Vous êtes sur la page 1sur 5

module GESTION  M.YOUNES                                                                1Année Technologie A.

MIRA Bejaia
 
Cours no 02 :L’activité économique
L’économie part de la nécessité pour l’homme d’avoir une activité économique :
l’homme a des besoins. Le but de l’activité économique est la satisfaction de ces
besoins.
I - Agents économiques :
Tous les individus d’une société participent à la vie économique : Tandis que le
professeur achète un livre, l'agriculteur demande un prêt à sa banque, l’étudiant paie
ses droits d'inscription à l'université, le retraité vend ses actions. Chacune de ces
personnes effectue un acte économique différent et joue un rôle dans le grand monde
de l'économie.
Ces individus qui rythment la vie économique son les agents économiques. Tous
ces agents prennent des décisions et réalisent des opérations économiques les mettant
en relation les uns avec les autres : ils exercent une activité, perçoivent des revenus,
dépensent, accumulent du capital, prêtent, empruntent …
On regroupe ces agent économiques en tenant compte de leur activité principale pour
les classer en cinq principaux secteurs, appelés secteurs institutionnels :
● Les entreprises
● Les ménages
● Les administrations
● Les institutions de crédit
● Le reste du monde
1. Les entreprises.
Entreprises publiques ou privées, elles utilisent des hommes, du matériel, des matières
premières afin de produire des biens ou des services en vue de satisfaire des besoins.
Les activités des producteurs sont classées en 3 secteurs :
● le secteur primaire (agriculture, pêche, extraction de minerais) ;
● le secteur secondaire (les industries en général: industries de transformation,
industrie chimique, etc.) ;
● le secteur tertiaire (commerce, artisanat, services, transport).
2. Les ménages.
On regroupe sous le terme « ménages » l'ensemble des individus partageant le même
domicile et dont l'activité est essentiellement la consommation : célibataires, familles,
collectivités (casernes, hospices...).
Les ménages jouent un double rôle dans l'économie :
● ils fournissent le travail et, en échange, perçoivent un salaire.
● ils consomment des biens et services et, en contrepartie, donnent ce que l'on
nomme "la dépense des ménages" et qui est en fait le prix des biens et services.
Les consommateurs sont classés en un nombre de catégories socio-professionnelles
1
présentant chacune une certaine homogénéité sociale :
● les agriculteurs exploitants.
● les artisans, commerçants et chefs d'entreprises.
● les cadres et professions intellectuelles supérieures.
● les professions intermédiaires.
● les employés.
● les ouvriers.
● les retraités.
● autres personnes sans activité professionnelle.
3. Les administrations.
Ce sont les institutions et organisations qui rendent des services sans rechercher de
profit ou qui agissent sur la répartition des richesses.
On distingue :
● Les administrations publiques, regroupant l'État, les Collectivités locales,
la Sécurité Sociale, qui produisent des services non marchands destinés à la
collectivité ou redistribuent des revenus, et dont le financement est assuré par la
collectivité.
● Les administrations privées, qui regroupent l'Eglise, les syndicats, les
associations, les partis politiques, qui produisent des services destinés à
leurs membres, sans but lucratif, et dont le financement est effectué par
l'intermédiaire des cotisations versées par les membres et de subventions.
4. Les institutions financières.
Ce sont essentiellement les banques, les caisses d'épargne, la Banque de France et les
autres établissements de crédit. Elles produisent des services financiers qui consistent à
assurer l'émission de moyens de paiement, de placement, de financement et à collecter
l'épargne des autres agents. Elles assurent le financement de l'économie.
5. Le Reste du monde.
Le reste du monde, appelé encore "l'Extérieur", est une expression économique qui
désigne l'ensemble des acteurs étrangers qui effectuent des échanges avec les acteurs
économiques nationaux. Il s'agit d'un acteur fictif qui permet de mettre en évidence
l'existence d'échanges de biens et de services avec l'étranger.
II - Les fonctions économiques :
Les agents ont plusieurs fonctions dans la vie économique : un même agent peut à la
fois produire et consommer. Mais, pour simplifier, on peut associer à chaque agent une
fonction économique principale :
● ceux qui produisent : fonction de production.
● ceux qui consomment : fonction de consommation.
● ceux qui redistribuent les revenus : fonction de répartition.

1- La fonction de production
2
La fonction de production est la plus importante en économie. En effet, elle assure la
combinaison de facteurs de production (main-d’œuvre, machines, matières premières,
capitaux et direction).Ce sont les entreprises qui soutiennent la production.

Production : Activité à l'issue de laquelle on obtient la création de biens et de services,


d'une part, et la création de richesses réparties entre les agents économiques, d'autre
part.
2- La fonction de Consommation
La consommation est motivée par les besoins qu’un individu cherche à satisfaire à
l’aide d’un bien ou d’un service prévu à cet effet.
Les différentes formes de la consommation :
La consommation n’est pas une fonction homogène, elle peut être
décomposée selon un certain nombre de caractéristiques. On distingue en général :
● Consommation finale : la consommation finale, qui est uniquement le fait des
ménages, sert directement à la satisfaction d’un besoin.
● Consommation intermédiaire : la consommation intermédiaire, qui est le fait
des entreprises, représente l’acquisition des biens ou services qui sont incorporés
dans le processus de production afin de réaliser un bien ou service final.
De même, la consommation concerne des biens ou services qui différent selon certains
critères :
● Biens durables / non durables : certains biens sont détruits dés la
première utilisation (carburant, nourriture…) alors que d’autres sont
détruits progressivement (vêtements, voitures…)
● Biens matériels/ non matériels : les biens matériels regroupent
l’ensemble des biens alors que les biens immatériels constituent les services.
● Biens marchands/ non marchands : tous les biens sont par nature
marchands dans le sens ou ils sont échangés sur un marché à un prix
couvrant au moins leur coût de production. Par contre, certains
services ne sont pas marchands, soit parce qu’ils sont gratuits, soit
parce qu’ils sont cédés à un prix inférieur à leur prix de revient (ticket de bus par
exemple).
Enfin, on définit la consommation selon son caractère individuel ou collectif :
● Consommation individuelle : le bien ou service consommé ne l’est
que par un seul individu à l’exclusion de tout autre.
● Consommation collective : un bien ou un service peut être peut être
consommé en même temps par plusieurs individus sans possibilité
d’exclusivité, et ce, en leur permettant de satisfaire le même besoin

3
(transport en commun).
3- La fonction de Répartition et épargne
La fonction de répartition est la manière dont les revenus sont redistribués. Elle
nous permet de savoir quelle est la composition du revenu des ménages ainsi que les
composantes de leur épargne.
L'épargne est l'un des principaux moteurs de l'économie. C'est pourquoi il est pertinent
de connaître la manière dont les ménages épargnent ainsi que l'évolution de cette
épargne.
III- Les régimes économiques
Quatre questions de base relatives au fonctionnement de l’économie permettent de
synthétiser cette thématique et dont les réponses permettent d’identifier les différents
ordres ou régimes économiques. Ces quatre questions sont :
1. que produire et en quelle quantité ?
2. comment les biens et services sont produits ?
3. pour qui ces biens et services sont produits ?
4. qui prend les décisions économiques et selon quel processus ?
La manière dont les économies répondent à ces questions de base détermine
l’ordre économique en vigueur de l’économie considérée. L’ordre économique ou
système économique détermine la responsabilité des différentes catégories d’agents
économiques dans la prise de décisions qui déterminera l’affectation des ressources
rares dans la société.
Il existe trois grands ordres économiques selon l’ampleur de la responsabilité de
l’État dans la conduite de l’activité économique : l’économie planifiée, l’économie de
marché et l’économie mixte.
1. L’économie planifiée
Dans une économie planifiée c’est l’État qui assume la responsabilité de tous les
aspects de l’activité économique. C’est lui qui répond aux trois premières questions
précédentes. Un organisme de planification économique centralisée par l’intermédiaire
d’une administration décide des biens qui seront produits, de la façon de les produire,
et l’identité de ceux qui peuvent les consommer.

2. L’économie de marché
Dans les économies de marché concurrentiel les individus font les choix qui reflètent
leur préférence, et les entreprises font les choix qui leur permettent de maximiser
leurs profits. Pour y parvenir, elles doivent produire les biens souhaités par les
consommateurs et cela à des coûts inférieurs à ceux des autres entreprises. Comme les

4
entreprises sont en concurrence pour réaliser leurs profits, les consommateurs profitent
à la fois des différentes catégories de biens qui sont produites mais aussi des prix
auxquels ces biens sont proposés.
Les économies de marché s’appuient sur la libre interaction entre producteurs et
consommateurs pour déterminer ce qui sera produit et en quelle quantité, comment
produire, et pour qui. C’est ainsi que l’économie de marché répond aux trois premières
questions de base.
Dans l’ensemble, les réponses apportées par l’économie de marché aux trois questions
permettent d’assurer le bon fonctionnement de l’économie. Cependant la réponse
apportée à la troisième question (pour qui produire ?) ne satisfait tout le monde. Par
exemple certains groupes sociaux perçoivent des revenus si bas qu’ils ne parviennent
pas à se nourrir, à éduquer leurs enfants sans une aide extérieure. Aussi, dans certains
domaines les solutions apportées par le marché sont inappropriées à un grand nombre
de personnes.
En outre, il se peut que le niveau de pollution soit trop élevé, que les inégalités sociales
soient trop fortes, que l’éducation, la santé et la sécurité sociales soient négligées.
C’est pourquoi, les gens estiment que le marché ne fonctionne pas correctement, ils se
retournent vers l’État d’où la nécessité de l’intervention de celui-ci pour réduire les
inégalités sociales. Cela va dans le sens de l’économie mixte.
3. L’économie mixte
L’économie mixte est une combinaison des prises de décisions entre le secteur privé
et le secteur public. Dans certaines limites les producteurs font ce qu’ils veulent, ils
ont recours aux méthodes qui leurs paraissent adéquates et la production globales
est repartie entre consommateurs en fonction de leurs revenus. L’État joue un rôle
essentiel dans l’économie moderne. Dans un tel système économique il n’y a pas que
la recherche d’un meilleur équilibre entre le secteur privé et le secteur public, il y a
aussi la quête d’un équilibre adéquat entre la justice sociale (équité) et l’efficacité
économique.