Vous êtes sur la page 1sur 6

FOA Reference Guide To Fiber Optics Page 1 sur 6

Chapitre 6
Câble à fibre optique

Objectifs : Dans ce chapitre, vous devriez apprendre :


Les types de câbles à fibres optiques et leurs applications
Les différences entre les câbles pour installations extérieures et pour réseaux locaux
Les spécifications pour les câbles à fibres optiques

Conception des câbles à fibre optique

Un câble à fibre optique assure, pour la ou les fibres optiques qu’il contient, une protection appropriées par rapport à l’environnement dans lequel il doit être installé.
Le mot « câble » se réfère à l’ensemble fibres, éléments de renfort et enveloppe. Les câbles à fibres optiques sont de plusieurs types différents, selon le nombre de
fibres et comment et où ils seront installés. Il est important de choisir avec soin le câble, étant donné que ce choix aura une incidence sur le niveau de difficulté de
l’installation, de l’épissure ou de la terminaison de celui-ci, le coût de cette installation et son espérance de vie sur le terrain.
La mission du câble est de protéger les fibres de l’environnement autour de chaque installation. En extérieur, cela dépend si le câble est enterré directement, tiré dans
un conduit, suspendu en l’air ou même placé sous l’eau. Le câble sera-t-il mouillé ou humide ? Devra-t-il résister à une haute tension de traction pour l’installation
dans des conduits ou une tension continue dans une installation aérienne ? Le câble sera-t-il exposée à des produits chimiques ou aura-t-il à supporter une large
amplitude thermique ? Et que se passe-t-il si un écureuil, une marmotte ou chien de prairie essaie de le ronger ? En intérieur, les câbles ne doivent pas être si fort pour
protéger les fibres, mais ils doivent répondre à toutes les dispositions de protection anti-incendie, aussi l’enveloppe doit-elle être à retard de flamme.

Construction du câble
Tous les câbles sont constitués de plusieurs couches de protection pour les fibres. La plupart commencent par une fibre standard avec un revêtement secondaire
(diamètre 250 microns) et ajoutent :

Un revêtement de gainage serré (pour les câbles à gainage serré comme le simplex, le zipcord et les types de câbles d’épanouissement et de distribution)
Un revêtement protecteur souple de 900 microns de diamètre extérieur est appliqué directement sur la fibre revêtue de 250 microns pour fournir une protection
supplémentaire pour la fibre, ce qui permet une manipulation plus facile et le raccordement direct par l’application d’un connecteur sur la fibre.

Gaine intermédiaire flottante (câbles à gaine intermédiaire flottante)


Des tubes en plastique, petits et fins, contenant jusqu’à une douzaine de fibres de 250 microns protégées par un revêtement sont utilisés pour protéger les fibres dans
les câbles prévus pour l’utilisation dans des installations extérieures. Ils permettent aux fibres d’être isolées des grandes tensions de traction et peuvent être remplis
avec des matériaux pour retenir l’eau (gel, bande sèche ou poudre) pour empêcher l’entrée d’humidité.

Les éléments de renfort


Les éléments de renfort sont généralement en fil d’aramide, le même que celui utilisé dans les gilets pare-balles, souvent désigné comme Kevlar, son nom commercial
de chez Dupont, qui absorbe la tension nécessaire pour tirer le câble et offre un amortissement pour les fibres. Les fibres d’aramide sont utilisées non seulement pour
leur force, mais aussi parce qu’elles ne s’étirent pas. Soumis à une forte tension, elles ne s’étirent pas, mais finissent par se casser lorsque la tension dépasse les
limites. Cela garantit que les éléments de renfort ne s’étireront pas avant de se détendre, contraignant ainsi les fibres dans le câble. La bonne méthode pour tirer des
câbles à fibres optiques est toujours d’attacher la corde, le câble ou le ruban de traction aux éléments de renfort.
Certains câbles comprennent également une tige en fibre de verre centrale utilisée pour plus de force et pour rigidifier le câble afin d’éviter le vrillage et
d’endommager les fibres. Lorsqu’elles sont incluses, ces tiges doivent être attachées à des émerillons pour effectuer la traction et à des pinces au boîtier d’épissure ou
à des cabinets de raccordements quand ils sont épissés ou terminés. Peu de câbles utilisent aujourd’hui des éléments de renfort métalliques de résistance car cela
complique l’installation en exigeant que le câble soit correctement mis à la terre et mis à la masse.

Enveloppe du câble
La couche extérieure de protection pour les fibres est choisie pour résister à l’environnement dans lequel le câble est installé. Les câbles extérieurs seront
généralement en polyéthylène noir (PE), qui résiste à l’humidité et à l’exposition au soleil. Les câbles intérieurs utilisent des enveloppes à retard de flamme qui
peuvent être codées par couleur pour identifier les fibres à l’intérieur du câble. Certains câbles extérieurs peuvent avoir des enveloppes doubles avec une couche
d’armure résistante entre elles pour les protéger des rongeurs ou de Kevlar pour une résistance permettant le tirage par les enveloppes.
Les câbles intérieurs ont généralement une enveloppe de PVC (chlorure de polyvinyle) à retard de flamme pour une utilisation générale ou en colonne montante et
une autre en plastique spécial pour une utilisation de plénum dans les zones de traitement d’air. Les câbles intérieur-extérieur ont généralement une enveloppe
extérieure en PE qui peut être enlevée pour exposer une enveloppe intérieure à retard de flamme utilisée dans les bâtiments.

Protection contre l’eau et l’humidité


Les câbles installés à l’extérieur doivent protéger les fibres de l’eau. Un gel ou, de plus en plus, une bande absorbante ou de la poudre sont utilisés pour empêcher
l’eau de pénétrer dans le câble et causer des dommages aux fibres. En général, cela s’applique aux câbles à gaine intermédiaire flottante et aux câbles à ruban, mais le
blocage de l’eau à sec est pratiqué sur certains câbles à gainage serré utilisés sur de courtes distances en extérieur, telles que de bâtiment à bâtiment sur un campus ou
jusqu’à une antenne sans fil extérieure ou une caméra de vidéosurveillance.

Protection contre l’écrasement ou les dommages de rongeurs


Certains câbles ont une armure, généralement métallique, mais parfois aussi en plastique dur, sous l’enveloppe extérieure, afin de résister à des charges écrasantes ;
c’est le cas des câbles installés sous les planchers dans les centres de données ou dans des sols rocheux. Ils sont également utilisés pour empêcher la pénétration des
rongeurs. L’armure métallique nécessite que le câble soit correctement mis à la terre et mis à la masse.

Types de câbles à fibre optique

Types de câbles à gainage serré


Il y a deux types de base de câbles, généralement définis comme câble à gainage serré et câble à gaine intermédiaire flottante. Les câbles à gainage serré (comme le
simplex, le zipcord et les types de câbles d’épanouissement et de distribution) sont utilisés dans des applications de réseaux locaux où la flexibilité du câble et la
facilité de terminaison sont importantes, plus que la robustesse et la résistance à la traction qui caractérisent les types de câbles à gaine intermédiaire flottante et les
câbles à ruban. En général, les câbles à gainage serré sont utilisés à l’intérieur et les câbles à gaine intermédiaire flottante/câbles à ruban en extérieur.

Simplex et ZipCord

http://www.thefoa.org/FR/Chapitre%206.htm 25/07/2014
FOA Reference Guide To Fiber Optics Page 2 sur 6

Ces types sont utilisés principalement pour les applications de cordon de raccordement et de face arrière, mais le zipcord peut également être utilisé pour les
connexions de bureau. Les câbles simplex sont composés d’une fibre, d’un gainage serré (revêtu d’une couche de 900 microns au-dessus du revêtement secondaire)
avec des éléments de renfort de Kevlar (fibres d’aramide) et d’une enveloppe pour une utilisation en intérieur. L’enveloppe est habituellement de 3mm (1/8 pouce) de
diamètre. Le Zipcord est tout simplement deux simplex unis avec une toile mince.

Câble de distribution

Le câble de distribution est le câble le plus populaire à l’intérieur, étant petit et léger. Il contient plusieurs fibres à gainage serré groupées sous la même enveloppe
avec des éléments de renfort de Kevlar et parfois une tige de fibre de verre de renforcement pour rigidifier le câble et empêcher le vrillage. Ces câbles sont de petite
taille et utilisés pour des applications dans des conduits secs, sur de courtes distances, en colonne montante et en plénum. Les fibres ont un double revêtement et
peuvent être directement terminées, mais parce que leurs fibres ne sont pas renforcées individuellement, ces câbles doivent être divisés avec une « boîte de
dérivation » ou terminés dans un cabinet de raccordement ou une boîte de jonction pour protéger les fibres individuelles.

Câble d’épanouissement

Le câble d’épanouissement est le favori là où des câbles robustes sont souhaitables, ou une terminaison directe, sans boîte de jonction, cabinet de raccordements ou
autre matériel. Ils sont faits de plusieurs câbles simplex groupés ensemble à l’intérieur d’une enveloppe commune. C’est une conception solide, robuste, mais ces
câbles sont plus volumineux et plus chers que les câbles de distribution. Ils sont adaptés pour des installations en conduits, colonnes montantes ou plénum. Ils sont
parfaits pour des applications industrielles où la robustesse est nécessaire. Parce que chaque fibre est renforcée individuellement, cette conception permet une
terminaison rapide au connecteur et ne nécessite pas de boîte ou de cabinet de raccordements. Le câble d’épanouissement peut être plus économique si le nombre de
fibres n’est pas trop élevé et les distances trop longues, car il exige beaucoup moins de travail pour la terminaison.

Types de câbles à gaine intermédiaire flottante

Câble à gaine intermédiaire flottante

Les câbles à gaine intermédiaire flottante sont les câbles les plus couramment utilisés pour les circuits d’installations extérieures, car ils offrent la meilleure protection
pour les fibres sous fortes tensions de traction et peuvent être facilement protégés de l’humidité avec du gel ou des bandes de blocage de l’eau. Ces câbles sont
composés de plusieurs fibres à l’intérieur de petits tubes en plastique, qui sont à leur tour enroulés autour des éléments de renfort, entourés par des éléments de renfort
mécanique en aramide et enveloppés, ce qui donne un câble de petite taille mais avec beaucoup de fibres. Ce type de câble est idéal pour les applications de circuits
en réseau extérieur, étant donné qu’il peut être construit avec les tubes (les gaines intermédiaires flottantes) assemblés remplis de gel ou de poudre absorbant l’eau
pour prévenir les dégâts d’eau aux fibres. Il peut être utilisé dans des conduits, suspendu en l’air ou enterré directement dans le sol. Certains câbles extérieurs peuvent
avoir des enveloppes doubles avec une armure métallique entre les eux pour les protéger contre les rongeurs ou de Kevlar pour plus de résistance, permettant ainsi le
tirage par les enveloppes. Comme les fibres ont seulement un revêtement secondaire mince, elles doivent être manipulées avec soin et protégées pour éviter tout
dommage. Les câbles à gaine intermédiaire flottante avec des fibres monomodes sont généralement terminés par des fibres amorce d’épissure sur les fibres, protégées
dans des boîtiers d’épissure. Les câbles multimode à tubes assemblés peuvent être terminés directement par l’installation d’une trousse de dérivation, aussi appelé
trousse de bifurcation ou trousse d’épanouissement, qui place un manchon de protection sur chaque fibre.

Câble à ruban

Le câble plat est préféré là où des câbles à nombre élevé de fibres et de petit diamètre sont nécessaires. Ce câble est celui qui a le plus de fibres dans le plus petit
diamètre, étant donné que toutes les fibres sont disposées en rangées dans des rubans, typiquement de 12 fibres, et les rubans sont disposés les uns sur les autres. Non
seulement est-ce le plus petit câble pour le plus grand nombre de fibres, il est également celui qui a généralement le coût le moins élevé. Typiquement, les fibres de
144 ont seulement une section transversale d’environ 1/4 de pouce, soit 6mm, et la gaine est de seulement 13mm, soit 1/2 pouce, de diamètre ! Certains modèles de
câble utilisent un « cœur fendu » (« slotted core »), avec jusqu’à 6 de ces rubans de fibres 144 assemblés pour un total de 864 fibres dans un câble ! Comme il s’agit
d’un câble pour l’installation en réseau extérieur, il est rempli de gel pour le blocage de l’eau ou muni d’un blocage de l’eau à sec. Un autre avantage du câble-ruban
est que les appareils d’épissurage en masse par fusion (fusionneuses de masse) peuvent épisser un ruban (12 fibres) en une fois, rendant l’installation rapide et facile.
Des fibres d’amorce en ruban sont épissées sur le câble pour une terminaison rapide.

Câble armé

http://www.thefoa.org/FR/Chapitre%206.htm 25/07/2014
FOA Reference Guide To Fiber Optics Page 3 sur 6

Le câble armé est utilisé dans des applications d’enterrement direct en réseau extérieur où un câble robuste est nécessaire et/ou pour sa résistance aux rongeurs. Le
câble armé résiste bien à des charges d’écrasement, ce qui est nécessaire pour les applications d’enterrement direct. Les câbles installés par enfouissement direct dans
les zones où les rongeurs sont un problème doivent souvent avoir une armature métallique entre les deux enveloppes pour empêcher la pénétration des rongeurs. Les
centres de données sont une autre application pour le câble armé, puisque les câbles y sont installés sous les planchers et qu’on s’y inquiète de ce que le câble de fibre
pourrait être écrasé. Les câbles armés intérieurs peuvent avoir une armure non métallique. Les câbles armés métalliques sont conducteurs, la mise à terre doit être
effectuée correctement.

Câble aérien
Les câbles aériens sont prévus pour l’installation en réseau extérieur sur des poteaux. Ils peuvent être arrimés à un câble neutre porteur ou à un autre câble (ce qui est
courant dans le cas de la TVCA), avoir des porteurs centraux en métal ou aramide pour les rendre autoportants ou les rendre capables de supporter le câble (câble tout
diélectrique autoportant ou ADSS). Le câble connu comme « câble de figure 8 » comporte un câble lié à un messager de support en acier isolé. Il doit être mis à la
terre correctement.
Le « câble de garde à fibres optiques » (OPGW) est un câble aérien largement utilisé ; il s’agit d’un câble de distribution à haut voltage dans lequel la fibre se trouve
dans un tube métallique au centre du câble. La fibre n’est pas affectée par les champs électriques et permet au fournisseur de service l’installant d’avoir à disposition
des fibres pour la gestion et les communications de réseau. Ce câble est généralement installé sur le haut de tours à haute tension, mais amené au niveau du sol pour
l’épissure ou la terminaison.

Autres types de câbles


Il existe de nombreux autres types de câbles à fibres optiques disponibles ; beaucoup sont propres à un seul fabricant. Chaque fabricant a ses propres spécialités et
utilise ses propres noms pour des types de câbles courants ; c’est donc une bonne idée d’obtenir de la documentation du plus grand nombre possible de fabricants de
câbles. Ne négligez pas les petits fabricants de câbles ; souvent, ils peuvent réduire les coûts en construisant un câble spécialement pour vous, même dans des
quantités relativement restreintes.

Fibre à air soufflé


Cet autre type de câble n’est pas vraiment un câble... En installant un « câble » qui est juste un faisceau de tubes en plastique vides, vous pouvez « souffler » des
fibres dans ces tubes au besoin à l’aide d’un équipement spécial de gaz comprimé. Si vous devez effectuer une mise à niveau, soufflez les vieilles fibres hors des
tubes et soufflez-en de nouvelles. Des versions intérieures et extérieures des câbles à air soufflé sont disponibles et ils ont même été utilisés dans le FTTH. Des fibres
spéciales sont nécessaires, car elles doivent être revêtues pour faciliter leur soufflage à travers les tubes, mais toutes les fibres monomodes ou multimodes sont
disponibles. C’est plus coûteux à installer car les tubes doivent être installés, des équipements spéciaux et des installateurs formés sont nécessaires, mais cela peut être
rentable pour les mises à niveau.

Câbles hybrides et composites


Ces deux types de câbles sont souvent confondus, mais presque tout le monde et le NEC les définissent comme :

Câbles hybrides : Des câbles qui contiennent deux types de fibres, généralement multimode et monomode. Ces câbles sont souvent utilisés dans les campus et les
réseaux fédérateurs de réseaux locaux où les fibres monomodes pourraient être utilisées à l’avenir.

Les câbles composites : Des câbles qui contiennent à la fois des fibres et des conducteurs électriques. Les véhicules sous-marins captifs utilisent des câbles de ce
genre, comme le font certains câbles utilisés pour des antennes sans fil à distance ou des caméras de vidéosurveillance. Ces câbles doivent être correctement mis à la
terre et mis à la masse pour des raisons de sécurité.

Critères de conception du câble

Le choix d’un câble requiert un examen de tous les facteurs environnementaux impliqués lors de l’installation et pendant la durée de vie du câble. Voici quelques-uns
des facteurs les plus importants :

Résistance à la traction
Certains câbles sont simplement posés dans des chemins de câbles ou fossés, de sorte que la force de tirage n’est pas trop importante. Mais d’autres câbles peuvent
être tirés le long de conduits de 2 à 5 km, voire plus. Même avec un lubrifiant de câble spécial, la tension de traction peut être élevée. La plupart des câbles tirent leur
force d’une fibre d’aramide (Kevlar® est le nom commercial de Dupont), un fil de polymère unique qui est très fort mais ne s’étire pas, de manière à ce que, sous la
traction, le câble ne s’étirera pas et les autres composants ne subiront pas de stress. Le câble simplex le plus simple possède une résistance à la traction de 100 à 200
livres, tandis que des câbles prévus pour une installation en réseau extérieur peuvent avoir une spécification de plus de 800 livres.

Limites du rayon de courbure


La recommandation normale pour le rayon de courbure d’un câble à fibres optiques est de s’assurer que le rayon de courbure minimal sous tension lors de la traction
est de 20 fois le diamètre du câble. Lorsqu’il n’est pas sous tension, le rayon de courbure minimum recommandé sur le long terme est de 10 fois le diamètre du câble.

Protection contre l’eau


En extérieur, tout câble doit être protégé de l’eau ou de l’humidité. La protection commence à l’extérieur avec une enveloppe résistant à l’humidité, le plus souvent en
polyéthylène (PE) et un remplissage de matériau arrêtant l’eau. La manière habituelle consistait à remplir le câble avec un gel bloquant l’eau. C’est efficace, mais
salissant – il faut un décapant de gel (utilisez les produits disponibles dans le commerce – c’est mieux – mais le jus de citron en bouteille fonctionne à la rigueur !)
Une nouvelle alternative est le blocage de l’eau à sec à l’aide d’une bande ou une poudre absorbant l’eau – semblable au matériau développé pour absorber l’humidité
dans les couches jetables. La plupart des fabricants de câbles offrent maintenant des câbles avec blocage de l’eau à sec.

Charges d’écrasement ou pénétration de rongeurs


Les câbles armés sont utilisés parce que leurs enveloppes fortes résistent à l’écrasement et à la pénétration de rongeurs. Les câbles de réseaux extérieurs pour
enfouissement direct sont généralement armés ou installés dans un conduit. Les câbles armés pour l’intérieur sont disponibles avec des enveloppes à qualification
NEC pour leur placement avec d’autres câbles sous les faux-planchers, comme dans les centres de données.

Qualifications du code de prévention des incendies


Chaque câble installé à l’intérieur doit respecter les codes de prévention des incendies. Cela signifie que l’enveloppe doit avoir été évaluée pour sa résistance au feu,
avec une qualification pour son usage général, en colonne montante (un câble vertical nourrit les flammes plus qu’un horizontal) et en plénum (pour l’installation
dans les zones de traitement d’air). La plupart des câbles à l’intérieur utilisent du gainage de PVC (chlorure de polyvinyle) pour l’ignifugation. Aux États-Unis, tous
les câbles de réseaux locaux doivent afficher une identification et une qualification d’inflammabilité en vertu du paragraphe 770 du NEC (National Electrical Code).
Au Canada, c’est le CCE et d’autres pays ont des qualifications de câbles similaires.

Ces qualifications sont les suivantes :

Qualification NEC Description


OFN Fibre optique non-conductrice
OFC Fibre optique conductrice
OFNG ou OFCG Utilisation générale
OFNR ou OFCR Câble qualifié pour l’utilisation verticale en
colonnes montantes
OFNP ou OFCP

http://www.thefoa.org/FR/Chapitre%206.htm 25/07/2014
FOA Reference Guide To Fiber Optics Page 4 sur 6

Câble qualifié pour le plénum pour


l’utilisation dans des espaces de traitement de
l’air ou de plénum
OFN-LS Faible densité de fumée

Les câbles sans marquages ne doivent jamais être installés à l’intérieur car ils ne passent pas l’inspection des bâtiments. Les câbles extérieurs ne sont pas qualifiés
pour la prévention des incendies et ne peuvent être utilisés que jusqu’à 50 pieds à l’intérieur. Si vous devez tirer un câble extérieur à l’intérieur, envisager un câble à
double enveloppe avec une enveloppe de PE sur une enveloppe d’intérieur en PVC avec qualification UL. Il suffit alors d’enlever l’enveloppe d’extérieur quand vous
passez à l’intérieur et vous n’aurez pas à faire une terminaison au point d’entrée.

Mise à la terre et mise à la masse


Tout câble qui comprend un métal conducteur doit être correctement mis à la terre et à la masse au regard du NEC pour une question de sécurité. Les câbles
d’intérieurs qualifiés OFC, OFCG, OFCR ou OFCP et les câbles d’extérieurs avec éléments de renfort ou armures métalliques doivent être mis à la terre et à la masse.
Tous les câbles composites doivent être correctement mis à la terre ainsi qu’à la masse.

Codes des couleurs de câbles


Les câbles d’extérieurs sont généralement noirs, mais les câbles de réseaux locaux sont codés par couleur. Le code de couleurs standard de facto pour les enveloppes
de câbles était des enveloppes jaunes pour le monomode et oranges pour le multimode. Maintenant qu’il y a deux fibres multimodes d’usage courant, 62,5/125 et
50/125, et deux versions de fibres 50/125, il est important de suivre la norme TIA-598 pour prévenir les mélanges de câbles.

Codes de couleurs pour les enveloppes de câbles

Type de fibre Applications non- Applications militaires Nomenclature imprimée


militaires suggérée
Multimode (50/125) Orange Orange 50/125
(OM2)
Multimode (50/125) Turquoise Non défini 850 LO 50/125
(850 nm optimisé pour
laser)
(OM3)
Multimode (62,5/125) Orange Ardoise 62.5/125
(OM1)
Multimode (100/140) Orange Vert 100/140
Monomode (OS1, OS2) Jaune Jaune SM/NZDS, SM
Monomode maintenant Bleu Non défini Non défini
la polarisation

À l’intérieur du câble ou à l’intérieur de chaque tube dans un câble à gaine intermédiaire flottante, les fibres sont codifiées individuellement par couleur pour
permettre leur identification. Les fibres suivent la convention créée pour les fils téléphoniques, sauf que les fibres sont identifiées individuellement, et non pas en
paires. Pour l’épissure, les fibres de couleur semblable sont épissées ensemble pour assurer la continuité de codes de couleurs dans l’ensemble d’un tronçon de câble.

Codes des couleurs de fibres


Numéro Couleur
1 Bleu
2 Orange
3 Vert
4 Brun
5 Ardoise
6 Blanc
7 Rouge
8 Noir
9 Jaune
10 Violet
11 Rose
12 Turquoise

Choisir les câbles

Le choix d’un câble de fibre optique pour une application donnée requiert qu’on considère l’installation et les exigences environnementales, plus les besoins en fibre
à long terme pour couvrir l’expansion future. Les exigences d’installation comprennent où et comment le câble sera installé, à savoir, par exemple, s’il sera tiré dans
un conduit extérieur ou placé dans des chemins de câbles dans un bâtiment. Les exigences à long terme doivent tenir compte de l’humidité ou de l’exposition à l’eau,
de la température, de la tension (câbles aériens) ou d’autres facteurs environnementaux.
Vous devriez vous mettre en contact avec plusieurs fabricants de câbles et leur donner les spécifications pour votre installation. Ils voudront savoir où le câble va être
installé, de combien de fibres vous avez besoin et de quel genre (monomode, multimode ou les deux dans ce que nous appelons les câbles « hybrides »). Vous pouvez
également avoir un câble « composite » qui comprend des conducteurs de cuivre pour des signaux ou de l’alimentation. Les entreprises de câble évalueront vos
besoins et vous feront des suggestions. Ensuite, vous pouvez obtenir des devis concurrentiels.
Puisque le plan fera appel à un certain nombre de fibres, pensez à ajouter des fibres extra au câble – les fibres ne sont pas chères par rapport à l’installation de câbles
supplémentaires. Aussi, vous ne serez pas en difficulté si vous cassez une fibre ou deux lors de l’épissure, de la dérivation ou de la terminaison des fibres. Et
envisagez les futurs besoins d’expansion : la plupart des utilisateurs installent beaucoup plus de fibres que nécessaire, en particulier des fibres monomodes s’ajoutent
à des câbles de fibre optique multimode pour les applications de réseau fédérateur pour campus ou réseaux locaux.
Des informations supplémentaires sur les câbles choix sont incluses dans le chapitre sur la conception de réseaux de fibre optique.

Questions de révision

Vrai/Faux

http://www.thefoa.org/FR/Chapitre%206.htm 25/07/2014
FOA Reference Guide To Fiber Optics Page 5 sur 6

Indiquez si l’affirmation est vraie ou fausse.

____ 1. Tout câble qui contient des conducteurs métalliques doit être correctement mis à la terre et à la masse.

____ 2. Pour déterminer correctement les spécifications d’un câble de fibre optique, vous devez déterminer les spécifications de l’installation aussi bien que
celles de l’environnement.

Choix multiple
Identifiez l’option qui complète le mieux l’affirmation ou répond à la question.

____ 3. Les câbles qui contiennent à la fois des fibres multimode et monomode sont appelés __________.
A. Câbles mixtes
B. Câbles hybrides
C. Câbles composites
D. Câbles XC
____ 4. Les câbles comprenant des conducteurs métalliques ainsi que des fibres s’appellent __________.
A. Câbles mixtes
B. Câbles hybrides
C. Câbles composites
D. Câbles XC
____ 5. Un câble ne devrait pas être installé à l’intérieur à moins qu’il __________.
A. Soit sur la liste UL pour le retard de flamme selon NEC
B. Soit de couleur orange pour indiquer qu’il s’agit de fibre optique
C. Soit placé dans un conduit
D. Sa longueur soit imprimée sur l’enveloppe du câble
____ 6. TOUS les câbles d’extérieur sont spécifiquement conçus pour __________.
A. Intégrer un grand nombre de fibres
B. Etre enterrés directement pour plus de facilité lors de l’installation
C. Prévenir les dégâts de rongeurs au câble
D. Prévenir les dégâts de l’humidité à la fibre
____ 7. Un câble de petite taille avec un très grand nombre de fibres est généralement un __________.
A. Câble à gaine intermédiaire flottante
B. Câble à ruban
C. Câble à gainage serré
____ 8. Un câble conçu pour résister à de hautes tensions de tirage dans une installation extérieure est généralement un __________.
A. Câble à gaine intermédiaire flottante
B. Câble à ruban
C. Câble à gainage serré
____ 9. L’avantage d’un câble d’épanouissement par rapport à un câble de distribution est que __________.
A. Le câble d’épanouissement est plus petit et plus léger
B. Le câble d’épanouissement peut être installé et terminé sans équipement additionnel
pour protéger ses terminaisons
C. Le câble d’épanouissement est moins cher que le câble de distribution
D. Le câble d’épanouissement peut être utilisé en intérieur comme en extérieur
____ 10. Les câbles devraient toujours être tirés avec __________ pour prévenir les dégâts.
A. Un corde de nylon
B. Des chaussettes de tirage (ou « Kellems grip ») sur l’enveloppe
C. Une jauge de tension
D. Les éléments de renfort du câble
____ 11. Pour réaliser la terminaison avec les connecteurs, les câbles à gaine intermédiaire flottante requièrent __________
A. Un boîtier d’épissure
B. Une trousse de dérivation
C. Un élément de réduction de traction
D. Un tube de refoulement
____ 12. Les câbles armés sont utilisés en réseau extérieur pour __________.
A. Prévenir les dégâts de rongeurs
B. Protéger des dégâts dus au déterrement
C. Augmenter la tension de tirage
D. Conduire la foudre
____ 13. Le rayon de courbure minimal sur le long terme pour un câble à fibre optique installé est généralement spécifié comme ne devant pas être de moins
de __________.
A. 12 pouces
B. 1 mètre
C. 10 fois le diamètre du câble
D. 20 fois le diamètre du câble
____ 14. Les enveloppes noires de polyéthylène sont utilisées sur les câbles en extérieur pour __________.
A. Leur résistance à l’abrasion
B. La haute charge de tension
C. Leur résistance à la lumière du soleil et à l’humidité
D. Leur apparence

Etudes additionnelles et projets


Trouvez des sites de fabricants et voyez de quelle manière ils spécifient les câbles pour différentes applications. Notez quels câbles sont approuvés par l’UL pour des
applications d’intérieur et comment ils sont spécifiés.
Révisez les vidéos de la FOA sur la préparation des câbles.
Laboratoire : examinez différents câbles à fibre optique pour comprendre leur construction et préparez-les pour l’épissure ou la terminaison.
Essayez de tirer sur un zipcord par es éléments de renfort, puis par l’enveloppe. Qu’est-ce qui se passe quand vous tirez par l’enveloppe ?

http://www.thefoa.org/FR/Chapitre%206.htm 25/07/2014
FOA Reference Guide To Fiber Optics Page 6 sur 6

Table des matières

The Fiber Optic Association, Inc.


1119 S. Mission Road #355, Fallbrook, CA 92028
Tél : 1-760-451-3655 Fax 1-781-207-2421
E-mail : info@thefoa.org Site internet : http://www.thefoa.org

http://www.thefoa.org/FR/Chapitre%206.htm 25/07/2014