Vous êtes sur la page 1sur 13

Modulation angulaire

I- Introduction :
La modulation angulaire, qui comprend la modulation de fréquence (FM) et la modulation de phase
(PM) est une forme non linéaire de modulation analogique.

Ce type de modulation est caractérisé par des exigences élevées de largeur de bande du signal
modulé et de meilleures performances en présence du bruit.

Contrairement aux modulations d’amplitudes (AM, DSB, SSB et VSB), le principe de superposition
n’est pas valable en modulation angulaire.

Un signal U 2 (t ) modulé par la somme de deux signaux primaires m1 (t ) et m2 (t ) , n’est pas la


somme de deux signaux résultants de la modulation par chacun de ces signaux isolément.

La modulation de fréquence est très utilisée en :

• Radio diffusion FM à haute-fidélité.


• Diffusion audio TV.
• Modulation de porteuse micro-onde.
• Communication point à point.

II- Modulation de fréquence : FM


a. Principe :
Le symbole d’un modulateur FM est le suivant :

Signal modulant (B.F) Signal modulé

m(t ) Modulation FM
S FM (t )

Porteuse

u p (t )

Dans une modulation FM, l’amplitude crête de la porteuse n’est plus proportionnelle au modulant,
elle reste constante. C’est la fréquence qui varie linéairement en fonction du signal information
m(t ) .

Donc la fréquence instantanée de la porteuse modulée est exprimée par f (t ) = f p + Kv (t )

Et la pulsation  (t ) =  p + 2 Kv m(t )
Relation fréquence instantanée et angle phase instantané :

1 d (t )
f (t ) =
2 dt
d (t )
 (t ) =
dt
 (t ) =   (t )dt = 2  f (t )dt

Donc  (t ) =  pt + 2 Kv  m(t )dt

Ce qui donne : SFM (t ) = Ap cos( pt + 2 Kv  m(t )dt )

N.B : La relation entre le signal modulé et le signal modulant est trigonométrique et non
linéaire.

Remarque :

SFM (t ) = Ap cos ( pt +  (t ) )
Donc une variation de la fréquence de la porteuse, entraine également une variation de la
phase de ce signal.
m(t)

sFM(t)

Fig 1 : Exemple de la Forme d’onde d’un signal FM


b- Indice de modulation et excursion de fréquence :

Cas d’un signal modulant sinusoïdal : m(t ) = Am cos (mt )

La fréquence instantanée du signal modulé est : f (t ) = f p + kv Am cos(mt )

Avec : kv : Constante de proportionnalité du modulateur ( H Z / V )

Donc : f (t ) = f p + f cos(mt )

Avec f excursion de fréquence (déviation crête de fréquence)

f = kv Am

La fréquence du signal S FM (t ) peut évoluer ay max entre f p − f et f p + f

 2 kv Am 
Donc : S FM (t ) = Ap cos   pt + sin mt 
 m 
L’indice de modulation (déviation crête de phase) est :

f  m 
Mf =  f = 
2 
m
fm 

Donc SFM (t ) = Ap cos ( pt + M f sin(mt ) )

c- Puissance d’un signal FM :

Le signal S FM (t ) et son spectre dépendent fortement de l’indice de modulation M f , mais la


puissance moyenne est constante et indépendante de M f . Elle est donnée par :

PFM =
( A
p )
2 ²
=
Ap ²
R 2R
Avec Ap : Amplitude de la porteuse modulée

R : Résistance de Rayonnement de l’antenne


d- Représentation spectrale d’un signal FM

Le spectre d’un signal S FM (t ) :

• Dépend de l’indice de modulation M f .

• Comporte plusieurs raies espacées de f m , de part et d’autre de f p .


• Si le modulant est sinusoïdal ( f m ), le signal S FM possède un nombre infini de composantes
spectrales situées à f p  nf m , (n  )
• L’amplitude de la raie n est déterminée par le coefficient jn ( M f ) , connue comme fonction
de BESSEL.

e- Fonctions de BESSEL :

Les fonctions de BESSEL, jn (m) , de première espèce d’ordre n et d’argument m, sont


définies par :
1 
J n (m) =
2   exp ( j(n − m sin  ) )d

Elles sont Solutions élémentaires de l’équation de BESSEL :


d ² y 1 dy  n² 
+ + 1 −  . y = 0
dx ² x dx  x ² 
Cas particulier : n=0

1 +
J 0 (m) =
2   exp(− jm sin  )d

Est solution de l’équation : x. y + y + x. y = 0

J1 (m) = − J 0 (m)
Les fonctions de BESSEL peuvent être calculées à partie de l’expression simplifiée :

 1 ( m 2)
 ( m 2) ( m 2) 
n 2 4 6
m 
J n (m) =    − + − + ...
2  n ! 1!(n + 1)! 2!(n + 2)! 3!(n + 3)!
 

Propriétés des fonctions de BESSEL :

• L’identité de Bessel :
+
exp ( j.m.sin(t ) ) = 
n =−
jn (m) exp( j.n..t )

• Symétrie du spectre :
J − n (m) = (−1)n J n (m)
• Conservation de la puissance :
+

J
n =−
n ²(m) = J 0 ²(m) + 2  J1 ²(m) + J 2 ²(m) + ... = 1
f- Représentation spectrale d’un signal FM :

SFM = Ap cos ( pt + M f sin(mt ) )


Posons :  e = Ap exp ( jM f sin(mt ) ) L’enveloppe complexe

SFM (t ) = Re  Ap exp ( j pt + jM f sin(mt ) )

= Re exp( j pt ). Ap exp ( jM f sin(mt ) )

= Re exp( j p t ). e 
A

A = Ap exp( j pt ).exp ( jM f sin(mt ) )


+
= Ap exp( j pt ).  J n ( M f ) exp( jnmt )
n =−

+
S FM = Ap J
n =−
n ( M f ) cos( p + nm )t

Donc nous avons des raies spectrales à toutes les fréquences  p + nm avec n  .

Leurs amplitudes sont Ap J n ( M f ) .

a) F constante, f augmente b) f constante, F diminue

Spectre d’un message FM


g- Propriétés spectrales d’un signal FM :

Le signal modulé en fréquence FM, a un ensemble de propriétés qui peuvent être résumées comme
suit :

• Le spectre d’un signal FM est composé d’un nombre infini de raies spectrales situées à  f p
 nf m .
• Les raies sont équidistantes ( f m ).
• Le spectre est symétrique par rapport à f p .
• La bande de fréquence effective du signal FM, dépend de l’indice de modulation M f ainsi
que la fréquence modulante f m :
a. Indice de modulation plus important implique une bande de fréquence plus large.
b. A partir d’une certaine valeur de n ; toutes les raies spectrales d’ordre supérieur sont
négligeables.
• Notons que le coefficient de BESSEL J 0 ( M f ) qui correspond à la fréquence de la porteuse
varie selon l’indice de modulation.
• Pour une même excursion de fréquence f , une fréquence modulante plus élevée se
traduit par un nombre moins important de raies spectrales.

h- Largeur de bande d’un signal FM

• Propriétés d’un signal FM :


• La puissance RF du signal FM est constante.
• Pour tout n  M f + 1 , les coefficients J n ( M f ) sont considérés comme nuls
(Conservation de 98% de la puissance totale)
• Un signal FM se prête au mélange sans déformation de sa modulation.
• Un signal FM se prête à la multiplication de fréquence.

• Largeur de bande :
Théoriquement, la bande de fréquence d’un signal FM est infinie, La règle de CARSON
permet de calculer la bande nécessaire à la transmission d’une onde modulée en fréquence
(Correspond à 98% de la puissance) :
BFMc = 2(f + f m ) = 2 f m (M f + 1)
Avec f : Excursion de fréquence
f m : Fréquence du signal modulant
M f : Indice de modulation
• Cas limites :
En modulation, nous pouvons considérer deux cas limites :
• M f  1 : Modulation FM à bande étroite (NBFM) BFM c 2 fm
• M f  1 : Modulation FM à bande large (WBFM) BFM c 2f
• Différents cas de figure pour M f
1) M f  1 : Le spectre d’un signal FM rappelle celui d’un signal AM.
La bande de fréquence B = 2 f m ( f m : fréquence maximale du modulant)
2) Pour 0.2  M f  5 Communication professionnelle

B = 2 f m (M f + 1)

3) Pour M f  5 Radiodiffusion
B = 2 f m (M f + 2, 4M 0.27
f )
4) Pour M f  0.2 : Modulation à bande étroite
B  2 fm
5) Pour 0.3  M  20 : La bande de fréquence sera déterminée à partir du nombre N
de raies spectrales dont l’amplitude des coefficients de Bessel demeure supérieure à
0.01
B = 2 Nf m (N Nombre de raies tel que n>0)
2N est la totalité des raies significatives
6) Pour M f  20 nous utilisons la règle de CARSON :
B = 2(f + f m )
NB : Les signaux FM dont l’indice de modulation est supérieur à 0.3 sont dits modulés
sur une large bande (WBFM)

Remarque :
• Le procédé FM, n’est pas utilisé en radiodiffusion dans les gammes dites grandes
et petites ondes (GO et PO)
• Dans les bandes dite FM (88 à 108 MHz), on procède comme suit :
➢ 200KHz par émetteur : 100 émetteurs potentiels.
➢ Indice de modulation M f =4
➢ Fréquence maximale du modulant f m = 15KHz (presque de la ...)
➢ Une marge de 50KHz entre deux émetteurs voisins.
• En FM, les stations radiodiffusions géographiquement proches, n’émettent pas
généralement sur les canaux adjacents de fréquence.
• En téléphonie GSM : L’écart entre deux canaux est de 200KHz et la bande de
CARSON Bc = 50 KHz .
• En télé par satellite : Un canal TV à une fréquence limitée à f m = 6.75MHz ,
l’excursion en fréquence est de 6.75 MHz, donc l’occupation de fréquence d’un
canal Bc = 27MHz

i-Modulation à bande étroite (Narrow Band-Frenquency Modulation)

L’expression générale d’un signal modulé en fréquence est donnée par :


+
S FM (t ) = Ap J
n =−
n ( M f ) cos ( p + nm )t 
Quand l’indice de modulation M f est faible, les J n ( M f ) pour n  2 sont considérés comme nuls

(très faible), J 0 (M f )  1 et J1 ( M f )  M f
2
Donc le signal modulé à bande étroite devient :

S NBFM = Ap  J 0 (M f ) cos( pt ) + J1 (M f ) cos ( ( p + m )t ) + J −1 cos ( ( p − m )t )

cos ( ( p + m )t ) − cos ( ( p − m )t )
Ap M f
= Ap cos( pt ) +  
2

S NBFM = Ap cos( pt ) − Ap M f sin(mt )sin( pt )

Remarques :

• La modulation NBFM est assimilée à une modulation AM avec une seule différence au
niveau spectrale qui est l’opposition de phase entre la porteuse et la raie à la fréquence
f p − fm .
• Ce procédé de modulation (NBFM) reste valable dans le cas de faible excursion de phase.

j- Exemple :

En travaillant dans la bande 27MHz, avec une excursion de fréquence limitée à 2.5kHz et une
excursion de fréquence limitée à 4kHz, l’indice de modulation devient égal à 0.625rad.

Calcul des coefficients de BESSEL :

• J 0 (0.625) = 0.92 : L’amplitude à la fréquence porteuse est réduite à 92% de l’amplitude


de la porteuse non modulée.
• J1 (0.625) = 0.29 : Les deux 1ères raies situées à  4kHz de la porteuse font 29%
• J 2 (0.625) = 0.04 : Les raies à  8kHz font 4% donc négligeables.

Conclusion : Seules les premières bandes latérales sont significatives et l’on peut considérer que
la largeur de bande nécessaire est de 8kHz comme en AM.

Maintenant, on considère que la fréquence max = 500Hz, alors l’indice de modulation devient
5rad :

• Les raies significatives jusqu’à l’ordre 8 mais espacées de 500Hz.


• La largeur de bande est toujours de 8kHz.

k- Modulation de fréquence stéréophonique :

En stéréophonie, deux messages modulants (G et D) captés par deux microphones doivent être
envoyés.
Pour réaliser une modulation FM stéréophonique, nous devons suivre les étapes suivantes :

1) Construire un premier message (G+D) qui occupe une bande de fréquence 15kHz.
2) Construire un deuxième message (G-D) puis le moduler en DSB sur la fréquence de 38kHz
(Appelée fréquence de sous-porteuse)
3) Insérer une fréquence pilote de 19kHz qui va servir de référence pour démodulation du
message DSB.
4) L’ensemble de ces signaux et messages, sert de signal modulant sur une porteuse de haute
fréquence FM.
Amplitude
Porteuse
pilote

fréquence (kHz)
0 15 19 23 38 53
fm
fp fs
G+D (G-D)cosst

Spectre d’un message stéréophonique

Pour récupérer le signal stéréophonique au niveau du récepteur, on suit les étapes suivantes :

1) Démodulation au récepteur pour ramener en bande de base le signal stéréophonique.


2) Doubler la fréquence 19kHz pour retrouver la fréquence porteuse DSB de 38kHz.
3) Utiliser cette fréquence (38kHz) dans une démodulation DSB afin de récupérer le message
(G-D).
4) Filtrage passe-bas pour isoler et récupérer le message (G+D)
5) L’addition et la soustraction servent à donner les deux messages (Information) G et D.

l- Quelques comparaisons FM/AM :

Pour comparer deux types de modulations, nous pouvons comparer leurs puissances moyennes,
leurs occupations spectrales, leurs SNR, la complexité de leurs montages électriques, etc.

Dans ce chapitre nous allons nous limiter à la comparaison des puissances moyennes et les
largeurs de chaque type de modulations.

• Puissance moyenne du signal modulé :


➢ En AM : - Augmenter l’indice de modulation => augmentation de la puissance des
bandes latérales.

- Au moins 2/3 de l’énergie émise est inutilisée.

➢ En FM : - La puissance totale du message ne dépend pas de l’indice de modulation.

- Toute l’énergie émise en FM contient l’information


- La portée d’un signal FM est limitée (aux fréquences VHF), (Les UHF utilisées
en FM conviennent à la propagation en ondes directes).

• Largeur de bande :
➢ En AM : La largeur de bande ne dépend pas de l’indice de modulation.
➢ En FM : L’augmentation de l’indice de modulation induit une augmentation linéaire de la
largeur de bande effective.

III- Modulation de phase :


a. Principe :

En modulation de phase, c’est la phase de la porteuse qui varie proportionnellement au


signal modulant (message)

Signal modulant (B.F) Signal modulé PM

Modulateur PM
m(t ) S PM (t )
Porteuse H.F

u p (t )

La phase  (t ) du signal modulé sera de la forme :

k p Constante de propagation (rad/v)



 (t ) =  pt + k p m(t )  p Pulsation de la porteuse

 m(t ) Message modulant

D’où S PM (t ) = Ap cos ( t + k m(t ) )


p p Ap : Constante

La pulsation instantanée de S PM est donnée par :

d dm(t )
 (t ) = = p + kp
dt dt
La fréquence instantanée de S PM :

1 d k dm(t )
f (t ) = = fp +
2 dt 2 dt
b. Indice de modulation :
• Cas d’un signal modulant sinusoïdal : m(t ) = Am cos(mt )
 (t ) =  pt + k p Am cos(mt )
 (t ) =  p − k p Am sin(mt )
SPM (t ) = Ap cos  pt + k p Am cos(mt ) 
= Ap cos  pt + M p cos(mt ) 
M p = k p Am Indice de modulation PM
N.B : L’indice de modulation M p mesure le déphasage qui existe, en crête de modulation,
entre :
• La phase de l’onde modulée et la phase qu’aurait l’onde porteuse en l’absence de
modulation (déviation de phase maximale en excursion de phase)

• Cas d’un signal quelconque m(t ) :


Pour un signal m(t ) non sinusoïdal, la largeur de bande Fmax

 (t ) =  p t + k p m(t )

 S PM (t ) = Ap cos  p t + k p m(t ) 

 M p = k p max m(t )
c- Conversion FM-PM

Moduler une porteuse u p (t ) en phase par un signal m(t ) revient à moduler la même porteuse
dm(t )
u p (t ) en fréquence pour le signal
dt

m(t ) d/dt S PM (t )
Modulateur FM

u p (t )

Remarque :

• En FM : - Les variations de fréquence modulante modifient la distribution spectrale.


- L’angle de phase du signal modulé est proportionnel à l’intégrale du signal
modulant.
• En PM : - La variation d’amplitude du signal modulant modifie la distribution spectrale.
- L’angle de phase du signal modulé est proportionnel au message modulant.
N.B :
• Pour éviter toute ambiguïté à la démodulation, l’excursion de phase sera limité à  .
• L’indice de modulation M p = k p Am   .
• Dans le cas M p  0,3 , la modulation sera quasi-linéaire er sera dire modulation de phase à
bande étroite (NBPM).
• Du fait que M p    (max 6 raies spectrale de chaque côté de la porteuse).
• Si Fmax est la fréquence maximale du modulant, la bande de fréquence maximale B occupée
par un signal PM est donc BPM  12Fmax .

d- Comparaison PM et FM :
Soient m(t ) = Am cos(mt ) , u p (t ) = Ap cos( pt )
k f : Constante en Hz/V
k p : Constante en rad/V

Signal FM Signal PM
Ap cos( t + M
p f sin( t ))
m Ap cos( t + M
p p cos(mt ))
Phase Instantanée
 pt + M f sin (mt )  pt + M p cos(mt )
Fréquence instantanée
f pt + k f Am cos(mt ) f pt − k p Am f m sin (mt )
Excursion de fréquence
F = k f Am F = k p Am f m
Indice de modulation (Excursion de phase)
F k f Am F
Mf = = Mp = = k p Am
fm fm fm


Vous aimerez peut-être aussi