Vous êtes sur la page 1sur 1

Edito – Lettre Centrale Marseille Alumni

Prix Irène Joliot-Curie

Promouvons les jeunes femmes scientifiques en France !

Centrale Marseille Alumni s’associe pleinement au message porté par le prix Irène Joliot-Curie,
créé en 2001 par le ministère chargé de la Recherche et organisé depuis 2004 en partenariat
avec la Fondation d’entreprise EADS pour la recherche avec le soutien de l’Union européenne.

Ce prix a pour objectifs de récompenser les actions visant à favoriser la présence des jeunes
filles dans les études scientifiques et techniques, de promouvoir la place des femmes dans le
monde de la recherche en France et de mettre en valeur leurs parcours professionnels
exemplaires tant dans la recherche publique que privée.

Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Louis Gallois,


Président exécutif de EADS ont remis, le jeudi 16 octobre, les prix des quatres catégories :
- Brigitte Senut, Paléontologue et Anthropologue de renom a été élue « Femme
scientifique de l’année » pour sa contribution personnelle remarquable dans le domaine
de la recherche sur l’évolution des hominoïdes. J’ai eu l’occasion d’échanger avec elle
lors de la cérémonie et de mener l’interview que vous trouverez dans cette lettre.
- Katell Berthelot, chercheuse CNRS du Centre de Recherche Français de Jérusalem,
spécialiste du judaïsme ancien a reçu le prix de la « Jeune femme scientifique » pour
son parcours et son activité exemplaires. Elle poursuit son exploration du rapport
qu’entretiennent Juifs et non-Juifs avec la « terre promise ».
- Catherine Langlais, spécialiste de la chimie du solide, de l’optique ou encore des
mécaniques et sciences des matériaux, s’est vue remettre le prix du « Parcours femme
entreprise » pour avoir mis son excellence scientifique au service de son entreprise.
Membre de direction générale de Saint-Gobain recherche, elle y est à la fois leader,
entrepreneur (au féminin !) mais aussi développeuse de talents.
- Catherine Marry, dirigeante de l’équipe « Professions-réseaux-organisations » du Centre
Maurice Halbwachs où elle effectue des recherches sur la comparaison sexuée des
carrières dans les professions artistiques, a reçu le prix du « Mentorat » pour son
accompagnement de jeunes chercheuses et scientifiques. Elle mène également une
recherche exploratoire sur les trajectoires de diplômés marocains et tunisiens de grandes
écoles d’ingénieur françaises.

Irène Joliot-Curie, filles des physiciens Marie et Pierre Curie, a œuvré pour donner aux jeunes et
en particulier aux jeunes filles toute leur place dans la recherche et les carrières scientifiques, par
le biais notamment d’émissions de radio, où on pouvait l’entendre dire en 1938 : « Sans l’amour
de la recherche, le savoir et l’intelligence ne peuvent vraiment faire un savant ».

Luc Bretones (96)


Essec 98
VP réseaux AIECM