Vous êtes sur la page 1sur 48

message d’entreprise

Pour convaincre vos partenaires

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
Séance 5

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
1
Sommaire
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

• La composant macro-économique
๏ Les cycles économiques
๏ les indicateurs macro-économiques

• La composante sectorielle
๏ La situation du secteur, les tendances et l’innovation
๏ La situation concurrentielle

• La composante entreprise
๏ Le diagnostic stratégique :
analyse des forces et faiblesses, potentiel de développement
๏ Le diagnostic financier : situation financière, rentabilité, solvabilité
๏ Le diagnostic boursier : position boursière, valorisation

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
2
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

La composant macro-économique

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
3
Les cycles économiques
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • La théorie de Schumpeter
• L’économie évolue en tendance selon des cycles
récurrents

innovation

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
4
Croissance et innovation
message d’entreprise • La croissance économique provient de l’innovation
Pour convaincre vos partenaires
๏ Les innovations proviennent par grappe, au moment d’une rupture
technologique
➡ la fabrication de biens nouveaux,
➡ des nouvelles méthodes de production,
➡ l'ouverture d'un nouveau débouché,
➡ l'utilisation de nouvelles matières premières
➡ et la réalisation d'une nouvelle organisation du travail

๏ L’innovation crée de la richesse dans l’ensemble de l’économie et


accroît la demande

• L’entrepreneur est à l’origine de l’innovation


๏ Il prend seul le risque sortir des systèmes établis pour innover
๏ Il en attend le profit le plus important
๏ Il est suivi par une série d’entrepreneurs imitateurs qui diffusent
l’innovation, attirés par le profit
๏ générant la concurrence
Les bases d’analyse
pour investir en Bourse
5
Epuisement et dépression
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • La croissance des profits stimule l’investissement
๏ diffusion des richesses
๏ qui finit par s’épuiser à mesure de la diffusion de l’innovation, qui perd
son caractère de rupture qui justifie les marges fortes
๏ les entreprises sont alors dirigées par des gestionnaires pour le
compte d’une économie de rentiers, qui limite la prise de risque

• L’épuisement de la richesse additionnelle provoque la


crise
๏ baisse tendancielle des profits, disparition des acteurs les moins
solides
๏ dépression économique, chômage
๏ la crise ouvre de nouvelles possibilités de prise de risque

• C’est la destruction créatrice


Les bases d’analyse
pour investir en Bourse
6
message d’entreprise • Le crédit, un facteur clé du cycle
Pour convaincre vos partenaires
๏ L’entrepreneur doit se financer
๏ L’emprunt est un financement indispensable
๏ Tous les agents économiques (producteurs et consommateurs)
dépendent de sa disponibilité et de son coût

• L’économie est un système par nature dynamique


๏ Tout le système est en perpétuel changement
๏ C’est la définition du capitalisme par Schumpeter

• Cette dynamique de cycles


s’applique aussi aux sous-ensembles de l’économie
๏ A l’intérieur d’un secteur économique (chimie, automobile,
informatique…)
๏ Dans un espace géographique donné (pays, région, continent…)

• Selon Schumpeter, le système finira par devenir socialiste,


sous le poids grandissant des gestionnaires
Les bases d’analyse
pour investir en Bourse
7
Les indicateurs macro-économiques
message d’entreprise

• taux d’intérêt
Pour convaincre vos partenaires

• taux de change
• taux de croissance du PIB
• matières premières
• inflation
• chômage
• confiance des ménages
• investissement
• consommation
Les bases d’analyse
pour investir en Bourse
8
Les taux d’intérêt
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
9
Les taux de change
10/12/08 10/12/08
message d’entreprise P. 26 P. 26
Pour convaincre vos partenaires Marchés Marchés

TAUX-CHANGES-Les nouvelles
TAUX-CHANGES- Les nouvelles
ont étéont été contrastées
contrastées entre leentre le Royaume-Uni
Royaume-Uni et la
et la zone zone euro.
euro.
ACTIONS
ACTIONS Les marchés
Les marchés anticipent
anticipent des tauxdes taux directeurs
directeurs à1%
à 1 % pour la pour
Banquela Banque d’Angleterre
d’Angleterre
l’annéel’année prochaine,
prochaine, contre
contre 1,75 1,75 %
% pour la pour la Banque
Banque centralecentrale européenne.
européenne.

LaLa livre
livre sterling
sterling à son
à son niveau
niveau
le plus
le plus basbas face
face à l’euro
à l’euro
LL
’événement ’événement
est presque estex-presque ex- iljournée,
journée, il fallait
fallait 0,87585 0,87585
livre ster- livre ster-
ceptionnelceptionnel
: un indicateur ling pour ling
: un indicateur 1 euro, poursoit 1 euro,
un gain soitde L’euro
un gain de contreL’euro la contre
livre la livreTaux 2 ans Tauxbritanniques
2 ans britanniques
conjoncturel conjoncturel
meilleur que meilleur 0,42que
% pour0,42la % pour launique.
monnaie monnaie Launique. La En livre En %
En livre En %
prévu a été dévoilé hier en Europe. livre
prévu a été dévoilé hier en Europe. livre sterling n’a jamais atteint un sterling n’a jamais atteint un
0,90de- 0,90 5 5
L’indice ZEW,L’indice quiZEW,mesurequi le mesure
senti- leniveau niveau
senti- aussi aussi bas
bas contre contre
l’euro de- l’euro 0,87585
0,87585
ment économique
ment économique en Allemagne, en Allemagne, puis saElle
puis sa création. création.
a réussi Elleà aseréussi à se
0,85 0,85 4 4
s’est entre
s’est amélioré amélioré entre novembre
novembre et stabiliser stabiliser
et face au billet face au billet
vert, s’échan- vert, s’échan-
« D’après «leDr’aappo
décembre.décembre. prèsrt lederappo rt decontre
geant geant
1,4825 contre 1,4825
dollar hierdollar
soir. hier soir. 1,895 1,895
l’inqu
nstitiét
ut,lesi 0,80 3
l’institut,lesi udesnqu au siét uddes
ujet ’unaue sujet d’une 0,80 3
aggravationagg deralvaatirécessi
on deonla crouécessi
ranon t cPlans Plans de relance
ourant de relance
2009 semb2009 lent se lim blen»t , lianalyse
mitées mitées », analyse Avecunedavantage
Avecune économie économie davantage
tour- tour-
0,75 0,75 2 2
l’équipe del’équipe
Barclays deCapital.
Barclays Capital. née vers lenée créditvers etle lacrédit
finance,et lalafinance, la
Le contraste Le avec
contraste avec le Royaume-
le Royaume- devise britanniqueestnaturellement
devise britanniqueestnaturellement 0,70 0,70 1 1
Uni était Outre-Manche,
Uni était saisissant. saisissant. Outre-Manche, plusElle
plus exposée. exposée. Elle aperdu
a d’ailleurs d’ailleurs perdu janv. 08 janv. 08 9 déc. 9 déc.août 08 août 08 9 déc. 9 déc.
les mauvaises nouvelles idé idé
les mauvaises nouvelles se sont ac-se sont plusac-d’un plus
quartd’un de sa quart
valeur de cette
sa valeur cette
idé idé

cumulées, cumulées,
avec une avec baisseune de baisse
la année de la contre
année lecontre billet levert. billet Hiervert. soir, ilHier soir,
fallait il fallaitlivre
0,87585 0,87585 livre
Après troisAprès séancestroisdeséances
hausse,de hausse,
production industrielle plus impor- « L ’ a v a n ce qu ’ a pu
production industrielle plus impor- « L ’ a v a n ce qu ’ a pu a v o i r le sterling pour 1 euro, soit un gain a v o i r le sterling pour 1 euro, soit un gain le rendement
le rendement du Gilt s’est du Gilt s’est
tante qu’attendu
tante qu’attendu au mois d’octobre,
au mois d’octobre, Royaume-U Ro nyi eanumme- Un
atiè rei dene p
mlan tièsrdeede plde
ans0,42
de % de pour0,42
la % pour launique.
monnaie monnaie unique.
détendu de détendu
6 points, deà61,895
points,
%.à 1,895 %.
une chute desuneventes
chute des ventes(hors
au détail au détailrel(hors relvite
ance s’est anceém s’est vite »é,majoute
oussée oussée », ajoute
alimentation)alimentation)
en novembre en novembre et une Jean-François
et une Jean-François Robin, chez Robin,
Natixis.chez Natixis.
pour le taux pour le Banque
de la taux de la Banque d’Angle-
d’Angle- politique de politique de taux Le
taux d’intérêt. d’intérêt.
ren- Le ren-
tendance très
tendance très nette au déclin des nette au déclin des En outre, le marché anticipe des terre (BoE) et de 1,75
En outre, le marché anticipe des terre (BoE) et de 1,75 % pour les dement du Gilt britannique s’est % pour les dement du Gilt britannique s’est
prix dans l’immobilier.
prix dans l’immobilier. taux directeurs
taux directeurs britanniques britanniques
plus pays plus de lapays
zonede la zone euro.
euro. détendu de détendu
6 points,de 6à points,
1,895 %,à 1,895 %,
Les bases Cet
d’analyse Cet environnement
environnement a mené laa mené la ceux
bas que basde que la ceux
Banque de la Banque centrale
centrale après troisaprès séancestrois
deséances de progression.
progression.
pour investir
devise devise
en britannique britannique encore un peu
Bourse encore un peu européenne (BCE). A ce jour, il européenne (BCE). A ce Gains
jour, il du Gains
marché du marché
actions actions Il se situait encore au-dessus au-dessus
Il se situait encore de de
plus bas faceplus àbas face En
l’euro. à l’euro.
fin deEn voit fin de voit bas
un point un point
à 1 %bas en à20091 % enHier, Hier, les commentaires
2009les commentaires d’Andrewd’Andrew er
2 % le 1 décembre. er
2 % le 1 décembre.
En revanche, En revanche,
10 Sentance,dumembre
Sentance, membre comité de du po-
comitéledetaux
po- à 2 leans taux à 2 ans s’est
allemand allemand
tendus’est tendu
Les taux de change
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

L’euro-dollar peut encore baisser


Olivier Auberger | JDF | 21.10.2008 | Mise à jour : 15H39

Le billet vert n’en finit plus de rebondir.

Les mouvements sont décidément impressionnants sur les devises. Le billet vert n’en finit plus de
rebondir. Il cote désormais 1,3175 pour un euro.

D’après les spécialistes, l’euro pourrait encore baisser de manière très nette. L’analyse graphique
suggère un seuil vers 1,29 dollar. En cas de passage sous ce niveau, la devise européenne pourrait
revenir vers 1,175 dollar, soit le premier cours négocié sur la parité.

Pour profiter de ce mouvement de baisse, nous passons par un courtier en devises. On mettra un effet
de levier de 5.

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
11
La croissance du PIB
Le Japon s’enfonce
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires dans la récession
Mirana Rabemananjara | JDF | 09.12.2008 | Mise à jour : 10H41

Alors que les pouvoirs publics anticipaient une baisse du PIB de 0,1% au troisième trimestre,
le recul s’affiche finalement à 0,5%.

Le Japon est entré dans une récession plus importante que le gouvernement ne l’avait anticipée. Alors
que l’Etat attendait un repli de 0,1% du PIB comparé au deuxième trimestre, les chiffres ont fait état
d’un recul de 0,5%. En glissement annuel, la contraction ressort à 1,8%, quand le gouvernement
anticipait lui 0,4%.

Récession par ricochet

Les investissements en capital des sociétés du secteur privé se sont situés en-deçà des prévisions des
autorités, expliquant ainsi la grande différence entre les anticipations gouvernementales et les chiffres
avérés. Du fait de la conjoncture économique en berne des pays occidentaux et du ralentissement
important qu’ils subissent, la demande globale en provenance de ces pays est bien moins forte. Les
investisseurs craignent d’être dans une situation de surproduction, expliquant leur hésitation à investir.
Ce phénomène frappe donc de plein fouet les industriels japonais. En outre, les statistiques reportant la
croissance des exportations révèlent un chiffre inférieur à 1%, à 0,8% sur le trimestre. Le
renchérissement du yen japonais ne favorise en rien leur bonne tenue, certains secteurs comme
l’automobile ou encore l’électronique devant se résoudre à restructurer. C’est le cas d’un symbole du
secteur électronique, le géant nippon Sony , qui compte supprimer 8000 emplois avant mars 2010.

D’autre part, le moral des consommateurs est loin d’être au beau fixe. Or la confiance est un moteur à
la consommation. Les entreprises, elles, ont du mal à accéder au crédit. Selon les chiffres publiés hier
par l’institut spécialisé Teikoku Databank, les dépôts de bilan sur le mois de Novembre ont bondi de
Les bases d’analyse 11,5% en rythme annuel à 1 010 entreprises. Durant les 11 premiers mois de cette année, leur nombre
pour investir en Bourse dépasse déjà le total des faillites de l’année précédente, précise l’institut.
12
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

10/12/08
P. 7
International

RUSSIE Vente d’automobiles en baisse, chute du marché immobilier, plans de licenciements...


En rétrogradant la note de la Russie, Standard & Poor’s vient de confirmer les mauvaises nouvelles
venant de multiples industries : le pays n’échappe pas à la crise.

La Russie s’enfonce à son tour dans la crise


M
erci la crise ! » Sur Le- émergente. Depuis, Ford a suivi : du luxe pour millionnaires à Mos- peinent aujourd’hui à honorer des
ninskii Prospekt, l’une il va pareillement stopper pour un Russie : les réserves de change et le dollar contre le rouble cou. Et, indice révélateur parmi emprunts contractés auprès de
des principales artères mois la production sur son site de En milliards de dollars En roubles d’autres, Mirax, le flamboyant banques occidentales pour finan-
de Moscou, le slogan publicitaire Saint-Pétersbourg. Gaz, le géant groupe d’immobilier vient d’an- cer leur expansion.Autre signe qui
600 30
d’un grand concessionnaire d’au- russe de l’automobile, a quant à noncer qu’il s’apprêtait à vendre ne trompe pas : les projets d’intro-
tomobiles ne manque pas d’hu- lui prévenu que sa production 580 avec de forts rabais des apparte- duction en Bourse, si populaires
27,91
mour. En offrant de soudaines pourrait chuter de 30 % par rap- 560 28 ments haut de gamme : moins parmiles hommes d’affaires russes
remises exceptionnelles, il port à 2007. 540 25 %. Une mesure de sauvegarde il yaencorequelquesmois, sontles
confirme indirectement ce que de alors que le groupe a reconnu ne uns après les autres annulés.
Achats différés 520 26
nombreux professionnels racon- pas avoir signé un seul grand
tent : malgré les dénis initiaux des Ces chiffres debaisseet ces ferme- 500 contrat depuis octobre. Mauvais verdict
autorités, la crise a bel et bien tures temporaires ne sont que la 480 24 Hasard ou non, Mirax est aussi Dans cette morosité ambiante, et
commencé à toucher la Russie et, partie visible de l’iceberg. La ré- 460
la dernière entreprise en date à alors que la banque centrale a
Tous droits réservés ! Les Echos ! 2008

comme partout dans le monde, duction de la demande en voi- 454,9 avoir demandé officiellement un encore pompé dans ses réserves
l’industrie de l’automobile est tures, jusque-là exponentielle en 440 22 soutien financier à l’Etat : un prêt 30 milliards de dollars en no-
l’une des premières victimes. Re- Russie, est en effet la double janv. 08 nov. janv. 08 9 déc. de 200 millions de dollars auprès vembrepour poursuivre la défense
idé / Source : Banque centrale russe
nault vient ainsi d’annoncer que, conséquence des premiers plans de la VEB, la banque publique de du rouble, Standard & Poor’s
face à la baisse de la demande de licenciements (ou de menaces La banque centrale russe avait encore puisé dans ses réserves 30 milliards développement qui aide de mul- vient dedonner son propreverdict.
enregistrée depuis octobre, il al- de licenciements...) dans diverses de dollars en novembre pour poursuivre la défense du rouble. tiples entreprises à restructurer L’agence de notation a rétrogradé
lait temporairement interrompre industries et du durcissement des leurs dettes. Car c’est là l’une des la note de la Russie pour la pre-
la production de son usine mosco- conditions d’emprunt imposées Russes ont remis à plus tard moyenne comme une partie des grandes faiblesses que la crise a mière fois depuis 1998. Année de
vite fabriquant la Logan, l’un des par les banques. Craignant pour l’achat d’automobiles et d’autres « nouveaux riches ». Un vent de révélée au grand jour en Russie : la dernière grande crise russe.
symboles du boom de la consom- leurs emplois et ne pouvant plus dépenses. Une tendance qui pessimisme a ainsi récemment avec les dysfonctionnements fi- BENJAMIN QUÉNELLE
mation de la classe moyenne prendre de crédits, beaucoup de touche la no uvelle classe soufflé sur le traditionnel Salon nanciers, de nombreux groupes (À MOSCOU)

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
13
Les matières premières
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
14
Les matières premières
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

10/12/08
P. 15
Entreprises et marchés

DERNIÈRE HEURE

La demande de pétrole va baisser


pour la première fois depuis 1983
Le marché du pétrole entre en ré- plus long que dans le rapport du mois de la demande l’an prochain.
cession. Selon l’agence américaine dernier »,ajustifiél’agencegouverne- L’Agence internationale de l’énergie
Tous droits réservés − Les Echos − 2008

d’information sur l’énergie (EIA), la mentale. Jusqu’à présent, elle esti- (AIE) et l’Organisation des pays ex-
demande de brut devrait baisser de mait que la croissance de la demande portateurs de pétrole (Opep) tablent
50.000 barils par jour en 2008 et de en Chine, en Amérique du sud et au encore une légère progression.
450.000 barils par jour en 2009. Une Proche-Orient permettrait de com- Cette nouvelle estimation a d’ores
première depuis 1983. penser le déclin de la consommation etdéjà entraîné lesprixdu pétrole àla
C’est un changement radical par des pays de l’OCDE. Ce n’est plus le baisse. A Londres, le baril de Brent
rapport aux précédentes estimations, cas, compte tenu d’une croissance est tombé à 41,53 dollars en fin de
qui tablaient sur une hausse de la mondiale évaluée par l’EIA à 0,5 % journée, en baisse de 1,89 dollar. A
demande en 2008 et une stagnation en 2009 et non plus à 1,8 %. New York, le baril de WTI s’échan-
en 2009. « Le ralentissement mondial L’agence est la première grande geait à 42,07 dollars (− 1,64 dollar).
attendu est désormais plus sévère et institution à prévoir une contraction EMMANUEL GRASLAND

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
15
L’inflation
L'inflation devrait fortement baisser dans la zone
message d’entreprise euro
Pour convaincre vos partenaires
[ 05/12/08 - 12H45 - Reuters ]

LONDRES (Reuters) - Les anticipations d'inflation dans la zone euro sont tombées en octobre à
un plus bas de près de trois ans, ce qui suggère que celle-ci va fortement baisser au cours des
prochains mois, selon un institut de recherche économique.
L'Economic Cycle Research Institute, basé à New York, a annoncé vendredi que son indice futur
sur inflation de la zone euro, dont l'objectif est de déceler les cycles d'inflation sur les six à neuf
prochains mois, était tombé à 101,9 en octobre, au plus bas depuis 33 mois, contre 105,3 en
Russie : l'inflation à 0,8% en novembre, grimpe à 12,5% depui... http://www.lesechos.fr/imprimer.php
septembre.
Les pressions inflationnistes sont nettement retombées dans les principales économies de la
zone euro, à un plus bas de cinq ans en France et à un plus bas de 12 ans en Espagne.
Nigel Davies, version française Benoit Van Overstraeten

Russie : l'inflation à 0,8% en novembre, grimpe à


12,5% depuis janvier
[ 05/12/08 - 11H20 - AFP ]
Réagir à cet article
L'inflation en Russie s'est établie à 0,8% en novembre par rapport au mois précédent et se
monte désormais à 12,5% depuis le début de l'année, a indiqué vendredi le service fédéral des
statistiques Rosstat dans un communiqué.
Tous droits réservés - Les Echos 2008
La hausse des prix sur un mois s'était élevée à 0,9% en octobre par rapport à septembre.
L'inflation avait atteint 1,2% en novembre 2007 et 10,6% sur les dix premiers mois de l'année
2007, indique encore Rosstat.
Jeudi, le Premier ministre Vladimir Poutine avait estimé que l'inflation allait s'établir à 13% sur
Les bases d’analyse l'ensemble de l'année, soit plus qu'en 2007 (11,9%).
pour investir en Bourse Il avait attribué cette accélération à la crise financière, qui a contraint les autorités russes à
16 "injecter une forte quantité de liquidités dans l'économie, ce qui a eu un effet sur l'inflation".
La consommation des ménages
France : la consommation des ménages a fléchi de
message d’entreprise 0,4% en octobre
Pour convaincre vos partenaires
[ 21/11/08 - 08H55 - actualisé à 10:27:00 ]

Les dépenses des ménages français en produits manufacturés


avaient encore progressé de 0,5% en septembre. Sur un an l'indice
ressort en hausse de 0,7%.

Les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés ont reculé de
0,4% en octobre, après avoir gagné 0,5% en septembre (chiffre révisé en légère baisse) en
données corrigées des variations saisonnières, a annoncé l'Insee vendredi. Ce chiffre négatif est
malgré tout un peu meilleur que les estimations moyennes des économistes.

En septembre, la consommation en produits manufacturés, qui représente environ un quart de la


consommation des ménages en France mais constitue un bon indicateur de la tendance
générale, avait progressé de 0,5% (chiffre révisé en baisse de 0,1 point), rapporte l'Institut
national de la statistique. La consommation était devenue négative pour la première fois en août
(-0,2%). Sur un an, d'octobre 2007 à octobre 2008, la consommation ressort en hausse de 0,7%.

Dans le champ "commerce" (commerce de détail), les dépenses ont baissé de 0,3% en octobre,
après avoir progressé de 0,7% en septembre, selon l'Insee. Les dépenses de consommation en
biens durables ont reculé de 0,4% (après +0,3% en septembre) sous l'effet de la baisse des
achats des ménages en automobiles (-0,9% après +0,6%), souligne l'Insee. Les dépenses en
biens d'équipement du logement ont progressé de 0,2% comme en septembre.
Les bases d’analyse
Les dépenses de consommation en textile-cuir se sont repliées en octobre (-0,6%) après le
pour investir en Bourse
rebond du mois de septembre (+2,8%). Enfin, les dépenses de consommation en autres produits
17 manufacturés ont diminué de nouveau en octobre (-0,4% après -0,2% en septembre). (source
Etats-Unis : recul de l'industrie et faible croissance des service... http://www.lesechos.fr/imprimer.php

L’investissement
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires Etats-Unis : recul de l'industrie et faible croissance
des services en 2009
[ 09/12/08 - 19H16 - AFP ]

L'activité du secteur industriel américain continuera à se contracter en 2009, tandis que celui des
services connaîtra une croissance faible, estiment les directeurs d'achats interrogés par
l'association professionnelle ISM pour son enquête semestrielle publiée mardi.
L'industrie devrait voir son chiffre d'affaires annuel nominal baisser de 1,1% l'an prochain par
rapport à 2008, qui devrait s'achever sur une diminution de 2,2%, selon la moyenne des
estimations des directeurs d'achats du secteur interrogés par l'ISM.
Selon eux, douze des dix-huit secteurs de l'industrie devraient être touchés par cet
affaiblissement.
Les directeurs d'achats de l'industrie "ont perdu leur optimisme habituel à propos des
perspectives de leurs entreprises pour la première moitié de 2009. Néanmoins, ils sont un peu
plus positifs pour la deuxième partie de l'année", écrit l'ISM.
Les directeurs d'achats du secteur des services (qui emploie environ 85% de la main d'oeuvre
non-agricole du pays) sont un peu plus optimistes puisqu'ils tablent sur une hausse de leur
chiffre d'affaires annuel nominal de 0,7% en 2009, après une baisse de 2,6% en 2008.
L'ISM estime qu'ils font preuve d'un "optimisme mesuré" vis-à-vis de la croissance de leur
activité au premier semestre de 2009 (par rapport aux six derniers mois de 2008) et relève qu'ils
abordent l'année 2009 avec des prévisions bien moins bonnes qu'un an plus tôt.
Signe peu encourageant, relève l'étude, les directeurs d'achats des deux secteurs tablent sur
une baisse de l'investissement de l'ordre de 7,6% pour 2009 (-6,7% dans l'industrie et -8,4%
dans les services).
Lundi, l'Alliance des industriels (MAPI) a prédit que la production industrielle des Etats-Unis
Les bases d’analyse chuterait de 4,2% en 2009.
pour investir en Bourse La Réserve fédérale américaine a estimé fin novembre que l'évolution du PIB des Etats-Unis en
2009 devrait se situer dans un intervalle allant de -0,2% à +1,1% par rapport à 2008.
18
Le chômage
Les Etats-Unis ont détruit 533.000 emplois en
message d’entreprise novembre
Pour convaincre vos partenaires
[ 05/12/08 - 14H35 - actualisé à 16:48:00 ]

C'est beaucoup plus que ce qu'attendaient les spécialistes et les


marchés et le pire chiffre mensuel depuis 1974. Le taux de chômage
s'établit à 6,7 %, du jamais vu depuis 1993. Les Bourses accusent le
coup.

Les Etats-Unis ont détruit 533.000 emplois non-agricoles en novembre, soit beaucoup plus que
ce qu'attendaient les économistes et la pire performance mensuelle depuis 1974. Le taux de
chômage s'établit à 6,7 %, contre 6,5 % en octobre. C'est le taux le plus élevé depuis 1993.

Cette annonce a aussitôt accéléré la chute des Bourses européennes. Un peu plus tard, Wall
Street perdait du terrain dès l'ouverture de la séance.

C'est le 11e mois consécutif de destructions d'emplois. Le département du travail ayant révisé
ses chiffres pour septembre et octobre et ajouté 199.000 destructions d'emplois, le nombre total
d'emplois détruits atteint 1,9 million depuis le début de l'année.

"Le marché du travail a chaviré en novembre, expliquait avant la parution de ce chiffre un


Les bases d’analyse
pour investir en Bourse économiste de Moody's interrogé par Bloomberg. La panique financière a massacré l'économie
et nous assistons à une décrue à grande échelle de l'emploi."
19
La confiance des ménages
Rebond timide de la confiance du consommateur américain e... http://www.lesechos.fr/im

message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

Rebond timide de la confiance du consommateur


américain en novembre
[ 25/11/08 - 16H21 - Reuters ]

WASHINGTON (Reuters) - La confiance des consommateurs américains s'est légèrement


améliorée en novembre après être tombée le mois dernier à son plus bas niveau historique,
grâce à une amélioration des perspectives des ménages, montre l'enquête mensuelle du
Conference Board.
Son indice de confiance est remonté à 44,9 contre 38,8 en novembre. Les économistes
interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un chiffre de 37,9.
La composante mesurant le jugement des personnes interrogées sur la situation actuelle
continue de baisser, à 42,2 contre 43,5, mais celle des anticipations remonte de 35,7 à 46,7.
Cette embellie est à mettre en rapport avec la chute des prix de l'essence à la pompe, explique
Lynn Franco, l'économiste en chef du Conference Board.
Mais, ajoute-t-elle, "malgré l'amélioration de l'indice des anticipations en novembre, les
consommateurs restent extrêmement pessimistes, et la possibilité que la croissance
économique s'améliore au premier semestre 2009 reste très faible".
Ellen Freilich, version française Marc Angrand

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
20 Réagir à cet article
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

La composante sectorielle

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
21
L’analyse sectorielle
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • Evaluer le degré de maturité du cycle
๏ à quelle phase de diffusion d’une innovation
๏ innovation, diffusion expansion, concentration, crise

• Suivre les tendances avec indicateurs sectoriels


๏ commandes dans l’industrie
๏ volumes de ventes automobiles
๏ rythme de la construction
๏ cours du pétrole

• En tant qu’investisseur, il vaut mieux :


๏ sortir d’un secteur en haut de cycle
๏ pour investir dans un secteur en fin de bas de cycle

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
22
Les principaux éléments à analyser
message d’entreprise • Sensibilité macro-économique
Pour convaincre vos partenaires
๏ degré d’internationalisation :
sensibilité change / répartition risques
๏ positionnement B2C / B2B :
sensibilité consommation / matières premières
๏ cycle d’investissement :
sensibilité taux et financement

• Situation concurrentielle
๏ Fragmentation de la concurrence
๏ Possibilités de consolidation du secteur
๏ Positions respectives des différents acteurs
๏ Barrières à l’entrée

• Tendances
๏ évolution des habitudes de consommation
๏ évolution des contraintes légales et réglementaires
Les bases d’analyse
๏ cycle d’innovation
pour investir en Bourse
23
Commerce mondial et coût des carburants 10/12/08
P. 15
Entreprises et marchés

TENDANCES

Le transport aérien ne voit pas


message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires de sortie de crise avant 2010
C ommencée
dans la tour-
mente du choc pé-
Transport aérien :
le chiffre d’affaires dévisse
Bien que globale,
cette nouvelle crise
n’aura toutefois pas
trolier, l’année En milliards de dollars le même impact se-
s’achève dans la Chiffre d’affaires lon les régions. Pa-
récession pour le 536 radoxalement, les
transport aérien, 508 501 transporteurs nord-
dont les pertes 465 américains, qui
nettes atteindront s’acheminent vers
5 milliards de dol- 3,9 milliards de
lars pour 2008, se- Résultat net pertes cette année,
lon l’Association 12,9 pourraient ainsi dé-
du transport aé- gager 300 millions
rien international de bénéfices en
(Iata). Et le retour 2009, alors que les
du ciel bleu n’est Prévision européens et asia-
pas pour demain. – 0,1 tiques plongeront
Malgré la chute – 2,5 danslerouge.Après
des cours du pé- –5 avoir longtemps
2006 2007 2008 2009
trole, qui devrait souffert de ne pou-
« Les Echos » / Source : Iata / Photo : Bloomberg
leur faire écono- voir s’offrir de so-
miser 32 milliards lides couvertures
de dollars l’an prochain, les 210 compagnies membres pétrolières,lescompagniesnord-américainesseretrou-
de l’Iata devraient encore générer 2,5 milliards de vent désormais les mieux placées pour profiter de la
dollars de pertes nettes en 2009. Et le retour aux décruedescoursdubrut, contrairementauxprincipales
bénéfices n’interviendra pas avant 2010 au mieux, compagnies du Vieux Continent, aujourd’hui pénali-
estime l’Iata.Sur la décennie, le transport aérien n’aura sées par ces mêmes couvertures.
ainsi connu que deux années de bénéfices, en 2000 et Destransporteurscomme Emiratespourraientaussi
2007,pour unmontant total de 16,6milliards dedollars, en profiter pour accroître leurs parts de marché. Alors
contre 49,1 milliards de pertes cumulées ! que les compagnies du monde entier prévoient de
réduire leur offre entre 6 % et 2 % en 2009, les
Le trafic dans un trou d’air transporteurs du Moyen-Orient sont les seuls à prévoir
Si le trafic devrait encore préserver un petit point de 5 % de croissance. Une stratégie, dénoncée notam-
croissancesur2008,lachute delademandeamorcéecet ment parle PDGd’AirFrance-KLM,quin’estpas sans
Tous droits réservés ! Les Echos ! 2008

été pourrait se traduire par une baisse de 3 % du trafic rappeler celles des « low cost » européennes.
passagersen2009 et de 5 % dutraficcargo.Maisle plus Enfin, la crise devrait faire un autre gagnant inat-
spectaculaire est le recul attendu du chiffre d’affaires, tendu : l’environnement. Pour la première fois, les
susceptible de passer de 536 milliards cette année à émissions de gaz à effet de serre de l’aérien devraient
501 milliardsl’an prochain.Au ralentissement du trafic décroître en 2009, sous l’effet conjugué des efforts des
devrait en effet s’ajouter une baisse générale des tarifs, compagnies pour réduire leur consommation et de la
Les bases d’analyse estiméeà5 %parl’Iata. « En 2001, nous n’avions perdu réduction du trafic. BRUNO TRÉVIDIC
que 1 milliard de chiffres d’affaires », souligne son
pour investir en Bourse directeur général, Giovanni Bisignani, évoquant « la i Retrouvez les perspectives de l’IATA
plus forte récession des cinquante dernières années ». sur www.lesechos.fr/documents
24
Innovation, investissement et financement
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires
10/12/08
P. 17
Industrie

ÉNERGIE Le numéro un mondial des cellules solaires, l’allemand Q-Cells, a revu hier
ses prévisions de revenus pour 2008 et pour l’an prochain à la baisse. Fabrication
La nouvelle a pesé sur les cours de Bourse de tous les acteurs du secteur. de cellules
photovoltaïques,

L’industrie solaire rattrapée


en Allemagne.

par la crise financière


L
a révision est si brutale Comment expliquer un tel re- Le numéro trois allemand, So- ment que les « success-stories »
qu’elle frôle le ridicule. tournement, dans un secteur qui lardWorld, a perdu plus de 3 % de l’Internet, avant l’éclatement
Un mois après avoir revu paraissait promis au plus bel ave- en Bourse hier, tandis que le de la bulle. Il lui faut encore
à la hausse ses objectifs pour cette nir ? Q-Cells évoque une « dété- leader mondial du silicium pour gagner en sérieux pour être
année, le numéro un mondial des rioration des conditions de finan- panneaux solaires, le norvégien convaincant.
cellules solaires, l’allemand Q- cement » et un bru sq ue REC, chutait de plus de 11 %. La révision des objectifs pour
Cells, les a au contraire nette- « a ff a i b lisse m e n t d e l a d e- 2009 a, en revanche, des allures
ment réduits, à trois semaines m a nd e », qui devrait durer Un secteur en surproduction de retour à la raison pour Q-
seulement de la clôture de l’exer- jusqu’au second semestre de Inattendue, la révision des Cells. Selon la plupart des ex-
cice. Le groupe prévoit désor- 2009. Plusieurs clients ont, chiffres 2008 de Q-Cells ne risque perts, le secteur du photovol- Le marché mondial des Le chiffre d’affaires
mais un chiffre d’affaires de semble-t-il, reporté des com- pas d’améliorer la réputation du taïque est en train d’entrer en cellules photovoltaïques de Q-Cells
1,225 milliard d’euros en 2008, mandes, faute de crédit. secteur auprès des investisseurs. phase de surproduction. En forte
Parts de marché,en 2007 En milliards d’euros
contre 1,35 milliard auparavant. « La société ne connaît pas très Elle fait suite aux atermoiements croissance, ce marché représente
Il a aussi modifié ses prévisions bien ses grands clients, ajoute un de l’équipementier allemand un chiffre d’affaires de 33 mil- Q-Cells 9% Prévision révisée
pour l’an prochain. Q-Cells table analyste. La réduction annoncée Schott Solar, tenté de s’intro- liards de dollars (25,4 milliards 2,25
Prévision initiale
sur des revenus 2009 entre des subventions tarifaires en Es- duire en Bourse malgré la crise d’euros) et compte quelque Sharp 8%
1,75 milliard et 2,25 milliards pagne a provoqué une ruée sur les (« Les Echos » du 10 octobre 200 acteurs dans le monde. Mais,
Tous droits réservés − Les Echos − 2008

d’euros contre une estimation é qu i p e m e n ts d e p r odu cti on 2008). Mais elle s’inscrit aussi pour le numéro quatre des cel- Suntech 8%
1,75
initiale de 2,25 milliards. Le mar- d’électricité solaire au troisième dans la lignée de la récente an- lules solaires, le japonais Kyo- 1,35
Kyocera 5% à
ché n’a guère apprécié ce grand trimestre. Ensuite, les commandes nonce de SolarWorld, qui propo- cera, environ 80 % d’entre eux 2,25
écart. A la Bourse de Francfort, ont nettement fléchi. » L’avertis- sait voilà quelques semaines vont disparaître. Les fabricants 0,86 1,225
First Solar 5%
le cours de Q-Cells a chuté de sement de Q-Cells a entraîné d’acheter les 4 usines allemandes se préparent à une violente
19 % à la clôture, à 22,07 euros. l’ensemble du secteur à la baisse. d’Opel pour 1 milliard d’euros... guerre des prix. Elle devrait per- Motech 4%
en échange d’une aide publique mettre de faire le tri entre les
d’un montant identique ! En acteurs, mais aussi d’assurer SolarWorld 4% 2007 2008 2009
plein essor, le secteur du photo- l’avenir de l’électricité solaire.
idé / Sources : Photon International, Q-Cells / Photo : Sipa
voltaïque a le même comporte- EMMANUEL GRASLAND

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
25
Consommation, crédit et innovation
La crise touche tout le secteur automobile, haut de
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires
gamme inclus
[ 05/12/08 - 17H46 - Reuters ]

par Michael Shields et Alastair Himmer


FRANCFORT/TOKYO (Reuters) - Signe du poids de plus en plus sensible de la crise
économique sur le secteur automobile, les ventes de BMW et Mercedes, deux des principales
marques haut de gamme du monde, ont plongé d'un quart en novembre et le japonais Honda a
annoncé son retrait de la Formule Un, une activité particulièrement coûteuse.
Parallèlement, les trois grands constructeurs américains tentent toujours d'obtenir du Congrès
un vaste plan d'aide publique qui pourrait dépasser 30 milliards de dollars.
BMW, qui possède aussi les marques Mini et Rolls-Royce, a fait état d'une baisse de 25,4% de
ses ventes le mois dernier, à 96.570 véhicules. La seule marque BMW affiche un recul de
26,2%. Son compatriote Daimler a annoncé que sa division haut de gamme Mercedes-Benz
Cars avait vu ses ventes mensuelles plonger de 25,2%, à 84.500 unités. Pour la marque
Mercedes-Benz, la baisse a atteint 27,6%.
Les deux groupes se voient ainsi rattrapés par le mouvement général de contraction du marché
automobile mondial. En Allemagne, premier débouché d'Europe, les ventes de voitures neuves
pourraient tomber cette année et l'an prochain à leurs plus bas niveaux depuis la réunification du
pays en 1990, selon les prévisions publiées cette semaine par la fédération des constructeurs
VDA.
La situation n'est pas meilleure aux Etats-Unis, comme l'a encore montré vendredi l'annonce par
General Motors d'un plan de réduction de la production dans trois de ses usines
nord-américaines, avec 2.000 suppressions de postes.
Au Congrès à Washington, les débats se poursuivent sur l'opportunité et les modalités d'un
Les bases d’analyse éventuel plan de soutien public à GM, Ford et Chrysler.
pour investir en Bourse Jeudi, les P-DG de GM et Chrysler ont assuré être prêts à rouvrir des discussions en vue d'une
26 fusion si nécessaire pour obtenir des crédits qu'ils présentent comme indispensables à leur
Consommation, crédit et innovation
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires
Climat : les Européens entérinent l'objectif de 20%
d'énergies renouvelables d'ici à 2020
[ 09/12/08 - 15H42 - actualisé à 16:07:00 ] 1 commentaires

Le feu vert est donné à un volet clé du plan européen sur le


climat. Dans chacun des 27 les biocarburants et l'électricité
"renouvelable" devront composer 10% de la consommation des
transports.
Les gouvernements et parlementaire de l'UE se sont accordés ce mardi sur une loi obligeant les
27 pays-membres de l'UE à inclure 20% d'énergies renouvelables dans leur consommation
énergétique d'ici à 2020. Selon ce projet de directive, chacun des 27 pays de l'UE devra
atteindre un objectif national, en détaillant un plan d'attaque les obligeant à investir dans des
énergies, telles que l'éolien, le solaire, l'hydraulique.

Les biocarburants, dont l'utilisation sera assujettie à des critères environnementaux précis, et
l'électricité "renouvelable" (éoliens, solaires, hydraulique) devront composer 10% de la
consommation des transports de l'UE en 2020. Pour en minimiser l'impact économique, cet
objectif pourra être en partie atteint grâce à des voitures et à des trains roulant avec une
électricité "verte". Par ailleurs, plusieurs pays pourront coopérer sur des projets communs
d'infrastructures d'énergies renouvelables.

Un investissement italien réalisé en Allemagne par exemple, ou même en dehors de l'UE, sur un
parc d'éoliennes pourra rapporter des kilowattheures (kwh) "verts" qui iront dans l'objectif
national de renouvelables imposé à l'Italie.

Comme le réclamait l'Italie, ce mécanisme de coopération -contesté par plusieurs


Les bases d’analyse pays-membres, sera cependant révisé en 2014. A condition toutefois que ce révision ne remette
pour investir en Bourse pas tout le projet de loi sur la table de négociation en 2014.

27 La révision ne pourra déboucher que sur des "ajustements" a précisé l'eurodéputé Vert
Consommation, crédit et innovation
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires 09/12/08
P. 23
Industrie

AUTOMOBILE Alors qu’il a fait confiance à Valeo pour son système « stop and start » de grande
diffusion, PSA se tourne vers l’allemand Bosch pour des organes essentiels
de ses futurs moteurs hybrides, attendus à partir de 2011.

PSA s’allie à Bosch pour développer


ses hybrides Diesel
A l’issue d’une consultation avec mation de « Automotive News tèmes de « stop and start » de troën C4) ne sont plus à l’ordre du
plusieurs équipementiers, PSA Europe ». nouvelle génération, qui de- jour. Peugeot devrait ouvrir le bal
Peugeot Citroën a signé la se- Ce programme « Hybrid 4 » vraient, si tout va bien, équiper avec la version hybride de son
maine dernière un accord avec le sera très suivi par la planète auto- 1 million de voitures dès 2011. nouveau 4 × 4 moyen, présenté
groupe allemand Bosch, pour mobile car PSA sera le premier au dernier Mondial de Paris sous
qu’il lui fournisse des éléments généraliste à se lancer dans des Sur le haut de gamme le nom provisoire de Prologue, et
Tous droits réservés ! Les Echos ! 2008

importants de ses futurs véhicules modèles hybrides combinant un Dans le cas des hybrides, ce pro- pourrait suivre avec la rempla-
à motorisation hybride Diesel, moteur Diesel (situé sous le capot cédé sera surtout déployé sur le çante de la berline 407, tandis que
qui seront commercialisés à partir moteur traditionnel) et un autre haut de gamme du groupe, car Citroën aurait également ses dé-
de 2011. Un sujet « majeur et stra- électrique, pour fonctionner à une telle motorisation double de- clinaisons propres, comme le sug-
tégique », avance le constructeur. basse vitesse, notamment en ville. vrait coûter 4.000 à 5.000 euros de gère son concept-car Hypnos. La
Bosch sera chargé de l’électro- Le deuxième constructeur euro- plus que la version Diesel du chaîne de traction hybride doit
nique de puissance et du moteur péen rechigne à mettre tous ses même véhicule, elle-même déjà être confiée à un fournisseur so-
électrique des véhicules, qui au- œufs dans le même panier nettement plus chère que l’es- lide, car tous les éléments intera-
ront la particularité d’être situés puisque c’est à Valeo, le grand sence. Les hybrides Diesel pré- gissent entre eux, ajoute le groupe
sur l’essieu arrière, indique-t-on concurrent de Bosch, qu’il a pré- sentés auparavant sur des berlines dirigé par Christian Streiff.
chez PSA, confirmant une infor- cédemment commandé les sys- moyennes (Peugeot 307 et Ci- D. F.

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
28
Position dans le cycle économique 09/12/08
P. 23
Industrie

message d’entreprise CHIMIE Le groupe français de chimie de spécialités révise en baisse ses prévisions
Pour convaincre vos partenaires de résultat et réduit la production de plusieurs de ses usines. Le numéro un
américain de la chimie ferme 20 sites et en met en sommeil 180 autres.

Rhodia et Dow Chemical durcissent


leurs plans face à la chute du marché
Après l’automobile et la sidérur- réduction de la production.
gie, l’industrie chimique est elle Rhodia en Bourse Après avoir diminué la fabrica-
aussi amenée à prendre des me- Cours de l’action à Paris, en euros tion de polyamides à Valence
sures drastiques. Dans le sillage 200
(Drôme), le chimiste va fermer
de l’allemand BASF et de l’amé- du 10 décembre au 6 janvier ce
ricain DuPont, Rhodia et Dow site, qui emploie 200 personnes.
150
Chemical ont ainsi annoncé hier Celui de Belle-Etoile (Rhône)
des plans pour faire face à la connaîtra également des mesures
100
chute soudaine de la demande. de chômage partiel. Des mesures
Premier chimiste américain, d’« ajustement de production »
Dow Chemical a décidé de fer- 50 sont aussi prévues dans les silices,
4,51
mer définitivement 20 usines si- 8 déc. les terres rares et les surfactants.
tuées dans des pays à « coûts 0 Cette dégradation de la situa-
élevés », et de suspendre tempo- juin 98 2000 2002 2004 2006 2008 tion va logiquement peser sur le

rairement la production dans bénéfice net, qui devait initiale-
180 sites totalisant l’équivalent L’annonce de Rhodia a été fortement sanctionnée par le marché hier, ment dépasser 1,29 euro dégagé
de 30 % de ses capacités, tant en le titre perdant jusqu’à 12 % en séance avant de finir en recul de 1,96 %. par titre en 2007. Toutefois, la
Europe qu’en Amérique du direction ne donne pas de nou-
Nord. Au total, le groupe compte doublera d’une réorganisation par les clients, en particulier dans velle prévision. Elle maintient
supprimer 5.000 emplois, aux- interne qui sera présentée début l’automobile. « Nous subissons néanmoins son objectif de verser
quels s’ajoutent 6.000 postes d’in- 2009. depuis quelques semaines des an- un dividende cette année.
térimaires, soit une réduction des De son côté, Rhodia a annoncé nulations de commandes, même L’annonce de Rhodia a été
effectifs de 11 %. hier avoir revu à la baisse ses dans les zones géographiques qui fortement sanctionnée par le
prévisions, un mois seulement affichaient jusqu’alors une dyna- marché. En séance, le titre a
Baisse de la demande après avoir confirmé ses objec- miqu e de cro issance satisfai- perdu jusqu’à 12 %, pour tomber
Tous droits réservés ! Les Echos ! 2008

L’objectif est d’économiser tifs. Le groupe français de chimie sante », explique Jean-Pierre à son plus bas niveau depuis l’en-
700 millions de dollars par an de spécialités table désormais sur Clamadieu, le PDG, en ayant à trée en Bourse de la société, en
d’ici à 2010, en sus des 800 mil- une baisse non plus de 5 %, mais l’esprit la Chine et le Brésil. « Les juin 1998. L’action a fini la jour-
lions de dollars d’économies pro- de 10 % de son excédent brut tendances positives sur les coûts née en baisse de 1,96 %, à
venant des synergies avec Rohm d’exploitation cette année, par des matières premières et le dollar 4,51 euros, dans une Bourse
and Haas, une fois cette acquisi- rapport aux 799 millions d’euros sont annulées par l’impact négatif pourtant euphorique. Elle a ainsi
tion réalisée. Le géant américain dégagés l’an dernier. des fortes baisses de volumes », cédé 83 % de sa valeur depuis le
a également annoncé la vente La raison de cet avertisse- relève Eric Ravary, analyste chez début de l’année.
Les bases d’analyse d’actifs non stratégiques, sans ment ? Une baisse importante de CM-CIC. L. BO.
pour investir en Bourse préciser les activités concernées. la demande sur plusieurs mar- Dans ce contexte, Rhodia a
La restructuration annoncée se chés, due au déstockage pratiqué décidé d’amplifier les mesures de Lire « Crible » page 38
29
Consommation
message d’entreprise 28/11/08
Pour convaincre vos partenaires P. 26
Services

La distribution spécialisée britannique


dans la tourmente
Le recul de la consommation quelques jours de soldes, la se-
outre-Manche affecte les DSG DSG International Kingfisher maine dernière, pour préempter
(PC World, Currys) ou autres les achats festifs. Et les distribu-
Cours de l’action à Londres, en pence Cours de l’action à Londres, en pence
Kingfisher. On craint une grande teurs rivalisent de zèle afin d’être
braderie des stocks de Wool- 120 160 les premiers à afficher sur leurs
worths. 100 étiquettes la baisse de 2,5 % de la
140 TVA que le gouvernement bri-
80
Les malheurs de Woolworths et tannique concède à partir de
de MFI ne forment pas un cas 60 120 lundi.
isolé outre-Manche, sur un sec- 40 Dans ce contexte déjà élec-
teur de la distribution spécialisée 100 trique, beaucoup craignent que
fragilisé. La baisse de la consom- 20 Deloitte, l’administrateur de
116,60
mation britannique − qui a reculé 0 12,50 80 Woolworths, ne cherche à liqui-
de 0,2 % au troisième trimestre janv. 08 27 nov. janv. 08 27 nov. der au plus vite les stocks de
2008 − affecte en effet durement idé DVD, jouets et autres bonbons
le bricolage, les meubles et autres de l’enseigne, sur lesquels est ga-
Tous droits réservés ! Les Echos ! 2008

produits électroniques, tandis premiers mois de 2007. Endetté, surface comparable chuter de gée une grosse partie de sa dette.
que l’alimentation résiste encore. le propriétaire de PC World et 9,2 % sur le marché britannique Une guerre de prix fragiliserait
En témoignent ainsi les perfor- Currys a dû renoncer à payer un au cours de son troisième tri- les Argos, Zavvi, HMV ou en-
mances de DSG. Le second dis- dividende pour la fin de l’année. mestre. core Waterstones. Quant aux
tributeur d’équipements électro- « Je ne pense pas qu’il puisse Tesco, Sainsbury et Asda, ils
niques en Europe a affiché hier s’agir d’une autre situation à la Baisse de la TVA n’ont pas attendu pour s’affron-
une perte nette de 40,3 millions « Woolworths »,», s’est défendu Autant dire que jamais la période ter à coups de promotions et de
de livres sur son premier se- John Browett, le directeur géné- de Noël n’a été préparée avec produits discounts, mais promet-
mestre achevé le 18 octobre, ral de l’enseigne britannique. une telle âpreté. Marks & Spen- tent un feu d’artifice de bonnes
contre un bénéfice net de De son côté, Kingfisher, à la cer et les grands magasins De- affaires à Noël.
37,2 millions de livres sur les six tête de B&Q, a vu ses ventes à benhams ont déjà dégainé ISABELLE CHAPERON
Les bases d’analyse
pour investir en Bourse
30
Secteur défensif 12/11/08
P. 25
Innovation

SANTÉ

message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires L’innovation pharmaceutique
à l’aune des brevets
Les médicaments issus des biotechnologies occupent une place croissante dans les demandes de brevets.

L
’importance du dépôt de
brevets constitue un bon Les dépôts de brevets de médicaments en France
indice de la capacité d’in-
novation d’un secteur écono-
mique. Dans le domaine du médi-
cament, les brevets sont déposés
très en amont de l’exploitation
commerciale, avant même l’en- Nombre de dépôts de brevets pour les principaux
trée en développement clinique domaines thérapeutiques
(essais chez l’homme). Puisqu’il 180
faut de dix à douze ans, à compter
de l’identification de la molécule Troubles dermatologiques
160
active, pour mettre un produit sur
le marché, la durée pendant la- 140
quelle la commercialisation est
120
protégée, donc à l’abri des géné-
riques, est au plus de huit à dix ans 100 Agents anticancéreux
sur une durée totale du brevet de
vingt ans. D’où l’instauration, de- 80
puis 1993, du certificat complé-
mentaire de protection (CCP), qui Troubles du système nerveux
60
peut allonger jusqu’à cinq ans la 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
durée de protection du brevet. « Les Echos » / Source : Inpi / Photo : RÉA
« On peut considérer les dépôts de
brevets c omm e un indic ate ur
avancé du potentiel d’innovation du La dermatologie est un domaine surreprésenté en France en raison des nombreux dépôts de brevets par L’Oréal.
secteur, à condition de garder à
l’esprit que peu de ces demandes de péenne, américaine, japonaise ou diabète ou contre la maladie classes thérapeutiques, comme les
brevets déboucheront sur une inno- internationale). La Chine est la d’Alzheimer et apparentées. anticancéreux, ce chiffre peut aller
vation. Sur 100 molécules au stade seule à accroître ses dépôts, s’affir- La France se distingue par une jusqu’à 75 %. »
du dépôt de brevet, seulement 2,5 mant avec force comme un nouvel activité très soutenue dans le do- Pourtant, après le pic enregistré
donneront lieu à des médicaments acteur dans le domaine du médica- maine dermatologique, liée aux dé- en 2000 au moment de la bulle
effectivement sur le marché », es- ment. « Si la Chine est réputée pour pôts effectués par L’Oréal. Au génomique, on assiste partout à un
time-t-on à l’Institut national de la son mauvais respect de la propriété stade où sont pris les brevets, en déclin du nombre de dépôts. L’im-
propriété industrielle (Inpi), qui industrielle, elle a en revanche bien effet, L’Oréal ne sait pas encore si position de critères de brevetabilité
Les bases d’analyse vient de réaliser une étude intitulée compris quelle arme cela pouvait les molécules auront des applica- plus stricts − par exemple sur les
pour investir en Bourse « Du médicament au biomédica- être », observe-t-on à l’Inpi. tions cosmétiques ou pharmaceu- gènes ou les séquences de gènes − y
ment : tendance de l’innovation » Les données issues de de- tiques. Par sécurité, il revendique est sans doute pour quelque chose.
31 portant sur la période 1997-2004. mandes de brevets, toutes zones donc les deux types d’activités, ce En France, seul pays où l’Inpi dis-
Action ou OPCVM ?
CONSEIL SICAV: Deux fonds de convertibles pour le long terme - 25/11/2008
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires Oddo et Acropole jouent les obligations asiatiques et celles liées aux matières premières.
Dans la nomenclature des placements, les sicav et FCP investis en obligations convertibles sont toujours
présentés comme étant surtout intéressants en période de forte volatilité. En cas de baisse des marchés, la
composante obligataire des fonds permet de limiter de 30 à 60% l’effet subi par les actions. À l’inverse, dans
un contexte haussier, les fonds doivent pouvoir bénéficier du rebond des actions dans une proportion
comprise également entre 30 et 60%.
À peu de chose près, c’est ce qui s’était produit ces dernières années. Mais l’aggravation de la crise
financière importée des États-Unis est venue bouleverser la donne.Victimes collatérales de la crise
financière. Contre toute attente, les portefeuilles d’obligations convertibles ont ainsi bien moins résisté à la
baisse que par le passé, même s’ils ont réalisé de meilleurs résultats que les sicav investies en actions (voir le
graphique). La moyenne de la catégorie affiche un repli de 25% depuis le début de l’année quand l’indice
MSCI Monde recule de 35%. Cette contre-performance tient notamment à l’effondrement des marchés
d’actions et la mise en faillite de la banque d’affaires américaine Lehman Brothers. Intermédiaire privilégié de
nombreux gérants de hedge funds spécialisés dans l’arbitrage entre les différents emprunts convertibles, sa
déchéance a contraint une grande partie d’entre eux à déboucler leurs positions dans l’urgence. Soumis à
d’importantes deman - des de rachats de leurs clients, ces fonds spéculatifs ont précipité la chute de
nombreuses obligations convertibles.
Des opportunités à saisir. Dans la situation actuelle, la valorisation d’un certain nombre d’emprunts
convertibles a atteint des niveaux aberrants, aux dires des gérants spécialisés. Or c’est justement dans ces
moments-là que les meilleures affaires se présentent pour les investisseurs qui disposent de liquidités
suffisantes. Convaincues de l’intérêt de la démarche, deux sociétés de gestion ont récemment lancé des
produits d’obligations convertibles internationales (voir le tableau ci-contre). Grâce aux capitaux qu’elles
espèrent pouvoir attirer, elles devraient profiter de ces opportunités. Nouveaux produits Oddo et Acropole
jouent les obligations asiatiques et celles liées aux matières premières. Perspective d’investissement d’au
moins trois ans. Chaque gérant a choisi un univers d’investissement pour le moins exotique : les obligations
asiatiques pour Acropole Asset Manage - ment et les valeurs liées aux matières premières chez Oddo Asset
Les bases d’analyse Manage ment. L’originalité de ces thèmes d’investissement et le savoir-faire des gestionnaires respectifs
pour investir en Bourse destinent ces produits à des épargnants soucieux de conserver dans leur portefeuille une certaine
32 exposition aux marchés d’actions d’Asie ou aux matières premières pour ces trois prochaines années.
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

La composante entreprise

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
33
La composante entreprise
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • Le diagnostic stratégique :
๏ analyse des forces et faiblesses,
๏ potentiel de développement

• Le diagnostic financier :
๏ situation financière,
๏ rentabilité,
๏ solvabilité

• Le diagnostic boursier :
๏ position boursière,
๏ valorisation

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
34
Diagnostic stratégique : forces de Porter
message d’entreprise
Pouvoir
Pour convaincre vos partenaires de négociation
des clients

Pouvoir
de négociation Intensité
des fournisseurs concurrentielle

Entreprise

Produits de
Entrants potentiels substitution

Les bases d’analyse


Rôle des pouvoirs
pour investir en Bourse publics
35
Diagnostic stratégique
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • Connaître les activités de l’entreprise
๏ spécificités des produits
๏ position dans la chaîne de création de valeur
๏ capacité d’innovation

• Connaître sa position concurrentielle


๏ part de marché, taille, position de niche, etc.
๏ position prédateur / proie
๏ risques liés à l’innovation et aux tendances de consommation ou
réglementaires

• Analyse swot
๏ forces et faiblesses
๏ contraintes et opportunités
๏ potentiel de développement

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
36
Diagnostic financier
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • Rentabilité : analyse du compte de résultat
๏ croissance du chiffre d’affaires et de ses différentes composantes
๏ évolution de la marge brute :
capacité de négociation, éléments externes et internes
∆ CA par segment
๏ évolution des frais fixes : croissance relative au CA,
% marge brute composantes masse salariale, investissements
% marge opérationnelle
๏ rentabilité d’exploitation
% marge courante
๏ évolution du coût de l’endettement
% marge nette
BNPA
๏ évolution de l’IS
๏ éléments exceptionnels
ROE ๏ rentabilité nette
ROCE ๏ bénéfice par action

• Retour sur investissement


๏ Retour sur capitaux investis (ROCE)
๏ Retour sur fonds propres (ROE)
Les bases d’analyse
pour investir en Bourse
37
Le Revenu http://www.lerevenu.com/bourses/vale

Croissance du chiffre d’affaires


ACCUEIL / BOURSE PLACEMENTS FISCALITE SICAV & FCP ASSURANCE VIE LA LETTRE RECOMMANDEE LE REVENU TV EVENEMENTS

VOUS ETES ICI LISTE DES CONSEILS VALEUR DU JOUR CONSEIL


Derniers Cours S'identifier S'inscrire Portefeuilles Sélections Espace Abonnés La
Indices
VALEUR DU JOUR :
Palmarès
Actions par marché EVITEZ AREVA
Warrants
message d’entreprise
Obligations Malgré un rebond de plus de 4% hier, le titre Areva a perdu 45% en trois mois. Le groupe nucléaire vient d’essuyer un échec
Pour convaincre vos partenaires
Bourses étrangères
en Afrique du Sud, où l’électricien Eskom a annulé un projet estimé à 9 milliards d’euros pour la construction de deux
Sicav et FCP
Fixing devises taux réacteurs nucléaires de troisième génération. Motifs invoqués: la crise financière et la baisse des prix des combustibles qui
Le Revenu Devises temps réel
Or ACCUEIL
- Pétrole / BOURSE Nous restons à FCP
l’écart ASSURANCE
du titre.
http://www.lerevenu.com/bourses/valeu
rend à court terme les centrales thermiques moins coûteuses. Areva qui était en lice sur ce contrat perd un relais de
croissance important.
PLACEMENTS FISCALITE SICAV & VIE LA LETTRE RECOMMANDEE LE REVENU TV EVENEMENTS
Conseils Fiche valeur : AREVA (CI) - ISIN : FR0004275832 09/12/2008
VOUS ETES ICI LISTE DES CONSEILS VALEUR DU JOUR CONSEIL
ValeurDerniers
du jour Cours
Sociétés en vue
Indices
VALEUR DU JOUR :
Rumeurs S'identifier S'inscrire Portefeuilles Sélections Espace Abonnés La r
Palmarès
Agenda AG
Actions par marché VENDEZ STMICROELECTRONICS
Dividendes
Warrants
Sicav et FCP
Obligations Cette année, STMicroelectronics est bien parti pour aligner un deuxième exercice consécutif de perte. Fin novembre, le leader
Warrants du jour
Bourses étrangères
Valeurs Moyennes européen des semis-conducteurs a indiqué que ses ventes du quatrième trimestre seraient inférieures d’au moins 13% à ses
Sicav et FCP
Cette Semaine
Fixing devises taux prévisions, fournies un mois plus tôt. La rentabilité du franco-italien devrait accuser le coup. Avec deux avertissements en à
PUBLICITE
Devises temps réel peine un mois, STMicro est touché de plein fouet par la dégradation de la conjoncture. Ses principaux débouchés sont à la
Analyse Graphique
Or - Pétrole peine : notamment l’automobile et la téléphonie mobile. Certes, il pourrait gagner des parts de marché… mais sur un marché
La valeur du jour
mondial en baisse.Groupe
En Bourse,AREVA
l’action est au plus-bas depuis Où Placer Son Argent ?
1996.
LeACCUEIL Conseils
CAC aujourd'hui
/ BOURSE PLACEMENTS Toute l'information&du
FISCALITE groupeASSURANCE
AREVA Empruntez à 5%RECOMMANDEE
& Placez à 9%. Tirez Profit
Après avoir fait vendre finSICAV
octobre,FCPnous confirmonsVIEnotre LA LETTRE
conseil négatif sur STMicro.LE REVENU TV EVENEMENTS
Valeur du jour activités, chiffres, publications des Leviers Fiscaux Immo !
Actualités www.areva.com LaMaisonDeLInvestisseur.com
Sociétés en vue Fiche valeur
VOUS ETES ICI: STMICROELECTRONICS
LISTE DES CONSEILS - ISIN : NL0000226223
VALEUR DU JOUR CONSEIL 08/12/2008
Derniers Cours
Dépêches
Rumeurs
Tendance
Agenda Marchés
Indices
AG VALEUR DU JOUR :
Dividendes
Agenda éco. Le groupe Le Revenu - Nos publications - Contactez-nous - Abonnez-vous
Palmarès
Sicav et FCP
Evènements
Actions par marché ACHETEZ ACCOR VERS 30 EUROS
Warrants du jour
Warrants
Actions
Valeurs Moyennes Copyright © 1998-2008 Le Revenu Français Editions SAS. Cours et indices différés d´au moins 15 mn (Euronext, Nasdaq, London SE,
Obligations L’action Accor n’a pas été épargnée par la forte baisse de la Bourse ces derniers mois. Le cours du groupe dirigé par Gilles
Cette Semaine DAX), 20 mn (DOW JONES, NYSE). Indices CAC 40 en temps réel. Source Six Telekurs. Source des informations: Finance Plus (FPS), Hugin
Fiches Sociétés
Bourses étrangères
Pélisson a en effet chuté de 44%
(HUG), depuis
Le Revenu le début
(REV). de l’année,
Conception soit une
Le Revenu performance
- Consultez comparable à légal
notre avertissement celle du CAC 40. La baisse du
Vie des et
Sicav Sociétés
FCP
Analyse Graphique titre parait liée à la forte sensibilité des métiers de l’hôtellerie à la conjoncture. Accor réalise pourtant près des deux tiers de
Fixing devises taux
LaPour Débuter
valeur
Devises du jour
temps réel son résultat opérationnel dans l’hôtellerie bon marché et dans PUBLICITE
les services prépayés, dont le Ticket- Restaurant. Ces deux
Le-CAC
Or aujourd'hui
Pétrole activités devraient beaucoup mieux résister au ralentissement de l’économie mondiale attendu l’an prochain. L’autre atout du
Méthode du Revenu
L'Ecole du Revenu titre Accor est sa faible
Oùvalorisation
va la Bourse à moins
? de 12 fois les profits attendus
AFER - Sitel’an prochain et son rendement supérieur à 5%.
Officiel
Actualités
Conseils
Les fiches Bourse Achetez vers 30 euros Valeurs haussières ou baissières ? Soyez La réference en épargne retraite Info &
Dépêches
Valeur du jour rigoureux et sélectif ! Documentation gratuite AFER
Tendance
Sociétés enMarchés
vue Fiche valeur : ACCOR -www.isobourse.com
ISIN : FR0000120404 www.afer.asso.fr 05/12/2008
Annonces
Agenda éco.
Rumeurs Google
Evènements
Agenda AG
Bourse Gratuit
Dividendes
Sicav et Actions
FCP Le groupe Le Revenu - Nos publications - Contactez-nous - Abonnez-vous
Rumeurs Bourse
Les bases d’analyse
Warrants du jour
Fiches Sociétés
Indice CAC
pour investir en Bourse
Valeurs Moyennes
Vie des Sociétés
Cette Semaine
Copyright © 1998-2008 Le Revenu Français Editions SAS. Cours et indices différés d´au moins 15 mn (Euronext, Nasdaq, London SE,
Ordres Bourse DAX), 20 mn (DOW JONES, NYSE). Indices CAC 40 en temps réel. Source Six Telekurs. Source des informations: Finance Plus (FPS), Hugin
Pour Débuter
38
Analyse Graphique (HUG), Le Revenu (REV). Conception Le Revenu - Consultez notre avertissement légal
e Revenu http://www.lerevenu.com/bourses/vale
ACCUEIL / BOURSE Marge et rentabilité d’exploitation
PLACEMENTS FISCALITE SICAV & FCP ASSURANCE VIE LA LETTRE RECOMMANDEE LE REVENU TV EVENEMENTS

VOUS ETES ICI LISTE DES CONSEILS VALEUR DU JOUR CONSEIL


Derniers Cours
Indices
VALEUR DU JOUR : S'identifier S'inscrire Portefeuilles Sélections Espace Abonnés La
message d’entreprise
Palmarès
Actions par marché ACHETEZ LDC VERS 56 EUROS
Pour convaincre vos partenaires
Warrants
Obligations A l’envers du marché, l’action LDC a gagné plus de 20% depuis un mois. Le numéro un français de la production de volailles a
Bourses étrangères
pourtant publié pour le premier semestre arrêté au 31 août un résultat opérationnel en baisse de 27% à 24 millions d’euros,
Sicav et FCP
Fixing devises taux pour des ventes en hausse de 8% à 930 millions. Mais les dirigeants de LDC anticipent une deuxième partie d’exercice plus
Devises temps réel favorable. Le carnet de commandes pour les fêtes de fin d’année est déjà bien garni et la baisse du prix des céréales favorise
Or - Pétrole les marges. Le bilan est très sain avec une trésorerie nette de 76 millions d’euros pour 465 millions de fonds propres.
ACCUEIL / BOURSE Première convaincue
PLACEMENTS de la qualité
FISCALITE SICAVdu titre, la ASSURANCE
& FCP coopérative des
VIE fermiers de Loué
LA LETTRE ramasse des actions
RECOMMANDEE sur le marché
LE REVENU TV depuis juin.
EVENEMENTS
Conseils
Le Revenu Achetez LDC vers 56 euros. http://www.lerevenu.com/bourses/vale
Valeur du jour
Sociétés en vue VOUS ETES ICI : LDCLISTE
- ISINDES CONSEILS VALEUR DU JOUR CONSEIL
Derniers Cours Fiche valeur : FR0000053829 03/12/2008
Rumeurs VALEUR DU JOUR :
Indices
Agenda AG
Palmarès
Dividendes
Actions par marché LES NUAGES S'ACCUMULENT POUR AIR FRANCE-KLM
Sicav et FCP
Warrants
Warrants du jour S'identifier S'inscrire Portefeuilles Sélections Espace Abonnés La
Obligations
Valeurs Moyennes Dans un secteur aérien sinistré, Air France-KLM limite la casse. Au premier semestre de son exercice, la compagnie a vu son
Bourses étrangères
Cette Semaine résultat d’exploitation reculer de 44%, à 639 millions d’euros. Et pour l’ensemble de l’année, le groupe prévoit de dégager un
Sicav et FCP
Analyse
Fixing Graphique
devises taux bénéfice « nettement positif ». Mais Air France-KLM doit faire face à des vents contraires. Tout d’abord, le ralentissement
Devises temps réel économique risque de pénaliser sa classe affaires, clientèle la plus lucrative. Par ailleurs, la forte baisse du cours du pétrole ne
PUBLICITE
La valeur du jour
Or - Pétrole
Le CAC aujourd'hui lui profite pas. Au contraire : elle fait perdre de l’argent à la compagnie, en raison de sa couverture d’achat à terme de
carburant. Au final, les catalyseurs manquent à court terme pour espérer un rebond de l’action. Laquelle figure à son plus bas
Conseils
Actualités Où Placer Son Argent ? Conseils boursiers
depuis près de six ans.Empruntez à 5% & Placez à 9%. Tirez Profit Une méhode simple et sure Notre perf
Valeur du jour
Dépêches Vendez Air France-KLM. des Leviers Fiscaux Immo ! +30%, celle du CAC -27%
ACCUEIL
Sociétés en vue/ BOURSE PLACEMENTS FISCALITE SICAV & FCP ASSURANCE VIE LA LETTRE RECOMMANDEE LE REVENU TV EVENEMENTS
Tendance Marchés LaMaisonDeLInvestisseur.com www.tbxtrade.com
Rumeurs Fiche valeur : AIR FRANCE-KLM - ISIN : FR0000031122
Agenda éco. 28/11/2008
Agenda AG
Evènements VOUS ETES ICI LISTE DES CONSEILS VALEUR DU JOUR CONSEIL
Derniers Cours
Dividendes
Sicav et FCP
Actions
Indices
VALEUR DU JOUR : Le groupe Le Revenu - Nos publications - Contactez-nous - Abonnez-vous
Warrants du jour
Palmarès
Fiches
Valeurs Sociétés
Moyennes CONSERVEZ SODEXO
VieActions
Cettedes par marché
Sociétés
Semaine Copyright © 1998-2008 Le Revenu Français Editions SAS. Cours et indices différés d´au moins 15 mn (Euronext, Nasdaq, London SE,
Warrants
DAX), 20 mn (DOW JONES, NYSE). Indices CAC 40 en temps réel. Source Six Telekurs. Source des informations: Finance Plus (FPS), Hugin
Obligations
PourGraphique
Débuter Sodexo figure parmi les valeurs de la cote lesConception
plus épargnées, avec une baisse de 10% depuis le début de l’année. Une bonne
Analyse
Bourses étrangères
(HUG), Le Revenu (REV). Le Revenu - Consultez notre avertissement légal
Méthode duFCP
Revenu résistance qui se reflète aussi dans les derniers résultats publiés par le spécialiste de la restauration collective. Au cours de
Sicav du
La valeur et jour
L'Ecole du Revenu l’exercice clos le 31 août, sa croissance interne s’est élevée à 7,7%, et sa marge opérationnelle a atteint 5,1%, après 4,8%
Fixing
Le CAC devises taux
aujourd'hui PUBLICITE
LesDevises
fiches Bourse
temps réel l’an passé. Plutôt confiants dans le contexte actuel, les dirigeants de Sodexo n’ont indiqué aucune réduction des marges à
OrActualités
- Pétrole venir. Il est vrai que Sodexo semble armé pour maintenir sa rentabilité. Deux facteurs y contribueront : la fin de l’inflation des
Portefeuille
produits alimentaires, Bourse
et la poursuite Où Placer
de la politique de réductions Son Conservez
des coûts. Argent ? l’action Sodexo.
Dépêches
Annonces Google
Conseils Marchés boursiers agités ? Offrez- vous un Empruntez à 5% & Placez à 9%. Tirez Profit
Tendance Marchés
Les bases d’analyse
Sicav Actions
Valeur
Agenda du jour
éco.
bilan- personnalisé
Fiche valeur : SODEXO gratuit!
ISIN : FR0000121220 des Leviers Fiscaux Immo ! 18/11/2008
Sociétés en vue www.CortalConsors.lu LaMaisonDeLInvestisseur.com
pour investir en Bourse
Evènements
Bourse
Rumeurs
Gratuit
Rumeurs
Agenda Bourse
AG
Actions
39
Dividendes
AFP

Charges fixes Rio Tinto compte supprimer 14.000 emplois


[ 10/12/08 - 07H33 - actualisé à 09:18:00 ]

Les suppressions d'emplois toucheront 5.500 CDI et 8.500 CDD et


intérimaires du géant minier anglo-australien. Lourdement affecté par
la chute du prix des matières premières, Rio Tinto cherche à réduire
message d’entreprise ses coûts et sa dette.
Pour convaincre vos partenaires AFP
Mauvaise nouvelle pour Rio Tinto. Le groupe minier anglo-australien vient d'annoncer la
suppression prochaine de 14.000 emplois. Ces mesures toucheront 5.500 personnes en CDI et
8.500 en contrats à durée déterminée ou en intérim. Elles "visent à préserver la valeur pour les
actionnaires, en maintenant la trésorerie et en réduisant l'endettement", précise un communiqué.

Autre mesure dévoilée par Rio Tinto, très lourdement affecté par la chute du prix des matières
premières et le ralentissement économique mondial dont la rapidité et la gravité sont "sans
précédent" : l'accélération des cessions d'actifs. Il n'a donné aucun détail sur l'ampleur qu'aura
cette décision, alors qu'il a déjà cédé pour 3 milliards de dollars d'actifs.

Outre la conjoncture très dégradée, le groupe minier fait aujourd'hui face à un endettement
considérable né de l'acquisition d'Alcan, conclue l'an dernier pour 38 milliards de dollars. Devant
Mauvaise nouvelle pour Rio Tinto. Le groupe minier anglo-australien vient d'annoncer la
l'ampleur de sa dette, il s'est engagé dans un ambitieux plan de réduction de sa dette. Son
suppression prochaine de 14.000 emplois. Ces mesures toucheront 5.500 personnes en CDI et
objectif d'ici à la fin de l'année prochaine : une baisse de 10 milliards de dollars de cette
8.500 en contrats à durée déterminée ou en intérim. Elles "visent à préserver la valeur pour les
dernière.
actionnaires, en maintenant la trésorerie et en réduisant l'endettement", précise un communiqué.
L'échec de la tentative de prise de contrôle de Rio Tinto par BHP Billiton a accentué la pression
Autre mesure dévoilée par Rio Tinto, très lourdement affecté par la chute du prix des matières
sur le cours de Bourse du premier. En outre, la spéculation va bon train sur l'avenir de
premières et le ralentissement économique mondial dont la rapidité et la gravité sont "sans
l'entreprise, dont l'indépendance à terme est loin d'être garantie. Actionnaire de Rio Tinto à
précédent" : l'accélération des cessions d'actifs. Il n'a donné aucun détail sur l'ampleur qu'aura
hauteur de 9% de février dernier, le géant étatique chinois de l'aluminium Chinalco pourrait ainsi grimper
cette décision, alors qu'il a déjà cédé pour 3 milliards de dollars d'actifs.
02/12/08 rapidement à 14,99% - comme l'ont autorisé les autorités australiennes.
P. 31
Industrie Outre la conjoncture très dégradée, le groupe minier fait aujourd'hui face à un endettement
considérable né de l'acquisition d'Alcan, conclue l'an dernier pour 38 milliards de dollars. Devant
Réagir à cet article
SIDÉRURGIE Le numéro un mondial de la sidérurgie vise quelque 1.400 départs volontaires
l'ampleur de sa dette, auilcours de l’année
s'est engagé dans prochaine
un ambitieux plan de réduction de sa dette. Son
au sein de son personnel administratif, commercial, chargé des achats,
objectif d'ici de la fin
à la gestion,
de l'année etc. dans l’Hexagone.
prochaine : une baisse de 10 milliards de dollars de cette
Objectif : adapter les structures du groupe à une crise économique
dernière.qui pourrait s’avérer durable et profonde. Tous droits réservés - Les Echos 2008

ArcelorMittal veut supprimer 25 % de ses postes administratifs


L'échec de la tentative de prise de contrôle de Rio Tinto par BHP Billiton a accentué la pression
sur le cours de Bourse du premier. En outre, la spéculation va bon train sur l'avenir de
l'entreprise, dont l'indépendance à terme est loin d'être garantie. Actionnaire de Rio Tinto à

en France l’année prochaine


1 sur 1 10/12
hauteur de 9% de février dernier, le géant étatique chinois de l'aluminium Chinalco pourrait ainsi grimper
rapidement à 14,99% - comme l'ont autorisé les autorités australiennes.
Tous droits réservés ! Les Echos ! 2008

La facture sociale est élevée. En 1.400 « départs volontaires » en 29 novembre). « Face à l’effondre- pondre à la croissance forte et directement liés à la production vers des « mesures d’accompagne-
France, l’un de ses berceaux histo- 2009 « dans les métiers des fonc- ment des commandes d’acier dans continue que la sidérurgie a véc
Réagir ue article
à cet des conditions de départ qui de- ment du volontariat ».
riques, ArcelorMittal s’apprête à tions support », qui comptent ac- le monde, et notamment à la spec- depuis cinq ans, ces structures sont vraient être relativement avanta- « Nous participerons aux ren-
supprimer un poste sur quatre au tuellement un peu plus de taculaire chute de l’activité des sec- inadaptées pour affronter unecrise geuses. Elles seront discutées contres, mais nous ne comptons
sein de son personnel administra- 5.600 personnes, sur un effectif teurs clefs comme l’automobile et économique qui pourrait être du- avec les syndicats lors de réunions pas négocier une seule suppression
tif, commercial, chargé des achats, total de 28.000 salariés. Cela re- le bâtiment, Arcelo rMittal est rable et profonde. » prévues
Tousles 10, réservés
droits 15 et 19 décembre. d’emploi, prévient déjà Jacques
- Les Echos 2008
de la gestion, etc. C’est ce qu’a présente près de 25 % de l’effectif contraint d’adapter au plus vite ses La direction espère aboutir à un Bidart, l’un des responsables de la
annoncé hier le numéro un mon- concerné, un taux supérieur à ce- structures mondiales, a expliqué Des conditions avantageuses « accord de groupe » définissant CGT. Il n’est pas question de don-
dialLes bases d’analyse
de la sidérurgie aux syndicats. lui des 20 % de « cols blancs » hier Daniel Soury-Lavergne, di- Pour arriver à réduire autant son l’organisation des départs pour ner notre caution à ce plan social
pourl’Hexagone,
Dans investir en le Bourse
groupe visés par l’entreprise au niveau recteur général d’ArcelorMittal effectif tricolore, ArcelorMittal assurer un « traitement équitable » qui ne dit pas son nom. »
contrôlé par Lakshmi Mittal vise mondial (« Les Echos » des 28 et France. Dimensionnées pour ré- 1 va surproposer
1 à tous ses salariés non de chaque salarié concerné à tra- D. C. 10/12

40
Diagnostic financier
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • Solvabilité : analyse du bilan et du tableau de financement
๏ fonds de roulement : comparaison actifs LT / passifs LT (fonds propres
et dettes LT)
๏ besoin en fonds de roulement : analyse du BFR, évolution du BFR en
fonction de l’activité, besoin de financement à court terme
➡ variation des actifs circulants : clients et stocks
∆ BFR ➡ variation des passifs circulants : fournisseurs
% gearing ➡ variation de la trésorerie disponible :
trésorerie actif et dette court terme
% dettes LT/CT
CAF ๏ structure de financement et endettement
➡ ratio capitaux propres / capitaux permanents
MBA
➡ ratio dettes financières nettes / fonds propres : gearing
➡ rapport dettes LT / dettes CT

๏ Investissement et financement
➡ flux d’investissement
➡ capacité d’autofinancement

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
41
Bilan Latécoère
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires

• Ratios de solvabilité
millions d’euros 2007 2006 2007 2006
๏ Capitaux propres Actifs non courants nets 105 075 122 557 Capitaux permanents 648 601 627 348
/ capitaux permanents 40 % 42 %
Immos incorporelles 4 876 4 379 Capitaux propres 258 605 263 077
๏ Endettement net
/ fonds propres 151 % 126 % Immos corporelles 94 570 87 279 Dettes fin. > 1 an 307 754 265 005
๏ Dette totale Immos financières 5 629 30 899 Autres 82 242 99 266
/ total de bilan 66 % 59 %

๏ Goodwill Actifs courants nets 853 399 757 278 Dettes < 1 an 366 921 265 247
/ Actifs LT 2,26 % 1,56 %
Actifs d’exploitation 840 468 752 381 Dettes d’exploitation 227 016 186 686
• Ratios de liquidité Actifs hors exploitation 12 931 4 897 Dettes hors exploitation 139 905 78 561
๏ Tréso. + Créances CT
/ Dettes CT 248 % 290 %
Trésorerie 57 053 12 760
๏ Frais fi. / EBE 39 % 40 %
Total 1 015 527 892 595 TOTAL 1 015 522 892 595
๏ Dette financière nette
/ CAF 11,11 10,27

• Ratios de financement

๏ Créances clients
en jours de CA 70 70

๏ Stocks
en jours de CA 289 292

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
42
Diagnostic boursier
message d’entreprise • Niveau de valorisation absolu
Pour convaincre vos partenaires
๏ prévisions d’activité, de rentabilité et de cash flow généré
๏ valorisation par la méthode des discounted cash flows (DCF)
Définitions ๏ comparaison entre la valeur calculée et le cours actuel
• PER = BPA corrigé / cours pour identifier un potentiel de progression (upside)
• BPA : bénéfice par action
• P/CF = CFPA / cours • Comparaison et valorisation relative
• CFPA : cash flow par action ๏ calcul de ratios boursiers classiques :
• VE (valeur d’entreprise) ➡ PER (price earning ratio)
= capitalisation boursière ➡ VE/CA, VE/ROP, VE/CF
+ dettes financières nettes
➡ P/ANPA
• CA : chiffre d’affaires
➡ Rendement net
• ROC : résultat opérationnel
courant
๏ comparaison avec les comparables pour évaluer l’opportunité d’achat
• ROP : résultat opérationnel

• ANPA : actif net par action


• Rendement
= dividende / cours

Les bases d’analyse


pour investir en Bourse
43
Exemple de ratios - note d’analyse
!

!"#$"%&'()*+,-) "#$%&!'!(!)**+,+-./
message d’entreprise ./012,3 01!22!314$!2556 ,
Pour convaincre vos partenaires 789:;<4=!>!2?@A!B!CDE@DFG
!
!
H4I4<:!JK4LM:! :-294 ;<3=/>?=/@ A4B,.47C
! )#
! )"
N(O!D2,! DA@P5(2P@E5!B ))
)!
H#Q&!P,! RDAD!<4<K:I(9#1K )*
S#T8K:!%U0;<4#$I D5!RV6!26A !(
*0J4&!8#1KI4WK:! 2P5!,B !'
!&
"Q#<<0$<! E2!,B !%
,0K;XM .1K#Q4I<!N !$
Y:;<:1K Z4I<K481<4#$!YJM;& !#
!"
NQ##T8:K[ ,/N!"\ +,-./*$ 0123/*$ .456 /*$ 789/*$ +,-./*% 0123/*% .456 /*% 789/*% +,- ./*& 0123/*&
]I4$ "/555A5PAP25 !
]$%4;:CIG *)*!YT0QQV5 ! H<=G# /,I58B J,I58B /.,I58B
!

45676859,*5:;<=979><,?@+96=<A=8B< ^^^ )8I#Q1: c6@2F d2P@2F dP6@DF


"#$; <4#$$:T:$<!%1!*#$I:4Q ^^^^
Z4K:; <4#$@!_:I<&!%:I!K4I`1:I!a!ZM#$<#Q#[4:
/:Q!(!YN"!2?5 cR@5F dDD@6F dE@PF !
^^
/:Q0<4#$I!0L:;!Q:I!0; <4#$$04K:I ^^^^ !
!"#$%&'()*+,+-.-%&
K9<, ?L97I8M:<, >5II<=>87C<,
!
)>685997=876 &7A867C =<6=5:;F<,
Y],N@!Y]") PV@?F !
"Q#<<0$< P?@RF
"0T4QQ:!b081K 2A@AF !/ -0! K:JK4I:! I:$I48Q:! %:! Q0! ;K#4II0$;:! 01! bD! L0Q4%:!
,0$0[:T:$< 5@?F Q:!JK#;:II1I!%:!K:%e$0T4I0<4#$!;#TT:K;40Q:!%:I!%:1f!
! KMI:01f! %1! [K#1J:&! -0! 8#$$:! J:K=#KT0$;:! `14!
Ig#8I:KL:! J0K<4;1Q4WK:T:$<! %0$I! Q:I! K0e#$I!
!

"7685B,D5:=B8<=B D2(5? D2(5R D2(56: D2(5E:


\. 22@? DA@E DD@R D5@? h!%M;#K0<4#$!i@! h!90K%4$I!i! :<! %0$I! Q:I! T0[0I4$I!
\._ D@6 5@P 5@A D@5
K:T#%:QMI! 01f! $#1L:01f! ;#$;:J<I! 0<<:I<:! %1! 84:$c
\(*" V@A V@6 6@D 6@A
H.(*) 5@E 5@E 5@6 5@? =#$%M!%:I!;X#4f!I<K0<M[4`1:I!%:!J#I4<4#$$:T:$<&!!
H.(/7* DE@P DA@A V@6 6@A
H.(/7\ D6@6 DP@5 V@6 6@A
\()S\) D@? D@A D@P D@2 !/ -:! <0II:T:$<! %:! Qg0;<4L4<M! %:J14I! T04! Ig:fJQ4`1:!
/:$%:T:$< 2@2F 2@PF 2@EF P@DF JK#808Q:T:$<! J0K! 1$! :==:<! %g0$<4;4J0<4#$! %:I! 0;X0<I!
!
! JK4$<0$4:KI! :$! K04I#$! %g1$! ;Q4T0<! ;QMT:$<! :$! %M81<!
E599F<B,A7=,7>6859 D2(5? D2(5R D2(56: D2(5E:
%g0$$M:&!]Q!$g0$$#$;:!J0I!I:Q#$!$#1I!1$!K:<#1K$:T:$<!
N\)!;#KK4[M!CBG 5@V? D@A? D@E? 2@5A %:! <:$%0$;:! I1K! 1$! T0K;XM! `14! 0! K:$#1M! 0L:;! 1$:!
!"#$ %&'() (%'*) +,'-) %.'/)
*"\)!CBG 2@2E 2@2D P@5D 2@V2 ;K#4II0$;:! JQ1I! %e$0T4`1:! %:J14I! 914QQ:<! 255R&! ,0Q[KM!
"*"\)!CBG D@5P P@5A 5@AV 5@AV 1$! KM=MK:$<4:Q! %:! ;#TJ0K04I#$! JQ1I! MQ:LM@! Qg0;<4L4<M!
)S\)!CBG! DA@2A D?@2D DR@?6 DE@52
%:LK04<! K:<K#1L:K! 1$:! <:$%0$;:! JQ1I! I#1<:$1:! j! J0K<4K!
Les bases d’analyse Z4L4%:$%:!CBG 5@A6 5@?5 5@RD 5@R6
! %:! 914QQ:<@! %0$I! 1$! ;#$<:f<:! =0L#K08Q:! j! Q0!
pour investir en Bourse !

&A6<,?<,=FB:C676 D2(5? D2(5R D2(56: D2(5E: ;#$I#TT0<4#$!C804II:!%1!;XkT0[:@!J0;l0[:!=4I;0QG&!


*)!C,BG A65@6 A??@E AEV@5 ?D?@V
44 !"#$ 0&'.) 0&'+) ,'&) ('()
Rendement
Télécommunications - Médias

message d’entreprise Vivendi


Pour convaincre vos partenaires
FA.B. | JDF HEBDO | 13.12.2008 | Mise à jour : 20H34

NOTRE CONSEIL
Achat pour le rendement

Le groupe de divertissement reste confiant sur ses


perspectives. Son activité a un caractère défensif et
le rendement est attrayant.

Jean-Bernard Lévy ne cède pas au pessimisme ambiant. Le président du directoire de Vivendi envisage
même des acquisitions. « Nous espérons trouver des opportunités de faire évoluer notre périmètre »,
a-t-il lancé lors d'une conférence le 9 décembre. Il a toutefois précisé qu'il n'y avait aucune obligation
dans ce domaine.
Pour l'instant, le groupe est en négociations « embryonnaires et préliminaires » aux côtés de
Telefonicapour reprendre Digital Plus, l'activité de télévision payante du spécialiste des médias
espagnols Prisa. Selon certaines hypothèses de la presse espagnole, Vivendi pourrait acquérir 60 % de
Digital Plus et Telefonica 40 %, pour une offre totale proche de 2 milliards d'euros.
Vivendi a les moyens de réaliser des opérations. Sa dette nette ne devrait pas dépasser un tiers des
fonds propres à fin 2008. Jean-Bernard Lévy reste donc confiant : « Il se peut qu'il y ait
progressivement une érosion de nos marchés et de nos résultats. Mais nous pensons avoir une
résistance bien supérieure à la moyenne. »
70 % du chiffre d'affaires de Vivendi dépend d'abonnements (télécoms, télévision payante), ce qui
assure une bonne visibilité sur l'activité. Sur neuf mois, le groupe a généré 3,3 milliards d'euros de
cash-flows opérationnels après investissements.
Néanmoins, Vivendi devra veiller à conserver ses positions sur le marché français. La fusion avec Neuf
Cegetel n'a pas été sans conséquence. De l'aveu du président du directoire, il y a eu plus de départs
d'abonnés que prévu chez Club Internet, filiale de Neuf. Le groupe a été en retard sur les recrutements
de clients à l'Internet haut débit, tandis que Free, son principal concurrent, réalisait son meilleur
trimestre, entre juillet et septembre. Les coûts d'intégration de Neuf Cegetel dans SFR et de Vivendi
Games dans Activision (société de jeux vidéo rachetée cette année) ont aussi légèrement pesé sur la
rentabilité opérationnelle depuis le début de l'année.
Les bases d’analyse Nous restons à l'achat sur la valeur pour le rendement, car le groupe a un profil défensif. Le dividende
pour investir en Bourse prévisionnel de 1,4 euro par action fait ressortir un rendement d'environ 6 %. Le titre reste décoté par
rapport à notre nouvelle estimation de l'actif net réévalué, qui correspond à un objectif de cours de
45
PER
Transport aérien

message d’entreprise Air France- KLM


Pour convaincre vos partenaires C.F. | JDF HEBDO | 22.11.2008 | Mise à jour : 20H05

NOTRE CONSEIL
Rester à l'écart

Les mauvaises nouvelles continuent pour le


transporteur aérien. Sur le premier semestre, le
bénéfice net du groupe a plongé de près de 48 %.

Air France-KLMa dégagé un chiffre d'affaires de 12,98 milliards d'euros, en hausse de 4,4 % sur le
premier semestre de l'exercice 2008/2009, clos au 30 septembre. En revanche, le résultat
d'exploitation a accusé une chute de 43,9 %, à 639 millions d'euros, et le bénéfice net de 47,8 %, à
385 millions. Quant à la marge d'exploitation ajustée, elle atteint 5,7 %, contre 10 % un an plus tôt.
En dépit d'un ralentissement plus net de l'activité au deuxième trimestre, la direction s'est déclarée
satisfaite des résultats sur la période compte tenu du contexte économique mondial. « Nous résistons
mieux que nos concurrents et je suis convaincu que le groupe ressortira renforcé de cette crise », a
commenté Jean-Cyril Spinetta, président de la société. Le groupe souligne que sa situation financière
reste saine, avec une trésorerie de 4,4 milliards d'euros à fin septembre.
Face à la conjoncture, Air France-KLM précise que le plan complémentaire d'économies annoncé en
octobre atteindra 260 millions d'euros sur l'exercice. Il s'inscrit dans le cadre du plan stratégique
Challenge 10, qui prévoit 1,4 milliard de réduction de coûts sur la période 2007-2010.
Un autre programme, Challenge 12, est en préparation et les premières estimations prédisent 700 à
800 millions d'économies complémentaires cumulées à horizon 2011-2012 et 1,1 à 1,2 milliard en
2013-2014. Pour l'ensemble de son exercice 2008/2009, clos fin mars, le groupe prévoit toutefois un
résultat d'exploitation « nettement positif ».
Le groupe a également décidé de limiter à 1 ou 2 % l'augmentation de ses capacités sur l'hiver 2008 et
l'été 2009.
Mais, après avoir souffert depuis le début de l'année de l'envolée du prix du pétrole (environ 700
millions de charges supplémentaires), le transporteur ne profitera pas avant 2009 de la récente décrue
du prix du baril, en raison de sa politique de couverture.
Le groupe présente de nombreux atouts aujourd'hui : sa stratégie de hub, une flotte d'appareils
rajeunie, des synergies liées à l'alliance avec KLM, une couverture contre la fluctuation du coût du
Le Journal des Finances - La tendance : Air France- KLM http://www.jdf.com/tendance-valeurs/2008/11/22/04010-200...
carburant... De plus, sa valorisation est des plus modestes, avec un PER estimé pour 2008 de moins de
Les bases d’analyse 6. Néanmoins, la forte sensibilité de la société au cycle économique permet de penser que les résultats
pour investir en Bourse devraient poursuivre dans la tendance baissière actuelle pendant encore plusieurs trimestre. Cela
éloigne d'autant les perspectives de rebond boursier.
46 1 sur 2 16/12/08 12:21
Rendement et PER
Energie
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires
GDF Suez
C.S. | JDF HEBDO | 29.11.2008 | Mise à jour : 19H58

NOTRE CONSEIL
Achat

Le groupe a réitéré ses objectifs opérationnels à


l'horizon 2010. Un exemple rare, alors que la
récession s'installe en Europe, qui mériterait un
meilleur sort en Bourse. Objectif de cours maintenu à 44 euros.

Les groupes capables aujourd'hui de maintenir leurs objectifs à moyen terme se comptent sur les doigts
d'une main. GDF Suez fait partie des rares élus. Lors de sa première journée consacrée aux
investisseurs, le groupe a réitéré ses prévisions financières à l'horizon 2010. Il vise à cette date un
excédent brut d'exploitation de 17 milliards d'euros, contre 14 milliards anticipés cette année. Mieux
encore, les synergies attendues de la fusion ont été portées à 1,8 milliard d'euros, contre 1 milliard
précédemment, et elles devraient être réalisées avec deux ans d'avance sur le programme initial, soit à
compter de 2011. En dépit du resserrement des conditions de crédit, le programme d'investissements
industriels qui porte sur 30 milliards sur la période 2008-2010 est maintenu.
Enfin, les engagements envers les actionnaires ont également été confirmés. Plus de 50 % du bénéfice
net récurrent sera distribué sous forme de dividende, sachant que le groupe s'engage parallèlement sur
une croissance du coupon comprise entre 10 et 15 % en moyenne par an entre 2007 et 2010.
D'ores et déjà, la générosité du groupe envers les actionnaires se matérialise. Un acompte sur
dividende de 0,80 euro par action a été versé le 27 novembre, confortant notre estimation d'un coupon
global attendu au titre de 2008 de 1,36 euro. En outre, un dividende exceptionnel, de 0,80 euro par
action également, sera distribué au mois de mai avec le solde du coupon ordinaire. Au total, 2,16 euros
par action pourraient être versés aux actionnaires selon nos estimations, un montant procurant au
cours actuel un rendement attrayant de 6,9 %. En revanche, l'échéance du programme de rachat
d'actions, qui a déjà été réalisé pour moitié (500 millions sur un milliard), a été repoussée à la
prochaine assemblée générale.
Dans le contexte actuel de récession des deux côtés de l'Atlantique, GDF Suez offre une visibilité rare,
Les bases d’analyse résultant d'un excellent compromis entre métiers régulés et activités concurrentielles. Sans compter
pour investir en Bourse que son bilan est sain. Des qualités que le titre, en capitalisant à peine 11,2 fois notre estimation de
bénéfices pour 2009, n'intègre pas.
47
Conclusion
message d’entreprise
Pour convaincre vos partenaires • Un très grand nombre d’éléments entrent en compte
dans la variation des cours de bourse

• Il existe également de très nombreuses méthodes, voire


des “martingales”
๏ méthodes graphiques ou statistiques
๏ thématiques : entreprises en redressement, sous-valorisation des
actifs, changement de management
๏ gourous en tous genres

• Les recherches en finance tendent à prouver que :


๏ les échanges trop fréquents nuisent à la performance
๏ sur la durée, aucun gérant ne peut “battre l’indice”

• Pour investir en bourse, il faut surtout :


๏ du bon sens
๏ des convictions
Les bases d’analyse ๏ du sang-froid
pour investir en Bourse
48