Vous êtes sur la page 1sur 13

METHODES QUANTITATIVES D’OPTIMISATION DES MOYENS

LOGISTIQUE
THEORIE DES GRAPHES NON ORIENTES
I- GENERALITES
INTRODUCTION
Les graphes sont des structures discrètes formés de sommets, d’arcs (orienté) ou arrêt (non
orienté) reliant ses sommets
Les graphes servent à résoudre des problèmes concrets dans beaucoup de domaines :
- Ils permettent de représenter les connexions entre les différents éléments d’un
ensemble complexe ;
- Ils sont très utiles dans la modélisation et l’analyse des réseaux de communication,
des réseaux routiers et certains circuits électriques
Retenons plus généralement que l’utilisation des graphes permet de modéliser une grande
variété de problèmes en les ramenant à l’étude des sommets et d’arcs (ou d’arrêt).
On retrouve de nombreuses applications des graphes :
- En logistique problème de flots, d’ordonnancement, d’affectation etc…
- En informatique gestion des réseaux, routage des circuits VLSI et autres …
- En gestion des projets et en gestion de production assistée par ordinateur :
ordonnancement de tâches, allocation des ressources

II- GRAPHES NON ORIENTES

2.1 Terminologie de base


 Un graphe non orienté ; est un ensemble fini de sommets relié par des traits appelés
arrêts.
 Deux sommets sont adjacents s’ils sont reliés par une arrêt.

B
B
E
A

FIG 1

C
D
 L’ordre d’un graphe c’est le nombre de somment de ce graphe. La figure 1 est
d’ordre 5
 Degré d’un sommet : c’est le nombre d’arrêt auquel il est lié/ nombre d’arrêt liant
le sommet
Sommets A B C D E
Degré 3 4 4 2 3

 Graphe complet est un graphe des lequel tous les sommets sont reliés entre eux : fig1
Pas de graphes complet parce que A et D ne sont pas relié
 Une chaine est une succession d’arrêt
 Cycle est une chaine fermée
 Chaine eulérienne : lorsque on a deux sommets de degré impair
 Cycle eulérien : lorsque tous les sommets sont de degrés pairs

Matrice d’adjacence d’un graphe


Lorsqu’il y a arête que relie les sommets on met 1 et au contraire on met 0.
0 1 1 0 1
1 0 1 1 1

M  1 1 0 1 1
 
0 1 1 0 0
1 1 1 0 0

M est une matrice symétrique, elle permet de vérifier les degrés

III- CHEMIN MINIMUM ALGORITHME DE DIJSKTRA

Voir vidéo
THEORIE DES GRAPHES ORIENTES
1. NOTION ESSENTIELLES EN THEORIE DES GRAPHES

1.1. Définitions et representations


1.1.1 Definitions
Un graphe est un ensemble fini de points, les sommets, reliés par des flèches appelées arcs.
Exemples

A
D

F E

L’arc (A, B) a pour origine le point A et pour extrémité le point B. On dit aussi que B est
un suivant de A, et que A est un précédent de B.

Un chemin est une succession d’arcs telles que l’extrémité de chacun coïncide avec
l’origine du suivant.
Exemples :
-
-
Un circuit est un chemin tel que l’origine du premier arc coïncide avec l’extrémité du
dernier.

Exemples :
Une boucle est un arc, dont l’origine et l’extrémité sont confondues.

Exemple :
1.1.2 Représentations

Un graphe peut être représenté de différentes façons :


Représentation sagittale (par un schéma) exemple précédent.
Donner l’ensemble de tous les arcs ;

G= {(A ,B),(B,C),(B,D),(C,E),(D,E),(E,F),(F,D),(F,A)}

Le dictionnaire des précédents

SOMMETS PRECEDENTS
A
B
C
D
E
F

Le dictionnaire des suivants

SOMMETS SUIVANTS
A
B
C
D
E
F

La matrice Booléenne
A B C D E F
A
B
C
D
E
F
NB :
1 signifie que l’arc existe
0 signifie que l’arc n’existe pas.
Si, à tout arc qui constitue le graphe, il correspond une valeur numérique, le graphe est dit
valué. Cette valeur numérique peut présenter différentes significations telle que la distance
ou le débit qui circule entre deux sommets, ou encore le coût de transport, etc.

2- NIVEAU OU RANG DES SOMMETS DANS UN GRAPHE SANS CIRCUIT


Considérons un graphe G sans circuit.
Méthode de pratique :
o Considérez le dictionnaire des précédents du graphe G0.
o Relevez tous les sommets sans précédent : ils ont pour niveau 0.
o Considérez le dictionnaire des précédents obtenus à partir de celui de G en
supprimant dans les deux colonnes tous les sommets de niveau 0 ; on
obtient le dictionnaire d’un sous graphe G1.
o Relevez tous sommets de G1 sans précédent : ils ont pour niveau 1.
o Supprimez dans le dictionnaire des précédents de G1 tous les sommets de
niveau 1, etc.

3- Chemins le plus long et le plus court dans un graphe sans circuit

3.1. Longueur d’un arc et d’un chemin

Un graphe G sans circuit étant donné, on suppose que chaque arc est affecté d’un nombre
qui sera appelé longueur de cet arc. On a alors un graphe valué.
La longueur d’un chemin est la somme des longueurs des arcs qui composent ce chemin.
Si le graphe n’est pas valué, la longueur d’un chemin est égale au nombre d’arcs qui le
composent.
Un graphe peut schématiser un problème de transport : les sommets seront des lieux
desservis, les arcs des voies à sens unique. On peut alors affecter à chaque arc la distance
à parcourir pour aller de l’origine à l’extrémité de cet arc (ou le coût du transport) et il
pourra être intéressant de déterminer le chemin le plus court (ou le moins coûteux) pour
aller d’un point du graphe un autre.
Il est également classique d’utiliser des graphes pour représenter un ensemble de tâches à
effectuer pour réaliser un projet : les sommets schématiseront par exemple les tâches, et
les arcs les relations d’antériorité entre tâches. La longueur d’un arc (A,B) donnera le
temps minimum qui doit s’écouler entre le début et la tâche A et le début de la tâche B.
3.2. Détermination du chemin le plus long dans un graphe sans circuit
Il est nécessaire d’ordonnancer d’abord le graphe par niveaux (on vérifie ainsi qu’il est
sans circuit)

PROBLEME D’ORDONNANCEMENT
Lors de l’analyse de tout projet de grande envergure (construction d’une usine, d'un bateau,
d'un avion, d'un bâtiment, lancement d'un produit,…), un des problèmes cruciaux qui se
posent est celui de la confection du calendrier d'exécution des différentes tâches qui
constituent ce projet.
Il s'agit de déterminer dans quel ordre doivent s'accomplir les diverses tâches de manière à
minimiser le temps total d'exécution du projet.
Position du problème
On considère un projet complexe décrit par :
un ensemble de tâches de durée connue ; des contraintes d'antériorité entre certaines tâches.
On cherche à ordonner les tâches et à planifier leurs dates d’exécution de manière à :
 satisfaire les contraintes d'antériorité;
 minimiser la durée totale de réalisation du projet ;
 pouvoir évaluer l'impact sur cette durée, d'un retard d’exécution.
On dispose essentiellement de deux techniques de modélisation qui relèvent toutes les
deux de la théorie des graphes :
 La Méthode des Potentiels Métra (M.P.M) mise au point en France.
 La méthode P.E.R.T (Program Evaluation and Review Technic) que l’on pourrait
traduire par : technique d'ordonnancement des tâches et contrôles des programmes.
Cette méthode a été mise au point dans les années 50 par l’U.S. Navy dans le cadre
du projet Polaris.
1. PRINCIPE DE LA REPRESENTATION
L’ensemble du projet est représenté pour un graphe dans lequel :
- chaque sommet représente une tâche
- chaque arc représente une relation d’antériorité
- la longueur d’un arc (X , Y) est le temps minimum qui doit s’écouler entre le début
de la tâche X et le début de la tâche Y.

2. ELABORATION DU GRAPHE
Les étapes à suivre sont les suivantes :
- suppression des redondances
- détermination des niveaux des tâches
- construction du graphe ordonnancé par niveaux

2.1. Détermination de la durée minimale

La durée minimale de réalisation du projet est égale à la longueur du chemin le plus long
entre une tâche de niveau O et le sommet «FIN»

2.2. Chemin et tâches critiques

Le chemin le plus long entre une tâche de niveau O

3. Définitions

 On appelle date de fin au plus tôt d’une tâche X, la somme Tx + dx de sa date de


début au plus tôt et de sa durée.
 On appelle date de fin au plus tard d’une tâche X, la somme T*x + dx de sa date de
début au plus tard et de sa durée.

Le calcule effectif des marges


Il existe deux types de battements : la marge totale et la marge libre.
Pour une tâche X donnée, la marge totale MT(X) est par définition :

Marge totale de X = (date au plus tard de X) - (date au plus tôt de X)


Ce qu'on note MT(X) = Tx* - Tx
Interprétation concrète de MT(X)

Concrètement, c'est le retard maximal que l'on peut prendre dans la mise en route de la
tâche X sans remettre en cause les dates de démarrage au plus tard des tâches suivantes et
donc sans retarder la fin des travaux.
Une tâche X est donc critique si et seulement si sa marge totale MT(X) = 0.
Tout retard de n unités de temps observé dans le démarrage ou l'exécution d’une tâche
critique X provoquera un retard de même durée pour l'achèvement de l’ensemble des
travaux.
Pour une tâche X donnée, la marge libre ML(X) est par définition :

Marge libre de X = Min { Ty - Tx- dx / Y ϵ Succ(X)}

Interprétation concrète de ML(X)

Concrètement, c'est le retard maximal que l'on peut prendre dans la mise en route de la
tâche X sans remettre en cause la date de démarrage au plus tôt des tâches qui la suivent.
On voit tout de suite que de par sa définition, ML(X) est au plus égal à MT(X).
En effet, une tâche X est critique si et seulement si sa marge totale MT(X) = 0.
Donc si MT(X) = 0, on en déduit automatiquement que ML(X) = 0.
TRAVAUX DIRIGES SUR L’ORDONNANCEMENT
Exercice 1
La Direction d’un hôpital décide de mettre en place un service de soin qualifié
Ce projet comporte 12 tâches distinctes repérées par une lettre
Tâches Durée (jour) Antécédents
A 3 -
B 1 A
C 5 A
D 6 B
E 4 B
F 2 C.D .I
G 9 E.F
H 5 -
I 8 H
J 2 H
K 3 I
L 7 J.H
1. Ordonnancer les tâches par niveau
2 .Construire le graphe MPM associé à ce projet
3. Préciser le chemin critique, déterminer la durée minimale de réalisation de ce projet.

Exercice 2

La société ZEDMEN, Société immobilière gère un important parc d’immeubles. Elle


propose à ensembles immobiliers le descriptif du projet (succession des tâches à réaliser avec
leurs durées respectives) est donné dans le tableau ci-dessus :

OPERATIONS DESCRIPTIF OPERATION DUREE


PREREQUISES (JOURS)
A Zonage et plan de circulation 8
B Etude de fréquentation 5
C Appels d’offre pour commande A, B 15
D Sélection fournisseur commandes A, B, C 5
E Mise au point des logiciels C, D 35
F Réception logiciels C, D 4
G Implantation logiciels E, F, H 5
H Installations matériels D, E 48
I Marquage Zones H, F 12
J Travaux sécurité I 8

1- Ordonner les opérations par niveau


2- En utilisant la méthode des potentiels METRA (ou méthode MPM). Représenter par un
graphe, le chemin critique marquant le temps minimal nécessaire à la réalisation du projet.
Faire figurer sur ce graphe, les dates de début et de fin au plus tôt et au plus tard de
chaque tâche.
Exercice 3

La construction d’un entrepôt peut se décomposer en 10 tâches, décrites dans le tableau ci-
dessus :
OPERATIONS DESCRIPTIF OPERATIONS DUREE
PREREQUISES JOURS
A Acceptation des plans par le propriétaire 4
B Préparation du terrain 2
C Commande des matériaux A 1
D Creusage des fondations A, B 1
E Commande des portes et des fenêtres A 2
F Livraison des matériaux C, B, A 2
G Coulage des fondations D, F, C, A 2
H Livraison des portes et des fenêtres E, A 10
I Pose des murs, de la charpente, du toit G 4
J Mise en place des portes et des fenêtres H, I, A 1
1- rdonnancer les opérations par niveau
2- En utilisant la méthode des potentiels METRA (ou méthode MPM). Représenter par un
graphe, le chemin critique indiquant le temps minimal nécessaire à la réalisation du projet.
Faire figurer sur ce graphe les dates de début et de fin ou plus tôt et ou plus tard de chaque
tâche
3- Indiquer, pour chaque tâche, le retard maximal qui peut être supporté dans son exécution
sans retarder la fin des travaux.

Exercice 4

Un projet de construction de bâtiment confié aux bâtisseurs de l’ENSI se résume dans le tableau
suivant : la durée des taches est en mois.

Tâches Désignation Tâches pré Durée


requises
A Acceptation des plans par le - 12
propriétaire
B Préparation du terrain - 6
C Commande des matériaux A 3
D Creusage des fondations A, B 3
E Commande des portes et fenêtres A 6
F Livraison des matériaux B, C 6
G Coulage des fondations D, F 6
H Livraison des portes et fenêtres E 30
I Pose des murs, de la charpente, du toit G 12
J Mise en place des portes et fenêtres H, I 3

1- Ordonnancer les opérations ou les tâches par niveau


2- Représenter le graphe (méthode des potentiels métra ou PERT).
3- Quel est le temps minimal nécessaire à la réalisation de ce projet de construction.
Exercice 5

Apres une année de dur labeur, Monsieur ABAYA Alex décide de consacrer ses vacances à la
découverte de la sous – région Ouest – Africaine. Ne voulant pas effectuer seul ce périple, il
décide de trouver deux compagnons qu’il espère recruter par annonce. Il planifie les différentes
tâches à exécuter pour mener à bien ce projet.
DUREE (en TÂCHES
TÂCHES jours) ANTERIEURES
A : Achat de la carte routière de la Côte d’Ivoire 1
B : Commande à l’ING des autres cartes 15
C : Etablissement du trajet à effectuer en Côte d’Ivoire 3 A
D : Etablissement du trajet dans les autres régions 15 B
E : Passage d’une petite annonce pour recruter 2 coéquipiers 21 A, B, C, D
F : choix des coéquipiers 30 E, C, D, L
G : Récupération de la tente prêtée à un copain 30 ----
H : Achat du matériel manquant 7 C, D, F, G
I : Réservation des hôtels d’étape 15 C, D, F
J : Achat des vivres pour les 3 premiers jours 1 F, G, H, I
K : Réservation des guides touristiques 1 I, J
L : Préparation du carnet de route 10 C
Ordonnancer les tâches par niveau Construire le graphe MPM associé à ce projet

Exercice 6

Vu le succès commercial de sa nouvelle entreprise installée à COTONOU, M. MADODE


envisage de créer une succursale à PORTO-NOVO. Pour cela il fait appel à vos services et vous
dresse la liste de toutes les tâches X qui devront être effectuées ainsi que les tâches précédentes
P X  et la durée en jours de chacune de ces tâches.
X A B C D E F G H I J K L
P X  - - A A B A, D C A, C, D B E, F, I C, G, H F, J
Durée 15 12 25 5 13 7 31 14 8 2 30 7

1- Ordonnancer les tâches par niveau.


2- Faire la représentation du graphe MPM associée à ce problème d’ordonnancement.
NB : Eviter les ponts dans la mesure du possible
3- Préciser le chemin critique et la durée minimale de réalisation du projet.
Exercice 8

Pour la construction de la route LOME-VOGAN on a fait appel à vos services et vous avez
dressé la liste de toutes les tâches qui devront être effectuées ainsi que les tâches précédentes et
la durée en mois de chacune de ces tâches.
Tâches A B C D E F G H I J K L M
Tâches - A A A A B C C D, J E E F, G H, I, K, L
précédentes
Durée 4 1 6 2 7 3 4 7 3 4 8 1 2

1- Déterminer les niveaux des différentes tâches.


2- Tracer le réseau (Méthode M.P.M).
3- Préciser le chemin critique.
4- Quelle est la durée minimale de réalisation du projet ?
Exercice 5

Apres une année de dur labeur, Monsieur ABAYA Alex décide de consacrer ses vacances à la
découverte de la sous – région Ouest – Africaine. Ne voulant pas effectuer seul ce périple, il
décide de trouver deux compagnons qu’il espère recruter par annonce. Il planifie les différentes
tâches à exécuter pour mener à bien ce projet.
DUREE (en TÂCHES
TÂCHES jours) ANTERIEURES
A : Achat de la carte routière de la Côte d’Ivoire 1
B : Commande à l’ING des autres cartes 15
C : Etablissement du trajet à effectuer en Côte d’Ivoire 3 A
D : Etablissement du trajet dans les autres régions 15 B
E : Passage d’une petite annonce pour recruter 2 coéquipiers 21 A, B, C, D
F : choix des coéquipiers 30 E, C, D, L
G : Récupération de la tente prêtée à un copain 30 ----
H : Achat du matériel manquant 7 C, D, F, G
I : Réservation des hôtels d’étape 15 C, D, F
J : Achat des vivres pour les 3 premiers jours 1 F, G, H, I
K : Réservation des guides touristiques 1 I, J
L : Préparation du carnet de route 10 C
Ordonnancer les tâches par niveau Construire le graphe MPM associé à ce projet
Exercice 6

Vu le succès commercial de sa nouvelle entreprise installée à COTONOU, M. MADODE


envisage de créer une succursale à PORTO-NOVO. Pour cela il fait appel à vos services et vous
dresse la liste de toutes les tâches X qui devront être effectuées ainsi que les tâches précédentes
P X  et la durée en jours de chacune de ces tâches.
X A B C D E F G H I J K L
P X  - - A A B A, D C A, C, D B E, F, I C, G, H F, J
Durée 15 12 25 5 13 7 31 14 8 2 30 7

1- Ordonnancer les tâches par niveau.


2- Faire la représentation du graphe MPM associée à ce problème d’ordonnancement.
NB : Eviter les ponts dans la mesure du possible
3- Préciser le chemin critique et la durée minimale de réalisation du projet.
Exercice 8

Pour la construction de la route LOME-VOGAN on a fait appel à vos services et vous avez
dressé la liste de toutes les tâches qui devront être effectuées ainsi que les tâches précédentes et
la durée en mois de chacune de ces tâches.
Tâches A B C D E F G H I J K L M
Tâches - A A A A B C C D, J E E F, G H, I, K, L
précédentes
Durée 4 1 6 2 7 3 4 7 3 4 8 1 2

1- Déterminer les niveaux des différentes tâches.


2- Tracer le réseau (Méthode M.P.M).
4- Préciser le chemin critique.
5- Quelle est la durée minimale de réalisation du projet ?