Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre 3

Calcul intégral

3.1 Intégrales définies


3.1.1 Définition
Soit f une fonction coninue et positive sur un intervalle [a, b]. L’aire du
domaine délimité par la courbe représentative (Cf ) de la fonction f (x), l’axe
des abcisses et les droites d’équations x =Ra et x = b est appelé intégrale de
b
la fonction f (x) entre a et b, et est notée a f (x) dx.

Rb
Remarque 3.1.1 Dans la notation a f (x) dx, la lettre x ne joue aucun
rôle et peut être remplacée par n’importe quelle autre lettre y, t, u, ...etc.

21
A.Moussaoui CHAPITRE 3. CALCUL INTÉGRAL

Theorem 3.1.2 Toute fonction continue sur un intervalle fermé et borné


[a, b] est intégrable sur [a, b].

3.1.2 Propriétés
Soient f et g deux fonctions définies et continues sur [a, b] et α, β ∈ R.

1. Relation de Chasles :
Z b Z c Z b
f (x) dx = f (x) dx + f (x) dx, ∀c ∈]a, b[.
a a c

En particulier,
Z a Z b Z a
f (x) dx = 0 et f (x) dx = − f (x) dx.
a a b

2. Linéarité :
Z b Z b Z b
(αf (x) + βg(x)) dx = α f (x) dx + β g(x) dx.
a a a

3. Positivité : Si f (x) ≥ g(x) pour tout x ∈ [a, b] alors


Z b Z b
f (x) dx ≥ g(x) dx.
a a

En particulier, si f (x) ≥ 0 pour tout x ∈ [a, b] alors


Z b
f (x) dx ≥ 0.
a

3.1.3 Application aux calculs des aires


Soit f une fonction intégrable sur [a, b].

22
A.Moussaoui 3.2. INÉGRALES INDÉFINIES-PRIMITIVES

R0 Rb
D=− a
f (x) dx + 0
f (x) dx

Rb
D= a
(f (x) − g(x)) dx

3.2 Inégrales indéfinies-Primitives


3.2.1 Définition et propriétés
Une fonction F, définie sur un intervalle I de R, est une primitive de f
sur I si, et seulement si, F est dérivable sur I et admet pour fonction dérivée
la fonction f . Ainsi, si F est une primitive de f on a
Z
f (x) dx = F(x) + c, où c ∈ R.

23
A.Moussaoui CHAPITRE 3. CALCUL INTÉGRAL

1. Si F et G sont deux primitives de f sur I, il existe une constante


k ∈ R telle que
∀x ∈ I, F(x) = G(x) + k.
2. Si f est continue sur [a, b] alors pour toute primitive F de f sur [a, b],
on a Z b
F(b) − F(a) = f (x) dx.
a

3.2.2 Primitives des fonctions usuelles

Fonction f (x) L’intervalle I Primitive F(x)


a (a ∈ R) R ax + c
xn+1
xn (n ∈ N) R n+1
+c
xα+1
xα (α ∈ R\{−1}) ]0, +∞[ α+1
+c
1
x
]0, +∞[ ln x + c
1
cos(ax + b) (a 6= 0) R a
sin(ax + b) + c
−1
sin(ax + b) (a 6= 0) R a
cos(ax + b) + c
1 π π
cos2 x
] − 2
+ kπ, 2
+ kπ[ (k ∈ Z) tan x + c
1 −1
sin2 x
]kπ, (k + 1)π[ (k ∈ Z) tan x
+c
exp x R exp x
ax
ax (a ∈ R∗+ , a 6= 1) R ln a
+c

3.3 Intégrales impropres


On considère une fonction f (x) définie sur l’intervalle [a, b[ et continue sur
Rb
tout segment [a, ε] ⊂ [a, b[. On dit que l’intégrale
Rε a
f (x) dx est convergente
en b si, et seulement si, la fonction F(ε) = a f (x) dx admet une limite quand
ε tend vers b. Cette limite est appelée intégrale impropre ou généralisée de
f (x) sur l’intervalle [a, b[.
Rb
Remarque 3.3.1 Si l’intégrale a f (x) dx tend vers l’infini quand ε tend
vers b, on dit que l’intégrale est divergente.
Exemple 3.3.2 Etudier la convergence des intégrales suivantes :
Z 1 Z +∞
dx
I1 = et I2 = e−x dx.
0 x−1 0

24
A.Moussaoui 3.4. PRINCIPES GÉNÉRAUX D’INTÉGRATION

1
• On note que la fonction n’est pas définie au point x = 1. Donc
x−1
R ε dx
I1 = limε→1 0 x−1 = limε→1 [ln |x − 1|]ε0
= limε→1 (ln |ε − 1|) = +∞.
Donc I1 est divergente.
• L’intervalle d’intégration [0, +∞[ dans I2 n’est pas borné. Alors
Z ε
I2 = lim e−x dx = lim [−e−x ]ε0 = lim (−e−ε + 1) = 1.
ε→+∞ 0 ε→+∞ ε→+∞

Par conséquent, l’intégrale I2 est convergente.

3.4 Principes généraux d’intégration


3.4.1 Intégration par parties
Soient u, v : [a, b] → R deux fonctions continûment dérivables. Alors
Z b Z b
0 0 b
u(x)v (x) dx = [u(x)v (x)]a − u0 (x)v(x) dx.
a a

Exemple 3.4.1 Calculer l’intégrale


Z π
I= x sin x dx.
0

On intègre par parties et on pose


u=x =⇒ du = dx
dv = sin x dx =⇒ v = − cos x.
Alors Rπ
I = [−x cos x]π0 + 0
cos x dx = π + [sin x]π0 = π.

3.4.2 Changement de variable


Soient I et J des intervalles de R, a, b des éléments de I, f : I → J une
fonction de classe C 1 et g : J → R une fonction continue. Alors
Z b Z f (b)
0
g(f (x))f (x) dx = g(t) dt.
a f (a)

25
A.Moussaoui CHAPITRE 3. CALCUL INTÉGRAL

Exemple 3.4.2 Calculer les intégrales suivantes :


2
ln2 x
Z Z
sin x
I1 = dx, I2 = dx.
1 x 1 + cos x

• Calcul de I1 :
On introduit le changement de variable suivant :

dx
t = ln x =⇒ dt = .
x
Lorsque x = 1 (resp. x = 2) on a t = 0 (resp. t = ln 2).
ln 2
t3 2 1 3
Z
I1 = t2 dt = [ ]ln = ln 2.
0 3 0 3

• Calcul de I2 :
On pose
t = cos x =⇒ dt = − sin x dx.
− sin x
R R 1
I2 = − 2+cos x
dx = − 2+t dt = − ln |2 + t| + c
1
= − ln(2 + cos x) + c = ln 2+cos x + c, avec c ∈ R.

3.5 Exercices
Exercice 3.5.1 Calculer les intégrales suivantes :
π
Z Z +∞ Z 2
2
3 −x 1
I1 = (cos x) dx, xe dx, I2 = √ dx.
0 0 1 x−1

Exercice 3.5.2 Pour tout n ∈ N, on pose


R1
In = 0
xn e2x dx.

i) Calculer I0 .
ii) Montrer que pour tout n ∈ N, on a
e2 n+1
In+1 = 2
− 2
In .

ii) En déduire la valeur de I2 .

26
A.Moussaoui 3.5. EXERCICES

Exercice 3.5.3 1) Déterminer les réels a, b et c tels que, pour tout x 6= 12 ,

x2 − 1 c
f (x) = = ax + b + .
2x − 1 2x − 1
2) Calculer l’intégrale
0
x2 − 1
Z
dx.
−1 2x − 1
3) En déduire
0
(cos x)3
Z
dx.
− π2 1 − 2 sin x

27