Vous êtes sur la page 1sur 5

Art.

88 OUVRAGES D’EPURATION INDIVIDUELLE

Dans les zones pourvues en assainissement individuel,


les ouvrages correspondant seront réalisés
conformément aux directives de l’autorité compétente.
Ces directives seront communiquées à l’intéressé lors
de l’instruction de la demande du permis de construire.
Le rejet au réseau pluvial des effluents épurés est
formellement interdit (pour des raisons économiques,
le premier nécessite un traitement, chose qui demande
un budget, alors que les 2emes sont déjà traitées).
Les puits perdus ou puisards absorbants destinés à
recevoir les eaux usées sont interdits.( , le puits perdu
n'a pas de fonction épuratrice, il se limite à injecter
l'eau dans la nappe phréatique. Autant il permet la
recharge des nappes phréatiques, autant il présente un
risque environnemental et sanitaire de contamination
de ces nappes.)
La réglementation relative aux installations sanitaires
intérieures est applicable aux installations
d’assainissement individuel.

Art.89 ENTRETIEN, REPARATION ET SUPPRESSION DES


BRANCHEMENTS SITUES SOUS LE DOMAINE PUBLIC

L’entretien, la réparation et la suppression des


branchements doivent être réalisés obligatoirement
par l’autorité compétente.

Lorsque la démolition ou la transformation d’un


immeuble entraînera la suppression du branchement,
les frais correspondant seront mis à la charge de la
personne ou des personnes ayant déposé le permis de
démolition, de construction ou de transformation.

En cas de démolition accidentelle ou par décision


administrative, le propriétaire de l’immeuble sera tenu
pour débiteur des frais de suppression de
branchement.

Lorsque les interventions de l’autorité compétente


pour entretien et réparation d’un branchement font
apparaître des désordres reconnus par les agents
assermentés comme dus à la négligence, l’imprudence
ou la malveillance d’un tiers ou d’un usager, les
dépenses de tous ordres seront à la charge du
responsable de ces dégâts.
55

- Ouvrage de prétraitement

Art.90 SEPARATEURS D’HYDROCARBURES ET FOSSES A


BOUE
• …, et en particulier des matières volatiles telles que
le benzol et l’essence, qui, au contact de l’air
forment des mélanges explosifs.
• Le débourbeur est utilisé pour piéger les graviers, le sable, les
boues, les déchets ménagers, contenus dans les eaux de
ruissellement et les eaux usées, et pour éviter que les matières
polluantes ne se répandent pas dans la nature
Le débourbeur indépendant sépare et stocke les matières lourdes
(sable, gravier, boues, etc) avant leur passage dans un séparateur
à graisses ou à hydrocarbures

• Les séparateurs d’hydrocarbures permettent


de piéger, par différence de densité,
les hydrocarbures libres de densité 0,85 (liquides
légers) présents dans les eaux à traiter. Ils sont
alors situés en amont du branchement au réseau
public d’assainissement
• Ce dispositif est m d’une alarme pour alerter l’exploitant en cas
de saturation de l’appareil ou en cas de dépassement du niveau
maximal d’hydrocarbure dans le separateur.
• La présence de ce dispositif se justifie si le volume de graisses
rejetées est important (risque de colmatage des canalisations)