Vous êtes sur la page 1sur 20

D'abord, il faudrait consacrer une heure à la

PE (et non un quart d'heure!). Un travail


sérieux et minutieusement préparé est "senti"
par le correcteur. Une copie bâclée se voit
dès la première phrase: minuscule au début,
absence d'alinéa, des ratures partout…
Mais qu'est-ce qu'une bonne préparation?
On peut utiliser le procédé du remue-méninge (en anglais le
brainstorming). Comment? J'écris le mot clé de mon sujet au
milieu de la feuille de brouillon, je l'encadre et je mets des
flèches autour. Je me pose la question suivante: à quoi me fait
penser ce mot ou cette idée. Je note spontanément tout ce qui
me passe par la tête sans évaluer son importance. Exemple: le
mot "famille" ne me dit pas grand-chose au début , mais si je me
"relaxe" un peu et je libère mon imagination, je vais trouver des
expressions comme: protection, amour, autorité, éducation,
amour, tendresse, foyer, bon citoyen, criminel, "sans famille", le
condamné à mort et sa fille Marie, son camarade à Bicêtre, Sidi
Mohamed et son père absent….J'essaie toujours de trouver
l'opposé du mot (pour notre exemple c'est le mot divorce) et
explorer cette piste de recherche aussi (délinquance, drogue,
vengeance, déséquilibre affectif….).
Ensuite, je passe au plan, c'est-à-dire aux axes
de mon texte (son corps). Pour notre exemple, je
peux traiter deux axes: 1-une famille réussie
produit un bon citoyen .2- l'échec de la famille
entraine un mauvais citoyen. J'ai déjà les idées,
il ne reste que la formulation des phrases(15
mn) . Reste maintenant la dernière étape: la
rédaction de l'introduction et de la conclusion
(15mn). Enfin, je passe à la production finale en
veillant à la cohérence de mon texte, à l'emploi
des liens logiques (d'abord, ensuite, enfin, par
ailleurs….). Bien il faut veiller à l'alinéa et aux
majuscules. Entraînez-vous à traiter un sujet de
votre choix. Donnez-le à votre prof pour vous
faire corriger. Vous sentirez une nette
amélioration. Bonne chance.
I. Le texte au brouillon :
A. Compréhension - plan :
1. Je vérifie que mon texte parle bien du sujet donné.
2. Je vérifie que mon texte a une introduction, un développement et
une conclusion
3. Je vérifie aussi que les différentes parties de mon texte
correspondent aux différents paragraphes (un paragraphe par idée
trouvée).
4. Je vérifie que j’ai exprimé mon opinion (si on me le demande dans
le sujet).
B. Orthographe - syntaxe :
1. Je vérifie que mes phrases commencent bien par une majuscule
et se terminent par un point.
2. Je vérifie l’orthographe des mots
3. Je vérifie l’accord dans le groupe nominal (féminin ou
masculin/Singulier ou pluriel).
4. Je vérifie l’accord des verbes (en cherchant le sujet).
II. Le texte au propre :
1. Je relis une dernière fois le texte avant de le recopier au propre.
2. J’utilise la feuille propre, dans le bon sens.
3. Je recopie le sujet de la rédaction et le sépare de mon texte
rédigé.
4. Je laisse une marge pour la correction
1. Première étape :
Lisez attentivement et à plusieurs
reprises le sujet proposé. Isolez les mots-
clés, les idées les plus importantes et
bien lire les consignes. Repérer quelle
est la situation de communication
imposée. Quel type de texte devez-vous
écrire ? S’agit-il de convaincre ? Qui ?
S’agit-il d’étayer une thèse (aller dans
son sens) ? Ou de la réfuter (aller contre
la thèse exposée) ? Ou s’agit-il enfin de
réaliser une argumentation en deux
parties en donnant des arguments pour
et contre ?
2. Deuxième étape :
Une fois le sujet bien lu, bien analysé,
jetez vos idées au brouillon :
 Cherchez les arguments propres à
soutenir votre thèse. Pour chacun,
trouvez au moins un exemple précis à
développer.
 Classez vos arguments du moins
convaincant au plus convaincant afin
de donner de plus en plus de poids à
votre opinion.
3. Troisième étape :
Organisez vos idées et élaborez un
plan. Le plan doit refléter une
progression et être divisé en deux ou
trois parties.
En écrivant, vous mettrez dans le mêm
paragraphe l’argument que vous
devrez expliquer assez clairement et
vos exemples que vous développerez.
Vous changerez de paragraphe à
chaque argument pour rendre votre
devoir plus clair.
4. Quatrième étape :
Au brouillon, vous pouvez
travailler les transitions,
intégrer des connecteurs
logiques (cependant,
néanmoins, en effet...) ainsi
que des mots de liaison pour
marquer les différentes
étapes: d’abord, ensuite,
enfin...
5. Cinquième étape :
Rédigez l’introduction. Elle
doit :
 Présenter le sujet
 Présenter la problématique
(quelle est la question posée
?)
 Annoncer le plan
6. Sixième étape :
Vous pouvez ensuite recopier
l’introduction, puis, après avoir
sauté une ligne, recopier le
développement. (N’oubliez pas de
sauter des lignes entre chaque
partie et d’aller à la ligne à
chaque nouvelle idée, c'est-à-dire
à chaque nouveau paragraphe).