Vous êtes sur la page 1sur 5

Tout

Scénario 1 tordu… T’es pas douée…

Moche !!!

Change de job !!!

1 AN D’EXPERIENCE

Stagiaire

Commentaire Scénario 1 : La critique de la personne expérimentée est destructive car elle n’apporte aucune
information utile à la stagiaire : elle n’indique pas ce qu’il y a à améliorer dans le travail effectué et agresse au-
delà de la demande de la stagiaire : jugements arbitraires sur la personne « tu n’es pas douée » et sur son
choix de métier « change de job »…
La stagiaire réagira selon son caractère à l’agression par la défensive (justification/plainte ou agressivité en
retour) ou par la passivité (accepte la critique comme un verdict = démobilisation et abandon)

2 autres scenarios possibles :


Tout tordu…
Scénario 2 : T’es pas douée…
Moche !!!

Change de job !!!

1 AN D’EXPERIENCE

Stagiaire

Qu’est ce que je dois changer ?

Qu’est ce qui ne va pas exactement ?


Que dois-je améliorer ? A quelle étape ?

Commentaire scénario 2 : La stagiaire a reçu la critique comme une information et une opportunité
d’amélioration : elle pose des questions pour clarifier l’information et la rendre utile ; elle transforme ainsi ce
qui aurait pu être destructeur pour les deux en opportunité de collaboration et de camaraderie…
Scénario 3 : Ça m’est arrivé aussi au début…

La poterie est irrégulière…

C’est un bon début

Je vais te montrer ce qu’il faut fa

1 AN D’EXPERIENCE
Stagiaire

Commentaire scénario 3 : La collègue expérimentée a fait preuve d’empathie : elle s’est mise à la place de la
stagiaire, s’est souvenue de ses débuts et a choisi de l’aider comme elle a été aidée ou aurait voulu qu’on l’aide  : sa
critique est constructive : elle a identifié clairement ce qui n’allait pas et offre une piste d’amélioration.

Avant de réagir à la sollicitation de la jeune apprentie, elle a fait le point sur ses objectifs et ses émotions :

Est-ce que je veux la blesser ? Est-ce que je veux la faire progresser ?

Comment ? Quelles infos utiles ?


Pourquoi ?

Je suis énervée ? Préoccupée ? En compétition ?


La critique stérile et destructive : elle
n’apporte rien aux protagonistes et
Tu ne fais aucun effort ! détruit :
Tu es toujours en retard ! - La relation
- L’estime de soi
Je ne peux jamais compter Je n’y suis pour rien, c’est à cause des - La motivation à poursuivre
sur toi ! bouchons…
l’activité/ à améliorer le
comportement critiqué.

La critique stérile peut tourner


aux jeux psychologiques = climat
anxiogène.

Critique stérile = défensive et


justifications sans recherche de
solutions

Pourquoi as-tu choisi cette Oh ça va hein ! Tu t’es pas vu toi…


Critique stérile = effet
option débile ! Tu ne réfléchis Qui est ce qui nous a mis dans cette
boomerang (jeu du qui a tort qui
donc pas ?!?! situation au départ ?!?!
a raison) consommateur
d’énergie et de temps…

Démarche improductive : la
personne critiquée
négativement n’entend que le
reproche, la colère, la déception,
la moquerie, etc. Elle est
touchée dans son égo, cherche à
le préserver et à se défendre.
Elle répond aux émotions
perçues par l’émotion… c’est le
cercle vicieux.

Démarche productive : formuler


une critique constructive =
distinguer l’objet de la critique
de la personne (éviter le TU qui
tue) ;
- décrire les faits qui dérangent,
- indiquer les conséquences (sur
la relation, la productivité)
- formuler une demande de