Vous êtes sur la page 1sur 39

Conception et modélisation

d'un SI(Merise)
Sommaire
1. Définition

2. Dictionnaire des données

3. Graphe de dépendance fonctionnelle

4. MCD(Le Modèle Conceptuel des données)

5. MLD(Modèle logique de données )

6. Traduction d’un MCD en un MLDR

7. Le M.C.C (Modèle conceptuel de communication)

8. Le MCT (Modèle Conceptuel de Traitements )

9. Le M.O.T (Modèle Organisationnel de Traitements)


Définition

Merise (Méthode d’ Etude et de Réalisation


Informatique pour les Systèmes d’Entreprise) : C ’est
une méthode française de modélisation de données et de
traitement orienté bases de données relationnelles.

3
4
5
6
Le Dictionnaire des données
Le dictionnaire des données: est un document qui permet de classer
et de trier les informations (les données) ; Les formats génériques
utilisés sont:

 Le type alphabétique (rien que des caractères)


 Le type alphanumérique (des caractères, des chiffres)
 Le type numérique (les nombres)
 Le type date
 Le type logique (0-1, Vrai-Faux, Oui-Non)

7
L ’information: est un élément qui permet de compléter notre
connaissance sur un projet.
Les catégories d’informations
 Les informations élémentaires: on ne peut pas changer sa
valeur .
 Paramètre: possible on changer sa valeur.
 résultats: elles sont obtenue par un traitement arithmétique
ou logique .
 Commande: il s’agit ici des traitements de comparaisons à
effectuer.

8
Graphe de Dépendance
fonctionnelle
Le graphe de dépendance est une étape intéressante permet une
représentation spatiale de ce que sera le futur MCD.

Exemple

9
10
Le Modèle Conceptuel de Données

Le Modèle Conceptuel de Données (MCD) est une


représentation statique du système d’information de
l’entreprise. Il a pour objectif de constituer une
représentation claire et cohérente des données manipulées
dans l’entreprise.
Exemple
Entité
une entité dotée d’une existence propre et décrit par un
identifiant et une liste de propriétés

Exemple

Client

Numéro de client

Nom Adresse
Téléphone

FIG.: Objet
Association
Une association (ou relation) décrit le lien existant entre deux
objets ou plus,elle peut être porteuse de propriétés ou non.

Exemple

Personne Logement
Code personne Code logement
Habiter
Nom Prénom Numéro
Date naissance
Superficie
Adresse

FIG.: Association
Exemple
Client Article
commander
N° client Nom N° article
client Prénom client Désignation
Quantité commander
Adresse client date commande prix unitaire
de vente
...
Cardinalité
la cardinalité d’un lien entre un entité et une association indique le
minimum et maximum de fois qu’un individu de l’entité peut être
concerné par l’association. La cardinalité minimale est de 0 ou 1 ; la
cardinalité maximale est de 1 ou N.
Exemple
une personne habite au moins un logement ;
une personne peut habiter dans plusieurs logements ; un
logement peut être inoccupé ;
un logement peut être habité par plusieurs personnes.

Exemple
Personne Logement

Nom Prénom 1−N Habiter 0−N Numéro


Date naissance Superficie
Adresse

FIG.: Cardinalité
Exercice

Exemple
Exemple
Exercice

Exemple
Le modèle logique de données( MLD)
 Le modèle logique de données (MLD) se base sur un
modèle conceptuel de données (MCD)

 Il est composé des tables logiques reliées entre elles par des
flèches

 L’entité est transformée en table

 Les propriétés de l’entité deviennent les attributs de la table

 L’identifiant de l’entité devient la clé primaire de la table


Traduction d’un MCD en un MLD
Traduction d’un MCD en un MLD
Règle : toute entité du MCD se dérive en une table du MLD

Entité Table
NIVEAU CONCEPTUEL MCD
En formalisme Entité-Relation EMPLOYE EMPLOYE

Matricule Matricule
Ensemble de règles Nom Age Nom Age
Adresse Adresse

NIVEAU LOGIQUE
MLD (Relationnel)
En formalisme « Merise »

la propriété identifiante de lʼentité devient la


clé primaire de la table
Création des tables de la base de
données en langage SQL

NIVEAU PHYSIQUE

SGBD Relationnel

Les ràgles du passage de MCD au MLD


MCD -> M L D : re la tions ( *, N) - ( *, 1 )
MCD:
EMPLOYE
DEPARTEMENT
Matricule appartenir
Nom_departement
Nom
Age 1,1 1,N Effectif
Adresse

MLD :
EMPLOYE DEPARTEMENT
Appartenir
Matricule Nom_departement
Nom_departement Effectif
Nom
Age
Adresse

Schémas relationnels :
Table DEPARTEMENT (Nom_departement, Effectif) :
Table EMPLOYE (Matricule, Nom_departement, Nom, Age, Adresse)
Nom_departement : clé étrangère vers table DEPARTEMENT
MCD -> M L D : re la tions te rna ire s o u p lus (1 ) MCD -> M L D : re la tions te rna ire s o u p lus (2 )
MCD

MAISON ENTREPRISE MLD MAISON ENTREPRISE Schémas relationnels associés :


Coordonnées N°entreprise Nom Coordonnées N°entreprise Nom
Date_construction Adresse Date_construction Adresse
Surface Surface MAISON (Coordonnées, Date_construction, Surface) ;
O,N O,N TYPE_TRAVAUX (N°type_travaux, Désignation) ;
Realiser
Date REALISER RÉALISER (N°entreprise, Coordonnées, N°type_travaux, Date, Montant) ;
Montant Coordonnées
N°entreprise ENTREPRISE (N°entreprise, Nom, Adresse).
O,N N°type_travaux Date
Montant
TYPE_TRAVAUX
N°type_travaux
Désignation

TYPE_TRAVAUX
N°type_travaux
Désignation

19
Exercice 1: Etablir le MLD Correspondant avec une Schéma relationnel .

CLIENT
Code client
FACTURE
Nom OBTENIR
Prénom 0, n 1, 1 Numéro facture
Adresse Date
Code postal
Ville

CLIENT

CODE_CLIENT FACTURE
NOM NUMERO_FACTURE
PRENOM CODE_CLIENT
ADRESSE DATE
CODE_POSTAL
VILLE
FACTURE ARTICLE
COMPORTER
Numéro facture 1,n 0,n Code article
QUANTITE
Date Libellé
Prix unitaire

FACTURE COMPORTE ARTICLE

NUMERO_FACTURE NUMERO_FACTURE CODE_ARTICLE


CODE_CLIENT CODE_ARTICLE LIBELLE
Date QUANTITE PRIX_UNITAIRE
animateur groupe
encadre
Numéro ani 0, 1 1,1 Numero groupe
nom animateur

animateur groupe

Numéro ani Numero groupe


nom animateur
Exercice 1: Etablir le MLD Correspondant avec une Schéma relationnel .

CLIENT
Code client
FACTURE
Nom OBTENIR
Prénom 1, n 1, 1 Numéro facture
Adresse Date
Code postal 1,n
Ville
COMPORTER

QUANTITE

0,n

ARTICLE

Code article
Libellé
Prix unitaire
Le M.C.C (Modèle conceptuel de
communication)
Le modèle conceptuel des communications représente au niveau
conceptuel, les échanges des information entre les acteurs.
Notions de base :
.
L'organisme : un organisme est un nom générique désignant l'entreprise, la
structure
, le service public, le service, etc. qui fait l'objet d'une étude, c’est le domaine
étudié.

2
9
Le M.C.C (Modèle conceptuel de
communication)
Acteur : l’acteur présente une unité active (fait quelque chose)
intervenant dans le fonctionnement d’un système,
Un acteur est un rôle plutôt qu’une personne physique: direction
et pas youssef chaoui
On distingue entre les acteurs internes et externes
Acteurs interne : acteurs faisant partie du système d’information
étudié Ex: service informatique

3
0
Le M.C.C (Modèle conceptuel de
cpmmunication)

Acteur externe : élément externe avec lequel le système échange


des flux d’information Ex client,fournisseur

3
1
1. Diagramme conceptuel de flux

Remarque
acteur1,acteur2,acteur3:les acteurs externes
acteur4,acteur5,acteur6: les acteurs internes
Msg1,msg2,msg3,msg4,msg5:flux 3
2
2. Matrice des flux

La matrice des flux est la représentation matricielle des acteurs


et de flux échanges. Les acteurs forment les lignes et des
colonnes du tableau situé en ligne, l’acteur a un rôle d’émetteur
des flux, situé en colonne, il a un rôle de destinateur des flux.

3
3
Le M.C.C (Modèle conceptuel de
communication)

3
4
Le Modèle Conceptuel de Traitements (MCT)
Le modèle conceptuel des traitements permet de traiter la
dynamique du système d'information, c'est-à-dire les opérations
qui sont réalisées en fonction d'événements.

Le concept d'événement
Un événement représente un changement dans l'univers
extérieur au système d'information, ou dans le système
d'information lui-même.
un événement externe est un changement de l'univers extérieur
un événement interne est un changement interne au système
d'information
3
5
Opération
Une opération est un ensemble d'actions exécutées par le système
suite à un événement.
La synchronisation
La synchronisation d'une opération définit une condition
booléenne sur les événements contributifs devant déclencher une
opération. Il y a deux opérateurs logiques :
OU
ET

3
6
3
7
Le M.O.T (Modèle Organisationnel de
Traitements)

Le modèle organisationnel des traitements consiste à


représenter le modèle conceptuel des traitements dans un
tableau dont les colonnes sont la durée, le lieu, les responsables
et ressources nécessaires à une action.

3
8
Le M.O.T (Modèle Organisationnel de
Traitements)

3
9