Vous êtes sur la page 1sur 7

ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 2 de 8

Problème 1 Vrai ou faux, et pourquoi?


4,5 points — 30 minutes

Pour chacun des énoncés suivants, indiquez s’il est vrai ou faux (la bonne réponse vaut 0,25
point), puis expliquez pourquoi (une bonne explication vaut 0,5 point).

Question 1-1 Soit un filtre de Butterworth, de réponse impulsionnelle h(t), défini à l’aide
d’une table standard. Le signal h(t) constitue une séquence de droite.

Question 1-2 Un signal analogique x(t) consiste en la superposition de trois sinusoı̈des :

x1 (t) = 3 cos 60πt


x2 (t) = −7 cos 90πt
1
x3 (t) = cos 100πt.
2
Lorsqu’on numérise ce signal, une fréquence d’échantillonnage de 85 Hz suffit pour qu’il puisse
être ultérieurement reconstruit par interpolation de Shannon-Nyquist sans erreur.

Question 1-3 La puissance moyenne d’un filtre stable est nulle.

Question 1-4 La réponse fréquentielle du filtre causal


1 1
y(n) = 3y(n − 1) + x(n) − x(n − 1)
2 2
existe.

Question 1-5 Un filtre numérique FIR défini sur 80 unités de temps discret a le spectre
discret (transformée de Fourier discrète) suivant :

0 si k < 40 ou k > 60
X(k) =
40 si 40 ≤ k ≤ 60.
Il s’agit d’un filtre passe-haut.

Question 1-6 Soit x(t) un signal à bande limitée [−B,B]. On échantillonne x(t) à la
fréquence fe = T1e > 2B et on obtient ainsi le signal xe (t). On dispose des N échantillons
x(nTe ) (0 ≤ n ≤ N − 1) de xe . À partir de ces N échantillons et en utilisant la technique de
bourrage de zéros, il est possible de retrouver exactement la transformée de Fourier X(ν) de
x(t), et donc x(t) lui-même.
ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 3 de 8

Problème 2 Filtres FIR et transformée de Fourier discrète


2,5 points — 15 minutes

On construit un filtre numérique à réponse impulsionnelle finie par la réponse fréquentielle.


On emploie le spectre discret ainsi décrit :

k 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
X(k) 0 0 14 0 140 0 0 0 0 0 140 0 14 0

On donne en entrée de ce filtre un signal numérique x(n), obtenu par échantillonnage d’un
signal analogique xa (t) à la fréquence fe . Ce signal xa (t) est limité en fréquences à la bande
[−60,60] Hz.

Question 2-1 (1 point) Déterminez l’ensemble des valeurs de fe pour lesquelles la com-
posante de fréquence 50 Hz du signal xa (t) est amplifiée de 20 dB et qui respectent les
conditions du théorème d’échantillonnage.

Question 2-2 (1,5 points) Déterminez l’ensemble des valeurs de fe pour lesquelles la
composante de fréquence 40 Hz du signal xa (t) est complètement atténuée et qui respectent
les conditions du théorème d’échantillonnage.
ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 4 de 8

Problème 3 Échantillonnage et reconstruction


5 points – 30 minutes

Un expérimentateur doit concevoir un système d’échantillonnage et de reconstruction.


Comme il n’a que de vagues souvenirs du cours ELE3700, il décide de procéder par essais et
erreurs à partir d’un signal type x(t). Il essaye donc deux échantillonneurs idéaux ECH1 et
ECH2 de fréquence d’échantillonnage respective ν1 = 4 Hz et ν2 = 8 Hz auxquels il associe
deux filtres de reconstruction G1 (ν) et G2 (ν) tels que :
1
G1 (ν) = (u(ν + 2) − u(ν − 2)) ,
4
1
G2 (ν) = (u(ν + 4) − u(ν − 4)) .
8
Il obtient ainsi les quatre configurations possibles de systèmes d’échantillonnage / recons-
truction représentées à la figure 1. Chacune de ces configurations, soumise à l’entrée x(t),
fournit la sortie yi (t) où i ; 1 ≤ i ≤ 4 désigne le numéro de la configuration.

L’expérimentateur trace ensuite la transformée de Fourier de l’entrée x(t) et des quatre sorties
yi (t), que l’on désigne respectivement par X(ν) et Yi (ν). Malheureusement, cet
expérimentateur est aussi désorganisé qu’incompétent et il oublie d’indiquer sur les dia-
grammes les signaux auxquels ils correspondent. Ces diagrammes sont représentés à la fi-
gure 2.

Question 3-1 (4 points) Par un raisonnement rigoureux que vous exposerez, aidez ce
médiocre expérimentateur à mettre en correspondance chaque diagramme avec la transformée
de Fourier d’un des signaux {X(ν); Yi (ν) , 1 ≤ i ≤ 4}.

Question 3-2 (1 point) Si X(ν) représente la transformée de Fourier d’un signal ty-
pique, indiquez avec les justifications nécessaires quelle configuration vous allez choisir pour
échantillonner et reconstruire de tels signaux.

x(t) y1 (t) x(t) y2 (t)


ECH1 G1 (ν) ECH1 G2 (ν)
Configuration no 1 Configuration no 2

x(t) y3 (t) x(t) y4 (t)


ECH2 G1 (ν) ECH2 G2 (ν)
Configuration no 3 Configuration no 4

Fig. 1 – Représentation des quatre configurations construites à partir des deux


échantillonneurs idéaux et des deux filtres de reconstruction G1 (ν) et G2 (ν).
ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 5 de 8

TF TF
6

3
2

−4 −2 2 4 ν (Hz) −4 −2 2 4 ν (Hz)
Diagramme no 1 Diagramme no 2

TF TF

2 1,5
1
−4 −2 2 4 ν (Hz) −4 −2 2 4 ν (Hz)
Diagramme no 3 Diagramme no 4

TF

−4 −2 2 4 ν (Hz)
Diagramme no 5
Fig. 2 – Transformées de Fourier des signaux d’entrée et de sortie, dans un ordre quelconque
(entrées et sorties mélangées).
ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 6 de 8

Problème 4 Transformée en z et inversion


4 points — 25 minutes

Un filtre est décrit par sa fonction de transfert :

(2z − 3)(4z − 3) − (4z − 1)(4z − 3) + 2(4z − 1)(2z − 3)


H(z) =
(4z − 1)(2z − 3)(4z − 3)

Question 4-1 (1 point) Décrivez toutes les régions de convergence possibles pour cette
fonction de transfert, en spécifiant leurs frontières respectives.

Question 4-2 (0,5 point) Pour laquelle des régions décrites à la question 4-1 est-il stable?

Question 4-3 (0,5 point) Pour laquelle des régions décrites à la question 4-1 est-il causal?

Question 4-4 (2 points) Considérez que la région de convergence est celle donnée en
réponse à la question 4-2. Déterminez la réponse impulsionnelle du filtre en calculant sa
transformée en z inverse.
ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 7 de 8

Problème 5 Synthèse d’un filtre numérique


4 points — 20 minutes

Vous êtes ingénieur du son responsable de l’enregistrement d’un concert rock. Vous choisissez
de réaliser l’enregistrement directement sur un support numérique, à la fréquence de 44,1
kHz (qualité CD). Malheureusement, vous avez mal configuré l’amplificateur de mixage des
instruments et un sifflement de feedback très aigu altère la qualité de l’enregistrement.

Vous désirez restaurer votre signal numérique à l’aide d’un filtre propre à atténuer les hautes
fréquences, soit celles supérieures à f c = 21 kHz. Les questions qui suivent vous aideront à
synthétiser ce filtre par transformation bilinéaire d’un passe-bas analogique.

Question 5-1 (1 point) Identifiez la fréquence de coupure numérique fdc et déduisez-en


la pulsation de coupure analogique ωac .

Question 5-2 (1,5 points) Synthétisez un filtre passe-bas analogique normalisé de Che-
byshev de fréquence de coupure ωac . Choisissez l’ordre le plus petit qui permette qu’à la
fréquence numérique fd = 21,1 kHz l’atténuation soit d’au moins 40 dB. Les paramètres
d’atténuation dans la bande passante sont standards (0 à -3 dB). En réponse à cette ques-
tion, ne donnez que les paramètres suivants du filtre :

– La dilatation d’échelle ();


– Le gain multiplicatif maximal dans la bande (H0 );
– L’ordre du filtre (n).

Question 5-3 (1,5 points) Soit HB (s), la fonction de transfert du filtre passe-bas ana-
logique normalisé défini à la question 5-2. Donnez la fonction de transfert H(z) du filtre
passe-bas numérique dénormalisé, exprimée en termes de HB (s).
ELE3700 – Hiver 2005 Examen final Page 8 de 8

BONI Invariance à l’impulsion et repliement spectral


2 points

Soit le filtre de Butterworth normalisé standard d’ordre 2 :


1
|Ĥ(ω)|2 =
1 + ω4
1
Ĥ(s) = √ .
s + 2s + 1
2

On utilise la technique d’invariance à l’impulsion pour synthétiser un filtre numérique de fonc-


tion de transfert H(z) basé sur Ĥ(s). On sait que la réponse fréquentielle du filtre numérique
sera faussée par rapport à la réponse fréquentielle du filtre analogique de base à cause d’un
inévitable repliement spectral dû à l’échantillonnage.

Soyons à réaliser le filtre numérique en échantillonnant la réponse impulsionnelle du But-


terworth standard d’ordre 2 à la fréquence d’échantillonnage normalisée ω e = 4. Mesurez le
rapport de l’énergie à l’origine du filtre numérique à l’énergie à l’origine du filtre analogique.
Nous considérons en ce sens que toute énergie de signal inférieure à 10−4 est effectivement
nulle. À la lumière de ce rapport, considérez-vous que l’effet du repliement spectral affecte
significativement le gain du filtre numérique, en comparaison au gain du filtre analogique?

Fin de l’examen — Bonne chance!