Vous êtes sur la page 1sur 3

ITII FC - IUT Lyon 1 - UCBL Octobre 2012

Examen de science des matériaux - correction

NOM et prénom :
Répondre sur la feuille exclusivement - durée : 1,5h
1. Quelles sont les 2 classes de matériaux qui contiennent des liaisons covalentes ? Citer 2 propriétés communes
à ces 2 classes de matériaux (1 pt).
Polymères et céramiques. Isolants thermiques et électriques, inertes chimiquement.
2. Qu’est-ce qui différencie la structure des polymères de celle des autres matériaux (1 pt) ?
Ils sont constitués de chaînes d’atomes entremélées.
3. On considère une éprouvette en métal de section circulaire S0 = 1 cm2 et de longueur ` comme représenté
sur le schéma de la figure ci-dessous. Le module d’Young du métal est E = 175 GPa et sa courbe de
traction à faible déformation est représentée ci-dessous.

2.5

(a) Déterminer graphiquement la force F1 à appliquer à l’éprouvette pour la déformer élastiquement de


ε1 = 0, 1% (1 pt) ?
F1 = σ1 S0 , donc F1 = 17500 N.
(b) À partir de cette valeur, indiquer comment retrouver le module d’Young du métal (1 pt).
F1 /S0
E= ε1 .
(c) Quelle est l’énergie élastique accumulée par unité de volume Ue dans le matériau suite à cette défor-
mation (1 pt) ?
Ue = 21 Eε21 , donc Ue = 87, 5 kJ/m3 .
(d) Si le coefficient de Poisson du matériau vaut ν=0,3, quelle sera la variation de section ∆S de l’éprou-
vette suite à cet allongement (1 pt) ?
∆S = S − S0 = π(r0 + δr)2 − πr02 = πr02 (1 − νε1 )2 − πr02 = S0 (ν 2 ε21 − 2νε1 ), donc ∆S = −0, 0006 cm2 .
(e) Déterminer la valeur de la limite élastique Re de cet acier (1 pt).
Re = 200 MPa.
(f) Quelle est la force F2 à appliquer à l’éprouvette pour obtenir une déformation ε2 = 0, 2% avant
décharge (1 pt) ?
F2 = σ2 S0 , donc F2 = 24000 N.
(g) On décharge ensuite l’éprouvette. Déterminer graphiquement sa déformation résiduelle ε3 (1 pt) ?
ε3 = 0, 1%.
(h) Une fois ce cycle de charge/décharge effectué, quelle est la contrainte σ à appliquer pour la déformer
plastiquement à nouveau (1 pt) ?
σ = 240 MPa.

1
4. Déterminer le nombre d’électrons de valence des éléments Zn, Cu et Cl. Préciser la valence des éléments
du chlorure de zinc ZnCl2 et du chlorure de cuivre CuCl. On donne les structures électroniques du cuivre :
1s2 2s2 2p6 3s2 3p6 3d10 4s1 , du zinc : 1s2 2s2 2p6 3s2 3p6 3d10 4s2 et du chlore : 1s2 2s2 2p6 3s2 3p5 (2
pts).
Zn, Cu et Cl ont respectivement 2, 1 et 7 électrons de valence. ZnCl2 : Zn a une valence de 2, Cl a une
valence de 1. CuCl : Cu a une valence de 1, Cl a une valence de 1.
5. Le sulfure d’aluminium est un solide à liaisons essentiellement ioniques. Sachant que les structures élec-
troniques de l’aluminium et du soufre sont respectivement 1s2 2s2 2p6 3s2 3p1 et 1s2 2s2 2p6 3s2 3p4 ,
écrire les structures électroniques des ions de ce sel et préciser sa formule chimique (1 pt).
Al3+ : 1s2 2s2 2p6 , S2− : 1s2 2s2 2p6 3s2 3p6 , Al2 S3 .
6. Indiquer le(s) type(s) de liaison mis en jeu dans le laiton, le polystyrène et le ciment (1 pt).
Les liaisons métallique, faible et iono-covalente.
7. Afin de réaliser des ordinateurs portables les plus légers et les plus fins possibles, le choix du matériau
utilisé pour la fabrication de la coque est un élément essentiel.
La coque d’un ordinateur portable peut être assimilée à un assemblage de plaques. Dans un premier
temps, nous allons sélectionner les meilleurs matériaux pour limiter la déformation élastique de la coque
lorsqu’elle subit un effort de flexion.
La flèche élastique δ d’une plaque de longueur L, largeur b et épaisseur e, soumise à une force F est donnée
par :
12F L3
δ= , (1)
CEbe3
où E est le module d’Young du matériau constituant la plaque et C une constante qui dépend uniquement
de la distribution de la force F sur la plaque.
Par une démarche rigoureuse de sélection de matériaux, établir l’indice de performance pour la réalisation
d’une coque rigide (flèche élastique maximale imposée) la plus légère possible (4 pts).
– Fonction : Faible déformation élastique en flexion δ.
– Objectif : Minimiser la masse M .
– Astreintes : Paramètres fixes : δ, F , L, C, b ; ajustable : e ; matériau : E, ρ.
12F L3
– Relations : 1) M = ρLbe, 2) δ = CEbe 3.
ρ
– Fonction objectif : M = ( E 1/3 )(L b (12F )1/3 (Cδ)−1/3
2 2/3

E 1/3
– Indice de performance : I = ρ .
8. En détaillant la procédure utilisée, établir une liste classée des 5 meilleurs matériaux répondant au cahier
des charges, en éliminant de plus les matériaux fragiles. Calculer le rapport des masses d’une coque réalisée
avec le meilleur matériau, et d’une coque réalisée avec les matériaux suivants de votre classement (2 pts).
X = log ρ, Y = log E, pente = 3, ordonnée à l’origine = 3 log I.
CFRP, GFRP, KFRP, Al, Ti, HDPE.
1/3
m2 I1 E1 /ρ1
m1 = I2 = 1/3 .
E2 /ρ2

matériau CFRP GFRP KFRP Al Ti HDPE


E (GPa) 80 30 20 80 110 0, 9
ρ (Mg/m3 ) 1, 2 1, 2 1, 2 2, 7 4, 1 0, 95
m2 /m1 +39 % +59 % +130 % +210 % +250 %

2
3