d’être ac- ramètres langagiers, littéraires et culturels
pression jouée d’un sentiment et cusés de souiller notre belle langue ». His- (…) de Poe à nos propres paramètres, et [de]
définit une langue en mouvement. Une sant pavillon noir, on le voit donc, dans le restituer le tout dans une langue acces-
triple signification que le traducteur se sillage des plus récentes traductions, en- sible », offrant au lecteur un texte plus
doit d’assumer pleinement, se faisant canailler son texte, à grand renfort de sa- concis et transparent. Œuvrant dans un
tour à tour juge, comédien et linguiste. lubres « Bibe » (pour « Bible ») et de robo- sens différent, Pierre Bondil et Johanne Le
Acteur de la langue, il endosse une parole ratifs « ostacle », « kekfoi » et « montailles » Ray, avec comme « maître mot (…) la fidé-
étrangère, l’habite, la hante, en effectue la (pour « montagnes »). L’académique lité », mais « sans sacrifier à la tentation
traversée. Il fera acte de justice, maniant passé simple est mis aux fers, tandis que complaisante d’une démarche de restau-
d’« intellectuelles balances aux plateaux remontent de la cale d’anciens termes de ration à la Viollet-le-Duc », ont souhaité
d’argent » (Valery Larbaud), quand il navigation. Déperruqué et rendu à sa « faire affleurer dans le texte d’aujourd’hui
s’agira pour lui de rendre enfin leurs vrais sauvagerie native, le classique de Steven- ce qui constituait sa singularité pour les
visages à des textes malmenés, tailladés son trouve là une vigueur renouvelée. lecteurs de l’époque ». Cette feuille de route
ou dévalués, voire méprisés. les a menés, refusant tout « anachronisme
Comme ce fut le cas, à dates récentes, sémantique », à bannir « les termes appa-
pour les romans noirs américains qu’il a Poe, desinhibé rus dans la langue française postérieure-
fallu « dépigalliser », si l’on peut dire : épu- Avec Poe (1809-1849), c’est évidemment ment à 1850 », aboutissant ainsi à une tra-
rer d’un argot désuet, pour les rendre à la au modèle-obstacle de son grand « pas- duction plus baroque et analytique. Avec
modernité de leur langue et à la com- seur », Charles Baudelaire (1821-1867), que ces deux axes traductoriaux rigoureuse-
plexité de leurs personnages. Mission me- se sont affrontés Christian Garcin et ment suivis s’offrent donc aux lecteurs à
née à bien par Natalie Beunat et Pierre Thierry Gillybœuf, pour Phébus (Nou- la fois la modernité du texte de Poe et la ri-
Bondil pour Dashiell Hammett (Galli- velles intégrales. Tome I. 1831-1839, 432 p., chesse de son enracinement historique.
mard, « Quarto », 2009), Cyril Laumonier 27 € ; en librairie le 18 octobre) ; ainsi que
pour Raymond Chandler (Gallimard, Pierre Bondil et Johanne Le Ray, pour
« Quarto », 2013), Jean-Paul Gratias pour Gallmeister (La Chute de la Maison Usher Cooper, révélé
Jim Thompson (Rivages) ou Jacques et autres histoires, paru en mai 2018). Ces Avec la parution, dans la collection « To-
Mailhos pour Ross Macdonald ou James traducteurs ont été contraints, non de tem » des éditions Gallmeister, sous la di-
Crumley (Gallmeister). Situation égale restaurer une œuvre dégradée, mais de rection de François et Benjamin Guérif,
avec le fantastique et l’anticipation : citons passer outre à l’accaparement unique d’une version enfin intégrale du Dernier
les traductions de H. P. Lovecraft signées d’un texte-source par son traducteur- des Mohicans (1826) et des Pionniers
David Camus (Mnémos) ou François Bon poète, qui dépasse le souci d’appropria- (1823 ; traduit de l’anglais par François
(Points) ; la reprise en main du 1984, tion par le vertige de l’identification. Une Happe, 520 p., 12 €), tomes second et pre-
d’Orwell, par Josée Kamoun (Gallimard, fusion qui n’était pas trahison : Baude- mier du cycle La Légende de Bas-de-Cuir,
2018). Car toute traduction, synchrone laire n’a pas « amélioré » Poe, pas plus pentalogie romanesque de James Feni-
avec la langue d’une époque, se doit d’être, qu’il n’a « baudelairisé » ses contes. more Cooper (1789-1851) et acte fonda-
sur les plans philologique et esthétique, Comme l’écrivent Gillybœuf et Garcin, teur de la littérature nord-américaine,
périodiquement remise sur le métier, re- il « colle de très près au texte de Poe, et si la c’est moins un travail de redécouverte ou
fondée. C’est à une semblable campagne traduction est belle, c’est parce qu’il s’agit de régénération qui s’opère que la pure et
que l’on assiste aujourd’hui pour l’univers d’une belle langue anglaise traduite par simple révélation tardive d’un grand clas-
des classiques anglo-saxons. Comme en un grand poète français », impression sique. Traditionnellement cantonné aux
témoignent les retraductions de Robert confirmée par Bondil et Le Ray, qui van- lectures enfantines, disponibles unique-
Louis Stevenson, d’Edgar Allan Poe et Ja- tent « ses traductions d’une fidélité rare et ment dans des traductions tronquées et
mes Fenimore Cooper qui, chacune, se d’une qualité remarquable pour l’épo- édulcorées datant du XIXe siècle, Cooper
confrontent à un problème différent. que ». Néanmoins, il était nécessaire de est enfin appréhendable, grâce à François
considérer le « rôle inhibiteur » joué par Happe, dans la vérité de son texte. La
Baudelaire dans la diffusion d’un Poe « rê- geste du coureur des bois Œil-de-Faucon
Stevenson, déperruqué veur rigoureux », peu enclin à l’alcool et déserte alors le domaine de la romance
Familier, avec de hautes figures tel le re- étranger à l’opium, dont le poète a inflé- distractive et antiréaliste pour devenir ce
gretté Bernard Hœpffner, des grands chi l’image en minorant « le trait principal qu’elle est : un formidable récit d’aventu-
chantiers de traduction (Laurence Sterne, de la plupart de ses histoires : un sens aigu res marqué tant par le roman historique
J. G. Ballard, Mark Twain), Tristram a donc du grotesque très ancré dans un contexte que par l’esthétique terrorisante du su-
suivi Jean-Jacques Greif, voyageur et po- littéraire et politique », confortant ainsi blime, et une réflexion, par le biais de
lytechnicien, dans son projet d’une nou- « la légende d’un maître du fantastique l’évocation du conflit colonial franco-an-
velle traduction de L’Ile au trésor, de Ro- noir et lugubre ». Reconsidérer une tra- glais, sur la violence ethnique barbare
bert Louis Stevenson (1850-1894) (300 p., duction mythique s’imposait donc pour aux sources de la civilisation américaine.
19,90 €). Décision générée, chez cet angli- « sortir Poe de l’éternité figée d’une gloire Qu’elles correspondent, comme pour la
ciste fieffé, par un double constat : celui qui lui fait écran ». Dans les premiers littérature noire et fantastique ou le ro-
de « l’inventivité » d’un Stevenson qui tomes de leurs intégrales respectives, man historique, à un travail de relecture
4 | Littérature | Critiques 0123
Vendredi 12 octobre 2018

D’un étang de l’Indre aux fonds de l’Atlantique, c’est la même eau qui baigne les
Le peintre officiel
amis d’enfance de « Serez-vous des nôtres ? » et clôt « La Trilogie des confins »
Avec Les Ames rouges et Cadence

Eaux lustrales d’Emmanuelle Pagano


secrète (Gallimard, 2016 et 2017),
Paul Greveillac s’est imposé
comme l’un des meilleurs connais-
seurs, au sein de la jeune généra-
tion de romanciers, de l’ère com-
muniste. Consacrés, pour l’un, à la
censure littéraire et cinématogra-
phique dans l’URSS post-stali-
nienne et, pour l’autre, à la compo-
sition musicale, ces deux romans
envisageaient l’espace de liberté
que le régime laissait aux artistes
pour créer. Avec Maîtres et esclaves,
le romancier poursuit son explo-
xavier houssin ration de la condition d’artiste en
régime totalitaire. Mais c’est en

L
a brume s’efface de l’étang Chine qu’il suit la trajectoire de son
aux soleils plats des jours héros, des années 1950 aux mani-
d’automne. Sans qu’on festations de la place Tiananmen,
sache bien si elle remonte en 1989. Fils de paysans, Kewei se
au ciel s’accrocher aux nuages ou révèle doué pour la peinture. Son
si elle s’enfonce et se dilue dans talent lui vaut d’être envoyé aux
l’épaisseur dormante. C’est peut- Beaux-Arts de Pékin et de devenir
être juste une haleine, une respira- peu à peu un peintre officiel. Mais
tion de surface. L’eau vit ici. Elle là où les précédentes figures d’ar-
n’est pas seulement habitée, peu- tistes de Paul Greveillac interro-
plée de poissons, de batraciens, de geaient le pouvoir émancipateur
reptiles, d’insectes, d’oiseaux. Sous de l’art, le peintre chinois aliène
les roselières, les herbiers, elle bat toute sa capacité créatrice à l’idéo-
d’une pulsation régulière que tra- logie communiste. Aussi docu-
hissent les vagues lentes qui finis- menté que ses précédents romans,
sent en clapots sur les berges. L’eau toujours écrit à hauteur d’homme,
est un monde en soi. Elle a façonné Maîtres et esclaves
le paysage. Et elle l’a absorbé aussi, est une fresque fa-
avalant les reflets, la lumière et les taliste sur ce que le
ombres. Nous sommes en Brenne, goût du pouvoir
cette terre de marais endigués, fait à l’art. p
entre la Claise et la Creuse, dans le florence bouchy
département de l’Indre. a Maîtres
Emmanuelle Pagano en a fait le et esclaves,
décor de son nouveau roman, de Paul Greveillac,
Serez-vous des nôtres ? Elle clôt Gallimard,
avec lui sa Trilogie des rives, com- 462 p., 22 €.
mencée avec Ligne & Fils et pour- Emmanuelle Pagano, en 2018. HÉLÈNE BAMBERGER/COSMOS
suivie par Sauf riverains (P.O.L,
2013 et 2015). Trois textes qui se
bouclent sans se lier. Trois che- Se retrouver au vert
mins séparés d’un étonnant pèle- coulée. Le plus large, le plus grand. David et Jonathan. En ont-ils en- fonds. On se méfie des follets, des
rinage aux sources où l’auteure Toute cette ligne d’eau appartient tendu sur l’attelage incongru de dames blanches et noires dont on Elles prennent la fuite, ces quatre
se met en quête de la relation sen- à une même famille, les Bonne- leurs noms de baptême. Des ne sait pas bien les véritables in- « runaways girls », ces quatre fem-
sible que nous entretenons avec fonds, depuis déjà cinq ou six chanteurs du Top 50 et des héros tentions. Et l’on craint les grêleux mes artistes à qui l’art, un jour, n’a
l’eau. Celle qui s’échappe, qui dé- générations. On y fait de grandes bibliques du Livre de Samuel. Qui qui déclenchent les orages. Alors, plus permis de mettre à distance la
borde. Celle qui stagne, s’épaissit. pêches et quelques chasses aussi. parle de hasard ? Ils sont de la on écoute juste comment l’eau se violence du monde. Sarah, la dan-
La douce, la salée, la saumâtre. C’est là, comme le voulait l’usage, même eau, de la même glaise. Des repose. Il en reste un curieux état seuse berlinoise, Irini, la sculptrice
Une eau qui charrie notre mé- qu’on avait lâché, il y a longtemps, mêmes sables. Dès l’enfance tous d’âme des étangs. Une humeur grecque, Emy, la rock star anglaise,
moire, nos espoirs, nos doutes. Et à la naissance de deux garçons, les deux vont devenir proches, in- noire, mais qu’un saut de carpe ou et Ariane, l’actrice française. Après
où l’on s’engloutit. deux carpes, baguées d’argent séparables, indispensables l’un à de brochet, un envol de leurs échappées belles, les quatre
aux ouïes, portant chacune leur l’autre. Partageant les rêves, les colverts brusquement se- serez-vous femmes se retrouvent dans une
Carpes baguées d’argent prénom. David, fils unique des colères, les conquêtes amoureu- couent et lèvent. Le mau- des nôtres ? maison perdue au bord d’une
Serez-vous des nôtres ? parle métayers Gareau, et Jonathan ses. Fusionnels. Au point aussi vais songe est parti. trilogie rivière, à confier leurs désarrois et
d’un étang en Brenne que, dans le Bonnefonds, dernier-né de la fa- que, à la longue, leur amitié ne Tout se déroule sur une des rives, iii, douleurs à L., leur hôtesse. Et les
pays, on appelle la Caspienne, mille des propriétaires. Ils sont pourra que se noyer dans le trop- seule journée, celle d’un d’Emmanuelle échos entre leurs itinéraires sont
comme cette mer aux confins de presque jumeaux, élevés dans des plein. Jonathan restera exploiter 28 octobre. C’est la date de Pagano, troublants, à commencer par les
l’Europe et de l’Asie. Il est le plus familles éloignées par les biens, la les étangs, à la suite de son père. la grande pêche où les P.O.L, 474 p., 20 €. hommes qu’elles ont aimés, et cet
en aval des étangs d’une longue fortune, mais tellement riveraines. David quittera tout pour la ma- voisins se retrouvent. Une étrange graffiti peint sur les murs
rine et les sous-marins. fête. A mesure que l’étang se vide de chacune de leur ville… Dans La
à l’ouverture de la bonde, les Folie Elisa, Gwenaëlle Aubry ouvre
EXTRAIT La grande pêche poissons se retrouvent piégés une ambitieuse réflexion sur l’asile
« C’est en se tenant assez long- dans le tramail, le grand filet. Cha- – celui où l’on soigne sa folie, fût-
« Enfin, un pêcheur se décide et se gagne leurs gestes quand ils commen- temps à la surface irisée que nous cun travaille, ramasse, trie, pèse elle furieuse, comme celui que l’on
dirige vers l’eau, suivi de tous les autres. cent à se laver longuement les mains comprendrons le prix de la profon- les captures. Jonathan est à la tâ- demande ou que l’on octroie. Le
Jambes bottées dans l’étang, ils se puis le visage. deur. » Emmanuelle Pagano aurait che avec les autres. Sait-il qu’au roman, fort érudit, multiplie les ré-
courbent pour les décrasser, enlever la Jonathan, sale lui aussi, les a rejoints. pu mettre en exergue à son trou- même moment David est sur le férences philoso-
vase, se redressent pour frotter les cirés Il plonge ses mains et, les relevant, blant roman cette phrase de L’Eau point d’achever sa dernière mis- phiques et poéti-
avec des balais-brosses et des brosses à ramenant dans ses paumes de l’eau et les Rêves, de Gaston Bachelard sion ? Qu’il remonte des profon- ques, et finit par
chaussures, s’entraidant pour le dos. Ils dont il frotte son visage, malgré ce (José Corti, 1942). Serez-vous des deurs ? C’est la même eau qui constituer lui aussi
rient et s’apostrophent, jeunes et vieux, moment de partage, presque de nôtres ? est une plongée dans nos coule partout sur la planète. Des un asile où il fait
heureux de cette journée, de la fin de communion, il a à nouveau la tête lacs intérieurs. Des peurs, des an- sources aux fleuves, aux marais, bon s’arrêter. p
l’effort et du repas à venir, plaisantent ailleurs. goisses s’y cachent, tapies dans aux mers, aux océans. C’est cette zoé courtois
sur l’odeur qui ne partira pas de sitôt, Il a la tête dans l’eau, l’eau du large, la vase des oublis, des absences, même eau qui relie encore les a La Folie Elisa,
que jamais rien ne parvient à nettoyer, l’eau des océans. » comme autant d’inquiétants deux amis séparés. Et qui coule de Gwenaëlle Aubry,
sauf le temps. Ils s’aspergent et se silures. En Brenne, on prend garde dans ce livre, dans cette trilogie, Mercure de France,
charrient, puis, peu à peu, le silence serez-vous des nôtres ?, page 444 à ne pas réveiller la colère des comme un ruisseau d’enfance. p 144 p., 15 €.

Amours tendres dans le grand chaos libanais


Diane Mazloun évoque les années 1967 à 1979, la paix puis la guerre, à travers la relation d’une Miss Univers beyrouthine et d’un cadre de l’OLP

Une des belles réussites de ce livre est la lu les ouvrages des romanciers libanais historiques avérés elle accole le récit tables des jardins, dans des coupelles de
façon dont la romancière évolue dans les de la génération précédente, qui ont été à d’une histoire d’amour improbable mais couleur vive, « on trempait une bouchée
dédales de cette histoire éminemment la fois les écrivains et les protagonistes vraie, elle aussi – à l’image du pays qui l’a de pain avec une douceur de vivre hors du
complexe. En treize chapitres, se dérou- de l’histoire qu’elle cherche à reconsti- permise : celle de Georgina Rizk, Miss commun ». « Si tu veux devenir le spécia-
lant pour la plupart sur une seule jour- tuer, Elias Khoury, Amin Maalouf, Univers 1971, et d’Ali Hassan Salameh, dit liste numéro un du Liban, ajoute Micky, le
eglal errera née, elle égrène, année après année, les Jabbour Douaihy ou encore Dominique Abou Hassan, un jeune dirigeant de plus jeune d’entre eux, deviens spécia-
combats que se livrent les voisins du Li- Eddé qui, dans Kamal Jann (Albin Michel, l’Organisation de libération de la Pales- liste du grand gâchis ! »

A
ceux qui sont nés avant moi » ban, le conflit israélo-palestinien, la lutte 2012) a écrit : « Le Liban est inexplicable. » tine (OLP). Elle est une icône adulée, Au Liban, pourtant, rien ne saurait être
pourrait être la dédicace de souterraine des services secrets, le terro- d’une séduisante légèreté. Lui, on l’ap- irrémédiable. Dans Beyrouth défigurée,
L’Age d’or, le deuxième roman risme, la guerre civile libanaise. Elle évo- Caisse de résonance libanaise pelle « le prince rouge », pour les actions l’inquiétude, écrit Diane Mazloum, a
de Diane Mazloum. Née que avec subtilité le jeu des alliances C’est ce mystère qu’explore L’Age d’or, terroristes d’envergure qu’il dirige. Il remplacé l’insouciance, mais malgré le
en 1980 à Paris, dans une famille liba- étrangères, les faiblesses et les fragilités sans pour autant tenter de le résoudre. meurt dans un attentat fomenté par le ciel chargé de toutes les menaces, l’air
naise qui y avait fui la guerre civile, elle intérieures qui ne cessent de faire de ce L’ouvrage est porteur d’un ambitieux Mossad en janvier 1979. qu’on y respire demeure d’une incompa-
a choisi de raconter l’histoire de son petit pays la terre d’élection de tant de projet littéraire : trouver une forme nar- La troisième voix est celle des mem- rable douceur. Le Liban est un phœnix.
pays entre 1967 et 1979, la décennie qui a violence – à en être dévasté. rative qui rende compte du grand chaos bres d’une famille de Beyrouth qui Un phœnix aux aguets. p
précédé sa naissance. Une décennie ef- Pendant trois ans, Diane Mazloum a régional à partir de la seule caisse de ré- pleure le naufrage de son pays. Les an-
fectivement décisive, où s’ancrent les consulté les archives, rencontré histo- sonance libanaise. La romancière a bâti ciens évoquent le Beyrouth d’antan, l’âge d’or,
prémices du désastre proche-oriental riens et analystes politiques et beaucoup un texte élégant, en spirale, qui laisse quand « on vivait dans la nonchalance de Diane Mazloum,
actuel. interrogé ses aînés. Elle a sans nul doute entendre trois voix distinctes. Aux faits d’un présent heureux ». Quand, sur les JC Lattès, 416 p., 19 €.
0123
Vendredi 12 octobre 2018
Critiques | Littérature | 5

Embrasser Lagos
Peut-on jamais revenir ? La question suit comme une ombre
le narrateur de Teju Cole. New-yorkais, il rentre au Nigeria
nicolas weill pour trois semaines. Quinze ans plus tôt, il avait brutalement
quitté Lagos – la capitale –, sa mère, à qui il ne parle plus, et la

L
e hasard a voulu qu’un recueil de tombe de son père. Dès l’abord de sa ville natale, il se trouve
lettres écrites pendant le second sur une ligne ténue : est-il chez lui ou est-il étranger ? Ecrivain,
conflit mondial et un roman sor- historien de l’art et photographe, Teju Cole est né en 1975 aux
tent simultanément et se répon- Etats-Unis et a grandi au Nigeria. Dans Chaque jour appartient
dent, mariant le réel à la fiction. Il s’agit, au voleur, son premier roman, qui paraît en France après son
d’une part, de la correspondance des an- second, Open City (Denoël, 2012), il sonde la complexité de
nées de guerre du jeune soldat, futur Prix Lagos et des sentiments de son personnage. Enthousiaste, ce
Nobel de littérature (1972), Heinrich Böll dernier se confronte aux embouteillages monstres ; mélan-
(1917-1985), et, d’autre part, de Berlin colique, il admire une femme qui lit tranquillement dans un
finale, immense fresque romancée bus bondé, et la patience de ses amis médecins qui gagnent
du journaliste Heinz Rein (1906-1991), une misère ; critique, il est choqué par la corruption endémi-
consacrée aux quinze derniers jours de la que, la pauvreté des librairies, l’omnipotence de la religion et
capitale du IIIe Reich, parue en 1947 et qui l’absence de mémoire de l’esclavage. Comme
ne nous parvient que cette année en dans Open City, situé à New York, Cole dépeint un
français. Courriers et récit nous font voir homme en crise dans une ville tumultueuse.
les combats à travers les yeux d’Alle- Lagos, mégapole où l’art de l’illusion et la
mands et de soldats de la Wehrmacht. croyance aux miracles permettent de survivre au
Né dans une famille d’ébénistes de chaos, semble avoir ce pouvoir d’éclairer son nar-
Cologne, lui-même fervent catholique Un soldat allemand tué dans la bataille de Berlin, avril-mai 1945. DPA/PICTURE ALLIANCE/LEEMAGE rateur. Un retour sur soi, c’est peut-être le sens de
(soldat, il ressent l’impossibilité de rece- ce magnifique retour à Lagos. p gladys marivat
voir les sacrements comme une pénible a Chaque jour appartient au voleur (Every Day is for
frustration), le jeune Heinrich Böll s’est the Thief), de Teju Cole, traduit de l’anglais (Etats-Unis)
soustrait aux Jeunesses hitlériennes et
n’a que mépris pour les « Prussiens », Les lettres du jeune Heinrich Böll et un roman par Serge Chauvin, Zoé, 192 p., 19,50 €.

terme qui, sous sa plume, semble dési-


gner le militarisme hitlérien. Il fait pour- de Heinz Rein montrent la guerre vue par des
tant son devoir, croit en la victoire de son Le séducteur malgré lui
pays et, comme tant de jeunes gens de sa
génération, passe six années sous l’uni-
Allemands dociles – avant un sursaut final Sur le point de partir à Barcelone pour son doctorat, un
forme à occuper la France ou à surveiller étudiant mexicain nommé Juan Pablo Villalobos, comme
le « mur de l’Atlantique ». Son expérience
du feu en tant que caporal-chef est tar-
dive et coïncide avec son arrivée, fin 1943,
sur le front de l’Est, en Crimée puis à Iasi
Pas de Walhalla pour l’auteur, est recruté contre son gré par une organisation
mafieuse. Dans la capitale catalane, où il s’installe avec sa
compagne, il est forcé de séduire une condisciple – une
lesbienne –, héritière d’un politicien de premier plan membre
(Roumanie), où il est blessé.
Passionnant témoignage sur l’Occupa-
tion en France vue par un occupant pas
les soldats du IIIe Reich de l’Opus Dei. Dans son quatrième roman traduit en français,
Villalobos pousse à son paroxysme l’humour noir et l’art de
l’absurde dont il est coutumier. Mêlant roman, autobiogra-
trop mal disposé à l’égard des popula- phie, journal intime, lettres des proches du protagoniste,
tions civiles, le ton de cette correspon- cette satire enlevée d’un Mexique ultraviolent et
dance n’en provoque pas moins un cer- d’une Catalogne au chauvinisme délirant est
tain malaise, qu’il est bien difficile d’at- était incapable de lier la terreur et le scènes les plus saisissantes du roman, le surtout, par sa forme audacieuse et sa drôlerie,
tribuer à la seule peur de la censure. pillage exercés par les troupes alleman- sort qui attend ces transfuges quand ils un clin d’œil malin aux maîtres de la littérature
Celle-ci ne pouvait en effet matérielle- des sur les populations civiles et l’hu- sont rattrapés par les SS est d’être pendu latino-américaine, dont le Chilien Roberto
ment contrôler les milliards de lettres meur morose des vaincus, se contentant au réverbère le plus proche (20 000 des Bolaño (1953-2003), l’un des plus célèbres
échangées au cours du conflit, côté alle- de les attribuer à une « na- 35 000 déserteurs allemands seront exé- écrivains exilés à Barcelone. p ariane singer
mand. Comme le fait remarquer le préfa- ture ». Cette paresse du cœur lettres de guerre. cutés). Lassehn rejoint à Berlin une petite a Personne n’est obligé de me croire (No voy a pedirle
cier, l’historien Johann Chapoutot, l’im- et de l’esprit, qui contamine 1939-1945, cellule de résistance qui, dans le décor a nadie que me crea), de Juan Pablo Villalobos,
pression de gêne naît du décalage entre même un cerveau éloigné du de Heinrich Böll, dantesque des ruines accumulées par les traduit de l’espagnol (Mexique) par Claude Bleton,
l’image du grand Böll d’après-guerre, national-socialisme, rend ce traduit de l’allemand bombardements et les combats dans la Buchet-Chastel, 280 p., 20 €.
conscience morale, auteur de Où étais-tu, document exceptionnel en et édité par Jeanne ville, tente de faciliter la progression de
Adam ? (Seuil, 1956) et de L’Honneur ce qu’il permet de mesurer la Guérout, préface de l’Armée rouge en dépit du jusqu’au-bou-
perdu de Katharina Blum (Seuil, 1976), et puissance du discours nazi Johann Chapoutot, tisme du Reich. Ecrit dans la zone d’oc-
le troufion, certes issu d’un milieu oppo- jusque dans les confins de L’Iconoclaste, cupation soviétique, le récit se ressent
sitionnel, mais dont les lettres révèlent le son empire. Seul le souci de 368 p., 22,90 €. d’une certaine orientation idéologique
degré d’infection par la mentalité nazie. sauver sa peau et la haine de malgré quelques nuances. L’intrigue n’a
la guerre finiront par inciter berlin finale pas la netteté ni la tension de Seul dans
Paresse du cœur et de l’esprit Böll, fin 1944, à falsifier des (Finale Berlin), Berlin, de Hans Fallada (1947 ; Denoël,
Passe encore qu’on ne trouve aucune documents pour éviter de re- de Heinz Rein, 2015), qui décrit la révolte spontanée
allusion au génocide juif, qu’il dit n’avoir tourner au front. traduit de l’allemand d’un ouvrier taciturne, et les dialogues se
connu qu’après 1945. On peut s’étonner Joachim Lassehn, le héros par Brice Germain, révèlent souvent bavards.
néanmoins de la facilité avec laquelle de Berlin finale, ressemble au Belfond, « Vintage », Mais cela n’empêche pas la fascination
Böll recourt aux stéréotypes essentialis- soldat Böll. Après des années 870 p., 23 €. qu’exerce toute chute d’une métropole,
tes et racistes distillés par la propagande. sous les drapeaux, alors que de Troie à Berlin, de fonctionner ici sur
Les Français sont par définition indivi- l’Allemagne nazie agonise en ce début de le lecteur, qui plonge jusqu’au bout avec
dualistes, inféconds et laxistes, les Rou- printemps 1945, ce pianiste en herbe, au les personnages dans le brasier de ce
mains « pouilleux », les Polonais ou les tempérament poétique et non martial, Walhalla d’acier, d’où s’échappent les
Ukrainiens « apathiques », « tristes » et opte pour la désertion – une décision ris- esprits choqués comme Böll, appelés à
– étrangement ! – hostiles. Comme si Böll quée puisque, comme le montre une des reconstruire. p

Derniers verres avant le naufrage est-allemand


Dans « Kruso », Lutz Seiler fait souffler un vent de liberté sur une île de la Baltique en 1989

développer une ambiance de co- deviennent inséparables, liés par même travaillé sur l’île de Hid-
lonie d’artistes où se retrouvent une amitié « étroite, tendre, diffi- densee en 1989, et c’est avec un
écrivains, peintres, musiciens et cile », au milieu d’autres person- grand sens du réalisme qu’il en
acteurs. Edgar, que tout le monde nages qui font partie de l’équipe décrit les paysages, faisant sentir
appelle Ed, réussit à se faire em- (l’équipage) du Klausner, comme le vent de liberté qui y soufflait
pierre deshusses baucher comme plongeur dans Rimbaud, Cavallo ou Rick, celui déjà à l’époque, à quelques centai-
un petit hôtel, le Klausner, qui a qui veille à ce que tout le monde nes de kilomètres seulement de

U
ne île. Un personnage tout d’une arche renversée. C’est ait toujours à boire. Au total, ils Leipzig et de Berlin. Mais au réa-
principal nommé là qu’il se lie d’amitié avec sont douze, dont deux femmes, lisme des descriptions, à la véra-
Kruso. L’allusion est Alexander Krusowitsch, que tout et se réunissent tous les matins cité des événements, se mêle
claire. Mais la littéra- le monde appelle Kruso. dans une sorte d’imitation de la cette histoire d’amitié et de soli-
ture est l’art de voguer sur les Cène ou de la Table ronde. Un darité sur fond de mystère, de
marges et de faire échouer les Rituel initiatique jour pourtant, les nouvelles cap- société secrète et d’utopie liber-
navires trop pressés d’arriver à Fils d’un général soviétique, tées par la radio annoncent que taire, si bien que l’on est tenté
bon port. Ici, pas de Pacifique ni Kruso a été abandonné sur cette les Allemands de l’Est peuvent de parler de réalisme magique.
de Vendredi. Nous sommes en île par sa sœur, quand il était en- fuir leur pays par la Hongrie. Le Lutz Seiler est d’ailleurs surtout
République démocratique alle- fant. Convaincu que le socialisme sentiment de résistance qui connu comme poète. Ce premier
mande, en 1989, l’année de la est une véritable alternative poli- soudait cette belle communauté roman a obtenu dès sa sortie
chute du Mur – mais celui-ci n’est tique, mais aussi que le régime s’étiole. Tous partent, les uns en 2014 le prestigieux Deutscher
pas encore tombé. est-allemand l’a totalement dé- après les autres, jusqu’à ce qu’il Buchpreis. Tout infusé de poésie,
Après la mort de son amie, voyé, il tente de donner aux dé- ne reste plus en face à face que ce livre magnifique sait conjurer
Edgar Blender, 24 ans, étudiant çus du système une vision de ce Kruso et Ed. Et que l’inimaginable la perte du sel de la vie, tout en
en germanistique, quitte Halle que pourrait être un monde véri- se produise. suggérant ce qui fait la visée ul-
pour Hiddensee, une petite île tablement solidaire. Un séjour de time de la littérature, compren-
touristique de la mer Baltique. La trois nuits, après un rituel initia- Utopie libertaire dre et se comprendre. p
proximité des côtes danoises fait tique, est censé leur redonner la Lutz Seiler maîtrise parfaite-
qu’il n’est pas possible de séjour- mesure de la liberté qu’a effacée ment ce lent retournement de kruso,
ner longtemps sur cette île sans la dictature politique. Ed et Kruso, l’amour en haine causé par des de Lutz Seiler,
être soupçonné de vouloir fuir, réunis par le même amour de la détails qui finissent par prendre traduit de l’allemand par
même si les autorités ferment littérature et par le traumatisme en rampant une ampleur infinie. Uta Müller et Bernard Banoun,
souvent les yeux et laissent se de la disparition d’un être cher, Né en 1963 en Thuringe, il a lui- Verdier, 480 p., 25 €.
6 | Histoire d’un livre 0123
Vendredi 12 octobre 2018

Au plus furieux de l’histoire chinoise Lucidité de Fondane


Né en Roumanie en 1898, installé
Les archives sont rares, les témoins ont toujours peur… Anne Kerlan n’a pourtant à Paris en 1923, mort à Auschwitz
en 1944, Benjamin Fondane, philoso-
pas renoncé à écrire la biographie de Lin Zhao, opposante à Mao morte en 1968 phe, poète, dramaturge, cinéaste, a
traversé son temps avec une forme
de consternation combative qui fait
de son œuvre théorique, dont cette
anthologie rassemble quelques piè-
ces jusque-là éparses, une des plus
désespérées et des plus revigorantes
du premier XXe siècle. Qu’il discute
les livres d’André Gide, de Jacques
françois bougon Maritain, de son maître Léon Ches-
tov, ou ferraille avec L’Action fran-

A
l’origine du livre de la çaise, les nazis ou, aussi bien, les
sinologue Anne Kerlan communistes et autres adeptes de la
sur l’une des toutes pre- « religion du Progrès », tout le
mières dissidentes chi- ramène à la question du face-à-face
noises, il y a un choc sur grand absurde de l’humanité et de l’His-
écran : la découverte d’un docu- toire. Alors que l’Europe s’apprête
mentaire du réalisateur indépen- à sombrer dans la barbarie au nom
dant Hu Jie, sorti confidentiel- d’idées abstraites, ces idoles écrasan-
lement en Chine en 2004, A la tes au pied desquelles l’homme sa-
recherche de l’âme de Lin Zhao, crifie l’homme, il défend les droits
consacré au destin tragique et au d’une lucidité inflexible – de cette
martyre de la journaliste et écri- humilité « véritable », « qui consiste à
vaine (1932-1968). reconnaître que l’on
« Ce film m’a bouleversée, ce fut n’a aucun pouvoir » et
un moment très fort », témoigne « que l’on peut sans
Anne Kerlan, dans un petit bu- honte avoir peur (…) et
reau de l’Ecole des hautes études appeler au secours ». p
en sciences sociales, où elle dirige florent georgesco
le Centre d’études sur la Chine a Devant l’Histoire,
moderne et contemporaine. A la de Benjamin Fondane,
fin de la projection, à Paris, en édité par Monique Jutrin,
2008, elle est allée voir Hu Jie pour L’Eclat, « Philosophie
lui faire part de son émotion. imaginaire », 240 p., 19 €.
Mais que faire de plus que le film-
monument de ce réalisateur dont
l’entreprise mémorielle fait pen-
ser à Claude Lanzmann (1925- Homs déconstruit
2018) et à Shoah (1985), qu’il dit
avoir vu à plusieurs reprises ? Il Native de Homs où elle a grandi, est
faudra des discussions avec des devenue architecte, a passé toute la
collègues, notamment Christian Extrait du film « A la recherche de l’âme de Lin Zhao », de Hu Jie (2004). HU JIE guerre civile avec son mari et ses
Ingrao, historien spécialiste du deux enfants, Marwa Al-Sabouni es-
nazisme, qui animait à l’époque quisse l’histoire architecturale de sa
un séminaire intitulé « Explora- ville à l’heure où son centre n’est
tions du paroxysme », pour plus que ruines. Convaincue que la
qu’elle se lance dans un projet Le Grand Timonier appelle le dislocation progressive du tissu
de livre. L’historien et éditeur peuple chinois à ne pas hésiter à urbain a nourri les germes du con-
Anthony Rowley (1952-2011) lui critiquer le Parti communiste et EXTRAIT flit, elle tente de détailler le proces-
fait signer un contrat chez Fayard. ses « bureaucrates ». Grand mal en « Du fond de sa cellule, Lin Zhao souffrit directement des événements sus par lequel se sont dissous, à
« C’est allé plus vite que mon prend à ceux qui s’y fient et sor- [la Révolution culturelle]. Les combats politiques de l’extérieur se réper- Homs et dans toute la Syrie, la
propre cheminement », explique tent de leur silence : un an plus cutaient dans l’enceinte de la prison sous forme de séances de lutte achar- notion de « chez soi » et l’idée de la
Anne Kerlan. tard, ils sont taxés d’être des nées, visant aussi bien les prisonniers que des bandes de gardiens rivales. ville comme socle identitaire com-
Lin Zhao est certes une icône « droitiers » et assimilés à ces « en- Lin Zhao servit d’exutoire à l’occasion de séances collectives destinées à mun. Le texte fait résonner des
dans les cercles libéraux chinois nemis du peuple » qu’on envoie galvaniser le moral des révolutionnaires. Dans l’ambiance qui régnait souvenirs personnels avec ces consi-
qui luttent pour plus de démocra- dans des camps de rééducation alors, plus aucune limite n’était fixée quant à la violence des insultes et des dérations, que l’auteure illustre par
tie et de respect des droits. Mais, à ou qu’on place sous étroite coups portés. La désorganisation administrative due aux rivalités poli- ses propres dessins. Un témoignage
l’étranger, peu connaissent la tra- surveillance. tiques fragilisa les prisonniers, mal nourris et mal traités. La mise sous qui milite, à l’heure de la reconstruc-
jectoire de cette contestataire de Lin Zhao, qui écrit articles et contrôle militaire eut pour conséquence un durcissement des conditions tion, pour penser enfin la ville et
poèmes, se garde bien de s’enga- d’incarcération. » éviter que les mêmes causes ne pro-
Lin Zhao est une icône dans ger dans le mouvement des Cent duisent les mêmes effets. p
Fleurs. Cependant, pour avoir pris lin zhao, « combattante de la liberté », page 208 isabelle regnier
les cercles libéraux chinois la défense de ses amis, elle est em- a Dans les ruines de
qui luttent pour plus de portée par la vague de répression. Homs. Journal d’une
Sa détermination à dénoncer les architecte syrienne
démocratie et de respect des injustices n’en devient que plus Le cinéaste Hu Jie aide Anne 1980. » Peng Lingfan a également (The Battle for Home.
droits. Mais, à l’étranger, peu vive : la voilà désormais résolue à Kerlan dans ses recherches – « Il imposé des conditions rigoureu- The Vision of a Young
connaissent la trajectoire de défier le système. Renvoyée à m’a dit : “C’est une histoire univer- ses à la consultation des archives Architect in Syria),
Shanghaï chez sa mère, elle colla- selle, elle mérite d’être connue de sa sœur, qu’elle a déposées à de Marwa Al-Sabouni,
cette contestataire de la bore à une revue, Etincelles, l’une dans le monde entier” » – en lui l’université Stanford (Californie) : traduit de l’anglais
première heure des premières à critiquer les erre- confiant des documents. Mais il pas d’ordinateur, seulement un par Julien Breta,
ments du Grand Bond en avant lui en manque. Les portes se fer- crayon à papier et des feuilles, et Parenthèses, 192 p., 18 €.
(1958-1960) – un mouvement ment du côté de la sœur de Lin autorisation préalable à toute ci-
la première heure. Son vrai nom d’industrialisation volontariste, Zhao, Peng Lingfan, qui vit aux tation… « Elle a toujours très peur
est Peng Linzhao, qu’elle change au détriment des campagnes, qui Etats-Unis depuis 1985. Elle ne ré- du contenu politique des textes de
pour marquer son indépendance aboutit à une grande famine et, pond pas aux sollicitations de sa sœur, pour elle c’est de la dyna- Revue d’anthropologues
et s’affranchir de son père. Cette selon certaines sources, à plus de l’historienne française. Les liens mite. Il faut imaginer quelqu’un
jeune fille idéaliste, déterminée et 30 millions de morts. avec Hu Jie ont été rompus. Elle qui a été profondément marqué et Voilà une initiative réjouissante :
romantique passe par une école Dénoncée, elle est envoyée une est inaccessible. sait n’être à l’abri nulle part », juge créer une revue d’anthropologie mo-
chrétienne puis s’engage au sein première fois en prison. Relâchée « Selon Hu Jie, raconte Anne Ker- Anne Kerlan. derne, affranchie des travers d’une
du Parti communiste clandestin. au bout d’un an, elle est de nou- lan, elle en veut beaucoup aux Chi- C’est finalement l’épouse d’un discipline encore trop souvent fasci-
Elle se retrouve étudiante en jour- veau incarcérée en novem- nois, en particulier aux amis de sa des piliers de la revue Etincelles, née par le pittoresque, l’anecdotique
nalisme dans la prestigieuse uni- bre 1962. Derrière les barreaux, sœur, jugeant qu’ils n’ont guère été rencontrée en Chine, qui permet à ou la rhétorique absconse. D’autant
versité Beida, à Pékin, au moment elle continue de se battre, écri- présents lorsqu’elle en avait besoin l’historienne d’élargir ses sour- que le premier numéro d’Un monde
où, en 1957, Mao Zedong (1893- vant des lettres avec son sang. Jus- et qu’ils sont réapparus avec ces : elle lui confie une collection commun est à la hauteur de cette
1976) lance la campagne des qu’à son exécution en avril 1968. opportunisme au moment de sa de 500 pages de textes. Restait à ambition. Michel Agier et ses aco-
Cent Fleurs. Elle a 35 ans. réhabilitation, dans les années déchiffrer ces documents « pas lytes savent rendre intelligibles et
faciles à appréhender » : « Lin Zhao accessibles les enjeux contempo-
était lettrée, elle est capable de rains des sociétés. Au sommaire : un
citer de la littérature classique entretien avec le médiéviste Patrick
Une femme engagée à travers l’écriture chinoise mais aussi occidentale. »
Enfin, il a fallu se mettre à écrire
Boucheron, des enquêtes sur les
violences d’Etat en Iran ou au Congo,
LIN ZHAO EST Anne Kerlan dans sa belle biographie. Sa tombe, près de Suzhou, sa ville na- – ce qui ne fut pas de tout repos : sur les relations pour le moins ner-
MOINS CONNUE Lin Zhao commence par mettre sa tale, est devenue un point de rassem- « L’histoire m’a énormément por- veuses entre jeunes Français et
QUE LE DISSIDENT plume au service de la révolution blement pour les militants et intellec- tée, secouée. » L’écriture parallèle représentants de la force publique,
CHINOIS LIU communiste menée par Mao Zedong, tuels qui aspirent à plus de démocratie de fictions semble avoir servi des articles sur le Mexique, l’Inde…
XIAOBO (1955- vantant dans des œuvres littéraires en Chine. A chaque anniversaire de sa d’exutoire : Anne Kerlan s’est Les contributeurs – auteurs, illustra-
2017), mais tous les mérites de la réforme agraire. Elle mort, en décembre, ceux qui viennent mise à écrire des nouvelles où teur et graphiste – semblent avoir
deux ont connu ne revient vers la religion chrétienne, se recueillir sont repoussés par les « il était question de l’enferme- pris autant de plaisir à réaliser ce nu-
un sort similaire : dans laquelle elle a été élevée, que forces de l’ordre. Le pouvoir chinois a ment, des violences exercées sur les méro que le lec-
la mort en prison. Entre la jeune dans ses dernières années, lorsqu’elle retenu la leçon, écrit Anne Kerlan : corps ». Comme des gammes qui teur en a en le li-
femme, née au début des années est emprisonnée pour activités contre- Liu Xiaobo, lui, a été incinéré et ses ont permis à cette spécialiste du sant. p anne both
1930 et exécutée en 1968, deux ans révolutionnaires. Elle fustige alors les cendres ont été dispersées au-dessus cinéma chinois des années 1930 a « Violence
après le début de la Révolution dirigeants du Parti, dans une lettre de l’océan. p fr. bo. et 1940 d’entrer dans les tour- partout, justice
culturelle, et le Prix Nobel adressée au Quotidien du peuple billons et la fureur de l’histoire nulle part ! »,
de la paix 2010, d’autres points en 1965 : « Vous considérez Mao lin zhao, politique de la Chine où, telle Lin « Monde commun :
communs se dégagent, notamment comme un empereur en habits « combattante de la liberté », Zhao, des générations d’idéalistes des anthropologues
l’engagement à travers l’écriture. modernes et en avez fait un dieu, hors d’Anne Kerlan, ont été broyées par la machine dans la cité », n° 1,
C’est ce que montre la sinologue et dans le Parti, en toute chose. » Fayard, 388 p., 24 €. totalitaire. p PUF, 172 p., 16 €.
0123
Vendredi 12 octobre 2018
Critiques | Essais | 7
Les sociologues Laurent Bonelli nombreux entretiens avec les
éducateurs, les policiers ou les ju-
utopique », qui caractérise les
adolescents socialisés dans des Un moment de grandeur
et Fabien Carrié ont épluché les ges qui ont côtoyé ces jeunes.
Forts de cette enquête et du tra-
familles très protectrices ayant
nourri de grands projets de mobi- Le dialogue entre Sigmund Freud (1856-1939) et
dossiers de mineurs radicalisés vail antérieur de ceux qui,
comme eux, ont cherché à com-
lité sociale pour leurs enfants.
Mais leur parcours est rapide-
Romain Rolland (1866-1944), analysé par Henri
Vermorel dans cette nouvelle version d’une étude

pour en comprendre la trajectoire prendre avant de juger – on pense


par exemple au travail du journa-
ment contrarié du fait du déclas-
sement qu’ils subissent lorsque la
publiée en 1993 avec sa femme Madeleine (1931-2017),
se déroule entre 1923 et 1936 à travers une courte cor-
liste David Thomson (Les Reve- compétition scolaire s’accentue respondance. On y trouve le fameux récit de la visite

Ce qui fait
nants, Seuil, 2016) ou à celui du so- et que, avec le passage au lycée de Freud à l’Acropole en 1904. Freud et Rolland ne se
ciologue Fabien Truong (Loyautés général de centre-ville, s’estom- rencontrent qu’une fois, à Vienne, en présence de
radicales, La Découverte, 2017) –, pent les effets protecteurs du Stefan Zweig. L’écrivain engagé s’intéresse aux mysti-
Bonelli et Carrié distinguent groupe de pairs du quartier, dont ques ; le savant, conservateur et mécréant, n’aime

le djihadiste
quatre grandes trajectoires de ils se retrouvent isolés. guère la religion. Mais ils partagent une passion pour
radicalisation. Ces jeunes transfuges de classes, l’esprit des Lumières. En 1923, Freud se définit ainsi :
La première, qu’ils qualifient de égarés entre des aspirations fami- « J’appartiens à une race (…) rendue res-
« radicalité apaisante », est princi- liales très élevées et une école qui ponsable de toutes les épidémies nationa-
palement le fait de jeunes filles ne leur donne pas de place du fait les (…). J’ai utilisé une grande part du tra-
issues de familles marquées par des stigmates sociaux, raciaux, vail de ma vie à détruire mes propres illu-
l’instabilité. La recherche d’une religieux ou physiques dont ils sions et celles de l’humanité. » Un superbe
religiosité radicale leur permet sont porteurs, vivent souvent moment de grandeur européenne entre
de tenter de remettre en ordre avec une grande amertume le fait deux cataclysmes guerriers. p
Internet. Le « nihilisme généra- ces désordres familiaux. La de ne pas réussir à accéder à la élisabeth roudinesco
tionnel », l’« islamo-gangsté- deuxième, « radicalité rebelle », norme scolaire et sociale domi- a Sigmund Freud et Romain Rolland.
risme » ou le « terrorisme 2.0 » se touche des enfants vivant dans nante. Dès lors, la tentation est Un dialogue, d’Henri Vermorel,
sont alors fait une place dans le des familles nettement plus pro- grande pour une partie infime Albin Michel, 630 p., 29 €.
débat public. tectrices sur un plan économique d’entre eux de réinvestir leurs
gilles bastin La Fabrique de la radicalité, de et affectif, dans lesquelles le fait dispositions scolaires frustrées
Laurent Bonelli et Fabien Carrié, d’endosser des postures emprun- dans la recherche – sur Internet

L
e retour du terrorisme est d’une tout autre espèce. Il s’ap- tées au répertoire djihadiste ré- ou ailleurs – de voies de salut par Guyotat, continuité
djihadiste en France, avec puie en effet sur une enquête pond avant tout à un besoin d’op- la religion et d’une nouvelle
les assassinats perpétrés fouillée dans les dossiers de plus position et de transgression. Mais communauté dans laquelle La radicalité esthétique et idéologique de Pierre
par Mohammed Merah de 130 mineurs ayant, à un mo- ces deux types sont les plus rares s’épanouir. Guyotat lui avait valu, dès Tombeau pour cinq cent
en 2012, puis les attentats commis ment ou à un autre de leur par- et leur apparition dans les dos- Ces adolescents repérés par la mille soldats et Eden, Eden, Eden, et plus encore à
depuis 2015, s’est accompagné cours, été suivis par la justice et siers de la justice tient souvent à justice ne deviennent pas tous partir de Prostitution (Gallimard, 1967, 1970, 1975), une
d’une production foisonnante les services sociaux pour des faits des signalements familiaux plus des meurtriers. Mais leur destin aura sulfureuse. Mais la récente série autobiographi-
d’écrits aspirant à saisir le sens de de radicalisation allant de simples qu’à des faits délictueux. paradoxal nous tend un miroir que, de Coma (Mercure de France, 2006) à Idiotie
cet événement, non sans céder propos faisant l’apologie du terro- dérangeant qu’il serait sage de (Grasset, 2018), a paru tirer un trait sur cet effacement
souvent au démon de l’inter- risme à la préparation d’attentats Transfuges de classes regarder en face plutôt que de le des frontières entre littérature et pornographie,
prétation, à coups de théories ou à un départ vers l’Irak ou la Sy- Bonelli et Carré s’intéressent cacher, parce qu’il nous informe comme sur ce bouleversement de la langue française,
psychologisantes et de paniques rie pour rejoindre l’organisation davantage aux deux cas symétri- mieux que bien d’autres sur la en revenant à un genre et un style normatifs. Julien
morales incriminant la jeunesse, Etat islamique. Les deux sociolo- ques dans lesquels le poids des fragmentation de la société et Lefort-Favreau montre qu’existe en réalité
les banlieues délinquantes ou gues ont en outre mené de très structures familiales doit être mis les déceptions violentes qu’elle une profonde continuité entre la période
en balance avec celui des groupes produit. p expérimentale et la quête de soi : une
sociaux alternatifs que peuvent même exploration de la violence histori-
EXTRAIT se constituer les adolescents pour la fabrique de la radicalité. que, de la domination sociale et de ce que
y trouver refuge. Dans le cas de la une sociologie refoule la langue française s’y poursuit,
« Au contraire de nombreux jeunes issus des classes populaires « radicalité agonistique » – majo- des jeunes djihadistes opiniâtre. p jean-louis jeannelle
et de familles immigrées qui prennent très tôt conscience de leur ritairement le fait de garçons français, a Pierre Guyotat politique.
exclusion et intériorisent un rapport de défiance à l’égard des vivant dans des familles déstruc- de Laurent Bonelli Mesurer la vie à l’aune de l’histoire,
institutions publiques (…), les “utopiques” ont une perception turées et fortement insérés dans et Fabien Carrié, de Julien Lefort-Favreau,
faussée de leur situation sociale effective. Leur famille joue ici le monde de la petite délinquance Seuil, 304 p., 20 €. Lux, « Humanités », 294 p., 18 €.
en quelque sorte le rôle d’un écran ou d’un voile. Le choc du et de la rue –, l’expression de la
verdict scolaire, de l’impossible actualisation de leurs disposi- radicalité est avant tout un effet
tions lettrées au sein de l’institution, n’en est dès lors que plus de leur interaction avec les éduca-
fort. (…) Tout cela concourt à ce que ces expériences contrariées teurs et les forces de l’ordre, qu’ils
vis-à-vis de l’école et la négation soudaine du rêve familial (…) tendent à provoquer par ce biais,
deviennent ici des conditions de possibilité de la remise ce qui les conduit à être signalés
en cause de l’ordre tel qu’il est. » auprès de la justice.
Le cas le plus détaillé dans ce
la fabrique de la radicalité, pages 203-204 livre est celui de la « radicalité

«Individualisme», mot polémique


Marie-France Piguet retrace la généalogie de ce terme au XIXe siècle

relayée par des cercles conserva- lisme entendu comme émanci-


teurs, antiprotestants et anti-Lu- pation généralisée de l’individu ;
mières, prendra parfois un tour de l’autre, les critiques du libéra-
plutôt économique et social, et lisme et les conservateurs qui
trouvera des formulations chez érigeront le mot en signe d’une
serge audier un socialiste comme Pierre Le- décomposition spirituelle, so-
roux (1797-1871) ou un libéral aty- ciale et politique devant être rem-

D
e l’individualisme, il pique comme Alexis de Tocque- placée par une époque plus « or-
est souvent question ville (1805-1859), inquiet du dé- ganique » ou « positive ».
aujourd’hui. Pourtant, clin de la vie civique. Une polémique éclata ainsi
ce mot faussement Au reste, le mot n’est pas tou- dans les années 1820 entre les
évident recouvre des ambiguïtés. jours péjoratif, et son évaluation disciples présocialistes du comte
Comme le révèle la généalogie devient vite un thème de contro- de Saint-Simon (1760-1825) et les
que publie aujourd’hui l’histo- verses. On en repère une trace libéraux tels que Benjamin Cons-
rienne des idées Marie-France précoce dans une brochure de tant (1767-1830) : les premiers re-
Piguet, cette complexité est la charbonnerie, cette société procheront aux seconds de pré-
comme sédimentée depuis l’in- secrète antimonarchique alors férer l’égoïsme à « l’association » ;
vention du terme et les batailles influente. Ainsi aurait existé, les seconds relèveront chez les
autour de son sens. en 1823, une « société d’Individua- saint-simoniens un périlleux re-
La première apparition remon- jet de la « liberté de conscience »,
terait à 1815. Ou presque, puisque proche de celui des contre-révo-
c’est l’« individuellisme » qu’évo- La querelle lutionnaires. La querelle entre
que un certain baron de Frénilly, entre libéraux, libéraux, conservateurs et socia-
qui dénonce « l’universel égo- listes ne trouve-t-elle pas là un de
ïsme », fléau d’un âge ayant « brisé
conservateurs ses points de départ ?
tous les liens » en dissolvant la re- et socialistes ne L’enquête aurait d’ailleurs pu se
ligion, la famille, la patrie et tout trouve-t-elle pas prolonger en examinant la ma-
« esprit de corps ». On attribue par- nière dont certains, tel Charles
fois à Joseph de Maistre (1753-1821)
là un de ses points Maurras (1868-1952), ont radica-
l’invention du mot « individua- de départ ? lisé la critique conservatrice dans
lisme » lui-même, que le contre- une haine du libéralisme et des
révolutionnaire aurait utilisé sur droits de l’homme, tandis que
le tard. En vérité, le néologisme listes », relevant d’un « libéralisme d’autres, tel Jean Jaurès (1859-
vient des souvenirs d’un interlo- révolutionnaire » inspiré de Jean- 1914), voulaient dépasser les ob-
cuteur, mais le sens est présent Jacques Rousseau. Selon un bilan jections des libéraux en affir-
dans ses paroles : déploration de 1831, ce groupe prônait une mant que le socialisme était un
d’une « division des esprits », du « république fédérative » favorable individualisme, mais « logique et
« morcellement des doctrines », et aux « droits civils et politiques » complet ». Voilà décidément un
réquisitoire contre le « protestan- contre ceux qui « subordonnent mot qui fut – et reste – un enjeu
tisme politique » poussé jusqu’à les droits individuels aux droits de de luttes. p
« l’individualisme le plus absolu ». la société ».
Ici s’esquisse la critique globale Bien des polémiques futures individualisme. une enquête
dont le mot est porteur, visant la sont là en germe : il y aura d’un sur les sources du mot,
liberté religieuse, intellectuelle, côté des libéraux, voire des répu- de Marie-France Piguet,
morale et politique. Elle sera blicains, favorables à l’individua- CNRS Editions, 192 p., 22 €.
8 | Chroniques 0123
Vendredi 12 octobre 2018

Les dérangés MUTATIONS


CATHERINE MALABOU
philosophe

se laisse fasciner par le pouvoir de


LE FEUILLETON l’accident. Pour nous faire ressentir cette
menace persistante, Sparks sait distiller
La nature
CLARO les indices, semer des échardes. « J’avais
loué un studio dans un immeuble en bri-
ques noires de suie, penché vers la rue
à jamais
CHAQUE FOIS QU’UN comme s’il allait s’effondrer. » Très vite, on
CHANTEUR ÉCRIT UN comprend que les tentatives de ses per- « NOUS VOILÀ ENTRÉS,
LIVRE, le critique litté- sonnages pour instaurer un semblant ET AVEC NOUS LA TERRE
raire ne peut s’empêcher d’ordre ne sont que des stratégies viciées TOUT ENTIÈRE et cha-
d’éprouver une légère pour accélérer la venue du chaos. Ainsi, que être qui la peuple,
appréhension et d’ima- dans « Conte de printemps », la narratrice dans l’ère de l’humain,
giner, derrière le passage de la portée à la s’efforce de jouir du spectacle minuscule l’anthropocène. Nous
page, un abus de notoriété. Mais si l’on y de fourmis trimbalant des bouts de serions – enfin ! – partout chez nous. »
réfléchit bien, le plus terrifiant, ça serait chewing-gum dans un parc : « Assise là, Ces premières phrases de La Part sau-
d’apprendre qu’un écrivain s’est lancé j’avais l’impression d’assister à une proces- vage du monde, de la philosophe Virgi-
dans la chanson – imaginez Alexandre sion pascale où toutes les créatures du nie Maris, ne manquent pas d’inquié-
Jardin tâtant du pipeau ou Florian Zeller monde étaient réunies et se pavanaient au ter. Que signifie cette ironie vis-à-vis de
grelottant du glockenspiel. Ou pire : rythme du dodelinement de leurs cha- l’anthropocène ? S’agit-il d’une nouvelle
Yann Moix s’essayant au heavy metal négation du changement climatique et
– ah, zut, mauvais exemple, c’est ce qu’il de la crise écologique ? Il n’en est rien.
fait déjà dans ses livres. Bref, il y a de quoi Dans les nouvelles Forgé par l’écologiste Eugene F. Stoer-
se réconcilier avec l’attribution du Nobel de Rennie Sparks, mer et popularisé par le chimiste Paul
de littérature à Bob Dylan. Par ailleurs, l’individu est une Crutzen, le terme « anthropocène »
plus personne ne bronche quand sortent caractérise le moment où l’influence de
des livres signés Dominique A, Philippe machine déjà un peu l’homme sur l’écosystème terrestre est
Katerine, Bertrand Belin ou Yannick détraquée qui redoute devenue assez importante pour ouvrir
Noah. une nouvelle ère géologique. Long-
Oui, désormais, il est possible et même
la panne et semble temps discuté par les scientifiques, l’an-
souhaitable de se consacrer exclusive- chercher une solution, thropocène a été officiellement admis
ment à plusieurs choses en même mais se laisse fasciner par la Commission internationale de
temps. Le stylo était une arme ; voilà la stratigraphie en août 2016. Pas question
guitare qui saigne de l’encre. Comme par le pouvoir ici, donc, de le contester. Le motif du
disait Rust Cohle, le flic philosophe de la de l’accident livre est bien plus subtil, plus surpre-
série True Detective, « on est de la viande nant aussi : l’officialisation de l’anthro-
sensible, malgré nos identités illusoires ». pocène ne serait qu’une manière de
Bon, si je vous parle de True Detective, peaux jaunes. » Cette épiphanie est hélas poursuivre la domination de l’homme
c’est bien évidemment pour mieux vous de courte durée. « Je me suis sentie sur la nature, non de la dénoncer.
remettre en tête la chanson du généri- comme compressée entre deux lamelles
que, Far From Any Road, composée par le de microscope. » A partir de là, tout s’em- L’altérité résistante du monde
groupe de CFA (country-folk alterna- balle. La narratrice va entendre et voir Retraçant l’histoire de ces domina-
tive…) The Handsome Family, à savoir le des grouillements et des crissements tions successives, depuis le « devenir
couple Rennie et Brett Sparks. C’est bon, partout chez elle et finira par massacrer maître et possesseur de la nature » de
vous l’entendez ? Or donc, il se trouve son appartement pour l’épurer jusqu’à Descartes jusqu’à la révolution indus-
que Rennie Sparks – la parolière du l’os. Le tout raconté méthodiquement, trielle du XIXe siècle, Virginie Maris
groupe – a publié en 2000 aux éditions calmement, dans l’urgence au ralenti affirme que toutes les prises de cons-
Black Hole Press un recueil de nouvelles de la folie. cience et actions écologistes, censées
intitulé Evil, que vous pouvez lire aujour- Les situations choisies par Rennie « protéger » la Terre, ont été et sont en-
d’hui, traduit par Jean-Yves Bart, aux Sparks laissent toujours présager le pire. core, paradoxalement, des entreprises
éditions de l’Arbre Vengeur, sous le titre Se garer quand on est en couple, être la de domination. En effet, que protège-
gouleyant de Plaies, recueil trash qui copine d’une belle blonde quand on est t-on lorsqu’on protège la nature ? La
grave arrache, si vous me pardonnez moche et boudinée, avoir des voisines nature elle-même ou les interactions
l’expression et la rime (surtout la rime). ILLUSTRATION FRANÇOIS OLISLAEGER, PHOTO JÉRÔME DAYRE propres sur elles quand on dort nue et des êtres humains avec elle ?
Bon, on ne va pas vous faire le coup du défoncée sous sa table de cuisine, sentir Incapable de penser et de respecter
cauchemar américain climatisé décliné que votre mari trouve votre rôti trop sec, l’altérité résistante du monde, cette
sous toutes ses pathétiques coutures, conscience qu’il y avait quelque chose de acheter une arme à feu quand on est à « part sauvage » qui ne lui appartiendra
vous assener une énième fois qu’on a là sombre en moi qui résistera toujours au cran… Mille détails clignotent avant l’in- jamais, l’homme continue de considé-
des portraits crus d’êtres déchus, des vi- pouvoir exorcisant du jus de pruneaux », cendie, les fissures vont et viennent, tout rer qu’il est partout connecté avec la
gnettes au vitriol d’une certaine huma- écrit-elle – les siens la voyaient maussade ça va mal finir. Et la beauté dans cette nature, en charge d’elle. Les différentes
nité, etc. La pauvreté, sur cette planète, et la pensaient constipée. Elle est la proie plaies affaire ? Elle s’attarde dans les phrases, formes de « protection de la biodiver-
est la règle générale, non ? Et on compte de mille petites terreurs, et aucune pilule (Evil), dans une image fugace, en dépit du bon sité », pour louables qu’elles soient,
plus d’addictions au mètre carré que de n’y change rien. D’où, en grande partie, la de Rennie Sparks, sens et du drame imminent : « Nous témoignent encore de cette « foi dans la
notes dans une partition de Mozart. nécessité d’écrire ce recueil, qu’elle fait traduit de l’anglais (Etats- dormions entortillés – Paul était au-des- capacité technoscientifique de régler les
Qu’est-ce qui fait, alors, que les nouvelles rimer avec une forme de deuil : « Nous Unis) par Jean-Yves Bart, sous de moi, et se cramponnait à ma nu- problèmes environnementaux » et font
de Rennie Sparks creusent aussi bien le avons toutes et tous à gagner à remuer le L’Arbre vengeur, 216 p., 17 €. que tandis que je le serrais fermement de la crise écologique un problème sur-
lit – la lie ? – de la tristesse humaine ? couteau dans nos plaies, et à laisser le dans mes bras par la taille. J’étais désespé- et sous-politisé à la fois. Qui est donc
Rennie Sparks, pourtant, reconnaît dans sang s’écouler. » rément agrippée à lui, tel un arbre rete- cet « anthropos » de l’anthropocène, cet
sa préface avoir bénéficié dans son en- Dans les nouvelles de Rennie Sparks, nant le dernier de ses fruits. » Retenir son être humain « général » ? Comme si la
fance de tous les avantages du luxe l’individu est une machine déjà un peu dernier fruit : l’écriture craquelée de dévastation écologique était partout la
américain. Ce qui ne l’empêchait pas détraquée qui redoute la panne et semble Rennie Sparks y parvient avec subtilité même, comme si tous les peuples en
d’être malheureuse. « J’ai eu toute ma vie chercher une solution, mais en général et discrétion. p étaient responsables à égalité !

Cette nature indifférente


Dans une perspective qui n’est pas

Leroi-Gourhan, de la préhistoire à nos jours sans rappeler celle du réalisme spécula-


tif en philosophie, le livre nous invite à
une « décorrélation » avec ce qui, dans la
nature, existe et existera toujours sans
études, apprend le russe et le maladie de Parkinson, il s’éteint leurs aléas, mais n’est pas suffi- l’« homme ». La part sauvage du
chinois, collectionne très tôt en 1986, après avoir profondé- samment équilibrée par une mise monde, ce sont les animaux que nous
FIGURES LIBRES quantité d’objets, suit les cours du ment marqué l’étude de la préhis- en lumière des grands enjeux de n’avons pas domestiqués, les terres que
ROGER-POL DROIT sinologue Marcel Granet et de toire et de l’art pariétal mais aussi, l’œuvre. Sa portée aurait pu être nous n’avons pas rendues productives,
l’anthropologue Marcel Mauss. Il plus largement, notre représenta- plus fortement dégagée. Car la fa- cette nature indifférente, qui vit sa vie,
se passionne pour les Eskimos, et tion de l’humain. miliarité de Leroi-Gourhan avec que l’« homme » existe ou pas. Encore
IL Y A SANS publie en 1936, à 25 ans, La Civili- « l’épaisseur temporelle » donne à une fois, il ne s’agit pas de nier l’ur-
DOUTE DES LEC- sation du renne (Gallimard). Der- Un intellectuel atypique ses réflexions sur l’aventure hu- gence de la crise, mais de changer de
TEURS POUR QUI rière les imperfections et les ma- Car ce chercheur de terrain, qui maine une densité rare. Sans regard et de paradigme.
LE NOM D’ANDRÉ ladresses d’un travail de jeunesse, multiplie fouilles et chantiers, fait oublier une acuité particulière « A vous, les hauts sommets des Alpes ?
LEROI-GOURHAN cette étude incarne une volonté aussi, à sa manière, œuvre de pour envisager son avenir. Vous n’êtes même pas capables de les
(1911-1986) n’évo- claire : confronter milieu naturel philosophe. Le paléontologue Pour preuve, ces lignes de 1965, gravir. (…) Avez-vous déjà vu un lynx
que plus rien. D’autres savent et monde humain, saisir leur précise pour sa part les méthodes, dans Le Geste et la Parole, son glisser la nuit entre les sapins enneigés
qu’il s’agit d’un ethnologue, spé- interaction com- amasse des kyrielles de fiches et maître livre (Albin Michel), où il du Jura ? Nul doute qu’il était chez lui et
cialiste de la préhistoire, qui s’est andré leroi-gourhan plexe. Cet axe orga- utilise, dès 1957, les cartes per- voit « l’homme d’un avenir pro- non chez vous, qu’il habitait ces bois
principalement illustré par des (1911-1986). une vie, nise tout l’œuvre à forées, triées mécaniquement. Le che déterminé par une prise de d’une façon qui vous sera toujours
réflexions novatrices sur les de Philippe Soulier, venir. penseur, lui, renouvelle l’appro- conscience, dans la volonté de de- étrangère. » Renoncer à conquérir.
outils, leurs usages et sur l’évolu- CNRS Editions, 648 p., 27 €. Envoyé en mis- che même de la technique, rappe- meurer “sapiens”. Il lui faudra Cela s’appelle une écologie de la sépa-
tion de l’espèce humaine. Toute- sion au Japon lant que l’outil seul n’est rien, qu’il alors repenser complètement le ration. Cela s’appelle une écologie du
fois, à part au sein de quelques (1937-1939) par le Musée de est inséparable « du geste qui le problème des rapports de l’indivi- respect. p
cercles experts, il semble qu’on l’homme, maquisard pendant la rend efficace », qui lui donne sens duel au social, envisager concrète-
méconnaisse souvent la richesse seconde guerre mondiale, catho- et fonction et l’inscrit dans une ment la question de sa densité nu- la part sauvage du monde.
de sa trajectoire et la diversité de lique fervent et convaincu, Leroi- « chaîne opératoire ». mérique, de ses rapports avec le penser la nature dans l’anthropocène,
son œuvre. C’est pourquoi l’im- Gourhan se consacre ensuite à la Première biographie de cet in- monde animal et végétal (…) pour de Virginie Maris,
posante biographie que lui consa- paléontologie, au sein du CNRS, tellectuel atypique, le livre de Phi- considérer la gestion du globe Seuil, « Anthropocène », 272 p., 19 €.
cre aujourd’hui Philippe Soulier puis du Musée de l’homme. Il en- lippe Soulier, résultat de vingt ans comme autre chose qu’un jeu de
est fort utile. seigne à l’université de Lyon, puis de recherches, est d’une extrême hasard ». C’était il y a plus d’un Barbara Cassin, Alexandre Jollien, Catherine Malabou et
On y découvre comment un à la Sorbonne, avant d’être élu au minutie. Cette méticulosité ne demi-siècle. Nous y sommes. Rai- Franck Thilliez tiennent ici à tour de rôle une chronique.
adolescent des Années folles Collège de France, où il professe néglige pas le moindre détail de la son de plus pour se souvenir de PHOTOS : MELANIA AVANZATO. FRANCESCA MANTOVANI/GALLIMARD.
quitte l’école à 14 ans, reprend des de 1969 à 1982. Affaibli par la carrière, des institutions et de Leroi-Gourhan. p JOHN FOLLEY/OPALE/LEEMAGE. PUF.
0123
Vendredi 12 octobre 2018
Entretien | 9

propos recueillis par raphaëlle leyris

l est toujours un peu ennuyé au mo-

I ment d’employer des grands mots


comme « art » (il préfère dire qu’il
« pratique une discipline artistique »)
ou « œuvre »… C’est pourtant à son art et à
son œuvre qu’est consacré l’épais recueil
Emmanuel Carrère. Faire effraction dans
le réel. Retraçant et analysant son par-
cours, il est l’occasion d’interroger l’écri-
vain sur l’ensemble de son travail et de
son rapport à la littérature.

Certains auteurs refusent de trop se


pencher sur la fabrique de leur écri-
ture, craignant que cela ne les bloque,
en rendant trop clair ce qui les agit.
Est-ce une peur que vous avez eue au
moment d’accepter d’accompagner
les critiques Laurent Demanze et
Dominique Rabaté dans l’élaboration
de « Faire effraction dans le réel » ?
Pour me retrouver coincé, avec la méca-
nique grippée, je n’ai pas besoin d’un
cahier critique, je fais ça très bien tout
seul ! J’ai accepté ce projet avec un mé-
lange de gratitude pour l’intérêt qui m’est
porté et de léger embarras. Je leur ai vrai-
ment fait confiance, j’ai suggéré quelques
noms de contributeurs, mais ce sont vrai-
ment Laurent Demanze et Dominique
Rabaté qui l’ont conçu.
Emmanuel Carrère, en 2017. GUEORGUI PINKHASSOV/MAGNUM PHOTOS
Vous avez quand même donné
plusieurs textes inédits, comme des
scénarios, des courriers, ou une autre
version des premières pages de
« L’Adversaire » (P.O.L, 2000)…
J’ai un carton où j’ai trouvé des disquet-
tes et d’anciens textes, dont certains ta-
pés à la machine. Ça fait un drôle d’effet…
Emmanuel Carrère:
«Accepter que les choses
Donner ces textes, dont je pense honnê-
tement qu’il ne s’agit pas de fonds de ti-
roir, fait partie des choses qui justifient à
mes yeux une entreprise comme celle-là.
Ces pages tirées d’une version ancienne
de L’Adversaire – j’ai essayé tant de façons

échappent à mon contrôle»


de commencer ce livre –, c’est typique-
ment le genre de choses qui m’intéresse-
rait s’agissant d’un écrivain que j’aime.

Dans un entretien avec les directeurs


du recueil, vous acceptez, non sans
embarras, que l’on parle à votre pro-
pos d’« œuvre », puisque cela souligne
la cohérence de votre travail, en préci-
L’écrivain jette un regard pénétrant sur son travail à la parution
sant que c’est parce qu’il y a des cons-
tantes que vous diversifiez vos sujets.
de « Faire effraction dans le réel », recueil consacré à son art et à son œuvre
Comment les définiriez-vous ?
Je vais partir du cinéma. Pour François
Truffaut [1932-1984], tourner un film était d’autant plus claire que l’on est dans un beaucoup de gens de ma génération, le acteur ! » J’y ai souvent repensé depuis. Je quelqu’un vous parle à l’oreille, c’est cen-
un processus de déperdition : entre celui processus où il y a énormément de para- mot « morale » avait tendance à me faire me reconnais assez dans cette espèce de tral pour moi. Etre une voix qui s’adresse
qu’il avait imaginé et celui qui sortirait, il mètres. Pour les livres, a priori, on est sourire ; comme si la discipline artistique double mouvement. au lecteur, je crois que c’est le plus grand
savait que les circonstances du tournage plus dans le contrôle d’une seule per- se plaçait au-delà du bien et du mal, ce compliment que l’on puisse me faire.
rendraient le résultat plus ou moins infi- sonne. Mais c’est pour échapper à ça aussi genre de choses. Si toutes les contributions soulignent
dèle à son rêve de départ. Et c’est à ce que je travaille dans quelque chose qui se- Pour revenir à cette histoire de transfor- la limpidité de votre écriture, rares Le recueil comprend plusieurs
pourcentage de déperdition qu’il mesu- rait de l’ordre du documentaire. J’attends mation, éventuellement d’amélioration sont celles qui se penchent de près extraits de correspondance. Vous
rait la réussite d’un film : s’il ressemblait et j’appréhende une réponse de la réalité. apportée par le livre : j’ai l’impression sur ses caractéristiques. Comment affectionnez ce genre littéraire ?
à 70 % à son idée, c’était bien ; à 30 %, ça Que la réalité intervienne et défasse ce qu’en écrivant, je vise à progresser. Il y a travaillez-vous votre phrase ? Comme lecteur, oui, les correspondan-
n’allait pas. que j’ai essayé de faire. J’espère aussi que une dimension morale là-dedans, mais il Si je tends à une espèce d’efficacité nar- ces, les journaux, je prends ! Au fond, j’ai
Mon sentiment à moi est inverse. Plus cela amène une transformation de soi. s’agit aussi, simplement, d’acquérir des rative, je ne vise évidemment pas qu’elle. énormément de goût pour tout ce qui est
j’aboutis à quelque chose d’éloigné de Idéalement, une amélioration. vues plus larges et plus exactes sur la vie, La clarté, la simplicité… C’est comme si spontané, au débotté… Mais, moi, je n’en
mon point de départ, plus ça valait le la mienne, celle d’autrui, ma place dans le j’attendais de la phrase qu’elle soit un bon suis pas capable – ce qui n’est pas incom-
coup d’y aller. Il y a ceux qui tiennent à Plusieurs contributions évoquent la monde… Vers 25 ans, j’avais interviewé le conducteur d’électricité, qu’elle fournisse patible avec l’idée de laisser advenir les
faire ce qu’ils ont voulu faire, et ceux qui question du bien, chez vous – Michel comédien William Hurt. Il m’avait dit l’impulsion qui mène à la suivante. Il me choses. C’est comme si, dans le processus,
espèrent faire quelque chose qu’ils Houellebecq note que c’est elle, plus quelque chose de cet ordre-là : être ac- semble recourir à des longueurs très va- j’aspirais au maximum de laisser-aller,
n’avaient pas voulu faire. Que ce soit en que celle du mal, qui vous intéresse ; teur, c’est une façon de devenir une riables de phrases. A mes débuts, certai- mais, pour l’objet fini, j’ai besoin qu’il ait
écrivant des livres ou au cinéma, tout le le critique Alexandre Gefen parle de meilleure personne. Un peu ricanant, je nes phrases longues pouvaient être un trouvé sa forme propre.
processus, pour moi, est vraiment d’at- « tentation du bien »… lui avais demandé pourquoi il voulait peu emberlificotées, ressemblant à l’idée Pour donner un exemple : bien qu’étant
tendre de l’inattendu, d’espérer de l’ines- C’est une chose qui m’est apparue assez devenir une meilleure personne. Il avait que je me faisais, jeune, de l’écriture de actuellement en panne, je travaille de-
péré. Pour les films, cette distinction est tardivement, parce que jeune, comme répondu : « Parce que ça rend meilleur Proust [1871-1922]. Mais finalement, puis deux ans sur un truc dont je n’ai pas
Proust, c’est un écrivain très rapide ; ses envie de parler, mais sur lequel je prends
phrases à la longueur proverbiale ten- des notes. Il doit y avoir l’équivalent de
dent à attraper un maximum de choses 300 pages. Je travaille aujourd’hui sur un
Une malle aux trésors de la façon la plus rapide. Je parle là de ce film, mais je me dis que quand je l’aurai
que j’aime le plus chez lui, quand il y a des terminé, dans un an, je ne me retrouverai
C’EST PRESQUE QUARANTE AN- butions universitaires sont le plus ou d’une « chute » du Royaume gens qui racontent des choses sur les pas devant la page blanche, mais devant
NÉES D’ÉCRITURE QU’EMBRASSE souvent très intéressantes. D’autres (P.O.L, 2014), consacrée à l’incipit de gens, tout ce qui est de l’ordre de la comé- un matériau épars, un peu comme des
FAIRE EFFRACTION DANS LE RÉEL. lectures sont, elles, passionnantes, Madame Bovary… Ou encore un die sociale ou du drame amoureux ; en rushs sur une table de montage. Récem-
Le recueil, dirigé par Laurent et surprenantes, comme le texte du échange de courriels avec le réa- revanche, les aubépines, la madeleine, les ment, j’ai lu l’ensemble de ce que j’avais.
Demanze et Dominique Rabaté, réalisateur Pascal Bonitzer sur le lisateur Jean-Xavier de Lestrade à bruits de Paris… Ça a un côté « rédac- C’est hétéroclite, ça tourne autour d’une
envisage dans sa globalité le travail film Retour à Kotelnitch (2003), celui propos de la série Soupçons, riche tion », alors que c’est probablement ce forme de journal… Et je me disais qu’il y a
d’Emmanuel Carrère depuis ses de Michel Houellebecq sur « la ques- d’échos d’une extraordinaire dont il était le plus fier. une espèce de dissociation entre l’écri-
débuts comme critique de cinéma tion du bien » chez Emmanuel Car- profondeur avec L’Adversaire. p r. l. A propos du style, il y a une phrase que vain et le lecteur que je suis. Comme
à Télérama, examinant de la rère, ou encore la contribution du j’aime beaucoup, dont j’ai sans doute lecteur, peut-être que ça m’intéresserait
même manière ces premiers juge Etienne Rigal, l’un des person- emmanuel carrère. faire abusé quand j’étais critique de cinéma, énormément. Comme écrivain, c’est in-
textes et les romans de l’auteur, nages principaux de D’autres vies effraction dans le réel, elle est de Vauvenargues [1715-1747] : « La concevable de publier ça ! Mon goût de
ses reportages et les deux films que la mienne (P.O.L, 2009). sous la direction de Laurent Demanze netteté est l’ornement de la justesse. » lecteur et mon côté un peu obsessionnel
qu’il a réalisés. Mais ce qui donne réellement l’im- et Dominique Rabaté, Il est certains auteurs, comme Georges d’auteur entrent en conflit. En termes de
De l’entretien inaugural avec les pression d’avoir ouvert une malle P.O.L, 570 p., 37 €. Perec [1936-1982], Roberto Bolaño [1953- naturel et de spontanéité, j’ai beaucoup
deux concepteurs du recueil à aux trésors sont les textes donnés Signalons, de Dominique Rabaté, la 2003], W. G. Sebald [1944-2001] ou dans de progrès à faire.
l’analyse par Claude Burgelin des par l’écrivain lui-même. Ainsi d’une parution de La Passion de l’impossible. un autre genre Thomas Bernhard [1931-
liens entre l’œuvre de Carrère et version alternative des premières Une histoire du récit au XXe siècle, 1989], dont j’ai l’impression d’entendre la Lisez une version longue de cet
celle de Georges Perec, les contri- pages de L’Adversaire (P.O.L, 2000), Corti, « Les essais », 252 p., 23 €. voix quand je les lis. Cette impression que entretien sur Lemonde.fr/livres
10 | Rencontre 0123
Vendredi 12 octobre 2018

Luke Rhinehart

«L’esprit de
sérieux est
une maladie»
L’écrivain américain, 85 ans, est un secret bien gardé
– mais plus pour longtemps. Il est l’auteur d’un livre
culte de 1971, « L’Homme-dé ». Et d’autres excellents
romans parus depuis, jusqu’au joyeux « Invasion »,
aujourd’hui traduit

éric loret Parcours


e portrait aurait dû com-

C mencer par un voyage. On


aurait pris l’avion, puis la
voiture ou le train pendant
deux ou trois heures depuis
New York ou Boston, et ex-
pliqué quelle difficulté il y a à dénicher
Luke Rhinehart, le mystérieux auteur de
L’Homme-dé. Un livre culte publié en 1971
(Seuil, 1973 ; L’Olivier, 2014) qui raconte la
1932 George Powers Cockcroft
naît à Albany (Etat de New York).

1969 Installé à Majorque (Espa-


gne) avec sa femme et ses en-
fants, il décide de terminer son
premier roman, The Dice Man.

1971 Il publie The Dice Man


vie du psychiatre déviant Luke Rhine- (L’Homme-dé, Seuil, 1973) sous le
hart, un type qui joue toutes les déci- pseudonyme de Luke Rhinehart.
sions de sa vie aux dés, en particulier cel-
les qui concernent ses envies récurrentes 2016 Invasion, son douzième
de viol et de meurtre. On serait arrivé à livre, paraît.
Canaan, au milieu de la campagne, dans FRANKENBERG ROBERTO/MODDS
le nord de l’Etat de New York, dans une
belle maison de bois blanc comme on en
voit dans les films américains indépen-
dants. Là, George Powers Cockcroft, Mais nous n’avons pas eu à aller cher- 1970, quand ils vivaient à Majorque, l’homme. Le jeu, l’amusement, voilà ce
cher l’homme au fond des bois. Il nous
85 ans, nous aurait expliqué qu’il ne s’ap- dans les Baléares, leurs enfants n’allaient que devrait être la vie humaine. Pourtant,
pelle pas Luke Rhinehart (c’est le nom est servi sur un plateau et sous un large pas à l’école, explique-t-il à un autre mo- EXTRAIT je veux critiquer ma culture américaine
d’un personnage dans un de ses romans chapeau de cowboy dans les bureaux pa- ment, et ils n’en sont pas moins parfaite- du consumérisme, du militarisme, sa vio-
risiens de son éditeur, en juin. On nous
inachevés), qu’il n’a jamais été psychiatre ment éduqués. Là encore, Ann, amusée, « Il a fallu trois jours aux lence, parce que ça rend les hommes
et qu’il n’a pas non plus violé ni assas- avertit qu’Ann, désormais peintre et écri- fait un signe de la main, du genre « il faut médias pour apprendre malheureux. En bon bouddhiste zen, ma
vaine, sera présente mais qu’elle n’inter-
siné qui que ce soit. En revanche, il aurait le dire vite »… qu’on était revenus d’entre technique consiste donc à attaquer, puis à
dit qu’il a effectivement dragué sa viendra pas : elle veille seulement à ce La vie de George Cockcroft est dense et, les morts. Pas mal de jour- me rasseoir en souriant. Je ne m’attache
femme grâce aux dés car, un jour, sor- qu’il ne s’épuise pas sous les interroga- si l’on ose dire, mal documentée. Son naux et de commentateurs pas et je ne m’intéresse pas au résultat de
toires répétés de sa tournée euro- père, qui était ingénieur, est atteint d’un ont trouvé significatif que l’attaque. »
péenne. Dommage, on aurait au cancer et se suicide quand il a 9 ans. notre résurrection ait quasi- Invasion et d’autres livres récents sont
« Il m’arrive de mélanger contraire aimé avoir son avis. De George a un frère cadet, James, historien ment eu lieu le jour de Noël. venus de sa lecture d’essais sur la politi-
le vin avec du jus d’orange temps en temps, on sent un frémis- spécialiste des révolutions sud-américai- Pour la première fois en deux que américaine, dit-il, après de longues
sement dans le fond de la salle : c’est nes et du Mexique en particulier. Lui- mille ans, il y avait des gens années à pratiquer la fiction (un person-
ou du Coca, un crime Ann qui n’est pas toujours d’accord même, docteur en littérature, a enseigné qui ressuscitaient, et ça arri- nage du roman s’appelle Molière et on
pour les Français » avec les affirmations de George – ou aux Etats-Unis, au Mexique et à Major- vait à Noël ! Mais un jour ou trouve d’autres allusions à Tolstoï, Kafka
peut-être de Luke. Quand on de- que. Il a étudié le zen et le soufisme. Ann deux après, on a commencé ou Montaigne). « Les Américains ont l’air
mande, par exemple, s’ils n’ont ja- et lui ont trois garçons, dont un souf- à se rendre compte que les d’ignorer absolument que leur pays bom-
tant en voiture d’un hôpital où il tra- mais eu de pépin, quand il faisait vivre frant de schizophrénie. Ils ont vécu en Morton n’allaient jamais à barde d’autres pays qui ne leur ont rien
vaillait, il aperçut deux infirmières. leur famille sur un trimaran ? « Jamais », hippies (que de l’herbe, pas d’acide, pro- l’église, sauf pour les maria- fait et que cela crée encore plus de terro-
Comme à l’époque les dés l’aidaient à dé- affirme le grand écrivain (en tous les mis), puis sur un bateau, expérience ges et pour les funérailles ; ristes… Et lorsque ces aliens zen débar-
passer sa timidité et ses tendances à la sens du terme, vu sa taille). Ann, elle, se dont il a tiré L’Odyssée du vagabond (Ro- que M. Morton (moi) n’avait quent, au lieu de saisir l’opportunité de se
procrastination, le hasard lui enjoignit marre et dodeline de la tête, le sourcil bert Laffont, 1984), l’histoire d’une fa- pas une réputation étince- réformer, ils se contentent de se moquer
de proposer aux jeunes femmes de les levé : ils ont apparemment eu chaud mille qui fuit en mer après une apoca- lante et qu’il avait un dossier d’eux. » Mais Cockcroft ne semble pas
raccompagner chez elles. L’une d’elle plus souvent qu’à leur tour. A la fin des lypse nucléaire. En 2012, Ann a envoyé un criminel qui remontait aux pour autant électeur démocrate :
était Ann, son épouse depuis 1956. années 1960 et au début des années courriel à vingt-cinq de leurs amis pour années 1960 et au sujet « Hillary Clinton aurait continué toutes
leur annoncer la mort de « Luke », man- duquel il n’avait jamais les guerres. Elle est aussi proche de Wall
quant de causer infarctus et dépressions exprimé de remords. Deux Street que l’est Trump. » Lequel est tout de
chez ceux qui n’avaient pas immédiate- jours après, les médias même à ses yeux le pire des monstres
Joueurs velus envahisseurs ment saisi l’ambiguïté de la formulation.
La vie de Luke Rhinehart, ou plutôt
avaient complètement laissé
tomber la fable de la
qu’il ait connus, « y compris en fiction ».
A l’en croire, Rhinehart est un inconnu
BILLY MORTON, PÊCHEUR obliger « tous les Américains à celle de l’« homme-dé », est en revanche résurrection à Noël. » chez lui. « Mes voisins ne savent pas que
DE SON ÉTAT, ramène un jour porter une arme à feu en tout mieux connue : le livre a été plus ou je suis écrivain. Aux Etats-Unis, je suis
chez lui un truc en poil protéi- temps ») mais aussi de tous les moins ignoré dans sa première édition invasion, page 297 George Cockcroft. Ce sont toujours des
forme, quelque part entre le Etats occidentaux, qui se met- américaine. Son succès est plutôt venu Européens qui viennent me voir. » Il n’a
tapioca velu et le ballon à cils tent à traquer aussi bien ces de la Grande-Bretagne, de la Suède et du pas été au courant du succès de L’Hom-
longs. La créature n’est de toute intrus que les humains qui les Danemark. Il a connu une vogue récente me-dé avant le XXIe siècle, avoue-t-il. Les
évidence pas de ce monde hébergent. Car pire que le sabo- en Espagne, et il s’est à ce jour vendu à fans ne lui écrivent pas, il était coupé de
mais, comme ni la trouille ni le tage et le piratage, ces envahis- plus de 2 millions d’exemplaires dans le tout. Il a pourtant publié beaucoup
rationalisme ne sont le fort de seurs n’aiment rien tant que le monde. L’homme-dé est devenu une sur Majorque : il y était sous la dictature d’autres livres, de différents genres. Une
la famille, il décide avec sa jeu, sans rime ni raison : ils figure de la culture populaire, dans le franquiste, mais il n’a pas vu si les Major- suite à L’Homme-dé et un recueil d’apho-
femme et leurs deux garçons finissent ainsi par inspirer aux rock en particulier, et nombre de person- quins en souffraient ou pas. Venons-en rismes à son sujet, des romans toujours
d’adopter la chose et de l’appe- Terriens un mouvement de nalités se sont réclamées de sa méthode maintenant au nœud de l’affaire : Inva- satiriques, mais sauvés par des person-
ler Louie. Les policiers péque- contestation nommé aléatoire. Enfin, Emmanuel Carrère l’a sion, son nouveau roman traduit en fran- nages soufis (Matari, 1975) ou zen (Ad-
nauds du coin sont bien un « Pasquecérigolo ». consacré en France dans un reportage çais, où des boules de poil venues de ventures of Wim, 1986), et même un
peu méfiants, mais l’ambiance Luke Rhinehart cuisine, avec pour la revue XXI, repris dans Il est avan- l’espace mettent l’ordre occidental à sac manuel de développement personnel,
reste bon enfant. Invasion, une satire joyeuse tageux d’avoir où aller (P.O.L, 2016). et ridiculisent le Parti républicain. The Book of est (« Le livre des “séminaires
Animal domestique et mons- du capitalisme tout en conti- En vrai, l’homme est charmant, plein A notre tour d’avancer une bêtise : de formation Erhard” », 1976). Aujour-
tre surintelligent à la fois, la nuant à semer l’anarchie douce d’humour, le regard bleu perçant. Il s’est comment peut-on être zen et faire la d’hui, la suite d’Invasion, intitulée The
bestiole est bientôt rejointe par qu’il cultive depuis presque excusé de tout sur sa page Facebook guerre depuis toujours au conserva- Hairy Balls and the End of Civilization
ses potes extraterrestres et cinquante ans. p e. lo. avant de venir à Paris, en mode bouseux : tisme, par exemple dans Jesus Invades (qu’on traduira ici très littéralement par
tous se mettent à hacker ban- il n’aime pas visiter les monuments, il George (« Jésus envahit George », 2013, « Les boules de poil et la fin de la civilisa-
ques et institutions en utilisant invasion, préfère la nature. Et pour nous, il ajoute : non traduit), où W. Bush devient telle- tion ») est déjà partie à l’impression.
le matériel des Morton. Ce de Luke Rhinehart, « En plus, il m’arrive de mélanger le vin ment chrétien qu’il en finit authentique- Quant à son éditeur français, David Meu-
« terrorisme » provoque une traduit de l’anglais (Etats-Unis) avec du jus d’orange ou du Coca, un crime ment bon ? « Oui, c’est une sorte de lemans, il annonce son intention, dans
réaction violente du gouverne- par Francis Guévremont, pour les Français. Et puis, je déteste les contradiction… Je crois que l’esprit de les mois et années à venir, de traduire les
ment républicain (lequel veut Aux forges de Vulcain, 446 p., 22 €. repas longs et chauds. » Il s’excuse encore sérieux est une maladie majeure de œuvres complètes du maître. p