Vous êtes sur la page 1sur 4

Spécial Coronarovirus

COVID 19
C’est en Chine, le 31 décembre 201919, qu’est apparue l’infection à un nouveau
Coronarovirus, maintenant bien identifié: le COVID 19. L’épidémie bat son plein en
Chine et le nombre de cas ne cesse de s’étendre à travers le monde provoquant
inquiétude des spécialistes de la santé et bien sûr, de toutes les populations.
L’origine exacte de ce virus n’a pas été encore confirmée.
Afin de ne pas laisser la panique s’installer, toutes les Autorités de santé
communiquent régulièrement au sujet de cette infection
A l’instar de tous les autres pays, le Maroc a installé une cellule de crise qui veille à
informer sur l’état actuel de l’infection - seuls 2 cas ont été enregistrés à ce jour - et
à sensibiliser et rassurer les citoyens. Un numéro vert* et une application interactive
pour poser un diagnostic** ont été mis en place.

Données épidémiologiques
Les cas confirmés ne représentent que « le sommet de l’iceberg », et selon les avis
d’experts, le virus circule à minima dans les populations, ce qui représente une
source de diffusion difficilement contrôlable. D’où les mesures de confinement
drastiques imposées en Chine, notamment dans la région du Hubei, premier foyer de
l’infection. Des études menées par l’OMS devraient apporter des réponses sur la
pénétration virale dans la population.
Les données actuelles reposent sur les nombres de cas confirmés, rapportés par les
autorités de chaque pays. Selon les données actuelles, les cas les plus graves avec
décès concernent en majorité des personnes âgées souffrant d’autres pathologies.
Seules les études en cours à ce jour permettront d’établir le profil de la maladie :
proportion de sujets asymptomatiques ou pauci-symptomatiques, de sujets
symptomatiques mais peu sévères, de sujets nécessitant des hospitalisations pour
des raisons médicales, de sujets justifiant une hospitalisation en réanimation, de
décès.
Symptômes
La durée d’incubation est de l’ordre de 5 à 6 jours, pouvant atteindre 14 jours.
Le plus souvent, les symptomes présents sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche;
et parfois des douleurs, une congestion et un écoulement nasal, des maux de gorge
ou une diarrhée. Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de
manière progressive.
Le plus souvent, les personnes même infectées présentent peu ou pas de
symptômes .
Evolution : selon les données actuelles, la plupart des personnes guérissent sans
avoir besoin de traitement particulier (près de 80 %), et environ une personne sur six
présente des symptômes plus graves, notamment des difficultés respiratoires.
Les personnes à risque de déveloper une forme grave, sont les sujets âgés et ceux
qui sont porteurs d’autres pathologies comme une hypertension artérielle, des
problèmes cardiaques ou un diabète. Environ 2 % des personnes malades sont
décédées.
Il faut conseiller à toute personne qui a de la fièvre, qui tousse et qui a des difficultés
à respirer de consulter un médecin.

Mesures de protection
L'OMS et l’ensemble des experts mondiaux préconisent les mesures de protection
(mesures “barrière”) suivantes qui découlent du mode de transmission du virus. En
effet, la transmission de la maladie se fait par le biais de gouttelettes respiratoires
expulsées par le nez ou par la bouche (lorsqu’une personne tousse ou éternue). Ces
gouttelettes peuvent se déposer sur des objets ou des surfaces d’où le risque de
contracter le virus (survivre quelques heures sur les surfaces ) en manipulant ces
objets ou ces surfaces et en se touchant ensuite les yeux, le nez ou la bouche. Il est
également possible de contracter la COVID-19 en inhalant des gouttelettes d’une
personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer.
Ainsi, ces mesures diminuent la quantité de virus inhalés et ralentissent la
propagation de la maladie. Il est recommandé :
- Lavage fréquent des mains : à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique
- Règles d’hygiène respiratoire : se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou
avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement afin d’éviter la propagation des
virus et autres agents pathogènes. Jeter le mouchoir immédiatement après dans une
poubelle fermée et se laver les mains.
- Pas de contacts proches : Maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres
personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre.
- Ne pas se toucher les yeux, le nez et la bouche.
- Avis médical en cas de fièvre, de toux et de dyspnée afin d’évaluer un risque d’infection à
Coranovirus
- En cas de symptômes respiratoires bénins, et en l’absence de tout risque de contagiosité
(voyage dans un pays où sévit l’infection, contact avec sujet infecté…) : respecter les règles
élémentaires d’hygiène respiratoire et d’hygiène des mains et restez chez soi si
possible.

Le Port du masque
Pour diminuer la contagiosité, l’OMS recommande le port d’un masque chirurgical
aux personnes qui présentent des symptômes de COVID-19 et à celles qui
s’occupent de malades qui présentent des symptômes (toux et fièvre), ainsi qu’aux
agents de santé et les personnes qui s’occupent de malades (à domicile ou dans un
établissement de soins). Les personnes qui ne présentent pas de symptômes
respiratoires n’ont pas besoin de porter un masque médical si une distance
suffisante peut être maintenue (comme dans la rue par exemple). Le masque doit être
changé au moins toutes les 4 heures. Enfin, les masques FFP ne sont à utiliser qu’en
présence d’un cas avéré ou fortement suspect.

Qu’en est-il chez l’enfant ?

Une mise à jour récente d’experts Français*** vient de souligner le fait que les enfants
semblent moins touchés par l’infection : peu de cas confirmés, peu de formes graves
ou de décès : entre 2 à 3% des cas d’infection en Chine avec aucun cas de décès
chez les moins de 9 ans et en Italie, 8 cas pédiatriques ont été confirmés sur les 650
premiers cas rapportés. Ceci s’expliquerait par la prédominance des formes
asymptomatiques ou paucisymptomatiques chez l’enfant avec cependant, le risque
de diffusion de l’épidémie. Les experts, évoquent différentes hypothèses pour
expliquer cette moindre gravité : immunité croisée avec les autres coronavirus qui
infectent habituellement l’enfant, récepteurs au coronavirus des cellules respiratoires
des enfants différents de ceux des adultes ainsi que la réponse immunitaire. C’est
pourquoi les règles d’hygiène sont également préconisées chez l’enfant.

* https://c19.info

** Numéro vert : 0801004747


*** Mise au point sur le COVID-19 en pédiatrie /GPIP, Infovac France, SOFREMIP

Contacts Institut Pasteur pour les Professionnels :

Dr Jalal Nourlil : 0661823754


Dr Latifa Anga : 0662713826
Numéro vert : 0801004747