Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Notre Dame d’Haïti, Uders des Gonaïves, (UNDH)

Faculté de Génie Civil et d’Architecture (FCGA), MPC2


Devoir de Mécanique des Fluides (Groupe I)
Noms : AUGUSTIN Woodaly, FRANÇOIS Shama, JEAN PHILIPPE Rosny, JEUNE
Jephté Riccardi, ROSIRIS Caprine, SAINT FLEUR Medji Saolo.
Prof. Me Blémyr SUCCES, Av. /Norm. Sup. en Physique/ M. Sc en GRH et en Physique ( Énergie et
Environnement) / E-mail : succesblemyr@yahoo.fr/blemyrsucces@gmail.com/ (509) 33 36 70 09/ 37 77 13 09.

Consignes : Tous les résultats doivent être justifiés par un raisonnement. Vérifiez les dimensions de
tous les résultats. Tout résultat numérique devra être donné avec une unité.

EXERCICE I (15 pts)

Un tube en U contient du mercure sur une hauteur de quelques centimètres. On verse dans l’une
des branches un mélange d’eau - alcool éthylique qui forme une colonne de liquide de hauteur
h1=30 cm. Dans l’autre branche, on verse de l’eau pure de masse volumique 1000 kg/m3,
jusqu’à ce que les deux surfaces du mercure reviennent dans un même plan horizontal. On
mesure alors la hauteur de la colonne d’eau h2=24 cm.

1) Appliquer la relation fondamentale de l’hydrostatique pour les trois fluides.


2) En déduire la masse volumique du mélange eau – alcool éthylique.

Exercice II (30 pts)

Un plongeur effectue une plongée en apnée. L’eau où le plongeur


évolue est considérée comme un liquide homogène de masse
volumique ρ =103kg/m3 constante et indépendante de la
profondeur. L’eau est en équilibre dans le champ de pesanteur
uniforme g = 10 m/s2. La surface libre de l’eau (en z = 0) est en
contact avec l’atmosphère de pression p0 = 105Pa = 1 atm.

On note m = 80 kg la masse du plongeur, V(z) sa capacité pulmonaire (volume d’air que


contiennent ses poumons) et V0 = 7,7 10-2 m3 le volume de son corps hors cage thoracique,
de sorte que le volume total du plongeur soit donné par VT = V0 + V (z). Le plongeur gonfle
ses poumons à leur capacité maximale VM = 7 10-3 m3 puis bloque sa respiration avant de
plonger.
1. Rappeler la loi de l’hydrostatique dans un fluide à l’équilibre de masse volumique ρ
soumis au champ de pesanteur ⃗ ⃗z. Ecrire cette loi sous la forme d’une équation
différentielle.
2. Déterminer l’expression de la pression p(z) de l’eau en fonction de la profondeur z.
Tracer l’évolution de p(z) sur un graphe. Calculer la pression en z = 10 m, 20 m et 30
m.
3. On assimile l’air dans les poumons à un gaz parfait de pression p(z) égale à la pression
de l’eau à la même profondeur. On considère que la loi de Boyle-Mariotte PV = Cte
s’applique ici. Exprimer comment le volume des poumons du plongeur V (z) varie
avec la profondeur. Calculer V (z) en z = 10 m.
4. Exprimer le poids du plongeur et la poussée d’Archimède qu’il subit à une profondeur
z donnée.

a) Exprimer l’altitude ZL(x) (la hauteur en fonction de la position x) de la surface


libre du liquide en fonction de P0, ρ, g, a, K et x.
b) Déterminer la constante d’intégration K par conservation du volume d’eau dans la
citerne.
c) En déduire le champ de pression p(x, z) et l’équation de la surface libre ZL(x). A
quoi est proportionnelle la pente de la surface libre ?