Vous êtes sur la page 1sur 6

JOURNAL DE PHYSIQUE IV

Colloque Ci',supplément au Journal de Physique III, Volume 3, novembre 1993

Prévision de la réponse à la trempe des aciers en fonction de l'efficacité


des fluides de trempe

G. SCHANNE, G. KELLEN e t C. WEIDER

UNIMETAL Recherche, BE, 140, 57360Amneville, France

ABSTRACT

Quenching makes i t possible t o obtain, on previously austenitized steel parts,


special structures and mechanical characteristics by making f a s t e r cooling than
in c a l m air. To obtain this cooling, t h e austenitized p a r t is plunged into a
stirred fluid maintained a t low temperature. A f t e r having recalled t h e methods
making i t possible t o quantify t h e effectiveness of t h e quenching fluid and t o
foresee t h e aptitude of a steel grade for quenching (or hardenability), w e will
specify t h e method developed by UNIMETAL RECHERCHE :

- t o control, on an instrumented furnace, t h e quenching parameters (mainly, fluid


characteristics)
- t o determine t h e cooling curves inside cylindrical s t e e l test bars (0 10 t o
60 m m )
- t o measure cooling speeds (Vr) a t specific points on t h e incident curves
- t o establish of t h e relationship between Vr and t h e d i a m e t e r 9
- t o e n t e r these relations into t h e PREVER UNIMETAL model. This makes i t
possible t o foresee t h e results of conventional tests defining hardenability
(JOMINYt e s t , U curves)
This model, operational in 1993, m a k e s i t possible t o avoid long and costly real
tests.

Article published online by EDP Sciences and available at http://dx.doi.org/10.1051/jp4:19937188


JOURNAL DE PHYSIQUE IV

1 - INTRODUCTION
La t r e m p e est l e traitement thermique p e r m e t t a n t d'obtenir sur des pièces
en acier, austénitisées au préalable, et ceci g r â c e i3 un refroidissement
accélért5, d e s caractéristiques structurales et mécaniques determinées. Le
refroidissement accéléré s'obtient généralement e n introduisant rapidement le
métal austénitisé dans un fluide agité et maintenu à basse température.
2 - CARACTERISTIQUES PROPRES A LA NUANCE

Deux essais principaux permettent d e déterminer l'aptitude d e la nuance


d'acier à être trempée, c'est-à-dire la trempabilité. Le principe d e ces essais
est précisé dans les schémas ci-dessous :

COURBE EN U ESSAI JOMINY


' Ruide de trempa
IO 17
(0,U

l (* A S U ,
Trempabilité

Essai Jominy : après austénitisation, la pièce est refroidie par un jet d'eau
perpendiculaire à la face inférieure (1). On mesure la dureté sur un
méplat usiné lotigitudinalernent ( 2 ) et on r e p o r t e la valeur d e dureté en
fonction d e la distance d e l'extrémité t r e m p é e (3) (essai défini p a r la
norme NFA 04-303)

Courbe e n U : après austénitisation, l'échantillon cylindrique est t r e m p é


dans un fluide déterminé (1). On mesure l'évolution d e dureté sur un
d i a m è t r e du plan médian (2) e t on reporte la d u r e t é à coeur e n fonction
du d i a m è t r e (3)
3 - CARACTERISTIQUES DU FLUIDE

Deux méthodes principales sont utilisées pour quantifier l'efficacité d'un


fluide : l e paramètre de sévérité H et la courbe d e drasticité :

- l e paramètre H est défini par la relation H = h


2A
(suivant GROSSMANN) où h est l e coefficient d'éch nge moyen et A la
conductivité thermique moyenne. H s'exprime e n mm-' mais n'est pas d'un
emploi facile car l e coefficient d'échange dépend de la forme et
dimension d e la pièce t r a i t é e

- la courbe d e drasticité, définie par la norme NFT 60178, qui consiste à


mesurer la loi de refroidissement à coeur d'une éprouvette cylindrique e n
argent et à tracer la courbe en refroidissement continu et sa dérivée

Ces deux méthodes n'étant pas utilisables dans le cas du modèle PREVER-
UNIMETAL, nous avons été amenés à utiliser une méthode nouvelle.

4 - METHODE MISE AU POINT A UNIMETAL RECHERCHE

La méthode consiste à :

- utiliser un four instrumenté (pl. 1)


- mesurer les lois d e refroidissement à coeur d'échantillons cylindriques d e
diamètres variables, pour les divers fluides (pl. 2).
- l'examen des courbes d e drasticité d'un fluide de trempe, l'eau par
exemple, montre qu'on peut y définir deux grands domaines :

* celui des températures élevées 1- 800 à r 600 OC) où se détermine la


structure d e trempe : la vitesse doit ê t r e la plus grande possible pour

*
obtenir les duretés optimales

celui des températures moyennes (= 500 à - 300 OC) où se forment


d'éventuelles tapures d e trempe dues aux contraintes élevées liées à un
refroidissement rapide. La vitesse doit être faible dans ce domaine, ce
qui explique que pour les nuances les plus trempantes (et les plus
fragiles), il soit nécessaire d'utiliser d e l'huile comme fluide d e trempe.

Nous mesurons donc pour les divers fluides les vitesses de refroidissement
dans ces deux domaines, et ceci e n fonction du diamètre.

Pour quantifier la dépendance e n t r e vitesses de refroidissement et diamètres,


nous déterminons des relations du type : log Vr = A - B log @ pour des
intervalles donnés d e diamètres.

- les planches 3 e t 4 indiquent les résultats obtenus pour divers fluides d e


trempe, respectivement dans les domaines supérieurs (= 700 OC) et
inférieurs (- 350 O C )

5 - INTEGRATION D.\NS LE MODELE PREVER-UNIMETAL

La planche 5 indique l e principe général de fonctionnement du modèle d e


départ (PREVERT, mis au point par la Société CREUSOT LOIRE
INDUSTRIE). Nous avons adapté ce modèle aux nuances d7UNIMETAL et
développé un modèle trempabilité avec :
JOURNAL DE PHYSIQUE IV

- entrCe d e l'analyse : et tri automatique entre trois familles d'acier pour


traitement thermique (XC, acier au bore, aciers faiblement alliés)
- choix entre essai Jominy, ou
- courbe en U avec sélection du fluide
- sortie des résultats sur un écran ou par voie graphique
L e . planches 6, 7 et 8 illustrent des exemples d'utilisation du modèle.
6 - CONCLUSION
Pour trois familles d'aciers d e traitement thermique (XC, acier au bore,
acier faiblement allié, voir tableau ci-dessous), le modèle PREVER-
UNIMETAL permet de prévoir avec une bonne précision la trempabilité des
aciers en donnant des résultats calculés pour l'essai Jominy et la courbe
en U.
PL. 1 Machine de trempe instrumentée PL.2 Lois de refroidissement de I'eau

--
-DUI
-DY-
PLU*: BAU SO'C - O,Sm/8
-=-
= L m
-0VR.tmF
ReIroidissemenf & coeur
-Al-
-0C-IULI

PL.3 Vitesse de refroidissement à 700 OC PL.4 Vitesse de refroidissement à 350 OC

f0 PO JO 43 IO 20 JO 40

3
b l!
1 ?

1
3
4
t
!i

I
- 1 =-tw z f -a. w 2
1228 JOURNAL DE PHYSIQUE IV

PL.5 Principe du modèle PREVERT PL.6 Validation de 1 ' 4 JOMINY

,LC',DT 14'
Vit- mitiques ACIIR 4I #ORS

VI..# r a l %C + d + S i ........ uih


r
\'liMrbl1+Ctbl+Lln ........ r b h

'
Duc-. <u,
$0 >. ,.
EhTREE VR
vn

Propnrtirm dc phase
9 M ,9B.9P
"lil<Ui

IO 30 IO

. '\.-T,Lt <i'f
L- /.--
Rm. Re, I l cn fonction ANALYSE ct Vr

. .........
O YOIP\\t

l l R C Lia" - A *
l l R C &ln =û8 -
A I W r A: *CL("
il1 Hi ü2 *Mm
........
........ Rn
+
~n 41\'r>
h.tYd
IIXC r d

,IIRC 'îd.1 =
-a C l SC C TWn

+ZIiIIRC Sb- r %OilIRC b l n +


r Cn 4IVd

9 P IIQ-
",S~.s-CIYLU
O
. .
3 .. "

PL.7 C o u h e en U: exemples d'utiiisation PL.8 Courbe en U: exemples d'utilisation


70 - 70 -
ACIER AU BORE A C D R IC
~~ htcu. Chr<h e-
80 -- 80 --

60 --

'O
-- ++ DE42 Me- ++ XCrO Mencru
U DU41 C M U XCU, Calaul
Io
-- , --
DO91 Me- 10
+ XClE Me-
* DO92 C M * X C l S Cala4
O i t 0 9 7

O 1O PO 90 40 O IO 10 SO 40
(mm) -* (mm)