Vous êtes sur la page 1sur 470

5

Guide de l'utilisateur
Veuillez noter que la documentation technique mise à jour la plus récente est
toujours disponible sur notre site Web, à l'adresse suivante : http://
VMware, Inc. www.vmware.com/support/.
Le site Web de VMware propose également les dernières mises à jour des
3145 Porter Drive produits.
Palo Alto, CA 94304
Copyright © 1998-2005 VMware, Inc. Tous droits réservés. Protégé par un ou plusieurs brevets américains
www.vmware.com
numéros 6 397 242, 6 496 847, 6 704 925, 6 711 672, 6 725 289, 6 735 601, 6 785 886, 6 789 156 et 6 795 966 ;
brevets en attente.
VMware est une marque déposée et le logo sur les emballages VMware, GSX Server, ESX Server, Virtual SMP,
VMotion et VMware ACE sont des marques commerciales de VMware, Inc.
Microsoft, Windows et Windows NT sont des marques déposées de Microsoft Corporation.
Linux est une marque déposée de Linus Torvalds.
Toutes les autres marques et tous les autres noms mentionnés dans le présent document peuvent être des
marques commerciales de leurs détenteurs respectifs.
Révision: 20050228 Version : 5.0 ÉIéments: WS-FRN-Q205-076
Table des matières
Introduction et configuration du système _________________________ 15
Présentation du produit__________________________________________ 16
Puissant logiciel pour machines virtuelles destiné aux professionnels
techniques _________________________________________________ 16
Présentation de ce manuel _____________________________________ 18
Nouveautés de la version 5 _______________________________________ 19
Prise en charge de plusieurs Instantanés (Snapshots)_________________ 19
Groupes ___________________________________________________ 19
Clones_____________________________________________________ 19
Amélioration des performances en cas d'utilisation de plusieurs
machines virtuelles ___________________________________________ 20
Performances de mise en réseau améliorées _______________________ 20
Opérations d'interruption/reprise et de prise d'instantanés (snapshots)
améliorées _________________________________________________ 20
Prise en charge de nouveaux systèmes d'exploitation hôte ____________ 20
Prise en charge de nouveaux systèmes d'exploitation client ___________ 21
Prise en charge améliorée de l'hôte 64 bits ________________________ 21
Prise en charge des périphériques USB isochrones __________________ 21
Interface de ligne de commande ________________________________ 21
Enregistrement et lecture d'une suite d'images _____________________ 22
Interface utilisateur Linux améliorée______________________________ 22
Mises à niveau plus aisées et améliorations de l'installation de
«VMware Tools» _____________________________________________ 22
Prise en charge du bit NX ______________________________________ 22
VMware Virtual Machine Importer _______________________________ 22
Configuration du système de l'hôte ________________________________ 23
Ordinateur _________________________________________________ 23
Mémoire ___________________________________________________ 23
Affichage___________________________________________________ 23
Lecteurs de disque ___________________________________________ 24
Mise en réseau local (facultative) ________________________________ 24
Système d'exploitation hôte ____________________________________ 24
Caractéristiques des machines virtuelles _____________________________ 27
Processeur__________________________________________________ 27
Chipset ____________________________________________________ 27
BIOS ______________________________________________________ 27
Mémoire ___________________________________________________ 27
Cartes graphiques____________________________________________ 27

3
Lecteurs IDE ________________________________________________ 27
Périphériques SCSI ___________________________________________ 28
Lecteurs de disquettes ________________________________________ 28
Ports série (COM) ____________________________________________ 28
Ports parallèles (LPT)__________________________________________ 28
Ports USB __________________________________________________ 28
Clavier _____________________________________________________ 28
Souris et tablettes à dessin _____________________________________ 28
Carte Ethernet ______________________________________________ 29
Audio _____________________________________________________ 29
Mise en réseau virtuelle _______________________________________ 29
Systèmes d'exploitation client pris en charge _________________________ 30
Microsoft Windows 32 bits _____________________________________ 30
Microsoft MS-DOS ___________________________________________ 30
Linux ______________________________________________________ 31
Novell _____________________________________________________ 31
FreeBSD ___________________________________________________ 31
Sun _______________________________________________________ 31
Ressources du support technique __________________________________ 32
Documentation sur le Web_____________________________________ 32
Base de connaissances de VMware_______________________________ 32
Communauté de VMware _____________________________________ 32
Signalement des problèmes____________________________________ 32
Quelles sections consulter à présent ?_______________________________ 34

Installation de VMware Workstation _____________________________ 35


Sélection du système hôte _______________________________________ 36
Mise à niveau des versions précédentes___________________________ 36
Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Windows _____________ 37
Installation de Workstation sur un hôte Windows ___________________ 38
Installation de VMware Workstation sans avertissement ______________ 42
Installation de «VMware Tools» __________________________________ 43
Désinstallation de VMware Workstation 5 d'un hôte Windows _________ 43
Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Linux_________________ 44
Avant de procéder à l'installation sur un hôte Linux__________________ 45
Installation de Workstation sur un hôte Linux_______________________ 45
Configuration avec vmware-config.pl ____________________________ 47
Installation de «VMware Tools» __________________________________ 48
Navigateur Web requis ________________________________________ 48
Désinstallation de VMware Workstation 5 d'un hôte Linux_____________ 48

www.vmware.com
4
Quelles sections consulter à présent ?_______________________________ 49

Mise à niveau de VMware Workstation ___________________________ 51


Préparation pour la mise à niveau __________________________________ 52
Avant d'installer VMware Workstation 5 ___________________________ 52
Mise à niveau sur un hôte Windows ________________________________ 55
Mise à niveau de la version 4 ou d'une version 5 bêta ________________ 55
Mise à niveau de la version 3 vers la version 5 ______________________ 55
Mise à niveau sur un hôte Linux ___________________________________ 57
Utilisation de machines virtuelles Workstation 4 sous Workstation 5 _______ 59
Création intégrale ____________________________________________ 59
Utilisation d'une machine virtuelle héritée sans mise à jour ____________ 59
Utilisation d'une machine virtuelle héritée avec mise à jour____________ 60
Quelles sections consulter à présent ?_______________________________ 62

Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation ________ 63


Lancement de VMware Workstation ________________________________ 64
Lancement de VMware Workstation sur un hôte Windows ____________ 64
Lancement de VMware Workstation sur un hôte Linux _______________ 65
Présentation de la fenêtre VMware Workstation _______________________ 66
Zone récapitulative/de console _________________________________ 67
Barre d'outils ________________________________________________ 70
Liste Favorites _______________________________________________ 73
Vérification des mises à jour du produit______________________________ 76
Définition de Preferences pour VMware Workstation ___________________ 77
Workspace _________________________________________________ 77
Input ______________________________________________________ 78
Hot Keys ___________________________________________________ 79
Display ____________________________________________________ 79
Memory ___________________________________________________ 80
Priority ____________________________________________________ 81
Lockout (hôtes Windows uniquement) ___________________________ 82
Définition de Preferences pour une machine virtuelle __________________ 83
Hardware __________________________________________________ 83
Options____________________________________________________ 84
Référence à la ligne de commande _________________________________ 91
Options de démarrage sur un hôte Linux__________________________ 91
Options de démarrage sur un hôte Windows_______________________ 92
Application de ligne de commande VMrun ________________________ 93

5
Raccourcis clavier ______________________________________________ 95
Quels fichiers constituent une machine virtuelle ? _____________________ 96
Quelles sections consulter à présent ?_______________________________ 99

Création d'une nouvelle machine virtuelle _______________________ 101


Configuration d'une nouvelle machine virtuelle ______________________ 102
Procédure de base d'une nouvelle machine virtuelle________________ 102
Conversion d'une machine virtuelle VirtualPC________________________ 113
Installation d'un système d'exploitation client et de «VMware Tools» ______ 118
Installation de Windows XP comme système d'exploitation client______ 118
Installation de «VMware Tools» ___________________________________ 121
Mise à niveau de «VMware Tools» _______________________________ 121
«VMware Tools» pour les clients Windows ________________________ 121
«VMware Tools» pour les clients Linux ___________________________ 124
«VMware Tools» pour les clients FreeBSD _________________________ 127
Installation de «VMware Tools» sur une machine virtuelle NetWare _____ 128
Options de configuration de «VMware Tools» ________________________ 130
Utilisation du panneau de contrôle pour configurer
«VMware Tools» ____________________________________________ 130
Utilisation de la console du système pour configurer
«VMware Tools» sur un système d'exploitation client NetWare ________ 133
Quelles sections consulter à présent ?______________________________ 135

Exécution de VMware Workstation _____________________________ 137


Démarrage d'une machine virtuelle _______________________________ 139
Démarrage d'une machine virtuelle _____________________________ 139
Vérification de l'état de «VMware Tools» ____________________________ 140
Interruption et reprise des machines virtuelles _______________________ 141
Désactivation d'une machine virtuelle _____________________________ 142
Power Off et Shut Down : comparaison __________________________ 142
Réinitialisation d'une machine virtuelle_____________________________ 143
Reset et Restart : comparaison _________________________________ 143
Prise et restauration d'un instantané (snapshot) ______________________ 144
Clonage d'une machine virtuelle__________________________________ 145
Suppression d'une machine virtuelle ______________________________ 146
Utilisation de groupes de machines virtuelles________________________ 147
Contrôle de l'affichage__________________________________________ 148
Utilisation du mode plein écran ________________________________ 148
Utilisation du mode de basculement rapide ______________________ 149
Utilisation avantageuse de plusieurs moniteurs ____________________ 149
Ajustement de la console Workstation par rapport à l'affichage
de la machine virtuelle _______________________________________ 150

www.vmware.com
6
Résolutions non standard _____________________________________ 151
Simplification de l'affichage à l'écran ____________________________ 151
Installation d'un nouveau logiciel _________________________________ 153
Couper, copier et coller du texte __________________________________ 154
Utilisation de dossiers partagés ___________________________________ 155
Ajout d'un dossier partagé ____________________________________ 156
Affichage d'un dossier partagé _________________________________ 158
Utilisation des fonctions de glisser et déposer _______________________ 160
Utilisation de périphériques sur une machine virtuelle _________________ 161
Ajout, configuration et suppression de périphériques sur
une machine virtuelle________________________________________ 161
Connexion et déconnexion des périphériques amovibles ____________ 162
Création d'une capture d'écran ou d'une suite d'images d'une
machine virtuelle______________________________________________ 163
Capture d'une capture d'écran _________________________________ 163
Capture d'une suite d'images __________________________________ 163
Quelles sections consulter à présent ?______________________________ 165

Transfert et partage de machines virtuelles ______________________ 167


Identifiant de machine virtuelle (UUID) _____________________________ 169
UUID et transfert des machines virtuelles _________________________ 169
Attribution d'un UUID à une machine virtuelle ____________________ 170
Définition de l'UUID d'une machine virtuelle en cours de transfert _____ 171
Transfert d'une machine virtuelle VMware Workstation 5 _______________ 172
Hôtes dotés de matériels différents _____________________________ 172
Utilisation de chemins relatifs par les machines virtuelles ____________ 173
Préparation au transfert d'une machine virtuelle Workstation 5 ________ 173
Transfert d'une machine virtuelle Workstation 5 vers un
nouvel hôte _______________________________________________ 174
Transfert d'une machine virtuelle VMware Workstation 4 _______________ 175
Préparation au transfert de votre machine virtuelle Workstation 4______ 176
Transfert d'une machine virtuelle Workstation 4 vers une
nouvelle machine hôte_______________________________________ 176
Transfert d'une machine virtuelle d'une version antérieure______________ 178
Transfert de machines virtuelles VMware Workstation 2.x ____________ 178
Transfert de machines virtuelles VMware Workstation 3.0 ____________ 178
Conditions du transfert de disques Workstation en mode
annulation ________________________________________________ 180

7
Partage de machines virtuelles avec d'autres utilisateurs _______________ 183
Transfert de clones liés _________________________________________ 184

Utilisation des disques ________________________________________ 185


Configuration du stockage sur disque dur sur une machine virtuelle ______ 187
Types de disques : virtuel et physique ___________________________ 187
Emplacement des fichiers_____________________________________ 190
Défragmentation et réduction des disques virtuels _________________ 192
Ajout de lecteurs à une machine virtuelle ___________________________ 195
Ajout de disques virtuels à une machine virtuelle __________________ 195
Ajout de disques de données brutes à une machine virtuelle _________ 197
Ajout de lecteurs de DVD ou de CD à une machine virtuelle __________ 200
Ajout de lecteurs de disquettes à une machine virtuelle _____________ 203
Connexion d'un lecteur de CD-ROM ou de disquettes à un
fichier image _______________________________________________ 204
Utilisation de VMware Virtual Disk Manager _________________________ 205
Exécution de l'utilitaire VMware Virtual Disk Manager _______________ 206
Réduction des disques virtuels avec VMware Virtual Disk Manager _____ 208
Exemples d'utilisation de VMware Virtual Disk Manager______________ 209
Configuration d'un ordinateur à deux initialisations pour l'utiliser avec une
machine virtuelle______________________________________________ 212
Utilisation du même système d'exploitation sur une machine virtuelle
et sur l'ordinateur hôte _______________________________________ 213
Avant de commencer ________________________________________ 214
Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à
exécuter avec VMware Workstation _____________________________ 215
Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles _________ 221
Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP ou
Windows Server 2003 à partir d'une installation existante à plusieurs
initialisations _______________________________________________ 225
Installation du pilote vidéo SVGA pour le système d'exploitation client
Windows 95 initialisé à partir d'un disque de données brutes _________ 226
Installation du pilote vidéo SVGA à utiliser avec un système d'exploitation
client Windows 98 initialisé à partir d'un disque de données brutes ____ 227
Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et
Windows Server 2003 en tant que disques de données brutes ________ 229
Configuration de systèmes SCSI à deux ou plusieurs initialisations à
exécuter avec VMware Workstation sur un hôte Linux _______________ 230
Problèmes connus et informations de base sur l'utilisation des
disques SCSI de données brutes________________________________ 234

www.vmware.com
8
Installation d'un système d'exploitation sur une partition brute à partir
d'une machine virtuelle_________________________________________ 236
Configuration d'un hôte Windows ______________________________ 237
Configuration d'un hôte Linux _________________________________ 239
Disques virtuels hérités _________________________________________ 241
Mise à niveau d'une machine virtuelle héritée pour prendre en
charge les nouvelles fonctionnalités de Workstation 5 _______________ 242
Utilisation d'une machine virtuelle héritée sans mise à niveau_________ 242
Création d'une machine virtuelle héritée avec Workstation 5__________ 242

Conservation de l'état d'une machine virtuelle ___________________ 243


Utilisation de la fonction d'interruption et de reprise __________________ 245
Utilisation d'instantanés (snapshots) _______________________________ 246
Qu'est-ce que les instantanés (snapshots) ? _______________________ 247
Instantanés (snapshots) dans un processus linéaire _________________ 247
Instantanés (snapshots) dans une arborescence de processus ________ 248
Exemples d'utilisation des instantanés (snapshots) _________________ 249
Quelles données un instantané (snapshot) capture-t-il ? _____________ 250
Prise d'un instantané (snapshot)________________________________ 251
Gestionnaire Snapshot Manager _______________________________ 253
Restauration d'un instantané (snapshot) : Revert ou Go To ? __________ 257
Suppression d'un instantané (snapshot)__________________________ 259
Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot) ______________ 259
Fenêtre de configuration Virtual Machine Settings dédiée aux
instantanés (snapshots) ______________________________________ 259
Instantanés (snapshots) et reprise répétitive ______________________ 261
Instantanés (snapshots) et machines virtuelles héritées ______________ 261
Instantanés (snapshots) de groupes _____________________________ 262

Clonage d'une machine virtuelle _______________________________ 263


Présentation des clones_________________________________________ 264
Qu'est-ce qu'un clone ? ______________________________________ 264
Pourquoi créer un clone ? _____________________________________ 264
Types de clones : complets et liés _______________________________ 265
Création de clones_____________________________________________ 266
Assistant Clone Virtual Machine Wizard __________________________ 266
Création d'un clone lié à partir d'un clone lié ______________________ 268
Création d'un clone complet à partir d'un clone lié _________________ 269
Utilisation des clones___________________________________________ 270
Identité réseau d'un clone ____________________________________ 270
Instantané (snapshot) du clone lié ______________________________ 270

9
Clone lié et accès à la machine virtuelle parent ____________________ 271
Clone complet et instantanés (snapshots) du parent ________________ 273

Configuration de groupes ____________________________________ 275


Présentation des groupes _______________________________________ 276
Création et suppression de groupes _______________________________ 277
Création d'un nouveau groupe_________________________________ 277
Ouverture d'un groupe_______________________________________ 282
Fermeture d'un groupe_______________________________________ 282
Suppression d'un groupe _____________________________________ 283
Ajout et suppression de machines virtuelles _________________________ 284
Ajout d'une machine virtuelle existante à un groupe________________ 284
Suppression d'une machine virtuelle d'un groupe__________________ 284
Clonage d'une machine virtuelle dans un groupe __________________ 285
Opérations d'activation/désactivation des membres individuels
d'un groupe _______________________________________________ 285
Démarrage et arrêt des groupes __________________________________ 287
Activation d'un groupe_______________________________________ 287
Désactivation d'un groupe ____________________________________ 287
Interruption d'un groupe _____________________________________ 288
Reprise d'un groupe _________________________________________ 288
Prise d'instantanés (snapshots) de machines virtuelles individuelles
dans un groupe ____________________________________________ 289
Utilisation de réseaux de groupes _________________________________ 290
Exigences relatives aux segments LAN ___________________________ 290
Création d'un segment LAN pour un groupe ______________________ 291
Connexion à/modification d'un segment LAN _____________________ 291
Attribution d'un nouveau nom au segment LAN ___________________ 292
Suppression d'un segment LAN ________________________________ 293
Séquence de démarrage ________________________________________ 294
Compréhension des délais de temporisation ______________________ 294
Utilisation de la console du groupe________________________________ 296
Affichage des groupes _______________________________________ 296
Machine virtuelle active ______________________________________ 297
Utilisation du plein écran avec les groupes________________________ 297
Modification de la configuration du groupe _________________________ 298
Connections _______________________________________________ 298
Virtual Machines ____________________________________________ 299
LAN Segments _____________________________________________ 300
Options___________________________________________________ 301

www.vmware.com
10
Ligne de commande pour les groupes _____________________________ 303

Configuration d'un réseau virtuel _______________________________ 305


Notions réseau de base _________________________________________ 307
Composants du réseau virtuel____________________________________ 308
Commutateur virtuel ________________________________________ 308
Pont _____________________________________________________ 308
Adaptateur virtuel hôte ______________________________________ 308
Périphérique NAT ___________________________________________ 309
Serveur DHCP ______________________________________________ 309
Adaptateur réseau __________________________________________ 309
Configurations standard de mise en réseau _________________________ 310
Mise en réseau pontée _______________________________________ 310
Translation d'adresses réseau (NAT) _____________________________ 311
Mise en réseau de l'hôte uniquement ___________________________ 313
Configurations personnalisées de mise en réseau_____________________ 314
Modification de la configuration de mise en réseau ___________________ 317
Ajout et modification des adaptateurs réseau virtuels _______________ 317
Configuration des options de mise en réseau pontée sur un
hôte Windows _____________________________________________ 318
Activation, désactivation, ajout et suppression d'adaptateurs
virtuels hôte _______________________________________________ 322
Rubriques avancées de mise en réseau _____________________________ 325
Sélection d'adresses IP sur un réseau de type hôte uniquement ou une
configuration NAT___________________________________________ 325
Évitement des fuites de paquets IP dans un réseau de type hôte
uniquement _______________________________________________ 328
Conservation et modification de l'adresse MAC d'une
machine virtuelle ___________________________________________ 330
Contrôle des informations de routage d'un réseau de type
hôte uniquement sur un hôte Linux_____________________________ 332
Autres problèmes potentiels avec la mise en réseau de l'hôte
uniquement sur un hôte Linux _________________________________ 333
Installation d'une seconde interface réseau pontée sur un
hôte Linux_________________________________________________ 334
Installation de deux réseaux de type hôte uniquement distincts _______ 335
Routage entre deux réseaux de type hôte uniquement______________ 338
Utilisation des adaptateurs Ethernet virtuels en mode espion
sur un hôte Linux ___________________________________________ 342
Compréhension de la technologie NAT ____________________________ 343
Utilisation du NAT ___________________________________________ 343
Ordinateur hôte et réseau NAT _________________________________ 344

11
Protocole DHCP sur le réseau NAT ______________________________ 344
Technologie DNS sur le réseau NAT _____________________________ 344
Accès externe à partir du réseau NAT ____________________________ 345
Configuration NAT avancée ___________________________________ 346
Configuration NAT et DHCP personnalisée sur un hôte Windows ______ 349
Considérations à prendre en compte pour utiliser le NAT ____________ 350
Utilisation du NAT avec NetLogon ______________________________ 351
Fichier vmnetnat.conf Linux utilisé comme exemple ________________ 352
Utilisation de Samba sur un hôte Linux _____________________________ 355
Utilisation de Samba pour le partage de fichiers sur un hôte Linux _____ 355
Ajout de noms utilisateur et de mots de passe au fichier de
mots de passe Samba de VMware Workstation ____________________ 360
Si Samba est déjà exécuté ____________________________________ 360
Utilisation d'un serveur Samba pour les réseaux pontés et de type hôte
uniquement _______________________________________________ 361
Utilisation du serveur Samba de VMware Workstation avec
une installation existante _____________________________________ 361
Utilisation de Samba sans accès réseau __________________________ 363
Mise en réseau de groupes ______________________________________ 364

Configuration de la vidéo et du son _____________________________ 365


Configuration de la profondeur des couleurs d'écran sur une
machine virtuelle______________________________________________ 366
Modification de la profondeur des couleurs d'écran sur l'hôte_________ 366
Modification de la profondeur des couleurs d'écran sur la
machine virtuelle ___________________________________________ 367
Utilisation du mode plein écran sur un hôte Linux ____________________ 368
Prise en charge expérimentale de Direct3D _________________________ 369
Utilisateurs visés par la prise en charge expérimentale de Direct3D_____ 369
Limites de la 3D accélérée ____________________________________ 370
Activation de la 3D accélérée __________________________________ 370
Problèmes connus __________________________________________ 374
Aider VMware pour la prise en charge expérimentale _______________ 375
Configuration du son __________________________________________ 376
Installation des pilotes audio sur les systèmes d'exploitation
client Windows 9x et Windows NT ______________________________ 376

Connexion des périphériques __________________________________ 377


Utilisation de ports parallèles ____________________________________ 379
Ports parallèles _____________________________________________ 379
Installation sur les systèmes d'exploitation client ___________________ 379
Configuration d'un port parallèle sur un hôte Linux_________________ 380

www.vmware.com
12
Remarques spéciales concernant le lecteur Iomega Zip______________ 383
Utilisation des ports série________________________________________ 384
Utilisation d'un port série sur l'ordinateur hôte_____________________ 384
Utilisation d'un fichier sur l'ordinateur hôte _______________________ 385
Connexion à la machine virtuelle d'une application sur l'hôte _________ 386
Connexion de deux machines virtuelles__________________________ 389
Options de configuration spéciales pour utilisateurs avancés _________ 392
Exemples : débogage sur un port série virtuel _____________________ 393
Mappage du clavier sur un hôte Linux _____________________________ 396
Réponses rapides ___________________________________________ 396
Historique _________________________________________________ 396
Table de codes v-scan________________________________________ 400
Utilisation de périphériques USB avec une machine virtuelle ____________ 404
Remarques sur la prise en charge USB sous la version 5 ______________ 404
Activation et désactivation du contrôleur USB _____________________ 404
Connexion de périphériques USB_______________________________ 405
Utilisation de la technologie USB avec un hôte Windows ____________ 405
Remplacement des pilotes USB 2.0 sur un hôte Windows 2000________ 406
Utilisation de la technologie USB avec un hôte Linux________________ 406
Qui contrôle un périphérique USB ? _____________________________ 407
Déconnexion des périphériques USB d'une machine virtuelle_________ 408
Périphériques servant d'interface entre l'homme et la machine _______ 408
Connexion à un périphérique SCSI générique _______________________ 409
Technologie SCSI générique sur un système d'exploitation
hôte Windows _____________________________________________ 409
Technologie SCSI générique sur un système d'exploitation
hôte Linux_________________________________________________ 411

Optimisation des performances ________________________________ 413


Configuration et maintenance de l'ordinateur hôte ___________________ 415
Emplacement du répertoire de travail ___________________________ 415
Défragmentation des disques__________________________________ 415
Espace disque disponible approprié_____________________________ 416
Fusion des interruptions de carte réseau _________________________ 416
Configuration de VMware Workstation _____________________________ 417
Options générales de VMware Workstation _______________________ 417
VMware Workstation sur un hôte Windows _______________________ 420
VMware Workstation sur un hôte Linux __________________________ 422
Surveillance des performances de la machine virtuelle_________________ 423
Remarques sur l'utilisation de la mémoire ___________________________ 425
Taille de la mémoire d'une machine virtuelle ______________________ 425
Utilisation de la mémoire sur l'hôte _____________________________ 426

13
Utilisation de plus de 1 Go de mémoire sur un hôte Linux____________ 428
Amélioration des performances des systèmes d'exploitation client _______ 430
Astuces relatives aux performances des systèmes d'exploitation client
Windows 95 et Windows 98 ___________________________________ 430
Astuces relatives aux performances des systèmes d'exploitation client
Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003 _______________ 432
Performances des disques Windows NT sur des hôtes
multiprocesseur ____________________________________________ 433
Astuces relatives aux performances du système d'exploitation
client Linux _______________________________________________ 433

Options de configuration personnalisée _________________________ 435


Fonctions de l'interface de verrouillage_____________________________ 437
Suppression d'un mot de passe oublié___________________________ 438
Interface utilisateur à accès réservé ________________________________ 439
Restauration automatique d'un instantané (snapshot) avec une interface
utilisateur à accès réservé _____________________________________ 440
Utilisation du mode de basculement plein écran _____________________ 442
Création d'une machine virtuelle à utiliser en mode de
basculement plein écran _____________________________________ 442
Transfert d'une machine virtuelle vers l'ordinateur de l'utilisateur ______ 443
Définition des options de configuration sur l'ordinateur
de l'utilisateur ______________________________________________ 443
Activation et désactivation de machines virtuelles sur l'ordinateur
de l'utilisateur ______________________________________________ 447
ACPI S1 Sleep client ____________________________________________ 450

Glossaire ___________________________________________________ 451

Index ______________________________________________________ 457

www.vmware.com
14
Introduction et configuration du
CHAPITRE 1
système

Ce chapitre contient les rubriques suivantes :


• «Présentation du produit», page 16
• «Nouveautés de la version 5», page 19
• «Configuration du système de l'hôte», page 23
• «Caractéristiques des machines virtuelles», page 27
• «Systèmes d'exploitation client pris en charge», page 30
• «Ressources du support technique», page 32

15
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Présentation du produit
Nous vous remercions d'avoir choisi VMware® Workstation, puissant logiciel pour
machines virtuelles destiné aux professionnels de la technologie de l'information (TI)
d'entreprise.

Exécutez les systèmes d'exploitation et les applications dont vous avez besoin sur un seul et même ordinateur de
bureau.

Puissant logiciel pour machines virtuelles destiné aux


professionnels techniques
VMware Workstation est un logiciel bureautique destiné aux développeurs et aux
professionnels de la technologie de l'information qui permet d'exécuter
simultanément plusieurs systèmes d'exploitation pour serveurs et ordinateurs de
bureau de type x86 sur un même PC, dans des machines virtuelles portables en
réseau, sans avoir à redémarrer le système ni à partitionner les disques durs.
Avec VMware Workstation, vous consacrez moins de temps aux tâches
d'approvisionnement et de configuration ce qui vous laisse plus de temps pour les
tests et le déploiement. Plus de trois millions de professionnels de la technologie de
l'information, de l'assurance qualité et du développement logiciel du monde entier
considèrent VMware Workstation comme un outil indispensable.

www.vmware.com
16
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Les principaux avantages sont les suivants :


• Exécution simultanée de plusieurs systèmes d'exploitation sur une même
machine physique : VMware Workstation est un logiciel bureautique, destiné
aux développeurs de logiciels et aux professionnels de la technologie de
l'information, qui permet d'exécuter simultanément plusieurs systèmes
d'exploitation de type x86, notamment Windows, Linux et NetWare, et leurs
applications sur un même PC, dans des machines virtuelles portables en réseau,
sans avoir à réinitialiser le système ni à partitionner les disques durs. Ainsi, vous
réduisez vos coûts matériels et vous accédez plus rapidement à différents
environnements informatiques. Par ailleurs, VMware Workstation permet aux
utilisateurs d'éviter tout verrouillage de plate-forme et de déployer librement les
plates-formes les plus adaptées à leurs besoins.
• Révolution dans le développement et les tests de logiciels : VMware
Workstation simplifie le développement et les tests des logiciels en permettant
aux utilisateurs de créer plusieurs environnements de développement et de
tests sous forme de machines virtuelles sur un même PC. Les développeurs
peuvent créer une bibliothèque de machines virtuelles et l'utiliser pour
développer et tester facilement des applications sur plusieurs systèmes
d'exploitation ou pour créer et tester rapidement des configurations multi-
niveaux en «monde réel» ou des réseaux virtuels. Ils peuvent également utiliser
les fonctionnalités de prise de plusieurs instantanés de Workstation pour
capturer et gérer des configurations instantanées afin de faciliter le débogage et
de pouvoir revenir à des configurations stables en cas d'erreur survenue
pendant les tests. Grâce à VMware Workstation, les développeurs réduisent les
temps d'installation et de configuration ce qui leur permet de se consacrer
davantage au développement et aux tests.
• Amélioration de la productivité des professionnels de la technologie de
l'information d'entreprise : VMware Workstation permet aux administrateurs
système, aux ingénieurs système et à tout autre professionnel de la technologie
de l'information d'entreprise de créer et de tester plusieurs environnements
informatiques, sous forme de machines virtuelles, sur un même PC avant de
procéder à leur déploiement sur des PC ou des serveurs physiques dans un
environnement de production. Les coûts matériels, les temps de réalisation et les
risques associés aux tâches TI, telles que le déploiement de nouvelles
applications, de mises à jour d'applications et de correctifs de systèmes
d'exploitation, sont ainsi considérablement réduits. Par ailleurs, les services
d'assistance TI peuvent créer une bibliothèque virtuelle de configurations de
serveurs et d'ordinateurs de bureau d'entreprise rapidement accessibles et

17
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

manipulables (et qu'ils peuvent «annuler» si nécessaire), ce qui leur permet


d'améliorer leur réactivité et leur efficacité lors du dépannage des problèmes
rencontrés par les utilisateurs finaux.
• Amélioration de la collaboration des groupes : VMware Workstation permet
aux utilisateurs de collaborer facilement avec leurs collègues et de partager des
machines virtuelles. Une fois qu'un environnement informatique (systèmes
d'exploitation, applications associées, images disque, mémoire, etc.) a été
transformé en machine virtuelle, cet environnement devient un ensemble de
fichiers encapsulés indépendants du matériel qui sont extrêmement portables
et peuvent être partagés avec d'autres utilisateurs de Workstation. Une machine
virtuelle peut être placée sur un lecteur partagé rapidement accessible et
Hôte et client
téléchargeable par d'autres utilisateurs. Certaines fonctions de Workstation,
comme les clones liés et la capture vidéo, facilitent encore davantage la
• L'ordinateur physique
sur lequel vous installez collaboration des groupes.
le logiciel VMware
• Mise en place de l'infrastructure virtuelle dans votre entreprise : Des
Workstation est appelé
«ordinateur hôte» et machines virtuelles créées dans Workstation peuvent être déployées vers les
son système autres plates-formes de virtualisation de serveurs et d'ordinateurs de bureau
d'exploitation «système
proposées par VMware. La mise en place de la virtualisation VMware sur
d'exploitation hôte».
l'ordinateur de bureau est la première étape du processus de transformation de
• Le système
d'exploitation en cours votre infrastructure TI physique en infrastructure virtuelle.
d'exécution au sein
d'une machine virtuelle
est appelé «système Révision : 20041021 Version : 5.0 ÉIément : WS-FRN-Q205-076
d'exploitation client».
• Pour connaître la Présentation de ce manuel
définition de ces
termes et d'autres
Si vous êtes un utilisateur expérimenté des produits VMware, prenez quelques
termes spécifiques, minutes pour prendre connaissance du contenu de la section «Nouveautés de la
reportez-vous à la version 5», page 19 et consultez la section «Mise à niveau de VMware Workstation»,
section Glossaire située
à la fin de ce manuel.
page 51.
Si vous êtes un nouvel utilisateur de VMware Workstation, commencez par lire ceci.
• Les premiers chapitres de ce manuel (jusqu'à la section «Exécution de VMware
Workstation», page 137) vous présentent les tâches que vous pouvez effectuer
avec VMware Workstation et vous guident dans la procédure d'installation et de
mise en route du logiciel.
• Les autres chapitres offrent un matériel de référence détaillé qui vous aidera à
exploiter au mieux les fonctions avancées de VMware Workstation.

www.vmware.com
18
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Nouveautés de la version 5
Que vous soyez un utilisateur expérimenté de VMware Workstation ou un utilisateur
débutant qui découvre les possibilités offertes par les machines virtuelles, les
nouvelles fonctionnalités de VMware Workstation 5 confèrent de nouvelles capacités
à ce logiciel et facilitent son utilisation.
Sont détaillées brièvement ci-après quelques-unes des principales fonctionnalités
ajoutées à VMware Workstation 5 :

Prise en charge de plusieurs Instantanés (Snapshots)


VMware Workstation 5 améliore considérablement la fonction «d'instantané»
disponible dans les versions précédentes du produit. Vous pouvez désormais prendre
un nombre illimité d'instantanés des machines virtuelles en cours d'exécution et les
enregistrer sur disque. Ceci facilite la capture et le basculement entre plusieurs
configurations et accélère les tests et le débogage.
Si un problème survient pendant les tests, vous pouvez facilement revenir à un
précédent instantané stable. Le nouveau gestionnaire Snapshot Manager affiche les
miniatures de tous les instantanés sur un même écran, ce qui facilite le suivi et le
retour à un instantané précédemment enregistré. De plus, lorsque vous revenez à un
instantané précédemment enregistré, Workstation crée automatiquement une
nouvelle branche de sorte que les autres instantanés sont toujours disponibles.

Groupes
La fonctionnalité Groupes facilite la gestion des machines virtuelles connectées et la
simulation des configurations multi-niveaux en «monde réel». Un groupe est le
groupe désigné de machines virtuelles et de réseaux privés qui les connectent.
Les groupes vous permettent de configurer des opérations d'activation/désactivation
et d'interruption/reprise dans l'ordre que vous souhaitez. Vous déterminez les
caractéristiques réseau entre les machines virtuelles d'un groupe, notamment le
pourcentage de bande passante et de paquets perdus. La vue de console affiche les
miniatures actives de toutes les machines virtuelles d'un groupe, ce qui vous permet
d'identifier et de basculer facilement entre les différentes machines virtuelles du
groupe.

Clones
Les clones facilitent les tests et le débogage en groupe, permettent aux collègues de
se familiariser rapidement à l'utilisation des machines virtuelles et simplifient le
processus de création d'une copie complète d'une machine virtuelle. Les clones vous

19
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

permettent de dupliquer des machines virtuelles de deux manières différentes :


création de clones liés ou complets.
• Les clones liés permettent de configurer une bibliothèque de machines
virtuelles modèle sur un lecteur partagé, accessible et partagé entre vous et
d'autres utilisateurs, sans avoir à utiliser l'espace disque des machines locales.
• Les clones complets ou copies complètes permettent de créer une machine
virtuelle identique sans avoir à rechercher des fichiers dans le système de fichiers
hôte ou à installer tous les éléments requis pour dupliquer une configuration
client existante.

Amélioration des performances en cas d'utilisation de


plusieurs machines virtuelles
Workstation 5 intègre des améliorations significatives en matière d'utilisation de la
mémoire en cas d'utilisation concurrente de machines virtuelles. Vous pouvez ainsi
exécuter efficacement plusieurs machines virtuelles avec une mémoire totale
nettement inférieure.

Performances de mise en réseau améliorées


Workstation 5 offre des performances de mise en réseau améliorées (en option) en
mettant à profit le pilote réseau personnalisé de VMware. Après l'installation du
programme «VMware Tools» mis à jour, les pilotes réseau requis sont intégrés de façon
homogène pour offrir des performances réseau sensiblement améliorées.

Opérations d'interruption/reprise et de prise d'instantanés


(snapshots) améliorées
Workstation 5 réalise les opérations d'interruption/reprise et de prise d'instantanés
beaucoup plus rapidement, ce qui vous permet de consacrer plus de temps aux tests
et d'attendre moins longtemps l'exécution des opérations d'activation/désactivation.

Prise en charge de nouveaux systèmes d'exploitation hôte


• SUSE Linux Pro 9.2
• SUSE Linux Enterprise Server 9.0
• Mandrake Linux 10
• Windows Server 2003 SP1 version bêta (prise en charge expérimentale)
• Red Hat Enterprise Linux 4.0 version bêta (prise en charge expérimentale)

www.vmware.com
20
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Prise en charge de nouveaux systèmes d'exploitation client


• Windows Server 2000 Small Business
• Red Hat Linux Advanced Server 3.0
• SUSE Linux Pro 9.2
• SUSE Linux Enterprise Server 9.0
• Mandrake Linux 10
• Novell NetWare 6.5 SP3
• Novell NetWare 5.1 SP 8
• Novell Linux Desktop 9
• Java Desktop System de Sun
• Windows Server 2003 SP1 version bêta (prise en charge expérimentale)
• Red Hat Enterprise Linux 4.0 version bêta (prise en charge expérimentale)
• SUSE Linux Enterprise Server 9 SP1 (prise en charge expérimentale)
• Autres mises à jour Service Pack et de noyau

Prise en charge améliorée de l'hôte 64 bits


Workstation 5 intègre une prise en charge matérielle des processeurs AMD Opteron,
AMD Athlon 64 et Intel EM64T. La prise en charge logicielle s'applique aux systèmes
d'exploitation hôte 64 bits suivants : Windows XP, Red Hat Enterprise Linux 3.0, SUSE
Linux Enterprise Server 9, SUSE Linux Enterprise Server 8, SUSE Linux Enterprise Server
7, Windows Server 2003 SP1 (prise en charge expérimentale) et Red Hat Enterprise
Linux 4.0 (prise en charge expérimentale).

Prise en charge des périphériques USB isochrones


Workstation 5 permet la prise en charge de périphériques d'entrée USB isochrones
(webcams et micro par exemple) et de périphériques de sortie (haut-parleurs par
exemple). Utilisez votre webcam ou l'audio multi-piste au sein d'un système
d'exploitation client.

Interface de ligne de commande


Workstation 5 intègre une nouvelle interface de ligne de commande (CLI) qui vous
permet de créer des scripts pour automatiser certaines opérations manuelles. Pour
obtenir la liste des commandes prises en charge, tapez vmrun à l'invite de
commande.

21
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Enregistrement et lecture d'une suite d'images


Workstation 5 permet d'enregistrer vos actions dans une machine virtuelle et de
sauvegarder la suite d'images au format .AVI facilitant ainsi la collaboration entre les
groupes. Le fichier .AVI obtenu peut être relu sur un PC doté d'un lecteur .AVI. Il
est possible de télécharger gratuitement un lecteur Windows sur le site Web de
VMware.
Enregistrez les opérations pour reproduire les défauts d'une configuration particulière
ou enregistrez les opérations de configuration avant d'exécuter une application.
Partagez la suite d'images avec des collègues pour permettre la collaboration entre
les groupes.

Interface utilisateur Linux améliorée


Workstation 5 fournit une nouvelle interface utilisateur gtk-2 sous Linux bénéficiant
d'une présentation et d'une ergonomie améliorées.

Mises à niveau plus aisées et améliorations de l'installation de


«VMware Tools»
À partir de Workstation 5, vous pouvez installer automatiquement une nouvelle
version sur une version existante de Workstation sur des hôtes Windows. Le
programme d'installation désinstalle automatiquement la version précédente avant
d'installer la nouvelle version. Workstation 5 simplifie également l'installation de
«VMware Tools» pour les machines virtuelles Linux en permettant aux utilisateurs
d'installer ce programme sans quitter la session X existante.

Prise en charge du bit NX


Workstation 5 prend maintenant en charge le bit d'instruction non exécutable pour
les systèmes d'exploitation client capables de l'exploiter. Conçu pour contrecarrer les
dépassements de capacité de la mémoire tampon malveillants, NX permet aux
applications écrites correctement de désigner l'espace mémoire comme étant
exécutable de façon à ce que tout code essayant d'accéder à un autre espace
mémoire ne soit pas exécuté.

VMware Virtual Machine Importer


Cet utilitaire autonome vous permet de convertir vos machines virtuelles Microsoft,
depuis Virtual PC ou Microsoft Virtual Server, en machines virtuelles VMware
compatibles avec Workstation 4 ou 5. La machine virtuelle VMware est complètement
indépendante du format précédent, prête à être utilisée avec toutes les
fonctionnalités améliorées de VMware Workstation. Le fichier source reste intact.

www.vmware.com
22
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Configuration du système de l'hôte


De quoi avez-vous besoin pour tirer le meilleur profit de VMware Workstation 5 ?
Utilisez la liste d'exigences suivante comme point de départ. N'oubliez pas que les
machines virtuelles fonctionnant sous VMware Workstation sont identiques à des
ordinateurs physiques en de nombreuses façons. En outre, comme les ordinateurs
physiques, elles sont généralement plus performantes si elles sont dotées de
processeurs plus rapides et d'une capacité de mémoire supérieure.

Ordinateur
• PC compatible x86 standard
• UC de 500 MHz ou plus rapide (recommandé, 400 MHz minimum)
Processeurs compatibles :
• Intel® : Celeron®, Pentium® II, Pentium III, Pentium 4, Pentium M (y compris les
ordinateurs intégrant la technologie mobile Centrino™), Xeon™ (y compris
«Prestonia»)
• AMD™ : Athlon™, Athlon MP, Athlon XP, Duron™, Opteron™
• Prise en charge expérimentale d'AMD Sempron™
Pour plus d'informations, y compris sur les processeurs non compatibles,
consultez la base de connaissances de VMware à l'adresse suivante :
www.vmware.com/support/kb/enduser/std_adp.php?p_faqid=967
• Systèmes multiprocesseurs pris en charge
• Prise en charge d'un processeur 64 bits pour les UC AMD64 Opteron, Athlon 64
et Intel IA-32e (y compris «Nocona»)

Mémoire
• Mémoire suffisante pour exécuter le système d'exploitation hôte, plus mémoire
requise par chaque système d'exploitation client et pour les applications sur
l'hôte et le client. Consultez la documentation relative au système d'exploitation
client et à l'application pour connaître leur besoin en mémoire.
• 256 Mo recommandé, 128 Mo minimum

Affichage
• Carte vidéo 16 bits recommandée. Carte vidéo supérieure à 8 bits requise
• Les hôtes Linux doivent être doté d'un serveur X conforme aux spécifications
X11R6 (comme le XFree86). En outre, leur adaptateur vidéo doit être pris en
charge par ce serveur, afin de permettre l'exécution des systèmes d'exploitation
client en mode plein écran.

23
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Lecteurs de disque
Les systèmes d'exploitation client peuvent résider sur des partitions de disque
physique ou des fichiers disque virtuel.

Disque dur
• Disques durs IDE et SCSI d'une capacité maximale de 950 Go pris en charge
• L'installation de base requiert un espace libre de 100 Mo (hôtes Windows) ou 20
Mo (hôtes Linux).
• Au moins 1 Go d'espace disque est recommandé par système d'exploitation
client et logiciels utilisés avec ce dernier. Si vous utilisez une configuration par
défaut, les besoins réels en espace disque sont approximativement identiques à
ceux de l'installation et de l'exécution du système d'exploitation client et des
applications sur un ordinateur physique.

Lecteur de CD-ROM/DVD-ROM optique


• Lecteurs optiques IDE et SCSI pris en charge
• Lecteurs de CD-ROM et DVD-ROM pris en charge
• Fichiers image disque ISO pris en charge

Mise en réseau local (facultative)


• Tout contrôleur Ethernet pris en charge par le système d'exploitation hôte
• Les réseaux non Ethernet pris en charge à l'aide de la translation d'adresses
réseau (NAT) ou une combinaison de mise en réseau des hôtes uniquement
associée à un logiciel de routage sur le système d'exploitation hôte

Système d'exploitation hôte


VMware Workstation est disponible pour les systèmes d'exploitation Windows et
Linux.

Système d'exploitation hôte Windows (32 bits)


• Windows Server 2003 Web Edition, Windows Server 2003 Standard Edition,
Windows Server 2003 Enterprise Edition
• Windows XP Professionnel et Windows XP Édition familiale Service Pack 1 ou 2
(les versions énumérées sont également prises en charge sans service pack)
• Windows 2000 Professionnel Service Pack 3 ou 4, Windows 2000 Server Service
Pack 3 ou 4, Windows 2000 Advanced Server Service Pack 3 ou 4 (les versions
énumérées sont également prises en charge sans service pack)

www.vmware.com
24
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Système d'exploitation hôte Windows (64 bits)


• Windows Server 2003 (édition bêta 64 bits)
• Prise en charge expérimentale de la version bêta de Windows XP (édition 64 bits)
Internet Explorer 4.0 ou une version supérieure est requis pour le système d'aide en
ligne de Windows.

Linux Systèmes d'exploitation hôte


Les distributions et les noyaux pris en charge sont répertoriés ci-dessous. VMware
Workstation peut ne pas fonctionner sur les systèmes non conformes à aux
spécifications requises.
Remarque : Au fur et à mesure de l'apparition de nouveaux noyaux et de nouvelles
distributions Linux, VMware modifie et teste ses produits pour garantir la stabilité et la
fiabilité sur ces plates-formes hôte. Nous mettons tout en œuvre pour ajouter de
nouveaux noyaux et de nouvelles distributions de façon opportune. Cependant, tant
qu'un noyau ou une distribution n'a pas été ajouté à la liste ci-après, son utilisation
avec nos produits n'est pas prise en charge. Consultez la zone de téléchargement de
notre site Web pour rechercher les derniers modules pré-intégrés : www.vmware.com/
download/.
• Prise en charge actuelle de plusieurs noyaux 2.6
• Mandrake Linux 10
• Mandrake Linux 9.0 stock 2.4.19
• RHEL AS/ES/WS 4.0—32 bits, 64 bits (expérimental)
• RHEL AS/ES/WS 3.0 stock 2.4.21, mise à jour 2.4.21-15.EL, 64 bits
• Red Hat Enterprise Linux 2.1 stock 2.4.9-e3
• Red Hat Linux Advanced Server 2.1 stock 2.4.9-e3
• Red Hat Linux 9.0 stock 2.4.20-8, mise à niveau 2.4.20-20.9
• Red Hat Linux 8.0 stock 2.4.18
• Red Hat Linux 7.3 stock 2.4.18
• Red Hat Linux 7.2 stock 2.4.7-10, mise à niveau 2.4.9-7, mise à niveau 2.4.9-13,
mise à niveau 2.4.9-21, mise à niveau 2.4.9-31
• SuSE Linux 9.1 stock 2.6.4-52
• SuSE Linux 9.0 stock 2.4.21-99
• SuSE Linux Enterprise Server 9.0 32 bits, 64 bits, SP1 (les versions énumérées sont
également prises en charge sans service pack)

25
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• SuSE Linux Enterprise Server 8 stock 2.4.19, 64 bits


• SuSE Linux 8.2 stock 2.4.20
• SuSE Linux 8.1 stock 2.4.19
• SuSE Linux 8.0 stock 2.4.18
• SuSE Linux Enterprise Server 7 stock 2.4.7 et correctif 2
• SuSE Linux 7.3 stock 2.4.10
Les plates-formes non mentionnées ci-dessus ne sont pas prises en charge.
Un navigateur Web est requis pour le système d'aide.

www.vmware.com
26
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Caractéristiques des machines virtuelles


Chaque machine virtuelle créée avec VMware Workstation 5 fournit une plate-forme
intégrant les périphériques suivants que votre système d'exploitation client peut
détecter.

Processeur
• Processeur identique à celui de l'ordinateur hôte
Remarque : Un processeur 64 bits s'exécute en mode 32 bits classique sur la
machine virtuelle.
• Un seul processeur par machine virtuelle au sein de systèmes multi-processeurs
symétriques

Chipset
• Carte-mère de type Intel 440BX
• NS338 SIO
• 82093AA IOAPIC

BIOS
• PhoenixBIOS™ 4.0 version 6 avec BIOS VESA

Mémoire
• Jusqu'à 3,6 Go, en fonction de la mémoire de l'hôte
• Maximum de 4 Go disponibles pour toutes les machines virtuelles

Cartes graphiques
• Prise en charge VGA et SVGA

Lecteurs IDE
• Jusqu'à quatre périphériques : disques, CD-ROM ou DVD-ROM (possibilité
d'utiliser des lecteurs DVD pour lire les données contenues sur les DVD-ROM ; les
DVD vidéo ne sont pas pris en charge)
• Les disques durs peuvent être des disques virtuels ou physiques.
• Disques virtuels IDE jusqu'à 950 Go
• Le lecteur de CD-ROM peut être un périphérique physique ou un fichier image
ISO.

27
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Périphériques SCSI
• Jusqu'à sept périphériques
• Disques virtuels SCSI jusqu'à 950 Go
• Les disques durs peuvent être des disques virtuels ou physiques.
• Un support SCSI générique permet d'utiliser des périphériques sans avoir besoin
de pilotes sur le système d'exploitation hôte. Il fonctionne avec des scanners,
CD-ROM, DVD-ROM, lecteurs de bande et autres périphériques SCSI.
• Contrôleur d'E/S SCSI Ultra320 LSI53C10xx LSI Logic®
• Adaptateur de bus hôte compatible BT-958 Mylex® (BusLogic). Pilote
supplémentaire requis pour Windows XP et Windows Server 2003 (disponible
auprès de VMware)

Lecteurs de disquettes
• Jusqu'à deux lecteurs de disquettes de 1,44 Mo
• Disques physiques ou fichiers image sur disquette

Ports série (COM)


• Jusqu'à quatre ports série (COM)
• Sortie vers des ports série, des fichiers Windows ou Linux ou des canaux
nommés

Ports parallèles (LPT)


• Jusqu'à deux ports parallèles bidirectionnels (LPT)
• Sortie vers des ports parallèles ou des fichiers sur le système d'exploitation hôte

Ports USB
• Contrôleurs UHCI USB 1.1 doté de deux ports
• Prend en charge des périphériques dont : imprimantes USB, scanners, PDA,
disques durs, lecteurs de carte mémoire, appareils photos numériques, ainsi que
périphériques de diffusion (webcams, haut-parleurs et micros).

Clavier
• Type 104 touches Windows 95/98 amélioré

Souris et tablettes à dessin


• Souris PS/2
• Tablettes série supportées

www.vmware.com
28
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Carte Ethernet
• Jusqu'à trois cartes Ethernet virtuelles
• Compatible AMD PCnet-PCI II

Audio
• Entrée et sortie audio
• Émulation Creative Labs Sound Blaster AudioPCI (entrée MIDI, contrôleurs de jeu
et manettes de jeu non pris en charge)

Mise en réseau virtuelle


• Neuf commutateurs Ethernet virtuels (dont trois sont configurés par défaut pour
une mise en réseau en parallèle, hôte uniquement ou NAT)
• La mise en réseau virtuelle prend en charge la plupart des protocoles Ethernet, y
compris TCP/IP, NetBEUI, Microsoft Networking, Samba, Novell NetWare et
Network File System.
• La translation d'adresses réseau intégrée prend en charge le logiciel client via
TCP/IP, FTP, DNS, HTTP et Telnet.
• Prise en charge d'un réseau privé virtuel pour le protocole PPTP sur NAT

29
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Systèmes d'exploitation client pris en


charge
Les systèmes d'exploitation énumérés ici ont été testés sur des machines virtuelles
VMware Workstation 5 et sont officiellement pris en charge. Pour plus d'informations
sur l'installation des systèmes d'exploitation client les plus courants, reportez-vous au
manuel VMware Guest Operating System Installation Guide, disponible sur le site Web
de VMware ou dans le menu Help.
Les systèmes d'exploitation non répertoriés ne sont pas pris en charge sur les
machines virtuelles VMware Workstation. Pour obtenir la liste la plus récente des
systèmes d'exploitation client pris en charge, consultez la section de support du site
Web de VMware Web à l'adresse suivante : www.vmware.com/support/.

Microsoft Windows 32 bits


• Prise en charge expérimentale de Windows, nom de code Longhorn, version
bêta
• Windows Server 2003 Web Edition, Standard Edition, Enterprise Edition, Small
Business Server 2003
• Windows XP Professionnel et Édition familiale Service Pack 1 ou 2 (les versions
énumérées sont également prises en charge sans service pack)
• Windows 2000 Professionnel et Server Service Pack 1, 2, 3 ou 4 (les versions
énumérées sont également prises en charge sans service pack), Windows 2000
Advanced Server Service Pack 3 ou 4
• Windows NT® Workstation et Server 4.0 Service Pack 6a requis, Windows NT 4.0
Terminal Server Edition Service Pack 6 requis
• Windows Me
• Windows 98 (y compris tous les Services Pack client) et Windows 98 SE
• Windows 95 (y compris le Service Pack 1 et toutes les versions OSR)
• Windows for Workgroups 3.11
• Windows 3.1

Microsoft MS-DOS
• MS-DOS 6.x

www.vmware.com
30
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Linux
• Mandrake Linux 8.2, 9.0, 9.2, 10
• Red Hat Linux 7.0, 7.1, 7.2, 7.3, 8.0, 9.0
• RHEL AS/ES/WS 4.0 (32 bits)
• RHEL AS/ES/WS 2.1, 3.0
• RHEL Advanced Server 2.1
• SuSE Linux 7.3, 8.0, 8.1, 8.2, 9.0, 9.1, 9.2.
• SuSE Linux Enterprise Server 7, 7 correctif 2, 8, 9, 9 SP1
• Turbolinux 7.0, Enterprise Server 8, Workstation 8

Novell
• Netware Server 5.1 SP8, 6.0 SP4, 6.5 SP3
• Linux Desktop 9

FreeBSD
• FreeBSD 4.0, 4.1, 4.2, 4.3, 4.4, 4.5, 4.6.2, 4.8, 5.0
Remarque : Si vous utilisez des disques virtuels SCSI de plus de 2 Go avec
FreeBSD 4.0–4.3, des problèmes connus se produisent et le système
d'exploitation client ne s'initialise pas. Pour plus d'informations à ce sujet,
reportez-vous au manuel VMware Guest Operating System Installation Guide,
disponible sur le site Web de VMware ou dans le menu Help.

Sun
• Prise en charge expérimentale de Solaris x86 Platform Edition 9, 10 version bêta
• Java Desktop System (JDS) 2

31
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Ressources du support technique


Documentation sur le Web
La documentation intégrale de VMware Workstation, notamment les dernières mises
à jour de ce manuel, est disponible sur le site Web de VMware à l'adresse suivante :
www.vmware.com/support/.
Base de connaissances de VMware
Des remarques et des astuces de dépannage dédiées aux utilisateurs expérimentés
sont disponibles dans la base de connaissances sur le site Web de VMware à l'adresse
suivante : www.vmware.com/kb.
Communauté de VMware
La communauté de VMware comprend les forums et les groupes de discussion
sponsorisés par VMware.
Forums de discussion
La communauté de VMware est un ensemble de forums de discussion modérés
hébergés sur le site Web de VMware et ouverts à tous les utilisateurs de VMware. Ces
forums vous permettent de partager votre expérience en matière d'utilisation des
produits VMware, de soumettre des questions ou des problèmes techniques et de
profiter de l'expérience et des conseils d'autres utilisateurs VMware. Le forum de la
communauté de VMware se trouve à l'adresse suivante : www.vmware.com/
community.
Groupes de discussion
Les groupes de discussion de VMware sont principalement des forums dédiés aux
utilisateurs, afin qu'ils s'entraident. Nous vous encourageons à les consulter et à
soumettre problèmes, contournements et solutions. Bien que le personnel de
VMware puisse consulter et participer aux groupes de discussion, il ne s'agit pas d'un
canal de support technique officiel. Le serveur de nouvelles VMware NNTP se trouve à
l'adresse suivante : news.vmware.com.
Pour plus d'informations sur les forums et les groupes de discussion, consultez
l'adresse suivante : www.vmware.com/vcommunity/newsgroups.html.
Signalement des problèmes
Si vous rencontrez des problèmes lors de l'exécution de VMware Workstation, veuillez
les signaler au support technique de VMware.
Les directives suivantes mentionnent les informations dont nous avons besoin pour
diagnostiquer les problèmes.
Si une machine virtuelle se ferme de façon anormale ou tombe en panne, veuillez
exécuter le script de maintenance pour récupérer les fichiers journaux et les
informations système appropriés. Observez la procédure ci-après, adaptée à votre
ordinateur hôte.

www.vmware.com
32
C H A P I T R E 1 Introduction et configuration du système

Hôte Windows
1. Ouvrez l'invite de commande.
2. Basculez sur le répertoire programme de VMware Workstation.
C:
cd \Program Files\VMware\VMware Workstation
Si vous n'avez pas installé le programme dans le répertoire par défaut, utilisez la
lettre de lecteur appropriée et indiquez le chemin approprié dans la commande
cd ci-dessus.
3. Exécutez le script de maintenance.
cscript vm-support.vbs
4. Après l'exécution du script, le nom du répertoire dans lequel le résultat
correspondant est enregistré s'affiche. À l'aide d'un utilitaire de compression de
fichiers comme WinZip ou PKZIP, compressez ce répertoire et joignez le fichier
compressé à votre demande de support technique.

Hôte Linux
1. Ouvrez un terminal.
2. Exécutez le script de maintenance en tant qu'utilisateur exécutant la machine
virtuelle.
vm-support
Si vous n'exécutez pas le script en tant que superutilisateur, ce dernier affiche
des messages indiquant qu'il ne peut pas regrouper d'informations. Ceci est
normal. Si le support technique de VMware requiert ces informations, le
technicien vous demandera de réexécuter ce script en tant que superutilisateur.
3. Le script crée un fichier compressé (.tgz) dans le répertoire courant. Joignez-le
à votre demande de support technique.
Si vous signalez un problème rencontré à l'installation de VMware Workstation, il peut
également s'avérer utile de joindre le fichier journal d'installation.
Sur un hôte Windows, il s'agit du fichier VMInst.log. Il est enregistré dans le
répertoire des fichiers temporaires. Sur un hôte Windows NT, l'emplacement par
défaut est C:\temp. Sur un hôte Windows 2000, Windows XP ou Windows Server
2003, l'emplacement par défaut est C:\Documents and
Settings\<username>\Local Settings\Temp. Le répertoire Local
Settings est caché par défaut. Pour voir son contenu, ouvrez My Computer (Poste
de travail), Tools (Outils) > Folder Options (Options des dossiers), cliquez sur l'onglet
View (Afficher) et sélectionnez Show Hidden Files and Folders (Afficher les fichiers et
dossiers cachés).
Veillez à enregistrer votre numéro de série. Vous pouvez ensuite signaler vos
problèmes en soumettant une demande de support technique sur le site suivant :
www.vmware.com/requestsupport.

33
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Quelles sections consulter à présent ?


• «Installation de VMware Workstation», page 35
• «Mise à niveau de VMware Workstation», page 51

www.vmware.com
34
Installation de VMware
CHAPITRE 2
Workstation

Ce chapitre décrit la procédure d'installation de VMware Workstation sur votre


système hôte Linux ou Windows :
• «Sélection du système hôte», page 36
• «Mise à niveau des versions précédentes», page 36
• «Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Windows», page 37
• «Installation de Workstation sur un hôte Windows», page 38
• «Installation de VMware Workstation sans avertissement», page 42
• «Désinstallation de VMware Workstation 5 d'un hôte Windows», page 43
• «Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Linux», page 44
• «Avant de procéder à l'installation sur un hôte Linux», page 45
• «Installation de Workstation sur un hôte Linux», page 45
• «Navigateur Web requis», page 48
• «Désinstallation de VMware Workstation 5 d'un hôte Linux», page 48

35
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Sélection du système hôte


VMware Workstation est disponible pour les ordinateurs hôte Windows et Linux. Les
fichiers d'installation dédiés à ces deux plates-formes hôte figurent sur le même CD-
ROM.
Votre numéro de série vous permet de n'utiliser VMware Workstation que sur le
système d'exploitation pour lequel vous disposez d'une licence. Si vous possédez un
numéro de série pour un hôte Windows, vous ne pouvez pas exécuter le logiciel sur
un hôte Linux et inversement.
Pour utiliser VMware Workstation sur un autre système d'exploitation hôte (par
exemple, sur un hôte Linux si vous possédez une licence pour un hôte Windows),
vous devez acquérir une licence correspondante sur le site Web de VMware. Vous
pouvez également obtenir une licence d'évaluation gratuite du logiciel pendant 30
jours. Pour plus d'informations, consultez le site Web suivant : www.vmware.com/
download/.
• Pour installer le logiciel sur un ordinateur hôte Windows pris en charge, voir
«Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Windows», page 37.
• Pour installer le logiciel sur un ordinateur hôte Linux pris en charge, voir
«Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Linux», page 44.

Mise à niveau des versions précédentes


Si vous mettez à niveau votre logiciel à partir d'une version antérieure de VMware
Workstation, lisez la section «Mise à niveau de VMware Workstation», page 51 avant de
commencer.

www.vmware.com
36
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

Installation de VMware
Workstation 5 sur un hôte
Windows
Les premiers pas avec VMware Workstation sont simples. Les principales étapes sont
les suivantes :
1. Installez le logiciel VMware Workstation comme décrit dans la section
«Installation de Workstation sur un hôte Windows», page 38.
2. Lancez VMware Workstation, puis entrez votre numéro de série.
Vous ne devez exécuter cette action qu'une seule fois, lors du processus
d'installation lorsque vous y êtes invité ou en sélectionnant
Help > Enter Serial Number.
Si vous ne possédez pas déjà un numéro de série d'une installation précédente,
le programme d'installation vous invite à indiquer le numéro de série pendant
l'installation. Si vous choisissez de ne pas saisir le numéro de série pendant
l'installation, vous pouvez l'indiquer ultérieurement en sélectionnant
Help > Enter Serial Number.
3. Créez une machine virtuelle à l'aide de l'assistant New Virtual Machine Wizard.
Voir «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101.
4. Installez le système d'exploitation client sur la nouvelle machine virtuelle. Pour
ce faire, vous avez besoin du support d'installation (CD-ROM ou disquettes)
dédié à votre système d'exploitation client. Voir «Installation d'un système
d'exploitation client et de «VMware Tools»», page 118.
5. Installez le package «VMware Tools» sur la machine virtuelle pour bénéficier de
performances optimales. Voir «Installation de «VMware Tools»», page 121.
6. Commencez à utiliser la machine virtuelle.
Avant de commencer, vérifiez que vous disposez des éléments suivants :
• Un ordinateur et un système d'exploitation hôte conformes aux spécifications
système requises pour exécuter VMware Workstation. Voir «Configuration du
système de l'hôte», page 23.
• Le logiciel d'installation de VMware Workstation. Si vous avez acquis la
distribution «package» de VMware Workstation, le système d'installation se
trouve sur le CD du package. Si vous avez acquis la version électronique, le
logiciel d'installation se trouve dans le fichier que vous avez téléchargé.

37
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Le numéro de série de VMware Workstation. Le numéro de série est fourni avec


le package VMware Workstation ou dans le message électronique de
confirmation de l'ordre de distribution électronique.
• Le CD ou les disquettes pour le système d'exploitation client.

Installation de Workstation sur un hôte Windows


1. Connectez-vous à votre hôte Microsoft Windows en tant qu'administrateur ou
membre du groupe des administrateurs de Windows.
Remarque : Sur un ordinateur hôte Windows XP ou Windows Server 2003, vous
devez vous connecter en tant qu'administrateur local (c'est-à-dire, sans
connexion au domaine) pour installer VMware Workstation.
Remarque : Bien que vous deviez vous connecter en tant qu'administrateur
pour installer VMware Workstation, un utilisateur doté de droits utilisateur
classiques peut exécuter le programme après son installation. N'oubliez pas
qu'une licence est requise par utilisateur.
2. Si vous installez le logiciel à partir d'un CD, sélectionnez Run (Exécuter) dans le
menu Start (Démarrer), puis entrez D:\setup.exe, D: correspondant à
la lettre attribuée à votre lecteur de CD-ROM.
Si vous installez le logiciel à partir du fichier téléchargé, sélectionnez Run
(Exécuter) dans le menu Start (Démarrer), accédez au répertoire dans lequel
vous avez enregistré le fichier d'installation téléchargé, puis exécutez le
programme d'installation (le nom de fichier est identique à
VMwareWorkstation-<xxxx>.exe, <xxxx> correspondant à une série
de nombres représentant la version et le build).
3. La boîte de dialogue Welcome apparaît.

www.vmware.com
38
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

Cliquez sur Next.

4. Validez l'accord de licence utilisateur final (EULA). Sélectionnez l'option Yes, I


accept the terms in the license agreement, puis cliquez sur Next.

5. Choisissez le répertoire dans lequel installer VMware Workstation. Pour l'installer


dans un autre répertoire que le répertoire par défaut, cliquez sur Change et
accédez au répertoire de votre choix. Si le répertoire n'existe pas, le programme
d'installation le crée pour vous. Cliquez sur Next.
Attention : N'installez pas VMware Workstation sur un disque réseau.
Remarque : Windows et le programme d'installation Microsoft limitent à 255
caractères la longueur du chemin d'accès d'un dossier sur le disque local. Pour
un chemin permettant d'accéder à un dossier se trouvant sur un disque mappé
ou partagé, la limite est de 240 caractères. Si le chemin au dossier du programme
VMware Workstation contient davantage de caractères, un message d'erreur
apparaît. Vous devez sélectionner ou entrer un chemin d'accès plus court.

39
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

6. Sélectionnez les raccourcis que vous souhaitez que le programme d'installation


crée.

Choix disponibles : bureau, menu Start et barre d'outils Quick Launch.


7. Le programme d'installation a rassemblé toutes les informations requises et il est
prêt à commencer l'installation du logiciel.

Si vous souhaitez modifier des paramètres ou des informations que vous avez
fournis, faites-le maintenant. Cliquez sur Back jusqu'à ce que la boîte de dialogue
contenant les données à modifier apparaisse.
Si aucune modification n'est requise, cliquez sur Install. Le programme
d'installation commence à copier les fichiers sur l'ordinateur.
8. Si le programme d'installation détecte que la fonction d'exécution automatique
du CD-ROM est activée, un message apparaît, vous permettant de désactiver
cette fonction. Sa désactivation prévient toute interaction indésirable avec les
machines virtuelles installées sur ce système.

www.vmware.com
40
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

9. (Windows uniquement) Vous pouvez voir apparaître une ou plusieurs boîtes de


dialogue Digital Signature Not Found lorsque le programme d'installation
commence à installer VMware Virtual Ethernet Adapters.

Les pilotes de VMware Workstation sont testés mais peuvent ne pas avoir encore
été certifiés Microsoft WHQL. Vous pouvez ignorer ces avertissements en toute
sécurité et cliquez sur Continue pour poursuivre l'installation des pilotes.

10. Indiquez, si vous le souhaitez, votre nom, celui de votre entreprise et le numéro
de série, puis cliquez sur Next. Le numéro de série figure sur la carte
d'enregistrement fournie avec le package. Les données sur l'utilisateur et
l'entreprise saisies ici figurent ensuite dans la boîte About (Help > About
VMware Workstation). Si vous ignorez cette étape, vous êtes invité à entrer le
numéro de série à la première exécution de VMware Workstation.

41
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

11. Cliquez sur Finish. Le logiciel VMware Workstation est installé.


12. Certaines installations peuvent nécessiter de redémarrer l'ordinateur.
Redémarrez-le maintenant pour permettre à VMware Workstation de terminer
l'installation correctement.

Installation de VMware Workstation sans avertissement


Si vous installez VMware Workstation sur plusieurs ordinateurs hôte Windows (dans
un environnement d'entreprise par exemple), vous souhaiterez peut-être utiliser la
fonction d'installation automatique du programme d'installation de Microsoft
Windows.
Avant d'installer VMware Workstation automatiquement, vous devez vous assurer que
l'ordinateur hôte est doté de la version 2.0 ou supérieure du moteur d'exécution MSI.
Cette version du programme d'installation est disponible pour Windows à partir de
Windows XP et séparément auprès de Microsoft.
Les étapes suivantes décrivent les procédures d'installation automatique. Pour plus
d'informations sur l'utilisation du programme d'installation de Microsoft Windows,
consultez le site Web de Microsoft.
1. Extrayez de façon automatisée l'image de l'installation administrative du
programme d'installation de VMware Workstation :
setup.exe /a /s /v"/qn TARGETDIR=<InstallTempPath>"
setup.exe correspond au nom du programme d'installation sur le CD de
distribution. Si vous utilisez un programme d'installation téléchargé, le nom de
fichier est identique à VMwareWorkstation-<xxxx>.exe, <xxxx>
correspondant à une série de chiffres représentant les numéros de version et de
build.
<InstallTempPath> correspond au chemin complet d'accès au dossier
dans lequel vous souhaitez enregistrer l'image de l'installation administrative.
2. Exécutez une installation automatisée à l'aide de msiexec et de l'image de
l'installation administrative extraite lors de l'étape précédente :
msiexec -i "<InstallTempPath>\VMware Workstation.msi"
[INSTALLDIR="<PathToProgramDirectory>"] ADDLOCAL=ALL
[REMOVE=<featurename,featurename>] /qn
Entrez la commande sur une ligne. Si vous souhaitez installer VMware
Workstation dans un autre emplacement que l'emplacement par défaut,
remplacez le chemin indiqué après INSTALLDIR= par celui de l'emplacement
qui vous convient.

www.vmware.com
42
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

Vous pouvez utiliser la propriété REMOVE= facultative pour ignorer l'installation


de certaines fonctionnalités. La propriété REMOVE= peut prendre l'une ou
plusieurs des valeurs suivantes :

Valeur Description
Authd Service d'autorisation de VMware
Network Composants de mise en réseau, y compris le pont virtuel et les adaptateurs
hôte pour la mise en réseau des hôtes uniquement et NAT. Ne supprimez pas
cette valeur si vous souhaitez utiliser la technologie NAT ou DHCP.
DHCP Serveur DHCP virtuel
NAT Périphérique NAT virtuel

Si vous indiquez plusieurs valeurs, séparez-les à l'aide d'une virgule. Par exemple,
REMOVE=Authd,NAT.
Remarque : Si vous indiquez REMOVE=Network, le programme d'installation
ignore l'installation de certains composants de mise en réseau, y compris la
technologie NAT et DHCP. Il n'est pas nécessaire d'indiquer DHCP ou NAT
séparément.
Vous pouvez personnaliser davantage l'installation en ajoutant l'une des
propriétés d'installation suivantes à la commande à l'aide du format
PROPERTY="value". Les valeurs 1 et 0 signifient respectivement vrai et faux.
Si vous utilisez la propriété du numéro de série, entrez ce dernier avec des traits
d'union (xxxxx-xxxxx-xxxxx-xxxxx).

Propriété Action Par défaut


DESKTOP_SHORTCUT Installe un raccourci sur le bureau 1
DISABLE_AUTORUN Désactive l'exécution automatique du CD sur l'hôte 1
REMOVE_LICENSE (Désinstallation uniquement) Supprime toutes les 0
licences enregistrées lors de la désinstallation
SERIALNUMBER Entre automatiquement le numéro de série

Installation de «VMware Tools»


Remarque : N'oubliez pas d'installer «VMware Tools» après l'installation d'un système
d'exploitation client. Voir «Installation de «VMware Tools»», page 121.

Désinstallation de VMware Workstation 5 d'un hôte Windows


Pour désinstaller VMware Workstation 5, utilisez la fonction Add/Remove Programs
(Ajout/Suppression de programmes) du panneau de configuration. Sélectionnez
l'entrée correspondant à VMware Workstation, puis cliquez sur Remove (Supprimer).
Suivez les instructions à l'écran.

43
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Installation de VMware
Workstation 5 sur un hôte Linux
Les premiers pas avec VMware Workstation sont simples. Les principales étapes sont
les suivantes :
1. Installez le logiciel VMware Workstation comme décrit dans la section
«Installation de Workstation sur un hôte Linux», page 45.
2. Lancez VMware Workstation.
3. Entrez le numéro de série.
Cette action n'est requise qu'une seule fois. Si un numéro de série d'une
installation précédente n'est pas déjà configuré, vous êtes invité à indiquer le
numéro de série lors du lancement de Workstation. Pour entrer le numéro de
série, sélectionnez Help > Enter Serial Number.
Remarque : Vous pouvez installer Workstation sans numéro de série. Toutefois,
vous ne pouvez pas activer de machine virtuelle si vous ne saisissez pas de
numéro de série.
4. Créez une machine virtuelle à l'aide de l'assistant New Virtual Machine Wizard.
Voir «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101.
5. Installez le système d'exploitation client sur la nouvelle machine virtuelle. Pour
ce faire, vous avez besoin du support d'installation (CD-ROM ou disquettes)
dédié à votre système d'exploitation client. Voir «Installation d'un système
d'exploitation client et de «VMware Tools»», page 118.
6. Installez le package «VMware Tools» sur la machine virtuelle pour bénéficier de
performances optimales. Voir «Installation de «VMware Tools»», page 121.
7. Commencez à utiliser la machine virtuelle.

www.vmware.com
44
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

Avant de procéder à l'installation sur un hôte Linux


Avant de commencer, vérifiez que vous disposez des éléments suivants :
• Un ordinateur et un système d'exploitation hôte conformes aux spécifications
système requises pour exécuter VMware Workstation. Voir «Configuration du
système de l'hôte», page 23.
• Le logiciel d'installation de VMware Workstation. Si vous avez acquis la
distribution «package» de VMware Workstation, le système d'installation se
trouve sur le CD du package. Si vous avez acquis la version électronique, le
logiciel d'installation se trouve dans le fichier que vous avez téléchargé.
• Le numéro de série de VMware Workstation. Le numéro de série est fourni avec
le package VMware Workstation ou dans le message électronique de
confirmation de l'ordre de distribution électronique.
• Le CD ou les disquettes pour le système d'exploitation client.
Consultez les remarques suivantes et apportez tous les ajustements nécessaires à la
configuration du système d'exploitation hôte.
• vmware-distrib : En présence d'une installation tar, supprimez le répertoire
vmware-distrib précédent avant de réaliser de nouveau une installation à
partir d'un tar. L'emplacement par défaut de ce répertoire est le suivant : /tmp/
vmware-distrib
• Horloge : La fonction d'horloge en temps réel doit être compilée dans le noyau
Linux.
• Port parallèle : VMware Workstation pour Linux requiert de créer et de charger
l'option «PC-style hardware» du port parallèle (CONFIG_PARPORT_PC) sous la
forme d'un module de noyau (cela signifie qu'il doit être configuré sur «m» lors
de la compilation du noyau).

Installation de Workstation sur un hôte Linux


Remarque : Les étapes suivantes présentent une installation à partir d'un CD-ROM. Si
vous avez téléchargé le logiciel, les étapes sont identiques hormis le fait que vous
lancez la procédure à partir du répertoire dans lequel vous avez enregistré le fichier du
programme d'installation téléchargé et non depuis le répertoire Linux sur le CD.
1. Connectez-vous à l'hôte Linux à l'aide du nom d'utilisateur que vous envisagez
d'utiliser pour exécuter VMware Workstation.
2. Dans une fenêtre du terminal, définissez-vous en tant que superutilisateur afin
de pouvoir exécuter les étapes d'installation initiales.
su -

45
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

3. Montez le CD-ROM de VMware Workstation.


4. Basculez sur le répertoire Linux du CD.
5. Poursuivez l'installation, conformément à la section appropriée relative au
programme d'installation qui vous intéresse :
• Utilisation du programme d'installation tar
• Utilisation du programme d'installation RPM

Utilisation du programme d'installation tar


Remarque : Vous pouvez ignorer les étapes de copie et de décompression
de l'archive et procéder directement à l'installation depuis le répertoire
vmware-distrib du CD.
a. Copiez l'archive tar dans un répertoire temporaire sur votre disque dur : /
tmp, par exemple.
cp VMware-<xxxx>.tar.gz /tmp
b. Basculez sur le répertoire dans lequel vous souhaitez copier le fichier.
cd /tmp
c. Décompressez l'archive.
tar zxf VMware-<xxxx>.tar.gz
d. Basculez sur le répertoire d'installation.
cd vmware-distrib
e. Exécutez le programme d'installation.
./vmware-install.pl
f. Acceptez les répertoires par défaut pour les fichiers binaires, les fichiers de
bibliothèque, les fichiers manuels, les fichiers de documentation et le script
d'initialisation.
g. Répondez Yes lorsque vous êtes invité à exécuter vmware-config.pl.
Les instructions relatives à l'installation de l'archive tar sont terminées. Ignorez les
instructions relatives au programme d'installation RPM et passez à l'étape 6.

www.vmware.com
46
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

Utilisation du programme d'installation RPM


a. Exécutez RPM en indiquant le fichier d'installation.
rpm -Uhv VMware-<xxxx>.rpm
VMware-<xxxx>.rpm correspond au fichier d'installation sur le CD-ROM.
À la place de <xxxx>, le nom de fichier contient des numéros qui
correspondent à la version et au build.
b. Exécutez le programme de configuration à partir de la ligne de commande.
vmware-config.pl
6. Appuyez sur Entrée pour lire l'accord de licence utilisateur final (EULA). Vous
pouvez le parcourir plus rapidement en appuyant sur la barre d'espace. Si l'invite
Do you accept n'apparaît pas, appuyez sur Q pour afficher la requête
suivante.
7. Les invites restantes sont formulées de sorte que la réponse par défaut est
généralement appropriée.
Remarque : Si vous n'activez pas la mise en réseau de l'hôte lors de l'installation
de Workstation, vous ne pouvez pas permettre à une machine virtuelle d'utiliser
la mise en réseau pontée ou la mise en réseau de l'hôte uniquement.
8. Le programme de configuration affiche un message stipulant que la
configuration a été terminée avec succès. Si ce message n'apparaît pas,
réexécutez le programme de configuration.
9. Lorsque vous avez terminé, quittez le compte superutilisateur.
exit
Installez «VMware Tools» après l'installation d'un système d'exploitation client. Voir
«Installation de «VMware Tools»», page 121.

Configuration avec vmware-config.pl


Utilisez vmware-config.pl pour configurer votre installation de VMware
Workstation.
Remarque : Si vous exécutez le programme d'installation RPM, vous devez le faire
séparément depuis la ligne de commande. Si vous procédez à l'installation depuis une
archive tar, le programme d'installation propose d'exécuter la configuration à votre
place. Répondez Yes lorsque cette invite apparaît.

Modifications de configuration requises


La configuration avec vmware-config.pl est requise dans les circonstances
suivantes :
• Lorsque vous installez VMware Workstation pour la première fois.

47
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Lorsque vous mettez à niveau votre version de Workstation.


• Lorsque vous mettez à niveau votre noyau (il n'est pas nécessaire de réinstaller
VMware Workstation après la mise à niveau du noyau).
• Pour reconfigurer les options de mise en réseau de VMware Workstation pour
ajouter ou supprimer des réseaux de type hôte uniquement, par exemple.

Emplacement de vmware-config.pl
Le programme d'installation place vmware-config.pl dans /usr/bin. Si /
usr/bin ne correspond pas au chemin par défaut, exécutez le programme à l'aide
de la commande suivante :
/usr/bin/vmware-config.pl

Installation de «VMware Tools»


Remarque : N'oubliez pas d'installer «VMware Tools» après l'installation d'un système
d'exploitation client. Voir «Installation de «VMware Tools»», page 121.

Navigateur Web requis


Pour utiliser le système d'aide de VMware Workstation, un navigateur Web doit être
installé sur l'ordinateur hôte.

Désinstallation de VMware Workstation 5 d'un hôte Linux


Désinstallation d'une installation RPM de Workstation
Si vous avez utilisé le programme d'installation RPM pour installer VMware
Workstation, supprimez le logiciel de votre système en exécutant la commande
suivante :
rpm -e VMwareWorkstation*
Remarque : L'astérisque * correspond à un caractère générique du numéro de
version.

Désinstallation d'une installation tar de Workstation


Si vous avez utilisé le programme d'installation tar pour installer VMware Workstation,
supprimez le logiciel de votre système en exécutant la commande suivante :
vmware-uninstall.pl

www.vmware.com
48
C H A P I T R E 2 Installation de VMware Workstation

Quelles sections consulter à présent ?


• «Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation», page 63
• «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101
• «Exécution de VMware Workstation», page 137

49
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

www.vmware.com
50
Mise à niveau de VMware
CHAPITRE 3
Workstation

Ce chapitre présente la procédure de mise à niveau de VMware Workstation 3 ou 4 sur


un système hôte Linux ou Windows et l'utilisation de machines virtuelles existantes
sous VMware Workstation 5 :
• «Préparation pour la mise à niveau», page 52
• «Mise à niveau sur un hôte Windows», page 55
• «Mise à niveau sur un hôte Linux», page 57
• «Utilisation de machines virtuelles Workstation 4 sous Workstation 5», page 59

51
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Préparation pour la mise à niveau


Avant d'installer VMware Workstation 5
Vous devez exécuter quelques étapes (tandis que la version précédente de VMware
Workstation est toujours sur votre ordinateur et avant d'installer VMware Workstation
5) pour garantir une mise à niveau optimale.

Reprise et arrêt de machines virtuelles interrompues


Si vous envisagez d'utiliser des machines virtuelles créées sous VMware Workstation 3,
4 ou une version bêta de VMware Workstation 5, vérifiez qu'elles ont été totalement
désactivées avant de supprimer la version utilisée pour les créer.
Si la machine virtuelle est interrompue, reprenez-la dans la version précédente,
éteignez le système d'exploitation hôte, puis désactivez-la.
Remarque : Si vous tentez de reprendre une machine virtuelle qui a été interrompue
sous un autre logiciel VMware ou une autre version de VMware Workstation, une boîte
de dialogue vous permet de supprimer ou de conserver le fichier dans lequel l'état
interrompu est enregistré. Pour restaurer l'état interrompu, cliquez sur Keep, puis
reprenez la machine virtuelle sous le produit VMware approprié. Si vous cliquez sur
Discard, vous pouvez activer la machine normalement mais l'état interrompu est
perdu. Le cas échéant, la situation à laquelle vous êtes confronté est identique à une
panne système si vous activez la machine.

Mise à niveau de la machine virtuelle avec un instantané (snapshot) pris sous


Workstation 4
Pour les instantanés pris sous une version antérieure de Workstation, voir «Utilisation
de machines virtuelles Workstation 4 sous Workstation 5», page 59.

Vérification du fonctionnement de tous les disques dans le même mode


Workstation 3 uniquement : Si une machine virtuelle existante possède un ou
plusieurs disques virtuels et que tous les disques sont en mode permanent ou
annulation, la mise à niveau est simple.
Workstation 3 uniquement : Si une machine virtuelle existante possède un ou
plusieurs disques virtuels et que tous les disques sont en mode non permanent, vous
devez exécuter une procédure spéciale lors de la mise à niveau de «VMware Tools».
Voir http://www.vmware.com/info?id=44.
Workstation 3 uniquement : Si vous envisagez d'utiliser une machine virtuelle
existante dotée de disques en mode annulation, validez ou annulez les modifications
apportées sur les disques virtuels avant de supprimer la Workstation 3 utilisée pour les créer.

www.vmware.com
52
C H A P I T R E 3 Mise à niveau de VMware Workstation

Workstation 3 uniquement : Reprenez ou activez la machine virtuelle dans la


version antérieure, arrêtez le système d'exploitation client, désactivez la machine
virtuelle et validez ou annulez les modifications apportées sur le disque en mode
annulation lorsque vous y êtes invité.
Si les disques sont en mode permanent ou non permanent, veillez à ce que la
machine virtuelle soit totalement désactivée. Si elle est interrompue, reprenez-la,
désactivez le système d'exploitation client et désactivez-la.
Workstation 3 uniquement : Si une machine virtuelle existante possède plusieurs
disques virtuels et que ces disques sont dans divers mode, l'approche la plus simple
pour exécuter la mise à niveau consiste à convertir tous les disques en mode
permanent. Reprenez ou activez la machine virtuelle dans la version antérieure,
arrêtez le système d'exploitation client, désactivez la machine virtuelle et validez ou
annulez les modifications apportées sur n'importe quel disque en mode annulation
lorsque vous y êtes invité. Ouvrez ensuite l'éditeur de configuration et basculez tous
les disques en mode permanent.
Si vous devez conserver une fonction spéciale nécessitant des disques en plusieurs
modes, consultez le site www.vmware.com/info?id=40 avant d'effectuer la mise à
niveau.

Sauvegarde des machines virtuelles


À titre de précaution, faites une sauvegarde de tous les fichiers (y compris les fichiers
.vmdk ou .dsk, .vmx ou .cfg et nvram) figurant dans les répertoires de
toutes les machines virtuelles que vous envisagez de migrer vers VMware Workstation
5. En fonction du chemin de mise à niveau, vous ne pourrez pas forcément exécuter
les machines virtuelles sous VMware Workstation 5 et votre version précédente de
VMware Workstation.
Workstation 2 vers 5 Pour mettre à niveau des machines virtuelles Workstation 2,
vous devez au préalable les mettre à niveau vers Workstation 3 ou 4. Les mises à
niveau directes d'une machine virtuelle Workstation 2 ne sont pas prises en charge
sous Workstation 5.
Workstation 3 vers 5 Vous devez mettre à niveau les machines virtuelles créées
sous Workstation 3 avant de pouvoir exécuter ces dernières sous Workstation 5. Une
fois la mise à niveau effectuée, vous ne pouvez plus les exécuter sous Workstation 3.
Workstation 4 vers 5 Vous avez le choix entre deux options pour les machines
virtuelles créées sous Workstation 4 (ou mises à jour vers Workstation 4).

53
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Vous pouvez mettre à niveau la machine virtuelle pour assurer une compatibilité
totale avec Workstation 5. Cependant, vous ne pouvez plus utiliser une machine
virtuelle mise à niveau vers Workstation 5 sous Workstation 4.
• Vous pouvez choisir de ne pas mettre à jour la machine virtuelle. Le cas échéant,
vous pouvez exécuter la machine virtuelle sous Workstation 4 et Workstation 5.
Cependant, vous ne pouvez pas activer les nouvelles fonctions fournies par
Workstation 5. Par exemple, vous ne pouvez pas prendre plusieurs instantanés.

Suppression de la version 3 ou 4 pour installer la version 5


Vous devez prendre une précaution majeure lors de la suppression de VMware
Workstation 3 ou 4 (ou de la version bêta de VMware Workstation 5) pour installer
VMware Workstation 5.
• Conservez les licences existantes en place.
Les procédures d'installation de VMware Workstation sur votre hôte peuvent
nécessiter que vous exécutiez un programme de désinstallation pour supprimer une
version antérieure.
• Sur un hôte Windows, le programme de désinstallation peut vous demander si
vous souhaitez supprimer les licences du registre. Ne laissez pas ce programme
supprimer les licences. De fait, vous pouvez conserver simultanément et en toute
sécurité les licences de plusieurs logiciels VMware sur l'ordinateur.
• Sur un hôte Linux, la licence n'est pas supprimée. Aucune action spéciale n'est
requise. Vous pouvez laisser en toute sécurité la licence à son emplacement.
L'installation de mise à niveau réelle dépend du système d'exploitation hôte utilisé :
• «Mise à niveau sur un hôte Windows», page 55.
• «Mise à niveau sur un hôte Linux», page 57.

www.vmware.com
54
C H A P I T R E 3 Mise à niveau de VMware Workstation

Mise à niveau sur un hôte Windows


• Vous pouvez effectuer la mise à niveau de Workstation 4 vers la version 5 à l'aide
du logiciel de mise à niveau de VMware Workstation 5.
• Pour exécuter une mise à niveau de la version 3 vers la version 5, vous devez
disposer du logiciel VMware Workstation 5 complet.

Mise à niveau de la version 4 ou d'une version 5 bêta


Procédure de mise à niveau
La mise à niveau à partir de Workstation version 4 (ou d'une version 5 bêta) s'exécute
en trois étapes.
1. Lancez le programme d'installation de la version 5 à partir du répertoire de
téléchargement ou du CD-ROM.
2. Réinitialisez votre ordinateur si vous y êtes invité.
3. Laissez le programme d'installation terminer l'installation.

Mise à niveau de la version 3 vers la version 5


En règle générale, la mise à niveau à partir de la version 3 s'exécute en quatre étapes.
1. Désinstallez la version actuellement installée sur votre ordinateur. Pour plus
d'informations, voir «Suppression de la version 3», page 56.
Remarque : Le programme de désinstallation peut proposer de supprimer les
licences du registre. Ne supprimez pas les licences.
2. Réinitialisez votre ordinateur.
3. Installez la version 5.
Remarque : Lors de la mise à niveau avec un numéro de série de mise à niveau,
le programme d'installation recherche la licence de la version 4 sur l'ordinateur.
S'il ne la trouve pas, il vous invite à saisir le numéro de série de cette version.
4. Réinitialisez votre ordinateur.

55
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Suppression de la version 3
Pour désinstaller la version 3, utilisez le programme de désinstallation de VMware
Workstation.
1. Lancez le programme de désinstallation.
Start (Démarrer) > Programs (Programmes) > VMware > VMware Workstation
Uninstallation
2. Cliquez sur Yes.
3. Suivez les instructions à l'écran. Vous devez conserver la licence existante en
votre possession dans le registre de Windows.
Après la réinitialisation, suivez les instructions fournies dans la section «Installation de
VMware Workstation 5 sur un hôte Windows», page 37.

www.vmware.com
56
C H A P I T R E 3 Mise à niveau de VMware Workstation

Mise à niveau sur un hôte Linux


Vous pouvez exécuter la mise à niveau de la version 4 vers la version 5 à l'aide de la
version de mise à niveau de VMware Workstation 5. Pour procéder à la mise à niveau
de la version 3 vers la version 5, vous devez disposer de la version complète de
VMware Workstation 5. Les mises à niveau à partir de versions antérieures de VMware
Workstation ne sont pas prises en charge.
Remarque : Avec Workstation 5, Samba n'est plus configuré automatiquement
lorsque vous exécutez vmware-config.pl.

Procédure de mise à niveau tar


Si vous avez installé la version 3 ou 4 (ou une version antérieure à la version 5) à l'aide
du programme d'installation tar et que vous souhaitez également utiliser ce
programme pour installer la version 5, aucune procédure spéciale n'est requise pour
désinstaller l'ancienne version. Il vous suffit de suivre les instructions d'installation
présentées dans la section «Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Linux»,
page 44.
Remarque : Lors de la mise à niveau à l'aide du logiciel de mise à niveau, le
programme d'installation recherche une licence sur l'ordinateur. S'il n'en trouve
aucune, il vous invite à saisir le numéro de série de la version précédente.

Procédure de mise à niveau RPM


Exécutez la procédure suivante pour procéder à la mise à niveau vers la version 5 si
vous avez utilisé le programme d'installation RPM pour installer Workstation 3, 4 ou
une version 5 bêta.
Si vous utilisez actuellement la version 3.0, vous devez, avant de la désinstaller,
désinstaller le package RPM des modules pré-intégrés qui a été installé avec la version
3.0. Ignorez cette étape si vous utilisez actuellement la version 3.1.
1. Désinstallez toute version précédente en tant que superutilisateur :
Si vous utilisez la version 3, désinstallez les modules pré-intégrés en tant que
superutilisateur, puis VMware Workstation en exécutant la commande suivante :
rpm -e VMwareWorkstationKernelModules
rpm -e VMwareWorkstation
Si vous utilisez la version 3.1, 3.2, 4 ou une version antérieure à la version 5,
désinstallez-la en tant que superutilisateur en exécutant la commande suivante :
rpm -e VMwareWorkstation*

57
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Remarque : L'astérisque * est un caractère générique représentant le numéro


de la version de Workstation précédemment installée.
2. Installez la version 5 en observant les instructions présentées dans la section
«Installation de VMware Workstation 5 sur un hôte Linux», page 44.
Remarque : Lors de la mise à niveau à l'aide du logiciel de mise à niveau, le
programme d'installation recherche une licence sur l'ordinateur. S'il n'en trouve
aucune, il vous invite à saisir le numéro de série de la version précédente.

www.vmware.com
58
C H A P I T R E 3 Mise à niveau de VMware Workstation

Utilisation de machines
virtuelles Workstation 4 sous
Workstation 5
Généralement parlant, vous avez le choix entre trois approches pour définir des
machines virtuelles. Choisissez-en une.
• «Création intégrale», page 59
• «Utilisation d'une machine virtuelle héritée sans mise à jour», page 59
• «Utilisation d'une machine virtuelle héritée avec mise à jour», page 60
Seules les deux dernières concernent les machines virtuelles créées sous des versions
antérieures de VMware Workstation.

Création intégrale
L'assistant New Virtual Machine Wizard permet de définir une nouvelle machine
virtuelle et d'installer dessus un système d'exploitation client, comme indiqué dans la
section «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101. Si vous définissez les
machines virtuelles en procédant ainsi, vous profitez des dernières innovations
technologiques et tirez profit des avantages en matière de performances des
nouvelles fonctionnalités.

Utilisation d'une machine virtuelle héritée sans mise à jour


Une machine virtuelle héritée est une machine créée dans Workstation 4.x, GSX Server
3.x ou ESX Server 2.x que vous pouvez utiliser dans Workstation 5.
• Mettez «VMware Tools» à niveau vers la nouvelle version en observant les
instructions propres à votre système d'exploitation client, conformément à la
section «Installation de «VMware Tools»», page 121. Vous ne devez pas
supprimer l'ancienne version de «VMware Tools» avant d'installer la nouvelle
version.
• Une machine virtuelle VMware Workstation 4 configurée de cette manière doit
fonctionner sans problème. Cependant, vous ne tirez aucun profit de certaines
nouvelles fonctions, y compris les instantanés multiples, les périphériques de
sauvegarde USB et l'optimisation des performances.

59
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Utilisation d'une machine virtuelle héritée avec mise à jour


Si vous mettez à jour une machine virtuelle existante à partir de Workstation 4.x, GSX
Server 3.x ou ESX Server 2.x, vous accédez à de nouvelles fonctionnalités et tirez profit
des performances de la nouvelle machine virtuelle, y compris :
• Instantanés multiples.
• Périphériques d'entrée de sauvegarde USB.
• (Workstation 3 uniquement) Ajout de la fonction audio à la machine virtuelle et
mise à niveau des disques virtuels vers le nouveau format.
• Bande passante du réseau, cache disque et mémoire cache optimisés, etc.

Remarques sur la mise à niveau d'une machine virtuelle


• Si vous aviez installé Workstation 5 Tools, vous devez le réinstaller après la mise à
niveau de la machine virtuelle et sélectionner l'option Repair.
La mise à niveau
matérielle virtuelle est • Si vous mettez à niveau une machine virtuelle exécutée à partir d'un disque
irréversible physique à la place d'un disque virtuel, le message d'erreur suivant peut
• La mise à niveau apparaître tandis que VMware Workstation met à niveau la machine virtuelle :
matérielle virtuelle est «Unable to upgrade <drivename>. One of the supplied parameters is
irréversible. Les
disques mis à niveau invalid».Vous pouvez cliquer en toute sécurité sur OK pour poursuivre la mise à
vers le matériel virtuel niveau.
Workstation 5 ne
peuvent plus être • Lorsque vous mettez à jour une machine virtuelle fonctionnant sous Windows
utilisés avec les XP ou Windows Server 2003, la fonction d'activation produit de Microsoft
versions précédentes.
Faites des copies de nécessite la réactivation du système d'exploitation client.
sauvegarde de vos
disques virtuels avant
de lancer la mise à
niveau.

www.vmware.com
60
C H A P I T R E 3 Mise à niveau de VMware Workstation

Procédure de mise à niveau des machines virtuelles :


1. Désactivez la machine virtuelle et fermez le système d'exploitation client.
2. Sélectionnez VM > Upgrade Virtual Machine.
Une boîte de dialogue apparaît, vous avertissant que la procédure de mise à
niveau est irréversible.
3. Cliquez sur Yes pour continuer, puis observez les instructions à l'écran.
4. Activez la machine virtuelle dans Workstation 5.
5. Mettez «VMware Tools» à niveau vers la nouvelle version
Voir «Installation de «VMware Tools»», page 121. Ne supprimez pas la version
antérieure de «VMware Tools» avant d'installer la nouvelle version.
Remarque : Si vous mettez à niveau une machine virtuelle exécutée à partir
d'un disque physique à la place d'un disque virtuel, vous pouvez ignorer ce
message en toute sécurité : «Unable to upgrade <drivename>. One of the
supplied parameters is invalid». Cliquez sur OK pour poursuivre la mise à niveau.

61
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Quelles sections consulter à présent ?


• «Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation», page 63
• «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101
• «Exécution de VMware Workstation», page 137

www.vmware.com
62
Apprentissage des points
CHAPITRE 4
essentiels de VMware Workstation

Ce chapitre présente le lancement du programme VMware Workstation et la fenêtre


de VMware Workstation.
• «Lancement de VMware Workstation», page 64
• «Présentation de la fenêtre VMware Workstation», page 66
• «Vérification des mises à jour du produit», page 76
• «Définition de Preferences pour VMware Workstation», page 77
• «Définition de Preferences pour une machine virtuelle», page 83
• «Référence à la ligne de commande», page 91
• «Raccourcis clavier», page 95
• «Quels fichiers constituent une machine virtuelle ?», page 96
À des fins d'illustration, les exemples proposés dans ces sections sont basés sur le
système d'exploitation client Windows XP. Certaines commandes figurant dans ces
illustrations sont différentes de celles utilisées dans d'autres systèmes d'exploitation
client.

63
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Lancement de VMware Workstation


La méthode de démarrage de VMware Workstation dépend du système d'exploitation
hôte.
• Lancement de VMware Workstation sur un hôte Windows
• Lancement de VMware Workstation sur un hôte Linux

Lancement de VMware Workstation sur un hôte Windows


Lancez VMware Workstation en cliquant deux fois sur le raccourci de votre bureau ou
depuis le menu Start (Démarrer) > Programs (Programmes) > VMware > VMware
Workstation.

La fenêtre de VMware Workstation s'ouvre.

Fenêtre de Workstation : Hôte Linux

www.vmware.com
64
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Lancement de VMware Workstation sur un hôte Linux


1. Ouvrez une fenêtre du terminal.
2. Entrez vmware & et appuyez sur Entrée.
La fenêtre de VMware Workstation s'ouvre.

Fenêtre de Workstation : Hôte Linux

65
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Présentation de la fenêtre VMware


Workstation
Cette section contient des informations préliminaires sur la fenêtre de VMware
Workstation, suivies d'informations sur l'exécution des machines virtuelles qui sont
déjà installées.
• Pour ouvrir l'application Workstation, voir «Lancement de VMware Workstation»,
page 64.
• Pour créer une nouvelle machine virtuelle et installer un système d'exploitation
client, voir «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101.
Une machine virtuelle VMware Workstation ressemble à un ordinateur distinct qui
s'exécute dans une fenêtre sur votre ordinateur physique. Cependant, VMware
Workstation ne présente pas seulement l'écran d'un ordinateur physique. La fenêtre
Workstation vous permet d'exécuter plusieurs machines virtuelles et de passer
facilement de l'une à l'autre. Elle contient également des éléments facilitant
l'organisation et l'accès à vos machines virtuelles de façon pratique.
La fenêtre de VMware Workstation est divisée en trois zones principales.

Barre d'outils

Liste Zone récapitulative/de console


Favorites

Zones de la fenêtre de Workstation : Barre d'outils, Liste Favorites et Zone récapitulative/de console

www.vmware.com
66
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

• Zone récapitulative/de console : visible sur la droite, cette zone principale de la


fenêtre correspond à l'écran présentant les informations relatives aux machines
virtuelles.
• Barre d'outils : ces boutons situés le long de la partie supérieure de la fenêtre
permettent d'agir sur les machines virtuelles en offrant des options à un seul clic
(activation, interruption, instantané, écran et zone récapitulative/de console).
• Liste Favorites : visible sur la gauche, cette zone permet de marquer d'un signet
les machines virtuelles et les groupes de machines virtuelles pour y accéder
rapidement.
Les sections suivantes fournissent des informations détaillées sur ces zones.

Zone récapitulative/de console


La zone récapitulative/de console constitue la principale zone de la fenêtre de
VMware Workstation. Il s'agit d'une fenêtre à onglet utilisée principalement pour
exécuter les actions suivantes :
• Affichage de la page Home de VMware Workstation
• Affichage de la vue récapitulative
• Affichage de la vue de console

Affichage de la page Home de VMware Workstation


Lorsque aucune machine virtuelle n'est exécutée, la page Home de VMware
Workstation apparaît dans la console. Les icônes de la page Home permettent de
créer une nouvelle machine virtuelle ou d'en ouvrir une existante.
Pour fermer la page Home, cliquez sur le symbole X à droite des onglets d'un hôte
Windows ou sur l'onglet d'un hôte Linux. Pour afficher de nouveau la page Home,
sélectionnez View > Go to Home Tab.

67
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Affichage de la vue récapitulative


Une ou plusieurs Lorsque vous sélectionnez l'onglet d'une machine virtuelle ou d'un groupe inactif,
fenêtres à votre guise Workstation affiche un récapitulatif des informations de configuration relatives à cet
• Dans VMware
élément. Workstation affiche également un récapitulatif pour une machine virtuelle
Workstation 5, vous interrompue ou un groupe.
pouvez ouvrir plusieurs
machines virtuelles
dans la même fenêtre
de Workstation. Vous
pouvez également
lancer plusieurs
instances de VMware
Workstation. Vous
pouvez même exécuter
plusieurs instances de
VMware Workstation et
avoir plusieurs
machines virtuelles
dans chaque fenêtre.
Veillez juste à disposer
de suffisamment de
mémoire et d'un
processeur assez
puissant pour prendre Bouton Summary de la barre d'outils
en charge le nombre
de machines virtuelles
que vous souhaitez
exécuter.
Affichage de la vue récapitulative d'une machine virtuelle (hôte Windows)
À tout moment, vous pouvez consulter les paramètres dans la vue récapitulative en
cliquant sur le bouton Summary de la barre d'outils. Par contre, certains paramètres ne
peuvent être modifiés que lorsque la machine virtuelle ou le groupe est désactivé (non
exécuté ou interrompu). Voir «Ajout, configuration et suppression de périphériques
sur une machine virtuelle», page 161 ou «Modification de la configuration du groupe»,
page 298 pour plus d'informations sur la modification des paramètres.
Barre d'état Dans la vue récapitulative, les messages provenant de VMware
Workstation s'affichent dans la barre d'état, située dans la partie inférieure gauche de
la fenêtre récapitulative.

Barre d'état
La barre d'état affiche, par exemple, une alerte si la version de «VMware Tools»
installée sur une machine virtuelle ne correspond pas à votre version de Workstation
(pour plus d'informations sur «VMware Tools», voir «Installation de «VMware Tools»»,
page 121).
Sur un hôte Windows, la barre d'état affiche une icône pour chaque périphérique
amovible. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur une icône pour la déconnecter
ou modifier sa configuration.

www.vmware.com
68
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Affichage de la vue de console


L'onglet de console d'une machine virtuelle active ressemble à l'écran (moniteur
physique) d'un PC.

Fenêtre de console d'un hôte Windows

Fenêtre de console d'un hôte Linux

69
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Voir «Affichage des groupes», page 296 pour obtenir une description complète de la
vue de console des groupes.
Lorsqu'une machine virtuelle est active, son nom s'affiche dans un onglet en haut de
la fenêtre correspondante. Ceci est particulièrement utile pour identifier une machine
virtuelle appartenant à un groupe. Pour basculer d'une machine virtuelle active à
l'autre, cliquez sur l'onglet de la machine virtuelle que vous souhaitez afficher. Cette
action ressemble à un basculement de machine virtuelle à l'aide de touches
programmables. Vous pouvez utiliser cette fonction dans la vue à fenêtres et dans la
vue à basculement rapide.

Les onglets facilitent le basculement entre les machines virtuelles actives (hôte Windows)

Si vous souhaitez afficher plusieurs machines virtuelles simultanément, vous pouvez


ouvrir plusieurs fenêtres Workstation et lancez une ou plusieurs machines virtuelles
dans chaque fenêtre.

Barre d'outils
Plutôt que d'utiliser les boutons physiques pour activer ou désactiver une machine
virtuelle, appuyez sur les boutons de la barre d'outils située en haut de la fenêtre de
VMware Workstation.

Barre d'outils d'une machine virtuelle (hôte Windows)

La barre d'outils contient des boutons permettant d'exécuter des opérations, ainsi
que des boutons permettant de modifier des options d'affichage, de fenêtre ou de
vue :
• Power Off
• Suspend
• Power On/Resume
• Reset
• Snapshot
• Full Screen
• Quick Switch
• Summary
• Console

www.vmware.com
70
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Attention : Lorsqu'un groupe est actif, le fait de cliquer sur un bouton d'activation/
désactivation, d'interruption/reprise et de réinitialisation affecte toutes les machines
de ce groupe.

Power Off
Ce bouton désactive la machine virtuelle ou le groupe actif sur un ordinateur
physique. Le comportement de désactivation de Workstation est configurable pour
une mise hors tension intermittente ou permanente, appelée respectivement arrêt ou
mise hors tension. Pour plus d'informations sur cette fonctionnalité, voir
«Désactivation d'une machine virtuelle», page 142 ou «Démarrage et arrêt des
groupes», page 287.

Suspend
Ce bouton arrête une machine virtuelle ou un groupe de telle manière que vous
puissiez reprendre votre travail ultérieurement, comme si vous ne l'aviez jamais
interrompu. Le concept d'interruption de votre travail sur un ordinateur portatif peut
vous être familier. Pour plus d'informations sur cette fonctionnalité, voir «Utilisation de
la fonction d'interruption et de reprise», page 245.

Power On/Resume
Ce bouton active la machine virtuelle ou le groupe courant ou reprend une machine
virtuelle ou un groupe qui a été interrompu.
• Power On : voir «Démarrage d'une machine virtuelle», page 139 ou «Démarrage
et arrêt des groupes», page 287 pour plus d'informations.
• Resume : voir «Utilisation de la fonction d'interruption et de reprise», page 245
pour plus d'informations.

Reset
Ce bouton redémarre à chaud une machine virtuelle ou un groupe, comme le bouton
de réinitialisation sur un ordinateur physique.

Snapshot
Ce bouton permet d'enregistrer l'état d'une machine virtuelle de la même manière
que vous enregistrez un document de traitement de texte. Vous pouvez restaurer cet
état ultérieurement si vous faites une erreur avec le bouton Revert. Pour plus
d'informations sur cette fonctionnalité, voir «Utilisation d'instantanés (snapshots)»,
page 246.

Revert
Ce bouton permet de restaurer l'état parent sur une machine virtuelle. L'état parent
est un état qui a été enregistré précédemment à l'aide d'un instantané. Pour plus

71
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

d'informations sur cette fonctionnalité, voir «Utilisation d'instantanés (snapshots)»,


page 246.

Full Screen
Ce bouton agrandit l'écran de la machine virtuelle afin d'occuper tout le moniteur CRT
ou LCD hôte. La machine virtuelle n'apparaît plus dans une fenêtre. Pour plus
d'informations sur cette fonctionnalité, voir «Utilisation du mode de basculement
plein écran», page 442.
Remarque : Les menus et la barre d'outils de Workstation ne sont pas visibles en
mode plein écran. Appuyez sur Ctrl-Alt pour restaurer la fenêtre de Workstation.

Quick Switch
Ce bouton agrandit la console de Workstation afin d'occuper tout le moniteur CRT ou
LCD hôte. Les onglets de la console sont visibles de sorte que vous pouvez basculer
entre les machines virtuelles et les groupes d'un seul clic.
Remarque : Les menus et la barre d'outils de Workstation ne sont pas visibles en
mode de basculement rapide. Déplacez le curseur vers le haut de l'écran pour afficher
le menu et la barre d'outils momentanément.

Summary
Ce bouton affiche la vue récapitulative. Voir «Affichage de la vue récapitulative»,
page 68 pour plus d'informations sur cette vue.

Console
Ce bouton affiche la vue de console. Voir «Affichage de la vue de console», page 69
pour plus d'informations sur cette vue.

www.vmware.com
72
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Liste Favorites
La liste Favorites est pratique pour organiser les machines virtuelles et les groupes
fréquemment utilisés.

Icône Powered On

Icône Suspended

Liste Favorites

L'icône Favorites indique si le groupe ou la machine virtuelle est désactivé, activé ou


interrompu. Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris sur un
favori pour faire apparaître un menu de commandes.
Cette section contient les rubriques suivantes :
• Ajout d'un élément à la liste Favorites
• Ajout de la machine virtuelle active à la liste Favorites
• Suppression d'un élément de la liste Favorites
• Suppression de la machine virtuelle active de la liste Favorites
• Modification du nom d'un élément de la liste Favorites
• Organisation des favoris dans des dossiers
• Masquage et affichage de la liste Favorites

Ajout d'un élément à la liste Favorites


Pour ajouter une entrée de machine virtuelle ou de groupe à la liste Favorites,
procédez comme suit :
1. Ouvrez la machine virtuelle ou le groupe que vous souhaitez ajouter.
Sélectionnez (File > Open) et accédez à l'emplacement du fichier .vmx
(machine virtuelle) ou .vmt (groupe) que vous souhaitez ajouter aux favoris.
2. Choisissez File > Add to Favorites.
Le nom de la machine virtuelle apparaît dans la liste Favorites.

73
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Ajout de la machine virtuelle active à la liste Favorites


Pour ajouter la machine virtuelle actuellement ouverte, sélectionnez File > Add to
Favorites.
Le nom de la machine virtuelle apparaît dans la liste Favorites.

Suppression d'un élément de la liste Favorites


Vous pouvez supprimer le nom d'une machine virtuelle de la liste Favorites à tout
moment. La suppression du nom de la liste n'affecte ni les fichiers de la machine
virtuelle ni le fonctionnement. Vous pouvez rajouter la machine virtuelle à la liste à
tout moment.
Pour supprimer un nom de la liste Favorites, procédez comme suit.
1. Cliquez sur un nom dans la liste pour le sélectionner.
2. Choisissez File > Remove from Favorites.
Le nom de la machine virtuelle est supprimé de la liste Favorites.

Suppression de la machine virtuelle active de la liste Favorites


Pour supprimer la machine virtuelle actuellement ouverte de la liste Favorites :
Choisissez File > Remove from Favorites.
La machine virtuelle est supprimée de la liste Favorites.

Modification du nom d'un élément de la liste Favorites


Vous pouvez renommer une entrée de la liste des favoris d'une machine virtuelle ou
d'un groupe.
Pour renommer une entrée de la liste des favoris, procédez comme suit :
1. Cliquez avec le bouton de la souris sur le favoris à renommer.
2. Sélectionnez Rename dans le menu contextuel.
3. Indiquez le nouveau nom du favoris, puis appuyez sur Entrée.
Remarque : Cette modification ne porte que sur l'affichage et ne renomme pas les
fichiers de la machine virtuelle dans le système de fichiers hôte.

www.vmware.com
74
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Organisation des favoris dans des dossiers


Vous pouvez agencer vos machines virtuelles et groupes en dossiers.
Pour créer un dossier, procédez comme suit :
1. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le volet Favorites.
2. Sélectionnez New > Folder dans le menu contextuel.
3. Attribuez un nom au dossier, puis appuyez sur entrée.
4. Glissez et déposez les favoris (machines virtuelles ou groupes) dans le nouveau
dossier, comme il vous convient.

Masquage et affichage de la liste Favorites


Pour afficher ou masquer la liste Favorites, procédez comme suit :
1. Choisissez View > Favorites.
Si la liste Favorites était visible, elle devient masquée. Si elle était masquée, elle est
maintenant visible.

75
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Vérification des mises à jour du produit


Désormais, VMware Workstation vérifie automatiquement si des mises à jour du
produit sont disponibles. Il effectue cette tâche par défaut une fois par semaine, lors
du lancement de Workstation. Vous pouvez modifier l'intervalle des vérifications
automatiques. Vous pouvez également effectuer un contrôle manuel à tout moment
en sélectionnant Help > Check for Updates on the Web.
Pour que VMware Workstation vérifie automatiquement l'existence de mises à jour,
procédez comme suit.
1. Choisissez Edit > Preferences > Workspace.
2. Définissez l'intervalle dans le menu déroulant Check for software Updates.
Vous disposez des choix suivants : Never, Daily, Weekly ou Monthly.
Remarque : Cette option ne fonctionne que si l'ordinateur hôte est connecté à
Internet.

www.vmware.com
76
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Définition de Preferences pour VMware


Workstation
La boîte de dialogue Preferences permet de modifier plusieurs paramètres qui
s'appliquent directement à VMware Workstation, indépendamment de la machine
virtuelle exécutée.
• Workspace
• Input
• Hot Keys
• Display
• Memory
• Priority
• Lockout (hôtes Windows uniquement)
Les paramètres des onglets Workspace, Input et Hot Keys s'appliquent à l'utilisateur
actuellement connecté à l'ordinateur hôte. Ils n'affectent pas les paramètres définis
par un autre utilisateur sur l'ordinateur. Les paramètres des onglets Display, Memory
et Lockout s'appliquent quelle que soit la machine virtuelle exécutée et l'utilisateur
connecté à l'ordinateur hôte. Les paramètres de l'onglet Priority s'appliquent à toutes
les machines virtuelles de l'utilisateur actuellement connecté à l'ordinateur hôte. Ils
n'affectent pas les paramètres définis par un autre utilisateur sur l'ordinateur.
Pour modifier ces paramètres, sélectionnez Edit > Preferences.

Workspace

L'onglet Workspace permet de modifier le répertoire dans lequel les machines


virtuelles dernièrement créées sont enregistrées. Le répertoire utilisé par défaut par

77
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Workstation s'affiche sous Default location for virtual machines. Pour définir un autre
répertoire à utiliser, indiquez-en le chemin ou cliquez sur Browse pour le rechercher.
Workstation crée un répertoire pour chaque nouvelle machine virtuelle sous le
répertoire indiqué ici.
Si vous sélectionnez la case Remember opened tabs between sessions, un onglet
apparaîtra pour chaque machine virtuelle ou groupe ouvert dans la fenêtre de
console à la prochaine ouverture de Workstation. Une machine virtuelle/un groupe
est considéré comme ouvert si les deux conditions suivantes sont réunies :
• La machine virtuelle/le groupe est resté ouvert.
• La machine virtuelle/le groupe a été activé et désactivé ou activé et interrompu.
Le menu déroulant Check for software updates permet de déterminer la fréquence à
laquelle VMware Workstation vérifie si de nouvelles versions du produit sont
disponibles. Vous pouvez définir une vérification automatique quotidienne,
hebdomadaire ou mensuelle ou désactiver cette option en sélectionnant Never. Vous
pouvez procéder à cette vérification manuellement à tout moment en sélectionnant
Help > Check for Updates on the Web.

Input

L'onglet Input permet d'ajuster la manière dont la machine virtuelle saisie les
commandes du clavier et de la souris.
Remarque : L'option Grab when cursor enters window permet de ramener
facilement le pointeur de la souris dans la fenêtre des machines virtuelles si vous l'avez
provisoirement sorti de cette fenêtre alors que vous travailliez sur une machine
virtuelle. Le pointeur de la souris n'est sélectionné que si VMware Workstation est
l'application active. Par ailleurs, si vous relâchez le pointeur de la souris en appuyant
sur une combinaison de raccourcis clavier (Ctrl-Alt par défaut), vous devez cliquer
dans la fenêtre des machines virtuelles pour que VMware Workstation sélectionne de
nouveau le pointeur de la souris.

www.vmware.com
78
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Hot Keys

L'onglet Hot Key permet de modifier la combinaison de touches qui détermine si


certaines combinaisons de touches sont transférées au système d'exploitation client
ou interceptées par VMware Workstation.
Remarque : Comme la combinaison de touches Ctrl-Alt est utilisée pour indiquer à
VMware Workstation de libérer (désélectionner) l'entrée souris et clavier, les
combinaisons intégrant Ctrl-Alt ne sont pas transmises au système d'exploitation
client. Si vous devez utiliser une telle combinaison (par exemple, Ctrl-Alt-
<touche F> pour basculer entre des espaces de travail Linux sur une machine
virtuelle), appuyez sur Ctrl-Alt-Espace, relâchez la barre d'espace tout en maintenant
les touches Ctrl et Alt enfoncées, puis appuyez sur la troisième touche de la
combinaison que vous souhaitez transmettre au client.
Cette boîte de dialogue vous permet de concevoir votre propre combinaison de
raccourcis clavier personnalisée.
Display

L'onglet Display vous permet d'ajuster la manière suivant laquelle la console et l'hôte
CRT ou LCD prennent en charge une résolution différente d'affichage du système
d'exploitation client.

79
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Autofit
Utilisez les préférences Autofit pour contrôler le comportement de la fenêtre de
console lorsque l'ajustement automatiquement est activé.
• Sélectionnez la case Autofit window pour que Workstation adapte la taille de la
fenêtre de console à la résolution de l'écran du système d'exploitation client.
Ceci revient à sélectionner View > Autofit Window.
• Sélectionnez la case Autofit guest pour que Workstation adapte la taille de
l'écran du système d'exploitation client à la résolution de la fenêtre de console.
Ceci revient à sélectionner View > Autofit Guest.
Remarque : Lorsque vous sélectionnez Autofit guest, vous activez également
Autofit window.

Full Screen
Utilisez les préférences Fullscreen pour configurer les interactions entre les
paramètres d'affichage de l'hôte et du client lorsque vous basculez en mode plein
écran sur l'hôte.
• Sélectionnez Resize host pour adapter les paramètres d'affichage de l'hôte à
ceux du client tandis que ce dernier est en mode plein écran.
• Sélectionnez Resize guest pour adapter les paramètres d'affichage du client à
ceux de l'hôte tandis que le client est en mode plein écran.
• Sélectionnez Don’t resize pour que l'hôte et le client conservent leurs propres
paramètres d'affichage tandis que le client est en mode plein écran.

Memory

L'onglet Memory permet d'ajuster la quantité de RAM physique pouvant être utilisée
par toutes les machines virtuelles exécutées, ainsi que d'ajuster la quantité de

www.vmware.com
80
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

mémoire des machines virtuelles pouvant être transférée sur le disque, ce qui vous
permet d'exécuter davantage de machines virtuelles ou des machines virtuelles plus
volumineuses si vous êtes prêt à accepter une diminution des performances.
Pour plus d'informations sur l'ajustement de la configuration de la mémoire dans
VMware Workstation, voir «Remarques sur l'utilisation de la mémoire», page 425.

Priority

Process Priority (hôtes Windows uniquement)


La zone Process Priority permet de déterminer la priorité que l'ordonnanceur de
traitement de Windows attribue à vos machines virtuelles lorsque les entrées clavier
et souris sont destinées à une machine virtuelle en particulier et lorsque l'entrée n'est
pas destinée à cette machine virtuelle.
Vous pouvez ajuster ces paramètres pour améliorer les performances globales du
système en fonction de la priorité relative du travail que vous réalisez sur diverses
machines virtuelles et sur l'ordinateur hôte.
Pour modifier la configuration d'une machine virtuelle particulière et ignorer les
paramètres globaux, ouvrez la machine virtuelle à configurer, sélectionnez VM >
Settings, cliquez sur l'onglet Options, sélectionnez Advanced, puis définissez les
paramètres de la machine virtuelle dans les listes déroulantes sous Process priorities.
Aucun paramètre correspondant n'existe sur un hôte Linux.

Snapshots
L'option Snapshots autorise Workstation à prendre et à restaurer des instantanés à
l'arrière-plan. Lorsque cette case est cochée, votre travail en cours reçoit une priorité
supérieure à la progression de l'instantané.

81
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Remarques concernant la priorité des instantanés :


• Workstation ne prend en charge qu'un seul processus d'instantané en arrière-
plan par machine virtuelle. Si vous prenez ou restaurez un instantané avant la fin
de l'instantané précédent sur une même machine virtuelle, Workstation affiche
une barre de progression modale jusqu'à la fin de l'opération d'instantané
précédente. Ensuite, la dernière opération d'instantané se poursuit à l'arrière-
plan.
• Vous devez redémarrer la machine virtuelle activée pour qu'elle reconnaisse les
modifications apportées à cette option.

Lockout (hôtes Windows uniquement)

L'onglet Lockout permet de réduire le nombre de personnes pouvant créer de


nouvelles machines virtuelles, ainsi que de modifier la configuration des machines
virtuelles et les paramètres de mise en réseau. Pour plus d'informations, voir
«Fonctions de l'interface de verrouillage», page 437.
Aucun paramètre correspondant n'existe sur un hôte Linux.

www.vmware.com
82
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Définition de Preferences pour une


machine virtuelle
VMware Workstation configure une machine virtuelle nouvellement créée en fonction
du système d'exploitation client que vous sélectionnez dans l'assistant New Virtual
Machine (File > New > Virtual Machine). Utilisez l'éditeur Virtual Machine Settings
(VM > Settings) si vous souhaitez modifier des options de configuration par défaut de
l'assistant.
• Hardware
• Options

Hardware

L'onglet Hardware permet d'ajouter, de supprimer et de configurer des périphériques


virtuels de la machine virtuelle.
• Memory : voir «Remarques sur l'utilisation de la mémoire», page 425 pour plus
d'informations sur la configuration de cette option.
• Virtual Disk : voir «Ajout de disques virtuels à une machine virtuelle», page 195
pour plus d'informations sur la configuration de cette option.
• CDROM : voir «Ajout de lecteurs de DVD ou de CD à une machine virtuelle»,
page 200 pour plus d'informations sur la configuration de cette option.
• Floppy : voir «Ajout de lecteurs de disquettes à une machine virtuelle», page 203
pour plus d'informations sur la configuration de cette option.
• Ethernet : voir «Ajout et modification des adaptateurs réseau virtuels», page 317
pour plus d'informations sur la configuration de cette option.

83
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Serial Port : voir «Utilisation des ports série», page 384 pour plus d'informations
sur la configuration de cette option.
• Parallel Port : voir «Utilisation de ports parallèles», page 379 pour plus
d'informations sur la configuration de cette option.
• USB Controller : voir «Utilisation de périphériques USB avec une machine
virtuelle», page 404 pour plus d'informations sur la configuration de cette
option.
• Sound Adapter : voir «Configuration du son», page 376 pour plus d'informations
sur la configuration de cette option.
• Generic SCSI Device : voir «Procédure de base d'une nouvelle machine virtuelle»,
page 102 pour plus d'informations sur la configuration de cette option.
• Mouse (hôte Linux uniquement) : voir «Périphériques servant d'interface entre
l'homme et la machine», page 408 pour plus d'informations sur la configuration
de cette option.

Options
L'onglet Options permet d'ajuster les caractéristiques de la machine virtuelle
sélectionnée.
• General
• Power
• Shared Folders
• Snapshots
• Guest Isolation (Windows uniquement)
• Advanced

General

www.vmware.com
84
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

• Virtual Machine Name : utilisez ce paramètre pour modifier le nom d'une


machine virtuelle tel qu'il apparaît dans l'onglet de console et la liste Favorites.
Entrez un nouveau nom dans le champ, puis cliquez sur OK.
La modification de ce nom est «esthétique» et n'a aucune incidence sur le
système de fichiers hôte dans lequel Workstation enregistre les fichiers de la
machine virtuelle. Le nom du répertoire d'une machine virtuelle renommée
conserve le nom qui lui a été attribué à sa création.
• Virtual Machine Configuration File (Windows uniquement) : ce champ en
lecture seule indique le chemin d'accès au fichier contenant les données de
configuration de la machine virtuelle courante.
• Guest Operating System : ce paramètre détermine les optimisations de la
machine virtuelle.
Lorsque vous modifiez le type de système d'exploitation à l'aide de la liste
Version, le paramètre du type de système d'exploitation client dans le fichier de
configuration de la machine virtuelle est également modifié. Par contre, cette
action ne modifie pas réellement le système d'exploitation client lui-même.
Lorsque vous définissez le type de système d'exploitation client tout en créant
une nouvelle machine virtuelle (par exemple, par le biais de l'assistant New
Virtual Machine Wizard), Workstation sélectionne les paramètres de
configuration par défaut en fonction du type de client. Cependant, la
modification du type de client dans ce panneau modifie simplement le
paramètre du type de client dans le fichier de configuration.
Vous pouvez modifier le système d'exploitation client, par exemple, si vous
mettez à niveau le système d'exploitation client installé sur la machine virtuelle.
• Working Directory : il s'agit du répertoire dans lequel Workstation enregistre les
fichiers d'état interrompu (.vmss), d'instantané (.vmsn) et redo-log. Par défaut,
c'est également dans ce répertoire que sont enregistrés les fichiers de la
machine virtuelle.

85
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Power

• Options de Power
• Power on after opening this virtual machine : pour activer
automatiquement la machine virtuelle courante lorsque Workstation
démarre, sélectionnez l'option Power on after opening this virtual machine.
Lorsque cette option est définie, vous n'avez pas la possibilité de modifier la
configuration de la machine virtuelle avant son démarrage puisqu'elle
démarre immédiatement.
• Enter full screen mode after powering on : pour basculer automatiquement
en mode plein écran après l'activation de la machine virtuelle courante,
sélectionnez l'option Enter full screen mode after powering on.
• Close after powering off or suspending : pour fermer automatiquement la
machine virtuelle courante après sa désactivation ou son interruption,
sélectionnez l'option Close after powering off or suspending. La fermeture
d'une machine virtuelle supprime l'onglet de cette dernière de la fenêtre
principale en mode de basculement rapide.
• Power Controls
Vous pouvez configurer ici le comportement de deux boutons de la barre
d'outils de Workstation.

Ce bouton configurable peut désactiver une machine virtuelle ou un groupe de


deux manières.
• Power Off : cette option émule le bouton marche/arrêt de l'alimentation. La
machine virtuelle est désactivée brutalement sans tenir compte des travaux en
cours.
• Shut Down Guest : cette option émule un bouton d'alimentation sur une
alimentation ATX. Lorsque vous appuyez sur ce bouton, un signal d'arrêt est
transmis au système d'exploitation client. Un système d'exploitation qui
reconnaît ce signal s'éteint de manière progressive. Remarque : tous les
systèmes d'exploitation client ne prennent pas en charge un signal d'arrêt.

www.vmware.com
86
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Ce bouton configurable peut réinitialiser une machine virtuelle ou redémarrer un


système d'exploitation client.
• Reset : cette option émule un bouton de réinitialisation. La machine virtuelle est
réinitialisée brutalement sans tenir compte des travaux en cours.
• Restart Guest : cette option envoie un signal de redémarrage au système
d'exploitation client. Un système d'exploitation qui reconnaît ce signal s'éteint
de manière progressive et redémarre. Remarque : tous les systèmes
d'exploitation client ne prennent pas en charge un signal de redémarrage.

• Run VMware Tools Scripts : cette option permet d'exécuter des scripts lors de
l'activation d'une machine virtuelle. Voir «Options de démarrage sur un hôte
Linux», page 91 pour plus d'informations sur les scripts.

Shared Folders

• Shared Folders : voir «Utilisation de dossiers partagés», page 155 pour plus
d'informations sur la configuration de cette option.

87
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Snapshots

• General : vous pouvez désactiver des instantanés pour la machine virtuelle. Pour
ce faire, la machine virtuelle ne doit posséder aucun instantané.
Pour désactiver des instantanés de cette machine virtuelle, sélectionnez la case
Disable snapshots.
• When Powering Off : vous pouvez préciser la manière suivant laquelle
Workstation gère les instantanés lorsque vous désactivez la machine virtuelle.
Les options lors de la désactivation comprennent notamment :
• Just power off : désactive la machine virtuelle sans modifier les instantanés.
• Revert to the snapshot : restaure le parent de l'instantané, afin que la
machine virtuelle démarre toujours dans l'état dans lequel elle était au
moment de la prise de l'instantané.
• Take a new snapshot : prend un nouvel instantané de l'état de la machine
virtuelle après sa désactivation.
• Ask me : demande toujours ce que vous souhaitez faire des instantanés au
moment de la désactivation.
Voir «Utilisation d'instantanés (snapshots)», page 246 pour plus d'informations
sur la configuration de ces options.

www.vmware.com
88
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Guest Isolation (Windows uniquement)

• Drag and Drop : vous pouvez, par défaut, glisser-déposer des fichiers entre
l'ordinateur hôte et une machine virtuelle. Si vous souhaitez désactiver cette
fonction, sélectionnez l'option Disable drag and drop to and from the virtual
machine.
L'un des motifs de désactivation de la fonction de glisser-déposer est
d'empêcher le transfert accidentel de fichiers entre la machine virtuelle et l'hôte.

Advanced

• Process Priorities (Windows uniquement) : VMware Workstation définit la


priorité par défaut du traitement de la machine virtuelle sur Normal pour Input
grabbed et Input ungrabbed. Cela signifie que les processus au sein des
machines virtuelles se disputent les ressources de manière égale avec tous les
autres processus fonctionnant sur l'hôte.

89
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Pour modifier la priorité par défaut de la machine virtuelle courante, prioritaire


sur les priorités globales, sélectionnez la priorité souhaitée, puis cliquez sur OK.
Vous pouvez également définir des priorités globales directement à partir d'une
fenêtre de Workstation en sélectionnant Edit > Preferences, puis l'onglet Priority.
• Settings
• Run with debugging information : vous pouvez exécuter une machine
virtuelle, afin qu'elle rassemble des données de débogage supplémentaires,
utiles au support technique de VMware pour résoudre les problèmes.
Pour activer le mode de débogage, sélectionnez la case Run with debugging
information, puis cliquez sur OK pour appliquer vos modifications.
• Disable acceleration : dans de rares instances, vous trouverez peut-être que
Workstation semble s'arrêter de manière imprévue lors de l'installation ou de
l'exécution de logiciels sur une machine virtuelle. En règle générale, le
problème survient au début de l'exécution d'un programme. La plupart du
temps, vous pouvez contourner le problème en désactivant provisoirement
l'accélération sur la machine virtuelle.
Pour désactiver l'accélération, sélectionnez la case Disable acceleration, puis
cliquez sur OK pour appliquer vos modifications.
Ce paramètre ralentissant les performances de la machine virtuelle, il n'est
recommandé que pour contourner le problème d'exécution du programme.
Après avoir passé le point à partir duquel le programme rencontrait des
problèmes, essayez d'accéder à l'éditeur Virtual Machine Settings et de
désélectionner la case en regard de Disable acceleration. Vous devriez
ensuite pouvoir exécuter le programme avec accélération.
• Log virtual machine progress periodically : cette option de configuration
spéciale permet d'augmenter les informations journalisées à des fins de
débogage et de résolution des pannes. Si vous cochez cette case, vous
n'aurez plus à éditer le fichier de configuration ni à redémarrer la machine
virtuelle pour récupérer des informations plus détaillées pour le support
technique.
• Enable Template mode (à utiliser pour le clonage) : voir «Clone lié et accès à
la machine virtuelle parent», page 271 pour plus d'informations sur la
configuration de cette option.

www.vmware.com
90
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Référence à la ligne de commande


Les sections suivantes présentent les options de ligne de commande disponibles
lorsque vous lancez VMware Workstation et les raccourcis clavier que vous pouvez
utiliser lorsque VMware Workstation est exécuté.
• Options de démarrage sur un hôte Linux
• Options de démarrage sur un hôte Windows
• Application de ligne de commande VMrun

Options de démarrage sur un hôte Linux


La liste suivante présente diverses options disponibles lorsque vous exécutez VMware
Workstation à partir de la ligne de commande sur un système d'exploitation hôte
Linux.
VMware [-x] [-X] [-q] [-s <variablename>=<value>]
[-m] [-v] [/<path_to_config>/<config>.virtual machinex ]
[X toolkit options ]
Vous pouvez entrer cette commande manuellement dans une fenêtre du terminal ou
créer des scripts pour exécuter plusieurs commandes.

Option Description
-x Active automatiquement la machine virtuelle
lorsque VMware Workstation démarre. Cette
commande équivaut à cliquer sur le bouton
Power On de la barre d'outils de VMware
Workstation.
-X Active automatiquement la machine virtuelle,
puis bascule la fenêtre de VMware Workstation
en mode plein écran.
-q Ferme l'onglet de la machine virtuelle lors de la
désactivation de cette dernière. Si aucune autre
machine virtuelle n'est ouverte, cette
commande ferme également VMware
Workstation. Ceci est particulièrement utile
lorsque le système d'exploitation client peut
désactiver la machine virtuelle.
-s Définit la variable indiquée sur la valeur spécifiée.
Tous les noms et toutes les valeurs de variable
valides dans le fichier de configuration peuvent
être spécifiés sur la ligne de commande avec le
commutateur -s.

91
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Option Description
-m Démarre le programme en mode de
basculement rapide sur un hôte Linux.
-v Affiche le nom du produit, ainsi que le numéro
de version et de build.
/<path_to_config>/ Lance une machine virtuelle à l'aide du fichier de
<config>.virtual machinex (ou .cfg) configuration indiqué.
Options de la boîte à outils X Peuvent être fournies sous forme d'arguments,
bien que certaines d'entre elles (plus
particulièrement la taille et le titre de la fenêtre
de VMware Workstation) ne puissent être
ignorées.

Options de démarrage sur un hôte Windows


La plupart des commutateurs décrits à la section Options de démarrage sur un hôte
Linux peuvent également être utilisés sur un hôte Windows. Le commutateur -m est
dédié aux hôtes Linux uniquement. Le moyen le plus pratique d'utiliser les
commutateurs consiste à les intégrer à la commande générée par un raccourci
Windows.
Créez le raccourci, cliquez dessus avec le bouton droit de la souris, puis cliquez sur
Properties. Dans le champ Target, ajoutez les commutateurs que vous souhaitez
utiliser après le nom de fichier VMware.exe. Par exemple,
"C:\Program Files\VMware\VMware Workstation\Programs\VMware.exe -X
C:\Documents and Settings\<username>\My Documents\My Virtual
Machines\Windows Me\Windows Me.vmx"
lance la machine virtuelle Windows Me indiquée, l'active automatiquement et
bascule en mode plein écran.
Veillez à mettre la chaîne de commande complète entre guillemets.
Remarque : Sous Windows, le fichier de configuration est doté d'une extension
.vmx par défaut. Les noms de chemin sous Windows utilisent la barre oblique inverse
(\). Les options de la boîte à outils X ne sont pas applicables sur un hôte Windows.

www.vmware.com
92
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Application de ligne de commande VMrun


VMware Workstation intègre une application vmrun distincte dédiée au
fonctionnement des groupes ou des machines virtuelles à partir de la ligne de
commande. Pour lancer cette application, procédez comme suit :
• À partir de l'invite de commande :
vmrun COMMAND [OPTION]
Les commandes et options valides sont présentées dans le tableau suivant :

Commande Description Option


list Énumère toutes les machines virtuelles en Aucune
cours d'exécution.
start Démarre une machine virtuelle. Chemin d'accès au fichier
vmxf
stop Arrête une machine virtuelle ou un groupe. Chemin d'accès au fichier
vmxf (machine virtuelle)
ou
Chemin d'accès au fichier
vmxf (groupe)
reset Réinitialise une machine virtuelle ou un Chemin d'accès au fichier
groupe. vmxf (machine virtuelle)
ou
Chemin d'accès au fichier
vmxf (groupe)
suspend Interrompt une machine virtuelle ou un Chemin d'accès au fichier
groupe. vmxf (machine virtuelle)
ou
Chemin d'accès au fichier
vmxf (groupe)
upgradevm Met à niveau une machine virtuelle en Chemin d'accès au fichier
fonction de la version actuelle de Workstation. vmxf
La mise à niveau offre une compatibilité
optimale avec les dernières fonctionnalités de
Workstation.
Remarque : Vous devez mettre à niveau
«VMware Tools» à partir du système
d'exploitation client. Voir «Installation de
«VMware Tools»», page 43.

93
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Par exemple
• Sur un terminal Linux, vous pouvez entrer cette commande pour démarrer un
groupe.
vmrun start /usr/local/VMs/team.vmtm
• Sur la ligne de commande de Windows, entrez cette commande pour démarrer
un groupe :
vmrun start c:\My Virtual Machines\team.vmtm
Remarque : Vmrun peut déconnecter automatiquement (faire échouer) les
machines virtuelles qui requièrent une entrée par le biais de la boîte de dialogue de
VMware Workstation. Pour désactiver les boîtes de dialogue de Workstation, insérez la
ligne suivante dans le fichier de configuration .vmx d'une machine virtuelle :
msg.autoAnswer = TRUE

www.vmware.com
94
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Raccourcis clavier
Si vous préférez exploiter au maximum le clavier, vous trouverez les raccourcis clavier
suivants pratiques. Si vous modifiez le paramètre Preferences de la combinaison de
raccourcis clavier, remplacez au besoin Ctrl-Alt par votre nouveau paramètre, suivant
la liste de raccourcis suivante.

Raccourci Action
Ctrl-B Activation.
Ctrl-E Désactivation.
Ctrl-R Réinitialisation.
Ctrl-Z Interruption.
Ctrl-N Création d'une nouvelle machine virtuelle.
Ctrl-O Ouverture d'une machine virtuelle.
Ctrl-F4 Fermeture de la machine virtuelle courante.
Ctrl-D Modification de la configuration de la machine virtuelle.
Ctrl-G Saisie de l'entrée du clavier et de la souris.
Ctrl-P Modification des préférences.
Ctrl-Alt-Entrée Basculement en mode plein écran.
Ctrl-Alt Retour en mode normal (à fenêtres).
Ctrl-Alt-Tab Basculement entre les machines virtuelles ouvertes tandis que les entrées du clavier
et de la souris sont saisies.
Ctrl-Tab Basculement entre les machines virtuelles ouvertes tandis que les entrées du clavier
et de la souris ne sont pas saisies. VMware Workstation doit être l'application active.
Ctrl-Maj-Tab Basculement entre les machines virtuelles ouvertes tandis que les entrées du clavier
et de la souris ne sont pas saisies. VMware Workstation doit être l'application active.
Ctrl-Alt-Fx Hôtes Linux : bascule entre les machines virtuelles tout en utilisant le mode plein
écran. Fx correspond à la touche de fonction de la machine virtuelle à utiliser. La
combinaison de touches à utiliser pour une machine virtuelle apparaît dans la barre
de titre de VMware Workstation lorsque la machine virtuelle est active et en mode
normal (à fenêtres).
Hôtes Windows : pour plus d'informations sur la fonctionnalité similaire, voir
«Utilisation du mode de basculement plein écran», page 442.

95
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Quels fichiers constituent une machine


virtuelle ?
Vous pouvez ne pas connaître le nom ou l'emplacement des fichiers de votre machine
virtuelle. La gestion de ces fichiers est réalisée par VMware Workstation. Si la structure
de fichiers incorporés ne vous intéresse pas, ignorez cette section.
En règle générale, une machine virtuelle est enregistrée sur l'ordinateur hôte dans un
ensemble de fichiers (habituellement dans un répertoire créé par Workstation pour
cette machine virtuelle.
Les fichiers principaux sont répertoriés ici par extension :

Extension Nom du fichier Description


.log <vmname>.log Fichier conservant le journal de l'activité
ou principale de VMware Workstation. Ce fichier
peut être utile dans le cadre du dépannage si
vmware.log
vous rencontrez des problèmes. Il est enregistré
dans le répertoire où figure le fichier de
configuration (.vmx ou .cfg) de la machine
virtuelle.
.nvram <vmname>.nvram Fichier contenant l'état du BIOS de la machine
ou virtuelle.
nvram
Dans les exemples ci-dessous, la machine virtuelle s'appelle <vmname>.

www.vmware.com
96
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Extension Nom du fichier Description


vmdk <vmname>.vmdk Fichier de disque virtuel sur lequel le contenu du
disque dur de la machine virtuelle est enregistré.
Un disque virtuel est constitué d'un ou plusieurs
fichiers .vmdk. Si vous avez indiqué que le
disque virtuel doit être divisé en partitions de 2
Go, le nombre de fichiers .vmdk dépend de la
taille du disque virtuel. Comme les données sont
ajoutées à un disque virtuel, la taille des fichiers
.vmdk évolue sans que la taille de chaque
disque ne puisse dépasser 2 Go (si vous indiquez
que tout l'espace doit être alloué lors de la
création du disque, ces fichiers possèdent dès le
départ une taille maximale et ne grossissent
plus). Presque tout le contenu d'un fichier
.vmdk correspond aux données de la machine
virtuelle, une petite partie étant allouée au
temps système de la machine virtuelle.
Si la machine virtuelle est directement
connectée au disque physique, plutôt qu'à un
disque virtuel, le fichier .vmdk enregistre les
données sur les partitions auxquelles la machine
virtuelle a l'autorisation d'accéder.
Les produits VMware antérieurs attribuaient
l'extension .dsk aux fichiers de disque virtuel.
<diskname>-<###>.vmdk Fichier redo-log créé automatiquement
lorsqu'une machine virtuelle a un ou plusieurs
instantanés. Ce fichier contient les modifications
apportées à un disque virtuel lorsque la machine
virtuelle est exécutée. Il peut y avoir plusieurs
fichiers de ce type. ### indique un suffixe
unique ajouté automatiquement par VMware
Workstation pour éviter la duplication des noms
de fichier.
vmsd <vmname>.vmsd Fichier centralisé de stockage de données et de
métadonnées sur les instantanés.
vmsn <vmname>-Snapshot.vmsn Fichier d'état instantané dans lequel est
enregistré l'état d'exploitation d'une machine
virtuelle au moment de la prise d'un instantané.
<vmname>-Snapshot<###>.vmsn Fichier dans lequel est enregistré l'état d'un
instantané.
Dans les exemples ci-dessous, la machine virtuelle s'appelle <vmname>.

97
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Extension Nom du fichier Description


vmss <vmname>.vmss Fichier d'état interrompu dans lequel est
enregistré l'état d'une machine virtuelle
interrompue.
Certains produits VMware antérieurs attribuaient
l'extension .std aux fichiers d'état interrompu.
vmtm <vmname>.vmtm Fichier de configuration contenant les données
d'un groupe.
vmx <vmname>.vmx Fichier de configuration principal dans lequel
sont enregistrés les paramètres sélectionnés
dans l'assistant New Virtual Machine Wizard ou
l'éditeur Virtual Machine Settings. Si vous avez
créé la machine virtuelle sous une version
antérieure de VMware Workstation sur un hôte
Linux, ce fichier peut avoir l'extension .cfg.
vmxf <vmname>.vmxf Fichier de configuration supplémentaire des
machines virtuelles appartenant à un groupe.
Notez que le fichier .vmxf est conservé si vous
supprimez une machine virtuelle du groupe.
Dans les exemples ci-dessous, la machine virtuelle s'appelle <vmname>.

Il peut également y avoir d'autres fichiers dans le répertoire dont certains ne sont
présents que lorsqu'une machine virtuelle est exécutée.

www.vmware.com
98
C H A P I T R E 4 Apprentissage des points essentiels de VMware Workstation

Quelles sections consulter à présent ?


• «Création d'une nouvelle machine virtuelle», page 101
• «Exécution de VMware Workstation», page 137

99
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

www.vmware.com
100
Création d'une nouvelle machine
CHAPITRE 5
virtuelle

Ce chapitre décrit la procédure de création d'une nouvelle machine virtuelle et


d'installation de «VMware Tools» :
• «Configuration d'une nouvelle machine virtuelle», page 102
• «Procédure de base d'une nouvelle machine virtuelle», page 102
• «Conversion d'une machine virtuelle VirtualPC», page 113
• «Installation d'un système d'exploitation client et de «VMware Tools»», page 118
• «Installation de Windows XP comme système d'exploitation client», page 118
• «Installation de «VMware Tools»», page 121
• ««VMware Tools» pour les clients Windows», page 121
• ««VMware Tools» pour les clients Linux», page 124
• ««VMware Tools» pour les clients FreeBSD», page 127
• «Installation de «VMware Tools» sur une machine virtuelle NetWare», page 128
• «Options de configuration de «VMware Tools»», page 130
• «Utilisation de la console du système pour configurer «VMware Tools» sur un
système d'exploitation client NetWare», page 133

101
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Configuration d'une nouvelle machine


virtuelle
L'assistant New Virtual Machine Wizard vous guide tout au long des principales étapes
de configuration d'une nouvelle machine virtuelle, facilitant ainsi la définition de
plusieurs options et paramètres. Vous pouvez ensuite utiliser l'éditeur Virtual Machine
Settings (VM > Settings) si vous devez apporter des modifications à la configuration
de la machine virtuelle.

Procédure de base d'une nouvelle machine virtuelle


La nouvelle machine virtuelle utilise par défaut un disque IDE pour les clients
Windows 95, Windows 98, Windows Me, Windows XP, Windows Server 2003, NetWare
et FreeBSD et un disque SCSI pour les autres systèmes d'exploitation client.
Procédez comme suit pour créer une machine virtuelle utilisant un disque virtuel.
1. Lancez VMware Workstation.
Hôtes Windows : cliquez deux fois sur l'icône de VMware Workstation sur le
bureau ou passez par le menu Start (Démarrer) : Start (Démarrer) > Programs
(Programmes) > VMware > VMware Workstation.
Hôtes Linux : dans une fenêtre du terminal, entrez la commande suivante.
vmware &
2. Si vous lancez VMware Workstation pour la première fois et que vous n'avez pas
entré le numéro de série à l'installation du produit (option disponible sur un hôte
Windows), vous êtes invité à le faire. Le numéro de série est mentionné sur la
carte d'enregistrement, fournie dans le package, ou dans le message
électronique de confirmation de l'ordre de distribution électronique. Entrez le
numéro de série, puis cliquez sur OK.

www.vmware.com
102
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Ce numéro de série est enregistré et VMware Workstation ne vous le redemande


plus. Pour plus de commodité, VMware Workstation transmet automatiquement
le numéro de série au site Web de VMware lorsque vous utilisez certains liens
Internet intégrés au produit (par exemple, Help > VMware on the Web >
Register Now! et Help > VMware on the Web > Request Support). Ceci nous
permet de vous diriger directement vers la page Web appropriée pour
enregistrer votre produit et obtenir une assistance technique.
Si vous enregistrez vos fichiers de disque virtuel ou d'état interrompu sur un hôte
Windows XP ou Windows Server 2003 (ou si vous êtes amené à le faire
ultérieurement), vous devez convertir les noms de fichier pour éviter les conflits
avec la fonction de restauration du système de Windows XP et Windows Server
2003.
3. Lancez l'assistant New Virtual Machine Wizard.
Lorsque vous démarrez VMware Workstation, vous pouvez ouvrir une machine
virtuelle existante ou en créer une nouvelle. Sélectionnez File > New > Virtual
Machine pour commencer la création d'une machine virtuelle.
4. L'assistant New Virtual Machine Wizard comprend plusieurs écrans que vous
parcourez à l'aide des boutons Next et Prev présents en bas de chaque écran.
Observez les instructions figurant dans chaque écran, puis cliquez sur Next pour
passer à l'écran suivant.

5. Sélectionnez la méthode à utiliser pour configurer la machine virtuelle.

103
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Si vous sélectionnez Typical, l'assistant vous invite à indiquer ou à accepter les


paramètres par défaut des éléments suivants :
• Système d'exploitation client
• Nom de la machine virtuelle et emplacement des fichiers de la machine
virtuelle
• Type de connexion réseau
• Allocation de tout l'espace d'un disque virtuel au moment de sa création
• Sélection ou non du partitionnement d'un disque virtuel en fichiers de 2 Go
Si vous sélectionnez Custom, vous pouvez également indiquer comment vous
souhaitez définir le disque (création d'un nouveau disque virtuel, utilisation d'un
disque virtuel existant ou d'un disque physique) et indiquez les paramètres
requis pour le type de disque sélectionné. Une option vous permet également
de créer un disque virtuel hérité à utiliser dans des environnements avec d'autres
produits VMware.
Sélectionnez Custom si vous souhaitez
• créer une machine virtuelle héritée compatible avec Workstation 4.x, GSX
Server 3.x, ESX Server 2.x et ACE 1.x.
• créer un disque virtuel dont la taille est supérieure ou inférieure à 4 Go.
• enregistrer les fichiers du disque virtuel dans un emplacement particulier.
• utiliser un disque virtuel IDE avec un système d'exploitation client pour lequel
un disque virtuel SCSI aurait dû être créé par défaut.
• utiliser un disque physique plutôt qu'un disque virtuel (utilisateurs
expérimentés uniquement).
• définir les options de mémoire différentes des options par défaut.
6. Si vous avez sélectionné le chemin de configuration Typical, passez à l'étape 7.
Si vous avez sélectionné Custom comme chemin de configuration, vous pouvez
créer une machine virtuelle qui prend totalement en charge toutes les
fonctionnalités de Workstation 5 ou une machine virtuelle héritée compatible
avec un produit VMware spécifique.

www.vmware.com
104
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Cet écran vous demande si vous souhaitez créer une machine virtuelle
Workstation 5 ou une machine virtuelle héritée. Voir «Disques virtuels hérités»,
page 241 pour plus d'informations.
7. Sélectionnez un système d'exploitation client.

Cet écran vous invite à indiquer le système d'exploitation que vous envisagez
d'installer sur la machine virtuelle. Sélectionnez un système d'exploitation et une
version. L'assistant New Virtual Machine Wizard utilise ces informations pour :
• sélectionner les valeurs par défaut, comme la quantité de mémoire requise.
• attribuer un nom aux fichiers associés à la machine virtuelle.
• ajuster les paramètres pour disposer de performances optimales.
• contourner des comportements spéciaux et des bogues à l'intérieur du
système d'exploitation.
Si le système d'exploitation que vous souhaitez utiliser n'est pas répertorié,
sélectionnez Other pour le système d'exploitation client et sa version.
Les étapes restantes supposent que vous envisagez d'installer un système
d'exploitation client Windows XP Professionnel. Vous trouverez plus
d'informations sur l'installation de ce système et des autres systèmes
d'exploitation client dans le manuel VMware Guest Operating System Installation
Guide, disponible sur le site Web de VMware ou dans le menu Help.

105
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

8. Attribuez un nom et sélectionnez un dossier pour la machine virtuelle.

Le nom indiqué ici est utilisé si vous ajoutez cette machine virtuelle à la liste
Favorites de VMware Workstation. Ce nom est également attribué au dossier
dans lequel sont enregistrés les fichiers associés à cette machine virtuelle.
Chaque machine virtuelle doit posséder son propre dossier. Tous les fichiers
associés, comme le fichier de configuration et le fichier disque, sont placés dans
ce dossier.
Hôtes Windows : sous Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003, le
dossier par défaut de cette machine virtuelle fonctionnant sous Windows XP
Professionnel est C:\Documents and Settings\<username>\My
Documents\My Virtual Machines\Windows XP Professional.
Sous Windows NT, le dossier par défaut est
C:\WINNT\Profiles\<username>\Personal\My Virtual
Machines\Windows XP Professional.
Hôtes Linux : l'emplacement par défaut de cette machine virtuelle fonctionnant
sous Windows XP Professionnel est <homedir>/vmware/winXPPro,
<homedir> correspondant au répertoire personnel de l'utilisateur
actuellement connecté.
Il est possible que les performances de la machine virtuelle soient réduites si le
disque dur virtuel se trouve sur un disque réseau. Pour tirer profit de
performances optimales, veillez à ce que le dossier de la machine virtuelle soit
sur un disque local. Cependant, si d'autres utilisateurs doivent accéder à cette
machine virtuelle, vous devez réfléchir à placer les fichiers de la machine virtuelle
dans un emplacement auquel ils ont accès. Pour plus d'informations, voir
«Partage de machines virtuelles avec d'autres utilisateurs», page 183.
9. Si vous avez sélectionné le chemin de configuration Typical, passez à l'étape 10.

www.vmware.com
106
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Si vous sélectionnez le chemin de configuration Custom, vous devez ajuster les


paramètres de la mémoire ou accepter la configuration par défaut. Cliquez
ensuite sur Next pour continuer.

Dans la plupart des cas, il est préférable de conserver la configuration de la


mémoire par défaut. Si vous envisagez d'utiliser la machine virtuelle pour
exécuter plusieurs applications ou des applications qui requièrent de grandes
quantités de mémoire, vous souhaiterez peut-être utiliser une configuration de
mémoire supérieure. Pour plus d'informations, voir «Taille de la mémoire d'une
machine virtuelle», page 425.
Remarque : Vous ne pouvez pas allouer plus de 2 Go de mémoire à une
machine virtuelle si les fichiers de cette dernière sont enregistrés sur un système
de fichiers, tel FAT32, qui ne prend pas en charge les fichiers dont la taille est
supérieure à 2 Go.
10. Configuration des fonctions de mise en réseau de la machine virtuelle.

Si votre ordinateur hôte est en réseau et que votre machine virtuelle possède
une adresse IP distincte (ou peut en obtenir une automatiquement à partir d'un
serveur DHCP), sélectionnez Use bridged networking.

107
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Si votre machine virtuelle ne dispose par d'une adresse IP distincte et que vous
souhaitez malgré tout vous connecter à Internet, sélectionnez Use network
address translation (NAT). NAT permet de partager des fichiers entre la machine
virtuelle et le système d'exploitation hôte.
Pour plus d'informations sur les options de mise en réseau de VMware
Workstation, voir «Configuration d'un réseau virtuel», page 305.
11. Si vous avez sélectionné le chemin de configuration Typical, cliquez sur Finish.
L'assistant installe les fichiers requis pour la machine virtuelle.
Si vous avez sélectionné le chemin de configuration Custom, procédez comme
suit pour configurer un disque pour la machine virtuelle.
12. Sélectionnez le type d'adaptateur SCSI à utiliser avec la machine virtuelle.

Un adaptateur IDE et un adaptateur SCSI sont installés sur la machine virtuelle.


L'adaptateur IDE est toujours un adaptateur ATAPI. Pour l'adaptateur SCSI, vous
pouvez sélectionner un adaptateur BusLogic ou LSI Logic. Le paramètre par
défaut de votre système d'exploitation client est déjà sélectionné. Tous les clients
à l'exception de Windows Server 2003, Red Hat Enterprise Linux 3 et NetWare
ont par défaut un adaptateur BusLogic.
L'adaptateur LSI Logic offre des performances améliorées et fonctionne mieux
avec les périphériques SCSI génériques. Il est également pris en charge par ESX
Server 2.0 et versions supérieures. Gardez cette information à l'esprit si vous
envisagez de migrer la machine virtuelle vers un autre produit VMware.
Votre choix en matière d'adaptateur SCSI n'a aucune incidence sur votre
décision de créer un disque virtuel IDE ou SCSI. Cependant, certains systèmes
d'exploitation client (Windows XP par exemple) ne sont pas dotés d'un pilote
pour l'adaptateur Buslogic ou LSI Logic. Vous devez télécharger le pilote à partir
du site Web de LSI Logic.

www.vmware.com
108
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Remarque : Les pilotes d'un adaptateur de bus hôte compatible Mylex


(BusLogic) ne sont pas apparents sur le site Web de LSI Logic. Recherchez les
zones de prise en charge de la chaîne numérique dans le numéro de modèle. Par
exemple, recherchez «958» pour les pilotes BT/KT-958.
Reportez-vous au manuel VMware Guest Operating System Installation Guide pour
plus d'informations sur le pilote et le système d'exploitation client que vous
envisagez d'installer sur cette machine virtuelle.
13. Sélectionnez le disque à utiliser avec la machine virtuelle.

Sélectionnez Create a new virtual disk.


Les disques virtuels représentent la meilleure solution pour la plupart des
machines virtuelles. Ils sont rapides et faciles à installer et vous pouvez les
transférer vers de nouveaux emplacements sur le même ordinateur hôte ou sur
des ordinateurs hôtes différents. Par défaut, les disques virtuels sont initialement
de petits fichiers sur le disque dur de l'ordinateur hôte. Ils grossissent ensuite, au
besoin, jusqu'à faire la taille définie lors de la prochaine étape. L'étape suivante
vous permet également d'allouer tout l'espace disque au moment de la création
du disque virtuel, si vous le souhaitez.
Pour utiliser un système d'exploitation existant sur un disque dur physique
(disque de données brutes), reportez-vous à la section «Configuration d'un
ordinateur à deux initialisations pour l'utiliser avec une machine virtuelle»,
page 212. Pour installer le système d'exploitation hôte directement sur une
partition de disque IDE existante, reportez-vous à la section «Installation d'un
système d'exploitation sur une partition brute à partir d'une machine virtuelle»,
page 236.
Attention : Les configurations de disque de données brutes ne sont
recommandées que pour les utilisateurs expérimentés.
Attention : Si vous utilisez un hôte Windows Server 2003, Windows XP ou
Windows 2000, voir «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000,
Windows XP et Windows Server 2003 en tant que disques de données brutes»,
page 229.

109
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Pour installer le système d'exploitation client sur un disque IDE brut, sélectionnez
Existing IDE Disk Partition. Pour utiliser un disque SCSI de données brutes,
ajoutez-le à la machine virtuelle ultérieurement au moyen de l'éditeur Virtual
Machine Settings. L'initialisation à partir d'un disque SCSI de données brutes
n'est pas prise en charge. Pour plus d'informations sur certains problèmes relatifs
à l'utilisation d'un disque SCSI de données brutes, voir «Configuration de
systèmes SCSI à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec VMware
Workstation sur un hôte Linux», page 230.
14. Choisissez de créer un disque IDE ou SCSI.

L'assistant recommande le choix le plus judicieux en fonction du système


d'exploitation client sélectionné. Toutes les distributions Linux que vous pouvez
sélectionner dans l'assistant utilisent par défaut des disques virtuels SCSI, de
même que Windows NT, Windows 2000 et Longhorn. Tous les systèmes
d'exploitation Windows, hormis Windows NT, Windows 2000 et Longhorn,
utilisent par défaut des disques virtuels IDE, de même que NetWare, FreeBSD,
MS-DOS et d'autres clients.
15. Indiquez la capacité du disque virtuel.

Entrez la taille du disque virtuel que vous souhaitez créer.

www.vmware.com
110
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Vous pouvez définir la taille entre 0,1 et 950 Go (disque virtuel SCSI). La taille par
défaut est 4 Go.
• (Facultatif ) Vous pouvez indiquer que le disque virtuel est divisé en un
ensemble de fichiers de 2 Go. Vous devez diviser le disque virtuel s'il est
enregistré sur un système de fichiers FAT32.
• (Facultatif ) Sélectionnez Allocate all disk space now. Cette option offre des
performances légèrement meilleures. Si vous ne sélectionnez pas Allocate all
disk space now, les fichiers du disque virtuel sont initialement petits et
grossissent au besoin. Leur taille ne peut toutefois pas dépasser celle que vous
définissez ici.
Remarque : L'opération Allocate all disk space now demande beaucoup de
temps et ne peut pas être annulée. En outre, elle nécessite un espace disque
véritable correspondant à celui que vous avez indiqué pour le disque virtuel.
16. Indiquez l'emplacement des fichiers du disque virtuel.

Si vous souhaitez indiquer le nœud de périphérique à utiliser par le disque


virtuel SCSI ou IDE, cliquez sur Advanced.

Dans l'écran de configuration avancée, vous pouvez également indiquer un


mode disque. Ceci s'avère pratique dans certaines configurations personnalisées

111
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

dont vous souhaitez exclure les disques des instantanés. Pour plus
d'informations sur la fonction d'instantané, voir «Utilisation d'instantanés
(snapshots)», page 246.
Les disques normaux sont inclus dans les instantanés. En règle générale, vous
devez utiliser des disques normaux et ne pas sélectionner la case Independent.
Les disques indépendants ne sont pas inclus dans les instantanés.
Attention : Seuls les utilisateurs expérimentés qui en ont besoin pour leurs
configurations personnalisées devraient utiliser l'option relative aux disques
indépendants.
Les options suivantes vous sont proposées dans le cadre d'un disque
indépendant :
• Persistent : les modifications sont immédiates et écrites de façon permanente
sur le disque.
• Nonpersistent : les modifications apportées au disque sont annulées lorsque
vous désactivez la machine virtuelle.
Après avoir défini le nom de fichier et l'emplacement à utiliser, puis effectué
toutes les sélections qui vous intéressent dans l'écran de configuration avancée,
cliquez sur Finish.
17. Cliquez sur Finish.
L'assistant installe les fichiers requis pour la machine virtuelle.

www.vmware.com
112
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Conversion d'une machine virtuelle


VirtualPC
VMware Virtual Machine Importer est une application téléchargeable distincte qui
crée en quelques étapes simples une nouvelle machine virtuelle VMware à partir
d'une machine virtuelle Microsoft VirtualPC.
Pour migrer une machine virtuelle VirtualPC, procédez comme suit :
1. Vérifiez que la machine virtuelle VirtualPC est désactivée.
Remarque : Vous ne pouvez pas migrer une machine virtuelle lorsqu'elle
fonctionne.
2. Lancez Virtual Machine Importer pour démarrer l'assistant.
Start > Programs > VMware > Virtual Machine Importer
3. Validez l'assistant Virtual Machine Importer et cliquez sur Next.

Écran Welcome to the Virtual Machine Importer

4. Choisissez la configuration et cliquez sur Next.

113
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

5. Recherchez la machine virtuelle VirtualPC source (ou entrez son chemin d'accès).
Cliquez sur Next.

Écran Specify the Source Virtual Machine

Virtual Machine Importer inspecte le fichier pendant un moment.

Le fichier d'entrée est inspecté.

6. Recherchez l'emplacement où vous souhaitez créer une machine virtuelle


VMware (ou entrez son chemin d'accès), puis cliquez sur Next.

Écran Specify the Target Virtual Machine


7. Si vous n'avez pas sélectionné Custom à l'étape 4, passez à l'étape 9.

www.vmware.com
114
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Choisissez le format de la machine virtuelle et cliquez sur Next.

• Cliquez sur New pour utiliser la machine virtuelle uniquement avec


Workstation 5.0.
• Cliquez sur Legacy pour utiliser la machine virtuelle avec Workstation 4, ESX
2.x, GSX Server 3.x ou ACE 1.x.
Cliquez sur Next.
8. Configurez les options d'importation de la nouvelle machine virtuelle et cliquez
sur Next.

• Make a complete copy of the source virtual machine : Cette option permet
de créer une machine virtuelle VMware totalement indépendante de la
machine virtuelle VirtualPC source.
• Link to the existing virtual machine : Cette option permet de créer une
machine virtuelle VMware qui partage le disque virtuel de la machine virtuelle
VirtualPC source de façon continue.
Attention : La liaison au fichier de disque est plus rapide que la copie complète,
mais si vous choisissez cette option, votre machine virtuelle VMware peut
s'arrêter de fonctionner si vous utilisez à nouveau la machine virtuelle source sur
VirtualPC.
Cliquez sur Next.

115
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

9. Vérifiez les paramètres et cliquez sur Next.

Écran Ready to Start Migration

Vérifiez la description des paramètres de migration.


• Si vous devez apporter des modifications, cliquez sur Back.
• Si la configuration vous satisfait, cliquez sur Next.
Virtual Machine Importer crée une machine virtuelle VMware à partir du fichier
VirtualPC source.

Écran Converting the Virtual Machine


Une barre de progression apparaît. Pour interrompre la migration, cliquez sur
Cancel.
Remarque : Le processus de migration peut prendre du temps, souvent plus
d'une minute par giga-octet d'espace disque de la machine virtuelle migrée.

www.vmware.com
116
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Une fois la migration terminée, Virtual Machine Importer affiche une boîte de
dialogue de fin.

Écran Virtual Machine Migration Has Completed

10. Pour utiliser votre nouvelle machine virtuelle immédiatement, cochez la case
Start my virtual machine now. Virtual Machine Importer démarre VMware
Workstation au moment de sa fermeture.
11. Cliquez sur Finish.

117
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Installation d'un système


d'exploitation client et de «VMware
Tools»
Une nouvelle machine virtuelle est similaire à un ordinateur physique dont le disque
dur est vierge. Avant de pouvoir l'utiliser, vous devez partitionner et formater le disque
virtuel, puis installer un système d'exploitation. Le programme d'installation du
système d'exploitation peut gérer les étapes de partitionnement et de formatage à
votre place.
L'installation d'un système d'exploitation client sur une machine virtuelle VMware
Workstation est pour l'essentiel identique à la même opération sur un ordinateur
physique. Les étapes de base pour un système d'exploitation type sont les suivantes :
1. Lancez VMware Workstation.
2. Insérez le CD-ROM ou la disquette d'installation du système d'exploitation client.
Remarque : Sur certaines configurations hôte, la machine virtuelle ne peut pas
s'initialiser à partir du CD-ROM d'installation. Vous pouvez contourner ce
problème en créant un fichier image ISO à partir du CD-ROM d'installation. À
l'aide de l'éditeur Virtual Machine Settings, connectez le lecteur de CD de la
machine virtuelle au fichier image ISO, puis activez la machine virtuelle.
3. Activez la machine virtuelle en cliquant sur le bouton Power On.
4. Observez les instructions fournies par l'éditeur du système d'exploitation.
La section ci-après contient des remarques sur l'installation d'un système
d'exploitation client Windows XP. Les captures d'écran illustrent la procédure sur un
hôte Windows. Les étapes sont identiques sur un hôte Linux.
Pour plus d'informations sur l'installation d'autres systèmes d'exploitation client,
reportez-vous au manuel VMware Guest Operating System Installation Guide, disponible
sur le site Web de VMware ou dans le menu Help.

Installation de Windows XP comme système d'exploitation


client
Vous pouvez installer Windows XP Édition familiale ou Windows XP Professionnel sur
une machine virtuelle à l'aide du CD d'installation complète.
Avant d'installer le système d'exploitation, veillez à créer une nouvelle machine
virtuelle et à la configurer à l'aide de l'assistant New Virtual Machine Wizard.

www.vmware.com
118
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Remarque : Pour utiliser des disques SCSI sur une machine virtuelle fonctionnant
sous Windows XP, vous avez besoin d'un pilote SCSI spécial, disponible dans la section
de téléchargement du site Web de VMware. Observez les instructions fournies sur le
site Web pour utiliser le pilote avec une nouvelle installation de Windows XP.

Étapes d'installation
1. Insérez le CD de Windows XP dans le lecteur correspondant.
Vous pouvez également vous connecter à une image ISO d'un disque
d'installation. Voir «Connexion d'un lecteur de CD-ROM ou de disquettes à un
fichier image», page 204.
Remarque : Si vous envisagez d'utiliser un serveur PXE pour installer le système
d'exploitation client par le biais d'une connexion réseau, vous n'avez pas besoin
du support d'installation du système d'exploitation. Lorsque vous activez la
machine virtuelle lors de l'étape suivante, elle détecte le serveur PXE.

119
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

2. Activez la machine virtuelle pour commencer l'installation de Windows XP.

3. Observez les étapes d'installation de Windows XP comme pour un ordinateur


physique.

www.vmware.com
120
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Installation de «VMware Tools»


N'oubliez pas
Les programmes d'installation de «VMware Tools» pour les systèmes d'exploitation «VMware Tools»
client Windows, Linux, FreeBSD et NetWare sont intégrés à VMware Workstation sous
• Il est très important
forme de fichiers image ISO. Un fichier image ISO ressemble à un CD-ROM pour votre que vous installiez
système d'exploitation client et apparaît même comme un CD-ROM dans «VMware Tools» sur le
l'Explorateur Windows. Vous n'utilisez pas un véritable CD-ROM pour installer système d'exploitation
client.
«VMware Tools». Vous n'avez pas non plus besoin de télécharger une image du CD-
• Le pilote SVGA de
ROM ou de graver un CD-ROM physique de ce fichier image. «VMware Tools» prend
Lorsque vous sélectionnez VM > Install VMware Tools dans le menu de VMware en charge des
performances
Workstation, VMware Workstation connecte provisoirement le premier lecteur de CD- graphiques
ROM virtuel de la machine virtuelle au fichier image ISO qui contient le programme sensiblement plus
d'installation de «VMware Tools» pour votre système d'exploitation client. Vous êtes rapides.

prêt à commencer la procédure d'installation. • Le pilote Ethernet de


«VMware Tools» prend
en charge des
Mise à niveau de «VMware Tools» performances réseau
Vous pouvez désormais mettre à niveau «VMware Tools» sans désinstaller la version sensiblement plus
rapides.
précédente. Cependant, c'est une bonne idée de commencer par mettre à niveau la
machine virtuelle. Voir «Procédure de mise à niveau des machines virtuelles :», • Le package «VMware
Tools» offre la prise en
page 61. charge requise pour
les dossiers partagés et
Pour mettre à niveau «VMware Tools», observez la procédure d'installation, décrite
les opérations de
dans les sections suivantes, du système d'exploitation client que vous utilisez. glisser-déposer.
• D'autres outils fournis
«VMware Tools» pour les clients Windows dans le package
«VMware Tools» pour Windows prend en charge les systèmes d'exploitation client prennent en charge la
synchronisation de
Windows 95, Windows 98, Windows Me, Windows NT 4.0, Windows 2000, Windows XP l'heure du système
et Windows Server 2003. d'exploitation client
avec celle de l'hôte, la
La procédure d'installation détaillée de «VMware Tools» dépend de la version de saisie et le
Windows que vous utilisez. Les étapes suivantes présentent la procédure d'installation relâchement
de «VMware Tools» sur un client Windows XP. Certaines étapes, automatiques sous les automatiques du
curseur de la souris, le
dernières versions de Windows, doivent être exécutées manuellement sous Windows copier-coller entre le
9x et Windows NT. client et l'hôte et les
performances
Remarque : Si vous exécutez VMware Workstation sur un hôte Windows et que la améliorées de la souris
machine virtuelle n'est dotée que d'un seul lecteur de CD-ROM, ce dernier doit être sur certains systèmes
configuré en tant que lecteur de CD-ROM IDE ou SCSI. Vous ne pouvez pas le d'exploitation client.
configurer en tant que disque SCSI générique.

121
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Pour ajouter un lecteur de CD-ROM IDE ou SCSI, voir «Ajout, configuration et


suppression de périphériques sur une machine virtuelle», page 161. Pour plus
d'informations sur les périphériques SCSI génériques, voir «Connexion à un
périphérique SCSI générique», page 409.

Installation de «VMware Tools» sous un système d'exploitation client Windows


1. Activez la machine virtuelle.
2. Lorsque le système d'exploitation client démarre, préparez la machine virtuelle
pour installer «VMware Tools».
Sélectionnez VM > Install VMware Tools.
Exécutez les étapes suivantes sur la machine virtuelle.

www.vmware.com
122
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Remarque : Vous devez vous connecter à un système d'exploitation client Windows


NT, Windows 2000, Windows XP, Windows Server 2003 ou Longhorn en tant
qu'administrateur pour installer «VMware Tools». N'importe quel utilisateur peut
installer «VMware Tools» sous un système d'exploitation client Windows 95, Windows
98 ou Windows Me.
3. Si la fonction d'exécution automatique est activée sous le système d'exploitation
client (configuration par défaut des systèmes d'exploitation Windows), une boîte
de dialogue apparaît après quelques secondes. Elle vous invite à installer
«VMware Tools». Cliquez sur Yes pour lancer l'assistant InstallShield.
Si la fonction d'exécution automatique est désactivée, la boîte de dialogue
n'apparaît pas automatiquement. Le cas échéant, exécutez le programme
d'installation de «VMware Tools». Cliquez sur Start > Run, puis entrez
D:\setup\setup.exe, D: correspondant au premier lecteur de CD-ROM
virtuel.
Remarque : Vous n'utilisez pas de véritable CD-ROM pour installer «VMware
Tools». Vous n'avez pas non plus besoin de télécharger une image du CD-ROM
ou de graver un CD-ROM physique de ce fichier image. Le logiciel VMware
Workstation contient une image ISO qui ressemble à un CD-ROM sur le système
d'exploitation client et apparaît même comme un CD-ROM dans l'Explorateur
Windows. Cette image contient tous les fichiers requis pour installer «VMware
Tools» sur le système d'exploitation client. Une fois l'installation de «VMware
Tools» terminée, ce fichier image n'apparaît plus dans le lecteur de CD-ROM.

123
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

4. Suivez les instructions à l'écran.


5. Sous les clients Windows Server 2003, Windows Me, Windows 98 SE et Windows
98, le pilote SVGA est installé automatiquement et le système d'exploitation client
l'utilise après avoir été réinitialisé. Avec les clients Windows 2000 et Windows XP, il
n'est pas nécessaire de réinitialiser le système pour utiliser le nouveau pilote.

«VMware Tools» pour les clients Linux


Deux options sont à votre disposition pour installer «VMware Tools» sur un client
Linux.
• Installation de «VMware Tools» sur X à l'aide du programme d'installation RPM.
• Installation de «VMware Tools» à partir de la ligne de commande.

Installation de «VMware Tools» sur X à l'aide du programme d'installation RPM


Pour installer «VMware Tools» à partir de X sur le système d'exploitation client,
procédez comme suit :
1. Sélectionnez VM > Install VMware Tools.
Le système d'exploitation client monte le CD virtuel d'installation de «VMware
Tools».
2. Cliquez deux fois sur l'icône du CD de «VMware Tools» sur le bureau.
3. Cliquez deux fois sur le programme d'installation RPM à la racine du CD-ROM.
4. Entrez le mot de passe racine.
5. Cliquez sur Continue.
Le programme d'installation prépare les packages.
6. Cliquez sur Continue lorsque le programme d'installation affiche une boîte de
dialogue indiquant le message Completed System Preparation.
La boîte de dialogue Updating system apparaît et contient une barre de
progression. «VMware Tools» est installé après exécution du programme
d'installation. Il n'y a pas de bouton de confirmation ou de fin.
Remarque : Certains systèmes d'exploitation client doivent être réinitialisés pour être
pleinement opérationnels.

Installation de «VMware Tools» à partir de la ligne de commande


Les premières étapes sont réalisées sur l'hôte, dans les menus de Workstation :
1. Activez la machine virtuelle.
2. Lorsque le système d'exploitation client démarre, préparez la machine virtuelle
pour installer «VMware Tools».
Sélectionnez VM > Install VMware Tools.

www.vmware.com
124
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Exécutez les étapes suivantes sur la machine virtuelle.


3. En tant que superutilisateur (su -), montez l'image du CD-ROM virtuel de
«VMware Tools», basculez sur un répertoire de travail (par exemple, /tmp),
décompressez le programme d'installation, puis démontez l'image du CD-ROM.
mount /dev/cdrom /mnt/cdrom
cd /tmp
Remarque : Vous n'utilisez pas de véritable CD-ROM pour installer «VMware
Tools». Vous n'avez pas non plus besoin de télécharger une image du CD-ROM
ou de graver un CD-ROM physique de ce fichier image. L'application VMware
Workstation contient une image ISO qui ressemble à un CD-ROM sur le système
d'exploitation client. Cette image contient tous les fichiers requis pour installer
«VMware Tools» sur le système d'exploitation client.
Remarque : En présence d'une installation tar précédente, supprimez le
répertoire vmware-distrib précédent avant de réaliser de nouveau une
installation à partir d'un tar. L'emplacement par défaut de ce répertoire est le
suivant : /tmp/vmware-tools-distrib
Remarque : Certaines distributions Linux utilisent des noms de périphérique
distincts ou organisent le répertoire /dev différemment. Si votre lecteur de CD-
ROM n'est pas /dev/cdrom ou si le point de montage d'un CD-ROM n'est
pas /mnt/cdrom, vous devez modifier les commandes suivantes pour refléter
les conventions utilisées par votre distribution.
• Avec le programme d'installation tar :
tar zxf /mnt/cdrom/VMwareTools-5.0.0-<xxxx>.tar.gz
umount /mnt
Passez à l'étape 4.
• Avec le programme d'installation RPM :
rpm -Uhv /mnt/VMwareTools-5.0.0-<xxxx>.i386.rpm
umount /mnt
<xxxx> correspondant au numéro de build/révision de la version VMware
Workstation.
Remarque : Si vous essayez d'installer une installation tar sur une installation
rpm (ou l'inverse), le programme d'installation détecte l'installation précédente
et doit convertir le format de la base de données du programme d'installation
avant de continuer.

125
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

4. Exécutez le programme d'installation de «VMware Tools» :


• Utilisation du programme d'installation tar de «VMware Tools»
cd vmware-tools-distrib
./vmware-install.pl
Passez à l'étape 5.
• Utilisation du programme d'installation RPM de «VMware Tools»
TBD
Répondez aux questions que le programme d'installation affiche à l'écran.
Remarque : Veillez à répondre yes lorsque le programme d'installation propose
d'exécuter le programme de configuration.
5. Déconnectez-vous du compte superutilisateur.
exit
6. Lancez X et l'environnement graphique.
7. Sur un terminal X, lancez l'application «VMware Tools» en arrière-plan.
vmware-toolbox &
Remarque : Vous pouvez exécuter «VMware Tools» en tant que superutilisateur
ou utilisateur normal. Pour réduire les disques virtuels, vous devez exécuter
«VMware Tools» en tant que superutilisateur (su -).

Démarrage automatique de «VMware Tools»


Vous pouvez trouver utile de configurer votre système d'exploitation hôte de sorte
que «VMware Tools» s'exécute au démarrage du serveur X. Les étapes de
configuration correspondante dépendent de la distribution Linux et de
l'environnement de bureau. Vous trouverez la procédure à suivre dans la
documentation de votre système d'exploitation.
Par exemple, sur un client Red Hat Linux 7.1 utilisant GNOME, procédez comme suit.
1. Ouvrez le panneau Startup Programs dans le centre de contrôle GNOME.
Main Menu (cliquez sur l'icône en forme d'empreinte de pied dans le coin
inférieur gauche de l'écran) > Programs > Settings > Session > Startup
Programs
2. Cliquez sur Add.
3. Dans le champ Startup Command, entrez vmware-toolbox.
4. Cliquez sur OK, cliquez de nouveau sur OK, puis fermez le centre de contrôle
GNOME.
Au prochain démarrage de X, «VMware Tools» démarre automatiquement.

www.vmware.com
126
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Désinstallation de «VMware Tools»


Si vous devez supprimer «VMware Tools» de votre système d'exploitation client Linux,
connectez-vous en tant que superutilisateur (su -) et exécutez la commande
suivante :
tar
vmware-uninstall-tools.pl
Vous pouvez également utiliser le programme de désinstallation RPM.
rpm -e TBD

«VMware Tools» pour les clients FreeBSD


1. Activez la machine virtuelle.
2. Préparez votre machine virtuelle pour l'installation de «VMware Tools».
Sélectionnez VM > Install VMware Tools.
Les étapes restantes sont à réaliser sur la machine virtuelle et non sur l'ordinateur
hôte.
3. Vérifiez que le système d'exploitation client fonctionne en mode texte. Vous ne
pouvez pas installer «VMware Tools» si X fonctionne.
4. En tant que superutilisateur (su -), montez l'image du CD-ROM virtuel de
«VMware Tools», basculez sur un répertoire de travail (par exemple, /tmp),
décompressez le programme d'installation, puis démontez l'image du CD-ROM.
Remarque : Vous n'utilisez pas de véritable CD-ROM pour installer «VMware
Tools». Vous n'avez pas non plus besoin de télécharger une image du CD-ROM
ou de graver un CD-ROM physique de ce fichier image. Le logiciel VMware
Workstation contient une image ISO qui ressemble à un CD-ROM sur le système
d'exploitation client. Cette image contient tous les fichiers requis pour installer
«VMware Tools» sur le système d'exploitation client.
mount /cdrom
cd /tmp
Avec le programme d'installation tar :
tar zxf /cdrom/vmware-freebsd-tools.tar.gz
umount /cdrom
Avec le programme d'installation RPM :
rpm -Uhv/cdrom/vmware-freebsd-tools.tar.gz
umount /cdrom
5. Exécutez le programme d'installation de «VMware Tools».
cd vmware-tools-distrib
./vmware-install.pl

127
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

6. Déconnectez-vous du compte superutilisateur.


exit
7. Lancez X et l'environnement graphique.
8. Sur un terminal X, lancez l'application «VMware Tools» en arrière-plan.
vmware-toolbox &
Remarque : Vous pouvez exécuter «VMware Tools» en tant que superutilisateur
ou utilisateur normal. Pour réduire les disques virtuels, vous devez exécuter
«VMware Tools» en tant que superutilisateur (su -).
Remarque : Sur un système d'exploitation client FreeBSD 4.5, il arrive que «VMware
Tools» ne démarre pas après son installation, la réinitialisation du système
d'exploitation client ou son lancement à partir de la ligne de commande sur le client.
Un message d'erreur apparaît :
Shared object 'libc.so.3' not found.
La bibliothèque requise n'a pas été installée. Ce problème ne se produit pas avec les
installations complètes de FreeBSD 4.5 mais peut survenir avec les installations
minimales. Pour résoudre un problème de bibliothèque manquante, procédez
comme suit :
1. Insérez et montez le CD d'installation de FreeBSD 4.5 ou accédez au fichier
image ISO.
2. Modifiez les répertoires et exécutez le script d'installation.
cd /cdrom/compat3x
./install.sh

Installation de «VMware Tools» sur une machine virtuelle


NetWare
1. Activez la machine virtuelle.
2. Préparez votre machine virtuelle pour l'installation de «VMware Tools».
Sélectionnez VM > Install VMware Tools.
Exécutez les étapes suivantes sur la machine virtuelle.
3. Chargez le pilote de CD-ROM afin que le lecteur de CD-ROM monte l'image ISO
en tant que volume. Exécutez l'une des actions suivantes.
• Dans la console du système d'une machine virtuelle NetWare 6.5, entrez
LOAD CDDVD
• Dans la console du système d'une machine virtuelle NetWare 6.0 ou NetWare
5.1, entrez
LOAD CD9660.NSS

www.vmware.com
128
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

4. Une fois le pilote chargé, vous pouvez commencer à installer «VMware Tools».
Sur la console du système, entrez
vmwtools:\setup.ncf
Une fois l'installation terminée, le message VMware Tools for NetWare
are now running apparaît dans l'écran de consignation (clients NetWare 6.5
et NetWare 6.0) ou l'écran de console (clients NetWare 5.1).
5. Redémarrez le système d'exploitation client. Sur la console du système, entrez
restart server
Après avoir installé «VMware Tools», vérifiez que l'image du CD-ROM virtuel de
«VMware Tools» (netware.iso) n'est pas liée à la machine virtuelle. Le cas échéant,
déconnectez-la. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône du CD-ROM dans
la barre d'état de la fenêtre de console, puis sélectionnez Disconnect.

129
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Options de configuration de «VMware


Tools»
Cette section présente les options de configuration de «VMware Tools» à travers les
rubriques suivantes :
• «Utilisation du panneau de contrôle pour configurer «VMware Tools»», page 130
• «Utilisation de la console du système pour configurer «VMware Tools» sur un
système d'exploitation client NetWare», page 133

Utilisation du panneau de contrôle pour configurer «VMware


Tools»
Cette section présente les options disponibles sur un système d'exploitation client
Windows XP. Des options de configuration similaires sont disponibles dans «VMware
Tools» pour les autres systèmes d'exploitation client.
Lorsque «VMware Tools» fonctionne, une icône contenant le logo de VMware apparaît
dans la barre d'état système du système d'exploitation client.

Pour ouvrir le panneau de contrôle de «VMware Tools», cliquez deux fois sur l'icône
«VMware Tools» dans la barre d'état système.
Si l'icône de «VMware Tools» n'apparaît pas dans la barre d'état système, ouvrez Start
(Démarrer) > Control Panel (Panneau de configuration). Recherchez l'icône de
«VMware Tools» et cliquez deux fois dessus.
Le panneau de contrôle de «VMware Tools» est doté des onglets suivants.
• «Onglet Options», page 131
• «Onglet Devices», page 131
• «Onglet Scripts», page 132
• «Onglet Shared Folders», page 132
• «Onglet Shrink», page 133
• «Onglet About», page 133

www.vmware.com
130
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Onglet Options

L'onglet Options présente les options Miscellaneous Options.


• Synchronisation de l'heure entre la machine virtuelle et le système d'exploitation
hôte
Remarque : Vous ne pouvez synchroniser l'heure du système d'exploitation
client et du système d'exploitation hôte que lorsque vous paramétrez l'horloge
sur le système d'exploitation client sur une heure antérieure à celle configurée
sur l'hôte.
Dans certaines circonstances, la machine virtuelle peut synchroniser l'heure avec
l'hôte même si cet élément n'est pas sélectionné. Si vous souhaitez désactiver
complètement la synchronisation de l'heure, ouvrez le fichier de configuration
de la machine virtuelle (.vmx) dans un éditeur de texte et définissez les options
suivantes sur FALSE.
tools.syncTime
tools.synchronize.restore
time.synchronize.resume.disk
time.synchronize.continue
time.synchronize.shrink
• Affichez «VMware Tools» dans la barre des tâches.

Onglet Devices

L'onglet Devices permet d'activer ou de désactiver les périphériques amovibles. Vous


pouvez également configurer ces options dans le menu Edit de VMware Workstation.

131
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Onglet Scripts

L'onglet Scripts (uniquement disponible sur les clients Windows) permet d'activer,
désactiver et exécuter les scripts associés aux boutons Suspend, Resume, Power On et
Power Off.
Hôtes Windows : si la machine virtuelle est configurée pour utiliser le protocole
DHCP, le script exécuté lors de l'interruption d'une machine virtuelle libère l'adresse IP
de la machine virtuelle. Le script exécuté lors de la reprise d'une machine virtuelle
renouvelle l'adresse IP de la machine virtuelle.
Hôtes Linux : le script exécuté lors de l'interruption d'une machine virtuelle arrête la
mise en réseau de la machine virtuelle. Le script exécuté lors de la reprise d'une
machine virtuelle démarre la mise en réseau de la machine virtuelle.
Pour exécuter l'un de ces scripts ultérieurement, sélectionnez-le dans le menu
déroulant, puis cliquez sur Run Now.
Pour désactiver tous les scripts, désélectionnez Use Scripts.
Remarque : Vous ne pouvez pas exécuter de scripts sous les systèmes d'exploitation
client Windows 95, NetWare et FreeBSD.
Remarque : Les scripts sous les systèmes d'exploitation client Windows NT et
Windows Me ne libèrent et ne renouvellent pas l'adresse IP.

Onglet Shared Folders

L'onglet Shared Folders fournit des informations sur l'emplacement où trouver les
dossiers partagés.

www.vmware.com
132
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Pour plus d'informations sur les dossiers partagés, voir «Utilisation de dossiers
partagés», page 155.

Onglet Shrink

L'onglet Shrink vous permet d'accéder aux commandes requises si vous souhaitez
récupérer de l'espace inutilisé sur un disque virtuel.
Certaines configurations ne permettent pas de réduire les disques virtuels. Si votre
machine virtuelle utilise une telle configuration, l'onglet Shrink affiche des
informations expliquant pourquoi vous ne pouvez pas réduire vos disques virtuels.

Onglet About

L'onglet About contient des informations de version et de copyright, et affiche l'état


du service «VMware Tools».

Utilisation de la console du système pour configurer «VMware


Tools» sur un système d'exploitation client NetWare
Vous pouvez, à l'aide de «VMware Tools» sur une machine virtuelle NetWare,
configurer certaines options de machine virtuelle comme la synchronisation de
l'heure, l'inactivité de l'UC et la configuration des périphériques au moyen de la
console du système. Le programme de ligne de commande de «VMware Tools»
s'appelle vmwtool. Pour découvrir les options associées à cette commande sur la
console du système, entrez
vmwtool help

133
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Descriptif des commandes de «VMware Tools» dédiées à un client NetWare


Vous devez indiquer chaque commande du tableau suivant après la commande de
«VMware Tools» vmwtool sur la console du système. Utilisez le format suivant :
vmwtool <commande>

Commande vmwtool Définition


help Affiche un bref descriptif des commandes et options de «VMware Tools»
sur un client NetWare.
partitonlist Affiche une liste de toutes les partitions de disque sur le disque virtuel et
si la réduction de la partition est possible.
shrink Réduit les partitions énumérées. Si aucune partition n'est spécifiée,
<partition> toutes les partitions du disque virtuel sont réduites.
L'état du processus de réduction apparaît en bas de la console du
système.
devicelist Répertorie chaque périphérique amovible sur la machine virtuelle, son
ID de périphérique et si le périphérique est activé ou désactivé. Les
disques amovibles sont notamment l'adaptateur réseau virtuel, le
lecteur de CD-ROM et le lecteur de disquettes.
disabledevice Désactive le ou les périphériques spécifiés de la machine virtuelle. Si
<device name> aucun périphérique n'est indiqué, tous les périphériques amovibles de
la machine virtuelle sont désactivés.
enabledevice Active le ou les périphériques spécifiés de la machine virtuelle. Si aucun
<device name> périphérique n'est indiqué, tous les périphériques amovibles de la
machine virtuelle sont activés.
synctime [on|ff] Permet d'activer ou de désactiver la synchronisation de l'heure sur le
système d'exploitation client avec celle du système d'exploitation hôte.
La synchronisation de l'heure est désactivée par défaut.
Utilisez cette commande sans aucune option pour afficher l'état
courant de la synchronisation de l'heure.
Vous ne pouvez synchroniser l'heure du système d'exploitation client et
du système d'exploitation hôte que lorsque l'heure sur le système
d'exploitation client est antérieure à celle configurée sur l'hôte.
idle [on|ff] Permet d'activer ou de désactiver la fonction d'inactivité de l'UC. Cette
fonction est désactivée par défaut. Le programme d'inactivité de l'UC
est intégré à «VMware Tools» pour les clients NetWare.
Il est requis car les serveurs NetWare ne tournent pas l'UC à vide lorsque
le système d'exploitation est inactif. Par conséquent, une machine
virtuelle prend le temps UC de l'hôte que le logiciel serveur NetWare
soit actif ou non.

www.vmware.com
134
C H A P I T R E 5 Création d'une nouvelle machine virtuelle

Quelles sections consulter à présent ?


• «Exécution de VMware Workstation», page 137
• «Utilisation des disques», page 185
• «Transfert et partage de machines virtuelles», page 167
• «Conservation de l'état d'une machine virtuelle», page 243
• «Clonage d'une machine virtuelle», page 263
• «Configuration de groupes», page 275
• «Configuration d'un réseau virtuel», page 305
• «Configuration de la vidéo et du son», page 365
• «Connexion des périphériques», page 377
• «Optimisation des performances», page 413

135
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

www.vmware.com
136
Exécution de VMware Workstation
CHAPITRE 6
Ce chapitre traite du lancement de VMware Workstation et de diverses tâches que
vous pouvez souhaiter exécuter quotidiennement, après avoir installé VMware
Workstation, un système d'exploitation client et «VMware Tools».
• «Démarrage d'une machine virtuelle», page 139
• «Vérification de l'état de «VMware Tools»», page 140
• «Interruption et reprise des machines virtuelles», page 141
• «Désactivation d'une machine virtuelle», page 142
• «Réinitialisation d'une machine virtuelle», page 143
• «Prise et restauration d'un instantané (snapshot)», page 144
• «Clonage d'une machine virtuelle», page 145
• «Suppression d'une machine virtuelle», page 146
• «Utilisation de groupes de machines virtuelles», page 147
• «Contrôle de l'affichage», page 148
• «Utilisation du mode plein écran», page 148

137
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• «Utilisation du mode de basculement rapide», page 149


• «Utilisation avantageuse de plusieurs moniteurs», page 149
• «Ajustement de la console Workstation par rapport à l'affichage de la machine
virtuelle», page 150
• «Résolutions non standard», page 151
• «Simplification de l'affichage à l'écran», page 151
• «Installation d'un nouveau logiciel», page 153
• «Couper, copier et coller du texte», page 154
• «Utilisation de dossiers partagés», page 155
• «Utilisation des fonctions de glisser et déposer», page 160
• «Utilisation de périphériques sur une machine virtuelle», page 161
• «Ajout, configuration et suppression de périphériques sur une machine
virtuelle», page 161
• «Connexion et déconnexion des périphériques amovibles», page 162
• «Création d'une capture d'écran ou d'une suite d'images d'une machine
virtuelle», page 163
À des fins d'illustration, les exemples proposés dans ces sections sont basés sur le
système d'exploitation client Windows XP. Certaines commandes figurant dans ces
illustrations sont différentes de celles utilisées dans d'autres systèmes d'exploitation
client.

www.vmware.com
138
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Démarrage d'une machine


virtuelle
Pour démarrer une machine virtuelle, appliquez la procédure ci-après correspondant
à votre système d'exploitation hôte.

Démarrage d'une machine virtuelle


1. Sélectionnez le nom de la machine virtuelle que vous souhaitez utiliser dans la
liste Favorites située à gauche de la fenêtre Workstation.
Si la machine virtuelle à utiliser n'est pas présente dans cette liste, sélectionnez
File > Open et recherchez le fichier (.vmx) de configuration de la machine
virtuelle à utiliser. Sur un hôte Linux, le fichier de configuration d'une machine
virtuelle créée avec un produit précédent de VMware peut avoir pour extension
.cfg. Pour ajouter cette machine virtuelle à la liste Favorites afin de pouvoir
l'ouvrir facilement ultérieurement, sélectionnez File > Add to Favorites.
Reportez-vous à la section Emplacement des machines virtuelles pour plus
d'informations sur la recherche de machines virtuelles sur le système
d'exploitation hôte.
2. Cliquez sur le bouton Power On pour démarrer la machine virtuelle.
3. Cliquez où bon vous semble dans la fenêtre de la machine virtuelle pour donner
à cette dernière le contrôle de la souris et du clavier.
4. Si vous devez vous connecter, entrez votre nom et votre mot de passe comme
vous le feriez sur un ordinateur physique.
Remarque : Si le système d'exploitation client Windows vous demande d'appuyer
sur Ctrl-Alt-Suppr avant de vous connecter, appuyez sur Ctrl-Alt-Ins, à la place.

Emplacement des machines virtuelles


Sur les hôtes Windows, VMware Workstation conserve les machines virtuelles dans
le dossier My Documents (Mes documents) de l'utilisateur connecté au moment
de la création de la machine virtuelle.
• Sous Windows Server 2003, Windows XP et Windows 2000, le dossier par défaut
est le suivant : C:\Documents and Settings\<username>\My
Documents\My Virtual Machines\<guestOSname>.
Sur les hôtes Linux, VMware Workstation conserve les machines virtuelles dans
<homedir>/VMware/<guestOSname>, <homedir> correspondant au répertoire
personnel de l'utilisateur connecté au moment de la création de la machine virtuelle.

139
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Vérification de l'état de «VMware Tools»


Pour disposer de performances optimales, il est important d'installer et d'exécuter
«VMware Tools» sur votre machine virtuelle.
Une fois «VMware Tools» installé sur une machine virtuelle Windows, les services de
«VMware Tools» s'exécutent automatiquement lors du démarrage du système
d'exploitation client.

Lorsque «VMware Tools» fonctionne sur une machine virtuelle Windows, l'icône de «VMware Tools» apparaît
dans la barre d'état système à moins que vous ne désactiviez cette icône.

Si l'icône «VMware Tools» n'apparaît pas dans la barre d'état système, vous pouvez
utiliser le panneau de contrôle de «VMware Tools» dans le système d'exploitation
client. Sélectionnez Start (Démarrer) > Settings (Paramètres) > Control Panel
(Panneau de configuration) ou Start (Démarrer) > Control Panel (Panneau de
configuration), suivant la version de Windows utilisée, recherchez l'icône de «VMware
Tools» et cliquez deux fois dessus pour modifier les paramètres de «VMware Tools».
Vous pouvez également réactiver l'icône de la barre d'état système. Dans l'onglet
Options, sélectionnez Show VMware Tools in the taskbar.
Sur une machine virtuelle Linux ou FreeBSD, initialisez le système d'exploitation client,
lancez X et démarrez l'environnement graphique. Vous pouvez ensuite lancer
l'application «VMware Tools» en arrière-plan à l'aide de cette commande :
vmware-toolbox &
Vous pouvez exécuter «VMware Tools» en tant que superutilisateur ou utilisateur
normal. Pour réduire des disques virtuels, vous devez exécuter «VMware Tools» en tant
que superutilisateur (su -).
Certains gestionnaires de fenêtre vous permettent de placer la commande de
démarrage de «VMware Tools» dans une configuration de démarrage de sorte que
«VMware Tools» s'exécute automatiquement lorsque vous démarrez l'environnement
graphique. Consultez la documentation accompagnant votre gestionnaire de fenêtres
pour plus d'informations.

www.vmware.com
140
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Interruption et reprise des machines


virtuelles
Vous pouvez enregistrer l'état actuel de la machine virtuelle en l'interrompant. Vous
pouvez ensuite la reprendre pour recommencer rapidement à travailler là où vous
vous étiez arrêté : tous les documents sur lesquels vous travailliez sont toujours
ouverts et toutes les applications sont dans un état identique à celui où vous les avez
laissées au moment de l'interruption de la machine virtuelle.
Pour interrompre une machine virtuelle, procédez comme suit :
1. Si votre machine virtuelle fonctionne en mode plein écran, revenez au mode
fenêtre en appuyant sur la combinaison de touches Ctrl-Alt.
2. Cliquez sur Suspend dans la barre d'outils de VMware Workstation.
3. Lorsque VMware Workstation a terminé l'opération d'interruption, vous pouvez
quitter VMware Workstation.
File > Exit (Windows)
ou
File > Quit (Linux)
Pour reprendre une machine virtuelle interrompue, procédez comme suit :
1. Démarrez VMware Workstation et sélectionnez une machine virtuelle
interrompue. La procédure est identique à celle décrite dans la section
«Démarrage d'une machine virtuelle», page 139.
2. Cliquez sur Resume dans la barre d'outils de VMware Workstation.
Veuillez noter que toutes les applications ouvertes au moment de l'interruption
de la machine virtuelle sont exécutées et que leur contenu est tel qu'il était lors
de l'interruption.
Pour plus d'informations, voir «Utilisation de la fonction d'interruption et de reprise»,
page 245.

141
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Désactivation d'une machine virtuelle


De même que sur les ordinateurs physiques, vous devez fermer le système
d'exploitation client pour pouvoir désactiver une machine virtuelle ou un groupe. Par
exemple, sur un système d'exploitation client Windows, procédez comme suit :
1. Sélectionnez Shut Down (Arrêter) dans le menu Start (Démarrer) du système
d'exploitation client (fonctionnant sur la machine virtuelle).
2. Sélectionnez Shut Down (Arrêter), puis cliquez sur OK.
3. À la fermeture du système d'exploitation client, vous pouvez désactiver la
machine virtuelle. Cliquez sur Power Off (Désactiver).
Vous pouvez à présent quitter VMware Workstation ou désactiver un groupe en toute
sécurité.
Cette procédure est similaire sur les autres systèmes d'exploitation client. Observez la
procédure habituelle pour fermer le système d'exploitation client sur la machine
virtuelle, puis désactivez la machine virtuelle à l'aide du bouton Power Off.

Power Off et Shut Down : comparaison


Le bouton Power Off est configurable pour tirer profit des systèmes d'exploitation qui
reconnaissent la commande Shut Down, comme les dernières versions de Windows.
1. Choisissez VM > Settings.
2. Cliquez sur Options.
3. Sélectionnez Power.
4. Sélectionnez Power off ou Shut Down Guest dans le menu déroulant.
• Power Off : cette option émule la désactivation du commutateur marche/arrêt
matériel d'un ordinateur. Le système d'exploitation client est immédiatement
arrêté. Power Off émule le comportement du bouton marche/arrêt sur un
ordinateur doté d'une carte AT.
Attention : Si la machine virtuelle écrit sur le disque lorsqu'elle reçoit un ordre de
désactivation, il peut en résulter la corruption des données.
• Shut Down Guest : cette option transmet une commande de redémarrage au
système d'exploitation client. Le comportement précisément adopté par la
machine virtuelle lorsque l'option Shut Down Guest est sélectionnée dépend du
système d'exploitation. Shut Down Guest émule le comportement du bouton
marche/arrêt sur un ordinateur doté d'une carte ATX.
5. Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications.
Remarque : Ce paramètre ne s'applique qu'à la machine virtuelle courante.

www.vmware.com
142
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Réinitialisation d'une machine virtuelle


De même que sur les ordinateurs physiques, vous pouvez avoir besoin de réinitialiser
le disque dur d'un système d'exploitation client qui ne répond plus. Cette action est
généralement déconseillée et peut induire une perte de données ou une corruption
du disque si le disque virtuel est en cours d'écriture lors de la réinitialisation de la
machine virtuelle.
Pour réinitialiser une machine virtuelle, cliquez sur Reset dans la barre d'outils.

Reset et Restart : comparaison


Le bouton Reset est configurable pour tirer profit des systèmes d'exploitation qui
reconnaissent une commande Restart, tels les versions récentes de Windows.
1. Choisissez VM > Settings.
2. Cliquez sur Options.
3. Sélectionnez Power.
4. Sélectionnez Reset ou Restart Guest dans le menu déroulant.
• Reset : cette option émule l'action d'appuyer sur le bouton de réinitialisation du
matériel sur un ordinateur. Le système d'exploitation client est immédiatement
réinitialisé.
Attention : Si la machine virtuelle écrit sur le disque lorsqu'elle reçoit un ordre
de réinitialisation, il peut en résulter la corruption des données.
• Restart Guest : cette option transmet une commande de redémarrage au
système d'exploitation client. Si le client reconnaît cette commande, un arrêt
automatique est exécuté, puis le système d'exploitation client est réinitialisé.
5. Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications.
Remarque : Ce paramètre ne s'applique qu'à la machine virtuelle courante.

143
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Prise et restauration d'un instantané


(snapshot)
VMware Workstation permet de créer des instantanés d'une machine virtuelle à tout
moment. Un instantané conserve l'état de tous les disques d'une machine virtuelle,
ainsi que l'état de cette dernière (activée, désactivée ou interrompue).
Vous pouvez prendre un nouvel instantané ou en restaurer un à tout moment. La
restauration d'un instantané annule toutes les modifications apportées à une
machine virtuelle depuis la prise de cet instantané. Plusieurs instantanés permettent
de conserver différents états de la même machine virtuelle.
Utilisez les boutons Take Snapshot et Revert de la barre d'outils de Workstation pour
prendre un instantané et le restaurer ultérieurement. Pour plus d'informations et des
exemples sur la manière d'utiliser les instantanés, voir «Utilisation d'instantanés
(snapshots)», page 246.

www.vmware.com
144
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Clonage d'une machine virtuelle


Un clone est une copie d'une machine virtuelle. Un clone offre exactement les mêmes
possibilités que la machine virtuelle source.
L'installation et la configuration d'un système d'exploitation client avec des
applications peut demander du temps. Les clones permettent de déployer de
nombreuses copies d'une machine virtuelle après une seule procédure d'installation
et de configuration.
L'assistant Clone Virtual Machine Wizard vous guide lors de la copie de tous les
éléments requis pour faire fonctionner le clone d'une machine virtuelle. Vous n'avez
pas à rechercher les fichiers ni les répertoires de la machine virtuelle source. L'assistant
Clone Virtual Machine Wizard crée automatiquement une nouvelle adresse MAC et
d'autres identifiants uniques pour la machine virtuelle dupliquée.
Voir «Clonage d'une machine virtuelle», page 263 pour plus d'informations sur les
clones.

145
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Suppression d'une machine virtuelle


Workstation 5 est doté de commandes permettant de supprimer une machine
virtuelle de la liste Favorites ou de la supprimer complètement de manière définitive.
Vous n'avez plus à manipuler de fichiers sur le système de fichiers hôte pour
supprimer une machine virtuelle.
• Pour supprimer une machine virtuelle de l'ordinateur hôte, cliquez avec le
bouton droit de la souris sur son nom dans la liste Favorites et sélectionnez
Delete from Disk. Vous pouvez également choisir VM > Delete from disk.
• Pour supprimer le nom d'une machine virtuelle ou d'un groupe de la liste
Favorites, cliquez avec le bouton droit de la souris sur son nom et sélectionnez
Remove from Favorites. Ce choix n'a qu'une incidence sur le contenu de la liste
Favorites. De fait, tous les fichiers de la machine virtuelle et du groupe restent
intacts dans le système de fichiers de l'ordinateur hôte.
VMware Workstation permet de supprimer une machine virtuelle même si elle
appartient à un groupe. Pour supprimer un groupe, voir «Fermeture d'un groupe»,
page 282.

www.vmware.com
146
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Utilisation de groupes de machines


virtuelles
Un groupe est un ensemble de machines virtuelles mises en réseau qui agissent
ensemble de manière unie. Les opérations d'activation/désactivation sont appliquées
à un groupe entier comme s'il s'agissait d'un seul objet, avec un ordre de démarrage
et un délai de temporisation avant le démarrage totalement configurable pour
chaque machine virtuelle du groupe.
Les groupes sont pratiques pour le développement, le test, la démonstration et le
déploiement d'applications multi-niveaux. Les segments LAN permettent de créer des
réseaux privés virtuels pour le contrôle des performances et la sécurité.
Le nouvel assistant Team Wizard vous guide tout au long de la création d'un nouveau
groupe. Ajoutez des machines virtuelles et des segments LAN pour déployer un
environnement de test totalement privé ou interagissant avec votre réseau comme
d'habitude.
Voir «Configuration de groupes», page 275 pour une description complète des
groupes.

147
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Contrôle de l'affichage
Vous pouvez contrôler l'affichage de VMware Workstation de nombreuses façons afin
de l'adapter à la manière dont vous souhaitez utiliser les machines virtuelles.
• «Utilisation du mode plein écran», page 148
• «Utilisation du mode de basculement rapide», page 149
• «Utilisation avantageuse de plusieurs moniteurs», page 149
• «Ajustement de la console Workstation par rapport à l'affichage de la machine
virtuelle», page 150
• «Résolutions non standard», page 151
• «Simplification de l'affichage à l'écran», page 151

Utilisation du mode plein écran


Les machines virtuelles s'exécutent plus rapidement en mode plein écran.
Si vous souhaitez que l'affichage de la machine virtuelle de VMware Workstation
remplisse tout l'écran (afin de ne plus voir les bordures de la fenêtre de VMware
Workstation), cliquez sur le bouton Full Screen dans la barre d'outils. Vous pouvez
également utiliser un raccourci clavier. Pour ce faire, appuyez sur les touches Ctrl-Alt-
Entrée simultanément.
Pour quitter le mode plein écran (pour afficher la machine virtuelle dans une fenêtre
de VMware Workstation), appuyez sur la combinaison de touche Ctrl-Alt.
Hôtes Linux : vous pouvez basculer entre des machines virtuelles sans quitter le
mode plein écran à l'aide de la combinaison de touches Ctrl-Alt-Fn, Fn représentant
une touche de fonction correspondant à la machine virtuelle à afficher. Pour découvrir
la touche de fonction à utiliser avec une machine virtuelle particulière, consultez la
barre de titre de la machine virtuelle pendant son exécution dans une fenêtre.
Hôtes Windows : pour plus d'informations sur la fonctionnalité similaire, voir
«Utilisation du mode de basculement plein écran», page 442.
Remarque : VMware Workstation ne prend pas en charge l'exécution de machines
virtuelles en mode plein écran sur des systèmes à deux moniteurs.

www.vmware.com
148
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Utilisation du mode de basculement rapide


Le mode de basculement rapide est identique au mode plein écran mais se
caractérise en plus par l'ajout d'onglets en haut de l'écran pour basculer d'une
machine virtuelle active à une autre. L'écran de la machine virtuelle est
redimensionné pour remplir tout l'écran à l'exception de l'espace occupé par les
onglets.
Pour activer le mode de basculement rapide, sélectionnez View > Quick Switch.
Pour afficher le menu et la barre d'outils de VMware Workstation en mode de
basculement rapide, déplacez le curseur en haut de l'écran.
Pour redimensionner l'affichage d'un système d'exploitation client Windows afin qu'il
occupe la majeure partie de l'écran en mode de basculement rapide, sélectionnez
View > Fit Guest Now. L'option Fit Guest Now ne fonctionne que si la version
courante de «VMware Tools» est installée sur le système d'exploitation client.
Remarque : Lorsque vous sélectionnez Fit Guest Now, VMware Workstation ajuste
les paramètres d'affichage du système d'exploitation client Windows comme il vous
convient. Si vous exécutez ultérieurement la machine virtuelle en mode normal, vous
pouvez souhaiter rétablir les paramètres d'affichage précédents.
Pour quitter le mode de basculement rapide, déplacez le pointeur de la souris en haut
de l'écran pour activer le menu, puis sélectionnez View > Quick Switch.

Utilisation avantageuse de plusieurs moniteurs


Si l'hôte est doté d'un affichage multi-moniteur standard, vous pouvez exécuter des
groupes distincts de machines virtuelles sur chaque moniteur. Pour utiliser deux
moniteurs, lancez deux instances de VMware Workstation. Démarrez une ou plusieurs
machines virtuelles dans chaque fenêtre de VMware Workstation, puis déplacez
chaque fenêtre de VMware Workstation vers le moniteur sur lequel vous souhaitez
l'utiliser. Pour disposer d'un affichage écran le plus grand possible, basculez chaque
fenêtre en mode de basculement rapide (View > Quick Switch).
Pour basculer l'entrée de la souris et du clavier de la machine virtuelle sur le premier
écran vers la machine virtuelle sur le second écran, déplacez le pointeur de la souris
de l'une à l'autre. Aucune procédure spéciale n'est requise si «VMware Tools» est
exécuté sur les deux systèmes d'exploitation client et si vous utilisez les paramètres
par défaut pour saisir l'entrée. Si vous avez modifié les paramètres par défaut, vous
pouvez devoir appuyer sur Ctrl-Alt pour libérer le pointeur de la souris de la première
machine virtuelle, le déplacer vers la seconde machine virtuelle, puis cliquer dans
cette dernière pour lui donner le contrôle de l'entrée souris et clavier.

149
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Remarque : La prise en charge multi-moniteur est expérimentale dans cette version


de VMware Workstation. Elle ne fonctionne pas correctement avec certains logiciels
de gestion du bureau ou pilotes d'affichage tiers.
Remarque : Si vous basculez en mode plein écran, VMware Workstation utilise
toujours l'affichage principal. Pour utiliser plusieurs moniteurs, vous devez opter pour
le mode normal (à fenêtres) ou le mode de basculement rapide.

Ajustement de la console Workstation par rapport à l'affichage


de la machine virtuelle
Les commandes Autofit et Fit du menu View vous permettent d'ajuster la console
VMware Workstation par rapport à la taille de l'affichage du système d'exploitation
client.

Commandes du menu Description


View
Autofit Window† Cette commande permet à la console Workstation de conserver la
résolution d'affichage de la machine virtuelle. Si le système d'exploitation
client change de résolution, la console Workstation se redimensionne
automatiquement en fonction de la nouvelle résolution.
Autofit Guest† Cette commande permet à la machine virtuelle de redimensionner la
résolution d'affichage du client en fonction de la taille de la console
Workstation.
Fit Window Now‡ Cette commande permet à la console Workstation d'ajuster la taille de
l'affichage en cours en fonction du système d'exploitation client.
Fit Guest Now‡ Cette commande permet de faire correspondre la taille de l'affichage du
système d'exploitation avec la console Workstation en cours.
† La commande Autofit est activée ou désactivée chaque fois que vous la sélectionnez. Si les deux
commandes Autofit sont activées, vous pouvez redimensionner manuellement la console
Workstation ; le système d'exploitation client peut également redimensionner la console
Workstation.

Cette commande est redondante lorsque l'une des options Autofit est activée, car les affichages de
la console et du système d'exploitation client sont de la même taille.

Lorsque les deux commandes Autofit sont activées, VMware Workstation n'ajuste pas
automatiquement la taille des fenêtres pendant que vous travaillez. Des barres de
défilement apparaissent sur la console Workstation lorsque celle-ci est plus petite que
l'affichage du système d'exploitation client. Une bordure noire apparaît sur la console
lorsqu'elle est plus grande que l'affichage du système d'exploitation client.

www.vmware.com
150
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Résolutions non standard


Un système d'exploitation client (et ses applications) peut réagir de façon inattendue
lorsque la taille de la console Workstation n'est pas une résolution VESA standard
(exemple : 640×480, 800×600, 1024×768, etc.).
Par exemple, les commandes Autofit Guest et Fit Guest permettent de choisir une
résolution écran inférieure à 640×480 pour le système d'exploitation client ; or,
certains programmes d'installation ne fonctionnent pas avec de telles résolutions.
Certains programmes peuvent refuser de s'exécuter. Les messages d'erreur peuvent
contenir des phrases comme «VGA Required To Install» ou «You must have VGA to
install».
Il existe deux façons de résoudre ce problème de résolutions non standard.
• Si la résolution de l'écran de l'ordinateur hôte est suffisamment élevée, vous
pouvez agrandir la fenêtre, puis sélectionner Fit Guest.
• Si la résolution d'affichage de l'ordinateur hôte ne permet pas d'agrandir
suffisamment la console Workstation, définissez manuellement la résolution
d'affichage du système d'exploitation client sur 640 x 480 ou une résolution plus
élevée.

Simplification de l'affichage à l'écran


Vous pouvez, si vous préférez, désactiver l'affichage de nombreuses commandes
visibles à l'écran dans la fenêtre de VMware Workstation.
Utilisez le menu View pour activer ou désactiver les commandes suivantes :
• Favoris
• Barre d'outils
• Barre d'état
• Onglets de la machine virtuelle
Sur un hôte Windows, vous pouvez également masquer la barre de menus. Pour ce
faire, cliquez sur l'icône de la barre de titre, puis sélectionnez Hide Controls.

Hide Controls permet de masquer la barre de menus, la barre d'outils, la barre d'état
et le panneau Favorites.

151
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Pour obtenir la fenêtre la plus simple qu'il soit dans VMware Workstation sur un hôte
Windows, sélectionnez View > Virtual Machine Tabs, puis désactivez les onglets.
Dans le menu raccourci de l'icône de la barre de titre, sélectionnez ensuite Hide
Controls.

À l'aide du menu View et du menu raccourci de l'icône de la barre de titre, vous pouvez supprimer toutes les
commandes visibles de la fenêtre de VMware Workstation.

www.vmware.com
152
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Installation d'un nouveau logiciel


L'installation d'un nouveau logiciel sur une machine virtuelle VMware Workstation ou
sur un ordinateur physique est identique. Par exemple, pour installer un logiciel sur
une machine virtuelle Windows, procédez comme suit :
1. Vérifiez que la machine virtuelle est activée et connectez-vous-y, au besoin. Dans
les menus de Workstation, choisissez VM > Removable Devices pour vérifier que
la machine virtuelle a accès au lecteur de CD-ROM et, si nécessaire, au lecteur de
disquettes.
2. Insérez le CD-ROM ou la disquette d'installation dans le disque approprié. Si vous
procédez à l'installation à partir d'un CD-ROM, le programme d'installation peut
démarrer automatiquement.
3. Dans le cas contraire, cliquez sur le bouton Start (Démarrer) de Windows,
sélectionnez Settings (Paramètres) > Control Panel (Panneau de configuration),
cliquez deux fois sur Add/Remove Programs (Ajout/Suppression de
programmes), puis cliquez sur le bouton Install (Installer). Observez les
instructions à l'écran et fournies dans le guide de l'utilisateur accompagnant le
nouveau logiciel.
Remarque : Certaines applications utilisent une fonction d'activation du produit qui
crée une clé, basée sur le matériel virtuel de la machine virtuelle à l'endroit de son
installation. Si vous modifiez la configuration de la machine virtuelle, il se peut que
vous deviez réactiver le logiciel. Pour réduire le nombre de modifications significatives,
définissez la capacité mémoire finale de la machine virtuelle et installez «VMware
Tools» avant d'activer le logiciel.
Remarque : Lorsque vous tentez d'exécuter certains programmes (y compris le
programme d'installation de la version japonaise de Trend Micro Virus Buster)
Workstation peut s'arrêter de façon imprévue. Pour contourner ce problème, reportez-
vous aux remarques sur le dépannage disponibles sur le site Web de VMware à
l'adresse suivante : www.VMware.com/info?id=30.

153
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Couper, copier et coller du texte


Lorsque «VMware Tools» est exécuté, vous pouvez couper (ou copier) et coller du
texte entre des applications sur la machine virtuelle et l'ordinateur hôte ou entre deux
machines virtuelles. Utilisez le menu ou les touches de raccourci standard pour
couper, copier et coller du texte.
Pour désactiver cette fonction (et éviter ainsi tout copier-coller accidentel d'un
environnement à un autre), modifiez vos préférences.
Choisissez Edit > Preferences. Dans l'onglet Input, désélectionnez la case en regard
de Enable copy and paste to and from virtual machine.

www.vmware.com
154
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Utilisation de dossiers partagés


Grâce aux dossiers partagés vous pouvez aisément partager des fichiers entre des
machines virtuelles et l'ordinateur hôte. Pour utiliser des dossiers partagés, la version
courante de «VMware Tools» doit être installée sur le système d'exploitation client et
vous devez configurer Virtual Machine Settings pour indiquer les dossiers à partager.
VMware Workstation 5 intègre de nouvelles améliorations performantes en matière
de dossiers partagés.
Vous pouvez utiliser des dossiers partagés avec des machines virtuelles fonctionnant
sous les systèmes d'exploitation client suivants :
• Windows Server 2003
• Windows XP
• Windows 2000
• Windows NT 4.0
• Linux, noyau 2.4 ou version supérieure
Pour configurer un ou plusieurs dossiers partagés pour une machine virtuelle, vérifiez
que cette dernière est ouverte dans Workstation et cliquez sur son onglet pour la
définir en tant que machine virtuelle active. Sélectionnez VM > Settings > Options,
puis cliquez sur Shared folders.

Vous pouvez ajouter un ou plusieurs répertoires à la liste. Il peut s'agir de répertoires


se trouvant sur l'ordinateur hôte ou de répertoires réseau accessibles depuis
l'ordinateur hôte.

155
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Ajout d'un dossier partagé


Pour ajouter un nouveau dossier partagé à la liste, cliquez sur Add. Ce qui s'affiche
ensuite dépend de l'hôte que vous exécutez :
• Assistant Shared Folder Wizard (hôte Windows)
• Boîte de dialogue Shared Folder (hôte Linux)

Assistant Shared Folder Wizard (hôte Windows)


Un assistant vous guide tout au long de la procédure.
1. Sélectionnez VM > Settings.
2. Sélectionnez Options.
3. Cliquez sur Shared Folders.
4. Cliquez sur Add pour ouvrir l'assistant Add Shared Folder Wizard, puis cliquez sur
Next.

.
5. Entrez un nom et un emplacement pour le dossier partagé, puis cliquez sur
Next.

• Name : Il s'agit du nom qui apparaît dans la machine virtuelle.

www.vmware.com
156
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

• Host folder : Chemin sur l'hôte permettant d'accéder au répertoire à partager.


Entrez le chemin complet ou recherchez le répertoire.
6. Entrez des attributs pour le dossier partagé.

• Enable this share : Cochez cette case pour activer le dossier partagé.
Décochez cette case pour désactiver le dossier partagé sans le supprimer de
la configuration de la machine virtuelle. Vous pouvez souhaiter ajouter un
dossier à la liste sans l'activer immédiatement. Vous pouvez ensuite activer le
dossier à tout moment en cliquant sur son nom dans la liste, puis sur
Properties et en activant le dossier dans la boîte de dialogue Properties.
• Read-only : Cochez cette case pour interdire à la machine virtuelle de
modifier le contenu du dossier partagé sur la structure du fichier hôte. L'accès
aux fichiers du dossier partagé est également soumis aux paramètres
d'autorisation de l'ordinateur hôte. Par exemple, si vous exécutez VMware
Workstation en tant qu'utilisateur sous le nom «User», la machine virtuelle ne
peut lire et écrire de fichiers dans le dossier partagé que si «User» possède les
droits de lecture et écriture correspondants.
• Disable after this session : Cochez cette case pour supprimer la connexion
entre la machine virtuelle et le dossier lorsque celle-ci est désactivée ou
interrompue. Décochez cette case pour indiquer que le dossier est toujours
activé.
7. Cliquez sur Finish.

157
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Boîte de dialogue Shared Folder (hôte Linux)


Les informations relatives aux dossiers partagés sont saisies sur une boîte de dialogue
unique.

Entrez les informations requises, puis cliquez sur OK. Pour plus d'informations sur ces
champs, voir Assistant Shared Folder Wizard (hôte Windows).

Affichage d'un dossier partagé


Remarque : Vous pouvez utiliser des dossiers partagés pour partager tout type de
fichier. Cependant, les raccourcis de Windows et les liens symboliques Linux ne
fonctionnent pas correctement si vous essayez de les utiliser par le biais de dossiers
partagés.
Attention : Vous ne devez pas ouvrir un fichier se trouvant dans un dossier partagé à
partir de plusieurs applications à la fois. Par exemple, vous ne devez pas ouvrir le
même fichier dans une application sur le système d'exploitation hôte et dans une
autre application sur le système d'exploitation client. Dans certaines circonstances,
cette action peut induire la corruption des données contenues dans le fichier.
Les dossiers partagés apparaissent différemment, suivant le système d'exploitation
client.
• Affichage de dossiers partagés sur un système client Windows
• Affichage de dossiers partagés sur un système client Linux

Affichage de dossiers partagés sur un système client Windows


Sur un système d'exploitation client Windows, vous pouvez visualiser les dossiers
partagés à l'aide de l'Explorateur Windows dans My Network Places (Favoris réseau)
(ou Network Neighborhood (Voisinage réseau) pour un client Windows NT) sous
VMware Shared Folders.

www.vmware.com
158
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Remarque : Si vous rencontrez des problèmes pour localiser un dossier partagé à


l'aide de l'icône du bureau dans My Network Places (Favoris réseau) (ou Network
Neighborhood (Voisinage réseau) sous Windows NT), ouvrez l'Explorateur Windows et
consultez My Network Places (Favoris réseau) (ou Network Neighborhood (Voisinage
réseau)). L'icône du bureau de Windows n'affiche pas d'option pour Entire Network
(Tout le réseau).
Par exemple, si vous indiquez Test files comme nom de l'un des dossiers
partagés, vous pouvez y accéder en ouvrant My Network Places (Favoris réseau) >
VMware Shared Folders (Dossiers partagés de VMware) > .host > Shared Folders
(Dossiers partagés) > Test files.
Vous pouvez également accéder directement au dossier à l'aide du chemin universel :
\\.host\Shared Folders\Test files.
Vous pouvez mapper un dossier partagé vers une lettre de lecteur comme vous le
feriez dans le cadre d'un partage réseau.
Remarque : Si le système d'exploitation client est doté de «VMware Tools» à partir de
Workstation 4.0, les dossiers partagés apparaissent en tant que dossiers sur une lettre
désignée.

Affichage de dossiers partagés sur un système client Linux


Sur une machine virtuelle Linux, les dossiers partagés apparaissent sous /mnt/hgfs.
Pour modifier les paramètres d'un dossier partagé dans la liste, cliquez sur le nom du
dossier pour le mettre en surbrillance, puis sur Properties. La boîte de dialogue
Properties apparaît.
Modifiez les paramètres qui vous intéressent, puis cliquez sur OK.

159
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Utilisation des fonctions de glisser et


déposer
Grâce aux fonctions de glisser-déposer de VMware Workstation 5, vous pouvez
déplacer des fichiers facilement entre un hôte et une machine virtuelle Windows.
Vous pouvez glisser-déposer des fichiers individuels ou des répertoires entiers.
Vous pouvez glisser-déposer des fichiers ou des dossiers d'un gestionnaire de fichiers,
comme l'Explorateur Windows, sur l'hôte vers un gestionnaire de fichiers sur la
machine virtuelle ou inversement. Vous pouvez également déplacer des fichiers d'un
gestionnaire de fichiers vers une application qui prend en charge la fonction de
glisser-déposer ou à partir d'applications, telles les gestionnaires de fichiers
compressés qui prennent en charge l'extraction par glisser-déposer de fichiers
individuels.
Lorsque vous déplacez un fichier ou un dossier de l'hôte vers une machine virtuelle
ou inversement, Workstation le copie à l'emplacement où vous le déposez. Cela
signifie, par exemple, que si vous déposez un fichier sur l'icône du bureau d'un
traitement de texte, cette application s'ouvre et affiche une copie du fichier source. Le
fichier source ne présente aucune des modifications réalisées dans la copie.
À l'origine, l'application s'ouvre en utilisant une copie du fichier qui est enregistrée
dans le répertoire temporaire (comme indiqué dans la variable d'environnement
%TEMP%). Pour protéger les modifications réalisées, sélectionnez File > Save As dans
le menu de l'application et enregistrez le fichier dans un autre répertoire. Dans le cas
contraire, vous risquez de l'écraser ou de le supprimer par erreur.
Pour désactiver ou activer la fonction glisser-déposer pour une machine virtuelle,
procédez comme suit :
1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings), cliquez sur l'onglet
Options et sélectionnez Guest isolation.
2. Sélectionnez Disable drag and drop to and from this virtual machine pour
désactiver cette fonction. Pour l'activer, désélectionnez cette option.

www.vmware.com
160
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Utilisation de périphériques sur une


machine virtuelle
Observez les directives fournies dans cette section pour ajouter, retirer, configurer,
connecter et déconnecter les périphériques de votre machine virtuelle.

Ajout, configuration et suppression de périphériques sur une


machine virtuelle
L'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) constitue le centre de contrôle
dans lequel vous pouvez ajouter des périphériques sur une machine virtuelle,
modifier les paramètres de ces périphériques et les supprimer.

Pour ajouter un nouveau périphérique, ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings,


cliquez sur Add, puis observez les instructions de l'assistant Add New Hardware
Wizard pour ajouter le nouveau périphérique à la machine virtuelle. Cliquez sur OK
pour enregistrer vos modifications et fermer l'éditeur Virtual Machine Settings.
Pour modifier les paramètres d'un périphérique, ouvrez l'éditeur Virtual Machine
Settings, sélectionnez le périphérique que vous souhaitez modifier et apportez vos
modifications. Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications et fermer l'éditeur
Virtual Machine Settings.
Pour supprimer un périphérique, ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings, cliquez sur
le nom du périphérique que vous souhaitez supprimer, puis cliquez Remove. Cliquez
sur OK pour fermer l'éditeur Virtual Machine Settings.

161
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Connexion et déconnexion des périphériques amovibles


Sélectionnez VM > Removable Devices pour connecter et déconnecter les
périphériques amovibles que vous avez configurés pour votre machine virtuelle (y
compris les lecteurs de disquettes, les lecteurs de DVD/CD-ROM, les périphériques
USB et les adaptateurs Ethernet) tandis que la machine virtuelle fonctionne.
Lorsque vous choisissez VM > Removable Devices, un sous-menu apparaît.
Sélectionnez un périphérique dans ce menu pour le connecter ou le déconnecter et
pour modifier ces paramètres. Si vous sélectionnez Edit, une boîte de dialogue
apparaît. Faites toutes les modifications que vous souhaitez apporter, puis cliquez sur
OK.

www.vmware.com
162
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Création d'une capture d'écran ou d'une


suite d'images d'une machine virtuelle
Cette section présente deux fonctionnalités :
• Capture d'une capture d'écran
• Capture d'une suite d'images

Capture d'une capture d'écran


Vous pouvez créer une capture d'écran d'une machine virtuelle. Sélectionnez VM >
Capture Screen. Vous pouvez enregistrer cette image en tant que fichier bitmap
(.bmp) sur un hôte Windows ou en tant que fichier portable network graphics
(.png) sur un hôte Linux.

Capture d'une suite d'images


Vous pouvez capturer une suite d'images de votre activité sur une machine virtuelle.
Workstation l'enregistre sous la forme d'un fichier .avi sur l'hôte.
• Enregistrement d'une suite d'images
• Lecture d'un film requérant un codec VMware

Enregistrement d'une suite d'images


Pour capturer une suite d'images de l'activité d'une machine virtuelle, procédez
comme suit :
1. Sélectionnez VM > Capture Movie.
Une boîte de dialogue d'enregistrement de fichier apparaît.
2. Indiquez-y les informations relatives à votre suite d'images, puis cliquez sur Save.
• Entrez le nom de fichier du fichier de déplacement que vous souhaitez
enregistrer. Le nom par défaut est basé sur la machine virtuelle active.
• Sélectionnez l'emplacement du répertoire où vous souhaitez enregistrer la
suite d'images.
• Sélectionnez High, Medium ou Low quality dans le menu déroulant, afin de
déterminer la compression et, par conséquent, la taille du fichier de la suite
d'images qui en résulte.
• Cochez la case permettant de ne pas garder d'images identiques en plusieurs
exemplaires. Ceci est pratique pour limiter la taille du fichier et augmenter la
concision de la suite d'images.

163
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Pendant que la capture de la suite d'images est active, un cercle rouge (un
voyant virtuel) apparaît en bas à droite de la barre d'état.

3. Sur la machine virtuelle, exécutez les actions que vous souhaitez faire apparaître
dans la suite d'images.
4. Sélectionnez VM > Stop Movie Capture.
Le cercle rouge disparaît de la barre d'état.

Lecture d'un film requérant un codec VMware


Vous pouvez lire une suite d'images sur n'importe quel lecteur multimédia
compatible. Cependant, un codec VMware doit être installé. Ce codec est installé
automatiquement sur une machine avec VMware Workstation. Un programme
d'installation téléchargeable séparément est également disponible pour la lecture des
machines sur lesquelles VMware Workstation n'est pas installé.

www.vmware.com
164
C H A P I T R E 6 Exécution de VMware Workstation

Quelles sections consulter à présent ?


• «Utilisation des disques», page 185
• «Transfert et partage de machines virtuelles», page 167
• «Conservation de l'état d'une machine virtuelle», page 243
• «Clonage d'une machine virtuelle», page 263
• «Configuration de groupes», page 275
• «Configuration d'un réseau virtuel», page 305
• «Configuration de la vidéo et du son», page 365
• «Connexion des périphériques», page 377
• «Optimisation des performances», page 413

165
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

www.vmware.com
166
Transfert et partage de machines
CHAPITRE 7
virtuelles

Les sections suivantes décrivent comment transférer les machines virtuelles d'un hôte
à l'autre ou vers un autre emplacement sur le même hôte et fournissent des
recommandations sur le partage des machines virtuelles avec d'autres utilisateurs :
• «Identifiant de machine virtuelle (UUID)», page 169
• «Transfert d'une machine virtuelle VMware Workstation 5», page 172
• «Utilisation de chemins relatifs par les machines virtuelles», page 173
• «Préparation au transfert d'une machine virtuelle Workstation 5», page 173
• «Transfert d'une machine virtuelle Workstation 5 vers un nouvel hôte»,
page 174
• «Transfert d'une machine virtuelle VMware Workstation 4», page 175
• «Préparation au transfert de votre machine virtuelle Workstation 4», page 176
• «Transfert d'une machine virtuelle Workstation 4 vers une nouvelle machine
hôte», page 176
• «Transfert d'une machine virtuelle d'une version antérieure», page 178
• «Préparation de votre machine virtuelle version 3 pour le transfert», page 178

167
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• «Préparation de la nouvelle machine hôte», page 179


• «Conditions du transfert de disques Workstation en mode annulation»,
page 180
• «Partage de machines virtuelles avec d'autres utilisateurs», page 183
• «Transfert de clones liés», page 184
Remarque : Lorsque vous transférez une machine virtuelle vers un nouvel
ordinateur hôte ou un autre répertoire sur le même ordinateur hôte (ou lorsque vous
renommez un répertoire du chemin d'accès au fichier de configuration de la machine
virtuelle), VMware Workstation génère une adresse MAC différente pour l'adaptateur
Ethernet virtuel. Pour plus d'informations, voir «Conservation et modification de
l'adresse MAC d'une machine virtuelle», page 330.

www.vmware.com
168
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

Identifiant de machine virtuelle


(UUID)
Un identifiant unique universel (UUID) est automatiquement attribué à chaque
machine virtuelle. Cet identifiant est enregistré dans le descripteur de données du
système SMBIOS. Vous pouvez y accéder à l'aide d'un logiciel de numérisation SMBIOS
standard (par exemple SiSoftware Sandra ou l'utilitaire IBM smbios2) et l'utiliser pour la
gestion du système de la même manière que vous utilisez un UUID sur un ordinateur
physique.
L'UUID est un entier de 128 bits. Les 16 octets de cette valeur sont séparés par des
espaces, à l'exception du tiret entre la huitième et la neuvième paire d'hexadécimaux.
Par conséquent, un UUID ressemble à l'exemple suivant :
00 11 22 33 44 55 66 77-88 99 aa bb cc dd ee ff
L'UUID est basé sur l'identifiant de l'ordinateur physique et le chemin d'accès au
fichier de configuration de la machine virtuelle. Cet UUID est généré lorsque vous
activez ou réinitialisez la machine virtuelle. Tant que vous ne transférez ni ne copiez la
machine virtuelle vers un autre emplacement, l'UUID reste constant.
Si vous transférez ou copiez la machine virtuelle, vous avez la possibilité de créer un
nouvel UUID à la première activation de cette dernière. Ce nouvel UUID est basé sur
l'identifiant de l'ordinateur physique et le chemin d'accès au fichier de configuration à
la machine virtuelle à son nouvel emplacement.

UUID et transfert des machines virtuelles


Lorsque vous activez une machine virtuelle qui a été transférée ou copiée dans un
nouvel emplacement, un message apparaît.
The virtual machine's configuration file has changed its location since its last
poweron. Do you want to create a new unique identifier (UUID) for the virtual
machine, or keep the old one?
Quatre options sont à votre disposition : Create, Keep, Always Create et Always Keep.
• Si vous avez transféré cette machine virtuelle, vous pouvez choisir de
conserver l'UUID. Sélectionnez Keep, puis cliquez sur OK pour continuer
l'activation de la machine virtuelle.
• Si vous avez copié cette machine virtuelle vers un nouvel emplacement, vous
devez créer un nouvel UUID puisque la copie de la machine virtuelle utilise le
même UUID que la machine virtuelle source. Sélectionnez Create, puis cliquez
sur OK pour continuer l'activation de la machine virtuelle.

169
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Si la machine virtuelle source est utilisée comme modèle pour plusieurs


machines virtuelles, vous pouvez choisir de créer un nouvel UUID à la première
activation de chaque copie. Après avoir configuré la machine virtuelle et une fois
que vous êtes prêt à en faire un modèle, transférez-la vers un nouvel
emplacement et activez-la. Lorsque le message apparaît après son activation,
sélectionnez Always Create, puis cliquez sur OK pour continuer l'activation de la
machine virtuelle. La machine virtuelle est définie pour créer un nouvel UUID
chaque fois qu'elle est transférée. Désactivez-la et commencez à l'utiliser comme
un modèle en copiant ses fichiers vers d'autres emplacements.
• Si vous envisagez de transférer la machine virtuelle de nombreuses fois
tout en souhaitant conserver le même UUID à chaque transfert, sélectionnez
Always Keep et cliquez sur OK pour continuer l'activation de la machine virtuelle.
Remarque : Pour modifier le paramètre Always Keep ou Always Create, désactivez la
machine virtuelle et modifiez son fichier de configuration (.vmx). Supprimez la ligne
contenant les données suivantes :
uuid.action = "create"
ou
uuid.action = "keep"
L'interruption et la reprise d'une machine virtuelle ne déclenchent pas le processus
qui génère un UUID. Par conséquent, l'UUID en cours d'utilisation au moment de
l'interruption de la machine virtuelle reste utilisé à la reprise de la machine, même si
cette dernière a été copiée ou transférée. Cependant, lorsque la machine virtuelle est
réinitialisée, le message apparaît et vous pouvez choisir de créer un nouvel UUID ou
de conserver celui qui existe.

Attribution d'un UUID à une machine virtuelle


Dans certaines circonstances, vous souhaiterez peut-être attribuer un UUID spécifique
à la machine virtuelle. Pour ce faire, vous devez écraser la valeur d'UUID générée
automatiquement. Désactivez la machine virtuelle et modifiez son fichier de
configuration (.vmx) pour définir la valeur du paramètre UUID. Utilisez un éditeur de
texte pour modifier le fichier de configuration. Le format de la ligne est le suivant :
uuid.bios = <uuidvalue>
La valeur d'UUID doit figurer entre guillemets. Exemple de ligne de configuration :
uuid.bios = "00 11 22 33 44 55 66 77-88 99 aa bb cc dd ee ff"
Activez la machine virtuelle après avoir ajouté cette ligne au fichier de configuration.
Le nouvel UUID est utilisé lorsque la machine virtuelle s'initialise.

www.vmware.com
170
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

Définition de l'UUID d'une machine virtuelle en cours de


transfert
Si vous envisagez de transférer une machine virtuelle tout en souhaitant qu'elle
conserve le même UUID, vous devez noter l'UUID utilisé avant le transfert et l'ajouter
au fichier de configuration après le transfert. Procédez comme suit :
1. Avant de transférer la machine virtuelle, examinez son fichier de configuration.
Vous devez utiliser un éditeur de texte. Le fichier de configuration figure dans le
répertoire de la machine virtuelle et possède l'extension .vmx.
2. Si l'UUID de la machine virtuelle a été défini sur une valeur spécifique, le fichier
de configuration intègre une ligne commençant par uuid.bios. Notez la
valeur hexadécimale de 128 bits située juste après. Il s'agit de la valeur que vous
devez utiliser dans le nouvel emplacement.
3. Si aucune ligne ne commence par uuid.bios, recherchez la ligne qui commence
par uuid.location et notez la valeur hexadécimale de 128 bits située juste après.
4. Transférez les fichiers de la machine virtuelle vers le nouvel emplacement.
5. Démarrez, puis arrêtez la machine virtuelle.
6. Éditez le fichier de configuration de la machine virtuelle pour ajouter une ligne
uuid.bios, tel qu'indiqué dans la section «Attribution d'un UUID à une
machine virtuelle», page 170. Définissez la valeur de uuid.bios sur la valeur
notée à l'étape 2.
7. Démarrez la machine virtuelle. Elle doit désormais posséder le même UUID
qu'avant son transfert.

171
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Transfert d'une machine virtuelle


VMware Workstation 5
Que faites-vous si vous avez créé une machine virtuelle à l'aide de VMware
Workstation et que vous souhaitez la transférer vers un autre ordinateur ou vers un
autre emplacement sur le même ordinateur ? Le processus n'est pas compliqué et,
dans la plupart des cas, vous pouvez même transférer la machine virtuelle d'un hôte
Windows vers un hôte Linux ou inversement. Si la machine virtuelle a été créée sous
VMware Workstation 5, observez les consignes fournies dans cette section.
Ces consignes supposent que vous utilisez un disque virtuel enregistré dans un
ensemble de fichiers .vmdk sur votre ordinateur hôte.
Attention : Avant d'exécuter une telle procédure, il est toujours plus sûr de faire une
copie de sauvegarde de tous les fichiers figurant dans le répertoire de la machine
virtuelle.
Cette section aborde les rubriques suivantes concernant le transfert d'une machine
virtuelle Workstation 5 :
• «Hôtes dotés de matériels différents», page 172
• «Utilisation de chemins relatifs par les machines virtuelles», page 173
• «Préparation au transfert d'une machine virtuelle Workstation 5», page 173
• «Transfert d'une machine virtuelle Workstation 5 vers un nouvel hôte», page 174

Hôtes dotés de matériels différents


Si vous transférez une machine virtuelle vers un hôte caractérisé par des différences
matérielles significatives, le système d'exploitation client peut ne plus fonctionner
correctement.

Transfert entre des hôtes 64 et 32 bits


Le transfert d'une machine virtuelle d'un hôte 64 bits vers un hôte 32 bits peut
nécessiter de recompiler le noyau du système d'exploitation client Linux.

Transfert d'un hôte multiprocesseur vers un hôte uniprocesseur


Si vous transférez une machine virtuelle créée dans VMware ESX Server sur un hôte
multiprocesseur vers un hôte uniprocesseur, le système d'exploitation client utilise
100 % de la charge du processeur hôte, même lorsque le système d'exploitation client
est essentiellement inactif. Pour empêcher cela, modifiez le paramètre numvcpus en
remplaçant 2 par 1 dans le fichier de configuration .vmx de la machine virtuelle.

www.vmware.com
172
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

Utilisation de chemins relatifs par les machines virtuelles


Le nom du chemin d'accès à tous les fichiers associés à une machine virtuelle VMware
Workstation 5 sont relatifs. Cela signifie que le chemin d'accès à chaque fichier
dépend du répertoire actuellement actif. Par exemple, si vous vous trouvez dans le
répertoire d'une machine virtuelle, le chemin d'accès relatif au fichier du disque virtuel
est <machine name>.vmdk.

Préparation au transfert d'une machine virtuelle Workstation 5


1. Désactivez la machine virtuelle et fermez le système d'exploitation client. Si la
machine virtuelle est interrompue, reprenez-la, puis fermez le système
d'exploitation client.
2. Exécutez l'une des actions suivantes :
• Si vous transférez la machine virtuelle vers un nouvel hôte et qu'une
connexion réseau existe entre la machine hôte source et le nouvel hôte, la
préparation sur l'hôte source est terminée.
Dans le cas contraire, vous devez disposer d'un moyen de transfert des fichiers
(.vmdk) du disque virtuel du répertoire de la machine virtuelle vers le nouvel
hôte. Vous pouvez, par exemple, les transférer dans un répertoire réseau
partagé ou les graver sur des CD-ROM s'ils ne sont pas trop volumineux.
Une fois que vous savez comment vous allez procéder pour transférer la
machine virtuelle, passez à la section «Transfert d'une machine virtuelle
Workstation 5 vers un nouvel hôte», page 174.
• Si vous déplacez cette machine virtuelle vers un autre répertoire de cet
hôte, vous êtes prêt à exécuter le transfert. Copiez dans le nouvel
emplacement tous les fichiers présents dans le répertoire source de la
machine virtuelle.
Si vous enregistrez des fichiers dans d'autres répertoires que celui de la
machine virtuelle, veillez à les transférer dans un répertoire portant le même
nom et ayant la même position que l'emplacement de la machine virtuelle.
Lancez VMware Workstation et ouvrez la nouvelle machine virtuelle que vous
venez de créer. Sélectionnez File > Open, puis recherchez le fichier (.vmx) de
configuration de la machine virtuelle.

173
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Transfert d'une machine virtuelle Workstation 5 vers un nouvel


hôte
1. Veillez à ce que VMware Workstation soit installé et fonctionne correctement sur
le nouvel ordinateur hôte.
2. Créez un répertoire pour la machine virtuelle que vous transférez. Recherchez les
fichiers du disque virtuel que vous transférez et copiez-les dans le nouveau
répertoire. Veillez à copier tous les fichiers présents dans le répertoire source de
la machine virtuelle. Si vous enregistrez des fichiers dans d'autres répertoires que
celui de la machine virtuelle, veillez à les transférer dans un répertoire portant le
même nom et ayant la même position que l'emplacement de la machine
virtuelle.
Si, pour une quelconque raison, vous ne transférez pas un fichier, vérifiez
qu'aucun chemin d'accès ne le désigne. Vérifiez à l'aide de l'éditeur Virtual
Machine Settings que la machine virtuelle désigne l'emplacement correct des
fichiers que vous ne transférez pas. Sélectionnez chaque périphérique dans
l'éditeur Virtual Machine Settings, puis veillez à ce que les fichiers appropriés
soient désignés pour les périphériques auxquels des fichiers sont associés.
Vérifiez également l'onglet Options pour vous assurer que l'emplacement du
fichier redo-log est correct.
Remarque : Si vous avez pris un instantané de la machine virtuelle, veillez à
transférer tous les fichiers dans le répertoire de cette dernière.
3. Lancez VMware Workstation et ouvrez la nouvelle machine virtuelle que vous
venez de transférer. Sélectionnez File > Open, puis recherchez le fichier (.vmx)
de configuration de la machine virtuelle.
Voir «Quels fichiers constituent une machine virtuelle ?», page 96 pour plus
d'informations sur les fichiers que vous déplacez.

www.vmware.com
174
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

Transfert d'une machine virtuelle


VMware Workstation 4
Remarque : Cette section traite des machines virtuelles créées avec Workstation 4
mais s'applique également aux machines virtuelles créées avec les produits VMware
suivants :
• Workstation 4.x
• GSX Server 3.x
• ESX Server 2.x
• ACE 1.x, 1.0.x
Voir «Disques virtuels hérités», page 241 pour plus d'informations sur les formats des
machines virtuelles provenant de produits VMware antérieurs.
Si vous souhaitez transférer une machine virtuelle créée à l'aide de Workstation 4, vous
souhaiterez peut-être la mettre à niveau pour profiter d'une compatibilité complète
avec VMware Workstation 5 avant le transfert. Pour ce faire, exécutez la machine
virtuelle sous VMware Workstation 5 et utilisez VM > Upgrade Virtual Machine. Vous
pouvez ensuite suivre les instructions fournies dans la section «Transfert d'une
machine virtuelle VMware Workstation 5», page 172.
Si vous mettez à niveau la machine virtuelle, vous ne pouvez plus l'exécuter sous
VMware Workstation 4. Par conséquent, si vous devez utiliser la machine virtuelle sous
VMware Workstation 4 et VMware Workstation 5, ne mettez pas la machine virtuelle à
niveau. Observez les instructions fournies dans cette section.
Ces consignes supposent que vous utilisez un disque virtuel enregistré dans un
ensemble de fichiers .vmdk sur votre ordinateur hôte.
Attention : Avant d'exécuter une telle procédure, il est toujours plus sûr de faire une
copie de sauvegarde de tous les fichiers figurant dans le répertoire de la machine
virtuelle.
Cette section aborde les rubriques suivantes concernant le transfert d'une machine
virtuelle Workstation 4 :
• «Préparation au transfert de votre machine virtuelle Workstation 4», page 176
• «Transfert d'une machine virtuelle Workstation 4 vers une nouvelle machine
hôte», page 176

175
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Préparation au transfert de votre machine virtuelle


Workstation 4
1. Ouvrez la machine virtuelle sous VMware Workstation 4.
2. Vérifiez que le système d'exploitation client est complètement fermé. Si la
machine virtuelle est interrompue et que ses disques virtuels sont en mode
permanent ou non permanent, reprenez-la, puis fermez le système
d'exploitation client.
3. Exécutez l'une des actions suivantes :
• Si vous transférez la machine virtuelle vers un nouvel hôte et qu'une
connexion réseau existe entre la machine hôte source et le nouvel hôte, la
préparation sur l'hôte source est terminée. Dans le cas contraire, vous devez
disposer d'un moyen de transfert des fichiers (.vmdk) du disque virtuel du
répertoire de la machine virtuelle vers le nouvel hôte. Vous pouvez, par
exemple, les transférer dans un répertoire réseau partagé ou les graver sur des
CD-ROM s'ils ne sont pas trop volumineux.
Une fois que vous savez comment vous allez procéder pour transférer la
machine virtuelle, passez à la section «Transfert d'une machine virtuelle
Workstation 4 vers une nouvelle machine hôte», page 176.
• Si vous déplacez cette machine virtuelle vers un autre répertoire de ce même
hôte, vous êtes prêt à exécuter le transfert. Copiez dans le nouvel
emplacement tous les fichiers présents dans le répertoire source de la
machine virtuelle. Si vous enregistrez des fichiers dans d'autres répertoires
que celui de la machine virtuelle, veillez à les transférer dans un répertoire
portant le même nom et ayant la même position que l'emplacement de la
machine virtuelle.
Lancez VMware Workstation 5 et ouvrez la nouvelle machine virtuelle que
vous venez de transférer. Sélectionnez File > Open, puis recherchez le fichier
(.vmx) de configuration de la machine virtuelle.

Transfert d'une machine virtuelle Workstation 4 vers une


nouvelle machine hôte
1. Veillez à ce que VMware Workstation soit installé et fonctionne correctement sur
le nouvel ordinateur hôte.
2. Recherchez les fichiers du disque virtuel que vous transférez et copiez-les dans le
nouveau répertoire de la machine virtuelle. Veillez à copier tous les fichiers
présents dans le répertoire source de la machine virtuelle. Si vous enregistrez des

www.vmware.com
176
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

fichiers dans d'autres répertoires que celui de la machine virtuelle, veillez à les
transférer dans un répertoire portant le même nom et ayant la même position
que l'emplacement de la machine virtuelle.
Si, pour une quelconque raison, vous ne transférez pas un fichier, vérifiez
qu'aucun chemin d'accès absolu ou relatif ne le désigne. Vérifiez à l'aide de
l'éditeur Virtual Machine Settings que la machine virtuelle désigne
l'emplacement correct des fichiers que vous ne transférez pas. Sélectionnez
chaque périphérique dans l'éditeur Virtual Machine Settings, puis veillez à ce
que les fichiers appropriés soient désignés pour les périphériques auxquels des
fichiers sont associés. Vérifiez également l'onglet Options pour vous assurer que
l'emplacement du fichier redo-log est correct.
Par ailleurs, vérifiez qu'aucun chemin absolu ne désigne les fichiers que vous
transférez.
3. Lancez VMware Workstation 5 et ouvrez la nouvelle machine virtuelle que vous
venez de transférer. Sélectionnez File > Open, puis recherchez le fichier (.vmx)
de configuration de la machine virtuelle.

177
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Transfert d'une machine virtuelle d'une


version antérieure
Cette section contient les rubriques suivantes :
• «Transfert de machines virtuelles VMware Workstation 2.x», page 178
• «Transfert de machines virtuelles VMware Workstation 3.0», page 178
• «Conditions du transfert de disques Workstation en mode annulation», page 180

Transfert de machines virtuelles VMware Workstation 2.x


Si vous avez créé une machine virtuelle à l'aide de VMware Workstation 2.x, vous
devez la mettre à niveau sous VMware Workstation 3 ou 4. VMware Workstation 5 ne
prend pas en charge les machines virtuelles VMware Workstation 2.

Transfert de machines virtuelles VMware Workstation 3.0


Si vous avez créé une machine virtuelle à l'aide de VMware Workstation 3.0 ou d'un
autre produit VMware et que vous souhaitez la transférer sur un ordinateur différent
ou dans un autre répertoire de l'hôte, vous devez exécuter les tâches suivantes.
Ces consignes supposent que vous utilisez un disque virtuel enregistré dans un
ensemble de fichiers .vmdk sur votre ordinateur hôte.
Attention : Avant d'exécuter une telle procédure, il est toujours plus sûr de faire une
copie de sauvegarde de tous les fichiers figurant dans le répertoire de la machine
virtuelle.
Cette section aborde les rubriques suivantes concernant le transfert d'une machine
virtuelle Workstation 3 :
• «Préparation de votre machine virtuelle version 3 pour le transfert», page 178
• «Préparation de la nouvelle machine hôte», page 179

Préparation de votre machine virtuelle version 3 pour le transfert


1. Ouvrez la machine virtuelle sous VMware Workstation 3. Si la machine virtuelle
est dotée de plusieurs disques virtuels et si ces derniers utilisent des modes de
disque différents, vous devez modifier les disques virtuels dans l'éditeur Virtual
Machine Settings, afin qu'ils utilisent tous le même mode.
2. Veillez à vous assurer du type de configuration du disque virtuel : disque IDE ou
SCSI. Pour ce faire, utilisez l'éditeur Virtual Machine Settings.

www.vmware.com
178
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

Notez également la taille du disque virtuel que vous transférez. Vous avez besoin
de cette information lors de la préparation de la nouvelle machine hôte, tel
qu'indiqué dans la section suivante.
3. Vérifiez que le système d'exploitation client est complètement fermé. Si la
machine virtuelle est interrompue, reprenez-la à l'aide du produit VMware à
partir duquel vous l'avez créée, puis fermez le système d'exploitation client.
Remarque : Ne transférez pas une machine virtuelle d'un hôte vers un autre.
4. Si la machine virtuelle utilise des disques en mode annulation, il est préférable
de valider ou d'annuler les modifications lors de la fermeture du système
d'exploitation client. Si vous ne pouvez pas valider ou annuler les modifications
sur le disque, reportez-vous à la section «Conditions du transfert de disques
Workstation en mode annulation», page 180.
5. Si une connexion réseau existe entre la machine hôte source et le nouvel hôte, la
préparation sur l'hôte source est terminée. Dans le cas contraire, vous devez
disposer d'un moyen de transfert des fichiers (.vmdk) du disque virtuel du
répertoire de la machine virtuelle vers le nouvel hôte. Vous pouvez, par exemple,
les transférer dans un répertoire réseau partagé ou les graver sur des CD-ROM
s'ils ne sont pas trop volumineux.
Remarque : Si les disques sont en mode annulation et que vous n'avez ni validé
ni annulé vos modifications, vous devez également transférer le fichier redo-log
(.REDO) sur le nouvel ordinateur hôte.

Préparation de la nouvelle machine hôte


1. Veillez à ce que VMware Workstation 5 soit installé et fonctionne correctement
sur le nouvel ordinateur hôte.
2. Exécutez l'assistant New Virtual Machine Wizard et sélectionnez le système
d'exploitation client approprié pour la machine virtuelle que vous transférez.
Sélectionnez un disque virtuel pour votre disque dur et utilisez un disque dont la
taille et le type (IDE ou SCSI) correspondent à la taille et au type du disque virtuel
que vous envisagez de transférer.
Sélectionnez tous les paramètres appropriés (réseau, lecteur de disquettes et
CD-ROM). À ce stade, n'apportez aucune modification à la configuration par le
biais de l'éditeur Virtual Machine Settings.
Enregistrez vos paramètres et fermez VMware Workstation.

179
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

3. Dans le répertoire que vous venez de créer pour la nouvelle machine virtuelle,
supprimez les nouveaux fichiers .vmdk du produit qui viennent juste d'être
créés.
4. Recherchez les fichiers du disque virtuel que vous transférez et copiez-les dans le
nouveau répertoire de la machine virtuelle.
Remarque : Si la machine virtuelle utilise des disques en mode annulation et
que vous n'avez ni validé ni annulé vos modifications avant le transfert, vous
devez également transférer le fichier redo-log (.REDO) sur le nouvel ordinateur
hôte.
5. Lancez VMware Workstation 5 et ouvrez la nouvelle machine virtuelle que vous
venez de créer. Choisissez VM > Settings.
6. Vérifiez que la machine virtuelle est configurée pour utiliser les fichiers du disque
virtuel transférés à partir de l'hôte source. Vous devez confirmer que les
paramètres du nouveau disque (IDE ou SCSI et le nom de fichier du premier
fichier .vmdk) correspondent à ceux utilisés sur la machine hôte source.
La liste de périphériques du disque dur indique s'il s'agit d'un disque SCSI ou IDE.
Si ce paramètre ne correspond pas au disque virtuel que vous transférez,
sélectionnez le disque dur et cliquez sur Remove. Cliquez ensuite sur Add et
ajoutez un disque IDE ou SCSI à l'aide de l'assistant Add Hardware Wizard, au
besoin. Pour choisir IDE ou SCSI, cliquez sur le bouton Advanced lorsque l'écran
Disk File de l'assistant s'affiche.
Veillez à ce que le nom de fichier et le chemin du disque virtuel correspondent
au nom de fichier et à l'emplacement réels du premier fichier .vmdk utilisé par
la machine virtuelle en cours de transfert.

Conditions du transfert de disques Workstation en mode


annulation
Une fois les modifications apportées à un disque en mode annulation validées ou
annulées, vous pouvez transférer ce disque entre des systèmes d'exploitation hôte
Linux et Windows. Vous pouvez également déplacer le disque vers des emplacements
différents sur l'ordinateur et vers d'autres ordinateurs utilisant le même système
d'exploitation hôte.
Cependant, si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas valider ou annuler les
modifications apportées à un disque en mode annulation, veuillez noter les points
suivants :

www.vmware.com
180
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

• Vous pouvez toujours déplacer un disque en mode annulation entre des


systèmes d'exploitation hôte du même type général (par exemple entre deux
systèmes Microsoft Windows ou Linux). Suivant la manière dont le disque a été
configuré initialement, vous pouvez devoir le placer, ainsi que son fichier redo-
log, dans un répertoire dont le nom de chemin est identique à celui du
répertoire courant.
• Vous pouvez devoir déplacer le disque en mode annulation entre des systèmes
hôte Windows et Linux ou dans un autre répertoire sur le système courant si le
fichier de configuration de la machine virtuelle ne contient aucune information
sur le nom de chemin. Cela s'applique aux machines virtuelles créées sous
VMware Workstation 3.1 ou version supérieure. Cependant, les machines
virtuelles créées à l'aide de versions antérieures de Workstation ou de tout autre
produit VMware contiennent des noms de chemin complets.
Procédez comme suit pour vérifier la configuration et la possibilité de transfert d'un
disque en mode annulation sans validation ou annulation des modifications :
1. Lancez VMware Workstation 3.
Si vous transférez un disque en mode annulation d'un ordinateur vers un autre,
lancez VMware Workstation 3 sur l'ordinateur sur lequel figure actuellement le
disque.
2. Ouvrez le fichier de configuration de la machine virtuelle qui utilise le disque en
mode annulation à transférer.
Dans la fenêtre de VMware Workstation, sélectionnez File > Open, puis le fichier
de configuration de la machine virtuelle avec le disque à transférer.
3. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings.
4. Vérifiez l'entrée du disque virtuel pour savoir s'il contient un chemin d'accès
complet au premier fichier du disque virtuel. Par exemple, sur un hôte Windows,
la liste de fichiers disque doit apparaître comme suit :
My Documents\My Virtual Machines\Windows Me\Windows Me.vmdk
Les entrées des disques SCSI sont identiques.
Si les informations relatives aux fichiers disque sont semblables à l'exemple ci-
dessus (avec mention du chemin d'accès complet au premier fichier disque) et
que vous n'avez pas validé ou annulé les modifications apportées au disque en
mode annulation, les règles suivantes s'appliquent :
• Vous pouvez transférer le disque vers un autre ordinateur du même type
(Windows vers Windows ou Linux vers Linux).

181
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Vous devez placer les autres fichiers de la machine virtuelle (y compris les
fichiers .vmx et .REDO sous Windows, .vmx ou .cfg et .REDO sous
Linux) dans le même emplacement relatif sur le nouvel ordinateur. En d'autres
termes, si les fichiers de la machine virtuelle résident dans
My Documents\My Virtual Machines\Windows Me\
sur l'ordinateur hôte source,vous devez les placer au même endroit sur le
nouvel ordinateur hôte.
• Vous ne pouvez pas déplacer le disque vers un ordinateur de type différent
(Windows vers Linux ou inversement).
• Vous ne pouvez pas déplacer le disque vers un autre répertoire sur le système
courant.
Si les informations relatives au fichier disque ne mentionnent pas de chemin, le
fichier disque apparaît sous une forme similaire à l'exemple ci-après :
Windows Me.vmdk
Si l'entrée disque est semblable à l'exemple ci-dessus (un simple nom de fichier
suivi de l'extension .vmdk), vous pouvez transférer le disque et le fichier redo-
log où bon vous semble.

www.vmware.com
182
C H A P I T R E 7 Transfert et partage de machines virtuelles

Partage de machines
virtuelles avec d'autres
utilisateurs
Si vous envisagez que d'autres utilisateurs accèdent à vos machines virtuelles, vous
devez prendre en considération les points suivants :
• Sur les hôtes Windows, vous devez stocker les fichiers des machines virtuelles
dans un dossier d'un système auquel les utilisateurs concernés peuvent accéder.
Lorsque vous créez une machine virtuelle, tous les fichiers associés sont placés
par défaut dans C:\Documents and Settings\<user name>\My
Documents\My Virtual Machines. Les autres utilisateurs n'ont
généralement pas accès à ce dossier. Lorsque vous configurez la machine
virtuelle dans l'assistant New Virtual Machine Wizard, vous pouvez indiquer un
autre emplacement sur votre système ou le réseau.
• Sur les hôtes Linux, il est nécessaire d'accorder des droits d'accès aux fichiers des
machines virtuelles, notamment pour le fichier de configuration (.vmx) et les
disques virtuels (.vmdk), aux autres utilisateurs en fonction de la manière dont
vous souhaitez qu'ils utilisent la machine virtuelle. Par exemple, si vous souhaitez
que les utilisateurs exécutent une machine virtuelle sans pouvoir modifier sa
configuration, le fichier de configuration doit être protégé en écriture.

183
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Transfert de clones liés


Vous ne pouvez pas activer un clone lié si Workstation ne parvient pas à localiser la
machine virtuelle source. Si vous déplacez un clone lié (ou la machine virtuelle
source), veillez à ce que le clone puisse accéder à la machine virtuelle source, par
exemple, par le biais d'un répertoire partagé ou d'un serveur de fichiers en réseau.
Lorsque vous activez un clone lié qui a été transféré, préparez-vous à mettre à jour le
chemin d'accès au système de fichiers par rapport à l'emplacement de la machine
virtuelle parent.

www.vmware.com
184
Utilisation des disques
CHAPITRE 8
Les sections suivantes fournissent des informations sur la configuration du stockage
sur disque dur de la machine virtuelle, afin qu'il soit le mieux adapté à vos besoins :
• «Configuration du stockage sur disque dur sur une machine virtuelle», page 187
• «Types de disques : virtuel et physique», page 187
• «Emplacement des fichiers», page 190
• «Défragmentation et réduction des disques virtuels», page 192
• «Ajout de lecteurs à une machine virtuelle», page 195
• «Ajout de disques virtuels à une machine virtuelle», page 195
• «Ajout de disques de données brutes à une machine virtuelle», page 197
• «Ajout de lecteurs de DVD ou de CD à une machine virtuelle», page 200
• «Ajout de lecteurs de disquettes à une machine virtuelle», page 203
• «Utilisation de VMware Virtual Disk Manager», page 205
• «Exécution de l'utilitaire VMware Virtual Disk Manager», page 206
• «Réduction des disques virtuels avec VMware Virtual Disk Manager», page 208

185
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• «Exemples d'utilisation de VMware Virtual Disk Manager», page 209


• «Configuration d'un ordinateur à deux initialisations pour l'utiliser avec une
machine virtuelle», page 212
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221
• «Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP ou Windows
Server 2003 à partir d'une installation existante à plusieurs initialisations»,
page 225
• «Installation du pilote vidéo SVGA pour le système d'exploitation client
Windows 95 initialisé à partir d'un disque de données brutes», page 226
• «Installation du pilote vidéo SVGA à utiliser avec un système d'exploitation
client Windows 98 initialisé à partir d'un disque de données brutes», page 227
• «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et
Windows Server 2003 en tant que disques de données brutes», page 229
• «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et
Windows Server 2003 en tant que disques de données brutes», page 229
• «Installation d'un système d'exploitation sur une partition brute à partir d'une
machine virtuelle», page 236
• «Configuration d'un hôte Windows», page 237
• «Configuration d'un hôte Linux», page 239

www.vmware.com
186
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Configuration du stockage sur


disque dur sur une machine
virtuelle
De même qu'un ordinateur physique, une machine virtuelle VMware Workstation
stocke son propre système d'exploitation, ses programmes et ses fichiers de données
sur un ou plusieurs disques durs. Contrairement à un disque physique, VMware
Workstation propose des options permettant d'annuler des modifications sur le
disque dur de la machine virtuelle.
L'assistant New Virtual Machine Wizard crée une machine virtuelle avec un lecteur de
disque. Vous pouvez utiliser l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) pour
ajouter plusieurs lecteurs de disque à votre machine virtuelle, y supprimer des
lecteurs de disque ou modifier certains paramètres des lecteurs de disques existants.
Cette section présente les choix à votre disposition en matière de stockage sur disque
dur pour votre machine virtuelle.

Types de disques : virtuel et physique


Dans la plupart des configurations courantes, VMware Workstation crée des disques
durs virtuels, qui sont constitués de fichiers généralement enregistrés sur le disque
dur de l'ordinateur hôte. Dans certaines circonstances, vous devez conférer à la
machine virtuelle un accès direct au disque dur physique sur l'ordinateur hôte à l'aide
du type de disque également appelé disque de données brutes.
• «Disque virtuel», page 187
• «Disque de données brutes», page 189

Disque virtuel
Un disque virtuel est un fichier ou un ensemble de fichiers qui apparaît sous la forme
d'un lecteur de disque physique au système d'exploitation client. Les fichiers peuvent
se trouver sur la machine hôte ou sur un ordinateur distant. Lorsque vous configurez
une machine virtuelle avec un disque virtuel, vous pouvez installer un nouveau
système d'exploitation sur ce disque sans repartitionner un disque physique ni
réinitialiser l'hôte.
Les disques virtuels peuvent atteindre la taille de 950 Go (IDE ou SCSI). En fonction de
la taille du disque virtuel et du système d'exploitation hôte, VMware Workstation crée
un ou plusieurs fichiers pour contenir chaque disque virtuel.

187
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Par défaut, les fichiers réels que le disque virtuel utilise sont initialement de petite taille
et grossissent, au besoin, jusqu'à atteindre leur taille maximale. Le principal avantage
de cette approche est la taille plus petite du fichier. De fait, les fichiers plus petits
nécessitent moins d'espace de stockage et sont plus faciles à déplacer si vous
souhaitez transférer la machine virtuelle vers un nouvel emplacement. Cependant,
l'écriture de données sur un disque configuré de cette manière requiert plus de
temps.
Vous pouvez également configurer les disques virtuels de sorte que tout l'espace
disque soit alloué à la création du disque virtuel. Cette approche confère des
performances accrues. En outre, elle est pratique si vous exécutez des applications
sensibles aux performances sur la machine virtuelle. Les disques virtuels créés de cette
manière sont identiques aux disques ordinaires expérimentaux que vous pouvez créer
sous VMware Workstation 2.
Les disques virtuels peuvent être paramétrés en tant que disques IDE pour n'importe
quel système d'exploitation client. Vous pouvez les configurer en tant que disques
SCSI pour n'importe quel système d'exploitation disposant d'un pilote dédié à
l'adaptateur LSI Logic ou BusLogic SCSI disponible sur une machine virtuelle VMware
Workstation. L'adaptateur SCSI à utiliser est déterminé au moment de la création de la
machine virtuelle.
Remarque : Pour utiliser des disques SCSI sur une machine virtuelle fonctionnant
sous Windows XP ou Windows Server 2003, un pilote SCSI spécial, disponible dans la
section de téléchargement du site Web de VMware à l'adresse ci-après, est requis :
www.vmware.com/download. Observez les instructions sur le site Web pour utiliser le
pilote avec une installation récente de Windows XP ou Server 2003.
Vous pouvez enregistrer un disque virtuel de l'un ou l'autre type sur le disque dur
physique. Par conséquent, les fichiers constituant un disque virtuel IDE peuvent être
enregistrés sur un disque dur IDE ou SCSI. Il en est de même pour les fichiers
constituant un disque virtuel SCSI. Par ailleurs, vous pouvez également les conserver
sur d'autres types de support de stockage rapide d'accès, comme les DVD-ROM ou les
CD-ROM.
L'un des principaux avantages des disques virtuels est leur portabilité. Comme les
disques virtuels sont enregistrés sous forme de fichiers sur la machine hôte ou sur un
ordinateur distant, vous pouvez facilement les déplacer vers un nouvel emplacement
sur le même ou sur un autre ordinateur. Vous pouvez également utiliser VMware
Workstation sur un hôte Windows pour créer des disques virtuels, les déplacer vers un
ordinateur Linux et les utiliser sous VMware Workstation pour Linux (ou inversement).
Pour plus d'informations sur le déplacement de disques virtuels, voir «Transfert et
partage de machines virtuelles», page 167.

www.vmware.com
188
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Disque de données brutes


Un disque de données brutes accède directement à une partition ou à un disque local
existant. Vous pouvez utiliser des disques de données brutes si vous souhaitez que
VMware Workstation exécute un ou plusieurs systèmes d'exploitation client à partir de
partitions de disque existantes. Tandis que les disques virtuels ne peuvent pas excéder
la taille de 950 Go, les disques de données brutes peuvent être configurés sur des
périphériques IDE et SCSI d'une capacité maximale de 2 To. Actuellement, cependant,
l'initialisation à partir d'un système d'exploitation déjà configuré sur une partition ou
un disque SCSI existant n'est pas prise en charge.
Un disque de données brutes est le plus fréquemment utilisé pour convertir une
machine à deux ou plusieurs initialisations, afin de pouvoir exécuter un ou plusieurs
systèmes d'exploitation existants à l'intérieur d'une machine virtuelle.
Attention : Si vous exécutez un système d'exploitation de façon native sur
l'ordinateur hôte, basculez-le de sorte de l'exécuter à l'intérieur d'une machine
virtuelle. Cette modification revient à retirer le disque dur d'un ordinateur et à
l'installer sur un second ordinateur avec une autre carte-mère et d'autres
périphériques. Vous devez préparer un tel basculement avec soin. La procédure
spécifique à entreprendre dépend du système d'exploitation que vous souhaitez
utiliser à l'intérieur de la machine virtuelle. Pour plus d'informations, voir
«Configuration d'un ordinateur à deux initialisations pour l'utiliser avec une machine
virtuelle», page 212.
Vous pouvez également créer une nouvelle machine virtuelle à l'aide d'un disque de
données brutes. Pour plus d'informations, voir «Installation d'un système
d'exploitation sur une partition brute à partir d'une machine virtuelle», page 236. En
règle générale, il est, cependant, préférable d'utiliser un disque virtuel.
Seuls les utilisateurs expérimentés devraient tenter des configurations utilisant des
disques de données brutes.
Remarque : Vous ne devez pas utiliser de disque de données brutes pour partager
des fichiers entre des systèmes d'exploitation hôte et client. Il n'est pas fiable de
rendre la même partition visible sur l'hôte et le client. Cette action pourrait engendrer
la corruption de données. Pour partager des fichiers entre des systèmes d'exploitation
hôte et client, utilisez des dossiers partagés. Pour plus d'informations, voir «Utilisation
de dossiers partagés», page 155.

189
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Emplacement des fichiers


Fichiers disque
L'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) permet de choisir les fichiers
disque d'une machine virtuelle. Voir «Quels fichiers constituent une machine virtuelle
?», page 96 pour obtenir la liste complète des autres fichiers.
Vous souhaiterez peut-être choisir un autre fichier que celui créé par l'assistant New
Virtual Machine Wizard si vous utilisez un disque virtuel que vous avez créé à un
emplacement différent ou si vous déplacez les fichiers disque créés automatiquement
vers un nouvel emplacement.
Les fichiers disque d'un disque virtuel contiennent les informations que vous écrivez
sur le disque dur d'une machine virtuelle (système d'exploitation, fichiers de
programme et fichiers de données). Les fichiers disque virtuels portent l'extension
.vmdk.
Un disque virtuel est constitué d'un ou plusieurs fichiers .vmdk.
Sur les hôtes Windows, chaque disque virtuel figure dans un fichier par défaut. Vous
pouvez, facultativement, configurer le disque virtuel pour utiliser un ensemble de
fichiers, chaque fichier ne dépassant pas 2 Go. Utilisez cette option si vous envisagez
de déplacer le disque virtuel vers un système de fichiers qui ne prend pas en charge
les fichiers de plus de 2 Go.
Vous devez configurer cette option au moment de la création du disque virtuel.
Si vous configurez une nouvelle machine virtuelle, dans l'assistant New Virtual
Machine Wizard, sélectionnez le chemin Custom. Dans l'écran permettant d'indiquer
la capacité du disque virtuel, sélectionnez Split disk into 2GB files.
Si vous ajoutez un disque virtuel sur une machine virtuelle existante, observez la
procédure de l'assistant Add Hardware Wizard. Dans l'écran permettant d'indiquer la
capacité du disque virtuel, sélectionnez Split disk into 2GB files.
Lorsqu'un fichier est divisé en plusieurs fichiers, les disques virtuels les plus gros
contiennent davantage de fichiers .vmdk.
Le premier fichier .vmdk de chaque disque est petit et contient des pointeurs vers
d'autres fichiers constituant le disque virtuel. Les autres fichiers .vmdk contiennent
des données enregistrées par la machine virtuelle et utilisent une faible quantité
d'espace pour le temps système de la machine virtuelle.
Si vous choisissez d'allouer de l'espace à l'avance au disque virtuel, la taille des fichiers
est fixe et la plupart des fichiers font 2 Go. Comme indiqué ci-dessus, le premier fichier
est petit. Le dernier fichier de la série peut également être plus petit que 2 Go.
Si vous n'avez pas alloué l'espace à l'avance, les fichiers .vmdk grossissent au fur et à
mesure de l'ajout de données jusqu'à atteindre la taille maximale de 2 Go chacun (à
l'exception du premier fichier de l'ensemble qui reste petit).

www.vmware.com
190
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

L'éditeur Virtual Machine Settings indique le nom du premier fichier de l'ensemble,


c'est-à-dire le fichier qui contient les pointeurs vers les autres fichiers de l'ensemble.
Un nom est automatiquement attribué aux autres fichiers utilisés pour ce disque en
fonction du nom du premier fichier.
Par exemple, une machine virtuelle Windows XP Professionnel utilisant la
configuration par défaut, avec des fichiers qui grossissent au besoin, enregistre le
disque dans des fichiers appelés Windows XP Professional.vmdk,
Windows XP Professional-s001.vmdk, Windows XP
Professional-s002.vmdk, etc.
Si l'espace disque est alloué à l'avance, les noms sont similaires à l'exception du f qui
remplace le s : par exemple Windows XP Professional-f001.vmdk.
Si vous utilisez un disque de données brutes, le fichier .vmdk stocke les informations
concernant la partition ou le disque physique utilisé par la machine virtuelle.

Fichiers de verrouillage
Une machine virtuelle en cours d'exécution crée des fichiers de verrouillage pour
éviter les problèmes de cohérence sur les disques virtuels. Si la machine virtuelle
n'utilise pas de verrous, plusieurs machines virtuelles peuvent lire et écrire sur le
disque, engendrant une corruption des données.
Les fichiers de verrouillage sont toujours créés dans le même répertoire que le fichier
.vmdk.
Les méthodes de verrouillage utilisées par VMware Workstation sur les hôtes Windows
et Linux sont différentes. Par conséquent, les fichiers partagés entre ces hôtes ne sont
pas totalement protégés. Si vous utilisez un référentiel de fichiers commun qui fournit
des fichiers aux utilisateurs des hôtes Windows et Linux, veillez à ce que chaque
machine virtuelle soit exécutée par un seul utilisateur à la fois.
Lorsqu'une machine virtuelle est désactivée, elle supprime les fichiers de verrouillage
qu'elle a créés. Si elle n'y parvient pas, un fichier de verrouillage périmé protégeant le
fichier .vmdk demeure. Par exemple, si la machine hôte se bloque avant que la
machine virtuelle n'ait pu supprimer son fichier de verrouillage, un verrou périmé
demeure.
Si un fichier périmé demeure au redémarrage de la machine virtuelle, cette dernière
tente de le supprimer. Pour s'assurer qu'aucune machine virtuelle ne peut utiliser le
fichier de verrouillage, elle le contrôle pour savoir si :
1. le verrou a été créé sur le même hôte que celui sur lequel la machine virtuelle est
exécutée.
2. le processus qui a créé le verrou n'est pas en cours d'exécution.
Si ces deux conditions sont vraies, la machine virtuelle peut supprimer en toute
sécurité le verrou périmé. Si l'une ou l'autre de ces conditions est fausse, une boîte de

191
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

dialogue apparaît, vous avertissant que vous ne pouvez pas activer la machine
virtuelle. Si vous êtes certain que cette action est fiable, vous pouvez supprimer les
fichiers de verrouillage manuellement. Sur les hôtes Windows, les noms de fichier des
fichiers de verrouillage portent l'extension .lck. Sur les hôtes Linux, les noms de
fichier des fichiers de verrouillage portent l'extension .WRITELOCK.
Les partitions des disques de données brutes sont également protégées par des
verrous. Cependant, comme le système d'exploitation hôte n'a pas conscience de
cette convention de verrouillage, il ne la respecte pas. C'est pourquoi VMware
recommande vivement de ne pas installer le disque de données brutes d'une
machine virtuelle sur le même disque physique que le système d'exploitation hôte.

Défragmentation et réduction des disques virtuels


Si vous disposez d'un disque virtuel dont la taille augmente au fur et à mesure de
l'ajout de données, vous pouvez le défragmenter et le réduire tel qu'indiqué dans
cette section. Si vous avez alloué tout l'espace de votre disque virtuel au moment de
sa création, vous ne pouvez ni le défragmenter ni le réduire.
Défragmentation de disques virtuels
La défragmentation des disques réorganise les fichiers, les programmes et l'espace
inutilisé sur le disque virtuel, afin que les programmes s'exécutent et les fichiers
s'ouvrent plus rapidement. La défragmentation ne récupère pas d'espace inutilisé sur
un disque virtuel. Pour ce faire, vous devez réduire le disque.
Pour tirer les meilleures performances des disques, vous pouvez exécuter les trois
actions suivantes, dans l'ordre d'énumération :
1. Exécutez un utilitaire de défragmentation de disque à l'intérieur de la machine
virtuelle.
2. Désactivez la machine virtuelle, puis défragmentez ses disques virtuels depuis
l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings). Sélectionnez le disque virtuel
que vous souhaitez défragmenter, puis cliquez sur Defragment.
Remarque : Cette fonctionnalité ne fonctionne qu'avec les disques virtuels. Elle
n'est pas opérationnelle avec les disques de données brutes ni les disques
ordinaires.
3. Exécutez un utilitaire de défragmentation de disque sur l'ordinateur hôte.
La défragmentation de disques peut prendre un temps considérable.
Remarque : Le processus de défragmentation requiert un espace de travail
disponible sur le disque de l'ordinateur hôte. Si votre disque virtuel figure dans un seul
fichier, par exemple, l'espace disponible doit être équivalent à la taille du fichier du
disque virtuel. D'autres configurations de disques virtuels nécessitent un espace
disponible moins important.
Lorsqu'une machine virtuelle est activée, vous pouvez réduire ses disques virtuels à
partir du panneau de contrôle de «VMware Tools».

www.vmware.com
192
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Réduction des disques virtuels


La réduction d'un disque virtuel récupère l'espace inutilisé sur le disque virtuel. Si de
l'espace est disponible sur le disque, ce processus réduit la quantité d'espace que le
disque virtuel occupe sur le lecteur hôte.
La réduction d'un disque virtuel est pratique pour convertir un disque virtuel dans un
format pris en charge par Workstation. Les disques virtuels créés dans ce nouveau
format ne peuvent être reconnus que par VMware Workstation 3.0 et versions
ultérieures.
Restrictions et exigences : La réduction requiert un espace disque libre sur l'hôte
équivalent à la taille du disque virtuel en cours de réduction.
La réduction s'applique uniquement aux disques virtuels. Vous ne pouvez pas réduire
les disques physiques ni les CD-ROM.
La fonction de réduction n'est pas activée si la machine virtuelle :
• contient un instantané,
• est un parent d'un clone lié,
• est un clone lié.
La fonction de réduction n'est pas activée pour une machine virtuelle si l'un de ses
disques virtuels :
• est préalloué lors de sa création,
• n'est pas utilisé en mode indépendant-permanent,
• est un disque hérité ne fonctionnant pas en mode permanent,
• est initialisé en tant que disque indépendant.
Remarque : Vous pouvez modifier le mode d'un disque virtuel avant
l'activation de la machine virtuelle. Voir «Exclusion de disques des instantanés
(snapshots)», page 251 pour plus d'informations sur les disques indépendants.
Le processus de réduction : La réduction d'un disque constitue un processus en
deux étapes : lors de la première étape ou balayage, «VMware Tools» récupère toutes
les parties des partitions de disque inutilisées (comme les fichiers supprimés) et les
prépare pour la réduction. Ceci permet de procéder à une réduction optimale. Le
balayage est exécuté sur le système d'exploitation client.
Le processus de balayage lui-même constitue la seconde étape et a lieu en dehors de
la machine virtuelle. Workstation réduit la taille du disque en fonction de l'espace
disque récupéré par le processus de balayage. Cette étape intervient à la fin du
balayage, afin de préparer le disque pour la réduction.
Lorsqu'une machine virtuelle est activée, vous réduisez ses disques virtuels à partir du
panneau de contrôle de «VMware Tools». Vous ne pouvez pas réduire de disques

193
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

virtuels si un instantané existe. Pour supprimer l'instantané, le cas échéant,


sélectionnez VM > Snapshot > Remove Snapshot.
Pour préparer des disques virtuels à la réduction sur un système d'exploitation client
Linux ou FreeBSD, vous devez exécuter «VMware Tools» en tant que superutilisateur.
De cette manière, vous avez l'assurance que l'intégralité du disque virtuel est réduite.
Dans le cas contraire, si vous réduisez des disques sans être connecté en tant que
superutilisateur, vous ne pouvez pas balayer les parties du disque virtuel exigeant des
droits d'accès de superutilisateur.
1. Pour exécuter le panneau de contrôle sur un client Windows, cliquez deux fois
sur l'icône «VMware Tools» dans la barre d'état système ou sélectionnez Start
(Démarrer) > Settings (Paramètres) > Control Panel (Panneau de configuration),
puis cliquez deux fois sur «VMware Tools».
Pour lancer le panneau de contrôle sur un client Linux ou FreeBSD, connectez-
vous en tant que superutilisateur (su), puis exécutez vmware-toolbox.
2. Cliquez sur l'onglet Shrink.
3. Sélectionnez les disques virtuels à réduire, puis cliquez sur Prepare to Shrink.
Remarque : Si vous désélectionnez certaines partitions pour le balayage,
l'intégralité du disque est malgré tout réduite. Cependant, ces partitions ne sont
pas préparées pour la réduction et cette dernière ne réduit pas autant la taille du
disque virtuel qu'elle l'aurait fait autrement.
4. Lorsque «VMware Tools» termine le balayage des partitions de disque
sélectionnées, vous êtes invité à commencer à réduire les disques.
La réduction de disques peut prendre un temps considérable.
Certaines configurations ne permettent pas de réduire les disques virtuels. Si votre
machine virtuelle utilise une telle configuration, l'onglet Shrink affiche des
informations expliquant pourquoi vous ne pouvez pas réduire vos disques virtuels. Par
exemple, vous ne pouvez pas réduire un disque virtuel si :
• Vous avez préalloué l'espace disque à la création du disque, ce qui correspond à
l'option par défaut des chemins de création de machine virtuelle type ou
personnalisée.
• La machine virtuelle a des instantanés. Pour supprimer un instantané,
sélectionnez VM > Snapshot > Snapshot Manager > Delete.
• La machine virtuelle contient des disques physiques (de données brutes).
• Le disque virtuel n'est pas un disque indépendant en mode permanent. Pour
plus d'informations, voir Disques indépendants.
• Le disque virtuel est enregistré sur un CD-ROM.

www.vmware.com
194
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Ajout de lecteurs à une machine


virtuelle
Les machines virtuelles VMware Workstation peuvent utiliser jusqu'à quatre
périphériques IDE et sept périphériques SCSI. N'importe lequel de ces périphériques
peut être un disque dur virtuel ou un lecteur de DVD ou de CD-ROM. Une machine
virtuelle peut lire des données à partir d'un disque DVD. VMware Workstation ne
prend pas en charge la lecture de films DVD sur une machine virtuelle.
Il est possible de connecter de nombreux autres périphériques SCSI à une machine
virtuelle à l'aide du pilote SCSI générique du système d'exploitation hôte. Pour plus
d'informations sur la connexion de ces périphériques, voir «Connexion à un
périphérique SCSI générique», page 409.

Ajout de disques virtuels à une machine virtuelle


Les disques virtuels sont enregistrés sous forme de fichiers sur l'ordinateur hôte ou sur
un serveur de fichiers réseau. Peu importe que le disque physique contenant les
fichiers soit de type IDE ou SCSI. Il est possible d'enregistrer un lecteur IDE virtuel sur
un lecteur IDE ou SCSI. Il en est de même pour un lecteur SCSI virtuel.
Ajoutez un nouveau disque virtuel à votre machine virtuelle à l'aide de l'éditeur Virtual
Machine Settings (VM > Settings). La machine virtuelle doit être désactivée avant de
commencer. Dans le cas contraire, éteignez normalement le système d'exploitation
client, puis cliquez sur Power Off dans la barre d'outils de VMware Workstation.
Remarque : Si vous disposez d'un client Windows NT 4.0 doté d'un disque virtuel
SCSI, vous ne pouvez pas ajouter un autre disque SCSI et un disque IDE à la
configuration.
1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) et cliquez sur Add.
L'assistant Add Hardware Wizard vous guide tout au long de la procédure de
création du disque virtuel.

195
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

2. Cliquez sur Hard Disk, puis sur Next.


3. Sélectionnez Create a New Virtual Disk, puis cliquez sur Next.
4. Choisissez le type de disque virtuel, IDE ou SCSI, que vous souhaitez créer.
5. Définissez la capacité du nouveau disque virtuel.
Si vous le souhaitez, sélectionnez Allocate all disk space now.
L'allocation de tout l'espace à la création du disque virtuel confère des
performances légèrement meilleures, mais requiert un espace disque équivalant
à la taille que vous spécifiez pour le disque virtuel.
Si vous ne sélectionnez pas cette option, les fichiers du disque virtuel sont petits
à l'origine et grossissent au besoin. Leur taille ne peut toutefois pas excéder celle
que vous définissez ici.
Vous pouvez configurer une taille entre 0,1 et 950 Go pour un disque virtuel. La
taille par défaut est définie sur 4 Go.
Vous pouvez également indiquer si vous souhaitez que le disque virtuel soit créé
sous la forme d'un fichier volumineux ou divisé en un ensemble de fichiers de 2
Go. Vous devez diviser le disque virtuel s'il est enregistré sur un système de
fichiers FAT32.
6. Acceptez le nom de fichier et l'emplacement proposés par défaut pour le fichier
du disque virtuel. Vous pouvez également les modifier si vous souhaitez utiliser
un nom ou un emplacement différent. Pour rechercher un autre dossier, cliquez
sur Browse.
Si vous souhaitez indiquer un nœud de périphérique pour le disque virtuel,
cliquez sur Advanced.
Dans l'écran de configuration avancée, vous pouvez également indiquer un
mode disque. Ceci s'avère pratique dans certaines configurations personnalisées
dans lesquelles vous souhaitez exclure les disques des instantanés. Pour plus
d'informations sur la fonction d'instantané, voir «Utilisation d'instantanés
(snapshots)», page 246.
Les disques normaux sont inclus dans les instantanés. En règle générale, il s'agit
de la configuration que vous recherchez, Independent étant désélectionné.
Les disques indépendants ne sont pas inclus dans les instantanés. Si vous
sélectionnez Independent, vous disposez des options suivantes :
• Persistent : les modifications sont immédiates et écrites de façon permanente
sur le disque.
• Nonpersistent : les modifications apportées au disque sont annulées lorsque
vous désactivez ou restaurez un instantané.

www.vmware.com
196
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Après avoir défini le nom de fichier et l'emplacement à utiliser, puis effectué


toutes les sélections qui vous intéressent dans l'écran de configuration avancée,
cliquez sur Finish.
7. L'assistant crée le nouveau disque virtuel. Il apparaît sur le système d'exploitation
hôte comme un nouveau disque dur vierge. Utilisez les outils du système
d'exploitation client pour partitionner et formater le nouveau disque à utiliser.

Ajout de disques de données brutes à une machine virtuelle


Ajoutez un nouveau disque de données brutes à votre machine virtuelle à l'aide de
l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings). La machine virtuelle doit être
désactivée avant de commencer. Dans le cas contraire, éteignez normalement le
système d'exploitation client, puis cliquez sur Power Off dans la barre d'outils de
VMware Workstation.
Attention : Les disques de données brutes représentent une fonction avancée et ne
doivent être configurés que par des utilisateurs expérimentés.
1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) et cliquez sur Add.
L'assistant Add Hardware Wizard vous guide tout au long de la procédure de
création du disque virtuel.
2. Cliquez sur Hard Disk, puis sur Next.

3. Sélectionnez Use a physical disk, puis cliquez sur Next.

Un message d'avertissement s'affiche. Cliquez sur OK.

197
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

4. Sélectionnez les caractéristiques du disque physique, puis cliquez sur Next.

• Choisissez le disque dur physique à utiliser dans la liste déroulante. VMware


Workstation prend en charge les disques de données brutes jusqu'à 2 To.
• Sélectionnez si vous souhaitez utiliser tout le disque ou uniquement des
partitions individuelles sur le disque. Si vous sélectionnez Use entire disk,
passez à l'étape 6.
5. Si vous avez sélectionné Use entire disk à l'étape 4, cette étape n'apparaît pas.
Si vous avez sélectionné Use individual partitions à l'étape 4, choisissez
maintenant les partitions à utiliser sur la machine virtuelle.

Seules les partitions sélectionnées à cette étape sont visibles sur la machine
virtuelle. Toutes les autres partitions sont masquées.

www.vmware.com
198
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Cliquez sur Next.

6. Acceptez le nom de fichier et l'emplacement proposés par défaut pour le fichier


dans lequel figurent les informations d'accès à ce disque de données brutes.
Vous pouvez également les modifier si vous souhaitez utiliser un nom ou un
emplacement différent. Pour rechercher un autre répertoire, cliquez sur Browse.
Cliquez sur Advanced si vous souhaitez indiquer le nœud de périphérique IDE
ou SCSI de la machine virtuelle auquel ce disque est connecté.

Dans l'écran de configuration avancée, vous pouvez également indiquer un


mode disque. Ceci s'avère pratique dans certaines configurations personnalisées
dont vous souhaitez exclure les disques d'un instantané. Pour plus
d'informations sur la fonction d'instantané, voir «Utilisation d'instantanés
(snapshots)», page 246.
Les disques normaux sont inclus dans les instantanés. En règle générale, il s'agit
de la configuration que vous recherchez, Independent étant désélectionné.
Les disques indépendants ne sont pas inclus dans les instantanés. Si vous
sélectionnez Independent, vous disposez des options suivantes :
• Persistent : les modifications sont immédiates et écrites de façon permanente
sur le disque.
• Nonpersistent : les modifications apportées au disque sont annulées lorsque
vous désactivez ou restaurez un instantané.

199
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Après avoir défini le nom de fichier et l'emplacement à utiliser, puis effectué


toutes les sélections qui vous intéressent dans l'écran de configuration avancée,
cliquez sur Finish.
7. L'assistant configure le nouveau disque de données brutes. Si les partitions
utilisées sur le disque de données brutes ne sont pas formatées pour le système
d'exploitation client, utilisez les outils de ce dernier pour les formater.
Remarque : Après la création d'un disque de données brutes à l'aide d'une ou de
plusieurs partitions sur un disque physique, vous ne devez jamais modifier les tables
de partition en exécutant fdisk ou tout autre utilitaire similaire sur le système
d'exploitation client.
Remarque : Si vous utilisez fdisk ou un utilitaire similaire sur le système
d'exploitation hôte pour modifier la table de partition du disque physique, vous devez
recréer le disque de données brutes de la machine virtuelle.

Ajout de lecteurs de DVD ou de CD à une machine virtuelle


Vous pouvez ajouter un ou plusieurs lecteurs de DVD ou de CD à votre machine
virtuelle. Vous pouvez connecter le lecteur de la machine virtuelle à un disque
physique sur la machine hôte ou à un fichier image ISO.
Vous pouvez configurer le lecteur de DVD ou de CD virtuel sur IDE ou SCSI,
indépendamment du type du disque physique auquel vous le connectez. En d'autres
termes, si l'ordinateur hôte intègre un lecteur de CD IDE, vous pouvez configurer le
lecteur de la machine virtuelle en tant que lecteur IDE ou SCSI, puis le connecter au
lecteur de l'hôte. Il en va de même si le lecteur physique de l'hôte est un lecteur SCSI.

Ajout d'un lecteur de DVD ou de CD


1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) et cliquez sur Add
pour lancer l'assistant Add Hardware Wizard.
2. Cliquez sur DVD/CD-ROM Drive, puis sur Next.
3. Sélectionnez Use physical drive si vous souhaitez connecter le lecteur de la
machine virtuelle à un disque physique sur l'ordinateur hôte. Sélectionnez Use
ISO Image si vous souhaitez connecter le lecteur de la machine virtuelle à un
fichier image ISO.
4. Exécutez l'une des actions suivantes :
• Si vous sélectionnez Use physical drive, choisissez le disque à utiliser dans la
liste déroulante, puis Auto detect.
Si vous ne souhaitez pas que le lecteur de CD soit connecté au démarrage de
la machine virtuelle, désélectionnez Connect at power on.

www.vmware.com
200
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Cliquez sur Advanced si vous souhaitez indiquer le nœud de périphérique


que le lecteur doit utiliser sur la machine virtuelle.
Dans l'écran de configuration avancée, vous pouvez également sélectionner
Legacy emulation. Ceci n'est nécessaire que si vous avez rencontré des
problèmes en mode normal. Le mode d'émulation existant ne prend pas en
charge toutes les fonctionnalités du mode normal. Par exemple, si vous
utilisez le mode d'émulation existant, vous ne pouvez pas enregistrer de CD,
lire de CD multi-sessions, extraire des données audio numériques d'un CD et
lire ou écrire sur des DVD. Pour plus d'informations, voir «Émulation existante
des lecteurs de DVD et de CD», page 201.
Une fois les modifications souhaitées apportées à ces paramètres, cliquez sur
Finish.
• Si vous avez sélectionné Use ISO Image, entrez le chemin et le nom de fichier
du fichier image ou cliquez sur Browse pour atteindre le fichier.
Si vous ne souhaitez pas que le lecteur de CD soit connecté au démarrage de
la machine virtuelle, désélectionnez Connect at power on.
Cliquez sur Advanced si vous souhaitez indiquer le nœud de périphérique
que le lecteur doit utiliser sur la machine virtuelle.
Une fois les modifications souhaitées apportées à ces paramètres, cliquez sur
Finish.
5. Le lecteur est configuré au départ. Par conséquent, il apparaît sur le système
d'exploitation client en tant que lecteur IDE. Pour qu'il apparaisse en tant que
lecteur SCSI, cliquez sur l'entrée du lecteur dans l'éditeur Virtual Machine
Settings et modifiez les paramètres dans la partie droite.

Émulation existante des lecteurs de DVD et de CD


L'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) propose l'option Legacy
emulation pour les lecteurs de DVD et de CD connectés à la machine virtuelle.
Sur les hôtes Windows, cette option est désélectionnée par défaut.
Sur les hôtes Linux dotés de lecteurs IDE, le paramètre par défaut de cette option
dépend du chargement ou non du module ide-scsi dans le noyau. Le module ide-scsi
doit être chargé (ou vous devez utiliser un lecteur SCSI physique) si vous souhaitez
connecter le lecteur de DVD ou de CD en mode brut.
Si vous rencontrez des problèmes lors de l'utilisation du lecteur de DVD ou de CD,
essayez de sélectionner Legacy emulation.

201
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Notez qu'en mode d'émulation existante, vous pouvez lire des disques de données
dans un lecteur de DVD ou de CD mais certaines autres fonctions ne sont pas
disponibles.
Lorsque l'option Legacy emulation est désélectionnée, le système d'exploitation
client communique directement avec le lecteur. Cette communication directe offre
des fonctionnalités qui ne sont pas possibles en mode d'émulation existante, comme
l'utilisation de graveurs de CD et de DVD pour graver des disques, la lecture de CD
multi-sessions, l'extraction de données audio numériques et l'affichage vidéo.
Cependant, dans certains cas, le lecteur de DVD ou de CD peut ne pas fonctionner
correctement lorsque le système d'exploitation client communique directement avec
lui. En outre, certains lecteurs et leur pilote ne fonctionnent pas correctement en
mode brut. Sélectionner l'option Legacy emulation constitue un moyen de
contourner ces problèmes.
Si vous exécutez plusieurs machines virtuelles à la fois et si leur lecteur de CD sont en
mode d'émulation existante, vous préférerez peut-être activer les machines virtuelles,
les lecteurs de CD déconnectés. Vous avez ainsi l'assurance que plusieurs machines
virtuelles ne sont pas connectées simultanément au lecteur de CD.

www.vmware.com
202
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Ajout de lecteurs de disquettes à une machine virtuelle


Vous pouvez ajouter jusqu'à deux lecteurs de disquettes à votre machine virtuelle. Un
lecteur de disquettes virtuel peut se connecter à un lecteur de disquettes physique
sur l'ordinateur hôte, à un fichier image de disquette existant ou à un fichier image de
disquette vierge.

Ajout d'un lecteur de disquettes


1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) et cliquez sur Add
pour lancer l'assistant Add Hardware Wizard.
2. Cliquez sur Floppy Drive, puis sur Next.
3. Sélectionnez à quoi vous souhaitez vous connecter : lecteur de disquettes
physique sur l'ordinateur hôte, fichier image de disquette existant ou nouveau
fichier image de disquette. Cliquez sur Next.
4. Si vous sélectionnez Use a physical floppy drive, choisissez la lettre de lecteur
(hôte Windows) ou le nom du périphérique (hôte Linux) dans la liste déroulante,
puis cliquez sur Finish.
Si vous avez sélectionné Use a floppy image, entrez le chemin et le nom de
fichier du fichier image de disquette à utiliser ou cliquez sur Browse pour
atteindre le fichier. Cliquez sur Finish.
Si vous avez sélectionné Create a blank floppy image, utilisez le nom de fichier
et le chemin par défaut ou entrez-en un nouveau. Pour accéder à un
emplacement, cliquez sur Browse. Lorsque le champ contient le chemin et le
nom de fichier à utiliser pour le fichier image de disquette, cliquez sur Finish.
Remarque : Par défaut, seul le lecteur de disquette est activé dans le BIOS de la
machine virtuelle. Si vous ajoutez un second lecteur de disquettes à la machine
virtuelle, cliquez à l'intérieur de la fenêtre de la machine virtuelle et appuyez sur F2
lorsque la machine virtuelle s'initialise pour entrer dans l'utilitaire de configuration du
BIOS. Dans l'écran principal, sélectionnez Legacy Diskette B: et utilisez les signes (+) et
(-) du pavé numérique pour sélectionner le type de lecteur de disquette à utiliser.
Appuyez ensuite sur F10 pour enregistrer vos modifications et fermer l'utilitaire de
configuration du BIOS.

203
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Connexion d'un lecteur de CD-ROM ou de disquettes à un


fichier image
Vous pouvez utiliser l'éditeur Virtual Machine Settings pour connecter un lecteur de
CD-ROM ou de disquettes virtuel existant à un fichier image.
Vous pouvez connecter un lecteur de CD-ROM virtuel à un fichier image ISO.

Connexion d'un fichier image ISO


1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) et sélectionnez le
lecteur de DVD/CD-ROM à connecter au fichier image.
2. Sélectionnez Use ISO Image et entrez le chemin et le nom de fichier du fichier
image ou cliquez sur Browse pour atteindre le fichier.
3. Cliquez sur OK pour enregistrer la configuration et fermer l'éditeur Virtual
Machine Settings.

Connexion d'un fichier image de disquette


1. Ouvrez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) et sélectionnez le
lecteur de disquettes à connecter à un fichier image.
2. Entrez le chemin et le nom de fichier du fichier image de disquette à utiliser ou
cliquez sur Browse pour atteindre le fichier.
Si vous souhaitez créer un nouveau fichier image, cliquez sur Create. Conservez
ou modifiez, au besoin, le nom de chemin et le dossier par défaut.
3. Cliquez sur Finish.

www.vmware.com
204
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Utilisation de VMware Virtual Disk


Manager
VMware Virtual Disk Manager est un utilitaire de VMware Workstation qui permet de
créer, gérer et modifier des fichiers disque virtuels à partir de la ligne de commande
ou à l'intérieur des scripts.
L'une des principales caractéristiques est la capacité de développement d'un disque
virtuel, afin que sa capacité maximale soit supérieure à celle dont il a été doté à sa
création. De cette manière, si vous découvrez que vous avez besoin de davantage
d'espace disque sur une machine virtuelle donnée sans souhaiter ajouter un autre
disque virtuel ou utiliser un logiciel dédoublé pour transférer les données sur un
disque virtuel vers un disque virtuel plus grand, vous pouvez modifier la taille
maximale du disque virtuel. Vous ne pouvez pas exécuter cette action sur des disques
durs physiques.
Une autre fonctionnalité vous permet de modifier les types de disques. Lorsque vous
créez une machine virtuelle, vous indiquez comment l'espace disque est alloué.
Sélectionnez l'une des options suivantes :
• Tout l'espace du disque virtuel est alloué à l'avance. Cette procédure correspond
à ce que Virtual Disk Manager appelle le type de disque préalloué.
• L'espace alloué au disque virtuel est petit au départ et grossit au fur et à mesure
de vos besoins. Cette procédure correspond à ce que Virtual Disk Manager
appelle le type de disque évolutif.
Virtual Disk Manager permet de modifier le type de disque virtuel (préalloué ou
évolutif ) et la manière dont il est stocké (un seul fichier ou division en plusieurs fichiers
de 2 Go). Par exemple, vous avez peut-être alloué tout l'espace disque à un disque
virtuel, puis découvert que vous devez récupérer une partie de l'espace du disque dur
sur l'hôte. Vous pouvez convertir le disque virtuel préalloué en disque évolutif, puis
supprimer le fichier de disque virtuel source. Le nouveau disque virtuel est
suffisamment volumineux pour contenir toutes les données du disque virtuel source.
Le disque virtuel grossit au fur et à mesure que vous y ajoutez des données.
Ces fonctionnalités et la capacité d'utiliser des scripts pour automatiser la gestion des
disques virtuels ont été ajoutées à VMware Workstation dans la version 5.0.
Vous pouvez utiliser Virtual Disk Manager pour exécuter les tâches suivantes :
• Automatiser la gestion des disques virtuels avec des scripts.
• Créer des disques virtuels qui ne sont pas associés à une machine virtuelle
particulière, pour les utiliser comme modèle par exemple.
• Basculer le type de disque virtuel de préalloué à évolutif ou inversement.
Lorsque vous basculez le type de disque sur évolutif, vous récupérez de l'espace
sur le disque virtuel. Vous pouvez réduire le disque virtuel pour récupérer encore
plus d'espace disque.

205
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• Augmenter la taille d'un disque virtuel de sorte qu'elle soit supérieure à celle
indiquée lors de la création du disque.
• Défragmenter des disques virtuels.
• Préparer et réduire des disques virtuels sans activer la machine virtuelle (hôtes
Windows uniquement).
Vous pouvez utiliser Virtual Disk Manager avec des disques virtuels créés sous VMware
GSX Server, VMware Workstation et VMware VirtualCenter (pourvu que le disque
virtuel ait été créé sur un hôte GSX Server géré par VirtualCenter).
Vous ne pouvez pas utiliser Virtual Disk Manager pour créer des disques (de données
brutes) physiques. Virtual Disk Manager ou Workstation ne permettent pas de réduire
les disques physiques.
Pour plus d'informations sur l'utilisation de Virtual Disk Manager, reportez-vous aux
sections suivantes :
• «Exécution de l'utilitaire VMware Virtual Disk Manager», page 206
• «Réduction des disques virtuels avec VMware Virtual Disk Manager», page 208
• «Exemples d'utilisation de VMware Virtual Disk Manager», page 209

Exécution de l'utilitaire VMware Virtual Disk Manager


Pour exécuter l'utilitaire VMware Virtual Disk Manager, ouvrez une invite de
commande ou un terminal sur le système d'exploitation hôte. Sur un hôte Windows,
modifiez le répertoire dans lequel vous avez installé le logiciel Workstation. Ce
répertoire est, par défaut, le suivant :
C:\Program Files\VMware\VMware Workstation.
La syntaxe de commande est la suivante :
vmware-vdiskmanager [options]
Les options que vous pouvez ou devez utiliser sont notamment :

Options/Paramètres Description
<diskname> Nom du fichier de disque virtuel. Le fichier de disque virtuel doit posséder
l'extension .vmdk.
Vous pouvez indiquer un chemin vers le dossier dans lequel vous
souhaitez enregistrer les fichiers disque. Si vous mappez un partage
réseau sur le système d'exploitation hôte, vous pouvez créer le disque
virtuel sur ce partage en indiquant les données de chemin appropriée
avec le nom du fichier disque.
-c Crée le disque virtuel. Vous devez utiliser les options -a, -s et -t et
indiquer le nom du disque virtuel (<diskname>).

www.vmware.com
206
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Options/Paramètres Description
-r Convertit le disque virtuel spécifié. Il en résulte la création d'un nouveau
<sourcediskname> disque virtuel. Vous devez utiliser l'option -t pour indiquer le type de
disque dans lequel le disque virtuel est converti. Vous devez également
indiquer le nom du disque virtuel cible (<targetdiskname>).
Une fois la conversion terminée et le disque virtuel converti testé pour
vous assurer qu'il fonctionne bien, vous pouvez supprimer le fichier du
disque virtuel source.
Pour permettre à la machine virtuelle de reconnaître le disque virtuel
converti, vous devez utiliser le éditeur Virtual Machine Settings pour
supprimer le disque virtuel existant de la machine virtuelle, puis ajouter le
disque converti à la machine virtuelle. Pour plus d'informations sur l'ajout
de disques virtuels à une machine virtuelle, voir «Ajout de lecteurs à une
machine virtuelle», page 195.
-x <n>[GB|MB] Augmente la capacité du disque virtuel jusqu'à la capacité indiquée. Vous
<diskname> devez spécifier la nouvelle taille, plus grande, du disque virtuel en giga-
octets ou en méga-octets. Vous ne pouvez pas modifier la taille d'un
disque (de données brutes) physique.
Attention : Avant d'exécuter l'utilitaire Virtual Disk Manager, vous devez
faire une sauvegarde de vos fichiers de disque virtuel.
-d <diskname> Défragmente le disque virtuel spécifié. Vous ne pouvez défragmenter que
les disques virtuels évolutifs. Vous ne pouvez pas défragmenter les
disques virtuels préalloués.
-p <mountpoint> Prépare un disque virtuel pour la réduction. Si le disque virtuel est
partitionné en volumes, chaque volume doit être préparé séparément. Le
volume (C: ou D:, par exemple) doit être monté par VMware DiskMount au
niveau du <mountpoint>. Une fois le volume préparé, démontez-le
avec VMware DiskMount. Continuez à monter chaque volume du disque
virtuel et à préparer ce dernier pour le réduire jusqu'à ce que vous ayez
terminé cette procédure pour tous les volumes du disque virtuel.
Vous ne pouvez monter qu'un volume du disque virtuel à la fois avec
VMware DiskMount. Vous pouvez préparer les volumes des disques
virtuels à réduire sur les hôtes Windows uniquement.
-k <diskname> Réduit le disque virtuel spécifié. Vous ne pouvez réduire que les disques
virtuels évolutifs. Vous ne pouvez réduire les disques virtuels que sur les
hôtes Windows.
Vous ne pouvez pas réduire un disque virtuel si la machine virtuelle a un
instantané. Pour conserver le disque virtuel dans son état actuel, il suffit de
supprimer tous les instantanés. Pour annuler les modifications apportées
depuis la prise de l'instantané, restaurez ce dernier.

207
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Options/Paramètres Description
-a Spécifie le type d'adaptateur de disque. Vous devez spécifier un type
[ide|buslogic| d'adaptateur lors de la création d'un nouveau disque virtuel. Sélectionnez
lsilogic] l'un des types suivants :
• ide : pour un adaptateur IDE.
• buslogic : pour un adaptateur SCSI BusLogic.
• lsilogic : pour un adaptateur SCSI LSI Logic.
-s <n>[GB|B] Indique la taille du disque virtuel. Précisez si la taille <n> est en GB (giga-
octets) ou MB (méga-octets). Vous devez indiquer la taille d'un disque
virtuel lors de sa création.
Même si vous devez indiquer la taille d'un disque virtuel lorsque vous
étendez sa capacité, vous ne devez pas utiliser l'option -s.
-t [0|1|2|3] Vous devez spécifier le type de disque virtuel lorsque vous créez un
nouveau disque ou en reconfigurer un qui existe déjà. Spécifiez l'un des
types de disque suivants :
0 : création d'un disque virtuel évolutif contenu dans un seul fichier de
disque virtuel.
1 : création d'un disque virtuel évolutif divisé en fichiers de 2 Go.
2 : création d'un disque virtuel préalloué contenu dans un seul fichier de
disque virtuel.
3 : création d'un fichier virtuel préalloué divisé en fichiers de 2 Go.
-q Désactive la fonction de consignation de Virtual Disk Manager.
Si la fonction de consignation reste active, les messages générés par
Virtual Disk Manager sont enregistrés dans un fichier journal. Le nom et
l'emplacement du fichier journal apparaissent dans l'invite de commande
ou la fenêtre du terminal, une fois la commande de Virtual Disk Manager
exécutée.

Réduction des disques virtuels avec VMware Virtual Disk


Manager
Si le disque virtuel figure sur un hôte Windows, vous pouvez utiliser Virtual Disk
Manager pour préparer et réduire des disques virtuels. Vous ne pouvez pas utiliser
Virtual Disk Manager pour préparer ou réduire des disques virtuels situés sur un hôte
Linux. Vous ne pouvez pas utiliser Virtual Disk Manager pour réduire des disques
physiques. La réduction d'un disque virtuel ne réduit pas la capacité maximale du
disque lui-même. Pour plus d'informations sur la réduction, voir «Défragmentation et
réduction des disques virtuels», page 192.

www.vmware.com
208
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Attention : Vous ne pouvez pas réduire un disque virtuel si la machine virtuelle a des
instantanés. Pour conserver le disque virtuel dans son état actuel, il suffit de supprimer
tous les instantanés. Pour annuler les modifications apportées depuis la prise d'un
instantané, restaurez ce dernier.
Vous devez préparer chaque volume du disque virtuel (lecteur C: ou D:, par exemple)
pour la réduction avant de pouvoir réduire le disque. Pour préparer chaque volume
pour la réduction, vous devez tout d'abord le monter. Montez le volume à l'aide de
l'utilitaire VMware DiskMount que vous pouvez télécharger gratuitement depuis le
site Web de VMware : www.vmware.com/download/diskmount.html.
Le manuel de l'utilisateur de VMware DiskMount est disponible sur le site Web de
VMware à l'adresse suivante : www.vmware.com/pdf/VMwareDiskMount.pdf. Il contient
des informations sur le montage et le démontage des volumes de disque virtuel avec
DiskMount.
VMware DiskMount monte les volumes individuels d'un disque virtuel. Pour obtenir
les meilleurs résultats lors de la réduction d'un disque virtuel, vous devez monter tous
les volumes et les préparer pour la réduction.
Une fois tous les volumes du disque virtuel montés, préparez-les pour la réduction à
l'aide de Virtual Disk Manager. Une fois le volume préparé, démontez-le. Répétez cette
procédure pour chaque volume du disque virtuel. Lorsque vous avez terminé la
préparation de tous les volumes du disque virtuel, vous pouvez réduire le disque
virtuel. Pour des exemples, voir «Préparation d'un disque virtuel pour la réduction»,
page 211 et «Réduction d'un disque virtuel», page 211.

Exemples d'utilisation de VMware Virtual Disk Manager


Les exemples suivants illustrent comment utiliser Virtual Disk Manager. Exécutez
Virtual Disk Manager à partir d'une invite de commande.

Création d'un disque virtuel


Pour créer un nouveau disque virtuel, utilisez une commande similaire à l'exemple
suivant :
vmware-vdiskmanager -c -t 0 -s 40GB -a ide myDisk.vmdk
Cette commande crée un disque virtuel IDE de 40 Go appelé myDisk.vmdk. Le
disque virtuel est contenu dans un seul fichier .vmdk. L'espace disque n'est pas
préalloué.

209
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Conversion d'un disque virtuel


Pour convertir un disque virtuel préalloué en disque virtuel évolutif, utilisez une
commande similaire à l'exemple suivant :
v
vmware-vdiskmanager -r sourceDisk.vmdk -t 0 targetDisk.vmdk
Cette commande convertit le disque du type préalloué initial en un disque virtuel
évolutif consistant en un seul fichier de disque virtuel. L'espace du disque virtuel n'est
plus préalloué et Virtual Disk Manager récupère de l'espace disque sur le disque
virtuel de sorte que ce dernier fait uniquement la taille des données qu'il contient.

Augmentation de la taille d'un disque virtuel existant


Pour augmenter la taille d'un disque virtuel, utilisez une commande similaire à
l'exemple suivant :
vmware-vdiskmanager -x 40GB myDisk.vmdk
Cette commande passe la capacité maximum du disque virtuel à 40 Go.

Attribution d'un nouveau nom au disque virtuel


Pour renommer un disque virtuel, supprimez-le tout d'abord de toute machine
virtuelle le contenant (sélectionnez VM > Settings > <virtualdisk>, puis cliquez sur
Remove).
Utilisez ensuite la commande suivante :
vmware-vdiskmanager -n myDisk.vmdk myNewDisk.vmdk
Pour renommer le disque et le placer dans un autre répertoire, utilisez la commande
suivante :
vmware-vdiskmanager -n myDisk.vmdk ..\<new>\<path>\myNewDisk.vmdk
Remarque : Les chemins d'accès utilisés dans ces exemples supposent l'utilisation
d'un hôte Windows.
Pour placer le disque dans un autre répertoire tout en conservant le même nom,
utilisez la commande suivante :
vmware-vdiskmanager -n myDisk.vmdk ..\<new>\<path>\myDisk.vmdk
Après avoir renommé ou transféré le disque virtuel, ajoutez-le de nouveau aux
machines virtuelles qui l'utilisent. Sélectionnez VM > Settings, cliquez sur Add, puis
suivez les indications de l'assistant pour ajouter ce disque virtuel existant.

www.vmware.com
210
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Défragmentation d'un disque virtuel


Pour défragmenter un disque virtuel, utilisez une commande similaire à l'exemple
suivant :
vmware-vdiskmanager -d myDisk.vmdk
N'oubliez pas que vous ne pouvez pas défragmenter un disque virtuel si vous avez
alloué tout l'espace disque à la création de ce disque. Vous ne pouvez pas
défragmenter un disque physique.

Préparation d'un disque virtuel pour la réduction


Avant de pouvoir réduire un disque virtuel, vous devez préparer chaque volume du
disque (C: ou D:, par exemple) pour la réduction. Pour préparer un volume, il doit être
situé sur un hôte Windows. Vous devez tout d'abord monter le volume. Montez le
volume à l'aide de l'utilitaire VMware DiskMount que vous pouvez télécharger
gratuitement depuis le site Web de VMware. Pour plus d'informations sur le
téléchargement et l'utilisation de VMware DiskMount, voir «Réduction des disques
virtuels avec VMware Virtual Disk Manager», page 208.
VMware DiskMount monte les volumes individuels d'un disque virtuel. Pour obtenir
les meilleurs résultats lors de la réduction d'un disque virtuel, vous devez monter tous
les volumes et les préparer.
Après avoir monté le volume du disque virtuel, préparez ce dernier pour la réduction à
l'aide de Virtual Disk Manager. Pour préparer le volume monté (par exemple le lecteur
M: ) pour la réduction, utilisez la commande suivante :
vmware-vdiskmanager -p M:
Une fois les préparations terminées, démontez le volume. Répétez cette procédure
pour chaque volume du disque virtuel. Une fois que vous avez préparé tous les
volumes pour la réduction, vous pouvez réduire le disque virtuel.

Réduction d'un disque virtuel


Pour réduire un disque virtuel, ce dernier doit figurer sur un hôte Windows. Tous les
volumes du disque virtuel doivent avoir été préparés pour la réduction avant que
vous ne puissiez réduire le disque. Assurez-vous en, puis utilisez une commande
similaire à l'exemple suivant :
vmware-vdiskmanager -k myDisk.vmdk
N'oubliez pas que vous ne pouvez pas réduire un disque virtuel si vous avez alloué
tout l'espace disque à sa création. Vous ne pouvez pas réduire un disque (de données
brutes) physique.
Si le disque virtuel comporte des instantanés, vous ne pouvez pas le réduire. Vous
devez supprimer tous les instantanés avant de réduire le disque virtuel.

211
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Configuration d'un ordinateur à


deux initialisations pour l'utiliser
avec une machine virtuelle
De nombreux utilisateurs installent VMware Workstation sur des ordinateurs à deux
ou plusieurs initialisations afin de pouvoir exécuter un ou plusieurs systèmes
d'exploitation existants sur une machine virtuelle. Si vous êtes dans ce cas, vous
souhaitez probablement utiliser l'installation existante d'un système d'exploitation
plutôt que de le réinstaller sur une machine virtuelle.
Pour prendre en charge de telles installations, VMware Workstation permet d'utiliser
une partition ou un disque IDE physique (aussi appelé disque de données brutes) à
l'intérieur d'une machine virtuelle.
Remarque : VMware Workstation ne prend en charge l'initialisation à partir de
partitions de disques de données brutes que sur les disques IDE. L'initialisation de
systèmes d'exploitation client à partir de disques SCSI de données brutes n'est pas
prise en charge. Pour plus d'informations sur les problèmes sur un hôte Linux, voir
«Configuration de systèmes SCSI à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation sur un hôte Linux», page 230.
Mettre en œuvre une configuration de disque de données brutes pour une machine
virtuelle est plus complexe que d'utiliser un disque virtuel. Nous vous recommandons
d'utiliser des disques virtuels à moins que vous ne deviez procéder à une exécution
directement à partir d'une partition ou d'un disque physique.
Attention : Les disques de données brutes représentent une fonction avancée et ne
doivent être configurés que par des utilisateurs expérimentés.
Cette section contient les rubriques suivantes :
• «Utilisation du même système d'exploitation sur une machine virtuelle et sur
l'ordinateur hôte», page 213
• «Avant de commencer», page 214
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221
• «Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP ou Windows
Server 2003 à partir d'une installation existante à plusieurs initialisations»,
page 225

www.vmware.com
212
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

• «Installation du pilote vidéo SVGA pour le système d'exploitation client Windows


95 initialisé à partir d'un disque de données brutes», page 226
• «Installation du pilote vidéo SVGA à utiliser avec un système d'exploitation client
Windows 98 initialisé à partir d'un disque de données brutes», page 227
• «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows
Server 2003 en tant que disques de données brutes», page 229
• «Configuration de systèmes SCSI à deux ou plusieurs initialisations à exécuter
avec VMware Workstation sur un hôte Linux», page 230
• «Problèmes connus et informations de base sur l'utilisation des disques SCSI de
données brutes», page 234

Utilisation du même système d'exploitation sur une machine


virtuelle et sur l'ordinateur hôte
Il arrive que vous souhaitiez à certains moments exécuter un système d'exploitation à
l'intérieur d'une machine virtuelle et qu'à d'autres, vous souhaitiez exécuter la même
installation du système d'exploitation en initialisant l'ordinateur hôte directement
dans ce système d'exploitation. Pour utiliser cette approche, vous devez prendre en
compte certaines considérations spéciales.
Les problèmes surviennent car le matériel virtuel que le système d'exploitation
détecte lorsqu'il fonctionne sur une machine virtuelle est différent du matériel
physique qu'il détecte lorsqu'il fonctionne directement sur l'ordinateur hôte. Cela
correspond à retirer le disque d'initialisation d'un ordinateur physique et à exécuter le
système d'exploitation installé dessus sur un autre ordinateur doté d'une carte-mère,
d'une carte vidéo et de périphériques différents, puis de lui faire faire le va-et-vient
entre ces deux systèmes.
Pour résoudre ces problèmes, l'approche générale consiste à définir des profils pour
chacun des deux environnements d'exploitation : la machine virtuelle et l'ordinateur
physique. Vous pouvez ensuite choisir le profil approprié au démarrage du système
d'exploitation. Sur certains matériels, cependant, initialiser un système d'exploitation
installé précédemment sur une machine virtuelle peut ne pas fonctionner.
Cette section comporte des notes techniques fournissant plus d'informations sur les
problèmes les plus fréquemment rencontrés avec divers systèmes d'exploitation
client. Lisez les notes relatives à votre système d'exploitation client avant de procéder
à l'installation de la machine virtuelle.

213
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Avant de commencer
Avant de commencer, veillez à consulter toutes les sections énumérées sous le nom
du système d'exploitation que vous envisagez d'exécuter en tant que client sur une
machine virtuelle.

Windows Server 2003


Attention : L'exécution d'un client Windows Server 2003 à partir d'un disque de
données brutes n'est pas prise en charge. Vous ne devez pas tester de configuration
de disque de données brutes Windows Server 2003 dans un environnement de
production.
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP ou Windows
Server 2003 à partir d'une installation existante à plusieurs initialisations»,
page 225
• «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows
Server 2003 en tant que disques de données brutes», page 229

Windows XP
Attention : L'exécution d'un client Windows XP à partir d'un disque de données
brutes n'est pas prise en charge. Vous ne devez pas tester de configuration de disque
de données brutes Windows XP dans un environnement de production.
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP ou Windows
Server 2003 à partir d'une installation existante à plusieurs initialisations»,
page 225
• «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows
Server 2003 en tant que disques de données brutes», page 229

Windows 2000
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP ou Windows
Server 2003 à partir d'une installation existante à plusieurs initialisations»,
page 225
• «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows
Server 2003 en tant que disques de données brutes», page 229

www.vmware.com
214
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Windows NT
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215

Windows 98
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Installation du pilote vidéo SVGA à utiliser avec un système d'exploitation client
Windows 98 initialisé à partir d'un disque de données brutes», page 227

Windows 95
• «Configuration de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec
VMware Workstation», page 215
• «Installation du pilote vidéo SVGA pour le système d'exploitation client Windows
95 initialisé à partir d'un disque de données brutes», page 226

Systèmes SCSI utilisant un hôte Linux


• «Configuration de systèmes SCSI à deux ou plusieurs initialisations à exécuter
avec VMware Workstation sur un hôte Linux», page 230

Autres utilisations des disques de données brutes


Vous pouvez également installer un système d'exploitation client sur un disque de
données brutes lorsque vous envisagez de n'utiliser ce disque que sur une machine
virtuelle. Pour plus d'informations sur l'installation d'une telle configuration, voir
«Installation d'un système d'exploitation sur une partition brute à partir d'une
machine virtuelle», page 236.

Configuration de systèmes à deux ou plusieurs


initialisations à exécuter avec VMware Workstation
VMware Workstation utilise des fichiers de définition pour contrôler l'accès à chaque
périphérique IDE brut du système. Ces fichiers de définition contiennent des
informations sur les privilèges d'accès contrôlant l'accès d'une machine virtuelle à
certaines partitions sur les disques. Ce mécanisme empêche les utilisateurs de
réexécuter accidentellement le système d'exploitation hôte en tant que client ou
d'exécuter un système d'exploitation client pour l'utilisation duquel la machine
virtuelle n'a pas été configurée. Le fichier de définition évite également que des
partitions du disque de données brutes soient corrompues accidentellement du fait
de systèmes d'exploitation ou d'applications qui se comportent mal.

215
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Configurez VMware Workstation pour utiliser les partitions de disques de données


brutes à l'aide de l'assistant New Virtual Machine Wizard. L'assistant vous guide à
travers la création de la configuration d'une nouvelle machine virtuelle, y compris la
configuration de fichiers de définition de disques de données brutes. En règle
générale, vous réexécutez l'assistant pour créer une configuration distincte par
système d'exploitation client installé sur une partition brute.
Si un gestionnaire d'initialisation est installé sur le système informatique, ce
gestionnaire s'exécute à l'intérieur de la machine virtuelle et affiche la liste des
systèmes d'exploitation client à exécuter. Vous devez sélectionner manuellement le
système d'exploitation client que cette configuration doit exécuter.
Cette section contient les rubriques suivantes :
• «Disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003»,
page 216
• «Utilisation du chargeur de système d'exploitation LILO», page 216
• «Configuration d'un hôte Windows», page 217
• «Configuration d'un hôte Linux», page 219

Disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003


Si l'hôte fonctionne sous Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 et
utilise des disques dynamiques, voir «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows
2000, Windows XP et Windows Server 2003 en tant que disques de données brutes»,
page 229.

Utilisation du chargeur de système d'exploitation LILO


Si vous utilisez le chargeur de système d'exploitation LILO et tentez d'initialiser une
machine virtuelle à partir d'une partition brute existante, L 01 01 01 01 01 01
… peut apparaître à la place de l'invite LILO :. Ceci peut se produire quel que soit le
système d'exploitation hôte. Dans le cadre de l'initialisation d'un ordinateur physique
ou d'une machine virtuelle, le BIOS passe les commandes au code situé dans le MBR
du périphérique d'initialisation. LILO commence l'exécution du MBR. Pour terminer
l'exécution correctement, ce chargeur doit accéder à la partition native de Linux où
figure le reste de son contenu. Il s'agit généralement de la partition contenant le
répertoire /boot. Si LILO ne peut pas accéder au reste de son contenu, un message
d'erreur ressemblant à l'exemple ci-après apparaît.
Pour éviter ce problème, observez la procédure de configuration ci-après et veillez à
sélectionner la partition Linux native sur laquelle figure le reste du contenu de LILO.
Lorsque la machine virtuelle tente de démarrer la fois suivante, le code LILO dans le
MBR doit pouvoir accéder au reste de LILO et afficher l'invite LILO: normale.

www.vmware.com
216
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Configuration d'un hôte Windows


Appliquez la procédure suivante pour exécuter un système d'exploitation client à
partir d'un disque de données brutes.
Remarque : Si vous utilisez le disque IDE d'un hôte Windows dans la configuration
du disque de données brutes, vous ne devez pas le configurer en tant que disque
esclave sur le canal IDE secondaire si le maître de ce canal est un lecteur de CD-ROM.
1. Si vous exécutez un système d'exploitation client Windows et lisez
«Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221, vous
devez initialiser le système d'exploitation client de façon native sur l'ordinateur
et créer un profil matériel pour la machine virtuelle avant de continuer.
2. Créez une configuration distincte pour chaque système d'exploitation client.
Pour configurer une machine virtuelle afin de l'exécuter à partir d'un disque de
données brutes ou d'une partition de disque, lancez l'assistant New Virtual
Machine Wizard (File > New > Virtual Machine), puis sélectionnez Custom.

3. Une fois à l'étape Sélection d'un disque, choisissez Use a physical disk.
4. Complétez la procédure de l'assistant en indiquant la partition ou le disque
approprié à utiliser pour cette machine virtuelle.
Remarque : La taille maximum d'un disque IDE est de 950 Go.
5. Pour exécuter plusieurs systèmes d'exploitation client à partir de partitions de
disques de données brutes, démappez ces partitions de l'hôte.
Sur un hôte Windows NT, utilisez Disk Administrator (Administrateur de
disques) : Start > (Démarrer) > Programs (Programmes) > Administrative Tools
(Outils d'administration). Mettez tout d'abord la partition contenant le système
d'exploitation client en surbrillance, puis sélectionnez Assign Drive Letter
(Attribuer une lettre de lecteur) à partir du menu Tools (Outils). Dans cette
fenêtre, choisissez Do not assign a drive letter (Ne pas attribuer une lettre de
lecteur) pour la partition et cliquez sur OK. Le démappage se produit
immédiatement.

217
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Sur un hôte Windows Server 2003, Windows XP ou Windows 2000, utilisez Disk
Management (Gestion des disques) : Start (Démarrer) > Settings (Paramètres) >
Control Panel (Panneau de configuration) > Administrative Tools (Outils
d'administration) > Computer Management (Gestion de l'ordinateur) > Storage
(Stockage) > Disk Management (Gestion des disques). Sélectionnez la partition
à démapper, puis dans le menu Action, sélectionnez All Tasks (Toutes les tâches)
> Change Drive Letter and Path (Modifier la lettre de lecteur et le chemin
d'accès). Cliquez sur le bouton Remove (Supprimer).
6. Utilisez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) si vous souhaitez
modifier des options de configuration par défaut de l'assistant (par exemple la
quantité de mémoire allouée au système d'exploitation client).
7. Si plusieurs disques IDE sont configurés sur un système, le BIOS de VMware tente
normalement de les initialiser suivant la séquence ci-après :
a. Maître principal
b. Esclave principal
c. Maître secondaire
d. Esclave secondaire
Si plusieurs disques SCSI sont configurés sur un système, le BIOS de VMware
tente normalement de les initialiser dans l'ordre des numéros de périphérique
SCSI.
Si des disques SCSI et IDE sont configurés, le BIOS de VMware tente
normalement d'initialiser les disques SCSI, puis les disques IDE, dans l'ordre
présenté ci-dessus.
La séquence d'initialisation peut être modifiée dans le menu Boot du BIOS
Phoenix de la machine virtuelle. Après l'activation de la machine virtuelle,
appuyez sur F2 pendant l'initialisation du BIOS dans la machine virtuelle pour
ouvrir le menu de configuration du BIOS.
8. Activez la machine virtuelle. Cliquez sur le bouton Power On. La machine
virtuelle démarre, exécute le BIOS Phoenix, puis s'initialise à partir du MBR.
Choisissez le système d'exploitation cible dans la liste des options proposées par
le gestionnaire d'initialisation.
9. N'oubliez pas que l'environnement matériel de votre machine virtuelle, que le
système d'exploitation client est sur le point d'exécuter pour la première fois, est
très certainement fort différent du matériel physique de votre ordinateur hôte.
Avec les systèmes d'exploitation client Windows, la fonction Plug and Play
reconfigure Windows. Configurez votre profil matériel virtuel avec les
périphériques détectés et configurés par la fonction Plug and Play. Voir
«Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221 pour
plus d'informations.

www.vmware.com
218
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

10. Installez «VMware Tools» sur le système d'exploitation client.


Avertissement : Si vous prenez des instantanés tout en utilisant le disque de données
brutes, vous devez exécuter l'une des actions suivantes avant de réinitialiser le
système d'exploitation client :
• Restaurer un instantané et supprimer tous les autres instantanés.
• Supprimer tous les instantanés.
Cette procédure est nécessaire car toute modification des secteurs sur le disque
physique qui a été apportée sur le disque annule tous les instantanés de ce disque.

Configuration d'un hôte Linux


1. Si vous exécutez un système d'exploitation client Windows et lisez
«Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221, vous
devez initialiser le système d'exploitation client de façon native sur l'ordinateur
et créer un profil matériel pour la machine virtuelle avant de continuer.
2. Créez une configuration distincte pour chaque système d'exploitation client.
3. Vérifiez le montage des partitions du système d'exploitation. Veillez à ce que les
partitions de disque existantes que vous envisagez de configurer pour les utiliser
sur la machine virtuelle ne soient pas montées par Linux.
4. Configurez l'adhésion au groupe de périphériques ou la propriété du
périphérique.
L'utilisateur qui exécute VMware Workstation doit disposer d'un accès en
lecture/écriture au périphérique ou aux périphériques de disque de données
brutes maître. Sur la plupart des distributions, les périphériques de données
brutes, comme /dev/hda (disque de données brutes IDE) et /dev/sda
(disque de données brutes SCSI) appartiennent à l'ID de groupe disk. Le cas
échéant, vous pouvez ajouter des utilisateurs de VMware Workstation au groupe
disk. Une autre option consiste à modifier le propriétaire du périphérique.
Veillez à étudier attentivement les problèmes de sécurité lorsque vous explorez
les différentes options présentées ici.
En règle générale, l'approche la plus pratique consiste à accorder aux utilisateurs
de VMware Workstation un accès à tous les périphériques bruts /dev/
hd[abcd] contenant des systèmes d'exploitation ou des gestionnaires
d'initialisation, puis de compter sur les fichiers de configuration des disques de
données brutes de VMware Workstation pour surveiller l'accès. Les gestionnaires
d'initialisation ont ainsi accès aux fichiers de configuration et à d'autres fichiers
dont ils peuvent avoir besoin pour initialiser les systèmes d'exploitation. Par
exemple, LILO doit lire /boot sur une partition Linux pour initialiser un système
d'exploitation non Linux figurant éventuellement sur un autre disque. Tel
qu'indiqué ci-dessus, vous devez prendre en considération les implications en
matière de sécurité de la configuration que vous choisissez.

219
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

5. Si vous envisagez d'exécuter une seconde installation Linux à partir d'une


partition existante en tant que système d'exploitation client et que le fichier /
etc/lilo.conf de votre ordinateur physique possède une instruction de
registre mémoire telle que Append= "mem…", vous souhaiterez peut-être
ajuster les paramètres d'ajout mémoire ou créer une nouvelle entrée dans LILO
pour exécuter Linux sur une machine virtuelle.
Si la quantité de mémoire configurée dans lilo.conf est supérieure à la
quantité de mémoire attribuée à la machine virtuelle, lorsque la machine
virtuelle essaie d'initialiser la seconde installation Linux, le système d'exploitation
client est susceptible de provoquer une erreur grave.
Vous pouvez créer une autre entrée dans lilo.conf pour exécuter Linux sur
une machine virtuelle en indiquant une quantité de mémoire différente de celle
qui doit normalement être reconnue lorsque Linux s'initialise directement sur la
machine physique.
6. Pour configurer une machine virtuelle afin de l'exécuter à partir d'une partition
de disque de données brutes, lancez l'assistant New Virtual Machine Wizard (File
> New Virtual Machine), puis sélectionnez Custom.
7. Une fois à l'étape Sélection d'un disque, choisissez Use a physical disk.
8. Complétez la procédure de l'assistant en indiquant la partition ou le disque
approprié à utiliser pour cette machine virtuelle.
Attention : Une corruption est possible si vous autorisez la machine virtuelle à
modifier une partition qui est simultanément montée sous Linux. Comme la
machine virtuelle et le système d'exploitation client accèdent à une partition
existante tandis que l'hôte continue d'exécuter Linux, il est crucial que la
machine virtuelle ne soit pas autorisée à modifier les partitions montées sous
Linux ou en cours d'utilisation par une autre machine virtuelle.
Pour prévenir ce problème, veillez à ce que la partition que vous utilisez sur la
machine virtuelle n'ait pas été montée sous l'hôte Linux.
9. Poursuivez les étapes restantes dans l'assistant.
10. Si plusieurs disques IDE sont configurés sur un système, le BIOS de VMware tente
normalement de les initialiser suivant la séquence ci-après :
a. Maître principal
b. Esclave principal
c. Maître secondaire
d. Esclave secondaire
Si plusieurs disques SCSI sont configurés sur un système, le BIOS de VMware
tente normalement de les initialiser dans l'ordre des numéros de périphérique
SCSI.

www.vmware.com
220
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Si des disques SCSI et IDE sont configurés, le BIOS de VMware tente


normalement d'initialiser les disques SCSI, puis les disques IDE, dans l'ordre
présenté ci-dessus.
Vous pouvez modifier la séquence d'initialisation à l'aide du menu Boot du BIOS
Phoenix de la machine virtuelle. Pour ouvrir l'utilitaire de configuration du BIOS,
activez la machine virtuelle et appuyez sur F2 comme l'initialisation de la
machine virtuelle commence.
11. Activez la machine virtuelle. Cliquez sur le bouton Power On. La machine
virtuelle démarre, exécute le BIOS Phoenix, puis s'initialise à partir du MBR.
Choisissez le système d'exploitation cible dans la liste des options proposées par
le gestionnaire d'initialisation.
12. N'oubliez pas que l'environnement matériel de votre machine virtuelle, que le
système d'exploitation client est sur le point d'exécuter pour la première fois, est
très certainement fort différent du matériel physique de votre machine.
Avec les systèmes d'exploitation client Windows, la fonction Plug and Play
reconfigure Windows. Configurez votre profil matériel virtuel avec les
périphériques détectés et configurés par la fonction Plug and Play. Voir
«Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221 pour
plus d'informations.
13. Installez «VMware Tools» sur le système d'exploitation client.
Avertissement : Si vous prenez des instantanés tout en utilisant le disque de données
brutes, vous devez exécuter l'une des actions suivantes avant de réinitialiser le
système d'exploitation client :
• Restaurer un instantané et supprimer tous les autres instantanés.
• Supprimer tous les instantanés.
Cette procédure est nécessaire car toute modification des secteurs sur le disque
physique qui a été apportée sur le disque annule tous les instantanés de ce disque.

Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles


Certains systèmes d'exploitation utilisent des profils matériels pour charger les pilotes
appropriés d'un ensemble donné de périphériques matériels. Si vous avez un système
à deux initialisations et souhaitez utiliser une machine virtuelle pour initialiser un
système d'exploitation installé précédemment à partir d'une partition existante, vous
devez configurer des profils matériels «physiques» et «virtuels».
Seuls les utilisateurs qui ont une excellente connaissance des machines virtuelles
VMware Workstation et des profils matériels de Windows devraient mettre en œuvre
ce type de configuration.
Si vous n'avez jamais exécuté une telle procédure, consultez la section «Configuration
de systèmes à deux ou plusieurs initialisations à exécuter avec VMware Workstation»,
page 215 avant de continuer.

221
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Chaque machine virtuelle fournit une plate-forme comprenant l'ensemble de


périphériques virtuels suivant :
• Lecteur de DVD/CD-ROM virtuel
• Disques durs IDE et SCSI virtuels
• Adaptateur graphique PCI standard
• Lecteur de disquettes standard
• Contrôleur IDE maître bus PCI Intel 82371
(y compris les contrôleurs IDE principaux et secondaires)
• Adaptateur hôte SCSI compatible BusLogic BT-958
• Clavier à 101/102 touches standard
• Souris compatible PS/2
• Adaptateur Ethernet compatible AMD PCnet-PCI II
• Ports série (COM1-COM4)
• Ports parallèles (LPT1-LPT2)
• Concentrateur USB doté de deux ports
• Carte son compatible Sound Blaster AudioPCI
• 82093AA IOAPIC
Cet ensemble de périphériques virtuels est différent de l'ensemble de périphériques
matériels sur l'ordinateur hôte et dépend du matériel sous-jacent à quelques
exceptions près (parmi lesquelles le processeur). Cette fonctionnalité confère une
plate-forme stable et permet de migrer les images du système d'exploitation
installées à l'intérieur d'une machine virtuelle vers d'autres machines physiques,
quelle que soit la configuration de la machine physique.
Si un système d'exploitation est installé directement sur une machine virtuelle
VMware Workstation, le système d'exploitation détecte correctement tous les
périphériques virtuels en analysant le matériel. Cependant, si un système
d'exploitation est déjà installé sur l'ordinateur physique (par exemple une
configuration à deux initialisations), le système d'exploitation est déjà configuré pour
utiliser les périphériques matériels physiques. Afin d'initialiser un tel système
d'exploitation préinstallé sur une machine virtuelle, vous devez créer des profils
matériels distincts, afin de simplifier le processus d'initialisation.
Les systèmes d'exploitation Microsoft Windows, en commençant par Windows 95 et
Windows NT 4.0, permettent de créer des profils matériels. Chaque profil matériel est
associé à un ensemble de périphériques connus. Si plusieurs profils matériels existent,
le système demande à l'utilisateur de choisir entre différents profils matériels pendant
l'initialisation.

www.vmware.com
222
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Windows 95, Windows 98, Windows Me, Windows 2000, Windows XP et Windows
Server 2003 utilisent la fonction Plug and Play pendant l'initialisation pour vérifier que
les périphériques réels correspondent au profil matériel choisi. Les discordances
engendrent la détection automatique de nouveaux matériels. Bien que cette
opération réussisse, elle peut être assez lente.
Windows NT n'intègre pas de prise en charge Plug and Play et utilise les profils
matériels pour initialiser ses périphériques. Les discordances engendrent des erreurs.
Ses erreurs sont signalées par les pilotes de périphérique et les périphériques sont
désactivés.
Pour configurer des profils matériels pour vos machines physiques et virtuelles,
procédez comme suit :
1. Avant d'exécuter VMware Workstation pour initialiser un système d'exploitation
précédemment installé sur une partition de disque, initialisez le système
d'exploitation de façon native et créez deux profils matériels que vous pouvez
appeler Machine physique et Machine virtuelle. Pour ce faire, ouvrez Control
Panel (Panneau de configuration) > System (Système), cliquez sur l'onglet
Hardware Profiles (Profils matériels) ou sur l'onglet Hardware (Matériel), puis sur
Hardware Profiles (Profils matériels), en fonction de votre système
d'exploitation. Cliquez sur le bouton Copy (Copier) et attribuez un nom
approprié aux copies.
2. Windows NT uniquement : tout en exécutant le système d'exploitation de
façon native, désactivez certains périphériques du profil matériel Virtual Machine
à l'aide du gestionnaire de périphériques. Pour ce faire, ouvrez Control Panel
(Panneau de configuration) > Devices (Périphériques), puis sélectionnez les
périphériques individuels à désactiver. Les périphériques à désactiver dans le
profil matériel de la machine virtuelle comprennent les périphériques audio,
MIDI et manettes de jeu, USB, Ethernet et autres périphériques réseau. N'oubliez
pas que vous ne devez les désactiver que dans le profil matériel Virtual Machine.
Ignorez cette étape si vous utilisez Windows 95, Windows 98, Windows Me,
Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 car la phase Plug and Play
initiale détecte les discordances en matière de périphériques.
3. Réinitialisez l'ordinateur dans le système d'exploitation hôte souhaité (par
exemple sous Linux si vous exécutez VMware Workstation sur un hôte Linux).
4. Configurez votre machine virtuelle à l'aide de l'assistant New Virtual Machine
Wizard, tel que décrit dans la section «Configuration de systèmes à deux ou
plusieurs initialisations à exécuter avec VMware Workstation», page 215.
5. Initialisez la machine virtuelle et utilisez le gestionnaire d'initialisation existant
pour sélectionner le système d'exploitation client. Sélectionnez Virtual Machine
dans l'invite du menu du profil matériel. Lors de cette initialisation initiale, vous
rencontrez des messages d'erreur et des retards.

223
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

6. Clients Windows Server 2003, Windows XP et Windows 2000 : après vous


être connecté à Windows Server 2003, Windows XP ou Windows 2000 (exécuté
désormais en tant que système d'exploitation client), vous devez voir apparaître
la boîte de dialogue Found New Hardware (Nouveau matériel détecté) pour le
contrôleur vidéo étant donné que la fonction Plug and Play s'exécute et détecte
le matériel virtuel. N'installez pas de pilote à ce stade. Cliquez sur Cancel
(Annuler) pour fermer la boîte de dialogue Found New Hardware (Nouveau
matériel détecté).
Ne réinitialisez pas la machine virtuelle. Cliquez sur No (Non) dans la boîte de
dialogue System Settings Change/Reboot (Modification des paramètres
système/Redémarrer).
Windows Server 2003, Windows XP ou Windows 2000 détecte et charge
automatiquement le pilote de la carte Ethernet AMD PCnet PCI. À ce stade, vous
devez installer «VMware Tools» à l'intérieur de la machine virtuelle. Autorisez la
machine virtuelle à se réinitialiser après l'installation de «VMware Tools». À la
réinitialisation de Windows Server 2003, Windows XP ou Windows 2000 à
l'intérieur de la machine virtuelle, sélectionnez une nouvelle résolution SVGA
dans l'onglet Settings (Paramètres) de la boîte de dialogue Display Properties
(Propriétés d'affichage) pour augmenter la taille de la fenêtre d'affichage de la
machine virtuelle.
Clients Windows 95 et Windows 98 : vous devez voir la boîte de dialogue New
Hardware Detected (Nouveau matériel détecté) lorsque la fonction Plug and Play
s'exécute et détecte le matériel virtuel. Windows vous invite à indiquer les
emplacement où rechercher les pilotes des périphériques. La plupart des pilotes
de périphérique sont disponibles dans l'installation existante du système
d'exploitation. Vous avez toutefois besoin du CD-ROM d'installation pour
certains pilotes de périphérique de mise en réseau. Windows vous demande
également de réinitialiser le système plusieurs fois lorsqu'il installe les pilotes de
périphérique.
Dans certains cas, Windows peut ne pas reconnaître le lecteur de CD-ROM
lorsqu'il vous invite à l'insérer dans le lecteur correspondant pour rechercher les
pilotes de périphériques pendant la détection initiale du matériel. Le cas
échéant, vous pouvez annuler l'installation du périphérique concerné ou essayez
de pointer sur C:\windows\system\ pour rechercher les pilotes de
périphérique sur le disque dur. Vous pouvez réexécuter toute installation de
périphérique qui a échoué ultérieurement, une fois que le lecteur de CD-ROM
est reconnu.
Une fois que Windows a installé le matériel virtuel et ses pilotes, vous pouvez
supprimer les périphériques qui ont échoué correspondant au matériel
physique à l'aide du gestionnaire de périphériques : Control Panel (Panneau de
configuration) > System (Système) > Device Manager (Gestionnaire de
périphériques).

www.vmware.com
224
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Sélectionnez le périphérique, puis cliquez sur le bouton Remove (Supprimer). Si


un périphérique apparaît dans plusieurs profils, vous pouvez sélectionner le ou
les profils matériels desquels vous souhaitez le supprimer.
Si vous souhaitez activer la carte son de la machine virtuelle pour l'utiliser sous le
système d'exploitation client Windows 9x, terminez les étapes restantes de cette
section, puis reportez-vous à la section «Configuration du son», page 376.
Clients Windows NT uniquement : une fois que le système d'exploitation a
terminé de s'initialiser sur la machine virtuelle, consultez le journal des
événements pour savoir quels périphériques physiques n'ont pas réussi à
démarrer correctement. Vous pouvez les désactiver du profil Virtual Hardware à
l'aide du gestionnaire de périphérique : Control Panel (Panneau de
configuration) > Devices (Périphériques).
Si vous souhaitez activer la carte son de la machine virtuelle pour l'utiliser sous le
système d'exploitation client Windows NT, terminez les étapes restantes de cette
section, puis reportez-vous à la section «Configuration du son», page 376.
7. Vérifiez que les périphériques virtuels, et plus particulièrement l'adaptateur
réseau, fonctionnent correctement.
Clients Windows 95 et Windows 98 : si l'un des périphérique virtuel est
manquant, vous pouvez le détecter en exécutant Control Panel (Panneau de
configuration) > Add New Hardware (Ajout de périphérique).
8. Installez «VMware Tools». «VMware Tools» apparaît et s'exécute sur ces deux
configurations matérielles mais concerne uniquement la machine virtuelle.
Remarque : À la prochaine réinitialisation de Windows de façon native à l'aide
du profil matériel Physical Machine, certains périphériques virtuels peuvent
apparaître dans la liste des périphériques. Vous pouvez désactiver ou supprimer
ces périphériques virtuels du profil matériel Physical Machine de la même
manière que vous avez supprimé des disques physiques du profil matériel de la
machine virtuelle à l'étape 6, ci-dessus.

Exécution d'une machine virtuelle Windows 2000, Windows XP


ou Windows Server 2003 à partir d'une installation existante à
plusieurs initialisations
Si vous avez installé Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 sur un
ordinateur et que vous essayez d'exécuter cette même installation du système
d'exploitation en tant que machine virtuelle VMware Workstation fonctionnant à
partir d'un disque de données brutes, la machine virtuelle peut échouer, un message
d'erreur signalant alors qu'un périphérique d'initialisation est inaccessible.
Le problème survient car l'ordinateur physique et la machine virtuelle requièrent des
pilotes IDE différents. La fonction plug and play de Windows, qui gère les pilotes de
nombreux périphériques, n'installe pas les nouveaux pilotes IDE.

225
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Si vous rencontrez ce problème, VMware vous recommande d'installer le système


d'exploitation client Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 sur un
disque virtuel au lieu de l'exécuter à partir d'un disque de données brutes.
Si vous rencontrez ce problème mais considérez comme important d'exécuter la
machine virtuelle à partir de la configuration existante du disque de données brutes,
vous pouvez configurer des profils matériels distincts (décrits dans la section
«Configuration de profils matériels sur les machines virtuelles», page 221) et mettre à
jour manuellement le pilote IDE dans le profil de la machine virtuelle. Pour plus
d'informations sur le contournement, reportez-vous à la base de connaissances de
VMware
(www.vmware.com/info?id=41).

Installation du pilote vidéo SVGA pour le système


d'exploitation client Windows 95 initialisé à partir d'un disque
de données brutes
Cette section présente la procédure de configuration d'un pilote vidéo sur un disque
de données brutes Windows 95 à l'aide de VMware Workstation. La procédure ci-après
suppose que vous utilisez Windows 95 en tant que l'un des systèmes d'exploitation
dans une configuration à deux ou plusieurs initialisations. Procédez comme suit pour
créer des profils matériels distincts pour votre machine virtuelle et votre machine
physique. Pour plus d'informations sur les profils matériels, voir «Configuration de
profils matériels sur les machines virtuelles», page 221.
1. Initialisez Windows 95 de façon native (pas sur une machine virtuelle).
2. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône My Computer (Poste de
travail) sur le bureau, puis sélectionnez Properties (Propriétés).
3. Cliquez sur l'onglet Hardware Profiles (Profils matériels).
4. Mettez le profil Original Configuration (Configuration d'origine) en surbrillance,
puis cliquez sur Copy (Copier).
5. Attribuez un nom au profil Virtual Machine, puis cliquez sur OK.
Vous pouvez également renommer le profil Original Configuration par Physical
Machine.
6. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue System Properties (Propriétés
système).
7. Arrêtez Windows 95 et réinitialisez le système.
8. Initialisez votre système d'exploitation hôte (Linux, Windows NT, Windows 2000,
Windows XP ou Windows Server 2003).
9. Démarrez la machine virtuelle Windows 95.
10. Sélectionnez Virtual Machine dans la liste des profils lorsque vous y êtes invité.

www.vmware.com
226
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

11. Si vous êtes invité à sélectionner le pont UC, acceptez la valeur par défaut, puis
cliquez sur OK.
12. Redémarrez Windows 95 à l'invite.
13. Sélectionnez de nouveau Virtual Machine dans la liste des profils lorsque vous y
êtes invité.
14. Lorsque la carte vidéo est détectée, vous êtes invité à sélectionner le pilote que
vous souhaitez installer pour votre nouveau périphérique. Cliquez sur la case
d'option Select from a list of alternate drivers (Sélectionner dans une liste de
pilotes supplémentaires), puis sur OK.
15. Sélectionnez Display Adapters (Cartes graphiques) dans la boîte de dialogue
Select Hardware Type (Sélection du type de périphérique).
16. Sélectionnez Standard Display Adapter (VGA) (Carte graphique standard
(VGA)), puis cliquez sur OK.
17. Redémarrez Windows 95 à l'invite.
18. Installez «VMware Tools» tel qu'indiqué dans «Installation d'un système
d'exploitation client et de «VMware Tools»», page 118, puis redémarrez la
machine virtuelle.
19. Lancez le gestionnaire de périphériques et développez l'arborescence Display
adapters (Cartes graphiques).
20. Mettez VMware SVGA en surbrillance. Cliquez sur Properties (Propriétés).
21. Désélectionnez Physical Machine, puis cliquez sur OK. Cliquez sur Close
(Fermer).
22. Arrêtez Windows 95 et désactivez la machine virtuelle.
23. Arrêtez votre système d'exploitation hôte (Linux, Windows NT, Windows 2000,
Windows XP ou Windows Server 2003) et réinitialisez le système sous Windows
95.
24. Sélectionnez le profil Physical Machine à l'invite.
25. Répétez les étapes 19 à 21 et désélectionnez Virtual Machine. Seule l'option
Physical Machine doit rester cochée.

Installation du pilote vidéo SVGA à utiliser avec un système


d'exploitation client Windows 98 initialisé à partir d'un disque
de données brutes
Cette section présente la procédure de configuration d'un pilote vidéo sur un disque
de données brutes Windows 98 à l'aide de VMware Workstation. La procédure ci-après
suppose que vous utilisez Windows 98 en tant que l'un des systèmes d'exploitation
dans une configuration à deux ou plusieurs initialisations. Procédez comme suit pour
créer des profils matériels distincts pour votre machine virtuelle et votre machine
physique. Pour plus d'informations sur les profils matériels, voir «Configuration de
profils matériels sur les machines virtuelles», page 221.

227
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

1. Initialisez Windows 98 de façon native (pas sur une machine virtuelle).


2. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône My Computer (Poste de
travail) sur le bureau, puis sélectionnez Properties (Propriétés).
3. Cliquez sur l'onglet Hardware Profiles (Profils matériels).
4. Mettez le profil Original Configuration (Configuration d'origine) en surbrillance,
puis cliquez sur Copy (Copier).
5. Attribuez un nom au profil Virtual Machine, puis cliquez sur OK.
Vous pouvez également renommer le profil Original Configuration par Physical
Machine.
6. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue System Properties (Propriétés
système).
7. Arrêtez Windows 98 et réinitialisez le système.
8. Initialisez votre système d'exploitation hôte (Linux, Windows NT, Windows 2000,
Windows XP ou Windows Server 2003).
9. Sélectionnez Virtual Machine dans la liste des profils lorsque vous y êtes invité.
10. Windows 98 détecte automatiquement les périphériques des machines
virtuelles et installe les pilotes de périphériques.
11. Lorsque Windows détecte le pilote de la carte vidéo, sélectionnez Search for the
best driver (Rechercher le meilleur pilote).
12. Lorsque vous êtes invité à réinitialiser le système, cliquez sur No (Non). Le pilote
AMD PCNET est installé, ainsi que les pilotes du contrôleur IDE.
13. Lorsque vous êtes invité à réinitialiser le système, cliquez sur Yes (Oui).
14. Sélectionnez le profil matériel Virtual Machine.
15. Une fois l'initialisation de Windows 98 terminée, lancez l'assistant Add New
Hardware (Ajout de nouveau matériel) depuis le panneau de configuration.
16. Cliquez sur Next (Suivant), puis sur Next (Suivant).
17. Sélectionnez No, the device isn't in the list (Non, le périphérique ne figure pas
dans la liste).
18. Cliquez sur Yes (Oui), puis sur Next (Suivant).
19. Une fois tous les périphériques détectés, cliquez sur le bouton Details (Détails)
pour répertorier les périphériques non Plug and Play détectés.
20. Cliquez sur Finish (Terminer), puis réinitialisez la machine virtuelle à l'invite.
21. Sélectionnez le profil de configuration de VMware Workstation. Veuillez noter
qu'un moniteur inconnu est détecté et installé.
22. Installez «VMware Tools» tel qu'indiqué dans «Installation d'un système
d'exploitation client et de «VMware Tools»», page 118.

www.vmware.com
228
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

23. Ouvrez le gestionnaire de périphériques. Il doit indiquer que vous disposez des
adaptateurs suivants :
• Adaptateur graphique PCI standard
• Adaptateur graphique SVGA VMware
24. Arrêtez la machine virtuelle Windows 98 et le système d'exploitation hôte.
25. Procédez à une initialisation native dans Windows 98, puis lancez le gestionnaire
de périphériques.
26. Sélectionnez le périphérique VMware SVGA s'il est répertorié, puis cliquez sur
Remove (Supprimer).
27. Sélectionnez la case d'option Remove from Specific Configuration (Supprimer
d'une configuration spécifique), puis sélectionnez Physical Machine dans la liste
des configurations.
28. Cliquez sur OK, puis réinitialisez Windows 98 à l'invite.
29. Procédez à une initialisation native dans Windows 98 et vérifiez les paramètres
d'affichage. Vous devez pouvoir utiliser le pilote d'affichage que vous avez
installé de façon native avant de commencer cette procédure.

Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows 2000,


Windows XP et Windows Server 2003 en tant que disques de
données brutes
Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003 prennent en charge un type de
disque appelé disque dynamique. Les disques dynamiques utilisent un format
Microsoft propriétaire pour enregistrer les données de partition. Ce format n'est pas
documenté publiquement. Par conséquent, son utilisation n'est pas prise en charge
dans les configurations de disques de données brutes sous VMware Workstation.
Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003 prennent également en charge
le type de table de partition antérieur. Les disques qui utilisent ce type de table de
partition sont appelés des disques de base.
Vous pouvez utiliser l'outil de gestion des disques pour vérifier le type de disque utilisé
sur l'hôte Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 et, le cas échéant,
remplacez un disque dynamique par un disque de base.
Attention : Si vous remplacez un disque dynamique par un disque de base, vous
perdez toutes les données contenues sur le disque.
Procédez comme suit pour convertir un disque dynamique en disque de base.
1. Ouvrez l'outil de gestion des disques.
Start (Démarrer) > Settings (Paramètres) > Control Panel (Panneau de
configuration) > Administrative Tools (Outils d'administration) > Computer
Management (Gestion de l'ordinateur) > Disk Management (Gestion des
disques)

229
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

2. Supprimez tous les volumes logiques présents sur le disque. Cette action détruit
toutes les données contenues sur le disque.
3. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône du disque, puis sélectionnez
Revert to Basic Disk.
4. Créez les partitions souhaitées sur le disque.
Configuration de systèmes SCSI à deux ou plusieurs
initialisations à exécuter avec VMware Workstation sur
un hôte Linux
Vous pouvez configurer VMware Workstation afin d'utiliser un système d'exploitation
déjà installé et configuré sur un disque SCSI en tant que système d'exploitation client
à l'intérieur d'une machine virtuelle VMware Workstation.
L'utilisation d'un disque SCSI existant (ou d'un disque SCSI de données brutes) à
l'intérieur d'une machine virtuelle n'est prise en charge que si l'hôte est doté d'un
adaptateur SCSI LSI Logic ou BusLogic. Il est préférable d'opter pour la technologie LSI
Logic car il est plus facile de rechercher des pilotes pour les adaptateurs LSI Logic. Il est
éventuellement possible de configurer un hôte avec un adaptateur SCSI différent, de
sorte de pouvoir initialiser le même système d'exploitation de façon native et à
l'intérieur d'une machine virtuelle mais cette approche n'est pas prise en charge par
VMware. Pour plus d'informations sur les principaux problèmes complexes, voir
«Problèmes connus et informations de base sur l'utilisation des disques SCSI de
données brutes», page 234.

Avant la création de la configuration de la machine virtuelle


Vous devez créer une configuration distincte pour chaque système d'exploitation
client. Autorisez l'accès en lecture et en écriture aux partitions utilisées par ce système
d'exploitation uniquement.
1. Avant de commencer, consultez la section «Configuration de profils matériels sur
les machines virtuelles», page 221 si vous exécutez un système d'exploitation
client Windows. Vous devez initialiser le système d'exploitation client de façon
native sur l'ordinateur et créer un profil matériel pour la machine virtuelle avant
de continuer.
2. Vérifiez l'ID SCSI configuré pour le disque que vous envisagez d'utiliser sur la
machine virtuelle.
3. Assurez-vous que vous avez également installé, en plus des pilotes SCSI que
vous avez configurés pour l'hôte, le pilote de l'adaptateur virtuel LSI Logic ou
BusLogic que vous envisagez d'utiliser sur la machine virtuelle.
Les pilotes des contrôleurs LSI Logic sont disponibles sur le site Web de LSI
Logic : www.lsilogic.com. Dans la zone de téléchargement du site, recherchez un
pilote pour l'un des adaptateurs de la gamme de contrôleurs d'E/S SCSI
LSI53C10xx Ultra320, par exemple le contrôleur LSI53C1000.

www.vmware.com
230
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Remarque : Les pilotes d'un adaptateur de bus hôte compatible Mylex


(BusLogic) ne sont pas apparents sur le site Web de LSI Logic. Recherchez les
zones de prise en charge de la chaîne numérique dans le numéro de modèle. Par
exemple, recherchez «958» pour les pilotes BT/KT-958.
Le pilote LSI Logic ou BusLogic doit être installé dans le profil du système
d'exploitation client.
Remarque : Pour utiliser l'adaptateur SCSI virtuel BusLogic sur une machine
virtuelle fonctionnant sous Windows XP ou Windows Server 2003, un pilote SCSI
spécial, disponible dans la section de téléchargement du site Web de VMware,
est requis : www.vmware.com/download.
4. Vérifiez le montage des partitions du système d'exploitation. Veillez à ce que les
partitions de disque de données brutes existantes que vous envisagez de
configurer pour les utiliser sur la machine virtuelle ne soient pas montées par
l'hôte Linux.
Attention : Vous ne devez pas utiliser (monter) une partition de disque de
données brutes simultanément avec le système d'exploitation hôte et client.
Comme chaque système d'exploitation n'a pas conscience de l'existence de
l'autre, des données peuvent être corrompues si les deux systèmes
d'exploitation lisent et écrivent sur la même partition. La machine virtuelle ne
doit absolument pas être autorisée à modifier une partition montée sous l'hôte
Linux ou en cours d'utilisation sur une autre machine virtuelle. Pour prévenir ce
problème, veillez à ce que la partition que vous utilisez pour la machine virtuelle
n'ait pas été montée sous l'hôte Linux.
5. Configurez l'adhésion au groupe de périphériques ou la propriété du
périphérique. Les périphériques de disque de données brutes maître doivent
être accessibles en lecture et en écriture par l'utilisateur qui exécute VMware
Workstation. Sur la plupart des distributions, les périphériques de données
brutes (comme /dev/hda et /dev/hdb) appartiennent à l'ID de groupe
disk. Le cas échéant, vous pouvez ajouter des utilisateurs de VMware
Workstation au groupe disk. Une autre option consiste à modifier le
propriétaire du périphérique. Veillez à étudier attentivement les problèmes de
sécurité lorsque vous explorez les différentes options présentées ici.
Il est généralement judicieux d'accorder aux utilisateurs de VMware Workstation
un accès à tous les périphériques de données brutes /dev/hd[abcd]
contenant des systèmes d'exploitation ou des gestionnaires d'initialisation, puis
de compter sur les fichiers de configuration des disques de données brutes de
VMware Workstation pour surveiller l'accès. Les gestionnaires d'initialisation ont

231
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

ainsi accès aux fichiers de configuration et à d'autres fichiers dont ils peuvent
avoir besoin pour initialiser les systèmes d'exploitation. Par exemple, LILO doit
lire /boot sur une partition Linux pour initialiser un système d'exploitation non
Linux figurant éventuellement sur un autre disque.
6. Si vous envisagez d'exécuter une seconde installation Linux à partir d'une
partition existante en tant que système d'exploitation client et que le fichier /
etc/lilo.conf de votre machine physique possède une instruction de
registre mémoire telle que Append= "mem…", vous souhaiterez peut-être
ajuster les paramètres d'ajout mémoire ou créer une nouvelle entrée dans LILO
pour exécuter Linux sur une machine virtuelle.
De nombreuses distributions plus récentes de Linux reconnaissent l'intégralité
de la mémoire physique sur la machine physique tandis que des distributions de
Linux antérieures ne détectent que 64 Mo de mémoire par défaut. Il est possible
sur les machines dotées d'une mémoire supérieure à 64 Mo et fonctionnant sur
des distributions antérieures d'ajouter le paramètre Append= "mem=…" sous
la section Image=… de lilo.conf pour indiquer à Linux de rechercher une
mémoire supérieure à celle indiquée par défaut.
Si la quantité de mémoire configurée dans lilo.conf est supérieure à la
quantité de mémoire attribuée à la machine virtuelle, lorsque la machine
virtuelle essaie d'initialiser la seconde installation Linux, le système d'exploitation
client est susceptible de provoquer une erreur grave.
Vous pouvez créer une autre entrée dans lilo.conf pour exécuter Linux sur
une machine virtuelle en indiquant une quantité de mémoire différente de celle
qui doit normalement être reconnue lorsque Linux s'initialise directement sur la
machine physique.

Définition de la configuration d'une machine virtuelle


1. Démarrez VMware Workstation.
2. Lancez l'assistant New Virtual Machine Wizard (File > New > Virtual Machine) et
sélectionnez Custom.
3. Lorsque vous parvenez à l'étape de sélection des types d'adaptateur d'E/S,
sélectionnez le type d'adaptateur SCSI qui correspond au pilote que vous avez
installé dans le profil de la machine virtuelle.
4. Une fois à l'étape Sélection d'un disque, choisissez Use a physical disk.
5. Dans la liste Device, sélectionnez le disque physique.

www.vmware.com
232
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Sous Usage, choisissez si vous souhaitez utiliser le disque entier ou des partitions
individuelles.
Si vous avez sélectionné Use entire disk, cliquez sur Next, puis passez à l'étape 6.
Si vous avez sélectionné Use individual partitions, le panneau Select Physical
Disk Partitions apparaît.
Sélectionnez les partitions que vous souhaitez que la machine virtuelle utilise,
puis cliquez sur Next.
6. Dans le champ de saisie, attribuez le nom de votre choix au disque physique.
Attention : Si vous sélectionnez un chemin pour placer le fichier disque dans
un autre répertoire, ne sélectionnez pas de fichier de disque virtuel existant.
Pour spécifier un ID de périphérique pour le disque physique, cliquez sur
Advanced. Dans la liste Virtual device node, sélectionnez l'ID SCSI qui
correspond à celui que le disque SCSI utilise. Par exemple, si le disque SCSI
possède l'ID SCSI 2, sélectionnez SCSI 0:2. Si vous ignorez l'ID SCSI défini pour le
disque SCSI physique, essayez d'utiliser SCSI 0:0.
Dans l'écran de configuration avancée, vous pouvez également indiquer un
mode disque. Ceci s'avère pratique dans certaines configurations personnalisées
dans lesquelles vous souhaitez exclure les disques des instantanés. Pour plus
d'informations sur la fonction d'instantané, voir «Utilisation d'instantanés
(snapshots)», page 246.
Les disques normaux sont inclus dans les instantanés. En règle générale, il s'agit
de la configuration que vous recherchez.
Les disques indépendants ne sont pas inclus dans les instantanés. Les options
suivantes vous sont proposées dans le cadre d'un disque indépendant :
• Persistent : les modifications sont immédiates et écrites de façon permanente
sur le disque.
• Nonpersistent : les modifications apportées au disque sont annulées lorsque
vous désactivez ou restaurez un instantané.
Après avoir défini le nom de fichier et l'emplacement à utiliser, puis effectué
toutes les sélections qui vous intéressent dans l'écran de configuration avancée,
cliquez sur Finish.
7. Commencez à utiliser la machine virtuelle.

233
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Problèmes connus et informations de base sur l'utilisation des


disques SCSI de données brutes
Taille
VMware Workstation prend en charge les disques de données brutes jusqu'à 2 To. La
taille signalée est imprécise avec des disques de données brutes plus grand.

Géométrie
Dans certains cas, vous ne pouvez pas initialiser un disque SCSI de données brutes à
l'intérieur d'une machine virtuelle car l'adaptateur SCSI sur l'ordinateur physique et
l'adaptateur BusLogic sur la machine virtuelle représentent le disque de manière
différente. La machine virtuelle peut s'arrêter de manière imprévue pendant
l'initialisation, VMware Workstation peut tomber en panne ou VMware Workstation
échouer (apparition du message d'erreur ASSERT ou autre).
Ce problème est plus susceptible d'affecter les plus petits disques, inférieurs à 2 Go.
Afin de partager l'interface de BIOS utilisée par les disques IDE (requise pour
l'initialisation), tous les disques SCSI doivent avoir une géométrie correspondant à une
valeur fabriquée pour le nombre de cylindres, secteurs et têtes présents sur le disque.
En fait, un disque SCSI apparaît à l'ordinateur comme une entité fixe unique du
secteur 1 jusqu'au secteur le plus élevé sur le disque. Il en résulte que chaque
fournisseur SCSI possède sa propre approche en matière de prise en charge de la
capacité d'un disque SCSI et de génération d'une géométrie à utiliser pour
l'initialisation.
La conversion à partir d'une géométrie donnée en un nombre de secteurs absolus
dépend de la géométrie. Si vous essayez d'initialiser sur une machine virtuelle un
disque dont le secteur d'initialisation a été écrit par un programme fonctionnant sur
l'hôte, le programme d'initialisation peut échouer si la géométrie de l'hôte ne
correspond pas à la géométrie utilisée par l'adaptateur SCSI virtuel BusLogic. Les
symptômes sont les suivants : la première partie du chargeur de système
d'exploitation s'affiche (peut-être LI de LILO, par exemple) mais l'initialisation
s'interrompt brutalement.
BusLogic applique les règles suivantes pour générer des géométries de disque :

Taille du disque Têtes Secteurs


<= 1 Go 64 32
> 1 Go et <= 2 Go 128 32
> 2 Go 255 63

www.vmware.com
234
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Dans tous les cas le nombre de cylindres est calculé en divisant la capacité totale du
disque par (têtes*secteurs). Heureusement, pratiquement tous les fournisseurs
utilisent 255 têtes et 63 secteurs pour offrir des disques suffisamment puissants.

Pilotes
Par opposition aux adaptateurs IDE, les adaptateurs SCSI ne sont pas interchangeables
et ne peuvent pas tous utiliser les mêmes pilotes. C'est pourquoi, si votre machine est
pourvue d'un adaptateur hôte SCSI Adaptec et que vous retirez et remplacez ce
dernier par un adaptateur hôte SCSI BusLogic, le système d'exploitation est
susceptible d'échouer l'initialisation à moins d'installer un pilote BusLogic.
La double initialisation, également utilisée comme un disque virtuel, n'est pas
différente. Pour votre système d'exploitation, la carte SCSI de la machine est
soudainement remplacée par une carte LSI Logic ou BusLogic. Il requiert donc
l'installation d'un pilote correspondant. Si ce pilote n'est pas installé, il en résulte une
erreur quelconque, un écran bleu ou une erreur fatale similaire dès que le processus
d'initialisation tente de basculer de l'amorce du BIOS sur le pilote du disque installé sur
le système d'exploitation.

Configuration du système d'exploitation


De nombreux systèmes d'exploitation possèdent des données de configuration
différentes pour les disques SCSI et IDE. Par exemple, Linux utilise /dev/hd[x]
comme nom de périphérique pour les disques IDE et /dev/sd[x] pour les disques
SCSI. Il est fait référence à ces noms dans /etc/fstab et d'autres fichiers de
configuration.
Il s'agit de l'une des raisons pour lesquelles l'initialisation d'un disque IDE de données
brutes en tant que disque SCSI ou inversement ne fonctionne pas correctement (voire
pas du tout).
Cependant, même lorsque vous utilisez uniquement des disques SCSI, un système
d'exploitation peut coder des informations de telle manière que des problèmes
surviennent en cas de double initialisation. Par exemple, Solaris nomme ses disques
SCSI /dev/c[x]t[y]d[z]s0, y représentant l'ID SCSI. Par conséquent, si un
disque de données brutes est configuré avec l'ID SCSI 3 sur l'hôte et l'ID SCSI 0 dans le
fichier de configuration de VMware Workstation, un transfert est nécessaire si vous
exécutez Solaris. Le cas échéant, il est fort probable que Solaris ne s'initialise pas.
Les dépendances précises au sein des divers systèmes d'exploitation peuvent être
complexes. C'est pourquoi il est plus fiable de configurer les disques SCSI de données
brutes sur une machine virtuelle en leur attribuant le même ID SCSI que sur l'hôte.

235
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Installation d'un système d'exploitation


sur une partition brute à partir d'une
machine virtuelle
Dans certaines situations, vous souhaiterez peut-être installer un système
d'exploitation client directement sur un disque physique ou une partition (disque de
données brutes) même si vous ne devez pas initialiser ce disque sur l'hôte en dehors
de la machine virtuelle.
Pour ce faire, vous pouvez utiliser comme disque sur une machine virtuelle une
partition ou un disque inutilisé sur l'hôte. Vous ne devez, cependant, pas oublier qu'un
système d'exploitation installé suivant cette configuration risque de ne pas s'initialiser
en dehors de la machine virtuelle, même si l'hôte a accès à ces données.
Si vous disposez d'un système à deux initialisations et souhaitez configurer une
machine virtuelle pour l'initialiser à partir d'une partition existante, voir «Configuration
d'un ordinateur à deux initialisations pour l'utiliser avec une machine virtuelle»,
page 212. Les instructions contenues dans cette section ne s'appliquent pas au
disque doté d'un système d'exploitation installé précédemment.
Attention : Les disques de données brutes représentent une fonction avancée et ne
doivent être configurés que par des utilisateurs expérimentés.
VMware Workstation utilise des fichiers de définition pour contrôler l'accès à chaque
disque de données brutes sur le système. Ces fichiers de définition contiennent des
informations sur les privilèges d'accès contrôlant l'accès d'une machine virtuelle à
certaines partitions sur les disques. Ce mécanisme empêche les utilisateurs de
réexécuter accidentellement le système d'exploitation hôte en tant que client ou
d'exécuter un système d'exploitation client pour l'utilisation duquel la machine
virtuelle n'est pas configurée. Le fichier de définition évite également l'écriture
accidentelle de données sur des partitions du disque de données brutes à partir de
systèmes d'exploitation ou d'applications qui se comportent mal.
Configurez VMware Workstation pour utiliser les partitions de disques de données
brutes à l'aide de l'assistant New Virtual Machine Wizard. L'assistant vous guide à
travers la création d'une nouvelle machine virtuelle, y compris la configuration de
fichiers de définition de disques de données brutes. Vous réexécutez l'assistant pour
créer une configuration distincte par système d'exploitation client installé sur une
partition brute.
• «Configuration d'un hôte Windows», page 237
• «Configuration d'un hôte Linux», page 239

www.vmware.com
236
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Configuration d'un hôte Windows


Disques dynamiques Windows 2000, Windows XP et Windows Server 2003
Si l'hôte fonctionne sous Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 et
utilise des disques dynamiques, voir «Ne pas utiliser de disques dynamiques Windows
2000, Windows XP et Windows Server 2003 en tant que disques de données brutes»,
page 229.

Configuration de la machine virtuelle pour utiliser un disque de données brutes


Appliquez la procédure suivante pour exécuter un système d'exploitation client à
partir d'un disque de données brutes.
Remarque : Si vous utilisez le disque IDE d'un hôte Windows dans la configuration
du disque de données brutes, vous ne pouvez pas le configurer en tant que disque
esclave sur le canal IDE secondaire si le maître de ce canal est un lecteur de CD-ROM.
1. Identifiez la partition brute sur laquelle vous envisagez d'installer le système
d'exploitation client.
Consultez la documentation du système d'exploitation client quand au type de
partition sur laquelle le système d'exploitation peut être installé. Par exemple, les
systèmes d'exploitation comme DOS, Windows 95 et Windows 98 doivent être
installés sur la première partition principale tandis que les autres, comme Linux,
peuvent être installés sur une partition principale ou étendue sur n'importe
quelle partie du disque.
Identifiez une partition brute ou un disque approprié où y installer le système
d'exploitation client. Veillez à ce que la partition brute ne soit pas montée par
l'hôte Windows et en cours d'utilisation par d'autres. Veillez également à ce que
la partition brute ou le disque ne contienne pas de données dont vous aurez
besoin ultérieurement ; le cas échéant, sauvegardez ces données maintenant.
2. Lancez l'assistant New Virtual Machine Wizard (File > New > Virtual Machine) et
sélectionnez Custom.

237
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

3. Une fois à l'étape Sélection d'un disque, choisissez Use a physical disk.

4. Choisissez le disque dur physique à utiliser dans la liste déroulante. Sélectionnez


si vous souhaitez utiliser tout le disque ou uniquement des partitions
individuelles sur le disque. Cliquez sur Next.

5. Si vous avez sélectionné Use individual partitions lors de l'étape précédente,


choisissez les partitions à utiliser sur la machine virtuelle. Si vous avez
sélectionné Use entire disk, cette étape n'apparaît pas.
Cliquez sur Next.
6. La partition sur laquelle vous installez le système d'exploitation client doit être
non mappée sur l'hôte.
Attention : Une corruption est possible si vous autorisez la machine virtuelle à
modifier une partition qui est simultanément montée sous Windows. Comme la
machine virtuelle et le système d'exploitation client accèdent à une partition de
disque de données brutes tandis que l'hôte continue d'exécuter Windows, il est
crucial que vous n'autorisiez pas la machine virtuelle à modifier les partitions
montées par l'hôte ou en cours d'utilisation par une autre machine virtuelle.
Pour prévenir ce problème, veillez à ce que la partition de disque de données
brutes que vous utilisez pour la machine virtuelle ne soit pas utilisée par l'hôte.

www.vmware.com
238
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Hôte Windows NT : utilisez Disk Administrator (Administrateur de disques) ;


Start (Démarrer) > Programs (Programmes) > Administrative Tools (Outils
d'administration). Mettez tout d'abord la partition contenant le système
d'exploitation client en surbrillance, puis sélectionnez Tools (Outils) > Assign
Drive Letter (Attribuer une lettre de lecteur). Dans la boîte de dialogue,
choisissez Do not assign a drive letter (Ne pas attribuer une lettre de lecteur)
pour la partition et cliquez sur OK. Le démappage se produit immédiatement.
Hôte Windows Server 2003, Windows XP ou Windows 2000 : Start
(Démarrer) > Settings (Paramètres) > Control Panel (Panneau de configuration)
> Administrative Tools (Outils d'administration) > Computer Management
(Gestion de l'ordinateur) > Storage (Stockage) > Disk Management (Gestion des
disques). Sélectionnez la partition à démapper, puis sélectionnez Action > All
Tasks (Toutes les tâches) > Change Drive Letter and Path (Modifier la lettre de
lecteur et le chemin d'accès). Cliquez sur le bouton Remove (Supprimer).
7. Utilisez l'éditeur Virtual Machine Settings (VM > Settings) si vous souhaitez
modifier des options de configuration par défaut de l'assistant (par exemple la
quantité de mémoire allouée au système d'exploitation client).
8. À ce stade vous êtes prêt à commencer l'installation du système d'exploitation
client sur le disque de données brutes que vous avez configuré pour la machine
virtuelle. Pour plus d'informations, lisez les notes d'installation de divers systèmes
d'exploitation client figurant dans le manuel VMware Guest Operating System
Installation Guide, disponible sur le site Web de VMware ou dans le menu Help.

Configuration d'un hôte Linux


1. Identifiez la partition brute sur laquelle vous envisagez d'installer le système
d'exploitation client.
Consultez la documentation du système d'exploitation client quand au type de
partition sur laquelle le système d'exploitation peut être installé. Par exemple, les
systèmes d'exploitation comme DOS, Windows 95 et Windows 98 doivent être
installés sur la première partition principale tandis que les autres, comme Linux,
peuvent être installés sur une partition principale ou étendue sur n'importe
quelle partie du disque.
Identifiez une partition brute ou un disque approprié où y installer le système
d'exploitation client. Veillez à ce que la partition brute ne soit pas montée par
l'hôte Linux et en cours d'utilisation par d'autres. Veillez également à ce que la
partition brute ou le disque ne contienne pas de données dont vous aurez
besoin ultérieurement ; le cas échéant, sauvegardez ces données maintenant.

239
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

2. Vérifiez le montage des partitions du système d'exploitation. Veillez à ce que les


partitions de disque existantes que vous envisagez d'utiliser sur la machine
virtuelle ne soient pas montées par Linux.
3. Configurez l'adhésion au groupe de périphériques ou la propriété du
périphérique.
L'utilisateur qui exécute VMware Workstation doit disposer d'un accès en
lecture/écriture au périphérique ou aux périphériques de disque de données
brutes maître. Sur la plupart des distributions, les périphériques de données
brutes, comme /dev/hda (disque de données brutes IDE) et /dev/sdb
(disque de données brutes SCSI) appartiennent à l'ID de groupe disk. Le cas
échéant, vous pouvez ajouter des utilisateurs de VMware Workstation au groupe
disk. Une autre option consiste à modifier le propriétaire du périphérique.
Veillez à étudier attentivement les problèmes de sécurité lorsque vous explorez
les différentes options présentées ici.
Il est judicieux d'accorder aux utilisateurs de VMware Workstation un accès à
tous les périphériques de données brutes /dev/hd[abcd] contenant des
systèmes d'exploitation ou des gestionnaires d'initialisation, puis de compter sur
les fichiers de configuration des disques de données brutes de VMware
Workstation pour surveiller l'accès. Les gestionnaires d'initialisation ont ainsi
accès aux fichiers de configuration et à d'autres fichiers dont ils peuvent avoir
besoin pour initialiser les systèmes d'exploitation. Par exemple, LILO doit lire /
boot sur une partition Linux pour initialiser un système d'exploitation non Linux
figurant éventuellement sur un autre disque.
4. Lancez l'assistant New Virtual Machine Wizard (File > New > Virtual Machine) et
sélectionnez Custom.
5. Une fois à l'étape Sélection d'un disque, choisissez Use a physical disk.
6. Si le disque de données brutes que vous envisagez d'utiliser est déjà doté de
plusieurs partitions, n'oubliez pas que certains systèmes d'exploitation (DOS,
Windows 95, Windows 98) doivent être installés sur la première partition
principale.
Attention : Une corruption est possible si vous autorisez la machine virtuelle à
modifier une partition qui est simultanément montée sous le système
d'exploitation client Linux. Comme la machine virtuelle et le système
d'exploitation client accèdent à une partition existante tandis que l'hôte
continue d'exécuter Linux, il est crucial que la machine virtuelle ne soit pas
autorisée à modifier les partitions montées par l'hôte ou en cours d'utilisation
par une autre machine virtuelle.

www.vmware.com
240
C H A P I T R E 8 Utilisation des disques

Pour prévenir ce problème, veillez à ce que la partition que vous utilisez pour la
machine virtuelle n'ait pas été montée sous l'hôte Linux.
7. À ce stade vous êtes prêt à commencer l'installation du système d'exploitation
client sur le disque de données brutes que vous avez configuré pour la machine
virtuelle. Pour plus d'informations, lisez les notes d'installation de divers systèmes
d'exploitation client figurant dans le manuel VMware Guest Operating System
Installation Guide, disponible sur le site Web de VMware ou dans le menu Help.

Disques virtuels hérités


VMware Workstation 5 introduit des fonctionnalités qui n'étaient pas disponibles dans
les produits VMware précédents. Pour découvrir la liste de ces fonctionnalités, voir
«Nouveautés de la version 5», page 19.
Workstation 5 exécute ses nouvelles fonctionnalités à l'aide d'un nouveau format de
machine virtuelle, incompatible avec le format de disque hérité utilisé par les
applications VMware suivantes :
• Workstation 4.x
• GSX Server 3.x
• ESX Server 2.x
• ACE 1.x
Heureusement, VMware Workstation 5 fonctionne avec les disques virtuels hérités,
facilitant ainsi l'intégration dans des environnements utilisant ces autres produits
VMware.
Les sections suivantes présentent les options dont vous disposez pour utiliser
Workstation 5 dans un environnement mixte avec des machines virtuelles héritées
créées dans Workstation 4.x, GSX Server 3.x, ESX Server 2.x ou ACE 1.x.
• Mise à niveau d'une machine virtuelle héritée pour prendre en charge les
nouvelles fonctionnalités de Workstation 5
• Utilisation d'une machine virtuelle héritée sans mise à niveau
• Création d'une machine virtuelle héritée avec Workstation 5

241
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Mise à niveau d'une machine virtuelle héritée pour prendre en


charge les nouvelles fonctionnalités de Workstation 5
Afin d'utiliser les fonctionnalités de Workstation 5 avec des machines virtuelles
héritées, vous devez mettre à niveau le matériel de ces machines, tel qu'indiqué dans
la section «Utilisation d'une machine virtuelle héritée avec mise à jour», page 60.
Remarque : Une fois la mise à niveau effectuée, la machine virtuelle est totalement
compatible avec les machines virtuelles créées dans Workstation 5. Vous ne pouvez
pas utiliser la machine virtuelle mise à niveau dans Workstation 4.x, GSX Server 3.x, ESX
Server 2.x ou ACE 1.x.

Utilisation d'une machine virtuelle héritée sans mise à niveau


Workstation 5 peut exécuter une machine virtuelle héritée non modifiée, vous
permettant ainsi de partager une machine virtuelle avec les utilisateurs de
Workstation 4.x, GSX Server 3.x, ESX Server 2.x et ACE 1.x. Cependant, les fonctions de
Workstation 5 ne sont pas disponibles sur cette machine virtuelle héritée.
Remarque : Lorsque vous exécutez une machine virtuelle héritée, Workstation 5
indique que «VMware Tools» est obsolète. Ne mettez pas «VMware Tools» à niveau si
vous souhaitez continuer d'utiliser la machine virtuelle sur Workstation 4.x, GSX Server
3.x, ESX Server 2.x et ACE 1.x.

Création d'une machine virtuelle héritée avec Workstation 5


Workstation 5 peut créer une nouvelle machine virtuelle à utiliser dans Workstation
4.x, GSX Server 3.x, ESX Server 2.x et ACE 1.x. Cependant, les nouvelles fonctionnalités
de Workstation 5 ne sont pas disponibles sur cette machine virtuelle héritée.
Voir «Procédure de base d'une nouvelle machine virtuelle», page 102 pour plus
d'informations sur la création d'une nouvelle machine virtuelle avec Workstation 5.

www.vmware.com
242
Conservation de l'état
CHAPITRE 9
d'une machine
virtuelle

VMware Workstation 5 propose deux manières de conserver l'état d'une machine


virtuelle : interruption et instantané. Ce chapitre présente ces fonctionnalités et vous
aide à comprendre laquelle choisir en fonction de situations particulières :
• «Utilisation de la fonction d'interruption et de reprise», page 245
• «Utilisation d'instantanés (snapshots)», page 246
• «Qu'est-ce que les instantanés (snapshots) ?», page 247
• «Exemples d'utilisation des instantanés (snapshots)», page 249
• «Quelles données un instantané (snapshot) capture-t-il ?», page 250
• «Prise d'un instantané (snapshot)», page 251
• «Gestionnaire Snapshot Manager», page 253
• «Restauration d'un instantané (snapshot) : Revert ou Go To ?», page 257
• «Fenêtre de configuration Virtual Machine Settings dédiée aux instantanés
(snapshots)», page 259
• «Suppression d'un instantané (snapshot)», page 259

243
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

• «Instantanés (snapshots) et reprise répétitive», page 261


• «Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot)», page 259
• «Instantanés (snapshots) et machines virtuelles héritées», page 261
• «Instantanés (snapshots) et autres activités sur une machine virtuelle»,
page 250

www.vmware.com
244
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Utilisation de la fonction d'interruption


et de reprise
La fonction d'interruption et de reprise est la plus utile lorsque vous souhaitez
enregistrer l'état actuel de votre machine virtuelle, puis reprendre votre travail sur
cette machine en la retrouvant dans le même état qu'au moment de l'interruption.
Après la reprise et la poursuite du travail sur une machine virtuelle, vous ne pouvez
pas restaurer l'état dans lequel se trouvait la machine au moment de l'interruption.
Pour conserver l'état de la machine virtuelle, afin de restaurer le même état à plusieurs
reprises, prenez un instantané. Pour plus d'informations, voir «Utilisation d'instantanés
(snapshots)», page 246.
La vitesse des opérations d'interruption et de reprise dépend de la quantité de
données modifiées tandis que la machine virtuelle est en cours d'exécution. En règle
générale, la première opération d'interruption est un peu plus longue que les
opérations d'interruption suivantes. Les performances de VMware Workstation 5 en
matière de vitesse des opérations d'interruption et de reprise ont été améliorées.
Lorsque vous interrompez une machine virtuelle, un fichier doté de l'extension
.vmss est créé. Ce fichier contient l'état complet de la machine virtuelle. Lors de la
reprise de la machine virtuelle, son état est restauré à partir du fichier .vmss.
Pour interrompre une machine virtuelle, procédez comme suit :
1. Si votre machine virtuelle fonctionne en mode plein écran, revenez au mode
fenêtre en appuyant sur la combinaison de touches Ctrl-Alt.
2. Cliquez sur Suspend dans la barre d'outils de VMware Workstation.
3. Lorsque VMware Workstation a terminé l'opération d'interruption, vous pouvez
quitter VMware Workstation.
File > Exit
Pour reprendre une machine virtuelle interrompue, procédez comme suit :
1. Démarrez VMware Workstation et sélectionnez une machine virtuelle
interrompue.
2. Cliquez sur Resume dans la barre d'outils de VMware Workstation.
Veuillez noter que toutes les applications ouvertes au moment de l'interruption
de la machine virtuelle sont exécutées et que leur contenu est tel qu'il était lors
de l'interruption.

245
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Utilisation d'instantanés (snapshots)


Les instantanés de VMware Workstation vous permettent de conserver l'état de la
machine virtuelle, afin de pouvoir le restaurer à plusieurs reprises. La version 5 prend
en charge plusieurs instantanés et le gestionnaire Snapshot Manager.
Cette section traite des instantanés au travers des rubriques suivantes :
• «Qu'est-ce que les instantanés (snapshots) ?», page 247
• «Exemples d'utilisation des instantanés (snapshots)», page 249
• «Quelles données un instantané (snapshot) capture-t-il ?», page 250
• «Prise d'un instantané (snapshot)», page 251
• «Gestionnaire Snapshot Manager», page 253
• «Restauration d'un instantané (snapshot) : Revert ou Go To ?», page 257
• «Fenêtre de configuration Virtual Machine Settings dédiée aux instantanés
(snapshots)», page 259
• «Suppression d'un instantané (snapshot)», page 259
• «Instantanés (snapshots) et reprise répétitive», page 261
• «Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot)», page 259
• «Instantanés (snapshots) et machines virtuelles héritées», page 261
• «Instantanés (snapshots) et autres activités sur une machine virtuelle», page 250
• «Prise d'instantanés (snapshots) de machines virtuelles individuelles dans un
groupe», page 289

www.vmware.com
246
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Qu'est-ce que les instantanés (snapshots) ?


Si vous souhaitez enregistrer une machine virtuelle, puis y revenir ultérieurement pour
continuer votre travail, voir «Utilisation de la fonction d'interruption et de reprise»,
page 245.
Les instantanés sont pratiques lorsque vous devez restaurer le même état à plusieurs
reprises sans souhaiter créer plusieurs machines virtuelles. Grâce aux instantanés, vous
créez des copies de sauvegarde et restaurez des emplacements au sein d'un
processus linéaire. Vous pouvez également conserver une ligne de base avant de
mettre à l'écart une machine virtuelle dans une arborescence de processus.
La création de plusieurs instantanés ne représente pas seulement une nouvelle façon
d'enregistrer des machines virtuelles. Grâce à plusieurs instantanés, vous pouvez
enregistrer de nombreux emplacements pour prendre en charge divers genres de
processus de travail.
Remarque : La notion d'instantanés multiples se réfère à la possibilité de créer
plusieurs instantanés de la même machine virtuelle. Pour prendre des instantanés de
plusieurs machines virtuelles (en prenant des instantanés pour tous les membres d'un
groupe, par exemple), prenez des instantanés séparés de chaque membre du groupe.

Instantanés (snapshots) dans un processus linéaire


Imaginez un cours de formation informatisé. Vous pouvez prendre un instantané de
chaque leçon à son commencement, afin de pouvoir restaurer l'état approprié de la
machine pour chaque étudiant tout en évitant les temps de préparation informatique
très long. Voici un exemple d'instantanés dans un processus linéaire.

Instantanés comme points de restauration dans un processus linéaire

VMware Workstation peut prendre en charge plus de 100 instantanés par processus
linéaire.

247
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Instantanés (snapshots) dans une arborescence de processus


Imaginez que vous testez votre ordinateur. Vous pouvez prendre un instantané avant
d'installer plusieurs versions d'un programme pour vérifier que chaque installation
commence à partir d'une ligne de base identique. Voici un exemple d'utilisation de
plusieurs instantanés dans une arborescence de processus.

Instantanés comme points de restauration dans une arborescence de processus

VMware Workstation peut prendre en charge plus de 100 instantanés par branche de
l'arborescence de processus.

Relation entre les instantanés (snapshots)


La relation entre les instantanés est identique à une relation parent/enfant.
• Dans un processus linéaire, chaque instantané possède un parent et un enfant
à l'exception du dernier instantané qui n'a pas d'enfant.
• Dans une arborescence de processus, chaque instantané possède un parent
mais un instantané peut avoir plusieurs enfants. Plusieurs instantanés n'ont pas
d'enfant.
Vous souhaiterez généralement revenir à un instantané parent, mais Workstation 5
vous permet également d'accéder à n'importe quel enfant.

www.vmware.com
248
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Exemples d'utilisation des instantanés (snapshots)


Les exemples suivants illustrent quelques cas d'utilisation des instantanés.
• Utilisation d'instantanés (snapshots) par précaution avant toute modification risquée
• Démarrage d'une machine virtuelle à plusieurs reprises dans le même état
• Enregistrement automatique des états clés
• Désactivation des instantanés (snapshots) pour optimiser les performances

Utilisation d'instantanés (snapshots) par précaution avant toute modification


risquée
Si vous envisagez de réaliser des modifications risquées sur une machine virtuelle (par
exemple, tester de nouveaux logiciels ou rechercher des virus), réalisez un instantané
avant de commencer. Si vous rencontrez un problème, vous pouvez restaurer la
machine virtuelle sur l'état conservé dans cet instantané.
Si les actions risquées que vous avez entreprises n'ont engendré aucun problème, vous
pouvez prendre un autre instantané de la machine virtuelle dans ce nouvel état. Ce
processus est identique à la sauvegarde de progression dans un jeu informatique. Les
instantanés peuvent limiter la quantité de travail perdu en cas de problème. Par ailleurs,
l'enregistrement de plusieurs positions (instantanés multiples) permet de restaurer une
position cruciale si vous découvrez un problème que vous n'aviez pas noté précédemment.

Démarrage d'une machine virtuelle à plusieurs reprises dans le même état


Vous pouvez configurer la machine virtuelle pour restaurer un instantané à chaque
désactivation. Exemple : dans le cadre de cours pour étudiants, configuration visant à
activer les machines virtuelles pour chaque nouvelle classe au début de la leçon en
supprimant le travail effectué par la classe précédente. Voir «Restauration à l'arrêt»,
page 258 pour plus d'informations sur la procédure.

Enregistrement automatique des états clés


Vous pouvez configurer une machine virtuelle pour prendre un instantané chaque
fois que vous l'éteignez, afin de conserver une piste de vérification virtuelle au fur et à
mesure de la progression du travail. Voir «Fenêtre de configuration Virtual Machine
Settings dédiée aux instantanés (snapshots)», page 259 pour configurer la prise
automatique d'instantanés au moment de la désactivation.

Désactivation des instantanés (snapshots) pour optimiser les performances


Si vous ne souhaitez pas utiliser la fonction de prise d'instantanés, VMware
Workstation fonctionne plus efficacement si vous désactivez la fonction
correspondante dans Settings. Voir «Fenêtre de configuration Virtual Machine Settings
dédiée aux instantanés (snapshots)», page 259 pour plus d'informations sur la
procédure de désactivation des instantanés.

249
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Quelles données un instantané (snapshot) capture-t-il ?


Un instantané capture l'état complet de la machine virtuelle au moment où il est
réalisé. Ceci comprend :
• L'état de la mémoire : contenu de la mémoire de la machine virtuelle.
• L'état de la configuration : configuration de la machine virtuelle.
• L'état du disque : état de tous les disques virtuels de la machine virtuelle.
Les instantanés fonctionnent sur des machines virtuelles individuelles. Dans un
groupe de machines virtuelles, la prise d'un instantané conserve l'état de la machine
virtuelle active uniquement. Voir «Machine virtuelle active», page 297.
Lorsque vous restaurez un instantané, vous rétablissez l'état de tous ces éléments sur
celui qui était le leur au moment de la prise de l'instantané. Si vous souhaitez que la
machine virtuelle soit spécialement interrompue, activée ou désactivée lors de son
lancement, veillez à ce qu'elle soit dans l'état souhaité au moment de la prise de cet
instantané.
Remarque : L'état d'un disque de données brutes ou d'un disque indépendant n'est
pas conservé lors de la prise d'un instantané.

Instantanés (snapshots) et autres activités sur une machine virtuelle


Lorsque vous prenez un instantané, restez sensible aux autres activités en cours sur la
machine virtuelle et à l'incidence probable d'un retour à cet instantané. En règle
générale, il est préférable de prendre un instantané lorsque aucune application de la
machine virtuelle ne communique avec d'autres ordinateurs. Le risque que
surviennent des problèmes est plus important si la machine virtuelle communique
avec un autre ordinateur, notamment au sein d'un environnement de production.
• Imaginons que vous prenez un instantané alors que la machine virtuelle
télécharge un fichier d'un serveur sur le réseau. Une fois l'instantané pris, la
machine virtuelle continue son téléchargement tout en communiquant sa
progression au serveur. Si vous restaurez l'instantané, les communications entre
la machine virtuelle et le serveur sont brouillées et le transfert du fichier échoue.
• On peut également imaginer que vous prenez un instantané alors qu'une
application sur la machine virtuelle envoie une transaction à une base de
données sur une machine distincte. Si vous restaurez cet instantané (et plus
particulièrement si vous le restaurez une fois que la transaction a commencé
mais avant qu'elle ne soit exécutée), la base de données risque d'être
désordonnée.
Voir «Actions des instantanés (snapshots) en tant qu'activité d'arrière-plan», page 251.

www.vmware.com
250
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Exclusion de disques des instantanés (snapshots)


Dans certaines configurations, vous pouvez souhaiter restaurer certains disques sur un
instantané tout en conservant toutes les modifications sur d'autres disques. Vous
pouvez ainsi exclure de disques d'un instantané en modifiant le mode disque.
Vous pouvez, par exemple, souhaiter prendre un instantané pour conserver le
contenu d'un disque sur lequel figurent votre système d'exploitation et vos
applications tout en préservant les modifications sur un disque comportant vos
documents. Pour plus d'informations sur la procédure, voir «Modification du mode
disque pour exclure les disques virtuels des instantanés (snapshots)», page 252.

Prise d'un instantané (snapshot)


Le menu Snapshot de la barre d'outils Workstation permet de prendre un instantané.
1. Choisissez VM > Snapshot > Take Snapshot...
2. Attribuez un nom à votre instantané.
Tous les instantanés doivent posséder un nom unique. Si vous donnez un nom
existant à un instantané, un avertissement apparaît et vous devez entrer un autre
nom.
3. (Facultatif ) Décrivez votre instantané.
Les descriptions sont utiles pour identifier les différences entre les instantanés
portant des noms similaires. Elles apparaissent dans le gestionnaire
Snapshot Manager.
4. Cliquez sur OK.

Actions des instantanés (snapshots) en tant qu'activité d'arrière-plan


La prise d'un instantané n'est pas instantanée. Lorsque vous prenez un instantané,
VMware Workstation vous permet de continuer à travailler en conservant cet
instantané de manière invisible en arrière-plan.
Cependant, la boîte de dialogue de progression devient visible si vous exécutez une
autre action d'instantané (prise ou restauration d'un autre instantané) avant que
Workstation ne termine l'activité d'instantané en cours. Le cas échéant, vous devez
attendre la fin de l'activité précédente pour que l'activité d'instantané suivante
débute.
Remarque : Si vous sélectionnez un instantané dans le gestionnaire Snapshot
Manager avant la fin de l'instantané, Workstation affiche un message d'erreur : «The
screen shot of the snapshot does not yet exist». Ce message n'indique pas un
problème permanent. Une fois la progression terminée, une capture d'écran de
l'instantané devient visible dans le gestionnaire Snapshot Manager et aucun
avertissement n'apparaît lorsque vous sélectionnez cet instantané.

251
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Quand puis-je prendre un instantané (snapshot) ?


Vous pouvez prendre un instantané lorsqu'une machine virtuelle est activée,
désactivée ou interrompue. Si vous interrompez une machine virtuelle, attendez que
cette opération soit terminée avant de prendre un instantané.
Il existe des exceptions pour les machines virtuelles existantes et pour plusieurs
disques dans différents modes.
Instantanés (snapshots) et machines virtuelles héritées Pour prendre un
instantané, vous devez mettre à niveau une machine virtuelle vers Workstation
5. Pour plus d'informations sur la mise à niveau de la machine virtuelle, voir «Mise
à niveau de VMware Workstation», page 51.
Workstation 5 et machines virtuelles héritées Voir «Instantanés (snapshots) et
machines virtuelles héritées», page 261 pour plus d'informations sur l'utilisation
de Workstation 5 avec des machines virtuelles créées sous Workstation versions
3 et 4.
Instantanés (snapshots) et disques multiples dans différents modes Vous
devez désactiver une machine virtuelle avant de prendre un instantané si elle
possède plusieurs disques dans différents modes de disque. Par exemple, si vous
disposez d'une configuration spécifique qui nécessite l'utilisation d'un disque
indépendant, vous devez désactiver la machine virtuelle avant de prendre un
instantané.

Modification du mode disque pour exclure les disques virtuels des instantanés
(snapshots)
Remarque : Vous devez désactiver et supprimer des instantanés existants avant de
tenter de modifier le mode disque.
Pour exclure un disque d'un instantané, procédez comme suit :
1. Choisissez VM > Settings.
2. Sélectionnez le lecteur à exclure.
3. Cliquez sur Advanced.
4. Sélectionnez Independent dans l'écran des paramètres avancés. Les options
suivantes vous sont proposées dans le cadre d'un disque indépendant :
• Persistent : les modifications sont immédiates et écrites de façon permanente
sur le disque. Toutes les modifications apportées à un disque indépendant en
mode permanent sont conservées, même si vous restaurez cet instantané.
• Nonpersistent : les modifications apportées au disque sont annulées lorsque
vous désactivez ou restaurez cet instantané.

www.vmware.com
252
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Gestionnaire Snapshot Manager


Le gestionnaire Snapshot Manager (VM > Snapshot > Snapshot Manager) permet
de consulter tous les instantanés de la machine virtuelle courante et d'entreprendre
des actions directes sur ces derniers. Cette section contient les rubriques suivantes :
• Sélection d'un instantané (snapshot)
• Accès à un instantané (snapshot)
• Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot)
• Suppression d'un instantané (snapshot)
• Modification du nom et de la description d'un instantané (snapshot)
• Fenêtre du gestionnaire Snapshot Manager

Sélection d'un instantané (snapshot)


Cliquez sur un instantané pour le sélectionner dans le gestionnaire Snapshot
Manager.
Cliquez deux fois sur un instantané revient à sélectionner cet instantané et cliquer sur
le bouton Go To Snapshot.

Accès à un instantané (snapshot)


Le bouton Go To Snapshot permet de restaurer la machine virtuelle sur n'importe
quel instantané arbitraire. Tandis que la commande Revert restaure l'état sur le parent
immédiat, la commande Go To permet de restaurer n'importe quel instantané.
1. Choisissez VM > Snapshot > Snapshot Manager.
2. Sélectionnez l'instantané qui vous convient.
3. Cliquez sur le bouton Go to Snapshot.
4. Cliquez sur Yes dans la boîte de dialogue de confirmation.

Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot)


Vous pouvez cloner un instantané désactivé à partir du gestionnaire Snapshot
Manager. Voir «Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot)», page 259
pour plus d'informations.

Suppression d'un instantané (snapshot)


Utilisez le bouton Delete pour supprimer définitivement un instantané de
Workstation.
1. Choisissez VM > Snapshot > Snapshot Manager.
2. Sélectionnez l'instantané qui vous convient.

253
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

3. Cliquez sur le bouton Delete.


4. Cliquez sur OK dans la boîte de dialogue de confirmation.

Modification du nom et de la description d'un instantané (snapshot)


Vous pouvez modifier le nom et la description d'un instantané en renseignant les
champs appropriés.
1. Choisissez VM > Snapshot > Snapshot Manager.
2. Sélectionnez l'instantané qui vous convient.
3. Cliquez dans les champs Name ou Description pour en modifier le contenu.
Entrez vos modifications. Lorsque le curseur quitte le champ, Workstation
contrôle la longueur des données entrées, les noms en double et les caractères
invalides.
Remarque : Appuyer sur la touche Échap permet d'accepter les modifications en
cours et de fermer le gestionnaire Snapshot Manager sans confirmation.

Fenêtre du gestionnaire Snapshot Manager

Icône You Are Here

Arborescence
d'instantanés

Zone de détails Boutons de


commande

Zone de navigation

Gestionnaire Snapshot Manager (Windows)


La fenêtre du gestionnaire Snapshot Manager contient les zones suivantes :
• «Arborescence d'instantanés (snapshots)», page 255
• «Zone de détails», page 255
• «Boutons de commande», page 255
• «Zone de navigation», page 256
• «Icône You Are Here», page 256

www.vmware.com
254
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Arborescence d'instantanés (snapshots) : cette zone affiche sous forme d'une


hiérarchie tous les instantanés de la machine virtuelle actuelle.
Les hôtes Linux intègrent une fonction de zoom permettant de modifier
l'agrandissement de l'arborescence.
• Zoom In : cliquez sur ce bouton pour augmenter l'agrandissement de l'affichage
de l'arborescence d'instantanés.
• Zoom out : cliquez sur ce bouton pour réduire l'agrandissement de l'affichage de
l'arborescence d'instantanés. En présence de nombreux instantanés, cette
fonction permet d'afficher l'intégralité de l'arborescence d'instantanés.
Vous pouvez agir directement sur les instantanés dans l'arborescence d'instantanés.

Action Description
Clic sur un instantané Sélectionne cet instantané. Vous pouvez utiliser l'un des Boutons de
commande sur les instantanés sélectionnés.
Clic double sur un Restaure cet instantané, ainsi que l'état d'alimentation de la machine
instantané virtuelle au moment où l'instantané a été pris.
Clic droit Affiche un menu contextuel contenant les commandes disponibles pour cet
instantané.
• Go To Snapshot : cette commande ouvre l'instantané sélectionné lorsque
vous cliquez sur le bouton Go To Snapshot.
• Clone this snapshot : cette commande crée une machine virtuelle
autonome appelée clone. Reportez-vous à la section «Clonage d'une
machine virtuelle», page 263 pour une description des clones.
• Delete Snapshot : cette commande supprime l'instantané sélectionné
lorsque vous cliquez sur le bouton Delete Snapshot. Les instantanés
existants issus de l'instantané sélectionné ne sont pas concernés.
• Delete Snapshot and Children : cette commande supprime l'instantané
sélectionné et tous les instantanés basés sur ce dernier.
Pose du curseur sur Affiche le nom complet de cet instantané. Cette action est utile lorsqu'un
un instantané nom long est tronqué dans l'arborescence d'instantanés.

Zone de détails : cette zone affiche les informations disponibles sur l'instantané
sélectionné (nom, description et miniature). Ces champs sont vierges si aucun
instantané n'est sélectionné.
Boutons de commande : le gestionnaire Snapshot est doté de trois boutons de
commande Take Snapshot, Delete et Clone.

255
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Remarque : Les boutons de commande apparaissent en différents emplacements


dans le gestionnaire Snapshot Manager sous Linux et Windows : en haut et à droite,
respectivement.

Bouton Description
Delete La commande Delete supprime l'instantané sélectionné. L'état de la
machine virtuelle représenté par cet instantané n'est plus disponible.
Clone La commande Clone crée une copie complètement indépendante de la
machine virtuelle à partir de l'instantané sélectionné. Voir «Clonage d'une
machine virtuelle», page 263.
Take Snapshot Cette commande crée un instantané. Voir «Prise d'un instantané (snapshot)»,
page 251.

Zone de navigation : Cette zone contient des boutons permettant de naviguer


hors d'une boîte de dialogue.
• Go To : ouvre l'instantané sélectionné et active la machine virtuelle, en
abandonnant l'état courant.
• Close : ferme le gestionnaire Snapshot Manager.
• Help : ouvre le système d'aide de Workstation.
Icône You Are Here : l'icône You Are Here représente l'état opérationnel courant
de la machine virtuelle. L'icône You Are Here est toujours sélectionnée et visible à
l'ouverture du gestionnaire Snapshot Manager.
Vous devez comprendre que You are Here représente un état qui n'est jamais un
instantané en lui-même mais plutôt l'état de la machine virtuelle après l'instantané
parent. Un instantané est toujours un enregistrement statique de l'état d'une machine
virtuelle. L'état You Are Here peut être opérationnel et modifié. Même lorsque vous
créez un instantané d'une machine virtuelle désactivée ou interrompue, l'état You are
Here n'est pas identique à la capture d'écran.
Vous ne pouvez pas accéder ou sélectionner l'état You Are Here. You Are Here
représente toujours l'état actif courant.

www.vmware.com
256
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Restauration d'un instantané (snapshot) : Revert ou Go To ?


VMware Workstation est doté de commandes permettant de restaurer et d'accéder à
un instantané :
• Le menu VM > Snapshot contient la commande Revert.
• Une machine virtuelle peut se restaurer automatiquement à l'arrêt.
• Le gestionnaire Snapshot Manager est doté d'un bouton : Go To.
Les rubriques suivantes permettent de comprendre les différences entre les
commandes Revert et Go To :
• Instantané (snapshot) parent
• Commande Revert to Snapshot
• Commande Go to Snapshot
• Restauration à l'arrêt

Instantané (snapshot) parent


Pour faire la distinction entre les commandes Revert et Go To, vous devez comprendre
ce qu'instantané parent signifie.
L'instantané parent correspond à la version enregistrée la plus récente de l'état de
votre machine virtuelle courante. Si vous venez de prendre un instantané, cet état
enregistré représente le parent de l'état actif de la machine virtuelle courante. Si vous
restaurez ou accédez à un instantané, ce dernier devient le parent de l'état actif de la
machine virtuelle courante.
Identification de l'instantané (snapshot) parent L'instantané parent est
toujours l'instantané qui apparaît immédiatement à gauche de l'icône You Are Here
dans le gestionnaire Snapshot Manager. Pour plus d'informations, voir «Icône You Are
Here», page 256.
Remarque : Vous devez comprendre que l'instantané parent n'est pas toujours le
dernier instantané pris. Par exemple, imaginons que vous prenez un instantané
aujourd'hui, puis que vous accédez à un instantané pris hier. L'instantané pris
aujourd'hui n'est plus le parent de l'état de la machine virtuelle courante. L'instantané
parent est devenu l'instantané pris la veille.

Commande Revert to Snapshot


Revert est essentiellement un raccourci vers Go to the parent snapshot of You Are Here.
Cette commande active immédiatement l'instantané parent de l'état de la machine
virtuelle courante. Le disque courant et les états de la mémoire sont supprimés pour

257
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

être restaurés tels qu'ils étaient lors de la prise de l'instantané. Vous pouvez restaurer
l'instantané parent de deux façons :
• Choisissez VM > Snapshot > Revert to Snapshot.
• Cliquez sur Revert dans la barre d'outils.

Commande Go to Snapshot
Cette commande active l'instantané de votre choix. Contrairement à Revert, la
commande Go To n'est pas limitée à l'instantané parent de l'état courant. Vous
pouvez sélectionner n'importe quel instantané.
Vous pouvez accéder à un instantané de deux façons différentes :
• Choisissez VM > Snapshot et sélectionnez l'instantané par son nom.
• Dans le gestionnaire Snapshot Manager, sélectionnez un instantané et cliquez
sur Go To.

Restauration à l'arrêt
Avec ce paramètre de configuration, la machine virtuelle restaure automatiquement
l'instantané parent chaque fois qu'elle est désactivée.
1. Choisissez VM > Settings > Options > Snapshots.
2. Sous When powering off, sélectionnez Revert to snapshot.

www.vmware.com
258
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

Suppression d'un instantané (snapshot)


Vous pouvez supprimez un instantané à tout moment. La suppression des instantanés
n'affecte pas les autres instantanés ou l'état courant de la machine virtuelle.
Pour supprimer un instantané, procédez comme suit :
1. Choisissez VM > Snapshot > Snapshot Manager.
2. Sélectionnez un instantané à supprimer.
3. Cliquez sur Delete.
Une boîte de dialogue de confirmation apparaît.
4. Cliquez sur OK.
Remarque : Vous ne pouvez pas supprimer l'instantané s'il est désigné comme
modèle pour le clonage. Voir «Clone lié et accès à la machine virtuelle parent»,
page 271 pour obtenir la description des paramètres de modèle dédiés aux clones
liés.

Création d'un clone à partir d'un instantané (snapshot)


Les instantanés VMware Workstation 5 sont enregistrés sous la forme de modifications
de l'état parent. Si vous souhaitez créer une machine virtuelle totalement
indépendante à partir d'un instantané, vous pouvez le cloner.
1. Choisissez VM > Snapshot > Snapshot Manager.
2. Sélectionnez l'instantané à cloner.
Remarque : L'instantané doit être désactivé pour pouvoir être cloné.
3. Cliquez sur le bouton Clone.
4. Cliquez sur OK dans la boîte de dialogue de confirmation.
La commande Clone crée une copie complètement indépendante de la machine
virtuelle. Voir «Clonage d'une machine virtuelle», page 263 pour plus d'informations
sur le clonage.

Fenêtre de configuration Virtual Machine Settings dédiée aux


instantanés (snapshots)
La fenêtre Virtual Machine Settings permet de configurer deux options dédiées aux
instantanés :
• «General : désactivation des instantanés (snapshots)», page 260
• «When Powering Off : Revert to Snapshot», page 260

259
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Ouvrez la fenêtre avec VM > Settings > Options > Snapshots.

General : désactivation des instantanés (snapshots)


La vitesse générale et les temps de réponses de VMware Workstation sont optimisés
lorsque les instantanés sont désactivés. Sans instanstané, une machine virtuelle
fonctionne de la même manière qu'un ordinateur physique. Toutes les modifications
sont permanentes et vous ne pouvez pas restaurer un état précédent.
• Si aucun instantané n'existe pour la machine virtuelle courante, vous pouvez
désactiver la fonction d'instantané en sélectionnant Disable snapshots.
• Si aucun instantané n'existe pour la machine virtuelle courante, la case d'option
Disable snapshots est désactivée. Si vous souhaitez désactiver la fonction
d'instantané, vous devez au préalable supprimer tous les instantanés de la
machine virtuelle courante. Voir «Suppression d'un instantané (snapshot)»,
page 259.

When Powering Off : Revert to Snapshot


Les options suivantes sont disponibles lorsque vous désactivez un instantané :
• Just power off : désactive une machine virtuelle sans apporter de modifications
à ses instantanés. Il s'agit du paramètre par défaut.
• Revert to snapshot : restaure le parent d'un instantané. Avec ce paramètre, une
machine virtuelle démarre toujours dans le même état. La restauration de
l'instantané supprime les modifications. Par exemple, un enseignant peut devoir
supprimer les réponses de ses étudiants à la fin d'un cours d'informatique
lorsqu'il désactive une machine virtuelle.
• Take a new snapshot : prend un nouvel instantané de l'état de la machine
virtuelle après sa désactivation. Cette action est pratique pour conserver

www.vmware.com
260
C H A P I T R E 9 Conservation de l'état d'une machine virtuelle

automatiquement des éléments clés. Le nom de cet instantané correspond à la


date et à l'heure de l'arrêt. La description du gestionnaire Snapshot Manager
stipule «Automatic snapshot created when powering off».
• Ask me : demande toujours ce que vous souhaitez faire d'un instantané lors de
l'arrêt.

Instantanés (snapshots) et reprise répétitive


La fonction de reprise répétitive, sous Workstation 3 et versions ultérieures, permet de
reprendre une machine virtuelle de façon répétée dans le même état. Vous pouvez
utiliser un instantané pour exécuter cette tâche. Interrompez une machine virtuelle
dans l'état qui vous convient, puis prenez un instantané. Choisissez VM > Settings >
Options > Snapshots. Sous When powering off, sélectionnez Revert to snapshot.

Instantanés (snapshots) et machines virtuelles héritées


Lorsque vous activez une machine virtuelle créée dans Workstation 3 ou 4, une boîte
de dialogue apparaît dans laquelle vous pouvez choisir de mettre à niveau la machine
virtuelle ou de la laisser inchangée. Cette section couvre les solutions suivantes :
• Mise à niveau de machines virtuelles vers Workstation 5
• Utilisation de machines virtuelles existantes sans mise à niveau
Vous devez mettre votre système à niveau pour profiter des fonctionnalités complètes
de Workstation 5. Si vous ne procédez pas à une mise à niveau, Workstation 5 vous
permet d'effectuer cette opération chaque fois que vous activez la machine virtuelle
existante.

Mise à niveau de machines virtuelles vers Workstation 5


Vous pouvez mettre à niveau une machine virtuelle de la version 3 ou 4 vers
Workstation 5. Tout instantané est mis à niveau et les commandes de plusieurs
instantanés sont disponibles.
Remarque : Un instantané mis à jour renferme le contenu du disque mais le contenu
de la mémoire est supprimé. Lorsque vous activez cet instantané, il apparaît comme si
la machine virtuelle était tombée en panne.

Utilisation de machines virtuelles existantes sans mise à niveau


Si vous choisissez de ne pas mettre à niveau, vous conservez la possibilité d'utiliser la
machine virtuelle sous les versions Workstation 3 ou 4 antérieures. Cependant, sous
Workstation 5, la fonctionnalité d'instantané n'est pas disponible. Lorsque vous ouvrez
une machine virtuelle existante dans Workstation 5, un message d'erreur l'indiquant
apparaît.

261
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Instantanés (snapshots) de groupes


Voir «Prise d'instantanés (snapshots) de machines virtuelles individuelles dans un
groupe», page 289 pour plus d'informations.

www.vmware.com
262
Clonage d'une machine virtuelle
CHAPITRE 10
Les sections suivantes présentent les clones et la configuration d'un clonage
• Présentation des clones
• Qu'est-ce qu'un clone ?
• Pourquoi créer un clone ?
• Types de clones : complets et liés
• Création de clones
• Assistant Clone Virtual Machine Wizard
• Création d'un clone lié à partir d'un clone lié
• Création d'un clone complet à partir d'un clone lié
• Utilisation des clones
• Identité réseau d'un clone
• Instantané (snapshot) du clone lié
• Clone lié et accès à la machine virtuelle parent

263
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Présentation des clones


Un clone correspond à la copie d'une machine virtuelle. Un clone offre exactement les
mêmes possibilités que la machine virtuelle source ou parent.
• Qu'est-ce qu'un clone ?
• Pourquoi créer un clone ?
• Types de clones : complets et liés

Qu'est-ce qu'un clone ?


Pour enregistrer et conserver l'état actuel de la machine virtuelle au cas où vous feriez
une erreur, utilisez un instantané. Si, par contre, vous souhaitez réaliser une copie
d'une machine virtuelle pour un usage distinct, utilisez un clone.
Un clone est une copie d'une machine virtuelle parent source. Une fois l'opération de
clonage terminée, le clone possède une «existence» propre :
• Les modifications apportées au clone n'affectent pas la machine virtuelle parent
et les modifications apportées à la machine virtuelle parent n'apparaissent pas
sur le clone.
• Un clone a une adresse MAC et un identifiant unique universel (UUID) différents
de ceux de la machine virtuelle parent.
• Il peut être activé en même temps que son parent.

Pourquoi créer un clone ?


L'installation et la configuration d'un système d'exploitation client avec des
applications peut demander du temps. Les clones, par contre, vous permettent de
déployer plusieurs copies d'une machine virtuelle à partir d'une seule procédure
d'installation et de configuration.
Les clones sont utiles lorsque vous devez déployer plusieurs machines virtuelles
identiques à l'attention d'un groupe. Par exemple :
• Le département SIG peut cloner une machine virtuelle par employé, avec
l'ensemble des applications bureautiques préconfigurées.
• Un environnement de développement peut cloner une machine virtuelle sous la
forme d'une configuration de base identique mais complètement indépendante
à des fins de tests de logiciels.
• Un enseignant peut cloner une machine virtuelle par étudiant, avec toutes les
leçons et tous les travaux pratiques du trimestre.

www.vmware.com
264
C H A P I T R E 1 0 Clonage d'une machine virtuelle

Grâce aux clones, vous pouvez réaliser des copies complètes d'une machine virtuelle
de façon pratique sans parcourir un système de fichiers hôte ou vous préoccuper de
savoir si vous avez localisé tous les fichiers de configuration.

Types de clones : complets et liés


Deux types de clones existent :
• Clone complet : Un clone complet constitue une copie indépendante d'une
machine virtuelle avec laquelle il ne partage rien une fois le clonage terminé.
L'opération en cours sur un clone complet est totalement distincte de la
machine virtuelle parent.
• Clone lié : Un clone lié constitue une copie d'une machine virtuelle avec
laquelle il partage des disques virtuels de façon courante, afin d'économiser
l'espace disque tout en permettant à plusieurs machines virtuelles d'utiliser la
même installation logicielle.

Différence entre un clone complet et un clone lié


Un clone complet est une machine virtuelle indépendante qui n'a pas besoin
d'accéder au parent. Un clone lié doit pouvoir accéder en permanence au parent,
sinon il est désactivé. Voir Clone lié et accès à la machine virtuelle parent, page 271.
Un clone lié est créé à partir d'un instantané du parent. (Pour plus d'informations sur
les instantanés, voir Qu'est-ce que les instantanés (snapshots) ?, page 247.) En bref,
tous les fichiers disponibles sur le parent lors de la création de l'instantané restent
accessibles au clone lié. Les modifications apportées au disque virtuel du parent
n'affectent pas le clone lié et les modifications apportées au disque du clone virtuel
n'affectent pas le parent.

Avantage des clones liés


La création de clones liés est rapide tandis que celle d'un clone complet peut prendre
plusieurs minutes si les fichiers concernés sont volumineux. Un clone lié simplifie la
création de nouvelles machines virtuelles. Par conséquent, vous pouvez rapidement
et aisément créer une machine virtuelle unique pour chaque tâche.
Les clones liés offrent également l'avantage d'être plus faciles à partager. Si plusieurs
personnes doivent accéder aux mêmes disques virtuels, elles peuvent facilement
éviter des clones en rapport avec ces disques virtuels. Par exemple, une équipe de
maintenance peut reproduire un bogue dans un clone lié, puis ne transmettre que ce
clone aux développeurs par courrier électronique. Ceci n'est faisable que lorsque la
taille d'une machine virtuelle n'est pas trop volumineuse.

265
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Création de clones
Cette section présente la création de clones à travers les rubriques suivantes :
• Assistant Clone Virtual Machine Wizard, page 266
• Création d'un clone lié à partir d'un clone lié, page 268
• Création d'un clone complet à partir d'un clone lié, page 269
Remarque : Les machines virtuelles héritées créées sous des versions précédentes
de Workstation (ou d'autres produits VMware) doivent être mises à niveau au
préalable vers les machines virtuelles Workstation 5. Voir Procédure de mise à niveau
des machines virtuelles :, page 61.

Assistant Clone Virtual Machine Wizard


L'assistant Clone Virtual Machine Wizard vous guide lors de la copie de tous les
éléments requis pour faire fonctionner le clone d'une machine virtuelle. Vous n'avez
pas à rechercher les fichiers ni les répertoires de la machine virtuelle parent. L'assistant
Clone Virtual Machine Wizard crée automatiquement une nouvelle adresse MAC et
d'autres identifiants uniques pour la machine virtuelle dupliquée.
Remarque : Vous ne pouvez pas créer de clone à partir d'une machine virtuelle
activée ou interrompue. Pour pouvoir créer un clone d'une machine virtuelle, vous
devez au préalable la désactiver.
Pour créer un clone à l'aide de l'assistant Clone Virtual Machine Wizard, procédez
comme suit.
1. Sélectionnez la machine virtuelle que vous souhaitez cloner.
Cliquez sur le nom d'une machine virtuelle dans la liste Favorites
ou
Cliquez sur l'onglet d'une machine virtuelle dans la fenêtre récapitulative.
2. Ouvrez l'assistant Clone Virtual Machine Wizard (VM > Clone), puis cliquez sur
Next.

Lancement de l'assistant Clone Virtual Machine Wizard

www.vmware.com
266
C H A P I T R E 1 0 Clonage d'une machine virtuelle

3. Sélectionnez l'état du parent dont vous souhaitez créer un clone, puis cliquez sur
Next.

Sélection de l'état du parent à cloner : état actuel ou à partir d'un instantané

Vous pouvez choisir de créer un clone à partir de deux états :


• L'état courant du parent.
• N'importe quel instantané du parent. Sélectionnez le nom de l'instantané
dans le menu déroulant des instantanés existants.
4. Sélectionnez le type de clone à créer, puis cliquez sur Next.

Sélection du type : clone lié ou complet


Vous pouvez choisir de créer un clone complet ou un clone lié. Pour plus
d'informations sur les différences entre ces deux types de clones, voir Types de
clones : complets et liés, page 265.

267
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

5. Indiquez le nom et le chemin de la machine virtuelle clonée, puis cliquez sur


Finish.

Saisie du nom et du chemin du clone

Le nom et le chemin par défaut dépendent du nom et de l'emplacement de la


machine virtuelle source. Vous pouvez indiquer manuellement un nouveau nom
et un nouveau chemin ou utiliser le bouton Browse pour rechercher un
répertoire pour les fichiers du clone.
Une fois les données saisies vérifiées, cliquez sur Finish. L'assistant Clone Virtual
Machine Wizard affiche une page d'état.

Fin du clonage
La création d'un clone complet peut prendre plusieurs minutes suivant la taille
du disque virtuel en cours de duplication.
6. Cliquez sur Done pour quitter l'assistant Clone Virtual Machine Wizard.

Création d'un clone lié à partir d'un clone lié


Vous pouvez créer un clone lié à partir d'un clone lié. Gardez toutefois à l'esprit les
avertissements suivants :
• Les performances diminuent lorsque vous procédez ainsi. Par conséquent, créez
un clone lié à partir de la machine virtuelle parent source chaque fois que cela
est possible.
• Pour activer (et utiliser) un clone lié à partir d'un clone lié, Workstation doit
pouvoir retrouver tous les «ancêtres» de la chaîne. Voir Clone lié et accès à la
machine virtuelle parent, page 271.

www.vmware.com
268
C H A P I T R E 1 0 Clonage d'une machine virtuelle

Création d'un clone complet à partir d'un clone lié


Vous pouvez exécuter l'assistant Clone Virtual Machine Wizard en utilisant un clone lié
en tant que source.
• Vous pouvez utiliser le clone lié comme précédemment.
• Le clone complet créé à l'aide de cette action constitue une machine virtuelle
indépendante qui ne nécessite aucun accès au clone lié ou à ses ancêtres.
Remarque : Pour créer un clone complet à partir d'un clone lié, Workstation doit
avoir accès au clone lié et à tous les ancêtres au moment où vous exécutez l'assistant
Clone Virtual Machine Wizard. Voir Clone lié et accès à la machine virtuelle parent,
page 271.

269
Guide de l'utilisateur de VMware Workstation 5

Utilisation des clones


Cette section contient les rubriques suivantes :
• Identité réseau d