Vous êtes sur la page 1sur 24
www.competition.dz SAMEDI 20 JUILLET 2019 30 DA N°5780 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
www.competition.dz SAMEDI 20 JUILLET 2019 30 DA N°5780 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
Champions d'Afrique et en Egypte ! PHARAONIQUE Belmadi : «C'est historique» MBOLHI «ON LE DEVAIT
Champions d'Afrique
et en Egypte !
PHARAONIQUE
Belmadi : «C'est historique»
MBOLHI
«ON LE DEVAIT À
NOTRE PEUPLE»
HALLICHE
«APRÈS ÇA,
JE RACCROCHE»
BENLAMRI
Mahrez : «Merci au coach»
BELMADI M'A
ET RÉHABILITÉ» «HAGROUNI
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 2 CAN 2019  De nos envoyés spéciaux en Egypte
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
2
CAN 2019
 De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
UN CHAMPION
1-0
Cairo Stadium
But : Bounedjah (2')
PHARAONIQUE
Mbolhi
Zeffane
Bensebaïni
Benlamri
Mandi
Guedioura
Belaïli
(Brahimi 83')
Feghouli
(Tahrat 85')
Bounedjah
(Slimani 89')
Bennacer
Mahrez
Ent. : Belmadi
Gomis
Gassama
Sabaly
Kouyaté
S.
Sané
P.
A. N'Diaye
(Diatta 59')
Sarr
Gueye
Niang
(Baldé 85')
Mané
Saïvet
(Diagne 75')
Ent. : Aliou Cissé
Affluence nombreuse. Arbitrage de
Néant Aliom, assisté d'Evarist
Menkouande et Nopue N'Guegoue
(Cameroun)
Averts:
Algérie : Bensebaïni (33'), Belaïli (54'),
Mandi (90'+2), Guedioura (90'+4)
Sénégal : S. Sané (79'), Gassama (80')
Sénégal
LE BUT
LE PLUS
RAPIDE
DU TOURNOI
L'Algérie a battu presque tous
les records dans cette CAN-
2019. C'est incontestablement
le but le plus rapide de cette
CAN-2019 et probablement l'un
des plus rapides de l'histoire
d'une phase finale de la Coupe
d'Afrique des nations. Il a fallu
1 minute et 19 secondes pour
que Baghdad Bounedjah envoie
le ballon au fond des filets
d'Alfred Gomis. Ce dernier qui
était à 75 minutes du record
de Mbolhi.
C'est fait, l'Algérie est
championne d'Afrique.
Une victoire en finale
de la CAN-2019 a
permis à l'Algérie de
retrouver sa place
dans le gotha
continental après
presque trois
décennies de
traversée du désert.
précis à l'approche des bois de Raïs
Mbolhi.
en faveur du Sénégal avant de se
raviser après avoir visionné les
images (62').
UNE FINALE SE GAGNE,
NE SE JOUE PAS
LORSQUE L'ÉQUIPE A MAL,
MBOLHI REPOUSSE TOUT
SÉNÉGAL
ALGÉRIE
Possession
62%
38%
Tirs au but
12
2
A l'issue d'un combat final
épique, dantesque et quasi
irrespirable, les hommes de Djamel
Belmadi ont décroché, hier soir, au
Caire, la deuxième coupe de la CAN
de l'histoire de l'Algérie de football à
la faveur d'un succès, le second de
rang, face à un Sénégal volontaire
mais bien maîtrisé. La deuxième
étoile est devenue une réalité. Cette
finale débutera d'une façon idyllique
pour nos héros avec une ouverture
du score aussi surprenante que
jouissive par un Baghdad Bounedjah
chanceux mais hargneux. Sur une
balle en profondeur de Bennacer sur
laquelle Cheikh Kouyaté s'est trouvé,
l'avant-centre de l'EN qui paraissait
pourtant bien seul au milieu de cinq
défenseurs sénégalais décrochera une
frappe, à l'origine non cadrée, qui fut
Tirs cadrés
3
1
toutefois détournée par Sané pour
Tirs non cadrés
6
0
finir sa course dans les filets d'un
Gomis spectateur et complètement
Tirs bloqués
3
1
Corners
5
2
surpris par sa trajectoire (2').
Paradoxalement, c'était la seule action
Grosses occasions
1
0
offensive des hommes de Djamel
Hors jeu
0
1
Fautes
18
32
Belmadi digne d'être citée.
Commença alors une domination
sans partage des Lions de la Téranga
M'Baye Niang qui devance la sortie
de Mbolhi avant de tirer dans le
décor (66') puis Sabaly qui obligera le
même M'Bolhi à dévier la balle en
corner au prix d'une belle parade (69')
confirmeront, dans la foulée l'ascen-
dant sénégalais sur une EN recroque-
villée sur elle-même. Il aura fallu
deux tentatives de Belaïli (72' et 73')
qui mettront à mal le keeper sénéga-
lais pour desserrer un tant soit peu
l'étau et permettre aux Verts de souf-
fler. Compactes et solides défensive-
ment où ils ne laisseront que très peu
d'espaces à leurs adversaires du soir,
les coéquipiers de l'impassable roc
Djamel Benlamri verront, par la suite,
avec soulagement la reprise de Sarr,
dans la surface, s'envoler dans le ciel
cairote alors qu'il ne restait que huit
minutes de temps réglementaire à
jouer (82'). Le Sénégal poussera enco-
re, mais l'Algérie tenait bien ''sa''
coupe d'Afrique des nations.
Avertissements
2
4
qui monopoliseront le ballon, sans
I. N.
Expulsions
0
0
pour autant se montrer incisifs ou
N'hésitant aucunement à faire
montre d'un engagement physique à
la limite de la correction, les
Sénégalais étoufferont pratiquement
les Verts, positionnés très bas dans un
bloc compacte qui attendait, visible-
ment, la moindre occasion pour se
projeter rapidement en avant à la
faveur d'un contre rapide. Imprécis
dans leurs tentatives, assez
brouillonnes du reste, les coéquipiers
de Sadio Mané passeront, cependant,
tout près de trouver la lucarne droite
du cadre de Mbolhi sur une puissante
reprise de M'baye Niang à la 38e
minute de jeu. Dominés en première
période comme jamais ils ne l'ont été
durant cette Coupe d'Afrique des
Nations, les coéquipiers du capitaine
Riyad Mahrez eurent même une gros-
se frayeur à l'heure de jeu lorsqu'une
main collée au corps de Guedioura,
dans la surface de réparation, détour-
nera involontairement un centre de
Gassama et sèmera le doute dans l'es-
prit de l'arbitre camerounais qui dési-
gna, tout d'abord le point de penalty
Tirs dans la surface
4
1
Tirs en dehors de la surface
8
1
Arrêts du gardien
0
3
Passes
323
201
Passes réussies
231 (72%)
113 (56%)
Longs ballons
21/51 (41%)
23/71 (32%)
Transversales
1/17 (6%)
1/6 (17%)
Dribbles
15/20 (75%)
5/11 (45%)
Balles perdus
14
2
Duels gagnés
75
56
Duels aériens remportés
21
16
Tacles
4/8 (50%)
12/19 (63%)
Interceptions
10
11
Dégagements
12
26
Distance parcourue
92 km
93 km
Les chiffres de la finale
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 3  De nos envoyés spéciaux en Egypte

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

CAN 2019

3

CAN 2019 3
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 3  De nos envoyés spéciaux en Egypte :

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

QUE C'EST BEAU

DE GAGNER

À OUM EDDOUNIA

ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
1-0

MAHREZ

«Il faut rendre hommage à Belmadi»

C'est lui qui a soulevé le trophée et a été l'au- teur d'un très bon parcours au cours de cette CAN. Riyad Mahrez est content et insiste sur le fait qu'il faut avant tout rendre hommage à Djamel Belmadi.

Alors Riyad, ça vous inspire quoi d'être champion d'Afrique ?

C'est quelque chose de magique ce qui nous arrive. C'est beaucoup d'émotions pour nous. Comme je l'ai dit tout à l'heure, le coach Djamel mérite toutes les éloges. C'est grâce à lui qu'on en est là et qu'on est champions. Il nous a pris et il a refait l'équipe, il a tout fait. C'est vrai que sur le terrain, on est les acteurs mais autour, tout était parfait. Je pense qu'il faut lui rendre hommage pour tout ce qu'il a apporté à l'équipe depuis qu'il a pris ses fonctions.

Est-ce que vous vous rendez compte de ce qui se passe ?

Oui, bien sur, on se rend compte un peu. Maintenant, on va rentrer sur Alger et voir ce qui va se passer. Après, dans 10 jours, je pense que ça va retomber et on pourra alors réaliser.

On a vu un Mahrez métamorphosé et avec plus de responsabilités…

En ce qui me concerne, je pense que j'ai toujours eu des responsabilités à assumer en équipe natio- nale. Cependant, avec Djamel j'en au plus et voilà, je ne me suis pas posé de questions et j'ai pris mes responsabilités.

Mais finalement, qu'est-ce qui a vraiment changé au sein de cette équipe ?

Comme je l'ai dit, c'est Djamel. Après voilà, me concernant, j'ai joué mon football le plus norma- lement du monde mais je n'étais pas seul, tout le monde a participé, tout le monde a bien joué dans ce tournoi. On est un groupe, on est une famille soudée et maintenant, on va continuer à faire des

choses en bien pour essayer de progresser lors des prochaines échéances qui attendent l'équipe.

A. H. A.

échéances qui attendent l'équipe. A. H. A. PAR M. STITOU Au terme d'un parcours parfait tout

PAR M. STITOU

Au terme d'un parcours parfait tout au long de la CAN, l'Algérie s'est imposée en remportant le trophée tant convoité et surtout a accroché sa deuxième étoile, trois décennies après. Un sacre qui a plus de saveur que le premier remporté chez nous en Algérie en 1990, un sacre sur les terres de Misr Oum Dounia fera date mais a surtout une saveur assez particulière.

LES PROVOCATIONS ÉGYPTIENNES MOTIVENT LES VERTS

Avant le début du tournoi,, tout était fait pour que dans la soirée du 19 juillet ce seront les Egyptiens qui fêteront le sacre de leur sélection emmenée par leur superstar Mohamed Salah, on avait d'ailleurs tout mis en œuvre pour que le trophée restera du côté du Nil, pour ce faire, il fallait déstabiliser tous les potentiels prétendants pour le sacre final, dont l'équipe d'Algérie qui pourtant n'était pas considérée comme un prétendant en puis- sance, en dépit que les deux pays ne pou- vaient se croiser en demi-finales, nos amis égyptiens qui ne voulaient certainement pas d'une confrontation avec notre EN ont lancé les premières hostilités avant même le début de la CAN, avec cette histoire de pancarte ou chanson à la gloire de l'EN, que le comité

d'organisation local a fait exprès d'oublier, c'était de la pure provocation, sans oublier les déclarations des anciennes stars égyptiennes, telles qu'Issam Hadary ou Ahmed Hassan qui prédisaient un parcours éphémère des Verts dans cette CAN, tout cela n'était pas du goût des Algériens qui étaient encore plus choqués que les Egyptiens qui parlent toujours de fra- ternité entre pays arabes et ont soutenu nos adversaires à chaque fois, notamment après que l'EN est sortie invaincue dans la phase des poules, les Egyptiens n'ont jamais abdiqué en dépit de la forme étincelante qu'affichait l'EN qui écrasait tout sur son passage, hier en venant à bout des vaillants Sénégalais, notre sélection a porté le coup de grâce final, avec ce sacre qui a fait trop de mal aux Egyptiens qu'à nos… adversaires sénégalais !

DES STATISTIQUES IMPRESSIONNANTES

Quoique les mauvaises langues pourront dire sur ce sacre, notamment le non-match livré hier par les coéquipiers du capitaine Ryad Mahrez, les statistiques parleront d'elles- mêmes, avec une défense solide, des joueurs qui ont reçu des distinctions personnelle à l'image de Bennacer, l'EN a amplement méri- té son sacre.

ET POURTANT, C'ÉTAIT PLUS COMPLIQUÉ EN 1990

son sacre. ET POURTANT, C'ÉTAIT PLUS COMPLIQUÉ EN 1990 Outre le fait d'avoir fait ''mal'' au

Outre le fait d'avoir fait ''mal'' au pays des

Pharaons, il faut dire que ce deuxième sacre

fut très compliqué à comparer avec celui de

1990, d'abord cette compétition s'est déroulé chez nous en Algérie, avec une compétition dans laquelle participaient huit sélections seu- lement, encore le Nigeria avait amené une équipe totalement rajeunie, les Egyptiens crai- gnant des représailles de la part des Algériens après qu'ils aient éliminé ces derniers au der- nier tour qualificatif pour la Coupe du monde 1990, ont envoyés leur sélection olympique, tandis que le Sénégal était la seule équipe

capable de nous poser des problèmes avait donné du fil à retordre aux Verts dans une demi-finale haletante, en clair l'ancienne géné- ration n'avait pas été confrontée aux difficul-

tés rencontrées par la troupe à Djamel

Belmadi qui a été tout simplement impres- sionnante en surpassant avec brio tous les obstacles qui s'étaient dressés sur un chemin

parsemé d'embûches, s'il l'on ajoutera l'hostili- té non dissimulée d'ailleurs des Egyptiens à l'encontre des Verts, cela est notre autre sour- ce de fierté, après avoir brandi le trophée dans le ciel cairote, un trophée remporté au nez et à la barbe des ''orgueilleux'' Egyptiens qui n'ou- blieront certainement pas de sitôt cet exploit,

dix ans après celui de la bande à Karim Ziani

à Omdourman (Soudan) lors du mémorable match qualificatif pour la Coupe du monde 2010, soit deux mauvais souvenirs qui hanteront éternellement l'esprit de nos amis égyptiens !

M. S.

BENNACER, ROI D'AFRIQUE

L'Algérie a tout raflé dans cette CAN- 2019. En plus du titre de championne d'Afrique, remporté haut la main grâce à un parcours exceptionnel, les Verts ont également eu plusieurs distinctions individuelles. Parmi ces titres, celui de meilleur joueur du tournoi. Sans surprise, c'est Ismaël Bennacer qui a été désigné

meilleur joueur de cette CAN et incontestablement c'est amplement mérité. Ismaël Bennacer, qui a participé à sa première Coupe d'Afrique des nations, a montré un niveau de qualité, faisant de lui un élément incontournable dans le onze de Belmadi. D'ailleurs, il est le seul à avoir disputé la totalité des rencontres. Il a été

auteur d'une passe décisive et il était très précieux dans l'apport défensif. C'est tout à fait logique qu'un joueur qui vient de rejoindre le grand Milan AC soit désigné meilleur joueur du tournoi. L'Algérie a bel et bien gagné un joueur hors normes.

I. N.

«Ce titre est mérité, vu notre parcours atypique»

Meilleur joueur du tournoi, meilleur joueur à trois reprises dans cette CAN dont la dernière était hier face au Sénégal. Bennacer le catalyseur mérite amplement ces consécra- tions pour tout ce qu'il a donné durant ce tour- noi. "Très heureux avant toute chose pour la coupe car c'est le plus important, nous avons donné de la joie au peuple. Après ce qui vient par la suite, comme les succès personnels, c'est un plus et ça ne peut que faire plaisir. Ça fait

maintenant presque 3 ans que je suis là, mais je n'ai jamais vraiment eu ma chance. El- Hamdoulilah, le coach m'a fait confiance et j'espère la lui avoir bien rendue sur le terrain. En tout cas on s'est bien battus pour atteindre cet objectif. Nous, ce qu'on a accompli, c'est surtout pour le peuple et pour nos familles surtout avec ce qui se passe en Algérie en ce moment. J'espère qu'on les a rendus fiers sur- tout que nous les joueurs sommes fiers d'avoir

un peuple comme ça. Franchement, je ne réali- se pas encore tout ça, je tiens aussi à dédicacer ce titre à ma mère surtout, à ma femme et a toute ma famille. Maintenant, pour ce qui est de nos performances, je dirais que le titre est mérité vu que nous avons réalisé un parcours atypique pour arriver jusque-là. C'est vrai- ment extraordinaire. Personnellement, je suis venu au Caire pour gagner le trophée, tout comme le coach d'ailleurs." I. N.

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 4 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0  De nos envoyés

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

4 CAN 2019

4

CAN 2019

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 4 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0  De nos envoyés spéciaux
ALGÉRIE
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

1-0

Samedi 20 juillet 2019 4 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0  De nos envoyés spéciaux en

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim MBOLHI 10 : 4

MBOLHI 10 :

4 arrêts décisifs, une cage vierge, que demander de plus ?

Merci notre Raïs pour ce que tu as donné pour la sélection depuis 2010. Merci d'avoir arrêté hier deux fusils qui allaient droit dans les filets. Merci pour les interventions aériennes parfaites et surtout merci d'avoir été lucide lors des tirs arrêtés. Un tournoi parfait pour un gardien parfait.

ZEFFANE 8 :

Zéro risque, un match parfait

Que serait-il passé si on n'avait pas un remplaçant à Atal comme Zeffane ? Mehdi

a fait deux matchs de très haut niveau,

notamment sur le plan défensif. C'est Monsieur risque zéro. Il ne perd jamais la balle, sa relance est parfaite et il sait défendre. Un peu faible dans le jeu aérien, mais il compense ça avec un bon place- ment. Zeffane a réussi sa CAN à 100%.

BENSEBAÏNI 8 :

Il a mis Sar dans la poche

Nerveux, mais juste ce qu'il faut. Ramy a encore une fois fait un bon match. Sa hargne il la transmise à tous ses coéqui- piers. Confronté à Sar, son coéquipier à Rennes, on peut dire qu'il l'a mis dans sa poche. Offensivement et parce qu'on a mené au score dès la 2', il s'est contenté de fermer son couloir.

BENLAMRI 9,5 :

Djamel cœur de lion

Comme Lemouchia et Halliche en 2009 et Feghouli en 2014, Benlamri a laissé couler son sang pour l'Algérie. Héroïque Djamel,

il s'est changé en 10 secondes, mis un pan-

sement et retourné se battre et pourtant, en face il y avait Niang qui n'est pas à présen- ter. Il est resté solide et impérial jusqu'à la fin. Il fait partie des joueurs qui, sans lui on n'aurait sûrement pas gagné cette CAN.

MANDI 9,5 :

Une belle revanche

Il revient de loin, lui qui a été massacré sur les plateaux télé par "nos spécialistes de la tchatche" a répondu sur le terrain et d e quelle manière ! Mandi est l'un des défen- seurs qui a récupéré le plus de ballons lors de cette CAN en commettant le moins de fautes. Pas la peine de parler de sa relance qui, statistiquement, est la meilleure au monde.

GUEDIOURA 7 :

Ses petits frères ont pu compter sur lui

10 ans qu'il est en sélection et jamais uns sélectionneur n'a su tirer le meilleur de lui comme l'a fait Djamel Belmadi. Guedioura pourrait ne pas être là en 2021, mais il a marqué l'histoire de l'Algérie en lettres d'or. Il a été le videur de cette équipe, l'ange gar- dien, l'homme du sale boulot, l'homme des combats. Merci Adlane et merci Belmadi d'avoir fait confiance à Debaba. Pour le match, on peut dire qu'il a fait son plus mauvais match du tournoi, mais cela ne veut pas dire qu'il a été mauvais, au contraire, il avait placé la barre tellement haut…

MAHREZ 7 :

Le capitaine crochet a fait plus que crocheter

Mahrez qui revient dans les 6 mettre défendre et sort de la tête un centre dange- reux savant ainsi les fesses de Zeffane… voilà le Mahrez que nous a construit Belmadi. Mahrez a du talent, un très grand

talent, Belmadi lui a greffé un cœur en or. Connu plus pour ces crochets et des dribles déroutants, Riyad nous a montré d'autres qualités lors de cette CAN. On peut dire que Riyad est bien parti pour gagner le Ballon d'or, sauf si Bennacer, s'il réussi ses début avec le Milan AC ne le lui pique.

BENNACER 9 :

The best of the best

Qui d'autres que Bennacer méritait plus le trophée du meilleur joueur du tournoi ? Révélation du tournoi, le petit Ismail est promis à une grande carrière surtout qu'il va signer au Milan dans les jours à venir. Ce joueur sait défendre, résiste aux duels malgré son petit gabarit, il a une bonne frappe, une bonne technique et en plus de tout ça, il est infatigable. C'est le joueur qui a joué le plus de minutes lors de cette CAN.

BOUNEDJAH 8 :

Il a fait comme Ouedjani

Il l'a promis, il l'a fait, Bounedjah a fait comme Ouedjani en 90, il a raté au moins 10 buts lors de ce tournoi mais a marqué le but de la finale. Généreux dans les efforts, Bounedjah peut jouer dans l'un des 10 meilleurs clubs au monde tranquille !

dans l'un des 10 meilleurs clubs au monde tranquille ! FEGHOULI 8 : Il n'y a

FEGHOULI 8 :

Il n'y a que Soso pour accepter une telle tâche

Heureusement que Feghouli n'est pas le genre de joueur qui aime se montrer parce que le rôle que lui a confié Belmadi est vraiment ingrat. Le talent offensif de Sofiane a été sacrifié pour faire appel à son engagement, sa volonté et son courage. On avait besoin de quelqu'un comme lui au milieu, qui en plus se projette vers l'avant et marque des buts. Sofiane l'exemple par- fait de l'Algérien né outremer. On ne peut que l'aimer.

BELAÏLI 7,5 :

Ah s'il n'avait pas fait le c… !

Que dire de Youcef Belaïli ? On peut dire qu'il est passé à côté d'une très, mais très grande carrière parce que sans ces deux ans de suspension et sans son côté nonchalant, il serait aujourd'hui dans l'un des meilleurs clubs au monde. Ce n'est pas pour rien si Belmadi le préfère à Delort, Ounas et Brahimi.

TAHRAT, SLIMANI ET BRAHIMI

Entré lors des dernières minutes ces trois joueurs n'avaient pas beaucoup à faire, mais on comprend ces changements. Le Sénégal avait un avantage de taille et l'ar- bitre sifflait beaucoup de fautes à proximité de nos cages, il fallait donc un joueur longi- ligne pour aider dans les airs. Belaïli était essoufflé et incapable de garder la balle, Brahimi l'a donc remplacé pour faire ce boulot, essayer de garder la balle, provo- quer des fautes et plus si affinités. Pour Slimani, c'est un joueur costaud dans les duels, il pouvait récupérer les balles déga- gées et gagner des touches, des fautes, ou au moins forcer la défense adverses à déga- ger n'importe comment.

gées et gagner des touches, des fautes, ou au moins forcer la défense adverses à déga-
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 5 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
CAN 2019
5
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
 De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim
1-0
BELMADI : «C'EST
EXTRAORDINAIRE,
HISTORIQUE»
«Les titres, c'est
ce qui
m'intéresse»
«Je suis très heureux
pour le peuple»
«RÉALISER CET EXPLOIT EN SI PEU
TEMPS EST EXTRAORDINAIRE»
Ça y est c'est fait, Belmadi est champion d'Afrique, il a
réussi le pari perdu par tous les entraîneurs qui se sont
succédé depuis 1990 date du dernier sacre.

Serein, calme et visiblement très content, Belmadi répond aux questions en tant que coach champion d'Afrique. Il commence par ses impressions : "On dit qu'une finale ça se joue pas, ça se gagne, je ne suis pas trop de cet avis car une finale ça se joue et ça se prépare, avec nous aussi, surtout lorsqu'on a en face une équi- pe et des joueurs, aussi talentueux avec un bon coach comme le Sénégal, notre match sur le contenu technique, on n'a pas eu la possession de balle, on a eu des difficultés à mettre en place notre jeu, mais on finit meilleure attaque du tournoi, meilleure défense avec le Sénégal, mais je pense que la victoire finale est méritée, tout le monde est à féliciter, ça n'a pas été facile, surtout pour les joueurs, ce sont eux qui ont fait ce tra- vail extraordinaire, avec la pression de vouloir aller au bout, ils étaient fabuleux."

«LA PREMIÈRE FOIS QU'ON GAGNE EN DEHORS DE NOS BASES»

Le coach fait l'unanimité, ses joueurs l'aiment c'est pour ça il a été porté en triomphe après le coup du sifflet final, le coach parle de ces moments de cette complicité avec ses joueurs. "C'est extraordinaire, historique, c'est la premiè- re qu'on gagne en dehors de nos bases, la seule qu'on avait c'était en 1990, il y a eu une longue traversée du désert, on a un pays de foot vous le savez, le match a été difficile contre un team qui a joué la Coupe du monde et est premier pays africain au classement FIFA, les joueurs ont résisté, que dire de plus."

«CE SONT LES JOUEURS QUI JOUENT, ILS FONT BIEN LES CHOSES»

La solidarité au sein du groupe est frappante,

Belmadi encense ses joueurs. "Je ne sais pas si c'est ça qui nous permet de gagner, mais moi sans les joueurs je ne vaux rien, il ne faut pas oublier que les vrais acteurs ce sont les joueurs, on a aidé ce groupe à exploiter son talent et ce sont eux qui jouent et qui ont bien fait les choses."

«ON A JOUÉ UNE ÉQUIPE TALENTUEUSE»

"Nous avons affronté une équipe talentueuse avec un bon coach. On n'a pas eu la possession de balle, avec des difficultés à mettre en place notre jeu. Finalement, la victoire finale est méri- tée au vu du parcours réalisé dans ce tournoi."

«LE PEUPLE ATTENDAIT CETTE 2 e ÉTOILE»

"Je suis très heureux pour le peuple, cette nation, qui attendait cette 2e étoile depuis très longtemps. C'est la première CAN remportée à l'extérieur du pays. Il y a dix mois, j'ai récupéré une équipe dans la difficulté, sans vouloir dra- matiser, c'était dans la difficulté, réaliser cet exploit en si peu temps est extraordinaire. Je suis fatigué, difficile de montrer mes émotions."

«LE RENDEMENT ? IL Y AVAIT UNE GRANDE ÉQUIPE EN FACE»

Le rendement a baissé, par rapport aux précé- dentes rencontres, Belmadi explique : "Les rai- sons de notre match terne ? On a eu une très bonne équipe en face qui nous a mis dans la dif- ficulté, 2e chose, si on me disait avant le match je vais gagner comme ça, j'aurais signé tout de suite. On n'est pas partis pour aller les presser très haut, ils nous ont fermé les espaces. La seule occasion que nous avons eue a été mise dedans."

La bataille a commencé à l'échauffement

La pression du match était énorme lors de la finale d'hier qui a opposé l'équi- pe nationale au Sénégal. D'ailleurs, certains joueurs sénégalais n'ont pas réussi à se maîtriser même lors de la période d'échauffement. Un joueur des Lions de la Teranga s'en est pris à Adam Ounas, cependant, Alexandre Oukidja a vite fait de prendre la défense de son coéquipier et de repousser le joueur séné- galais et ainsi calmer les esprits.

le joueur séné- galais et ainsi calmer les esprits. “ Mes joueurs ont été fabuleux, c'est

Mes joueurs ont été fabuleux, c'est magnifique ce qu'ils ont fait dans cette CAN

«FIERTÉ ET FATIGUE»

"Extraordinaire, je suis très fatigué pour répondre sur ça, c'est magnifique ce que les gar- çons ont fait dans cette CAN, Beaucoup de fierté et beaucoup de fatigue."

«ON M'A PRIS POUR UN FOU»

Il y a 10 mois de cela, Belmadi y a cru, quels sont les signes qui l'ont poussé à y croire ? "Je n'ai pas dit que j'allais gagner la CAN, j'ai dit qu'on va aller là- bas pour la gagner, c'était déjà envoyer un signal fort que moi je m'engage dans ce projet c'est pour la gagner, en 2015 on jouait l'Algérie avec le Qatar, on m'a demandé si entraî- ner l'Algérie est un objectif, j'ai répondu que ça allait se faire quand je serai prêt, les titres c'est ce qui m'intéresse, après en conférence de presse j'ai dit que ça n'allait pas être une compétition de transition, j'ai dit non on va aller pour la gagner, on m'a pris pour un fou."

«LES EGYPTIENS ONT SUPPORTÉ L'ALGÉRIE ? ALORS, JE DOIS ALLER VOIR UN OPTICIEN»

Sans eux, je ne suis rien

Un journaliste égyptien a tenté une nouvelle provocation, il a demandé à Belmadi de donner son avis sur le public égyptien qui a ''soutenu l'Algérie, Belmadi n'a pas été tendre : "Les Egyptiens nous ont supportés ? Je vais devoir aller chez l'opticien dès que je vais rentrer en France, parce que je n'ai pas vu et je n'ai pas entendu ça", a-t-il conclu.

S. M. A.

Aliou Cissé : «On a été maladroits devant les buts»

"Nous avons encaissé le but très tôt. Sur l'ensemble du match, on méritait d'égali- ser. J'ai une pensée pour les joueurs, qui sont là depuis 45 jours pour gagner ce trophée. Ça n'a pas marché pour nous. Je demande d'accueillir ces joueurs-là admirablement, et de les féliciter. Nous avons eu des occasions, des situations, notamment en seconde période. Nous avons bien entamé le match, on a été maladroits devant les buts. Une finale ça se joue sur des détails. Je félicité Djamel, car il a bien bossé. Ce soir on n'est pas déçus, mais on mérite mieux. L'Algérie a battu le Sénégal plusieurs fois en matchs officiels, le football est fait ainsi. L'Algérie gagne la Coupe, mais au vu de la physionomie de la rencontre, nous méritons un meilleur résultat. Nous n'allons rien remettre en cause. Dans

l'ensemble du match, on n'a pas déméri- té. Nous n'avons pas réussi à marquer ce but qui aurait pu donner à cette finale une autre tournure. Gagner une compéti- tion à 24 équipes, c'est une première. Les deux finalistes avaient à cœur de rem- porter ce trophée, c'est l'Algérie qui réa- lise cette performance. Tous les matchs étaient difficiles à disputer depuis le début du tournoi. Ce qui nous manque c'est de retourner et être régulier. L'expérience de ces grands rendez-vous demande de la régularité, on s'y rap- proche de notre objectif, voir le Sénégal sur le toit de l'Afrique. C'est un soir de défaite, ce n'est pas le moment de parler de mon avenir. Le Sénégal a retrouvé la finale 17 ans après, ce n'est pas une fin en soi".

S. M. A.

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 6 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
6
CAN 2019
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
 De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim
Encore une fois déterminant
1-0
MBOLHI,MBOLHI,
L'AUTRE HÉROS
DE LA FINALE
On aura beau le dire, le dernier rempart
de l'équipe nationale reste un élément
très important du groupe. Hier, il a eu
plus de travail et a su maintenir son
équipe à flot.

ATAL

même avec une main

Le latéral droit des Verts, Youcef Atal, était présent avec ses camarades pour cette finale de la CAN-2019. Toujours avec le bras droit immobilisé par une attelle, et malgré cela, il ne s'est pas empêché d'effectuer des jonglages avec Boudaoui. Atal avait cer- tainement des fourmis dans les jambes.

pas empêché d'effectuer des jonglages avec Boudaoui. Atal avait cer- tainement des fourmis dans les jambes.

Blessé à quelques semaines du coup d'envoi de la compétition, il y avait beaucoup de doutes concernant Raïs Mbolhi. Cependant, il est parve- nu à faire son retour et a rejoint le stage en avance. Belmadi a logi- quement décidé de miser sur lui

et voilà qu'il le lui rend plutôt très bien. En effet, Mbolhi a été décisif au cours de cette compétition car même si dans plusieurs matchs, il

a passé une soirée tranquille, c'est

à partir des matchs à élimination

directe qu'il a commencé à être de

plus en plus décisif. De ce fait, il a sorti des arrêts plus qu'impor- tants et notamment ce penalty de Bony, face au Nigeria, il a donné cette assurance qui manquait à la défense et hier, il a joué un rôle prépondérant dans la victoire. Avec son expérience, il a su com- ment calmer ses camarades en ayant l'esprit de vrai leader sur le terrain et bien sûr sans parler de ses interventions quasi irrépro-

chables. Que ce soit dans l'air, à

terre ou dans les sorties, il a assu- ré face aux Sénégalais. Lui aussi a

été un terme important de l'équa- tion et a pu faire le nécessaire pour aider l'EN à aller chercher ce trophée qui la fuit depuis 29 ans maintenant.

HOMME DU MATCH, L'EN A ENCORE BESOIN DE LUI

Deux interventions ont été déter- minantes pour Mbolhi. Cette sor- tie qui gêne considérablement Mbaye Niang sur son dernier geste mais aussi sur cette frappe

puissante d'un attaquant sénéga- lais qu'il détourne avec grande classe. Au final, il a été désigné homme du match par la CAF. Un Mbolhi au sommet de son art qui s'offre son premier titre avec les Verts après deux Coupes du monde et plusieurs participations décevantes à la CAN. Il a atten- du 9 ans pour goûter au sacre. L'histoire n'est pas terminée car l'EN aura encore besoin des ser- vices de son Raïs pour les pro- chaines échéances.

I. Z.

vices de son Raïs pour les pro- chaines échéances. I. Z. «On devait ça à notre
«On devait ça à notre peuple»
«On devait ça à notre peuple»

De passage sur la chaîne bein Sports, le dernier rempart des Verts plutôt discret a clamé sa joie après la victoire finale des Verts. "On est très heureux d'avoir gagné, on a rendu fier notre public et c'est ce qu'on vou- lait faire. On leur devait ça. Tout au long du tournoi, on a montré nos valeurs et on s'est battus

comme des hommes pour lui offrir ce titre. C'est un peu dur de réaliser mais on veut remercier tous ceux qui sont là. Quand on va rentrer au pays, on va com- prendre ce qui se passe."

«Belmadi est comme notre grand frère» Interrogé sur l'apport du sélec-

tionneur national, le portier des Fennecs a fait savoir : "C'est vrai qu'on est passés par une situation compliquée mais Djamel est arri- vé, a ramené sa touche, c'est un grand frère pour nous. On n'a pas une relation de coach-joueurs mais plutôt une relation de frères."

I. N.

Il l'a confié à ses coéquipiers après la ½ finale

BOUNEDJAH
BOUNEDJAH

«SI JE NE MARQUE PAS,

enterrez-moi au Cairo Stadium»

Qu'elle fut belle l'histoire de Beghdad Bounedjah dans ce tournoi. Lui qui raté un penalty face à la Côte d'Ivoire alors que les Verts menaient sur le score d'un but à zéro. Un deuxième qui aurait pu tuer la rencontre s'il avait marqué. D'ailleurs il s'en est voulu à mort même si les plus grands joueurs du monde ratent des penalties. Ses images en pleurs sur le banc de touche ont fait le tour du monde pendant le match mais aussi lors de la séance des tirs au but. Après le match et la qualification de notre équipe nationale pour les ½ finales, en zone mixte au stade de Suez,

Bounedjah demande pardon à tout le peuple algérien en fai- sant la promesse de se ressaisir lors des matchs qui suivront. Mais face au Nigeria, l'atta- quant du Sadd ne marque pas et fait encore preuve d'ineffica- cité dans la surface de répara- tion. Mais malgré cela, à chaque fois les supporters pré- sents aux entraînements de l'EN au stade Petrosport n'ont cessé de l'encourager et le sou- tenir en lui lançant : "C'est toi Bounedjah qui nous ramènera la coupe dans cette finale. Soit fort et c'est toi qui la ramènera", lui disaient-ils à chacune des séances des poulains de Djamel

Belmadi. Bounedjah avait avant cette finale marqué un seul but sur penalty lors du premier match contre le Kenya, depuis plus rien. Mais hier lors de la finale c'est lui Baghdad Bounedjah qui était à l'origine du but de notre équipe nationa- le à la deuxième minute de la partie. Suite à un débordement il voit le gardien sénégalais sor- tir et il met un tir, le ballon bute sur un défenseur et va directe- ment se loger dans la cage du gardien Gomis. Mais ce qui est fou, c'est que Baghded Bounedjah n'a cessé de répéter à tous ses coéquipiers durant les cinq derniers jours que c'est

lui qui ramènera la victoire en inscrivant un but : "Si je ne marque pas ce vendredi lors de cette finale au Cairo Staium je vous autorisé à m'enterrez au stade, je ne reviens plus avec vous", n'a-t-il cessé de leur répéter. Une histoire qui se ter- mine donc de fort belle manière pour le meilleur buteur du championnat du Qatar et qui aurait pu vivre un véritable cal- vaire si les Verts n'avaient pas réussi à battre les Ivoiriens. Mais l'histoire en a voulu autre- ment pour l'enfant d'El Bahia. Bravo à tous pour ce grand bonheur.

A. H. A.

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 7 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

CAN 2019

7

CAN 2019 7
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 7 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux en
ALGÉRIE
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

HALLICHE :

«J'ARRÊTE MA CARRIÈRE INTERNATIONALE»

PAR MEHDI KABI

Rafik Halliche qui n'est plus à présenter a finalement atteint le sacre final avec l'équipe nationale. Ce dernier a maintenant décidé de tirer sa révérence : "Après avoir remporté la Coupe d'Afrique des nations avec l'équipe nationale j'ai maintenant décidé d'arrêter ma carrière internationale." A 32ans, l'ex- défenseur du NAHD a donc décidé de prendre sa retraite internationale et à se concentrer seulement sur sa carrière en club.

«En 2009, on avait battu l'Egypte et aujourd'hui on est sacrés en Egypte» Rafik Halliche, qui a été sélectionné par Djamel Belmadi et qui a fait son retour en Egypte dix ans après, a finalement réussi à remporter avec l'EN le titre tant attendu. Même s'il n'a pris part à aucun match depuis le début de la compétition, il a tout de même été un membre important du groupe. Halliche est revenu sur son match en 2009 en Egypte et

Halliche est revenu sur son match en 2009 en Egypte et sur celui d'hier : "Je

sur celui d'hier : "Je ne pense pas que ce soit un mauvais souvenir. En 2009, on a réussi à battre l'Egypte et à se qualifier à la Coupe du Monde, aujourd'hui on a réussi à remporter le titre de la Coupe d'Afrique des nations en Egypte."

«On est contents» Le défenseur international algérien s'est ensuite exprimé sur sa joie : "On est contents comme c'est le cas de tout le peuple algérien, on a réussi à aller jusqu'au bout et à réussir à remporter le titre. C'est un sacre important et

surtout mérité après un tel parcours. On a tout fait afin de remporter le trophée et tout le monde s'est donné à fond. Ce qui est sûr, c'est qu'on est heureux et le plus

important c'est d'avoir réussi

à remporter le titre."

«J'ai tout vécu avec l'EN, je ne peux pas espérer mieux»

Il faut dire que Rafik Halliche

a participé à plusieurs

compétitions avec l'équipe nationale. Il a déclaré : "En tant que joueur je ne peux pas espérer mieux. J'ai participé à deux Coupes du monde et maintenant je remporter une Coupe d'Afrique avec mon équipe nationale. J'ai tout vécu mais j'ai aussi tout donné pour cette équipe. En tout cas, on a tous participé à se sacre et toute l'équipe est à féliciter. Les supporters nous ont beaucoup aidés et on les remercie de tout cœur. Ce qui est sûr, c'est que c'est une bonne chose pour notre pays et on est heureux d'avoir réussi à aller jusqu'au bout."

M. K.

Abeid : «C'est le plus beau moment de ma vie» Le milieu international algérien, Mehdi

Abeid : «C'est le plus beau moment de ma vie»

Le milieu international algérien, Mehdi Abeid, s'est exprimé sur la vic- toire des Verts face au Sénégal et sur le sacre lors de la CAN : "C'est le

plus beau moment de m vie. On a réussi un bon parcours lors de cette Coupe d'Afrique des nations et on a surtout réussi à aller jusqu'au

bout. On a remporté le titre et c'est mérité pour nous. On s'est donnés à fond et comme je l'ai dit c'est le plus beau moment de ma vie."

Aujourd'hui, Alger, ville fermée

Ce n'est pas la ruée vers l'or, mais vers les hommes de Belmadi à leur arrivée à l'aéroport Houari Boumediene. Ce ne sont pas des centaines ni des milliers, mais des millions d'amoureux des Verts qui viendront des quatre coins du pays et même du monde pour assister au retour des héros du Caire.

PAR RACHID HAMADI

Venant de toutes les wilayas même les plus éloignées, les sup- porters algériens ne manqueront pour rien au monde cet événe- ment historique. Pour la deuxiè- me étoile décrochée par les cama- rades du solide Benlamri, il ne faudra pas s'étonner de trouver 40 millions d'Algériens dans la capitale. Hier soir déjà, plusieurs milliers ont pris la route pour être présents le matin et se rendre sur le chemin que prendront les Verts à leur retour du Caire. Si l'Algérie de 2009 avec les héros d'Oumdourman a fait sortir tout un peuple et que la Coupe du monde 2014 version Halihodzic qui a atteint les huitièmes de fina- le a également provoqué une

marée verte, que dire de cette réussite dans le plus grand ren- dez-vous du continent qui plus est reste un titre que tout le peuple attend depuis 29 ans ? Ce sera la folie et la ville d'Alger sera fermée. S'il y a des gens qui vont aller au travail, il faudra soit annuler, soit se lever à 5h du matin pour faire quelques kilo- mètres. 40 millions d'Algériens dans la rue, c'est quelque chose d'extraordinaire et seule l'EN peut faire sortir autant de monde pour fêter un sacre mérité.

Tout est prêt pour le retour des champions L'EN possède la meilleure équipe d'Afrique et les statistiques sont là pour le démontrer comme pour ce qui est des buts inscrits

qui font de l'Algérie la meilleure attaque ou encore le fait d'avoir la meilleure défense. Pour un accueil digne de la réussite des Verts, les instances concernées ont tout préparé afin que le retour se déroule dans les meilleures conditions. Tout comme lors des précédents exploits (qui n'égalent pas celui d'hier, un bus ouvert sera mis à disposition des cama- rades de Mahrez. En effet, dès l'atterrissage de l'avion des Verts, ledit bus invitera les joueurs à monter à bord pour faire un tour d'honneur à partir de Dar El- Beïda, pour prendre l'autoroute vers Alger. Sur les 15 kilomètres qui séparent les deux points, le trajet risque de durer plusieurs heures, voire prendre toute la journée puisqu'il faudra s'at- tendre à un monde fou sur tout le chemin et les joueurs auront le temps de fêter avec les Algériens qui seront tous présents. Tout est donc prêt pour le retour des Guerriers du Désert qui seront accueillis tels de vrais héros notamment en cette période diffi- cile que connaît le pays avec la

Révolution en marche. Espérons que ce soit le début d'une nouvel- le ère pour tout le peuple qui mérite de goûter au bonheur.

La DGSN donne des instructions pour éviter tout débordement

Afin que la fête soit totale et qu'il n'y ait aucun incident, la DGSN a pondu plusieurs communiqués pour une bonne organisation de l'événement. Que ce soit pour le stationnement, le placement de barrières de sécurité et pour assu- rer la circulation, la direction générale de la Sûreté nationale a mis en place tout un dispositif qui vise à assurer la sécurité et des joueurs et des supporters. Des consignes ont étés donnés et des instructions pour le peuple afin que la fête se déroule dans les meilleures conditions et qu'il n'y ait pas le moindre dépassement ou incident. Appelant à la vigi- lance, la DGSN aura certaine- ment un gros travail à faire, mais a su se préparer pour que tout se passe bien dans le meilleur des

mondes.

R. H.

1-0

LE COIN DE HAÏMOUDI
LE COIN DE
HAÏMOUDI

«Alioum a été bon»

«Il n'y avait pas

penalty»

L'ex-arbitre international Djamel Haimoudi estime que l'arbitre camerounais Alioum a été bon dans l'ensemble réussissant à bien maîtriser

les débats. Concernant le penalty

accordé par l'arbitre directeur une 1re fois aux Sénégalais avant qu'il revienne sur sa décision après consultation de la VAR. L'expert technique dans l'arbitrage juge que le referee a vu juste en annulant sa 1re décision.

Comment avez-vous vécu cette finale ?

Franchement j'étais sur les nerfs pendant tout le match vu l'enjeu et l'importance de la rencontre. Dieu merci on a réussi à décrocher cette belle coupe d'Afrique.

Une victoire méritée même si l'Algérie a beaucoup souffert ?

Je pense que nos joueurs étaient un peu stressés et tétanisés un peu par l'enjeu mais ils ont été tout simplement héroïques et solidaires pendant 95 minutes réussissant à préserver le but inscrit de Bounedjah au début du match.

Comment jugez- vous la prestation de l'arbitre directeur le Camerounais Alioum ?

Franchement l'arbitrage a été bon dans l'ensemble où le plus important pour lui c'est qu'il n'a pas faussé la partie. Physiquement il a été bon et près de actions. Concernant la gestion des cartons il a été également bien concentré. Les cartons sont justifiés sauf sur l'action où on a vu Sadio Mané bousculer Feghouli.

Pourquoi à votre avis l'arbitre n'a pas sorti le carton pour Sadio Mané ?

L'arbitre directeur n'a pas vu l'action mais la VAR aurait dû l'aider sur cette action litigieuse mais il ne l'a pas fait.

A la 62' l'arbitre a désigné le point de penalty avant de consulter la VAR et revenir sur sa décision. Quel est votre avis sur ce fait de jeu ?

Franchement, il n'y avait pas penalty car la main du joueur algérien était collée au bras. L'arbitre Alioum a jugé dans un premier temps qu'il y avait penalty mais une fois il a consulté la VAR il s'est aperçu qu'il n'y avait pas penalty alors il a décidé d'annuler sa 1re décision. Ceci prouve tout de même la personnalité de l'arbitre.

Un mot pour conclure ?

Ça fait 29 ans qu'on cherche ce trophée et franchement c'est une joie immense avec beaucoup de fierté. Je pense que les joueurs ont marqué l'histoire du pays.

K. H.

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 8 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

8 CAN 2019

8

CAN 2019

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 8 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux en
ALGÉRIE
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

Alors qu'ils étaient 13 000 à Omdourman

20 000 SUPPORTERS

ALGÉRIENS MARQUENT L'HISTOIRE AU CAIRE

Comme il fallait s'y attendre, l'équipe nationale a eu ses supporters à ses côtés.

Les Verts ont disputé leur match contre le Sénégal devant pas moins de 20.000 supporters, histo- rique pour un match joué à l'exté- rieur et à quelques 3300 kilomètres de la capitale du pays. L'arrivée des derniers fans la veille du match et hier matin, a fait bou- ger les rues du Caire, il faut dire que depuis la nuit de jeudi à ven- dredi, il n'y avait plus de rue égyp- tienne où on pouvait marcher sans croiser un supporter en vert blanc rouge, la plupart ont choisi le fameux Maydane Tahrir et le pont Kasr Nil, pour prendre des photos et faire du bruit, la police a même dû intervenir pour embarquer quelques-uns, un peu trop turbu- lents à leurs yeux, une mesure pré- ventive, nous dira un agent qui nous apprendra qu'ils vont tous être relâchés plus tard. Hier matin encore, et malgré les 38 degrés qu'affichait le mercure, ils ont continué leurs parades, ce n'est qu'autour de 14h qu'ils ont com- mencé à affluer vers le stade par petits groupes, assis çà et là chez les marchands de jus et les fast-foods du coin, bien à l'abri des rayons brûlants du soleil, ils attendaient que les portes ouvrent pour profiter de l'accès gratuit décidé par les organisateurs.

1-0

ASHRAF SOBHI

(ministre des Sports égyptien)

«Le public algérien a été très positif»

Quelque 4 heures avant le coup d'envoi de la finale entre l'EN et le Sénégal, le ministre des Sports égyptien Ashraf Sobhi a effectué une visite surprise au centre de presse du stade, où il a eu a s'entretenir avec les présents, pour la plupart des journalistes et photographes, ces derniers sont arrivés très tôt au stade à l'occasion de cette ultime empoignade, vu que les autorités ont menacé de fermer le stade 5 heures avant le coup d'envoi du match. Le passage de Sobhi au centre des médias a permis à ce dernier d'avoir la température du côté des journalistes avant la finale, il voulait un écho sur le déroulement de la compétition, et la qualité des services qui ont été mis à la disposition des journalistes depuis le 20 juin dernier.

«Un grand acquis pour les relations entre les deux pays» Appelé à commenter la finale et le déplacement massif des supporters algériens, Sobhi s'est félicité du retour des bonnes relations entre l'Algérie et l'Egypte, il décrit l'ambiance festive créée par les fans des Verts depuis leur arrivée au Caire : "Ça sera une finale à la hauteur du foot africain, on est très content et reconnaissante, il faut retenir la présence massive des fans algériens, ils ont été très positifs, avec leurs frères égyptiens il y avait une grande symbiose entre eux et avec leurs frères égyptiens, il y avait un climat positif, leurs frères égyptiens ont beaucoup rigolé avec eux, les deux camps étaient d'accord, on voulait ça, c'est un grand acquis pour les relations entre nos deux pays, le ministre Bernaou et moi, nous avons multiplié les rencontres, on s'est mis d'accord, sur plusieurs points", a-t-il dit. Rappelons que Sobhi était le trait d'union durant cette CAN et même lors de la sa préparation entre Abouridi, le président du COCAN ainsi que le président Sisi. S. M. A.

président du COCAN ainsi que le président Sisi. S. M. A. 2 heures plus tard, vers

2 heures plus tard, vers 16h, le por- tail de la rue Al Nasr était déjà ouvert et a permis à des milliers de faire leur entrée, envahissant les gradins, et c'est de là qu'ils ont suivi la cérémonie de clôture, on a eu la chance d'être parmi eux pour assis- ter à ce moment de plaisir, à travers un live publié sur la page officielle sur facebook, un live vite coupé car le débit a été aspiré par des dizaines de fans qui transmettait les fais eux aussi via des lives, ils étaient tous épatés par la simplicité et l'efficacité de ce qu'a proposé l'Egypte en guise de clôture, la plupart ont dansé et chanté au rythme des chansons diffusées, non sans taqui- ner parfois le public local, en sif- flant le passage de la chanteuse

égyptienne ou encore, enchaîne un ''Viva l'Algérie'' sur un refrain chan- té en anglais où on pouvait bien entendre un One, Two, Three. La journée a été longue pour cer- tains, trés courte pour ceux qui sont arrivés la matinée, mais la fatigue a été estompée par un stade du Caire très confortable, et offrant tout ce qu'il faut pour que le supporter ne soit pas excité, des buvettes propres, de la nourriture digne de ce nom, des sanitaires avec eau, cer- tains n'ont pas hésité à rappeler la misère qu'ils vivent à Tchaker comme au 5 Juillet à chacune des sorties de l'EN ou des clubs… Conscients de la difficulté du match, ils y croyaient, ils n'ont même pas pensé à leur retour au

pays et comment il allait se faire, un groupe qu'on a croisé au métro et après avoir mis le feu dans les wagons de ce dernier, nous ont affirmé qu'ils ne seront pas pressés de rentrer : "En 2009 on était à Khartoum, on était tellement pres- sés qu'on a détruit leur pauvre aéroport ", nous dira un fan rencon- tré aux alentours du stade, comme quoi le public a appris a être plus sage, plus responsable, des chefs de groupe étaient visibles, leur rôle :

sensibiliser tout le monde et faire en sorte que les 20.000 du stade du Caire restent dans l'histoire, et ce a tous les niveaux, quel que soit le résultat final du match. S. M. A.

Les supporters étaient nombreux à suivre le match

LE 5-JUILLET archicomble

Les supporters algériens étaient très nombreux à être présents hier au stade du 5- Juillet, afin de suivre le match des Verts face au Sénégal sur écran géant.

Riyad Mahrez et ses coéqui- piers ont réussi à remplir le stade du 5-Juillet- 1962, alors qu'ils étaient à des milliers de kilomètres. Ces der- niers, qui ont atteint la finale de la Coupe d'Afrique des nations 2019, ont fait un très bon parcours et l'en- gouement était énorme. Les suppor- ters étaient très nombreux à avoir fait le déplacement au stade olym- pique afin de suivre la rencontre sur écran géant. Comme c'était le cas lors de la demi-finale de la CAN face au Nigeria, trois écrans géants ont

permis aux supporters de suivre la rencontre. Il faut dire que le stade était archicomble pour la finale et il l'était même plus que pour la demi- finale. Les routes étaient chargées aux alentours du stade et la circula- tion était même difficile. En tout cas, la dernière fois que le stade était aussi plein pour l'équipe nationale, c'était face à la Serbie en 2010 avant le départ pour la Coupe du monde qui s'était déroulée en Afrique du Sud. Beaucoup de familles étaient d'ailleurs présentes lors de cette fina- le et même si le match s'est joué au Caire, l'ambiance au stade du 5- Juillet-1962, était enflammée et toutes les tribunes étaient pleines. En tout cas, l'engouement pour cette finale était exceptionnel et les sup- porters ont mis le feu au stade dans le cadre de ce match. M. K.

ont mis le feu au stade dans le cadre de ce match. M. K. Les Egyptiens

Les Egyptiens divisés

Pour ce choc de la finale de la CAN-2019, les supporters égyptiens ont tenu, tout de même, à se rendre au stade pour assister à la rencontre. Certes, ils étaient large- ment plus nombreux que lors de la demi- finale, mais ils étaient scindés en deux parties. Il y a eu ceux qui ont opté pour l'Algérie, on peut dire que c'est la majorité, mais il y a d'autres qui ont choisi l'autre camp, à savoir les Lions de la Téranga. Ils ont justifié ce choix par la présence de Sadio Mané. Il est clair que les Egyptiens ne sont pas tous favorables à l'Algérie, mais depuis l'élimination des Pharaons beaucoup souhaitaient voir les Verts rem- porter le trophée.

l'Algérie, mais depuis l'élimination des Pharaons beaucoup souhaitaient voir les Verts rem- porter le trophée.
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 9  De nos envoyés spéciaux en Egypte
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
CAN 2019
9
 De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
Il a été l'un des hommes du tournoi
1-0
BENLAMRI,
LA REVANCHE
D'UN PLACARDISÉ
Le défenseur central des Verts aurait pu arrêter sa carrière
à un moment mais le voilà désormais champion d'Afrique.
Djamel Benlmari aura réussi un tournoi de très haute facture.
Il y a quelques
années, la mort d'Ebossé
et ensuite ses problèmes
avec Hamar avaient
presqu'eu raison de lui du
moment qu'il avait pensé à
arrêter sa carrière de
footballeur. Désormais
tout cela est derrière lui
puisqu'aujourd'hui, Djamel
est un champion d'Afrique
et oui, un champion.
Evincé en 2011, il pensait
avoir tourné la page de
l'équipe nationale mais
l'arrivée de Belmadi allait
tout changer. En effet, le
coach national a décidé de
faire confiance au
pensionnaire d'Al Shabab
et a immédiatement misé
sur lui pour constituer une
charnière défensive de
qualité. Au départ, c'était
Tahrat mais finalement,
c'est Mandi qui a profité
de la blessure du Lensois
pour prendre sa place.
Depuis, Benlamri est un
joueur métamorphosé du
moment qu'il est devenu le
véritable patron de la
défense. Si les Verts n'ont
encaissé que 2 buts tout au
long du tournoi, il est en
grande partie responsable
avec ses bonnes
prestations. Hier encore, il
était toujours au rendez-
vous en muselant Mbaye
Niang comme il se doit et
en assurant l'arrière-garde.
Les Verts ont
trouvé leur
nouveau patron
Il aura fallu attendre ses 30
ans pour voir enfin
Benlamri démarrer une
vraie carrière
internationale. Désormais, il
n'a pas du tout l'intention
de lâcher sa place car oui,
c'est le nouveau patron de
la défense pour les
prochaines échéances et
c'est incontestablement le
meilleur défenseur du
tournoi. Son rendement a
toujours été régulier et sur
les mêmes bases et cela fait
qu'il est un hommes
important pour le
sélectionneur national car
en plus des qualités, il y a
l'état d'esprit car encore une
fois, il aura démontré que
c'est un guerrier de grande
envergure et il a saigné
pour son pays. Belle
revanche pour celui qui a
été placardisé il n'y a pas si
longtemps.

BRAHIMI :
22', le nom
d'Aboutrika
scandé
I. Z.
«ON A VOULU SALIR MON IMAGE
mais Belmadi m'a tendu la main»
Comme dans
chaque match, les
supporters
algériens
n'oublient pas la
coqueluche des
Egyptiens,
Mohamed
Aboutrika. Dès
que le chrono
affiche la 22e
minute, les fans
algériens
allument leur
portable et
scandent à
«On mérite
ce titre»
De passage en zone mixte, l'ailier des
Verts qui a fait sa première apparition au
cours de cette CAN était tout
naturellement content : "Franchement,
c'est extraordinaire, je pense que là on ne
réalise pas encore ce qu'on a fait. Ça fait
des années que j'attends ça à titre
personnel. Je pense qu'en sélection, c'est
la plus belle chose qu'on peut souhaiter.
Je suis heureux. On a eu un groupe
fantastique et avec toute humilité, on
mérite ce titre."
Auteur d'un très bon tournoi où
il a été l'un des meilleurs joueurs de
l'équipe nationale, Djamel Benlamri
et au cours de son intervention dans
la zone mixte n'a pas manqué
d'évoquer ce qui s'est passé avec lui
lorsqu'il a été injustement mis à
l'écart. Il fait savoir : "Avant tout,
Dieu merci, on a pu rendre le peuple
heureux après tous les moments
difficiles passés. Le peuple mérite le
meilleur. Le pays a traversé une
certaine passe difficile mais il mérite
tout le bien du monde. Pour nous, on
est des enfants du peuple et on sent
très bien les choses. En tant que
joueurs, on s'intéresse à tout, on lit
les commentaires, on suit tout ce qui
se passe."
passer un message clair : "On doit se
battre pour les jeunes. On a cherché à
nous salir et nous priver de l'EN. Un
coach et un président sont venus, ils
nous ont donné nos chances et
finalement, on est là. Pour les fans,
sans exception, je les remercie. J'ai été
lésé mais je ne vais pas le dire, je me
suis sauvé de cette histoire. On m'a
touché on a dit que j'étais un voyou.
J'ai mouillé le maillot et j'espère que
les fans, le coach et le président de la
FAF seront satisfaits. Je ne sais quoi
dire. Le plus important, c'est que
plus personne ne soit lésé. Il ne me
reste plus longtemps mais il faut
qu'on préserve les joueurs.
L'exemple de Youcef est le plus
édifiant qui reste pour la mémoire.
On a été une famille et on a fait deux
mois de stage sans qu'il n'y ait rien
du tout. Maintenant, j'espère qu'on
donnera plus de chance aux autres
joueurs."
l'unisson : "Allah
Akbar Aboutrika."
Il faut dire que
l'un des meilleurs
footballeurs
égyptiens de tous
les temps est très
estimé par les
Algériens.

Altercation
avant la
pause
«Belaïli est le meilleur
exemple des joueurs qui
ont pris une revanche»
Avec tout ce qu'il a vécu à un certain
moment, Benlamri a tenu à faire
PAR M. STITOU
En stage en France, la
JSK a livré une rencontre
amicale face à Clermont-Foot
hier, tandis que cette joute
amicale s'est achevée en
début de soirée, soit à 19h45,
c'est-à-dire à un quart d'heure
du coup d'envoi de la finale
de la CAN entre l'Algérie et
le Sénégal, un évènement que
pour rien au monde les
Kabyles ne souhaitaient rater,
d'où l'idée de monter un cha-
piteau au stade même, avec
un grand écran où les joueurs
et membres du staff pou-
vaient suivre les péripéties de
la finale. A la fin de la 1re mi-
temps, la délégation rejoindra
rapidement son lieu d'héber-
gement, d'où elle a regardé le
reste de la rencontre.
Même si le match
s'est joué dans un
fair-play total
entre des joueurs
qui se
connaissent
parfaitement, la
fin de la première
période était
quelque peu
tendue. Les
joueurs des deux
camps avaient les
nerfs à fleur de
peau. D'ailleurs,
en se rendant aux
vestiaires pour la
pause citron, il y
L'ES Tunis n'oublie
pas Belaïli
I. N.
L'EN fait danser Mellal et ses joueurs
dait le match, en courant
pour manifester sa joie, une
scène cocasse qui a surpris
ses joueurs, car il y avait un
petit décalage dans l'envoi
par satellite des images entre
la chaîne suivie par les
joueurs et celle que regardait
Mellal
L'ailier gauche algérien Youcef Belaïli a
reçu le soutien de son club de l'ES Tunis. Le
champion de Tunisie sortant a diffusé une
vidéo sur son site officiel intitulée " Tous
avec toi Youcef ", avec des messages de
soutien notamment de son entraîneur
Mouine Chaâbani et de ses coéquipiers.
L'enfant d'Oran s'apprête à disputer sa
troisième finale, toutes compétitions
confondues. Il avait pris part aux deux
dernières finales de la Ligue des
champions d'Afrique sous le maillot de
l'Espérance.
Subitement, Mellal
sort en courant…
Contrairement à ses joueurs
qui suivaient la seconde mi-
temps de la finale ensemble à
l'hôtel, le président Chérif
Mellal qui regardait celle-ci
sur une autre chaîne appa-
remment, on assiste à la fati-
dique action du match, avec
un coup franc, accordé aux
Sénégalais dans les deniers
instants de la partie, tout le
monde était tendu, en redou-
tant une égalisation des
Sénégalais, Mellal, comme on
l'a signalé, est subitement
sorti de l'endroit où il regar-
Fumigènes et
ambiance de feu
Une fois assurés de la victoire
des Verts, des joueurs ont
allumé des fumigènes, en
mettant une ambiance de feu
à l'intérieur de l'hôtel, des
badauds et autres clients de
l'établissement étaient
impressionnés par la folle
ambiance dont ils étaient
témoins, tout cela bien enten-
du dans la joie et l'allégresse.
M. S.
a eu une petite
échauffourée
entre Mandi et un
joueur du
Sénégal.
L'intervention des
autres éléments a
fini par calmer les
esprits, même si
Oukidja avait pris
un coup entre-
temps.
Laporte et Walker
soutiennent Mahrez
Il faut dire que la finale de la 32e édition
de la CAN-2019 entre l'Algérie et le
Sénégal n'a pas laissé les amoureux du
football mondial indifférents. Ainsi, les
camarades de Riyad Mahrez à Manchester
City ont tenu à envoyer un message de
soutien à leur coéquipier avant la
rencontre. En effet, le défenseur central
des Citizens, Emeric Laporte, a publié une
photo de lui avec Mahrez sur Instagram où
il avait écrit : "Bonne chance à vous, mon
frère Riyad Mahrez. " Même chose pour le
latéral droit Walker, qui a également
commenté : "Bonne chance."
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 10 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

10 CAN 2019

10

CAN 2019

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 10 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux en
ALGÉRIE
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim Si la coupe des
en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim Si la coupe des

Si la coupe des confédérations est maintenue

VERS UN

ALGÉRIE-

FRANCE !

PAR M. STITOU

En remportant la CAN, notre équipe nationale n'aura pas fait qu'accrocher seulement une deuxième étoile sur le maillot vert et blanc ; comme on le sait, avec ce sacre l'EN aura droit à une invita- tion à la prochaine coupe des confé- dérations qui regroupera les vain- queurs des différents continents, en plus du pays organisateur de la Coupe du monde, à savoir le Qatar ainsi que le tenant du titre, du coup si cette compétition est maintenue par la FIFA et son président Gianni Infantino qui songerait à le rempla- cer par une compétition exclusive- ment réservée aux clubs, un allé- chant Algérie-France se profilerait, le président de la Fédération fran- çaise de football Noël le Graet avait évoqué une probable confrontation entre les deux pays, sans toutefois avancer de dates, ainsi si la coupe des confédérations est maintenue par la FIFA, on n'aura pas à attendre que la FFF se décide à pro- grammer une joute amicale entre les deux sélections, car il s'agira cette fois d'une confrontation en match officiel avec autant d'engoue- ment et passion que cela susciterait, devrions-nous l'imaginer.

1-0

ZETCHI n'est pas revanchard

Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, n'a pas voulu répondre à ceux qui ont contesté son travail, comme il l'a déclaré : "On ne veut répondre à aucu- ne personne, j'espère que les personnes qui étaient contre nous depuis le début vont maintenant chan- ger d'avis afin d'aider le football national car c'est important. Le plus important c'est d'être avec l'équipe nationale. En tout cas, je sens que tout le monde est content, on connaît l'amour des Algériens pour le football et on est heureux de ce sacre."

«Il faut rendre hommage à Belmadi» Le président de la FAF a ensuite continué sur le rôle de Djamel Belmadi lors de cette Coupe d'Afrique des nations 2019 :

"Tous les spécialistes disent tous qu'on est la meilleure équipe sur le terrain depuis le début de la compéti- tion. Il faut surtout rendre hommage à Djamel Belmadi qui a fait un excellent tra- vail ainsi que tout son staff. Les joueurs sont aussi à féliciter pour leur rendement." Il a ensuite continué :

"On espère que ce travail continuera car le plus important c'est de rester sur se rythme afin de garder le

même niveau."

M. K.

sur se rythme afin de garder le même niveau." M. K. REVUE Le bon et mauvais

REVUE

Le bon et mauvais souvenir pour Belmadi Le dernier France- Algérie (4/1) en amical qui s'est joué en novembre 2001 au Stade de France a été inter- rompu à la 76', après un envahisse- ment de terrain par des supporters algériens, présents ce soir- là ; Djamel Belmadi en gardera de ce rendez-vous, qui s'est déroulé pas loin de la ville où il a grandi (Champigny-Marne), de bons et mauvais souvenirs d'abord à cause de la fausse image laissée par les supporters de son pays, ainsi qu'une blessure méchante au genou qui le privera d'une participation à la CAN 2002 au Mali, jouée quelques semaines plus tard, néan- moins le nouveau héros national n'a pas que de mauvais souvenirs de cette soirée, en effet tout le monde se souvient de son joli coup franc qui secouera les filets de Fabien Barthez, si éventuellement ce ren- dez-vous (coupe de la confédéra- tions) est maintenu. Belmadi, tel qu'on le connaît, aura à cœur de jouer un mauvais tour à la France, le pays qui l'a vu naître. Pour les amoureux du football, ce serait une belle chose si dans deux ans une telle affiche sera programmée. M. S.

DE PRESSE

L'Algérie

décroche

sa Coupe

M. S. DE PRESSE L'Algérie décroche sa Coupe Un seul but, de la tension, pas mal

Un seul but, de la tension, pas mal de fautes, et à la fin la victoire pour un pays qui l'attendait depuis près de trente ans :

l'Algérie a remporté vendredi soir au Caire la deuxième Coupe d'Afrique des Nations de son histoire, après celle de 1990.

L'Algérie

sacrée

son histoire, après celle de 1990. L'Algérie sacrée L'Algérie a remporté la Coupe d'Afrique des

L'Algérie a remporté la Coupe d'Afrique des nations ce vendredi soir au Caire. Grâce à un but de Bounedjah en tout début de match (2e), les Verts se sont imposés 1 à 0 aux dépens du Sénégal. Les Algériens décrochent là leur deuxième CAN, 29 ans après leur seul et unique triomphe jusqu'alors, en 1990.

L'Algérie retrouve les sommets de l'Afrique

Au terme d'une finale (très) décevante, l'Algérie a été sacrée championne d'Afrique pour la première fois depuis 1990 grâce à un but très précoce avec une frappe de Bounedjah qui a miraculeusement terminé dans les filets (1-0). Le Sénégal, trop peu précis et presque timide, n'a toujours pas remporté la moindre CAN dans son histoire.

toujours pas remporté la moindre CAN dans son histoire. Belmadi, le nouveau héros algérien "Belmadi président
toujours pas remporté la moindre CAN dans son histoire. Belmadi, le nouveau héros algérien "Belmadi président

Belmadi, le nouveau héros algérien

"Belmadi président !": plongée dans un mouvement de contestation politique

!": plongée dans un mouvement de contestation politique inédit depuis fin février, l'Algérie s'est

inédit depuis fin février, l'Algérie s'est trouvée vendredi un nouveau héros avec le sélectionneur des "Fennecs", artisan majeur du sacre inattendu de son équipe à la CAN 2019.

majeur du sacre inattendu de son équipe à la CAN 2019. En fête, l'Algérie championne d'Afrique

En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après

Une deuxième étoile pour l'histoire :

l'Algérie a remporté la Coupe d'Afrique des nations, pour clore dans la liesse 29 ans d'une longue attente depuis son premier sacre, après avoir battu le Sénégal (1-0) en finale, vendredi au Caire.

avoir battu le Sénégal (1-0) en finale, vendredi au Caire. Bounedjah, le réveil magique de la

Bounedjah, le réveil magique de la machine à buts algérienne

Sa panne soudaine l'avait mis en pleurs en quarts, son réveil opportun en

finale a provoqué des larmes de joie éternelles: Baghdad Bounedjah, arme fatale des "Fennecs" en sommeil, a offert la deuxième étoile africaine de l'Algérie en inscrivant le but de la victoire contre le Sénégal (1-0), vendredi.

le but de la victoire contre le Sénégal (1-0), vendredi. L'Algérie bat le Sénégal et remporte

L'Algérie bat le Sénégal et remporte la compétition pour la deuxième fois

Au terme d'une finale hachée et dominée par le Sénégal, les Algériens se sont imposés (1-0). C'est la deuxième fois que l'Algérie remporte la CAN, après 1990.

fois que l'Algérie remporte la CAN, après 1990. L'Algérie est championne d'Afrique ! La CAN 2019

L'Algérie est championne d'Afrique !

La CAN 2019 connaît son vainqueur. Il s'agit de l'Algérie qui a gagné le trophée

ce soir pour la deuxième fois de son histoire après avoir battu le Sénégal. Un seul but a suffi aux Fennecs. Et il a été marqué très rapidement par Baghdad Bounedjah, seulement deux minutes après le coup d'envoi.

L'Algérie

sacrée

minutes après le coup d'envoi. L'Algérie sacrée Mise sur orbite grâce à un but inscrit en

Mise sur orbite grâce à un but inscrit en tout début de match par Baghdad Bounedjah, l'Algérie a tenu bon jusqu'au bout face au Sénégal (1-0) ce vendredi en finale de la CAN 2019. Les Fennecs décrochent le deuxième titre continental de leur histoire, 29 ans après leur premier sacre.

de leur histoire, 29 ans après leur premier sacre. Les Fennecs rois d'Afrique, une seconde CAN

Les Fennecs rois d'Afrique, une seconde CAN pour l'Algérie

Ils l'attendaient depuis maintenant 29

ans

seconde Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de leur histoire. Les Fennecs se sont imposés 1 à 0 face au Sénégal, grâce à un but de Bounedjah dès la deuxième minute de jeu. Il aura fallu tenir bon face aux assauts répétés des Lions de la Teranga. Ces derniers regretteront le penalty sifflé en seconde période et finalement annulé après l'arbitrage vidéo

Les Algériens remportent la

www.competition.dz
www.competition.dz
ALGÉRIE
ALGÉRIE

ANTAR YAHIA ET DJEBOUR PRÉSENTS

Dix ans après leur déplacement en Egypte, Antar Yahia et Rafik Djebour ont fait le voyage afin de soutenir l'équipe nationale lors de sa finale face au Sénégal. Un voyage spécial, pour Antar Yahia et Rafik Djebour. L'ex-défenseur international algérien, avait exprimé sa joie sur internet après la victoire des Verts en demi- finale face au Nigeria et n'a pas pu résister à ce déplacement.

au Nigeria et n'a pas pu résister à ce déplacement. Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019

Samedi 20 juillet 2019

CAN 2019

11

CAN 2019 11
à ce déplacement. Samedi 20 juillet 2019 CAN 2019 11 SÉNÉGAL  Enorme problème pour l'accès
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

Enorme

problème pour

l'accès des

journalistes

La finale de la Coupe d'Afrique des nations a enregistré des difficultés pour les journalistes algériens accrédités. Ces derniers ont eu d'énormes problèmes pour pouvoir accéder au stade. De nombreux points de fouille draconiens ont été installés aux abords de l'enceinte cairote et il a fallu passer par une dizaine de portes pour pouvoir prendre place au Media Center. Les journalistes algériens ont dû essuyer le refus des services de sécurité de rentrer par la porte principale. Il a fallu l'intervention du chargé de communication du tournoi pour permettre aux journalistes d'entrer après plus d'une demi- heure d'attente sous un soleil de plomb.

Très mauvaise

organisation

La finale Algérie-Sénégal a connu un énorme engouement médiatique. Plusieurs centaines de journalistes ont demandé une accréditation pour la couverture de ce choc entre les deux meilleures équipes du tournoi. La salle de presse du Cairo Stadium s'est avérée exigüe pour contenir le nombre important de journalistes venus couvrir cette finale. Il a fallu numéroter les places et chaque journaliste est prié de s'asseoir sur la table au-dessus un numéro qui lui a été attribué.

Mesures de sécurité exceptionnelles

En présence de plusieurs présidents et personnalités et surtout des présidents de l'Egypte, d'Algérie et du Sénégal, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été prises pour le bon déroulement de cette finale. Le comité local d'organisation a annoncé que les portes seront fermées 5 heures avant le coup d'envoi de la finale, qui sera précédé par la cérémonie de clôture qui s'annonce grandiose.

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

FEGHOULI :

«GRAND MERCI

1-0



Bounedjah et Belaïli ont joué au chat et à la souris avec les stadiers

Après avoir reçu le trophée et pris quelques photos avec la coupe d'Afrique, les deux joueurs Belaïli et Bounedjah ont voulu emmener avec eux la coupe pour la brandir devant le public algérien venu en grand nombre soutenir les Verts. Courant vers la tribune où il y avait le plus de supporters, les deux joueurs ont trouvé face à eux un cordon de stadiers qui les a empêchés de se rendre devant les gradins par mesure de sécurité, ce qui est tout à fait normal vu que c'est le règlement. Mais les joueurs voulaient remercier de près leurs fans et ont essayés de passer avec ruse, mais se sont de nouveau heurtés aux vigiles qui les ont une autre fois empêchés d'aller voir les supporters, ce qui a créé un petit moment de tension vite éteint après que Bounedjah et Belaïli aient eu des explications que le règlement interdisait ce genre de célébrations.

AUX Z'HOMMES, NOS SUPPORTERS»

L'un des principaux artisans du parcours exceptionnel des Verts, Sofiane Feghouli, était sur un nuage tout comme le reste des joueurs ainsi que les membres des staffs technique, médical et dirigeant.

attend de voir cet engouement et fêter avec tout le peuple cette coupe. Après 2014 et maintenant 2019, on est encore quelques-uns dans cette équipe à avoir fait quelque chose de grand. Franchement, il n'y a rien de plus dur que de gagner une coupe d'Afrique. Il y avait 24 équipe, en plus ça s'est joué sur un sol autre que le nôtre, c'est certainement le meilleur moment de ma carrière.

Pour l'instant, on ne se rend pas vraiment compte de ce que nous avons réalisé, mais je pense que demain (aujourd'hui) quand on sera rentrés au pays qu'on va vraiment se rendre compte. J'ai vécu ça en 2014 et c'était vraiment quelque chose d'extraordinaire, maintenant avec le trophée afri- cain ça va être encore plus extra- ordinaire. Les supporters sont des hommes, ils sont venus, ils nous ont soutenus, on a senti comme si on jouait à domicile. Un grand merci à eux." A. H. A.

on jouait à domicile. Un grand merci à eux." A. H. A. Ribery fait le voyage

Ribery fait le voyage au Caire pour soutenir les Verts

L'ex-international français et attaquant star du Bayern Munich, Franck Ribery, a finalement fait le déplacement jusqu'en Egypte, au Caire. Ce dernier a voulu offrir un cadeau à sa fille qui voulait à tout prix suivre le match de l'équipe nationale face au Sénégal dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des nations 2019. Franck Ribery, dont les enfants ont encouragé l'équipe nationale depuis le début de la CAN, a fait le déplacement en jet privé et a acheté des places VIP afin que sa fille puisse profiter au maximum de cette rencontre.

A l'exception des stades qui étaient vides

Les Egyptiens ont réussi leur CAN

Arrivés en pompiers pour sauver la Confédération africaine de football du fait que le Cameroun n'a pas réussi à être prêt pour organiser cette 32ème édition de la coupe d'Afrique des nations, et bien le moins qu'on puisse dire c'est que les Egyptiens ont réussi leur CAN 2019. En effet, au niveau de l'organisation tout était parfait, que ce soit pour les supporters ou même pour tous les journalistes présents ici en Egypte pour couvrir ce grand évène- ment africain. Pratiquement aucun grave incident n'a été noté dans tous les matchs qui ont eu lieu et cela jusqu'à la finale. Pourtant, ce n'était pas évident au départ surtout concernant nos supporters qui

avaient un grand souci de FAN ID. Le comité d'organisation avait donc pris la décision d'autoriser tous les fans algériens à accéder aux différents stades où jouait l'Algérie en présentant seulement le passe- port et le billet d'entrée. Pour la finale, le comité d'organisation de cette CAN et en collaboration avec les autorités égyptiennes ont même pris la décision d'une entrée gra- tuite pour tous les Algériens à condition aussi qu'ils présentent leurs passeports. Pour les autres nationalités, il fallait être muni du billet du match. Au niveau aussi des moyens des transports et de l'hôtellerie, aucun souci là-dessus puisque tout était disponible dans toutes les

villes concernées par les matchs de cette CAN. Tout a été donc parfait ou presque, puisque le seul hic lors de cette 32ème édi- tion qui pour la première fois englobe 24 nations africaine et non 16 fut que les stades et surtout après l'élimination de l'Egypte étaient quasiment vides. Pratiquement plus d'engouement de la part de la population locale malgré l'importance de certaines ren- contres. Mis à part cela, l'Egypte a donc su relever le défi en mettant à la disposition des équipes non seulement les stades des matchs, mais aussi les terrains d'entraîne- ment tous en très bon état. Bravo donc aux Egyptiens pour cette CAN. A. H. A.

Il attend avec impatience le retour à Alger pour fêter avec le peuple ce deuxième titre africain que lui et les siens ont offert au peuple et le lui dédie. Pour lui, c'est une consécration méritée

surtout qu'il a fait une CAN dans

 laquelle il a tout donné, ce qui rend encore plus savoureuse cette consécration. "Toute
laquelle il a tout donné, ce qui
rend encore plus savoureuse cette
consécration. "Toute l'Algérie va
être dans la rue, c'est quelque
chose de vraiment incroyable. On

20h13, les Verts
pénètrent sur
le terrain
Les joueurs algériens ont
pénétré sur le terrain à
un peu plus de 45 minutes
de l'entame de la
rencontre. Le chrono
affichait 20h13 lorsque
les Verts ont fait leur
apparition sur le terrain
suivie d'une explosion de
joie. Les supporters ont
accueilli les joueurs, qui
les ont salués à leur tour.

Le Caire en Vert,
Blanc et Rouge
Les supporters algériens,
qui se sont déplacés en
masse pour soutenir les
camarades de Bounedjah,
ont donné plus de
couleurs aux rues de la
capitale égyptienne, le
Caire. Les fans des Verts
ont créé une folle
ambiance dans les
différents artères du
Caire, et notamment à la
place Al-Tahrir, où ils ont
investi les lieux pour
chanter l'hymne national,
arborant fièrement les
drapeaux et leurs
écharpes, dans le respect
le plus total. Avant de
rejoindre le stade,
plusieurs supporters
algériens ont profité pour
accomplir la prière du
vendredi à la célèbre
mosquée Al-Azhar, en
plein centre du Caire. A
l'intérieur de ces lieux
saints, les Algériens
étaient largement
distingués avec leurs
fameux maillots aux
couleurs nationales.
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 12 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

12 CAN 2019

12

CAN 2019

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 12 CAN 2019 ALGÉRIE SÉNÉGAL  De nos envoyés spéciaux en
ALGÉRIE
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

De nos envoyés spéciaux en Egypte : Asma H. A., Smaïl M. A. et Ilyès Nassim

Les maisons désertées

1-0

Toute l'Algérie dans la rue

PAR ZOUBIR ZEGGAÏ

A quelques instants du coup de sifflet final, il y a le coup franc en faveur des Sénégalais et puis c'est la fin du match, de la finale gagnée par l'équipe nationale algé- rienne. Dès le coup de sifflet final, ce sont d'abord les cris qui se libè- rent du fond des gorges. Les femmes d'abord par des you-yous à partir des balcons, des youyous qui rappellent les meilleurs événe- ments de ce pays. La joie est indes- criptible. Belmadi a tenu parole, ses hommes aussi. La pression était sans limites bien avant le match car certains n'ont pu s'interdire de rou- ler en voiture en mettant à fond la musique, une manière de s'extério- riser, de dégager cette pression avant les hostilités. La suite restera gravée dans les esprits tellement les Algériens dans tous les coins du pays ont donné libre cours à leur extase, à leur liesse et à leur joie en ces temps où le moindre acte festif est le bienvenu, l'inquiétude pour le devenir du pays étant des plus grandes depuis l'indépendance. La deuxième étoile est là comme le souhaitaient les millions d'Algériens, sportifs ou pas, et qui sont devenus en un temps très court des experts en football, pas- sion et amour du pays priment. L'équipe nationale algérienne qui

du pays priment. L'équipe nationale algérienne qui est devenue l'âme de tout un peuple ne s'est

est devenue l'âme de tout un peuple ne s'est pas laissé faire et a lutté comme savent le faire les Algériens face à tous les dangers et ce depuis des siècles. Des Algériens qui ont toujours été de bons défen- seurs depuis l'aube des temps, eux qui ont fait face à plusieurs coloni- sateurs et envahisseurs depuis l'époque de Massinissa. On sait défendre et nos adversaires le savent mieux que n'importe qui. Le visage ensanglanté d'un

Benlamri a fait rappeler aux Algériens ce qu'est un véritable patriote. Eh oui, l'Algérien est un véritable accrocheur qui ne se laisse pas faire. Les prières n'ont pas cessé depuis la prière du Vendredi où à travers tout le pays l'appel à la prudence a été l'essentiel des prêches. La leçon a été plus ou moins retenue car certains ont pré- féré manifester leur joie en commu- nauté et surtout dans une situation statique pour éviter les déborde-

ments. Les Verts, comme on aime les nommer, ont réussi à arracher le trophée après vingt-neuf ans de disette. L'histoire retiendra le même amour pour cette équipe nationale mais avec un plus de sen- sations car cette fois, la victoire a été arrachée hors de nos bases et sur les terres égyptiennes s'il vous plaît. C'est ce qui donne un meilleur goût à ce triomphe. Dans les rues, le bruit était strident et les oreilles se sont mises à tous les genres de musique. Les Algériens ont mis de côté les différences pour une nuit qui a bien duré. Les dis- cussions étaient très animées et chacun allait de son analyse, au même titre que ce qui se passe sur les plateaux de ces chaînes de télé- vision algériennes à souhait où d'aucuns estiment que le reste peuple a le même niveau que cer- tains invités de ces tables "rondes".

Le «hirak» nocturne Le drapeau aux trois couleurs a flotté, tout haut pour rappeler la hauteur de l'Algérien. Sur les toits des maisons, dans les rues, sur les voitures, les motos et vélos et même dans les mains, le vert, blanc et rouge a scintillé depuis hier matin. La marche s'est répétée la suit car les Algériens ont marché après l'avoir fait dans la journée comme cela se fait chaque vendredi

depuis le 22 février. Cela a été beau à voir, des Algériens marchant sous les feux des lampadaires dans les rues. Une belle image, un joli tableau digne des grands peintres. La fierté d'être Algérien s'est beau- coup multipliée comme à la Bourse et sur la planète Terre, l'Algérien s'est senti meilleur que tous les autres. La fierté en plus. Les sup- porters au Caire ont scandé : "One, two, three, viva l'Algérie" qui a fusé partout et c'est devenu un second hymne national qui colle à l'équipe nationale algérienne de football. Seul le football peut engendrer une telle joie, une telle fête, une telle communion, un tel amour pour son compatriote, l'oubli des malheurs, de la tristesse de ce qu'endurent les Algériens en ces temps de crise. "Cela ne fait rien, disent et se disent-ils, pourvu que la coupe d'Afrique rentre au pays." Que cela puisse apporter du bonheur ne serait-ce que pour un brin de temps et le souvenir sera là dans les mémoires, inoubliable. Un sacre qui embaume les cœurs de tous les Algériens. Un sacre qui rend digne et fier tout Algérien là où il est. Que la réussite ne cesse pas, que la joie ne baisse pas. Que l'avenir des Algériens soit de même pour élever tout haut cet emblème pour que vive cette Algérie qu'on aime ! Z. Z.

Compétition / PUB ANEP 191 601 6023 du 20/07/2019
Compétition / PUB
ANEP 191 601 6023 du 20/07/2019
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

LE SACRE EN IMAGES

13

LE SACRE EN IMAGES 13
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
ALGÉRIE
ALGÉRIE
SÉNÉGAL
SÉNÉGAL

1-0

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 LE SACRE EN IMAGES 13 ALGÉRIE SÉNÉGAL 1-0
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 14 LIGUE 1 MOBILIS  De notre envoyé spécial à
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
14
LIGUE 1 MOBILIS
 De notre envoyé spécial à Evian : Halim Djender
L'EFFICACITÉ FAIT
CLERMONT FOOT
JSK (A’)
0
0
CLERMONT FOOT
JSK (A)
1
TOUJOURS DÉFAUT
2 e ÉQUIPE :
1
PREMIÈRE ÉQUIPE :
Hamdad (Salhi 46'), Mebarki,
Bencherifa, Souyed, Koanda, El-
Orfi, Bensayah, Renai (Houari
64'), Tafni (Zaouche 62'), Banouh
(Nezla 62')
Benbot, Belaïli, Zeghdane, Tizi-
Bouali, Saâdou, Benchaïra,
Oukaci, Addadi, Bounoua
(Bensayah 79'), Hamroun,
Belgherbi (Tafni 65')
Après les deux premiers matchs de préparation joués face au
FC Annecy et l'EFC Fréjus- Saint-Raphaël, la JSK a joué deux
matchs amicaux hier face au Clermont Foot 63.
Film du match
BUT : Tafni (21')
Film du match
23' Addadi dans la surface
met le ballon sur la transversale
d'un coup de tête.
8' L'ailier gauche de
Clermont Foot prend de
vitesse plusieurs adversaires
kabyles et marque d'un tir
rendu.
21' Renaï récupère le
ballon en dehors de la surface
et sert Banouh qui démarque
Tafni lequel égalise d'un tir
tendu dans les 6 mètres.
61' Banouh omet de servir
Tafni qui pouvait se présenter
face au gardien et ajouter un
second but.
75' Un attaquant de
Clermont Foot devant Salhi
met le ballon au-dessus.
78' Zaouche pas précis
dans sa reprise dans les 6
mètres.
42' Hamroun s'échappe sur
la droite, arrive près des 6
mètres et donne une passe mais
ni Belgherbi ni Addadi
n'arrivent à l'exploiter.
44' Benbot s'y prend à deux
reprises et arrête un tir
dangereux sur un coup franc
des 20 mètres.
50' Bounoua amorce une
attaque dangereuse et conclut
par un tir à l'entrée de la
surface, bien capté par le
gardien Jeannin.

Le 1 er match a débuté
Pour permettre aux
joueurs d'avoir plus de
temps de jeu dans les
jambes, le coach Hubert
Velud a scindé le groupe en
deux. Les deux rencontres
se sont soldées sur des
scores nuls. La première
équipe a réussi à revenir
dans le score en inscrivant
un but par l'intermédiaire
de Tafni, tandis que la
seconde s'est soldée sur un
score vierge de zéro
partout. Malgré ces
résultats, la JSK a réalisée
deux belles prestations face
à un adversaire qui évolue
en Ligue 2 française.
L'attaque de la JKS a
manqué d'efficacité
notamment lors du
deuxième match où on a
assisté à plusieurs ratages
des camarades de
Belgherbi. Sur le plan
défensif et au milieu de
terrain, on a constaté une
nette amélioration par
rapport aux deux premiers
matchs joués durant ce
stage. Les camarades de
Bounoua progressent jour
après jour, mais les
attaquants trouvent toutes
les peines du monde pour
secouer les filets. Le staff
technique devra profiter
des derniers jours du stage
pour apporter des correctifs
dans ce compartiment.
de l'attaquant ailier
Hamroun. Les deux joueurs
du milieu ont fait une très
belle partie en se montrant
comme des patrons au
milieu. La nouvelle recrue
de la JSK a fait étalage de
toutes ses qualités. Avec un
mélange de finesse et
d'impact physique, Addadi
aura montré l'étendue de
son talent. Juba Oukaci qui
a été repêché par la
direction après avoir décidé
de lui résilier le contrat
pour une raison que tout le
monde connaît semble très
déterminé à réussir son
retour et réaliser une
grande saison. Aligné
d'entrée lors du deuxième
match, Oukaci a sorti une
prestation XXL et il s'est
imposé comme un patron
au milieu de terrain. Il n'a
pas hésité un seul instant à
aller se frotter aux joueurs
adverses qui ont usé
d'agressivité de manière
exagérée. Cependant, ce
dernier n'y a pas accordé
Jeannin, gardien
de Clermont Foot
52' Un attaquant de
Clermont Foot se présente seul
face à Benbot, il le lobe mais ce
dernier arrive à reprendre le
cuir.
d'importance et a pris
plusieurs coups. Avec sa
bonne vision de jeu, il a
essayé à chaque fois de
trouver le décalage adéquat
pour servir ses attaquants.
Une prestation très solide
pour Oukaci sous les yeux
de son président
amplement satisfait de sa
prestation. De son côté,
l'attaquant Hamroun est
sur le point de confirmer
ses performances de la
saison passée. Le meilleur
buteur des Canaris lors de
la saison 2018/2019 se
trouve en pleine confiance.
Très bon techniquement,
l'attaquant ailier a rendu sa
copie très propre à son
entraîneur et il a rendu la
vie dure à l'arrière-gauche
de Clermont Foot.
Malheureusement, ses
passes millimétrées et tous
les efforts qu'il a fournis
pendant ce match ont été
mal exploités par les autres
attaquants.

Le premier gardien de
Clermont Foot n'est autre
que l'international algérien
Mehdi Jeannin. Le portier
algérien a été aligné
d'entrée dans le second
match.
à
15h35
Programmé à 15h (heure
algérienne), le premier match de
54' D'un coup de tête un
joueur de Clermont Foot envoie
le ballon raser la transversale.

la
JSK face à Clermont Foot a été
retardé de plus d'une demi-heure.
Les 22 acteurs se sont pénétrés
sur le terrain à 15h35.

58' Idéalement servi par
Oukaci, Belgherbi n'arrive pas à
marquer face au gardien, sa
reprise molle sort hors du
cadre.
Il s'est joué
à
l'annexe du stade
Gabriel-Monpied
La première rencontre qui a
opposé les Kabyles au Clermont
Foot ne s'est pas jouée à l'annexe
du stade Gabriel-Monpied. Un
terrain gazonné qui a facilité aux
joueurs de deux équipes la
circulation de ballon.
80' Après une belle
combinaison avec Oukaci,
Addadi oblige Jeannin à faire
un arrêt près du poteau.
Les 3 tops : Addadi,
Hamroun et Oukaci
Au cours des deux
rencontres, trois joueurs ont
attiré l'attention avec leurs
belles prestations. Il s'agit
des deux milieux de terrain
Addadi et Oukaci et aussi
2 journalises
locaux et un
responsable de
la communication
du club ont
couvert le match
H. D.



Le 2 e match
au stade
Gabriel-Monpied
Le second test entre les
deux équipes a connu la
présence de deux
journalistes locaux du
journal La Montagne et un
responsable de la
communication de Clermont
Foot. Ils ont couvert la
rencontre.
Tizi-Bouali
2 pauses-hydratation

défend
Ce premier match s'est joué sous
un soleil de plomb et l'arbitre a dû
accorder une pause-hydratation
au bout de 20 minutes de jeu pour
permettre aux 22 joueurs de
prendre de l'eau avant de
reprendre la partie. En seconde
mi-temps, l'arbitre a accordé une
autre pause-hydratation aux deux
équipes.
Contrairement au premier
match qui s'est joué à
l'annexe du stade Gabriel-
Monpied, le second s'est
déroulé au stade principal.
Un résumé
Oukaci
du match
sera diffusé
aujourd'hui


Une tribune presque
remplie
Bananes et melons
Ce deuxième match de
préparation entre les deux
86' Tacle virulent
contre Juba Oukaci
qui se roule par
terre en se tordant
de douleur, Tizi-
Bouali intervient
énergiquement pour
rendre justice, les
esprits se calment
ensuite et on finit
par se serrer les
mains.
à
la mi-temps
équipes s'est joué en
Un résumé du match sera
diffusé sur le site internet
du journal La Montagne
dans la journée
d'aujourd'hui. Cela
permettra aux supporters
de la JSK de voir quelques
actions et la prestation de
leur équipe.
présence de plusieurs

A
la fin de la première mi-temps,
le
staff technique des Kabyles a
apporté des bananes et melons
aux camarades de Souyed pour
reprendre les forces en prévision
de la seconde période.
supporters kabyles et
français. Toute une tribune
presque bien remplie.


Clermont Foot avec
ses titulaires
Les joueurs
de la JSK
ont vu la
finale dans
un chapiteau

62', les
fumigènes
suspendent le jeu
Pascal Gastien se
plaint de l'agressivité
des joueurs kabyles
Le coach de Clermont Foot, Pascal
Gastien, s'est plaint de
l'agressivité supposée des Kabyles
pendant le premier match.
L'entraîneur adjoint Mourad
Karouf est intervenu pour le
calmer et le remettre à sa place.
L'entraîneur de Clermont
Foot, Pascal Gastien, a fait
jouer deux équipes face à la
JSK. L'équipe alignée dans le
premier match a été composé
des remplaçants et dans le
second match le coach a fait
appel à ses titulaires.
Tours de piste pour Aït-Abdeslam
Le latéral droit, Ahmed Aït-Abdeslam n'a pas été concerné par les deux
matchs amicaux joués par son équipe hier face au Clermont foot. Le
moment où la première partie se jouait, le défenseur kabyle effectue
des tours à l'annexe du stade Gabriel-Monpied. Victime d'une blessure
aux adducteurs, Aït-Abdeslam a été soumis à un travail spécifique et il
devra reprendre aujourd'hui avec le groupe.
Les joueurs de la
JSK ont vu le match
Algérie-Sénégal en
direct dans un
chapiteau près du
stade. Ils y sont
allés presqu'au
même moment où
leur match s'est
terminé.
62e minute de jeu, des fans
de la JSK allument
quelques fumigènes dans
les tribunes, ce qui poussa
l'arbitre à arrêter le match
le temps que la fumée
s'évacue. Un Français est
sorti de suite avec son
enfant craignant pour son
gosse en raison de la
fumée quelque peu
asphyxiante.
H. D.

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 JSK 15  De notre envoyé spécial à Evian : Halim

JSK

15

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 JSK 15  De notre envoyé spécial à Evian : Halim

De notre envoyé spécial à Evian : Halim Djender

MELLAL :

«Il nous reste encore du travail»

Le président de la JSK et lors des déclarations qu'il nous a

de l'équipe. On a vu un grand Oukaci qui a sorti un très grand match."

accordées à la fin du deuxième match avoue

«Le mercato n'est

que son équipe n'est pas encore au top et les joueurs doivent

pas encore clos et Velud a toujours carte blanche»

travailler encore pour

A

propos du mercato,

qu'ils soient prêts pour

le

président affirme

l'entame de la compétition. "Les joueurs ont fourni une bonne prestation, mais on n'est pas encore au top et il nous reste encore du travail."

qu'il n'est pas encore clos et la JSK recrutera encore des joueurs capables d'apporter un plus à l'équipe en prévision de la saison prochaine. "On n'a pas encore clos le mercato

«Oukaci a sorti un grand match» Le président n'a pas tari d'éloges sur son milieu défensif Juba Ouaci, qui a réalisé une très belle prestation. "Je suis satisfais du rendement

et on recrutera encore

des joueurs. L'entraîneur a toujours carte blanche. Les supporters doivent être patients et aider l'équipe." H. D.

doivent être patients et aider l'équipe." H. D. Le président accosté par un groupe de supporters

Le président accosté par un groupe de supporters

Le président Cherif Mellal a été approché par un groupe de six supporters, avant le début du 1er match. Les fans ont essayé d'avoir pas mal d'explications sur le fonctionnement de la vie du club. Le premier responsable de la maison kabyle a répondu à toutes les questions. Les fans ont repartis quelque peu convaincus.

«Nehari n'est pas venu, on laisse tomber»

Alors qu'il était prévu qu'il effectue des tests, hier, à la JSK, le défenseur franco-algérien, Mohamed Nehari, ne s'est finalement pas présenté au stade Gabriel- Monpied. Le président Cherif Mellal que nous avons approché à l'issue du premier match de son équipe face à Clermont Foot nous a fait savoir que la direction a fait tomber la piste du défenseur central d'Athlético Marseille. "Nehari n'est pas venu, on laisse tomber", nous a déclaré le président.

H. D.

VELUD :

«IL Y A DES JOUEURS QUI ÉMERGENT»

doit être plus efficaces à l'avenir. Nos attaquants ont fait de bons matchs, surtout avec le courage et la combativité et c'est le plus intéressant. Il n'y a pas une équipe première ou une deuxième. Je ne vais pas parler des individualités, mais il y a des joueurs qui émergent. Le plus important c'est le groupe et on essaye de renforcer les choses et petit à petit le groupe sera en forme. Pour le cas Koanda, vous saurez la décision aujourd'hui".

H. D.

VELUD

AU GARDE-

MATÉRIEL :

«200

par ballon

perdu !»

Hubert Velud, le coach de la JSK, n'omet pas de plaisanter de temps à autre avec certains membres de la délégation des Canaris à Evian. Une fois, à la fin d'une séance d'entraînement, il s'est tourné vers la garde-matériel du club pour lui lancer : "Hey, n'oublie pas, c'est 200 par ballon perdu !", ce à quoi son interlocuteur à répondu avec le sourire.

Le coach Hubert Velud que nous avons approché à l'issue de la deuxième partie amicale face au Clermont Foot 63, se dit satisfait de rendement de ses joueurs.

Malgré le manque d'efficacité de ses attaquants, Velud estime qu'ils ont joué avec beaucoup de courage et de combativité, une chose qu'il a appréciée. "Les deux équipes ont fourni deux bons matchs. L'objectif

d'aujourd'hui, c'était donner du temps de jeu à tout le monde, le deuxième objectif était de peaufiner l'organisation et l'aspect tactique. On a joué deux bons matchs mais il nous manquait un peu l'efficacité offensive. On

BENSAYAH :

manquait un peu l'efficacité offensive. On BENSAYAH : Quelles sont vos ambitions ? Je suis un

Quelles sont vos ambitions ? Je suis un ailier, mon but est d'offrir des buts et d'essayer d'en marquer autant que je puisse le faire. L'essentiel est de se donner à fond pour ramener un plus à l'équipe et l'aider tant en compétition nationale qu'internationale. Je sais que ce ne sera pas aisé de gagner une place de titulaire. Les concurrents sont nombreux, ils ont pour noms Tafni, Hamroun, Nezla et Zaouche. Je me battrai pour avoir ma place dans le onze.

Les supporters de la JSK attendent un titre cette saison… Ce club a sa réputation, la JSK est une formation qui doit terminer chaque saison avec un titre. Naturellement, on mettra tout en œuvre pour atteindre cet objectif afin de nous contenter nous-mêmes d'abord et les supporters aussi. H. D.

«On n'est pas à Evian pour gagner ou perdre 10 à 0»

«Quand on n'a pas porté le maillot de la JSK, c'est comme si on n'avait jamais joué au foot»

Rédha Bensayah, le nouvel attaquant des Canaris, transfuge de la JSM Béjaïa, nourrit de grandes ambitions avec la JS Kabylie dont il est fier de porter le maillot. Il nous explique pourquoi.

Peut-on dire que vous vous préparez dans un cadre idéal à Evian ? Vous l'avez vu de vos propres yeux, c'est un centre international de football qui accueille les équipes du monde entier. Il n'y a rien à dire, on effectue un stage de préparation vraiment dans des conditions optimales. On commence à se sentir en forme, on espère réussir ce stage comme il se doit.

En forme, c'est un peu trop dire, les matches amicaux ont montré que vous aviez les jambes lourdes… Oui, c'est vrai et je trouve normal que les joueurs soient dans cet état. On travaille dur, à raison de deux séances quotidiennes, le préparateur physique nous impose une charge vraiment importante. C'est un passage obligé, j'espère que ce sont de tels efforts qui nous permettront de nous imposer en début de championnat et à l'entame de la compétition en Ligue des champions d'Afrique.

Comment trouvez-vous l'équipe ? Il faut rappeler qu'on n'a pas mal de joueurs qui n'ont pas encore d'automatismes avec leurs équipiers, cela explique le fait que l'équipe n'ait pas été trop brillante jusque-là. C'est mon cas, par exemple. Personnellement, je n'ai pas beaucoup de matches dans les jambes avec ma nouvelle formation, il est difficile de développer les automatismes en si peu de temps. Cela étant, on a constaté une amélioration, d'ailleurs le coach s'est déclaré satisfait de notre rendement qu'il a trouvé positif. Par ailleurs, on ne se soucie pas trop du résultat dans cette période. Si on gagne 10 à 0, on ne nous remettrait pas une coupe ou une médaille. Pareil quand on perd ce type de rencontre. L'essentiel est de travailler la cohésion de l'équipe et cela vient peu à peu.

Que représente à vos yeux le fait de porter le maillot de la JSK ? C'est un rêve d'enfance. Tout Kabyle vous tiendra ce discours. Un joueur issu d'une autre région d'Algérie tiendra également le même raisonnement, il vous dira que si vous n'avez pas porté le maillot de la JSK, c'est comme si vous n'aviez jamais joué au foot.

dira que si vous n'avez pas porté le maillot de la JSK, c'est comme si vous
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 16 CRB
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
16
CRB

Sa signature en Turquie n'était qu'une diversion

Gaya signe au Chabab

Nouveau rebondissement de taille au Chabab dans le dossier Gaya. Alors qu'on pensait qu'il était perdu, voilà que le joueur a signé un contrat de deux ans et il a usé d'un stratagème malin. Toutefois, il a coûté près de deux milliards.

PAR ISLAM Z.

Comme on le faisait savoir dans plusieurs de nos éditions passées, la signature de Gaya Merbah au CRB était compliquée et pour plu- sieurs raisons. D'abord, il n'avait pas d'inter- locuteurs au NAHD et puis lorsqu'il y en a eu, personne ne voulait le libérer au Chabab et c'était l'étranger ou rien d'autre. D'ailleurs, le portier a ramené une offre turque et on a même vu les photos. Cependant, ce n'était qu'une ruse car le joueur n'a pas signé en Turquie puisqu'il s'est engagé hier du côté du Chabab pour une période de deux ans alors que d'autres sources assurent que c'est un contrat de trois ans pour le désormais ancien portier des Sang et Or. Un gros coup pour le Chabab qui s'offre l'un des meilleurs portiers du championnat mais aussi un beau stratagè- me qu'il a monté pour récupérer sa libération et pouvoir aller chez le détenteur de la coupe d'Algérie.

Il a brouillé les pistes jusqu'au bout Des informations qui nous sont parvenues, on apprend deux choses importantes. La pre-

mière, c'est que le portier a signé un précon- trat au Chabab et donc, il voulait tout faire pour avoir sa libération. La seconde, c'est que jusqu'au dernier moment, il a maintenu la version de l'offre turque. D'ailleurs, à l'heure de récupérer sa libération avant-hier soir, il avait assuré à Lahlou qu'il avait un vol hier matin à destination de la Turquie. Cependant, ce n'était finalement pas vrai du moment qu'il n'avait ni offre ni signature, encore moins un vol.

Le Chabab a payé 1 milliard, Gaya le reste Passons aux finances maintenant. Une source au fait de ce qui se passe nous apprend que la libération de Merbah a coûté cher, très cher même. En effet, la direction du Chabab qui suivait avec attention tout ce qui se pas- sait n'a pas manqué de verser 1 milliard pour avoir la libération du joueur mais ce n'était pas du tout suffisant. Le joueur a mis 500 millions de sa poche. Cependant, lorsque les dirigeants ont appris la vraie version, ils ont augmenté leurs exigences et finalement, Gaya s'est délesté de 4 mois de salaires, ce qui correspond à 400 millions. Au final et quand on fait le compte, on arrive à un total

Au final et quand on fait le compte, on arrive à un total de 1,9 milliard

de 1,9 milliard pour récupérer sa lettre de libération. Une fois en main, le joueur s'est dirigé directement vers le Chabab pour signer son contrat et d'ailleurs, une autre de nos sources nous apprend que le joueur n'a pas informé son manager et qu'il a tout fait avec le fils d'Amani.

250 millions et une avance de 6 mois Il faut dire aussi que les dirigeants du Chabab n'ont pas tardé à sortir les gros moyens pour s'offrir le gardien de but international. En

effet, les négociations ont été claires. Le Chabab laissait le joueur s'occuper de sa libé- ration mais en contrepartie, le club assurait à Gaya un très bon salaire. D'ailleurs, on apprend que le joueur a signé avec un salaire qui serait de l'ordre de 250 millions par mois et une avance de l'ordre de 6 mois. Désormais, on peut dire une chose, que le feuilleton Gaya a pris fin et qu'il s'agit d'une belle affaire pour le Chabab. Dans tout cela, c'est Amrani qui sera certainement content de cette histoire puisqu'il a insisté sur ses services.

I. Z.

NAHD

Teggar (USM Aïn Beïda) à l'essai lui aussi

Un autre joueur se trouve lui aussi à l'essai au Nasria, il s'agit du défenseur cen- tral de l'USM Aïn Beïda, en l'occurrence Teggar Seddam Hocine. Un nom qui dit bien des choses aux supporters du NAHD, dans la mesure où le défenseur de 27 ans est un pur produit du Nasria et un enfant d'Hussein Dey, lequel avait quitté le club il y a de cela sept saisons, et qui a bien gagné en expé- rience entre-temps, notam- ment dans l'est du pays, où il était d'ailleurs le capitai- ne de cette équipe d'Ain Beida.

Nacef et Lakdja blessés

Alors qu'ils font partie du groupe retenu pour la nou- velle saison, les deux jeunes Nacef Abdellah et Lakdja Aymen ne s'entraî- nent pas avec le groupe depuis deux jouer, et pour cause, les deux joueurs sont blessés et ont vu le staff médical leur accorder quelques jours de repos.

Bekbouka (JSS) dans le viseur

A la recherche d'un atta- quant de pointe qui vien- drait renforcer les rangs du Nasria, les Sang et Or auraient jeté leur dévolu sur l'attaquant de la JS Saoura, Bekbouka, lequel aurait affiché son envie de renforcer les rangs du Nasria la saison prochaine. Reste à savoir si un accord sera trouvé ou pas sur le plan financier entre les deux parties.

Ils ont tous les deux récupéré leur lettre de libération

Merbah et Harrag s'en vont

C'était dans l'air depuis quelques jours, et c'est désormais officiel, le gar- dien de but Merbah Gaya et le milieu de terrain Chemseddine Harrag ont officiel- lement quitté le navire nahdiste, après avoir procédé à la résiliation de leur contrat. C'est d'ailleurs Merbah Gaya qui a été le premier à obtenir sa lettre de libé- ration, tard dans la soirée d'avant-hier, en mettant sur la table 1,5 milliard de cen- times, en plus de renoncer à quatre men- sualités, ce qui fait que sa libération lui a coûté exactement 1,9 milliard de centimes pour filer finalement au CR Belouizdad. Quant à Harrag, il a lui aussi remis la somme de 800 millions de centimes à la direction du Nasria, tout en renonçant à quatre mensualités (640 millions), pour finalement obtenir le fameux sésame, hier après-midi où il devait s'engager avec le Mouloudia d'Alger.

obtenir sa lettre de libération de la part de la direction du club, c'est pour la très simple raison que le manager et premier responsable de la barre technique du club, en l'occurrence M. Nour Benzekri a fait savoir à ses dirigeants qu'il ne voulait pas du tout de lui. Benzekri a été catégo- rique, il n'avait pas besoin d'un joueur au comportement sulfureux, qu'il risquait de renvoyer au bout de quelques semaines, préférant le laisser partir, et récupérer une certaine somme d'argent qui servira au club comme fonds de roulement, plu- tôt que de garder un joueur disciplinaire- ment insupportable.

M. A.

de garder un joueur disciplinaire- ment insupportable. M. A. Mokrani et Chaouch pour remplacer Merbah et

Mokrani et Chaouch pour remplacer Merbah et Boussouf Le Nasria a certes perdu les services de deux gardiens de but, à savoir Merbah et Boussouf, mais le club nahdiste n'a pas perdu du temps pour leur trouver des remplaçants, puisqu'en plus de Mokrani qui était avant-hier à Bensiam, et qui a tout conclu avec le club, et qui devrait s'engager officiellement au Nasria dans les tous prochains jours, un autre gardien de but serait sur le point de signer lui aussi au NAHD, il s'agit de l'ex-portier du RC Boumerdès, en l'occurrence Chaouch, qui était certes sur le point de s'engager avec l'USM Annaba et qui sera finalement nahdiste la saison prochaine.

Benzekri ne voulait plus de Harrag Et si le milieu de terrain Chemseddine Harrag a eu autant de facilitation pour

Une offre tunisienne pour Khacef ?

S'il y a des joueurs qui n'ont pas eu la présence d'esprit de reprendre du service, jusqu'à ce qu'ils puissent régler leur situation avec le club, ce n'est pas le cas du jeune Khacef qui s'en- traîne le plus normale- ment du monde avec le groupe, et ce, même s'il est donné partant cet été. Suivi par quelques clubs européens, Naoufel Khacef aurait reçu une offre bien concrète d'un club tuni- sien, qui voudrait s'atta- cher ses services, affai- re à suivre.

Loucif (Ouled

Moussa) bien

parti pour

signer

A l'essai au Nasria depuis quelques jours déjà, l'attaquant de la formation de Sidi Moussa, en l'occurrence Loucif a tapé dans l'œil de tous ceux qui suivent de près les séances d'entraînement du Nasria. Vif et très tech- nique, ce jeune atta- quant a clairement toutes les qualités pour s'imposer au sein de cet effectif Nahdiste. Nour Benzekri aurait été lui aussi bien séduit par les qualités du joueur, qui est bien parti pour signer un contrat en bonne et dur forme avec le NAHD.

IL A REFUSÉ DE FAIRE BAISSER SON SALAIRE

Yaya vit ses derniers jours au Nasria

Alors qu'il n'a rejoint le Nasria que le mois de janvier dernier, l'attaquant Fawzi Yaya pourrait bien vivre ses der- niers jours sous les couleurs du NAHD. Et pour cause, le différend financier qui existe entre le joueur et la direction du club pourrait bien pousser l'enfant de Timezrit à plier bagage et aller chercher ailleurs. En effet, et alors qu'il touche un salaire de 200 millions de centimes, la direction du club a invi- té le joueur à réduire son salaire de moitié, elle qui a clairement plafonné les salaires à 100 millions de centimes pour la saison à venir. Une proposition que le joueur aurait refusée, chose qui risque de mettre fin à la collaboration entre les deux parties.

Raïah, Bousmaha et Dib risquent de connaître le même sort Trois autres joueurs sont eux aussi dans la même situation que Yaya, il s'agit de Raiah Malik, Bousmaha Nabil et Dib Brahim. Les deux premiers qui touchent des salaires supérieurs à un million de dinars ne sont pas prêts à faire baisser leur salaire, d'où le bloca- ge qui risque de mener vers une ruptu- re du contrat liant les deux parties. Pour sa part, le milieu de terrain Dib Brahim à quant à lui clairement émis le vœu de quitter le navire nahdiste, envoyant le message à travers son manager qui s'est présenté au com- plexe Bensiam, pour tenter de négocier le départ de son poulain. Une chose est certaine, le sort de ces trois joueurs devrait se jouer dans les prochains jours.

M. A.

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

MCA

17

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 MCA 17 Sa libération a coûté 1 milliard HARRAG officiellement au

Sa libération a coûté 1 milliard

HARRAG

officiellement au MCA

PAR M. ZERROUKI

C'est officiel, Chemsdine Harrag portera les couleurs du Mouloudia d'Alger pour les 3 pro- chaines saisons après qu'il a racheté son contrat du Nasria pour une somme d'un milliard. Le Mouloudia d'Alger a assuré les services de l'un des meilleurs milieux de terrain du championnat, Chemsdine Harrag. L'enfant d'El-Harrach a payé le prix fort pour avoir ses papiers. La résiliation de son contrat lui a coûté 1 mil-

liard. Selon une source sûre, le joueur était contraint de laisser ses salaires qu'il devait les toucher de la direction du Nasria. La somme était de 640 millions de centimes. Le MCA a déci- dé d'aider le joueur en lui remettant un chèque de 360 millions de centimes pour pouvoir racheter son contrat. Les deux parties se sont entendues qu'une partie de cette somme sera retirée chaque mois de son salaire qui sera de 200 Millions de centimes qu'il touchera au Mouloudia. Hier, en début

d'après-midi, Chemsdine Harrag était au siège du NAHD pour remettre la convention avec le chèque de 360 millions de centimes aux responsables du NAHD afin qu'on lui signe la résiliation de son contrat qui finalement a été faite vers les coups de 16h. Après avoir récupéré le fameux document, Harrag s'est dirigé au bureau de Fouad Sakhri pour parapher son contrat avec le MCA.

Il rejoindra l'équipe mardi ou mercredi Par ailleurs, la nouvelle

recrue du MCA Chemsdine Harrag n'a pas, lui, son visa comme les autres nouvelles recrues. Le joueur qui avait remis son passeport il y a cinq jours se déplacera dimanche au consultat pour déposer son dossier de visa et si tout va bien il rejoindra l'équipe en Pologne mardi si tout va bien. Ainsi donc, Chemsdine Harrag est la dixième recrue du MCA lors de ce mercato estival et c'est l'une des meilleures affaires de ce Mercato pour le Doyen des clubs algériens.

M. Z.

«Au Mouloudia pour gagner des titres»

Après avoir paraphé son contrat avec le Mouloudia d'Alger, nous avons contacté Chemsdine Harrag pour nous parler de ce choix pourtant il était sollicité par plusieurs clubs :

"Jouer pour le MCA c'est le rêve de tout joueur de porter ses couleurs. Aussi, j'ai décidé de payer moi-même mes papiers, c'est parce que je voulais jouer pour le MCA. Je ferai tout pour donner le meilleur de moi-même et incha Allah j'apporterai le plus à l'équipe. Au Mouloudia, c'est pour gagner des titres." M. Z.

Le Doyen depuis hier en Pologne

La délégation du Mouloudia d'Alger s'est envolée hier pour la Pologne vers les coups de 12h35 pour effectuer le deuxième stage de cette intersaison. Malgré que le groupe est amoindri par les axiaux, les Mouloudéens sont déterminés à réaliser une bonne préparation pour être prêts pour le début du championnat. C'est avec une grande détermination et volonté que les camarades de Djabou ont quitté la capitale hier pour se rendre à leur lieu du stage. Bernard Casoni a affirmé que le seul point noir pour ce début du stage, c'est le manque de défenseur comme c'était le cas lors du stage de la Tunisie : "On va conti- nuer notre travail le plus normalement du monde. Il faut qu'on reste avec la même volonté et détermination du premier stage pour réussir celui de la Pologne. J'espère une chose, c'est que les nouvelles recrues vont nous rejoindre le plus vite possible, car il faut savoir qu'on a effectué le premier stage sans les défenseurs axiaux." Par ailleurs, le MCA a fait un seul escal pour arriver à Rybnik, à savoir l'aéroport de Frankfurt. C'est vers les coups de 22h30 que les Mouloudéens devaient arriver à leur lieu de stage.

L'équipe jouera 3 matchs amicaux Le Doyen des clubs algériens disputera trois matchs amicaux lors de ce stage de Rybnik. Les trois rencontres se joueront face à deux équipes de la L1 du champion- nat polonais, alors que le deuxième c'est contre une équipe de la L2. Ça sera une occasion pour le coach du Mouloudia de voir l'état de forme de ses joueurs durant ce stage qui sera décisif avant le début du stage. Ainsi donc, les choses sérieuses ont commencé pour le Mouloudia avec ce deuxième stage qui ira jusqu'au 31 juillet prochain et les Mouloudéens sont hyper- motivés pour réaliser une bonne prépara- tion.

M. Z.

Une délégation de 42 personnes

Le Mouloudia d'Alger a quitté la capitale hier pour se rendre en Pologne pour pas- ser le stage de la Pologne. La délégation du Mouloudia était composée de 42 per- sonnes entre joueurs, staffs, technique et médical, sans oublier les dirigeants et les agents de sécurité.

sans oublier les dirigeants et les agents de sécurité. CASONI «La priorité dans ce stage, c'est

CASONI

«La priorité dans ce stage, c'est d'avoir un groupe au complet»

L'entraîneur Bernard Casoni est très optimiste pour que son équipe réalise une bonne prépara- tion. Le chouchou des Chnaoua reste inquiet pour les nouvelles recrues et surtout les défenseurs, car il souhaite que les défenseurs axiaux rejoi- gnent le groupe en Pologne pour que l'équipe soit équilibrée durant ce stage. Quelques minutes avant qu'il ne rejoigne la salle d'embarquement de l'aéroport d'Alger, le premier responsable de la barre technique du MCA nous a donné ses impressions au sujet de ce stage de la Pologne :

"C'est notre deuxième stage et nous allons bien bosser en Pologne. On jouera trois matchs ami- caux et on va avoir une meilleure idée sur l'état de forme de chaque joueur. Le seul hic reste l'ab- sence des défenseurs axiaux, car nous n'avons qu'un seul défenseur qui est Azzi, alors que Merouani est blessé pendant une longue période. J'espère que Chafaï et les deux autres axiaux vont nous rejoindre lundi ou mardi."

M. Z.

SAKHRI : «D'AUTRES JOUEURS SIGNERONT BIENTÔT»

Profitant de sa présence à l'aéroport d'Alger, le direc- teur sportif du Mouloudia Fouad Sakhri a accepté de nous parler de certains points qui touchent le vieux club dont la nomination du nou- veau manager du club et sur- tout le recrutement et les joueurs qui restent à recruter. En effet, le premier que nous avons abordé avec Fouad Sakhri, c'est l'opération recru- tement qui n'a pas encore pris fin malgré que l'équipe soit partie en stage en Pologne. Sakhri dira à ce sujet : "Je peux vous dire que Harrag est avec nous. Il y aura aussi d'autres renforts dans les deux jours à venir avec un gardien de but qui est Zemma et aussi un milieu et un défenseur."

«Kabir est un enfant du MCA et il va apporter le plus»

Pour ce qui est de la nomina- tion de Lamine Kabir entant que nouveau manager du club, le DGS du MCA dira :

"Comme vous le savez, j'ai pris l'équipe dans un moment crucial de la saison. J'avais besoin d'un conseiller tech- nique qui connaît bien le championnat et le joueur algé- rien pour assurer les bonnes recrues. Alors j'ai choisi Lamine Kabir qui n'est pas à présenter. C'est une personne qui a travaillé comme adjoint

de Saâdane, il a aussi travaillé chez nous au Mouloudia. Donc, c'est un enfant du club. Je suis persuadé qu'il va apporter le plus escompté au

club."

M. Z.

Kabir : «Zemma, une très bonne affaire»

Le nouveau Manager du Mouloudia d'Alger, Lamine Kabir, a livré ses premières impressions après avoir était nommé en tant que manager du club par Fouad Sakhri et il dira d'emblée :

"Monsieur Sakhri m'a parlé du projet qu'il compte mettre en place au Mouloudia. J'ai trouvé que ce projet est inté- ressant, alors j'ai accep- té cette mission malgré qu'on n'a pas encore finalisé. On est en train de préparer le recrute- ment. Nous sommes en plein recrutement, nous allons se renforcer enco- re dont un gardien de but. Je vous dis une chose au sujet du gar- dien qui sera peut-être Zemmamouche que s'il sera avec nous, ça sera une très bonne affaire." M. Z.

Son président devait lui donner ses papiers hier soir

OUASFANE ATTENDU AUJOURD'HUI À ALGER

Alors qu'était prévu qu'il arrive jeudi à Alger, le Franco-Algérien du FC Toulon a reporté son arrivée pour samedi à cause de ses papiers qu'il n'a pas touchés de son prési- dent du FC Toulon. Selon une source digne de fois, nous avons appris que le défenseur Anthony Ouasfane est attendu aujourd'hui à Alger si bien sûr son président du FC Toulon lui remet sa lettre de libération. Selon notre source, Ouasfane devait rencontrer hier soir

son président pour trouver un accord sur la résiliation de son contrat afin de rejoindre le vieux club algérois. Ouasfane qui a été conseillé par Bernard Casoni aux dirigeants du club, car pour le technicien français le joueur est intéressant surtout qu'il a joué 29 matchs la saison écoulée. En somme, Anthony Ouasfane sera la prochaine recrue du Mouloudia sauf si son président du FC Toulon refuse de le laisser partir. M. Z.

Le MCA attend le certificat de transfert

La signature de Christ junior encore reportée

Alors qu'elle était prévue pour hier, la signature du contrat du Gabonais, Christ Junior Bekale, a été encore une fois reportée à cause d'un problème administratif entre le MCA et le club tunisien, El-Metlaoui. Comme nous l'avons annoncé dans ces mêmes colonnes, les responsables du Mouloudia ont trouvé un terrain d'entente avec le président d'El-Metlaoui, Dinari, sur le montant du transfert qui est de 50.000 €. Pour que Christ Junior soit qualifié au Mouloudia, il faudra que les deux clubs signent une convention de transfert. Chose qui devait se faire juste après que les deux parties ont trouvé un accord sur

le montant du transfert. Hier, alors que Bekale croyait qu'il allait enfin signer son contrat, une source nous a révélé qu'il fallait d'abord que le certificat du transfert soit envoyé par le club tunisien. Selon une source digne de foi, les Mouloudéens devaient recevoir ce certificat signé par le président d'El-Metlaoui hier en début de soirée. Ce qui fait que si le fameux document arrive, le Gabonais paraphera son contrat aujourd'hui. Contacté par nos soins, Christ Junior dira : "J'espère que ce problème sera résolu, car je veux rejoindre le Mouloudia en Pologne pour entamer la préparation de la

nouvelle saison."

M. Z.

18 www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

PUBLICITÉ

MCO

18 www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 PUBLICITÉ MCO REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE M'SILA DIRECTION DES ÉQUIPEMENTS PUBLICS N.I.F N°001328019020255

 

Avis d'appel d'offre national ouvert avec exigence de capacités minimales n°( /2019) Conformément à l'article 44 du décret présidentiel n°15-247 du 16/09/2015 portant réglemen- tation des marchés publics et des délégations du service public portant ; La Direction des Equipements Publics de la WILAYA DE M'SILA lance un Avis d'appel d'offre national ouvert pour le projet : REALISATION ET EQUIPEMENT COMPLEXE OMNISPORTS (STADES ; SALLE DE LOISIRS ET SPORTIFS) POLE UNIVERSITAIRE A M'SILA.

Lot : Equipement salle multisports d'installations sportives Lot : Equipement LE CLUB SPORTIF Conformément à l'article 44 du décret présidentiel n°15-247 du 16/09/2015 portant réglemen- tation des marchés publics et des délégations du service public. Toutes les entreprises qui possèdent un registre de commerce qui contient une activité des équipements sportifs, pour lot Equipement LE CLUB SPORTIF. Toutes les entreprises qui possèdent un registre de commerce qui contient une activité des équipements requis et intéressées par le présent appel d'offre peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS DE LA WILAYA DE M'SILA, Rue Cherid Abdelhafid 28000 m'sila.

Les offres déposées doivent être accompagnées des pièces précisées dans le cahier des charges et l'enveloppe extérieure portera la mention :

 

Avis d'appel d'offre national ouvert avec exigence de capacités minimales n°…/2019 Projet : réalisation et équipement complexe omnisports (stades ; salle de loisirs et sportifs) Pole universitaire à M'sila. Lot : ……………………………………………………………………. (à n’ouvrir que par la commission d'ouverture des plis et d'évaluation des offres)

Le dossier de candidature, l'offre technique et l'offre financière sont insérés dans des enveloppes séparées et cachetées, indiquant la dénomination de l'entreprise, la référence et l'objet de l'appel d'offres ainsi que la mention "dossier de candidature" ou "offre technique" ou "offre financière" Ces enveloppes sont mises dans une autre enveloppe cachetée et anonyme. 1/ dossier de candidature :

1- une déclaration de candidature remplie, datée, signée et cachetée. 2- Une déclaration de sous traitante. 3- Les statuts des soumissionnaires pour les personnes morales (copie). 4- Les documents relatifs aux pouvoirs habilitant les personnes à engager l'entreprise.

- Capacités professionnelles : (l'adoption certificat de qualité).

- Capacités techniques :

 

1- Liste détaillée des moyens matériels proposée (fixe et mobile) destinée à la réalisation du projet signée par le soumissionnaire justifiée par une liste délivrée par un notaire ou par un expert d'engins ou huissier de justice accompagnée de carte grise de ces engins au nom du soumissionnaire ou de l'entreprise (copie) l'assurance au nom du candidat ou de la société. 2- Liste des moyens humains (fiche d'affiliation à la CNAS pour l'encadrement technique) accompagnée par les Certificats de diplômes (copie) et parafiscale CNAS. 3- Certificats de bonnes exécutions des travaux réalisés signées par les maîtres d'ouvrages précisant la nature des travaux réalisés leurs montants, date de réception) aux cours des 10

dernières années (copie).(2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018).

- Capacités financières :

 

- Les bilans fiscaux des trois dernières années (copie). (2016 - 2017 - 2018).

2/ Offre technique :

 

1- Déclaration à souscrire rempli, datée, signée et cachetée. 2- Tout document permettant d'évaluer l'offre technique : un mémoire technique justificatif et tout autre document exigé. 3- Planning d'exécution des travaux remplis, datée, signée et cachetée. 4- Extrait de rôles en toutes taxes et impôts datant de moins de trois (3) mois apurés ou échéanciers (copie). 5- Casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois porte la mention "néant". Dans le cas contraire, il doit joindre copie de jugement et le casier judiciaire. Le casier judiciaire concer- ne le candidat ou le soumissionnaire lorsqu'il s'agit d'une personne physique, et du gérant ou du directeur général de l'entreprise lorsqu'il s'agit d'une société. 6- Certificat de la mise à jour fiscale et parafiscale CACOBATH - CNAS - CASNOS (copie). 7- Registre de commerce (copie). 8- Attestation de dépôt légal des comptes sociaux de l'année 2018 pour les personnes morales (copie). 9- Numéro d'identification fiscal (copie). 10- Certificat de garantie technique. 11- Service après-vente. 12- Certificat de l'origine du produit. 13- Le cahier des charges portant à la dernière page, la mention manuscrite "lu et accepté" rempli et signé par le soumissionnaire.

3/ Dossier Financier :

 

1- Lettre de soumission remplie, datée, signée et cachetée. 2- Bordereau des prix unitaires rempli, daté, signé et cacheté. 3- Devis quantitatif et estimatif. Rempli, daté, signé et cacheté.

 

Remarque :

- Les documents justifiant les informations contenues dans la déclaration de candidature sont exigés uniquement de l'attributaire du marché public, qui doit les fournir dans un délai maxi- mum de dix (10) jours à compter de la date de sa saisine, et, en tout état de cause, avant la publi- cation de l'avis d'attribution provisoire du marché. Si les documents précités ne sont pas remis dans le délai requis ou s'il s'avère après leur remise qu'ils comportent des informations non conformes à celles figurant dans la déclaration de candidature, l'offre concernée est écartée, et le service contractant reprend la procédure d'attribution du marché. Si après signature du marché, le service contractant découvre que des informations fournies par le titulaire du marché public sont erronées, il prononce la résiliation du marché aux torts exclusifs du partenaire cocontrac- tant. Le délai de préparation des offres est fixé à (15) jours à compter de la première parution de l'ap- pel d'offre. La date limite de dépôt des offres est fixée pour le dernier jour du délai de prépara- tion des offres jusqu'au 13h30mn. Après la première date de parution de l'appel d'offre dans les quotidiens nationaux et le BOMOP. Si le jour de dépôt des offres et l'ouverture des plis coïncide avec un jour de repos légal ou fin de semaine, la durée de préparation des offres sera prolongé le jour suivant du travail. Le délai de validité des offres est fixé à 03 mois + délai de préparation des offres à partir de la date de dépôt des offres. Tous les soumissionnaires sont invités d'assister à l'ouverture publique des plis le dernier jour correspondant le dépôt des offres à partir de 14h au siège de la direction des équipements publics de la wilaya de m'sila salle de réunion.

 

Compétition / PUB

 

ANEP 191 601 6281 du 20/07/2019

CEO : «La Ligue me réclame 230 millions»

De notre correspondant

«La Ligue me réclame 230 millions» De notre correspondant L. M. AZZI En marge de la

L. M. AZZI

En marge de la présentation du défen- seur Kamel Hamidi, Tahar Chérif El- Ouazzani a regroupé les quelques journa- listes présents à l'hôtel El-Mouahiddine pour leur parler de la difficulté qu'il rencontre dans sa nouvelle tâche administrative. Le nouveau DG du MC Oran es revenu sur le cas de la passation de consignes avec son pré- décesseur Ahmed Belhadj. Mais dans la fou- lée, CEO a fait part d'une correspondance reçue des instances concernant une dette à régler au plus vite. Selon lui, un montant de l'ordre de 2,3 millions de dinars a été réclamé par la ligue. "Le montant doit être réglé avant la fin de ce mois", avait-il insisté. D'après ses dires, ce montant représente les frais d'enga- gement de la saison écoulée et les amendes touchant les joueurs sanctionnés sur le terrain dans les deux compétitions, le championnat et la coupe d'Algérie. Avant de conclure les débats, l'ancien coach du CR Belouizdad a fait part de son intention de payer ce montant ajouté au prix de l'engagement concernant la saison prochaine porté à 120 millions de cen- times. Au total, le club d'El-Hamri devra payer la somme de 3,5 millions de dinars avant la fin du mois courant. L. M. A.

LE MCO et le WAT proches d'un accord pour Benbelaïd

La direction du MC Oran que dirige CEO serait sur le point de trouver un accord avec le milieu Benbelaïd. Le problème concer- nant le paiement de sa libération du WA Tlemcen, son club actuel, serait résolu d'après une source crédible. Le club des Zianides a accepté de revoir ses exigences à la baisse, précise notre interlocu- teur. Le contrat de ce joueur serait estimé à près de 4,5 mil- lions de dinars.

Hamidi enfin présenté

Le cas du défenseur Kamel Hamidi a enfin été élucidé. En effet, ce joueur, ex-pensionnaire de l'USM El-Harrach, a été présenté à la presse dans la soirée de mercredi dernier. L'intéressé a été présenté à un groupe de journalistes infor- més de l'événement concernant un élément ayant signé avant de gagner son litige l'opposant au club harrachi. Ce dernier devient la huitième recrue officielle du club en cet été après l'engage- ment de Zoubir Motrani (O Médéa), Mohamed Legraâ (USM Bel-Abbès), Senousi Fourloul (DRB Tadjenanet), Mahi Benhamou (SA Mohammadia ) Bassem Chaouti (CABB Arréridj), Benamar Mellal (CABB Arréridj), Mohamed Guetarni (SA Mohammadia).

Il a pris 2 mensualités

Une source fiable assure que le DG de la SSPA-MCO a empoché deux mensualités. La même source pré- cise que le paiement a été autorisé par les membres du conseil d'administration quelque temps après le virement effectué par la société Hyproc.

Match amical face au WAT demain

Comme annoncé auparavant, le premier stage qui se déroule à Oran sera bouclé par un match amical face au WA Tlemcen. D'après une source fiable, ce match pour- rait se jouer au plus tard ce dimanche. Les débats de ce rendez-vous amical mais de préparation devrait avoir lieu sur la pelouse du stade Ahmed-Zabana.

Le 2 e lot d'équipement remis

Contrairement aux humeurs du nouveau patron du club d'El-Hamri, l'équipement reçu de Kelme semble plaire aux joueurs. Même les membres des staffs tech- nique et médical ont eu leur part, car un deuxième lot a été remis au club avant-hier.

Les émigrés sont partis

Deux joueurs émigrés se sont entraînés avec le groupe de Tahar Chérif El-Ouezzani. Il s'agit de Guedine et Berkane recommandés par un manager. Mais les deux sont partis avant-hier. Le premier nommé n'a pas été retenu pour n'avoir pas convaincu le coach CEO, assure- t-on dans l'entourage de l'équipe. Quant au deuxième nommé, il a tout simplement décidé de rentrer en France. La raison n'a pas été dévoilée sauf qu'il a quitté sans prévenir d'après nos informations.

Khelladi innove

Le programme de prospection établi

Mehimda Khelladi a établi le program- me concernant la prospection des jeunes. Le DTS du club d'El-Hamri a communiqué la date concernant trois catégories, les U19, U17 et U15. Chaque catégorie aura sa part de prospection que se tiendra sur le terrain du stade Ahmed-Zabana. Les U19 et U17 seront

scindés en deux groupes les nés en 2001, 2002, 2003 et 2004. Une prospection de trois jours sera accordée aux joueurs des deux âges. Idem pour les U15 qui auront pour leur part les journées du 29, 30, 31 juillet courant. D'après Khelladi, la prospection aura lieu sur le terrain du stade Ahmed-Zabana.

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 USMA 19
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
USMA
19

Pas d'argent pour s'engager en compétitions nationales et internationales Dernier délai pour la remise des noms des joueurs à la CAF aujourd'hui

L'USMA en danger

La situation de l'USMA va de mal en pis et le moins que l'on puisse dire, l'avenir du club est plus que jamais en péril en raison de la situation financière aiguë qui le secoue. Il n'y a même pas de l'argent dans les caisses pour pouvoir payer les frais d'engagement dans les compétitions nationales (championnat et coupe d'Algérie) et internationales (LDC).

et coupe d'Algérie) et internationales (LDC). PAR ANIS S. Comme tout le monde le sait, le

PAR ANIS S.

Comme tout le monde le sait, le compte bancaire de l'USMA est blo- qué par l'Etat et face à cette situation, un nouvel investisseur ne pourra absolument pas venir. Actuellement, les caisses sont vides au point où les responsables ne peuvent même pas payer les frais d'engagement en com- pétitions nationales et internatio- nales, c'est que nous avons appris auprès du club algérois dans un communiqué rendu public hier. "Le blocage du compte bancaire est une des raisons de la non-concrétisation de la transaction, mais pire encore, le gel du compte fait entrer l'USMA dans une crise profonde, puisque la direction est dans l'incapacité de fonctionner, payer les joueurs et autres fournisseurs. Cela fait que l'USMA se trouve dans une position très dangereuse. La direction de l'USMA a fait appel aux autorités compétentes pour débloquer cette situation, et espère une réponse posi- tive avant que les choses ne s'empi- rent. Il est important de savoir que tant que le compte bancaire est blo- qué, il sera impossible de s'engager dans compétitions nationales et inter- nationales." Ce qui prouve que l'ave- nir de l'USMA est très en danger et dans le cas où le compte bancaire ne sera pas débloqué, le club risque de rater l'entame de la nouvelle saison, chose que personne ne le souhaite.

Les licences africaines, l'autre souci de la direction ! L'autre souci de la direction, c'est celui d'obtenir aux joueurs des licences africaines en prévision de renouer avec la LDC à partir du mois de septembre prochain. Selon une source proche de la direction du club, on croit savoir que cette derniè- re a déjà envoyé une première liste à la Confédération africaine de football qui ne concerne que les joueurs ayant figuré dans l'effectif de la sai- son écoulée, citant entre autres Mansouri, Meftah, Zouari, Cherif ou encore Koudri. Si ces derniers seront qualifiés le plus normalement du monde, ce ne sera, momentanément, pas le cas pour les nouvelles recrues. Et pour cause, ils n'ont pas encore été qualifiés par la Ligue de football pro- fessionnel en raison que le club algé- rois est endetté. Une fois le problème des dettes réglé, ils seront qualifiés par la LFP. Du coup, la direction envoie leurs noms à la CAF pour les obtenir des licences africaines en vue de disputer la LDC. Certes, le dernier délai de dépôt des noms des joueurs au niveau de la CAF est fixé pour aujourd'hui à minuit, mais cette der- nière a accordé un autre délai qui s'étalera jusqu'au 5 août prochain, à condition de payer une amende sur chaque joueur qualifié. Un autre souci qui embarrasse les respon- sables dans la mesure où ils n'y peu- vent rien du moment que le compte

bancaire de l'USMA est toujours blo- qué par l'Etat et ce qui freine l'arrivée d'un nouveau propriétaire capable à injecter de l'argent nécessaire dans les caisses et remettre ainsi le train sur les bons rails. Il semble donc que l'USMA se dirige vers l'inconnu, à la grande inquiétude des supporters. Espérons que le dénouement de la situation sera dans les plus brefs délais pour un club qui aura pour mission de représenter les couleurs nationales en Ligue des champions africaine la saison prochaine.

Il faudra régler les cas Benyahia, Benkhemassa et Ellafi L'une des raisons qui a mis les res- ponsables devant une grande diffi- culté pour arrêter l'effectif qui repré- sentera l'USMA lors du prochain exercice, c'est bien évidemment le conflit qui les oppose à certains joueurs. Alors que Prince Ibara n'en fera pas partie, tandis que Karim Benkhelifa a décidé de lever le camp pour un différend financier, Mohamed Benyahia, Mohamed Benkhemassa et Muaid Ellafi, tou- jours sous contrat avec le club, res- tent indécis, sans pour autant donner le moindre signe de vie depuis la fin de la saison écoulée. Alors que Benyahia et Benkhemassa ont déjà émis le vœu de quitter le navire, Ellafi se trouve toujours en Libye et exige de percevoir tous ses arriérés pour revenir à de meilleurs senti-

ments. Il faut dire que la situation des trois joueurs en question pose un autre problème pour la direction du club car dans le cas où elle envoie leur noms à la CAF et par la suite ils partent, cela lui coûtera de perdre trois précieuses licences africaines. Ils devront donc vite se présenter au bureau des responsables et essayer de trouver avec eux un accord pour une séparation à l'amiable.

Tous les espoirs reposent sur le ministre Bernaoui L'autre raison qui n'a pas permis aux responsables d'arrêter l'effectif de l'USMA version 2019/2020 est que certains joueurs convoités tardent toujours à officialiser leur arrivée, à l'image de Hichem Belkaroui et Mohamed Souibaah. En somme, tous les espoirs reposent sur le déblocage du compte bancaire de l'USMA par l'Etat. C'est la raison pour laquelle les responsables comptent demander audience au ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Salim Bernaoui, à son retour de l'Egypte, pour tenter de le convaincre de trouver une solu- tion au club, dont l'avenir ne doit absolument pas dépendre à celui de son patron Ali Haddad. Une fois le compte bancaire débloqué, cela ouvrira les portes à l'arrivée d'un nouvel investisseur qui ramènera de l'argent car ce sera la seule solution pour sauver le club algérois qui se trouve au bord du gouffre. A. S.

Fin du stage hier

Dziri satisfait malgré les difficultés

Fin du stage hier Dziri satisfait malgré les difficultés C'est hier matin, après avoir effectué une

C'est hier matin, après avoir effectué une séance d'en- traînement au stade Omar Hamadi, que le stage de Dély Ibrahim, qui s'est déroulé à l'hôtel Olympic, ait pris fin. Un stage qui a débuté dimanche passé où les joueurs ont donné le meilleur d'eux- mêmes durant six jours. En effet, ils ont fourni d'énormes efforts et ont appliqué le pro- gramme de travail qui leur a été tracé par le staff technique du club à la lettre. Maintenant que ce stage, qui entre dans le cadre du premier cycle de la préparation d'intersaison, les joueurs vont poursuivre leur préparation à Alger, reste à savoir maintenant si la direc-

tion du club programme un autre stage après que celui qui devait se dérouler au Portugal à partir du 26 juillet prochain ait été annulé à la dernière minute car les responsables n'ont pas pu obtenir des visas aux joueurs.

Plans chamboulés Il n'est secret pour personne, l'entraîneur Billel Dziri a ren- contré quelques difficultés pour que ce stage soit une totale réussite. D'abord, il a été privé de plusieurs joueurs, entre autres Benyahia, Benkhemassa et Ellafi, sans oublier Haddouche qui s'est blessé au cours du stage. Ajouter à cela l'annulation de

la rencontre amicale face à l'O Médéa après avoir été inter- rompue par les supporters qui ont envahi le terrain du stade Omar Hamadi 15 minutes seulement après son coup d'envoi. Ce qui a chamboulé les plans du coach usmiste quand on sait qu'il misait beaucoup sur cette joute ami- cale afin de jauger le niveau de la préparation de chaque joueur, voir à l'œuvre les nou- velles recrues mais aussi déce- ler les lacunes avant de com- mencer à les combler. Malgré les difficultés, Dziri est en train de faire de son mieux afin d'assurer une bonne pré- paration en prévision de la

A. S.

nouvelle saison.

Aujourd'hui

repos

Les coéquipiers de Koudri vont enfin bénéfi- cier d'une journée de repos aujourd'hui que leur a accordée le staff technique du club. Ce qui va leur permettre de reprendre leur souffle après une semaine de travail intense lors du stage de Dély Ibrahim.

Reprise demain

Après avoir eu droit à une journée de repos bien méritée, c'est aujourd'hui que les pro- tégés de Billel Dziri reprendront le chemin des entraînements pour poursuivre la prépara- tion en vue de la nouvel- le saison. La reprise de service aura lieu dans l'après-midi à partir de 18h au stade Omar Hamadi de Bologhine.

Haddouche se porte mieux

Victime d'une blessure au mollet qu'il l'a contractée lors d'une séance d'entraînement effectuée la semaine passée, Zakaria Haddouche n'a toujours pas repris le chemin des entraînements. Il se pré- sente au stade Omar Hamadi, mais juste pour rejoindre l'infirmerie du club pour se soumettre aux soins. Selon les informations qui nous sont parvenues, l'état de santé de l'attaquant usmiste s'est beaucoup amélioré, et ce, grâce aux efforts du staff médical du club qui est en train de faire de son mieux afin de le récupé- rer dans les plus brefs délais. Si tout se déroule comme prévu, c'est aujourd'hui ou demain au plus tard que le joueur en question réintégrera de nouveau le groupe aux entraînements pour poursuivre la prépara- tion d'intersaison avec ses coéquipiers.

Benkhemassa a repris, mais

Après trois semaines d'absence, Mohamed Benkhemassa a enfin repris le chemin des entraînements à l'occa- sion de la séance d'hier matin. Seulement, il n'est pas sûr de pour- suivre l'aventure avec les Rouge et Noir. Selon l'USMA, la direction est en train d'étudier les dif- férentes offres qu'elle a reçues à propos du milieu de terrain inter- national, avant de le céder au meilleur offrant. Dans le cas où le départ de Benkhemassa se concrétise, cela ne pourra que renflouer les caisses du club avec une somme d'argent consé- quente, ce qui permettra aux responsables de faire plusieurs actions, entre autres payer les frais d'engagement en championnat et en Ligue des champions africaine. A. S.

www.competition.dz

20

Samedi 20 juillet 2019 PUBLICITÉ

www.competition.dz 20 Samedi 20 juillet 2019 PUBLICITÉ N° Intitulé de l'opération 01 Lot N°01 :

Intitulé

de l'opération

01

Lot N°01 :

Etanchéité.

02

Lot N°02 :

Chauffage

central

Compétition / PUB

 

Montant

NIF

de l'offre

ETB/TCE

Cherchel

9.595.608,00 DA

M'hamed

ETB/TCE Cherchel 9.595.608,00 DA M'hamed Note Délai de Observations technique

Note

Délai de

Observations

technique

réalisation

15/30

18.86

45 jours

Moins-disant

ANEP 191 601 6136 du 20/07/2019

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D'ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE BARAKI COMMUNE DE BARAKI NIF N° 41000200001608501013

N°11/BM/2019

AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DES MARCHE ET D'INFRUCTUOSITE

Relatif à l'appel d'offres ouvert n°10/2019 paru dans les journaux Nationaux "Wakt El Djazair" Le 25/05/2019 et "Compétition" le 26/05/2019 pour :

Travaux de réalisation d'étanchéité et l'installation de chauffage central à la mosquée EL WIAM BENTALHA scindée en 02 lots Lot n°1 : Etanchéité. Lot n°2 : Chauffage central. - Commune de Baraki.

En application des dispositions des articles 40-65 et 82 du décret présidentiel N°15-247 de la 16/09/2015 portante réglementation des marchés publics et des délégations de service public. Il est porté à la connaissance de l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres ci-dessus qu'à l'issue de l'analyse des offres, le Marché est attribué provisoirement à :

Montant après

correction

L'entreprise et

8.595.608,00 DA

176440201403124

INFRUCTUEUX : MOTIF DISQUALIFICATION DES OFFRES

Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant peut présenter un recours auprès de la commission des marchés Publics de la commune de Baraki, dans un délai de 10 jours à compter de la première parution de cet avis.

Société bénéficiaire de l'offre Société d'Etudes et Réalisation d'Ouvrages d'art de l'Est Batna

Société

bénéficiaire

de l'offre

Société d'Etudes et Réalisation d'Ouvrages d'art de l'Est Batna SERO-EST

N.I.F

Note

technique

81

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE GHARDAIA

DAÏRA DE BERRIANE COMMUNE DE BERRIANE NIF N°09.58.4704.9087208

AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE L'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT AVEC EXIGENCE DE CAPACITES MINIMALES N°01/2019

Intitulée : Etude et extension d'une passerelle piétonne au niveau du quartier Bassa sur CW33 OPERATION N° :

Budget communal N°14/2018 - 952/9520/280

Conformément aux dispositions de l'article 65 alinéa 2 Décret présidentiel n°15-247 du 2 dhou el hidja 1436 correspondant au 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics et des délégations de service public, la commune de Berriane, informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national ouvert avec exigence de capacités minimale n°01/2019 relatif à : Etude et extension d'une passerelle piétonne au niveau du quartier Bassa sur CW33" qui a été publier dans les journaux nationaux (2019/04/01 - Compétion 2019/04/01), qu'à l'issue de l'évaluation technique et financière, il a été choisi l'offre conformément aux critères cités dans le cahier des charges :

 

0 998 0502 22065 82

 

120 jours

     

Pour les autres soumissionnaires, ceux d'entre eux qui sont intéressés, sont invités à se rapprocher de nos services, au plus tard trois (3) jours à compter du premier jour de la publication de l'attribution provisoire du marché, pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières. Les soumissionnaires qui conteste le choix opéré par le service contractant, peut introduire un recours auprès de la commission sectorielle des marchés publics. Le recours est introduit dans les dix (10) jours à compter de la première publication de l'avis d'attribution provisoire du marché dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP.

Compétition / PUB

provisoire du marché dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP. Compétition / PUB ANEP 191 601

ANEP 191 601 5962 du 20/07/2019

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya : Aïn Defla Daïra : Djendel Commune : Djendel N° FISCAL : 0984 441 251 233 30

Le présent cahier des charges portant le cachet et la signature du candidat ou soumissionnaire précédés de la mention (Lu et Approuvé).

-

-

Mémoire technique justificatif.

3- Offre financière sera composé de :

 
 

-

La lettre de soumission dûment rempli, daté, signé et cacheté par le candidat

Avis d'appel d'offres national ouvert n°04/2019

ou soumissionnaire.

-

Le bordereau des prix unitaires rempli, daté, signé et cacheté par le candidat

 

ou soumissionnaire.

 

La Commune de DJENDEL, Wilaya de Aïn Defla lance un avis d'appel d'offres national ouvert pour la réalisation de l'opération suivante : ALIMENTATION DES CANTINES SCOLAIRE (ALIMENTATION SCOLAIRE) POUR LA SAISON SCOLAIRE 2019/2020 selon les lots :

Le détail quantitatif et estimatif, rempli, daté, signé, cacheté par le candidat ou soumissionnaire.

-

Le dossier de candidature, l'offre technique et l'offre financière sont insérés dans des enveloppes séparées, fermées et cachetées indiquant la dénomination de

Lot N°01 : Viandes rouges et blanches. Lot N°02 : Pain. Lot N°03 : Légumes et fruits. Lot N°04 : Alimentation générale.

l'entreprise, la référence et l'objet de l'appel d'offres ainsi que la mention "dossier de candidature", "offre technique", "offre financière" selon le cas, les enveloppes sont mises dans une autre enveloppe cachetée anonyme, comportant la mention

:

Conformément à l'article 43 du décret présidentiel N°15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics et des délégations de service public. Cette annonce s'adresse à toute personne naturelle ou morale inscrite au registre de commerce, en tant qu'entité d'approvisionnement et de distribution des produits, thème de cet avis d'appel d'offres ou commerçant grossistes ou détaillants pour chaque lot ayant les moyens et les possibilités d'approvisionnement leurs permettant de respecter les clauses du cahier des charges, le soumissionnaire ou son représentant désigné peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Commune "bureau des marchés" contre un paiement d'une somme de 3.000.00 DA (droits de participation) auprès du Trésorier inter communal à Djendel. Le soumissionnaire peut participer pour un lot ou plusieurs lots.

 

"A N'OUVRIR QUE PAR LA COMMISSION D'OUVERTURE DES PLIS ET D'EVALUATION DES OFFRES" AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N°04/2019 POUR ALIMENTATION DES CANTINES SCOLAIRE (ALIMENTATION SCOLAIRE) POUR LA SAISON SCOLAIRE 2019/2020 Adressé : A Monsieur le Président de l'APC de Djendel

La durée de préparation des offres est fixée à Dix (10) Jours à compter de la date de la première publication de l'avis d'appel d'offres dans le bulletin officiel des marchés de l'opérateur public (BOMOP) ou la presse.

Le dépôt des offres est limité au dernier jour de la durée de préparation des offres du 08H00 au 14H00.

-

- Les offres seront accompagnées des pièces suivantes :

1- Le dossier de candidature contient :

-

L'heure limite de dépôt des offres est fixée le dernier jour de la durée de

Une déclaration de candidature, dûment remplie datée, signée et cachetée par le candidat ou soumissionnaire. Une déclaration de probité, dûment remplie datée, signée et cachetée par le candidat ou soumissionnaire. Les statuts pour les sociétés. Le reste des documents demandés voir le cahier des charges (instructions aux soumissionnaires).

préparation des offres à 14H00. Si le dernier jour de la durée de préparation des offres coïncide avec un jour férié ou jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu'au jour ouvrable suivant, aucune offre ne sera accepté après cette date et le timbre postal ne fait pas fois.

-

La séance d'ouverture des plis sera le dernier jour de la durée de préparation

des offres à 14H00 en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister au siège de la commune de Djendel.

 

-

Les soumissionnaires resteront engagées par leurs offres pendant un délai égal

2- L'offre technique sera composé de :

à la durée de préparation des offres augmenté de quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la date de dépôt des offres.

- Une déclaration à souscrire, dûment remplie datée, signée et cachetée par le candidat ou soumissionnaire.

Compétition / PUB

 

ANEP 191 601 5986 du 20/07/2019

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 ESS 21
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
ESS
21

L'effectif se dessine

À 48 heures du déplacement à Aïn Draham pour effectuer le stage d'intersaison, l'effectif ententiste de la saison 2019-2020 est presque arrêté.

De notre correspondant

FARÈS ROUIBAH

Un effectif qui a enregistrer quelques changements notables notamment avec le départ de cer- tains cadres de l'équipe qui ont préféré aller jouer ailleurs tels Djabou, Bedrane, Bakir, Aïboud et le gardien de but Zeghba. des éléments auxquels il faudra ajou- ter d'autres éléments partis pour une raison ou une autre comme c'est le cas pour Debbih et Boultif partis chez l'ASAM ou encore l'at- taquant nigérian, Ifeany, dont le contrat sera résilié incessamment. Du coup, ils seront vingt-quatre joueurs qui seront appelés a faire le déplacement à Aïn Draham pour effectuer le stage d'intersai- son à commencer par les trois gardiens de but, en l'occurrence, Khedaïria, Daâs et Filali. Concernant la défense, ils sont pour le moment six joueurs qui composent l'arrière-garde séti- fienne, à savoir Redouani, Ferhani, Nemdil et Laribi ajoutés aux deux jeunes espoirs Aïchoune et Harikache. En outre, contrairement à la défense, le

milieu de terrain est mieux loti avec la présence de pas moins de

dix joueurs, en l'occurrence,

Rebiaï, Karaoui, Sidhoum, Djahnit, Ghacha, Daghmoum,

Tebbi, Debari et le jeune espoir Kendouci. Un groupe dans lequel

on trouve certains éléments pou-

vant être utilisés dans d'autres postes notamment en défense comme c'est le cas avec Rebiaï, Karaoui et Sidhoum qui peuvent jouer dans l'axe central de la défense. Idem pour Draoui qui peut jouer aussi comme latéral gauche. En attaque, on y trouve aussi plusieurs éléments, à savoir Bouguelmouna, Souibaah, Laouafi, le Malien Touré et le jeune espoir Belaïd.

La polyvalence, l'autre atout

Par ailleurs, il n'est pas à écarter

que l'effectif soit renforcé par deux ou trois autres joueurs. En effet, il n'est un secret pour per- sonne que le onze sétifien aura besoin d'abord d'un ou deux bons défenseurs centraux pouvant ren- forcer la charnière centrale de l'ar- rière-garde. Des contacts sont en

Gardiens de but

Khedaïria, Daâs, Filali (espoir)

Défenseurs :

Redouani, Ferhani, Nemdil, Laribi, Aïchoune (espoir), Harikache (espoir).

Milieux de terrain :

Rebiaï, Karaoui, Sidhoum, Draoui, Djahnit, Ghacha, Daghmoum (espoir), Tebbi, Debari, Kendouci (espoir)

Attaquants :

Bouguelmouna, Souibaah, Touré, Laouafi, Belaïd (espoir)

LE POINT SUR LE MERCATO LIGUE 1 MOBILIS CLUBS DÉPARTS ARRIVÉES JSK cours avec plusieurs
LE POINT SUR
LE MERCATO
LIGUE 1 MOBILIS
CLUBS
DÉPARTS
ARRIVÉES
JSK
cours avec plusieurs joueurs
comme Naâmani, Mebarakou ou
Masmoudi. c'est la piste de ce
dernier qui serait la mieux indi-
quée d'autant plus qu'on laisse
entendre que le joueur de
l'USMBA aurait récupéré sa lettre
de libération auprès de la CRL.
L'autre poste que les dirigeants
sétifiens espèrent lui trouver un
bon élément est celui de meneur
de jeu, et ce, pour colmater le
départ de Djabou. Il est vrai que
Djahnit est bien parti pour être le
maestro du onze sétifien de la
prochaine saison mais il reste que
le recrutement d'un autre milieu
s'impose. Pour le moment, rien
n'est encore officiel bien qu'on
parle toujours de la piste du
joueur du MCA, Amar Bourdim,
dont on ne désespère pas du coté
d'Aïn El-Fouara de le voir porter
les couleurs sétifienne la saison
prochaine.
ELLES COMPTENT
DÉBLOQUER DES
SUBVENTIONS
Uche, Benyoucef,
Kabari, Naït
Merabet, Aït Idir,
Chetti, Benkhelifa,
Boukhanchouche
Les
autorités
Bensayah (JSMB), Addadi
(OM), Banouh (ESS),
Ammar El-Orfi (USMA),
Bounoua (USMBA),
Bencherifa (CSC), Bouakil
(ASMO), Zeghdane
(Sedan)
locales
MCA
Haddouche, Hachi,
soutien-
Arous, Amada,
Souibaah, Tebbi,
nent le
Keniche, Dieng,
directoire
Daâs
Si on se fie à
des informations
en notre posses-
sion, la munici-
palité de Sétif va
débloquer dans
les prochains
jours une sub-
vention de
l'ordre de 3 mil-
liards de cen-
times. Une
somme qui va
s'ajouter a celle
de la wilaya de
l'ordre de 2 mil-
liards de cen-
times. Un mon-
tant qui va per-
mettre sûrement
au directoire de
bien gérer cette
période d'inter-
saison et le
règlement de
certaines dettes
comme celle
d'Amada ou
celles qui se
trouvent au
niveau de la CRL.
Allati (NAHD), Brahimi
(NAHD), Djabou (ESS),
Boutaga (USMB), Ghecha
(ESS), Belkheir (CSC),
Rooney (Aittitos Spata
FC, Grèce), Chafaï (USMA)
El-Mouden (PAC),
Harrag (NAHD)
USMA
Bouderbal, Meziane,
Khemaïssia (USMAn),
Chafaï, Benmoussa,
Oukkal (NAHD),
Benguit, Dehamchi,
Benkhelifa (PAC),
Benyahia, Hamia
Haddouche (MCA),
Kheiraoui (ABS),
Tiboutine (JSS)
CRB
Rabti, Zeroual,
Balegh, Herida,
Meziane
Khali (USMBA), Aïboud
(ESS), Belahouel
(USMBA), Khaïri (WAT),
Ziti (CABBA), Gasmi
(NAHD), Tabti (USMBA),
Gaya (NAHD)
MCO
Toumi, Helaïmia,
El-Mouden,
F. R
Boudebouda,
Mohamedi, Aouedj,
Blaha
d'expérience pour savoir s'adap-
ter à leur nouvel environnement.
Nous avons aussi tenu à leur
faciliter la tâche et les mettre à
l'aise.
Motrani (OM), Fourloul
(DRBT), Legraâ (USMBA),
Benhamou (SAM),
Mekkaoui
(Renouvelement),
Chaouti (USB), Mansouri
(prolongation de prêt),
Gotni (CR Bendaoud),
Mellal (CABBA),
NAHD
Allati, Brahimi,
Khiat, Oukkal,
Gasmi, Laribi,
Boussouf, Gaya,
Harrag
Ne pensez-vous pas que le
départ de certains cadres va
se répercuter sur l'équipe en
général ?
ESS
Banouh, Djabou,
Bakir, Zeghba,
Guecha, Aïboud,
Bedrane
Souibaah, Tebbi (MCA),
Debari (MOB), Laribi
(NAHD), Daâs (MCA),
Malick Touré (MOB)
Certes, notre effectif a connu le
départ de quelques joueurs. On
aurait aimé sincèrement qu'ils
restent avec nous. Ils ont pris la
décision de partir. C'est leur
choix et on doit respecter cela. Et
USMBA
Tabti, Bounoua,
Khali, Legraâ,
Belahouel, Benayad
CSC
Bencherifa, Beldjilali,
Belmokhtar, Gagaâ,
Rahmani, Belkheir,
Aroussi
puis, le football est fait ainsi. Je
pense qu'avec le travail et l'abné-
gation, on arrivera par former
une équipe qui défendra les cou-
Amokrane (MOB), Ziouche
(NCM), Belmessaoud (JSMB),
Athmani (CABBA), Benyahia
(ASAM), Dehamchi (USMA),
Meziane (CRB), Herida (MOB),
Balegh (CRB), Aouedj (MCO),
Khiat (NAHD), Hamia
(USMA), Fennouch (PFK
Tcherno More)
leurs du club.
F. R.
PAC
El-Mouden
JSS
Tiboutine, Natèche
Benayada
renonce à
partir
Medahi (DRBT), Semahi
(MOB), Seifeddine Toumi
(MCO), Zakariah Saïdi (OM),
Beldjilali (CSC), Oussama
Kaddour (CRT)
CABBA
Meftahi, Atmani,
Bedimo, Kherifi,
Gherbi, Ziti, Mellal
"Je vais prendre l'avion ce soir pour
Constantine", nous a déclaré l'arrière du
CSC, Hocine Benayada, à qui nous avions
demandé de nous confirmer l'info qui
disait qu'il a décidé de renoncer à quitter
son club cet été. Pour rappel, l'enfant
d'Oran voulait résilier son contrat avec
les Vert et Noir et rejoindre un team en
Europe. Mais, après que la direction des
clubistes a refusé de résilier son bail, il
a fini par accepter de continuer l'aventu-
re avec l'équipe phare de la ville des
ponts. Selon une source crédible,
Benayada va entamer les entraînements
avec ses coéquipiers aujourd'hui.
R. G.
Belmokhtar (CSC), Gagaâ
(CSC), Belameiri (sans
club), Oukil (ABS),
Guessan Ghislain,
Guettal (USMB), Baouche
(OM), Hamidi (USMH),
Snabi (OMA), Cédric
(CRB), Aroussi (CSC),
Khiat (NAHD)
ASAM
Benyahia
ASO
Arab (ASO), Belhaoua
(ASO), Benhamla (ASO),
Alili (JSMT), Fathallah
(RCR), Dembélé (OM)
USB
NCM
Ziouche, Hemiti
Touhami (USMBA), Oukali,
Zerroukat (ES Ben
Aknoun), Chiker (OM),
Demigha (USC), Billel
Fouad (MOC), Amiri
(USMM Hadjout)

Ferhani : «On est sur la bonne voie»

Le latéral gauche ententiste nous parle de la préparation de son team en vue de l'exercice prochain. Il évoque aussi l'inté- gration des nouvelles recrues. Pour l'ancien joueur de la JSK, malgré le départ de quelques joueurs, l'ESS aura son mot à dire la saison prochaine.

Voilà un peu plus de dix jours que vous avez entamé les préparatifs en vue de l'exercice prochain. Qu'avez- vous à nous dire sur le travail que vous avez effectué jusque- là ?

Disons que nous avons bien bossé. Nous sommes en train d'appliquer le plan de travail qui

a été mis en place par le prépara- teur physique Belkhir. C'est vrai qu'on accuse un certain retard par rapport a d'autres équipes mais cela nous n'inquiète pas trop. Je pense que nous avons le temps pour récupérer ce retard. Le plus important, c'est de faire en sorte que le groupe soit prêt d'ici le début de la compétition officielle et je peux dire que nous sommes sur la bonne voie.

On a constaté que les nouvelles recrues donnent l'impression qu'elles sont là depuis longtemps ?

Effectivement. On ne voit pas de différence entre anciens et nouveaux joueurs. Ce sont d'abord des joueurs qui ont assez

CSC

Ziouache sommé de résilier son contrat

Un groupe de fans du CSC, venus suivre la séance d'entraînement que les Vert et Noir ont effectué, avant-hier, au stade du CREPS, ont sommé l'arrière droit Ziouache, qui a rejoint leur club, cet été, de résilier son contrat et de partir. Ils lui reprochent d'avoir été engagé par Merzougui, un employé de l'ENTP qui dirige leur club d'Alger. Affaire à suivre.

Kadacha et Fennouche attendus à Constantine

Deux joueurs émigrés, le milieu de terrain Kadacha Cherad, qui évoluait sous les couleurs d'Alki Oroklini, et l'attaquant Mehdi Fennouche, qui est en fin de contrat avec le club bulgare, Cherno More, ont, dit-on, donné leur accord final au mana- ger du CSC, Boukhedenna, pour signer des contrats avec son club. Reste à savoir quand car ces deux joueurs ont reporté plusieurs fois leur venue à Constantine. R. G.

www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 22 JSMB
www.competition.dz
Samedi 20 juillet 2019
22
JSMB

Il a signé un contrat de 2 ans hier

Meftahi,

2 avant-centres en ligne de mire

La direction JSMBiste ne compte pas arrêter son mercato estival avant de recruter deux autres joueurs. En effet, tout porte à croire que les deux pro- chaines recrues seraient deux avant-centres. Selon des sources auprès du club, il s'agit de deux attaquants qui évoluent dans la secon- de division amateur et qui ont fait leurs preuves lors de la saison écoulée. Il faut dire que les dirigeants béjaouis en concertation avec le nouveau staff tech- nique insiste sur le renfor- cement de la ligne d'attaque en prévision du prochain exercice qui s'avère diffici- le. Un compartiment offen- sif prolifique serait la meilleure recette pour espérer atteindre les objec- tifs de la saison 2019/2020.

Reprise demain à 17h

Ayant accordé deux jours de repos, le staff technique de la JSMB compte reprendre le travail avec le groupe à partir de demain à 17h. En effet, le coach en chef, Mohamed Lacete, ainsi que ses adjoints veulent profiter de la semaine prochaine afin de mieux évaluer le groupe avant le départ en Tunisie pour effectuer le deuxième cycle de prépara- tion d'intersaison.

La détection de jeunes talents se poursuit

En prévision de la saison prochaine, l'opération de détection de jeunes talents pour l'équipe des U21 se poursuit toujours dans le terrain annexe du stade de l'Unité Maghrébine. Lancée avant-hier, cette opération a enregistré la de plusieurs jeunes joueurs qui veulent tenter leur chance et espé- rer signer leur premier contrat professionnel. S. L.

N'ayant toujours pas perçu son dû

DAOUADJI DEMANDE SES PAPIERS

1 re recrue de la JSMB

«JE VAIS JOUER DANS UNE GRANDE ÉQUIPE»

De notre correspondant

SALIM L.

Dans l'objectif de renfor- cer son compartiment offensif, la

direction de la JSMB a assuré sa première recrue estivale en enga- geant, hier, le désormais ex-atta- quant du CABBA, Abdelmalek

Meftahi.

mercato estival du vieux club de la Soummam est enfin lancé. En effet, la direction JSMBiste a pour objectif principal de redynamiser son attaque après le départ de Bensayah et Belmessaoud. Du coup, l'ancien ailier gauche bordji, Abdelmalek Meftahi, a ouvert l'opération de recrute- ment estivale en paraphant, hier, un contrat qui le liera aux Vert et Rouge lors des deux prochaines années. La première recrue estivale de la JSMB a été présentée dans l'après-midi d'hier, au siège du club, ceci juste après la signature de son bail. Ainsi donc, les dirigeants béjaouis envisagent deux autres recrues au minimum pour clôturer le mercato estival de cette année. En somme, la JSMB espère avoir une ligne d'attaque plus performante et prolifique en prévision du prochain exercice, et ce, afin d'espérer réussir l'ac- cession à la Ligue 1 Mobilis.

réussir l'ac- cession à la Ligue 1 Mobilis. Après tant d'attente, le «Je veux me relancer»

Après tant d'attente, le

«Je veux me relancer» Auteur de 7 réalisations lors de l'exercice écoulé avec le CABBA, le natif de Tablat s'est prononcé sur son arrivée à la JSMB en déclarant : "Je suis très content de rejoindre une grande équipe comme la JSMB. C'est un honneur pour moi de défendre les couleurs de ce club qui n'est pas à présenter. Les négociations se sont déroulées dans de bonnes conditions et nous avons vite trouvé un terrain d'entente avec les dirigeants béjaouis", affirme-t-il avant d'ajouter : "Je suis là pour relancer ma carrière. J'espère pouvoir apporter le plus attendu pour le groupe et pour l'attaque de l'équipe. Je suis prêt à évo- luer dans tous les postes que le coach me demande. Le plus important est d'aider la JSMB à réussir son accession en Ligue 1 Mobilis inchallah."

S. L.

Repos aujourd'hui et demain

Après une semaine de la reprise des entraînements, la formation de la JSMB aura droit à deux journées de repos bien mérité. En effet, les gars de Yemma Gouraya ont effectué 8 séances depuis dimanche dernier. Il faut dire que le nouveau staff technique est en train de rattraper le retard dans le

début de la préparation d'intersaison, ceci en mettant en place un riche pro- gramme de préparation physique. Pour rappel, les Vert et Rouge vont rallier la ville tunisienne de Hammam Bourguiba, à partir du 30 juillet prochain,

pour effectuer un stage de 14 jours.

S. L.

Annoncé dans le meilleur rang pour pro- longer son contrat cet été avec la JSMB, le milieu offensif de la JSMB, Djelloul Daouadji, semble avoir changé d'avis. Il compte demander ses papiers, et ce, pour n'avoir pas perçu ses salaires. Après avoir réintégré les entraînements de l'équipe lors de la semaine écoulée, le natif de Mazouna a donné l'impression de vouloir continuer son aventure avec le vieux club de la Soummam. En effet, tout allait dans le bon sens pour la prolonga- tion de son contrat. Cependant, le volet financier a fait en sorte que le joueur en ques- tion change d'avis. Selon des sources auprès du club, Daouadji veut récupé- rer ses papiers vu qu'il n'a encore pas perçu cinq mois de salaires. Pour rappel, l'ancien joueur du DRB Tadjenanet avait récla- mé une augmentation de son salaire mensuel contre la prolongation de son contrat avec les Vert et Rouge. Chose qui n'a pas été faite sus- citant le mécontente- ment de Daouadji qui risque de quitter la JSMB à l'occasion de ce mercato estival. Il faut oublier que le milieu offensif béjaoui est convoité par plusieurs club évoluant en Ligue 1 Mobilis et qui comp- tent le chiper. En somme, la nouvelle direction JSMBiste a intérêt à intervenir pour

conserver Daouadji et barrer la route à une éventuelle saignée au niveau de l'effectif du club.

La direction dans l'embarras Face à cette situation, la nouvelle direction de la JSMB, à sa tête le prési- dent Abdelkarim Bouledjloud, se trouve dans l'embarras total. En fait, ce dernier avait rassuré qu'un terrain d'entente a été trouvé avec plusieurs joueurs pour la prolongation de leurs contrats. En revanche, le cas de Daouadji vient cham- bouler les plans des nouveaux dirigeants qui misent sur la stabili- té de l'effectif pour espérer une meilleure saison en 2019/2020. Il faut dire aussi que le départ serait une autre perte pour l'équipe qui vient de perdre ses deux attaquants, Reda Bensayah qui s'est enga- gé avec la JSK, et ce, juste après la dernière finale de la Coupe d'Algérie, et Kamel Belmessaoud qui a filé vers le CSC deux semaines plus tôt. Du coup, les supporters ne veulent plus voir de joueurs quitter le club

après ces deux derniers. Maintenant, la question qui se pose est de savoir si les dirigeants peuvent empêcher un éventuel départ de Daouadji cet été en le régularisant financièrement ? Affaire à suivre…

Le spectre de la saignée plane encore sur la JSMB Dans ce contexte, tous les amoureux de la JSMB craignaient que le club vive une saignée au niveau de son effec- tif suite à la crise admi- nistrative qui a bloqué la SSPA du club pen- dant un mois après la fin de la saison écoulée. En effet, après le dénouement de cette crise par l'installation d'une nouvelle direc- tion, tout portait à croi- re que le groupe serait conservé dans sa totali- té. Chose qui a rassuré les supporters avant que Daouadji ne récla- me ses papiers. Ainsi, le risque de la saignée reste toujours d'actuali- té et suscite l'interven- tion urgente des diri- geants, car le départ de Daouadji en appellera certainement d'autres lors de cet période d'in- tersaison. S. L.

Félicitations Samir Kria, membre de la CFA chargé de la vidéo, est fier de sa
Félicitations
Samir Kria, membre
de la CFA chargé de la
vidéo, est fier de sa fille
Syrine qui vient de
décrocher son bac avec
mention. La famille Kria
d'Alger et de Béjaïa
félicite l'heureuse
bachelière et lui souhaite
d'autres succès à l'avenir.
Bravo.
Félicitations
Les familles Dahane et
Guet sont fières de leur
fils et neveu Youssef
Nour-Islam qui a
obtenu avec la facilité qu'on
lui connaît son baccalauréat
(une moyenne de 17,33) plus
particulièrement son père Mohamed
qui est le plus heureux de partager
avec lui, ce bonheur si mérité. Que
ses études qui se poursuivent le
guident sur le chemin de la
réussite professionnelle
Inchallah.

ASMO

LAOUFI DIVISE

OUMAMAR ET SAÂDOUNE

De notre correspondant

L. M. AZZI

Larbi Oumamar serait confronté à un conflit avec Mohamed Saâdoune. L'origine du conflit a pour nom Salem Laoufi parce que ce technicien n'est pas dans les grâces du dénommé Moumouh, membre de l'AG du CSA lui qui privilégie les pistes cotées. ceci dans le cas où il prendrait les commandes de la SSPA-ASM Oran. Sauf que sa vision n'est pas partagée par le DG adjoint de la société asémiste et membre du BF étant à l'origine du retour de l'entraîneur avec qui l'équipe avait assuré le maintien d'extrême justesse. C'est pourquoi, les deux hommes entretiennent une relation très tendue au point de

pousser le président du CSA à tenter d'arranger les choses du côté de Saâdoune certainement pour le convaincre de maintenir Laoufi à la tête de l'encadrement technique de l'équipe première. Ce dernier a même assuré trois séances d'entraînement. Le problème pourrait connaître son dénouement ce soir, précise la même source.

L. M. A.

son dénouement ce soir, précise la même source. L. M. A. Reprise sans les cadres Prévue

Reprise sans les cadres

Prévue mercredi dernier, la reprise des entraînements a eu lieu le lendemain. Une reprise assurée par Salem Laoufi sur le terrain du stade Habib Bouakeul. Ce technicien s'est trouvé avec un groupe très démuni avec l'absence de la plupart des cadres de l'équipe fanion. Seuls Kerroum, Beghdaoui, Boudouh, A. Berramla et l'espoir Aïdi ont marqué leur présence à la séance qui s'est déroulée dans l'après-midi et même hier dans la matinée et avant-hier au même endroit. La recrue Larbi a pris part aux entraînements en question. La quatrième séance aura lieu aujourd'hui au même endroit à partir de 17h30.

Blaha, 2 e recrue

Le défenseur Abderrazek Blaha s'est engagé avec le club asémiste dans la soi- rée de mercredi. L'ancien pensionnaire du MCO a signé un contrat d'une durée de 24 mois. Cela est devenu une habitude, le club de M'dina J'dida n'a pas informé la presse de cet engagement, le deuxiè- me après l'arrivée du défenseur Larbi Amine du CRM Bouguirat.

Benbelkacem et Thameur libérés !

Une source fiable rapporte que le club asémiste s'est séparé de deux joueurs recrutés au dernier merca- to d'hiver. Il s'agit des défenseurs Benbelkacem et Thameur. D'après la même source, ces deux éléments ont résilié leurs contrats. Evidemment, la séparation s'est faite à l'amiable. Auparavant l'attaquant Hamidi avait connu le même sort, étant le pre- mier à partir.

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

 

MOB

23

MERCATO, TOUJOURS

PAS DE NOUVEAU

POUR LES CRABES

Retour au bercail pour les Vert et Noir

Après une semaine passée au niveau de la localité de Zekri dans la wilaya de Tizi Ouzou, les Béjaouis rentrent à la maison. Les hommes du coach Bouzidi Youcef qui se sont exercés durant une bonne semaine à Zekri sous la houlette des membres du staff technique, vont pou- voir bénéficier de deux jours de repos, après avoir tout donné sur le terrain. Consacré officiellement à l'aspect physique, les joueurs du Mouloudia de Béjaia ont donné tout ce qu'ils avaient lors de ce premier regroupement. Les gars de la capitale des Hammadites qui viennent de clôture leur deuxième semaine de préparation, ont déjà réalisé l'essentiel des choses surtout avec ce regroupement en altitude.

De notre correspondant

sent afin de mettre à la disposition de l'entraîneur la majorité des joueurs. Alors que nous sommes à moins de 25 jours du début du championnat, officiellement le club ne dispose que de 10 joueurs séniors.

Baouche, Chekhrit et Benadbi attendent toujours leur libération Des joueurs ont donné leur accord pour s'engager en faveur du MOB, mais n'ont pas encore signé leur contrat en faveur du club de la capitale des Hammadites. Baouche, Chekhrit et Benabdi, attendent tou- jours que leur dossiers soient trai- tés à la CRL afin de pouvoir bénéfi- cier d'un bon de sortie officiel, qui va leur permettre de signer officiel- lement en faveur du MOB. Ces élé- ments se poseraient des questions sur les moyens dont dispose le club pour la nouvelle saison. La direc- tion du club doit se donner les moyens pour essayer de rassurer ces joueurs au sujet de leur avenir.

Les fans s'impatientent Au sein des Crabes c'est la grande inquiétude au sujet de l'avenir de leur club. Alors que le MOB avait

débuté la préparation avec un effectif très amoindri, les choses n'ont guère évolué depuis. L'arrivée

débuté la préparation avec un effectif très amoindri, les choses n'ont guère évolué depuis. L'arrivée de deux joueurs qui sont Rihane et Kedidah reste très insuf- fisante pour une formation dont les dirigeants ont exprimé dès le départ vouloir jouer les premiers

rôles dans ce championnat de Ligue 2. Les fans du club veulent que les choses s'accélèrent et que la direction puisse faire le nécessaire pour permettre au club d'entrer dans ce championnat avec leurs atouts.

B. E. Z.

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Alors que le club avait entamé l'opération de recrutement il y a quelques semaines, la direction du MOB tarde à concrétiser les contacts entrepris avec certains joueurs. Selon des sources très au courant des affaires du club, les dirigeants n'arrivent pas à convaincre les éléments contactés en raison des problèmes financiers que rencontre le MOB. Alors que le club avait libéré 16 joueurs, au niveau des arrivées seuls 5 joueurs ont officialisé leur engagement au sein du MOB. Une situation qui inquiète les observateurs et les amoureux du club, qui estiment qu'il est très important pour que le MOB et pour son staff technique de travailler avec un effectif au com- plet durant cette phase précompéti- tive. A l'heure actuelle, l'effectif qui est sous la main de l'entraîneur Bouzidi est insuffisant pour lui per- mettre de se préparer dans de bonnes conditions. Le président Adrar et ses collaborateurs doivent d'ailleurs redoubler d'effort pour essayer de conclure le plutôt pos- sible avec les pistes dont ils dispo-

Les joueurs ont eu droit à une séance de récupération

Pour la journée de vendredi, les joueurs du MO Béjaïa avaient bénéficié d'une séance de récupération. Après une semaine de tra- vail intensif, les joueurs du club de la capitale des Hammadites ont bénéficié d'une séance de récupéra- tion avant d'être libérés par le coach Bouzidi pour rejoindre leurs domiciles.

 

Reprise lundi

Après avoir bénéficié de 2 jours de repos, les joueurs du MOB ont rendez-vous ce lundi pour reprendre les entraînements. Les cama- rades de Mehdi Kadri vont avoir droit à quelques jours d'entraînement à Béjaïa, avant de prendre la route pour Aïn Drahem où un stage de 12 jours est pro- grammé là-bas.

Bouzidi a fait sa sélection

Tarrarist et Kaci non retenus

Nous avons appris de sources généralement bien informées que les noms de certains joueurs comme Tarrarist et Kaci n'ont pas été retenus par le coach Bouzidi qui avait déjà au préalable annoncé qu'il n'allait pas pouvoir prendre tout le monde avec lui au sein de l'effectif sénior. Sur les 10 joueurs qui se sont déplacés avec l'équipe à Zekri deux joueurs ne seront pas officiellement avec le groupe pour la saison prochaine. L'entraîneur du MOB va devoir faire son choix concernant le choix des joueurs qui vont être retenus au sein de l'équipe.

Youcef Bouzidi avait profité de ce regroupement au niveau de Zekri pour tes- ter certains joueurs de l'équipe réserve. Le premier responsable de la barre technique du MOB, avait avant le déplacement estimé qu'il fallait un peu plus de temps pour faire un constat plus juste sur les capacités des joueurs qui sont soumis à des tests. Trois rencontres d'opposition avaient été pro- grammées par le coach Bouzidi, afin de donner la chance à tout le monde. Ils étaient plus d'une dizaine de joueurs à avoir pris part à ce regroupement de Zekri. Le coach Bouzidi s'est fait sa propre idée sur les capacités des uns et des autres. D'ailleurs une première sélection avait été faite par l'entraîneur.

USMH

sélection avait été faite par l'entraîneur. USMH LAÏB FACE À LA CRISE PAR RACHID HAMADI La

LAÏB FACE À LA CRISE

PAR RACHID HAMADI

La situation financière de l'USMH ne s'améliore pas notamment avec les dettes du club qui a jusqu'au 31 juillet pour les régler. Pendant que le prési- dent essaye de convaincre les joueurs qui ont eu recours à la CRL, il va devoir aussi faire face au recrutement et autre stage de préparation. Les jours se suivent et se ressemblent malheureuse- ment dans la maison harrachie. En effet, après avoir repris une nouvelle fois les commandes, ce

qui n'est pas une première, le pré- sident Mohamed Laïb essaye tout de même de trouver des solutions à la crise. Une dizaine de joueurs ont eu recours à la CRL et trois d'entre eux ont été convaincus par le chairman harrachi de retirer leur plainte. Cependant, il faudra trouver une solution pour les joueurs restants qui ne veulent pas faire marche arrière et qui insistent pour avoir leur dû tout comme leur libération. Une situa- tion qui ne risque pas d'arranger les affaires du président qui trou- ve déjà toutes les peines du monde à régler quelques arriérés

des employés du club. Sans trou- ver vraiment beaucoup de sources de revenus et avec le peu de sponsors ou d'argent versé dans les caisses de la SSPA/USMH, il sera difficile de faire face aux dépenses du club qui n'a pas que les arriérés à régler. En effet, le recrutement doit être assuré avec la venue de joueurs qui pourront aider le club à jouer l'accession mais aussi assurer un stage de préparation pour l'équipe qui devrait être dirigée par Smaïl Djellid qui devrait prendre les commandes de l'équipe la semai- ne prochaine. Pour cela, il n'y a

pas plusieurs solutions puisque seuls des caisses remplies pour- ront garantir le recrutement dont a besoin le club tout comme le stage d'avant saison. Ayant ciblé quelques, joueurs, aucun n'a pour l'instant conclu et beaucoup crai- gnent de venir à El-Harrach en apprenant que le club avait des soucis d'ordre financier et qu'il a déjà du mal à régler les anciens. Laïb devra trouver les solutions pour désamorcer la crise et rassu- rer tout le monde pendant que beaucoup craignent que l'USMH vive une saison aussi difficile que la précédente en raison de cet éternel problème d'argent qui ne veut décidément pas quitter le club algérois.

R. H.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Anis Sadoun,
Islam Zemam, Massinissa Hachour,
Mehdi Kabi, Sofiane Boulaouche
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Samedi 20 juillet 2019

24

24
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 24
www.competition.dz Samedi 20 juillet 2019 24