Vous êtes sur la page 1sur 6

Terminale STI GE C8 : Transmission de Puissance – Les Poulies-Courroie

TRANSMISSION DE PUISSANCE : LES POULIES-COURROIE


I. Présentation :
I-1. Analyse fonctionnelle : Fonction principale :
Récepteur
FP1 : Transmettre et adapter l’énergie
FC3 entre deux arbres en rotation.
FP1 Système
Moteur Milieu
Poulies- Fonctions contraintes :
ambiant
courroie FC2
FC1 : S’adapter au support.
FC1
FC2 : Limiter les pertes énergétiques.
FC3 : Résister au milieu ambiant.
Support
I-2. Généralités :
I-2-1. Définition :
Une courroie est un lien flexible destiné à assurer une transmission de puissance entre un arbre moteur et un arbre
récepteur dont les axes ∆1 et ∆2 peuvent occuper diverses positions relatives. La vitesse et le couple transmis par l’arbre
moteur peuvent varier en intensité et en sens (brins croisés ou non) en fonction des valeurs relatives des diamètres primitifs
d1 et d2 respectivement des poulies motrice 1 et réceptrice 2 en liaison pivot avec le bâti.
I-2-2. Origine du système poulies-courroie :
Le système poulies-courroie est utilisé pour des vitesses de rotation faibles et pour transmettre un mouvement de rotation
entre deux arbres situés à grande distance.
I-3. Exemple : Transmission et adaptation de mouvement par poulies courroie dans le volant à
retour de force Ferrari Thrustmaster :

Poulie motrice 1

Support 0

Données constructeur : Moteur 4

Courroie crantée (3)


Poulie motrice (1) : Tendeur 5
Diamètre d’enroulement de la courroie : d1 = 10 mm
Nombre de dents : z1 = 14 Courroie crantée 3
Poulie réceptrice (2) :
Diamètre d’enroulement de la courroie : d2 = 60 mm
Nombre de dents : z2 = 84
Moteur (4) au rendement maxi :
Rendement : ηm = 50,43 % Poulie réceptrice 2
Vitesse de rotation du moteur : N1/0 = 1300 tr/min
Tension : U = 24Vcc
-3
Couple moteur : Cm = 18,9 mNm = 18,9.10 Nm
Intensité : I = 0,209 A
Puissance sortie moteur : Pm = 2,531 W

Page - 1/6
Terminale STI GE C8 : Transmission de Puissance – Les Poulies-Courroie

II. Avantages et inconvénient d’une transmission par courroie :


Avantages :
• la possibilité d’une variation d’entraxe et de position relative entre les arbres moteur et récepteur ;
• une relative souplesse dans la transmission : l’élasticité du matériau constituant la courroie confère à celle-ci un
rôle d’amortisseur de couple ;
• une possibilité de glissement (courroie / poulie) dans le cas de fortes charges transmises : fonction de limiteur de
couple à glissement ;
• une non nécessité de lubrification : les carters ne sont que des éléments de protection secs ;
• un entretien limité au réglage périodique de la tension initiale ;
• un fonctionnement silencieux ;
• une grande durée de vie ;
• un bon rendement jamais inférieur à 95 %.
Inconvénient :
• l’encombrement des éléments de guidage (roulements, coussinets...) dans les paliers soumis à des efforts radiaux
souvent importants (dépendant directement des tensions dans la courroie).
III. Qualités d’une courroie :
Une courroie doit répondre aux principaux critères suivants :
• une grande flexibilité ;
• une certaine élasticité (pour les installations de faible puissance) ;
• une bonne résistance à la rupture à la traction ;
• une bonne résistance à la fatigue (battement de la courroie du faite de sa souplesse) ;
• un faible niveau sonore.
IV. Composition d’une courroie :
Une courroie est généralement formée d’une structure
fibreuse (3), de nature diverse, noyée dans un corps en
élastomère (1) obtenu par un coulage en moule et d’une
enveloppe en textile (2) spécialement tissée et traitée pour le
contact poulie-courroie.

Elastomères possibles : Les fibres peuvent être :


• le polyuréthane ; • en aramide (kevlar) ;
• le polychloroprène ; • en acier ;
• le nylon ; • en polyester ;
• le néoprène • en verre.

V. Relations à utiliser pour un calcul approché :


V-1. Rapport de transmission :
Si on suppose que la transmission de mouvement se fait sans glissement, le rapport de réduction r12 est donné par la
relation suivante :
(brins non croisés)
ω sortie d 1 r ω 1 2 d 1, d2 : diamètre des poulies (mm)
r =ω =d = r =
ω1
12 r1, r2 : rayon des poulies (mm)
entrée 2 2 ω1, ω2 : vitesses angulaires respectives des poulies motrice et
réceptrice (rad/s)
Remarque :
• Dans le cas d'une courroie plate, l'épaisseur de la courroie est faible devant les rayons des poulies, le rapport de
transmission est égal au rapport des diamètres des poulies.
• Dans le cas d'une courroie trapézoïdale, d'épaisseur plus importante, les diamètres à considérer sont les diamètres
primitifs des poulies.
• Si le sens de rotation des poulies est identique, le rapport de transmission est positif.
Application au volant à retour de force FERRARI THRUSTMASTER :
Calculer le rapport de transmission r12 de la transmission par poulies courroie en utilisant les diamètres d’enroulement de la
courroie sur les poulies. Déterminer la vitesse de rotation N2/0 de la poulie réceptrice 2.

Page - 2/6
Terminale STI GE C8 : Transmission de Puissance – Les Poulies-Courroie

V-2. Tension de pose d’une courroie et tensions pendant le fonctionnement :


La tension initiale des courroies est indispensable pour garantir l’adhérence et assurer la transmission du mouvement.

3a (brintendu de la courroie)
T > T0 (N)
T

1 Poulie
motrice
ω1 = ωm t 2 Poulie
(rad/s) réceptrice
3b (brin mou de la courroie)
t < T0 (N)
ω2 = ωr
(rad/s)

La tension de pose To de la courroie constitue un paramètre important de la transmission du mouvement et du couple. Elle
correspond à la tension qui règne dans la courroie en l'absence de couple sur les poulies motrice et réceptrice. Elle est
généralement réglée au moment de la pose de la courroie par un système mécanique.
Le couple C, limite au-delà de laquelle apparaît un phénomène de glissement entre la poulie et la courroie est d'autant plus
important :
• que la tension initiale de pose To est élevée ;
• que le coefficient d'adhérence entre la poulie et la courroie est élevé ;
• que l'angle d'enroulement α de la courroie sur la poulie est important.
V-2-1. Tension de pose T0 :
Lors de la pose, sous la tension uniforme T0 (N), l'expression de l'allongement s'écrit :
avec :
∆L : l’allongement de la courroie.
∆ L = k × L × T0 k : raideur de la courroie. ou encore :
T0 = 1 (T + t)
L : longueur de la courroie (mm) 2
V-2-2. Tensions pendant le fonctionnement (T et t) :
Les tensions T et t calculées ci-dessous sont directement liées à la tension de pose notée : T0.
Relation couple-effort :

Sur la poulie motrice 1 (poulie menante) : C1 = (T - t) × r1 C1 C2


Soit : T-t = =
Sur la poulie réceptrice 2 (poulie menée) : C2 = (T - t) × r2 r1 r2

C1, C2 : couples respectifs des poulies motrice et réceptrice (N.m)


T : tension dans le brin tendu de la courroie (N)
t : tension dans le brin mou de la courroie (N)
V-2-3. Relation entre couple moteur et couple récepteur – Puissance transmise :

Cr r1
Pr = Pm = Cr × ωr = Cm × ωm ⇒ =
Cm r2

Cm, Cr : couples respectifs des poulies motrice et réceptrice (N.m)


ωm, ωr : vitesses angulaires respectives des poulies motrice et réceptrice (rad/s)
η) de 1
Pm = Pr : puissance transmise dans la transmission poulie-courroie (W), pour un rendement (η

Page - 3/6
Terminale STI GE C8 : Transmission de Puissance – Les Poulies-Courroie

VI. Technologie des courroies :


Courroies plates Courroies rondes Courroies trapézoïdales

- rapport de réduction élevé (1/20). - puissances faibles. - forte adhérence par coincement.
- grande vitesse et faible couple. - puissances élevées.
- rendement élevé (95 à 98%). - matériaux composites.
Courroies crantées
- transmission sans glissement
- puissances élevées.
- r12 jusqu'à 1/10.
- z : nombre de dents
- rapport de transmission :
ωr r1 z1
r12 = = =
ωm r2 z2
Formes Courroie Poulie Commentaires
Courroie d’emploi très courant
36° ≤ β ≤ 42°
ordinaire Plusieurs brins, montés en parallèle dans des
poulies à gorges multiples, autorisent une
transmission à forte puissance
Courroie fonctionnant à des vitesses qui ne peuvent
modifié être atteintes par des courroies trapézoïdales
ordinaires

Courroie d’emploi très courant.


crantée à
La denture intérieure facilite l’enroulement de la
l’intérieur courroie sur les poulies, et favorise la ventilation.

Courroie spécialement adaptée aux poulies à


large et gorges déformables mises en œuvre dans les
crantée à variateurs de vitesses. La denture intérieure facilite
l’intérieur l’enroulement de la courroie sur les poulies, et
favorise la ventilation. 26° ≤ β ≤ 30°
à brin
simple Courroie présentant deux faces utiles compatibles
TRAPEZOIDALE

avec l’installation ci-dessous


hexagonale

Courroie offrant une résistance en traction accrue


par la présence de cordons visibles, traversant une
denture extérieure.
de nouvelle Celle-ci facilite l’enroulement de la courroie sur les
génération poulies, et favorise la ventilation.
Accepte des diamètres de poulies plus petits, ce qui
autorise des rapports de transmission plus
importants. β = 60°
Courroie vendue en rouleaux : les extrémités de
cette courroie « ouverte » sont reliées par un
procédé voisin du rivetage, ce qui, pour le montage,
à maillons
n’impose pas un rapprochement des axes des
articulés poulies.
Bonne ventilation. Bon amortissement des
vibrations.
Courroie d’emploi courant.
36° ≤ β ≤ 42°
ordinaire Evite, pour la transmission de forte puissance
à brins l’emploi de plusieurs courroies ordinaires
composés
à section Courroie autorisant la transmission de mouvement
triangulaire à vitesse élevée. S ‘enroule facilement sur des
« poly V » poulies de petits diamètres.

Page - 4/6
Terminale STI GE C8 : Transmission de Puissance – Les Poulies-Courroie

Formes Courroie Poulie Commentaires


Courroie fermée ou ouverte.
Les extrémités de cette courroie ouverte sont
assemblées par divers procédés dont un est
ordinaire représenté ci-dessous :

Asynchrone
Courroie fermée,
crantée La denture extérieure facilite l’enroulement
extérieure de la courroie sur les poulies, et favorise la
ventilation.
PLATE

Transmission sans glissement si l’on néglige


crantée l’allongement élastique (en réalité
intérieure pratiquement nul) du matériau (élastomère +
fibre).

Synchrone

La denture intérieure assure l’entraînement


crantée sans glissement.
intérieure et La denture extérieure facilite l’enroulement
extérieure de la courroie sur la poulie, et favorise la
ventilation.
RONDE

Pour transmission à puissance et vitesse


réduite.

VII. Dispositif de tension :


Toute transmission de puissance par courroie doit disposer d’un système de réglage destiné à compenser le vieillissement
naturel d’un lien flexible dont la tendance est de s’allonger de manière irréversible. Le tendeur permet de réduire l’amplitude
des battements du brin mou.
Le tableau suivant résume des dispositions constructives les plus employées :
Liaison Contact Représentation schématique Commentaires
- augmentation de l’angle d’enroulement
sur les poulies
extérieur - peut assurer la fonction d’embrayage -
débrayage
Avec tendeur pour entraxe fixe

- à éviter pour les courroies trapézoïdales


de type « pivot »
Le galet doit être placé de façon à ne pas
intérieur trop diminuer l’angle d’enroulement de la
petite poulie.

- augmente l’angle d’enroulement sur


les poulies.
extérieur
- à éviter pour les courroies
de type trapézoïdales
« glissière »
Le galet doit être placé de façon à ne pas
intérieur trop diminuer l’angle d’enroulement de la
petite poulie.

Cette solution est retenue quand les


de type « pivot » carters des éléments moteurs et
Sans tendeur

récepteurs sont dissociés.

de type
« glissière »

Page - 5/6
Terminale STI GE C8 : Transmission de Puissance – Les Poulies-Courroie

Application au volant à retour de force FERRARI THRUSTMASTER :


Calculer le rapport de transmission r12 de la transmission par poulies courroie en utilisant le nombre de dents des poulies.
Déterminer la vitesse angulaire de rotation ω2/0 de la poulie réceptrice 2.

Déterminer la puissance d’entrée Pe du moteur. Retrouver la puissance de sortie du moteur Pm en utilisant le rendement
maxi du moteur ηm et Pe. Comparer la puissance moteur trouvée avec celle donnée par le constructeur.

Donnée : Psortie = η × Pentrée

Calculer le couple Cm de la poulie motrice en utilisant Pm et la vitesse angulaire de la poulie motrice. Comparer le couple
calculé avec celui donné par le constructeur.

Déterminer le couple Cr de la poulie réceptrice en supposant que le rendement de ce système poulies courroie a un
rendement ηpc de 0,95.

Déterminer la puissance Pr de la poulie réceptrice en utilisant le couple Cr de la poulie réceptrice calculé précédemment.

Page - 6/6