Vous êtes sur la page 1sur 2

Décret n° 2-15-257 du 20 joumada II 1436 (10 avril 2015) fixant la composition et les modalités de

fonctionnement du Comité national de l'auto-entrepreneur.

Le Chef du gouvernement,

Vu la loi n° 114-13 relative au statut de l'auto-entrepreneur promulguée par le dahir n° 1-15-06 du 29 rabii II
1436 (19 février 2015), notamment son article 14 ;

Après délibération en Conseil du gouvernement, réuni le 11 joumada II 1436 (1 er avril 2015),

Décrète :

Chapitre premier : Composition du Comité national de l'auto-entrepreneur


Article premier : Le ministre chargé de l'industrie et du commerce ou son représentant préside le comité
national de l'auto-entrepreneur, institué par l'article 14 de la loi susvisée n° 114-13 relative au statut de l'auto-
entrepreneur et dénommé ci-après " Comité ". Ce Comité est composé des membres suivants ou leurs
représentants :

* l'autorité gouvernementale chargée de l'économie et des finances ;

* l'autorité gouvernementale chargée de l'intérieur ;

* l'autorité gouvernementale chargée de l'industrie et du commerce ;

* l'autorité gouvernementale chargée de la formation professionnelle ;

* l'autorité gouvernementale chargée de l'emploi ;

* l'autorité gouvernementale chargée de la santé ;

* l'autorité gouvernementale chargée de l'équipement et du transport ;

* l'autorité gouvernementale chargée de la jeunesse ;

* l'autorité gouvernementale chargée de la solidarité et de la femme ;

* l'autorité gouvernementale chargée du tourisme ;

* l'autorité gouvernementale chargée des mines ;

* l'autorité gouvernementale chargée des affaires générales et de la gouvernance ;

* l'autorité gouvernementale chargée de l'artisanat ;

* Bank Al-Maghrib ;

* l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail ;

* l'Agence de développement social ;

* l'Agence nationale pour l'assurance maladie ;

* l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences ;

* la société anonyme Barid Al-Maghrib (S.A) ;


* la Caisse nationale de sécurité sociale.

Article 2 : Le président du Comité peut également inviter, à siéger aux réunions du comité, à titre consultatif,
toute autorité gouvernementale, organisme public, organisation professionnelle ou toute personne qualifiée
jugée utile.

Chapitre II : Fonctionnement du comité national de l'auto-entrepreneur


Article 3 : En application des dispositions de l'alinéa 2 de l'article 14 de la loi précitée n° 114-13, l'Agence
nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise assure le secrétariat du comité. À cet effet, elle
prépare les travaux du comité, établit l'ordre du jour et tient ses procès-verbaux et les documents y afférents.
(Copyright Artémis 2015 - tous droits réservés)

Le secrétariat du comité peut intégrer tout point supplémentaire dans l'ordre du jour à la demande des
membres du comité.

L'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise exerce les missions précitées en
coordination et sous supervision du président du comité.

Article 4 : Le comité peut créer une ou plusieurs commissions techniques, composées de ses membres,
chargées de la réalisation de missions définies dans le cadre de leurs attributions.

Cette ou ces commissions techniques, se réunit, selon le cas, sur demande du secrétariat du comité.

Article 5 : Le comité se réunit, sur convocation de son président, chaque fois que nécessaire et au moins deux
(2) fois par an.

Article 6 : En application du dernier tiret du premier alinéa de l'article 14 de la loi précitée n° 114-13, le comité
établit un rapport annuel sur le bilan de la mise en oeuvre du statut de l'auto-entrepreneur, qui comprend
notamment le bilan de ses activités ainsi que l'état d'exécution et de réalisation des programmes et activités
relatifs à l'auto-entrepreneur.

Article 7 : Le ministre de l'industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique est chargé


de l'exécution du présent décret qui sera publié au Bulletin officiel.

Fait à Rabat, le 20 joumada II 1436 (10 avril 2015).


Abdel-Ilah Benkiran.

Pour contreseing :
Le ministre de l'industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique,
Moulay Hafid Elalamy.
_________
Le texte en langue arabe a été publié dans l'édition générale du " Bulletin officiel " n° 6353 du 1er rejeb 1436
(20 avril 2015).