Vous êtes sur la page 1sur 47

METABOLISME DES ACIDES

GRAS
S.A HAMMA
Introduction 1

Les acides gras ont un triple rôle :

 Structural - Phospholipides , glycolipides membranaire.

 Fonctionnel - Des dérivés d’acides gras sont des messagers


(diacylglycérol) et des modulateurs (prostaglandines
et leucotriènes) cellulaires.

 Energétique - la β-oxydation, en aérobiose source d’énergie


(sauf les tissus gluco- dépendants)
+++muscles et myocarde , foie, tissu adipeux .
--- cortex rénal, testicules….
Introduction 2
 La majorité des acides gras sont exogènes .

 Synthèse endogènes à partir de l’acétyl-CoA

Foie Tissu adipeux


Glande mammaire

 Le niveau de synthèse est bas, sauf dans certaines circonstances


nutritionnelles : régime hyperglucidique.

 Le foie et le tissu adipeux peuvent remanier les acides gras (exogènes ou


endogènes) par élongation et/ou désaturation.
Introduction 3

Le métabolisme des acides gras comprend :

• Le catabolisme par β-oxydation en acétyl-CoA.

• La synthèse à partir de l’acétyl-CoA.

• Les réactions d’élongation et / ou désaturation


La β-oxydation 1
Origine des acides gras

Triglycérides Triglycérides
Chylomicrons intestinaux Tissus adipeux
VLDL hépatiques

lipoprotéine lipase
plasmatique Triglycéride lipase

Acides gras

β-oxydation
La β-oxydation 1

La β-oxydation = hélice de Lynen : la voie du


catabolisme oxydatif aérobie des acides gras
(Acyl-CoA) en d’acétyl-CoA.

• Oxydatif : par prélèvement d’atomes


d’hydrogène (sont accepteurs les NAD et
FAD).

• Aérobie : en présence d’oxygène.

Toutes les enzymes catalysant cette voie sont mitochondriales.

Dans le foie et les reins, la β-oxydation a lieu également dans les peroxysomes).
Etapes préliminaires

1- Activation des acides gras


La β-oxydation 2
2- Transfert intra-mitochondrial des acyl-CoA
La β-oxydation 3
Etapes préliminaires

1- Activation des acides gras

Acyl-CoA synthétase
R-CH2-COOH + ATP + HSCoA R-CH2-CO~SCoA + AMP + PPi

Pyrophosphatase
PPi +H2O 2Pi
La β-oxydation 4
Etapes préliminaires
Membrane interne mitochondriale est imperméable aux acyl-CoA

Navette de la carnitine
La β-oxydation 5
Etapes préliminaires

N.B: Déficits en transférase et translocase altération de l’oxydation des acides gras


La β-oxydation 5
β-oxydation ou hélice de Lynen

ß-oxydation Séquences formées de 4 réaction

Acide gras Oxydation par FAD


Cn hydratation
Sens Oxydation par NAD
α ω Coupure ( thiolyse ) par CoA

Acide gras
Cn-2

Acétyl-CoA
La β-oxydation 6
β-oxydation ou hélice de Lynen
La β-oxydation 7
β-oxydation ou hélice de Lynen
La β-oxydation 8
β-oxydation ou hélice de Lynen

RÉPÉTITION DU CYCLE DE Β-OXYDATION


La β-oxydation 9
β-oxydation ou hélice de Lynen

Molécules
d’intérêt
biologique

DEVENIR DE L’ACÉTYL-COA CO2+H2O


La β-oxydation 10
β-oxydation ou hélice de Lynen

Certains acides gras nécessitent des étapes supplémentaires


pour leur dégradation

Acides gras Acides gras


saturés à nombre insaturés
Impair de carbones
La β-oxydation 11
β-oxydation ou hélice de Lynen

ACIDES GRAS SATURÉS À NOMBRE IMPAIR DE CARBONE

Succinyl-CoA

CYCLE DE KREBS
La β-oxydation 12

ACIDES GRAS INSATURÉS EX: ACIDE LINOLEIQUE C18 :2Δ9,12

Cis-delta3-Cis-delta6- Diénoyl-CoA

3,2-Enoyl-CoA isomérase

Trans-delta2-Cis-delta6- Diénoyl-CoA

Acétyl-CoA

Cis-4-Enoyl-CoA

Trans-delta2-Cis-delta4- Diénoyl-CoA
La β-oxydation 13

Trans-delta2-Cis-delta4- Diénoyl-CoA

Trans-delta3-Enoyl-CoA

Trans-delta2-Enoyl-CoA
La β-oxydation 13
BILAN ENERGETIQUE
La synthèse 1

La synthèse des acides gras à partir de l’acétyl-CoA fait appel à trois


mécanismes distincts, à localisation intracellulaires différents :

- La synthèse cytosolique ou voie de Wakil à partir de l’acétyl-CoA


jusqu’au palmitoyl-CoA (C 16).

- L’élongation mitochondriale allongeant au-delà de C16 les acides gras


préformés dans le cytosol.

- L’élongation et la désaturation microsomales formant les acides gras


insaturés.
La synthèse 2
La synthèse cytosolique

Les substrats de la synthèse du palmitoyl-CoA

- L’acétyl-CoA
- L’ATP
- Le NADPH, H+

Origine de l’acétyl-CoA

- La glycolyse surtout.

- Le catabolisme d’acides aminés (lors des régimes hyperprotidiques).


La synthèse 3
La synthèse cytosolique

Transport du radical Acétyle de la matrice dans le cytosol par le citrate


La synthèse 3
La synthèse cytosolique

Transport du radical Acétyle de la matrice dans le cytosol par le citrate


La synthèse
La synthèse 4
cytosolique

Malate
déshydrogénase
• OAA + NADH,H+ Malate + NAD +
Enzyme malique
• Malate + NADP+ Pyruvate + CO2 + NADPH,H+
Pyruvate carboxylase
• Pyruvate + CO2 + ATP + H2O OAA + ADP + Pi + 2H+

Somme des réactions

NADP+ + NADH,H+ +ATP + H2O


NADPH,H+ + NAD++ ADP + Pi + H+
La synthèse 5
La synthèse cytosolique

• L’origine du NADPH, H+est triple :


- La décarboxylation oxydative du malate en pyruvate (surtout
dans le tissu adipeux)
- Les 2 premières réactions de la voie des pentoses phosphate
(surtout dans le foie et les glandes mammaires en période de
lactation).
- La réaction catalysée par l’isocitrate déshydrogénase
cytosolique (réaction mineure).
La synthèse 6
La synthèse cytosolique

 Tansformation de l’acétyl-CoA en malonyl-CoA

l'acétyl-CoA carboxylase

CH3-CO~SCoA + CO2 + ATP


HOOC-CH2-CO~SCoA + ADP + Pi

Réaction irréversible , c’est l’étape qui engage la synthèse des AG


La synthèse 7
La synthèse cytosolique

Cycle d’élongation des acides gras

Acide gras synthase


La synthèse 8
La synthèse cytosolique
La synthèse 9
La synthèse cytosolique

Réaction 1
Transfert du groupement acétyl
de l’acétyl-CoA sur le SH de la
β-cétoacylsynthase.
Enzyme : Acétyl transacylase.

Réaction2
Transfert du groupement malonyle du
malonyl-CoA 1
sur le SH de de l’ACP.
Enzyme : malonyl transacylase.
La synthèse 10
La synthèse cytosolique

Réaction 3
Condensation des groupements acétyl et malonyle en groupement
acétoacyle (β-cétoacyl) lié au –SH de l’ACP, avec élimination d’une
molécule de CO2, réaction irréversible.
Enzyme : β-cétoacylsynthase.

6 5 4

β-cétoacyl
La synthèse 11
La synthèse cytosolique

6 5 4

β-cétoacyl
4
β- hydoxyacyl
5
Trans-Δ2-énoyl.
6
Butyryle
La synthèse 12
La synthèse cytosolique
La synthèse 13
La synthèse cytosolique
La synthèse 14

L’élongation mitochondriale

• La palmitoyl-CoA, après passage dans la


matrice mitochondriale grâce à la navette de
la carnitine, poursuit son élongation par
simple réversion de la β oxydation (la seule
différence est la dernière réaction
d’oxydoréduction : le NADP remplace le FAD),
l’acétyl-CoA étant donneur d’unités
dicarbonées.
La synthèse 15
L’élongation et la désaturation
microsomales

 Face luminale du réticulum endoplasmique lisse .


 Elongation catalysée par des élongases.
- Donneur d’unités dicarbonéesl: le malonyl-CoA.
- Coenzyme réducteur :le NADPH,H+.
 Désaturations par des acyl-CoA désaturases.
 La première double liaison est créée en position 9.
Le palmitoyl-CoA (C16 :0) palmitoléoyl-CoA
(C16 :1 Δ9)
le stéaroyl-CoA (C18 :0) oléoyl-CoA
(C18 :1).
La synthèse 16

• Chez les animaux : doubles liaisons entre la Δ9 et


l’atome de carbone carboxylique.
• Chez les végétaux, elles peuvent être introduites
également entre le Δ9 et l’atome de carbone
méthylique.
• le linoléate et l’α-linolénate (précurseur des
eicosanoïdes) ne peuvent être synthétisés chez
les animaux = AG indispensables, leur besoin est
couvert par les lipides d’origine végétale.
La synthèse 17
L’élongation et la désaturation
microsomales

linoléate , α-linolénate

- Δ6 désaturation
- Elongation
- Δ5 déaturation

ω-6 et ω-3

acide eicosatrienoïque (C20 :3Δ8,11,14)


eicosatetranoïque(C20 : 4Δ5,8,11,14)(acide
arachidonique)
eicopentanoïque(C20 : 5Δ5,8,11,14,17)
précurseurs des eicosanoïdes (prostaglandines,
prostacyclines, thromboxane et leucotrènes).
Régulation de la synthèse des acides gras 1

l’énergie des glucides en excès


La capacité de stockage
énergétique sous forme
glucidique (glycogène) est
limitée

La disponibilité en substrats
d’origine glucidique

L’activité de l’acétyl-CoA
carboxylase
Stockage sous forme lipidique
(acides gras) dans le tissu
adipeux.
Régulation de la synthèse des acides gras 2
1- Disponibilité en substrats d’origine glucidique

- Acétyl-CoA Pyruvate d’origine glycolytique.


- ATP Oxydation de l’acétyl-CoA dans le cycle de l’acide citrique
- NADPH, H+ Voie de pentoses phosphate (moitié).

Insuline
Hormone de l’état post-prandial

Facilite la pénétration du glucose Accélère la glycolyse


dans l’adipocyte
Transporteur GLUT 4
insulinodépendant
Régulation de la synthèse des acides gras 3

2- De l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase

 Catalyse la réaction limitante de la synthèse.

Acétyl CoA + CO2 + ATP Malonyl CoA + ADP + Pi

 Enzyme soumise à:

a- un contrôle allostérique
b-une régulation par modification covalente
Régulation de la synthèse des acides gras 4
2- De l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase

a- Le contrôle allostérique

Protomère inactif Polymère filamenteux actif


Régulation de la synthèse des acides gras 5
2- De l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase
a- Le contrôle allostérique
Citrate

Isocitrate
Besoins cellulaires satisfaits Excès d’ATP
-déshydrogénase
Isocitrate

α -cétoglutarate

↑ ↑ Citrate

OAA + acétyl-CoA Cytosol Acétyl-CoA


carboxylase

- Phosphofructokinase I
Voie des pentoses phosphate G6P
NADPH,H+
Régulation de la synthèse des acides gras 6
2- De l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase
b-une régulation par modification covalente
Régulation de la synthèse des acides gras 7

Régulation de l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase


Régulation de la synthèse des acides gras 8
2- De l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase
b-une régulation par modification covalente

Triglycérides

Tissu adipeux Période post-prandiale + Synthèse des acides gras


↑↑Rapport insuline/glucagon
↑↑ Charge glucidique
Malonyl-CoA

-
Carnitine acyl- transférase I

Inhibition ß-oxydation.
Régulation de la synthèse des acides gras 9
2- De l’activité de l’acétyl-CoA carboxylase
b-une régulation par modification covalente

Tissus consommateurs d’acides gras


( muscles et myocarde)

Période de jeûne ou Acides gras


activité physique lipolytiques
↓↓Rapport insuline/glucagon
Adrenaline -
Acétyl-CoA carboxylase

↓↓ Malonyl-CoA

ß-oxydation Carnitine acyl- transférase I