Vous êtes sur la page 1sur 28

République Tunisienne

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Université de Tunis El Manar
Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis
Département Génie Electrique

Rapport de Stage Ouvrier

Effectué par :
Slim Msehli

Département :
Génie Electrique
Classe :
1AGE1

À : Tunisie Telecom

Année universitaire 2018/2019


Remerciements

Je tiens à remercier vivement tous les responsables de TUNISIE TELECOM (Béja) de


leur chaleureux accueil et de leurs multitudes aides avec une grande sincérité et gratitude en
particulier Mr BRAHIM SOLTANI qui ont accepté de me consacrer de leur temps et n’ont
pas hésité à me renseigner ou à me documenter ou à me montrer comment procéder pour
maintenir la bonne marche du stage.

Ainsi j’exprime mes connaissances pour ces conseils avisés et pour le partage de son
expérience enrichissante. Je le remercie également pour son encouragement et la confiance
qu’il m’a accordée le long du travail.

I
Tableau des figures

Figure 1 composition de la chaine de transmission 6


Figure 2 Point de concentration 6
Figure 3 Schéma du Boucle locale 7
Figure 4 Composition d'un commutateur EWSD 8
Figure 5 Exemple Carte d'abonné 9
Figure 6 Schéma synoptique de l'installation électrique 11
Figure 7 Groupe électrogène 12
Figure 8 Disposition du groupe Moteur + Alternateur (à droite) et Moteur (à gauche) 13
Figure 9 Alternateur 13
Figure 10 Tableau TGBT 14
Figure 11 : Carte de command Intelilite AMF 25 15
Figure 12 Architecture de base d'un UPS 16
Figure 13 schéma de câblages des batteries 18
Figure 14 Chambre de stockage des Batteries 18
Figure 15 Tableau de commande des redresseurs 19
Figure 16 Tableau de signalisation et maintenance de Groupe électrogène 21

II
Sommaire
Introduction ................................................................................................................................ 1
CHAPITRE 1: TUNISIE TELECOM ........................................................................................ 2
1 Présentation de Tunisie Telecom ........................................................................................ 3
1.1 Présentation générale.................................................................................................... 3
1.2 Organisation Générale .................................................................................................. 3
1.2.1 Niveau de supervision et de direction ...................................................................... 4
1.2.2 Niveau local ou de production. ................................................................................ 4
CHAPITRE 2: CENTRE DE COMMUTATION ..................................................................... 5
1 L’architecture de centre de commutation ............................................................................ 6
1.1 Réseau RLA ................................................................................................................. 6
1.2 Le Système de commutation ........................................................................................ 8
2 Chaine de distribution d’énergie : ..................................................................................... 10
2.1 Niveau Primaire : ....................................................................................................... 11
2.1.1 Alimentation Secteur STEG .................................................................................. 11
2.1.2 Groupe électrogène ................................................................................................ 11
2.1.3 Tableau TGBT et system ATS ............................................................................... 14
2.2 Niveau Secondaire : ................................................................................................... 16
2.2.1 UPS – Uninterrupted power source : ..................................................................... 16
2.2.2 System des Batteries .............................................................................................. 17
2.3 Niveau tertiaire ........................................................................................................... 19
3 Maintenance et entretien ................................................................................................... 20
3.1 Moteur Diesel ............................................................................................................. 20
3.2 Alternateur .................................................................................................................. 21
3.3 Armoires de commande.............................................................................................. 21
Conclusion Générale ................................................................................................................ 23

III
IV
Introduction

L’alimentation électrique occupe une dimension vitale dans notre vie, sa production et
distribution étaient toujours un défi de balancement. Pour les centres de télécom
l’asservissement de cette énergie aux différents organes qui le constituent est une mission de
bonne gestion et de contrôle des ressources. La conception des systèmes de distribution
d’énergie au sein de ces centres a devenu un défi concentré vers l’efficacité énergétique et la
réduction de cout d’exploitation.

J’ai effectué ce stage durant le mois de juillet 2019 au sein de centre de commutation
de direction régionale des télécommunications de Beja, qui assure l’interconnexion entre les
autres centraux et les abonnées, en plus de la gestion de tous les services relatifs aux abonnées
de la région de Béja.
Le stage a duré 1 moins dont lequel un planning a était mise au début. Ce planning est
composé de deux parties, le premier est celle de réseau de télécommunication, les différents
topologies des réseaux, le principe de fonctionnement de centre de commutation et son
architecture, une deuxième partie a était sacré pour l’atelier d’énergie pour mieux comprendre
le system de distribution d’énergie au sein de center, les différents étages d’asservissement.

1
CHAPITRE 1:
TUNISIE TELECOM

2
1 Présentation de Tunisie Telecom
Avec le développement technologie important dans le monde dans les dernières décades
de 20eme siècle et le rôle très important joué par la télécommunication, la Tunisie a fait de ce
secteur des principaux axes stratégiques de l’Etat et procède à la création de l’Office National
des Télécommunications qu’il devient un des moteurs économiques de la Tunisie.

1.1 Présentation générale


L’office national des Télécommunications ou la TUNISIE TELECOM créés en 1ére
janvier 1996, est entrée en activité en tant qu’opérateur de télécommunication doté de sa
propre Autonomie et son propre réseau (sous la forme juridique d’Etablissement Public à
caractère Industriel et Commercial – EPIC) et placée sous la tutelle du ministère des
Technologies de l’Information et de la Communication.
En tant qu’opérateur historique, Tunisie Télécoms a pour mission d'assurer les activités
relatives aux différents domaines des télécommunications ; fixe, mobile ou de transmission de
données, conformément à la législation et la réglementation en vigueur. Il est notamment
chargé de :
- L'installation, l'entretien et l'exploitation des réseaux publics de télécommunications.
- L'offre de tous les services publics ou privés de télécommunications correspondant
aux divers besoins à caractère social et économique.
- La promotion de nouveaux services de télécommunications.
- La contribution au développement des études et recherches scientifiques liées au
secteur des télécommunications.
- La participation à l'effort national d'enseignement supérieur en matière de
télécommunications.
- La promotion de la coopération à tous les niveaux dans tous les domaines des
télécommunications.

1.2 Organisation Générale


Tunisie Télécoms est constituée de 24 directions régionales de télécommunications
correspondant aux 24 gouvernorats. Ceci afin d'assurer et garantir les fonctions citées
auparavant et notamment celles qui concernent le réseau téléphonique fixe qui est l’objet de
ce stage.
Chaque direction régionale est subdivisée en deux niveaux :
3
- Le niveau de supervision et de direction.
- Le niveau local ou de production.

1.2.1 Niveau de supervision et de direction


Ce niveau est constitué des :
- Services administratifs et financiers.
- Services des études et programmes (Bureau d’Etude), chargés des travaux d'études de
développement des RLA (Réseaux Locaux d'Abonnés), de suivis de la réalisation des
projets de développement des systèmes de commutation et de transmission en
collaboration avec les services centraux concernés.

1.2.2 Niveau local ou de production.


Les fonctions de base de Tunisie Télécom sont assurées par les unités opérationnelles locales
d'exploitation et de production qui sont :

- CCL : Centre de Construction de Lignes.


- CCA : Centre de Commutation Automatique.
- ACTEL : Agence Commerciale des Télécommunications.
- LGD: Ligne Grande Distance (centre de transmission).

4
CHAPITRE 2:
CENTRE DE COMMUTATION

5
1 L’architecture de centre de commutation

Le réseau de télécommunications fixes est une interconnexion entre plusieurs réseaux


locaux des abonnées et des liaisons entre des grandes distances. Il est également composé des
différents organes nécessaires pour établir une liaison entre deux abonnés. Cette liaison se fait
en passant avec plusieurs centres remplis chacune un rôle bien défini.

Figure 1 composition de la chaine de transmission

1.1 Réseau RLA

Le réseau de ligne d’abonnée (RLA) est le réseau local relier l’abonnée au centre de
rattachement, la liaison se fait à travers un pair des files permet la transmission de voie et
tonalité. Cette Chaine reliant l’appareille téléphonique dans une maison ou immeuble avec le
CR contiennent plusieurs composants.

- Un point de concentration (PC): le premier point de liaison qui relie les filles des plusieurs
logements d’un quartier ou immeuble il regroupe 7 ou 14 paires des files, généralement le
nième pour l’intervention de maintenance ou d’urgence.

Figure 2 Point de concentration


6
- Un sous-répartiteur (SR) : c’est une armoire de regroupement des files des points de
concentration pour le transport vers le centre de commutation, il peut connecter jusqu’aux
1500 paires. Un abonné est relié à un sous-répartiteur si la distance entre le centre de
commutation et l’abonné est supérieure à 600 m, si elle est inférieure l’abonné est reliée
directement au centre.
- Le répartiteur général (RG) : c’est le point d’accès de toutes les paires des files des abonnées
au centre de commutation.
- La liaison entre les différents points faits à l’aide des câbles en cuivre dont les diamètres
dépend de type de l’utilisation et les distances. Trois câbles sont utilisés :
Câbles de branchement reliant l’abonné au point de concentration.
Câbles de distribution reliant les points de concentration au sous répartiteur.
Câbles de transport reliant les sous répartiteurs avec le répartiteur général.

Figure 3 Schéma du Boucle locale


Le téléphone à domicile est alimenté par le centre de commutation avec une tension continue
de 48V, au cas de repos ou la téléphone est décroché le circuit est ouvert, un condensateur
mise en série avec le circuit de sonnerie qui empêche le composant continue et la poste ne
consomme aucune courant. Dans le cas d’un appel le centre envoie un signal sinusoïdal
superposé sur la composante continue de valeur 90V (AC) et de fréquence 50Hz qui active la
sonnerie du téléphone. L’accrochage du téléphone par l’utilisateur invoque une fermeture de
boucle locale et la consommation s’élève à quelques dizaines de milli ampères (30 à 50mA),
alors le central désactive le composant continu et met directement la liaison entre les deux
abonnés.
Les impédances de boucle locale sont fixé à des valeurs limite qui mise en considération la
distance, l’impédance de l’appareille téléphoniques…, pour avoir contrôlé la consommation.

7
1.2 Le Système de commutation
Le centre de commutation permet de gérer les laissons entre les abonnées et les autres
centres. Le system est basé sur un système de commutation Siemens EWSD qui représente le
cœur de centre. Le commutateur est mis à la disposition depuis les années 80s, il est constitué
des anciennes et modernes technologies qui permettent de répondre aux exigences de
croissance du nombre des abonnées et aussi des progrès techniques dans la
télécommunication. Le système EWSD est l’unique dirigeant du réseau : sa défaillance
entraîne une paralysie totale du réseau de télécommunications.

L’EWSD est composé des trois blocs composés chacun des sous-systèmes permet de
réaliser des différents taches. Un bloc d’Accès permet de relier les différentes connexions
externes, un bloc de commutation permet de balayer les laissons entre les différentes
destinations, et un bloc de command permet le contrôle du trafic.

Figure 4 Composition d'un commutateur EWSD

- DLU : (digital line unit) C’est l’unité qui permet le raccordement des lignes
d’abonnées, elle contient 8 schelfs divisés chacune en deux, chacun contient les cartes
abonnées et les cartes pilotes, plusieurs types des DLU sont utilisés :
DLU type B qui comporte 952 abonnées avec des cartes analogiques et numériques de
capacité de 8 abonnées ou 6 abonnées pour les cartes taxiphone chacune.

8
DLU type G qui comporte 4000 abonnées avec 32 abonnées pour ses cartes analogiques et 16
abonnées pour les cartes numériques.
Les cartes pilotes sont des cartes qui assurent le fonctionnement d’une DLU : (DCC)
Alimentation, (RGMG) générateur de tonalité, (DIU) interface avec les LTG, (BDB) bus de
données,…

Figure 5 Exemple Carte d'abonné


- LTG (Line Trunk Groupe) :
C’est l’unité responsable de raccordement au réseau de commutation. Plusieurs types
des LTG sont utilisés, (LTG B) pour le raccordement avec les DLU, (LTG C) pour le
raccordement entre les centres, type A, M, N, … . Ils servent aussi d’accomplir plusieurs
taches routinières et diminuer la charge sur processeur de coordination, ils comportent
plusieurs modules tels que : (GP) processeur du groupe, (GCG) générateur de signal
d’horloge synchronisé avec le signal de system, (LIU) unité d’interface de liaison permet la
connexion entre le switcher du groupe et le commutateur de réseau,…
- SN (Switching network) :
C’est l’unité de commutation des différents circuits dans l’EWSD, c’est la partie
responsable de commutée les bus et les intervalles de temps entes les destinations en fonction
des informations de processeur de coordination, dans le commutateur EWSD on trouve deux
SN (SN0 et SN1) qui travaillent en maitre et en esclave pour des raisons de sécurité, son
changement peut être automatique ou manuel pour le l’entretien ou maintenance.
- CP (Coordination processeur) :
C’est le servo de centre de commutation qui contrôles et command les différents organes. Il
est constitué des sous bloc rempli chacun une tache telle que le traitement des alarmes et de
signalisation, le traitement des appels, exécuter les commande de l’interface de command.il
est également contient de bloc de control master et slave appelé BAP qui inverse leur rôle en
cas d’échec et automatiquement chaque 24h.
9
2 Chaine de distribution d’énergie :
Les technologies des systèmes de distribution d’électricité pour les équipements
modernes de réseaux et télécommunication sont de plus en plus en défi à cause de
l’augmentation progressive de la consommation et de l’efficacité de son asservissement
énergétique. Répondant à ces exigences nécessitera un avancement technologique dans le
matériel utilisé, l’architecture des systèmes et aussi la topologie de son optimisation.

Le centre de commutation travaille 24/24h pour accomplir des différents taches permet
d’assurer les laissons entre les lignes téléphoniques et le traitement de trafic des données, avec
des équipements qui nécessitent une large consommation d’énergie divisée entre
alimentations des cartes électroniques, équipements informatiques et aussi pour le
refroidissement des systèmes.

Pour cela une Atelier d’énergie est soumis pour assurer l’asservissement et le control de
consommation. L’installation électrique est alimenté avec une tension triphasée 220/380v
50Hz, elle est ensuite subite aux plusieurs transformations (redressement, baissement,
conversion, …) pour alimenter les différents équipements.

L’atelier est composé de trois grandes parties, primaire, secondaire et tertiaire qui
représentent les différents étages d’alimentation, chacune est associée aux plusieurs sous
systèmes électriques travaillent ensemble pour asservie les différents charges utilisées.

10
Figure 6 Schéma synoptique de l'installation électrique

2.1 Niveau Primaire :


C’est le niveau qui comporte les deux sources d’alimentation de l’installation, et
l’interface de distribution et de contrôle des sources.

2.1.1 Alimentation Secteur STEG


C’est La source primaire d’énergie utilisé pour le fonctionnent régulière, la tension
d’entrée de secteur STEG est une tension triphasée normalisé moyenne tension 30KV 50Hz,
elle est abaissées à l’aide d’un transformateur MT/BT a fin d’avoir a sa sortie une tension
220/380v 50Hz.

2.1.2 Groupe électrogène


La deuxième source d’alimentation de l’installation est un groupe électrogène
constitué d’un ensemble de deux sous system, un moteur et un alternateur qui permet
l’intervention en cas de coupure de l’alimentation de STEG.

11
Figure 7 Groupe électrogène

- La première partie est un Moteur diésel permet de génère la force nécessaire pour
faire tourner l’arbre de l’alternateur. le moteur est de type F3L912 fabriqué par le
constructeur DEUTZ, il comporte 3 cylindres à 4 temps d’injection direct, le
dispositif tourne à vitesse maximal de 2300tr/min mais pour avoir une fréquence
égale à 50Hz de tension de sortie de l’alternateur la vitesse du moteur est fixée à
1500tr/min avec une puissance de sortie de 26kw.
Le moteur comporte aussi un démarreur BOSCH de type 0118-0928KZ commandé
de tableau TGBT pour l’enclenchement du groupe, le démarreur travail avec une
tension de 12V assurée par une batterie de type ASSAD de puissance 120w.
- Un réservoir de gazole de capacité 600 Litres.

12
Figure 8 Disposition du groupe Moteur + Alternateur (à droite) et Moteur (à gauche)

- Alternateur triphasé de type LSA 42.2M7 fabriqué par LOREY SOMER couplé à
l’arbre de sortie de moteur qui sert à générer à sa sortie une tension correspond à la
tension de secteur 220/380v 50Hz, l’alternateur est équipé d’un régulateur R438, il
permet d’avoir une puissance apparente à sortie égale à 27KVA. Le dispositif est
couplé en Etoile.

Figure 9 Alternateur

13
2.1.3 Tableau TGBT et system ATS
Le tableau Général de basse tension est l’interface de distribution primaire de
l’installation, il contient les différents appareils et composants électriques qui permettent de
gérer l’alimentation des circuits. L’installation contient deux source d’alimentation et pour
balayer entre les deux, le tableau contient un system de transfert automatique d’alimentation
appelée ATS ou « Automatique Transfert Switch ».

Figure 10 Tableau TGBT

L’ATS est un system électrique qui transfert automatiquement l’alimentation d’une


installation de sa source primaire vers le générateur de secours en cas de panne ou d’échec. Il
serve comme une intermédiaire entre les sources et l’installation.

Le cœur de system utilisé est basé sur une carte électronique « Intelilite AMF 25 » qui
permet le contrôle des sources.

14
Figure 11 : Carte de command Intelilite AMF 25

La carte Intelilite est une carte de command basé sur un processeur Intel, qui permet
la supervision des sources d’alimentation en mesurant les différentes grandeurs électriques et
calculant les différentes puissances consommées à fin de déterminer l’état de system et
d’intervenir automatiquement en cas d’échec.

La carte est reliée au circuit de command de groupe électrogène et aussi à ces


différents capteurs :
- Capteur de niveau de gazole pour déterminer l’état de réservoir.
- Capteur de pression permet de connaitre l’état de pression d’huile dans le moteur.
- Capteur de niveau de batterie de démarreur.
- Capteur de température moteur.

15
2.2 Niveau Secondaire :
En cas de panne dans la source primaire d’alimentation le transfert automatique se fait
vers le groupe électrogène, ce dernière nécessite un temps pour stabiliser, pour que le moteur
attient une vitesse suffisant de 1500tr/min et pour que l’alternateur fixe à sa sortie une tension
stable en fréquence et en amplitude, le temps de démarrage et de mise en régime nominal est
de durée de quelque dizaines de seconds à quelque minutes, pour un centre de commutation
comme Telecom qui doit avoir une alimentation sans perturbation ce temps est crucial, pour
cela un system appelée UPS permet l’intervention pour combler cette écart. L’UPS avec
d’autres composants représente la deuxième partie de l’installation c’est le niveau secondaire.

2.2.1 UPS – Uninterrupted power source :


Le system UPS est un ensemble des composants et des sous-systèmes électroniques se
place entre la source d’alimentation et les différents équipements qui permet d’intervenir avec
son source de veille en cas d’échec dans les sources primaire. Son architecture n’est pas
unique, toutefois elle dépend de plusieurs facteurs, le domaine dans lequel il est utilisé,
l’environnement et les équipements dans lequel il est installé.

Figure 12 Architecture de base d'un UPS

Le système se compose essentiellement de :


- Redresseurs (AC / DC) : permet de stabiliser la tension d’entrée à une tension continue
pour être stockée.
- Batteries : c’est la source d’énergie de veille de l’UPS dont la capacité est variable en
fonction de consommation.

16
- Onduleur (DC / AC) : permet de régénérer une tension alternative de sortie à partir des
batteries.
- Un circuit de bypass pour connecter l’entrée et la sortie dans le cas régulière.
- Un interrupteur pour choisir la source de veille ou le Bypass.

Avec son rôle principale d’asservi les différents charges avec une alimentation stable sans
coupure l’UPS devient un système de filtrage et de correction des sources qui permet d’avoir
une tension de sortie plus fiable et plus efficace, en réduisant les bruits. Pour cela des
différentes architectures existant telles que Parallel Processing UPS, Online UPS, Hybrid
UPS, standby UPS.
Pour le centre de télécom l’UPS est utilisé principalement pour alimenter les calculateurs,
les cartes de traitement, le système de refroidissement de salle des données et les ordinateurs
de manipulation ce sont les charges important, mais le centre aussi est équipées des systèmes
de refroidissement des bureaux, plusieurs pc pour les autres taches et l’éclairage, ces dernières
sont les charges moins critique et qui sont relié en amont de l’UPS et qui sont en dehors de
système d’alimentation des batteries, cette installation permet de sacré le system de veille Just
pour l’asservissement des ressources critiques pour le plus long durée.

2.2.2 System des Batteries


Les différents équipements utilisent dans le centre utilisent des tensions de 48v, 24v et
12v. L’installation utilise un system de stockage BAT1 et BAT2, chacune est composé de
plusieurs batteries VRLA « valve-regulated lead-acid » de type Sonnenschein, ce sont des
batteries chimique de capacité 2190 Ah et de tension de 2V. Les batteries sont connectées en
deux ligne parallèle chaque ligne constitué de 26 batterie en série ce qui donne une
caractéristique globale de 52V 4380 Ah, avec deux source identique la capacité globale dans
le centre est 8760 Ah. L’ensemble est mis dans une salle aéré avec un son system de
ventilation et de contrôle de température.

17
Figure 13 schéma de câblages des batteries

Figure 14 Chambre de stockage des Batteries

18
2.3 Niveau tertiaire
Le niveau tertiaire est l’étage finale de la chaine de distribution d’énergie, cette niveau
qui consiste la liaison direct avec les différents cartes électroniques et équipements utilisé
dans le centre, c’est le niveau qui regroupe les convertisseurs CC pour l’alimentation des
cartes, les Onduleurs pour l’alimentation des autres charges et éventuellement des
générateurs de courants spéciaux.
- Les convertisseurs de tension sont incorporés dans les systèmes, ils délivrent toutes les
tensions nécessaires. L’isolement entre les circuits d’entrée et de sortie, et permet de polariser
les sources.
- Les onduleurs de puissance alimentent les calculateurs et leurs périphériques, ils
délivrent les tensions de haute sécurité.
- Les générateurs des courants spéciaux délivrent les tensions d’appels et de
signalisation, ainsi que les différentes tonalités.

Figure 15 Tableau de commande des redresseurs

19
3 Maintenance et entretien
L’atelier d’énergie est soumis à des fortes charges 24h/24h, pour assurer la meilleure
performance des équipements et de diminuer le risque de panne ou d’échec dans les différents
systèmes, un programme de maintenance est appliqué. Le programme intervient dans les
différents composants, installation et sous system à fin de réparer, changer et améliorer ces
conditions de fonctionnement.

3.1 Moteur Diesel


- Détartrage du radiateur et remplacement du faisceau défectueux.
- Contrôle de l’état de la pompe à eau.
- Vérification du circuit de refroidissement (Durits, conduites, colliers de serrage).
- Contrôle et mesure de la tension des courroies d’entraînement et remplacement de la
courroie défectueuse.
- Vidange de l’huile du moteur tous les 120 heures de fonctionnement.
- Remplacement des filtres à huile tous les trois vidange.
- Contrôle du circuit de préchauffage et remplacement de circuit défectueux.
- Nettoyage du filtre à air et remplacement du filtre défectueux.
- Contrôle de la pompe d’injection.
- Remplacement du filtre et pré filtre Gasoil défectueux.
- Vidange du réservoir Gasoil en cas de présence d’eau.
- Vérification de l’absence d’eau dans la citerne principale du Gasoil.
- Dépoussiérage et nettoyage général du moteur.
- Contrôle des cylindre-blocs du moteur et remplacement des cylindre-blocs défectueux.
- Vérification de l’alignement moteur-alternateur et l’accouplement mécanique.
- Vérification s’il y a une fumée noire ou bleue à la sortie de l’échappement.
- Remplacement des batteries de démarrage défectueuses.
- Contrôle de l’état de la charge batterie.
- Remplacement des cosses batteries et graissage.
- Contrôle de l’étanchéité des conduites.
- Vérification et resserrage de toutes les fixations (sortie de l’échappement moteur,
fixation du silencieux, raccord) : remplacement des pièces défectueuses.
- Contrôle de l’étanchéité du réservoir du carburant.

20
- Vérification de la bonne marche de l’indicateur niveau Gasoil et du bon fonctionnement
de la pompe de remplissage fuel.

3.2 Alternateur
- Graissage des paliers, Serrage et vérification des connexions électrique,
- Dépoussiérage et contrôle de l’isolement de l’alternateur,
- Contrôle des cylindre-blocs de l’alternateur et remplacement des cylindre-blocs
défectueux,
- Vérification s’il y a échauffement anormal et réparation de l'alternateur défectueux.

Figure 16 Tableau de signalisation et maintenance de Groupe électrogène

3.3 Armoires de commande


- Vérification et serrage des connexions électriques, Dépoussiérage de l’intérieur et
l’extérieur du coffret, Vérification du bon fonctionnement des lampes témoins et
remplacement des lampes usées,
- Vérification du bon fonctionnement des organes de sécurité,
- Vérification du bon fonctionnement des organes de commande (relais, disjoncteurs,
etc.…), Contrôle et vérification du bon fonctionnement sur les 4 positions (arrêt –
essai – manuelle – automatique),

21
- Vérification du bon fonctionnement des appareils de contrôle (ampèremètre –
voltmètre – fréquencemètre – ampèremètre et voltmètre du chargeur batterie) et
remplacements des appareils défectueux.

22
Conclusion Générale

Ce stage a déroulé pendant 4 semaines au sein de centre de commutation de Béja, il a


été une très intéressante et avantageuse expérience qui m’a permis d’intégrer dans la vie
professionnelle et d’améliorer mes connaissances dans le domaine de télécommunication.

Toute fois ce stage m’a permis de découvrir non seulement le monde de


télécommunication son architecture et son fonctionnement mais aussi m’a permis
d’enrichisser mes connaissances dans le système de distribution et de contrôle d’énergie au
sein de centre avec la mise en évidence des cas réels qui m’a permis de consolider mes acquis.

23