Vous êtes sur la page 1sur 5

Architectures

bioclimatiques
Image illustrant les échanges thermiques
du corps humain obtenue grâce à un procédé
de strioscopie. Schlieren image, 1982
© Avec l’aimable autorisation
du Dr. Gary S. Settles

88 89
Architectures bioclimatiques

L’architecture bioclimatique recherche un équilibre entre Le confort comme recette climatique Ingrédients climatiques Une recette variable selon le temps
la conception, la construction de l’habitat, le milieu (climat, et typologies d’architecture et les saisons
environnement, etc.), les modes et les rythmes de vie des L’homme habitant l’air en permanence, il va de soi que créer
Néanmoins, la tâche du Maître du confort est beaucoup plus Par ailleurs, le Maître du confort doit tenir compte d’un facteur
habitants. Par définition, elle n’utilise pas de ressources un espace confortable équivaut à maîtriser l’air, ce qui revient
complexe que celle du Maître pâtissier car son plan de travail supplémentaire : le temps. En effet, même à l’intérieur d’une
énergétiques fossiles, ni non renouvelables, et minimise le à contrôler les paramètres climatiques qui le composent :
n’est pas vide, propre et stérile comme dans une belle cuisine certaine zone géographique, les ingrédients climatiques ne sont
recours à des systèmes de climatisation qu’on appelle actifs. sa température, son degré d’humidité relative, sa vitesse, le
d’un bon restaurant. Les ingrédients climatiques composent pas immuables mais sont sujets à des variations importantes
On peut donc considérer, de manière générale, qu’un bâtiment rayonnement (la température rayonnante). Cela sous-entend que
déjà le milieu dans lequel le Maître du confort doit opérer, avec qui dépendent des saisons mais aussi des heures de la journée.
est bioclimatique lorsqu’il assure des conditions de confort les réalisations bioclimatiques nécessitent des connaissances en
des dosages qui souvent ne sont pas trop adaptés au confort Donc, pour assurer un confort en permanence, le projet
tout en utilisant des dispositifs passifs, ce qui le différencie physique, en chimie, en thermodynamique et en mécanique des
humain. Il doit donc faire avec et s’adapter aux ingrédients d’architecture bioclimatique doit être en mesure d’évoluer
notamment des air stream architectures présentées ici. À cause fluides. Obtenir un espace confortable revient à confectionner
déjà présents dans la zone de travail. Pour cela, sa recette pour s’adapter aux différentes conditions. À titre d’exemple,
des problématiques environnementales, ce type de réalisation un bon gâteau : c’est une question de dosage des ingrédients. Si
imaginons un projet d’architecture bioclimatique implanté dans
pour réussir son dessert, le Maître pâtissier doit savoir doser la n’est jamais la même et son savoir-faire consiste plutôt en une
fait actuellement l’objet d’une attention particulière. une région à climat tempéré. Pendant la période hivernale, il
farine, les œufs, l’eau, le lait, suivant certaines proportions, de la intervention qui cherche à rééquilibrer les doses: il doit chercher
doit assurer un rayonnement solaire maximum, accompagné
même manière, pour obtenir un espace confortable, le Maître du à limiter les ingrédients qui sont trop présents et favoriser ceux
par une isolation thermique élevée de l’enveloppe du bâtiment
confort doit savoir habilement doser les ingrédients climatiques : qui sont faibles ou absents. Étant donné que chaque région
qui permet de préserver la chaleur accumulée. Au contraire, en
une vitesse de l’air donnée associée à une certaine température présente, depuis toujours, ses propres ingrédients climatiques
été, il doit plutôt protéger le bâtiment du rayonnement solaire
de l’air et une humidité relative déterminée, le tout accompagné caractéristiques, l’homme a développé avec le temps certaines
avec des systèmes d’ombrage modulables, utiliser une enceinte
d’une touche de température rayonnante. typologies d’architectures traditionnelles sur mesure. Adaptées
massive assurant une grande inertie thermique, favoriser la
aux caractéristiques de chaque macro et microclimat, elles sont
ventilation naturelle afin de dissiper la chaleur accumulée.
en mesure de rééquilibrer les facteurs climatiques afin d’obtenir Durant les mi-saisons, il doit assurer la combinaison de
un gâteau agréable, soit un confort propice aux activités solutions capables à la fois de refroidir et de chauffer l’air.
humaines. À titre d’exemple, rappelons le riad marocain et Cela sous-entend que l’architecture doit être plutôt considérée
les tours de vents iraniennes qui sont capables de pallier la comme un véritable organisme architectural formé d’un certain
chaleur et l’absence d’humidité typiques du climat désertique ; nombre de composants qui peuvent varier au fil de temps pour
la maison romaine avec sa cour intérieure (atrium) faite pour assurer différentes configurations de fonctionnement.
répondre aux exigences du climat tempéré avec une sécheresse
modérée typique du climat méditerranéen, etc.

90 91
Architectures bioclimatiques

Maîtrise du vent et de la ventilation : méthodologies Maîtrise du vent et de la ventilation : refroidissement passif par la maîtrise de l’évaporation rendue À l’intérieur du panorama riche et varié des réalisations, les
effets, stratégies, outils possible par la présence de bassins d’eau. pages suivantes proposent une sélection des exemples les plus
Une fois que les ingrédients climatiques de départ sont analysés
intéressants parmi lesquels le projet de Querkraft architekten
et que l’on a arrêté quelle dose de ces derniers il faut utiliser En passant par la maîtrise des différents facteurs (vitesse, L’effet recherché par la ventilation naturelle est de créer des
pour le Pavillon autrichien de l’Exposition universelle 2021
pour obtenir une recette bien équilibrée capable de produire pression, densité, température, etc.) et afin d’atteindre le confort courants d’air afin de favoriser un échange d’air entre l’intérieur
de Dubai, composé par un ensemble d’éléments coniques
un confort optimal, le problème n’est pas encore résolu. souhaité, chaque méthodologie vise certains effets. Cela grâce et l’extérieur de la construction. Les stratégies utilisées sont
(cheminées) à fort gradient thermique associé à un plan
Comment faire pour maîtriser la quantité de chaleur ou de à l’utilisation d’outils ad hoc, empruntés la plupart du temps multiples. La première se base sur la maîtrise de la pression
adaptable qui permet différentes configurations de travail ; le
froid sans utiliser un chauffage électrique ou un climatiseur ? aux constructions traditionnelles du monde entier. Ceux-ci vont de l’air qui vise la création d’une différence de pression entre
Lycée Schorge de Diébédo Francis Kéré construit
Comment obtenir un certain degré d’humidité sans devoir du simple objet architectural (une fenêtre, un écran, des stores, zones du bâtiment ou entre les ouvertures. Cela est possible
à Koudougou (2016), basé sur un plan circulaire fermé associé
recourir à un déshumidificateur ? Comment faire pour obtenir une grille, des jalousies, des ventelles, un mur plus ou moins par les variations de pression naturelle créées par le vent. Une
à un toit surélevé et à plusieurs tours de vent agissant aussi
une certaine vitesse de l’air sans ventilateur? Et enfin, comment épais, des volets, des panneaux coulissants, un certain type autre stratégie repose sur la maîtrise et donc la création d’un
bien comme cheminées que comme capteurs de vent ; le projet
faire pour obtenir une certaine température rayonnante sans de matériau, une surface colorée, etc.) jusqu’à des dispositifs gradient thermique (Thermal lift) entre des parties du bâtiment
Air Tree d’Ecosistema Urbano réalisé à Madrid (2004-2007),
pouvoir utiliser des lampes rayonnantes? D’après le professeur architecturaux plus complexes (des conduites, des cheminées, qui peut être atteint à travers différents outils : utilisation d’un
basé sur l’utilisation de trois « dynamiseurs aériens », des
Torben Dahl, directeur de l’Institut des sciences du bâtiment des tours et des capteurs de vents, des plans d’eau, des serres, conduit / une façade de verre / des espaces verticaux / etc. Une
éléments multifonctionnels à forme de cylindre et ayant pour
de l’École d’architecture RDA (Royal Danish Academy of des murs Trombe, etc.). troisième stratégie s’appuie sur la maîtrise de la pression et/
but la planification bioclimatique et le conditionnement des
Fine Art), et auteur de « Climate and Architecture » (2010), ou du gradient thermique grâce à la construction d’une tour de
Les effets recherchés de l’aérodynamique sont de réduire espaces urbains en tant qu’expérience innovante de design
doser les ingrédients climatiques revient à maîtriser quatre vent (Wind Tower) qui se base sur un double conduit. La partie
les turbulences autour du bâtiment afin de diminuer la urbain durable ; le projet pour le nouveau Siège de l’ARPT à
thèmes climatiques : la chaleur et le froid, l’humidité relative exposée aux rayons solaires a la capacité d’évacuer l’air (grâce
consommation énergétique et d’améliorer les conditions du Alger (2013) de Mario Cucinella, basé sur une forme particulière
et les précipitations, la lumière et l’ombre, et enfin le vent et aux mouvements de convection qui se créent) tandis que la
confort des piétons circulant autour du bâtiment. Les stratégies qui s’inspire des tu’rats, capables de protéger des vents chauds
la ventilation. Nous limiterons notre réflexion à ce dernier partie à l’ombre aspire l’air plus frais (grâce à la création d’une
normalement utilisées se basent sur la maîtrise du volume, de la et en même temps de canaliser ceux chargés d’humidité jusqu’à
qui repose sur trois méthodologies : l’aérodynamique, sous-pression). Une autre stratégie se base sur la maîtrise de
forme, de la façade, de la surface du bâtiment par l’adoption de arriver à condenser sur leur surface des gouttelettes d’eau
l’aéroconfort, la ventilation naturelle. la pression et repose sur la construction d’un capteur de vent
géométries arrondies et de façades lisses. minuscules ; la Maison de la Musique de Mario Cucinella située
(Wind Catcher) et sur sa capacité à « attraper » ce dernier pour
Les effets recherchés de l’aéroconfort sont multiples : assurer à Pieve di Cento (2017), constituée par un ensemble
créer une ventilation descendante basée sur une augmentation
une protection efficace en maîtrisant le degré d’exposition au de neuf éléments circulaires compacts et autonomes couverts
de pression. Une dernière stratégie consiste à créer une
vent, cela grâce à l’orientation du bâtiment et des façades et par un toit en forme d’aile générant une sous-pression capable
ventilation naturelle améliorée grâce à l’utilisation des dispositifs
à la limitation des ouvertures ; favoriser l’utilisation du vent d’aspirer naturellement l’air chaud interne.
passifs associés à des dispositifs actifs (par exemple des
(par la maîtrise des flux d’air créés par le vent) grâce à une ventilateurs).
forme et une géométrie capables de le canaliser ; régler le débit
de ces flux par la maîtrise de la perméabilité du vent grâce à
l’utilisation d’écrans et d’ouvertures dynamiques ; favoriser le

92 93
ECOSISTEMA URBANO
AIR TREE
ESPAGNE, MADRID, 2004-2007

PROPRIÉTÉ : AIR COMME MATIÈRE À PRESSION ET HUMIDITÉ VARIABLES Les architectes d’Ecosistema Urbano (Diego García-Setién,
ACTION : AIR QUI RAFRAÎCHIT Belinda Tato, José Luis Vallejo) ont gagné le concours pour
MODALITÉ : ARCHITECTURE DU VENT NATUREL la création d’un éco-boulevard à Vallecas, cofinancé par
l’Union européenne, dans le cadre du développement subur-
MÉTHODOLOGIES CLIMATIQUES :
bain de ce nouveau quartier de la banlieue madrilène. Face à
AÉROCONFORT (MAÎTRISE DE L’ÉVAPORATION )
un environnement immédiat dégradé et sans intérêt, les ar-
VENTILATION NATURELLE (MAÎTRISE DE LA PRESSION ET DE LA VENTILATION)
chitectes ont opté pour un système de « recyclage urbain ».
La stratégie retenue poursuit deux objectifs : l’un, de na-
ture sociale, est destiné à générer de l’activité pour com-
bler le manque de dynamisme et d’animation du quartier.
L’autre, à caractère environnemental, vise la réhabilitation
bioclimatique d’un espace extérieur qui, pour les archi-
tectes, passe nécessairement par la forte présence d’arbres
et de végétation. En conséquence, la meilleure intervention
est d’en implanter en grand nombre, mais comme leur
développement va prendre du temps, il est nécessaire, en
attendant, de mettre en place un dispositif capable de pro-
duire les mêmes effets que ceux qui seront engendrés par
ces plantations à l’avenir. La solution proposée consiste en
l’installation de trois grands cylindres alignés baptisés res-
pectivement « media tree », « ludic tree » et « air tree » que
les architectes appellent « dynamiseurs aériens ». Chacun
d’eux fonctionne exactement comme un arbre et régule
l’atmosphère autour de lui. Ce sont des éléments multifonc-
tionnels, capables non seulement de s’adapter aux condi-
tions climatiques pour créer un environnement conditionné,
mais aussi de générer de l’activité autour d’eux. Comme
Le projet : créer un boulevard écologique leurs homologues naturels, ces « arbres à air » sont à la fois
basé sur un véritable projet de planification au-dehors mais proposent aussi sous leur « frondaison » un
bioclimatique et de conditionnement des
espaces urbains. Une expérience innovante
de design urbain durable.

104 105
espace protégé susceptible d’accueillir les multiples activi- Seize panneaux photovoltaïques, installés au sommet de
tés choisies par les utilisateurs. la structure de l’arbre, assurent l’autonomie énergétique. Le
surplus d’énergie généré est vendu aux fournisseurs d’élec-
Chaque cylindre est composé d’une structure métallique
tricité offrant ainsi une source de revenu servant l’entretien
légère, elle-même constituée d’éléments en acier boulon-
de la structure  : un exemple de gestion durable des res-
né, donc facilement amovible. Concernant « l’air tree », le
sources.
revêtement de la cour interne est un mur végétal au carac-
tère pérenne (vignes). Le système d’irrigation au goutte-à- Par ailleurs, la création de ces espaces bioclimatiques
goutte est composé d’anneaux de distribution pour chaque agréables relance la fréquentation des lieux. Les architectes
plante. La façade extérieure est, quant à elle, constituée par considèrent ces pavillons comme des prothèses tempo-
une séquence de seize demi-cylindres hauts d’une vingtaine raires qui, une fois démontés, pourront être réinstallés
de mètres et maintenus à 4 m au-dessus du sol. Ils sont dans d’autres lieux urbains présentant les mêmes problé-
fabriqués avec un tissu multicouche de polyéthylène de matiques. Et à Vallecas, les vides créés par ce démontage
haute densité et d’aluminium, afin d’assurer une protection traceront les clairières dans l’espace dorénavant réellement
contre les intempéries. L’intérieur de chaque demi-cylindre boisé.
contient un dispositif de ventilation naturelle : une tour d’air
« L’air tree » est un dispositif passif, une architecture
avec un conduit de ventilation tubulaire vertical, fabriqués
bioclimatique dans un climat chaud et sec, extrêmement
en PVC. Au sommet, des capteurs de vent rotatif avec trois
intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, la recherche de
fentes attrapent le vent naturel, qui descend à l’intérieur
confort en plein air est une problématique contemporaine.
des tours, grâce aussi à l’aide du ventilateur à six pales.
Ensuite, la typologie de la structure lui permet d’être dyna-
Pendant les premiers mètres de la chute, le flux d’air tra-
mique, créant un espace esthétiquement original. Enfin, ce
verse un nuage d’eau atomisée – grâce à un réseau de six
système articule différentes méthodes d’aéroconfort et de
nébuliseurs – qui abaisse la température de 8° à 10° C en
ventilation naturelle appartenant au thème climatique de la
fonction des conditions météo. Ce système, couramment
maîtrise du vent et de la ventilation.
utilisé dans l’industrie des serres, entre en action lorsque la
température dépasse 27° C.

Le projet – un alignement de trois grands


dispositifs à forme cylindrique basés sur
des techniques passives et énergétiquement
autonomes – fait que l’architecte devenu
gestionnaire des ressources recherche
l’obtention d’un résultat maximal avec une
intervention minimale.

106 107