Vous êtes sur la page 1sur 32

PRODUCTION ET COMMERCIALISATION DE L’ANANAS DANS

LA LOCALITE D’AWAE
SOMMAIRE
Dédicace
Remerciement
Liste des abréviations
Résume
Introduction générale
Première partie : présentation générale du projet et étude de faisabilité
Chapitre I : étude de faisabilité
DEDICACE

Nous dédions ce travail à nos parents respectifs :


REMERCIEMENT

Nous ne saurons présenter ce travail sans adresser nos sincères


remerciements à un certain nombre de personnes sans lesquelles il n’aurait pas
été possible de mener à bien ce travail. Il s’agit de :

- Monsieur le fondateur, président Directeur Générale de l’institut


Supérieur SIANTOU
- Tous les enseignant de l’Institut Supérieur SIANTOU pour les conseils,
l’encadrement et le soutien durant cette année académique
- Monsieur LEMANGA Christian notre encadreur académique pour son
aide, sa disponibilité, son soutien et ses multiples conseils

Tous ceux qui de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de ce travail et


donc les noms ne figurent pas dans ce document.
Liste des abréviations

AGOA  : American Grove Opportunity Act


IRPP  : Impôt sur le Revenu des personnes Physiques
IS  : Impôt sur les Sociétés
MINADER  : Ministère de l’Agriculture et Développement Rural
MINPMEESA : Ministère des petites et Moyennes Entreprises de l’Economie
Sociale et de l’Artisanat
PME  : Petite et Moyenne Entreprise
RESUME

Le présent projet porte sur la création d’une exploitation pour la


production et la commercialisation de l’ananas nommé ANAFUT. A travers
cette entreprise, nous voulons pratique les techniques managériales apprises
au cours de notre formation. Pour un pays en construction comme le nôtre,
c’est par l’auto emploi accru des jeunes que les richesses seront créés pour
parvenir au développement. Après avoir fait une étude de faisabilité de ce
projet, nous avons pensé commencer par une petite exploitation. Au fil des
années, nous allons l’agrandir. Ce projet tutoré comporte deux parties. La
première porte sur la présentation générale du projet et l’étude de faisabilité,
et la deuxième sur l’étude technique et financière.
INTRODUCTION GENERALE

L’étudiant en fin de formation pour l’obtention de la licence professionnelle


doit présenter un projet. C’est une dynamique impulsée par les établissements
d’enseignement supérieur, pour donner à ces derniers les bases pour la
création d’entreprises. Les nouvelles politiques gouvernementales de l’Etat du
Cameroun encouragent les jeunes à l’auto emploi avec une orientation sur la
pratique des métiers porteurs tels que l’informatique et l’agriculture. Notre
projet porte sur la production et la transformation de l’ananas. Nous
présenterons d’abord le projet, et ensuite nous analyserons sa situation
financière.
PREMIERE PARTIE

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

Cette première partie est constituée de deux chapitres à savoir la présentation


générale du projet au chapitre I, l’étude de marché au chapitre II
CHAPITRE I

PRESENTATION GENERALE DU PROJET ET SON ENVIRONNEMENT

I- Contexte et justification

La localité d’Awae est le premier basin de production de l’ananas dans la


région du centre. Les sols de cette localité sont favorables à la culture de cette
plante, de plus la proximité avec la ville de Yaoundé rend facile l’accessibilité.
La variété Cayenne lisse est la plus vulgarisée et la plus cultivée. L’un des
promoteurs de ce projet est originaire d’Awae, ce qui ouvre une large
possibilité d’accès aux terres, lui-même étant propriétaire de terrains aussi.

Le Cameroun est le 3e producteur d’ananas en Afrique subsaharienne après


la Côte d’Ivoire et le Ghana. La demande d’ananas dans le monde est forte
comparativement à la demande. Les fruits produits à Awae sont vendus
localement, dans la sous-région et en France. D’autres pays occidentaux en
demande aussi, à l’instar des Etats Unis d’Amérique à travers le forum AGOA
(Américan Grove Opportunity Act). Pour satisfaire à cette demande et
positionner le Cameroun comme l’un des plus grands producteurs dans le
monde, les jeunes doivent davantage s’intéresser à l’entrepreneuriat agricole
de l’ananas.

II. Présentation du projet et de ses promoteurs


II.1 Présentation du projet

La PME ANAFUT est une structure agricole dont les objectifs sont les
suivants :

- La production et la commercialisation de l’ananas

- La production et commercialisation des rejets d’ananas

-La recherche des partenaires

- La valorisation des fruits d’ananas dans l’avenir

- Produire 100 tonnes d’ananas par an d’ici 2030

- La création des emplois

- La cotation en bourse afin de participer à la croissance du Cameroun

II.2 Présentation des promoteurs

Noms et Prénoms Qualification Adresse


1 AWOMO JOSEPH 3e année en Gestion des Ressources 674891718
ARSENE Humaines à l’Institut Supérieur de
Gestion et Commerce Siantou
2 ASSIGA ABE 3e année en Gestion des Ressources 656328999
Maxime Joseph Humaines à l’Institut Supérieur de
Gestion et Commerce Siantou
3 BABAN GUIGOLOB 3e année en Gestion des Ressources 694637273
Chimène Régina Humaines à l’Institut Supérieur de
Gestion et Commerce Siantou
Ces trois promoteurs ainsi présentés, ont des qualités intrinsèques grâce
à leur formation académique. De plus ils sont ambitieux doublé de l’esprit de
créativité.

II.3. Aspect juridique du projet


Les promoteurs d’activités économiques au Cameroun ont l’obligation
légale de créer les entreprises. Ces entreprises ont des formes suivantes : SA,
SARL, SNC, SCS. Conscient de cette obligation, nous avons décidé de choisir la
Société à Responsabilité Limité (SARL). L’article 309 de l’acte uniforme OHADA
sur le droit des sociétés commerciales et des groupements d’intérêts
économiques le défini comme : << une société dans laquelle les associés ne
sont responsables des dettes sociales qu’à concurrence de leurs apports, et
dont les droits sont représentés par les parts sociales >>. La SARL est constituée
de deux personnes physiques ou morales au moins, avec un capital minimum
de 1 000 000 FCFA (un million de FCFA).

II.3.1. Avantage du choix du statut juridique

La gestion des SARL n’est pas trop contraignante. Les promoteurs peuvent
aussi choisir d’être gérants s’ils en jugent utile, de plus leur responsabilité est
limitée à leur apports.

II.3.2 Formalités fiscales


Les SARL au Cameroun sont soumises au régime du réel.

CHAPITRE II

ETUDE DE MARCHE

I. Le produit : offre globale prévisionnelle

La culture de l’ananas a été implanté dans la localité d’Awae au début


des années 90. Depuis cette période, nationaux et étrangers se sont installés
dans cette petite ville pour produire l’ananas. Ces différentes personnes
constituent la concurrence potentielle. Cette affluence de producteurs rend
difficile l’accès aux espaces cultivables. La plupart des acteurs de ce secteur
acquièrent les terrains de culture par location ou par achat.

En 2016, l’offre globale de production d’ananas dans la localité d’Awae


était estimée à 9000 tonnes par an. Ce travail avait été apprécié par le
gouvernement et par la même, une agropole dont les travaux sont
actuellement en cours de finition avait été offert.

II. La demande

II.1 Contenu de l’analyse de la demande


Depuis le début des années 2000 jusqu’à nos jours, la demande en fruit
d’ananas a considérablement augmenté. Cette demande était d’abord
nationale. Au fil des années, elle s’est élargie à la sous-région et à l’occident,
plus particulièrement en France. Les 9000 tonnes produites aujourd’hui ne
suffisent plus pour satisfaire cette demande. Il faut donc davantage de
producteurs.

II.2 Volume et composition de la demande

Demande locale Demande sous Demande de


régionale l’occident
Vente de fruits 8000 tonnes/an 6000 tonnes/an 12000 tonnes/an
Vente de rejets 1500000 / /

II.3 Objectif de production et politique commerciale

II.3.1 La part de marché du projet


Dans la première phase de ce projet, nous voulons produire 1 tonne de fruit la
première année. La capacité de production que nous recherchons jusqu’en
2030 est de 100 tonnes par an.

II.3.2 Le prix

Les prix des fruits d’ananas varient en fonction des marchés, de la


demande, et des saisons. Mais spécifiquement pour le marché français, les prix
ne changent pas. Dans le cadre de notre exploitation, nous utiliserons les
mêmes procédures pour ce qui est des prix.

II.3.3 Le produit

Les fruits d’ananas produits à Awae sont vendus en Europe. Pour cela, les
contrôles pour les normes et de qualités sont régulièrement effectués. Les
techniciens aguerries pour cette culture sont nombreux dans la zone. Il est
également à noter que l’un des promoteurs de ce projet est producteur
d’ananas mais à faible quantités.

II.3.4 La place
La consommation des fruits intègre petit à petit les habitudes
alimentaires des africains. C’est dans les grandes agglomérations qu’on peut
observer une consommation accrue. Pour le cas de notre exploitation et celles
environnantes, les fruits sont vendus sur place à Awae, à Yaoundé et en France.

II.3.5 La promotion

L’ananas produit dans la localité d’Awae est labélisé. Il peut de ce fait être
vendu partout. Cependant certains marchés sur le plan national, sous régional
et international restent à exploiter. C’est le cas par exemple de celui de la ville
de Douala, du Nigeria et du reste de l’occident. Pour y arriver, nous
commenceront d’abord par vendre directement sur les places de marché dans
les grandes villes du pays ; ensuite pour le Nigeria, nous chercherons les
partenaires et enfin pour l’occident nous comptons renouer le contact avec
l’AGOA.
DEUXIEME PARTIE

ETUDE TECHNIQUE, ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE

CHAPITRE III
ETUDE TECHNIQUE

I. Analyse du processus de fabrication

I.1. Cratères et caractéristiques des moyens de production

I.1.1. Les moyens humains

N° Poste de travail Description du poste Qualifications et


Compétences
1 Direction -Implémenter la vision des -Avoir un Master II en
Générale Management
promoteurs
-Avoir les qualités de
-Coordonner toutes les leader
-Avoir l’esprit de
activités
collaboration
-Faire une programmation des
cultures selon les commandes

2 Service -Assurer la gestion financière -Avoir une LICENCE


Comptable et et comptable de la structure en Comptabilité
Administratif -Assurer la gestion du -Etre rigoureux
personnel -Avoir le sens de la
-Procéder aux déclarations responsabilité
fiscales
-Assurer le paiement des
salaires des employés de
l’entreprise
3 Service de la -Définir le plan de -Avoir une LICENCE
Communication communication et de en Marketing
et du Marketing Marketing de la structure Commerce Vente
-Faire la prospection -Etre dynamique
-La recherche des partenaires -Facilité de contact
-Avoir l’esprit de
collaboration
-Bonne présentation
4 Secrétaire -Assurer la gestion du courrier -Avoir un BTS en
-Assurer le standard Secrétariat de
-Saisi des documents Direction –Etre
-Gestion de l’agenda du responsable
Directeur Générale -Avoir une bonne
-Préparer les rapports et les maitrise des logiciels
réunions de la bureautique et
l’outil informatique
en générale
5 Ingénieur -Concevoir les plans -Avoir une licence en
Agronome d’investissement Agriculture
-implémenter sur le plan
opérationnel les orientations
du Directeur Général
6 Technicien -Assure le planting Avoir un diplôme de
-faire le suivi des productions technicien
-Assurer les récoltes d’agriculture
7 Ouvriers -Défricher les espaces à
cultiver
-Nettoyer les espaces à
cultiver
-Billonner les espaces à
cultiver
-Transporter les rejets dans
les champs
-Planter
-Récolter les fruits et les
calibrer

I.1.2. Les moyens matériels


Equipement Quantité Usage
Machette 1 Défriche
lime 1 Défriche
Brouette 1 Transport de rejets
Daba 1 Labour
Hache 1 Abatage
Plantoir 1 Piquetage
Pulvérisateur 1 Entretien foliaire
Paires de bottes 1 Sécurité
Arrosoir 2 Entretien
Seaux 2 Entretien
Cordeau 1 Piquetage
Fût plastique 1 Entretien
Houe 1 Piquetage
Terrain 1 hectare Espace à cultiver
Rejet 50000 Matière première

I.2. Localisation de l’unité de production

I.2.1. Analyse des risques

La SARL ANAFUT sera basée dans l’arrondissement d’Awae département


de la Mefou et Afamba. Cette petite ville située à 50 km de Yaoundé est le plus
grand basin de production d’ananas dans la région du Centre. Parmi les risques,
il y’a ceux liés au transport. Les fruits sont toujours transportés en petite
quantité, c’est-à-dire 3000 fruits par véhicule Canter car au-delà de cette
quantité, les fruits peuvent s’écraser par l’effet des mouvements, ce qui peut
entrainer des pertes.

I.2.2. L’analyse des contraintes


Les contraintes techniques sont inhérentes à toute production
industrielle. Dans le domaine agricole, les mesures bio sécuritaires sont
appliquées dans toutes les campagnes ou dans toutes les productions. Il faut
donc les respecter. Elles concernent notamment :

-L’application des engrais solide et filaire ;


-L’application des herbicides ;
-L’application des insecticides.
Ces mesures permettent de parer aux éventuels désagréments.

II. Evaluation des investissements

II.1 Besoin et coût du projet

II.1.1. Investissement

Investissement Quantité Prix unitaire Prix total


Défrichage et 4 personnes 10 000 40 000
abattage
Nettoyage et 4 personnes 10 000 40000
dessouchage
Labour et 5 personnes 50 000 250000
billonnage
Piquetage et 4 personnes 187500 750000
plantation
Achat rejet 50 000 30 1 500 000
Location de 1 hectare 100000 100000
terrain
Entretien des cultures
Urée/Sac de 50kg 10 15000 150000
Potasse/Sac de 10 30000 300 000
50 kg
Insecticide en 20 6500 130 000
litre
Fongicide en litre 20 4000 80 000
Herbicide en litre 10 6000 60 000
Total investissement 3 400 000

II.1.2. Equipement

Equipement Quantité Coût unitaire Coût total


Machette 4 2500 10 000
lime 2 1500 3 000
Brouette 2 21400 42 800
Daba 4 2500 10 000
Hache 2 3500 7 000
Plantoir 2 3625 7 250
Pulvérisateur 2 35000 70 000
Paires de bottes 4 5000 20 000
Arrosoir 2 5000 10 000
Seaux 2 1400 2 800
Cordeau 1 10000 10 000
Fût plastique 2 20000 40 000
Houe 4 1500 6 000
Total 238 850
II.1.3. Les salaires du personnel

N° Postes Salaires mensuel


1 Directeur Général 400 000
2 Responsable Administratif et 300 000
Financier
3 Ingénieur 300 000
4 Responsable Communication 300 000
et Marketing
5 Technicien 150 000
6 Secrétaire 100 000
Total 1 550 000

III. Evaluation du besoin en fond de roulement

ACTIF PASSIF
Elément Montant Elément Montant
Equipement 238 850 Dettes 3 000 000
Investissement 3 400 000
Salaire 1 550 000
Total 5 188 850 3 000 000
BFR 1 950 850

Calcul du Besoin en Fond de Roulement

BFR = Actif Circulant sans - Passif circulant sans


Valeur disponible trésorerie passif

BFR = 3 400 000 + 1 550 850 - 3 000 000


BFR = 1 950 850
CHAPITRE IV

ETUDE FINANCIERE

I. Etude du coût total du projet


Elément Montant
Equipement 238 850
Investissement 3 400 000
Salaire 1 550 000
Total 5 188 850

II. Plan de financement

Eléments Années
N+1 N+2 N+3
Charges Immobilisées
Achat de terrain 1 000 000 1 500 000 2 000 000
Matériel 238 850 / /
Besoin en Fond de Roulement
BFR -50 000 2 320 000 3 320 000
Remboursement des dettes
Remboursement 1 000 000 1 000 000 1 000 000
Total 1 2 188 850 4 820 000 6 320 000
Capacité d’autofinancement 3 991 150 13 991 150 19 340 000
Amortissement 100 000 100 000 100 000
Total 2 3 891 150 13 891 150 19 240 000
Variation nette de trésorerie 1 702 300 9 071 150 12 920 000

III. Compte d’exploitation prévisionnel

Les charges

Equipement Quantité Prix unitaire Prix total


Equipement A
Machette 4 2 500 10 000
Lime 2 1 500 3 000
Brouette 2 21 400 42 800
Daba 4 2 500 10 000
Plantoir 2 3 625 7 250
Hache 2 3 500 7 000
Pulvérisateur 2 35 000 70 000
Paire de bottes 4 5 000 10 000
Arrosoir 2 5 000 10 000
Seaux 2 1 400 2 800
Cordeau 1 10 000 10 000
Fût plastique 2 20 000 40 000
Houe 4 1 500 6 000
Total équipement A 238 850

Fonctionnement B
Plantation
Défrichage et 04 personnes 10 000 40 000
abattage
Nettoyage et 04 personnes 10 000 40 000
dessouchage
Labour et 05 personnes 50 000 250 000
billonnage
Piquetage et 04 personnes 187 500 750 000
plantation
Achat rejet 50 000 30 1 500 000
Entretien des cultures
Urée/Sac de 50kg 10 15 000 150 000
Potasse/Sac de 10 30000 300 000
50 kg
Insecticide en 20 6500 130 000
litre
Fongicide en litre 20 4000 80 000
Herbicide en litre 10 6000 60 000
Total fonctionnement B 3 400 000
Salaires C 1 550 000
Amortissement D 1 000 000
total (A+B+C+D) 6 188 850

Commercialisation E
Transport Forfaitaire 300 000
Imprévu 200 000
Total C 500 000
Charge totale (A+B+C+D+E) 6 688 850

Les produits

Quantité Prix de vente Prix total


Fruits d’ananas 45 000 200 9 000 000
Vente de rejets 20 000 30 600 000
Total recettes 9 600 000
Bénéfice = Produits – Charges 2 911 150

IV. Calcul du seuil de rentabilité

Eléments Formules N N+1 N+2


Seuil de CA X CF 7 848 661 7 523 512 7 350 125
Rentabilité MCV
Point Mort SR X 12 9.81 9.83 9.85
CA

V. Budget de trésorerie

Elément N N+1 N+2


Trésorerie initiale 3 688 850 2 911 150 21 050 000
Encaissement 9 600 000 18 000 000 27 000 000
Total 13 288 850 20 911 150 48 050 000
encaissement
Location et achat 100 000 1000 000 1 500 000
terrain
Salaire 1 550 000 1 550 000 1 550 000
Amortissement 1 000 000 1 000 000 1 000 000
Total 2 650 000 2 650 000 2 650 000
décaissement
Trésorerie Finale 10 638 850 18 261 150 45 400 000

VI. Analyse de la rentabilité

VI.1. Tableau de calcul du cash-flow

Elément N N+1 N+2


Recettes 9 600 00 19 200 000 28 800 000
Charges 3 400 000 6 800 000 10 200 000
d’exploitation
Amortissement 1 000 000 1 000 000 1 000 000
Total des charges 4 400 000 7 800 000 11 200 000
Résultat avant 5 200 000 11 400 000 17 600 000
impôt
Impôt sur les 2 002 000 4 389 000 6 776 000
sociétés (38.5%)
Résultat net 3 198 000 7 011 000 10 824 000
Cash-flow 4 198 000 8 011 000 11 824 000

CHAPITRE V

ANALYSE ECONOMIQUE

I. Contribution du projet à la Valeur Ajoutée Nationale


I.1. Dans la ville d’Awae

Depuis l’arrivée de la culture de l’ananas dans la localité d’Awae en 1993,


l’activité principale est la production des fruits d’ananas. Les principaux acteurs
sont les populations autochtones, les nationaux et quelques producteurs venus
de la sous-région. La production actuel est environ de 14 000 tonnes par an
pour un chiffre d’affaire annuel d’environ 1 400 000 000 FCFA. D’autres
activités se sont développées autour de celle-ci, notamment la location des
véhicules pour le transport des fruits et des rejets, l’activité des mototaxis et
des buvettes. Toutes ces activités occupent les jeunes et du coût, l’exode rural
a baissé.

I.2. Sur le plan national

La demande totale d’ananas de la localité d’Awae est de 26000 tonnes


par an. Le marché local représente 28%, tandis que celui de l’extérieur
représente 72%, c’est-à-dire 46% pour la France et 26% pour la sous-région.
Cependant, les fruits d’ananas vendus à l’extérieur coûtent un peu plus chère,
pratiquement le double du prix du marché local. Le chiffre d’affaire de l’ananas
vendu à l’extérieur peut donc aller jusqu’à 2 016 000 000 FCA par an.

II. Effet du projet sur la balance des paiements


En réalisant les exploitations d’ananas à Awae, nous allons penser à
développer des conventions avec des partenaires dans la localité et à
l’extérieur. Les fruits de ce basin de production sont régulièrement contrôlés.
Les normes en ce concerne la qualité sont respectés. Cela rend facile la vente
des fruits à l’extérieur et spécifiquement en France. Au Cameroun
actuellement, les produits agricoles sont les plus exportés après les produits
forestiers.
Prix unitaire Equipement Quantité Prix total
2500 Equipement A 2500
1500 Machette 1 1500
21400 Lime 1 21400
2500 Brouette 1 2500
3625 Daba 1 3625
35000 Plantoir 1 35000
5000 Pulvérisateur 1 5000
5000 Paire de bottes 1 10000
1400 Arrosoir 2 2800
10000 Seaux 2 10000
20000 Cordeau 1 20000
1500 Fût plastique 1 1500
115825 Houe 1
5000 Total 5000
équipement A
5000 5000
5000 Fonctionnement 5000
B
5000 Plantation 5000
30 Défrichage et 01 personne 168000
abattage
15000 Nettoyage et 01 personne 15000
dessouchage
30000 Labour et 01 personne 30000
billonnage
6500 Piquetage et 01 personne 13000
plantation
4000 Achat rejet 5600 8000
6000 Entretien des 6000
cultures
260000 Urée/Sac de 50kg 1
375825 Potasse/Sac de 1
50 kg
Insecticide en 2
litre
Fongicide en litre 2
Herbicide en litre 1
Total
fonctionnement
B
total (A+B)

Commercialisation C
Transport Forfaitaire 15000
Imprévu 32537
Total C 47537
Charge totale (A+B+C) 423362

B – Calcul du chiffre d’affaire prévisionnel

Pour une exploitation de 1000 m2, on peut planter au maximum 5500. Si l’on
considère les pertes de 10%, on a en réalité 4950 fruits. Les prix des fruits
varient en fonction des calibrages. Nous allons retenir le prix moyen d’un fruit à
200 FCFA.
Quantité Prix de vente Prix total
Fruits d’ananas 4950 200 990000