Vous êtes sur la page 1sur 10

Court-circuits et dangers

du courant

I – Court-circuits
a) Court-circuit d'un récepteur en circuit série

Mode opératoire :
Pour court-circuiter la lampe
L1, il suffit de mettre un fil de
connexion entre les bornes de cette
lampe.

Observations :
- la lampe L1 ne brille plus
- la lampe L2 a un éclat plus fort.
Conclusion :

Lors d'un court-circuit, le courant électrique est dévié (détourné)


par le fil de connexion.

Dans un circuit électrique en série, lorsqu'un dipôle est court-


circuité, il ne fonctionne plus. Les autres dipôles du circuit
continuent de fonctionner et reçoivent plus de tension.
b) Court-circuit d'un générateur en circuit série

Mode opératoire :
Pour court-circuiter le générateur, il
suffit de mettre un fil de connexion entre
ses bornes.

Observations :
- Les lampes ne fonctionnent plus
- La pile chauffe

Conclusion :
Dans un circuit électrique en série, si le générateur est court-
circuité, les dipôles du circuit ne peuvent plus fonctionner.
c) Court-circuit dans un circuit en dérivation

Mode opératoire :
On réalise le circuit suivant et on
court-circuite la lampe L2.

Observation :
Les deux lampes s'éteignent.
La pile chauffe.

Conclusion :
Lorsque l'on court-circuite un dipôle dans un circuit en dérivation,
plus aucun dipôle ne peut fonctionner : c'est comme si on avait court-
circuité le générateur.
Remarque : cas du circuit « mixte »

- Si on court-circuite L1 :
La lampe est seule sur sa branche, c'est comme si on court-circuitait
le générateur. Toutes les lampes s'éteignent.

- Si on court-circuite L2  :
Il y a deux lampes sur cette branche, le courant est juste dévié au
niveau de L2. Seule L2 sera éteinte !
d) Danger des court-circuits

Mode opératoire :
On réalise le circuit suivant et on
court-circuite la lampe

Observation :
La paille de fer brûle.

Conclusion :
Un court-circuit peut provoquer l'échauffement des conducteurs à
cause d'un courant très intense : cela peut créer des incendies.

Remarque :
Dans la vie quotidienne, un court-circuit peut être provoqué par un
contact accidentel entre deux fils qui alimentent un appareil électrique.
II – Protection contre les court-circuits
a) Les fils
Pour éviter les court-circuits, les fils doivent être entourés d'une gaine
isolante faite en matière plastique.

Certains appareils électriques sont munis d'une prise de terre : cela


permet d'évacuer le courant électrique vers le sol en cas de contact avec un
autre fil. Ces appareils sont donc alimentés par trois fils dont le fil de terre
(jaune et vert).
b) Le disjoncteur
L'installation électrique est protégée par un disjoncteur : c'est un
interrupteur qui s'ouvre lorsque le courant est trop intense ou qu'un
courant est détecté dans le fil de terre. Il est aussi appelé coupe-circuit.
c) Les fusibles
Un fusible est constitué d'un fil métallique fin placé dans un tube en
verre ou en porcelaine. Il est placé en série et il fond lorsque le courant
électrique devient trop intense.

Fusible en porcelaine Fusible en verre


III – Le corps humain : conducteur d'électricité

Lorsque les générateurs délivrent une faible tension (inférieure à 24 V),


il y a peu de danger.
La tension aux bornes des prises de courant est de 220 à 240 V : on dit
que c'est la tension du secteur.

Le passage du courant électrique dans le corps humain d'un tel courant


peut provoquer la mort, souvent par un arrêt respiratoire (asphyxie) et par
un arrêt cardiaque.