Vous êtes sur la page 1sur 2

sujets_057-072.fm Page 137 Vendredi, 9.

août 2002 11:56 11

SUJET 5 POINTS
64 COMPLÉMENTAIRE

Bobine d’allumage d’une voiture


Dans les vieilles automobiles, l’étincelle utilisée pour faire exploser le mélange
air-essence était produit par un circuit comportant une bobine. On se pro-
pose d’étudier un modèle simple de ce circuit.
Une bobine d’inductance L et de résistance négligeable et une résistance
R en série sont branchées aux bornes d’une pile de f.e.m. E et de résis-
tance interne négligeable (figure 1).
Lorsqu’on ferme l’interrupteur K à l’instant t = 0 s , le courant s’installe
dans le circuit.
La figure 2 représente l’intensité i en fonction du temps.

1 i 2
K

L UL
E
R UR

1. Expliquer qualitativement cette courbe.


Quelle composant du circuit est responsable du phénomène observé ?
2. Donner les expressions des tensions U L et U R respectivement aux
bornes de la bobine et de la résistance en fonction de l’intensité i.
3. En déduire l’équation différentielle qui régit l’évolution de l’intensité
i au cours du temps.
4. Vérifier que la solution de cette équation différentielle est de la forme
i( t ) = A( 1 – e– B ⋅ t ) .
1
Donner l’expression de B. Comment appelle-t-on la constante --- ?
B
5. L’intensité du courant dans un tel circuit est une fonction continue
du temps.
En déduire l’expression de la constante A.

ÉVOLUTION DES SYSTÈMES ÉLECTRIQUES • SUJET 64 137


sujets_057-072.fm Page 138 Vendredi, 9. août 2002 11:56 11

6. Donner l’expression de l’énergie emmagasinée dans la bobine en


fonction du temps.
7. Si E = 12 ,0 V , L = 0 ,5 H , R = 5 Ω , combien de temps l’interrup-
teur doit-il rester fermé pour que la bobine ait emmagasinée une énergie
E B = 2 ,5 ⋅ 10 – 2 J ?
8. L’énergie est restituée lors de l’étincelle d’explosion du mélange air-
essence. Sachant qu’à chaque tour du vilbrequin, il se forme quatre étin-
celles (une étincelle par cylindre), déterminer le nombre de tour maxi-
mum par minute que peut effectuer le vilbrequin.

BAC 5 POINTS
65 SEPTEMBRE 1998

Réponse d’une bobine à un échelon


On se propose d’étudier l’établissement du courant au travers d’une
bobine inductive et résistive lorsque celle-ci est soumise à un échelon de
tension. Pour obtenir une indication sur la durée nécessaire à l’établisse-
ment d’un régime permanent, on utilise la grandeur notée τ, appelée
L
constante de temps du circuit et définie par τ = --- .
R

A. Détermination expérimentale de la valeur numérique


de τ à partir de l’étude de la courbe d’établissement du
courant

+ K R′
E = 10 V (L,r)

On donne : R = R ′ + r = 50 Ω .
Un dispositif permet d’enregistrer l’évolution, en fonction du temps, de
l’intensité du courant traversant le circuit. À la date t = 0 s , on ferme
l’interrupteur.

138 SUJETS THÉMATIQUES DE PHYSIQUE