Vous êtes sur la page 1sur 22

El Watan

TÉLÉPHONIE

Le PDG de Mobilis
démissionne
P. 3
LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 1er avril 2010
N° 5907 - Vingtième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com

ELLE TERGIVERSE EN L’ABSENCE DE PREUVES TANGIBLES DANS L’AFFAIRE MECILI

La justice française refuse


le non-lieu à Hasseni
●Le diplomate Hasseni clame son innocence, disant être victime d’une homonymie
●Il avait déposé, fin août, une requête pour obtenir un non-lieu
●L’avocat Miloud Brahimi, qui a bien suivi l’affaire, ne cache pas son étonnement après ce verdict
●Pour lui, c’est la reconnaissance implicite que les poursuites sont sans fondement.

D
’inculpé au statut de témoin assisté, Mohamed Ziane Hasseni preuves tangibles l’inculpant. Ils ont refusé ainsi de lui accorder un
semble avoir obtenu l’essentiel. Mais il n’est toujours pas tota- non-lieu, comme a rapporté hier l’Agence France Presse (AFP), citant
PHOTO : DR

lement disculpé. Les juges chargés de l'enquête sur l'assassinat des sources judiciaires.
de l’avocat Ali Mecili en 1987, à Paris, tergiversent en l’absence de (Suite page 3) M. A. O.

FRANCE
LA GRÈVE DES TRAVAILLEURS DES COMMUNES
Le business
UNE PREMIÈRE EN ALGÉRIE du hallal
Paris (France)
●Succès inattendu du premier mouvement de grève ini- De notre bureau
tié par le Conseil national du secteur des communes af-
Organisé durant deux jours
filié au Snapap (mardi et mercredi derniers) à
●Ce mouvement a fait connaître ce syndicat qui a Paris, le premier Salon des
promis d’autres actions pour améliorer les conditions produits hallal a attiré un
grand nombre de profession-
de vie des travailleurs. nels. Venus de plusieurs pays
P remière action du genre dans l'histoire
de l'Algérie, le mouvement de grève
initié par le Conseil national du secteur des
communes ont rejoint la protestation ra-
menant ainsi le taux de suivi à plus de 75%
alors que la veille, il était de l'ordre de
d'Europe et du Maghreb, dont
l'Algérie, l'objectif premier
des participants était double :
communes, organisation affiliée au 60%. M. Ali Yahia, porte-parole du syndi- d'une part, faire connaître
Snapap, a connu, selon ses animateurs, un cat, a rappelé hier, lors d'une conférence de leurs produits et, d'autre part,
succès inattendu. Hier, au deuxième jour presse animée à la Maison des syndicats trouver de nouveaux marchés
de ce débrayage de deux jours, le taux de que le personnel des communes n'a jamais et de nouveaux distributeurs,
suivi a enregistré une légère amélioration eu recours à un mouvement de débrayage. en dehors des circuits tradi-
par rapport au premier jour. Plusieurs (Suite page 2) Nabila Amir tionnels. Des produits alimen-
taires aux cosmétiques en
passant par les circuits touris-
LES AVOCATS S’INSURGENT tiques estampillés hallal,
toutes les branches d'activité
ont eu droit à des stands bien
LES DROITS SONTBAFOUÉS ET lumineux et bien rangés.
D'après Antoine Boniel, un
des fondateurs du Salon, le
LA DÉFENSE N’ESTPAS RESPECTÉE nombre de clients potentiels
dans ce type de secteur avoi-
PHOTO : MALIKA TAGHLIT

sine les 7 millions de per-


●Les avocats sont unanimes à dénoncer les dérives de la justice, sonnes en France. Ce qui re-
parmi elles, le peu d’intérêt accordé par les magistrats à présente environ un marché
de plus de 4 milliards d'euros
la défense ●«La justice n’est qu’un autre bras du pouvoir», accuse chaque année.
Me Brahimi. Lire en page 5 (Suite page 4) Yacine Farah
Publicité
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 2

L’ACTUALITÉ

LA GRÈVE DES TRAVAILLEURS DES COMMUNES

Une première en Algérie naux, selon le porte-parole du syndi-


Suite de la page 1
cat, ont compris qu'en 2010, ils n'ont

I
l s'agit là d'une première. Jamais pas besoin d'une autorisation du maire
un syndicat n'a osé bloquer les pour adhérer à un syndicat.
communes pour revendiquer un Par ailleurs, l'adhésion à cette action
droit de regard sur leurs conditions de de protestation va motiver le conseil à
travail», a-t-il tonné. «Nous sommes aller de l'avant.
satisfaits du résultat car en dépit des Dans ce sillage, il envisage de com-
intimidations et des menaces des pou- mencer d'ores et déjà à s'organiser
voirs publics, les travailleurs et fonc- pour la réussite de la prochaine action
tionnaires des communes ont adhéré de trois jours prévue pour ce mois-ci.
pleinement au mot d'ordre de grève», Les membres du syndicat se réuniront
a lâché le conférencier qui estime ce week-end pour arrêter la date de ce
qu'aujourd'hui les travailleurs des nouveau débrayage. «Les pouvoirs
APC, de manière générale, ont brisé le publics ont tourné le dos à nos reven-
silence et ont bravé l'interdit pour crier dications, ils ont joué la carte de l'inti-
leur ras-le-bol quant à leurs conditions midation à la place de la négocia-
de travail, et leur situation sociopro- tion», a déploré M. Ali Yahia. Il est en
fessionnelle qui est des plus catastro- outre utile de rappeler les revendica-
phiques. «Lors de notre tournée sur le tions du personnel des communes.
terrain, nous avons compris qu'il y a Des revendications, somme toute, lé-
une prise de conscience des tra- gitimes puisqu'elles concernent
vailleurs, leur lucidité et leur rejet de l'amélioration de leur vécu.
la hogra les ont poussés aujourd'hui à
En plus de la promulgation du projet

PHOTO : H. LYÈS
réfléchir sérieusement quant à la
de statut particulier des communaux
constitution d'un comité de tra-
vailleurs au sein de chaque entrepri- et le régime indemnitaire, le syndicat
se», a révélé M. Ali Yahia. du secteur des communes demande la
révision de la classification catégo-
LA PEUR DE LA RÉVOCATION Beaucoup de travailleurs et agents des communes ignorent même l'existence d'un syndicat les représentant rielle des communaux, la revalorisa-
Ce dernier n'a pas nié que beaucoup tion et l'attribution d'autres primes et
de travailleurs et agents des com- côté, cela nous permet de renforcer teur des communes ont affiché un sa- brayage. Notre grève intervient au indemnités pour les travailleurs com-
munes ignorent même l'existence d'un notre existence sur le terrain et de tisfecit et parlent d'une réussite totale. lendemain de la répression qui s'est munaux et des corps communs, la re-
syndicat représentant le secteur des l’autre, cette nouvelle donne va per- Pour eux, il n'est pas facile d'observer abattue sur les praticiens de la santé valorisation et l'actualisation de la pri-
communes. Ils ne sont de ce fait ni af- mettre aux travailleurs d'avoir entre un débrayage dans un contexte où le et les enseignants. Cet état de fait n'a me de rendement et le maintien de la
filiés ni structurés dans un collectif leurs mains des instruments et outils champ syndical est verrouillé, où pas empêché le personnel des com- retraite sans condition d'âge. Les re-
auprès duquel ils peuvent faire part de pour se défendre», fera remarquer le toutes les grèves sont réprimées et munes d'adhérer à la grève», a soute- présentants des travailleurs deman-
leurs doléances. «Suite à ce débraya- conférencier. Toutefois, malgré la leurs initiateurs menacés de ponction nu Ali Yahia qui a tenu à saluer le cou- dent aussi la revalorisation du point
ge, les travailleurs ont exprimé leur non-adhésion de certaines communes sur salaire et de révocation. «Les tra- r a g e d e s t r ava i l l e u r s e t l e u r indiciaire afin de garantir un salaire de
souhait de faire partie du syndicat. à ce mouvement de grève, les repré- vailleurs des communes n'ont jamais acharnement pour la préservation du base digne en harmonie avec le coût
Ceci nous réjouit doublement : d'un sentants du Conseil national du sec- eu recours à un mouvement de dé- droit syndical. Les agents commu- de la vie. N. A.

Publicité
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 3

L’ACTUALITÉ

ELLE TERGIVERSE EN L’ABSENCE DE PREUVES TANGIBLES DANS L’AFFAIRE MECILI TÉLÉPHONIE


Le PDG de
La justice française refuse Mobilis
démissionne
le non-lieu à Hasseni Azouaou Mehmel, PDG de
Mobilis, a remis sa
démission au ministre de la
Poste et des Technologies de
l’information qui l'a, selon
Suite de la page 1 sier, être convaincu que «l’innocence de nos sources, acceptée.
Hasseni relève de l’évidence». Chef de Nommé en décembre 2009

H
asseni, qui clame son innocence protocole au ministère algérien des pour poursuivre le
en disant être victime d'une Affaires étrangères, Mohamed Ziane développement de
homonymie, avait déposé fin Hasseni a été arrêté le 14 août 2009 à l’opérateur public de
août une requête pour obtenir un non- l’aéroport de Marseille-Provence, puis téléphonie mobile, filiale du
lieu qui l'aurait définitivement blanchi. inculpé pour avoir commandité l’assas- groupe Algérie Télécom,
Le parquet de Paris avait décidé, début sinat de l’avocat Ali Mecili. dans un secteur de la
février, de soutenir sa demande. Mais Libéré, le diplomate n’avait cependant téléphonie mobile très
elle n’a pas abouti. «Les juges ont refu- pas l’autorisation de quitter le territoire concurrentiel, il avait décidé
sé le non-lieu au diplomate algérien», a français. Visé par un mandat d'arrêt de faire des remaniements
déclaré son avocat, Me Jean-Louis international lancé en 2007, M. Hasseni au sein de l'entreprise. Son
Pelletier à l’AFP. était désigné par un ancien officier des départ semble être motivé
L'avocat, qui a souligné qu'il ferait services secrets algériens, Mohamed par un désaccord avec le
appel, a indiqué cependant que les juges Samraoui, réfugié en Allemagne, ministre lui-même. Après
en charge du dossier l'ont fait passer du comme le commanditaire de l'assassinat avoir décidé de muter Sihem
statut d'inculpé à celui de témoin assisté, d'Ali Mecili. Mais M. Samraoui était en Djenouhet, sous-directrice
«un nouveau statut à mi-chemin entre partie revenu sur ses déclarations lors commerciale de l’opérateur
simple témoin et inculpé, en raison de d'une confrontation avec M. Hasseni, et fille de Salah Djenouhet,
l'insuffisance des charges pesant contre organisée par visio-conférence. numéro 2 de l’UGTA et
lui». Cette décision, pour le moins éton- Il s’est ainsi avéré qu’il s’agissait d’un membre du Conseil national

PHOTO : D. R.
nante, a été prise par la justice française homonyme. Car la personne concernée du RND, le ministre s’est
en raison «d’insuffisances de charges par le mandat d’arrêt international s’ap- opposé à cette décision et
retenues contre l’inculpé». pelait aussi Hassani (Rachid), un homo- Sihem Djenouhet a repris, il y
Les juges Alain Philibeaux et Corinne nyme qui n’avait rien à voir avec le a quelques jours, ses
Le parquet de Paris avait décidé de soutenir la requête de non-lieu pour Hassani en février dernier
Goetzmann ont estimé «un peu préma- diplomate algérien, il s’est même sou- fonctions initiales. Hier, des
turé d'ordonner un non-lieu alors que le devant la décision rendue par la chambre l’avocat. mis à des tests ADN et graphologiques travailleurs ont exprimé leur
témoin principal a dit avoir subi des d’accusation de Paris. «En règle généra- Pour lui, ce changement de statut est «la pour prouver son innocence. Son arres- solidarité avec Azouaou.
pressions. Ils veulent prendre le temps le, on commence par donner le statut de reconnaissance implicite mais nécessai- tation, puis son inculpation ont provo- D'après nos sources, son
de poursuivre leurs investigations», a témoin assisté à un suspect avant de re que les poursuites engagées contre qué la colère du gouvernement algérien remplaçant a déjà été
indiqué Me Antoine Comte, avocat de la l’inculper, si des charges sont réunies Hasseni n’ont rigoureusement aucune qui l’avait considéré comme «otage», désigné : il s'agit de H’mida
famille Mecili, cité par l’agence françai- pendant l’instruction. Je constate dans consistance». Me Brahimi estime ainsi tout en demandant à la France de le libé- Belghuit, divisionnaire
se. Est-ce possible de passer de statut le cas de Mohamed Ziane Hasseni que qu’il faut «s’attendre à ce qu’un non- rer. Si la justice française confirme l’in- technique auprès d'Algérie
d’inculpé à celui de témoin assisté ? c’est le contraire qui se produit : on lieu soit rendu à la prochaine étape», nocence de Hasseni, l’affaire Mecili, qui Télécom, c'est-à-dire le
L’avocat Miloud Brahimi, qui a bien commence par l’inculper, et après avoir tout en regrettant que «la clôture de ce traîne depuis plus de 20 ans, doit encore numéro 2 du groupe Algérie
suivi l’affaire, ne cache pas son «éton- constaté l’absence de charges sérieuses dossier, qui n’en est pas un, soit inutile- attendre l’arrestation de la bonne per- Télécom qui a été déjà
nement». Contacté hier par nos soins, le contre lui, on lui donne le statut moins ment différé». sonne, à savoir Hassani Rachid. pressenti pour remplacer
juriste a exprimé sa «grande surprise» infamant de témoin assisté», a relevé L’avocat dit, pour avoir bien suivi le dos- M. A. O. Lounis Belharrat. K. B.

LE MINISTRE IRANIEN DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DEPUIS HIER À ALGER


Le G15, les affaires et le nucléaire
L e ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki,
est arrivé hier à Alger pour une visite de deux jours. Dans une
déclaration à la presse faite à l'aéroport international Houari
de son programme nucléaire. Les puissances occidentales, qui soup-
çonnent Téhéran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert
de son programme civil, menacent en effet de lui imposer de nou-
occidental, en Afrique et dans les pays voisins de l'Iran, notamment
en Irak, en Afghanistan et en Palestine». A signaler que Manouchehr
Mottaki a eu des entretiens avec M. Messahel aussitôt à son arrivée
Boumediène où il a été reçu par le ministre délégué chargé des velles sanctions si aucun progrès n'est enregistré dans le règlement de à Alger. Les entretiens se sont déroulés en présence des membres des
Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, M. son dossier nucléaire d'ici la fin du mois d'avril. délégations des deux pays. Selon des sources du ministère des
Mottaki a souligné qu'il était porteur d'une invitation du président de Le ministre iranien a précisé en outre que sa visite en Algérie visait Affaires étrangères citées par l'APS, les discussions ont porté sur
la République islamique d'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, au prési- également à préparer la prochaine réunion de la haute commission l'évaluation du plan de travail arrêté entre les deux pays lors de la
dent Bouteflika, pour participer à la conférence du sommet du G15 mixte algéro-iranienne. Concernant les relations bilatérales algéro- réunion du comité de suivi en décembre dernier à Téhéran. Le plan
qui est prévue pour mai prochain à Téhéran. L'Algérie est «un des iraniennes, Manouchehr Mottaki les a qualifiées de «solides», souli- de travail comprend un programme de renforcement de la coopéra-
pays importants du G15 qui a décidé de mettre en place des pro- gnant qu'il œuvrera au cours de sa visite au «renforcement des rela- tion mutuelle dans les domaines de l'enseignement supérieur, de l'in-
grammes pour renforcer la coopération entre eux», a-t-il notamment tions de coopération entre les deux pays dans les différents dustrie, de la construction et de l'agriculture.
déclaré. Sans nul doute, Téhéran cherchera à mettre à profit cette domaines». Les deux parties fixeront, selon les mêmes sources, la date de la pro-
réunion du G15 pour demander un soutien franc à ces 18 pays Selon l'APS qui a rapporté l'information, le diplomate iranien a ajou- chaine réunion de la haute commission mixte qui sera présidée par le
membres pour tenter de renverser la vapeur à son profit dans le bras té qu'il procédera avec les responsables algériens à «un échange de Premier ministre du côté algérien et le vice-président iranien pour la
de fer qui l'oppose à Washington et à Bruxelles concernant l'avenir vues sur les derniers développements au Maghreb arabe, au Sahara partie iranienne. Z. C.
Publicité
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 4

L’ACTUALITÉ

CONVENTION DE JUMELAGE ENTRE LES CONSEILS D'ÉTAT L’UNPEF


D'ALGÉRIE ET DE FRANCE Pétition
Un cadre de référence pour faire
pression sur

me
pour les échanges les autorités
L'Union nationale des professionnels de
l'éducation et de la formation (Unpef) a
lancé une pétition afin de récolter un mil-
●M Fella Heni, présidente du Conseil d'Etat d'Algérie, en visite officielle en France, a signé hier avec son lion et demi de signatures, et ce, dans le
homologue français, le vice-président Jean-Marc Sauvé, une convention de jumelage entre les deux but de faire pression sur les autorités com-
institutions ●Cette convention définit les principes régissant leurs relations de travail. pétentes afin qu'elles promulguent un
nouveau décret quant aux œuvres so-
Paris ont permis de développer sur le ciales, annonce un communiqué rendu pu-
De notre bureau plan humain des relations de gran- blic hier. De même, l'Unpef dénonce vive-
de qualité entre les magistrats al- ment les mesures répressives et non
gériens et français.»

C
ette coopération portera no- conformes au code du travail, ainsi que le
tamment sur l'échange d'in- M. Jean-Marc Sauvé a, lui aussi, non-respect et les fréquentes atteintes aux
formations et de documenta- mis en exergue «des liens étroits, droits et libertés syndicales, et «les réper-
tion spécialisée ; l'échange des liens profonds qui se sont ma- cussions négatives que ne manquera pas
d'expériences sur des questions nifestés par différentes opérations d'avoir la politique adoptée par le ministè-
d'intérêt commun relatives au droit de coopération en France ou en Al- re». A l'issue de la réunion hier du bureau
public et à la jurisprudence admi- gérie». Et «il est extrêmement frap- national de l'Unpef, un bilan de l'activité
nistrative ; des visites d'informa- pant quand nous parlons ensemble, syndicale a été établi, et le maintien des
tion, d'étude et de perfectionne- quand nous échangeons entre col- revendications soulevées durant le large
ment ainsi que des stages de lègues, français et algériens, de mouvement de contestation a été réitéré.
formation destinés aux magistrats mesurer à quel point nos réfé- «Tout particulièrement en ce qui concerne
et fonctionnaires ; l'organisation de rences sont communes, nos sources les dossiers de la médecine du travail et
séminaires, conférences et ateliers. sont communes. Il est plus facile des œuvres sociales», peut-on lire dans le
D'ores et déjà, plusieurs groupes de d'échanger avec vous que souvent document.
magistrats et agents de greffe algé- d'échanger ici sur le territoire Par ailleurs, il est à rappeler le refus caté-
PHOTO : D. R.

riens seront reçus au cours de cette français avec nos propres compa- gorique des résultats de la tripartite
année dans des juridictions admi- triotes. On ne peut pas davantage concernant la retraite, «au regard de la
nistratives françaises et des magis- exprimer notre proximité et, plus particularité de ce secteur, d'autant plus
trats français se rendront à Alger Mme Fella Heni avec Jean Marc Sauvé, lors de la signature de la convention que notre proximité, en réalité que les autorités n'ont pas inclus les syndi-
pour participer à des séminaires de notre fraternité qui est une forme cats autonomes dans les discussions», dé-
perfectionnement destinés aux ma- arrivé à Paris en novembre 1999 et rience, le Conseil d'Etat d'Algérie encore plus profonde que la collé- plore l'Unpef. Cette dernière insiste aussi
gistrats et cadres de la justice admi- depuis, plus de la moitié de nos s'est tourné vers le Conseil d'Etat gialité.» Et donc «compte tenu de sur le rôle de médiateur que doivent assu-
nistrative algérienne. collègues ont bénéficié de cycles français. «Nous avons frappé à la tout ce qui nous rapproche, compte mer pleinement les représentants des as-
Le Conseil d'Etat français associe à de formation sur des thèmes sou- bonne porte, puisque dès les pre- tenu des actions de coopération sociations de parents d'élèves dans les né-
sa coopération avec la juridiction vent choisis par nous en fonction miers contacts, les responsables de déjà menées dans le passé, encore gociations afin de faire aboutir les
administrative algérienne les cours de nos priorités», a-t-elle souligné. cette institution n'ont pas hésité à aujourd'hui envisagées, il était in- revendications des grévistes. G. L.
administratives d'appel de Paris et Mme Heni a qualifié de «positif» le nous apporter leur appui. A Paris dispensable de formaliser le cadre
de Marseille. Mme Heni a souligné bilan des échanges entre les deux comme à Marseille, nos magistrats de nos échanges par cette conven-
les «liens privilégiés» qui unissent Conseils d'Etat au cours des dix ont été intégrés dans les formations tion de jumelage». La délégation PROCÈS DE
dernières années. Elle a rappelé de jugement, ils ont pu s'imprégner
les deux institutions et le désir du
Conseil d'Etat d'Algérie de les ren- que l'institution qu'elle préside a davantage de la pratique et se pré-
algérienne a également été reçue
par les cours administratives d'ap- L'AGENCE
forcer, le Conseil d'Etat de France
«étant une référence pour les juri-
été créée en 1996 à la faveur de la
révision de la Constitution qui a
parer pour la mise en application
de certaines procédures nouvelles
pel de Paris et de Versailles et par le
tribunal administratif de Versailles.
FONCIÈRE DE
dictions suprêmes à travers le
monde, il est à nos yeux le garant
consacré la dualité des juridictions
et installée en 1998. Et de signaler
introduites par le code de procédu-
re civile et administrative entrées
Mme Fella Heni, présidente du
Conseil d'Etat d'Algérie, était ac-
TIZI OUZOU
de l'Etat de droit auquel aspirent
plusieurs pays, y compris le mien»,
que «cumuler des attributions
contentieuses et consultatives n'est
en vigueur en 2009. Parallèlement,
des membres du Conseil d'Etat
compagnée de Mohamed Benna-
ceur, commissaire d'Etat, M me
La perpétuité
a-t-elle indiqué dans une déclara-
tion préliminaire. Mme Heni a rap-
pas chose aisée et notre jeune insti-
tution conjugue difficilement ces
deux fonctions étant donné que les
français et des cours administra-
tives d'appel de Paris et de Mar-
seille ont participé activement aux
Faouzia Rahmouni, présidente de
chambre au Conseil d'Etat, Amara requise contre
pelé que les liens entre les deux
Conseils d'Etat et certaines cours
administratives françaises ne da-
mêmes magistrats siègent dans les
formations juridictionnelles et
différents séminaires organisés à
Alger. Ces échanges, informels
Zitouni, conseiller d'Etat chargé de
la coopération internationale du
Conseil d'Etat, Mohamed Ghemati,
cinq accusés
tent pas d'aujourd'hui. «Le premier consultatives». Dans un souci d'ou- jusque-là, ont été d'un apport indé- secrétaire général du Conseil Le procès de l'agence foncière de Tizi Ou-
groupe de magistrats algériens est verture et de capitalisation d'expé- niable sur le plan professionnel et d'Etat. Nadjia Bouzeghrane zou s'est poursuivi, hier, avec le réquisitoi-
re du procureur. Ce dernier a requis la per-

Quand la religion booste la consommation pétuité à l'encontre de cinq accusés, deux


ex-directeurs et deux fonctionnaires de
l'agence foncière ainsi que l'ancien maire
de la commune de Tizi Ouzou qui est ac-
Suite de la page 1 pouvoirs publics depuis des mois, on a eu exacte- succès sur les étals au Moyen-Orient et dans les
tuellement considéré en fuite par l'institu-
ment l'effet inverse. Autrement dit, ce fut un appel pays du Golfe. A quelques pas de la bière Moussy,
d'air aux musulmans qui ont cherché à s'impliquer on peut aussi effectuer un voyage de noces hallal. tion judiciaire. Après le réquisitoire, les
E t si le marché de la viande hallal a pris une lé-
gère avance avec la multiplication de bouche-
ries ouvertes dans toutes les villes d'Europe, force
et à s'identifier en tant que tels, avec tout ce que
cela comporte comme réactions et démarches.»
L'idée est simple. Elle consiste à passer la nuit de
noces dans des hôtels qui n'offrent que des pro-
avocats de la défense devaient se succéder
durant tout l'après-midi.
duits hallal. Sentant le filon d'or, les agences de Pour rappel, les faits de cette affaire, liée
est de constater que de nouveaux produits, jusque- PORTES OUVERTES POUR LES PRODUITS voyages spécialisées dans ce concept se sont mul- notamment à la falsification des actes de
là invisibles, ont fait leur apparition dans le cata-
logue hallal (gâteaux, chocolats, bonbons, eau ga-
ALGÉRIENS tipliées. Aujourd'hui, on peut passer son voyage propriété de certaines coopératives immo-
Des groupes algériens présents dans ce salon, à de noces dans un Riadh marocain ou un cinq bilières, remontent au début des années
zeuse, limonade…), sans oublier les produits
l'image d'Ifri, de Rouiba, de Cevital ou de Selecto, étoiles émirati ou tunisien, tout en respectant les 1990. Les mis en cause sont poursuivis
destinés aux enfants. La concurrence est devenue
n'ont plus qu'à pousser la porte ouverte et cueillir normes de voyage hallal. Selon Philippe Charou, sous les chefs d'accusation de «dilapida-
rude avec, notamment, l'entrée en jeu de grandes
tion des deniers publics, falsification des
entreprises françaises de distribution (Carrefour et les fruits d'un marché en pleine expansion. Les fabricant français installé au Maroc, le marché du
documents officiels, signature de contrats
Casino par exemple) qui ne veulent pas passer à produits alimentaires ou autres destinés aux en- hallal dépasse aujourd'hui les frontières de ce
non conformes à la réglementation en vi-
côté d'un marché estimé à près de 150 milliards fants ont pris également une place importante. pays. gueur, corruption et détournement de
d'euros dans le monde. Un investisseur d'origine algérienne, M. Aït Chaâ- «Nous avons commencé à exporter vers la Mauri- fonds publics». Le principal mis en cause :
Pour Fatima Benbrima de l'agence Shade, spécia- bane, est distributeur. Son produit phare est une tanie et les Emirats arabes unis. Nous visons aussi un ex-directeur de l'agence foncière de Tizi
lisée dans la communication et le marketing, le sorte de bière hallal avec cinq saveurs. Baptisée des clients européens à cause de l'explosion de la Ouzou, qui était au box des accusés. Il est
business du hallal est en train de se démocratiser «Moussy», ce produit très répandu au Moyen- demande dans ce secteur. Nous sommes à présent poursuivi, lit-on dans l'arrêt de renvoi,
jusqu'à séduire de grandes marques bien fran- 0rient a attiré son attention de par son originalité, à la recherche de nouveaux distributeurs dans le d'avoir durant son exercice à la tête de cet
çaises, comme Fleury Michon, Knacki, Charal ou son goût et il a tout de suite pensé que cette bois- vieux continent», affirme-t-il. organisme, attribué de manière illégale
Duc. «Avant, parler du hallal était tabou, aujour- son avait sa place sur le marché français. La bière Selon les spécialistes du secteur, le marché du hal- des lots de terrain. Lors de son audition, il
d'hui les Français ont pris conscience de ce véri- Moussy contient un taux très infime d'alcool envi- lal en France devrait croître chaque année de 15%, a nié les faits, renvoyant la balle au wali de
table business», dit-elle. «Ce sont plus de 5 mil- ron 0,05%, mais des fetwas prononcées par des ce qui fait dire à Cedomir Nestorovic, professeur l'époque qui a, selon lui, attribué une tren-
lions de consommateurs potentiels, soit presque imams arabes, en particulier ceux de l'Arabie de marketing dans une école de commerce de Pa- taine de lots de terrain. La cour se réunira
10% de la population.» Elle ajoute : «Avec toute
Saoudite, l'ont déclarée licite et buvable. Du coup, ris, que le marché hallal dépassera, à terme et de pour délibérer à l'issue des plaidoiries des
cette histoire d'identité nationale ressassée par les
ce liquide magique semble rencontrer un grand loin, celui du bio. Y. F. avocats. H. Azzouzi
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010- 5

L’ACTUALITÉ

ILS FONT FACE AU NON-RESPECT DE LA DÉFENSE JUSTICE


EXPÉDITIVE
Les avocats dénoncent ET LOIS
RÉPRESSIVES

les «dérives» de la justice… «Plaider pour


une réconciliation
judiciaire»
L
a justice est malade», tel est le
triste constat auquel arrive Me
Miloud Brahimi, au terme de sa L'on a le sentiment que le justiciable
longue carrière d'avocat agréé auprès est considéré comme un ennemi par
de la Cour suprême. Les procès re- la justice de son propre pays», dé-
tentissants n'ont de cesse, ces der- plore Me Brahimi. «Alors que ce n'est
nières semaines, de mettre au-devant qu'un citoyen qui se retrouve, à un
de la scène un secteur qui fait face à moment de son existence, en indéli-
de nombreuses critiques, dont des catesse avec les lois. Mais, il dispo-
accusations récurrentes de partialité. se de tous les droits pour pouvoir se
«La justice souffre d'indénombrables défendre dans un tribunal, dans la
insuffisances, la plus notable étant sérénité», poursuit-il. Ce dernier ap-
son rapport au justiciable», ex- pelle d'ailleurs à une «réconciliation
plique-t-il. Mais pas seulement. Car, judiciaire, entre la justice et le justi-
si d'aucuns mettent en doute l'impar- ciable». Et le fait est qu'aujourd'hui,
tialité des jugements rendus, la vox mieux vaut pour le citoyen lambda
populi reste fermement convaincue de ne pas avoir affaire à la justice,
que le Palais de justice est le seul en- qu'il soit accusé ou plaignant. Lois
droit où les verdicts ne sont pas déci- qui versent dans le tout répressif ou
dés. «Il faut avoir la foi des charbon- frais de justice excessifs, les en-
niers pour penser que la justice en traves à «l'exercice d'une justice
Algérie est indépendante, et que les équitable sont nombreuses», affir-
juges ont une autonomie totale», dé- me Me Brahimi. «L'on assiste à une
plore M e Brahimi. Cet avis est espèce de course aux changements
d'ailleurs partagé par nombre de ses de textes publiés, telle que plus per-
confrères. sonne ne s'y retrouve vraiment. Tou-
Et si formellement l'appareil judi- tefois, et contrairement aux des-
ciaire semble tout ce qu'il y a de plus seins de cette multiplication, la
libéré des interventions «exté- ‘‘naturel’’, il n'y a même plus besoin troie le plus gros du jugement à la nais à peine d'entamer ma plaidoi- situation ne fait qu'empirer»,
rieures», dans la réalité les choses d'interventions politiques et de seule estimation du juge principal. rie, que le magistrat qui présidait constate-t-il. Et cette «sarabande»
sont tout autres. «En surface, l'on ne ‘‘coups de fil’’», explique un avocat «Et là, oui, il y a des risques de dé- m'a interrompu : ‘‘Maître, vous n'al- ne laisse présager rien de bon. «Cet-
peut pas se rendre compte qu'il y a agréé à la Cour suprême. «Les juges, rives. Quelque part, ils étaient une lez pas m'appendre la loi.’’ De même, te banalisation de la répression ex-
des pressions. Cependant, les juges ces fonctionnaires dépendants de sorte de garde-fous». L'une des il y a quelques mois de cela, je plai- prime une approche extrêmement
et autres magistrats reproduisent, à l'Etat, sont formatés de sorte à ce que autres entraves à la pratique d'une dais devant un autre magistrat, j'ai inquiétante de la liberté individuel-
l'infini, d'anciens réflexes, et il leur lorsqu'ils reçoivent certaines af- justice «sereine» est la surcharge voulu citer un passage du procès- le», s'inquiète Me Brahimi. «D'au-
est très difficile de sortir de ce car- faires, accompagnées du matraqua- sous laquelle croulent les magistrats. verbal. Le président m'a interrompu, tant plus que ces mesures et cet ar-
can», estime M e Amara Mohcène, ge médiatique et politique que l'on «On leur met un couteau sous la gor- en disant : ‘‘Mais, on l'a lu ce procès- senal juridique ne signifient pas que
avocat à la cour. Me Chérif Chorfi, connaît, ils les ‘‘liquident’’, en leur ge : les statistiques», concède M e verbal.’’», raconte M e Brahimi. les droits fondamentaux des ci-
avocat agréé auprès de la Cour suprê- donnant l'orientation devinée ou si- Chorfi. Certes, quoique anecdotiques, ces toyens soient garantis», estime pour
me, bien que plus tempéré, abonde gnifiée», reproche Me Amara. «A partir de là, si l'on parle d'obliga- récits sont révélateurs, pour lui, du sa part Me Chorfi. «Et puis, ces ré-
tout de même dans le même sens : tion de résultats, d'impératifs d'un malaise vécu au sein des tribunaux. pressions sont-elles la réponse adé-
«En dépit de la bonne volonté de ma- DROITS BAFOUÉS ET NON- nombre de dossiers traités par mois, «Si je fais l'addition ‘‘ne me parlez quate ? Sont-elles à même de remé-
gistrats intègres, intellectuellement RESPECT DE LA DÉFENSE cela se fait automatiquement au dé- pas de droit’’ et ‘‘ne me parlez pas de dier à un phénomène qui prend de
parlant, je ne crois pas qu'il y ait une Mais le déséquilibre d'un verdict «ne triment de la qualité», déplore-t-il. faits’’, je me demande alors quelle l'ampleur, comme la consommation
grande indépendance. Même si en veut pas forcément dire résultat com- Et, évidemment, au détriment de la valeur équitable a un procès. Mais de drogue par exemple ?», s'interro-
apparence, elle en a toutes les mandé ou corruption des magis- défense de l'accusé. Car, le droit de la aussi et surtout à quoi sert un avocat, ge l'avocat. Raison pour laquelle il
formes», constate-t-il. D'autant plus trats», avance toutefois Me Chorfi. défense n'est pas forcément respecté, et comment fait-il pour défendre au est devenu impératif de chercher
lorsqu'il s'agit d'affaires «sensibles». Car, si la justice «est malade», la fau- tant l'appareil de la justice est «expé- mieux son client ?», analyse-t-il. Un d'autres mécanismes, d'introduire
«La justice est une justice-fonction te est en partie à imputer au «système ditif». «Ce n'est pas qu'il ne soit pas Etat de droit ne peut être consacré et des peines alternatives applicables
qui n'a pas changé de nature. Elle lui-même», au fonctionnement de respecté, mais plutôt bradé», estime bâti que par le biais d'une justice for- sous conditions, à l'instar des tra-
n'est qu'un autre bras du pouvoir», l'institution. La restriction du Me Chorfi. Me Brahimi est, pour sa te et indépendante. «Ce qui est prati- vaux d'intérêt général. «Car, on a
accuse M e Brahimi. D'ailleurs, de nombre d'assesseurs présents lors part, bafoué plus catégorique. «Sur qué aujourd'hui est très loin de ce qui tendance à oublier que la prison est
l'avis de tous, il est improbable que d'un procès peut aussi contribuer à le plan formel, oui, ce droit est incon- est attendu par un pays, qui aspire à quelque chose d'extrêmement déli-
les gros dossiers soient exempts, lors biaiser son issue. «Avant, ils étaient testablement respecté. Mais sur le devenir un Etat de droit. La justice cat. Y condamner quelqu'un est un
de leur traitement par la cour, d'inter- une dizaine, ensuite réduits à quatre plan réel, ce n'est malheureusement est parfois à l'ordre, parfois à deux drame absolu qui brise une vie»,
actions ou de la prise en compte par et aujourd'hui, ils ne sont plus que pas le cas», confie-t-il. Et, afin de té- vitesses, parfois à toute vitesse», de juge Me Brahimi. «Les sanctions sont
les magistrats de «considérations» et deux», précise Me Amara. Ce qui ré- moigner de ces «basiques» bafoués, résumer Me Brahimi. trop lourdes, il faut que le législa-
d'influences. «C'est devenu presque duit du poids de leur décision et oc- il relate : «L'année dernière, je ve- Ghania Lassal teur réfléchisse à des sanctions in-
telligentes et idoines», affirme pour
sa part Me Amara, et ce, en s'inspi-
rant par exemple «de ce qui se fait
EXTRADITION DE ABDELMOUMÈNE KHALIFA dans des pays qui ont une expérien-
ce dans ce domaine et qui innovent

La décision reportée au 30 avril dans le cadre pénitenciaire», pour-


suit-il. Il semblerait toutefois que
cette «élasticité» et cette compré-
hension mutuelle soit encore très
L a décision d'extradition de Rafik Abdelmoumène Khalifa en
Algérie a été reportée au 30 avril prochain à la demande du
ministre britannique de l'Intérieur, Alan Johnson, a annoncé,
décision, le juge Timothy Workman avait estimé que l'extradi-
tion de Khalifa «ne contrevenait pas à la Convention internatio-
nale des droits de l'homme». Le ministère britannique de la Jus-
loin. «On a parfois l'impression que
tout est fait pour compliquer les
mercredi, un porte-parole du ministère. Selon la même source, tice avait indiqué, pour sa part, que la décision d'extradition a été choses, au lieu d'essayer de les faci-
M. Johnson a demandé un délai supplémentaire pour l'examen de prise suite à une série de procédures qui ont abouti à l'annonce de liter et de les simplifier», se désole
cette affaire, justifiant ce nouveau report par la «complexité» du l'acceptation, en la forme, de la demande algérienne et à l'exa- Me Brahimi. Et la nouvelle réforme
dossier. Le ministre britannique de l'Intérieur devait rendre initia- men de l'objet de la demande, ainsi que la vérification des pièces n'est pas faite pour arranger les
lement sa décision avant le 24 octobre dernier, mais il avait obte- à conviction. La demande algérienne pour l'extradition de Khali- choses. «C'est quasi-insurmontable
nu un report à quatre reprises, en incluant celui qui porte la nou- fa est basée sur des documents relatifs à la falsification de l'hy- pour les justiciables», s'insurge-t-il,
velle date butoir du 30 avril. Le ministre de la Justice, garde des pothèque de la villa familiale et d'un local commercial jusqu'à la en ajoutant : «Les frais de justice,
Sceaux, Tayeb Belaïz, a déclaré dernièrement que le ministère constitution du groupe Khalifa. Parmi les autres chefs d'inculpa- huissiers, traductions et autres est
britannique de l'Intérieur allait se prononcer sur l'extradition de tion retenus contre lui, figurent également les cas de vols surve- un handicap énorme, auxquels les
Khalifa le 31 mars, précisant toutefois que la décision pourrait nus au niveau des différentes agences d'El Khalifa Bank sur plus modestes ne peuvent faire face
faire l'objet d'appel. En juin 2009, la justice britannique avait ac- ordre de l'accusé lui-même, la gestion anarchique et la négligen- que difficilement.» «Comment parler
cepté d'extrader Abdelmoumène Khalifa et de le remettre aux ce ayant marqué les transferts de devises sous couvert de di- d'une justice équitable pour tous,
autorités judiciaires algériennes, mais cette décision devait être verses transactions qui étaient, en réalité, selon la liste des chefs dans ces cas-là ?», conclut Me Brahi-
validée par le ministre britannique de l'Intérieur. A l'issue de cette d'accusation, des détournements organisés. (APS) mi. G. L.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 7

ÉCONOMIE

BAISSE DU PRIX DU GAZ SUR LE MARCHÉ SPOT CÉRÉALES


Les transformateurs
L’Algérie recommande renouent avec l'OAIC
une baisse de la L
es transformateurs de céréales ont repris langue avec l'Office algérien
interprofessionnel des céréales (OAIC) pour effectuer des enlèvements
de blé dur, a indiqué hier le directeur général de cet organisme,

production du gaz
Noureddine Kehal, cité par l'APS. Ces industriels avaient décidé de manière
unilatérale de bouder le blé dur de l'OAIC produit localement, préférant recou-
rir aux importations suite à une baisse substantielle des cours de cette matière
première sur les marchés internationaux. Une trentaine de transformateurs ont
jusqu'à présent confirmé leur volonté de faire des achats auprès de l'OAIC sur
les 117 transformateurs conventionnés avec cet office, a précisé M. Kehal. «Il
●Le marché du gaz a été ébranlé par le développement de l'exploitation des réserves de a été enregistré avant fin mars plus de 26 transformateurs venus reprendre
gaz conventionnel aux Etats-Unis. leurs quotas habituels en blé dur», a-t-il souligné. Des dizaines de milliers de
quintaux stockés ont été ainsi écoulés après l'ultimatum lancé par cet office.

L
'Algérie va proposer à
Suite au retrait des transformateurs, les ventes de l'OAIC sont passées de 1,7
Oran une réduction de la
million de quintaux par mois à moins de 600 000 q depuis octobre 2009. Cet
production du gaz lors-
organisme étatique dispose de près de 6 millions de quintaux de ce type de
qu'elle va accueillir la session
céréales. Le rythme de ses ventes actuel évalué à 600 000 q par mois est trop
du Forum des pays exporta- lent pour permettre à l'OAIC d'avoir des infrastructures de stockage pour la
teurs de gaz le 19 avril pro- production de cette saison. Il faudra arriver à 1 voire 1,2 million de quintaux
chain. Le Forum international par mois afin que la situation se décante. Se retrouvant avec des quantités
de l'énergie a été l'occasion importantes de ce blé suite à une production nationale record de la campagne
pour le ministre de l'Energie 2008-2009 (9 millions de quintaux), l'office avait alors décidé de donner à ses
et des Mines, Chakib Khelil, clients un délai jusqu'au 1er juin prochain pour reprendre leurs approvisionne-
de poser le problème du recul ments, sous peine d'être exclus des prix subventionnés en cas d'un nouvel ren-
du prix du gaz sur le marché chérissement des prix des céréales sur le marché international. Une conven-
spot. Si les prix du pétrole sont tion liant l'OAIC aux transformateurs oblige ces derniers à s'approvisionner
«bons», comme l'ont déclaré mensuellement auprès de cet organisme à raison de 50% de leur capacité de
plusieurs ministres des pays trituration, et ce, à un prix administré de 2280 DA/q pour le blé dur et de 1,85
membres de l'Organisation
PHOTO : DR
DA/q pour le blé tendre. M. Kehal fera savoir en outre que le groupe de travail
des pays exportateurs de chargé de réactiver le Comité interprofessionnel des céréales (CIC), créé en
pétrole, le marché du gaz a été 2002, s'est réuni lundi dernier pour «réactualiser les missions de ce comité et
ébranlé par le développement les réadapter aux conjonctures actuelles de la filière». Ce groupe de travail est
de l'exploitation des réserves Le prix du gaz naturel à 4 dollars sur le marché spot n'est pas viable pour les producteurs
composé de représentants des céréaliculteurs, de transformateurs, de l'OAIC,
de gaz conventionnel aux Forum des pays exportateurs ministres et responsables de coopération et de développe- de consommateurs, de boulangers ainsi que des ministères concernés dont
Etats-Unis. Dans une déclara- de gaz et la dixième session de 64 pays entre pays producteurs ment économique (OCDE). ceux de l'Agriculture, des Finances et du Commerce. Le CIC sera un organis-
tion à la presse, faite mardi à ce forum doit avoir lieu le 19 et consommateurs. Selon le secrétaire général de me consultatif. Nora Boudedja
Cancun au Mexique, ville qui avril à Oran. Pour le ministre, Ces travaux étaient orientés l’OPEP, les Etats-Unis ont
abrite le Forum international «le prix idéal pour le gaz vers la maîtrise de la volatilité mis en œuvre une politique de
de l'énergie, le ministre algé- serait celui du baril de pétrole des cours du pétrole. Le ton stabilisation qui vise à élimi- INTERNET
rien a estimé que le prix actuel divisé par six. Historiquement, avait été donné par le secrétai-
L'Algérie se prépare
ner la volatilité et la spécula-
du pétrole brut, autour de 80 il a été divisé par dix, mais re général de l’OPEP, le tion à grande échelle. C'est ce
dollars, convient au marché et actuellement c'est par vingt, et Libyen Abdallah El Badri, qui qui explique une certaine sta-

à l'IPV6
semble être accepté pour une ce n'est pas viable pour les a estimé qu'il fallait travailler bilité des cours du pétrole
période de six mois ou même pays producteurs», ajoutant dur pour réduire la volatilité actuellement entre 70 et 80
une année. Mais le prix du gaz que le prix devrait être de 8 ou des cours du pétrole. L'année dollars le baril. De son côté, le
naturel à 4 dollars sur le mar- 9 dollars et qu’actuellement, il 2008 a été historique puisque
ché spot n'est pas viable pour
les producteurs, a indiqué le
existe un surplus sur le marché
mondial du gaz qui a été gon-
les cours du pétrole ont connu
une hausse à près de 147 dol-
directeur de l'Agence interna-
tionale de l’énergie, le H amid Bessalah, ministre de la Poste et des Technologies de l'information
et de la communication, a annoncé hier à Alger la mise en place de la Task
Force IPV6 Algérie, qui constitue un instrument opérationnel pour le déploie-
ministre. Pour cela, l'Algérie flé par la baisse des importa- lars le baril en juillet et une Japonais Nobuo Tanaka, a
évoqué la mise en place en ment de ce nouveau protocole d'Internet. Le ministre s'est exprimé à l'ouver-
va recommander une réduc- tions américaines, vu que les baisse à 32 dollars le baril en ture des travaux de la conférence internationale sur l'IPV6 où participent des
tion de la production pour le Etats-Unis produisent du gaz décembre à cause de la crise commun avec l'OPEP d'un
calendrier d'action dans la experts et d'éminentes personnalités. «Cette conférence se veut un espace de
rééquilibrer. «Nous ferons non conventionnel. Pour reve- économique mondiale. sensibilisation des différents acteurs et parties prenantes sur l'état d'avance-
cette recommandation le 19 nir à la 12e réunion ministé- Plusieurs organisations impor- déclaration ministérielle fina-
ment du projet IPV6 au niveau mondial, tout en présentant notre feuille de
avril au Forum des pays rielle du Forum international tantes participent au Forum le. Hier, dans la matinée, les
route pour répondre à cette nécessité de migration. Elle a été précédée par
exportateurs de gaz», a de l'énergie (IEF) qui a eu lieu international de l'énergie prix du pétrole étaient à 82,92 une journée de tutorial, animée par un spécialiste dans le domaine à l'atten-
annoncé le ministre devant la durant deux jours à Cancun au comme l’OPEP, l’Agence dollars le baril à New York et tion des cadres concernés au niveau des différents secteurs.» M. Bessalah, qui
presse. L'Algérie préside pen- Mexique, mardi et mercredi, internationale de l’énergie à 81,77 dollars à Londres. a souligné que cette nouvelle technologie «ne cesse d'accroître depuis 2008»,
dant cette année 2010 le la rencontre a regroupé les (AIE) ou l'Organisation de Lies Sahar a cité l'exemple de la Commission européenne qui a fixé, pour ses membres,
un objectif de 25% de l'utilisation de l'IPV6 par les administrations, les institu-
GISEMENTS DE TIMIMOUN tions et les entreprises à fin 2010, ainsi que des pays africains et du Moyen-
Orient qui déploient de plus en plus ce type de protocole. A l'horizon 2012, le

La mise en production prévue


monde n'aura plus le choix que de migrer vers ce protocole puisque tout
l'adressage est déjà utilisé par le 1,5 milliard d'internautes qui ne représentent
que 20% de la population mondiale. Reste donc à connecter les 80%, ce qui

au second semestre 2013


nécessite plus d'adresses. Latif Ladid, président du Forum mondial de l'IPV6, a
noté : «Sur 67 millions d'internautes en Afrique, avec un taux de pénétration de
6,8%, l'Algérie totalise actuellement 4 millions d'internautes, avec un taux de
pénétration de 12%», qualifiant ce taux d'«appréciable». Kamel Benelkadi
JTotal,ean-François Arrighi de Casanova,
directeur Afrique du Nord du groupe
décembre 2009 le permis d’exploitation
du périmètre de l’Ahnet. Le potentiel du
une forte position au Nigeria avec des
réserves gazières importantes. Notre inté-
a révélé que le budget de l'investis-
sement nécessaire pour développer les
gisement est estimé à plus de 300 mil-
liards de mètres cubes de gaz. Selon ce
rêt pour cette possible route d'exportation
est donc très logique», a-t-il affirmé. «L'affaire Algérie Télécom-EEPAD
champs de Timimoun est de 920 millions
de dollars. «Nous allons développer avec
responsable, la première période d'exploi-
tation devrait débuter en juin 2010 et
D’un coût estimé à 13 milliards de dol-
lars, le gazoduc transsaharien est destiné à a dépassé le cadre commercial»
Sonatrach 8 gisements sur une superficie s'étalera sur une période de quatre ans. acheminer 20 à 30 milliards de mètres Moussa Benhamadi, directeur général d'Algérie Télécom, est revenu sur
très étendue et ce projet présente des défis Ceci dit, Total compte préparer avec cubes de gaz naturel du Nigeria vers l'affaire opposant l'Eepad à Algérie Télécom en affirmant qu'elle
techniques, car le gaz est contenu dans Sonatrach un plan de développement, l’Europe via l’Algérie et le Niger à partir «a dépassé le cadre commercial. Le dossier est au niveau du ministère de
des formations très compactes. L'objectif devant être soumis aux autorités compé- de 2015. Ce gazoduc intercontinental sera la Poste et des Technologies de l'information et de la communication».
est une mise en production au second tentes d'ici à juin 2011 dans le but d'une d’une longueur totale de 4128 km, dont Il a souligné : «L'Eepad a fait une proposition il y a 3 à 4 mois et, depuis,
semestre 2013, si le gazoduc GR5 est opé- mise en production en 2014, souligne le 1037 km traverseront le Nigeria, 841 km n'a pas donné signe de vie. Cet opérateur avait fait une offre qui n'était
rationnel. La capacité en phase de pla- directeur Afrique du Nord du groupe fran- le Niger et 2310 km l’Algérie jusqu’à la pas conséquente.» Selon ses déclarations, «le contentieux avec l'Eepad
teau sera de 1,6 milliard de mètres cubes çais. Ledit plan de développement portera côte méditerranéenne. Notons que la s'élève à plus de 3 milliards de dinars, alors que l'offre de cet opérateur
par an», a souligné M. Arrighi de sur les quatre structures principales déjà compagnie française est également pré- ne dépasse pas les 400 millions de dinars, ce qui représente à peine 10%
Casanova dans un entretien accordé à la découvertes sur ce permis avec une pro- sente en Algérie sur les marchés de com- de la créance globale».
revue Pétrole et Gaz arabes (PGA). duction minimum de 4 milliards de mercialisation des lubrifiants et des Des sources proches de l'Eepad avaient annoncé qu'un groupe
«Total vendra sa part de gaz produit à mètres cubes de gaz naturel par an. Par bitumes. Avec un volume de ventes de d'investisseurs industriels algériens a investi dans le capital. Cette
Sonatrach (…) Le contrat de vente doit ailleurs, M. Arrighi de Casanova a expri- 100 000 tonnes/an sur un million de nouvelle équipe a été installée et réfléchit à formuler des propositions
être finalisé», a-t-il ajouté. A rappeler que mé l'intérêt grandissant de son groupe tonnes commercialisées en 2008, Total est concrètes à Algérie Télécom pour sortir de l'impasse. L'urgence est de
le groupe français, en partenariat avec la pour le grand projet du gazoduc transsa- numéro 3 des bitumes en Algérie, après renégocier l'échéancier de paiement des dettes avec l'opérateur public
firme portugaise Partex, avait déroché en harien. «Ce projet a du sens. Nous avons les entreprises Naftal et ETRHB. H. L. reconnu comme «un partenaire stratégique». K. B.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 8

ALGER INFO
BIDONVILLE AL ALOUI (EL MADANIA) CENTRE DE SANTÉ
(BAB EZZOUAR)
Les habitants réclament FAMILLE MENACÉE
D’EXPULSION
leur relogement L es occupants du logement de fonction, mitoyen de la salle de
soins de la cité du 8 Mai 1945 à Bab Ezzouar, se lèvent
contre la décision de les expulser. Si la direction de la santé
applique sa décision, la famille Boumali, constituée de 11
●Les 70 familles du bidonville Al Aloui restent méfiantes ●Elles disent ne plus supporter membres, se retrouvera du jour au lendemain dans la rue.
de vivre dans la précarité, le dénuement et le danger. «Nous habitons le logement depuis 21 ans. La direction de la
es habitants du bidonville Al Aloui, santé a décidé de nous expulser avec pour prétexte de construi-
re sur l’emplacement de notre habitation une polyclinique.
L dans la commune d'El Madania,
réclament une échéance précise et
officielle pour leur recasement dans des
Nous ne pouvons nous opposer à une décision émanant des
pouvoirs publics, mais le problème est que nous n’avons pas où
aller», assure un habitant qui s’est rapproché de notre rédac-
logements décents. Ils déclarent ne pas
croire aux éternelles promesses des auto- tion. Des dossiers ont été déposés auprès de l’APC, mais aucu-
rités locales de les reloger «prochaine- ne solution n’a été proposée aux demandeurs.
ment». Jeudi dernier, les habitants de ce «Voir mes enfants à la rue ne m’enchanterait pas, surtout que
bidonville, l'un des plus anciens de la l’un d’eux est marié et n’a pas de toit. A l’APC, c’est toujours
wilaya d'Alger, sont sortis dans la rue la même rengaine : ‘‘Votre dossier est arrivé et il faut savoir
pour manifester leur colère et demander attendre.’’ J’entends cette réponse depuis 1994, année du dépôt
aux autorités publiques de «ne pas les du dossier. Le responsable du secteur sanitaire de Dergana à
oublier». «On devrait être les premiers à Bordj El Kiffan a même envoyé une correspondance à l’APC ;
être relogés avant les habitants de Diar mais là encore, pas d’écho favorable», affirme la mère de
Echems et ceux de Zaâtcha, hélas, nous famille qui souhaite que la direction de la santé d’Alger soit
voilà relégués en dernière position des indulgente et trouve une solution au résidants, dont le mari s’est
priorités de la wilaya d'Alger», se plaint donné corps et âme pour le secteur de la santé. N. Iddir
un habitant. Selon lui, l’ultime promesse

PHOTO : H. LYÈS
de relogement formulée par les autorités
publiques remonte à l'Aïd El Adha der- HUSSEIN DEY
nier. Certaines familles avaient même fait
leurs bagages, «mais pour rien, c'était une
fausse promesse», s’indigne notre interlo-
L’ERMA ET ASROUT
cuteur. D’une désillusion à une autre, les
habitants d’Al Aloui craignent d’être La grogne des habitants des baraquements ne fait que commencer
À PIED D’ŒUVRE
sacrifiés une fois de plus. «Nous sommes par le chef de cabinet du wali délégué, lement leur crainte de la menace d’élec- es entreprises Erma et Asrout, unités de Hussein Dey, sont à
plus meurtris que les habitants de Diar mais sans que celui-ci nous informe de la trocution qui les guette au quotidien. «La L pied d’œuvre à travers le territoire de la commune et celle
environnante de Maqaria.
Echems, de Doudou Mokhtar et date de notre relogement», précise-t-il. En quasi totalité des habitants ont recours au
autres…», clame un autre habitant. Il fait, bien qu’une promesse de relogement piratage d’électricité, faute d’un raccor- Pour l’entreprise de réfection et de maintenance de l’éclairage
affirme que certaines familles occupent dans le cadre du programme des 10 000 dement légal», affirment-ils. A cela, il public, ses éléments activent jour et nuit pour l’installation des
ce bidonville depuis plus de 30 ans, alors logements à distribuer dans les mois à faut ajouter l’absence d’un réseau d’assai- candélabres et le remplacement des luminaires défectueux,
que d’autres y ont élu refuge depuis pas venir leur a été faite, les 70 familles du nissement susceptible d’éviter les odeurs avons-nous constaté sur place.
moins de 10 longues années. Toutes sont bidonville Al Aloui restent méfiantes. «Il nauséabondes et fétides qui ont fini par «Ces éléments font de l’excellent travail. Ils viennent d’instal-
originaires de la municipalité d’El y a quelques mois, ils nous ont promis de nuire notamment à la santé des petits ler des poteaux électriques au niveau de certaines ruelles du
Madania. «Ils nous ont recensés à plu- nous reloger à Tixeraïne, avant que ce site enfants, nombreux à souffrir d’allergies et quartier Vauban qui étaient dans le noir, ainsi qu’au niveau de
sieurs reprises, ils nous connaissent, nous ne soit affecté à d’autres personnes», s’in- de problèmes respiratoires. Mais, ce qui la cité Police. Ils vont s’attaquer, dans les prochains jours, à la
ne sommes pas des étrangers», souligne- dignent-ils. Ils disent ne plus supporter de fait grandement défaut dans ce bidonville, cité du 4 rue Belkacem Touati, à proximité de l’Ecole paramé-
t-il. Un père de famille, évoquant l’action vivre dans la précarité, le dénuement et le c’est la non-alimentation des taudis en dicale d’Alger, pour installer des lampadaires au niveau de la
de protestation organisée à la fin de la danger. «Pas plus tard qu'avant-hier, deux eau potable. «Nous sommes résignés à cour et du parking», affirme le président de l’association du
semaine passée, dira : «Nous avons reven- serpents ont fait leur apparition dans les partager des robinets collectifs, installés quartier Boujemaâ Moghni.
diqué nos droits d’une manière pacifique baraques, ils ont semé la panique parmi par les autorités locales, alors que tous Pour l’autre entreprise, en l’occurrence Asrout, les éléments de
et civilisée dans le but de nous faire les résidants et terrorisé les petits les foyers du voisinage sont approvision- l’unité de Hussein Dey procèdent chaque jour aux opérations
entendre par les responsables de la enfants», racontent nos interlocuteurs. nés H24», déplorent-ils. Djamal G. de réfection de la chaussée et de nettoyage qui lui sont assi-
wilaya déléguée.» «Nous avons été reçus Les habitants d’Al Aloui ont exprimé éga- gnées. N. K.

SUR LE VIF 24 HEURES


CONTRASTE LES VIGNETTES une disponibilité des différents cabinets situés
AUTOMOBILE DE 1000 ET vignettes, afin de ne pas dans cette cité. Des
1500 DA INTROUVABLES pénaliser le citoyen- bouchons se forment à
Les vignettes automobile de conducteur, alors que l’intérieur de la cité qui
1000 et 1500 DA étaient d’autres proposent connaît une circulation
introuvables, hier, au niveau carrément l’extension du énorme du fait que plusieurs
des guichets des postes ou délai d’acquisition sur cabinets médicaux y sont
des recettes des impôts. Que l'ensemble du premier installés. «Nous rencontrons
ce soit à Hussein Dey, à la cité trimestre de chaque nouvel beaucoup de difficultés pour
Malki, à Sidi M’hamed ou exercice, comme cela se fait accéder à nos logements»,
encore à Hydra, des partout en Europe. A bon se plaint une dame. Les
centaines d’automobilistes, entendeur ! parkings, occupés à longueur
craignant de tomber sous de journée, sont également
DES TRAVAUX ET DE une source d’ennuis pour les
l'effet des pénalités fixées à L’ANARCHIE À LA CITÉ
150% du montant de la habitants qui ne trouvent
DE L’HÔPITAL (ROUIBA) plus d’espaces pour garer
vignette au dernier délai,
couraient dans tous les sens La cité de l’Hôpital, comme leur voiture durant la
à la recherche de ce fameux son appellation le laisse journée. Les disputes avec
ticket. «Je me demande ce deviner, est située à les gardiens de parkings sont
qu’il faut faire pour acquérir proximité de l’hôpital de un décor habituel dans ces
Rouiba. Elle est actuellement lieux. Une meilleure
PHOTO : H.LYES

cette vignette. Faut-il que je


cherche au niveau des un interminable chantier. Les organisation s’impose pour
kiosques à tabac ou chez les travaux y durent depuis rompre avec cette situation
revendeurs informels plusieurs mois. Les habitants «d’anarchie».
installés à proximité des se plaignent du bruit et des
HORAIRES DES PRIÈRES
daïras pour en trouver ?», désagréments créés par les
s’interrogeait un engins. Les «visiteurs» vivent El Fedjr 05 h 06
automobiliste. Les aussi la même situation, Dohr 12 h 52
Une Algérie euphorique suite à une qualification à la Coupe du monde et une autre retardataires espèrent d’autant qu’il s’agit El Asr 16 h 26
démunie qui se «débrouille» comme elle peut face à la cherté de la vie. toutefois une prolongation notamment de malades se El Maghreb 19 h 15
du délai jusqu’au 1er mai et rendant auprès des El Icha 20 h 33
El Watan - jeudi 1 er avril 2010 - 8

CONSTANTINE INFO
BIDONVILLE DE FEDJ ERRIH JOURNÉE
SCIENTIFIQUE
A quand une opération de relogement ? O DENTAIRE
rganisée à l'initiative de l'établissement Bekkouche
Oroddent, une journée scientifique dentaire se tien-
●Ce sont 1 120 familles qui s’entassent comme elles peuvent, au milieu des rats, des mouches, des dra, samedi 3 avril, à la salle El Mizania. Trois commu-
nicants animeront cette rencontre, en l'occurrence le Pr.
moustiques et des chiens errants, attendant un hypothétique recasement. Stefen Koubi, de l'université de Marseille, Yves Von
Sinner, chargé de cours à l'institut CEPTA de Genève, et
out au nord de la cité Emir Abdel- sont, le moins qu'on puisse dire, dé- Sabine Leclef, diplômée en pédagogie des sciences den-
T kader, ex-Faubourg Lamy, le bi-
donville de Fedj Errih (col du
vent) étale ses tentacules sur plusieurs
plorables. En l'absence de route car-
rossable, l'on se demande d'ailleurs
comment procèdent ces habitants
taires en Belgique. Les conférenciers se pencheront,
entre autres, sur l'approche esthétique en technique cé-
ramo-métallique, les restaurations des dents antérieures
centaines de mètres, et pourrait at- pour évacuer leurs malades et com- et postérieures en composite et la gestion sans en-
teindre, si rien n'était fait pour l'éradi- ment ils agiraient en cas d'incendie. combre de la prothèse mobile sur implants. S. B.
quer, la bourgade de Békira. La cité Fedj En hiver, ce sont des masses d'eau qui
Errih grandit à vue d'œil, et aux yeux de envahissent ces taudis. Pas de gaz de
certains riverains, le chiffre de 1 120 fa-
milles installées est bien loin de refléter
ville et pas d'eau potable pour eux, à
l'exception de quelques puits dissé- BÉNI H'MIDEN,
la réalité. Celles-ci s'entassent comme
elles peuvent, au milieu des rats, des
minés ça et là, et dont le nombre est
loin de satisfaire les besoins de cette NATURE ET
PATRIMOINE
mouches, des moustiques et des chiens population estimée à plus de 10 000
errants, attendant un hypothétique reca- habitants, mais plutôt les eaux usées
sement. Certaines d'entre elles sont là et les détritus rejetés par la cité Halbe-
depuis les années 1950. Les premières à del, située en amont du quartier, qui a commune de Béni H'miden abritera, samedi 3
s'installer dans ce véritable nid d'aigle,
niché à fleur de montagne, étaient des
leur pourrissent le quotidien. En plus
de l'habitat précaire, les pères de fa-
Lconstantinois e
avril, la 4 édition de la journée du printemps
de l'intellectuel. A cette occasion, il sera
familles d'ouvriers, employés dans les mille que nous avons rencontrés sou- organisé des visites au site historique Tiddis ainsi qu'aux
carrières de Faubourg Lamy. Ils avaient lèvent tous le même problème, celui deux régions Djenane El Baz et El Souiri. Une ren-
décidé de construire des maisons de for- du chômage qui touche la tranche contre littéraire et poétique, qui se déroulera au nouveau
tune pour se rapprocher de leur lieu de moyenne des occupants de ce bidon- lycée de Béni H'miden, sera également au menu. S. B.
travail, auxquelles sont venues se gref- ville en âge de travailler. Cependant,
fer, au fil des ans, des centaines de tau- la principale source d'inquiétude de-
dis, créant ainsi un immense bidonville.
Les habitants de Fedj Errih attendent
meure la santé des enfants, dont la
plupart, disent-ils, surtout les nourris-
LES JOURNÉES DU FILM
avec impatience une évacuation, ayant
trop tardé, surtout que des rumeurs per-
sons, seraient atteints d'asthme chro-
nique ; d'aucuns évoquent d'autres
FRANCOPHONE
sistantes font état de la programmation éven-
tuelle d'une opération de relogement. C'est
teur urbain de Bab El Kantara ; mais, depuis,
rien n'a filtré sur les résultats de cette opéra-
maladies comme la gale ou la tuberculose.
Dans ces conditions inhumaines, été comme
LE 7e ART À
ce qu'on a appris de certains membres du co-
mité de quartier qui nous ont confirmé le
tion, au grand dam des habitant. Une source
proche des services de la daïra dira que le re-
hiver, les habitants de Fedj Errih lancent un
appel pressant aux autorités pour qu'elles L'HONNEUR
passage, au mois de mai 2008, d'une com- logement de ces familles n'est toujours pas à daignent enfin jeter un regard sur leurs souf-
mission de recensement composée de repré- l'ordre du jour, tout en reconnaissant que les frances et mettre un terme à leur calvaire. e ciné-club de
sentants de la daïra de Constantine et du sec- conditions dans lesquelles vivent ces gens F. Raoui L Constantine de
l'Association 100%
culture, en collabo-
A QUAND
L'ASSAINISSE
Le sport s'invite à l'esplanade ration avec la mai-
son de jeunes Ah-
med Saâdi, sise à la

MENT DES de la brèche cité Filali, organise,


du 3 au 10 avril, les
Journées du film
CAVES ? A mbiance des grands jours à l'esplanade de la pla-
ce des Martyrs où, tout au long de la journée de
foulée, les conditions d'inscription. C'est d'ailleurs
le but de la manœuvre, nous explique le président de
francophone.
L'évènement, qui
mercredi, se sont succédé handballeurs et handbal- la ligue de hand-ball qui précise avoir placé à bon en est à sa deuxiè-
e mercure enregistre déjà
L des hausses significatives
que les Constantinois perçoi-
leuses en herbe, pugilistes et adeptes de full-contact
et les sports de combat, de plus en plus prisés, autant
escient cette journée sous le slogan de «Viens jouer
avec nous». Au bout du compte, souligne ce dernier,
me édition dans la
ville des Ponts, se
par les enfants que par les jeunes adultes. Suivies l'essentiel dans ce rassemblement de jeunes talents matérialisera en
vent comme les signes avant- partenariat avec
coureurs d'un été pénible, avec par une foule nombreuse, les joutes à l'affiche de est de mettre plus l'accent sur l'aspect ludique que
cette journée printanière parfumée aux senteurs des sur le côté sportif dont le succès est pourtant évi- les ambassades du Cameroun, Cana-
ses corollaires les moustiques da, de France, Grèce, du Maroc, de Roumanie, du Sé-
et les mauvaises odeurs éma- fleurs d'oranger, proposées en contrebas de l'espla- dent, sachant que douze équipes, dont six fémi-
nade par de nombreux vendeurs à la sauvette, ont nines, ont répondu à l'invitation. Un engouement si- négal, de Serbie, Suisse, Tunisie et de la délégation
nant des voiries, et surtout des Wallonie-Bruxelles. Les cinéphiles constantinois pour-
caves d'immeubles, dans toutes suscité la curiosité des badauds. Mais pas seule- milaire, sinon plus marqué, s'est manifesté à l'égard
ment. Agglutinés par dizaines autour des garde-fous du noble art et des arts martiaux. Dans le premier ront apprécier, durant toute une semaine, douze œuvres
les cités. Une opération de cu- cinématographiques, entre cinéma d'auteur, documen-
rage et de désinfection s'impose dressés tout au long des aires de jeu et de combat, les cas, les organisateurs proposaient une affiche de 12
adolescents semblaient, pour leur part, réellement combats dont 5 en catégorie benjamine, 2 en cadets, taires et films pour enfants qui ont été présentés à Al-
impérativement, précisément ger, et le seront à Oran du 15 au 22 avril. Une séance
en cette période. L'OPGI de- intéressés par les exhibitions offertes. Les moins ti- 3 en junior et autant dans la catégorie supérieure. Au
mides ont d'ailleurs vite franchi le pas en marquant menu des arts martiaux, les amateurs se sont régalés spéciale, mardi 6 avril à 14h, est prévue pour les en-
vrait se pencher sur ce problè- fants, avec un film d'animation, Max & co, suivi de
me, sachant que des relents pes- auprès des organisateurs l'intérêt qu'ils portaient à au fil des 18 combats d'exhibition proposés dans
telle ou telle autre discipline et connaître, dans la différentes catégories d'âge. Ahmed B. Carbone ennemi public n°1, documentaire sur le ré-
tilentiels envahissent déjà les chauffement de la planète. Le ciné-club a l'ambition de
cages d'escalier. faire connaître un cinéma porteur d'expériences, de
Tout le monde s'en plaint, sur-
tout que le risque des MTH est RETRAITÉS DE L'EX-CMT vécu et de fiction, où les valeurs humaines sont pré-
sentes en permanence, à travers des œuvres d'une gran-
réel. Lors de l'allocution d'ou-
verture de la Journée mondiale
de l'eau, le 22 mars, au palais
Le point sur les revendications de diversité thématique. F. H.

Malek Haddad, le wali, en pré- es retraités de l'ex-complexe 5% est perçue comme « du mé- dès lors qu'il n'y a rien en leur fa- PROGRAMME DES TROIS 1ères JOURNÉES
sence des autorités locales et
des responsables des différents
L moteurs tracteurs de Oued
H'mimim (CMT) demandent au
pris pour eux, qui ont tant donné
au pays, pendant de longues an-
veur. Ils s'en prennent, par
ailleurs, à la fédération nationale Samedi 3 avril :
organismes hydriques, a enga- coordinateur de wilaya des retrai- nées, au même titre que les mar- des travailleurs retraités (FNTR), 13h 30 : cérémonie d'ouverture
gé les secteurs en charge de tés, Mostapha Bouchagour, d'or- tyrs». Cette question, comme en ces termes : «C'est une organi- 14h : C'est pas moi, je le jure. (1h 50'Canada)
l'assainissement de la ville, en ganiser, dans les meilleurs délais, d'autres d'ailleurs, interpelle l'en- sation qui appartient à tous les
l'occurrence l'APC, la SEACO une assemblée générale pour dé- semble des retraités de Constanti- retraités, elle est censée dé- Dimanche 4 avril
et l'OPGI, à lancer, d'ores et battre des difficultés vécues par ne, tous secteurs confondus, fendre leurs droits. Nous n'allons 14h : Marie, Haïti et le coiffeur. (20 mn. Québec,
déjà, une vaste opération de dé- cette frange. « De nombreux pro- «pour conjuguer les efforts et fai- pas nous laisser faire cette fois- Canada, Algérie)
moustication avec nettoyage blèmes qui se posent avec acuité, re aboutir toutes nos doléances ci.» L'on saura qu'une rencontre 14h 30 : Symphonie marocaine (1h 45'. Maroc)
des avaloirs et des oueds et trai- dont l'augmentation de la pen- visant l'amélioration de la situa- regroupera, le 14 avril prochain,
tement des eaux usées «en vue sion de retraite », disent-ils. Nos tion des retraités », ajoutent nos les retraités pour faire le point sur Lundi 5 avril :
de préparer un été tranquille interlocuteurs exigent une aug- interlocuteurs, qui se considèrent les questions relatives à leurs re- 14h : Rwanda pour mémoire. (1h 08'. Sénégal)
aux Constantinois ». F. H. mentation de 12%, car celle de comme des laissés-pour-compte vendications. S. B. 15h 15 : Le papier sera bleu. (1h 35'. Roumanie)
El Watan - Jeudi 1 er avril 2009 - 08

TIARET INFO
TAGDEMPT HABITAT RURAL
«LES CHIFFRES SONT
Option pour l’agrotourisme EXAGÉRÉS !»
●«Après avoir été hantés par les terroristes, les lieux ont retrouvé le calme et la quiétude qui
suscitent presque de la fierté».
our ses caractéristiques géogra- pour la détente et la villégiature. «Après vures rupestres à Azouania, les ruines et
P phiques, le village de Tagdempt, 7
km à l’ouest du chef-lieu de wi-
laya de Tiaret, reste une destination des
avoir été hantés par les terroristes, les
lieux ont retrouvé le calme et la quiétu-
de qui suscitent presque de la fierté»,
les grottes et goûter au repas tradition-
nel sous des tentes érigées pour la cir-
constance. M. Belarbi Ouadhah, maire

PHOTO : DR/ ARCHIVES


plus prisées en ce début de printemps. apprend-on. de Tagdempt, que nous avons croisé, le
Cette région, déjà fortement boisée, re- week-end dernier, dit «s’engager à ins-
cèle d’innombrables sites touristiques, INNOMBRABLES SITES taller des citernes d’eaux tout en
de vrais atouts à même de susciter un TOURISTIQUES veillant à la sécurité des lieux». Côté
tourisme que les professionnels quali- D’ailleurs, ce vendredi, une quarantai- commodités, le maire s’est vu octroyé
fient d’agrotourisme. Les familles nom- ne de personnes entameront une ran- un projet de réalisation d’un pont au lieu
breuses se déplacent lors des week-ends donnée, la première du genre à l’initiati- dit «Skoufi» à raison de 20 millions de 17.158 fellahs ont bénéficiés de logements dans le cadre de
pour prendre l’air dans des espaces na- ve de l’association de la préservation et dinars pour permettre une meilleure cir- l’habitat rural à travers les différentes localités de la wilaya
turels, tels le plateau ou les vastes éten- la promotion de l’archéologie. Les invi- culation automobile.
dues de la Mina, sites paradisiaques tés auront le loisir de découvrir les gra- A. Fawzi
17.158 des 19.953 logements de type rural ont été réalisés
dans les différentes localités de la wilaya, principalement en
AÏN-BOUCHEKIF faveur des fellahs comme le stipulent les textes. Le rapport
établi par la commission de l’APW fait état de 37435 de-

L’armée produira des véhicules


mandes. Un chiffre que le wali et même certains élus trou-
vaient exagéré par rapport au nombre réel des fellahs ins-
crits dans différents organismes agraires. La chambre de
l’agriculture parle de 11.000 adhérents. «Même si on pous-

tout terrain
’est pour s’enquérir de visu de l’état d’avancement du pro- prévu dans le cadre de la valorisation du potentiel industriel, la
se le raisonnement un peu plus loin, dira une source, peu
des 30.000 fellahs dont on parle possède des titres de pro-
priété». « il y a anguille sous roche !» A. F.
C jet relatif au montage de véhicules par les militaires que sous-traitance industrielle et fabrication de pièces plastiques et
nous nous sommes dirigés, jeudi dernier, vers le site industriel
situé sur la route à double-voie qui mène vers Aïn Bouchekif
caoutchouc, peinture et vitres, ressorts et amortisseurs, radia-
teurs, faisceaux de câbles, moquettes et autres accessoires au-
CULTE
en longeant l’aéroport Abdelhamid Boussouf. L’industrie avec
le complexe SNVI qui a cédé de grosses
tomobiles. Le transfert du site industriel «FATIA» de l’EPE
SAADA au domaine militaire s’est fait
LE PDG DE BTK
parts (60%) à BTK (Behm-Titan-Kai-
ser) et la défunte FATIA donnent tou-
suivant résolution n° 04/2003, rachat à
titre gracieux d’une valeur de 448 mil-
SE CONVERTIT À L’ISLAM
jours l’illusion d’un décollage écono- lions de dinars et résolution n° 01/65 du e directeur général et représentant de la BTK, M. Emile
mique imminent. L’entrain pour ce 24/04/2006 (transfert site industriel Lsulmane.
Behm, vient d’opter officiellement pour la religion mu-
Une conversion religieuse ponctuée par un maria-
projet de reprise reste bien réel en dépit «FATIA» au domaine militaire). Cette
d’un décor aux alentours abrupt qui passe d’armes avec une entité aujour- ge avec une algérienne qui ne change rien à la donne écono-
cache mal une gigantesque usine qui a d’hui dissoute a été officialisée. Selon mique locale. Pour rappel, l’accord portant création d’un
coûté initialement plus de 6 milliards de le décret présidentiel n° 09-222 du 29 joint-venture sur la base des actifs de la division carrosserie
dinars. Des travaux en appoint ont été juin 2009, cet établissement, placé sous industrielle de la SNVI-TIARET a été conclu sur une
entrepris. À commencer par l’apport en tutelle du ministère de la défense natio- concession du capital de l’ordre de 60% au profit du
eau à partir du barrage de Dahmouni. nale, est chargé d’assurer la concep- consortium français BTK (Behm-Titan-Kaiser).
D’autres travaux sont entrepris à l’inté- tion, les études, le développement, la M. Behm et M. Mokhtar Chahboub, PDG de la SNVI,
rieur et la main-d’œuvre locale reste production et la commercialisation de avaient souligné auparavant «leur volonté d’exporter à l’in-
toujours pressentie. Dernièrement, le véhicules tout-terrain. Au-delà des mis- ternational bien que le but à moyen terme était de renforcer
maire a été sollicité pour 14 postes ( 5 sions qui lui sont assignées, l’ouverture les positions (de la SNVI) en Afrique et au Moyen Orient
pour l’administration et 9 pour la sou- vers d’autres secteurs est même implici- avant de s’attaquer aux marchés européens».
dure). S’étendant sur une superficie de 45 ha dont 6,5 couverts, tement prescrite conformément aux dispositions du décret pré- L’investissement direct étranger ne dépasse pas les 10 mil-
l’ex-partie algérienne SAADA avait achevé à 100% le génie- sidentiel n° 08-102 du 26 mars 2008. Cela signifie clairement lions d’euros. A. F.
civil, le VRD et la charpente métallique. Reprise donc sous un partenariat. Il y a des Allemands, des Iraniens, des Asia-
l’autorité militaire, l’usine produira théoriquement 30.000 vé- tiques et même des pays du Golf intéressés. On parle de plus
hicules/an, 11.000 au démarrage, des véhicules 4X4. Il est en plus des Allemands. A. F. IMPÔTS
EN BREF «PLAIDOYER POUR
SESSION DE L’APW : L’APC DE TIARET polémique. Certains exploitants de taxis L’AMBASSADEUR DE LA MALAISIE EN
UN CIVISME FISCAL»
VISITE
NON INVITÉE
Est-ce un simple oubli que de n’avoir pas
invité les élus, surtout le maire du chef-
prétextent «en plus de la cherté de
l’appareil qui coute 30.000 dinars et son
installation à Oran, les clients ne sont
Son excellence, l’ambassadeur de
Malaisie, Hasroul Sani Mouchtabir, a
L ’administration
«prestataires» fiscale semble faire face à un pro-
blème de communication entre elle et ses nombreux
et trop souvent «la méconnaissance des textes
lieu alors que durant les débats, pas prêts de s’astreindre au paiement du effectué, ce mardi, une visite dans la induit inutilement des désagréments aux contribuables»
certaines questions auraient pu prix au kilomètre en ville sachant que région où il a pu découvrir les nombreux alors que «beaucoup de facilités sont accordés si au préa-
fatalement susciter l’implication des certaines destinations coûteraient les vestiges tant naturels lable la bonne foi est prouvé». C’est par ces propos quelque
concernés dans certains dossiers. 100 dinars». Déjà au départ, la prise en qu’archéologiques. Après une halte à la peu apaisants et destinés à une meilleure connaissance des
Etrange situation que les uns ont mis sur charge du client est facturée à 20 dinars célèbre jumenterie Chouchaoua, l’hôte méandres de cette institution publique que MM. Hadjidj Fa-
le compte du changement opéré au auxquels s’ajoutent les kilomètres de Tiaret a visité les tombes funéraires rid et Mohamed Chaimi, respectivement sous directeur du
niveau de la présidence de l’APW alors parcourus. Un dilemme que les uns et les berbères se trouvant à Lejdar dans la contrôle fiscal et chef d’inspection, ont abordé, chacun à sa
que d’autres évoquent une négligence à autres n’arrivent pas à résoudre quand commune de Medroussa. A. F. manière, la rencontre tenue avec la presse locale lors du fo-
un quelconque niveau. A. F. bien même les modes de transport sont rum de radio-Tiaret organisé chaque jeudi à une heure de
appelés à faire une mue sitôt les LOGEMENTS FNPOS : LE WALI grande écoute. «Il faut faire la différence entre fraude et
TRANSPORT : LES COMPTEURS DE LA différents projets achevés. A. F. PRÉCONISE UNE DÉLIBÉRATION évasion fiscale», a fait savoir un des deux cadres invités de
DISCORDE S’agissant des retards et des l’émission. «Localement, font savoir nos invités, les objec-
Les nouveaux exploitants de taxis, SANTÉ : PREMIÈRE POSE DE LA PTH promesses sans fin émises par les tifs ont été dépassés ces trois dernières années, car on est
principalement ceux des lignes urbaines Une première médicochirurgicale au responsables du Fond National de passé de 99,90% en 2006 à 109% en 2009». En 2007 les
du chef-lieu, se sont vus contraints niveau du secteur sanitaire de Tiaret. Péréquation des Oeuvres Sociales objectifs tracés par la direction ont été de 185%, alors qu’en
d’installer des compteurs, condition Trois chirurgiens et un radiologue (FNPOS), le chef de l’exécutif a 2008 le taux était de 107% au moment où 80% des contri-
préalable à l’octroi de la fameuse carte d’Alger ont été, hier, les invités du préconisé, en marge des débats en buables sont imposés au régime du forfait. L’administration
verte donnant droit à l’exercice de cette service de traumatologie pour conduire plénière de l’APW, «une délibération des impôts dans le cadre de la restructuration a lancé un
activité. «Pour l’heure, rappelle le et superviser une opération de pose de exhortant les pouvoirs publics centraux programme de réalisation destiné à l’implant de centre
directeur des transports, 67 taxis se sont PTH. Une pose de prothèse jamais pour faire cesser l’activité de cet d’impôt et siège de proximité. En plus du siège central ré-
vu octroyés la décision» alors que 1400 encore pratiquée dans cette enceinte organisme qui n’a pas été à la hauteur aménagé, d’autres structures sont en cours de réalisation.
autres n’ont pas encore souscrits à sanitaire et qui coûtait cher aux des espérances tant des souscripteurs S’agissant du «fichier local des fraudeurs», M. Hadjidj Fa-
l’opération. À vrai dire, l’installation de nombreux patients qui attendaient pour que des responsables locaux». rid fait savoir qu’une fois passés les délais il y a «la procé-
compteurs a fait naître une certaine certains depuis des années. A. F. C’est dire l’insatisfaction ! A. F. dure de redressement qui intervient». A. F.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 9

RÉGION CENTRE

LOCALITÉ DE CHEBLI À BLIDA AÏN DEFLA

Des routes impraticables, Sensibilisation


au don de sang
des habitants excédés A
l'occasion de la Journée maghrébine de don de sang, célébrée le
30 mars, la radio locale de Aïn Defla a consacré toute une jour-
née à cet événement. Elle a permis ainsi à plusieurs interve-
●Les habitants de Chebli sont exaspérés par le mauvais état des axes routiers qu'ils sont nants (représentants d'associations, hommes de religion, médecins,
obligés d'emprunter quotidiennement et par le danger permanent auquel ils s’exposent. sportifs et chanteurs) de donner leur point de vue sur ce thème et de
lancer des appels à travers les ondes, afin d'encourager la population

L
'une des curiosités consta-
de Aïn Defla à effectuer, comme eux, le geste qui peut sauver des vies
tées dans la localité de
humaines. Pour ce faire, les services de la direction de la santé et de la
Chebli est que souvent la
population (DSP) de la wilaya, appuyés par l'Association des don-
chaussée est plus élevée que le
trottoir, ce qui provoque inon- neurs de sang et le directeur de la station de radio, ont affecté un véhi-
dations et dégâts, les jours de cule de transfusion sanguine juste à proximité du siège de la radio lo-
pluie. «Là où il fallait décaper cale. Signalons que le don de sang dans la wilaya de Aïn Defla
complètement, des travaux de commence à entrer progressivement dans les mœurs, grâce aux ac-
colmatage et de bricolage ont tions menées régulièrement par l'Association des donneurs de sang
été opérés. Ils se sont succédé de la wilaya. Toutefois, la mobilisation des donneurs, à elle seule, ne
et c'est ainsi que se sont consti- suffit pas, et le mouvement associatif gagnerait à s'impliquer davanta-
tuées des sortes de strates ; des ge pour venir en aide aux personnes ayant un besoin urgent en sang,
couches ajoutées les unes aux telles que les victimes d'accidents et les hémophiles. Aziza L.
autres à n'en plus finir !», nous
explique un entrepreneur, qui
se dit étonné par le silence des
services techniques et de Vastes opérations
de reboisement
contrôle. Par ailleurs, depuis
plusieurs mois, l'axe routier
Chebli-Birtouta est devenu im-
praticable. D'énormes trous le
jalonnent sur six kilomètres, D ans un souci de protéger l'environnement et de faire face aux dan-
gers de la pollution, des opérations de reboisement sont menées
dans la wilaya de Aïn Defla, avec l'aide de la Conservation des forêts
jusqu'à la gare de Birtouta.
Les chauffeurs effectuent de et de la direction locale de l'environnement. Ainsi, plus de 15 000
véritables slaloms pour tenter arbres ont été plantés en zones montagneuses et des milliers d'autres
de les éviter, souvent en vain. publics œuvrent à réduire le chaussée n'a pas encore été res- l'autre de ces routes sont excé- en milieu urbain, dans le cadre d'un vaste programme de reboisement
Cette route est si défectueuse et nombre des accidents de la cir- taurée. Les véhicules qui s'y dés par l'état catastrophique de et de lutte contre l'érosion, les inondations et la pollution. Aussi, une
en si mauvais état qu'elle est ré- culation. L'état de la voie Che- croisent, sont obligés, soit ces deux axes principaux et in- pépinière spéciale a été créée pour la plantation d'arbres le long du
duite, par endroits, à une sorte bli-Boufarik n'est guère d'emprunter la moitié saine de contournables, et par le danger tronçon de l'autoroute Est-Ouest qui traverse la wilaya de Aïn Defla
d'archipel où les restes d'as- meilleur. Un projet d'achemi- la chaussée et d'encombrer ain- permanent qu'ils représentent. sur 104 km. Plus de 700 000 arbres commencent déjà à y pousser. De
phalte de l'ancienne chaussée nement de l'eau vers une autre si la circulation, soit d'utiliser, Ils en appellent à la responsabi- leur côté, des exploitants de carrières de calcaire, récemment ou-
apparaissent comme des îles. commune de la wilaya a eu pour les uns, la partie sérieuse- lité des élus locaux pour sortir vertes au niveau de la commune d'El Attaf, se sont engagés à planter
Les autorités des deux com- comme conséquence de défon- ment endommagée et en subir de cette sorte d'enclavement. des arbres dans le périmètre des gisements, dans le souci de préserver
munes semblent ne pas voir le cer la route sur plusieurs kilo- les conséquences. Les habi- Rahmani Mohammed l'environnement, indiquent-ils. A. L.
danger que cette route repré- mètres. Malgré la fin des tra- tants de Chebli qui empruntent
sente, à l'heure où les pouvoirs vaux depuis des mois, la quotidiennement l'une ou

AMÉNAGEMENT DU SITE DE BECOURT Journées théâtrales


pour enfants
Un parc urbain en projet L a maison de la culture Emir Abdelkader, dans le chef-lieu de la wi-
laya de Aïn Defla, a abrité dernièrement les Journées théâtrales
L e site de la cité Becourt, située au cœur
de la ville de Blida, sera prochaine-
ment transformé en un parc urbain. La dé-
abritaient plus de 260 familles. Sur ce
nombre, 257 ménages ont été relogés un
peu partout sur le territoire de la wilaya.
cation et sans aucune garantie d'indemni-
sation. Ce n'est qu'après quelques années,
que les instances concernées ont procédé
nationales destinées aux enfants. Cette 9e édition, organisée par la di-
rection de la culture et l'association Afaq de la ville d’Arib depuis le
29 mars et qui prend fin aujourd’hui, jeudi 1er avril, a vu la participa-
cision a été prise récemment par les autori- Jusque-là, tout va bien, sauf que les 5 fa- à la régularisation de la situation de ce tion de plusieurs troupes nationales, ainsi qu'une troupe venue de Tu-
tés locales, à l'occasion de la dernière milles qui continuent d'occuper les lieux terrain pour une évaluation du prix des nisie. Celle-ci a fait la joie, avant-hier, des enfants impressionnés par
visite du ministre de l'Aménagement du ne savent plus à quel saint se vouer pour bâtisses démolies. Depuis 2005, nous les spectacles de prestidigitation et de clowns, savamment interprétés
territoire, de l'Environnement et du Tou- pouvoir être relogées dans des apparte- avons contacté toutes les autorités compé- par les artistes tunisiens, qui ont été applaudis par les jeunes specta-
risme dans la wilaya de Blida, au grand ments décents, à l'instar des autres fa- tentes afin qu'elles mettent fin à notre cal- teurs et leurs parents. Ces derniers ont particulièrement apprécié ces
dam de certaines administrations et orga- milles. «Le vaste terrain du site de Be- vaire, mais en vain», a ajouté une citoyen- moments offerts aux enfants durant leurs vacances scolaires. A. L.
nismes qui y prévoyaient la construction court est pratiquement délaissé. Il ne concernée. A l'occasion de la même
de leurs nouveaux sièges. Le choix d'im- demeure la destination favorite des délin- visite du ministre de l'Aménagement du
planter dans ce site un parc urbain a été
adopté pour clore les longues listes de pro-
quants qui l'on transformé au vu et au su
de tout le monde, en un lieu de débauche et
territoire, le wali de Blida, nous avait indi-
qué que suite à des instructions émanant TÉNÈS
jets qui devaient y être installés (siège de
la radio locale, grand centre commercial
de drogue. Cela fait plus de 6 années que
nous frappons à toutes les portes sans au-
du ministère des Finances, les indemnités
ne pourront pas être allouées aux per- Regroupement des
professionnels de la pêche
qu'avait proposé un entrepreneur venu cune suite, hormis des promesses en l'air», sonnes concernées pour le moment. Leur
d'un pays du Golfe...). Une manière aussi nous a déclaré un des résidants non encore montant, qu'on refuse de divulguer, sera
«d'aérer» le centre-ville de Blida. Rappe- relogé. D'un autre côté, les anciens pro- intégré dans l'enveloppe financière al-
lons que le site de Becourt, dont la superfi- priétaires des maisons démolies récla- louée au projet du parc urbain qui sera réa-
cie dépasse les 12 000m2, a été récupéré
pour raison d'utilité publique, après la dé-
ment, à ce jour, leur indemnisation. «Les
autorités locales ont eu recours à la démo-
lisé sur l'assiette foncière en question.
Asma Bersali
L es différents acteurs locaux du secteur de la pêche sont conviés
aux pré-assises régionales de la pêche et de l'aquaculture qui au-
ront lieu en mai prochain, à Chlef, nous a appris le directeur de la
molition d'une centaine de maisons qui lition de nos bâtisses, sans aucune justifi- pêche et des ressources halieutiques de la wilaya. Dans ce cadre, le
coordinateur de ces rencontres au niveau national a été reçu la semai-
SOUTIEN À L'EMPLOI À BOUGARA ne dernière par le wali de Chlef. Selon notre interlocuteur, le premier
responsable de la wilaya a accueilli favorablement cette proposition

Désenchantement des jeunes entrepreneurs et assuré de la disponibilité de ses services pour l'organisation d'un tel
rendez-vous. Placé sous le thème «La durabilité de l'exploitation», ce
rendez-vous constitue une étape préparatoire aux assises nationales

Lgara,esusage
bénéficiaires de locaux à
professionnel à Bou-
dans la wilaya de Blida,
somme, le désenchantement
de ces jeunes est manifeste,
d'autant qu'ils sont également
des difficultés liées à la renta-
bilité de leur activité. Kamel,
menuisier depuis deux ans,
tire que peu de bénéfices. Aus-
si, je lance un appel pour que
des marchés soient proposés
qui auront lieu en octobre prochain, à Alger. Il s'agira d'évaluer la si-
tuation du secteur et d'adopter les mesures et le programme qui seront
mis en œuvre au cours du plan quinquennal 2010-2014. Il réunira les
contestent le choix du site qui déçus par ces constructions à nous dira à ce propos : «Les aux jeunes promoteurs au ni- cadres du ministère de tutelle, l'ensemble des directeurs locaux de la
se trouve éloigné de la zone ur- étages, peu conformes à la na- dépenses engagées pour le veau des chantiers de pêche ainsi que les responsables et adhérents de la Chambre nationale
baine, et situé à proximité ture de certaines activités né- loyer et le remboursement de constructions immobilières de la pêche et de l’aquaculture. Rappelons que la wilaya de Chlef dis-
d'une forêt, ce qui ne contribue cessitant l'installation de gros la banque m'empêchent de par exemple.» Un souhait pose d'un littoral de 120 km qui s'étend de Beni Haoua, à la limite
pas au développement de leurs équipements. Même les pro- rentabiliser mon activité. Les qu'émettent la plupart des pro- avec Tipasa, jusqu'à Decheria, à la frontière avec Mostaganem. Elle a
activités. Aussi, cet endroit est moteurs qui ont loué des lo- clients ne me passent des com- moteurs ayant concrétisé leurs bénéficié, ces dernières années, de trois nouveaux ports de pêche,
loin de susciter l'engouement caux auprès des privés en mi- mandes que de temps à autre projets à travers les dispositifs dont deux sont opérationnels et le troisième en cours de construction.
des jeunes promoteurs. En lieu urbain, sont confrontés à pour des produits dont je ne de soutien à l'emploi. Anis B A.Yechkour
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 9

ORAN INFO
ALIMENTATION EN EAU ET ASSAINISSEMENT VIEUX BÂTI
ENQUÊTE SUR DE FAUX
4 localités raccordées au réseau RECENSEURS
es habitants de vieux immeubles à travers Oran se di-
●Les autorités planchent actuellement sur la nécessité de raccorder Kristel, le village côtier, D sent être victimes d’escrocs qui se font passer pour des
membres de la commission de recensement des familles
directement sur la principale ligne du couloir Mostaganem-Arzew-Oran (MAO). qui pourront être relogées. Ces escrocs auraient même pris
des sommes importantes d’argent de ces infortunées qui ne
e ministère des ressources en eau a alloué une enveloppe planchent actuellement sur la nécessité de raccorder le village rêvent que d’un logement décent où ils n’auront plus peur
L financière de l’ordre de 240 milliards de centimes au
secteur de l’hydraulique dans la perspective de la relance
des travaux de raccordement de l’AEP au profit de quatre lo-
côtier directement sur la principale ligne du couloir Mostaga-
nem-Arzew-Oran (MAO). La réalisation de cette opération
pourra démarrer dans un mois à l’issue de l’étude de faisabili-
de se réveiller sous les décombres. Ayant eu vent de cette
affaire par le biais de citoyens concernés, les services de la
daïra d’Oran ont porté une plainte contre X pour escroque-
calités, avons-nous appris, hier, de source concordante. Il té. La même disposition technique sera appliquée aux autres rie. Ils ont, par ailleurs, sensibilisé les citoyens pour ne pas
s’agit de la bourgade de Sidi El Bachir, des communes de localités qui ont été sélectionnées sur la base de l’ouverture se laisser prendre au piège.
Oued Tlélat et de Benfréha. S’agissant de Kristel, les autorités des plis du 23 mars dernier. Z. Saber En fait, les agents des différentes commissions de recense-
ment des habitants du vieux bâti ou de la classification des
immeubles sont munis de cartes professionnelles qu’ils
LA NOUVELLE STATION D’ÉPURATION doivent présenter lorsqu’ils se pointent dans les immeubles
à inspecter. L’on saura que les services de sécurité ont ou-
vert une enquête sur cette affaire. R. K.
DE AÏN EL TURCK OPÉRATIONNELLE CE MOIS-CI
La nouvelle station d’épuration et de population de 350 000 habitants sera grâce à l’apport du MAO. Le seul IMMEUBLES EN PÉRIL
traitement des eaux usées de Aïn El
Turck, sur la corniche oranaise, sera
mise en service en prévision du
lancement de la saison estivale.
problème qui va persister cette saison
sera l’alimentation de la localité de LA DAÏRA RÉ-INSPECTE
opérationnelle à partir du 16 avril
prochain, a indiqué mercredi le directeur
Concernant l’alimentation en eau potable
des localités balnéaires de la wilaya ainsi
Kristel. Des solutions sont envisagées
pour assurer un approvisionnent régulier LA LISTE PROPOSÉE PAR
de l’hydraulique. Selon ce responsable,
cette station d’une capacité de traitement
que les 33 plages autorisées à la
baignade durant cette saison estivale, il a
des populations et des estivants en
attendant le lancement des travaux de LES SECTEURS URBAINS
de 30 000 mètres cubes d’eau pour une relevé que celle-ci sera assurée h/24 raccordement. T. K. a commission de daïra chargée du dossier du vieux bâti a
Len péril
entamée une opération de réinspection des immeubles
sélectionnés par les secteurs urbains pour évacuer et

300 millions de centimes pour


reloger leurs occupants. Cette commission présidée par le
chef de la daïra d’Oran aura à inspecter 247 immeubles sé-
lectionnés. Au premier jour de sa sortie, la commission a
exclu quatre immeubles. Selon le chef de la daïra, «ces im-

les eaux usées de Aïn Baïda meubles ne sont pas en péril, ils peuvent être restaurés».
Notre interlocuteur fera savoir que la liste des immeubles à
évacuer n’est pas encore arrêtée, le nombre de familles à re-
uivant des informations calvaire des fosses septiques d’appel d’offres national rela- cienneté et la vétusté des loger non plus. «Les secteurs urbains nous communiquent
S recueillies auprès de la
Direction de l’hydraulique,
et les déversements des eaux
usées qui ont contaminé une
tif à ce projet. Notons, d’autre
part, qu’il est prévu très pro-
conduites datant parfois de
l’époque coloniale. Il
leurs propositions sur les immeubles en péril, cependant
dans le souci de nous assurer que les familles réellement en
une enveloppe financière de grande partie des plantations chainement le lancement convient de signaler que la danger soient relogées, nous procédons systématiquement
300 millions de dinars vient agricoles se trouvant dans la d’opérations de rénovation de Société de l’Eau et l’assainis- à un contrôle des immeubles sélectionnés».
être dégagée pour le finance- région. réseaux d’assainissement sement d’Oran «SEOR» a en- En fait, si la daïra opère un deuxième contrôle c’est parce
ment du projet de réalisation Les mêmes interlocuteurs touchant les quartiers de Sidi trepris également des travaux que les citoyens se plaignent des commissions de recense-
du réseau d’assainissement n’ont rien révélé au sujet de la El Houari, Ras Aïn et une par- de rénovation du réseau d’as- ment relevant des secteurs urbains. Mardi, dans l’après
de la zone d’Aïn Baïda, rele- durée des travaux, néan- tie de Haï Fellaoucen pour un sainissement de la wilaya midi, des habitants d’un immeuble en péril à Delmonte se
vant de la commune d’Es-Sé- moins, il convient de signaler montant de 300 millions de d’Oran où il est prévu le chan- sont plaints au chef de daïra des membres d’une de ces
nia. Ce dernier ne peut être que l’entreprise de réalisation DA, dans l’objectif d’élimi- gement d’une moyenne de 45 commissions communales qui auraient privilégié un im-
qu’une aubaine pour les habi- de ce projet sera retenue, d’ici ner les séries de déversements kilomètres de conduites meuble mitoyen au leur et où, toujours selon eux, ils au-
tants de cette localité qui vi- quelques semaines, à l’issue d’eaux usées que connaissent d’eaux usées par an, jusqu’à raient des connaissances. La daïra reçoit plusieurs plaintes
vent, depuis des années, le d’un lancement d’un avis ces sites en raison de l’an- l’horizon 2013. A.Yacine à propos des dépassements des commissions de recense-
ment des immeubles en péril et des familles devant être re-
logées d’où la décision de ce responsable à superviser en
personne l’opération de contrôle des listes d’immeubles ar-
RESSOURCES ET TECHNOLOGIES DE L’EAU rêtés par les secteurs urbains. «Une opération de reloge-
ment est prévue pour le mois prochain et d’autres opéra-

Un salon international en mai tions sont au programme pour les trois mois qui suivent, à
raison d’une opération par mois». Il a précisé que ces opé-
rations de relogement concernent les habitants des im-
meubles en péril à travers Oran. R. K.
ran a été retenue cette an- nouvelle édition, «SIEE
O née pour abriter la 6ème POLLUTEC 2010», on no-
édition du Salon Internatio-
nal des Equipements, des
tera la présence de 350 ex-
posants de 20 pays avec MODERNISATION DU
Technologies et des Services
de l’Eau. Cette manifestation
plus de 6500 visiteurs pro-
fessionnels attendus. Dans
PORT
est prévue du 17 au 20 mai
prochain au palais des expo-
son introduction, la direc-
trice de ce salon, a précisé
LA PREMIÈRE GRUE SUR
sitions du Centre de Conven-
tion d’Oran. La septième édi-
que «le marché de l’eau en
Algérie est en plein essor.
RAIL OPÉRATIONNELLE
tion de l’année 2011 est
prévue dans une wilaya de
L’organisation de ce salon
s’inscrit dans un contexte Lmentesmentduservices du port d’Oran ont procédé, hier, au lance-
de la première phase de l’opération de désengorge-
port des effets d’entreposage des conteneurs, ap-
l’Est du pays, indique-t-on. économique extrêmement
En prévision de la tenue de porteur qui permet à l’Al- prend-on de source crédible. Cette initiative répond au
cette sixième édition, les or- gérie de poursuivre ses in- souci d’améliorer la qua-
ganisateurs ont animé, mer- vestissements pour la réali- lité des prestations conte-
credi, un point de presse à sation des différentes nues dans le nouveau L’entrée en service de la
l’hôtel Royal pour présenter infrastructures pour la ré- projet de modernisation grue a permis de lever
les grands axes et le program- cupération, le traitement et d’augmentation du vo- 60 tonnes de blé et de
me de ce salon international ou la distribution des res- lume de réception des bois selon des procédés
«SIEE POLLUTEC 2010». sources hydriques». L’on marchandises. Dans ce
Cette manifestation organi- saura, selon l’oratrice, contexte, l’entrée en techniques modernes.
sée en partenariat avec le dé- qu’au titre du nouveau plan fonction de la première
partement des ressources en quinquennal 2010 -2014, grue sur rail a eu lieu dans de conditions normales. Cette
eau va présenter aux profes- plus de 10 milliards ont été opération sera généralisée à l’ensemble de l’aire de charge-
sionnels de tous les secteurs d’activités raison de la sécheresse. C’est le cas de la mobilisés sans oublier les 20 autres qui ment et de déchargement des navires à l’aide de moyens so-
une des solutions aux problèmes de région oranaise qui subit presque tous ont été consacrés à ce secteur durant cet- phistiqués. L’entrée en service de la grue sur rail a permis de
l’eau dans les régions qui enregistrent les deux décennies ce phénomène natu- te dernière décennie. lever plus de 60 tonnes de blé et de bois selon des procédés
périodiquement des stress hydriques en rel. Pour ce qui de la participation à cette T. K. techniques modernes et fort avantageux. Z. S.
El Watan - jeudi 1 er avril 2010 - 9

SÉTIF INFO
FORUM INTERNATIONAL TABAC ET SANTÉ DRAÂ KBILA,
BOUTALEB ET BELLAÂ
Le sevrage tabagique et le LES HABITANTS
EN COLÈRE

«Travail sans fumer», des solutions A près une courte accalmie, les mouvements de
protestation des habitants de certaines locali-
tés, qui ont recours à la fermeture de la route pour
se faire entendre, reprennent de plus belle. Plu-
sieurs dizaines de citoyens de Bellaâ, Draâ Kbila
●Il s’agit d’encourager la mobilisation des acteurs dans la lutte contre le tabac source de cancers, et Boutaleb sont sortis dans la rue pour dénoncer
dont la mortalité reste, en dépit des progrès thérapeutiques, toujours élevée. des conditions de vie difficiles. Les habitants de
Bir Smara, rattachée à la commune de Bellaâ, à
es experts et spécia- soit 26,5%, et couvrent 22 l'est de la wilaya, ont bloqué la route menant vers

L listes, ainsi que le


mouvement associa-
tif, ayant pris part au col-
418 enseignants et corps ad-
ministratifs, et surtout
671694 élèves, soit un taux
El Eulma. Leurs revendications sont l'eau potable,
l'aménagement des stades et bien d'autres. Ces ma-
nifestations n'ont cessé qu'après l'intervention des
autorités locales. Les habitants des mechtas Kliaâ,
loque international Tabac et de couverture de 32,75%.
Santé, qui s'est déroulé les Grâce à l'appropriation du Bouzlaten, Akmert et Z'dach, situées à Draâ Kbila,
29 et 30 mars, sont una- projet par le ministère de au nord de la wilaya, ont observé un sit-in aux
nimes à dire que le combat l'Education nationale et celui portes de la mairie pour protester contre l'état de
contre le tabagisme se fait de la Santé, le programme dégradation de la route reliant leur bourgade au
sur deux volets importants : CLEs sera étendu en 2010 chef-lieu de la commune et à la RN74, ainsi que
le sevrage tabagique et le aux 1 622 lycées restants. Il a d'autres carences, entre autres l'eau potable et l'iso-
travail sans fumer (TSF), été permis de constater que lement. Au sud de la wilaya, plus précisément dans
concept qui fait son bon- parmi les 4 762 élèves suivis la localité de Boutaleb, où les habitants ont évoqué
homme de chemin dans les pour sevrage tabagique, 477, les mêmes manques, principalement ceux relatifs
pays du Maghreb. En guise soit 10%, ont complètement à la CW09, la foule n'a été dispersée qu'avec la
de réponse, un cours d'aide arrêté de fumer ; 255 ensei- promesse du P/APC que leurs revendications se-
à l'arrêt du tabac a été lancé: gnants et administratifs sur ront prises en charge. Azza R.
«La formation vise à amé- les 1 485 suivis ont fait de
PHOTO: D.R.

liorer les compétences des


professionnels de la santé à
même. Au niveau des entre-
prises, 1 160 salariés fu- EL EULMA
l'aide et à l'accompagne-
ment des fumeurs, et l'en- Sur 4 762 élèves suivis pour sevrage tabagique, 477, soit 10%, ont arrêté de fumer
meurs ont fait l'objet d'un
suivi dans la consultation CENTRE COMMERCIAL
seignement, qui touche plus d'aide au sevrage tabagique :
de 60 médecins généralistes et résidents en for- meurs sont âgés de moins de 27 ans.» En dépit 564 parmi eux sont actuellement complète- MEHENAOUI AHMED,
mation post-graduation, se fera sous forme de la nonchalance des décideurs du pays, no- ment sevrés, soit les 48, 6%. Le chargé du volet
d'exposés théorique et pratique ; les cours se- tamment le ministère de la Santé, qui n'a tou- entreprise, Dr Bouaoud, de l'association En- UN VRAI GÂCHIS
ront dispensés par des experts et spécialistes jours pas mis en application la convention nour de Sétif, dira à ce propos : «Mis en place
français», souligne le Pr. Mokhtar Hamdi- cadre de lutte anti-tabac (CCLAT), pourtant ra- depuis 2008 par l'Américan Cancer Socièty ans une de nos précédentes éditions, nous
Chérif, épidémiologiste de renom, qui enchaî- tifiée en 2006, le CHU et l'université de Sétif, (ACS), le projet avance. Les résultats enregis- D avons évoqué avec regret l'état d'abandon et de
dégradation du nouveau centre commercial Mehe-
ne : «L'objectif recherché à travers cette ap- en collaboration avec Epidaure -CRLC- trés sur le terrain nous encouragent à aller de
proche c'est former des professionnels pour Montpellier (France), l'UICC et la ligue natio- l'avant. Le travail réalisé dans 14 entreprises naoui Ahmed, situé à proximité du stade Harche
dispatcher la formation à une grande échelle et nale contre le cancer (LNC), ont (une première des deux secteurs, employant plus de 10 000 Amar, non loin de la cité CNEP. Une situation qui
promouvoir l'action à travers les médias et les à l'échelle nationale), mis un programme pilote salariés, donne ses fruits ». Pour le plan d'ac- va en s'aggravant eu égard à l'état dans lequel vé-
ONG pour encourager la mobilisation des ac- d'aide à l'arrêt de la consommation de tabac tion de l'année en cours, le programme touche- gète cette importante structure qui a nécessité un
teurs dans la lutte contre le tabac source de dans la région de Sétif. En se référant à l'expé- ra 45 autres entreprise des wilayas de Bejaïa, investissement considérable de la part de l'Etat. En
cancers dont la mortalité reste, en dépit des rience marocaine, la démarche peut donner de M'sila, Constantine, Bordj Bou Arréridj, Jijel effet, après une inauguration en grande pompe ef-
progrès thérapeutiques, toujours élevée. A titre très bons résultats. L'exemple du royaume ché- et Mila. Mme Touati, chargée du secteur édu- fectuée par le Président il y a de cela quatre ans, les
d'indication, l'augmentation de l'incidence des rifien, exposé par Y. Chami Khazraji, catif, abonde dans le même sens : «Il faut sa- commerçants, qui ont énormément investi, se sont
cancers et maladies liées au tabac au cours de M.H.Afif, M.Bennani, R. Bekkali, mérite l'at- voir que 28,6% des élèves sont des fumeurs et retirés l'un après l'autre quelques mois seulement
ces dernières années suit la progression du ta- tention. Le projet, selon nos interlocuteurs, a 12,7% consomment une autre forme de tabac. après son ouverture pour des raisons évidentes : ce
bagisme. En Algérie, environ 35 000 nouveaux été lancé en 2007 dans 31 établissements sco- L'exposition à la fumée du tabac est très éle- centre est boudé par le public. Les gens ne vien-
cas de cancer sont diagnostiqués chaque an- laires pour couvrir, en 2010, l'ensemble des ly- vée: 4 élèves sur 10 vivent dans un foyer où nent pas ici, nous affirme un commerçant, qui a
née, avec une augmentation de 50% du cées du Maroc. Par rapport aux entreprises, le d'autres personnes fument, 2 sur 3 sont exposés préféré baisser rideau et mettre son local en vente.
nombre de cas entre 1986 et 2000. Il faut souli- programme en concerne 18 dont 13 émanent à la fumé dans les lieux publics, 3 élèves sur 10 Mais à ce jour, il n'a pas trouvé preneur même à un
gner que la consommation de tabac a triplé au du secteur privé. Le programme consistait à ont des parents qui fument, 8 sur 10 pensent prix très attractif pour une ville où le foncier est in-
cours de ces dernières décennies, passant de déployer un plan antitabac tant au niveau sco- que la fumée produite par d'autres personnes touchable. Il est à noter que certains commerçants
7,7% en 1978 à 20,6% en 1998. Le taux de laire qu'à celui professionnel. Entre mai 2007 est nuisible et 10 que la consommation du ta- disposent de plusieurs locaux à la fois, qui sont
prévalence du tabagisme est de 43,81% chez et décembre 2009, les activités de lutte antita- bac devrait être interdite dans les lieux publics. tous fermés et livrés aux pillards et aux SDF. Ces
l'homme et 6, 56% chez la femme ; 50% des fu- bac intéressent 585 établissements scolaires, Kamel Beniaiche derniers temps, certains magasins donnant à l'ex-
térieur du centre sont utilisés par des marchands de
fruits et légumes comme dépôt. L. B.
■ LE RALENTISSEUR DE TOUS LES
DÉSAGRÉMENTS APRÈS UNE FORMATION DE DEUX
ANNÉES EN ANGLAIS MECHTA IGHIL IMZI
La proximité du ralentisseur du périphérique
(AÏT TIZI)
longeant la cité des 360 logements est un
facteur de nuisances diverses pour les L'ambassadeur des USA LA ROUTE FAIT DES
honore 20 lycéens
habitants de la cité. Il incommode les
riverains. Ces derniers interpellent les
autorités pour la prise en charge effective du MÉCONTENTS
plan de circulation d'une cité qui étouffe. on Excellence l'ambassadeur des Etats- précise: «Cette visite vient souligner l'engage-
« Les poids lourds ne ralentissent pas au
niveau de cet obstacle et s'ils le font, ils
S Unis d'Amérique en Algérie, David D.
Pearce, a effectué une visite de deux jours
ment continu du gouvernement américain en
vue de renforcer la coopération américano- L es familles d'Ighil Imzi, une mechta dépendan-
te de la commune de Aït Tizi, située à 70 km au
provoquent un grand bruit qui porte atteinte dans la wilaya de Sétif, les 29 et 30 mars. La algérienne, favoriser le dialogue et promou- nord du chef-lieu de wilaya, ont manifesté leur
à notre tranquillité ; ils constituent une source visite de Djemila, l'antique Cuicul, un site voir la compréhension mutuelle entre nos mécontentement relatif à l'isolement dans lequel
importante de dégradation de notre confort, classé par l'Unesco, et du musée national de la deux pays. Il faut savoir que les relations di- ils se trouvent, imposé par l'état hideux de la route
de jour comme de nuit. Nous souhaitons capitale des Hauts-Plateaux, ont été les autres plomatiques entre les deux pays sont au beau les reliant au chef-lieu de la commune et à la com-
vivement l'ouverture du nouvel axe routier de importantes étapes de la virée. Le diplomate fixe. Nous devons par ailleurs insuffler une mune de Bouandes, à environ 3 km. Celle-ci se
Mezloug, qui nous soulagerait de ce calvaire s'est rendu par la suite à l'école privée d'infor- autre dynamique à nos relations écono- transforme en étang bourbeux dès les premières
qui perdure », dira un représentant de quartier matique et techniques avancées (EPITA) qui miques. Ma visite à cette importante région averses, poussant les habitants à fuir vers d'autres
qui s'est, en ultime recours, rapproché de nos s'est jointe au programme ACCESS en 2008, de Sétif, qui recèle d'énormes potentialités lieux, bien qu'ils retournent, de temps à autre, dans
bureaux afin de rendre public ce problème, dont il a présidé la cérémonie de remise de di- agricoles, industriels, scientifiques et cultu- la région pour cultiver les terres et récolter les
sachant que les autorités concernées, selon plômes aux bénéficiaires dudit programme, relles s'inscrit dans cette optique. La visite olives. Reste le souhait de ceux qui y habitent tou-
notre interlocuteur, n'ont pas voulu donner qui donne l'opportunité aux jeunes lycéens et aux musées de Sétif et Djemila, un site ar- jours: l'amélioration des conditions de vie. Outre
suite aux doléances des habitants des 360 collégiens d'améliorer leurs compétences en chéologique de premier plan, sera certaine- cela, leurs enfants scolarisés doivent parcourir des
logements, érigés aux abords de l'évitement anglais. La visite de l'ambassadeur a été, par ment suivie par les échanges d'experts en la kilomètres au quotidien pour rejoindre les bancs
sud de la capitale des Hauts-Plateaux. K. B. ailleurs, ponctuée par un point de presse, où il matière.» Kamel Beniaiche de l'école. Azza R.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 10

RÉGION EST

RENCONTRE SUR LA FILIÈRE DE LA TOMATE INDUSTRIELLE JIJEL


Sit-in de demandeurs
L'alternative des serres de logements Fnpos
es demandeurs de logements du fonds national de péréquation

multichapelles D des œuvres sociales (Fnpos), retenus parmi les attributaires


dans le lot de 130 unités prévues à Harraten, dans la commu-
ne de Jijel, ont organisé, hier, un sit-in de protestation devant le siège
de la wilaya. Les protestataires dénoncent à travers cette action
l'énorme retard accusé jusque-là dans la réalisation de ces logements
dont le lancement des travaux n'est pas encore effectif. Un bénéficiai-
●Le but de ce regroupement est d'expliquer aux participants le gain de temps que peut re dira à ce propos ne pas comprendre une telle situation six ans après
apporter une mise en culture en serre de ce type. le dépôt de son dossier de logement. L'assiette de terrain pour ce pro-
jet est toujours occupée, notamment par des gourbis. Fodil S.
ne journée de pe, expliquent les profes-

U démonstration
et de sensibili-
sation a réuni, hier, les
sionnels, est le passage des
plants au bloc d'acclimata-
tion essentiel pour éviter
TÉBESSA
principaux acteurs de
la filière tomate indus-
les chocs et les stress à la
plante. Le repiquage méca-
Enquête à l'EPH Allia Salah
trielle de l'Est du pays, nisé sur champ génère un ne enquête préliminaire sur la gestion de l'établissement public
notamment les prési-
dents de la Chambre de
gain de temps également
non négligeable car, nous
U hospitalier de Allia Salah est actuellement en cours, selon une
source digne de foi. La gestion de l'hôpital est passée au crible par
l'agriculture, directeurs dit-on, il faut une journée cette enquête confiée aux éléments de la gendarmerie nationale de
des services agricoles, pour que 25 ouvriers puis- la wilaya de Tébessa, qui s'emploient, depuis quelques jours, à éplu-
patrons des conserve- sent repiquer manuelle- cher les dossiers, surtout ceux comptables, de l'établissement hospi-
ries et agriculteurs des ment 28 000 plants à l'hec- talier. Lakehal Samir
wilaya de Tarf, Anna- tare. Pour une repiqueuse
ba, Skikda et Guelma, tractée et pilotée par quatre
PHOTO:EL WATAN

à l'initiative de la DSA
de Guelma. Le but de
manutentionnaires, seule-
ment deux heures sont né- DIRECTION DE L'ÉDUCATION
ce regroupement est
d'expliquer aux partici-
cessaires. Notons enfin, se-
lon les présidents des DE SOUK AHRAS
pants le gain de temps
que peuvent apporter Il faut une journée pour que 25 ouvriers puissent repiquer manuellement
chambres d'agriculture et
DSA présents, que les ob- Un enseignant agressé par le
28 000 plants à l'hectare
une mise en culture en jectifs de réalisation pour la
serre multichapelles et une mécanisation, fet, selon les explications fournies aux culture de tomate industrielle est respecti- chef du service du personnel
de la phase semis au repiquage des plants. agriculteurs et cadres, il n'y a pas de mys- vement de 2 300 ha à Guelma, 6 000 ha à
Les démonstrations sur champ ont été pré- tère, une machine procède aux semis des Skikda, 2 500 à Tarf et enfin 4 500 à Anna- hafik Mamine, 43 ans, un enseignant à l'école primaire H'rirech
sentées par le staff technique de la conser- graines sur des plateaux préalablement ba. Néanmoins, les équipements spéci- Csement
Salah, a déposé plainte, lundi dernier, au niveau du 8e arrondis-
de la sûreté urbaine de la wilaya de Souk Ahras, contre Zine
verie CAB Benamor sur son site d'El Fed- remplis de terreau à raison de 200 à 850 fiques aux serres multichappelles (venti-
joudj, à Guelma. Présent sur les lieux, plateaux/h. S'en suivra une mise en bloc lateurs, Colling system, système Hafsi, le chef du service du personnel de la direction de l'éducation,
nous saurons d'emblée que les nouvelles de germination en chambre conditionnée d'arrosage, etc.), ainsi que les repiqueuses pour coups et blessures volontaires, séquestration, menaces et pro-
techniques utilisées, qui faudrait-il le sou- qui peu durer de 36 à 48 heures, selon les semi-automatiques tractées viennent tout pos injurieux. Un certificat médical de 15 jours d'incapacité phy-
ligner, constituent une première à l'échelle variétés. Les plants passent ensuite sous juste d'orner le paysage de cette filière, sique, délivré à la victime par l'établissement public hospitalier
de la wilaya, réduisent de moitié la pério- serre multichapelle où l'hydrométrie, la dont le taux de mécanisation également (EPH) a été retenu comme pièce à conviction par les services de sé-
de généralement nécessaire, manuelle- température et l'arrosage sont à comman- spécifique ne dépasse guère les 5% dans curité qui ont aussitôt ouvert une enquête. De fait, la victime s'est
ment, de la phase semis au repiquage sur de électrique pilotée par un ingénieur, cet- les quatre wilayas, 1er pôle à l'échelle na- présentée, pour la septième fois, le 29/03/2010 au service du person-
champ. En clair, cette période passe grâce te phase dure 25 jours, optimisée pour le tionale dans la culture et transformation nel pour demander une audience avec ledit responsable dans le but
à un processus de 2 mois à 30 jours. En ef- développement du plan. La dernière éta- de la tomate industrielle. Karim Dadci de réclamer des arriérés que l'administration de tutelle refuse de ré-
gulariser. Le chef de service aurait, selon la déposition du plaignant,
sommé l'enseignant de quitter les lieux sous peine de le traduire de-
vant un conseil de discipline.
OUM EL BOUAGHI Se sentant doublement pénalisé, ce dernier menacera le chef du ser-

Les jeunes face au chômage


vice de faire éclater certaines vérités préjudiciables pour le même
responsable. L'enseignant sera séquestré à l'intérieur des bureaux de
la direction de l'éducation pendant une heure où il sera insulté, me-
'association des jeunes cadres de Aïn Beïda a organisé, hier, quement très peu d'entreprises génératrices d'emploi. Il reste les nacé de perdre son poste d'emploi et roué de coups de poing et de
L au CFPA, une rencontre-débat avec des jeunes cadres chô-
meurs et des responsables chargés des organismes de l'emploi,
organismes administratifs mais qui n'offrent guère des emplois
durables. Ceci dit, le directeur de l'emploi de la wilaya d'Oum El
pied par le même responsable avec l'aide de deux agents. Evacuée en
urgence, évanoui et gravement blessé, la victime sera gardée sous
comme l'Ansej, l'Angem, la Cnac et des directeurs de l'emploi Bouaghi a souligné les efforts consentis par l'Etat pour faciliter surveillance médicale pendant une demi-journée. Nous venons
des wilayas d'Oum El Bouaghi et de Tébessa. Le sujet débattu est l'insertion de plus d'un millier de jeunes chômeurs durant l'année d'apprendre, par ailleurs, qu'un candidat au recrutement à un poste
lié aux nombreuses formules initiées par l'Etat pour faciliter l'in- 2009. Les mécanismes mis branle pour la création de microentre- d'adjoint de l'éducation, en l'occurrence Badreddine Allouchi, a dé-
sertion des jeunes dans le monde du travail. Chaque année, des prises se poursuivent au profit d'autres jeunes. Le représentant de posé plainte (copie remise à El Watan) au niveau du parquet de Souk
centaines de jeunes diplômés ne parviennent pas à se faire recru- l'Anjem a fait état de la création de 2 000 PME durant les trois Ahras contre le service des concours et des examens de la direction
ter par les organismes étatiques ou les sociétés économiques, im- dernières années, le but étant la redynamisation du monde du tra- de l'éducation pour avoir été privé de voir sa note et son classement.
plantées dans la région. D'autre part, le problème qui préoccupe vail. Nonobstant tous les efforts déployés ici et là pour une Nous avons vainement tenté d'approcher les deux responsables ainsi
les jeunes c'est la formule du pré-emploi. Quand celle-ci arrive à meilleure insertion des chômeurs, notamment par les formules que le directeur de l'éducation. A. Djafri
terme, le jeune cède la place à un autre. C'est là l'une des préoccu- préconisées par les organismes
pations majeures à laquelle font face les nouveaux diplômés, précités, des milliers de jeunes PUBLICITÉ
quelle que soit leur formation. D'autre part, il a été mis l'accent continuent à crier leur ras-le-bol et
sur le peu d'opportunités dont dispose la wilaya en termes de à se sentir marginalisés. Ils exi-
postes d'emploi. En effet, malgré l'existence de deux zones indus- gent des solutions radicales et du-
trielles, l'une à Aïn M'Lila et l'autre à Aïn Beïda, il existe prati- rables. L. Baâziz

HAMMAM SOUKHNA (SÉTIF)


Deux morts et sept blessés
dans un accident
n terrible accident de la cir- vent, au moment où nous met- ments de la gendarmerie natio-
U culation, survenu hier ma-
tin aux environs de 7h 30 sur la
tions sous presse, dans un état
grave. Le choc frontal entre les
nale pour déterminer les cir-
constances de ce nouveau dra-
RN75 reliant Sétif et Batna, à deux voitures a été terrible, se- me sur ce tronçon de la mort. Il
l'entrée ouest de la commune lon l'un des accidentés rencon- est à noter que durant la même
de Tella, daïra de Hammam tré à l'hôpital Seroub El Khatir matinée, un autre accident est
Soukhna, a causé la mort de d'El Eulma. Les victimes ont survenu près de la station ther-
deux personnes- deux femmes été évacuées en urgence par les male de Hammam Soukhna où
parmi les occupants des deux éléments de la Protection civile la gendarmerie n'a enregistré
véhicules de tourisme- et fait à l'hôpital d'El Eulma. Une en- que des dégâts matériels.
sept blessés dont deux se trou- quête a été ouverte par les élé- L. Bourdim
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 10

KABYLIE INFO
WILAYA DE TIZI OUZOU BOUZEGUÈNE
LE GAZ ARRIVE À
Quelle solution pour IBOUYOUSFÈNE
L es 252 foyers représentant quelque 2000 habitants du vil-

Taboukert ? lage d’Ibouyousfène, ont été raccordés, la semaine der-


nière, au réseau du gaz naturel, après seulement 10 mois du
début du lancement des travaux. L’opération de raccorde-
ment effectuée par des représentants de la direction des
mines et de l’industrie (DMI), des responsables de la
●Des encombrements sont signalés à longueur de journée au niveau de Taboukert, Sonelgaz, du président et du vice-président de l’APW, en
sur la RN12 ●Aucune solution n’a été trouvée pour lever ce goulot d’étranglement. présence des autorités locales de la commune et de la daïra
de Bouzeguène et du PDG de Kahrif, a touché le lot n°1

L
a RN12 entre Tizi Ouzou constitué de 726 foyers mais dont seulement 252 sont entiè-
et Azazga a atteint sa rement achevés.
saturation en matière de Le lot comprend en effet, les localités d’Ibouyousfène
trafic routier. Parmi les points (achevé et mis en service), d’Aït Saïd, d’Aït Ikène,
noirs, le tronçon qui traverse le d’Ibekarène (1er lot) et auxquels il faut ajouter les deux
village Taboukert, dans la autres lots d’Ihitoussène (2e lot) de Bouzeguène chef-lieu et
commune de Tizi Rached (20 d’Aït Sidi Amar (3e lot) repris par l’entreprise Kahrif le 14
km à l’est de Tizi Ouzou). De mars 2010 après défection de l’entreprise privée Boutaleb.
nombreux ralentisseurs, dont Le projet d’alimentation en gaz naturel de cette localité
quelques-uns sont extrême- montagneuse a été réalisé dans le cadre du projet complé-
ment pénibles à passer, ont été mentaire (PCSC) du quinquennat 2005/2009.
réalisés sur une courte distan- Le président de l’APW, s’est dit très satisfait de la cadence

PHOTO: EL WATAN
ce, ralentissant ainsi au maxi- des travaux et qu’il remercie les habitants de localité d’avoir
mum la circulation. Un bou- permis cela, expliquant, qu’aucune opposition n’a été enre-
chon inextricable se forme, un gistrée à Bouzeguène pour le passage des conduites de gaz.
vrai calvaire pour les nom- La wilaya de Tizi Ouzou, poursuit le P/APW, a réussi à rat-
breux usagers de la route traper son retard passant, ainsi, de la catégorie «insuffisam-
nationale. Chaque jour, et à Les automobilistes vivent un calvaire quotidien aux alentours de Taboukert ment couverte» à celle dite «moyennement couverte».
n’importe quelle heure de la Nous atteindrons bientôt les 60% de la couverture en gaz
journée, un bouchon se forme pour les usagers de cet axe rou- d’Azazga. Selon les élus de (DTP) puisque la gestion naturel pour atteindre d’ici 2014 les 80 à 90% de couvertu-
sur plusieurs centaines de tier est de trouver une solution l’APC de Tizi Rached, «un d’une route nationale ne re en gaz naturel. Le montant de cette première tranche
mètres, de part et d’autre de la en urgence en attendant son géomètre est en train de recen- dépend pas des APC.» Par coûte aux pouvoirs publics pas moins 115 millions de
localité. «De Azazga à Tizi l’élargissement et sa moderni- ser les terrains qui seront ailleurs, le président de l’APW dinars. Lies Adli
Ouzou, je passe plus d’une sation. «Il faut absolument expropriés en vue d’indemni- de Tizi Ouzou, M. Belabbès,
heure et demie sur la route en décaper ces dos d’âne pour ser les propriétaires des assure : «L’administration de
venant le matin au travail. ramener un peu de fluidité», assiettes se trouvant entre wilaya, notamment, la DTP AÏT ABDELMOUMÈNE
LES JEUNES
Parfois près de 30 mn pour suggère un transporteur. Tamda et Taboukert, sur le ter- qui a été sensibilisée à cet
passer le bouchon de Par ailleurs, on apprend que ritoire de notre commune». effet, est prête à intervenir
Taboukert. Dans l’attente, on dans le chapitre des perspec- Concernant le commerce qui pour solutionner ce problème
stresse et on se fatigue avant
même de nous mettre au boulot
tives de développement du sec-
teur des travaux publics dans la
pullule sur les accotements du
même tronçon, le premier
qui pénalise des milliers d’au-
tomobilistes.» Et à M. Hadj
S’ORGANISENT
! Qu’est-ce qui restera de la
journée de travail…», dit un
fonctionnaire. Dans la longue
wilaya de Tizi Ouzou, figure
l’inscription du projet du
vice-président de l’APC rap-
pelle : «Que ce soit pour le cas
Saïd, président de commission
à l’assemblée de wilaya, de A ït Abdelmoumène, un village de près de 8000 habitants,
dans la commune de Tizi N’Tléta, connaît malheureu-
sement un grand vide culturel et sportif. L’ancienne asso-
dédoublement de la RN12 de ces commerçants ou la recommander : «Afin de parer
file de véhicules qui avancent dont les travaux seront lancés route, des citoyens de à l’urgence, on pourrait amé- ciation culturelle, qui porte le nom de Terbouche Mourad, a
lentement, des visages se cris- avant le mois de juin, avait Taboukert ont signé une péti- nager les accotements, les été mise en veille depuis des années. Le MSA, une autre
pent et des voix pestent. «C’est déclaré le wali lors de sa pré- tion que nous avons transmise élargir et revêtir la chaussée ; association sportive active toujours, mais n’arrive plus à
un cauchemar ce tronçon ! sentation du bilan des activités au chef de daïra pour enlever ça permettra à coup sûr de répondre favorablement à toutes les sollicitations.
C’est à cause de l’étroitesse du pour l’exercice de 2009. Les les dos d’ânes. fluidifier le trafic en attendant C’est dans cet ordre d’idée que les jeunes du village ont
chemin juste après ce virage et travaux de réalisation de l’évi- Malheureusement, l’APC ne le lancement du projet du décidé de créer l’association culturelle Thalwith. Elle a été
des ralentisseurs surtout», tement d’Azazga ont démarré peut pas se substituer à la dédoublement de la RN12.» mise en place récemment. Son jeune président, en l’occur-
lance un automobiliste. L’idéal à hauteur de l’hôpital direction des travaux publics Nordine Douici rence M. Graïchi Arezki, nous dira à propos des objectifs
tracés par son équipe : «Après la mise en veille de l’asso-
ciation Terbouche Mourad, nos jeunes sont livrés à l’oisive-
té. Ce qui a favorisé sans aucun doute l’apparition de fléaux
MAÂTKAS sociaux étrangers à notre localité. Notre association oeu-
vrera pour récupérer le plus possible de jeunes. Nous leur

Ighil Aouène dans le dénuement offrirons un espace culturel où ils pourront s’exprimer à
bon escient. Pour le moment, nous n’avons que deux activi-
tés (le théâtre et la chorale), mais à l’avenir, nous comptons
lancer d’autres activités. Nous attendons seulement notre
I ghil Aouène, situé à quatre kilomètres à l’ouest de Maâtkas, est
l’un des villages où la vie est devenue très précaire. Les habi-
tants déplorent l’absence d’un minimum de moyens de base pour
route communale. D’autres problèmes s’ajoutent à ces
défaillances, comme celui de l’éclairage public, la collecte des
ordures, l’assainissement, et l’état de la route. En effet, l’unique
agrément». Le retour de la vie culturelle dans les villages est
vivement souhaité pour enrayer le spectre de l’oisiveté qui
une vie décente. Le village n’a bénéficié d’aucun projet. Les route traversant le village sur une distance de trois kilomètres est ronge une grande partie de la jeunesse. Aït Idir Hocine
citoyens n’ont ni foyer de jeunes et ni aucun lieu de loisirs pour la à l’état de piste. Les villageois ont interpellé les autorités locales
masse juvénile. Ainsi, les jeunes du village sont contraints de se
déplacer au chef-lieu communal ou vers d’autres lieux pour se
distraire, un tant soit peu. Le chômage a touché la majorité de
pour le revêtement, en vain. Cette situation accentue l’enclave-
ment de ces nombreux hameaux. Quant aux prestations assurées
au niveau de la mairie et de la poste, les citoyens doivent parcou-
LE CALVAIRE DE
cette frange de la population. Hormis les cafés, il n’existe aucun
lieu pour combler le vide auquel ils font face tous les jours. Sur
rir des kilomètres pour en bénéficier. Ceci pénalise lourdement les
vieux, notamment. «La construction d’une antenne de mairie
M’HEND
un autre registre, la localité dispose d’un CEM qui reçoit égale-
ment les élèves des villages voisins : El Bir, Tizi N’Tzougart entre
pour les villages du côté bas de la commune est souhaitable», dit
un citoyen. Quant aux urgences médicales, les citoyens d’Ighil V ictime d’une explosion d’une mine de carrière, alors
qu’il était ouvrier dans une entreprise privée à Tizi
Ouzou, Saïbi M’hend, 54 ans, originaire de la commune
autres. Les lycéens et les collégiens des alentours du CW148 et du Aouène sont obligés de se déplacer à l’hôpital de Boghni. En un
village Ihdouchène sont les plus pénalisés car l’APC ne leur assu- mot, Ighil Aouène est un village oublié, lancent les habitants de la d’Aït Zekki, vit le calvaire quotidiennement. Père de 10
re pas le ramassage scolaire. Il n’est assuré qu’au niveau de la localité. Amar Ikkour enfants, M’hend traine de lourdes séquelles qui lui ont pro-
voqué plusieurs complications sanitaires. La déflagration
DERNIÈRE lui a causé des plaies thoracique, du diaphragme et hépa-
tique. Des complications sont venues s’agripper, telles le
PROJETS BLOQUÉS À LARBÂA Par ailleurs, le lancement des travaux de (PDAU) est en grande partie constitué de diabète et diverses infections qui lui ont engendré une gan-
NATH IRATHEN l’amélioration urbaine attend les crédits terrains privés. Interrogé à ce sujet le grène au niveau de la jambe.
Les projets LSP et celui de l’amélioration alloués et l’achèvement des travaux P/APC de Larbâa Nath Irathen nous dira L’infection lui a coûté l’amputation de la jambe l’an dernier,
urbaine du chef-lieu de la commune de d’alimentation et de raccordement au «nous entreprenons des démarches pour le contraignant à l’usage des béquilles. Son cas se détériore
Larbâa Nath Irathen sont bloqués. réseau du gaz naturel. Aussi, tout projet la cession ou le transfert des principales de jour en jour à défaut de moyens financiers pour une prise
En effet, les projets LSP des 20 et 40 de développement local est compromis assiettes foncières pour initier des en charge médicale dans le pays. Tenaillé par les charges des
logements sont bloqués en raison du en raison de la contrainte foncière que vit projets de développement local». Pour soins et les besoins de sa famille nombreuse, sa pension ne
retard de l’approbation de la révision du cette collectivité locale. La majorité des parer à cet obstacle du foncier, l’APC de la lui permet pas de joindre les deux bouts. Il ne lui reste, de
Plan directeur et de l’aménagement et de terrains constructibles ne relève pas du commune de Larbâa Nath Irathen a ce fait, qu’à se tourner vers les âmes charitables, souhaitant
l’urbanisme (PDAU) de la commune. patrimoine communal et le Plan directeur encouragé le dispositif du logement une éventuelle aide. L’infortuné est joignable au
de l’aménagement et de l’urbanisme rural. Hamid Meradji 0664264860. N. D.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 10

RÉGION OUEST

NAÂMA AÏN TEMOUCHENT RELIZANE


Encore 2 morts
Le bureau des AFS
sur la RN6
Un tragique accident a
Familles d’accueil contesté
entraîné la mort de deux
personnes âgées entre 35 et
40 ans ainsi que deux blessés
graves. Cette terrible collision
cherchent désespérément L es concernés par les affaires sociales au niveau de la com-
mune de Relizane notamment les séniles, les handicapés et
autres ayant droit se plaignent de l'incommodité et de l'in-
est survenue hier, sur la route
Mecheria–El Biodh à hauteur
du lieu-dit «Haraza» entre un
véhicule léger de marque
enfants en kafala adaptation du «coin» qui leur est réservé. Situé au premier étage
au dessus du marché couvert et couvant une toilette publique, «le
bureau en question ne nous facilite en aucun cas l'admission en
cas de besoin», lance ammi Amar, un vieux venu s'enquérir de sa
ATOS et un camion Berlier de ●La satisfaction des demandes de Kafala demeure problématique mensualité forfaitaire. De son côté le jeune Ali, un handicapé
Type GAK venant en sens à Témouchent au point que la DAS s’adresse à d’autres wilayas moteur, s’interroge sur les critères ayant poussé les responsables
inverse. Les deux blessés ont pour ce choix en ajoutant : «A vous d'imaginer les difficultés et
été évacués en urgence par pour faire face à la situation. les souffrances que peut endurer un vieux handicapé pour esca-
les éléments de la protection lader ces marches». En plus de leurs calvaires, les usagers de ce
civile. D. S. ne dame souhaitant désillusionnée : À Témou- base d’une enquête psycho- bureau s'estiment lésés et mal considérés.

Arrestation
U adopter un enfant arriva
en même temps que
nous au bureau chargé du pla-
chent, les demandes sont nom-
breuses et leur satisfaction pro-
blématique au point que la
sociale». Autre ombre au ta-
bleau, sur les 90 demandes en
instance, 60 concernent des
L'élection de ce bureau pour cette franche de la société ne peut
que signifier une marginalisation manifeste de la part des res-
ponsables, note un autre. Issac B.
cement des enfants abandon- DAS s’adresse à d’autres wi- filles, contredisant paradoxa-
de deux malfrats nés. Elle est directrice d’un layas pour répondre à la de- lement la non moins discu-
à Asla CEM à Témouchent, mère de
deux fillettes de 8 et 3 ans et
mande. La situation est telle
que la DAS est même «zappée»
table préférence accordée aux
garçons dans le cas des nais-
BECHAR
Dénoncés par leurs acolytes, demi mais ne peut plus enfan-
ter. Elle désire avoir un gar-
par des familles qui, par des ca-
naux informels, concluent leur
sances dites légitimes. En
outre, si en 2009, 43 enfants
Les services de cancérologie
déjà sous mandat de dépôt,
deux personnes résidant dans çon, l’élever, le chérir. Et son
époux ? «Figurez-vous que
affaire avec des mères obligées
d’abandonner le fruit de leurs
confiés à la DAS ont été pla-
cés, il en reste 11 sans familles
et cardiologie dépourvus
la commune de Asla ont été
arrêtées par les éléments de l’idée vient de lui et que je ne
l’ai admise qu’une année
entrailles. d’accueil. Parmi ces derniers,
il y en a trois parce qu’ils sont
de spécialistes
la Gendarmerie. Les ABANDON ABSOLU
présumés coupables sont après, une fois acquise la stabi- noirs : «Ce n’est pas par racis- es services de cancérologie et cardiologie à l’hôpital Tourabi
impliqués dans la détention lité professionnelle qui me fai-
sait défaut.» L’époux a pourtant
Elles se les font confier par un
désistement par devant le
me que les familles
«blanches» les refusent mais
Lplusieurs
Boudjemâa (240 Lits) sont dépourvus de spécialistes depuis
mois. Éprouvant des difficultés à se faire consulter pour
d'une grande quantité de
munitions destinées au deux garçons et deux filles juge, ce qui permet à la mère parce qu’elles ne veulent pas, des problèmes cardio-vasculaires à l’hôpital, certains patients
commerce informel. Les mis d’un premier mariage : «Mais de savoir chez qui a atterri son différence de pigmentation nous informent que les consultations médicales se font unique-
en cause ont été transférés que voulez-vous, il aime les en- enfant et de soulager ainsi sa oblige, avoir à leur dire un ment deux jours par mois par un cardiologue conventionné avec
sur ordre du Procureur de la fants. Et puis, ce qui m’a égale- conscience d’un abandon ab- jour qu’ils ne sont pas de leur l’établissement hospitalier et qui arrive du Nord. La situation est
République vers la wilaya d'El ment décidé, c’est la proximité solu. À la DAS, la psycho- sang». Et puis, il y a deux identique pour le service de cancérologie. Des malades se dépla-
Bayadh pour répondre de de la famille d’un de mes ad- logue en charge du service, autres malheureux recalés de cent même de la wilaya d’Adrar à Bechar pour une hypothétique
leurs actes. D. S. joints d’éducation, une famille déplore cette situation : «Dans la kafala : une mongolienne de consultation pour ces pathologies lourdes, affirme-t-on. Les ma-
bâtie autour de ses enfants ka- cet arrangement, l’intérêt de trois mois et un handicapé lades ne manquent pas de relever le problème de l’instabilité des
fil». L’enthousiasmée préten- l’enfant en pâtit puisque la ka- moteur de trois ans. spécialistes qui continue à se poser avec acuité depuis de nom-
TINDOUF dante à la kafala est vite fala n’est pas accordée sur la M. Kali breuses années. La raison essentielle de la pénurie de spécialistes
Échanges est éminemment d’ordre salarial. Interrogé à ce sujet, un méde-
cin généraliste installé en ville estime pour sa part que la motiva-
culturels AÉROPORT DE CHLEF tion salariale est au cœur de l’instabilité chronique des spécia-
listes. «45.000 DA par mois est un salaire dérisoire pour retenir
inter-wilayas
Les délégués artistiques de
Un quatrième vol opérationnel un spécialiste dans la région du Sud», a-t-il indiqué. M. Nadjah

ADRAR
Tindouf animeront, début
avril, leur semaine culturelle à
Tamarasset dans le cadre des
depuis hier La commune de Talmine
échanges culturels inter-
wilayas initiés par le
ministère de la Culture. Ces
LquatreaAiglecompagnie Française
Azur a porté, hier, à
le nombre de dessertes
sans postier
échanges qui en sont à leur entre l’aéroport de Chlef et ce-
3ème édition, ont permis à de
nombreuses wilayas de faire
lui de Marseille. Cela intervient
quatre jours après la mise en
Lchef-alapopulation de la commune de Talmine, une localité située à
lisière du Grand Erg Occidental à 270 Km au nord est du
lieu de wilaya, est privée des prestations d’Algérie Poste
connaître aux Tindoufis leur service de la troisième desserte depuis le début de l’année, et cela en raison des difficultés de san-
patrimoine populaire mais assurée sur la même ligne par la té que subit l’unique agent de la poste de cette Oasis où sont
également de découvrir cette compagnie nationale Air Algé- concentrés 12.724 âmes. En effet, selon nos informations, ce seul
région du sud-ouest du pays rie. Les deux transporteurs ex- préposé au guichet de cet office postal qui cumule aussi la fonc-
et sa diversité culturelle. Une ploitent ainsi deux rotations tion de receveur, est contraint le plus souvent de fermer les portes
région qu’ils n’auraient peut- chacun entre les deux villes, aux citoyens, tout le long de la durée de sa convalescence dépas-
être jamais pu connaître s’il soit tous les samedis, di- sant parfois le mois. Ce qui oblige les usagers du CCP de se taper
n’y avait pas ces échanges, manches, mercredis et jeudis. plus d’une centaine de bornes pour percevoir leurs salaires et
PHOTO : DR

c’est en tout cas ce qu’ont Le renforcement des fré- leurs pensions. On nous affirme, cependant, que plusieurs récla-
déclaré la majorité de ceux quences a été décidé, souligne- mations, même par la voie des ondes de la radio, ont été faites au-
qui ont foulé pour la première t-on, en prévision de la période près de l’autorité concernée mais sans aucun résultat. A.A.
le sol de cette région. Lors de estivale qui connait un afflux
cette 3ème édition, Tindouf considérable de nationaux établis en France. Ces rie) assurent avoir pris toutes les dispositions
accueillera la wilaya de derniers ont trouvé le moyen de rallier directe- pour garantir un bon déroulement à la campagne SIDI BEL ABBES
Constantine, de Tizi Ouzou et ment leurs régions respectives, notamment estivale. Rappelons que l’an dernier, près 30 000
de Tamarasset ainsi qu’une Chlef, Relizane, Tissemsilt, Ain Defla et Mosta- passagers (pour deux dessertes seulement) ont Des détenus procèdent
délégation culturelle de la ganem. Les services aéroportuaires (PAF, transité par cet aéroport dont la mise en service
République Arabe Sahraouie douanes, EGSA, ENNA, Aigle Azur et Air Algé- remonte à 2006. A.Yechkour à l’opération de reboisement
Démocratique. M. M.
uelque 200 arbustes de diverses espèces ont été plantés lors
Q
Démantèlement d’un réseau
d’une opération de reboisement qui s’est déroulée, lundi et
EL WATAN mardi, dans la ville de Sidi Bel Abbes. L’initiative qui a vu la par-
ticipation d’une vingtaine de détenus du centre de rééducation de
BUREAU D’ORAN
de voleurs de voitures
Sidi Bel Abbes et un groupe de jeunes scouts a touché divers sites
dénudés situés aux alentours de la cité populaire de Sidi Bouazza
CHERCHE El Gharbi. L’opération qui a été supervisée par des techniciens is-
sus de la conservation des forêts s’inscrit dans un programme vi-
CORRECTEUR LChlefesdiciaire
services de la police ju-
de la sûreté de
étaient cachés les véhicules vo-
lées à des citoyens dans plu-
spécialisé qui a, à son actif, une
série de méfaits du genre et sant l’amélioration de l’environnement et du cadre de vie des ci-
ont réussi à démanteler sieurs wilayas du pays. des ramifications dans plu- toyens particulièrement ceux habitants dans les cités
Pour la rédaction un important réseau de voleurs À l’issue de la perquisition, ils sieurs régions du pays. On croit périphériques de l’agglomération de Sidi Bel Abbes. Si les diffé-
régionale de voitures au niveau national. ont trouvé six véhicules de dif- savoir que les véhicules volés rents travaux d’amélioration urbaine réalisés jusqu’alors ont
Après de minutieuses re- férentes marques et arrêté plu- étaient destinés à être ma- contribué à valoriser quelque peu l’aspect de divers quartiers, il
cherches, ils ont pu en effet lo- sieurs personnes impliquées quillés et revendus sur le mar- reste, cependant, que bon nombre de cités manquent cruellement
Tél : 041 41 23 62 d’espaces et autres aires de détente. M. Habchi
caliser les trois habitations où dans ce trafic.C’est un groupe ché. A.Y.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 13

I N T E R N AT I O N A L E

UN AUTRE DOUBLE ATTENTAT AU DAGUESTAN REPÈRE

La Russie de nouveau La poudrière


ensanglantée caucasienne
Par Mohammed Larbi
●Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a jugé possible hier que les attentats qui ont fait des

L
a Russie vit une situation des plus difficiles avec la poursuite
dizaines de morts à Moscou, lundi, et au Daguestan, hier, soient l'œuvre des «mêmes bandits». des attentats, puisque deux bombes ont secoué la République
du Daguestan, véritable foyer d'instabilité dans le Caucase
russe. Les deux explosions ont apparemment ciblé un commissa-
riat, tuant dix personnes, dont neuf policiers. Ce qui n'est pas nou-
veau dans cette république où les attentats et affrontements sont
très fréquents, mais inquiétants pour la Russie qui croyait avoir ré-
glé pour longtemps la question de sa sécurité. «On a renforcé les
lois contre les personnes accusées de terrorisme, on a changé la
structure des organismes assurant la sécurité et augmenté le
nombre de leurs membres, on a créé le Comité national antiterro-
riste»… «Pourtant, tout ça n'a pas pu servir de garantie contre le
retour des terroristes à Moscou», soulignait hier un journal, et dans
ces républiques caucasiennes, devrait-on ajouter. Ce qui a amené le
président russe à promettre plus de force pour «rétablir l'ordre»
dans le Caucase et de «créer des conditions économiques favo-
rables» dans cette région rongée par la pauvreté. Suffisant pour ve-
nir à bout du séparatisme ? Ce qui tend à noyer, ou encore à rendre
nuls, les soupçons quant à une piste étrangère avancée lundi, et re-

PHOTO : D. R.
lancée mardi avec les déclarations du secrétaire du Conseil de sé-
curité russe, Nikolaï Patrouchev, évoquant des «progrès» dans l'en-
quête sur l'attentat dans le métro de Moscou, tout en estimant
qu'une piste géorgienne n'était pas exclue, alors que l'attentat est at-
La russie qui compte ses morts vit à l’heure des attentats terroristes
tribué par les services spéciaux russes (FSB) à deux femmes kami-

L
a Russie, encore sous le choc du en promettant de «combattre sans merci les Daguestan hier soient l'œuvre des «mêmes kazes liées à des groupes rebelles du Caucase du Nord, en proie à
double attentat kamikaze de lundi terroristes». Les attentats et affrontements bandits», selon les agences russes. «Je l'instabilité et ensanglanté depuis les années 1990 par les deux
dans le métro de Moscou, a été, une sont très fréquents au Daguestan, où vivent n'exclus pas que les mêmes bandits aient été guerres en Tchétchénie. «Nous avions l'information selon laquelle
nouvelle fois, frappée hier par un (autre) quelque 2,5 millions d'habitants de à l'œuvre», a-t-il dit, selon l'agence Interfax. certains membres des services spéciaux géorgiens étaient en
acte similaire à Kizliar, au Daguestan. multiples ethnies, majoritairement «J'ajouterais que pour nous, peu importe contact avec des organisations terroristes du Caucase du Nord
Deux explosions ont retenti hier devant le musulmans. Comme les républiques dans quelle partie du pays ont lieu de tels russe. Nous devons étudier cette version aussi à propos des atten-
commissariat de la ville de Kizliar, tuant, voisines du Caucase russe (Tchétchénie et crimes. Peu importe qui est victime des tats de Moscou», a-t-il dit. Rappelons que la Russie et la Géorgie
selon le dernier bilan (provisoire) de la Ingouchie), le Daguestan est le théâtre crimes, de quel groupe ethnique ou de quelle s'étaient affrontées en août 2008 dans une guerre éclair pour le
police, 12 personnes dont 9 policiers. depuis plusieurs mois d'accrochages confession. Nous partons du principe que contrôle de la région géorgienne séparatiste pro-russe d'Ossétie du
La première explosion s'est produite à 8h meurtriers entre des rebelles islamistes et c'est un crime contre la Russie», a-t-il Sud. Quelle piste donc privilégier, car il y a de la prudence dans les
40 (4h 40 GMT) et a été provoquée par une les forces de sécurité. Les services spéciaux déclaré lors d'une réunion du gouvernement. déclarations russes qui parlent de «certains membres des services
voiture piégée qui a explosé dans la cour russes (FSB) ont initialement attribué les Le président du Daguestan, Magomedsalam spéciaux géorgiens» ? Pas suffisant pour accuser le voisin et lui dé-
du bâtiment de la police, selon un attentats de Moscou à deux femmes Magomedov, avait auparavant avancé une clarer la guerre. Il reste que les analyses de la fin du siècle dernier
communiqué du comité d'enquête du kamikazes liées à des groupes rebelles du idée similaire, soulignant que «les sur les nouvelles zones de conflit se sont avérées fondées. Tous
parquet. Vingt minutes plus tard, un Caucase du Nord. Ils n’ont pas écarté explosions dans le métro de Moscou et ceux qui, au début des années 1990, mettaient en garde contre le
kamikaze déguisé en policier s'est fait l’implication d'une main étrangère. Le d'aujourd'hui à Kizliar sont les maillons risque de guerres dans les Balkans et dans le Caucase, avaient vu
exploser au même endroit, là où les secrétaire du Conseil de sécurité russe, d'une même chaîne», ont rapporté les juste. La Fédération yougoslave a cessé d'exister, après avoir éclaté
enquêteurs étaient rassemblés pour Nikolaï Patrouchev, a évoqué une piste agences russes. «Ces gens ne veulent pas la en plusieurs républiques indépendantes. Même cas pour l'URSS
examiner les circonstances de la première géorgienne. «Nous avions l'information paix, ils veulent la guerre, mais nous ne les qui a, elle aussi, disparu, sauf que celui qui est devenu son premier
explosion, selon la même source. Cette selon laquelle certains membres des services laisserons pas faire», a-t-il ajouté. Vladimir président, avertissait que le processus de morcellement n'allait pas
seconde explosion a tué plusieurs policiers spéciaux géorgiens étaient en contact avec Poutine avait sommé mardi les forces de s'arrêter, annonçant même que la prochaine cible en serait la Rus-
«dont le chef de la police de Kizliar», Vitali des organisations terroristes du Caucase du l'ordre de «curer les égouts» pour débusquer sie. Est-ce véritablement le cas, ou encore, Boris Eltsine a-t-il vu
Vedernikov, précise le comité. Ces attentats Nord russe. Nous devons étudier cette les organisateurs des attentats. Le président juste ? M. L.
interviennent deux jours après un double version aussi à propos des attentats de Dmitri Medvedev avait, quant à lui, suggéré
attentat dans le métro de Moscou qui a fait Moscou», a-t-il dit mardi à l'agence Interfax. de renforcer la législation sur le terrorisme.
39 morts et plusieurs dizaines de blessés, et
suite auquel le président russe, Dmitri
Ces déclarations ont été formellement
démenties par la Géorgie. Le Premier
Il avait aussi promis de continuer à recourir à
la force pour «rétablir l'ordre» dans le Cau-
CORRUPTION
Medvedev, et son Premier ministre,
Vladimir Poutine, ont ordonné le
ministre russe, Vladimir Poutine, a jugé
possible, hier, que les attentats qui ont fait
case et de «créer des conditions écono-
miques favorables» dans cette région rongée
Le Pakistan demande
renforcement des mesures de sécurité tout des dizaines de morts à Moscou lundi et au par la pauvreté. R. Bel à la Suisse de rouvrir le cas
LES POINTS CHAUDS DU CAUCASE RUSSE de Zardari
geante de l'ONG russe «Sau- gouches ont été déportés en liant Moscou à Saint-Péters-
◗ TCHÉTCHÉNIE : république
du Caucase russe, qui a pro- vons la génération», Zarema
Sadoulaeva, ont été assassi-
1944 par Staline, sous l'accu-
sation de «collaboration»
bourg (28 morts), ont été tués
dans une opération en Ingou-
Lre judiciaire
'autorité de lutte contre la corruption au Pakistan a annoncé hier
qu'elle avait demandé à la justice suisse de rouvrir une procédu-
pour blanchiment contre le président Asif Ali Zardari,
clamé unilatéralement son
indépendance fin 1991, juste nées. Ces crimes n'ont tou- avec l'Allemagne nazie. chie. après l'annulation à Islamabad d'un décret qui l'avait amnistié en
avant la chute de l'URSS. Une jours pas été élucidés. L'Ingouchie, qui a subi les dé- 2007. Après l'amnistie, le gouvernement pakistanais avait aban-
première guerre (1994-1996, bordements du conflit tchét- ◗ OSSÉTIE DU NORD : une donné toutes ses poursuites, et le 25 août 2008, la justice genevoise
plus de 50 000 morts) s'est ◗ DAGUESTAN : la plus gran- chène, est l'une des régions des plus petites Républiques avait dû classer sans suite la procédure sur les soupçons de blanchi-
soldée par la défaite des de République du Caucase les plus violentes de Russie. de la Fédération russe, qui ment aggravé à l'encontre du chef de l'Etat pakistanais et de son
Russes et l'indépendance de russe, à majorité musulmane, Son président, Lounous-Bek abrite la principale base mili- épouse, l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto, assassinée en dé-
facto de la Tchétchénie. Les a été le théâtre en 1999 d'in- Evkourov, a été grièvement taire russe dans le Caucase. cembre 2007. Mardi, la Cour suprême du Pakistan, qui avait annulé
troupes russes sont entrées cursions de rebelles tchét- blessé en juin 2009 dans une En 1992, un conflit (plus de l'amnistie le 16 décembre, avait donné à l'autorité anti-corruption,
de nouveau en Tchétchénie chènes (plusieurs centaines tentative d'assassinat, et le 500 morts) a opposé l'Ossé- le NAB (National Accountability Bureau), qui dépend du gouverne-
en octobre 1999 et ont repris de morts) qui ont provoqué le ministre de la Construction, tie du Nord, à majorité chré- ment, 24 heures pour mettre en application son jugement, alors
Grozny, la capitale, en 2000. second conflit russo-tchét- Rouslan Amerkhanov, tué le tienne, à l'Ingouchie, et les qu'il n'avait rien fait depuis. «Le NAB a envoyé une lettre officielle
En avril 2009, Moscou a dé- chène. Cette République du mois suivant. Ossètes accusent la minorité aux autorités suisses afin qu'elles rouvrent les procédures et cela
crété la fin de l'opération an- Caucase est toujours minée Un dirigeant de l'opposition ingouche musulmane d'ali- comprend aussi le cas visant le président Zardari», a déclaré à l'AFP
titerroriste dans cette Répu- par une rébellion armée. Le russe en Ingouchie, Makcha- menter le terrorisme dans la le porte-parole du NAB, Salar Ghazni Khan. M. Zardari, qui a succé-
blique, présidée depuis 2007 ministre de l'Intérieur, Adil- rip Aouchev, a été assassiné région. L'Ossétie du Nord a dé à son épouse assassinée à la tête du parti qui a remporté les lé-
par l'ex-rebelle Ramzan Ka- guereï Magomedtaguirov, a au volant de sa voiture, en oc- également subi le contrecoup gislatives de février 2008, avait été élu président par le Parlement la
dyrov, mais plusieurs atten- été tué le 5 juin 2009. tobre de la même année. Le 6 du conflit tchétchène. même année. Il avait, jusqu'en 2004, purgé au Pakistan au total 11
tats l'ont ensanglantée de- mars 2010, un chef de la gué- En 2004, l'école de la ville de années de prison, sans jamais avoir été condamné, toutefois, pour
puis. ◗ INGOUCHIE : voisine de la rilla dans le Caucase du Nord Beslan a été le théâtre de la des détournements de fonds publics présumés quand il était mi-
En juillet et août 2009, la mili- Tchétchénie, l'Ingouchie est et sept rebelles présumés, prise d'otages la plus meur- nistre de son épouse dans les années 1990. Malgré l'annulation du
tante des droits de l'homme, l'une des Républiques les qui auraient participé à l'at- trière de l'histoire menée par décret d'amnistie d'octobre 2007, M. Zardari reste pour l'heure pro-
Natalia Estemirova, et la diri- plus pauvres de Russie. Com- tentat en novembre 2009 un commando pro-tchétchè- tégé par son immunité présidentielle pour les cas de corruption le
me les Tchétchènes, les In- contre le Nevski Express re- ne. Au total, 334 personnes, concernant directement. AFP
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 15

CULTURE

MUSIQUE. Farid Ferragui en concert les 2 et 3 avril à Béjaïa

Un ami du public depuis 30 ans


●La ville de Béjaïa verra le retour sur scène du grand chanteur d’expression kabyle, Farid Ferragui
●Il se produira avril à la maison de la culture, au grand bonheur de ses fans.
sait que l’artiste est riche d’une tren- avoue qu’il se concentre beaucoup
taine d’années de carrière, armé d’un plus sur la parole et les mélodies : «Je
Farid Ferragui éditera lien précieux d’amour et d’amitié avec travaille toujours mieux la parole. J’ai
prochainement un nouvel album son public. A Béjaïa, il promet surtout essayé d’enrichir mes mélodies avec,
de changer de répertoire, de scène, comme formule, de doter chaque cou-
chose qui permettra à son public de le plet d’une musique propre à lui. Je
découvrir sous d’autres cieux. prends beaucoup plus de temps, car
Interrogé sur la régression constatée j’ai un public très spécial qui apprécie
dans la chanson kabyle de ces der- la bonne parole.» Pour le spectacle de
nières années, Farid Ferragui préfère Béjaïa, l’artiste estime qu’«il s’agit
éviter le terme régression, usant plutôt d’exprimer, de nouveau, le respect à
du terme «crise». D’après lui, un des son public qui, pendant les 30 années
derniers samouraïs de la chanson de carrière, a su comprendre mes
kabyle, «il ne faut pas condamner ces absences et mes erreurs». Justement,
jeunes artistes qui ont évolué dans une pour fêter les 30 années de carrière de
période de crise et de manque d’enca- Farid Ferragui, des énergies se fusion-
drement. C’est une période creuse nent ça et là, afin de lui rendre le
qui, je crois, n’aura aucune répercus- grand hommage qu’il mérite ; mais,
sion sur l’avenir de la chanson kaby- sans pour autant l’inciter à se séparer
le». Avant d’ajouter : «Je crois que de son bel instrument, car, le chardon-
nous assistons à une crise de la chan- neret n’est pas prêt à se taire. «Tant
son au niveau mondial. Quant à la qu’il y a ce magnifique public qui
chanson kabyle, son public est très m’écoute, je produirai encore sans
spécial et exigeant.» Pour son nouvel relâche», dit-il après 30 années de car-
album en préparation, Farid Ferragui rière. Ali Titouche

TAHAR RAHIM,
PRIX DEWAERE 2010
PHOTO: D. R.

■ L'acteur français,
Tahar Rahim, d’origi-
ne maghrébine,—
déjà lauréat de deux

F
arid Ferragui, 30 ans de la culture ne dispose pas de régie Mais avant cette surprise, la maison de
carrière, promet même un d’après son directeur, tandis qu’à la culture de Béjaïa marquera son pre- Césars 2010
nouvel album qui sera Bordj Bou Arréridj, la salle est actuel- mier retour vendredi et samedi pro- (meilleur espoir et
bientôt disponible chez les lement en travaux», nous fait savoir chains. meilleur acteur)
disquaires. Mais en atten- Farid Ferragui, rencontré à Alger, la pour son époustou-
dant, les belles mélodies, veille de son départ pour Béjaïa. Au PAROLES, PAROLES... flante et «bluffante»
performance, (quant

PHOTO: D. R.
la force du verbe et la magnificence sujet de son nouvel album, actuelle- C’est donc une seconde belle surprise. à l’ascension d’un
de la parole s’invitent, à nouveau, à la ment en chantier, le chanteur préfère «Ça se prépare bien. Mais c’est enco- Le nouveau «prophète»
caïd dans le milieu
maison de la culture de Béjaïa, grâce à livrer sa surprise en temps opportun : re dommage que l’affichage et les du cinéma francais
carcéral), dans Un
cette nouvelle sortie de Farid Ferragui. «Je ne peux donner de date. besoins d’annonce soient inscrits Prophète de Jacques
«J'ai voulu faire une tournée, mais Je suis perfectionniste et je suis encore à la charge du chanteur, alors Audiard — a obtenu le prix Patrick Dewaere décerné aux espoirs mascu-
cette option s’est avérée difficile car capable de remettre en cause le travail que ces choses doivent être prises en lins, en présence de sa chérie, la comédienne, Leïla Bekhti. Le film-événe-
des contraintes d’ordre technique à la dernière minute, car je n’aime charge par les organismes concer- ment, Un Prophète avait fait une véritable razzia il y a un mois en raflant...
viennent de surgir, à savoir difficulté pas tomber dans la facilité. nés», dit-il. Nonobstant, cet imprévu, 9 trophées, lors de la 35e nuit des Césars. Et que des distinctions réga-
de maîtrise du timing, par-ci, et indis- Je peux vous dire, néanmoins, qu’il voire «ce fardeau qui vient s’abattre liennes, notamment celles du meilleur film français de l’année et meilleur
ponibilité des salles, par-là. A Bouira, sera prêt probablement avant l’été.» encore sur le dos de l’artiste algé- réalisateur. Tahar Rahim tourne actuellement dans le film The Eagle of the
à titre d’exemple, il s’avère impossible Le morceau est donc craché à moitié, rien», le spectacle est promis. Il n’est Ninth de Kevin McDonald, en Grande-Bretagne. AFP.
d’organiser un gala car la maison de ce sera éventuellement pour l’été. pas des moindres. Surtout lorsque l’on

VU À LA TÉLÉ

Le plateau qu'on ne verra jamais…


Par A. Merad détails, sur la portée des nouveaux documents biométriques n'ont dans sa maison et donc demeure une hydre à plusieurs têtes qui ne
pas capté la même attention des téléspectateurs, comme lors de sa saurait être légalement représentative pour prétendre tenir son
e ministre de l'Intérieur est revenu, en une semaine, à deux précédente sortie télévisuelle portant sur ce sujet qui semble telle- assemblée. Version rejetée violemment par cette dernière, notam-
L reprises sur le petit écran pour parler du passeport et de la
carte d'identité biométriques qui seront bientôt lancés en Algérie,
ment lui tenir à cœur, car trop «techniques» et ayant la caractéris-
tique du «déjà entendu…», c'est en revanche sa réponse, par
ment par son ex-leader Ali Yahia Abdenour, toujours sur la brèche,
lequel dans une contribution à El Watan, considère l'attitude de
et d'autres choses qui sont loin d'être banales, comme le fait de sai- écrans interposés, aux déclarations des représentants de la Ligue Zerhouni comme un grave dérapage sur la question des libertés,
sir l'opinion publique à témoin sur la position de l'Etat – qui est des droits de l'homme, réponse qui se voulait comme une cinglan- d'autant que, selon lui, la LADDH ne souffre d'aucun problème
avant tout sa position – concernant le bras de fer qui l'oppose à la te mise au point à la virulence des arguments développés par ces interne, bien que tout le monde sait qu'elle n'applique pas toujours
Ligue algérienne de défense des droits de l'homme. Il faut dire que derniers pour tenir le 9e congrès de leur organisation malgré les en son sein les règles élémentaires de la démocratie, comme le
pour transmettre son message qui se fige comme toujours dans le interdictions de la loi, qui a constitué l'élément le plus important prouve le «coup d'Etat» qui a fait chuter Zehouane. Mais, malgré
politiquement correct, Yazid Zerhouni s'est encore offert (ou plutôt mais également le plus suspect de son intervention. A vrai dire, les luttes intestines qui ont déstabilisé son fonctionnement et son
c'est la télé qui lui a réservé presque à titre d'une formalité qui entre le ministre de l'Intérieur et la Ligue des droits de l'homme en activité, la ligue défend avec autant d'acharnement son indépen-
coule de source) non seulement un bon créneau horaire qui corres- prise à des problèmes internes, dont celui du leadership, le conflit dance et dénonce le totalitarisme du système qui veut assujettir
pond à une heure d'écoute idéale, mais aussi un temps de passage ne date pas d'hier. Il a été exacerbé et remis au goût du jour par le toute voix qui ne s'aligne pas sur le discours officiel. On pensait
où les minutes ne se comptent pas, ce qui ressemble à ne pas en coup de force de la ligue qui a bravé l'interdiction pour tenir son que fort de son poids politique et de la «justesse» de sa position
douter à un privilège médiatique auquel seules les «grosses poin- congrès et surtout pour montrer aux Algériens que le niet ministé- vis-à-vis de la loi, Zerhouni allait avoir le dernier mot. Finalement,
tures» politiques peuvent prétendre. Zerhouni, de toute façon, ne riel est foncièrement arbitraire. Deux positions diamétralement le militantisme de la LADDH a prévalu puisqu'en dépit de l'inter-
peut lorsqu'il s'exprime se contenter d'être repris par la rubrique opposées s'affrontent sur la question fondamentale des libertés et diction, celle-ci a quand même tenu son congrès, une victoire de
des «brèves» qui reste l'antichambre du programme du JT de 20 de la défense des droits de l'homme, celle de Zerhouni qui pense principe qui a résonné comme un camouflet adressé à l'homme
heures, car ce qu'il a à dire est toujours important. Fort de son sta- qu'il y a violation flagrante de la loi, et donc un grave refus de se fort du système. Comme quoi, lorsqu'on a la vérité de son côté,
tut de puissant ministre de l'Intérieur, mais aussi du personnage soumettre aux décisions sécuritaires induites par l'état d'urgence tout devient possible… Au fait, pour la compréhension en profon-
certainement le plus influent du sérail en sa qualité de responsable qui court dans sa dix-huitième année, et celle des dirigeants de la deur de ce conflit qui traduit toutes les contradictions politiques
le plus proche du président de la République – on le classe aisé- LADDH pour qui la mesure d'interdiction cache mal les velléités qui minent notre société, il aurait fallu un débat public à la télévi-
ment comme le deuxième homme de l'Etat –, il a besoin que la politiques du système à vouloir caporaliser, voire instrumentaliser sion. Un face-à-face Zerhouni-Ali Yahia Abdenour aurait fait un
télévision, les trois chaînes comprises, soit à sa disposition quand toute association qui se pose comme contre-pouvoir. Le ministre plateau de choix pour clarifier, aux yeux des Algériens, les argu-
il s'adresse aux Algériens. Si donc ses explications, avec force justifie sa décision par le fait que la ligue n'a pas fait le ménage mentations des uns et des autres. Mais… A. M.
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 23

JEUX - DETENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Mise en boîte 2.Amphibiens. Quinze sur 15 N° 2549
Mots Croisés N°3479
Dialecte. Ancienne amie 3.Terme de tennis. Sans fin 4.Partie
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
postérieure d’une arme. Construction flottante 5.Ville d’op-
tique. Sur une borne. Localise 6.Arme. Huit latin. Injustice 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
grave 7.Nœud ferroviaire. Cap d’Espagne. Paresseux. Mère de I
2
Titans. Conjonction 8.Repas pieux. Possessif. Devenu moins II
pointu 9.Ferment. Lieux de retraite. Note 10.Couverte de 3
III
poils. Résume une longue suite. En passant par 11.Etat 4 IV
d’Asie. Enzymes. Confident 12.Démenti. Estimai
13.Contesta. Arrivée de marchandises (par mer). Saint nor- 5 V

mand 14.Lac de Lombardie. Usure lente 15.Discuter. Thymus 6 VI


de veau. VII
7
VERTICALEMENT : 1.Infiltration par des sels de calcium VIII
2.Chères. Préfixe égalitaire 3.Remarquons. Etat d’Amérique 8 IX
4.De devoir. Pure. Sur la rose des vents. Item 5.Courroux. 9 X
Note. Article d’Arabie. Foutu 6.Prendre le sein. Lieux où l’on
conserve des ossements 7.Nagoya s’y mire bien. Drame 10 HORIZONTALEMENT
d’Asie. Dieu de la Guerre. Rejet gazeux 8.Rubidium. I- Mollesse. II- Parole infâme. III- Surface modeste - Très
11 amaigri. IV- Spectre d’un mort - Ecole pour professeurs.
Réservoir de pulsions. Tête blonde 9.Quatre-vingt-dixièmes. V- Ecrémage. VI- Abjura - Terme musical. VII- A la mode
12 - A l’inérieur de. VIII- Charrettes pour le transport des ton-
Annélide 10.Refus froid. Groupe de maladies sexuelles. Coup neaux - Dans. IX- Laitue de mer - Lettre grecque.
au golf 11.Personnel. Signal de départ. Navires de transport 13 X- Fuyard qui porta son père - Mois du muguet.
12.Disgrâce. Cœurs tendres 13.Soulèvement. Punis avec 14 VERTICALEMENT
rigueur. Fin de verbe 14.Ville de Serbie. Pages de canard. 1- Sécrétion excessive de salive. 2- Etre affamé.
Titre d’un alliage 15.Pilote de lignes. Répétitions. 15 3- Relatif à la mémoire. 4- Refus de Sir - Plante. 5- Loi du
milieu - Sur un vieux pli. 6- Tailler - Question de test. 7-
SOL. QUINZE SUR 15 PRECEDENTS : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.CONSEQUEMMENT 2.OPINIONS. AG. OIE Boîte à légumes - Atomes. 8- A sa «Promenade des An-
glais» - Platine - Rapport de rond. 9- Ce qui entourent des
1.CONTRIBUTIONS 2.OPALESCENT. ETRE 3.NID. TERREUR 3.NADOR. ŒUFS 4.TL. BELETTE. VS 5.RENE. ILIENNE. OS 6.IS. lieux. 10- Lettres suivent - Matière purulente fétide.
4.SNOBES. MUERA 5.EIRE. ARMA. DENIS 6.QO. LINEAIRE. ETA SAN. TREUIL 7.BCG. RETINE. LOIR 8.UE. OMAR. AL. NE 9.TNT. AI.
7.UNTEL. TR. NS 8.ES. TITI. EPIE. ET 9.STERNUTATOIRE 10.MA. ETAMERA 10.ITEM. REPARE. INN 11.RUDE. ITERATIF 12.NEREE. SOLUTION N° 3478
ENEE. ARENE 11.EGO. NU. AMER. NEE 12.EVEILLE. ASA 13.TOUS. NEON. SET 13.STERNES. IENA.ER 14.RUAIT. ER 15.FER. HORIZONTALEMENT
LO. RITE. IL 14.IF. INANITE 15.DESASTRE. NF. RAS SAUTERELLES I- MAIGREMENT. II- ASSUETUDE. III- SE - EVITE.
IV- TRITURE - RA.V- OTEE - NET. VI- ON - RI. VII-
QUE - OBUS. VIII- ULTIMATUM. IX- ELU - ANES.
Biffe Tout N° 2549 ADEN - ALARMER - AMENDE - BAGAGISTE - X- TEINTE - ARE.
BIENSEANT - CASIER - CAMELEON - CORRECT VERTICALEMENT
N D R A E L B I S N E T S O M RÈGLE DU JEU
- DAMNATION - DESUNIR - EMPEREUR - 1- MASTROQUET. 2- ASER - NULLE. 3- IS - IO -
R O E E M U D A M N A T I O N Biffer tous les mots de la ETUI. 4- GUETTE. 5- REVUE - OMET. 6- ETIRER.
ESCORTE - FEDERAL - FLEUR - GAINER -
liste que vous retrouverez 7- MUTE - IOTA. 8- EDE - BUNA. 9- NE - RESU-
R O I S N E E C N E R E F E R GRILLAGE - HILARANT - HOMMAGE - IDOLE - MER. 10- RATE - SE.
dans la grille, en utilisant
L U U T U I N C A M E L E O N tous les sens possibles. Les IRISE - LATENT - MIEN - NAVETTE - NEVROSE -
E A E T C N A D E N A E S E F lettres qui n'auront pas été ONCTION - OSTENSIBLE - PREALABLE -
G C I R I N I G E L T A S L E cochées serviront à former PRINCIPAL - REFERENCE - ROUTINE - SANGLE
A A E C E N O R A R N O E B L le mot défini ci dessous. - SPECIAL - TORT Fléchés Express N° 2549
M S S M E P E R O G R U E A B
foyer degré de examine
M I I I F P M C L V R C G G A DEFINITION : fatuité
sensibilité attentivement dégrève-
O E R E I E S E E T E O A A L Ancienne mesure de saut ments
rustrerie
H R I N R E D N T N L R L G A brusque item id est
capacité (04 lettres)
N A V E T T E E O E O R L I E
T N A R A L I H R T D E I S R Solution Biffe Tout
B I E N S E A N T A I C R T P précédent :
L A P I C N I R P L L T G E D REMPARER sinueux

pas cuite
Tout Codé N° 2549 En vous aidant de la définition du mot encadré, com-
plétez la grille, puis reportez les lettres correspondant
définition aux bons numéros dans les cases ci-dessous et vous alcaloïdes
note
du mot encadré découvrirez le nom d’un personnage célèbre. toxiques

Qui a les caractères du feu. cour de métal blanc


bébé
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2 3 7 aplati et article
déformé d’Arabie
11 5 12 7 5 8 7 10 3 10 5 3 fin de
Y soirée
13 12 5 14 10 13 9 2 3 1 5 lieu de
retraite
10 15 8 13 13 8 10 9 16 13
pressé à fin de
demeura
la ferme journée
3 5 17 2 18 6 12 6 8 13

16 8 18 5 7 8 6 16 5 18 10 affluent de
l’Oubangui
6 10 8 6 5 13 10 8 10 8 12

10 17 3 5 18 5 7 3 10 16 7 lettre partie de
grecque membre
19 12 5 12 5 1 6 5 3 2
pince de
12 6 5 4 8 7 7 5 16 12 2 confident
dentiste

5 9 8 5 3 9 8 20 5 5 7 bouts de un Rouge
P nuit marque jaune
l’alternative
14 8 16 langue préposition

18 5 6 8 16 bien
audacieux
branché
SOL. TOUT CODÉ PRECEDENT : NULLITÉ - LOUIS DE FUNES
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRECEDENTS : appelé marque
HORIZONTALEMENT : COERCITIF / UPERISER / AGREA / FLA / AIRS / LI / PIS / SALE / à siéger l’exclusion
NEVEU / PV / OURSON / IRISAIT / ELIRE / DER / LAISSE / GENE / ORAL / ET / STELE
VERTICALEMENT : BOUGAINVILLEE / EPRISE / RIANT / CREER / VOIRIE /
CRASSEUSES / VII / AURA / SOT / TSF / SIDERE / NIELLE / OTE / AL / FRAI / AN / ROLE Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Jeudi 1 er avril 2010 - 24

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT TÉMOIGNAGE D’UN VOYAGEUR La burqa bientôt
interdite...
Le cabinet du wali de Médéa
n'aime pas la presse
Silence, c’est la gare de M’sila en Belgique
Hier, en commission, les
●C’est le récit d’un voyageur qui a emprunté «la micheline» reliant M’sila députés belges ont voté, à
Les correspondants de presse au niveau de la wilaya de
Médéa demeurent des éléments à éviter par la cellule de à Bordj Bou Arréridj pour tester cet autorail récemment inauguré. l’unanimité des groupes
communication relevant du cabinet du wali de l'ex-Titteri. politiques, une proposition
En effet, la grande majorité des correspondants locaux de loi prévoyant
n’est pas avisée sur les activités officielles, à l'instar des l’interdiction totale du voile
visites des ministres dans cette wilaya. En outre, les ser- intégral. La Belgique va,
vices de la wilaya n'ont jamais jugé utile d'organiser des vraisemblablement, devenir
conférences de presse avec le wali de Médéa afin de ré- le premier pays européen à
pondre aux nombreuses préoccupations des citoyens. Le interdire intégralement le
dernier «coup bas» qui a frustré l'ensemble des corres- port de la burqa, si la
pondants est la visite à Médéa du premier responsable du proposition de loi est
secteur de la communication, Azzedine Mihoubi, lors de adoptée en séance plénière.
l'inauguration de la Radio régionale du Titteri. Cet heu- Selon des sources
reux événement, tant attendu par la famille de la presse parlementaires, ce vote
locale et dont l'objectif est de promouvoir l'information pourrait avoir lieu le 22 avril
prochain. Denis Ducarme,

PHOTO : D. R.
de proximité, n’a, malheureusement, pas été partagé par
ces localiers. député libéral francophone,
a indiqué que cette
interdiction est «un signal
Bouabdellah remplace Hanifi très fort envoyé aux

A
l’issue d’un court pèleri- gare, ses alentours, les passages billets aux voyageurs arrivés à
à la FIMS nage à M’sila, j’ai été souterrains, les travées, la salle la limite de l’horaire du départ, islamistes».
Un député qui avoue sa
ébahi par la fulgurante d’attente, les quais étaient tota- me rejoignit à l’intérieur de
expansion urbaine de cette cité, lement vides et les guichets fer- l’élégante micheline pour me «fierté» que son pays soit le
L’ancien président de la Fédération algérienne de Tennis
capitale du Hodna, en passe de més. Un silence de cimetière. conter, la mort dans l’âme, les premier pays européen à
(FAT), le Dr Mohamed Bouabdellah, vient d’être désigné
se transformer en un gigan- Après un coup d’œil furtif en vicissitudes auxquelles lui et bannir le port de la burqa.
par la Fédération internationale de médecine du sport
(FIMS) en qualité de membre. La FIMS, qui est reconnue tesque technopôle pratiquement direction d’une fresque inspirée ses collègues font face pour ac-
par le CIO, par l’ONU et par l’Unesco, a remplacé l’Algé- superposé au centre de gravité
de l’Algérie septentrionale.
d’un tableau d’Etienne Dinet, je
me suis risqué à m’approcher
complir leur mission au niveau
d’une infrastructure ouverte
Feu vert pour
rien Rachid Hanifi (président du COA) par Bouabadellah,
et ce, à deux mois de son congrès. La FIMS n'a pas donné Cette expansion, qui est loin de la micheline de deux cents aux quatre vents avec un sous- Discovery
les raisons de ce emplacement. C’est Mohamed Bouab- d’être fortuite, traduit toute la places à la beauté fatale, même effectif affligeant en personnel
dellah, nouveau membre, qui assistera au congrès mon- mesure des efforts consentis par si une épaisse couche de pous- de sécurité, alors que la gare
dial de la FIMS fixé du 19 au 22 mai prochain à Porto Rico. les pouvoirs publics et en parti- sière la couvrait. Après l’avoir ferroviaire se trouve sur un pas-
Auparavant, Bouabdellah, nouveau délégué de la FIMS, culier par les programmes de admirée quelques instants, et sage risqué dans la mesure où la
se déplacera au Caire pour participer à la réunion de la développement initiés depuis redoutant d’être pris en flagrant ville de M’sila est située sur un
Confédération africaine de médecine du sport (CAMS). La 2000, pour désenclaver de délit d’intrusion, je me suis hâté axe où les groupes terroristes
Fédération internationale de médecine du sport, fondée larges pans de l’arrière-pays. de quitter les lieux. demeurent encore très actifs.
en 1920, est présidée par le professeur Walter Frontera de A cet égard, on peut citer la réa- De derrière une cabine, j’ai Outre cette tare, le guichetier
nationalité péruvienne. lisation de la traverse ferroviai- aperçu une tête. Un policier en me fit part d’autres inconvé-
re Bordj Bou Arréridj - M’sila faction. j’ai tapoté sur le car- nients non moins pénalisants
qui relie désormais cette der- reau pour annoncer ma présen- pour l’entreprise ferroviaire à
Deux nouvelles banques de sang nière quotidiennement à Alger ce. Mi-surpris, mi-étonné, il savoir, l’absence de microordi-
à Annaba et Constantine. Par curiosité,
j’ai décidé de prendre l’autorail
sortit pour s’enquérir sur le
pourquoi de ma présence. Edi-
nateurs, de téléphones pour le
public, de cafétéria, d’hôtesses,
A la faveur de la Journée maghrébine du sang, la wilaya tout récemment inauguré par le fié par ma réponse, l’agent m’a d’entretien... et la liste est enco-
de Annaba a été dotée de deux nouvelles banques de ministre des Transports. appris qu’il n’y a pas de réser- re longue. Pour terminer, pressé La NASA a annoncé avoir
sang. Implantées au niveau des hôpitaux d'El Hadjar et J’ai donc pris la décision de me vation la veille et qu’il faut se qu’il était de s’adonner à donné son feu vert pour un
d'El Bouni, elles ont été mises en service hier, et leurs rendre directement à la gare présenter, demain, à six heures d’autres tâches, il me fit cette lancement de la navette
capacités respectives sont de 60 et 150 poches de fraîchement étrennée par les trente pour acheter le billet. confidence pleine d’enseigne- Discovery vers la Station
sang/jour. Bien que ces deux structures vienntent M’silis. Le bâtiment flambant Le lendemain, ce n’est qu’une ment : «Nous excellons, au spatiale internationale (ISS)
consolider encore plus les six banques de sang existant neuf, au milieu d’un quartier demi-heure avant le départ du grand dam du bon sens et de le 5 avril prochain. Sept
dans la wilaya, dont une mobile, leur collecte demeure non moins récent, offrait l’ima- train bleu que le guichet a été l’efficacité, dans l’art de mettre astronautes seront à son
toujours insuffisante. En effet, la collecte annuelle de ce ge d’un sanctuaire. Pas âme qui ouvert. Le jeune cheminot, qui la charrue (les wagons ?) avant bord pour ravitailler l'ISS et
liquide vital est estimée, selon la direction de la santé, à vive aux alentours. Le hall de la achevait de délivrer les derniers les bœufs !». M. S. Lamara effectuer divers travaux.
18 200 poches alors que les besoins annuels en sang, Sept astronautes, dont une
tous rhésus confondus, est de l'ordre de 40 000 poches. SELON UNE ÉTUDE LIÉE AUX ATTAQUES CARDIAQUES Japonaise, quitteront la
Cela sans compter sur les actions de sensibilisation Terre le 5 avril pour rejoindre
engagées par les services de la direction de la santé et la
société civile. «Avec ces nouvelles acquisitions dotées
d'équipements de haute technologie, ajoutées à une
Le chocolat est bon pour le cœur l'ISS lors d'une mission de
treize jours. Le décollage est
prévu à 6h21 (10h21 GMT)
campagne de sensibilisation tous azimuts, nous pouvons depuis le centre spatial
●Manger du chocolat, c’est bon pour le cœur mais gare aux kilos en plus. Kennedy, près de Cap
espérer à une collecte de 50 000 poches de sang/an d'ici
la fin de l'année en cours», a indiqué un des responsables
de ces nouvelles banques de sang. L e chocolat serait bon pour le cœur, à en croire
une nouvelle étude qui révèle que de petites
doses quotidiennes de chocolat, noir de préférence,
par jour. «En termes de risques, si les personnes ap-
partenant au groupe mangeant le moins de choco-
lat augmentent leur prise de chocolat de 6g par
Canaveral en Floride.
Ce lancement d'une navette
vers l'ISS sera le second de
pourraient réduire les risques d'attaques cardiaques jour, il y aura 85 attaques cardiaques et conges- l'année et le 34e vol
Service Stormili et de congestions cérébrales de 40% environ. tions cérébrales de moins pour 100 000 personnes consacré à la construction et
pour les clients prépayés Pour cette étude publiée mercredi dans la revue Eu-
ropean Heart Journal, des chercheurs allemands
sur une période de dix ans», a commenté l'auteur de
cette étude.
à l'entretien de la Station
spatiale internationale qui,
Les clients prépayés de Nedjma pourront effectuer des ont suivi, pendant au moins dix ans, environ 20 000 De précédentes études avaient déjà souligné les ef- après douze ans de travaux,
transferts de crédit entre eux grâce au service «Stormili» personnes âgées entre 35 et 65 ans, par l'intermé- fets bénéfiques du chocolat noir, à petites doses, est désormais quasiment
qui permet de transférer du crédit entre clients en toute diaire de questionnaires sur leur régime alimentaire mais sur des périodes plus courtes. Ces effets se- achevée. Lors de la mission
facilité et sans avoir à se déplacer. Ils pourront transférer et leur pratique sportive. raient dus aux flavanols contenus dans le chocolat, STS-131, Discovery
des montants allant de 10 à 100 DA à leurs proches et Toutes ces personnes partageaient des facteurs de comme dans les légumes et le vin rouge, selon les transportera notamment
amis sur le réseau Nedjma. Pour effectuer un transfert, le risques équivalents au regard de leur consomma- scientifiques. Ils aident les muscles des vaisseaux des pièces de rechange et il
client Nedjma compose : *115# ou *115*numéro* tion de tabac, de leur pratique sportive, de leur santé sanguins à s'élargir, permettant ainsi de réduire la ne restera alors plus que
montant#. Le crédit est instantanément transféré. Ce cardiaque et de leur indice de masse corporelle. pression sanguine. trois vols programmés avant
service est facturé à l'émetteur à raison de 10 DA par Les chercheurs ont observé que les personnes qui Des recherches supplémentaires seraient en effet la fin de la construction de
opération, quel que soit le montant transféré. La consommaient en moyenne 7,5g de chocolat par nécessaires pour évaluer l'impact réel du chocolat l'ISS. Les trois navettes de
réception du crédit est gratuite. Ce service offre plus de jour, soit l'équivalent d'un carré de chocolat, avaient sur le corps, selon les chercheurs. Certains méde- la flotte, Discovery,
flexibilité et de confort aux clients prépayés et leur une pression artérielle moindre et 39% de risques cins mettent par ailleurs en avant les risques car- Endeavour et Atlantis,
permet d'envoyer ou de recevoir du crédit en toute en moins d'attaques cardiaques ou de congestions diaques et cérébraux liés à une prise de poids qu'en- seront ensuite mises hors
simplicité et sans se déplacer. cérébrales que ceux consommant seulement 1,7g gendrerait l'abus de chocolat. service.
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi
ElWatan - Le Quotidien Indépendant Site web : http://www.elwatan.com E-mail : Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Édité par la SPA “El Watan Presse” admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprimerie Les manuscrits, photographies ou tout autre
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Place du 1er Mai - Alger. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : Société à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : Téél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. de distribution El Khabar. d’aucune réclamation.
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er R.C : N° 02B18857 Alger. Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan Reproduction interdite de tous articles
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) sauf accord de la rédaction.
Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66
El Watan -Jeudi 1 er avril 2010 - 26

SPORTS

COUPE D'ALGÉRIE LIGUE DES CHAMPIONS EUROPÉENNE Finale


DE HANDBALL
El Biar a tremblé Le Bayern renverse du 12e tournoi
«Printemps
L
es quarts de finale de la coupe d'Algérie
de handball, seniors messieurs, qui se sont
déroulés mardi, n'ont pas connu de sur- Manchester, Lyon Foot» à Oran
essouffle Bordeaux O
prises. Le GSP, détenteur du trophée, a étrillé
lourdement la JSK sur le score de 31 à 16. Mal- ran vibrera aujourd’hui à l’occasion de la finale
gré la fatigue suite à l'accumulation des ren- de la 12e édition du tournoi «Printemps Foot».
contres (CAN, championnat et coupe d'Algé- Après deux semaines de compétition, les partici-
rie), le Sept pétrolier a trouvé les ressources

M
anchester, long- pants partageront la joie au cours des finales qui auront
nécessaires pour faire honneur à son statut. La temps dominateur, a lieu au stade Abdelkader Reguieg à Maraval.
principale échéance des hommes du duo Belho- fini par concéder Plus de 800 jeunes footballeurs ont pris part à ce rendez-
cine-Zeguili demeure la Supercoupe d'Afrique une défaite stupide de derniè- vous annuel de la balle ronde reservé aux jeunes. La Ra-
qui les opposera à la formation égyptienne du re minute devant le Bayern dieuse, qui organise ce tournoi depuis plus de 10 ans, a
Zamalek qui aura lieu à Ouagadougou, le 6 avril (1-2), tandis que dans le duel enregistré avec satisfaction un grand engouement juvéni-
prochain. Le duel entre le MCS et CRB Barika franco-français, Lyon a plutôt le autour de cette manifestation sportive. Les jeunes sont
est revenu aux expérimentés Saïdis qui se sont logiquement pris le dessus venus de presque toutes les régions du pays. Les organi-
imposés 24 à 21. A Sétif, le CRBBA a, comme sur Bordeaux (3-1), mardi en
prévu, gagné son ticket pour les demi-finales quarts de finale aller de la
grâce à son succès devant le CCL (28 à 21). En Ligue des Champions. Man-
revanche, le HBC El Biar s'est qualifié avec les chester peut se mordre les
tripes face au GS Boufarik (29 à 28). En effet, doigts de ce scénario presque
une nouvelle fois, les camarades de l'internatio- inverse de celui de sa finale
nal Salah Cheikh ont craqué dans les dernières gagnée en 1999 contre ce

PHOTO :D. R.
minutes de jeu, où Boufarik a réussi à remonter même adversaire. Plus que
l'écart de sept buts. El Biar, qui a réalisé cette jamais, le Bayern est la bête
saison un mauvais parcours en championnat, noire des Red Devils, piégés
n'est pas assuré d'aller loin en coupe d'Algérie. à la 92e minute par un but
Car son prochain adversaire en demi-finale Ribéry, auteur du but égalisateur face à Manchester United
d'Olic, alors que les Mancu-
n'est autre que le GSP. Les demi-finales qui au- niens avaient mené dès la 2e dévié (77’), aussi brouillon temporairement égalisé et
ront lieu le 4 mai prochain, à Alger ont donné minute grâce au 34e but de la que volontaire, leur permet- surtout inscrit ce fameux but
lieu aux rencontres suivantes : GSP - HBCEB et saison de Rooney, son 5e en tait ainsi d'égaliser de façon à l'extérieur qui pèse souvent

PHOTO : EL WATAN
MCS - CRBBA, tandis que les demi-finales se- C1. Frais, puisqu'il n'avait pas un peu heureuse en l'absence lourd dans les débats en deux
niors dames sont les suivantes : GSP - HBCEB joué ce week-end et toujours de Robben. manches. Manifestement
et HBL contre le vainqueur du match NF Di- déchaîné, mais sorti blessé à Dans l'autre match, Lyon a émoussés par leur finale de
douche Mourad (Constantine) - HBCF Arzew. la fin du match, l'Anglais pris le dessus sur Bordeaux. coupe de la Ligue perdue sa-
Lors des quarts de finale dames, joués mardi, avait, en effet, profité d'une Ne cessant jamais de porter le medi contre Marseille (3-1),
l'équipe du GSP, tenante du titre, a battu le NFB glissade de Demichelis pour fer dans une défense catastro- les Girondins, malgré un sateurs ont mis sur pied un programme d’animation et de
(38-08), alors que le HBCEB a laborieusement débrider la rencontre. phique à l'image de Ciani, Gourcuff en regain de forme, visites des principaux sites de la ville d’Oran. La premiè-
battu le HHBC (25 à 24). Chafik B. Quoique supérieur, Man- Lyon a fini par être récom- n'ont pu faire jeu égal avec re finale mettra aux prises les benjamins de l’école de la
chester s'est cependant pensé de ses efforts en béné- leurs adversaires. Pourtant, Radieuse à ceux du Nadi Hillal Bouira. En minimes, la
contenté de jouer par à- ficiant d'un penalty généreux sans la vigilance de Lloris finale sera animée par le CMBab El Oued (Alger) et la
ÉCHECS coups. Si la barre n'avait pas
repoussé la tête de Vidic
transformé par Lisandro
(77’) qui lui a permis de don-
(61’) et un tir de Wendel sur la
barre (70’), la vista de Cha-
Radieuse. Les jeunes non structurés (non licenciés au
sein de clubs) eux aussi ont participé à cette fête du foot-
Hayet Toubal (83’), cela aurait pu s'avérer
suffisant. Délogés récem-
ner de l'ampleur à sa victoire.
Avant cela, l'Argentin, qui a
makh, intenable également,
aurait pu leur offrir un résultat
ball. Certains ont tapé dans l’œil d’entraîneurs venus dé-
nicher des talents. La grande finale, dont le coup d’envoi
sera donné à 18 heures, sera animée par les jeunes des
championne ment de leur place de leaders
du championnat, les Bavarois
n'ont plus rien à voir avec
été averti et sera suspendu au
retour comme Govou, avait
ouvert la marque (10’), tandis
en trompe-l'œil. Finalement,
les parades désespérées de
Carrasso (25’, 69’) permet-
quartiers Gambetta et Maraval. Comme toujours, le pré-
sident de la Radieuse, Chafi Kada, a fait appel aux an-
d’Algérie l'équipe enthousiasmante des
dernières semaines, mais ils
que Bastos, profitant une
nouvelle fois d'un cadeau dé-
tent à Bordeaux de garder un
peu d'espoir avant le retour,
ciens joueurs qui ont fait les beaux jours des clubs et de la
sélection nationale pour se produire devant les jeunes et
leur donner l’occasion de les voir étaler les beaux gestes
sont peu à peu revenus dans le fensif, avait inscrit un 2e but alors qu'une fin de saison
Cporte'est finalement Hayet Toubal qui, après
avoir mené le bal depuis le début, qui rem-
e
le 22 championnat d'Algérie et signe son
match grâce à leur combativi-
té. Un coup-franc de Ribéry,
(32’). Malheureusement pour
les Lyonnais, Chamakh avait
stressante se profile de plus
en plus. AFP
techniques qui font cruellement défaut, actuellement, sur
nos terrains. Les finales débuteront à 16 heures. K-G
retour aux premières loges des échecs féminins
algériens. Avec son style classique, défensif et
d'attente de l'erreur adverse, elle s'est imposée
dans ce championnat en terminant avec 7,5 pts LA FÉDÉRATION DE KARATÉ-DO DANS LA TOURMENTE
Le rejet des bilans moral et financier est envisagé
sur 9 sans
concéder au-
cune défaite.
Talonnée de

L
près par Sa- a Fédération algérienne de karaté-do est en jamais reçu les détails des dépenses et que la date bilans moral et financier 2009 et retrait de
brina La- crise. La veille de la tenue de l’assemblée de l’assemblée générale ordinaire a été fixée sans confiance au président», signé par 28 membres
trèche qui ter- générale ordinaire, le 3 avril au siège du Co- que les bilans ne soient adoptés (par le bureau fé- de l’assemblée générale, les signataires dénon-
mité olympique algérien (COA), des voix se sont déral)». De nombreuses démarches ont été entre- cent «la nomination sans délibération du bureau
mine à un
élevées pour «dénoncer la situation qui prévaut prises par des membres du bureau fédéral et de fédéral des entraîneurs des différentes équipes
demi-point de
au sein de cette fédération», souligne un membre l’assemblée générale, afin que la tutelle inter- nationales, désignation des présidents des ré-
la première
du bureau fédéral et menacent de «ne pas ap- vienne. A en croire quelques membres, «Notre gions sans délibération du BF, falsification des
place après
prouver les rapports moral et financier». Le ren- voix a été étouffée dans l’œuf par certaines par- PV de réunions, violation de l’article 27, chapitre
avoir concédé
dez-vous de samedi risque de provoquer des ties qui occupent de hautes fonctions au ministère IV du décret exécutif 05-405, non-association des
trop de nulles et sans vraiment montrer sa com-
vagues. Pour éviter cela, des membres de l’as- de la Jeunesse et des Sports (MJS). Elles ont membres du bureau fédéral à la prise des déci-
bativité habituelle. Nouali Djouher décroche
semblée générale et du bureau fédéral ont décidé convoqué des experts pour leur intimer l’ordre sions et absence d’un trésorier général élu au
une méritoire troisième place avec un jeu com-
d’alerter la tutelle sur les risques et nuages qui d’adopter les bilans moral et financier, des prési- sein de la fédération...». Nos (nombreuses) tenta-
binatoire, agressif et prometteur. Le coup d’en-
pointent à l’horizon de l’AG. dents de ligue ont fait l’objet de pressions de la tives de prendre langue avec le président de la fé-
voi de ce championnat d’Algérie féminin
Au lendemain de la réunion du bureau fédéral, te- part de certains DJS afin de les amener à voter dération, Aboubaker Mekhfi, pour lui permettre
toutes catégories a été donné le 24 mars à 9h au
nue le 20 mars 2010, des membres de cet organe les bilans qui seront présentés le 3 avril.» de s’exprimer sur cette situation ont été vaines. Il
siège de la fédération par la présidente, Mme
ont signifié leur refus d’adopter le bilan finan- était injoignable.
Taous Ameyar, en présence de dix-huit cier. Mokhtar Sadaoui, président de la commis- PÉTITION POUR LE REJET DU BILAN Du côté du MJS, des démarches ont été entre-
joueuses issues des qualifications zonales et sion technique nationale, a déclaré «ne pas être En date du 30 mars 2010, une correspondance a prises à la veille de l’assemblée générale pour
venues des différentes wilaya. On déplore ce- responsable du bilan financier qui sera soumis à été adressée au ministre de la Jeunesse et des «calmer le jeu». A cet effet, «un haut cadre du
pendant l’absence des championnes Amina l’assemblée générale». Sports, Hachemi Djiar, par des membres de l’as- MJS a invité Mesbahi, ancien président de la fé-
Mezioud et Karima Beddar pour raisons per- Le premier vice-président, Touhouche Rabah, semblée générale, dans laquelle ils ont énuméré dération et actuel vice-président de la Fédération
sonnelles. A noter la présence encourageante souligne que «les membres du bureau fédéral une série de griefs contre le président de la fédé- internationale et président de l’UFAK (Union
des filles du MJ Hassi Messaoud et OM Hassi n’ont pas été associés aux dépenses entreprises ration, Aboubaker Mekhfi, ainsi que des «par- africaine), ainsi que le président de la Ligue d’Al-
Messaoud, accompagnée par le très volontaire lors de la saison 2009. La date de l’assemblée gé- ties» proches du MJS qui «ont tout fait pour ger, Aït Brahim Kheider, et a usé de leur influence
et actif cheikh Sakher qui n’ont pas hésité à nérale a été fixée (trois fois) sans nous consul- maintenir le statu quo et perpétuer la présence de auprès des membres de l’assemblée générale,
«broyer» des milliers de kilomètres pour non ter». Plus grave encore, Karroub Mohamed, troi- l’actuel président à la tête de la fédération, et ce, afin que le bilan ne soit pas rejeté», a confié une
seulement acquérir de l’expérience mais aussi sième vice-président, président de la commission malgré toutes les dérives commises depuis l’élec- source fédérale. La Fédération de karaté-do sur-
imposer leur savoir-faire comme le montre le des finances, fait savoir qu’il «n’a jamais délibé- tion de la nouvelle fédération», martèle notre in- montera-t-elle cette épreuve ? Réponse le 3 avril
niveau des parties jouées. A. C. ré sur une quelconque opération financière et n’a terlocuteur. Dans un document intitulé «Rejet des au siège du COA. Yazid Ouahib
El Watan -Jeudi 1 er avril 2010 - 27

SPORTS

FOOT DER MOULOUDIA D'ALGER

Bracci fait les éloges de l'équipe


◗ La Fédération algérienne de
football (FAF) tiendra une
réunion de son bureau fédéral
le 6 avril prochain.
L'information a été

D
communiquée, hier, par e sa confrontation face à la fougueuse
l'instance fédérale par le biais et non moins talentueuse formation
de son site officiel. Plusieurs harrachie, le Mouloudia, eu égard à
questions seront abordées sa «préparation en catastrophe» suite à la dé-
dont notamment la préparation cision de la LNF de faire jouer ce match
des équipes nationales en vaille que vaille ce mardi sur un terrain syn-
prévision des prochaines thétique, «sur lequel mon équipe n'a pas
échéances internationales. La l'habitude d'évoluer», souligne le coach
construction du nouveau siège Bracci, a tiré son épingle du jeu et démontré
de la FAF y sera évoquée. M. S. qu'elle n'est pas leader par hasard.
L'entraîneur des Vert et Rouge avouera dans
◗ Serrar et Benaïssa, la foulée, «de ne même plus chercher d’ex-
présidents respectivement de cuses, c'est de la faiblesse, mais le Moulou-
l'ES Sétif et de l'USM Bel dia a montré aujourd'hui, dans un stade qui
Abbès, risquent de faire l'objet ne lui est pas familier et devant le public de
d'une lourde suspension de la l'adversaire, qu'il avait beaucoup de caractè-
part de la Ligue nationale de re et beaucoup d'abnégation». C'est ça l'atti-
football (LNF). Il leur est tude d'un champion, à savoir rencontrer des
reproché des déclarations difficultés et savoir y faire face. «Il faut que
incendiaires sur l'arbitrage. les garçons gardent le moral, ils sont jeunes
C'est du moins ce que nous et à chaque fois on leur enlève le pain de leur
avons appris, hier, de sources bouche, c'est malheureux», ajoute-t-il, en fai-

PHOTO : M. SALIM
proches de la Ligue nationale sant allusion au «but refusé injustement par
qui a suspendu, rappelle-t-on, l’arbitre, la balle ayant pénétré à l’intérieur
lourdement, le vice-président de la cage» soutiendra-t-il mordicus.
de l'ESS, Hamar, pour une Pour lui, son équipe «doit maintenir le cap
année. K. G. comme elle a su le faire face à El Harrach,
parce que le Mouloudia version 2010 se doit Les camarades de Boumechra poursuivent leur série de bons résultats
◗ L'équipe nationale des de rentrer dans l'histoire et la légende du le match entre les deux goléadors du cham- l'USMAlger, la semaine dernière. D'où la que l'on sait, et la programmation du match
moins de 20 ans a enregistré, club avec tout le respect que je dois aux aînés pionnat, Bouguèche et Hanitser, n'a pas eu complexité et la difficulté des prochains dé- CRB-ESS, la veille d'un voyage du club hôte
mardi à Zéralda, son deuxième et l'attente n'a que trop duré, et ce depuis lieu. Le MCA a perdu une de ses pièces maî- placements du MCA à Batna (coupe) puis à (départ du CRB au Maroc pour y affronter
match nul, cette fois-ci face au 1999», soutiendra-t-il solennellement. Si- tresses, à savoir l'international Réda Ba- El Khroub (championnat) pour lesquels les FAR). Enfin, vantant les mérites de ses
Maroc (0-0) dans le cadre de la gnalons au passage, lors de ce match, certes bouche (sorti dès la 8e minute de jeu) suite à Bracci éprouve beaucoup d'appréhension, poulains, il dira à leur adresse : «La saison
deuxième journée du tournoi équilibré, et où chacune des deux forces en un sérieux problème de ligaments, qui pour- car estimant, non sans une certaine amertu- touche à sa fin, vous êtes champions par le
UNAF de football. Lors de la présence était en mesure de faire la différen- rait le tenir éloigné des terrains pour un bout me, que le championnat actuellement est talent, par le travail et par la chance. Si vous
première journée, les Verts ont ce et où malheureusement les attaquants des de temps, ainsi que le milieu récupérateur tronqué, comme l'atteste en plus ce match re- avez du talent et vous travaillez, c'est
été tenus en échec par la deux camps ont été absents, et le match dans Koudri, lui aussi blessé après le match face à tard disputé aujourd'hui dans les conditions formidable». Abdelmadjid Riad
Tunisie (1-1). Dans le premier
match, le Mali a disposé de la
Tunisie (1-0). Les Maliens ont
assuré le titre après leur
CHADLI AMRI. FSV Mayence 05 LNF : DÉMISSION
DE KHELIFA
victoire lors de la première
journée sur le Maroc (2-0).
L'ultime journée aura lieu
demain : Maroc-Tunisie et
«On jouera nos chances à fond !» Affaire classée
Algérie-Mali. K. T.

L
’article consacré à la Ligue nationale de football (LNF), pu-
◗ La CAF a désigné des blié dans notre édition d’hier, a suscité une réaction de la
arbitres maliens pour le match structure concernée. Un membre du bureau de la Ligue
retour des 16es de finale de la précise : «Effectivement, la personne citée (Mohamed Khelifa) a
Ligue des champions d'Afrique fait part de sa décision de quitter ses fonctions de président de la
de football entre l'ES Sétif et commission de discipline. Par contre, les raisons invoquées pour
l'US Douala (Cameroun) ‘‘expliquer’’ cette décision ne sont pas celles qui ont motivé sa ré-
demain au stade du 8 Mai 45. action. On préfère se taire par respect pour l’homme et ce qu’il a
L'arbitre central, Koman donné au cours des années passées à la Ligue nationale.» Pour rap-
Coulibaly, sera assisté de ses pel, dans l’article en question, il était fait mention du «mécontente-
compatriotes Balla Diara et ment de l'intéressé contre certaines pratiques (le vice-président qui
Mamadou Diara. Au match décide à la place des responsables de commissions)». Notre interlo-
aller, l'ESS l'avait emporté par cuteur conclut : «Pour la Ligue, c’est un dossier clos. Chacun est
PHOTO : EL WATAN

2 buts à 0. A. S. libre d’agir comme le lui indique sa conscience. Nous, on préfère


nous consacrer au programme de la fin de saison.» Y. O.
◗ Des arbitres libyens ont été
choisis par la CAF pour diriger
le match retour des 16es
Chadli Amri, accompagné d’un ami dans sa ville natale Maghnia
CLASSEMENT FIFA
de finale de la Ligue des
champions d'Afrique de
football entre la JS Kabylie et le
Il se trouve à Maghnia ,depuis sûr de prendre part, vu mon arrivée tardive dans
mon club. L'Algérie à la 27e place
dimanche, pour rendre visite à
Club Africain (Tunisie) demain
au stade du 1er Novembre de son père malade. Chadli Amri, qui
C'est votre dernière saison à Mayence... Avez-
vous été approché par d'autres clubs ?
Honnêtement, actuellement je suis complète-
mondiale
Tizi Ouzou. Il s'agit, en effet, a été aussi honoré par le club local
de Adel El-Raay qui sera assisté
par Mohamed Al-Aribi et ASBM, a volontairement accepté
ment concentré à Mayence où je me sens bien, et
je pense déjà au prochain regroupement de L a sélection algérienne de football a gagné six places au classe-
ment général de la FIFA, établi hier. Malgré la défaite concédée
face à la Serbie (0-3) le 3 mars dernier à Alger, la sélection natio-
Abdelfatah El-Triki. A Tunis, de nous livrer quelques l'équipe nationale.
la JSK a arraché un nul (1-1) Justement, à propos de l'EN, lors du match nale algérienne est passée de la 33e place à la 27e grâce à son statut
devant les Tunisois réduits à 9.
impressions. contre la Serbie, on avait beaucoup supputé de demi-finaliste lors de la dernière CAN, disputée en janvier en
R. B. sur votre non-incorporation… Angola. Les Verts comptent désormais 821 points et se place à la 5e
Propos recueillis par Rassurez-vous, j'étais vraiment malade, mais je position au niveau continental, ajoute le communiqué de la FIFA.
◗ L'attaquant star de la C. Berriah tenais à être avec mes camarades. L'Algérie est devancée par l'Egypte (14e mondial), le Cameroun
sélection anglaise, Wayne Le sélectionneur Saâdane prospecte de nou- (20e), le Nigeria (22e), et la Côte d'Ivoire (25e). Par ailleurs, les trois
Rooney, pourra participer au Vous avez joué samedi avec votre club FSV veaux joueurs en Europe… adversaires de l'Algérie en Coupe du monde 2010 en Afrique du
Mondial 2010 malgré sa Mayence 05 où vous avez été incorporé pen- Le sélectionneur sait ce qu'il fait, et on ne peut Sud occupent respectivement : Angleterre (7e +1 place), les Etats-
blessure, mardi soir, lors du dant 30 minutes, et dimanche vous êtes à qu'être heureux pour les nouveaux joueurs qui Unis (16e +2) et la Slovénie (29e -2). Quant aux adversaires de l'Al-
match de Ligue européenne Maghnia ?! apporteront un plus au groupe. gérie dans les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations
Bayern Munich - Manchester En effet, juste après la rencontre, j'ai pris l'avion Un avis sur nos adversaires en Coupe du mon- 2012 (CAN-2012), leur classement s'établit comme suit : Maroc
United. Victime d'une entorse, Francfort-Alger, puis Oran et enfin Maghnia. de... (68e mondial et 12e africain), Tanzanie (109e mondial et 26e afri-
Rooney sera absent au Mon père est malade, et je devais être près de lui. Nous allons jouer nos chances à fond. Nous cain) et la République centrafricaine bon dernier (202e et 52e).
maximum trois semaines, Je reprends l'avion aujourd'hui (mercredi) pour sommes un groupe soudé et nous avons un bon L'Espagne conserve toujours la pole position devant le Brésil et les
indiquent, hier, les médias l'Allemagne parce que jeudi (aujourd'hui) nous coup à jouer. Disons que nous jouerons sans Pays-Bas. Le prochain classement mondial de la FIFA sera
anglais. A. C. avons une autre rencontre à laquelle je ne suis pas pression et qu’on aura notre mot à dire. C. B. publié le 28 avril. K. G.
ALGER : 22° ORAN : 21° CONSTANTINE : 21° OUARGLA: 32°

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Jeudi 1er avril 2010

COMMENTAIRE

El Baradei
en campagne
Par Omar Berbiche

L
'option de la candidature de l'ancien directeur
général de l'Agence internationale de l'énergie
atomique (AIEA), Mohamed El Baradei, à l'élec-
tion présidentielle égyptienne de 2011, se précise
de plus en plus. Après avoir sondé le terrain de sa popu-
larité et mesuré le capital de soutien et de sympathie dont
il jouit dans son pays après son retour en Egypte, l'ancien
patron de l'AIEA dévoile un peu ses intentions et ses car-
tes. Hier, il est allé à la rencontre des citoyens, organisant
des sorties sur le terrain qui s'apparentent à une feuille de
route de précampagne électorale. Rencontres particuliè-
rement ciblées avec les forces sociales agissantes du
pays, en effectuant des visites de mosquées, en prenant
langue avec la communauté chrétienne, en s'exhibant aux
côtés de célébrités et en prenant son bâton de pèlerin et
INFOS DERNIÈRES de candidat inaugurant un cycle de visites dans l'Egypte
profonde entamées par la ville populeuse de Mansourah.
LA CNAN NORD RENFORCE l'export, variant selon le volu- où nous mettons sous presse, chef-lieu de wilaya. Le cadavre Un agenda qui indique clairement qu'il n'est pas revenu
LA DESSERTE VERS me et la fréquence des expédi- la plupart ont rejoint leur foyer. du ressortissant malien, âgé de au pays pour faire du tourisme politique. L'association
LES ÉTATS-UNIS tions. Cnan Nord est une filiale L'accident et le ballet des am- 26 ans, a été découvert deux
qu'il a créée,
La Compagnie nationale de du groupe Cnan spécialisée bulances a mis la ville sens des- jours après la plainte déposée
l'«Assemblée nationale pour le changement», rejoint par
transport maritime Nord de dans le transport maritime de sus-dessous. Slim Sadki auprès des services de sécurité
des célébrités et des figures de proue de l'opposition,
marchandises (CNAN Nord) va marchandises en provenance par ses trois camarades de
s'active pour donner forme et vie au projet politique d'El
renforcer la desserte des Etats- de l'Europe du Nord, du sud de UN RESSORTISSANT même nationalité, relative à sa
Baradei. Les ennuis de santé du raïs, qui vient de rentrer
Unis à partir du 15 avril. L'entre- l'Espagne, des Etats-Unis et de MALIEN TUÉ ET4 SALAFISTES disparition. Les services de sé-
d'Allemagne après avoir effectué une intervention chirur-
la Turquie. R. E. curité ont déclenché une en-
prise a «décidé de renforcer sa ARRÊTÉS À ELOUED gicale officiellement pour une banale appendicite – un
quête qui a abouti à l'arresta-
position sur le marché à l'ex- Des sources bien informées ont diagnostic qui a laissé sceptiques la rue et la classe poli-
UN BUS DÉRAPE ET FAIT tion, lundi dernier, de quatre
port à destination des Etats- indiqué qu'un ressortissant de tique égyptiennes –, ont relancé le débat et les spécula-
26 BLESSÉS À ELKALA personnes salafistes, âgées en-
Unis avec une capacité supplé- Hier vers 15h, un bus assurant nationalité malienne a été as- tre 24 et 28 ans, habitant la tions sur la succession à Moubarak qui part déjà avec un
mentaire, à savoir le navire Ibn la liaison El Kala-Annaba est sassiné et quatre salafistes ont commune précitée. sérieux handicap, celui de l'âge, culminant du haut de ses
Khaldoun, battant pavillon na- sorti de la route pour emboutir été arrêtés ce lundi. Ce crime, Des sources locales ont indiqué 82 ans. El Baradei, qui est pour l'heure le seul homme
tional, dont le départ à destina- un arbre au lieudit Zana, à 3 km dont les causes sont à ce jour que la victime a été retrouvée politique du sérail à avoir affiché des ambitions présiden-
tion des Etats-Unis est prévu de la ville. Selon les témoigna- inconnues, a ébranlé la popula- morte, blessée à l'arme blan- tielles et sa volonté de contribuer au changement du régi-
pour le 15 avril 2010 à partir du ges de voyageurs, le conduc- tion d'El Oued. Notre source a che et étranglée ensuite avec me, n'ignore pas les difficultés constitutionnelles et poli-
port d'Alger», souligne-t-elle teur a perdu le contrôle du véhi- précisé que l'affaire remonte à un lacet. Nos sources indiquent tiques qui se dressent sur son chemin pour valider sa can-
dans un communiqué. Au titre cule qui était en pleine vitesse. vendredi dernier lorsque le ca- également qu'un différend didature. Il lui faudra au préalable et en vertu de la Cons-
de cette action, Cnan Nord ré- L'accident a fait 26 blessés, davre d'un ressortissant malien avait eu lieu entre le ressortis- titution créer un parti politique, ce qui est aléatoire et
itère sa formule de réduction de dont un dans un état grave, se- a été retrouvé enterré par son sant malien et les mis en cause inopérant à une année du scrutin. Il lui reste alors cette
plus de 50% du coût du lon les services de la Protection ou ses tueurs dans une palme- dans une affaire liée à de la alternative tout aussi hypothétique de se présenter en
transport maritime pour les civile. Ils ont été évacués vers raie, sise dans la commune de fausse monnaie. qualité d'indépendant. Les signatures d'élus exigées pour
produits algériens destinés à l'hôpital d'El Kala et à l'heure Tagzout, à 10 km au nord du Rezzag Salem Youcef soutenir sa candidature sont impossibles à réunir,
connaissant les réalités du système politique égyptien
fondé sur des liens d'allégeance des institutions au pou-
HYDRA (ALGER) voir en place. El Baradei, qui connaît bien les ressorts de
la politique pour avoir présidé une importante organisa-
ESCARMOUCHES AU BIDONVILLE DOUDOU MOKHTAR tion internationale et côtoyé les leaders de ce monde, se
lance-t-il dans un projet qu'il sait utopique ? A-t-il reçu
L esbidonville
dernières familles, restées dans le délégué, entouré d’une armada de poli- «Nous ne savons pas où aller, traiter de
Doudou Mokhtar, à Hydra, ciers, mais il ne m’a pas été possible de la sorte des citoyens, c’est de la pure
ont été obligées de quitter hier leurs bara- l’approcher», tempête une dame qui affir- haine. Je reste sur place et si c’est possi-
des soutiens et des garanties de cercles influents de l'inté-
rieur de l'Egypte, mais surtout de l'extérieur de la part de
grands décideurs, notamment des Américains et des pays
quements. Des policiers, venus le matin me avoir été «bousculée» avec ses enfants ble je squatterais un appartement», occidentaux qui travailleraient dans l'ombre pour assurer
sont entrés dans les quelques masures, par des policiers. Les autorités ont chargé menace A. Toufik, qui affirme que le site la transition au régime de Moubarak ? Bien qu'allié stra-
restées debout, et ont fait sortir les habi- les camionneurs privés de transporter les de Tessala El Merdja dispose de quelques tégique de ces pays, notamment dans la gestion du conflit
tants récalcitrants, exclus de la «rehla», familles. Un camionneur, engagé par la bâtiments restés vides. L’opération de du Moyen- Orient, le président égyptien est fortement
qui a touché 924 familles de ce bidonville wilaya affirme n’avoir pas eu d’instruc- relogement des habitants de Doudou décrié pour le non-respect des libertés et des règles du
de la partie haute de Hydra. «Je suis resté tions sur la destination. «J’ai chargé les Mokhtar s’est déroulée en plusieurs
jeu démocratique. S'achemine-t-on vers une solution
dans ma baraque malgré les intimida- effets d’une famille, mais voilà que je me temps. Dans cette commune, des occu-
«démocratique» soft, à l'irakienne ou bien encore à l'af-
tions. On nous demande de sortir mais retrouve à Tessala El Merdja. Mon pants des bidonvilles dénoncent «le dou-
ghane avec l'intervention militaire en moins ? Hypothèse
pour aller où ? Ma famille est exclue de camion ne servira jamais d’appartement ble jeu» des autorités qui relogent des
l’opération alors qu’on nous a remis un pour ces familles qu’on jette en pâture», familles «venues de l’extérieur de la com- plausible. Sauf que El Baradei a démontré qu'il n'est pas
jeton où figurait le nom de mon mari. lance notre interlocuteur «obligé» par les mune». Plusieurs sites, dont les habitants un Hamid Karzaï en refusant de prendre à son compte la
Quelqu’un qui a des entrées dans l’admi- familles comme ces dix autres collèges ont été relogés, sont surveillés par des thèse des Américains sur la possession par l'Irak de Sad-
nistration a bénéficié d’un appartement à de se diriger vers le site d’habitation où escadrons de policiers de crainte de les dam des armes de destruction massive qui avaient fourni
ma place. J’ai voulu parler avec le wali leurs anciens voisins ont été relogés. voir occupés de nouveaux. Nadir Iddir le prétexte aux coalisés pour envahir l'Irak.

Enquête exclusive Interview vécu : Quand le nouveau


Blanchiment d'argent Fellag à ses détracteurs : code de la route dérape
La Dubaï Connection au «Je donne les clés d'une
vel espace des lecteurs ma
Retrouvez votre nou
Square Port-Saïd Algérie sympathique !» me des salles de ciné
Votre nouveau program es culturelles et économiques
usiv
Toutes les news excl