Vous êtes sur la page 1sur 12

Utilisateur existant 

? Connexion   S’inscrire

Recherche 

 Menu Forums Actualités Strainguide  Guides Engrais  Blogs Galerie + 

 Accueil  Guides de culture du cannabis  Avant la culture  Pour bien démarrer  Une première culture indoor ? comment investir ? le guide du placo pour les radins  Toute l’activité 

Une première culture indoor ? comment investir ? le guide


du placo pour les radins
 Connectez-vous pour activer le suivi   Abonnés 2

Par azmaster , août 25, 2012

Salut à tous
 
 
 
 
Ceci est une ébauche, autrement dit une carcasse de faq en recomposition a n de produire un guide le plus simple
possible, en tirant les prix vers le bas tout en obtenant à terme une install complète.
 
 
Je complèterai au fur et à mesure, pour l'instant je m'occupe déjà du fond
 
Nous rêvons tous de posséder une culture discrète et autonome sans pour autant nous ruiner.
 
Il existe bien des guides et des solutions pour réduire les dépenses sans pour autant négliger le confort des plantes et
celui du cultivateur.
 
 
 
Aussi je propose d'aborder les éléments clefs pour obtenir une installation complète tout en évitant les dépenses
super ues.
Savoir dans quel ordre investir, quelques astuces et avis perso au passage, des liens vers quelques guides et un
exemple de con guration modulable avec une idée des prix pour nir.
 
 
 
 
De quoi ont besoin les plantes ?

 
 
 
On peut décomposer les besoin d'une plante en cinq points :
 
 
- L'espace, selon le résultat voulu, les besoins et possibilités.
 
- La lumière, directement liée à la taille l'espace et à son utilisation.
Un dégagement de chaleur est à prendre en compte, selon la lampe et sa puissance (Watts).
 
- L'air, à commencer par sa température et son abondance directement liées au système d'extraction et d'intraction
(passive ou non) qui permet d'évacuer la chaleur.
Le brassage de l'air permet diffuser ce dernier et la chaleur dégagée par les lampes (ou un éventuel chauffage) ainsi que
de forti er les plantes.
 
- L'eau, à commencer par son pH (et EC en hors sol et coco) et par les engrais qu'elle permet d'apporter aux plantes.
 
- Le sol, substrat et amendements, directement liés à la gestion des besoins en eau et en nutriments, sa qualité, sa
richesse, son volume, son drainage et son aération sont des facteurs essentiels à gérer.
 
 
 
 
 
Dé nir les objectifs

 
 
 
 
Un seul espace de culture ?
 
Des plantes toutes en croissance, oraison ou les deux selon les besoins ?
 
Un espace oraison et un espace croissance ?
 
 
 
 
Quels sont les besoins en croissance et en o ?
 
 
 
Croissance -> peu de volume racinaire (petits pots), besoin en lumière facilement limitable (boutures, pm, jeunes semis
= besoin en lumière généralement peu élevé), plantes souvent jeunes et/ou petites donc hauteur limitée
 
-> Besoin peu élevés en surface, hauteur et puissance lumineuse, tout l'inverse de la oraison
 
 
Floraison -> Nécessité de maximiser le volume racinaire, la puissance lumineuse et la pénétration lumineuse. Possibilité
de conserver une hauteur limitée mais au détriment du rendement conséquent d'une HPS 600w (distance lampe plante
et chaleur élevée) par exemple.
 
-> Surface, puissance lumineuse, et pénétration lumineuse à exploiter au mieux, hauteur conséquente préférable
 
 
 
 
Par conséquent on privilégiera nécessairement l'espace oraison, tant par sa surface et sa hauteur que par la puissance
de la ou les lampe(s) utilisée(s) (HPS de préférence, en n si on peut se le permettre), mais aussi du système de
ventilation, à noter qu'un ltre à charbon n'est vraiment pas un luxe .
 
 
D'un point de vue plus personnel j'estime que le fait de disposer d'au moins deux espaces de culture séparés est une
option à privilégier, mieux vaut voir moins gros mais pouvoir bouturer, sélectionner et faire des roulements aisément,
quand on voit le prix des graines
 
 
 
 
Il convient à chacun de choisir selon ses besoin, lancer des semis outdoor avec quelques écos et un ventilo ou obtenir
un roulement avec plusieurs variétés sélectionnées au préalable et conservées sous forme des pieds mères ?
 
 
 
 
 
 
Dans quel ordre investir ?
 
 
 
 
 
Il y a deux paramètres à distinguer :
 
 
Le confort des plantes, et celui du cultivateur
 
 
Le confort de ces dames est bien souvent le premier paramètre pris en compte, mais il ne faut pas confondre confort et
optimisation.
Exemple, les engrais : Une culture en terre peut être parfaitement menée à terme, avec un bon rendement, sans pour
autant utiliser autre engrais qu'un croissance et un oraison, ou un tripack, le reste c'est de l'optimisation, et souvent
hors de prix !
 
Une chambre de culture silencieuse et discrète (fermée ) c'est une bonne assurance !
Un paramètre à ne surtout pas négliger reste la température et l'isolation de la pièce accueillant le placard de culture.
La température du placard et de la pièce seront nécessairement supérieure et il convient de pouvoir jouer sur les ux
d'air, de la simple fenêtre ouverte à l'intraction reliée à une pièce fraiche.
L'hiver une HPS constitue un bon chauffage :-D
 
 
 
Pour toutes ces raisons, avant de faire germer ou d'accueillir quelque bouture ou graine que ce soit, nissez l'installation
(en prenant votre temps) et faites des tests à vide pour contrôler les conditions climatiques (sous la lampe mais à
l'ombre ), le bruit, les fuites de lumière... Au moins pour l'espace croissance
 
Prenez de la marge, pensez aux plantes
 
A noter qu'on peut utiliser un petit placard plutôt destiné a la croissance pour faire eurir des boutures et éliminer les
mâles et/ou sélectionner, le fait de privilégier les HPS est simplement une question de rendement, le tarif inclus.
 
 
 
 
Quel matériel ?

 
 
 
 
Nous allons évoquer uniquement le matériel indispensable à une culture propre mais toujours en limitant le budget,
aussi je vais prendre un exemple "de base" et le reprendre au fur et à mesure .
 
 
 
 
 
Les espaces de culture :
 
 
 
 
Par ordre de prix
 
- Home box maison : Il su t de construire vous-même la structure, en bois, métal (structures d'étagères par exemple ou
en plastique.
Puis d'y xer de la bâche horticole noir/blanc et/ou du mylar, agrafés ou xés avec des tasseaux.
-> Isolable,sur mesure, peu cher mais plus dur à démonter)
 
 
- Armoire montée, à monter, prête à recevoir des coups de perceuse/scie, nous partirons sur cette base.
Le prix est légèrement plus élevé qu'une box maison (et encore, en faisant de la récup), mais le principal intérêt reste de
pouvoir garder une façade "neutre" et donc une bonne discrétion.
Sans oublier tout les petits meubles à transformer en petit espace PM et/ou bouturage, soyez créatif
 
Modèle premier prix grande surface = 2 espaces, facile à compartimenter, discret, solide -> 40-80 €
 
 
- Box toutes prête style Home box, pratique, rapide à démonter et remonter, pas de bricolage mais moins discret et bien
évidemment plus cher. Si vous avez la emme et les moyens
 
 
 
Et n'oubliez pas que la surface correspond à la ou les lampes utilisées et à leur utilisation.
 
 
 
 
 
 
La lumière :

 
 
 
 
Avant tout voilà quelques rappels sur le rapport surface/puissance de mon point de vue :
 
 
largeur x profondeur x hauteur mini/maxi -> puissance mini-max
 
 
En croissance :
 
40x40x50/50x50x80 -> 40-120w
50x50x60/60x60x100 -> 60-200w
60x60x90/80x80x140 -> 150-400w MH
 
En oraison :
 
50x50x90/60x60x120 -> 150w HPS
60x60x100/80x80x160 -> 250w HPS
80x80x120/100x100x180 -> 400w HPS
100x100x160/120x120x200 -> 600w HPS
 
 
 
Je n'aborderai que les lampes uorescentes (néons et écos/MG) et les haute pression (HPS et MH) pour des raisons de
simplicité et de coût, et je n'ai testé que ces dernières
D'un point de vue général, je préfère prendre du Phillips tant que possible, mais c'est vraiment perso, pas de prosélytisme
!
 
 
 
 
Eco et néons
 
 
Parfaits pour les espaces croissance, chauffent peu et le spectre lumineux et excellent pour les jeunes plantes et PM ou
boutures, la puissance étant facilement modulable.
 
Les néons, en particulier les turbo néons ou TN, sont un peu plus chers à l'achat mais beaucoup plus pratiques et moins
coûteux aux changements de tubes.
 
Leur hauteur est plus faible, la lumière mieux repartie et à l'inverse des lampes éco on peut changer les tubes (pour
cause d'usure ou de spectre à modi er) indépendamment des ballasts, et donc placer ces derniers hors de l'espace de
culture (moins de chaleur, moins d'encombrement).
 
Les écos sont souvent très chères, mais on trouve de bonnes affaires et les modèle de petite taille (18w par exemple) se
trouvent à très bon prix sur le net.
Ils ont l'avantage d'être facilement modulable et utilisables dans de très petits espaces, contrairement aux gros modèles
et plus encore aux TN.
 
Dans l'absolu on privilégiera les TN, puis les écos, selon les moyens et l'espace à disposition, au delà de 60x60cm de
surface et 1m de hauteur l'emploi d'une lampe MH est préférable.
Mais tant qu'on ne dépasse pas les 300w en uo la ventilation peut être assurée par des petits extracteurs ou des
ventilateurs de PC, modulables et peu couteux.
 
 
 
 
HPS et MH
 
 
La lampe de oraison, chaleur élevée à prendre en compte (ventilation et distance lampe plante), la meilleure solution
pour les grand espaces.
L'emploi d'une MH en croissance reste du domaine de l'optimisation, il convient simplement de savoir que les lampes à
spectre chaud comme les HPS favorisent des internœuds plus longs, les plantes seront donc moins trapues mais rien
de dramatique si bien géré, et l'utilisation d'une lampe à spectre enrichi en bleu style grolux/greenpower est une
alternative intéressante.
 
 
 
Ré ecteur :
 
 
- Ré ecteur maison bien sûr, l'arme du bricolo radin xD
 
Du carton, de l'alu ou que qui vous inspire pour la forme
Scotch, agrafes, colle, vis, celles pour faire tenir le tout
Et du mylar de préférence pour la ré ection (couverture de survie voire alu ou bâche blanche pour les radins !)
 
Ecos néons : Mylar normal (lisse ?!), les écos fonctionnent bien avec un ré ecteur parabolique et à la verticale mais on
préfère généralement utiliser un ré ecteur horizontal par soucis de place... et de emme xD ?
Tu as de l'argent à dépenser ? Ré ecteur parabolique de préférence.
 
HPS/MH : Attention ça chauffe, et il faut penser à utiliser du mylar prévu pour, le nom à retrouver !, a n d'éviter les points
chauds.
En pro ter pour bricoler un cooltube maison si la hauteur est limitée et la chaleur un problème
Tu as de l'argent, achète un ré ecteur Adjust A Wing
 
 
 
 
 
En simpli é :
 
Bouturage, semis : besoin de peu de lumière
Croissance : plus de lumière pour plus de croissance, et plus de chaleur à évacuer
Floraison : Un maximum de lumière est préférable a n de favoriser la formation des eurs
 
 
 
 
 
 
 
L'air :

 
 
 
 
Après le choix de(s) l'espace(s) de culture et de l'éclairage, passons au troisième point, le traitement de l'air qui fournira
de l'air frais aux plantes et évacuera la chaleur dégagée par les lampes.
 
 
 
Il convient de distinguer deux besoin, le brassage de l'air qui évitera les points chauds et forti era les plantes, son
renouvellement (intraction et extraction) qui apportera l'air frais nécessaire aux plantes et évacuera la chaleur en excès.
 
 
 
Sous HPS/MH et dans le cas d'un gros espace on privilégiera l'emploi d'un ventilateur oscillant de table qu'on pourra
coincer dans un coin de l'espace non utilisé, idéalement braqué sur la lampe.
Pour les plus petits espace quelques ventilo de PC de 12cm su ront amplement.
 
 
Le renouvellement de l'air
 
 
Toujours la règle qui dit 1m3/h par watts pour être tranquille, autrement dis pour 250w d'éclairage on compte 250m3/h
d'extraction, à pondérer selon le type de lampe ( uo = moins, HPS = plus en gros !).
 
 
Je ne parlerai pas de l'intraction dans la mesure ou une intraction passive (simple trou avec grille, de préférence plus
grand que le diamètre de l'extra) su t, après c'est de l'optimisation non mais oh
 
 
Néons et éco
 
Peu de chaleur donc peu d'extraction nécessaire, on peux utiliser des Sunon, des petits extracteurs de sdb ou des
ventilos de pc branchés sur transfo réglable de 3 à 12v, solution que je préfère pour la discrétion, en dessous de 7v le
bruit est très léger.
 
-> Bon pour la croissance, les semis, le bouturage, et la o si peu d'espace (moins de chaleur à gérer)
 
 
 
HPS/MH
 
Un bon système d'extraction est nécessaire, il est fortement conseillé d'investir dans un bon extracteur style RVK ou
Torin.
 
 
 
Le principal inconvénient reste le coût et le bruit élevé des extracteurs de ce type.
Mais c'est un excellent investissement, on peut y connecter un ltre à charbon pour ne plus avoir d'odeur, une discrétion
qui n'est pas à négliger, c'est pas de l'optimisation :-D
 
 
Quant au bruit, la solution existe mais a un coût comme toujours.
Il ne faut pas hésiter à prendre un extracteur plus puissant (600 m3 pour 400w par exemple, mais pour les RVK il n'y a
souvent que 20 euro de différence entre un 400 et un 600), privilégier un diamètre plus élevé et y coller un variateur de
puissance pour extracteur, de la gaine insonorisé, caisson insonorisé pour l'extracteur, voire encore un silencieux si on
ne veux vraiment aucun bruit.
 
 
 
 
 
 
Eau, engrais et substrat :

 
 
 
 
Maintenant que la question de l'air et de la lumière est réglée passons à l'eau et par conséquent à la nourriture et au
substrat.
Je ne parlerai que de la culture en terre, plus simple pour un débutant, mais il faut savoir que l'hydroponie ne coute guère
plus cher, c'est l'investissement de départ qui change (besoin de deux testeur PH et EC et d'un système complet) mais à
terme c'est souvent plus pratique et moins cher quant on a acquis l'expérience.
 
 
La gestion de la nutrition passe par un contrôle du pH de l'eau d'arrosage, bien qu'il soit possible de cultiver en terre sans
corriger le pH si ce dernier reste voisin de 7, mais avec de plus grands risques de carences.
 
Il vaut donc mieux investir dans un pH test, les modèles papiers et liquides sont moins chers mais beaucoup moins
pratiques qu'un modèle digital.
Aussi je vous conseille d'investir à ce niveau, un pH test digital coûte entre 20 et 40 euros, comptez 5 euros de liquide de
calibrage être peinard et c'est bon.
Une bouteille d'1L de ph moins coûte 10 euros, et il y a en pour un paquet de cultures !
 
Les engrais :
 
En terre vous n'aurez besoin que d'un engrais croissance et engrais oraison ou un tripack comme le ora serie de GHE.
Les tripack sont à peine plus pointus à utiliser mais c'est une excellente solution à moindre coût.
Pour les dosages, pensez à vous référer aux tableau d'engraissage du fabriquant et au différents avis sur le forum et
dans les JDC.
 
Comptez entre 20 et 30 euro pour 2 bouteilles d'1L ou un tripack en 500 (20 euros) ou 1L (30 euros).
 
 
Le reste, complexe racinaire, enzymes, pk 13/14, acides humique/fulvique, additifs et boosters, hormones... etc, n'est
pas indispensable, c'est juste de l'optimisation. En outre, le PK 13/14 est inutile avec un tripack, attention au double
emploi.
 
Personnellement je me limiterai aux produits suivants, dans l'ordre :
 
- Stimulateur racinaire
- Enzymes
- Anti-chlorose, pratique en cas de petite carence
- Acide Humide/fulvique (Diamond nectar chez GHE)
 
 
Après les booster de o y'en a plein, à vous de vous faire votre avis.
 
Le substrat :
 
De préférence de la même marque que les engrais, mais c'est pas indispensable. Si vous optez pour du terreau je vous
conseille vivement de l'acheter en growshop a n d'être certain de la qualité.
Composer soit même son mélange reste un excellente solution, mais pas forcément moins chère et à éviter quand on
débute .
 
 
Je préfère les mix bien enrichis, style Allmix de Biobizz et surtout le Royalty mix de Plagron, ces derniers laissant bien le
temps à la plante de puiser dans la substrat avant d'avoir besoin d'engrais (de 2 à 6 semaines après rempotage, en
gros).
De mon point de vue la transition est plus facile qu'avec du light mix et je préfère utiliser moins d'engrais liquides, mais
dans tout les cas il faut privilégier un bon terreau, qui soit bien enrichi ou non.
 
Le light mix est pratique (mais pas indispensable) pour lancer des semis et des boutures sinon, pas de risque d'excès
d'engrais.
 
 
 
Les pots :
 
 
On privilégiera des pots carrés pour optimiser la surface
 
0.5 à 2L pour les semis, l'arrosage est moins fréquent mais plus délicat à gérer avec des pot trop grand pour la plante
qu'ils accueillent, germination direct en terre pour ma part.
 
3 à 7L en croissance
 
3 à 11L en oraison, du one bud passé direct en o au pied avec déjà un bon mois de croissance.
 
Dernier rempotage une semaine ou deux avant la o, pas plus de préférence.
 
 
 
 
 
 
Voilà, nos plantes ont des pots, une bonne terre, de l'eau au bon pH, de l'air frais et de la lumière.
Je n'ai volontairement pas abordé des points comme l'utilisation d'un brumisateur, trouvant cette dépense super ue ->
NON le canna pousse très bien avec 40% d'hygrométrie, plus c'est une fois encore de l'optimisation :-D
 
 
 
 
Et toutes les babioles que j'ai oublié :
 
 
- Multiprises, programmateurs, rallonges...
- Etanchéité à la lumière : joints, système de fermeture (box maison) aimants
- Visserie, celle, chaine pour suspendre le ré ecteur ou easy roll pour les plus riches
 
A compléter !
 
 
 
 
 
 
L'addition :

 
 
 
 
 
Maintenant on va essayer de faire une petite addition pour une install complète, partant d'un meuble (pour l'intégration
au décor) et souhaitant obtenir au moins deux espaces et une installation complète et able.
 
On partira sur un tarif de base "confort des plantes" plus une option "confort du cultivateur" pour le silence
Les différentes marques citées ne sont que des exemples, pas une règle à suivre.
 
 
 
- Armoire entrée de gamme, largeur 120, profondeur 80, hauteur 180.
Espace oraison = l80xp80xh180
Espace croissance = 2 compartiments l40xp80xh90
-> 40-80 €
 
 
 
- Eclairage : kit hps ré ecteur basique et ballast ET duo avec ampoule HPS 250w ou 400w Phillips t pia en o = 60€
2 TN 2x55w en croissance, spectre 6500k = 90€
-> 150€
 
 
 
Gestion de l'air
 
 
Floraison :
RVK ou Torin 250m3 + ltre à charbon (+ cooltube si nécessaire) = 50-70 + 30-50
-> 80-120€
 
Version silence = Torin 500 voir RVK 680 + variateur + ltre à charbon = 80-130 + 20-50 + 50-80 total = 150-260€
-> 70-150€ de supplément silence
 
 
+ 15€ ventilo de brassage et 35€ de cooltube si nécessaire ou bricolage
 
 
Croissance : 8 ventilo de PC 12cm et 12V (à la louche, 2 intra et brassage, 2 extra pour chaque espace) + transfo 3A
minimum réglable de 3v à 12v de préférence + ltres ou gaines noirs ( ltre à charbon de hotte par exemple) pour ltrer
la lumière = (4x8=32) + 20-30 max + 10
-> 60-70€, silencieux, peu encombrant et modulable.
 
 
 
Eau, engrais et substrat
 
 
- pH test digital + solution de calibrage = 20-40 €
- 1L ph down = 10€
 
- Tripack GHE ora (ou Alga grow et Alga bloom Plagron en organique + complexe racinaire + enzymes = 50 €
 
- Royalty mix 3x50L = 55 €
- 50L coco Canna (avec myco tant qu'à faire) = 15€
- Pastilles de tourbe, eximix ou petit pots et 20L de light mix + mini serre pour boutures = 10-30€ selon l'âme du
bricoleur
- Pots
20x 10x10x20 1.5L + 20 x 12x12x12 (1.5L) + 30x 15x15x20 (3L) + 9x 26x26x25 (11L) = 20 + 20 + 40 + 20 = 100€ max
 
-> 260-300€
 
 
 
 
Récapitulatif

 
 
 
Espace = 40-80
Eclairage = 150
Gestion de l'air = 155-205 + 70-150 silence
Eau, engrais, substrat = 260-300
 
Total -> 605 - 735
Silence -> 675 - 885
 
 
 
J'ai oublié pas mal de petit points, je pars sur du neuf en me basant sur les prix moyens et on peut réduire la note de
plusieurs centaines d'euros en bricolant et récupérant un max.
 
Mais on se rend mieux compte du cout d'une installation complète
 
 
 
 
 
Optimisation :

 
 
 
- Ré ecteur AAW = 80€
- Ballast électro réglable 250-750w = 120€
- Ampoule pour l'accompagner : MH 250 + 400 HPS green + 600 HPS t pia = 120€
 
soit 320 €
 
-> Supplément de 270 €
Total = 945 - 1155
 
 
 
 
 
Désoptimisation :
 
 
 
Ce qu'on peut virer
 
Enzymes, racinaire, le deuxième espace croissance... en construction !
 
 
 
 
 
A dé nir :

 
 
 
Dans quel ordre investir, d'après quels critères ?
 
 
 
 
 
 
 
Il faut compter au moins 400 euros et jusqu’à 1000 au total pour une installation complète à "top compétition" avec
espace oraison et croissance séparés, le tout dans une seule armoire.
 
En n pour le "top compétition" tout est relatif... en restant radin bien sûr
 
 
 
 
 
Comme j'ai la emme de nir je laisse le gros brouillon tout moche et je poursuit plus tard !
 
 
Evidemment ce n'est qu'une ébauche à travailler, je compte ajouter une chiée de liens, des tofs, une mise en forme
correcte puis uniformiser le tout et bien évidemment y ajouter vos diverses remarques et suggestions !
 
 
 
A noter que cette FAQ ne se veut pas comme la bible du placo, elle existe déjà par G2loq et le wiki !
Le but est essentiellement de donner des pistes simples aux débutants a n qu'ils différencient bien les dépenses utiles
de celles qui peuvent attendre ou être évitées (l'optimisation !)
 
 
 
Je n'ai pas abordé l'hydro faute d'en avoir une expérience su sante, si il y a des motivés pour compléter ça pas de souci
 
 
 
 
 
 
A+ vais faire une pause
 
v/c Dad-

  Signaler Guide 1
 ALLER VERS GUIDES

  

Devenez membre de la plus grande communauté Cannabique francophone du monde

Rejoignez-nous sur les médias sociaux

 twitter.com/CannaWeed

 facebook.com/CannaWeed

 vimeo.com/cannaweed

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et faites partie de cette formidable communauté du


cannabis
cannabis.

Entrez votre email ici ... Envoyer

Langue  | Politique de con dentialité | Nous contacter


Tous droits réservés © 2004 - 2017 CannaWeed.com