Vous êtes sur la page 1sur 20

Chapitre 3

Théorème de Gauss

Questions :

#1) Cube métallique avec une charge ponctuelle positive au centre

Le champ électrique appliqué sur les parois du cube conducteur provoquera un


mouvement de charges sur celui-ci. Cependant, le champ n’est pas le même sur
chaque point du cube. En effet, les coins et les arêtes du cube sont plus éloignés de
la charge ponctuelle que les régions centrales de chacune des parois du cube. C’est
dans ces régions centrales qu’on retrouvera une plus forte concentration de charges
négatives (électrons) attirées par la charge ponctuelle positive.

#2) Charge ponctuelle Q à l’intérieur d’un cube de Gauss :

a) Rien. À moins qu’on ait spécifié que la surface a été choisie de façon à épouser
la distribution de charges à l’intérieur.

b) On peut le calculer avec le théorème de Gauss :


Qenfermée

0

c) Rien. À moins qu’on ait spécifié que la surface de Gauss choisie assure un
même champ E , faisant un même angle avec tous les morceaux dA .

1
#5) Non. Il n’est pas possible de former une surface fermée autour ou à l’intérieur du
cercle qui permette d’assurer que le champ électrique ait la même valeur, en tous
points, sur cette surface. Il y a seulement au centre du cercle qu’on peut établir que
le champ est nul.

#7) Surface fermée :

a) Non. Voici une situation où la charge à l’intérieur d’une surface est nulle tout
en ayant la présence d’un champ :

b) Oui si la surface est fermée. Vérifions avec le théorème de Gauss :


0  Q
   E  dA  0  enfermée  Qenfermée  0
0

#9) Vrai. Pour trouver le champ électrique, on doit connaître la position des charges afin
de choisir adéquatement la forme que doit prendre la surface de Gauss.

#12) Qu’il y a une charge –Q au centre de la coquille qui était globalement neutre.
Sachant que le champ électrique est nul dans le matériau conducteur (là où on a
représenté une sphère de Gauss en pointillés jaunes) :

- + -
a + r
- + •-Q -
+
b Q -
+
- -Q Sphère de Gauss
-

Il faut nécessairement que la charge totale enfermée dans la surface de Gauss soit
nulle.

2
Exercices :

#1) Flux électrique, voir la figure de l’exercice:


 
E  450 N i
C
r  0,12m

A   r 2 à 60

 
  E  A  E A cos   E  r 2 cos 60  10, 2 N  m
2

#3) La quantité de lignes de champ traversant l’hémisphère est la même que celle
traversant la base de celui-ci (voir figure du manuel). Par le fait même, il suffit de
calculer uniquement le flux électrique traversant la base puisqu’il est le même que
celui traversant l’hémisphère.
 
  E  A  E A cos   E  R 2 cos 0  E  R 2

#4) Soit les deux vecteurs :


  

E  70 i  90 k N
C 
 2 
A   0,12m  k

     
   
0 1
  E  A  70 N   0,12m   i  k  90 N   0,12m   k k  Ex Ax  E y Ay  Ez Az
2 2
C C
  1,30 N  m
2

#5) Calcul du flux électrique


q1  6  C
q2   8  C
r  0, 05m

Qenfermée 2  C
 2, 26 105 N  m
2
 
0 0 C

3
#6) Cube:
 face  3  104 N  m
2

C
a  0,1m

a) La charge dans le cube:


Qenfermée
 total  6  3 104 N  m
2
  Qenfermée  1,59  C
C 0

b) Si ce n'était pas le cas, le flux ne serait pas le même à travers les 6 faces du
cube.

#9) Conducteur de forme sphérique :


R  0, 08m
  0,1 nC
m2

a) On choisit une surface de Gauss de forme sphérique, "collée" à la sphère


conductrice:
  1 Qenfermée  A  4 R 2
   E  dA   E dA cos   EA  E 4 R 
2
 
0 0 0
 
 4 R 2
E 4 R 2 
0
   
E ur  11,3 N ur
0 C

b) On choisit une surface de Gauss de forme sphérique avec un rayon de 10cm:


  1 Q  A  4 R 2
   E  dA   E dA cos   EA  E 4 r 2  enfermée  
0 0 0
 
 4 R 2
E 4 r 2 
0
  R2  
E ur  7, 23 N ur
0 r 2 C

4
#10) Charge ponctuelle q au centre d'une coquille conductrice avec Q:
q  16 C
Q  8C

b) Établissons tout d'abord la répartition des charges sur la coquille:


 Surface interne: -16µC tout comme la charge ponctuelle au centre.
 Surface externe: un excédent de 8µC.

a) Déterminer le champ électrique:


  1 Q
   E  dA   E dA cos   EA  E 4 r 2  enfermée
0
 Q  k Qenfermée 
E  enfermée2 ur  ur
4 0 r r2

 À l'intérieur de la coquille:
 k Qenfermée  k 16 C  1, 44 105 
E ur  ur  ur  N 
r2 r2 r2  C
 À l'extérieur da la coquille:
 k Qenfermée  k  8 C  0, 720 105 
E ur  ur  ur  N 
r 2
r 2
r 2  C

c) Dessin des lignes de champ:

+ - +
-
-
16µC
- r
-
+

- -
-16µC
8µC -
+ +

5
#12) Sphère chargée:
R  0, 02m
 
E  800 N ur (à la surface)
C

a) La charge à l'intérieur:
 k Qenfermée  
E ur  800 N ur  Qenfermée  3,56 1011 C
R 2 C

b) Possibilités:
1. charge ponctuelle au centre,
2. distribution de charges uniforme de forme sphérique centrée au
milieu de la sphère.

#14) 2 plaques faites de matériau isolant, qu'on considère comme 4 plaques (les 4
surfaces):

1 2 3 4

a) Le champ entre les plaques:


   2 
E  4 i  i
2 0 0

b) À l'intérieur de la plaque 1  2 :
 2   
E i  i
2 0 0

6
#15) 2 plaques conductrices:

I II III

1 2
x

a) Dans la région II:


    
E  2 i  i
2 0 0

b) Dans

les régions I et III:
E 0

#16) Un cube:
arête  L
 
E  a  b x i

7
a) Les lignes de champ traversent seulement 2 surfaces du cubes:
 Celle en x = 0
  1

   E  dA   E dA cos180   EA   E L2   a  b x L2  a L2
0

 Celle en x = L
1
   E dA cos 0  EA  E L2  a  b x  L
 L  a  b L L
2 2

 Le flux total:
 total   a  b L  L2  a L2  b L3

b) La charge dans le cube:


Qenfermée
 total  b L3   Qenfermée   0 b L3
0

#18) Long câble coaxial :

a r
b

L
Cylindre de
Gauss

a) La surface de Gauss est un cylindre, de longueur L et de rayon r, entourant le


câble au centre. Ce cylindre de Gauss est fermé: une partie tubulaire fermée
par deux disques aux extrémités. On sépare alors le calcul du flux en 3 parties:

8
       
   E  dA      
1 0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos 0  2  E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée  2 a L
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2 r L 
0

0
 
 a 
 E u
0 r r

b) La surface de Gauss est un cylindre, de longueur L et de rayon r, entourant la


gaine extérieure de rayon b. Ce cylindre de Gauss est fermé: une partie
tubulaire fermée par deux disques aux extrémités. On sépare alors le calcul du
flux en 3 parties:
        1
   E  dA      
0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos180  2 E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée   2 b L  2 a L   2 L  b  a 
 
tube
E dAtube  E Atube   E 2 r L 
0

0

0
 
  b  a  
 E ur
0 r

#20) Long câble coaxial :

a r
b

L
Cylindre de
Gauss

9
a) La surface de Gauss est un cylindre, de longueur L et de rayon r, entourant le
câble au centre. Ce cylindre de Gauss est fermé: une partie tubulaire fermé
par deux disques aux extrémités. On sépare alors le calcul du flux en 3
parties:
       
   E  dA   E  dA   E  dA   E  dA   E dAtube cos 0  2   E dAdisque cos 90
1 0

tube disque disque tube disque

Qenfermée L
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2 r L 
0

0
 
   2k  
 E ur  ur
2 0 r r

b) La surface de Gauss est un cylindre, de longueur L et de rayon r, entourant la


gaine extérieure de rayon b. Ce cylindre de Gauss est fermé: une partie
tubulaire fermé par deux disques aux extrémités. On sépare alors le calcul du
flux en 3 parties:
        1
   E  dA      
0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos180  2 E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée L  L 0

tube
 E dAtube   E Atube   E 2 r L 
0

0

0
 

 E 0

#22) Configuration sphérique

-
-
-
b
-

-

+ a

-
-
r

Sphère de Gauss
-

10
a) Pour r  b la sphère de Gauss « enferme » uniquement la charge de la petite
sphère de rayon a :
  1 Qenfermée  4 a 2
   E  dA   E dA cos  E  d A  E 4 r 2  
0 0
 
  a2 
 E u
0 r2 r

b) Pour r  b la sphère de Gauss « enferme » la charge totale de la


configuration :
  1 Q  4 a 2   4 b 2
   E  dA   E dA cos   E  d A   E 4 r 2  enfermée 
0 0
 
  b  a 2 2
 u
 E
0 r2 r

#23) Configuration sphérique

-
-
-
b
-

-

+ a

-
-
r

Sphère de Gauss
-

La surface de Gauss est une sphère de rayon r > b :


  Q
   E  dA   E dA cos   0  enfermée
0
 Qenfermée  0
0

Donc la charge de la petite sphère doit être la même que celle de la coquille, de
signe opposé:

11
 Celle de la petite sphère:
Q Q
 sphère  sphère  sphère2  Qsphère  4 sphère a 2
Asphère 4 a

 Celle de la coquille:
Q Q
 coquille  coquille  coquille2  Qcoquille  4 coquille b 2
Acoquille 4 b

 On égale les deux charges:


Qsphère   Qcoquille
4  sphère a 2   4  coquille b 2
 sphère b2
  2
 coquille a

#25) Un cylindre conducteur de longueur infinie:

a r

Cylindre de
Gauss
L

a  0,12m
  3 nC m

E  ? à P situé à r  0, 22m

12
       
   E  dA      
1 0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos 0  2  E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée L
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2 r L 
0

0
 
   2k   
 E ur  ur  245 N ur
2 0 r r C

#27) Sphère conductrice:

-
-
-
R
r
-
-

- Sphère de Gauss
-
-

R  0,1m
 
E  1800 N ur à r  0, 22m
C

13
  1 Q
   E  dA   E dA cos180   E A   E 4 r 2  enfermée
0
 Q  kQ  k  4 R 2 
E   enfermée2 ur   enfermée u   ur
4 0 r
r
r2 r2
  k  4 R 2 
E  1800 N ur   ur
C r2
   7, 70 108 C
m2

#31) Sphère pleine isolante uniformément chargée Q, occupant tout le volume  C 
 m3 

+ +
+ +
+ R +
+ + r

+ +
+ + +
+
+ + Sphère de Gauss
+

  1 Q
   E  dA   E dA cos 0  E A  E 4 r 2  enfermée
0
 Q  kQ 
 E  enfermée2 ur  enfermée ur
4 0 r r 2


a) En sachant que E  2000 N C ur à r  0, 05m
 kQ  
E  enfermée ur  2000 N ur  Qenfermée  555 pC
r 2 C
On calcule la densité volumique de charges :

14
 1, 06  C
Qenfermée

4 r 3
m3
3

b) Le module du champ électrique à r = 0,2m. Trouvons tout d’abord la


charge totale portée par la sphère :
 1, 06  C 3
Q
  enfermée  Qenfermée  4, 44nC
4 R 3
m
3

Donc le champ :
 kQ  
E  enfermée ur  999 N ur
r 2 C

Problèmes :

#1) Sphère pleine isolante uniformément chargée Q, occupant tout le volume  C 
 m3 

Q
+ +
+ +
+ R +
+ + r

+ +
+ + +
+
+ + Sphère de Gauss
+

15
  1 Q
   E  dA   E dA cos 0  E A  E 4 r 2  enfermée
0
 Q  kQ 
 E  enfermée2 ur  enfermée ur
4 0 r r 2

a) Pour une sphère de Gauss avec r < R :

 kQenfermée  k 
E ur 
4 r 3
  1 
3   4  0 
ur 
  4 r

ur
2 2
r r 3
  r 
E ur
3 0

b) À l’extérieur de la sphère :
 1 
 kQtotale  k 
E ur 

4 R 3
3  
ur 

 4    4 R
0
3


ur
2 2 2
r r 3r
  R3 
E ur
3 0 r 2

À noter que les deux équations du champ, trouvées pour chacune des
situations, donne la même expression en r = R.

#3) Coquille conductrice

-
-
-
+ R2
R1 +
+ - r
- -q • +
+
+ +
- Sphère de Gauss
-
-

16
a) En choisissant une surface de Gauss à l’intérieur du matériau conducteur, on
s’assure que le champ électrique est nul en tous points de celle-ci.
  Q
   E  dA   E dA cos   0  enfermée
0

0
 Qenfermée  q   4 R12  0
 q    4 R12

b) La charge totale :
 Sur la surface interne de la coquille :
q1   q  4 R12

 Sur la surface externe de la coquille :


q2  4 R22

 Charge totale :
Qcoquille  4  R22  R12 

c) À l’extérieur de la coquille :

E ur 

 kQenfermée  k 4 R1 4 R1  4 R2 
2 2 2
ur
r2 r2
 
4  1   R2
2
 4 k R2 2
 4  0   R22 
E u   u   u
r2
r
r2
r
 0r 2 r

17
#5) Long cylindre isolant avec la charge distribuée uniformément dans son volume :

R r

Cylindre de
L Gauss

a) Pour un point à l’intérieur du cylindre :


       
   E  dA      
1 0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos 0  2  E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée r L 2
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2  r L 
0

0
 
 r 
 E ur
2 0

b) Pour un point situé à l’extérieur du cylindre :


       
   E  dA      
1 0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos 0  2  E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée   R2 L
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2  r L 
0

0
 
 R  2
 E ur
2 0 r

À noter que les deux équations précédentes donnent la même expression du


champ en r = R.

18
#6) Une cavité au centre d’une coquille isolante avec  C 3 
 m 

Q
+ + +
+ +
+ R +
+ a
+ + +
+
+
+
+ + Sphère de Gauss
+

a) Pour un point situé à l’extérieur :


 kQ
E  enfermée

ur 
k  
 4 R 3  4 a 3
3 3 
ur

2 2
r r
 
4  1   R3  a3 
 4 k   R 3  a 3   

4  0     R3  a3  
E ur  ur  ur
3r 2 3r 2 3 0 r 2

b) Pour un point situé à a < r < R :


 kQ
E  enfermée

ur 
k   
4 r 3  4 a 3
3 3 
ur

2 2
r r
 
 4 k   r 3  a 3  
4  1   r  a    r 3  a3  
3 3

 4  0 
E ur  ur  ur
3r 2 3r 2 3 0 r 2

19
#11) Cylindre infini

r r
a
R

Cylindre de
Gauss

a) Pour un point situé à a < r < R :


       
   E  dA      
1 0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos 0  2  E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qnfermée    r 2  a2  L
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2  r L 
0

0
 
   r 2  a2  
 E ur
2 0 r

b) Pour un point à l’extérieur :


       
   E  dA      
1 0
E  dA  E  dA  E  dA  E dAtube cos 0  2  E dAdisque cos 90
tube disque disque tube disque

Qenfermée   R  a 2 2
L
 
tube
E dAtube  E Atube  E 2  r L 
0

0
 
  R  a 2 2
 u
 E
2 0 r
r

20