Vous êtes sur la page 1sur 11

VII.

Bilan et analyse des performances de la campagne


L’heure du bilan est arrivée. Il vous suffit de décliner point par point les objectifs que vous
vous étiez fixés en début de projet et d'en évaluer les résultats.

Les points à étudier :

 Les objectifs sont-ils atteints ?


 Le message a-t-il atteint ses cibles ?
 Les délais ont-ils été tenus ? Si non, pourquoi ?
 Quels enseignements peut-on en tirer ?
 Ce plan de communication est-il compatible avec des campagnes futures ?

Le bilan
Le bilan permet de vérifier que les objectif ont été atteints, de retenir les bonnes
pratiques pour des projets futurs ainsi que de repérer les erreurs à éviter. Il doit tirer
les enseignements de l’évolution des indicateurs de mesure de l’efficacité de la
communication.
Il présente une analyse du déroulement global du projet et des résultats obtenus : la
livraison de la campagne de communication, le respect des budgets et des plannings.
Il fait l’objet d’un document de synthèse.

Le suivi des relations commerciales


Une relation de confiance peut s’instaurer entre les différents acteurs qui ont participé
à la réalisation du projet. Disposer d’un solide réseau de prestataire constitue une
véritable valeur ajouté. Faire le point sur la satisfaction de chacun permet d’envisager
une collaboration future. Pour une agence, il est important de mesurer la satisfaction
de l’annonceur, notamment pour s’assurer de sa fidélisation.

Bilan de campagne
La mesure s'effectue :
 soit par étude " Avant-Après " (exemple : évolution de la notoriété) ;
 soit par le tracking, technique de contrôle basée sur une enquête permanente qui
permet d'étudier les effets dynamiques des actions publicitaires entreprises en fonction
du temps et des actions des concurrents.
Lorsque l'on ne peut pas mesurer l'effet direct sur les ventes, on apprécie l'influence de
la communication sur le prospect (cognitif - affectif - conatif).
Chapitre 4. Evaluation de l'efficacité de la
campagne publicitaire du biscuit
« KWIK GLUCOSE ».

4.1. ORGANISATION MARKETING DE NOVA PRODUCTS

4.1.1. Présentation du service marketing

CHEF DE SERVICE

CHARGE DU COSMETIQUE ET ETUDES

CHARGE DE LA RAFFINERIE ET DE L'ALIMENTAIRE

CHARGE DE LA SAVONNERIE ET DETERGENT

Le service marketing de NOVA PRODUCTS SPRL qui dépend de la Direction Commerciale et planning est composé de
quatre agents qui jouent également le rôle des délégués commerciaux, ce service est animé par un responsable qui
coordonne toutes les activités de ce dernier. Dans ces lourdes tâches, il est épaulé par trois agents, pour bien accomplir sa
mission dont l'un des départements savonnerie, le second des départements raffinerie et alimentaires et le dernier s'occupe
des produits cosmétiques et études.

Pour permettre une meilleure organisation, au début de chaque année un planning annuel du service contenant les objectifs
à atteindre pour cette période est établi par le chef du service.

Cependant, l'exécution du planning est assurée mensuellement dont chaque agent introduit le rapport d'activités de son
Département au responsable qui, à son tour après approbation transmettra à la hiérarchie.

En outre, dans son organisation, quoique le service dépend directement de la direction planning et commerciale, le service
marketing travaille en étroite collaboration avec la direction Générale compte tenu de son importance.

En choquant les idées, jaillit la lumière dit-on, afin de permettre au service de découvrir des failles et de trouver les voies et
moyens d'en remédier et dans le souci d'améliorer les méthodes de travail, le service se réunit deux fois par mois pour
évaluer l'évolution de ses activités.

En fin, pour éviter un désordre au niveau du


programme, l'organisation du service prévoit que
les avant-midi soient réservés pour les études de
marchés ; et les après-midi pour le recouvrement
et les contacts avec les clients, afin de les motiver,
les fidéliser et de solidifier leurs relations.
4.1.2. Fonctionnement du service marketing

Comme d'anciens peuvent nous soutenir, le bon fonctionnement d'un service quelconque dépend à priori du suivi de son
organisation. Car, c'est l'organisation qui oriente le fonctionnement.

S'agissant du fonctionnement du Service Marketing NOVA PRODUCTS SPRL, il est utile de souligner d'abord que dans leur
fonctionnement, pour être plus opérationnel, les marqueteurs sont plus sur le terrain que dans le bureau. Sur base d'un
programme mensuel du service, compte tenu des marchés ciblés par les agents marketing qui font tous les jours les
statistiques de marchés. Pour s'appréhender de la représentativité des produits NOVA PRODUCTS SPRL sur le marché
comparativement aux produits de la concurrence, c'est pour permettre au service d'apprécier le comportement des produits
sur terrain et d'avoir l'indice de la part de marché, de ces derniers par ailleurs il faut noter que les marchés les plus
mouvementés sont : le marché central, Gambela, marché de liberté et Matete sont visités deux fois par mois compte tenu de
leurs importances.
A part cela, les agents font également les études sur l'évolution de prix, c'est-à-dire ils suivent comment se comporte le prix
des produits NOVA PRODUCTS SPRL et ceux de la concurrence. Cette étude permet de surveiller la concurrence et de
savoir comment manipuler cette variable afin de mieux conquérir le marché.

En outre, compte tenu des réalités si non l'évolution du marché et pour un besoin d'information de service, on organise des
enquêtes des sondages, des prospections sur un terrain bien ciblé avec un programme bien détaillé. Il faut souligner ici que
pour toute action menée pour un produit quelconque, le chargé de ce département et le responsable n°1 de l'action bien que
tout le service participe à l'aboutissement meilleur de celle-ci, c'est-à-dire que le responsable(du département) propose le
programme de l'action qui sera débattu et approuvé au niveau du service.

Voilà pourquoi chaque agent selon son secteur d'activité (savonnerie, cosmétique, raffinerie, détergent, alimentaire) introduit
auprès du responsable un rapport mensuel de toutes ses activités de la période ainsi que les suggestions susceptibles de
rentabiliser l'entreprise.

Le marché étant considéré comme le lieu des débouchés (d'écoulement), les études du marché qui constituent les points de
départ de tout effort de marketing, sont les plus grandes activités du service. Car celles-ci permettent à l'entreprise de mieux
connaître et maîtriser le marché afin de trouver les moyens nécessaires pour s'y adapter et vendre plus.

En outre, les études de marché permettent à l'entreprise de s'assurer du comportement de ses produits et des
consommateurs face à ceux-ci.

Il s'avère aussi utile de noter que les agences de publicité sont promotionnelles, et s'organisent une fois le trimestre selon
l'opportunité du marché et surtout compte tenu des objectifs de l'entreprise après l'approbation de la direction générale.

Au reste, le service marketing de NOVA PRODUCTS SPRL fonctionne comme l'oeil, oreille, et le cerveau de l'entreprise.

- L'oeil parce qu'il observe tout ce qui se passe sur le marché (le comportement des consommateurs, le comportement de la
concurrence, les habitudes du marché, etc.) et présente le film du marché à la hiérarchie.

- Oreille parce qu'il enregistre tout ce qui est dit sur le marché (les critiques, les appréciations, les suggestions, etc.) et
transmet le rapport.

- Le cerveau parce qu'après avoir reçu les informations du marché, le service analyse et présente les stratégies ou encore les
propositions adéquates pour une meilleure conquête et un bon positionnement du marché.

Sur ce, nous pouvons comprendre que le service marketing joue un rôle prépondérant au sein de NOVA PRODUCTS SPRL.

4. 2. Présentation du produit biscuit KWIK


GLUCOSE
4.2.1. Historique

Le biscuit KWIK GLUCOSE est un produit à la forme rectangulaire, à la couleur jaune emballé dans un sachet jaune et rouge.
Produit appétissant positionné comme produit donnant de l'énergie et destiné à toute les catégorie de consommateurs.

Comme souligné dans la présentation de l'entreprise, KWIK GLUCOSE est né de la volonté de NOVA PRODUCTS, buter par
la difficulté de s'approvisionner en matière première locale qui est l'huile dans le souci de survie le management à une
période palliative que la production et la vente du biscuit KWIK GLUCOSE, un produit du genre importé par sa forme, sa
composition et dans le but de permettre à toute les couches sociales d'avoir le moyen de s'en procurer, en mettant sur pied
une gamme de biscuit sous le label « KWIK », lancé sur le marché de consommateur au mois de mars 2000. Depuis cette
date de lancement jusqu'aujourd'hui, le biscuit « KWIK GLUCOSE » est considéré comme cheval de bataille pour la société
suite à sa consommation plus élevée sur le marché et à sa grande vitesse de rotation. C'est-à-dire, KWIK GLUCOSE est
encore considéré dans sa phase de maturité.

Malgré les nombreux concurrents locaux comme étrangers KWIK GLUCOSE maintient toujours sa position de leader sur le
marché des consommateurs.

Il est conditionné dans un carton étiqueté et un sachet bretelle contenant 48 paquets de 13 pièces pesant 75 grs et celui de
96 paquet pesant 25 grs.

4.2.2. Composition et fabrication

La composition des biscuits en générale et sucré en particulier devient de plus en plus complexe, c'est pourquoi l'étude de
matière première est intéressante, chacune influence sur la qualité finale du produit. De plus les fabricants ne cessent
d'innover changeant ou améliorant leur procédé de fabrication sur un marché très disputé.
Pour KWIK GLUCOSE, les constitutifs sont :

· · Farine de froment

· Sucre

· Lait

· Sel

· Sodium métabisulfate Foo

· Sirop de glucose

· Topcithine/ Lecithine

· Bicarbonate de sodium

· Bicarbonate d'amonium

· Vanillin

· Vanilla bakers extra

· Butter flavour

· Graisse végétale

· Acide citric

4.2.3. Packaging

Ce point permet de comprendre le mode d'emballage du produit, sa présentation, son mode de regroupement pour le
transport, la manipulation et la tenue au rayon.

Le conditionnement connaît de fortes évolutions, grâce aux nouvelles matières utilisées et à la créativité, il contribue à
l'ergonomie du produit, à sa promotion, à la sécurité d'utilisation, à la manutention. Il véhicule l'image de l'entreprise et peut
représenter jusqu'à 30 % du prix du produit.

Le packaging est l'ensemble des activités liées à la conception et à la fabrication de l'emballage du produit. 28(*)

On identifie jusqu'à trois niveaux de conditionnement :

- Le conditionnement primaire : correspond à ce qui contient directement de produit, par exemple la bouteille de coca

- Le conditionnement secondaire : comprend tout ce qui protège le conditionnement primaire et est jeté lorsque le produit est
utilisé, exemple carton. Cas par exemple de barquette ou casier des bouteilles de coca

- Le conditionnement d'expédition enfin, est l'emballage nécessaire au stockage, à l'identification, et au transport.

Le biscuit KWIK GLUCOSE, utilise aussi deux de ce trois conditionnement décrit ci haut à savoir le conditionnement primaire
paquet en sachet jaune et rouge, pour sa protection la paquet est mis en carton qui porte une étiquette dans le but de décrire
la produit. Elle apparaît sur et dans le conditionnement.

Description du packaging

· Paquet de couleur jaune à la décoration rouge et noir contient à l'intérieur :

- Pour KWIK GLUCOSE 48 x 75 grs : 13 pièces

- Pour KWIK GLUCOSE 96 x 25 grs : 4 pièces


· Carton étiquette et sachet contenant :

- Pour KWIK GLUCOSE 48 x 75 grs : 48 paquets pesant 3,6 kgs

- Pour KWIK GLUCOSE 96 x 25 grs : 96 paquets pesant 2,4 kgs

· Etiquette jaune et une décoration indiquant le nom du produit, une description du produit.

4.2.4. Positionnement

Positionner un produit consiste à le concevoir et le promouvoir de façon à ce qu'il acquière une valeur distinctive face à la
concurrence auprès du marché visé. La stratégie de positionnement trouve ses racines dans une analyse de la
compréhension des perceptions et décisions des consommateurs confrontés à un choix. Le positionnement d'un produit
s'opère en trois temps : Il faut d'abord identifier toutes les différences, de produit, de service, de personnel ou d'image qui
pourraient servir d'axe distinctif. Il faut ensuite clarifier les critères qui présideront au choix entre plusieurs positionnements
possibles. Il faut enfin savoir communiquer au marché cible le positionnement choisi en s'appuyant sur les vecteurs les plus
adéquats.29(*)

· Les stratégies du leader.

· Les stratégies du challenger.

· Les stratégies du suiveur.

Les stratégies du leader

Dans la plupart des secteurs d'activité, il existe une entreprise reconnue comme le leader du marché. Le leader prend
généralement l'initiative des modifications de prix, des lancements de nouveaux produits et possède le système de
distribution le plus vaste et le budget promotionnel le plus élevé. Le cas de NOVA PRODUCTS et du biscuit « KWIK
GLUCOSE » est considéré comme leader du marché de biscuits local à cause de sont influence sur le prix et dont son
objectif est de rester à la première place. En s'octroyant trois solutions à savoir :

- Accroître la demande primaire

- La protection de la part du marché

- L'extension de la part du marché


Les stratégies du challenger

Toute société qui occupe a seconde, troisième ou quatrième place sur un marché est en position de "dauphin" (Pepsi-Cola
par exemple). Le dauphin qui cherche à accroître sa part devient un "challenger", si il se contente des positions acquises, il
devient un "suiveur". La firme qui attaque doit d'une part choisir son objectif (le leader, un concurrent à sa portée et en
position difficile, les "canards boiteux") et sa stratégie d'attaque. Le cas cité ici est celui du biscuit « candy glucose »
concurrent de « Kwik » sur le marché dont son emballage, le prix et autres aspect s ne diffèrent en rien de son leader.

Les stratégies du suiveur

Une stratégie "d'imitation innovatrice" peut être tout aussi rentable qu'une stratégie d'innovation. Une entreprise qui choisi
cette stratégie doit fidéliser sa clientèle, tout en se souciant de son renouvellement. Elle doit connaître toutes les raisons qu'a
sa clientèle de lui accorder sa confiance (emplacement, service, relations humaines,...) afin d'adapter sa stratégie. Ici nous
pouvons épinglé la catégorie restante des concurrents locaux de biscuit tel que « Rosemarie, Choc, Helas »

Positionner un produit, c'est aussi lui donner une identité qui lui soit propre face à la concurrence. C'est aussi amener le
produit à être perçu par le consommateur comme : Leader, challenger ou suiveur.

4.2.5. Consommateur cible

Par ses caractéristiques de bon goût, bonne présentation, appétissant, plein d'énergie et fortifiant, le biscuit KWIK GLUCOSE
est destiné à la consommation de toute catégories consommateurs : les plus jeunes, les jeunes voir même de vieilles
personnes.

De la fabrication à l'emballage
4.3. Evaluation de la campagne publicitaire du biscuit « KWIK GLUCOSE »
Introduction
D'une manière générale, l'évaluation d'une annonce dépend de sa conformité avec le contenu du plan du travail créatif, c'est-
à-dire considérer le fait principal, le problème à résoudre, l'objectif publicitaire, la stratégie publicitaire, le ton , etc....

Avant sa diffusion, le message subit un certain nombre d'évaluation qui permettent de pronostiquer sur l'efficacité de la
campagne. En effet, un pretest qualitatif a souvent permit de vérifier le niveau de compréhension d'un message publicitaire et
son acceptabilité et un test quantitatif de son côté mesurer des scores d'impact.

Cependant, il n'existe aucune méthode universelle pour évaluer l'efficacité d'un message et d'une campagne publicitaire. Le
problème est la diversité des objectifs censés être atteints à trois niveaux.30(*)

· Niveau cognitif (de la connaissance)

· Niveau affectif (des attitudes)

· Niveau conatif (les comportements)

A chaque niveau correspondent des méthodes d'évaluations :

· Cognitif : mesure d'impact, étude de notoriété.

· Affectif : étude d'image

· Conatif : analyse de l'évolution des ventes.

Bien qu'il soit difficile de mesurer les interactions de causes à effets ces trois domaines d'action de la publicité sont
habituellement retenus.
Modèle d'action de la publicité

Source : cours de techniques de communication commerciale


a. Le domaine du cognitif

Ceci constitue le domaine de la connaissance et de l'information. C'est ce que le répondant sait, il s'agit de mesurer
l'information disponible et de savoir qui été exposés aux supports de la campagne et quelle en a été la perception par :

- La mesure d'audience

- La mesure de la notoriété

- La reconnaissance

b. Le domaine de l'affectif

Il constitue le domaine des motivations profondes, c'est ce que le répondant aime. Il s'agit de mesurer les modifications à
l'égard de la marque et du produit. On mesure dans ce cas l'image de marque et du produit. La communication doit
convaincre et être appréciée.

c. Le domaine du Conatif

Le domaine du comportement et de l'intention, c'est ce que le répondant à l'intention de faire. Les post-tests vont s'intéresser
au comportement du consommateur et à ses achats induits par la publicité. Cette mesure est particulièrement délicate à
appréhender car la publicité ne constitue qu'un des éléments du marketing mix et que les caractéristiques du produit, sa
qualité, son prix, sa distribution et l'action de concurrent influent aussi sur les ventes.

Les mesures utilisées dépendent de ce que l'annonceur ou l'agence cherchent à atteindre. Sachant que l'objectif ultime de
l'action publicitaire est de modifier un comportement d'achat, on pourrait s'attendre à ce que les méthodes d'évaluation
centrées sur les ventes prédominent. En fait, aujourd'hui, il nous revient de mesurer l'impact de la campagne publicitaire en
terme de connaissance, d'attitudes ou de convictions, c'est-à-dire en terme de communication et en terme de vente.

Dans les lignes qui suivent, nous allons nous efforcé au regard des éléments citer ci-haut, ainsi que les critères de
l'évaluation énoncer précédemment, voir réellement, si la campagne publicitaire du biscuit KWIK GLUCOSE est efficace.
Ainsi tour à tour, nous allons nous intéresser aux consommateurs cible, à la constitution de l'échantillon de répondant, à la
composition du questionnaire (fond et forme), au dépouillement, au résultat qui nous mèneront à la conclusion avec les
suggestions à faire au manager.

Bien entendu nous tenterons d'expliquer tout cela en faisant un survol sur l'évolution de la production.

Trop souvent l'entreprise qui investit dans une campagne publicitaire a tendance à négliger l'aspect tridimensionnel de ce
type de communication. Ainsi, dans plusieurs cas, elle cherchera à évaluer le travail de l'agence (traitement) en négligeant
d'intégrer dans son analyse la valeur des données fournies à l'agence (intrants), et la pertinence de la ou des mesure(s)
utilisée(s) (extrants) pour l'appréciation de l'effort fourni. L'auteur analyse ici les «composantes» à considérer dans
l'évaluation d'une campagne publicitaire. Son hypothèse de travail est que plus l'agence de publicité est bien informée par
l'entreprise - commanditaire et plus les variables d'appréciation sont précises et pertinentes au départ, plus l'évaluation de
l'efficacité globale d'une campagne publicitaire sera juste.31(*)

4.3.1. Mesure de l'efficacité en terme de ventes


En terme de ventes, la mesure de l'efficacité publicitaire fait allusion à une étude documentaire des ressources internes de
l'entreprise se basant sur les indicateurs de performance tels que :

- Le volume de production

- Le volume de ventes

- Le budget publicitaire consacré

- L'évolution du chiffre d'affaire

De tous ces indicateurs, seul le volume de production qui nous a été donné, qui ferra l'objet d'analyse dans les lignes qui
suivent. Quant aux restes, comme nous les savons ce travail est fondé sur les éléments exacts, et nous n'avons pas voulu
prendre des situations maquillées au risque de ne pas présenter un travail de qualité et que notre recherche, débouche sur
des résultats incertains. Par honnêteté intellectuelle nous nous sommes abstenu de prendre en compte le volume de vente et
quant au budget publicitaire qui est inclus dans le budget marketing, dont ce dernier n'existe même pas, ont fait que constaté
les dépenses engagées. Tout en sachant que le but de l'évaluation de notre campagne est plus orienté en terme de
communication.

Essayant d'analysé l'évolution de la production, nous constatons dans le tableau qui nous fait voir comment durant la période
d'avant comme d'après le lacement de la publicité présente le volume de production de kwik glucose en quantité et en
valeur par rapport au coût de production tout en émettant une interprétation de cette évolution et graphiquement, nous
pouvons illustré cette situation.

1° EVOLUTION DE LA PRODUCTION ANNUELLE DE KWIK GLUCOSE 2003

Tableau n°1
2003 Kwik Glucose 48 x 75grs Kwik Glucose 96 x 25grs
Quantité (en Variations en % par Valeur Quantité (en Variations en % par Valeur
Mois Crt) rapport au mois de janvier ($) Crt) rapport au mois de janvier ($)
153 18
Janvier 41 381 - 109,70 6 755 - 914,00
65
Février 17 821 56,93 937,70 3 105 54,03 8 694,00
107 13
Mars 29 046 29,80 470,20 4 735 29,90 258,00
152 13
Avril 41 215 0,40 495,50 4 977 26,32 935,60
224 15
Mai 60 744 -46,79 752,80 5 653 16,31 828,40
200 28
Juin 54 183 -30,93 477,10 10 231 -51,45 646,80
117 22
Juillet 31 773 23,22 560,10 7 883 -16,69 072,40
202 20
Août 54 815 -32,46 815,50 7 167 -6,09 067,60
183 22
Septembre 49 656 -19,99 727,20 8 138 -20,47 786,40
167 20
Octobre 45 233 -9,30 362,10 7 164 -6,05 059,20
228 17
Novembre 61 840 -49,44 808,00 6 206 8,12 376,80
245 29
Décembre 66 408 -60,47 709,60 10 417 -54,21 167,60
2 050 230
TOTAL 554 115 226 82 431 806,80
Tableau
n°2
Kwik Glucose 48 x 75grs Kwik Glucose 96 x 25grs
Quantité (en Variations en % par Valeur Quantité (en Variations en % par Valeur
2004 Crt) rapport au mois de janvier ($) Crt) rapport au mois de janvier ($)
Janvier 34 451 - 127 469 938 - 2 626,40
28
Février 44 629 -29,54 165 127 10 340 1 002,35 952,00
24
Mars 32 162 6,64 118 999 8 871 845,74 838,80
15
Avril 33 483 2,81 123 887 5 441 480,10 234,80
71
TOTAL 144 725 535 483 25 590 652,00

Source : Service comptabilité NOVA PRODUCTS

2° Présentation globale graphique sur l'évolution de la production


Période allant de janvier - décembre 2003

Période allant de janvier - avril 2004

Présentation détaillée du graphique sur l'évolution de la production


kwik glucose 48 x 75 grs
Graphique I

Commentaire: Le graphique I illustre l'évolution de la production de Kwik Glucose 48 x 75grs, partant du mois de janvier
jusqu'à décembre 2003. A la lecture des variations en pourcentage des quantités produites. Nous avons constaté pour les
autres mois par rapport à la production du mois de janvier, des dénivellations importantes notamment au mois de décembre
où la production se retrouve à 68.48% au dessus de celle de janvier. Par contre au courant de l'année des régressions
considérables ont été enregistrées aux mois d'avril, juillet, mars et surtout février où la production se retrouve à 56% en
dessous de celle de janvier.

kwik glucose 96 x 25 grs

Graphique II

Commentaire: comme au précèdent graphique, ce second signale une production de kwik glucose 96 x 25grs très accrue au
mois de décembre (10417 crt) soit une hausse de 54.2% par rapport à celle de janvier. Hormis les deux mois précités et le
mois de juin où la production frôle celle de décembre (10231 crt), la production moyenne annuelle est de 6114.22 unités.

kwik glucose 48 x 75 grs

Graphique III

Commentaire : Quant au graphique III les productions moyennes du kwik glucose 48 x 75grs au cours de quatre premiers
mois 2004 ont été de 36181.25 unités, mais une expansion de 29.54% au mois de février est signalée par rapport au mois de
janvier et pour le mois de mars et avril les productions ont régressé respectivement de 6.64% et 2.81%.

kwik glucose 96 x 25 grs


Graphique IV

Commentaire : Pour ce dernier graphique, notre interprétation souligne des hausses de productions exorbitantes allant
jusqu'à 1002.35% au dessus de la production du 1er mois de l'année 2004 kwik glucose 96 x 25grs. Quoiqu'en février une
expansion très considérable a été constatée, les deux mois suivant sont descendus respectivement à 845.74% et 480.1% au
dessus de la production du mois de janvier.

4.3.2. Mesure de l'efficacité en terme de communication

Dans cette partie nous procéderons à une étude de marché se fondant sur le 12 paramètres, que nous avons défini dans
notre hypothèse, car il est vraiment à considérer que l'évaluation n'est pas seulement l'effet de constater le changement subit
par le chiffre d'affaire. Ainsi les 12 paramètres constituent les hypothèses de recherche de l'étude de marché qu'on aura
mené.

H1 : LA NOTORIETE

H2 : LA RECONNAISSANCE

H3 : L'IMPACT DE LA CAMPAGNE

H4 : L'IMAGE DU PRODUIT

H5 : L'ACCEPTATION

H6 : LES ATTITUDES A L'EGARD DU PRODUIT

H7 : L'IMPLICATION

H8 : LES INTENTIONS D'ACHAT

H9 : L'IMPACT SUR LES VENTES

H10 : L'IMAGE DE LA MARQUE

H11 : LA PROXIMITE A LA MARQUE

H12 : L'EXPOSITION A LA CAMPAGNE